L’ANPE c’est pas rose, l’ANPE c’est morose

18 avril 2006

queuePfff, les enfants, la vie de chômeuse n’est pas de tout repos. Vous croyez que l’Etat va vous filer des sous pour blogguer et faire du shopping, des clous.

L’Etat veut que vous fassiez des trucs en échange, chiants si possible, et dans n’importe quel domaine d’activité du moment que vous ne restez pas béatement devant votre ordi à parler de vos tongs.

Croyez-moi, au vu de ce que j’ai vécu la semaine dernière, je peux vous annoncer que Kafka était un petit joueur.

Lundi dernier je reçois une lettre super pète-sec de l’ANPE de Champigny-sur-Marne, bled dont je découvre l’existence à cette occasion (pourquoi Champigny-sur-Marne ? personne n’a été en mesure d’élucider le mystère), me convoquant à une réunion en vue d’une formation de réceptionniste d’hôtel 4*. Et menaçant bien entendu de me couper les vivres si j’ose croire un instant que je vais pouvoir y couper. La réunion était dans le 6ème, quand même. C’aurait été à Champigny-sur-Marne je crois que j’étais bonne pour l’hospitalisation d’urgence.

Je m’interroge sur la nécessité d’avoir fait cet hiver un bilan de compétences qui leur a été scrupuleusement transmis, et de les avoir informés, dès le début de mon inactivité, de mon désir de changer de métier (lequel était l’organisation de voyages et non la réception hôtelière, mais on n’en est plus à se préoccuper de détails pareils).

Je me précipite dans mon ANPE locale, où je suis toujours allée, et où j’apprends que non pas du tout, je ne dépends plus d’eux car les agences sont désormais organisées par métiers. Que je dépendrai donc, quand on aura changé mon code ROM (le fameux code métier de l’ANPE, sur lequel absolument tout repose), de l’ANPE des métiers de la presse. Et que je dois me rendre à l’ANPE des métiers du tourisme pour y faire modifier ledit code ROM avant de pouvoir envisager quoi que ce soit.

Je demande si on ne peut pas le modifier tout de suite dans mon agence locale, puisqu’il y a des ordinateurs avec mon dossier dedans domicilié ici. Non on ne peut pas, comment ai-je pu imaginer une seconde qu’on allait me faciliter la tâche ?

J’entreprends donc de téléphoner à l’ANPE du tourisme, pour vérifier, avant de traverser tout Paris ventre-à-terre à l’heure où blanchit la campagne, ce qu’ils préconisent. Une dame pas bien futée, après avoir tenté sans succès de comprendre mon cas, finit par me demander si j’ai un code ROM pour de vrai ou si je lui fais une farce. Je lui réponds que j’aimerais bien mais que non, ce n’est pas une farce, et que je suis une vraie chômeuse avec un vrai code ROM. Que je voudrais changer. Chez eux ou ailleurs, ça m’est égal, du moment qu’on ne me propose plus d’être réceptionniste, même dans un 4*.

La dame finit par me donner un numéro de téléphone où, m’assure-t-elle, on me fixera un rendez-vous pour régler tout ça. Où ça, le rendez-vous ? La dame ne sait pas, c’est déjà bien beau qu’elle dispose de ce numéro et qu’elle ait pensé à me le communiquer.

J’appelle immédiatement, des fois qu’à 12h15 ils ferment pour le week-end de Pâques (après tout on est déjà mercredi), pour tomber cette fois sur une dame munie d’un cerveau, ce qui m’encourage beaucoup dans ma quête du changement de code ROM.

Elle m’annonce que la modification doit être faite dans mon agence locale. Je lui rétorque que j’en viens et qu’on m’a soutenu le contraire. L’ANPE française dans son ensemble (22.000 agents), me dit la dame, est en cours de restructuration, les choses sont un peu perturbées. Je veux bien la croire, et me dis que j’ai finalement du bol de n’avoir qu’un code ROM à changer et pas un état civil entier.

Elle me donne aimablement rendez-vous pour vendredi à 11h40, là où j’étais l’avant-veille.

Le jeune homme qui me reçoit a de beaux yeux verts et un cerveau aussi, les problèmes sont vite expédiés. Il me conseille, vu les menaces contenues dans la lettre de Champigny-sur-Marne, de prévenir en bonne et due forme de mon changement de carrière cette agence ANPE qui vient de surgir dans ma vie.

La dame de l’accueil, là bas dans le 94 (Hauts de Marne ? Loir et Marne ? Marne et Garonne ?), confirme ce que j’imaginais : on ne peut rien faire par téléphone, je dois leur envoyer un courrier long et chiant expliquant mon cas, avec copie de tous les documents concernés, cela va de soi.

Chez le marchand de journaux à photocopieuse, j’achète Marie-Claire et Biba. Au moins j’aurai pas perdu ma journée.

Je crains de n’être au bout de mes peines, et m’attends à recevoir un nouveau courrier de Champigny-sur-Marne, me demandant pourquoi je leur raconte ma vie avec des photocopies alors qu’ils s’en cognent, et que de toutes façons je ne dépends pas d’eux mais de l’agence du 18ème arrondissement de Paris. Tout est possible (la preuve, pour Pâques ELLE est sorti un samedi).

52 commentaires Laisser un commentaire
Le reste

Vous aimerez aussi

52 commentaires

  • #1 Florian le 18 avril 2006 à 9 h 20 min

    Premier commentaire émanant d’un mec ? On arroserait ça si le sujet n’était si sensible …
    J’ai peur de ne pas avoir tout suivi, mais je croyais que tu bossais déjà pour ELLE (et que ton emploi te ravissait) ?
    Hauts les coeurs, Hélène, tu vois le bout du tunnel.

  • #2 Esme le 18 avril 2006 à 9 h 21 min

    la vache! c’est l’expedition dis donc pour avoir un renseignement!!! ils sont vraiment pas doué dans ces agences!!

    quand j’ai ete diplomé et que j’avais pas encore de boulot, ben la nana m’a sortie "vous avez un grouope de recherche dans votre ecole, parce que mis a part du soutien psychologique on peut rien pour vous! vos diplome ne sont meme pas referencés chez nous!!!" ok! merci l’ANPE!!!!

    en tous cas bon courage petite miss!!

  • #3 Charisma le 18 avril 2006 à 9 h 22 min

    Ouaaah !

    Ca me rappelle de tendres souvenirs, où on m’appelait 8 mois après que j’ai retrouvé du boulot, pour m’imposer un boulot de guide-interprète en italien, alors que je parle italien comme un vache espagnole……..

    Y’a pas à dire, la France est bien partie, avec des aides aux chomeurs pareilles….!

  • #4 Florian le 18 avril 2006 à 9 h 27 min

    Plus sérieusement, je ne me rends pas compte : c’est autant la galère que ça, l’ANPE ? Une vraie bande d’incapables ?

  • #5 Le confit c’est pas gras le 18 avril 2006 à 9 h 43 min

    Je suis hilare parce que les affres de l’ANPE, j’ai connu. Si tu dois refaire ta carte d’identité ou ton passeport d’ici quelques temps, surtout, raconte-nous tes aventures, pour qu’on rigole encore un peu !

  • #6 katy le 18 avril 2006 à 9 h 45 min

    … mais pas besoin de restructuration pour être dépasser ! la bonne excuse ; la prochaine fois il y aura des soucis informatiques!
    expérience perso : entre ANPE, Assédic, Caf, il leur a fallu 9 mois pour comprendre mon dossier …. d’un département à l’autre, plus de 10 entretiens, échange d’une vingtaine de courriers, je ne compte plus les appels téléphoniques … ( et un joli petit paquet d’euros oubliés (mais restitués quand même)) les agents d’un même service ne sont pas capables d’annoncer la même chose! le comble c’est lorsque c’est TOI qui leur apporte LES solutions!!
    On m’a proposé de travailler chez eux …. j’ai refusé car je ne savais pas si j’allais commencer par baffer des fainéants ou des fainéants incompétents !!
    parfois on tombe quand même sur un "anormal" …. le gentil avec un cerveau et qui sait s’en servir !!!
    bon courage Hélène

  • #7 doodoo le 18 avril 2006 à 9 h 46 min

    Ah la la la… je ne sais pas si çà devrait me faire rire ou pleurer en ce début de semaine! Toute cette administration incapable, c’est rageant. Il y en a bien quelques uns qui ont un cerveau comme tu dis mais ils sont noyés dans la masse! Déjà que l’ANPE est inefficace alors si on plus ils se réorganisent, ils vont pas s’en remettre!

  • #8 Hélène le 18 avril 2006 à 9 h 53 min

    Hi hi, moi ça m’a fait rigoler cette histoire, surtout le coup de Champigny sur Marne, je pensais pas que ça pouvais aller jusque là ! ;-))

  • #9 sandra le 18 avril 2006 à 9 h 57 min

    Welcome dans ma vie administrative de tous les jours !
    T’inquiètes ma Belle (Hélène, c’est naze, mais je voulais la faire depuis belle lurette… désolée).
    Et encore dis toi que ton statut est standard, car en ce qui me concerne, étant intermittente du spectacle j’ai l’impression d’évoluer dans "Brazil" à chaque fois que j’ai un problème de paperasse, ce qui doit arriver tous les trois jours…
    Je vous le dis, finalement c’est à cause de l’administration française que je vais finir maçon à plein temps.
    Même si j’évite généralement de juger mes petits camarades, le cerveau est souvent en option à l’ANPE, et malheureusement quand on tombe sur quelqu’un d’efficace, il se retrouve bien vite muter loin de là où moi j’ai besoin d’Elle/Lui… La vie est trop injuuuuste !!!!

  • #10 Poulpie le 18 avril 2006 à 10 h 16 min

    Salut!

    Idem que Florian, j’ai dû rater un épisode car je pensais que tu travaillais pour Elle maintenant….

  • #11 elmaya le 18 avril 2006 à 10 h 30 min

    Ouh là !

    Bon, Hélène, je te remercie mille fois, grâce à toi je saurai à quoi m’attendre. Vu qu’il va certainement m’arriver les mêmes embrouilles : arrêt d’un métier devenu insupportable, bilan de compétences, changement d’orientation professionnelle…Bon, avec un peu de chances, ils perdront mon dossier en cours de route, ça me laisse du temps… (Je plaisante à moitié, là : toutes les administrations de France et de Navarre passent leur temps à égarer mon dossier…Si bien qu’à présent, je fais systématiquement une copie du moindre document que je leur transmets, et je note le moindre nom ou service indiqué sur les papiers que je reçois…).

    Je les attends de pied ferme !

  • #12 deedee le 18 avril 2006 à 10 h 48 min

    Je compatis. D’autant que je suis passée par là. Moi, c’était les Assedic. Diplômée en septembre, en recherche d’emploi depuis le mois de juin précédent le diplôme, rien trouvé avant janvier. Droit à rien (pas d’Assedic, aucune indemnité ni quoi que ce soit, même pas d’APL !!), mais il fallait quand même que je me traine d’administrations en administrations pour rentrer dans une petite case.

    Bonne pâte, je joue le jeu, (j’étais sans activité j’avais que ça à faire). Déjà, aux Assedic, tu as l’impression d’être sur une autre planète tellement les gens sont… différents. Ensuite, quand vient mon tour, le mec me demande le dernier diplôme que j’ai eu et devant ma réponse me lâche méprisemment et en rigolant "Sciences Po Paris ? Pffff mais qu’est ce que vous faites là ? vous allez trouver demaine" Ben oui connard, ça fait 5 mois que je cherche et comme j’ai trouvé j’me suis dit que j’allais le claironner sur tous les toits….

    No Comment..

    Alors bon courage ma belle, je compatis !!

  • #13 Blackbird le 18 avril 2006 à 10 h 50 min

    Merci, Hélène.

    Oui, merci de me faire peur – je vais m’inscrire à Facholand-Assedic-et-ANPE demain, et je suppose que je vais devoir en passer par là aussi. Même si l’on dit qu’un homme averti en vaut deux, merci beaucoup, maintenant, j’ai très peur d’y aller. Du coup, je pense que ne m’inscrirai pas et je finirai sous les ponts, sans ordinateur pour pouvoir continuer à te lire. Alors merci, merci beaucoup.

  • #14 missHello le 18 avril 2006 à 10 h 59 min

    Quelle aventure ! Je sais que ce n’est pas de tout repos et qu’ils peuvent mettre les nerfs à rude épreuve. Tiens bon.

  • #15 cathy le 18 avril 2006 à 11 h 11 min

    J’ai vu une émission sur l’ANPE, ou certains agents expliquaient que toutes ces tracasseries étaient faites exprès pour épurer les listes, le but est de décourager le plus de personnes possibles afin d’avoir moins de chomeurs inscrits. Je te souhaite bon courage pour la suite de tes démarches !

  • #16 Le Chapô le 18 avril 2006 à 11 h 12 min

    Ta description façon "maison des fous" des 12 travaux d’Asterix aurait presque pu me faire sourire si la situation n’était pas si grave. Là où un gouvernement promet "tout mettre en oeuvre pour régler le grave problème du chômage en France", on se retrouve avec des administrations incompétentes et n’ayant ni connaissances, ni moyens pour atteindre les objectifs pour lesquels elles ont été créées.
    Chacun peut y aller de sa petite anecdote (allant de celles que l’on trouve drôles à celles qui ont des conséquences dramatiques).

    Ce matin, donc, je ne souris pas.
    Ce n’est pas grâve cependant: Je recommencerai à prendre la vie à la légère dès ce soir…

  • #17 Sophie 92 le 18 avril 2006 à 11 h 13 min

    Et que celui qui ose encore dire que nous, les chômeurs, on a la belle vie !!!

    Le pire, c’est comment on te regarde quand tu as des diplomes. L’air de dire oui toi tu vas t’en sortir alors barre toi de là pour laisser la place à ceux qui en ont vraiment besoin. Mais bon le plus dramatique, 4 mois plus tard, je suis toujours sans rien…

  • #18 Suzy le 18 avril 2006 à 11 h 15 min

    Kafka aux chiottes !!!!

    Pour ma part ils ont eu du mal à l’ANPE pour me trouver un code ROM, psychogérontologue ça existait pas à l’époque. Et c’était pas au temps des dinosaures… Moralité : mieux vaut trouver du taf soi-même !!!!

  • #19 Nadia le 18 avril 2006 à 11 h 29 min

    Je n’ai jamais été à l’ANPE, mais on m’a donné un conseil qui m’a semblé judicieux : donner un profil de poste hyper restreint pour ne pas être embêtée avec des propositions de postes trop éloignées de ses desiderata. Je connais quelqu’un dans ce cas, et je peux vous dire qu’ils ne sont pas prêts de l’appeler!

  • #20 ktl le 18 avril 2006 à 11 h 38 min

    en fait avec l’adminsitration, le problème, ces ont les cases ! dès qu’on sort d’une case, c’est la panqiue pour eux (et pour nous, par ricohcets, parce qu’on subit leurs errements). bon courage, dis-toi que c’est l’école de la patience et que si tu restes zen jusqu’au bout, t’auras le droit de t’offrir et gros truc histoire de te récompenser (bon, on a la carotte qu’on peut !)

  • #21 Melina le 18 avril 2006 à 11 h 45 min

    Heureusement que t’arrives à en rire ! Moi je crois que ça me déprimerait complètement d’être confrontée à des gens dépourvus de cerveau qui te font perdre ton temps comme ça. Pfff, j’espère que j’aurai jamais à affronter l’ANPE (on peut toujours rêver…)

  • #22 deedee le 18 avril 2006 à 11 h 48 min

    Oui Sophie, c’est ce que je disais aussi… Allez.. Courage !

  • #23 Soquette le 18 avril 2006 à 12 h 32 min

    Génial, il n’y a pas qu’en Belgique où on s’amuse avec les chômeurs. Chaque fois que je fais un remplacement (je suis instit. et je change beaucoup d’écoles), le chômage me trouve un nouveau truc pour me rayer de leur liste (puis pour me réintégré après bidouillage de mon employé du bureau de chômage préféré que je ne remercie jamais assez).
    Soit je leur donne les papiers trop tôt ou trop tard ou il me manque le formulaire A275bis car quand on travaille dans tel endroit à tel moment et que la lune entre dans le quadran de Vénus, le formulaire A275 ne convient (et je passe le "ah mais dans l’enseignement c’est pas le même, les directeur ont un A657 » mais il ne convient pas, les codes ne sont pas les mêmes que dans nos ordinateurs"…)

    Enfin c’est peut-être ça l’Europe, l’uniformisation des services…

  • #24 Hélène le 18 avril 2006 à 13 h 08 min

    Voilà Sandra ! C’est Brazil !! ;-))

    Alors je précise parce que visiblement c’éitat pas clair, que je suis chômeuse ET pigiste pour Elle.fr. Comme les intermittents du spectacle donc ;-)

    Moi du moment qu’il me filent mes sous, tout ça me fait plutôt marrer, je me considère vraiment pas à plaindre !

  • #25 Delphinoid le 18 avril 2006 à 13 h 16 min

    Ralala y a pas à dire, ça fait envie hi hi :))

    Quoi qu’il en soit, tu as raison, mieux vaut en rire qu’en pleurer!

  • #26 Valérie 49 le 18 avril 2006 à 13 h 23 min

    Que dire alors lorsque l’ANPE est un de vos employeurs ? Je travaille depuis 8 ans en tant que prestataire ANPE et c’est un CAUCHEMAR ! Mais grâce à leur nullité (des appels d’offres invalidés par le tribunal administratif) je vais d’ici fin mai m’inscrire aux Assédic puisque l’Aneupeu à coulé notre boîte et rechercher via mon code ROME un tout nouvel emploi. Ce que tu as vu Hélène n’est qu’une toute toute petite partie de l’Iceberg, la principale activité des conseillers étant de trouver tous les moyens pour éjecter les demandeurs d’emplois quelque soit la façon et la raison, le but étant de "faire baisser la courbe du chomage" ! Bientôt ils t’enverront au fin fond des Alpes (because tourisme) pour faire un "stage"non rémunéré of course !

  • #27 Nadia le 18 avril 2006 à 14 h 00 min

    j’suis pas sûre qu’elle va adorer ça la belle Hélène, le fin fond des Alpes…:)))))

  • #28 valériane le 18 avril 2006 à 14 h 23 min

    rhaa que d’aventures!
    Ma belle-soeur – du genre dotée d’un cerveau- bosse à l’ANPE et elle s’arrache les cheveux en ce moment tellement c’est la pagaille.
    Par exemple?
    On lui a proposé un nouveau poste avec plein de responsabilités qu’elle a refusé car elle n’aurait plus vu du tout de demandeurs d’emploi ( elle même a longtemps été au chomage et elle est très motivée par son job de conseiller). Un autre type a eu le poste et elle, devinez quoi? elle a été nommée – d’office donc- assistante du type en question….
    c’est du délire!
    bon courage Hélène en tout cas , ne te laisse pas sortir des statistiques comme ça!
    Valériane

  • #29 Christine le 18 avril 2006 à 14 h 24 min

    Ma belle Hélène (puisque décidément, c’est la vanne du jour…) tu m’as malgré tout bien fait rire, et avec un sujet pareil, c’était pas gagné d’avance !
    La copine de Fiston a eu à peu près les mêmes problèmes, changement d’orientation et demande de formation, trop pour eux… qui sont décidément bien désorientés eux-mêmes et décérébrés à environ 80 % des effectifs…Les 20 % restant sont pas cons, pleins de bonne volonté, mais se heurtent à l’inertie et l’inhumanité de la machine ANPE (Aliens Non Penseurs Exécutants, ou quelque chose de ce genre …)
    Mais comme tu dis, Elle est sorti le samedi, et si ça compense pas, ça console un peu.
    Bon courage dans ton parcours kafkaïen ;-)))

  • #30 Hélène le 18 avril 2006 à 14 h 30 min

    Ah oui hein rassurez-vous, j’ai écrit ça uniquement pour vous faire rigoler, pas pour me lamenter sur mon sort ;-))

  • #31 Femme active le 18 avril 2006 à 15 h 17 min

    Euh, j’habite le 94 (val de marne) et ce n’est pas le bout du monde : ok juste une banlieue de l’est parisien ;-))
    Ceci dit, tout ce que je sais c’est qu’il vaut mieux n’avoir rien à faire avec l’ANPE : 4 millions de personnes en France doivent penser la même chose…
    Hors sujet : je suis abonnée à Elle et je ne le reçois JAMAIS le samedi. La preuve, je viens de le déballer, grrrrrr.
    En attendant, je croise les doigts pour que tu sortes vivante de cette descente aux enfers de l’administration à la française !

  • #32 Hélène le 18 avril 2006 à 15 h 25 min

    Femme active cette fois c’était exceptionnel à cause du lundi de Pâques, d’habitude il paraît toujours le lundi. Tout est normal donc ;-)
    Merci de m’éclairer sur les départements d’Ile de France que je connais affreusement mal ;-)

  • #33 lili le 18 avril 2006 à 16 h 49 min

    Je suis désolée de l’écrire mais j’espère que tes démêlés administratifs ne sont pas terminés du tout. La façon dont tu les recycles ici démontre que tu es pleine de dons pour le changement de code ROME en question.

    Tu peux peut-être postuler au journal interne d’une administration? Rédiger des chroniques pour le magazine des grands dépressifs qui commencent une thérapie par le rire? Te lancer dans les piges pour le blog de l’ENA? Ecrire des billets d’humeur dans le bulletin confidentiel de comment-embrouiller-les-choses-Limited?

  • #34 Didi/Peacadilly le 18 avril 2006 à 16 h 56 min

    Coucou Hélène,
    Je suis dans ce moule là aussi, ma dernière mission d’intérim ayant pris fin le 31 mars. Pas encore de contact ANPE, mais des virées aux Assedics régulièrement.
    A chaque fois que j’appelle j’ai une personne différente en ligne et chacune a un son de cloche différent… !
    Enfin bon…
    Perso, je pense qu’un jour le type derrière son comptoir va se prendre une petite soufflante de ma part, parce qu’attendre 1h30 en moyenne et ce, 3 fois par semaine pour RIEN, ça devient pénible à la longue.
    Bref… Bon courage !
    Biz
    PS : Pour répondre à ton mail, j’habite dans le 17ème vers le M° Wagram

  • #35 AnneE le 18 avril 2006 à 19 h 52 min

    je veux pas que tu passes une mauvaise soirée mais pour être passée par là, il y a un mois (je suis en formation et donc pas en recherche d’emploi), tu risques de recevoir un courrier te demandant de justifier ton absence au rendez-vous "obligatoire" et ……. tu es bonne pour renvoyer ton dossier !!!!

  • #36 Hélène le 18 avril 2006 à 19 h 56 min

    Merci de me prévenir AnneE. Je pense qu’avec ce que j’ai déjà envoyé ça devrait aller, croisons les doigts ;-)

  • #37 Plastie & Cie le 18 avril 2006 à 20 h 15 min

    Tiens c’est marrant, l’ANPE doit se réveiller en ce moment car j’ai moi aussi reçu une offre "………." (j’trouve pas les mots !) à laquelle j’ai consacré l’autre jour un large post (plastieandcie.canalblog.c…

  • #38 Hélène le 18 avril 2006 à 20 h 43 min

    Ils ont fini leur hibernation sans doute, c’set le printemps ;-))

  • #39 Denys le 19 avril 2006 à 8 h 40 min

    Personnellement, le dernier conseiller ANPE que j’ai rencontré m’a reçu un quart d’heure en sifflotant et en tapant du pied, il a dit deux ou trois stupidités qui prouvaient une ignorance de mon secteur d’activité qu’il ne cherchait même pas à masquer, avant de se décharger sur une association du soin de traiter mon problème. Un boulot pas fatigant.

  • #40 marion le 19 avril 2006 à 9 h 16 min

    M…e alors ! dis donc, ta renommée va jusque dans le Marne et Garonne :o)
    C’est du grand n’importe quoi … l’administration française et ses affres … de quoi s’arracher les cheveux en effet !
    Pour quoi faire simple quand on peut faire compliqué, et aussi faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour être inutiles et inefficaces …
    Rhaaaaaaaaaaaaaa vive la France !

  • #41 nat de lyon le 19 avril 2006 à 9 h 36 min

    Salut Hélène,
    Je dois reconnaître que depuis peu je connais ton blog (je dois être la dernière sur Marmiton) et que si je devais en faire un j’aimerais bien qu’il ressemble un peu au tien. Tant d’humour caustique pour une seule femme, chapeau !
    Pour le reste, je dois t’avouer que je travaille moi-même à l’ANPE depuis janvier et que je serai titularisée début mai… Je n’ai même pô honte, et essaye tous les jours de faire changer la mauvaise image que l’on peut en avoir. Je me démène pour trouver une solution à chaque arrivant, je cherche avec eux de nouvelles pistes pour qu’ils sortent enfin du trou. Je souris du plus que je peux pour qu’ils n’aient pas qu’une façade grise dans leurs yeux… Mais, mais mais je ne pourrai jamais arrêter tous les courriers qui partent par erreur et vont bien faire "ch..er" quelqu’un qui ne demandait rien, je ne peux pas être derrière les conseillers qui pensent que TOUS les demandeurs d’emploi sont des profiteurs et qui les laissent "consulter la borne internet tout seul car ya la notice d’emploi à côté" (alors que bcp n’ont jamais vu un ordi "en vrai", et faire leur CV sur le rédac CV car sinon "c’est les infantiliser et enaukunca les responsabiliser", alors que bcp de D.E. dans mon agence ne savent ni lire ni écrire !!!
    Si mon témoignage, aujourd’hui, pouvait faire que, ne serait-ce qu’une seule de tes lectrices et lecteurs, croit que l’on va faire changer les choses, nous les nouveaux embauchés, et bien j’en dormirais mieux, je te jure !!!
    Bises
    Nat

  • #42 kila le 19 avril 2006 à 10 h 05 min

    ha! ben oui ils ont des missions ces gens-là : lorsqu’il convoque "tout un code ROM" a une réunion d’info ils savent que d’office un certain pourcentage ne viendra pas et donc sera radié et donc ça fera diminuer les chiffres sans rien faire et surtout pas trouver du boulot à des gens… (une conseillére ANPE a sorti un livre la-dessus y’a peu)

    En tous cas c’est "marrant" je suis moi aussi convoquée jeudi matin (demain donc) à une réunion d’info sur mon nouveau métier. Présence obligatoire sous peine "de ne plus me concidérer comme demandeur d’emploi".
    Ce qui me fait marrer, c’est que je dois amener un CV alors que je ne travaille que depuis 3 mois (à mi-temps d’où le droit aux ASSEDICs), j’vais faire 1 CV avec 1 ligne juste pour rire.

    J’ai hâte d’être à demain, je sens que ça va beaucoup m’amuser leur réunion d’information où je ne vais surtout rien apprendre sur le métier…par contre sur la nature humaine surement un peu plus!!

    Enorme coup de bol, c’est à 5 min à vélo, et ils m’ont casé à un horaire où je ne travaillais pas….

    Et beaucoup de courage à vous toutes qui avez à faire avec l’administration. Un seul mot d’ordre : le calme et gardez le sourrire :-D

  • #43 Hélène le 19 avril 2006 à 10 h 45 min

    Chère nat de lyon, je suis extrêmement flattée de te trouver ici, et je te souhaite la bienvenue ! Tes compliments me vont droit au coeur, merci beaucoup !
    Pour la question de l’ANPE, j’ai raconté cette petite histoire parce que ça valait le coup, mais je fréquente pas mal cette institution depuis un certain temps et je n’ai jamais eu d’ennuis, je suis tombée sur des gens charmants qui ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour m’aider, et le bilan de compétences qu’ils m’ont payé m’a changé la vie. Je tiens donc à rendre à César… ;-)

    Kila amuse-toi bien à ta réunion demain ;-)

  • #44 Jane le 19 avril 2006 à 10 h 49 min

    Coucou Hélène

    Bienvenue chez Kafka !!

    Je te recommande le sketch d’Anne Roumanoff, je me le passais souvent avant d’aller les voir, depuis je ne suis toujours pas devenue couturière et comme ils ne filent plus de sous, je ne me suis pas réinscrite.
    http://www.anneroumanoff.com/ske...
    Bon courage
    BIsous

  • #45 Catherine le 19 avril 2006 à 11 h 55 min

    Pour avoir eu affaire aussi à l’ANPE, même si je n’ai pas été dans des situations absurdes comme Hélène, je sais que l’organisation rend le système très inefficace… Du coup je trouve que Nat de Lyon a beaucoup de courage de se lancer là-dedans avec conviction (j’ai suivi un peu sur marmiton, j’ai compris que c’était une sorte de vocation). Parce qu’aider des personnes qu’on voit 20 mn tous les 6 mois, en se référant à un dossier où les informations importantes doivent tenir sur 3 lignes, c’est pas évident !
    Ma petite anecdote perso : l’ANPE n’a jamais reçu le compte-rendu de mon bilan de compétences, pourtant "prescrit" par un conseiller et donc pris en charge financièrement. A l’entretien que j’ai eu un peu après ce bilan, le conseiller (que je n’avais jamais vu avant évidemment) a eu l’air étonné quand je l’ai mentionné, il n’était visiblement pas au courant.

  • #46 sev(norvege) le 19 avril 2006 à 11 h 55 min

    pourtant c’est super l’anpe de champigny…si si je peux temoigner: pour y avoir passe 1h a attendre puis 5 minutes a entendre le mec me dire "j’espere que vous avez votre propre reseau parce que c’est pas avec nous que vous allez trouver du taff"

  • #47 Hélène le 19 avril 2006 à 12 h 07 min

    Hi hi sev ils disent tous la même chose, celui de mon agence locale m’a dit ça la semaine dernière ! ;-))
    Et si je m’étais douté que tu étais une fille de Champigny sur Marne, ça alors ! ;-))

  • #48 chakim le 19 février 2007 à 21 h 18 min

    Jai rencontrer un conseiller anpe pour le premier rendez vous mensuelle dans lequel j’ai presente un plan de formation finace par un organisme il ma refuse cette formation qui n’est pas pris en charge par l’anpe ou les assedic disant que j’ai plusieur projets au meme temp que j’ai commencer personellement en plus
    cour du soir et validation des aquis

  • #49 Albert Muda le 24 mars 2007 à 10 h 36 min

    Voir ce reportage pour mieux comprendre : http://www.dailymotion.com/video...

  • #50 Hélène le 24 mars 2007 à 11 h 49 min

    Albert Muda, chakim, bienvenue à vous ;-)

  • #51 lo le 7 juillet 2007 à 20 h 37 min

    Il serait pertinent que certains se sortent les doigts du c.. et prennent leur responsabilité. C’est dingue, quand on regarde les intervennants de ce blog on comprend mieux le ton de celui-ci: prestataire bidon ne dépendant que des marchés publics, mère au foyer bien contente d’être mère au foyer, intermittant protégée par le système, étudiant fils à papa, pseudo-médecin,…
    Je pleins les conseillers de l’ANPE car proposer des profils pareils avec les entreprises partenaires serait du suicide.
    Arrêtez de tirer la gueule et souriez un peu, on attire pas les mouches avec du vinaigre!

  • #52 Caram’ le 8 mars 2012 à 21 h 19 min

    Tien,s je constate que depuis 2006, l’ANPE n’a pas beaucoup changé !

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.