Le bouquin le plus chiant de tous les temps

19 décembre 2008

Sur une idée de la Sosso de Domingo dans ce billet, nous allons maintenant évoquer le bouquin le plus surchiantissime qui nous aie jamais été donné de lire.

Il m’a semblé comprendre que nous étions quelques unes à partager une répulsion féroce pour la Princesse de Clèves, je dois dire que dans le genre Le Rouge et le Noir n’était pas piqué des hannetons non plus (bon sang mais tu vas te la faire oui ?? Qu’on en finisse bordel !!), presque à égalité avec Le père Goriot ;-)

Alors ?

292 commentaires Laisser un commentaire
Malgré les apparences, je sais lire

Vous aimerez aussi

292 commentaires

  • #1 louise le 20 décembre 2008 à 11 h 10 min

    c’est ce que je me disais en lisant ton titre: moi c’est Le rouge et le Noir, attaqué 3 fois , abandonné 3 fois! impossible!!!
    dans le genre, y a aussi Chouans de BAlzac, pas pu dépasser la page 100….

  • #2 Breizh’ le 20 décembre 2008 à 11 h 12 min

    Je rigole parce que j’avais fait une « recherche » en terminale sur la Princesse de Clèves…avais jamais pu aller au bout et je m’étais rétamée dans la grande longueur (et largeur aussi) : note proche du zéro!!!
    Proust est pas mal aussi…non??? je me suis aussi endormie sur Madame Bovary…
    Je crois que mon cerveau ne peut fonctionner qu’avec des romans de gare ou à l’eau de rose ;-p

  • #3 Soleada le 20 décembre 2008 à 11 h 13 min

    Oh ça c’est vrai il est bien chiant. Un des seuls livres que je n’ai pas pu finir. Les feux de l’amour version pire.Heureusement il y a des gens assez fous pour l’adapter en film, d’ailleurs je vais le voir très bientôt.  » La belle personne » ils ont même changé le nom de peur, de repousser des personnes! hihi

  • #4 Hotnspicy le 20 décembre 2008 à 11 h 13 min

    Pour moi, c’est tout Proust, je ne peux pas, je n’y arrive pas… C’est mon cachemar… Les descriptions, le peu d’action… Grrrrrrrrr ;)

  • #5 oliviachanteuse le 20 décembre 2008 à 11 h 17 min

    Il fait parti de la longue liste des livres que je n’ai jamais terminés ou bien commencés car découragée par avance…

  • #6 porteverte le 20 décembre 2008 à 11 h 19 min

    Heu …Breizh, Madame Bovary, c’est de Flaubert ;-) Mais sinon je suis bien d’accord, Flaubert est ultra chiant.

    M’enfin, depuis mes études, où j’étais quand même un peu obligée de finir les bouquins, je ne me suis plus jamais forcée à finir un bouquin chiant : du coup, je suis incapable de vous citer un exemple plus récent.

    Ah si, je sens que certaines vont hurler : La conjuration des imbéciles, qu’il est de bon ton dans mon entourage de trouver extraordinaire, me tombe des mains (et pourtant j’essaie, pour pouvoir partager des choses avec les gens, mais non ;-(

  • #7 Jube le 20 décembre 2008 à 11 h 23 min

    Dans l’ordre des indigestes je dirais:
    1 – Le Rouge et le Noir (Stendhal)
    2 – Quatrevingt-treize (Victor Hugo)
    3 – Regain (Jean Giono)

    Forcément c’était des bouquins qu’on devait lire à l’époque de l’école avec fiche de lecture à la clé !!! Beurk et dire qu’il y avait tant de livres super à lire et le pire c’est que ces bouquins sont des pavés et que c’est écrit en minuscule…..grrrr j’en voyais jamais la fin ;)

  • #8 frederique-etc le 20 décembre 2008 à 11 h 25 min

    Exactement comme porte verte, impossible de préciser les titres !
    Des fois, c’est bien d’insister un peu, de se forcer parce qu’il m’arrive d’avoir de bonnes surprises, mais bon quand ça veut pas, ça veut pas !!!

  • #9 Fantomette le 20 décembre 2008 à 11 h 27 min

    La liste de schindler…
    Tiré du film (généralement c’est l’inverse), incompréhensible, bordélique, pas de fil conducteur, illisible, quoi…
    Alors que je trouve le film super, que le sujet traité est passionnant, ils en on fait une sombre bouse…

  • #10 Stéphanie (mais une autre) le 20 décembre 2008 à 11 h 27 min

    Tout Flaubert, qu’on le sorte des programmes scolaires je vous en priiiiiiie, il y a quand même des gens de l’époque qui écrivait des choses bien, groumph. Le pire devant être un truc en rapport avec Saint Jean qui tua père mère et tout ce qui s’ensuit… Rrrzzz !
    Le père Goriot fur un grand moment de torpeur également, encore heureux que je sois passée à coté de la Princesse de Clèves, ouf c’est déjà ça.

  • #11 louise le 20 décembre 2008 à 11 h 27 min

    Ooooh moi ce sont que des bouquins que j’adore !
    En revanche, j’essaye de rentrer dans la Guerre et la Paix de Tolstoï en ce moment, et j’ai bien bien du mal…

  • #12 Hélène le 20 décembre 2008 à 11 h 30 min

    « les feux de l’amour version pire » : génial, Soleada ! ;-))

    Jube ahhhhhhhhh, Regain, quelle horreur ce truc, c’est le seule livre de toute ma vie que j’ai jeté à la poubelle !

    louise j’ai jamais essayé Tolstoï (pas plus que Proust), je me connais, je crois que ça me ferait prodigieusement chier ;-))

  • #13 Jube le 20 décembre 2008 à 11 h 37 min

    Ah merci Hélène je vois que je ne suis pas la seule à l’avoir détesté, j’en garde encore aujourd’hui un souvenir atroce et je me souviens même avoir eu une note pitoyable à l’école (forcément j’avais fait style de le lire). En tout cas aujourd’hui je lis beaucoup mais fini les prises de tête avec des bouquins où il faut lire des pages et des pages et des pages pour qu’il se passe enfin quelque chose :)

  • #14 Hélène le 20 décembre 2008 à 11 h 40 min

    Oh oui Jube, moi aussi j’ai arrêté les écrivains classiques depuis trèèès longtemps, je ne lis plus que des contemporains, de préférence du fantastique et des trucs d’horreur, j’adore ;-)

  • #15 Virginie le 20 décembre 2008 à 11 h 42 min

    Ah ah bonne idée! comme ça on saura quoi éviter… lol
    Alors moi je mets ex aequo les 2 récits d’Homère : l’Iliade et l’Odyssée… Parce que 5pages de description pour introduire chaque personnage, c’est juste pas possible… (« et voilà Machin, fils de bidule, lui même fils de trucs et choses, qui bla bla bla bla bla »… argh!). et je vous passe les descriptions des armées!
    C’est dommage parce que dans le fonds c’est intéressant, mais bon y’a pas trop de description ça me rebute

  • #16 Fleur le 20 décembre 2008 à 11 h 43 min

    Oh ! c’est marrent, je garde plutôt un bon souvenir de La Princesse de Clèves, j’ai beaucoup aimé Madame Bovary et suis fan inconditionnelle de Le Rouge et Le Noir… mais déjà au collège j’étais une extra terrestre qui avait lu ces bouquins avant même qu’il n’apparaissent dans la liste de lecture…
    Par contre, le bouquin le pus chiant jamais tenté de lire : Les Bienveillantes, ça m’apprendra à faire confiance au prix Goncourt !

  • #17 Diripouf le 20 décembre 2008 à 11 h 43 min

    Ooooooh, ben moi j’avais lu ça à 16 ans, La Princesse de Clèves, et j’avais trouvé ça génial, car psychologiquement très juste… Mais bon, je sais pas ce que ça donnerait si je le relisais aujourd’hui ! Mais bon, j’ai été fascinée par « Le rouge et le noir » et « Belle du seigneur », donc ça doit être mon côté fleur bleue qui ressort ! (l’est bien caché au quotidien par contre ;-)

    Sinon le plus chiant je pense que ça doit être « A la recherche du temps perdu » de notre ami Proust. Ca m’endort toutes les 10 pages, pas moyen d’arriver à ne serait-ce que le tiers du bouquin.

  • #18 Stéphanie (mais une autre) le 20 décembre 2008 à 11 h 47 min

    Moi j’ai adoré Belle du Seigneur, donc je ne le mets pas avec la princesse de Clèves, puis j’adore Tolstoï, mais ça c’est ma passion pour les écrivains de l’est, aaah Anna Karénine :-)
    J’adorais Zola aussi au collège (enfin j’adore toujours), j’étais la seule cela dit :-))) (comme quoi on peut tous être des extraterrestres, et puis comme dit Hélène, je suis folle, Vargas me fait faire des cauchemars :-)))

  • #19 PrincesseTorchon le 20 décembre 2008 à 11 h 48 min

    Tout Proust ! Et pourtant j’suis une guerrière pour ça d’habitude. Mais Proust je peux pas, je crois que c’est une allergie à ce niveau là. Par contre ben moi j’aime bien la Princesse de Clèves ou encore l’oeuvreFlaubert, Maupassant et autre réalistes du 19ième. Bon Stendhal bof bof…

  • #20 Turquoise le 20 décembre 2008 à 11 h 51 min

    Ah là là, je me sens une vraie extra-terrestre, parce que j’ai adoré  » madame Bovary » et que Proust m’enchante …
    En revanche, « la princesse de Clèves  » m’est tombée des mains, de même que Stendhal et « Les Liaisons Dangereuses » . Mais le pire dans le genre, c’est « Le Lys dans la Vallée  » de Balzac, que ma marraine, qui n’avait aucune habitude des enfants et me prenait pour un petit génie , m’a offert pour le noël de mes … neuf ans . J’espère que vous compatissez !

  • #21 Jelie le 20 décembre 2008 à 11 h 52 min

    Au risque de choquer tout le monde: J’adore La rouge et le Noir. C’est un de mes livres préférés, tout comme Belle du Seigneur.
    Par contre j’ai une très forte répugnance envers Proust. J’en ai lu deux (en sautant des pages bien évidemment) C’était grandement suffisant.

  • #22 Breizh’ le 20 décembre 2008 à 11 h 54 min

    Porteverte : tu as cru que je voulais dire que Madame Bovary était de Proust?….yiiirk j’ai mal formulé mon commentaire alors….je voulais juste dire que j’avais dormi dessus!!!!! (je croyais que c’étais de Victor Hugo…8-p) ;-)

  • #23 Anne-So le 20 décembre 2008 à 11 h 56 min

    Pour moi, ça sera l’assommoir d’Emile Zola.
    Je faisais pourtant ma fière, car je suis du genre à aimer la littérature du 18 et du 19ème.
    Ben comme son nom l’indique…

  • #24 Jube le 20 décembre 2008 à 11 h 59 min

    Ah oui tiens je les avais zappés ceux là Virginie c’est vrai que c’est pas mal dans le genre :)
    En ce moment Hélène je suis dans une phase polars j’adoooore!! J’ai découvert il y a quelques temps Michael Connelly (américain), Henning Mankell (suédois) et quelques auteurs islandais comme Arnaldur Indridason, avec ma mère et mes sœurs on se fait un vrai trafic avec ces bouquins :)) A découvrir pour celles qui connaissent pas ;))

  • #25 Lullaby77 le 20 décembre 2008 à 12 h 01 min

    Mouaaaaah j’en ai pas un souvenir très rigolo non plus de cette Princesse (j’ai dû lire ça à 16 ans). L’enfer pour moi ça a été le cours de littérature de première où on s’est effectivement farci Molière, Balzac, et autres joyeusetés et moi je suis totalement hermétique à la littérature française avant 20ème siècle. (en Anglais bizarrement ça m’enchante nettement plus, genre Jane Austen).
    Maintenant je lis des Américains contemporains à tout va pour compenser :-)

  • #26 Hélène le 20 décembre 2008 à 12 h 01 min

    ”et voilà Machin, fils de bidule, lui même fils de trucs et choses » : ;-)))))))))

    Fleur on doit avoir des goûts radicalement opposé, j’ai adoré à la folie les Bienveillantes ;-)

    Diripouf j’ai jamais rien lu de Proust, et je crois que je mourrai sans jamais avoir rien lu de lui ;-))

    Stéphanie (mais une autre) j’ai lu tout Zola à 15 ans, je l’idolâtrais littéralement ;-)

    P…, Le Lys dans la Vallée à 9 ans ! C’est du sadisme ! Sinon j’ai adoré Madame Bovary Turquoise, j’ai du le lire 8 fois ;-)

    Jelie, je crains bien que ça ne choque personne ;-)))

    Lullaby77 je suis comme toi, je ne lis que de la littérature américaine contemporaine (oui bon, à part Vargas et Paasilinna – d’ailleurs je viens de finir « Le bestial serviteur du pasteur Huuskonen », c’est génialissime !!!)

  • #27 enna le 20 décembre 2008 à 12 h 03 min

    Moi, c’est « la conjuration des imbéciles » que je n’ai jamais réussi à lire! On en parle souvent comme d’un chef d’oeuvre…pas moi! Récemment, j’ai abandonné « Alexis » de MargueriteYourcenar » (ca commence en disant que ça va être une très longue lettre…oui, et bien, trop longue pour moi!!) Mais je ne me prononcerai pas sur les classiques car j’en ai lu très peu, mais quand j’en ai lu (avec grande inquiétude) j’ai souvent été très agréablement surprise! Parfois on s’ennuie quand on se dit d’avance qu’on va s’ennuyer!

  • #28 porteverte le 20 décembre 2008 à 12 h 05 min

    Hiii Breizh, je suis complètement mal réveillée (il faut dire que j’essaie de lire L’éducation sentimentale – véridique, j’suis en plein dedans – , de … Maupassant ?), et j’avais mal lu ton comm’ ; après c’était trop tard, je n’ai pu qu’espérer que tu ne repasses pas, mais tu es repassée : mil’excuses, donc ;-))))))))))))))))

    J’ai beau détester Flaubert, et Proust, j’aime tous les autres, de « La princesse de Clèves » à « Le Rouge et le Noir », en passant par « Guerre et Paix », et bien sûr Dumas, mon préféré entre tous, mais je les ai lus jeune, et peut-être qu’aujourd’hui ça ne marcherait plus aussi bien (vous savez, cette alchimie d’ennui et de besoin d’évasion …).

  • #29 Lullaby77 le 20 décembre 2008 à 12 h 05 min

    Littérature finlandaise?? Dieu du ciel, voilà quelque chose que j’ai encore essayé!! C’est quel genre?

  • #30 bibabeloulette le 20 décembre 2008 à 12 h 05 min

    je n’aurais qu’une seule chose à dire concernant cette oeuvre:
    l’intrigue des rubans est hyper bien ficelée, quel suspens haletant ; )

  • #31 porteverte le 20 décembre 2008 à 12 h 07 min

    @ enna : Ahhh ben toi aussi La conjuration des imbéciles (nous serons donc au moins deux !)

  • #32 La Kékounette le 20 décembre 2008 à 12 h 07 min

    Je suis allergique à La princesse de Clèves aussi….
    Je n’ai jamais pu terminer le Roman de la momie de Théophile Gauthier, ni le Rouge et le Noir, alors que j’ai adoré la Chartreuse de Parme.

    Je suis une énorme fan de Flaubert, quant à Proust, c’est une idole. :-))))))

    Sinon je crois que la vie de Marianne, de Marivaux, m’a bien traumatisé aussi…. HO-RRI-BLE !!!!! Ca ne ressemble pas du tout à du Marivaux, c’est pénible à se pendre !!!!!!!

  • #33 Coline le 20 décembre 2008 à 12 h 09 min

    Heuh je vais peut-être passer pour une extraterrestre mais j’ai bien aimé « le Rouge et le Noir » moi…. Sinon j’ai un très très mauvais souvenir de « La peau de chagrin » de Balzac, enfin de tout Balzac en général avec ses phrases d’une page de long. Bon et j’ai du mal avec Proust aussi, quoi que…..

  • #34 Magrat le 20 décembre 2008 à 12 h 10 min

    Bonjour :)
    Petit écart à mon habitude de non-commentariat (?), pour rajouter une pierre d’ennui au père Proust. Et pourtant je devais l’étudier lors de ma licence de Lettres…., mais très très bon somnifère par ailleurs.

  • #35 Breizh’ le 20 décembre 2008 à 12 h 11 min

    Beuuuuuhhhh Porteverte c’est pas grave!! c’est même drôle…je t’en veux même pas :-D L’education sentimentale…? (SOUPIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIR…..) :une chose est sure à part Dumas, Victor Hugo et le Jules du « tour du monde » j’ai du mal avec les auteurs…anciens…
    Bon WE de lecture à toutes!!!!!!!

  • #36 enna le 20 décembre 2008 à 12 h 12 min

    @porteverte : j’ai remarqué que quand on ose sortir du bois et dire qu’on a pas aimé les livres cultes, on s’apperçoit qu’on est pas si seule ;-) Par exemple je n’ai pas aimé « l’elégance du hérisson »… (mais quand même pas au point de le mettre dans les livres les plus chiants…mais bon…), je crois que je ne dois pas être la seule!

  • #37 Turquoise le 20 décembre 2008 à 12 h 15 min

    Ah, oui, « La Vie de Marianne  » , c’est très rasoir … et que dire de « La Porte Etroite  » de Gide ? moi qui avais adoré « les Nourritures Terrestres  » j’ai été horriblement déçue !
    mais il ne faut pas jeter à la poubelle tous les romans classiques : lisez « le Roman Comique  » de Scarron et vous m’en direz des nouvelles …

  • #38 Hélène le 20 décembre 2008 à 12 h 17 min

    Lullaby77 c’est le genre complètement braque ! ;-) Il FAUT lire Paasilinna, ce type est extraordinaire.

    Magrat sos la bienvenue ;-)

    enna en mêem temps je suis pas certaine qu’on puisse considérer la Princesse de Clèves comme un livre culte ;-))

  • #39 Jube le 20 décembre 2008 à 12 h 20 min

    Lullaby ce sont des polars noirs super intrigants et bien ficelés. C’est vrai aussi que le contexte géographique islandais ajoute un peu de mystère avec ces terres glaciales et ses nuits sans fin (tout comme les polars suédois).

  • #40 porteverte le 20 décembre 2008 à 12 h 20 min

    « Petits suicides entre amis » aussi j’ai trouvé ça chiant ; ça me revient au fur et à mesure, je vais vous soûler toute la journée ;-)

  • #41 enna le 20 décembre 2008 à 12 h 21 min

    La princesse de Clèves …peut-être pas (quoi que…c’était peut-être « l’élégence du hérisson » de son époque!)
    En plus je suis persuadée qu’il y a des livres qui vont avec des moments…si ça se trouve notre livre « chouchou » nous aurait ennuyé à un autre moment et un livre chiant nous aurait plu à un autre…
    Enfin, sauf pour « la conjuration des imbécile » qui lui est VRAIMENT chiant ;-)

  • #42 porteverte le 20 décembre 2008 à 12 h 21 min

    @ Hélène : non, je crois qu’enna parlait de La conjuration des imbéciles ;-)

  • #43 Jube le 20 décembre 2008 à 12 h 23 min

    Pfff j’ai pas les yeux en face des trous ce matin je répond à une question qui n’est pas pour moi…sorry :)

  • #44 Hélène le 20 décembre 2008 à 12 h 24 min

    Ah OK, je me suis confusé les pinceaux ;-)

    Sinon ne te prive pas de nous saoûler, ce billet est fait pour ça ;-))

  • #45 Jube le 20 décembre 2008 à 12 h 24 min

    Islandais, Finlandais j’ai tout confondu ;)

  • #46 Hélène le 20 décembre 2008 à 12 h 25 min

    Hihi, le viski au petit déj ça pardonne pas, Jube ;-))

  • #47 ade le 20 décembre 2008 à 12 h 26 min

    Hélène bonjour, et bonjour aux filles,

    Je n’ai pas lu ce truc chiantissime. Moi j’ai lu « Adieu » de Balzac et puis… Ben j’ai mis plusieurs mois à lire ce truc. Bref, pas génial

    De bonnes fêtes à toutes :). Pour ma part, de retour dans ma Touraine natale.

  • #48 Fruchtinette le 20 décembre 2008 à 12 h 28 min

    Tout pareil avec « Le rouge et le noir », tenté de le lire 3 fois et abandonné 3 fois en cours de route, pourtant j’étais très motivée, on m’avait dit que la fin était plutôt sympa!
    Idem pour « la conjuration des imbéciles », je l’ai fini mais pffffffff! qu’est-ce que c’était chiant!

  • #49 Sophie-Pivoine le 20 décembre 2008 à 12 h 28 min

    Moi, c’est Proust qui me tombe des mains …
    C’est d’un ch%!$ !!!!

  • #50 Lullaby77 le 20 décembre 2008 à 12 h 28 min

    @ Jube: ah mais merci pour ta réponse ;-) Vais investiguer!

    J’ai bien aimé, moi, l’élégance du hérisson (pour une fois que je lisais un truc français).

  • #51 Jube le 20 décembre 2008 à 12 h 29 min

    Héhé je suis démasquée ;) lol

  • #52 Eleanor Rigby le 20 décembre 2008 à 12 h 30 min

    Eugénie Grandet ! Jamais je n’ai lu pire qu’ Eugénie Grandet !

  • #53 marion le 20 décembre 2008 à 12 h 33 min

    hi hi hi
    c’est rigolo de voir qu’en fonction des sensibilités on aime ou on déteste :op
    Le rouge et le noir faisait partie des classiques que je devais lire en cours et que je n’ai pas fini. Je m’y suis remise bien plus tard et là, sincèrement, j’ai beaucoup aimé.
    J’ai adoré Madame Bovary et l’assomoir.
    Non je crois que mon trio de tête ce serait
    1- l’éducation sentimentale de Flaubert
    2- 3 jours chez ma mère de Weyergans
    4- A l’ombre des jeunes filles en fleur
    Mention spéciale pour la conjuration des imbéciles aussi :)

  • #54 marion le 20 décembre 2008 à 12 h 33 min

    assommoir, désolée

  • #55 Hélène le 20 décembre 2008 à 12 h 37 min

    Eleanor Rigby nom de dieu, je l’avais oublié celui-là ! Atroce !!!

    Et alors c’est quoi cette Conjuration que tout le monde déteste ? Je connais pas…

  • #56 Anmryn le 20 décembre 2008 à 12 h 38 min

    J’adore Proust, Zola, et tous les trucs chiants (j’ai même tenté « L’Astrée », que je reprendrai bien un jour ou l’autre avec plaisir.) Par contre, c’est sûr que je lis plus souvent du Anne Rice ou du Terry Pratchett…

    Mais le livre le plus chiant, le plus illisible et qui me met vraiment en colère c’est le « Finnegan’s Wake » de James Joyce. Faut vraiment être un cerveau malade pour détester ses lecteurs à ce point. >_<*

  • #57 Tin Hinan le 20 décembre 2008 à 12 h 39 min

    C’est marrant, j’ai adoré Le Père Goriot, j’ai trouvé Le Rouge et le Noir pas mal.
    En revanche je n’ai jamais pu dépasser la page 25 du Seigneur des Anneaux X(
    Dans le genre chiant et pas crédible pour un sou, il y a Madame Ba, brrrrrrrrrrr

  • #58 Turquoise le 20 décembre 2008 à 12 h 39 min

    Encore pire que « l’Iliade  » et « l’Odyssée  » … la Bible . Jamais réussi à le finir !
    Et « les mémoires d’Hadrien  » de Yourcenar . Et Houellebecq …

  • #59 porteverte le 20 décembre 2008 à 12 h 41 min

    Je ne peux même pas te raconter, Hélène, je me suis arrêtée à la dixième page, et depuis deux ans il prend la poussière au pied de mon lit (je ne désespère pas de n’avoir un jour tellement rien d’autre à lire -en cas de guerre, en cas de crise, ou de victoire de la gauche- que je m’y replongerai ;-)

  • #60 Hélène le 20 décembre 2008 à 12 h 41 min

    Ah oui, Yourcenar et la Bible aussi, c’est très chiant !

    « ou de victoire de la gauche » : ;-))))

  • #61 Turquoise le 20 décembre 2008 à 12 h 47 min

    Le problème avec les classiques, c’est que ce sont justement des classiques, qu’on vous oblige à lire et à disséquer en classe . Il y a vraiment de quoi vous en dégoûter . Alors que si on les interdisait aux moins de 18 ans, on se régalerait peut-être de les lire en cachette sous les draps à quinze ans …
    Je trouve que la responsabilité des ministres de l’éduc. nat. qui s’obstinent à valider des programmes extrêmement chiants , est très lourde . Avis de prof ;-)))

  • #62 cami le 20 décembre 2008 à 12 h 55 min

    j’vois que dans les commentaires ya pas mal de bouquins chiants, moi celui qui m’a achevé mais vraiment en plus j’ai du le finir parce que c’était pour l’école…(roulement de tambour): une vie de Guy de Maupassant! j’en suis écoeurée à vie.

  • #63 marion le 20 décembre 2008 à 12 h 55 min

    je suis très d’accord avec Turquoise
    Certains livres ne sont pas compréhensibles à certains âges. Il faut avoir un petit peu vécu pour en profiter
    Je pense que si j’avais lu Madame Bovary à 14 ans, je l’aurais certainement détesté.
    Idem pour Proust (pas tout non plus, j’en suis au 3ème tome et je sature), je peux aujourd’hui profiter de ces phrases interminables qui m’auraient fait suer au lycée. Et puis est ce que j’aurais compris quelquechose à la nostalgie ?
    Ce qui est tout de même positif, c’est qu’on peut revenir sur un livre plus tard, dans d’autres dispositions, avec un vécu différent et finalement l’apprécier contre toute attente.
    La conjuration des imbéciles je te le prêterais Hélène, mais je te garantis que tu vas te faire chier :)))))) c’est dommage, c’était tellement prometteur !

  • #64 Virginie le 20 décembre 2008 à 12 h 57 min

    c’est marrant parce que moi Proust je l’ai toujours évité comme la peste, sur un bête a priori…. et en lisant vos commentaires, je me dis que parfois, les a priori ont du bon!!!!

  • #65 Laurence Belgium le 20 décembre 2008 à 12 h 59 min

    Aaah ! Je pensais « Le Père Goriot’ avant même d’avoir fini de lire l’article !

  • #66 Iriss91 le 20 décembre 2008 à 13 h 00 min

    A le pire qu’on m’a fait lire reste définitivement « le rouge et le noir », alala je me rappelle encore de ces descriptions interminables de la cheminée ou des trucs du genre ! Et c’est vrai on se dit tout le temps : « quand va t-il se la faire?? RRR » lol

  • #67 Titburette le 20 décembre 2008 à 13 h 02 min

    Yvain ou le chevalier au lion de Chrétien de Troyes!!! On m’a forcé à lire ça qd j’étais en cinquième et j’ai rien compris c’était terrible… Je crois que dans le premier chapitre y avait une sombre histoire de jeune fille vendue à la prostitution que du bonheur… Livre tout à fait adapté à des gamins de 11 ans… Ma prof de français devait avoir un léger souci!

    Ca m’a fait rire d’ailleurs parce que qd je suis rentrée en classe prépa, c’était au programme de lecture des littéraires!!!!

  • #68 Carine le 20 décembre 2008 à 13 h 08 min

    Sûrement de la SF tel le meilleur des mondes d’Aldous Huxley.
    Je décroche très rapidement.

  • #69 Cécile de Brest le 20 décembre 2008 à 13 h 09 min

    J’adore, que dis-je, j’encense, j’idolâtre Proust… J’ai bien l’impression que je suis la seule :-((
    J’ai lu La Recherche en entier 2 fois. Et j’ai fait mon mémoire de maitrîse et celuide DEA sur lui.
    On me prenait pour un cinglée à la fac hi hi hi.

    Sinon, j’ai une passion pour Tolstoï, Anna Karénine, c’est grandiose, sans parler de Guerre et paix (mais je zappe les scènes de batailles, trop lourdingue).
    J’ai adoré Mme Bovary, par contre, moi, j’ai du mal avec La chartreuse de Parme…

    Zola et Maupassant, c’est grandiose.

    Pour Paasilinna, j’ai essayé Petit suicide entre amis, j’ai eu du mal.
    Inutile de dire que j’adore La princesses de Clèves !
    Par contre, grâce à toi, Hélène, j’ai découvert King et je ne m’en lasse pas. J’ai lu Simetiere, Cellulaire, Shining. Sac d’os et Roadmaster sont en attente.

    Ce qui me gêne d’habitude dans les romans étrangers, c’est la traduction. Mais justement, pour les King, je la trouve très bonne.

    Et je suis tout à fait d’accord avec Turquoise, les classique sont étudiés trop tôt à l’école, ça dégoûte les élèves alors que c’est génial !

    Bon, j’arrête, je pourrais parler bouquins pendant tout le week-end ;-))

  • #70 Cécile de Brest le 20 décembre 2008 à 13 h 14 min

    J’ai oublié d’ajouter mon allergie : Chateaubriand. Peux pas, juste impossible.

  • #71 Hélène le 20 décembre 2008 à 13 h 17 min

    Cécile de Brest c’est dommage, tu as lu le seul Paasilinna pas terrible ;-) Moi aussi il m’a ennuyée, alors que j’ai vraiment adoré la plupart des autres (« Prisonniers du Paradis », extraordinaire !!).
    Sinon il FAUT que tu lises Dolores Claiborne, de King. C’est immense.

  • #72 Cécile de Brest le 20 décembre 2008 à 13 h 20 min

    Ah bon, ben alors Prisonniers du Paradis fera partie de mon prochian colis lecture (oui, ici, pour s’approvisionner en livres, c’est un peu la jungle), je ne suis pas rancunière, Paasilinna aura une seconde chance ;-))

    Je note aussi Dolores Clairborne ;-))

  • #73 Turquoise le 20 décembre 2008 à 13 h 20 min

    Cécile, encore une fois, dans mes bras avec Proust ! je lui trouve un sens de l’humour et une malice extraordinaires … quand tu seras rentrée – ça arrivera bien un jour, non ? – il faudra absolument que tu visites la maison de sa tante à Illiers-Combray, tu vas adorer, il y a sa chambre , conservée exactement comme il la décrit, un délice !

    Dans les auteurs étrangers, « les Souffrances du jeune Werther  » de Goethe, c’est très barbant . Et chez les Français, « Adolphe » de Benjamin Constant, « la Nouvelle-Héloïse  » de Rousseau sont aussi de bons somnifères .

  • #74 Koschka le 20 décembre 2008 à 13 h 21 min

    Vous me faites peur avec Yourcenar, je dois lire « Les mémoires d’Hadrien » pour mon cours d’art antique, je me suis dit « pour le moment c’est chiant, mais quand il parlera vraiment de sa vie ça sera intéressant, je suppose », et là vous me faites peur!!

    Sinon, merci de m’avoir rappelé l’existence de « L’éducation sentimentale », on peut même pas dire que je l’ai lu, j’ai abandonné dans les premières pages! La première fois, j’avais tellement lu de travers que j’avais rien compris! Je m’en suis rendue compte en essayant de le relire (« aaaah ils étaient pas dans un bateau, mais dans un parc!! »), mais je suis pas allée beaucoup plus loin. J’ai essayé « Madame Bovary » deux fois, jamais réussi à finir non plus (mais je suis allée plus loin quand même), Flaubert c’est rédhibitoire pour moi apparemment.

    Par contre j’ai bien aimé la « Princesse de Clèves », déjà dès que c’est un peu historique ça m’enchante, bon, j’ai pas été enchantée, mais j’ai apprécié, à la différence de… tous les autres que je connais qui l’ont lu! En plus c’était très court, dans mes souvenirs (c’est un Librio à 2€ que j’ai…)

    Au fait Hélène, je pensais détester Tolstoï, que ça serait trop compliqué et tout, bien ch&%*, mais en fait l’année dernière j’ai lu « Anna Karénine », et j’ai A-DO-RE. Je le relirai pas, à cause de sa longueur, mais franchement j’ai trouvé que c’était facile à lire, et j’ai été prise par les différentes histoires très rapidement (oui, si il avait parlé que d’Anna tout le long, ça aurait pas été possible)
    En plus ça fait très bien en société d’avoir lu « Anna Karénine » ;-)

    Par contre « Crime et Châtiment » de Dostoïevski, j’ai essayé, c’est bien écrit et ça m’intéresse, mais j’arrive pas à avancer, c’est fort bizarre. Un jour je le reprendrai j’imagine.

    Pour Joyce, c’est un sadique en littérature, c’est bien connu! Avant de partir à Dublin j’ai voulu lire « Dubliners » (« Gens de Dublin ») dans le TGV, j’ai eu du mal à accrocher j’ai lu que la première nouvelle! (en même temps je m’obstine à prendre des livres comme ceux de Joyce ou Dostoïevski dans le TGV et en face ils me font envie avec leurs Voici et Gala, littérature que je ne lis jamais mais dans les trains c’est tentant!!)

    Sinon je ne sais plus mais la liste de livres chiants n’est sûrement pas finie!

  • #75 isolde le 20 décembre 2008 à 13 h 22 min

    Le seigneur des anneaux… ouh la la… refermé définitivement après de longues souffrances vers la page 100.

  • #76 Koschka le 20 décembre 2008 à 13 h 22 min

    Erf le pavé, désolée!!

  • #77 mimou le 20 décembre 2008 à 13 h 23 min

    moi c’est le rouge et le noir et notre dame de paris, j’ai pas pu aller bien loin dans ces deux bouquins..
    Dans notre dame, les descriptions et les phrases sont tellement longues qu’arrivé à la fin on se souvient plus du début.. et le pire c’est que ma prof de français trouvait la longueur de ces phrases et de ces descriptions fantastiques!

  • #78 elmaya le 20 décembre 2008 à 13 h 23 min

    La princesse de Clèves, je l’ai lu ado, j’avais bien aimé, et Le Rouge et le Noir aussi (mais il faut dire que je les ai lus de mon plein gré, sans vraiment savoir que c’étaient des classiques, ça aide!).
    Et j’ai lu quasiment tout Zola sans savoir que c’était un auteur classqiue… vu qu’il était rangé à côté des Agatha Christie dans les WC ! ;-))

    Par contre, Balzac, rien à faire, pfff… Et Flaubert, un peu ça va, mais bof…

    Mais il y a deux livres en particulier qui me sont toujours tombés des mains, malgré bien des tentatives, et dont j’ai fini par me débarrasser : Belle du seigneur de Cohen et Ulysse de Joyce. Que voulez-vous, j’aime bien les vraies phrases, moi. (Sauf de Balzac. ;-) )

    La Recherche, j’en ai lu un peu, à chaque fois ça va un temps puis je lâche le bouquin, avec l’impression de m’être fait avoir… :-/

    (Hors-sujet, mais je viens de finir « Là où les tigres sont chez eux » de Jean-Marie Blas de Roblès, et j’ai a-do-ré ! Qu’est-ce que je vais bien pouvoir lire après ça ???? )

  • #79 Charlotteàhelsinki le 20 décembre 2008 à 13 h 24 min

    Je confirme: les auteurs finlandais, c’est à essayer !

    Mon pire souvenir : les chouans de Balzac. Je me souviens que les 150 premières pages décrivent une bataille. UNE bataille, pas deux ou trois, une seule. Et que même les boutons de manchette des généraux sont décrits. Arggggg ! Je devais faire un exposé sur cette partie. Je dois avouer je n’ai même pas ouvert la 151ème page…

    Par contre, pour celles qui sont récalcitrantes à Proust, je suggère non pas de le lire mais de l’entendre : André Dussollier lit Proust, ce sont des CD que l’on peut acheter et c’est tout simplement génial. Je me suis surprise à trouver Proust agréable, fin psychologue et même drôle par moments !

  • #80 porteverte le 20 décembre 2008 à 13 h 25 min

    Les autres Paasilinna sont mieux ? Super, ça me fait des pistes pour mes prochains achats ;-)

  • #81 Valérie_b le 20 décembre 2008 à 13 h 27 min

    Le Rouge et le Noir, sans hésitation.
    Je me souviens encore heu … 18 ans après, de ce bouquin hyper chiant qu’on m’a forcée à lire en seconde. Franchement, à cet âge, on s’en fout que l’héroïne soit offusquée parce qu’un monsieur a vu 2 cm de ses chevilles ! Et tout ce tralala parce que « oh, j’ose pas » « oh, j’ose », bref, une horreur
    J’ai toujours adoré lire depuis ma plus tendre enfance mais là, j’ai du me forcer, j’en garde un très mauvais souvenir et depuis, je me suis toujours jurée de ne lire que ce qui me faisait plaisir, même si ce n’est pas perçu comme culturel par les autres.
    A moi les polars et Harry Potter ! :-))

  • #82 Cécile de Brest le 20 décembre 2008 à 13 h 27 min

    Crime et châtiment, j’ai adoré ! Je l’ai lu plusieurs fois (3 je crois). J’adore les auteurs russes, ils ont un quelque chose, je ne sais pas quoi, c’est une civilisation qui me fascine.

    @ Turquoise : oui, je suis déjà passée à Illiers-Combray, mais la maison était fermée, il y a des époques pour les visites, apparemment !
    Et oui, je compte bien rentrer un jour ;-)))

  • #83 Noémie le 20 décembre 2008 à 13 h 28 min

    Les confessions de Jean Jacques Rousseau ! Ce bouquin m’a traumatisé, on l’a étudié pour le bac de français, moi qui adore la lecture ça m’a dégouté pour plusieurs mois !!

  • #84 Charlotteàhelsinki le 20 décembre 2008 à 13 h 29 min

    enfin… non pas de l’entendre mais de l’écouter
    j’en perds mon français !

  • #85 Koschka le 20 décembre 2008 à 13 h 29 min

    Comment ai-je pu oublier Rousseau!! Les Confessions, ou comment se faire détester de tout lycéen…
    « Ce livre va parler de moi. C’est moi qui ai inventé ce style de livre, moi et moi seul. Alors on va parler de moi. Ma vie tout le monde s’en fout, mais je vous l’impose, na »
    C’est à peu près ça le prologue…

    Je confirme pour Aldous Huxley, qui m’a été chaudement recommandé par une copine, et qui m’a bien refroidie!

    Mais j’ai adooooré le « Seigneur des Anneaux », même si je comprend qu’il ait pu en saouler beaucoup!! J’ai aussi lu « Bilbo le Hobbit », le « Silmarillion », « Contes et Légendes Inachevés », etc \o/ mais j’adore ce monde, ça m’éclate!!

  • #86 Cécile de Brest le 20 décembre 2008 à 13 h 29 min

    Mais oui, Proust est bourré d’humour ! C’est sûr que les phrases qui durent 20 lignes, ça peut décourager, mais c’est très fin, hyper intelligent, plein d’humour, un bijou !

    Ouin, pourquoi ai-je laissé mes Proust au garde-meuble ???? :-(((((((((

  • #87 Chlopinette le 20 décembre 2008 à 13 h 30 min

    Pour moi, c’est Benjamin Constant de je-ne-sais-plus-qui.
    Nous devions le lire pour l’école en terminale, horrible!!!!
    Et puis tous les livres du genre madame bovary, le rouge et le noir, je n’ose même pas les ouvrir. Je ne suis pas fan de lecture vous comprenez!! ;-)

  • #88 Saint Luc le 20 décembre 2008 à 13 h 30 min

    Comme quoi, les goûts, ce sont vraiment des trucs bizarres : certains aiment Machin et détestent Truc, se pendent en lisant Bidule et encensent Chose, alors que en principe ils sont dans le même style…
    Et je n’échappe à cela moi non plus, je suis un fanatique de l’Iliade (quelle poésie : Chante, déesse, la colère d’Achille, le fis de Pele…), j’adore Yourcenar (une écriture tellement solaire dans les Mémoires d’Hadrien !), je déteste Proust (impossible d’arriver à lire plus de cinq pages d’affilée, et pourtant je me fait un devoir de lire un livre jusqu’au bout, pour pouvoir en parler, mais là…) et le Rouge et le noir m’a ennuyé à mort (pas croyable qu’on puisse tenir autant de pages là dessus) mais Mme Bovary m’a pas mal plu, la Princesse de Clève un peu moins, mais ça allait, par contre Flaubert ya rien à garder à part Trois contes et Salambbo…
    Et c’est vrai que Balzac et les auteurs russes ça dérouille pas mal !
    Eh oui, en pleine contradiction…

  • #89 Hotnspicy le 20 décembre 2008 à 13 h 38 min

    Je pense que j’ai le droit d’écrire ici que je déteste la BD franco-belge (Gaston, Tintin, XIII, lanfeust, etc… ) mais que je voue un culte sans limite aux comics américains mes idoles absolues étant Will Eisner et Charles Burns…

    Sinon, sans images, j’ai bien aimé la Conjuration des Imbéciles moi aussi… Je dévore Selby Jr, Roth, Sepulveda et Garcia Marquez…

    Et un bon livre doit savoir me faire rire, pleurer et ne pas regarder l’heure qui tourne…

  • #90 Jube le 20 décembre 2008 à 13 h 41 min

    Je pense que je vais me laisser tenter par Paasilinna au vu de tous ces commentaires ;))
    Tiens dans le genre ardu j’ai oublié de citer Justine du marquis de Sade…on peut pas vraiment dire que ce soit le livre le plus chiant du monde mais il est très dérangeant dans le genre (vu que c’est mon prénom et qu’à ma naissance tout le monde a fait un flanby à ma mère car elle avait choisi ce prénom j’ai voulu comprendre pourquoi… et bé tiens j’ai pas été déçue dans le genre hard !!!)

  • #91 Turquoise le 20 décembre 2008 à 13 h 41 min

    Chlopinette : c’est « Adolphe » de Benjamin Constant , et oui, c’est très chiant !
    Cécile : en effet, la maison d’Illiers est fermée l’hiver , comme celle de Zola à Médan, qui vaut aussi la visite .
    Hier je suis allée chez Victor Hugo place des Vosges, il y a en ce moment une magnifique expo sur « les Misérables « , allez-y et lisez le bouquin après, c’est magistral !

  • #92 Lady Flo le 20 décembre 2008 à 13 h 43 min

    C’est marrant car je suis justement en train de lire la conjuration des imbéciles en ce moment. On dirait du San Antonio et ça me fait bien marrer !

    Le livre mille fois commencé, mille fois refermé : la chartreuse de Parme de Stendahl…hélas…

  • #93 Hélène le 20 décembre 2008 à 13 h 44 min

    Saint Luc bienvenue à toi ;-)

    Valérie_b j’adore ta description du Rouge et le Noir ;-))

    porteverte je te recommande particulièrement Le lièvre de Vatanen, Prisoniers du paradis, et Le bestial serviteur du Pasteur Huuskonen, donc ;-)

    Jube je compatis, je trouve Sade très traumatisant.

    Lady Flo sois la bienvenue ;-)

  • #94 Breizh’ le 20 décembre 2008 à 13 h 59 min

    Le lièvre de Vatanen : un pur moment!!!! Comment dire…du bonheur à petites gorgées et parfois à grandes goulées à chaque page….c’était trop court!!

  • #95 annaquine le 20 décembre 2008 à 14 h 08 min

    J’ai eu une adolescence sinistre alors, j’ai tout lu, TOUT, sans aucune restriction, et j’ai adoré tout particulièrement la littérature française.

    J’ai pris mon pied -littéralement- avec Flaubert, Zola ( » Au bonheur des Dames » m’a grisée), Sand (me suis identifiée à elle), Balzac (sauf « Le lys dans la vallée »), Et puis Voltaire mon frère ! « La Princesse de Clèves » m’a beaucoup séduite mais aussi : Montesquieu, Bernardin de St Pierre, Laclos, Lamartine, Vigny, Hugo, Musset, Beaudelaire, Dumas, Colette, Duras. De Romain Gary à Annie Ernaux, de Mauriac à Genet, de Jules Verne à Pastoureau avec ses histoires sur les couleurs : j’ai tout aimé et j’en oublie encore tellement !..

    Toute la littérature russe ! Dostoïevski- mon- amour, Tolstoï, Gogol, Tourgueniev, Pouchkine …
    J’aime beaucoup Knut Hamsum pour la litt. norvégienne; Andersen et Karen Blixen pour la litt.danoise.
    Rilke et Hoffmannsthal pour les autrichiens…Je connais mal la littérature allemande, à part Goëthe, Schiller …
    Pour la littérature anglaise : Shakespeare (dont les comédies m’ont fait hurler de rire) et son inoubliable Othello (premiers émois sensuels) Stevenson, Scott, Austen, Kipling, Dickens, Joyce, Aldous Huxley, Conan Doyle, Maugham,et Graham Greene !

    Les incontournables :Homère, Dante, Cervantès, Molière … et « La Guerre des Gaules » de César !

    La littérature italienne :les Mémoires de Casanova quel délice, « le Roland furieux » de l’Arioste dont le récit me faisait haleter…

    Je reconnais avoir eu plus de mal avec Stendhal, Proust, Chateaubriand, et Rousseau.

    Aujourd’hui la littérature d’amérique du nord et d’amérique latine, les correspondances, les récits de voyage ou bien encore les biographies historiques me captivent d’avantage.

    Pardon d’être si véhémente et intarissable.

    Folle d’amour pour la littérature sous toutes ses formes je suis !

  • #96 Lullaby77 le 20 décembre 2008 à 14 h 46 min

    @ Annaquine: waou je suis épatée! je lis plus que la plupart des gens autour de moi mais tu me bats à plate couture ;-))

  • #97 Mamzelle M’ … aupin ! le 20 décembre 2008 à 14 h 47 min

    Mon livre maudit, le rouge et le noir !! Commencé, pff je sais même plus combien de fois et je ne suis jamais allée plus loin que le tiers … en souffrant énormément !

    C’est tout de même bien d’être adulte et de pouvoir enfin lire ce qu’on veut !

  • #98 Brourou le 20 décembre 2008 à 14 h 50 min

    Annaquine, tu m’impressionnes.
    J’ai lu Mme Bovary je devais avoir au moins 40 ans et l’avais adoré. Mais je m’étais dit à l’époque qu’imposer ça à des ados au lycée, je comprenais qu’il y avait de quoi les rebuter.
    Ceci dit, les livres que j’ai trouvés chiants et qui me sont tombés des genoux, ben justement je les ai oubliés. Un tout de même, j’ai voulu lire le dernier de la série de Zola ya quelques années (Docteur Pascal) après en avoir lu quelques uns des premiers que j’avais beaucoup aimés à l’adolescence, je l’ai trouvé tellement prévisible de bout en bout qu’il m’a gavée mais je l’ai quand même terminé.
    « Belle du Seigneur », il dort sur une étagère, je ne l’ai pas encore ouvert, son épaisseur m’impressionne, mais sûr que je le lirai un jour.
    Actuellement j’ai beaucoup de peine à rentrer dans « l’élégance du hérisson » à ma grande surprise après tout ce que j’en ai entendendu dire.

  • #99 Orev33 le 20 décembre 2008 à 14 h 58 min

    Le livre que je déteste : Belle du seigneur….Pourtant j’ai essayé hein, mais impossible. Chiant et pénible : envie de zigouiller les personnages.
    Mes livres cultes : Le Nom de la Rose et tous les bouquins d’Umberto Eco (un dieu vivant selon moi) et Tolkien. J’adore aussi Vargas dont je ne me lasse pas ainsi que la grande Agatha. Quant aux grands classiques Français, je suis une fan inconditionnelle de Hugo, Flaubert, Zola et surtout Alexandra Dumas (tout lu et tout aimé). Beaucoup moins attirée en revanche par Proust et Stendhal. J’ai eu aussi ma période russe et surtout Anglaise : j’adooooore Jane Austen, Conan Doyle et James Joyce.
    J’aime lire tout simplement.

  • #100 Hélène le 20 décembre 2008 à 15 h 00 min

    « envie de zigouiller les personnages » : ça me parle tout à fait Orev33 ;-))
    Je l’ai lu ado, j’ai adoré parce qu’à l’époque j’étais bête et romantique, mais je crois qu’aujourd’hui il me ferait le même effet qu’à toi ;-)

  • #101 catialine le 20 décembre 2008 à 15 h 22 min

    Marrant ce que les uns aiment et les autres détestent… Moi, je suis absolument en vénération devant Flaubert, Proust Zola et Balzac… et ce malgré des études de lettres (ou grâce à ?) et à des profs pas doués pour certains, mais absolument passionnants pour d’autres. J’avoue quand même avroi flanché devant « Le Grand Maulnes » d’Alain-Fournier, qu’un de mes profs a voulu étudier une année entière… O désespoir.
    Grosses difficultés pour moi devant les Russes, Tolkien et à peu près toute la littérature française du moment (moi, mon nombril et moi, ça me désèspère). Barbery n’échappe que de peu à la règle.
    J’ai idolatré les « Bienveillantes », « La Conjuration » et j’aime énormément la littérature nordique, en particulier policière. Essayez, si vous aimez Paasilina, Jorn Riel, un chef d’oeuvre d’humour et d’humanité. Pour la littérature anglo-saxonne, ma préférée, j’avoue un grand faible pour John Fante, sublime potrait d’un Amérique pathétique, et j’adore les classiques d’Edith Wharton. Sinon, en littérature espagnole, essayez le magnifique « Ombre du Vent » de Zafon, un must !
    Quoi, ou, je travaille dans le livre pourquoi ? :-)

  • #102 Jane le 20 décembre 2008 à 15 h 38 min

    Bon sujet :-)
    Alors sans hésiter, « Le château des Carpates » de Jules Verne et « La Chartreuse de Parme » (obligée de les lire à l’école, c’est à se dégoûter de la littérature française « classique », heureusement que « Le comte de Monte Cristo » est passé par là ensuite).
    « Le seigneur des anneaux » aussi, j’ai pas pu passer les 200 premières pages, à mon grand étonnement ;-)

  • #103 deilema le 20 décembre 2008 à 16 h 08 min

    ah oui, la princesse de clèves je ne suis jamais arrivée au bout…
    pourtant j’adore tout ce qui est romans historiques, films en costumes et tout et tout…
    mais y’a pas, il faut quand même un minimum d’action, sinon, c’est pas possible !!!!
    du sexe, des morts, je sais pas moi, mais qu’il se passe enfin un truc ;))))

    dans un genre différent, mais où il ne se passe toujours rien, j’ai absolument détesté descartes, le discours de la méthode… épouvantable !!!

    et sinon, un de mes bouquins préférés entre tous est « Au bonheur des dames » de Zola… les grands magasins, ça, ça me parle !!!

  • #104 Ninon le 20 décembre 2008 à 16 h 10 min

    J’ai pas lu tous les comm, mais moi j’aime bien la Princesse de Clèves…

    Je suggère deux choses : de le lire à voix haute (oui, je sais, c’est bizarre, mais comme c’est très bien écrit, il y a un rythme dans le mots….) et de le relire adulte (peut-être certaines l’ont-elles fait, mais souvent on reste dégoutée de lectures de lycée).

  • #105 patte_d_anguille le 20 décembre 2008 à 16 h 26 min

    j’ai jamais lu la Princesse de Clèves, mais par contre j’ai beaucoup aimé Madame Bovary, pourtant je l’ai étudié en long, en large et en travers. comme quoi…!

  • #106 Lullaby77 le 20 décembre 2008 à 16 h 41 min

    @ deilem: c’est le seul Zola que j’ai supporté ;-)) j’en ai même utilisé des extraits pour donner des cours de merchandising!! – le reste de Zola, c’est pas que c’est lourd mais qu’est-ce que c’est déprimant (quelqu’un reprendra du Germinal??) j’ai jamais pu passer au dessus de ça…

  • #107 Seccotine le 20 décembre 2008 à 16 h 53 min

    Ah, Balzac, mon auteur préféré pendant des années… A 17 ans, j’avais déjà lu toute la Comédie Humaine, dans la magnifique collection des éditions du Seuil… j’adorais sa façon délicieusement cruelle et sans complaisance de décrire ses personnages. Je n’ai pas éprouvé l’envie de le relire depuis, mais j’en garde un très bon souvenir.

    Dans les auteurs du circuit « classique » de la littérature imposée en cours, il y en a eu que j’ai détesté sur le coup et adoré après (Vian et Barjavel, pour ne citer que ces deux là), et d’autres vers lesquels je ne reviendrai JAMAIS : Flaubert, Stendhal et Marguerite Duras. Mon tiercé chiant, en quelque sorte : o)

    Et je m’ajoute au groupe de ceux qui n’ont pas su finir la Conjuration des Imbéciles. Ceci dit, je l’ai trouvé plus nauséeux que chiant…

  • #108 Martine le 20 décembre 2008 à 17 h 00 min

    Quand Le Clezio a décroché le prix Nobel de littérature, je me suis dit qu’il fallait ABSOLUMENT que je le lise pour connaître et ne pas avoir l’air cruche dans une conversation d’intellos. J’ai donc emprunté Désert dans ma bibliothèque de village. Et… rien. Le trou noir. Impossible de m’impliquer dans l’histoire, de ressentir quoi que ce soit sinon l’irrésistible envie de plonger dans mon oreiller… J’ai beaucoup culpabilisé, je me suis sentie vraiment nulle de ne pas pouvoir dépasser la cinquantième page. La honte… Et puis j’en ai un peu parlé autour de moi et je me suis rendu compte que je n’étais pas la seule à avoir abandonné la partie… Mais alors, qui lit Le Clezio ? (avec bonheur ?)

  • #109 annaquine le 20 décembre 2008 à 17 h 16 min

    Je me suis aperçue que j’ai lu très jeune des livres vraiment pas faciles, dans un environnement constitué d’adulte aux conversations d’adulte, je voulais tout savoir, tout comprendre et ne pas me faire moquer quand je disais une bêtise.

    Mes tantes m’offraient des livres reliés en me disant « Tu vas le lire maintenant et n’y rien comprendre, mais c’est normal, en le relisant plus tard, quand tu auras grandi et vécu il ne parlera qu’à toi »

    Je lisais la nuit dans mon lit planquée sous les couvertures avec une lampe de poche.

    Et puis il y a des textes de théâtre qui sont restés impénétrables jusqu’au jour où ils étaient interprétés sur scène et là « bing » c’était la révélation ! Je sortais de là sur un petit nuage.

    C’est pour ça aussi que j’aime tellement le théâtre.

    Mais c’est sans doute pourquoi j’ai tant de retard dans la culture télé, séries, dessins animés, films pour enfant, chansonnettes, contes. Je fais le parcours à l’envers maintenant.

  • #110 Hélène le 20 décembre 2008 à 17 h 17 min

    catialine tu es la première à avoir aimé La Conjuration, et comme toi j’ai adoré l’Ombre du vent et les Bienveillantes, du coup je vais tenter la Conjuration ;-)
    Et je note Jorn Riel, merci ;-)

    « du sexe, des morts, je sais pas moi, mais qu’il se passe enfin un truc » : j’adore, Deilema ;-)))

    Martine j’aime beaucoup ton commentaire ! Je trouve ça très dommage que le côté « intello chiant et méprisant » bien français pousse certains à avoir honte de leurs goûts ou dégoûts littéraires.
    Perso les trucs intellos me font supra chier, et j’irais pas jusqu’à dire que j’en suis fière, mais presque ;-)

  • #111 puce le 20 décembre 2008 à 17 h 39 min

    Madame Bovary
    Moderato Cantabile de Marguerite Duras (seul avantage, c’est court!!!)
    après j’en aurai bien toute une liste mais ces deux là sont en tête (et la princesse de clève aussi, j’avoue, et le pastiche de radiquet « le bal du comte d’orgel » est à peine moins chiant que l’original, rien à voir avec le diable au corps)

  • #112 Stéphanie, encore une le 20 décembre 2008 à 17 h 42 min

    La princesse de Clèves, je l’ai lu et… je l’ai refoulée ! Je ne m’en rappelle absolument pas. En revanche, Le seigneur des anneaux, lui, je m’en souviens, j’ai peiné jq’à la dernière page du premier tome et j’ai juré qu’on ne m’y reprendrait plus. Ha oui, plus récemment, Jonathan Strange et Mr Norrell, un cauchemar de près de 1 200 pages. Je suis allée jq’au bout là aussi. Je suis têtue.

    La conjuration, j’ai juste eu envie de tuer le personnage…

    Sinon, j’adore Balzac (je vous assure, adulte, ça passe très bien), Dumas, (si vous aimez, essayez Fajardie), Rufin, et les polars américains, type Connelly, Crais, Lansdale… Je découvre actuellement les scandinaves et je m’éclate…

  • #113 Z. le 20 décembre 2008 à 17 h 46 min

    @ Martine : Moi, moi ! ;)) J’ai lu Désert en seconde ,il y a deux ans donc, et j’ai franchement adoré: j’ai littéralement été submergée par l’histoire.
    La princesse de Clèves, moi aussi j’ai le Librio à 2€, et j’ai aussi trouvé ça très bien écrit et très fin. (mais comme dirait Hélène, je suis jeune et « bête et romantique » ;)))

    Par contre, Mme Bovary, je n’ai pas dû dépassé la 50ème page. Pouah. Et Joyce, je respecte, mais par moments c’est juste risible (juste un petit extrait) :
     » C’est parfait, degré excelsius. Une mésange chante calme jade dans la rosée.
    Nuage couvreur type macros. Anémone activescente, torporature devenant
    mornale. L’humanide nature se ressent librement à l’aise alfresco. La
    verveine hérault de l’herbe à ministres. Ils disent, ils disent en effet, ils disent
    réellement. Tu as denmangé le fruit. Dis qhuit. Tu as snaqué du poisson.  »

    Complètement indigeste.
    Proust, j’ai aussi abandonné, mais parceque je n’étais pas dans les « bonnes conditions » pour le lire; ceci dit vais-je un jour l’être ?
    L’Ombre du Vent est génialissime, je l’ai lu très jeune (13-14 ans) et pourtant adoré (même si je n’ai pas tout compris, rétrospectivement). Zola: bien mais je n’irai pas en redemander.
    Mais si je dois vraiment recommander une oeuvre classique: le Guépard de Lampedusa, au programme de Terminale L cette année (yahou), c’est super :)

  • #114 AnnedeBrestàStrasbourg le 20 décembre 2008 à 17 h 50 min

    Ma fille s’est plainte des livres à lire pour son futur bac de français. Qu’elle râle, rien de plus normal pour une ado normale… Donc je l’ai laissée bougonner…. Le bougon perdurant, la brave mère que je suis s’est montrée solidaire : j’ai « attaqué » la liste, j’ai lu. Et là, je compatis.

    donc je rajoute à la rigolote idée de ce post deux perles d’ennui profond : MANON LESCAUT et LA CHARTREUSE DE PARME.
    Et j’en profite, pour faire une grande révérence devant Mme Cariou professeur de français, qui ne lira jamais ceci. Néanmoins Madame, mille merci pour m’avoir « envoyée » au bac avec une liste de textes riche de Prévert, Eluard, Sarraute (la mère !), Vian… Merci pour nous avoir montré que le monde littéraire ne s’était pas arrêté aux portes du 19ème siècle. 20 ans plus tard ma fille présentera au bac une liste excluant le 20ème siècle. Le monde à l’envers !!!

  • #115 Cécile de Brest le 20 décembre 2008 à 18 h 19 min

    L’ombre du vent de Zafon est magnifique.

    Jane Austen aussi, je suis fan.

    C’est vrai que Manon Lescaut, c’est juste épouvantable. L’espèce d’andouille de chevalier des Grieux, j’ai envie de le baffer d’être aussi niais que ça.

    Belle du Seigneur, j’en garde un souvenir émerveillé, j’adore les pavés en fait.

    Par contre, Le grand Meaulnes, impossible pour moi.

    Un de mes romans favoris, c’est Aurélien, d’Aragon. Et pour rester dans la famille, il y a Le cheval blanc d’Elsa Triolet.

    Comme AnnedeBrestàStrasbourg, certains profs m’ont énormément marqués et m’ont aidé à être ce que je suis aujourd’hui.Je garde encore un souvenir ému de leurs cours. Ils étaient tellement fantastiques qu’en général, les élèves étaient déçus quand ils étaient absents…

  • #116 Hélène le 20 décembre 2008 à 18 h 27 min

    Seigneur, j’avais oublié la Chartreuse de Parme. Quelle daube ce truc ! ;-)

    Z merci pour l’extrait de Joyce : j’en ai jamais lu, ben j’en lirai jamais, ce tye est grotesque, ma parole ;-))

  • #117 Turquoise le 20 décembre 2008 à 18 h 40 min

    Annaquine, nous avons pratiquement les mêmes lectures – et sans doute le même genre d’adolescence, l’une expliquant les autres ;-) Faudra qu’on papote bouquins, toutes les deux !
    Personne n’a cité Antonio Skarmeta, l’auteur chilien d' »ardente patience », un petit bijou adapté au cinéma sous le titre « le facteur de Neruda  » … ni la magnifique ( à tous points de vue ) Isabel Allende , c’est dommage …
    Et je suis ravie de n’être pas la seule à caler devant Joyce – comme devant le « Nouveau Roman « , Butor qui décrit pendant une page un pépin de tomate coincé dans une rainure du sol d’un wagon de chemin de fer- qui dit mieux ? – ou Robbe-Grillet , ou certains bouquins de Sollers bourrés de points de suspension .
    AnnedeBrestaStrasbourg : je compatis, pour ta fille … en bac professionnel, les profs n’ont pas de liste imposée – il n’y a pas d’oral . Du coup, je n’oblige pas mes élèves à lire des livres entiers, je leur en donne un chapitre, et si ça leur plaît ils finissent le livre et font éventuellement un exposé . Actuellement, ils ont bien aimé Zola, « Bel-Ami » de Maupassant, « l’Etranger » de Camus, une scène des « Justes » du même auteur, et une nouvelle de Stephen King . Mais « Manon Lescaut  » , comment peut-on infliger ça à des ados !

  • #118 catialine le 20 décembre 2008 à 18 h 58 min

    Turquoise, j’ai failli citer Allende, et Cécile de Brest, Jane Austen bien sûr ! Je rajoute un roman que j’aime énormément : »Le Maitre des illusions » de Donna Tartt.
    Hélène, j’abonde dans ton sens sur l’intellectualisme, et pourtant je travaille dans ce secteur. C’est pour cela que la littérature franco-parisienne m’a laissée sur le carreau : à qui s’adressent la plupart de ces auteurs ? Du coup, les classiques ne sont que plus admirables, je pense : Ils n’opposaient pas la fiction et le texte, le fond et la forme.
    Dernier vrai coup de coeur : Millenium, qui fonctionne terriblement bien.
    PS : pour la Conjuration, attention, on adore ou on déteste, pas de juste milieu. Je décline toute responsabilité :-)

  • #119 frederique/fredoche le 20 décembre 2008 à 19 h 03 min

    je plussoie sur eugénie grandet, où l’on attend en vain qu’il se passe quelque chose, c’est comme « en attendant Godot », le génie féroce de Beckett en moins (et ca fait toute la différence!). Question bouquins qui tombent des mains, il y a aussi un roman russe, d’emmanuel Carrère. L’auteur a failli mourir dans d’atroces souffrances (si je l’avais rencontré alors que j’étais contrainte à le lire par les circonstances ) mais en fait c’est moi qui suis morte d’ennui.
    Par contre, les auteurs qui me font l’effet inverse sont Nuala O’Faolain (sauf Chicago May) et Nancy Huston.

  • #120 dola le 20 décembre 2008 à 19 h 04 min

    premire réponse sans réfléchir très loin : Le déser des tartares de Dino Buzatti. je peux lire des pavés ou des cycles fantastique de 5000 pages mais ce petit bouquin m’a paru d’une longueur infinie.
    Ensuite il n’y en a plein que je n’ai jamais eu le courage d’ouvrir : Proust par ex, par contre Zola, ou Flaubert j’apprécie beaucoup, Balzac un peu moins mais ça va.
    Moi j’ai beaucoup aimé Manon Lescaut quand je l’ai lu au lycée.

    Et c’est sûr je ne lirais jamais joyce !

  • #121 Mushroom le 20 décembre 2008 à 19 h 13 min

    Ouais c’est chiant, mais c’est un pilier de la littérature française (ça n’empêche pas que ce soit chiant hein, il faut juste le reconnaître et le savoir, ce bouquin a initié un grand virage dans le roman français).

    Et puis ne serait-ce parce que notre président le dénigre sans arrêt comme si c’était le seul livre qu’il avait jamais lu et parce qu’il s’en sert comme étendard dans sa bataille contre la culture, je dis « vive la princesse de Clèves »

  • #122 deilema le 20 décembre 2008 à 19 h 13 min

    un autre truc dont je n’ai pas dépassé les 50 premières pages, alors que c’est un best seller incontesté : le pèlerin de Compostelle de Paulo Coelho…
    non, vraiment, à moi ça ne parle pas, mais alors pas du tout…

  • #123 catialine le 20 décembre 2008 à 19 h 17 min

    @ Mushroom : ah ah ah, j’adore ton argument, j’achète !!!

  • #124 Lullaby77 le 20 décembre 2008 à 19 h 18 min

    Rah Coelho je peux pas non plus. Et à bien y réflechir, les prix nobels ne me réussissent pas non plus. Garcia Marquez, j’ai tenu 30 pages, Le Clezio aussi…

    Mon trip absolu en ce moment c’est Kate Atkinson. Manie l’ironie comme personne. En Anglais dans le texte c’est encore mieux mais les traductions sont plutôt bonnes.

  • #125 Louloutte le 20 décembre 2008 à 19 h 22 min

    Tiens c’est drôle que tu en parles, justement j’ai fini « La chartreuse de Parme » il y a deux jours et j’ai eu du mal aussi au début. Il me semblait que l’histoire ne démarrait pas, mais au final pas si chiant que ça une fois dépassé la campagne napoléonienne à Waterloo. j’ai même freiné ma lecture car je voyais la fin arriver et là je n’avais plus envie de le lâcher.
    Je suis sûre d’avoir lu « La princesse de Clèves » plus jeune mais impossible de me rappeler l’histoire (ça fait si longtemps!).
    Faut dire que lorsque je n’ai plus rien à lire et que je suis en manque de lecture tout peut y passer le chiant, le gnagnan, … tout. mais le chiant a un grand intérêt il dure plus longtemps. Et bien oui quand on est en manque … tout ce qui entre fait ventre.
    Du coup tu me donnes envie de le relire.
    Par contre Balzac la comédie humaine je n’ai jamais pu!

  • #126 Brourou le 20 décembre 2008 à 19 h 34 min

    Ah oui, en voilà un que j’avais trouvé chiant comme a dit Puce (111), c’est le « Moderato Cantabile » de Marguerite Duras, heureusement en effet qu’il était court.
    J’ai beaucoup aimé récemment « Tout ce que j’aimais » de Siri HUSTVEDT, une romancière américaine (épouse de Paul Auster), un livre très dense. Et j’ai adoré «Cantique des plaines » de Nancy HUSTON.
    J’ai un ami prof de lettres. Le livre de sa vie est « l’éducation sentimentale » de Flaubert. Quand je le vois il me dit « Quelle chance tu as de ne pas l’avoir lu et quel bonheur tu vas avoir à le découvrir ». Pour l’instant je n’ai pas encore ouvert le bonheur.

  • #127 annaquine le 20 décembre 2008 à 19 h 51 min

    @ Turquoise : tu viens me faire un petit coucou quand tu veux !
    J’ai un copain chilien qui me passe tout ce qu’il a lu et aimé de son pays, alors Isabel Allende tu penses !!

    J’adore cette conversation les filles, je m’en cache pas, les adorations des unes, les exécrations des autres, c’est passionnant.

    @ Louloutte : oui des fois il faut un peu se forcer, lire lentement, avant de rentrer bel et bien dans l’histoire, et après -souvent- on se rend compte que ça en valait vraiment la peine. C’est pour ça que je ne renonce jamais avec les livres. « Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe » disait Jules Renard

    Il y a cette phrase de Balzac dans « La physiologie du mariage » qui m’avait impressionnée jeunette :
    « Vous devez avoir horreur de l’instruction chez les femmes, par cette raison qu’il est plus facile de gouverner un peuple d’idiots qu’un peuple de savants »

    Parce que j’étais la plus petite et parce que j’étais une fille, les grands aimaient se moquer de mes « ignorances », stigmatisant ma « bêtise ». Pour que cela cesse, j’ai lu.
    Et j’ai fait ravaler leur morgue à ses abrutis très rapidement.

  • #128 Turquoise le 20 décembre 2008 à 19 h 54 min

    … ah oui, Kate Atkinson et Donna Tartt, un vrai bonheur ces romancières anglaises tout en finesse ; commes leurs aînées Rosamund Lehmann et Margaret Kennedy, d’ailleurs … moi qui adore les romans policiers, je ne rate pas un Anne Perry , c’est un vrai plaisir et on apprend plein de choses sur la période victorienne à Londres …il y a aussi les Ruth Rendell et ceux qu’elle écrit sous le pseudo de Barbara Vine . Récemment, j’ai découvert Nicci French, un couple qui écrit à quatre mains , ça c’est du polar contemporain qu’on ne lâche pas avant la dernière page !

  • #129 IsaVersailles le 20 décembre 2008 à 19 h 59 min

    j’étais la seule ( peut être plus maintenant !!) à avoir lu tous les livres de la bibliothèque du collège : 3 a 5 livres par semaines , 150 pages a l’heure au minimum
    tout Balzac , Hugo, Zola
    mon cas a été étudié par des étudiants psycho à la fac

    même si le livre ne plaisait pas , je le lisais vite et pouf oublié
    sauf Proust au lycée impossible à avaler
    j’en lis encore facile 3 par semaine mais je fais des pauses sinon j’épuise trop vite les nouveautés de la bibliothèque
    je suis comme toi Hélène , la SF , les auteurs étrangers mais en fait je suis capable de lire n’importe quoi tellement le fait de lire est indispensable à ma vie ( j’ ai même lu l’encyclopédie de mes parents !!)

  • #130 Morticia le 20 décembre 2008 à 20 h 02 min

    Bonsoir !

    Ca me donne plein d’idées de lecture tout ça !

    Je fais partie de ceux/celles qui ont aimé « La princesse de Clèves ». Il faut dire que j’ai eu la chance d’avoir une fascinante et inspirée prof de Lettres qui nous a transmis son admiration pour cette oeuvre.
    Dans la catégorie des livres que je n’ai pas pu arriver à tordre (et c’est rare, je lis tout, jusqu’à la fin, même si je déteste…), je mets , tout en haut, « Séraphita » de Balzac.

    Par contre, « La conjuration.. » est sans doute un des meilleurs livres que j’ai lu… Je suis une grosse lectrice (2 par semaine quand je travaille).
    Je recommande « Si j’étais Dora Suarez » de Cook (lu l’année dernière, mais inégalé depuis), « Waiting period » (le dernier Hubert Selby ) et « L’homme aux lèvres de saphir », d’Hervé Le Corre (un écrivain français contemporain qui se la pète pas et qui a une écriture magnifique, ça change…).

  • #131 Turquoise le 20 décembre 2008 à 20 h 09 min

    C’est vrai que « Séraphita  » , c’est comme  » Louis Lambert « , ça date …ce côté angélisme à la Swedenborg, c’est difficilement compréhensible à notre époque …

    Et Delerm ? et Christian Bobin ? qu’en pensez-vous ? personnellement, j’adore leur écriture et leur modestie …

    Dès que j’aurai une minute, je vais relire tous vos comm’ un crayon à la main ; quelle merveille, cette manne de conseils venant de tous les horizons !

  • #132 Cécile de Brest le 20 décembre 2008 à 20 h 16 min

    Lucien Leuwen, de Stendhal… J’ai essayé 3 ou 4 fois, je n’ai jamais pu.

    Brooklin Follies de Paul Auster, je l’ai adoré. Par contre, J’ai eu du mal avec Léviathan que je n’ai pas fini.
    C’est toujours bizarre d’adorer un auteur à travers un livre, de passer à un autre livre du même auteur et de ne pas pouvoir finir…

  • #133 Fabulous Fabs le 20 décembre 2008 à 20 h 18 min

    Pour moi ce fut: Anna Karenina et Guerres et Paix de Tolstoi. Les Frères Karamazov de Dostoievski. Je pense que la littérature russe et moi, ça clicque pas. Quel ennui…

  • #134 Morticia le 20 décembre 2008 à 20 h 20 min

    Turquoise,

    C’est sûr que Swedenborg ça passe mieux à la sauce baudelairienne ! Ah, « Les fleurs du mal », j’y reviens souvent…
    Delerm et Bobin , je n’ai rien lu d’eux , mais je vais faire comme toi et prendre des notes car je suis souvent à court de lecture.

  • #135 Hotnspicy le 20 décembre 2008 à 20 h 21 min

    Mon Amoureux m’a fait découvrir Christian Bobin et j’en raffole, ça se pioche, je pose, j’y reviens, je note, je redécouvre c’est ma pépite du moment ;)

  • #136 Svetlana le 20 décembre 2008 à 20 h 33 min

    J’ai bien aimé la Princesse de Clèves… y’a 10 ans, et vu que je n’éprouve pas le besoin de la relire, je ne saurai jamais ce que j’en penserais à 25 ans.
    J’aime beaucoup d’auteurs classiques, Maupassant, Balzac (si, si !), Flaubert (bis), Stendhal (ter), Dumas… Zola m’ennuie profondément, je déteste Vian.

    Au rayon « nationalités », les auteurs russes (Tolstoï mon préféré), j’aime… Je suis incapable de finir un bouquin écrit par un sud américain / espagnol / italien (et dieu sait que j’aime l’Italie…).

    Plus moderne, Gavalda est imbuvable. Pour moi.

    Lectures favorites actuelles : le fantastique.

    Top 3 de mes pires souvenirs littéraires :
    1. Vie et Destin de Vassili Grossman (et pourtant d’habitude si c’est russe…)
    2. Ensemble c’est tout – je serais incapable de dire de quoi parle le bouquin tellement je l’ai refoulé
    3. L’écume des jours, Vian

    Après, j’ai été incapable d’ouvrir du Proust, du Camus, et je me souviens avoir lu, quoi, 10 pages ? de la Chatreuse de Parme. Au secours.

  • #137 Brourou le 20 décembre 2008 à 20 h 33 min

    Oui, moi aussi je vais faire des copié/collé de tous vos conseils pour allonger la liste de livres à lire qui est dans mes documents.
    Je dois dire que j’ai beaucoup lu quand je vivais (18 ans quand même) en proche banlieue, que je travaillais dans Paris et que j’avais 1h30 de bus/métro par jour.
    Depuis que je suis retournée dans mon midi et que je vais travailler à pied, je lis moins, hélas. En revanche, qu’est-ce que je lis MBDF et ça, c’est vraiment pas chiant !!!!!

  • #138 annaquine le 20 décembre 2008 à 20 h 37 min

    @ Cécile de Brest J’ai lu tous les livres de Paul Auster, mes deux livres préférés sont « L’invention de la solitude » et l’épatant « Le livre des Illusions », j’avais même suggéré à Paul Auster de l’adapter à l’époque. Je n’ai pas aimé « Le voyage d’Anna Blum » trop noir cependant Siri Hustvedt son épouse dit que c’est celui qu’elle préfère. C’est curieux …

    @ Brourou J’ai adoré « Tout ce que j’aimais » de Siri Hustvedt, mais son premier livre : « L’envoûtement de Lili Dahl » est merveilleux. Les scènes de séduction entre les deux époux par romans interposés sont.. brûlantes.

  • #139 Cécile de Brest le 20 décembre 2008 à 20 h 52 min

    @ annaquine : je note ces références pour Auster, merci !

    Dernièrement, j’ai beaucoup aimé « Un miracle en équilibre » d’Extebarria(désolée,l’orthographe m’échappe)

  • #140 Hélène le 20 décembre 2008 à 20 h 53 min

    Mushroom c’est vrai l’hisoire avec l’autre guignol ? OK, dans ce cas je retire ce que j’ai dit sur la Princesse ;-))

    Brourou j’ai beaucoup aimé « Tout ce que j’aimais », très grand roman !

    Svetlana yiiii, je suis comme toi, complètement hermétique à la littérature latine en général, c’est marrant !!

  • #141 Cécile de Brest le 20 décembre 2008 à 20 h 54 min

    Et j’oubliais Scott Fitzgerald, j’adore « Tendre est la nuit ».

  • #142 Hélène le 20 décembre 2008 à 20 h 55 min

    Roh oui, c’est beau ça, Cécile !

  • #143 Brourou le 20 décembre 2008 à 20 h 59 min

    annaquine, merci de ton conseil. Je viens de vérifier sur le portail de la médiathèque de ma ville, “L’envoûtement de Lili Dahl” fait partie du catalogue. Voilà une de mes prochaines lectures.

  • #144 annaquine le 20 décembre 2008 à 21 h 08 min

    Moi aussi je quitte la place avec une moisson de livres et d’auteurs à découvrir !

    Je vous embrasse toutes.

    Soigne toi bien Hélène !:-)

  • #145 Hélène le 20 décembre 2008 à 21 h 15 min

    Merci annaquine ;-)

  • #146 asiachat le 20 décembre 2008 à 21 h 27 min

    La Princesse, quel pensum ! Même sous la torture je ne relirais pas…
    Grande allergie à Proust, également. J’ai commencé « la recherche » une bonne dizaine de fois, je bloque toujours avant la cinquantième page.
    Dans les contemporains, ma dernière déception, c’est Picouli. L’emm… maxi.
    La Conjuration attendra, j’ai calé dès la dixième page.
    Delerm, j’adore, je le trouve motivant…

  • #147 Lul’oups le 20 décembre 2008 à 21 h 37 min

    J’étais derrière toi de Nicolas Fargues!
    Le seul livre que je n’ai jamais pu terminer! D’habitude, même si ça m’agaçe, je termine parce que ça m’occupe et puis comme ça j’attends un peu avant d’en acheter un autre…
    Celui-là, j’étais prête à le mettre au recyclage bien avant la fin…

  • #148 sandrine de la R. le 20 décembre 2008 à 21 h 46 min

    je plussoie Hélène pour « prisonniers du paradis », mon préféré de Paasilina.

    La Princesse de Clèves, lu à 18 ans, ce fut une ode à l’immobilité, Mme Bovary, un hommage à l’ennui. Belle du Seigneur, je conseille à tous les insomniaques.

    Mon oscar du pire , je le réserve à GOGOL, les âmes mortes, lu ds le cadre d’un cours sur le roman russe, dont je n’ai pas compris une ligne!
    En ce moment, je lis un thriller, « indélébile » de Karin Slaughter, et cela faisait longtemps que je n’avais pas commencé un polar aussi prenant! Bonne lecture ;))

  • #149 Louloutte le 20 décembre 2008 à 22 h 00 min

    Merci Annaquine et merci à Hélène qui permet d’avoir une tribune dans son blog.
    Comment en partant d’un livre « chiant » nous arrivons à avoir une belle liste de livres très appréciés apr chacune de vous toutes.
    Donc merci à toutes je me munis d’un stylo et d’une feuille et je note vos  » celui que j’ai adoré… »Je reviendrai vous dire ce que j’ai lu et aimé grâce à vous toutes.

  • #150 Louloutte le 20 décembre 2008 à 22 h 06 min

    @Svetlana dans ton top 3 des pires ,je ne connais pas  » Vie et Destin » de Vassili Grossman, j’ai détesté « Ensemble c’est tout » et j’ai adoré  » L’écume des jours » de Boris Vian ça fait un bel équilibre non ? .

  • #151 Louloutte le 20 décembre 2008 à 22 h 25 min

    @Turquoise comme toi j’adore Ruth Rendell j’attends avec impatiance son prochain roman.
    je note tes auteur(e)s. Les derniers livres que j’ai adoré sont tous ceux que j’ai pu trouver d’Annie Proulx e les livres d’Henning Mankell et de Sjöwall et Wahlöö superbes! quand à ceux que je n’ai pas aimés ils sont déjà oubliés.

    @ IsaVersailles je croyais être la seule à être aussi atteinte mais je vois que non ! Moi aussi j’explore tout, ma période SF est celle qui a le plus duré. maintenant je me diversifie chez les auteurs étrangers. Il y a 6 mois, à la bibliothèque du 9ème ils m’ont sortis une liste de tous les livres indiens je me suis régalée.
    En ce moment, je suis un peu en manque de bons auteurs, j’ai épuisée tout ceux que j’aime et j’ai du mal, car comme toi la lecture m’est vraiment indispensable.
    Quelle joie de découvrir un bon auteur qui a écrit beaucoup! mais pour un qui est délicieux, combien de nullités.

    bon j’arrête là ! je suis inépuisable sur ce sujet. bon week end à toutes

    j

  • #152 Canelloni le 20 décembre 2008 à 23 h 10 min

    Euhhhh…Moi, je les ai aimé ses livres…. Enfin, pas le Rouge et le Noir, ok. Mais la Princesse de Clèves et le Père Goriot, je les ai lu après le lycée, pour le plaisir !!!! je fais figure d’ovni !!!!

  • #153 Kagura le 20 décembre 2008 à 23 h 25 min

    Quatrevingt-Treize de V.Hugo : 1 des 3 livres du programme national de français/philo en prépa scientifique en 2002… Le plus empoisonnant que j’ai tenté de lire : je m’endormais au bout de 3 pages. Impossible de faire l’impasse dessus sinon c’était cuit pour les concours. Feinte : j’en ai trouvé une version résumée pour les enfants dans les vieux « Rouge et Or » de ma mère. Expédié en 1h :D (avec des images en plus). Concours : OK, happy end.

    Eugénie Grandet : étudié en long, en large et en travers en 4° (étude de la psycho des personnages, des us et coutumes, de la garde robe de l’époque, etc.). Ce bouquin est déprimant au possible… Mais il est à égalité avec Le Père Goriot (disséqué en français en 2nde).
    Ah aussi, il y a « Pierre et Jean » (programme de français en 1°) : même les 100 premières pages du Seigneur des Anneaux sont plus passionnantes.

    En fait, les bouquins les plus chiants que j’ai eu à lire (et Dieu sait que j’en ai lu des wagons), ont été ceux imposés par les représentants de l’Education Nationale. A croire que ce noble Ministère veut dégoûter les jeunes de la lecture :-))))

  • #154 vero81 le 20 décembre 2008 à 23 h 40 min

    Je crois que le pire de tous pour moi ça a été La Condition Humaine de Malraux. 12 milliards de personnages avec des noms chinois qu’on mélange… bref abandonné rapidement.
    Par contre, j’ai de bons souvenirs des Balzac, Zola.
    La conjuration des imbéciles, pareil que les autres; j’ai même pensé que j’étais une imbécile de pas réussir à terminer un bouquin qu’encensait mon homme…

  • #155 BenBen le 20 décembre 2008 à 23 h 51 min

    hello les filles, c’est donc le sexe opposé qui va prendre la défense de la Princesse de Clèves. si c’est pas un comble. au lycée, j’avais bossé pour le bac Français plusieurs extraits autour de la Rencontre Amoureuse : il y avait La Princesse de Clèves ( bien sûr ), Le rouge et le noir, Madame Bovary…dans un monde où les meetic et autres sites de rencontrent fonctionnent à contresens d’une relation où le premier rapport est physique, je me dis qu’un peu de rêve, un peu d’émotions, un peu de dépassement de soi, et bien, c’est pas si mal. donc je suis pour et archi pour ces livres que vous jugez chiants!!!!!!

  • #156 Fannycita le 21 décembre 2008 à 0 h 47 min

    Comme Svetlana, les bouquins de Gavalda m’horripilent… mais de là à être les lectures les plus chiantes du monde je ne sais pas, n’ayant jamais dépassé la page 2 et encore.
    Dans le style atrocement lourd, je décerne la palme d’or à Candide de Voltaire!! argh jamais pu l’encaisser :D

  • #157 Fanchette le 21 décembre 2008 à 1 h 22 min

    J’adore ce post du jour.
    Turquoise 61 : c’est parfaitement résumé.
    Quant à mon trio détesté (je n’ai même jamais essayé d’ouvrir une page de Proust, ni la Princess de Clèves, rien de Tolstoï, ni Dostoï-etc. ça se trouve j’aimerai).
    Je dirai mon best of le pire :
    1 Tout Zola mention spéciale à Thérèse Raquin (je l’ai détestée toute mon année de 1re et si je la croise à nouveau je lui fout un coup de boule c’est clair)
    2 La conjuration des imbéciles (essayé plusieurs fois pourtant)
    3 Le monde selon Garp (mais quel intérêt franchement ?)

    Par contre j’ai adoré (dans ceux que vous citez)
    Le rouge et le noir
    Mâme Bovary
    Les liaisons dangereuses
    Maupassant (à peu près tout je crois)
    Mon Passilina préféré c’est quand ils distillent des trucs dans la forêt. Et le Meunier hurlant aussi. Et le Fils du dieu de l’orage. Hélène tu vas adorer Riel et ses Racontars de la vierge froide. Un délice.
    L’écume des jours (c’est le livre que j’ai lu le plus je crois. J’ai dû l’acheter 15 fois et le prêter 15 fois. Et je ne dois plus l’avoir dans ma bibliothèque.)

    Et mon top 3 des livres qui ont changé ma vie
    – L’écume des jours donc de Boris Vian
    – Le Zéro et l’Infini, Arthur Koestler (sur les procès staliniens, l’arbitraire et l’enfermement)
    – Tout Jorge Semprun et Primo Levi (ok je triche ça fait 4 auteurs, mais ce sont à mes yeux deux indissociables, dans l’horreur de leurs expériences comme dans l’absolu de leurs écrits) dont je peux relire chaque phrase en les trouvant chaque fois plus merveilleuses. S’il ne fallait retenir qu’un ouvrage de chacun : L’écriture ou la vie du premier et Si c’est un homme du second.

    Quelle liste : c’est pas joyeux joyeux. Mais bouleversant.

  • #158 Rita du Maroc le 21 décembre 2008 à 2 h 57 min

    Je n’ai pas honte de l’avouer (en même temps, assumer derrière son écran de pc n’est pas très risqué) mais je trouve que les Paulo Coelho sont chiantissimes à en mourir pétrifié d’ennui! Peut-être même plus que les Marc Levy (ou Lévi?)
    M’enfin j’aime pas voila :)
    Par contre j’ai adoré à peu près tous les Amélie Nothomb, je trouve ça tellement farfelu que j’admire le sens de l’imagination et la créativité de l’auteure ! Avec une mention spéciale à « la métaphysique des tubes »:)

  • #159 Kitty’s back le 21 décembre 2008 à 4 h 28 min

    Pas du tout d’accord. J’ai un super souvenir de la Princesse de Clèves, ça me donne encvie de le relire …

  • #160 Fannycita le 21 décembre 2008 à 5 h 40 min

    @ fanchette :
    Le monde selon Garp! éternellement jamais loin de moi :-)
    Quel intérêt? tu veux dire, autre que celui de prendre un plaisir extrême en le lisant? :-)

  • #161 Dorothée le 21 décembre 2008 à 5 h 51 min

    Bon ben j’ai lu les commentaires et je crois bien que je suis une extra-terrestre….j’ai tout aimé, absolument tout, des classiques cités (sauf ceux que j’ai pas lus hein, mais sinon, tout….).

    De Molière à Tristan et Yseut, de la Chanson de Rolland à Proust, de Racine à Chateaubriand, avec une affection toute particulière pour Stendhal, j’avais adore le RN, je suis devenue dingue en lisant la Chartreuse. Pis tout Giono aussi, mais je l’avoue, plus la série des hussards que ceux sur la nature, enfin je crois que le seul que je n’ai pas vraiment aimé c’est Que ma joie demeure.

    Quant à Gide, les nourritures est le seul que je n’ai pas aimé, en revanche j’ai adoré la porte étroite et les caves du Vatican.

    La Bible je l’ai lue trois fois avec passion (le NT mais surtout l’ancien, fascinant avec tout son monde de symboles, et parce que c’est la clef de compréhension du NT, et de l’Apocalypse bien sûr aussi).

    En fait, les seuls trucs que je n’ai vraiment jamais aimés, c’est Rousseau (et j’ai mis un point d’honneur à ne le citer dans aucune copie de philo, ce qui est une gageure quand on a des sujets sur la société), Germinal (et j’en avais déduit que je n’aimais pas Zola!!! en fait j’aimais pas la mine, c’est tout), et j’ai détesté Coelho dès la première seconde, heureusement on ne nous oblige pas à lire des conneries pareilles à l’école :-))))) Ah oui et deux auteurs que je ne peux vraiment pas lire, c’est Barjavel et Tolkien, Bilbo le Hobbit est le seul bouquin qui soit resté vierge chez moi. Faut dire que je n’ai rien compris au Seigneur des Anneaux non plus au cinuche :-)

    Je déteste aussi tous les bouquins crétins (comme les lapins:-) ) qu’on essaye de nous faire en nous disant que la jeunesse n’est pas cultivée gnagnagna, moi j’étais ado à l’époque du monde de Sophie, et quand il s’est retrouvé dans une étagère à la maison j’en ai pleuré de rage.

    J’avais adoré la saga Denuzières, Louisiane, Fausse-Rivière etc, je devrais les relire d’ailleurs tiens!

    Comme auteurs absolument incroyables, aussi, il y a Aragon, que je trouve d’ailleurs bien meilleur en poésie qu’en romans, et Huysmans, de vrais bijoux.

    Sinon je me méfie à mort des gros succès commerciaux, des bouquins dont tout le monde parle, c’est un peu comme pour les films, donc Da Vinci Code ou les Ch’tis même combat, j’ai zappé. Faut dire que j’ai jamais réussi à dépasser vingt pages de Harry Potter donc je crois que je ne suis pas tout à fait de mon époque :-(

    De toutes façons, je ne lis plus tellement de romans, l’histoire m’importe généralement assez peu en fait, et j’aime de plus en plus lire du théâtre ou de la poésie depuis plusieurs années, le théâtre de Camus est vraiment trop peu connu, Giraudoux n’est jamais décevant…Deux merveilles découvertes récemment c’est Valère Novarina (Devant la parole: fantastique, mais je peux comprendre que ça ne parle pas à tout le monde) et Mireille Havé :-)

    Joyce j’ai aucune envie de le lire en français, donc comme un de mes buts dans la vie c’est de le lire, ça me motive pour mon anglais, je crois que son Ulysse est un monument :-) parce qu’il paraît que de toutes façons c’est impossible de le traduire, faut le lire en VO.

    Et quand j’ai envie de me plonger dans un « tunnel », je lis un Mankell ou un Connelly, mais y’en a plus (et Inaldur Indrinalson ou je sais plus comment il s’appelle, enfin vous voyez, celui qui a écrit la femme en vert et la cité des jarres), ben j’accroche pas, on peut pas dire ça ne se lit pas tout à fait pareil.

    En fait je commence à me demander si l’auteur de ma vie ne va pas être Isidore Isou :-))))

  • #162 Fannycita le 21 décembre 2008 à 5 h 51 min

    @ Rita du Maroc : Je suis d’accord à 100% en ce qui concerne Coelho… ce gars est une vraie arnaque!
    Et de Nothomb, même si sa personne m’a un peu lassée, je me souviens du Sabotage Amoureux où justement elle jouait un peu moins à « la Nothomb », j’avais beaucoup aimé, un très joli livre…

    (hm… la prochaine fois je grouperai mes messages ;-)

  • #163 Elea le 21 décembre 2008 à 9 h 33 min

    J’adore positivement Balzac, même si il a tendance à en rajouter des tonnes (« le père Goriot » me prend aux tripes à chaque fois; la noirceur de ^l’âme humaine dans toute sa splendeur); idem pour Zola, j’ai tout lu, je n’ai pas détesté un seul bouquin: niveau émotion, c’est somptueux, niveau écriture, réflexions, pistes de compréhension, idem…Eugène Sue, je rage de ne pas le trouver plus souvent en librairie alors que Hugo a tout pompé sur lui pour « les Misérables » (Hugo que j’apprécie aussi, mais diantre, moins son égo démesuré;)); et puis il y a Thackeray, Kafka, Tolstoï, Dostoïveski, Stendhal (ah, ses « chroniques Italiennes »), Flaubert et sa « Madame Bovary » tellement humaine, en définitive, Sand et son pamphlet contre les hommes, « Indiana », Musset et son théâtre, et sa décadence…
    Les auteurs dits « classiques » m’attirent toujours inexorablement, parce qu’ils sont souvent ceux qui creusent plus loin dans les tréfonds des sentiments humains: voyez Maupassant, la simplicité apparente de ses nouvelles cache une profondeur insoupçonnable de prime abord.
    La princesse de Clèves, j’ai également adoré. C’est un témoignage du temps, et de son époque…

    Avec tout ça, je goûte aussi la littérature dite « fantasque », quand elle est bien écrite (genre par exemple, pas Twilight qui est une hérésie à tous points de vue): Tanith Lee, Tolkien (bon sang, mais vous vous rendez compte de l’imagination qu’il faut avoir pour recréer un monde tout seul, sa langue et son histoire?), Robert Holdstock, Zimmer Bradley…

    Un truc vraiment pénible? « les ailes de la Colombe », de Henry Hames (et pourtant, j’avais aimé beaucoup de ses romans)

  • #164 Clémy le 21 décembre 2008 à 10 h 16 min

    Ah je suis si contente que la princesse de clèves soit considérée comme tel! Je dois le lire pour mes cours… L’histoire est pas mal, mais on cherche désespérément un soupçon d’action là dedans.

  • #165 Ze courlis le 21 décembre 2008 à 10 h 53 min

    le pire de tous pour moi ça a quand même été Ulysse de James Joyce. J’ai essayé plein de fois , rien a faire.
    Ensuite dans la liste, les Tolkien, pareil, impossible de dépasser les 10 premières pages, pourtant je suis tellement vorace de lectures que je suis prête a tout lire, même des notices, c’est dire la gravite de mon cas ;-)))

  • #166 Linde le 21 décembre 2008 à 11 h 09 min

    Ahahah, le beau sujet!

    Je n’ai pas lu tous les comm, mais je ne peux pas m’empêcher de rajouter mon grain de sel. Comme beaucoup de filles ici, d’après ce que j’ai pu voir, je suis une grande lectrice, limite boulimique, depuis l’adolescence : des classiques (Zola-mon-idole, Balzac, Flaubert…) à la littérature plus ou moins moderne (Steinbeck, Chuck Palahniuk, Ellroy!) à l’horreur/fantastique (Poppy! Stephen! JRR! GRR! Frederic! Jorge! les littératures de l’imaginaire sont mes préférées), en passant par les auteurs étrangers et notamment scandinaves, dans le genre policier (Idridasson, Edwardson, Mankell, Larsson) ou non (sagas islandaises, Par Lagerkvist), bref, de Camus à Peal Buck, d’Oscar Wilde à Haruki Murakami, de Dostoievski à Naguib Mahfouz, rien ne me fait peur, et je crois que j’ai assez peu d’œillères. Enfin j’espère… ceci dit, un certain nombre de bouquins me sont « littéralement » restés coincés au fond de la gorge. Avec dans le trio de tête…
    – notre Princesse! dieu merci j’y ai échappé en prépa, trois années de suite que la prof le faisait au programme, elle en avait marre, et allez savoir pourquoi, j’étais tombée dans une classe de fanatiques de ce bouquin, vous auriez entendu le soupir de déception dans la salle quand elle a dit ça… moi j’ai frissonné d’horreur! Par contre, pas de pot, l’année d’après on a eu droit à un thème de cours qui nous a conduit à étudier… les number 2 ex-aequo…
    – Les Confessions et les Mémoires d’Outre-Tombe! Alors ces 2 là, ce sont mes bêtes noires. J’ai vu plus haut un com sur Rousseau, et je partage totalement cet avis… et Chateaubriand ne vaut pas mieux! Indigestes.
    – pour continuer la liste, il y a aussi Joyce! Mon dieu Joyce, que c’est ch**** Pourtant, j’adore l’idée de son Ulysse, et j’adore aussi sa dernière page (accessoirement reprise par Kate Bush dans une très bonne chanson ^__^). Mais je peux pas, ses livres me tombent des mains.
    – et histoire de faire ma pas politiquement correcte, Victor Hugo en tant que romancier. On m’a forcé à lire Notre Dame de Paris le revolver sur la tempe, mais c’était vraiment mon max. Par contre, alors que je suis totalement insensiblement à la poésie, j’adore ses poèmes notamment les mystiques, comme la Fin de Satan… allez comprendre…

    Sinon, je plussoie l’idée que la littérature à l’école conduit souvent les gamins à haïr les bouquins. Par exemple, on a étudié le Portrait de Dorian Gray en 3ème, la classe à haï ce livre (je pense qu’on était un peu trop jeunes), moi je l’avais lu l’année d’avant et je l’avais adoré. Quelques années après, ces mêmes personnes qui l’avaient haï l’ont adoré à leur tour… mauvais timing, même si je trouve que c’était un choix intéressant de la part de la prof. De la même façon, j’ai fait l’Education Sentimentale au bac, j’ai détesté ce bouquin… détesté détesté… avant de le relire quelques années après et de tomber sous son charme.

    Le moment où certains livres sont lus en également très important : il m’a fallu des années avant de passer les 30 premières pages du Seigneur des Anneaux (un livre qui malgré quelques défauts est maintenant une bible pour moi), j’ai longtemps vomi Zola avant de dépasser l’absence totale de pathos qui caractérise ses œuvres pour en apprécier toute la cruelle justesse, Proust m’a ennuyée avant de comprendre quel schéma grandiose se cachait derrière ses phrases à rallonge…

    Enfin voilà, ce genre de sujet, je peux en parler des heures sans m’arrêter et pontifier tel un académicien, donc je vais m’arrêter là!

    Bon WE à toutes, et vive Zola et Stephen King! (nouveau cri de guerre)

  • #167 Mah-Yu le 21 décembre 2008 à 11 h 43 min

    C’est drôle comme il transparaît; à travers les réponses de chacune, un tas de façons différentes d’appréhender la lecture. On voit bien que les unes et les autres, nous n’avons pas du tout les mêmes attentes vis à vis d’un bouquin.

    Pour ma part, la réponse à ta question, Hélène, fuse toute seule: « Silbermann » de Jacques de Lacretelle. Un bouquin sans intérêt, d’un auteur « mineur », sans doute pas dramatiquement nul. Il a juste fallu que ça tombe sur lui, le premier bouquin qui a fait découvrir à la jeune dévoreuse de livres que j’étais… qu’un livre pouvait être mauvais.

    Les années ont passé et j’ai lu d’autres bouquins ennuyeux, mais une première fois, ça garde toujours une saveur particulière, non?

    Je me souviens en particulier de l’été avant ma rentrée au lycée, je m’étais tapé TOUTE la liste des références conseillées (quasiment tous les classiques notamment, en un été c’est chaud, j’ai pas retenu grand-chose), et c’est sur « le rivage des syrtes » de Gracq que j’avais calé.

    Mais j’avoue que l’ennui n’est pas un problème pour moi, si la langue est belle et qu’il se passe des choses entre les mots, je peux pardonner le manque d’action, de mort, de sexe et de conquête spatiale, je trouve mon compte dans le plaisir purement littéraire.

    C’est un peu comme un mec très beau, c’est bien s’il a de la conversation, mais sinon on peut se contenter de profiter du spectacle!

  • #168 Hélène le 21 décembre 2008 à 11 h 56 min

    Louloutte mais oui, en fait c’est ça le but, au-delà du coté défoulatoire qui fait beucoup de bien de dire « tel truc est une sombre daube », ça permet d’échanger sur des bouquins de qualité, c’est chouette ;-)

    Canelloni sois la bienvenue ;-) Tu n’es pas un ovni, si tu lis les commentaires précédents, tu veras que vous êtes un certain nombre à beaucoup aimer les classiques.

    BenBen sois le bienvenu, et merci pour ce point de vue différent !

    Fanchette merci pour ta liste, ça m’intéresse beaucoup.

    Rita du Maroc c’est pas le bon endroit pour avoir honte de de ce genre de chose, ne t’en fais surtout pas, on a bien le droit de ne pas aimer Coehlo ;-) (moi j’ai adoré le seul que j’ai lu, le premier, mais j’étais jeune et bête, à l’époque, si ça se trouve aujourd’hui je trouverais ça débilissime ;-)
    (en revanche, celle qui dira qu’elle adore Lévy ou Musso, je lui parle plus ;-)))

    Kitty’s back certes, mais ça ne nous dit pas quel est ton bouquin détesté à toi, ej te signale ;-)

    Elea il existe UN auteur fantastique qui va très loin dans l’exploration de l’âme et des sentiments humains, et c’est pour cette raison avant tout que je l’aime à la folie, avant la qualité de ses scénarios : Stephen King ;-)

    Clémy j’ai bien peur que ça ne soit aps un truc d’action ;-) Lis Jurassic Park ou Congo, de Michael Crichton (2 bouquins géniaux !!), à côté, pour te défouler ;-)

    Ze courlis jeplussoie sur Tolkien : j’ai bien aimé Bilbo le Hobbitt (mais c’était genre il y a 20 ans ;-), mais alors le Seigneur des Anneaux, mais que c’est chiant ce truc, c’est hallucinnant d’ennui ! Et le film m’a fait le même effet : c’est pas compliqué, ça peut plaire qu’aux mecs ce truc, c’est une histoire de scouts.

    Linde merci pour ton commentaire, tu as réussi à me donner envie de relire des classiques, pour si, par hasard, ils ne me plairaient pas aujourd’hui ;-)

  • #169 Lullaby77 le 21 décembre 2008 à 12 h 33 min

    « celle qui dira qu’elle adore Lévy ou Musso, je lui parle plus ;-))) »

    mouahahahah
    Mes cousines adorent Lévy (chacun sa vie près tout) mais à chaque anniversaire en ouvrant leur cadeau j’ai la trouille que c’en soit un… J’avais lu le tout premier que je n’avais pas adoré, et en fait je pensais que c’était un Américain très mal traduit 8-)

  • #170 Rouge Citron le 21 décembre 2008 à 12 h 45 min

    En ce qui me concerne, j’ai adoré Le Rouge et le Noir, alors que d’habitude les longs bouquins descriptifs me tombent des mains. Par contre j’ai haï La Peau de Chagrin, peut être l’ai-je lue trop tôt (vers 13 ans, maintenant j’en ai 16).
    Idem pour Farhenheit 451 que j’ai dû entamer trop jeune. Par contre, j’ai bien aimé 1984.
    Et ô malheur, je n’ai jamais aimé Tolkien, et je dois être la seule de ma génération à me trouver dans ce cas de figure ….

  • #171 funambuline le 21 décembre 2008 à 13 h 26 min

    1 ) « L’Emploi du temps » (Michel Butor)
    2) « A la Recherche du temps perdu » (Proust)
    3) « Le Rouge et le noir » (Stendahl)

    Par contre, j’adore Balzac, Zola, Hugo, Maupassant & co ! Je ne m’ennuie pas une seconde, si une description de 15 pages m’embête, je saute pour allez plus loin (droit des lecteurs no -jenesaispluscombien- de ce très cher Pennac). Pour moi, c’est comme les peintres impressionnistes, je savoure les « petites touches », en m’éloignant régulièrement pour voir l’ensemble du tableau, comme les caractères sont mis en valeur, comme certains détails sont presque cachés mais fournissent l’originalité du tableau. Bref, je me régale.

  • #172 Albahaca le 21 décembre 2008 à 13 h 41 min

    Tout d’abord un mot pour Turquoise : J’adore Isabel Allende !!!, un des rares auteur (avec Almudena Grandes) que j’offre, toujours avec succés.
    Je prêche dans ma paroisse mais si vous aimez le rythme ,être prises aux tripes dès la première page, foncez sur Arturo Pérez Reverte : La reine du sud (?? Je ne connais pas le titre en français, La Reina del Sur) et La Peau du Tambour. Mon homme, qui ne lit que des traités d’économie, et estime que si un livre de n’a pas « d’utilité » pour la vie quotidienne ou le boulot c’est nul,(!) les a dévorés.
    Le Rouge et le Noir : je ne le classerais pas dans les plus chiants, mais j’avoue que je ne l’ai pas fini…et je devais le présenter au bac. Grand moment de solitude pendant la minute pendant laquelle l’examinateur parcourait le dossier….
    Les plus chiants : L’Assomoir, et Ravage, et Sartre en général (comment peut-on obliger quelqu’un à lire Sartre ???) Je crois que ce sont les seuls qui me sont vraiment tombés des mains.
    Mais j’avoue aussi que je n’ai jamais tenté Proust, rebutée par sa réputation et la Princesse de Clève je n’en ai lu que des extraits.
    J’aime beaucoup Maupassant, je crois même que c’est le seul auteur du 19e dont je trouve l’ecriture moderne. Mais pour moi le meilleur du 19e c’est la poésie. Ahh, ado, je couvrais mes cahiers de textes de vers de Baudelaire…(limite j’avais sa photo sur les murs de ma chambre) j’ai eu aussi mon trip littérature russe à la même époque, genre « je lis Guerre et Paix à la récré »…
    A présent je suis assez sélective et je me méfie des livres aux critiques dythirambiques. J’aime la littérature latino et espagnole et littérature britannique que je trouve beaucoup moins nombriliste-intello que la littérature française.
    (Par contre Don Quichote j’ai pas pu…:-/)
    C’est un chouette sujet, en tous cas :-)

  • #173 Clémentine le 21 décembre 2008 à 14 h 09 min

    Hey,
    @les filles qui aiment le fantastique et l’horreur : moi même grande fan de King, Rice et Z Brite.
    J’ai découvert l’auteur Mo Hayder l’année dernière :Tokyo a eu le prix des lectrices de Elle, je l’ai adoré. Donc j’ai suivi (quand j’aime un livre, j’aime bien lire tout l’auteur) en lisant Birdman, Pig Island et… L’Homme du soir.
    Ce livre m’a traumatisé. Je me suis « forcée » à la finir pour connaître la fin mais en le lisant, j’avais carrément envie de gerber…
    Une expérience vraiment traumatisante.
    Certaines d’entre-vous l’ont elle lu ?

  • #174 Hécube le 21 décembre 2008 à 14 h 35 min

    Bonjour à toutes!

    Je n’ai pas eu le temps de lire tous les posts, mais je vais me faire lyncher car j’ai adoré La Princesse de Clèves, comme j’ai adoré Balzac, Maupassant, Zola, Chateaubriand…. Je benis aussi Aragon, dont la Bérénice m’a valu un 17 au bac.
    Mais la princesse m’a beaucoup marquée.
    Cela vient peut-être de la chance que j’ai eu d’avoir des professeurs de Français exceptionnels, qui rendaient toute étude extraordinaire.

    Mais avec l’âge, je me suis orientée vers la Science Fantasy et la Science Fiction : Marion Zimmer bradley, Robin Hobb, Greg Keyes, George RR Martin, David B. Coe, Pierre Grimbert…
    Je me suis longtemps sentie très seule dans les rayons de cette litterature et je vois avec plaisir de plus en plus de femmes s’y attarder.

    Sinon, actuellement je lis Dan Simmons : « Illium » et « Odysseus » puis Terror. C’est passionnant pour qui aime l’Histoire, les Sciences et un peu le sang quand même (surtout Terror).
    Mais je

  • #175 Linde le 21 décembre 2008 à 14 h 39 min

    @Clémentine.
    J’ai lu Tokyo aussi et ça m’a bien plu, mais je n’ai rien lu d’autre (encore) du même auteur. Le bouquin qui m’a mise le plus mal à l’aise en me donnant physiquement presque envie de vomis, c’est « l’âme du mal » de Chattam. Pourtant question bouquin, je ne suis pas impressionnable… brrrrrr…

    @Hécube : ouiiiiii, plus de de filles dans les rayons SF/fantastique/fantasy! Je me suis sentie longtemps super seule aussi (surtout à l’adolescence…), mais je dois dire que depuis plusieurs années les choses bougent bien.

    @Funambuline : les droits du lecteur de Pennac! *_* Je les avais oubliés! Ils sont super…

  • #176 Linde le 21 décembre 2008 à 14 h 51 min

    @Clémentine encore : il faut que je précise tout de même que le Chattam était un très bon thriller, juste très très très vomitif. Guh.

  • #177 funambuline le 21 décembre 2008 à 14 h 55 min

    @ Clémentine : j’ai fait pareil, Tokyo, puis tout le reste de Mo Hayder. C’est atroce parfois, mais surtout irrésistible, cet auteur (e??) m’a valu de nombreuses nuits blanches pour cause de « impossible de le lâcher maintenant, je DOIS savoir ce qui se passe avant de dormir sinon je vais faire des cauchemards… ça ne peut qu’aller mieux là… non? ça peut être pire ??? rhôoo, vite, encore quelques pages… ».

  • #178 ln le 21 décembre 2008 à 15 h 03 min

    A celles qui s’ennuient en lisant la Princesse, relisez le début en remplaçant le roi par Nicolas et la duchesse de Valentinois (Diane de Poitiers) par Carla. ça prend une saveur très très particulière…

  • #179 Elea le 21 décembre 2008 à 15 h 12 min

    Allende, « la maison aux esprits », c’est positivement superbe ;)
    Sinon King je n’aime que les romans de ses débuts, il avait un style particulier, mais qui me plaisait, maintenant je trouve que ça tourne au réchauffé (s’il ne fallait retenir que deux bouquins de cet écrivain, ce serait « Carrie » – culte pour moi, hyper émouvant- et « Insomnies », excellente incursion de la mythologie grecque dans un thriller fantastique)
    Hécube si tu aimes le « fantastique », je t’assure il faut que tu lises « celtika » ou « la forêt des Mythagos » de Holdstock, c’est magnifiquement écrit, très sombre, très féerique à la fois…

    Lala, Tolkien faut pas croire, y a des tas de nanas qui aiment ;) J’ai une admiration éperdue pour tout ce qu’il a crée (on peut le dire, il est quand même le père de la High Fantasy)

  • #180 Morticia le 21 décembre 2008 à 15 h 14 min

    Bonjour,

    Clémentine, je n’ai jamais lu d’oeuvre de Hayder, mais je note. J’aime King, Poppy Z Brite (ah, « Le corps exquis » ¨), etc., et ce que tu dis m’intrigue. Je ne cherche pas à être à l’aise lorsque je lis. Au contraire, j’apprécie une (belle) écriture qui me bouscule , me dérange… A ce propos, je conseille « Les racines du mal » de Dantec,que j’ai eu la bonne idée de dévorer en vacances dans un coin reculé…
    Et hier, j’ai oublié Lovecraft (mais c’est pas le seul, j’aime tellement lire), le maître !

    Ma liste de bouquins s’allonge : merci ! Je trouve vraiment ce sujet convivial et fort utile ! Moi, qui avait peur de ne rien avoir à lire de neuf pendant ces vacances (je n’ai que 3 livres d’avance, dont « Histoire de Lisey » de King : cadeau de mon gentil frère) !

  • #181 Elea le 21 décembre 2008 à 15 h 14 min

    Sinon j’en profite pour parler de Françoise Chandernagor, qui a également une plume très descriptive, incisive, et qui parle de politique (trilogie de la Sans Pareille) comme d’histoire (L’allée du roi, La chambre) avec un brio qui la fait rentrer de suite dans mon panthéon perso.

  • #182 funambuline le 21 décembre 2008 à 15 h 26 min

    @ Morticia : de Dantec, je trouve que « babylon babies » est bien meilleur que les racines du mal, c’est un délire absolu et très bien maîtrisé.

  • #183 mmarie le 21 décembre 2008 à 15 h 27 min

    Moi c’est Hugo qui m’assomme.
    Mais j’ai aimé « La Princesse de Clèves » et « Le Lys dans la vallée » (lu sans obligation scolaire, ça compte).
    N’ai jamais réussi à entrer dans « Le Rouge et le Noir ».
    Dans le genre surchiantissime, j’ai aussitôt songé à une daube totale d’Alexandre Jardin, un de ses premiers je présume. J’ai oublié le titre. D’ailleurs je l’ai jeté. C’était du néant concentré sucré.

    En revanche, Cécile de Brest, Turquoise, vous n’êtes pas seules ;-) J’ai pris mon temps pour me décider à aller voir du côté de Proust et j’ai découvert des trésors d’humour, d’ironie, de justesse (il m’en reste un paquet pour venir à bout de la Recherche..)
    « Moderato Cantabile » a été pour moi la révélation de l’univers de Duras que j’ai ensuite abondamment exploré.
    J’ai été fascinée par « La Modification » de Butor.
    Je ris encore en pensant au « Dictionnaire des idées reçues » de Flaubert.
    De Paasilinna j’ai commencé par le fabuleux « Lièvre de Vatanen » et il y en a plein qui m’attendent, chouette.
    Je vous laisse sans l’ombre d’un regret tous les Nothomb et les Schmitt ;-)
    Il faut que je revienne prendre des notes..

  • #184 Hécube le 21 décembre 2008 à 15 h 50 min

    @ Elea : je note et je cours acheter dès demain.

    Je confirme pour Tolkien : c’est le Père; et pour Chandernagor : bonne analyse politico-historique!

  • #185 Albahaca le 21 décembre 2008 à 15 h 53 min

    Oh c’est vrai Eléa ! L’Allée du roi … je ne mangeais plus, je ne dormais plus… grand souvenir !

  • #186 audrey le 21 décembre 2008 à 15 h 55 min

    Hello Hélene, premier billet par un jour gris, ou le canapé est mon meilleur ami de la journée..
    Bah moi je n’ai rien contre la « princesse de Cleves ».

    Par contre j’ai eu un écoeurement particulier pour les « animaux dénaturés » de Vercors!

  • #187 Morticia le 21 décembre 2008 à 15 h 58 min

    @ Funambuline : je suis bien d’accord avec toi, de même que je n’ai pas pu finir son dernier bouquin (tiens, en voilà un autre), toutefois, je parlais de livres qui sont dérangeants, mais que l’on ne peut s’empêcher de continuer.
    Et je ne sais pas pour toi, mais j’ai lu en lecture rapide les passages mystico-philosophiques « Des racines… »

    En ce moment, je suis à la fin du quatrième livre de Sjöwall/Wallhö (j’ai épuisé les Mankell), et c’est vraiment bien.

  • #188 Sylvie8600 le 21 décembre 2008 à 16 h 03 min

    Tiens, je suis passée à coté de la Princesse à l’époque… Mais il faut dire que les profs nous imposaient déjà tellement de trucs à mourir que j’évitais d’en rajouter!

    Le 1er livre à m’avoir marquée en négatif, c’est Bilbo le Hobbit, c’était la toute 1ère fois de ma vie que je calais au bout de 10 pages…
    J’ai dû lire le Grand Meaulnes 2 années de suite, comme quoi les profs ont parfois du mal à se renouveller, et j’ai détesté à un point difficilement descriptible… Certaines disent qu’elles ont envie de tuer le personnage, je comprends tout à fait!!!
    Grosse panique au bac, Malraux ayant choisi cette année-là pour entrer au Panthéon… J’ai passé 1 an à essayer la Condition Humaine mais juste pas possible… L’examinateur a choisi un extrait de Candide et m’a fait les gros yeux quand j’ai dit que j’avais pas lu l’oeuvre complète (bin oui, il faisait juste partie des « extraits » et pas des oeuvres complètes, j’allais pas faire du zèle sur un truc pareil!!!)
    Et pour finir, j’ai été bien punie avec Marguerite Duras et son Amant. Je pensais m’encanailler, le truc qu’on lit en douce à 15 ans sous la couverture… bin je me suis faite avoir! J’ai pas pris le bon bouquin mais la 2ème version qu’elle a faite pour l’adaptation au cinéma, un truc descriptif à mourir sans une once de croustillant, ca m’apprendra :-( J’ai été vengée: sa version a pas été retenue par le scénariste, na!

    Sinon, merci Hélène pour Fred Vargas!!! Je viens de dévorer « Debout les Morts » et J’ADORE!!! Elle a un style qui me ravit, je me jette dès ce soir sur « L’Homme à l’envers », j’ai hâte!!!

  • #189 Elea le 21 décembre 2008 à 16 h 13 min

    @ Hécube: de rien (je prends des notes moi aussi) ;)
    Holdstock utilise les mythes comme peu savent le faire, en sortant des sentiers battus…Pour peu qu’on aime les forêts denses et les ambiances celtiques, il a de quoi passionner bien des lecteurs
    En SF il y a « des fleurs pour Algernon », qui réussit la combinaison émouvant-cynique…

    Pour celles qui ont aimé « l’allée du roi », Chandernagor a également écrit sur le petit dauphin Louis XVII et son enfermement au lendemain de la chute de ses parents ( titre: »la chambre »)
    Henry James s’est penché sur une histoire qui a inspiré bon nombre de films récents, à commencer par « les autres », qui s’appelle « le tour d’écrou », que je conseille aussi.
    Et la poésie, dans tout ça, qu’on oublie? ;)

  • #190 funambuline le 21 décembre 2008 à 16 h 26 min

    @ Morticia : tout à fait pareil. Il me gonfle de plus en plus, et après la lecture de « babylon babies », je m’étais interrogée sur le personnage de Dantec… et ben il me gonfle au plus haut point aussi. Il y a des personnalités d’auteur qui m’empêchent de lire leurs livres… ça me fait pareil avec Michel Houelmachin pour lequel j’ai une aversion profonde, presque de la haine, c’est dingue !
    Par contre, pour Dantec, ce qu’il a écrit avec Babylon, c’est chouette et ça « mène » à Babylon, je te les recommande (je n’ai pas les titres en tête à part « la sirène rouge »).

  • #191 Sylvie8600 le 21 décembre 2008 à 16 h 33 min

    Elea: j’ai adoré également « Des fleurs pour Algernon », alors que je suis pas fan d’anticipation normalement, mais celui-là m’a arraché des larmes tout en me faisant énormément réfléchir…

  • #192 le 21 décembre 2008 à 16 h 34 min

    Ivanohé, clairement. Avec le Roi Richard qui met des plombes à revenir, etc…
    Le seul bouquin dont je n’arrive jamais à retrouver la page quand je le ferme, tellement les mots s’évanouissement de mon cerveau une fois lus.

    Résultat, jamais dépassé la 20ème page.

    A fini abandonné au fond d’une malle (si ça avait été à Paris, je l’aurai abandonné dans le métro, histoire de me venger d’un parisien au hasard !

  • #193 Breizh’ le 21 décembre 2008 à 16 h 35 min

    Moi qui ne savais pas toujours quoi lire (vous savez, vous regardez les kms de rayonnages de bouquins, pas un vendeur à l’horizon et là : « mais je prends quoi?? ») eh bien grâce à vous, j’ai une « readlist » pour les années à venir!!!! C’est super!!! Maquillage et culture font, je trouve, très bon ménage, avec un verre de rouge et du saucisson, c’est le nirvana… non??? ;-D

  • #194 Hécube le 21 décembre 2008 à 16 h 38 min

    @ Elea : fonce sur Dan Simmons, tu devrais adorer.

  • #195 Cécile de Brest le 21 décembre 2008 à 16 h 47 min

    Moi aussi, j’ai découvert Vargas grâce à Hélène et j’adooore.

    Pour Hugo, je trouve ses romans un peu « lourdingues », mais en poésie, il est grandiose (et pourtant je déteste la poésie, je suis une grande insensible).

    Et j’ai commandé La maladie de Sachs (on se demande bien pourquoi ???? ;-)) ) je trépigne à l’idée de me lancer dedans.

    Pour Musso, c’est vrai que ce n’est vraiment pas génial. C’est dommage parce que je trouve que ses idées de départ sont souvent bonnes. Mais il a vraiment un style navrant…

  • #196 Elea le 21 décembre 2008 à 16 h 48 min

    @ Hécube: je fonce.
    Je plussoie Breizh’, on s’influence bien les uns les autres, question bouquins ;)

  • #197 Morticia le 21 décembre 2008 à 17 h 01 min

    @Funambuline, je te remercie, mais je les ai lus (je suis légèrement obsessionnelle, et quand j’aime un livre, je lis tous les autres du même auteur). Quant à Dantec ou Houllebecq,(même si je déteste la prose de Houellbidule (presque autant que celle (presque autant que celle d’Angot) je partage ton avis : ils ne sont pas de très belles personnes, c’est le moins qu’on puisse dire.
    Houellebecq, c’est comme Nicolas, je l’achèterais bien pour le taper (comment ça c’est interdit et immoral?).
    Toutefois, j’essaie de ne pas les confondre avec leur oeuvre (ce que, visiblement, tu fais aussi), et la tendance déplorable des émissions littéraires et philosophiques, télé et radio est , justement de réduire l’analyse à ça (et encore, j’ai plus la télévison depuis cet été…). Ce que ça peut m’horripiler ces pseudos-intellos qui se gargarisent d’avoir trouvé la coïncidence systématique entre un auteur et son oeuvre ! Je ne dis pas qu’il n’y en a pas, néanmoins ce n’est qu’un détail. Contextualiser est nécessaire, pas le placage d’interprétations liées à la biographie de l’écrivain.

  • #198 lily le 21 décembre 2008 à 17 h 08 min

    Grr mon com a été mangé!!!
    J’ai adoré cette discussion littéraire!!!
    Je n’ai pas le courage de tout réécrire…
    Alors en résumé : Musso : erk!!! Lévy : ça dépend ;-) Gavalda : j’ai adoré!!!
    Et ma grosse déception : le prix fémina 2005 (je crois) « Asile de fous » de Régis Jauffrey (Gauffret?)…Je l’ai fini mais alors juste par devoir!!! J’aimerais savoir si quelqu’un l’a lu et ce qu’il en a pensé…Car j’ai du mal à concevoir qu’un tel livre ait eu un prix alors je suis peut-être passée à côté…!!!
    Mais keskecéténuuuuuuuul ;-)

  • #199 lily le 21 décembre 2008 à 17 h 09 min

    Ah si j’ai lu qu’une lectrice a détesté « le désert des Tartarès » de Dino Buzzati… Je ne l’ai pas lu mais du même auteur je conseille vivement « Le K »…Un ensemble de petites nouvelles fabuleuses, parfois comiques, parfois dramatiques, dont beaucoup donnent à méditer…

  • #200 Morticia le 21 décembre 2008 à 17 h 10 min

    @Funanbuline,
    Punaise, je viens de me relire… Je suis assez véhémente sur ce sujet…. J’espère que tu ne l’as pas pris pour toi. Je parlais de l’analyse des oeuvres, pas de l’aversion toute naturelle que l’on peut ressentir face à au discours d’une personne (tout artistes confondus) et qui nous rebute définitivement.
    Heureusement pour Baudelaire, les mass-medias n’existaient pas…

  • #201 funambuline le 21 décembre 2008 à 17 h 14 min

    Dans mes bras Morticia :-)

  • #202 lily le 21 décembre 2008 à 17 h 17 min

    Hé hé vous imaginez Rimbaud dans une émission littéraire d’aujourd’hui???
    Ou chez Ardisson??? ;-)

  • #203 Morticia le 21 décembre 2008 à 17 h 27 min

    Ah, ce que j’aime ce blog et les personnes qui y discutent !!!

    Et Ardisson, on peut l’acheter pour le taper , ou toujours pas le droit ?

  • #204 lily le 21 décembre 2008 à 17 h 29 min

    Ca me ferait mal de dépenser de l’argent pour m’acheter un Ardisson ;-)

  • #205 paulinepolorayé le 21 décembre 2008 à 17 h 31 min

    Ho j adore cette conversation, jai pioché plein d idées… Princesse de Cleves j ai lu 3 lignes, en revanche j ai beaucoup aimé madame Bovary…
    Mais le livre le plus…interminable que jai lu récemment, c est L élégance du herisson, j ai trouvé ça tellement prétentieux…
    Et si vous aimez les polars nordiques, tentez Jo Nesbo ! et Andriasson, un islandais. Sinon, les bouquins d Herbjorg Wassmo (inutile d essayer de le prononcer!), une scandinave, c est dur mais magique….
    Mais mon bouquin préféré reste et restera je crois, l Ombre du vent, j ai vu qu il avait été cité plus haut!

  • #206 Elea le 21 décembre 2008 à 17 h 31 min

    Si déjà ils arrêtaient tous de se la péter et de croire qu’ils ont la science infuse sur les oeuvres littéraires…ça me fait penser à mon ancien prof de français, on était jamais d’accord sur notre vision des textes ou des bouquins, conclusion je me tapais tjs de très mauvaises notes avec dans la marge « vous n’avez rien compris »
    genre les livres c’est unilatéral, pfff….
    lily, j’ai aimé tout Buzzati ;) J’ai commencé par « l’invasion de la sicile par les ours » toute jeunette.

  • #207 lily le 21 décembre 2008 à 17 h 33 min

    Oh je ne connaissais pas ce livre Eléa!!!
    J’adore le titre ;-) faut que je me le trouve!!!

  • #208 lily le 21 décembre 2008 à 17 h 34 min

    Et sinon j’ai eu un prof de philo comme ton prof de français…Quelle tristesse ce genre d’esprits fermés :-(

  • #209 Hélène le 21 décembre 2008 à 17 h 37 min

    Rouge Citron sois la bienvenue ;-)

    audrey bienvenue à toi ;-) Peux-tu personnaliser un peu ton speudo, je crains bien que tu ne sois pas la seule audrey, on va s’emmêler les pinceaux ;-) Merci !

    Sylvie8600 tu as commencé par celui qui est, de on point de vue, le meilleur de tous les Vargas ! Immense !!

    gé coucou !! ;-)

  • #210 Sylvie8600 le 21 décembre 2008 à 17 h 53 min

    J’ai effectivement suivi tes conseils et j’en suis ravie ;-)

  • #211 Orev33 le 21 décembre 2008 à 17 h 55 min

    Rhaaaaaaaaaaaaa, j’avais oublié l’un des livres les plus nuls que j’ai jamais lu : le « fameux » Da Vinci Code…. Je ne savais s’il fallait rire, pleurer ou dormir devant tant de niaiserie.
    Et à l’opposé, John Irving dont j’ai tout particulièrement adoré L’Oeuvre de Dieu, la part du diable, le Monde selon Garp, une prière pour Owen et la Quatrième main.
    Depuis peu j’ai découvert un auteur : Alexander McCall Smith. J’adore et dévore ses oeuvres les unes après les autres. Je suis notamment fan de sa série sur le Botswana et de son héroine Mma Ramotswe. Une grande bouffée d’air frais qui me donne la banane immédiatement. Du concentré de bonne humeur et en ces temps moroses, ça fait sacrément du bien!

  • #212 Hélène le 21 décembre 2008 à 18 h 00 min

    Orev33 c’est clair, Da Vinci Code ça se lit, mais c’est pas de la littérature ;-)

  • #213 Breizh’ le 21 décembre 2008 à 18 h 04 min

    Raaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhh!!!!! Alexander McCall Smith!!!! Qu’est ce que j’ADORE!!!! Et autant sa série avec Ma Ramotswe que sa série avec Isabel Dalhousie (à Edinbourough!!!!!!!)…C’est une écriture que j’aime avec ce qu’il faut d’humour bref que ce soit au Botswana ou en Ecosse, Alexander assure…un très très bon moment à passer à chaque fois!!

  • #214 Orev33 le 21 décembre 2008 à 18 h 23 min

    Yes Breizh’, la série écossaise est celle qui m’a attirée en premier tellement j’aime le pays (découvert il y a 1 an)…..Mon rêve : m’y installer….Un jour peut-être.

  • #215 Svetlana le 21 décembre 2008 à 18 h 40 min

    Rooo Dorothée, première personne que je rencontre qui connaisse (!!!) la saga de Denuzière !
    J’ai lu les 3 premiers y’a un bail, et découvert qu’il y avait une suite il y a 3 semaines, en traînant à la bibli à la recherche d’un bouquin de… Dostoïevski… ;-)))
    Et au passage, très bons goûts, « Chroniques Italiennes » et Zimmer Bradley… miam !

    Et ravie de lire « Da Vinci Code ça se lit mais c’est pas de la littérature » :-D

  • #216 laurence le 21 décembre 2008 à 18 h 40 min

    le dernier livre pénible que j’ai lu,c’est un vargas,me souviens même pas du titre!mais ils lui trouvent quoi d’interressant,z’on jamais ouvert un vrai polar américain ou anglais?
    sinon,bien que lisant énormément,je ne lis plus « ce qu’il faut lire »;je dois passer à coté de bons livres,mais je les découvrirais peut être plus tard,quand ils ne seront plus à la mode…
    sinon,avez vous lu « d’excellente famille » de laurence desflassieux? un vrai petit bonheur

  • #217 Hélène le 21 décembre 2008 à 18 h 43 min

    Svetlana j’ai lu les Denuzière quand j’étais ado, j’avais beaucoup aimé à l’époque, mais je suis pas sûre que ça me plairait autant aujourd’hui, je ne suis plus du tout fan de sagas ;-)

  • #218 Svetlana le 21 décembre 2008 à 18 h 47 min

    Bah je dois dire que je manque d’esprit critique sur les sagas, parce que justement, je n’aime rien tant que ces livres interminables, je déteste finir un livre. Bien que le côté négatif des sagas, c’est la mort des personnages premiers auxquels on s’attache bien plus qu’à leurs successeurs… Et l’héroïne de Denuzière porte mon vrai prénom, ceci explique peut-être cela ;-)))

  • #219 Turquoise le 21 décembre 2008 à 18 h 49 min

    Ah, ouiiii ! Mc Call Smith, c’est très drôle !
    Elea, je suis ravie que tu aies cité « des Fleurs pour Algernon « , quel merveilleux roman – et le film n’était pas raté, pour une fois . C’est de Daniel Keyes, je cite son nom parce que je ne s

  • #220 Mlle Crapaud le 21 décembre 2008 à 19 h 01 min

    Indubitablement « Les Confessions » de Rousseau. Ce livre m’a tuée.
    Quant aux programmes scolaires, j’en veux à mes professeurs de m’avoir fait étudier Candide 3 fois entre le collège et le lycée. Une fois que je l’ai relu sans pression scolaire à étudier la moindre phrase pour chercher une figure de style étrange, j’ai aimé. Sinon … non.
    « Regain » de Giono m’a un peu dégoûtée de l’auteur, et je n’aime pas non plus Marcel Pagnol. Le dernier Amélie Nothomb m’est tombé des mains, je trouve que son style s’use un peu.
    Par contre, « Anna Karénine » j’ai adoré, j’en suis vraiment comblée ! « Mme Bovary » aussi m’a clairement enchantée, quel style, quelle perfection ! Je n’ai pas encore lu de Proust, mais il me tarde.
    Par contre je suis vraiment ravie que personne n’ait cité Sartre, je sais pas si je m’en serais remise je l’aime trop ^^

  • #221 Turquoise le 21 décembre 2008 à 19 h 02 min

    … un bug, sorry !
    Je ne sais pas s’il est facile à trouver autrement que d’occasion …
    Et quelqu’un ici aime-t-il Alexandre Vialatte ?  » Les Fruits du Congo  » et « Battling le Ténébreux  » sont de vrais bijoux !
    En revanche, Régine Deforges, quelle daube ! dans « la Bicyclette bleue « , elle pompe le canevas d’Autant en emporte le vent » et le récrit style Barbara Cartland, un vrai massacre !
    Pour le « da Vinci Code « , c’est une pâle resucée d’un premier roman de Dan Brown, nettement meilleur, dont j’ai oublié le nom …
    Tiens, on n’a pas encore parlé de Colette ; je la lis et la relis sans me lasser, quelle écriture !
    « Mon Amie Nane  » de PJ Toulet est ausi un joli petit roman tendre et ironique des années 1900 …
    Bon, il va falloir m’abattre, sinon à minuit j’y serai encore !

  • #222 Saint Luc le 21 décembre 2008 à 19 h 04 min

    Eh beh !
    Ce sujet passionne ! Tant mieux, car après tant de phrases prononcées du genre « plus personne ne lit… la littérature c’est ringard… les livres sont en danger… » je suis content de voir que je ne suis pas le seul à me plonger avec délice dans les pages d’un bon bouquin pour me rafraichir les idées, et me les changer si besoin est.

    Pourtant, je dois bien dire que je me sens là un peu seul : diantre ! Mais il n’y a que des femmes qui lisent de nos jours ma parole ! Désolé je t’ai vu Ben Ben, mais tu reconnaitra que nous somme dans une infériorité numérique plus qu’écrasante.

    Sinon, Morticia, j’aime bien ton idée de ça clique, ou pas, je trouve que c’est tout à fait ça, on se sent à l’aise ou pas avec l’écriture et le style des auteurs et c’est souvent ce qui fait qu’on arrive au bout d’un livre ou pas (hormis pour les obligations, comme c’est le cas dans le cadre scolaire, et c’est à désespérer de voir qu’au lieu d’arriver à donner le goût de la lecture, c’est bien plus souvent le côté contrainte qui est vécu est ressenti en lieu et place, à croire qu’un nombre considérable de prof de lettres choisissent les livres à étudier dans les monuments et pas dans ceux qu’ils aiment réellement… et je ne dis pas ça pour insulter ou blesser les profs de lettres, j’en connais des passionnés et qui arrivent à insuffler l’envie de lire à de vraies portes de prisons !); d’ailleurs, maintenant pour choisir un livre je lis la 4ème de couverture et ensuite la première page : c’est un test, si d’entrée j’ai du mal à accrocher, je me dis qu’au bout de 50 pages ça risque de faire mal.

    Ensuite, Koschka, j’ai du mal à croire que tu puisse être dubitatif en lisant Les Mémoires d’Hadrien, je ne dis pas que Yourcenar soit toujours facile d’accès, loin s’en faut (L’oeuvre au noir, c’est quand même pas toujours de la tarte) mais je trouve que dans celui là son écriture est bien plus déliée et plus poétique, je dirais même solaire, mais c’est vrai que je suis un inconditionnel, il faut dire que ce livre a changé ma vie, ou plus exactement ma façon de voir la vie.

    Au rayon des romans qui font pas l’unanimité, on a pas cité Umberto Eco… personnellement j’adore, mais je comprends que parfois on puisse avoir du mal, surtout que d’un livre à l’autre c’est assez inégal, et ça risque toujours de sombrer dans le pédant.

    Et je suis entièrement d’accord avec Annaquine, et je te comprends pas Mmarie : comment on peut aimer un truc rasoir, long, cafi de bons sentiments, saupoudré de mièvrerie et nappé d’eau de rose comme Le lys dans la vallée ! Je l’avais presque oblitéré de ma mémoire tellement c’était indigeste pour moi !

    Et j’allais oublier, merci Hélène pour ton accueil…

  • #223 Saint Luc le 21 décembre 2008 à 19 h 04 min

    Oulah !
    Je me suis emporté pour la longueur !
    Désolé…

  • #224 Hélène le 21 décembre 2008 à 19 h 07 min

    Ts ts ts, il ne faut pas t’excuser de faire un long commentaire, Saint Luc ;-)
    Regarde :
    http://www.monblogdefille.com/blog/20080306trop-longs-commentaires

    « il va falloir m’abattre » : Turquoise ;-)))))))))))

  • #225 Turquoise le 21 décembre 2008 à 19 h 09 min

    Mlle Crapaud : Sartre c’est toute mon adolescence, j’ai dévoré « les Chemins de la Liberté « , « La Nausée « , tout son théâtre … mais je me demande ce que j’en penserais si je le relisais maintenant , je n’ose pas de peur d’être déçue ; l’année dernière, j’ai relu « les Mandarins » et « l’Invitée  » de Beauvoir, et j’ai trouvé que ça datait terriblement …
    En revanche, « le Petit Prince », je l’ai adoré à dix ans, détesté dix ans après ( cucul et gnan-gnan ), et maintenant je recommence à l’aimer, à ma grande inquiétude ( sénilité précoce de ma part ??? )

  • #226 lily le 21 décembre 2008 à 19 h 15 min

    Ah non le Petit Prince je n’admets pas qu’on le critique!!!

    (Pardon… ;-) )

    (Ce livre c’est LE livre pour moi…ça me rend dingue quand mon copain le descend avec perfidie pour m’énerver…d’où ma réaction épidermique!!! En vrai je suis tolérante…promis :-)))

  • #227 Mlle Crapaud le 21 décembre 2008 à 19 h 23 min

    Turquoise : je n’ai rien lu de Beauvoir :/ Par-ci par-là quelques extraits et ça n’a pas déclenché de passion folle, j’avoue…
    « Le Petit Prince », ça dépend des périodes de ma vie, j’aime et j’aime pas…
    J’ai oublié « Harry Potter 5 » qui m’a beaucoup déçue aussi…

  • #228 Brourou le 21 décembre 2008 à 19 h 37 min

    Y en a-t-il parmi vous qui ont lu « Dans la main du diable » d’ Anne-Marie GARAT ?
    Il m’a été vivement recommandé par une copine, grande lectrice.
    Colette, évidemment Colette (cf Turquoise), j’avais adoré quand j’étais jeune. Voilà quelque chose que je devrais relire.
    Cet été j’ai lu mon 1er Vargas « Dans les bois éternels ». J’ai vraiment aimé, le style, l’intrigue,
    tout. Preuve qu’elle est appréciée, quand je veux en emprunter à la bibliothèque de ma commune, ils sont toujours dehors.

  • #229 laurence le 21 décembre 2008 à 19 h 48 min

    bon,je vais réessayer vargas,si tu le dis,brourou! celui que j’ai lu,c’était » l’homme aux cercles bleus »,et,comment dire? pénible…

  • #230 Stéphanie (mais une autre) le 21 décembre 2008 à 19 h 50 min

    Mon préféré de Varags c’est sous les vents de Neptune, j’ai été scotchée ! L’homme aux cercles c’est vrai que j’ai un peu moins aimé.

  • #231 Hélène le 21 décembre 2008 à 19 h 53 min

    laurence « l’homme aux cercles bleus » et chiant, objectivement. En revanche, « Debout les morts » est absolument grandiose ! Complètement déjanté, j’ai beaucoup rigolé ;-)

  • #232 Cécile de Brest le 21 décembre 2008 à 20 h 10 min

    Chez Vargas mes préférés restent ceux où apparaissent les évangélistes. C’est une trouvaille grandiose, je ne m’en remets pas, ça me fait la même chose à chaque fois.

    Par contre, le Petit Prince, je ne peux pas, c’est physique, je l’ai en main et j’ai subitement une crise d’urticaire géant…

  • #233 Turquoise le 21 décembre 2008 à 20 h 15 min

    De Vargas, je n’ai lu que « pars vite et reviens tard « , ça m’a beaucoup plu et donné envie d’en lire d’autres .
    « Dans la main du diable « , au moins trois personnes me l’ont conseillé …
    Comme « Kafka sur le rivage  » d’Haruki Murakami ; j’avoue avoir du mal avec la littérature extrême orientale, mais l’amie qui me l’a conseillé a souvent des goûts proches des miens, donc je viens de l’acheter pour les vacances .
    En revanche, moi qui adore les romans victoriens d’Anne Perry, je n’arrive pas à bout de ses quatre tomes sur la guerre de 14,  » dans la tourmente  » .
    Et « Millenium  » ? qu’en pensez-vous ? je le vois entre les mains de je ne sais combien de voyageurs dans le métro , complètement absorbés par leur lecture …

  • #234 Linde le 21 décembre 2008 à 20 h 27 min

    @Cécile de Brest : mes Vargas préférés sont également ceux avec les Evangélistes! Comme je regrette qu’elle les ait laissés de côté…

    @Turquoise : je ne peux que recommander Millénium ^___^ Trois très bons polars, avec un personnage féminin exceptionnel, en dehors de tous les stéréotypes (et les autres persos ne sont pas mal non plus!)

  • #235 Hélène le 21 décembre 2008 à 20 h 29 min

    Cécile de Brest tout pareil, les évangélistes me foutent en transe de joie ;-)

    Turquoise Millenium je l’ai pas encore lu, j’attends qu’on me le prête ;-)

  • #236 Lullaby77 le 21 décembre 2008 à 20 h 31 min

    @ Turquoise: moi qui suis en général allergique aux polars (personne n’est parfait ;-) j’ai beaucoup aimé Millenium. Je fais un break avant le troisième parce que j’ai envie de lire autre chose en ce moment, mais franchement après 100 pages du premier je ne pouvais plus décrocher!!

  • #237 Turquoise le 21 décembre 2008 à 20 h 34 min

    Merci Linde et Lullaby, c’est noté !

  • #238 Turquoise le 21 décembre 2008 à 20 h 36 min

    C’est vrai que souvent la tête des voyageurs dans le métro constitue un bon test : s’ils se lèvent en sursaut quand la rame est sur le point de repartir, c’est que le bouquin est bon !

  • #239 Cécile de Brest le 21 décembre 2008 à 20 h 38 min

    Et Jean-François Parrot, personne n’a lu ? Les enquêtes de Nicolas le Floc’h sous le règne de Louis XV.
    Je trouve ça très sympa et j’aime le style de l’auteur. Le style c’est souvent ce qui fait défaut pour les policiers (mais ce n’est que mon avis et il y a des exceptions oeuf corse).
    Et ces bouquins sont hyper documentés sur la police de l’époque, les moeurs, je trouve que c’est vraiment intéressant, ça mérite le détour…

  • #240 Morticia le 21 décembre 2008 à 20 h 51 min

    @Saint Luc, j’aime avant tout une belle écriture et , Yourcenar, ben, j’aime beaucoup. Quant à Eco, j’ai relu « Le nom de la rose » pour la 4ème fois cet été (première lecture à 15 ans : j’ai jamais mis autant de post-it dans un bouquin afin de noter les mots que je ne connaissais pas !). Je suis partie deux mois en terre reculée et je n’avais pas pris assez de matériel , et comme mon conjoint l’avait pris pour lui et fini, je me suis ruée dessus ! Je n’ai pas eu la révélation de ma jeunesse (en même temps, au bout de 4 fois…) et ai repéré quelques cuistreries, néanmoins, il reste un grand livre. Il y a tant de strates dans ce bouquin ! On voit que c’est un sémiologue…
    Concernant les quatrièmes de couverture, je ne les lis jamais : les éditeurs ont la fâcheuse manie d’y écrire un résumé de presque tout le livre et de tuer le suspense et le plaisir de la découverte. Je fais donc confiance à mon libraire (vivent les vraies librairies !), et à vous tous/toutes aujourd’hui, au vu de la liste que j’ai pu établir.

    @Turquoise, tout comme Linde, je ne peux que te recommander la trilogie Millénium ! Dévorée en trois jours pendant les vacances de Noël 2007. Un pur régal (attention, la mise en place de l’intrigue est un peu longue, mais ça vaut le coup de persister, d’autant plus que c’est justifié).

  • #241 Breizh’ le 21 décembre 2008 à 21 h 01 min

    Hélène, je tiens la trilogie de Millénium à ta disposition pour un prêt à long terme :-)…just tell me!!

  • #242 Hélène le 21 décembre 2008 à 21 h 04 min

    Oui oui oui !! Je suis preneuse Breizh’ !! Merci beaucoup !!

  • #243 Breizh’ le 21 décembre 2008 à 21 h 12 min

    Alors j’ajoute ça à ma besace…:-D prévois juste trois jours non stop parce qu’une fois que c’est commencé et accroché, difficile de lâcher les bouquins…
    j’ai presque regretté de les avoir déjà lucar même si je les relis, la découverte ne sera plus la même…(je sais je suis un peu spé…) ;-p

  • #244 Hélène le 21 décembre 2008 à 21 h 13 min

    yii yiii yiii !! Merci !!!

  • #245 Breizh’ le 21 décembre 2008 à 21 h 17 min

    mais je t’en prie!!!…je suis pour le partage du plaisir :-) hi!hi!hi!!!! (bon dodo, demain boulot!)

  • #246 Stéphanie (mais une autre) le 21 décembre 2008 à 21 h 19 min

    Millenium c’est ma trilogie 2008, j’ai failli tuer beau-papa pour qu’il me file le tome 3 plus vite… J’ai eu du mal quoi… les 30 premières pages du premier tome, et puis c’était parti, j’ai amèrement regretté que Stieg Larsson soit mort !

  • #247 sandrine de la R. le 21 décembre 2008 à 21 h 31 min

    je crois qu’on peut faire une bourse aux livres « spécial Millénium », moi je les attend en poche!
    sinon, pour changer, qqun voulait parler de poésie: « Cahier d’un retour au pays natal », d’Aimé Césaire, une sacrée expérience.

    En théâtre, je suis loin d’une spécialiste, mais j’ai aimé « huis clos » de Sartre d’où est tirée la fameuse citation « l’enfer, c’est les autres »

    sinon, la dernière fois qu’il ya eu un post ‘livres » chezMBDF, j’ai acheté « la chambre des morts » de frank thilliez, qui avait été recommandé par plusieurs d’entre vous.
    Voilà pourquoi je ne l’ai pas aimé: amoureuse de thrillers (connelly, vargas, tabachnik,cornwell…, j’aime que ce ne soit pas la surenchère à la violence pour la violence: rien ne m’a été épargné (meutres d’enfants en détail, par ex), et je trouve que cela n’apportait rien à l’intrigue.

    et un petit coucou à Mary higgins clark qui m’a amenée doucettement au polar (faut bien commencer soft…)

  • #248 mmarie le 21 décembre 2008 à 21 h 34 min

    @Turquoise : d’Haruki Murakami, je recommande absolument « La Course au mouton sauvage » (et plein d’autres, en fait).

  • #249 Hélène le 21 décembre 2008 à 22 h 18 min

    sandrine de la R. moi aussi j’ai trouvé ça naze, La chambre des morts ;-) (naze et complaisant, or je déteste les trucs complaisants).

  • #250 Louloutte le 21 décembre 2008 à 22 h 36 min

    je suis trop contente de lire tous vos commentaires, j’en ai les larmes aux yeux, n’importe quoi moi !
    je retrouve plein de titres et d’auteurs que j’ai adoré et que j’avais oublié dans vos citations.
    j’attends aussi le Millenium de stieg larsson avec impatience (sur liste d’attente à la bibliothèque depuis quelques mois). Je crois avoir lu quelque part qu’il y a un 4ème tome mystérieusement disparu et qui va peut-être réapparaitre un jour; si ça peut te rassurer Stéphanie(une autre).
    Je ne suis arrivée en France qu’à l’âge de 23 ans, c’est peut-être pour ça que je n’ai pas été dégouté par la lecture des classiques français, je ne les ai pas étudié en classe.
    mon top 3 des livres que j’ai aimé ces derniers temps (pas d’ordre précis) :
    « La physique des catastrophes » de Marisha Pessl, « La tache » de Philip Roth et « L’homme qui voulait vivre sa vie » de Douglas Kennedy.
    sinon j’ai adoré relire les Zola, Maupassant, Maugham. j’ai adoré « stupeur et tremblements » de Nothomb, « Le Clan des Otori » de Lian Hearn piqué à ma fille, « Marie-Antoinette » d’ André Castelot et ‘un barrage contre le pacifique » de Marguerite Duras(piqué à mon fils celui là). J’en oublie certainement ……
    Bonne semaine à toutes.

  • #251 Cagaroule le 21 décembre 2008 à 22 h 41 min

    Ahhhh les livres !!! J’adore ! :-)))
    Pour moi le bouquin « impossible » c’est le grand Meaulnes; je ne sais pas pourquoi, ça ne passe pas. Pourtant, ça n’est pas un pavé,…
    Et le bouquin le plus relou que j’ai lu c’est Notre Dame de Paris. La description de Paris pendant 150 pages… c’est horrible.

  • #252 Hélène le 21 décembre 2008 à 22 h 42 min

    Louloutte j’ai entendu dire beaucoup de bien de “L’homme qui voulait vivre sa vie”, si tu le dis aussi, je vais l’acheter ;-)

    Cagaroule c’est clair que Le grand Meaulnes c’était carrément pas fun ;-))

  • #253 Cécile de Brest le 21 décembre 2008 à 22 h 44 min

    Amélie Nothomb reste un grand mystère pour moi. je n’ai lu que Stupeur et temblements et franchement, ça m’étonnerait que je lise autre chose.
    Heureusement que c’est court, j’ai trouvé ça d’un pénible !

    Par contre « cahier d’un retour au pays natal », ce n’est même pas pénible, il n’y a pas de mot pour moi…

  • #254 Cécile de Brest le 21 décembre 2008 à 22 h 46 min

    « L’homme qui voulait vivre sa vie », oui.
    Mais « La poursuite de bonheur », toujours de Douglas Kennedy, pour moi, c’est un chef-d’oeuvre.

  • #255 Brourou le 21 décembre 2008 à 22 h 53 min

    J’ai beaucoup aimé  » Quelqu’un d’autre » de Tonino Benacquista.
    Et alors je sais pas vous, mais moi quand je termine un livre qui m’a plu, chaque fois j’ai le spleen, comme quand on quitte un ami pour longtemps.

  • #256 Cécile de Brest le 21 décembre 2008 à 22 h 55 min

    Ah oui, Brourou, je suis comme toi !

  • #257 mmarie le 21 décembre 2008 à 23 h 05 min

    Oui Brourou et Cécile, je partage ce sentiment. Je l’ai ressenti récemment en refermant (dans le tram !) « La Formule préférée du professeur » de Yoko Ogawa, auteure japonaise qu’on m’a conseillée sur foi de mon goût pour Murakami.

  • #258 Hélène le 21 décembre 2008 à 23 h 06 min

    En même temps Douglas Kennedy je suis partagée : j’ai trouvé La poursuite du bonheur vraiment bien écrit et extrêmement touchant, mais j’ai trouvé le reste un peu « roman de gare », est-ce que les les traductions seraient inégales ??

  • #259 Cécile de Brest le 21 décembre 2008 à 23 h 12 min

    Le reste de l’oeuvre de Kennedy, tu veux dire ? (oui, j’ai du mal aujourd’hui).

    C’est vrai que certains de ses bouquins sont moins bons (franchement moins bons, à mon goût) : Les désarrois de Ned Allen, Rien ne va plus.

    Je me suis un peu réconciliée avec Douglas (il a un accent délicieux et parle un français étonnant, je l’ai vu en dédicace dans une librairie brestoise) en lisant Les charmes discrets de la vie conjugale ou encore Une relation dangereuse (étonnant comme un homme peut se mettre à ce point à la place d’une femme qui vient de devenir mère).

    Je suis plus mitigée pour La femme du Vème, même si j’ai passé un bon moment. La fin reste surprenante et bien loin de ses romans habituels.

  • #260 Ze courlis le 21 décembre 2008 à 23 h 31 min

    Helene, l’homme qui voulait vivre sa vie est le meilleur de Kennedy.
    Si tu le lis, tu comprendras pourquoi je suis aussi catégorique ;-)

  • #261 isabastille qui voulait changer de pseudo le 22 décembre 2008 à 0 h 35 min

    Je n’ai pas lu tous les comms, pas le courage, suis un peu crevée, là, mais je mets mon petit grain de sel pour prendre la défense de cette pauvre Princesse.
    Moi, je l’ai lue après le bac (donc j’avais peut-être plus de maturité que celles qui l’ont lue en lycée, ça aide), et j’avais trouvé que c’était un bouquin magnifique, tout en retenue, où effectivement, l’auteur joue avec le lecteur, qui n’en peut plus qu’il ne se passe rien entre Mme de Clèves et le Beau Gosse (Nemours??)… On se retrouve dans le même état de nerfs que cette femme, qui brûle pour un homme, sans jamais rien faire. Bref, moi, j’avais trouvé ça génial. Un peu comme est génial « In the Mood for Love » au cinéma… Perso, c’est un bouquin qui m’a marquée, que je vois un peu comme un pierre précieuse, un bijou très pur…
    Quant au « Père Goriot », il m’a moins touchée, mais j’avais bien aimé!

  • #262 isabastille qui voulait changer de pseudo le 22 décembre 2008 à 0 h 51 min

    @ Turquoise: c’est où Iliers-Combray où on peut visiter la maison de la tatie de Proust?

    Des bons souvenirs, pour moi, le fameux Marcel ! J’étais tombée sur un texte de lui au bac français écrit, et j’avais trouvé que c’était vraiment beau et subtil…

    Donc après le bac, j’en ai lu un peu (j’ai pas tout lu), et j’avais bien aimé.

    Pour les classiques, c’est vrai que je me rends compte que je n’en lis pas beaucoup, j’ai plutôt envie de lire des contemporains. J’ai dû avaler beaucoup de classiques pendant mes études, et je crois que je fais un peu l’assimilation: classique= obligation, donc je fuis… En ce qui me concerne, j’aimais beaucoup lire jusqu’à l’âge de 20 ans environ, mais je crois que d’avoir été obligée de lire des tonnes de bouquins (normal, puisque je faisais des études littéraires…), ça m’a un peu dégoûtée des classiques (ce qui n’empêche pas que je ne regrette pas d’avoir lu tout ça, et que j’ai aimé bcp de choses qu’on m’a fait lire).
    Quelqu’un citait les « Chouans » comme livre chiant, et ça, je plussoie à mort. Je l’ai lu en seconde ou peut-être même en troisième, et on n’arrêtait pas de dire que ça nous faisait chouer…

  • #263 Cécile de Brest le 22 décembre 2008 à 0 h 59 min

    @ isabastille : Illiers-Combray, c’est en Eure et Loir, dans le Centre. La Beauce tout ça tout ça…
    A l’origine, le village s’appelait Illiers. C’est là que Proust a passé toutes ses vacances étant enfant. Dans La Recherche, on retrouve ce village sous le nom de Combray.
    Du coup, officilellement, le village a été rebaptisé Illiers-Combray.
    J’ai toujours trouvé ça formidable, que la fiction rejoigne à ce point la réalité qu’elle la modifie… Il me semble que c’est le seul cas où cela se soit produit d’ailleurs.

    Bon, j’arrête, je suis intarissable sur ce brave Marcel ;-))

  • #264 isabastille qui voulait changer de pseudo le 22 décembre 2008 à 1 h 08 min

    C’est encore moi, j’ai un peu lu les comms.
    En réfléchissant, il y en a un paquet, des livres qui me sont tombé des mains, d’ailleurs aujourd’hui, si ça ne plaît pas au bout de dix pages, j’abandonne.
    Donc me sont tombé des mains: « Bilbo le Hobbit » (y a rien à faire, je marche pas), « the Book of Illusions » de Paul Auster, « La Tache » de Philipp Roth…,
    C’est drôle, quand j’étais ado, je lisais tout ce qui me tombait sous la main, je dévorais, presque sans me poser la question de savoir si j’aimais où pas, en fait, je crois que j’aimais tout!
    Aujourd’hui, je suis bcp plus exigeante, et nombre de livres me rebutent…

  • #265 Fanchette le 22 décembre 2008 à 1 h 18 min

    Hu je note avec ferveur le “Marie-Antoinette” d’ André Castelot. je suis en pleine phase Marie-Antoinette (même si bon ça se termine toujours mal ;-) ). je note aussi Chandernagor alors sur la même période.

    Et pour celles qui attendent Millenium en poche, je crois que ce n’est pas pour demain. Ça se vend par palette entière à 23 euros pièces, ils auraient tort de se priver, les éditeurs. Mais même à 23 euros X 3, allez y vous ne le regretterez pas. Comme Breizh’ je regrette de les avoir déjà lu. Les miens ont déserté mes étagères depuis bien longtemps, ils vivent chez mes amis et les amis de mes amis… J’aime aussi partager les bonheurs.
    Bonne nuit.

  • #266 Cécile de Brest le 22 décembre 2008 à 3 h 09 min

    C’est marrant mais moi, je ne prête jamais mes livres… j’y tiens trop, je trouve que c’est hyper personnel.
    C’est sans doute pour ça aussi que je n’emprunte jamais en bibliothèque. Je n’aime pas l’idée de ne plus avoir le livre une fois que je l’aurais fini…

    Je suis bizarre ?? ;-))

  • #267 Breizh’ le 22 décembre 2008 à 7 h 40 min

    Je plussoie : TOUS les bouquins d’Haruki Murakami…(faites attention des Murakami il y en a d’autres, avec des prénoms différents, ne vous trompez pas!!!!! cela n’a rien à voir!!)
    …ma liste s’allonge… :-D

  • #268 Hécube le 22 décembre 2008 à 9 h 00 min

    @ Cécile de brest : je suis comme toi, c’est un déchirement de prêter un livre. Il faut que j’ai une grande confiance en la personne pour le faire (c’est ridicule, mais c’est comme ça).
    Est-ce encore un effet du syndrome de la sous-préfète? :-)

    Idem pour la bibliothèque : je ne peux pas emprunter. Je préfère « manger des patates » mais acheter mes livres. Le souci, c’est le stockage. Comme je n’ai plus la place à Paris (il y en avait jusque dans les placards de la cuisine!), j’ai été obligée de les délocaliser dans ma maison du Var. Et là, à nouveau quel déchirement en faisant les cartons (qui garder, de qui se séparer?). J’ai un lien charnel avec les livres, j’adore regarder mes rayonnages, admirer leurs couvertures, les prendre en mains…
    J’ai fait mes comptes, toutes catégories confondues (des Oui-Oui de ma petite enfance à mes livres de fac), j’ai plus de huit mille ouvrages d’où le problème de stockage… et financier :-))))).

  • #269 Hécube le 22 décembre 2008 à 9 h 01 min

    P.S. : et ça ne va pas s’arranger avec tous vos bons conseils de lecture… :-)))))))

  • #270 estrellias le 22 décembre 2008 à 9 h 08 min

    Ben moi un jour j’avais décidé d’acheter un livre érotique pour la première fois, j’ai choisi un livre écrit par une femme naturellement, et les commentaires sur le site disait que c’était un livre pas du tout vulgos très féminin et très sensuel. Au final c’était un truc hyper hardost où elle raconte ses ébats avec tout un tas d’homme qu’elle ne voit pas dans des garage bref ça n’avait rien d’érotique c’était juste trop laid et surtout j’étais traumatisée.

  • #271 Hélène le 22 décembre 2008 à 9 h 49 min

    Cécile de Brest bon ben ça doit être un auteur inégal…
    Et perso je ne prête mes livres qu’à ma famille, parce que je suis certaine de les récupérer (les livres, pas la famille ;-), je les aime trop pour risquer de les perdre ;-)

    Zabelle c’est noté ;-) (mon père est dingue de ce bouquin, en même temps il adore Ken Follett donc je me méfie à mort ;-)))

    Hécube je comaptis pour le stockage, perso je peux pas me débarrasser de mes bouquins (à part Regain, donc, cette daube infâme ;-)).
    Et je crois que si on peut, il ne faut pas s’en débarrasser, c’est un vrai trésor, une bibliothèque ;-)

    estrellias uhh, je te comprends ! :-((

  • #272 Trach le 22 décembre 2008 à 10 h 05 min

    Je n’ai pas eu le courage de lire tous les commentaires mais en tant que profe de français, évidemment tout ça me désole…
    En ce qui concerne Proust, il faut commencer par lire « un amour de Swann », c’est la deuxième partie de Du côté de chez Swann : on peut le lire à part, sans avoir lu le reste et c’est plus accessible (moins chiant) que tous les tomes d’un coup.
    Balzac : les descriptions doivent être lues comme celles des romans policiers, elles fourmillent d’indices sur ce qui va se passer…
    La princesse de clèves, oui,c’est un livre pour les grands qu’on étudie bien trop tôt…

  • #273 annaquine le 22 décembre 2008 à 10 h 26 min

    @ Cécile de Brest et Hécube.

    Tout comme vous, je n’aime plus prêter mes livres (mais je le fais).
    Parce que le livre qu’on prête est quelque chose auquel on tient, qui nous a « remué », parfois il arrive qu’on ait du mal à entendre par retour que la personne ne l’a pas aimé, c’est difficile à comprendre, même si on s’en défend, ce peut avoir des conséquences …
    Et puis il y a les gens qui ne sont pas attentionnés et maltraitent le livre.

    Vous parliez des livres que vous ne pouviez rendre à la bibliothèque, je suis souvent confrontée à ce genre de dilemme. Quand j’aime un écrivain je lis tous ses livres, souvent les oeuvres (& les films) sont inégales. J’ai résolu le problème en prenant tous leurs livres à la bibliothèque et en rachetant uniquement ceux qui comptaient pour moi. Et bien sûr je relis.

    Ma famille possède un chalet à la montagne, un bien commun. Dans l’entrée il y a de part et d’autre une longue bibliothèque avec tous les livres de poche que la famille, leurs enfants, les amis de la famille et leurs relations, ont laissés au cours de tous leurs séjours, toutes générations confondues, pendant de longues années.
    Cette bibliothèque est simple et magique.

  • #274 nono le 22 décembre 2008 à 11 h 49 min

    Je crois que pour Kennedy , le dernier qui est vraiment bon, c’est la Poursuite du Bonheur, les autres sont baclés, ce qui est souvent le cas pour les auteurs de polars aussi.
    Les premiers Higgins Clarrk (la nuit du Renard par exemple) sont géniaux, maintenenant c’est de la daube, pareil pour Patricia Conwell.
    Millenium est passionant malgré un style très approximatif. J’attends le retour de Turquoise qui est Prof..
    Je n’ai pas pu terminer Tokio, trop de volence complaisante, malsaine.
    J’adore l’idée de la bibliothèque dans la maison de famille où toutes les gérations laissent des livres. C’est très émouvant.

  • #275 Emma le 22 décembre 2008 à 12 h 11 min

    Oh, moi j’ai adoré La Princesse de Clèves, je trouve que c’est le bouquin le mieux écrit de la littérature française ! Même si c’est vrai que l’histoire est un peu cucul, le style est inégalable, c’est un vrai régal…
    En revanche, je plussoie pour Le Rouge et le noir, il m’est tombé des mains également. Je me souviens aussi de Les Faux-monneyeurs d’André Gide ou de Les Moustiques de William Faulkner, que j’ai abandonné au bout de 10 pages également.
    Ah oui, et La Guerre du feu de JH Rosny, à lire en 6ème. Ce livre m’a fait ch… mais d’une force ! Alors que je suis plutôt du genre à m’accrocher même quand un bouquin ne me plait pas, je me suis contenté de lire le premier et le dernier chapitre… et j’ai quand même eu 12/20 à l’interro, ouf !! :-))
    Mais je dois bloquer avec la Préhistoire, car le prétendu génialissime et surtout hilarant Pourquoi j’ai mangé mon père, de Lewis Roy m’a laissé complètement de marbre. Y’a des choses qui ne s’ expliquent pas ! ;-)

  • #276 noumeanath le 1 janvier 2009 à 11 h 12 min

    souvenir d’école…lorsqu’il a fallu le travailler pour le bac de français…
    horreur !

  • #277 Miss Lili le 1 janvier 2009 à 20 h 38 min

    Le pensum le plus horrible : voyage au bout de la nuit de Celine. Jamais été plus loin que la page 19.

  • #278 Shazz le 4 janvier 2009 à 20 h 09 min

    J’aime beaucoup ce sujet, tu as raison Hélène, on ne parle pas assez souvent des livres qu’on aime pas ;)
    Mon trio:
    – La princesse de Clèves (et pourtant, j’aime bien les histoires à l’eau de rose, mais là, non)
    – Anna Karénine (La princesse de Clèves en Russie si je ne m’abuse), de Tolstoi
    – Regain, de Giono et les Confessions de Rousseau

    J’adore la littérature classique, mais ceux-là, c’est pas possible. Et j’ai beaucoup aimé les commentaires de tout le monde!

  • #279 Hélène le 4 janvier 2009 à 20 h 22 min

    « La princesse de Clèves en Russie » : ;-)))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))

  • #280 lyora07 le 7 janvier 2009 à 13 h 29 min

    « La princesse de Clèves » j’avais adoré quand je l’ai lu vers mes 15 ans. J’avais même enchainé avec le film dans lequel Jean Marais joue. C’est dire!!!
    Idem pour « Le rouge et le noir » que j’ai racheté sur une brocante il y a peu.

    Par contre Balzac et son lys dans la vallée ou Flaubert et sa Madame Bovary. un cauchemar !! J’ai beau essayé de m’y remettre, j’accroche pas.

    Dans le genre lecture non seulement chiante mais aussi donnant la gerbe il y a Sade et son « Justine ou les infortunes de la vertu ».
    Je mettais dit que vu la réputation de Sade ça devrait être assez chaud et instructif. Et puis autant ne pas mourir idiote et donc réellement lire ce « classique » et ben………. BEURK!!
    La pauvre Justine j’avais qu’une hâte c’est que tout ça se termine. Trés spécial!!

  • #281 Louloutte le 31 janvier 2009 à 18 h 16 min

    Il fallait que je vous donne des nouvelles à propos de Millenium de stieg larsson;
    En fin de compte j’en ai eu marre d’attendre mon tour à la bibliothèque et c’est une copine qui me les a prêtés.
    J’en suis au 3ème tome et je les trouve tous les 3 magnifiques, bien que chaque tome ne soit pas exactement dans le même registre. je n’arrive plus à les lâcher ! et je serai triste de m’en séparer quand j’aurai fini le 3eme tome.
    Je trouve les sujets de société qui y sont traités hyper intéressants, étudiés en détail et s’intègrant très bien avec la trame de l’histoire.
    Je ne peux que vous les recommander chaudement!
    bonne fin de week-end à toutes

  • #282 Cécile de Brest le 31 janvier 2009 à 18 h 32 min

    Je ne pense pas que l’on puisse comparer la Princesse de Clèves et Anna Karénine…
    La Princesse de Clèves, c’est le roman de la passion amoureuse non assouvie. Alors qu’Anna Karénine quitte mari et enfant pour vivre sa passion, justement. Donc rien à voir.

  • #283 Armalite le 31 janvier 2009 à 18 h 43 min

    Personnellement, quand je déteste un auteur, c’est tous ses bouquins qui me tombent des mains. Le trio Balzac-Flaubert-Zola m’est particulièrement soporifique avec ses descriptions qui n’en finissent plus. Plus contemporain, la totalité de l’oeuvre de JMG Le Clézio me fait l’effet d’un Xanax.

    Sinon, je plussoie les avis dithyrambiques sur Millenium: j’ai horreur des romans policiers, et pourtant je suis en train de me descendre la trilogie au rythme de 100 pages par jour le soir avant de me coucher. (Par contre, si une des nombreuses traductrices du forum les a lus… Il y a marqué que c’est traduit du suédois, mais par moments je retrouve des phrases anglaises vraiment mot pour mot, avec des expressions anglophones bien typiques, à travers la version française… Y’a que moi que ça choque?)

  • #284 Louloutte le 31 janvier 2009 à 22 h 35 min

    je n’ai rien remarqué pour la tournure des phrases, tu penses qu’il y a eu une traduction suédois-anglais puis anglais-français ?

  • #285 Armalite le 31 janvier 2009 à 23 h 00 min

    Si je n’avais pas vu le « traduit du suédois par… » au début du bouquin, c’est ce que je penserais.

  • #286 Louloutte le 31 janvier 2009 à 23 h 47 min

    la personnequi a fait la traduction s’est peut-être aidé de la traduction anglaise. Mais t’as raison Armalite en y réfléchissant un peu
    j’ai trouvé certaines mots un peu bizarre, comme « table à manger » et « micheton ».

  • #287 catialine le 1 février 2009 à 11 h 44 min

    Ah oui, tout à fait : cette oeuvre est excellente, je l’ai dévorée d’une traite et adorée, mais j’ai maudit le traducteur à chaque page : c’est maladroit, bourré de fautes de français, et en effet, souvent des anglicismes apparaissent. Pour moi, ça ressemble à des traductions scolaires et expédiées. Quel dommage ! Mais ça n’en rend le livre que meilleur : il survit à cela !

  • #288 Louloutte le 2 février 2009 à 18 h 58 min

    C’est vrai Catialine, j’étais tellement prise par l’histoire que je n »ai même pas fait attention à ce problème de traduction, comme Armalite avait attiré notre attention, quand j’ai lu la fin du 3eme tome, j’ai noté quelques expressions bizarres.
    Heureusement ça n’enlève rien à ces 3 magnifiques tomes de Millenium, j’ai absolument adoré. C’est bien triste que Stieg Larsson soit mort, je trouve que c’était un mec bien…

  • #289 Anneso le 23 mars 2009 à 21 h 07 min

    Hélène,pourquoi ne pas demander aux gens quel livre ils ont adoré plutôt??? La littérature est déjà bien assez délaissée pour la télé et les écrans divers(sans faire ma vieille conne),pas la peine de l’enfoncer.Moi,j’aime les contemporains,les classiques aussi(ça dépend)parce que,ce qui m’emmerdait à 18 ans me plaît parfois aujourd’hui(longtemps après…),Maupassant est un génie par exemple,lire rend moins con,à mon avis, et c’est donc salutaire,essayons donc d’en parler positivement.

  • #290 Mélanie le 28 juin 2010 à 22 h 28 min

    Quitte à parler littérature ce soir, je fais ce post là aussi.
    Je disais sur un autre post que j’avais donc adoré L’Homme qui rit de Victor Hugo, mais il y a de la littérature avec laquelle… je peux tout simplement pas.
    C’est pas mal écrit ni rien, mais il y a rien à faire.
    Flaubert par exemple. Excusez moi les filles, vraiment, mais: c’est lent à souhait. Je m’endormirais presque. Je n’ose même pas parler de la Princesse de Clèves.
    Mais par dessus tout j’ai pas du tout accroché avec Enfance de Nathalie Sarraulte. Lent, mou, autobiographique tout simplement? Non, parce que j’ai aimé W ou le souvenir d’enfance de Mr Georges Perec. Mais Sarraulte sur le coup j’ai pas pu. (Alors que Tropismes est un véritable régal)
    Enfin bon, ca reste personnel bien sur!

  • #291 Gaby Berthelot le 4 avril 2012 à 22 h 50 min

    A ce sujet, a propos d’académicien, ll semblerait que le fameux libraire Monsieur Collard, qui tient la librairie Griffe Noire, va postuler pour être académicien !. Je trouve que ça donnerait un deuxième élan à l’Académie, foi de Saint Maurien. Vous ne trouvez pas

  • #292 Snorkette le 16 août 2012 à 16 h 20 min

    Bon, j’arrive quatre ans après la guerre, mais ayant lu ce billet en baladant dans les archives de MBDF, je ne peux pas m’empêcher de rajouter mon grain de sel.

    La Princesse de Clève, c’est spécial. Je l’ai lu pour la première fois en hypokhâgne, parce qu’il était dans ma bibliographie, et effectivement je l’ai trouvé particulièrement dénué d’intérêt. Tout au plus, on pouvait le citer comme l’ouvrage ayant marqué l’avènement du roman, blablablabla,…

    Et puis je l’ai relu au cours de ma khâgne, parce qu’il était au programme de lettres modernes de Ulm (programme généralissime soit dit en passant : « les représentations de la passion », que peut-on rêver de mieux ??). Mais quand je dis relu, c’est RELU, c’est-à-dure que ça nous a pris un trimestre avec ma classe, pour un tout petit livre. Et là, grâce, grâce à notre brillant et fantasque professeur de lettres, mes yeux se sont ouvert : ce livre est à la fois une merveille de délicatesse et de force, et exprime puissamment une grande palette d’espoirs et de faiblesses.

    C’est assez difficile à percevoir, parce que tout cela est contenu dans l’écriture très resserrée, très sobre, très dix-septièmiste de Mme de Lafayette. On ne peut pas lire linéairement comme avec un roman de gare, il faut voir comment les mots et les images se répondent, s’opposent, s’amplifient mutuellement. Il faut déceler la tragédie grotesque bâtie de phrases et d’attitudes policées. Pour beaucoup, y compris moi, si on n’est pas initié, on passe à côté ; et je suis bien contente d’avoir été initiée, parce qu’aujourd’hui encore, je chéris cet ouvrage.

    Moralité : tout le monde devrait faire khâgne ;-)

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.