Lâchez-moi le clito !, par Breizhoudoudou

9 mai 2007

« Je suis une trentecinquenaire lambda : un boulot que j'aime, un appart sympa, ni moche ni belle, ni ronde ni mince…une normale…Je sors, j'ai des amis, je voyage, je m'intéresse à différentes choses, je profite de la vie et je suis CELIBATAIRE sans ENFANTS. Après tout, cela arrive aux meilleures d'entre nous (vous savez : rupture, fond du trou, gros bobo, trouille d'une nouvelle rencontre, etc…).
Or depuis quelques temps déjà, j'entends des réflexions (ou peut être que j'y suis juste plus sensible) ou je repère des comportements qui me rendent dingue (si je voulais plagier une certaine Caro, je pousserai un grand cri qui ne s'arrêterait plus).
En vrac, et cela vient à 95 % d'autres femmes :
– T'as 35 ans? haannnn! mais tu fais vraiment pas ton âge, tu fais encore jeune. (vous apprécierez!)
– 35 ans? t'as toujours pas d'enfants? t'en veux pas peut-être? (et ma main dans la gu–le, tu la veux?)
– Tu sais, ma copine Julie, elle a rencontré son Jules à 38 ans, c'est une histoire si romantique! Au rayon Hi-Fi chez Marty. Ils se sont mariés et ils ont 2 enfants, comme quoi on peut même tomber amoureux et avoir des enfants sur le tard. (histoire n° 350!)
– Alors, un petit congé mater' dans l'air? C'est quand que tu nous fais un petit?? (fais-le toi même!)
– Je comprends pas, t'es jolie, t'es intelligente, pourquoi t'es encore seule? Moi, je pourrai pas supporter! (on t'as rien demandé et quand je vois ton mec, je préfère encore être seule, Ginette!)

Et puis il y a le regard des autres, ceux « en couple ». Je ne suis plus aussi souvent invitée à dîner seule, on ne sait jamais je pourrai leur piquer leur mec. Ou alors, dès que je ris ou blague avec eux (leurs hommes), elles rappliquent comme des poissons pilotes « vous faites quoââââ? » en me fusillant du regard…
Rajoutez à cela le regard global de la société qui considère que je ne suis pas une femme puisque je n'ai pas d'enfants. Apparemment, l'accès à la « féminitude » passe par le statut de couple et de mère…

Alors lâchez moi le clito (ben oui je suis une femme, je n'ai pas de c—lles)!!! Je ne suis ni nympho, ni anormale, ni « demi » femme. Bien sûr que j'ai envie d'un mec et de bambins, mais je ne vais pas arrêter de vivre, en attendant!! Conclusion, ça dérange, et qui je suis (moi, tout bêtement) ne semble pas être assez…
Ma solitude, selon les jours elle est difficile ou je n'y pense pas. Je ne vais pas me draper dedans et afficher une fausse misère d'être *encore* célibataire pour rassurer et faire plaisir quand même!
Je suis une femme, tout simplement, et qui veut profiter de sa vie !

Signé : Breizhoudoudou ».

168 commentaires Laisser un commentaire
Ô toi, lectrice !

Vous aimerez aussi

168 commentaires

  • #1 Hélène le 9 mai 2007 à 8 h 45 min

    Bienvenue à toi eddie ! ;-)

  • #2 eddie le 9 mai 2007 à 8 h 36 min

    Il y aura toujours des personnes pour penser qu’une femme ne peut s’épanouir que dans une vie de couple avec enfants… ce sont de vieux relents, il faut espérer qu’il y en aura de moins en moins… :-)

  • #3 kevin le 9 mai 2007 à 8 h 45 min

    être une femme libérée…

  • #4 iibelle le 9 mai 2007 à 8 h 49 min

    vis ta vie comme tu peux et sois le plus heureuse possible. Carpe diem.
    Est sure que si tu avais un mari qui te tape et un ado à aller chercher chez les flics dans ta vie ça irait mieux ?
    ok je fais au pire.
    J’ai fait un autre choix de vie : conjoint collaborateur et trois enfants à 22 – 24 et 27ans. Et des remarques sur la sécurité d’un emploi exterieur salarié ou le fait que j’aurais pu attendre pour pondre j’en ai ramassé des wagons.
    Je crois qu’il y a des gens qui voudraient tout formater à leur image, même et surtout leur sottise.

  • #5 MAybe le 9 mai 2007 à 8 h 55 min

    Allez, un peu de lecture:
    "La non-maternité est-elle pathologique ?" (clic sur mon pseudo.
    et ne vous privez pas d’aller causer sur le fil de discussion derrière.. non Breizhoudoudou tu n’es pas toute seule…

  • #6 petitemaman le 9 mai 2007 à 9 h 13 min

    Oh, tu sais, la norme… J’ai eu mon fils à 23 ans et en Allemagne, c’est plutôt tôt (moyenne +30 ans pour le 1e) et aux cours de préparation à l’accouchement, j’avais l’impression d’être une ado de 15 ans (fille-mère). Et maintenant, 25 ans, maman toute seule et divorcée le mois prochain, c’est pas non plus conforme à la norme et je m’en fiche. Ta vie, c’est à toi seule de la choisir et de la vivre. Ce que les autres en disent…

  • #7 Galla le 9 mai 2007 à 9 h 13 min

    c’est étrange, ma soeurette, en pleine procédure de divorce, me racontait exactement la même chose sur les dîners auxquels elle n’est plus conviée et des copines qui ne la laissent plus seule avec leurs hommes… c’est tellement injuste, elle est déjà super malheureuse et même ses amies l’enfoncent….

  • #8 Christine le 9 mai 2007 à 9 h 14 min

    Pour sortir un lieu commun bien vrai pourtant : "Mieux vaut être seule que mal accompagnée", et tu as bien raison de ne pas faire tourner ta vie autour de la recherche de "l’élu" :o)
    On en voit tellement de ces pauvres filles pathétiques qui vont de boîte de nuit en rencontre sur Internet, de speed-dating en croisières de célibataires, et qui, à la sortie, se retrouvent (et se ressentent) encore plus seules qu’au départ …
    Les choses arrivent quand on les attend le moins (décidément, c’est mon jour lieux communs !) et, au moins, tu savoures ta vie actuelle et tous ses avantages (ceux que les autres ne voient pas, en voulant te faire à tout prix rentrer dans leur moule).
    Bonne chance et bonne vie !

  • #9 veronica le 9 mai 2007 à 9 h 16 min

    le pire c’est quand tu entends derriere ton dos…elle est peut etre homo ????non pas possible une femme sans enfants et vade retro satanas…surtout entendu de la
    part de femmes
    qui pensent qu’avant etre mere elle n’etaient pas des femmes…surement des frigidaires ou des gazinieres ( ce quidoit etre vrai pour penser de telles betises…)…

  • #10 Fanchette le 9 mai 2007 à 9 h 19 min

    Tout pareil Breizhoudoudou. Célib, no kid et une palanquée de situations identiques.
    Je ne sais pas ce qui est pire l’histoire n° 350 ou le conseil "sois pas trop difficile non plus" ? Heu ben pourtant, vu la collection d’ex que j’ai en stock, je peux dire que j’ai pas tout le temps été difficile ! ;-)
    Le pire étant "J’ai un avis sur tout et je le partage allègrement". Y’a des baffes qui se perdent.

  • #11 Fyfe le 9 mai 2007 à 9 h 19 min

    C’est usant à la fin tous ces trucs auxquels on est sensés se conformer : être bronzée sans faire d’UV, ne pas avoir de rides sans faire de chirurgie, faire un 34 en continuant de manger au resto, faire des enfants en restant une amoureuse, être en couple mais être aussi indépendante,….

    Bref, on doit déjà se fader tout ça sur les épaules, et en plus porter la responsabilité de ne pas y arriver.

    Non mais des fois, moi ça me donne envie d’aller courrir toute nue sous la pluie dans la rue. Juste parce que ça coince aux entournures, toutes ses soit disantes "obligations"…

  • #12 Fanchette le 9 mai 2007 à 9 h 25 min

    Ah oui Veronica, le coup ds homo"es" ! Un grand classique ;-)
    J’avoue que de mon côté j’aime bien laisser planer ce doute quand je le sens poindre dans le regard de mes interlocuteurs. Parce généralement, cette idée émane de gens que ça met mal à l’aise (ou alors de gros pervers libidineux… mais ceux là j’essaye de ne jamais les croiser…) et que quand on me met à l’aise (en me posant des question sur ma vie sentimentale… avec en arrière pensée ma vie sexuelle) je prends un malin plaisir à mettre l’autre mal à l’aise. C’est mon côté loi du Talion !

  • #13 missdarjeeling le 9 mai 2007 à 9 h 28 min

    Avant de vivre avec l’Homme, j’ai été une célibataire endurcie ET épanouies jusqu’à 28 ans.
    Des remarques odieuses, j’en ai essuyé, mais parmi toutes les billevesées, il y en a deux qui me faisaient bondir :

    – pour le nouvel An : "tous mes voeux de bonne année, un mari et des enfants" (ma tante). Et un cancer aussi, non ????

    – t’es trop difficile (la preuve, cela m’a servi : au lieu de perdre mon temps avec un c…., j’ai attendu de rencontrer un mec formidable !)

    Pour la petite histoire de "jalousie" entre femmes mariées et célibataires potentiellement dangereuses, la seule fois (pour l’instant) où l’on a essayé de me piquer l’Homme, c’était.. une copine mariée et mère de famille, qui vit trois portes plus loin.

    De toute façon, on sera TOUJOURS soumises (en tant que femme ?) à des remarques acides, quoi que nous fassions…
    Mais quelquefois, c’est difficile d’en prendre son parti.

  • #14 taylor le 9 mai 2007 à 9 h 29 min

    comme je te comprends moi aussi j’entends toutes les réflexions qu’on te fait;
    J’ai 29 ans (tout fraichement depuis 15 jours) mais j’ai pas de mec, pas d’enfant.
    J’ai un boulot que j’adore, bientot un appart à moi !!!!! Bref je vis !!!

  • #15 Mamzelle Maupin le 9 mai 2007 à 9 h 30 min

    Quand je me suis séparée j’ai perdu tous mes amis … le coup du poisson pilote et du oh mon dieu elle va me piquer mon homme ça me rendait malade.
    Contrairement à toi j’avais 2 loulous donc on me fichait la paix … mais on me demandait quand je leur redonnerai un exemple masculin à la maison O_O

    De toute façon tout changement, tout ce qui n’est pas "conforme" inquiète, faut rentrer dans les cases pour pouvoir être catégorisée.

    Je comprends vraiement ton exaspération, si tu veux venir diner sans remarque à la gomme ma table t’es ouverte ;-)

  • #16 Seccotine le 9 mai 2007 à 9 h 35 min

    Hahahahaha ! J’adore. Je les ai toutes entendues. En pire.

    Parce que moi, je VEUX pas de mec et je VEUX pas de gosses. Mais réellement. Pour avoir testé mec tout seul et mec avec gosses, je suis certaine, j’en veux pas. Et je viens d’avoir trente ans. T’imagines le drame !

    Et en plus je suis fille unique (comment tu peux faire ça à ta pauv’ mère ? Elle aura jamais la joie de tenir son petit enfant dans ses bras, gnagnagna).

    Ca fait du bien, on se sent moins seule. :o)

  • #17 mariel75 le 9 mai 2007 à 9 h 35 min

    je suis de l’autre coté de la barrière: à peu près le meme age, mais mariée, maman et enceinte. Le soucis des diners de couple, c’est que maintenant tous les couples de notre entourage ont des enfants, et que quand on se reunit entre trentecinquenaire, on parle beaucoup de nos enfants, ce qui fait bailler d’ennuis nos amis célib. Et meme quand on dit "allez on parle plus d’enfants", ben le sujet revient quand meme sur le tapis.
    Quand je propose a des copines de m’accompagner à des soirées, je me sens obligée de leur dire "je t’assure, j’ai personne à te presenter" et quand dans des soirées je croise des célibs de mon age, j’ai droit à "quoiiiiii encore enceinte?" "alooooooors ça va il est 23h t’es pas trop fatiguée???????", "je te propose pas un verre…" gnagnagna…

  • #18 rumeur le 9 mai 2007 à 9 h 36 min

    Courage. Eh! oui, les mentalités n’évoluent que fort lentement et assumer sa position demande beaucoup d’humour et de détachement.

  • #19 Caro Ronde et Jolie le 9 mai 2007 à 10 h 07 min

    Je le savais. Je le savais que tu écris bien Breizh’. Ouais je l’appelle Breizh’, parce que même si ses comms sont de ceux que j’attends avec gourmandise, pour écrire son pseudo, c’est des sueurs froides à chaque fois ! Quoi qu’il en soit bravo, ce billet est excellent et POLITIQUE. Que je te comprends, que les gens sont pénibles… Dis-toi qu’en réalité ce qui n’est pas "comme nous" fait peur. Alors si en plus tu as l’air heureuse, alors là c’est limite de la provocation. Allez, je te cède les droits sur le grand cri !!!

  • #20 missdarjeeling le 9 mai 2007 à 10 h 11 min

    Aujourd’hui que je suis en couple mais sans enfant ni intention d’en faire, j’ai droità une autre ritournelle (deux refrains au choix) :

    – T’as 36 ans !!!!! Eh, il serait temps de t’u mettre ! (et toi, tu pourrais apprendre la politesse, non ?)

    – Tu verras, tu changeras forcément d’avis (tout à fait, ma poule, je pense que vers 60-64 ans, j’opèrerai un brusque revirement d’opinion)

    Comme dit "rumeur", il faut de l’humour (pas toujours facile) et du détachement (j’y aspire mais mon côté soupe-au-lait reprend souvent le dessus)

  • #21 patounettechatte le 9 mai 2007 à 10 h 15 min

    Bonjour,

    Ton article m’a interpellée moi je suis en couple mais on a décidés de ne pas avoir d’enfant et les reflexions sur notre couple sont nombreuses : "ils ne s’aiment pas vraiment…" "ce sont des égoïstes…." et j’en passe….
    Pour ce qui concerne le célibat j’ai une de mes copines dans ton cas, elle est carrément trés belle et loin d’être conne et le dernier ragot sur son compte hé bien c’est qu’elle est homo !!!!
    Franchement il est difficile d’être hors norme dans notre monde …. Ma belle soeur est divorcée, sans enfants, plutôt intelligente et mignone mais elle va fêter ses 40 ans cette année et je sent que cela va être un moment difficile pour elle !!! NON PAS A CAUSE DE CE QU’ELLE RESSENT (ELLE VA TRES BIEN ET EST TRES HEUREUSE) MAIS SURTOUT A CAUSE DU REGARD PENIBLE DES AUTRES !!!!
    A non entendeur !!!

  • #22 Coraline le 9 mai 2007 à 10 h 17 min

    Très joli texte Breizhoudoudou… De ceux dans lesquels je me retrouve (sauf que j’aurai été incapable de les écrire lol).
    J’ai même pas encore 25 ans (mais trèèèèès bientôt) et je suis une célibataire-qui-ne-saute-pas-sur-tout-cki-a-un-truc-entre-les-jambes. Bah oui mieux vaut seule que mal accompagnée.
    Et puis pas "besoin" d’un homme, mais "envie" de celui qui sera parfait (sous entendu pour moi).
    Alors des remarques j’en ai à la pelle aussi : "t’es bien trop diffcile", "j’ai un super pote du frère du cousin de ma soeur à te présenter", "t’es trop indépendante, tu leur fais peur aux zhommes", "tu devrais te fringuer un peu plus femme" à "tu devrais te maquiller aussi" (j’ai une si sale tronche que ça ??????)

    Bref tout à fait d’accord avec toi et je vais reprendre en coeur ton cri : Lachez-nous le clito !!!!!

  • #23 marieve le 9 mai 2007 à 10 h 18 min

    patounettechatte, ton lapsus (non entendeur) est très révélateur!!!

    je suis dans la même "situation" que Breizh’ et à 27 ans j’ai déjà tout entendu de ces réflexions désobligeantes… aïe aïe aïe ça ne se calme pas avec les années… bien au contraire

  • #24 Londoncam le 9 mai 2007 à 10 h 23 min

    Tres belle article Breizhoudoudou! Je n’ai que 25 ans et suis celibataire aussi, je n’entends donc pas encore toutes les reflexions sus-citees, mais imagine toi qu’a 25 ans deja on me demande "comment vont les amours?", "toujours celibataire?", "quand est-ce que tu nous en ramenes un aussi?", sans oublier les "mais comment une fille comme toi reste celibataire?" et autres inepties du meme genre…
    Heureusement ce genre de reflexions ne vient pas de mes parents, en tant que fille unique ca serait dur, mais ca n’empeche pas que c’est GONFLANT!
    Je suis peut-etre difficile, mais en meme temps je ne vais pas me mettre en couple juste pour faire plaisir aux autres! Bien sur, j’aspire a rencontrer un homme et plus tard a avoir des enfants, mais je prefere le faire tard (comme mes tantes, mariees toutes les deux a 37 ans… elles s’en sont surement prises des reflexions aussi) que de me maquer pour satisfaire les normes de la societe.
    A noter que les anglais restent celibataires beaucoup plus tard et tous ne considerent pas la vie de couple comme le but ultime!

  • #25 Joelle le 9 mai 2007 à 10 h 23 min

    ben je ne te connais pas mais rien qu’à voir comment tu écris j’suis bien sure que tu es sublime :)

    Dans le sens qui a d’la classe :)

    Voilà…sinon pour ce que tu racontes, tout pareil que toi.
    J’ai 27 ans et j’ai déjà entendu ou vécu TOUTES les situations que tu racontes.

    Voire même pire là j’en suis au stade où les gens me jettent à la gueule que si j’suis "encore" célibataire c’est parce que j’suis qu’une chieuse trop exigente et que dans l’fond j’ai que ce que je mérite.
    C’est top la classe pour le moral :)

  • #26 Patrick B. le 9 mai 2007 à 10 h 31 min

    Beuh… c’est pareil si on en a! Là au moins, il y a une relative égalité…

  • #27 speedy80 le 9 mai 2007 à 10 h 34 min

    moi j’arrive sur mes 27 ans, j’ai rencontré M. Speedy début 2001. et c’est le pied entre nous, on est sur la même longueur d’onde: pas de mariage ni d’enfants. et mon entourage, ben il aime pas trop. mais il y a pire… c’est entendre des gens qui croient que je suis sourde: t’as vu la grosse? comment elle fait pour avoir un mec pareil? il est canon lui! il doit perdre son temps avec elle, le pauvre!!!
    et oui, j’en ai entendu à la pelle ce genre de réflexions, et à la longue c’est péééééééénible… même si M. Speedy s’en fout et m’aime beaucoup :)

  • #28 "demi"fan le 9 mai 2007 à 10 h 35 min

    ca devient pas un peu lourd ? tous ces articles pseudos anti gosses ? je trouve que ca commence a faire harcelement la … ou alors je viens trop regulierement …
    Vous pouvez bien en avoir de zero a douze, je pense que la plupart des femmes s’en tapent aussi le clito !
    Qu’en a nous piquer nos hommes … femmes celibataires ou mariées : c’est du pareil au meme aujourd’hui …

  • #29 Kalyce le 9 mai 2007 à 10 h 36 min

    Empecher les commmentaires sur tes deux sujets concernant les votes est totalement anti-démocratique!
    en effet il est bien plus interessant d’autoriser les gens à s’exprimer sur des sujets aussi grave que le melange tant ingénieux de deux tubes de mascara!

  • #30 Chroniques du Plaisir le 9 mai 2007 à 10 h 39 min

    Je comprends bien ton ras-le-bol, cela doit être vraiment saoûlant d’entendre encore et encore toujours les mêmes remarques débiles ! Cette pression conformiste petite-bourgeoise, c’est n’importe quoi. Laisse aller.

  • #31 virgulle75 le 9 mai 2007 à 10 h 41 min

    Des reflexions on en a tout le temps, quoi qu’on fasse …. les seules qui blessent sont celles qui ont un écho dans nos coeurs : quand c’est quelqu’un qu’on aime et qui n’a rien compris, quand c’est une blessure et pas un choix ….
    Mais quand la dame derrière moi au supermarché me donne son avis sur mon nombre d’enfant : ben franchement ça ne me fait RIEN !

  • #32 chaton le 9 mai 2007 à 10 h 45 min

    Kalyce tu devrais lire avec plus d’attention les posts d’hélène dont celui citant une bloggeuse( je crois) disant que la liberté d’expression n’était pas synonyme de droit d’être écouté, de plus cest son blog elle fait ce qu’elle veut si tu veux réagir sur la présidentielle il y a des TONNES de forums pour les frustrés du débat.

    Sur ce =) je suis totalement d’accord avec Breizhoudoudou, et même si je n’ai que 18 années derrière moi, je trouve ça affligeant d’être limite considérée comme marginale parce qu’à 40ans t’as pas de gosse( les trucs qui crient). On sait tous qu’on peut avoir des gosses tard et que 40ans n’est pas la limite d’âge.
    En tout cas Breizhoudoudou a bien du courage de ne pas avoir déjà péter un cable sur les personnes qui font ces remarques.

    NB: le débat du masacara moi j’ai ADOREEEEEE

  • #33 Lilo le 9 mai 2007 à 10 h 45 min

    Haha!!
    En fait dès que l’one st célibataire entre 20 et … tout le temps en fait, on a le droit à ce genre de remarques.
    Et comme le dit Joelle, pour un peu que l’on ai un cerveau, vient s’ajouter l’insulte à la réflexion qui met mal à l’aise (un jour j’ai eu droit à "lilo c’est une bombe sexuelle mais jamais je pourrais sortir avec elle, je veux pas être avec quelqu’un de plus belle que moi et c’est une chieuse!!", euh… d’une je sais pas ce qui est le plus insultant, le chieuse ou le bombe sexuelle (que même pas c’est vrai) devant mon copain de l’époque (ben oui, faut pas poussé ça m’est tout de même arrivé d’être avec quelqu’un), de deux, ouais, ça doit être ça, si on est pas ensembles c’est parce que TU ne veux pas de moi, et de trois, tu sais ce qu’elle te dit la chieuse justement!!!).
    A chaque fois qu’on me pose la question "mais comment que ça se fait qu’une fille comme toi est célibataire?!", j’ai juste envie de leur répondre de but en blanc sans détour pourquoi, histoire de laisser un grand froid de mal aise, mais j’ai encore jamais eu le courage. Je vais peut être finir par y venir.

    Par contre, vous avez toutes eu droit à "elle doit être homo" (moi je l’ai jamais eu mais de la part d’hommes que j’ai repoussé, sinon c’est pas drôle), mais j’avoue avoir du mal à saisir la pertinence d’une telle remarque.
    Quand bien même nous serions homos, je ne vois pas en quoi ça nous empêche de trouver quelqu’un, d’être amoureuses et en couple non?!

  • #34 Fanchette le 9 mai 2007 à 10 h 59 min

    Demi-fan, quand tu vas sur le blog de mères au foyer laisses-tu des commentaires du style "Mais c’est quoi tout ces billets sur les momes, c’est d’un lourd !" Et sur un blog de cuisine écris-tu "Ouh là toutes ces recettes, avec tout ce beurre, vous en avez pas marre ?" ? Probablement que non ?

    Ben là t’es sur un blog de Fille. Et le sujet du célibat et de la non-maternité est un sujet de Fille. Au plus haut point. Au même titre que le mascara, les élections, le cancer et le football. Et derrière tous ces sujets, le message essentiel, ici, parle de norme sociale, de bien-être, de tolérance et surtout de respect. Et c’est pour ça qu’on vient. ;-)

  • #35 Charlottina le 9 mai 2007 à 11 h 04 min

    Bien dit !!!!

  • #36 Londoncam le 9 mai 2007 à 11 h 10 min

    Fanchette, bravo!

  • #37 Laurenn le 9 mai 2007 à 11 h 12 min

    Merci à toi Breizhoudoudou de cet article qui dit exactement ce que je pense. Oui, célibataire de 31 ans, sans enfants, je suis beaucoup moins invitée par les gens en couples (là, on se demande si les amis sont vraiment des amis, sans tomber dans le psychodrame, évidemment !).

    Le regard des autres surtout et des femmes (mais pas seulement, crois-moi) y est pour beaucoup dans la phase de culpabilisation à mort (malheureusement) et les gens regardent pas plus loin que le bout de leur nez sans penser que y a peut-être des raisons à un célibat tel quel !!

    Et tu as bien raison (mais mon opinion ne vaut que moi forcément) de vouloir être célibataire que de traîner un pauvre type !!

  • #38 petiteolivia le 9 mai 2007 à 11 h 14 min

    Aaaaaaaaaah que je te comprends !!!!!!

    Je subis la même chose moi !!!! Je vais sur mes 30 ans et ma petite soeur de 27 ans vient d’avoir un bébé et je peux pas te dire le nombre de "alors c’est quand ton tour" auquel j’ai eu droit alors que je venais de me faire plaquer et que j’étais en pleine déprime à l’époque !!

    Les gens reflechissent vraiment pas des fois avant de parler :o(

  • #39 demi fan le 9 mai 2007 à 11 h 16 min

    on pourrait en ecrire des pages … je vais sur les sites de cuisine, de mode, de santé etc etc …. je n’ai jamais eu le sentiment que j’ai ressenti en lisant cet èniéme commentaire.
    Il faut dire que l’article desireux d’avoir des restos interdits aux enfants n’est pas tres loin.

  • #40 n1n13 le 9 mai 2007 à 11 h 25 min

    Pas plus tard que dimanche, la mère d’une amie d’enfance à mon frère de 24 ans : "Toujours pas marié ?! Et ta soeur ? Non plus ?! A 29 ans, comment ca se fait ?!"
    (genre ya un problème, elle cache quelque chose…)
    Alors que moi, si on me présente l’homme de ma vie, je veux bien l’épouser ! :-)

  • #41 Papillon le 9 mai 2007 à 11 h 27 min

    Ah là là, Breizhoudoudou, comme je le trouve bien écrit ton billet.
    En fait, il me remet un peu les idées en place parce que parfois, je l’avoue, j’essaie de maquer mes copines célibataires. je sais que ce n’est pas bien et qu’il faudrait leur foutre la paix, un peu, mais c’est plus fort que moi, j’aime pas leurs périodes de déprime spécial "je vais finir seule", "je ne comprends pas pourquoi je suis seule". C’est vrai que ça ne dure pas longtemps (c’est souvent autour des anniversaires) mais ça me fend le coeur parce qu’en tant qu’ex-célibataire, je sais ce qu’elles ressentent.
    Maintenant, il est clair que l’herbe n’est pas plus verte dans le jardinet d’une femme en couple, c’est juste différent. Il y a des concessions à faire, un certain boulot sur soi pour accepter l’autre tel qu’il est, etc… Contrairement à ce que beaucoup de femme en couple disent, la vie n’est pas tout le temps "marvellous" avec son homme. On ne fait pas la fête tous les jours, on rumine, on fait la gueule, on s’engueule et c’est pas drôle tout le temps. Pour ma part, ça me va bien comme contrat mais je sais que quand on dépasse le jardinet, ben parfois, on tombe sur des femmes et des hommes malheureux en couple mais qui préfèrent être avec quelqu’un qui ne leur correspond pas que tout seul.
    Et ces personnes-là, elles dépensent tellement d’energie à maintenir leur vitrine de "couple heureux" que ça me fait de la peine.
    Continuez votre chemin, amies célibataires. ne bradez pas vos rêves. Et dites PROUT à ceux qui vous emmerdent avec ça (d’ailleurs souvent, ce sont aussi ceux qui ont un problème avec le couple qui asticotent tout le temps les célib comme ça. Manière de se rassurer peut-être?).

  • #42 lizou le 9 mai 2007 à 11 h 39 min

    ce qui énerve aussi c’est le rapport des gens en cas de couples "mixtes" (je pense déja qu’un homme + une femme c un couple mixte). Si ton mec est un gros feignant et qui tu gueule pour qu’il descende la poubelle, c pour des raisons culturelles.
    en fait on est tous pleins d’idées toutes faites faut croire.
    les mères sont chiantes
    les célibataires sont gouines
    ect…

  • #43 Poupoupinette le 9 mai 2007 à 11 h 45 min

    Je me reconnais parfaitement dans ton billet,ma chère Breizhoudoudou, car à 35 ans, j’ étais comme toi. J’ai rencontré celui qui est mon mari 1 an plus tard, et j’ai 43 ans bientôt.
    Je ne laisse pas un commentaire pour te parler de ma life, mais pour te dire simplement que je sais parfaitement de quoi tu parles, l’ayant vécu aussi.
    Et moi, plus que les petites phrases de mon entourage (qui sont, la plupart du temps, sans méchanceté, tu sais…l’enfer est pavé de bonnes intentions), ce qui m’a tué dans cette période de célibat semi-officiel (qui a duré 10 ans, quand même), c’est surtout moi-même, tu sais.
    Je pense que le pire ennemi que l’on peut avoir, c’est soi-même. J’étais donc ma pire ennemie. J’entendais le tic-tac de l’horloge biologique. Je voyais tout le monde autour de moi qui se mariait, vivait en couple, et procréait à tout va, et moi, rien. Je me sentais en carafe. Je me disais "T’es pas dans la merde". Alors, comme j’étais déjà au fond de la piscine, on ne risquait pas de me faire couler plus, tu comprends.
    Mais toi, tu positives, et tu as bien raison. Moi, je n’avais pas cette force, vois-tu. Donc, tu vis la vie pleinement, en voyant son aspect positif. Au fond de toi, tu sens ton ennemie intérieure qui entend le tic-tac, et tu lui dis "Crotte !". C’est un combat au quotidien que de positiver. Et les autres, avec leur maladresse (et non leur méchanceté, car les gens sont plus maladroits que méchants) te font couler par le fond et écouter l’horrible tic-tac…alors que 24h/24, toi, tu essaies de l’oublier (chapeau bas, moi, j’en étais incapable).

    Je vais te donner un conseil qui m’a sauvé la vie, et maintenant, fais-en ce que tu en veux :
    Fréquente des filles de 35 ans célib sans enfant plutôt que des couples qui vont t’étaler leur bonheur en pleine tronche, ou des familles avec leurs problèmes de famille. Les filles que j’ai fréquenté à cette époque avaient des côtés bizarres, pour certaines. Car parmi les 35 a cèl s enf., il y a des normales, comme toi et moi, et d’autres qui sont comme ça parce qu’elles ont un truc qui va pas, il faut le savoir….Pas grave. Passe sur leurs défauts. Au moins, vous êtes sur la même longueur d’onde.

  • #44 Léna le 9 mai 2007 à 11 h 49 min

    j’aurais pu écrire ce post… je ressens exactement la même chose ! et puis le "lachez moi le clito" je trouve ça énorme ! bravo ;-)

  • #45 orelye le 9 mai 2007 à 11 h 50 min

    Très chouette billet!
    J’ai 28 ans et je vis un peu la même chose. Je dis un peu parce que j’habite avec ma soeur jumelle et en plus des autres réflexions citées plus haut on en subit d’autres du genre "quand est-ce que vous allez vous séparer?", "Vous allez pas passer votre vie ensemble?!" etc…

    ps: Mais nous on est invitée très souvent par nos amis en couples comme on en forme un :-))

  • #46 Hélène le 9 mai 2007 à 14 h 10 min

    Si si je suis là chaton, je viens de rentrer ;-)

    Jeanne sois al bienvenue ! Puis-je te demander de modifier un tout petit peu ton pseudo, il y a déjà une Jeanne et ça m’ennuie de vous confondre ? Merci beaucoup ;-)

    Je n’arriverai pas vous répondre à toutes, en plus c’est pas à moi de le faire mais à Breizhoudoudou, c’est son jour ;-)

    Mais je voulais juste dire que j’ai adoré ton commentaire lizou : "un homme + une femme c’est déjà un couple mixte", alors là, chapeau, c’est génialement bien vu !

    Pour toutes les réflexions démentiellement débiles que vous avez entendues (j’ai eu ma dose aussi, vous vous en doutez, mais je suis du genre à faire de la provoc si on me cherche, donc les gens sont rapidement mal à l’aise et me foutent la paix), j’ai bien envie de me lâcher un peu et de dire "mort au cons : ce fut une hécatombe" ;-))

  • #47 Breizhoudoudou le 9 mai 2007 à 14 h 16 min

    Holalaaaaaaa!!!!!! je viens de faire une petite incursion rapide et je vois tous les com’!!! Suis au boulot et normalmenet je n’ai pas le droit de faire ce que je suis en train de faire (!!!!!!!) alors ce soir, c juré, je prends le temps de tout lire et de réagir.
    Mais je dois qd meme dire ceci : je suis vraiment touchée, émue, pliée de rire et plus encore de vos réactions. C’est que j’ai pas l’habitude moi de tout ça ;-ppp
    Encore plus belle journée!!! :-D

  • #48 Hélène le 9 mai 2007 à 14 h 17 min

    Ah chouette, voici la star du jour !

  • #49 Delphine le 9 mai 2007 à 12 h 24 min

    Bonjour Breizhoudoudou,
    j’ai 35 ans, je suis mariée et j’ai 2 enfants…et quand je vais les chercher à l’école j’ai envie de hurler moi aussi !!! Je n’y vois que des femmes avec des poussettes greffées au bout des bras, qui ne parlent que de pipi caca et rototo…L’horreur absolue pour moi…J’adore mon mari, j’adore mes enfants, mais je n’aime pas les bébés et je ne supporte pas les enfants des autres que je trouve pour la plupart mal élevés. Chez moi, quand les parents parlent les enfants se taisent, quand on fait une bouffe entre amis, les enfants sont couchés, et quand on va au resto on ne les emmène pas (les diners genre "La crèche infernale" très peu pour moi)… Alors du coup tout ça doit "transpirer" dans ma façon d’être, parce que quand je rencontre des gens et que je dis que j’ai 2 enfants, inévitablement on me regarde comme si j’avais sorti la connerie de l’année et on me dit "ah bon, pourtant t’as pas une tête à avoir des enfants".
    Si quelqu’un connait la réponse, pourrait on m’expliquer à quoi ça ressemble une tête à avoir des enfants ?!?
    Bref, tout ça pour dire que quelque soit ta situation il y aura toujours des bien pensants pour te dire que tu devrais en changer. Alors comme on ne peut pas plaire à tout le monde, j’ai décidé de me plaire à moi même, parce qu’après tout c’est avec moi que je passe le plus de temps…Et puis ça m’amuse de voir les regards de mamans poules horrifiées quand je leur explique que quand mes enfants ne sont pas là, ils ne me manquent pas et que je suis contente qu’ils partent 1 mois 1/2 sur 2 pendant les vacances d’été…

  • #50 Vanessa le 9 mai 2007 à 12 h 27 min

    ho la la, ça sent la fille aigrie…
    tres bon second degrés :D

  • #51 Hélène le 9 mai 2007 à 14 h 33 min

    Voui c’est trop bien vu, j’adore ;-)

    Sokawai tu ne peux pas changer ton pseudo, j’y suis super habituée, ça va me traumatiser gravement ! ;-))

  • #52 Lilas le 9 mai 2007 à 12 h 37 min

    Salut!

    Je lis ce blog de temps en temps depuis peu, et je poste un commentaire pour la première fois alors bonjours mesdames, mesdemoiselles et messieurs.
    J’ai une amie qui a 40 ans et pas d’enfants, un mec qu’elle aime mais qui en a déjà et qui est un peu âgé. Bon, elle n’y pense pas vraiment, elle aime sa vie, ce n’est pas un choix mais c’est comme ça. Récemment elle a vu son gynéco, qui l’a complètement démolie (en gros: elle va avoir un cancer (!!!)… Et il l’a harcelée de questions avec sourcils froncés). Inutile de dire qu’elle n’y est pas retournée. Mais ce qui me choque, c’est qu’elle était tout de même un peu fragile sur la question et que ce type, soi-disant impartial de par son regard scientifique, véhicule en réalité l’idéologie réactionnaire bon teint concernant la famille, la femme et ses "devoirs", quitte à arguer de questions sanitaires et à utiliser sa position pour culpabiliser sa patiente. En parlant avec elle, dont j’admirais la tranquillité d’esprit à ce sujet, j’ai constaté que cette tranquillité n’est pas si totale, qu’il y a des zones d’ombres… dont elle a apprécié de pouvoir parler. Et que l’attitude de la société en général vis-à-vis des femmes qui, par choix ou pas spécialement par choix (en l’occurrence) n’ont pas d’enfant, les force à adopter une posture de guerrières hyper claires là-dessus alors que ce serait bien de ne pas avoir à adopter ce masque en plus si c’est qd même un peu difficile.
    Sinon j’en connais une vraie, de guerrière, qui n’en a rien à cirer de tout ça et hausse un sourcil souverain quand on ose une réflexion.
    On est toujours stigmatisé pour les choix qui vont à l’encontre de la norme sociale et des fondements naturels du groupe (comme le "natalisme" dont le toubib cité plus haut se faisait le chantre: pour que le groupe perdure, il faut qu’il enfante. Le refus de procréer est perçu comme une menace). Alors autant s’en moquer, autant que possible, et bien se souvenir qu’il entre bcp de jalousie dans ces remarques (c’est comme ça que j’ai rassuré ma copine). Tout paraît encore ouvert pour ces femmes, et la liberté n’a pas de prix. Celles qui ont enfants et barda allant avec peuvent éprouver cette nostalgie douloureuse qui se réveille quand elles voient, dans un miroir inversé, une femme qui représente ce qu’elles ont été ou auraient bien voulu continuer à être malgré tout.
    Je suis bien placée pour le savoir: j’ai un enfant, il a 3 ans et j’avais 27 ans quand il est né. J’ai été bien mordue par cette nostalgie, même si j’adore fiston et cette vie avec lui et son père. Mais j’ai adoré aussi celle d’avant, que j’avais très échevelée et sans horaires. ça m’a bcp manqué au début, quand on est vraiment un petit soldat, clouée auprès du poussin. A présent j’ai retrouvé "mon" temps, le chéri vit sa vie, et surtout je me suis habituée à ne plus souffrir de ne pas pouvoir écouter ma musique à 4h du matin en fumant plein de clopes ou lire jusqu’à pas d’heures ou improviser un week-end en stop.
    Mais ça a été vraiment dur. Et j’ai eu droit à mon lot de remarques, aussi, de la part de l’autre bord, tous ces gens à la communauté desquels je n’appartenais plus: les sans-enfants-plus-ou-moins-guerriers, qui ne m’invitaient plus en ayant l’air persuadés que j’allais parler tout le temps d’allaitement ou de couche-culottes, alors que je ne demandais qu’à en sortir, ou qui me regardaient comme si j’étais "rentrée dans le rang".
    Je me souviens d’un moment particulièrement aigu, au début, la première fois que je suis retournée dans mon resto jap’ préféré de la rue Sainte Anne. Chéribibi était tout petit, dans son tout petit cosy, il dormait. J’étais super contente d’être là, avec le papa. Fusillade de regards de la part des clients, tellement que j’en étais gênée. Pourquoi? Les gens avec enfants au resto ne sont pas forcément des malappris qui laisseront pleurer la progéniture (ben non). Ce sont peut-être des gens qui n’ont pas dormi depuis des semaines, qui ont passé leur journée à bosser tout en pouponnant, ce qui est sportif, qui n’ont réussi à dégager comme temps de sortie que cette soirée-là, qui ont envie de voir des gens autres que le pédiatre ou la belle-doche et qui ne sortent pas d’une journée shopping ou lecture ou juste à faire leur vie perso, même s’ils aimeraient beaucoup. Bref. Au bout d’un moment, je mange (j’épargne la description des regards du serveur), loulou se réveille, pleure. Zoup, je le mets au sein, très discrètement, sous ma chemise avec lange dessus en plus. Les réactions (petits sourires narquois, mots chuchotés, regards appuyés sans gêne) m’ont vraiment hallucinée. J’ai failli partir, heureusement pour me faire lâcher un yakisoba il faut se lever tôt mais c’était duraille. Tout ça pour dire que la fermeture d’esprit peut être d’un côté comme de l’autre.
    Là, j’ai choisi d’avoir un seul enfant (pour l’instant, mais vraiment ça me dit bien) et je me paye toutes les remarques afférentes: "Le pauvre, il va être tout seul…", "mais c’est idiot, vous avez tout le matériel!", "C’est sympa, les fratries", "De toutes façons t’es coincée, tu la fera pas ton année à NY, alors pourquoi pas?" etc etc. Sauf que moi, je ne peux pas me dire "j’m’en fous, quand je rentre je mets Sépultura à fond la caisse et j’attaque la Zub" ou "Ah ah, c’est pas eux qui seront à Malte demain pour une croisière en amoureux" ni "Pfff tout ça est relatif par rapport à ce projet génial dans lequel je m’immerge à fond pour les deux mois qui viennent".
    Il y a une valorisation "naturelle" des femmes qui enfantent. Mais il y a aussi une valorisation "culturelle" de celles qui conservent leur prime liberté. On se fera toujours casser par les aficionados d’en face, et les plus mordantes seront souvent les femmes, prises entre deux feux et dont l’angoisse d’avoir "choisi" telle ou telle option se traduit par l’agressivité et l’humiliation de l’autre.
    Ceci dit pas du tout pour minimiser ce qui a été dit par Breizh’, qui en a légitimement marre…. Mais pour faire valoir un autre point de vue.
    En attendant, j’envisage de fonder l’ IDMEF (Institut de Défense des Mères d’Enfants Uniques… ;-)

  • #53 Jeanne le 9 mai 2007 à 12 h 38 min

    Eh bien, je souscris aussi à cet article. Je suis gouine et célibataire et… c pénible aussi ;)
    Etre célibataire, c’est parfois exaltant, souvent nécessaire (pour éventuellement se remettre d’une relation), quelque fois très décourageant… et des couples réussis, franchement, j’en vois pas tant que ça autour de moi.
    Donc, oui, lâchez-le nous.

  • #54 kila le 9 mai 2007 à 12 h 42 min

    Et bien ça me rappelle des souvenirs, qui malheureuseent pour moi redeviennent d’actualité.

    Par contre, si vos "amis" ne vous invitent plus parce que vous êtes célibataires, dites-vous bien une chose : ce ne sont pas des amis.

    Car perso célibataire ou en couple je suis toujours invités par mes amis.

    Chouette, j’ai pas fini de l’entendre "alors tu as RE-trouvé quelqu’un" "c’est dommage quand même , il était super E…" (oui je sais c’est pour ça que ça fait aussi mal, bande de naze!!)

    J’aime beaucoup le com de poupoupinette. Car c’est exactement ça : si on assume, ou si c’est un choix ça ne pose aucun soucis. Là où ça devient dur( comme pour moi) c’est que ce n’est pas mon choix de ne pas avoir d’enfant à 35 ans (et de surcrois de me retrouver de nouveau célibat") c’est dans ces cas-là que les reflexions font mal.
    Sachant que les reflexions ne viennent jamais des amis.
    Petit à petit je me blinde et leur explique que le temps c’est relatif, qu’à 40 ou 45 ans si on est bien dans sa peau il n’est pas trop tard pour être mère. Qu’en attendant ben je bourlingue, je fais des choses qu’on ne peut pas faire quand on a des gosses. J’en profite à fond. Et quand je suis en mal de mômes, je m’occupe de ceux de mes amies. De vraies amies, qui ne me chassent pas, et qui en plus ont su rester femmes, et font facilement garder les mômes pour qu’on sorte en "célibataire-sans enfant" !! He! oui, je sais j’ai de la chance d’avoir l’entourage que j’ai, je m’en rends compte.

    Bon courage au célibataires, sans enfants, dont ce n’est pas le choix. (important!!)

    PS : décidément Hélène, y’en aura toujours pour rien comprendre au fait qu’un blog appartient à son auteur. Ca me désole :-(

  • #55 dinarzade le 9 mai 2007 à 13 h 06 min

    Breizhoudoudou, j’ai commencé par être absolument hilare en découvrant le titre de ton article, excellentissime ! Parce que c’est vrai, quelque part, que ces gens qui se préoccupent trop de ta vie affective et sexuelle ont quelque chose d’incécent dans leur attitude. Evidemment, ça part probablement de bonnes intentions. Mais quand même, est-ce qu’on demande à quelqu’un qui vit en couple à quand remonte son dernier rapport sexuel, ou le dernier calin à ses enfants ? Alors les gens, s’il vous plaît, "Lâchez le clito à Breizhoudoudou !" Non mais.

  • #56 orev33 le 9 mai 2007 à 13 h 08 min

    Bon, ben pas mieux : nullipare et célibataire à 36 ans et cohabitant avec un chat. Le cliché….alors je vous raconte pas ce que j’entends…A priori, d’après les autres, j’ai un problème, je suis trop difficile et j’ai un sale caractère (ce qui est un peu vrai je vous l’accorde…pour le caractère). Le pompon étant quand je dis ne pas vouloir d’enfant(s) : alors là, c’est yeux ronds, bouches bées et "Tu changeras d’avis quand tu auras rencontré l’Homme"… Maintenant, tellement tout ça me gonfle, j’en rajoute une couche dans la provoc’ en répliquant que non, parce que, en fait, les enfants je les aime pas alors je ne risque pas de changer d’avis. En général, j’ai la paix et on change de sujet de conversation car ça les met mal à l’aise (j’adore!).
    Alors voui, lâchez-nous le clito (cette expression me fait hurler de rire) :-))))

  • #57 Cat le 9 mai 2007 à 13 h 11 min

    C’est vrai que c’est lourd les réflexions à force. Je trouve que celles envoyées quand on est en couple sont un peu du même genre, "Alors à quand le mariage?", "C’est pour quand le premier?", en gros t’as envie de répondre: "Mais de quoi je me mèle?". Et pour les amies qui pensent "elle est célib, elle pourrait me piquer mon mec", c’est dommage pour elles, mais de nos jours je vois pas en quoi elles sont protégées par le fait que leurs amies sont ‘maquées’, car en voyant autour de moi, il est clair que ça ne donne pas de garantie.

  • #58 La Cuiller en Bois le 9 mai 2007 à 13 h 25 min

    Lilas, tu as bien cerné la problématique sur les joies et les inconvénients des deux statuts.
    Tolérance, tolérance …

    Je pense qu’il faut remettre les choses à leur place.
    Si on est "blessé" c’est que cela remue quelque chose en soi.
    Consciemment ou inconsciemment …

    J’ai eu des périodes ou cela m’a aussi gonflé qu’on me juge sur mon choix d’avoir plusieurs enfants … jusqu’au jour ou je me suis aperçu que c’est moi qui avait du mal à me positionner par rapport à ce désir d’enfant. C’est chose faite. Maintenant, le ressenti des réfléxions m’amusent ou me laissent indifférente. Parfois je balance un retour-gagnant (plus par satisfaction personnelle car j’ai un esprit un peu frondeur quand même) mais je classe aussitot, il y a tellement de chose plus importantes dans la vie.

  • #59 Virginie le 9 mai 2007 à 13 h 25 min

    Quel texte édifiant, et au combien réaliste quant à la pression sociale sur les femmes célibataires… Ca me rappelle une certaine époque, qui a duré…jusqu’à mes 37 ans.

    Il y a un ou deux ans, une collègue pas encore trentenaire et mariée m’avait demandée pourquoi je ne faisait pas un enfant toute seule, vu qu’à mon age canonique (environ 35 ans à l’époque!) il était temps de… Elle ne comprenait pas que célibataire sans enfant, ça m’allait… Curieusement, quand je lui demandait quand elle, elle pensait avoir un enfant, je n’avait pas de réponse. Je suppose qu’être mariée était pour elle signe qu’elle était une "vraie" femme.
    Mes parents, eux, s’étaient fait à l’idée d’une ainée nullipare et célibataire. Mais ils avaient déjà des petits-enfants.

    Ceci dit, faut pas réver. Pour les homme aussi, il y a pression (plus subtile, certes). Mes "beaux-parents", a la première rencontre, m’ont déjà parlé bébé… un de mes ex voulait des enfants (élevés par la mère, avec qui il ne vivrait pas) pour passer le nom e famille, si, si…

  • #60 oliviachanteuse le 9 mai 2007 à 13 h 29 min

    Merci!!!!Mille mercis!!!C’est exactement,mot pour mot ce que je ressens!
    Hier je dinais chez un couple d’amis au charmant bébé (eh oui…) et là les questions ont commencé à fuser (de la part de Monsieur):quand est-ce que tu nous présentes quelqu’un?et blablabli,et blablabla…punaise ils sont chiants!!!!
    Parfois j’en ai assez de répondre de façon politiquement correcte!!Je crois bien que je vais leur crier de me lâcher le clito!!Na!!!

  • #61 emanuelle h le 9 mai 2007 à 13 h 45 min

    finalement – je découvre la lune !! – avec ces billets, semaine après semaine, je me rends compte que les gens ont l’esprit super étriqué….et qu’en fait de respect ou de tolérance, il y a encore bcp de chemin à parcourir…
    ou peut-être simplement en matière d’éducation !!

  • #62 emmanuelle h le 9 mai 2007 à 13 h 49 min

    parce qu’en fin de compte, tout semble poser problème à certains : avoir des enfants ou non, et à quel âge, se marier ou pas, vivre avec qqun, de plus jeune, plus âgé, maritalement ou non, du même sexe ou pas….puis ensuite de mieux en mieux : t’as vu comment elle se fringue…..super bourge / quelle allumeuse / trop ringarde etc etc etc
    vive la différence !!

  • #63 Kelym le 9 mai 2007 à 14 h 00 min

    Salut,
    Je voulais juste dire que ton blog est sympa :-D j’aurais jamais penser l’humour féminin… mais j’avais tort :-)
    Donc voilà j’ai pas grand choses à dire à par que les blogs de filles c’est cool :-p A+

  • #64 chaton le 9 mai 2007 à 14 h 03 min

    eehhhh les filles (ce que je vais dire n’a aucun rapport avec le billet )
    dans le genre tube sans clapet pourquoi?
    je demande pinceau de vernis tjs trop court donc impossible de finir un vernis pourquoi? =)

    Helène a tu disparu aujourdui???

  • #65 missdarjeeling le 9 mai 2007 à 14 h 11 min

    @ J’ai beaucoup apprécié ton commentaire, intelligent et fin.
    Merci !

  • #66 Sokawai changeant son pseudo en Titechlotte le 9 mai 2007 à 14 h 25 min

    J’avoue que je suis comme toi, je suis pas pressée d’en avoir…

  • #67 Sokawai changeant son pseudo en Titechlotte le 9 mai 2007 à 14 h 26 min

    Enfin… des enfants ;)

  • #68 Christine le 9 mai 2007 à 14 h 29 min

    Grâce à toi, Hélène, j’ai pu apprécier la définition de Lizou du couple mixte :o))) Quelle vérité !
    Il faut dire que j’ai eu un peu la flemme de lire tous les comms, surtout que certains sont remarquablement longs (j’ai pas dit inintéressants, hein !), et sans toi, j’aurais loupé cette pépite !

  • #69 lunairia le 9 mai 2007 à 14 h 34 min

    Suis dans la même situation que toi…
    Je compatis :)

  • #70 Baboux le 9 mai 2007 à 14 h 50 min

    Breizhoudoudou, des « ya ka – faut que », on y a (hélas !) droit toute notre vie. Le jour où tu auras des enfants, on continuera à te prendre le chou mais là, ce sera à propos de leur éducation. C’est dans la nature humaine, les gens aiment beaucoup se mêler de ce qui ne les regarde pas. Alors intéresse toi à ceux qui ont compris ton choix de vie du moment et essaie d’ignorer les autres. Je suis persuadée qu’on peut être très femme et très heureuse sans mec et sans enfants. Hi hi hi, toi aussi tu regardes des blogs en douce quand tu es au boulot??? Curieux, j’ai le même vice!!!

  • #71 pomme le 9 mai 2007 à 14 h 56 min

    Fanchette, moi aussi il m’arrive de laisser planer l’ambiguïté sur ma sexualité, je trouve ça hyper drôle ;-) Mais pas trop longtemps non plus, ils pourraient avoir peur, les pauvres ;-)))

    Breizhoudoudou je suis solidaire ! Ce que ça peut être lassant ce besoin de normalité…

  • #72 Fanette le 9 mai 2007 à 15 h 10 min

    Je te rassure : même si tu es mariée et marmots, on te casse le clito pour autre chose : t’as grossi, t’as maigri…t’as des rides et machin : jalousie mlaladive des nanas qui se cassent entre elles..
    Je sors exclusivement avec des cops célibataires, je me marre avec eux et elles, car tu fais la fête jusqu’à pas d’heures, alors que certaines femmes ou mecs mariés sont chiants et mornes…Vive les célibataires !!

  • #73 Hélène le 9 mai 2007 à 17 h 20 min

    Il ne manquerait plus que ça NiniKatkuta !

    Et je suis assez d’accord avec toi Sokawai (merci de viller à ma santé mentale en gardant ton pseudo ;-)), je crois aussi que des réflexions pareilles viennent d’un manque d’éducation, et de respect de l’autre. D’un manque d’intelligence, aussi, des fois ;-) Parce si on rélféchit deux secondes, on ne pose pas des questions pareille, selon moi (mais je reconnais être très intransigeante sur ce coup-là ;-)).

  • #74 missdarjeeling le 9 mai 2007 à 15 h 35 min

    Aha, Baboux, tu peux me rajouter à la liste des "tordues" qui aiment jeter un oeil sur internet en guise de pause (ne fumant pas, j’estime que j’ai droit à une pause en contrepartie : c’est ma pause "blog")

  • #75 Hélène le 9 mai 2007 à 17 h 50 min

    J’ai beau être super d’accord avec toi sur le principe Sokawai, s’il y a bien une chose dont je suis incapable, c’est de ne pas juger. Je m’y efforce, mais j’ai du mal. Ah ben oui hein, on peut pas avoir toutes les qualités ;-)

  • #76 Baboux le 9 mai 2007 à 15 h 51 min

    Missdarjeeling, moi non plus je ne fume pas. Et puis, mes (trois) blogs bien aimés sont indispensables pour mon bien-être et mon équilibre, donc nécessaires pour ma productivité !!! Comme je suis beaucoup en contact avec la nature humaine justement (pratiquement toute la journée), ces petites pauses me permettent de garder ma bonne humeur et de rester aimable et souriante en toutes circonstances !!! Pas mal comme argument auprès du Directeur non ?

  • #77 La Cuiller en Bois le 9 mai 2007 à 15 h 51 min

    Fanette, tu conviendras que cela ne tient pas à la condition mariée/célibataire mais à la nature humaine et pour tous les sujets.
    Ensuite chacun reçoit les réfléxions avec plus ou moins de sensibilité suivant sa situation.

    Alors le : "vive les célibataires car les mariées sont chiantes" est très réducteur.
    Je connais des célibataires sans mec, sans enfants qui sont de vrais pot de chambre et des mariées mère de nichées qui s’éclatent jusqu’à 4 h du mat sans problèmes.

  • #78 Breizhoudoudou le 9 mai 2007 à 17 h 56 min

    Bn, je me lance…je vais pas répondre à tt le monde c sûr. je suis en train de lire attentivememnt tous les com’s!!!! J’ADOOORE!!! c’est ce qui me plait ici, c’est vif, piquant et drôle :-)

    @Christine : internet j’ai essayé mais, pour moi, cela faisait trop "je choisis un homme comme je choisis un gigot à l’étal de boucher", j’ai très vite stoppé

    @ Véronica : j’avais oublié le coup du "t’es homo ou quoi??"…beeen "ou quoi" (c’est surtout ma mère qui s’inquiète…)

    @Fanchette : la collection d’ex, n’arrange rien, n’est-ce pas??!!! et les claques…je suis une adepte de ne pas me salir les mains!! ;-)

    @ Fyfe : Lady Godiva en personne! mais je ne me vois pas courrir nue en pleine rue à Rennes (la honte de croiser des clients…) mais je vois tellement ce que tu veux dire :-D

    @ Mzelle Maupin : c’est tentant ton invitation ;-) tu es dans quelle région déjà?? :-)

    @Seccotine : être fille unique n’arrange rien mais sois sûre d’une chose : tu le vaux bien!! (nous toutes d’ailleurs…), c pénible les mères parfois :-)

  • #79 Poupoupinette le 9 mai 2007 à 16 h 00 min

    Missdarjeeling et Baboux, moi aussi, je fais ma pause blog, pour cause de non fumage de clope, na !
    C’est ainsi que souvent, le jour-même, je survole les com, ne pouvant leur accorder à tout un chacun le temps qu’ils méritent (car ça prend du temps, de taper un com). Et dans la soirée ou le lendemain, je les lis mieux.
    Là, je vois qu’il est beaucoup question d’intolérance. Mais bon, en fait, intolérantes, je crois qu’on l’est toutes (ne criez pas !). C’est-à-dire qu’on gère notre petit bout de prairie tant bien que mal, et si les gens autour de nous gèrent leur prairie différemment, on a beau dire, on a beau faire, on trouve ça bizarre qu’ils fassent pas comme nous.
    Bref, on voit tous midi à notre porte. Et même si on comprend (ou qu’on essaie), on ne peut pas s’empêcher parfois de poser des questions du style "Mais pourquoi tu fais pas comme nous ?".
    Et que c’est la raison pour laquelle j’ai conseillé dans un précédent billet à la reine du jour de fréquenter des gens comme elle. Et en fait, c’est valable pour tout. Les parents entre eux, les célib entre eux, ceux qui aiment le hockey sur glace aussi…vous m’avez compris.
    Les gens qui sont pas comme nous, déjà, on ne les comprend pas forcément. Et puis un jour, on se prend une réflexion dans les gencives parce qu’on ne fait pas comme eux.
    Moi, j’ai une copine qui a 3 gosses, mariée depuis 20 ans. Je l’adore, elle m’adore. Mais parfois, elle m’énerve, quand elle me parle de ses gosses (et elle m’en parle souvent, parce que même si elle n’est pas une mère-poule, elle est mère quand même). Jalousie sans doute (pas de gosse à moi, je peux pas). Incompréhension certainement, car nous n’avons pas les mêmes centre d’intérêt.

  • #80 Sokawai le 9 mai 2007 à 16 h 04 min

    Bon d’accord, ct juste pour mon blog en fait xD. J’aime bien le "sokawai" aussi ;). Pour ceux qui veulent remettre le débat sur les articles "sans commentaire", ça s’appelle être lourd. Il faut savoir se donner des limites. Sinon la Mac Giver va devenir la Mac Givré xD à force ;). Non sans déc, faut savoir s’arrêter. C’est un blog de girl, donc comme disait Pénélope, ya d’autre blog pour se défouler…

  • #81 Papillon le 9 mai 2007 à 16 h 06 min

    Lilas, je trouve ton commentaire très instructif. Et c’est vrai que, plus que toute démarcation par rapport à la norme (qu’on peut plus ou moins définir comme le choix le plus répandu, ce qui pose la question d’une quelconque légitimité quand même: c’est pas parce que tout le monde achète des leggings qu’il faut acheter des leggings, par exemple), plus que toute tentative de poser un orteil loin des pieds des autres, donc, c’est le fait même de décider de poser l’orteil un peu plus loin qui défrise les gens, j’ai l’impression.
    On en revient à cette agaçante tendance de beaucoup à considérer que tout choix différent du leur est une critique du leur, voire une invitation à l’affrontement. Et souvent, la conclusion de ces beaucoup n’est pas "Chic, quelqu’un qui voit les choses différemment, si on discutait pour apprendre un truc aujourd’hui" mais plutôt "Nan mais laisse, elle a un grain / pas de bol / un traumatisme / un problème / toujours été un peu marginale… La pauvre" (on se rassure comme on peut, ceci dit).

    Moi je dis: Mais laissez-nous respirer un peu, à la fin! C’est plus possible ça, hein! Du coup, je préconise que tout le monde fasse comme La Cuillère en Bois et s’interroge sur son positionnement par rapport à ce qui le démange chez les autres.

    Le prochain qui me bassine avec le (je cite) "choix si particulier et très intéressant" d’avoir un Doud’ couleur vanille alors que je suis chocolat (alors qu’il n’y a pas eu de choix du tout, vu que tout ça c’est la faute à Cupidon) ou encore celui de ne pas me marier (j’ai pas envie, j’ai pas envie, qu’est-ce que ça peut foutre au fond? Mmmh? Rien n’est-ce pas?), le prochain qui me bassine tout court avec des jugements sous couvert d’intérêt et de sollicitude, c’est simple, je lui bouffe les deux mollets.
    F’ra moins l’malin, tiens…

  • #82 Breizhoudoudou le 9 mai 2007 à 18 h 15 min

    @Caro ronde et jolie : merci!merci!merci!! d’une part pour m’autoriser à utiliser ton grand cri (mais cela ne sera qu’une fois ;-p) et pour tes compliments…j’en suis toute rougissante dis donc :-D

    @ Miss Darjeeling : je crois qu’être heureuse "malgré" mon célibat dérange, c’est comme ça!! (il y a des ***** partout!)

    @ Coraline : j’ai entendu tellement de fois "t’es difficile" que j’en ai perdu le compte. t’façon et alors?? on ne choisit pas un homme comme on choisit une paire de chaussure, zut! j’ai (nous avons) bien le droit d’être difficiles, na!

    @ Joelle : j’adore ton "je ne suis qu’une chieuse trop exigente"… c’est du vécu!!! Et alors?? C’est plutôt bien l’exigence non?? Il faudrait choisir du 15ème catégorie juste parce que l’on a 30-35 ans?? M’enfin!

    @ Lilo : une fille comme toi encore célibataire…souvent la remarque non formulée derrière c’est "elle doit avoir une tare cachée"…Peut-être est-ce juste que nous sommes trop facholandiennes ;-)!

    @ Papillon : Je n’en veux jamais aux copines qui veulent me "maquer" (ce sont des amies et elles le font avec beaucoup d’amitié justement, tant que c’est fait avec subtilité!!) mais en plus je fais remarquer aux copines en couple que leur mec ont peut-être des copains qui…Bref, j’élargi mon "univers" habituel de fréquentations, sans vouloir forcément me trouver un Hom, juste pour rencontrer d’autres personnes

    @Poupoupinette : les copines célib’ c’est extra et c’est piégeant à la fois, cela crée un groupe soudé qui n’est pas forcément très ouvert sur l’extérieur…mais je les adore!

    @Vanessa : aigrie?? tu dois parler d’une autre, non?? c’est plutôt l’inverse mais…à chacun son point de vue et je respecte :-)

  • #83 Sokawai le 9 mai 2007 à 16 h 16 min

    C’est comme si on devait rentrer dans le moule. Cependant, maintenant, il y a différents styles de personnes (célibataire, en couple, hétéro, homo…) qui ont des histoires diffférentes car heureusement les temps ont changé. C’est ça qui est intéressant et enrichissant. Personne n’a raison ou tort, c’est juste des modes de vie différents qui font que la société est si riche. En fait, ça s’appelle tout simplement la liberté de vivre différemment. Mais, il est vrai qu’il y a encore un long chemin à faire pour vivre comme on veut sans être juger. Il faut se battre!

  • #84 Waldo94 le 9 mai 2007 à 16 h 16 min

    de toutes façons, moi j’vais vous dire : on fait blanc "aaaahh ben pourquoi tu fais ceci ?" et si on choisit de faire noir "aaaaahh ben pourquoi tu fais cela ?"… bref, quoi qu’on fasse, nous sommes des femmes… c bien connu, un homme qui se tape plein de femmes c un don juan et si c l’inverse nous sommes des (j’ai le droits de le dire ? ouiiiiiiiii) des salopes !!!
    bref, moi maintenant je dis oui aux réflexions tout le monde, comme ça y sont tous contents… et je n’en fais qu’à ma tête… et c’est bon !!!!
    signée : une future très bientôt divorcée qui va s’est pris des réflexions mariées et qui va s’en prendre une fois divorcée… donc !!! (non non, pas fataliste, réaliste !)

  • #85 Baboux le 9 mai 2007 à 16 h 18 min

    Poupoupinette, je suis assez d’accord avec toi. Les gens qui parlent sans cesse de leur progéniture, je trouve ça plutôt pénible. Mais c’est vrai pour plein d’autres sujets. Je trouve tout à fait normal qu’on parle des gens ou des choses qu’on aime mais quand ça devient une obsession, c’est souvent lourd pour l’entourage. Heu … tu ne crois pas qu’on a débordé de la pause clope là ?? ; )))

  • #86 sysy le 9 mai 2007 à 16 h 29 min

    bonjour Breizh, j’ai presque tout lu sur le célibat. Pour moi cela dure encore, car même si j’aime l’homme c’est ma liberté que j’aime le plus. Faire, ou ne rien faire, y aller ou pas, voyager ou me bourrer de tartine pain beurre avec du sucre vanillé, je veux tout et son contraire dans le sens qui me plait; Là tout de suite et maintenant. J’ai le cuir tanné depuis que j’entends ces âneries, Comme toi Breiz je revendique mon célibat ponctuel et pourtant j’ai fille et petits -z-enfants, que je ne garde que si je veux.
    Je suis avec toutes celles qui se sentent des personnes et des femmes aussi.
    Ah ma liberté!!!! miam. Ce soir je reste seule, rien que pour en profiter!!!!!

  • #87 Nounsse (au boulot et qui regarde les blogs…) le 9 mai 2007 à 16 h 30 min

    Et oui Breizhoudoudou (j’ai tjrs adoré ton pseudo !), il manque toujours une "étape" pour être dans la "norme" (qui n’est jamais que celle de celui qui se permet des remarques…) :
    – la 30aine et célibataire,
    – avec qqn mais pas mariée,
    – il a 20 ans de plus qu’elle, hanlalaaaa !
    – elle a 10 ans de plus que lui, il aime les vieilles ou quoi ? (réellement entendu…)
    – mariée mais pas d’enfant,
    – 1 enfant mais pas de 2ème,
    – 2 enfants du même sexe, à qd le 3ème ?
    – 3 enfants, tu vas t’arrêter là maintenant, non ? nan passke quand même…
    – je connais des gens qui font le même métier que toi, ben c’est des vrais cons en général,
    – et ben moi, je serai toi…

    Tout est un prétexte…

    Si tu as une tête avec un cerveau dedans, alors tu es une femme entière, non ;-)

  • #88 Breizhoudoudou le 9 mai 2007 à 18 h 34 min

    bon, suite et fin!! ;-)

    @ Lilas : oui, oui et encore oui! Chacun doit pouvoir vivre selon ses envies (ou comme chacun peut…) tant que cela n’empiète pas sur l’espace vital du voisin. Ne te laisse pas bouffer l’oxygène!!!

    @ Kila : entièrement d’accord avec toi!!

    @ Dinarzade : MDR!! je souscris complètement à ce que tu dis ;-)

    @La Cuiller en Bois : oui cela remue, bien sûr. Je ne suis pas anesthésiée mais très clairement, j’ai choisis de ne pas endosser une cape de victime et de malheureuse. Je suis consciente de ce que cela touche en moi et je le reconnais, je le regarde en face mais bon je ne vais pas me rouler dans du misérabilisme quand même!!

    @ Nounsse : oui, être une femme entière est important pour moi, être une femme debout et complète, seule. Comme ça, lorsque je rencontrerai l’Hom, il aura en face de lui une femme complète et cela n’en sera que mieux :-)

    @ Julie Cosette : c’est un non-choix dans un sens, tu as raison. J’ai fais le choix de comprendre pourquoi je plante mes relations avant de me lancer tête baisser dans un autre désastre. Et je progresse, je progresse!!! En attendant, je profite de la vie et de ses cadeaux!!

    @ Mamzelle Maupin : j’adore ton "normitude", si tu permets, je vais me l’approprier et le réutiliser ;-p Orléans?? c’est pas si loin :-D…et pourquoi pas, hein??!!!

    @ toutes (et tous) les autres, merci de vos com’, toujours justes (oups, voilà que je fais ma Ségo maintenant!!), incisifs pour certains, drôles pour d’autres, touchants, tendres et plein d’autres choses encore…

  • #89 Papillon le 9 mai 2007 à 16 h 34 min

    "je connais des gens qui font le même métier que toi, ben c’est des vrais cons en général,".
    Ca y est, Nounsse: tu viens de me coller un fou-rire. Quand même, je me dis que ça va finir par paraître suspect dans mon open-space, tous mes fous-rires…

    Elle est incroyable cette phrase. J’hallucine.

  • #90 Breizhoudoudou le 9 mai 2007 à 18 h 35 min

    Hélène,
    merci de ton accueil sur ton blog et de m’avoir donné l’occasion d’échanges un peu plus direct, c’est accrochant et ça donne envie de continuer ;-)))

  • #91 pomme le 9 mai 2007 à 16 h 36 min

    Tout pareil Papillon, j’ai trop rigolé à cette phrase !!! Merci Nounsse ! (moi aussi je suis au boulot et je regarde des blogs hein, pas de honte à avoir ;-))

  • #92 Hélène le 9 mai 2007 à 18 h 37 min

    Roh ben non, merci à toi Breizhoudoudou d’écrire des choses si chouettes et de me les confier ! ;-)
    Et chapeau pur avoir répondu à tout le monde, je sais que ça prend un temps fou !

  • #93 Sokawai le 9 mai 2007 à 16 h 38 min

    En fait, c’est la parenthèse qui m’a pliée ;)

  • #94 JulieCosette (au boulot et aux blogs…) le 9 mai 2007 à 16 h 49 min

    Depuis tout à l’heure, la question s’articule autour du fait d’assumer ses CHOIX par rapport au célibat (notamment la "liberté de vivre différemment", comme je viens de lire dans les commentaires), et ce, face aux réflexions -toutes plus fines les unes que les autres- de l’entourage.
    Je voulais juste soulever le côté "NON-CHOIX" de la chose, c’est ce qui ressort du dernier paragraphe du billet. En effet, les réflexions sont d’autant plus dures à encaisser qu’on ne l’a pas choisie, la situation en question.
    Et c’est vrai que la pression environnante nous pousse à la remise en question. Et c’est vrai aussi que, choix ou non-choix, on va arrêter de se remettre en question toutes les deux secondes…

  • #95 Nounsse le 9 mai 2007 à 16 h 55 min

    Papillon : non seulement cette phrase est incroyable, mais en plus je l’ai vraiment entendue :-) rhoooooo, qu’est-ce que j’en ai de la chance de faire un métier de vrais cons ;-))

    Pomme : certes, je n’ai pas honte, mais avoir dans sa barre d’outils une petite fenêtre "Lâchez-moi le clito", ça fait moyennement sérieux si qqn arrive… ;-)))

  • #96 Poupoupinette le 9 mai 2007 à 16 h 57 min

    Baboux, bien sûr que c’est normal de parler de ce qu’on aime.

    C’est pour ça que moi, je ne m’entoure que des gens qui aiment parler des mêmes choses que moi, ou des choses que je comprends, ou qui ont un peu la même vie que moi. Pas du sectarisme, juste histoire d’être sur la même longueur d’onde que d’autres.

    Moi, j’y crois, à la tolérance, au respect…mais bon, y’a loin parfois de la coupe aux lèvres.

    Si un jour, j’arrive à faire un gosse, je chercherai l’amitié des gens qui ont fait un gosse sur le tard. Sinon, les gens autres, ils vont me regarder de travers…je vois ça d’ici :-)

  • #97 Breizhoudoudou le 9 mai 2007 à 18 h 58 min

    @ Soeur Anne : pile poil au centre de la cible!!! Je suis en plein apprentissage de tout ça (vieux motard que jamais!) et cela fait un bien fou de VIVRE! t’façon, je vais pas pouvoir plaire à tout le monde et puis ça serait trop fatiguant d’essayer, non?!!

    Hélène, j’ai pas pu répondre à tout le monde mais là…ça devenait trop!! et puis c’est dur de faire la navette entre les com’ et le lien "commentaires" pour répondre!! mais c’est fun! ;-p (p’êt’ bien que je t’en confierai d’autres…;-D)

  • #98 prof le 9 mai 2007 à 17 h 00 min

    Tiens, c’est bizarre: du temps de mon célibat, c’est pas les copines qui avaient peur que je leur fauche leurs mecs, mais leurs mecs qui avaient peur que je donne de mauvaises idées à leurs nanas.
    Pourtant, je suis absolument innocente! C’est pas ma faute si elles sont parties…

  • #99 Sokawai le 9 mai 2007 à 17 h 01 min

    JulieCosette > Oui, effectivement, on ressent déjà un sentiment de culpabilité, de mal être etc. à cause de cette situation de non choix. Ces réflexions remuent le couteau dans la plaie…
    Mais la plupart du temps, ce sont des gens qui ne sont pas attentifs aux autres (je peux même parler d’éducation mais je veux pas lancer le débat) car si on réfléchit un peu, on doit bien se douter que la personne n’a pas forcément envie de s’entendre dire ça… Mais, il est vrai que la plupart du temps, ça vient de la famille, ce qui est encore plus blessant…

  • #100 Ln75 le 9 mai 2007 à 17 h 03 min

    Nounsse … d’ou l’intéret de naviguer avec Mozilla et d’avoir une fenetre active "sérieuse" ;o)))
    Sinon, ta phrase m’a aussi fait pouffer de rire …

  • #101 Coquelicot le 9 mai 2007 à 17 h 06 min

    @ demi fan : si l’ambiance sur ce blog te plaît pas, n’y viens plus… Et si c’est juste le sujet qui t’intéresse pas, lis pas les comms et reviens demain!

    @ Breizhoudoudou : t’as raison ,les avis des autres, c’est chiant parce que ça nous renvoie une image qui n’est pas nous. Moi, j’au un zhomme mais je trouve pas que je suis plus heureuse pour autant : quand je suis bien dans mes baskets, je suis bien avec lui, quand je suis déprimée, il m’agace… Quant au désir d’enfant, que je n’ai pas (pas d’enfant ET pas de désir d’enfant), j’entends tout le temps :"t’es encore jeune (30 ans), t’as encore le temps de changer d’avis!" Et si je veux pas changer d’avis???
    Comme si ça les rassurait de se dire que je changerais effectivement d’avis. Qu’est-ce que ça peut leur foutre!!!! C’est ma vie, c’est moi que ça regarde… Et le zhomme, mais il en veut pas non plus.

  • #102 Papillon le 9 mai 2007 à 17 h 06 min

    C’est vrai ce que tu dis JulieCosette. Des fois, on ne choisi pas et de gonflant, les petites remarques peuvent tourner au cruel.
    En fait, quand on dit à quelqu’un "Ben alors? Toujours alone? Qu’est-ce que tu attends au juste? etc…", c’est un peu une façon de nier le non-choix, non?

    Comme si on était responsable de sa situation, quelle qu’elle soit. D’ailleurs, plusieurs l’ont dit ici: "Tu es trop exigente", etc…, c’est une autre façon de dire: "C’est de ta faute si tu en es là".
    Et c’est parti pour un tour en Culpabilité-land pour celle qui reçoit ce genre de fleurs, même si avant, elle n’y pensait pas du tout.
    Et puis il y a aussi le volet "on se rassure", quand même. S’intéresser avec commisération à la situation "pathétique" de sa copine solo ou sans gamins ou autres, c’est aussi, en filigrane, se rassurer sur sa propre réussite, sur le bien-fondé de ses choix. Alors bon, si on a besoin de se rassurer, c’est peut-être qu’il y a un os dans le potage, m’enfin bon, j’dis ça j’dis rien….

  • #103 Laurence Singapour le 9 mai 2007 à 17 h 06 min

    Bravo pour cet article. J’ai été "la célibataire" de service longtemps longtemps…donc je me suis tout-à-fait reconnue. Et j’en ai entendu des réflexions débiles…genre "tu serais pas trop difficile toi, avec les mecs?" ou "fais gaffe à pas paraître trop compliquée, cela fait fuire les hommes" de la part de copines à qui je n’avais rien demandé.
    Maintenant je suis casée, alors c’est "bon"! Sauf que, comme l’ont dit d’autres avant moi, les réflexions portent alors sur d’autres sujets.
    J’ai bien aimé aussi ton "tu fais encore jeune"!! Plus on approche de la quarantaine, plus on a droit à ce genre de réflexions totalement déplacées. Les femmes (ben oui, les homme sur ce coup-là sont moins lourds) qui prennent un air mi-dégoûté mi-incrédule quand elles apprenent ton âge "ah…euhh…mais tu ne les fais pas du tout".
    Mention spéciale à Lilas: j’ai adoré le "Mais c’est idiot, vous avez tout le matériel", comme remarque pertinente censée convaincre de faire un deuxième enfant…Excusez le racourci mais "les gens sont cons!!"

  • #104 La Cuiller en Bois le 9 mai 2007 à 17 h 09 min

    Poupoupinette, si avant même qu’on te dise quelque chose, tu vas supposer que les autres vont te faire des réflexions, c’est normal que toute phrase ou question soit immédiatement mise au crédit d’un rejet ou d’une critique !

    Donc à partir de dorénavant, je ne rencontrais plus que des femmes mariées depuis 30 ans, mère de 3 filles, grand-mère, en activité, bloggeuse, vivant à la campagne et travaillant en ville. Les autres s’abstenir.

    Mince, je vais être obligée d’arrêter de venir sur ce blog et de rencontrer des copines qui ont l’âge de mes filles, qui sont célibataires, sans enfant, parisiennes ….
    Qu’est ce que je vais bien pouvoir faire alors ?

    Je rigoooooooooole !

  • #105 NiniKatkuta le 9 mai 2007 à 17 h 13 min

    Ca me rend folle de lire des choses pareilles! Tout comme quand Hélène nous avait parlé des remarques et regards des autres jugeant sa "non-maternité". Mais nom de Dieu qui sont les autres pour juger des choix de vie?!
    Ma soeur qui a 26 ans souffre "déjà" des remarques des autres: célibataire, elle finit ses études cette année, et on la harcèle pour savoir QUANNNNND seront le mariage, le bébé…
    Ca m’épate, et me fait un peu peur (beaucoup, d’accord), pour l’avenir: je n’ai que 20 ans, et je me demande bien s’il va falloir à tout prix rentrer dans le moule pour qu’on me laisse tranquille?!

  • #106 Hélène le 9 mai 2007 à 19 h 23 min

    Moi aussi je suis une grande grande fan de Pénélope ! ;-)

    Et moi aussi pour Breizhoudoudou je fais un copier-coller, pas folle ;-))

    Ce me stupéfie un peu le coup des copines céliabtaires, j’en ai plein, je n’ai aucun problème à les voir avec mon mec, les gens sont eu peu stranges non ?

  • #107 Sokawai le 9 mai 2007 à 17 h 38 min

    Hélène > ;)
    De toute manière, je crois qu’en matière de mode de vie, on ne doit pas juger. Car comme le dit la Bible, "Que celui qui n’a jamais péché, jète la première pierre". Je ne suis pas croyante, mais, cependant, il y a des vérités.

  • #108 Breizhoudoudou le 9 mai 2007 à 19 h 40 min

    Les copines en couple en questions, je ne les fréquente plus, trop fatiguant de jouer à être une autre pour ne pas froisser les suceptibilités…

    l’est si compliqué que ça mon petit nom?? Breizh pour Bretagne (Breizhou…) doudou pour douceur et puis parce que la Bretagne c comme mon doudou à moi!! Va falloir que je change ou quoi?? j’l’aime bien moi!! ;-p

    @ Delphinoid : le coup du "apparemment moins que toi mais j’apprécie qu’on se soucie de ma vie à ce point" , c’est un scud je vais utiliser dès que l’occasion se présentera, avec ta permission!! ;-)

    @ Sokawai : Pénélope, je l’ai découverte il y a peu…excellentissime!!!

    Hélène, à quand une pochette "manucure et Madiran" avec une illustration de Pénélope?? ;-) (c pour rire!)

  • #109 Breizhoudoudou le 9 mai 2007 à 19 h 48 min

    Je crois que je vais tester rapidement, genre en réunion d’équipe ou un truc comme ça (parce que j’y ai droit au boulot!! congés mater tout ça…)

    vive la vie douce!!

  • #110 kila le 9 mai 2007 à 17 h 50 min

    Tu as raison Hélène, de mes proches (les vraies, les amis) ceux que j’aime et qui m’aiment je n’ai jamais de réflexions débiles. Ou alors elles sont réfléchies et dites avec des pincettes.

    Les gens qui me connaissent, et qui m’aime et donc me respecte, savent bien ce qui me fait souffrir et se gardent bien de toutes remarques.

    Par ailleurs, je pense aussi que selon les personnes et le moment on est plus ou moins sensible.
    Si c’est quelqu’un qu’on aime bien on le prends bien…
    Et puis il y a toujours celles (oui c’est souvent des "elles") qui quoiqu’il arrive n’ont nullement l’art et la maniére de dire les choses.
    Celles-là, si j’ai le moral en berne je préfère les éviter. Le genre de personnes qui sont "cool" quand tout va bien, pour faire la fête, mais pas pour remonter le moral.

  • #111 Mamzelle Maupin le 9 mai 2007 à 17 h 51 min

    La "normitude" rassure les gens, faut pas chercher plus loin, c’est plus confort d’avoir des cases pour chacun.
    Si tu changes de cases (mariage, divorce, enfants, chien, …) tu fous le bordel et du coup ça stresse les maniaques de l’étiquettage !!

  • #112 Hélène le 9 mai 2007 à 19 h 56 min

    Hi hi, quelle bonne idée manucure et madiran (et avec un dessin de Pénélope, ça serait le pied !!).

    Delphinoid j’aime beaucoup aussi le "apparemment moins que toi" ;-) Et je n’ai jamais flippé quand tu viens chez moi ;-))

    Breizhoudoudou ton pseudo est parfait, ne change rien, vive les copier-collers ;-)

  • #113 Mamzelle Maupin le 9 mai 2007 à 18 h 05 min

    Breizh j’habite près d’Orléans … et promis ce ne sera pas un traquenard avec vieux pote à recaser et je n’enfermerai pas mon namoureux dans le placard pour pas que tu repartes avec ;-))

  • #114 Sokawai le 9 mai 2007 à 18 h 06 min

    C’est vrai que ce n’est pas facile car parfois on rencontre des gens qui sont aux antipodes de ce que nous sommes… Mais, moi qui ai déjà vécu le préjugé racial (je suis blanche et becquée dans un pays à 90% noir, de plus, j’ai un nom connu qui n’est pas facile à porter chez nous…), cela m’a appri à toujours prendre de la distance par rapport aux gens et de les apprécier pour leur qualités et non pour ce qu’ils sont (origines raciales, sociales, tendances sexuelles ou autres). Mais, parfois, quand on ne fait pas d’effort pour nous, on n’a pas envie d’en faire pour les autres… Ca m’arrive quelques fois javoue…

  • #115 sysy le 9 mai 2007 à 18 h 09 min

    Non seulement c’est le maxi stress si "pas pareile" mais bien dans sa peau, et en plus qui profite de sa position pour faire des choses autrement là ça va mal pou ton matricule de fille "autre"
    bon franchement le problème à mon sens, c’est de vivre, pas de regarder ce que les autres en pensent de notre petite vie.

  • #116 Soeur Anne le 9 mai 2007 à 18 h 38 min

    Bon, j’ai survolé mais pas bien lu tout, mais ta situation, je l’ai vécue jusqu’à 30 ans, Breizh. Pour moi c’était une forte tendance à tomber sur des Jules qui n’étaient pas les bons.
    Quand j’ai rencontré The ONE, et que je me suis mariée, et que j’ai attendu un bébé, je me suis dit qu’elles allaient enfin cesser ces reflexions à la c… qui me laissaient mes nuits pour pleurer.
    Et bien, cela a été tout le contraire, on a cherché autre chose, j’étais trop vieille pour un 1er enfant (31 ans, conçu le 1er mois d’arrêt de la pilule !), 2 "vieux" célibataires (30 ans chacun, hein !!!) allaient avoir du mal à confronter leurs égoïsmes etc
    J’ai réalisé que compte tenu de ma réussite professionnelle, ça plaisait bien aux gens qu’il y aie quelque chose qui n’aille pas pour moi. Ils se sentaient valorisés, en comparaison avec la pauvre future "vieille fille". Que je sois heureuse EN PLUS, on me l’a fait payer très très cher.
    Mais ça m’a servi de leçon.
    L’opinion et les reflexions des mesquins et des jaloux, aujourd’hui, je m’en fous.
    Je ne discute même plus. J’évite, j’ignore, je méprise.
    Qu’est ce que ça fait du bien !!

  • #117 Marie D le 9 mai 2007 à 19 h 01 min

    Bouh c’est l’histoire de ma vie ça!! J’aime bien la partie sur les copines en couple qui t’invitent plus… ça me rappelle une fois ou je rendais visite à ma meilleure amie et je portais un t-shirt avec je ne sais plus quelle phrase rigolote dessus; son mec a eu le malheur de lire et elle lui a fait une scène comme quoi il me matait les seins… GLOUPS!

  • #118 Sokawai le 9 mai 2007 à 19 h 04 min

    Oui, merci Breizhoudoudou (javoue ke jai fai un copier coller pour ton pseudo), c’était un sujet très intéressant. On y est toute confronté un jour ou l’autre. Ca me rappelle les dessins de Penélope qui sont, chaque jour, aussi vrais (bon, vous l’avez compris, je suis une de ses fans ;)). Hélène, continue à nous publier des billets d’autres internautes! Ca lance des débats intéressants…

  • #119 Delphinoid le 9 mai 2007 à 19 h 33 min

    Breizhoudoudou j’adore ton billet. Bon j’arrive parmi les derniers commentaires mais bon…

    Moi aussi, j’ai eu droit à toutes ces remarques un peu débiles de la part de certains, mais ce ne sont pas vraiment des amis, plus des connaissances donc je ne prends pas ombrage et je souris fièrement en rajoutant "bah ça viendra quand ça viendra… si ça doit venir" et si on me dit "mais ça ne t’inquiète pas?" Je réponds "apparemment moins que toi! Mais j’apprécie qu’on se soucie de ma vie à ce point" hu hu :oP

    Mais franchement, le coup des copines en couple qui ont peur de se faire piquer leur mec ça me fait halluciner o_O J’ai plein de copines en couple et il ne nous est jamais venu à l’idée qu’il puisse se passer ce genre de choses. Enfin quel genre de fille a une si haute opinion de sa copine qu’elle pense qu’il soit possible qu’elle vienne lui faire concurrence? Et bonjour la confiance en son mec!

    Enfin, je dis ça mais, si ça se trouve, secrètement, toutes mes copines en couple flippent à chaque fois qu’elles m’invitent chez elles ;-)))

  • #120 Sokawai le 9 mai 2007 à 19 h 34 min

    Moi, j’avoue que j’ai de la chance, je m’entend aussi bien avec ma meilleure amie qu’avec son mari… Je l’appelle "mon chou" et lui "sa brune" ;). C’est un jeu entre nous et c’est un très bon pote!

  • #121 flo le 9 mai 2007 à 19 h 35 min

    Je me retrouve dans tous ces commentaires … sauf que moi à 27 ans mon mec m’a plaqué … ça a été dur (je passe sur les détails)
    Mais je n’en suis pas morte … j’ai même pas vraiment déprimé vu que mes amis à moi ont été là … et puis j’ai vêcu ma vie … j’ai aimé ma vie … et il est revenu … m’a dit m’avoir toujurs aimé (moi aussi d’ailleurs) … mais avait peur qu’on ne soit ensemble que par habitude ou par "obligation sociale" … il a vu que je n’avais pas besoin de lui pour vivre ma vie … juste besoin de lui pour aimé … pas pour vivre … et que lui il m’aimait pas parce que je plaisais à sa mère et que j’étais mieux que les ex de son frère … jsute parce que moi … on est à nouveau ensemble … on s’aime plus que tout .. et la flamme dans ses yeux c’est super … mais je sais que ce bonheur n’existe que parce que mes autres vies (amies, boulot, famille, bulle perso de temps en temps…) existent

  • #122 Sokawai le 9 mai 2007 à 19 h 41 min

    Qu’on soit célibataire ou avec quelqu’un, on aura chacune notre lot de souffrance… C’est vrai que les amis et la familles sont souvent notre oxigène.

  • #123 Sokawai le 9 mai 2007 à 19 h 43 min

    Tkt Breizhoudoudou, je l’adore, mais j’ai peur de l’écorcher xD…

  • #124 Delphinoid le 9 mai 2007 à 19 h 45 min

    Hi hi voui Breizhoudoudou. Tu verras, c’est radical! Surtout ne pas oublier de sourire tout du long comme ça l’interlocuteur est bien décontenancé et change rapido de sujet ;-)))

  • #125 anne k le 9 mai 2007 à 19 h 47 min

    Manucure et madiran ! manucure et madiran !

  • #126 anne k le 9 mai 2007 à 19 h 51 min

    Breizh’ : joli post

    "Après tout, cela arrive aux meilleures d’entre nous (vous savez : rupture, fond du trou, gros bobo, trouille d’une nouvelle rencontre, etc…)"

    Et c’est bien plus fréquent qu’on ne croit, à la fois chez les filles, les garçons, hétéro et gay…

  • #127 flo le 9 mai 2007 à 19 h 52 min

    Ben oui je repost juste derrière … parce que j’avais pas tout lu … et j’ai adoré le post de Lilas (n°48 y’a foule aujourd’hui) … ça exprime non ce que je vis mais ce que je ressens et pense (ce qui est bien mieux à mon avis) .. et en fait c’est ce que je voulais dire aussi : le bonheur il faut l’accepter dans ses imperfections … reconnaître ce qui n’est pas bien pour voir ce qui l’est … et pouvoir pleurer quand on a passé un sale moment (parce que même sans courir après une grossesse … une amie qui vous présente son tout nouveau bonheur de 3kg ça peut faire un noeud à la gorge) … comme ça il s’en va le gros chagrin (ça c’est la version de mon papa … qui finalement avait raison)

  • #128 Esme le 9 mai 2007 à 19 h 57 min

    Rahhh quel sujet!

    le celibat, le "pas d’enfants" merci, je ne fais que me retrouver dans ton texte et les commentaires! ;))

    Delphine je te pique ta phrase elle est terrible! ;-)

    J’hallucine aussi du fait que des copines peuvent etre jalouse d’une autre copine a cause de son mec, je sais pas si je suis tres claire la d’un coup!

  • #129 Sokawai le 9 mai 2007 à 20 h 02 min

    Ou sinon, ya la méthode de anne k xD (Breizh’). On fais une proposition à Péné pr sa boutique? ;)

  • #130 Petrou le 9 mai 2007 à 20 h 08 min

    Ma cousine a ton âge et est dans la même situation. A mes yeux ce n’est ni une demi femme ni un monstre, je ne pense pas qu’il y ai une différence de statut!
    Mais j’ai de la peine pour elle car clairement il lui manque quelque chose et elle se demande ce qui cloche chez elle!

  • #131 ClaireMM le 9 mai 2007 à 20 h 15 min

    Bravo Breizh’ (je fais comme Caro, sorry), super post qui est universel même s’il parle du problème d’une célibataire trentenaire.
    Je ne suis ni l’une ni l’autre, mais cette famille de questions je la connais bien. Et pour moi, toutes les reflexions que tu cites (celle piochées dans les comms aussi) sont non seulement de la dernière idiotie mais surtout GROSSIERES.
    Et dans la catégorie je range les questions : à quand le bébé, à quand le 2ème etc… .
    Moi j’ai carrément l’impression dans ces coups de temps là qu’on me demande "c’est quand que vous baisez" (eh, tu veux pas connaitre la position non desfois?)

    Les questions cons on les a quoiqu’on vive, qu’on fasse, qu’on soit.
    C’est pas nous qui les induisons, c’est nos interlocuteurs qui les trouvent tous seuls.

  • #132 Hélène le 9 mai 2007 à 22 h 20 min

    C’est l’avant-dernière dans la rubrique "A chaque jour suffit son blog" Ln75 ;-)

    Londoncam je crains hélas que ça ne soit pas légal comme message (loi Evin etc), même si moi aussi j’aime beaucoup ;-)

  • #133 Lilo le 9 mai 2007 à 20 h 37 min

    J’adore ta phrase Delphine!!
    Je vais te la piquer dès que j’en ai l’occasion!!! :-)

    Vos histoires de copines en couple, j’avoue que ça me laisse perplexe.
    Moi qui justement trouve ça super de voir mes copines avec leurs mecs. C’est génial, il y a une liberté terrible. On a un membre de sexe masculin devant soi, mais vu qu’il est avec votre copine (et donc forcément éperdument amoureux et vertueux hein, ben oui, mes copines elles se mettent pas avec des losers et en plus je suis totalement naive sur certains points…), c’st forcément pas touche, d’un côté comme de l’autre, donc on peut se lacher, être nous même, sans jeu de séduction ou de crainte d’une mauvaise interprétation à nos blagues douteuses ou nos non-avances. On peut rigoler sans qu’il pense qu’on le drague, discuter sans penser qu’on veut le séduire etc…
    Pas à avoir peur de sous-entendus que même pas toi tu entendrais avec un radar à ultra-sons. La liberté totale.
    Moi j’adore…

  • #134 Sokawai le 9 mai 2007 à 20 h 41 min

    Et puis franchement, si c’est une copine, je vois pas comment elle pourrait croire de telles choses… Ca veut dire qu’elle n’a pas confiance en la copine et dan le mec. Ca craint, jtrouve. Ce genre de paranoia, ça détruit forcément un couple…

  • #135 Angely le 9 mai 2007 à 21 h 00 min

    tout à fait d’accord!!

    moi aussi on me dit de longue et les amours? merde j’aime etre seule alors fichez moi la paix!!!

  • #136 Poupoupinette le 9 mai 2007 à 21 h 04 min

    La Cuiller en bois, c’est vrai que c’est bien pour ça, les blogs…en tout cas, celui-là, qui est quand même unique en son genre :-)
    Pleins de filles, des plus jeunes, des moins jeunes, des avec si, des sans ça, et on parle dans notre petit salon si sympathique, sans heurts.
    Mais faut reconnaitre que dans la vraie vie, c’est pas toujours aussi feutré.
    C’est vrai que si on pouvait choisir ses proches comme à La Redoute, ce serait différent, on pourrait être plus exigents.
    Hélàs, 3 fois hélas ! Dans la vraie vie, on est entouré de gens pas tout à fait comme on voudrait, pas tout à fait comme nous, parfois casse-bonbons et donneurs de leçons.
    C’est la vie ! :-)

  • #137 Sokawai le 9 mai 2007 à 21 h 21 min

    Je crois que ton article a passionné Breizh’ (jai choisi la méthode Anne k :p). Et puis, la plupart du temps, ct pas des ti comms ;). Quand tu veux!

  • #138 Londoncam le 9 mai 2007 à 21 h 37 min

    Hélène!!! Je vote pour la future pochette Manucure et Madiran!
    Et au fait, toutes mes copines adoooorent ma pochette Diamants et Saucisson, ça interpelle, ça fait rire et ça jalouse ;-) et moi je fais la pub pour ton blog (et bientôt je me la pèterai en disant que je t’ai même rencontrée)!

  • #139 Ln75 le 9 mai 2007 à 21 h 56 min

    Juste une question un peu con … c’est qui Pénélope qui fait des trucs supers ?
    (j’ai surement raté un épisode … )

  • #140 lizou le 9 mai 2007 à 22 h 26 min

    faut vraiment pas etre tranquille pour etre jalouse de sa copine, normalement ton mec t’aime, tes amies t’aiment. par conséquence ça limite les risques (c’est les filles de son boulot apparemment les plus dangereuses) Suis je tro naive? g plus confiance en mes copines qu’en mon mec limite.

  • #141 loe le 9 mai 2007 à 23 h 48 min

    LACHEZ MOI LES GONADES!!!! c’est mon expression pour ton "lachez moi le clito" car certes nous n’avons pas de c–illes (les gonades masculines) mais nos ovaires sont des gonades…d’ou le droit à utilser cet expression!
    En dehors de ces considérations morphologiques, bien qu’étant maman de petits shadocks de 7 et 9 ans, j’ai 36 ans et je vis seule et ton billet d’humeur me parle… j’ai diagonalisé les 140 com que tu as reçu, et je pense que tu aurais bien perçu que quelquesoit la particularité de chacune, on nous fait régulièrement et de manière sarcastique remarquer notre (nos) différence(s)…

    mais j’y pense, vu le nombre…. la norme ce sera bientot nous!!!!

    Allez les filles keep smile, et good vibrations… le totem de la gagne est en nous et rien ne doit entacher notre optimisme.

  • #142 Londoncam le 10 mai 2007 à 0 h 01 min

    Tu as surement raison Hélène, mais c’est bien dommage! Va falloir qu’on se la fabrique nous-même ;-)

  • #143 Fanchette le 10 mai 2007 à 0 h 32 min

    Breizhoudoudou (moi j’adore ton pseudo, il me semble très simple ! ;-) c’est la breizh connection probâb’ !), je suis rentrée super tard mais j’ai tout lu et j’ai trouvé les réponses passionnantes ! Merci donc pour avoir lancé le débat.

    Je retiens surtout la réponse de Delphinoïd : merveilleuse, il faut que j’y pense la prochaine fois. J’aime aussi le "Lâchez moi les gonades", qui nécessite un peu plus de connaissances que "lâchez moi le clito", c’est donc plus discret, et du coup encore plus drôle !! Quel répertoire de réparties !

  • #144 Mlle Crapaud le 10 mai 2007 à 0 h 58 min

    Bonsoir, j’arrive un peu tard … Je n’ai pas lu tous les commentaires (longue journée,grosse fatigue), mais je voulais juste mettre mon petit grain de sel.
    Une cousine à moi a 32 ans, et elle est célibataire. A chaque fois que je la vois, je la trouve superbe : elle a une peau splendide, un sourire étincelant, un job épanouissant qui lui permet de s’offrir bcp de choses. Le seul truc, c’est qu’elle vit ça avec une certaine tristesse… Les gens qui te font toutes ces remarques (remarques qui sont assez odieuses, j’en conviens), c’est peut-être juste qu’ils essaient de se renseigner sur comment tu vas vraiment plutôt que de t’inviter à faire des enfants…
    En même temps je dis ça… J’ai beaucoup souri en lisant ton message, tu laisses passer une certaine force de caractère ! :-)
    Allez, bonne nuit

  • #145 Breizhoudoudou le 10 mai 2007 à 6 h 52 min

    @ Loe : "lâchez moi les gonades!!!" MDR +++++ cela me rappelle mes cours de science au collège. J’adore!!

    @ Mlle Crapaud : tristesse? parfois j’endosse ma coquille de Calimero mais pas très souvent :-)

    En tout cas, j’ai appris/lu/découvert tout plein de choses hier en vous lisant. Merci!!

  • #146 emmanuelle h le 10 mai 2007 à 7 h 50 min

    au chapitre "je me mêle agréablement de ce qui ne me regarde pas….", j’apporte la énième pierre à l’édifice ….
    quand mon mari, dernier d’une fratrie de 4, est né, il y a 35 ans, d’aimables et facétieux amis de mes beaux parents ont offert à la jeune maman …une boîte de préservatifs….
    si c’est pas grandiose, de sans gêne et d’altruisme….elle aurait dire comme toi "lâchez moi etc"
    encore que….c’est pas le genre….dommage !!

  • #147 Ln75 le 10 mai 2007 à 9 h 46 min

    Merci :o) Je savais bien que j’avais raté un épisode !!!

  • #148 charlie le 10 mai 2007 à 10 h 05 min

    juste un bémol…le copain ou le mari qui se tire (ou à une aventure) avec une copine (voire amie ) de la femme et vice versa (la femme avec le pote du mari), c’est un grand classique…j’ai eu plusieurs experiences à ce sujet autour de moi….donc pas d’angélisme..passé les premières années d’amour, quand une sorte de routine d’installe , la tierce personne intime du couple peut générer des choses, choses qui seraient peut être arrivées de toutes façons mais …donc confiance …vigilante.;))

  • #149 Hélène le 10 mai 2007 à 12 h 17 min

    Merci beaucop pour ton commentaire lolobis, et sois la bienvenue ! ;-)

  • #150 lolobis le 10 mai 2007 à 11 h 59 min

    37 ans depuis deux semaines, célibataire depuis 2 mois !!

    Bon d’accord, j’avoue que je cherche un crapaudon, et que par conséquent, à première vue je n’ai pas l’air d’assumer si bien que ça mon célibat qui me permet de faire ce que je veux, comme je veux, quand je veux et que même pas mal !!!

    Mais je voudrais préciser plusieurs points :
    1/ Je ne suis pas en manque. Et je ne mate même pas le cul des mecs dans la rue. Au passage, c’est un truc de mec de mater le cul des filles, et pas un truc de fille de mater celui des mecs. En tout cas, c’est pas mon truc à moi, même si je ne dédaigne pas le calendrier des rugbymen.
    2/ Je ne tiens pas à me caser à tout prix malgré la pression de mes parentons qui aimeraient bien jouer aux papi/mamie gâteaux/gâteux avec au moins une de leurs trois filles (32, 35 et 37 ans quand même !), et du poids de la société qui n’aime pas les vieilles filles célibataires qui sont des méchantes parce qu’elles ne participent pas à la re-natalité de leur beau pays, et des vieilles tantes qui nous serinent avec notre horloge biologique.
    3/ Je préfère rester célibataire et vieille fille tant que je n’aurais pas trouvé le Crapaudon idéal plutôt que de supporter un monstroplante et sa monstromère (surtout la monstromère, la dernière étant un modèle du genre) jusqu’à la fin de ma vie.

    Fini aussi les concessions quant au crapaudon qui sera l’Elu. Je tiens à remercier au passage mon ex qui m’a fait prendre conscience de ça. Il m’a tellement pourri la vie pendant ces quelques années de cohabitation concubinatoire, qu’aujourd’hui, je peux vraiment l’affirmer sans mentir : mieux vaut être seule que mal accompagnée.

    Alors, oui, je cherche un crapaudon pour m’accompagner jusqu’à la fin de mes jours, mais ce n’est pas par manque, ni désespoir, ni pression de la société ni rien de tout ça, mais pour partager tout ce que la vie nous donne, ses plaisirs comme ses galères, parce que c’est tellement plus agréable de le vivre à deux (ai-je besoin de re-préciser, quand on est bien ensemble évidemment ;o))).

  • #151 teatree le 10 mai 2007 à 12 h 22 min

    "cohabitation concubinatoire", hi, hi!

  • #152 Hélène le 10 mai 2007 à 16 h 54 min

    Merci à toi pour ton commentaire, sandrine -)

  • #153 sandrine le 10 mai 2007 à 15 h 50 min

    Moi je dis que je ne serai pas toujours en couple (je connais mon homme depuis l’age de 21 ans et j’en ai 33 ) et je suis sure, meme si je l’aime, que je serai célib un jour. Je ne conçois pas de vivre 40 ans avec le même mec ! Et je suis encore plus sure de ne plus revivre ça. Trop de compromis, de disputes pour des conn…., des aventures oui ! une vie de couple NON !!
    Merci Hélène pour ces billets trop top !

  • #154 Hélène le 11 mai 2007 à 15 h 37 min

    Bien dit Magali ;-)

  • #155 Magali le 11 mai 2007 à 15 h 13 min

    Merci pour cet article! Je m’y reconnais totalement même si je vais seulement sur mes 24 ans, ce genre de questions/réflexions je les entends déjà, et je trouve ça dommage car je suis célibataire et épanouie!! Je viens de finir mes études et j’ai un nouveau boulot passionnant qui m’attend dès septembre, alors je préfère être seule que mal accompagnée!

  • #156 Kilis Sex Symbol en Voyage à Paris le 12 mai 2007 à 12 h 49 min

    Morte de rire !!!

    (finalement, je me dis que j’ai ACHTEMENT de tact, je ne serais jamais permis ;-))

    Perso j’ai assez peu de réflexions de ce type :
    – Si on me demande quand je ferai un enfant, je réponds "je suis stérile" avec un ton sinistre. Et comme c’est vrai, en plus, ça jette un froid considérable – d’ailleurs je suis sure que tout le monde s’est passé le mot là dessus.
    – J’ai 28 ans et l’air d’en avoir 22, donc on me demande plutot si je suis étudiante ;-))
    (ou alors on m’en donne 30 quand je dis que je suis propriétaire de ma maison. la vie est une jungle)
    – Je suis célibataire à temps partiel : tout le monde sait que j’ai un copain, mais pour beaucoup de personnes, c’est l"Arlésienne. On ne sait pas très bien comment ça se gère, ce genre de bidule bizaroïde,
    – Je suis une VRAIE râleuse, et on n’a pas forcément envie d’appuyer sur la touche [mode chieuse on/] quand on ne sait pas où la touche [/mode chieuse off]
    Je suis sure que ça, ça joue énormément ;-)

    En revanche, sur le fait que peu de filles apprécient que je bavarde innocemment avec leur partenaire, c’est kif kif bourricot. Ca vaut simplement dire qu’elles te trouvent séduisante et/ou se trouvent insécures. Et ça, même non célibataire, tu n’y peux pas grand chose…

    Bon courage avec tes proches. Ce qui m’ennuie, c’est la prochaine génération ne s’annonce pas franchement mieux. Mes étudiantes ont déjà réussi à me demander pourkooâââ j’ai pas d’enfaaaaant :-D

  • #157 Hélène le 12 mai 2007 à 16 h 41 min

    Je ne pensais pas que la pression sociale était la même pour les mecs, Christophe, je croyais que vous au moins vous aviez la paix avec tout ça.
    Merci pour ton commentaire qui m’ouvre des horizons (en plus de l’esprit, ce qui ne fait jamais de mal).

  • #158 Christophe le 12 mai 2007 à 16 h 31 min

    Bon bah c’est marrant… Comme quoi mec ou nana, on a les mêmes états d’âme (qui en doutait ?). Et c’est pas évident pour un mec d’être célibataire. Entre ceux qui croient que tu es gay, ceux qui croient que tu as envie d’être tranquille, ceux qui pensent que tu aimes trop ton boulot pour qu’il y ait la place dans ta vie pour autre chose. Le pire c’est qu’on finit presque par se laisser absorber par la pensée unique des autres et à se sentir "anormal", à force de le lire dans le regard des autres. C’est grave docteur ?

    Non. Et hors de question que je tombe dans le compromis de vivre avec quelqu’un pour être avec quelqu’un, sans qu’il y ait cette lueur, cette complicité, cet affolement du palpitant qui fait la passion. Allez, j’avoue, je cois encore à la "princesse charmante". Et alors ? J’ai le droit… Non mais !

  • #159 lizou le 14 mai 2007 à 1 h 21 min

    Pfffff ça me fait de la peine que meme les mec croient aux contes de fées, ya pas qu’au filles qu’on a bourré le mou avec cette s… de cendrillon. Ya pas de princesses ou de princes charmantes (j’accorde comme je veux), on a tous les memes obligations physiques, des odeurs corporelles (eh ouais meme avec des déo à 8 euros) et des cotés caractériels, mesquins et meme pire.
    mieux vaut seul que mal accompagné ok, mais la perfection n’est pas de ce monde et si les "vieilles filles et vieux garçons" existent c’est qu’on est pas obligé d’etre en couple, d’avoir des enfants et meme d’avoir une vie sexuelle. Yen a qui aime pas ça faut respecter leur choix ils font de mal à personne.
    de plus trouver quelqu’un fait pas de nous quelqu’un de bien, dutroux, hitler et j’en passe étaient pas célib. Mince alors.
    désolée c un peu long mais c’est énervant le jugement pour si peu.

  • #160 Jacqueline le 14 mai 2007 à 2 h 34 min

    Avec un peu de retard je viens de lire ce long article…. Je suis stupéfaite et attristée…. Comment au bout de presque 30 ans de féminisme vous pouvez être encore critiquées et même persécutées à cause de votre choix de vie .

    Mais c’est désespérant ! ça veut dire que malgré les apparences la société n’évolue que très lentement, et qu’ en plus ce sont les femmes elles mêmes qui perpétuent les vieux clichés et les contraintes !

    Je dois être naïve, je croyais que le "qu’en dira-t-on" était enfin rayé du vocabulaire des femmes

    Il ne faut pas baisser les bras , il ne faut plus fréquenter ces pseudos copines soi disant attentionnées …. Vivez pleinement comme vous l’entendez avec ou sans mecs, enfants, copines ….

    Evidemment il est indispensable d’avoir une indépendance financière…et savoir choisir ses amis, mais à partir de là vous choisissez votre vie !

    Courage ! la vie est trop courte pour ne pas la vivre à sa guise

    bonne nuit

  • #161 Hélène le 14 mai 2007 à 9 h 24 min

    Hélas oui Jacqueline, parfois on croirait presque que le féminisme n’a jamais existé… merci pour tes encouragements ! ;-)

  • #162 Hélène le 16 mai 2007 à 9 h 33 min

    Sol je trouve très courageux de ta part d’écrire (et même de penser, déjà), que tu es rentrée dans le moule pour avoir la paix et être rassurée, peu de gens sont assez lucides sur eux-mêmes pour s’avouer une chose pareille.

    Je te souhaite d’être heureuse dans ce moule le temps dont tu en auras besoin (pour te rassurer ou rassurer les autres), et de pouvoir t’en échapper toutes les fois où tu en auras envie ;-)

  • #163 Sol le 16 mai 2007 à 9 h 19 min

    Refus de maternité, célibat voulu ou subi… Quelques temps que je lis tous ces post et je me lance. J’ai 31 ans (j’en reviens pas de l’écrire, pour moi j’en ai toujours 20), mariée de puis 9 mois et un loulou depuis 3 mois. Avec ma moitié, nous avons investi dans une maison à retaper en bord de mer, dans une ville bretonne à la falaise bien connue. Mariée, maman, propriétaire : je suis rentrée dans le moule social. On me fout une paix royale. Mes parents sont fiers de moi. Mon mari dort comme un bienheureux.
    Il ne se passe pas un jour cependant où je me dis que ce n’est qu’un passage obligé. Qu’un jour, je serai à nouveau seule et que je pourrai enfin être moi-même. Je me suis mariée, j’ai eu un enfant, mais ce ne sont pas des volontés que j’ai eu chevillées au corps depuis toujours. Quand j’étais petite, mes Barbies vivaient seules, sans enfants et Ken ne restait JAMAIS dormir à la maison.
    Oui, je me suis mariée, j’ai eu un enfant (et j’en aurai un autre) par convention sociale. Je n’avais pas la force de lutter contre cette pression. Aujourd’hui, je n’ai pas le sentiment d’être "épanouie", mais je ressens comme une satisfaction d’avoir fait mon devoir. Un parcours sans fautes en quelque sorte.
    J’espère avoir une longue vie. Je ne regrette pas le choix que j’ai fait. Paradoxalement, il me rassure, limite les questions et les prises de risques. Ma vie est juste un long fleuve tranquille. Mais je veux croire qu’il y a une part de moi que personne ne s’appropriera jamais. Un petit côté "borderline" que je laisse parfois émerger et qui fait flipper mon mari.
    Bon. J’ai plus vidé mon sac que participé aux réflexions de ma voisine Breizhoudoudou. Amitiées et pensées sincères à tous et toutes.

  • #164 mchattard le 14 juillet 2007 à 15 h 32 min

    Bonjour les filles,

    Savez-vous qu’il existe des hommes qui n’aiment pas le foot, qui ne se trélassent pas sur le canapé en buvant de la Kronenbourg, qui aiment discuter, échanger, qui n’ont pas une sensualité d’un joueur de rugby, qui aimeraient rencontrer des femmes féminines pour leur reciter à l’oreil du Bertholt Brecht le soir sur le divan…

    Savez-vous tout cela Mesdames ?
    Arnaud

  • #165 Hélène le 15 juillet 2007 à 12 h 07 min

    Nous savons tout ça mchattard, et bienvenue à toi ;-)

  • #166 lizou le 15 juillet 2007 à 17 h 41 min

    Mchattard je demande à voir pour le croire. Et toi tu sais qu’il ya des filles qui aiment le foot, se trélassent sur le canapé en buvant de la Kronenbourg, qui aiment discuter, échanger, et qui savent pas qui est Bertholt Brecht ;-) Mon pti surnom c Al bundy
    On peut avoir des cotés bauf tout en étant parfois sophistiqué! En tout cas ça à l’air interressant comme programme

  • #167 Hélène le 6 décembre 2007 à 11 h 57 min

    oliugg merci pour ce commentaire, et bienvenue à toi !

  • #168 oliugg le 6 décembre 2007 à 11 h 35 min

    j’ai vu cet article avec ma meilleure copine et j’ai vraiment été touché par le passage "Ma solitude, selon les jours elle est difficile ou je n’y pense pas" c’est trop beau et bien dit.

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.