La première impression…

16 juin 2008

coco-chanel.jpgCoco Chanel disait : « La première impression est souvent la bonne, surtout quand elle est mauvaise ».

J’adore cette phrase, mais je me demande si Mademoiselle avait raison.

Qu’est-ce vous en pensez les girls ?
Je suis pas du tout sûre de moi sur ce coup-là, vu que justement je n’ai pas plus d’intuition qu’une pomme de terre, et que donc je passe mon temps à me gourer sur les gens ;-))
J’ai bien entendu une théorie là-dessus : je pense que c’est parce que je vois rien, du coup je ne capte pas les signes non verbaux qui renseignent aussi sur la personnalité de quelqu’un.
Peut-être que si je mettais mes lunettes j’aurais une bonne intuition ?

Vous les sentez bien les gens, vous ? Ou comme moi vous découvrez effarée, plusieurs mois après, que vous vous étiez acoquinée avec des êtres redoutables (je parle pas des mecs et des relations sentimentales hein, c’est encore un autre domaine) ?

PS : et que personne ne se sente visé, par pitié, je n’ai pas découvert d’êtres redoutables dans mes relations récemment ;-))

170 commentaires Laisser un commentaire
Psycho (de comptoir ?)

Vous aimerez aussi

170 commentaires

  • #1 Stéphanie (mais une autre) le 16 juin 2008 à 13 h 13 min

    Heu ça m’arrive, parfois, un peu… Généralement je « sens » bien les gens, mais j’ose aller au delà de la première impression.
    Par contre parfois je donne trop et je souffre horriblement ensuite (non je ne parle pas des hommes, les femmes m’ont fait bien plus de mal que les hommes, comme quoi :-))

    Bon je mange et je file à la poste :-))))

  • #2 Mlle Crapaud le 16 juin 2008 à 13 h 16 min

    Hm… Intéressante question. Et très belle citation de Coco Chanel, aussi.
    Pour ma part, après des années à avoir eu l’intuition d’une moule, après plusieurs fois où je me suis « fait avoir », je suis devenue un peu méfiante – voire un peu trop. Mais ça ne marche pas vraiment parce que malgré toute l’intuition du monde,dans les relations interpersonnelles,on ne peut jamais prévoir ce que l’Autre va faire ou dire.
    M’enfin globalement je pense m’en tirer avec une assez bonne intuition, pour répondre à ta question. Mon problème c’est que je ne l’écoute pas suffisamment…

  • #3 Diripouf le 16 juin 2008 à 13 h 21 min

    Ben la sur le coup je suis d’accord a 1000% avec Coco, mes premieres mauvaises impressions sont toujours justes, alors que parfois, les premieres bonnes impressions se revelent fausses, malheureusement.

    Y’a des gens que je ne peux pas saquer au premier regard, c’est physique et limite genant, quand des amis a moi les aiment beaucoup par exemple… Je ne sais absolument pas a quoi c’est du, mais c’est rare que je me plante.

  • #4 Axoo le 16 juin 2008 à 13 h 21 min

    Une petite lecture de « Pride & Prejudice » (aka Orgueil et préjugés) de Melle Jane Austen peut être une autre façon d’aborder le sujet. Pardon, la mordue de littérature qui parle! ;-)

    Je pense qu’avec l’expérience, on devient plus perceptive et il y a des schémas classiques qu’on va pouvoir détecter à l’avance et on n’aura pas trop de problèmes. Mais les relations, ça passe aussi par les échecs, alors même si ça peut faire horriblement mal, je pense que c’ets salutaire de se planter. Et puis, c’est plus intéressant de pousser les portes et de voir ce qu’il y a derrière les impressions. Donc globalement, ça va. ^^

  • #5 Stéphanie et sa tribu le 16 juin 2008 à 13 h 22 min

    Très très souvent, on me dit « qu’en fait, je suis vachement sympa et beaucoup moins coincée que ce que la 1ère impression laissait présager »…………

    Sympa…….

    Du coup, pour les autres, je ne me fis JAMAIS à ma première impression.

    Et je tache de soigner la 1ère impression que je peux donner.

  • #6 laurettebis le 16 juin 2008 à 13 h 22 min

    Hormis une ou deux fois où je me suis complètement fourvoyée sur la personne, mes premières impressions sont souvent les bonnes…

    je ne connaissais pas cette citation de Melle Chanel, mais elle est très juste finalement…

    après, je pense que çà ne vient effectivement pas seulement de la « parole » mais de l »‘ensemble » en général et comme tu le dis « des signes non verbaux »…
    je ne saurai décrire çà exactement…

  • #7 coxynell le 16 juin 2008 à 13 h 25 min

    Patate, moule, comme vous voulez, c’est moi! En fait, j’ai de l’intuition, mais j’ai aussi une candeur exceptionnelle (d’autres diront que je suis idiote, mais bon, c’est une autre histoire, mon monde à moi est sûrement plus beau que le leur!) et une grande foi en l’humanité. Ce qui fait que même si la première impression est mauvaise, je me force à aller au delà…
    En reste une amitié mémorable avec une personne traitée de présomptueuse par les autres, et qui est mon meilleur ami depuis maintenant 16 ans. Je l’aime d’amour, et ça rattrape toutes les mauvaises expériences et les déceptions du monde :-)

  • #8 magalie18 le 16 juin 2008 à 13 h 30 min

    en général j’ai une bonne intuition, et je juge rapidement une personne mais atention plutot dans le sens de cerner la personne . Je suis OK avec la citation , je pense que les défauts ressortent plus vite que les qualités. On remarquera vite l’égoïsme d’une personne par exemple, ça nous marquera plus que sa gentillesse.
    Je sais pas trop si je suis claire mais bon.

  • #9 Mouniou le 16 juin 2008 à 13 h 30 min

    (J’ai mis mon site web pour que mon nom soit en rose………)

    Intuition féminine : Aaaaah ! moins zéro, sur toute la ligne, en ce qui concerne mes 1° impressions amicales. Je suis pire qu’un SAC de patates.
    Prête à me faire des amies, parce que les personnes sont drôles, me font rire ; toujours attirée par la rigolade (depuis l’enfance) ! Puis je découvre que ce sont des pestes, dures, sans cœur, tordues etc….

    Ou alors, prête à agresser quelqu’un qui ne me revient pas (oui, oui, ça peut arriver).
    Puis dans la suite des temps la personne en question devient l’une de mes meilleures amies : fidèle, serviable, bon cœur, charmante…..!

    Et oui, je suis une oie de ce coté là !
    J’espère qu’il n’y a pas des centaines de couacs, ainsi dans ma nature…..

  • #10 lullaby77 le 16 juin 2008 à 13 h 32 min

    Je préfère me dire qu’on n’a « qu’une seule chance de faire une bonne première impression », ce qui est totalement vrai, et donc j’y fais très attention.

    En général je sens bien les gens. Par exemple je me rends compte que dans tous les jobs que j’ai eus, j’ai été tout de suite »attirée » par les gens avec qui je me suis super bien entendue par la suite, la première impression était excellente et a perduré.
    Mais j’admets que parfois, notamment avec des gens plus discrets, plus timides ou qui ont un premier abord plus froid, je ne sens pas forcément le truc tout de suite mais ça peut très bien se passer après.
    Par contre je ne crois pas avoir déjà « détesté » épidermiquement qqn et changé d’avis après :-) Donc Mlle Chanel aurait bien raison, tiens.

  • #11 porteverte le 16 juin 2008 à 13 h 32 min

    Moi après des années à trop faire confiance à ma première impression, qui était toujours mauvaise tellement je me croyais maligne, je suis devenue la ravie de la crèche : tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ;-)

    Bon, ça n’est absolument pas plus efficace, je vous rassure, mais c’est meilleur pour mon karma, et ça m’assure de bonnes nuits de sommeil ;-)

  • #12 Dorothée (la folle dingue de service, HEUREUSE!) le 16 juin 2008 à 13 h 34 min

    Je suis super intuitive, et chez moi la première impression est effectivement la bonne, parfois je ne l’écoute pas et effectivement je m’acoquine avec les mauvaises personnes, mais quand je l’ai suivie je ne me suis jamais trompée, et quand je ne l’ai pas suivie, toujours!

    Après, ça ne garantit rien, c’est en nuances et parfois je fais le choix d’essayer quand même en sachant que je prends un risque. Mais mes meilleures amies, j’ai toujours su qu’elles le seraient -et le resteraient- dès les premières secondes ou minutes. En revanche, mes quatre meilleurs amis de prépa ont correspondu aux quatre personnes dont je me suis dit d’emblée que jamais, eh ben effectivement les quatre se sont révélés foireux :-))))

    En revanche avec les mecs, j’ai TOUJOURS une première impression négative, donc je passe systématiquement au-delà. En revanche je sais avec lesquels je pourrai rester en bons termes s’il se passe quelque chose, et avec lesquels non. En fait les « bons » sont en général ceux qui ne me font ni chaud ni froid à la première rencontre, donc maintenant j’essaye d’y prêter un peu plus attention, on ne sait jamais^^.

  • #13 Dorothée le 16 juin 2008 à 13 h 34 min

    Pffff à bas les trucs qui restent automatiquement ;-)

  • #14 beecoz le 16 juin 2008 à 13 h 35 min

    Euh, elle parlait pas de style Dame Chanel ? Du genre, si vous vous gourez dans votre tenue à un premier rencard, vous restez la fille qui a mis un pantacourt avec des santiags, et qu’importe la toilette suivante ?
    Perso, j’aime bien celle-ci de citation d’elle :
    Si une femme est mal habillée, on remarque sa robe, mais si elle est impeccablement vêtue, c’est elle que l’on remarque.»

  • #15 Nicole le 16 juin 2008 à 13 h 35 min

    eh bah moi, je suis un peu comme toi, Hélène… zéro intuition.
    Je suis très « naive » de ce côté-là, je « donne » beaucoup. Après, je vois ce que ça donne: parfois ça marche, parfois non.
    Par contre, sur certaines personnes, j’ai des a priori (= mauvaise intuition???), et souvent, à mon grand bonheur, ils sont trompeurs! Des filles que je ne pouvais pas sentir sont devenues de vraies amies! Comme quoi….. :-)

  • #16 Noiram le 16 juin 2008 à 13 h 40 min

    Je suis assez nulle. Ma meilleure amie ( oui, j’ai 12 ans), j’ai pas pu la sentir pendant un an avant de découvrir qu’elle était merveilleuse et que j’étais sans doute trop près pour réaliser sa luminescence de déesse de la gentillesse pas coconne.
    Pareil pour un de mes meilleurs coupains. Je pensais que c’était un gros con…

    Donc moi, c’est dans l’autre sens…Mais parfois, je ne me trompe pas, ils restent cons, même à la deuxième impression!

  • #17 Hélène le 16 juin 2008 à 13 h 42 min

    « vous restez la fille qui a mis un pantacourt avec des santiags » : je vais pas m’en remettre, beecoz ;-)))

  • #18 funambuline le 16 juin 2008 à 13 h 44 min

    Impossible de répondre à cette question…

    Je me fie à mes premières impressions négatives (ce qui m’arrive rarement) je n’entre pas en relation avec ces personnes-là… du coup je ne sais pas si j’ai eu raison ou tort.

    Et quand aux personnes avec qui je me suis « lancée » et que ça n’a fini par « pas marcher », je n’ai souvent simplement pas vraiment eu d’impression au départ, pas d’intuition, rien, du coup ça ne répond pas non plus à ta question.

    Pour les bonnes impressions/intuitions (ça m’arrive très rarement aussi, pourtant pour plein d’autres choses dans la vie je suis très intuitive) jusqu’ici, jamais vraiment eu de démenti. Parfois pas le coup de foudre amical que j’attendais, mais pas non plus de croque-mitaine.

    Mais je n’aimerais pas (certains jours) que l’on se fie à la première impression que je peux donner, si je suis de mauvais poil ou migraineuse ou fatiguée, je peux paraître très hautaine, détachée et limite dédaigneuse (on me l’a dit plusieurs fois!), ce que je ne suis pas du tout du tout du tout en vrai.

  • #19 quietlaugh le 16 juin 2008 à 13 h 45 min

    Porter des lunettes? Peut etre que ca peut aider effectivement :-)
    Perso en bonne ingenieur limite autiste j’ai assez rarement de premier impression des gens. En fait c’est pas que j’ai besoin de lunettes c’est que je ne prette pas attention aux gens. Visiblement soit tu te cache bien (parce que c’est pas du tout l’impression que tu donne dans le virtuel) soit tu n’est pas dans le meme cas que moi.
    Lorsque par hasard j’ai une premiere impression elle est en general positive donc des fois je m’embarque dans des amities hasardeuses… Mais finalement j’aime bien ca, ca fait aventure….
    En fait je pense que les mauvaises impression sont plus souvent dues au fait qu’on ne comprends pas pourquoi la personne agis comme ca donc… J’essaie de ne pas les garder en memoire :-)
    HS on*Pour ce qui est de la phrase… elle a ete attribuee par differentes sources a Henri Jeanson (les amoureux sont seul au monde, jeanson par jeanson). A savoir qui de Chanel ou Jeanson a copie l’autre…. Mais c’est un autre sujet *HS off

  • #20 beecoz le 16 juin 2008 à 13 h 46 min

    D’un autre côté, je songe sérieusement à m’offrir un sarouel, alors, qui suis-je pour critiquer les pantacourts munis de tiags ?

  • #21 Milie le 16 juin 2008 à 13 h 49 min

    Moi j’étais nulle, mais le pire c’est que je croyais à chaque fois que j’ai de l’intuition, alors qu’en fait je me plantais à tous les coups. Du coup, mes meilleurs potes j’ai pu les détester au 1er regard et découvrir qu’ils étaient top plus tard. Ou alors, avec mon côté « généreuse », je me suis fait arnaquée à 300%.

    Mais grâce à une psychologue extra (analyse systémique) j’ai fini par comprendre pourquoi j’avais tendance à rencontrer des personnes foireuses et non fiable (et profiteuses). Donc, je dirais que depuis, je suis bcp bcp mieux entourée et j’arrive (pas toujours mais presque) à déjouer quelques pièges. Merci Mme X (= la psy)

  • #22 Coralie Marie le 16 juin 2008 à 13 h 52 min

    En général, j’ai plus de bonnes intuitions, si je me trompe c’est parce que je me suis volontairement voilé la face, je ne me suis pas assez écoutée.
    Je dis ça, mais en ce moment je me rends compte que je suis quand même assez intolérante avec les personnes réservées, surtout les hommes. Je suis timide moi aussi, mais j’avoue que quelqu’un qui reste sans rien dire dans un petit groupe d’amis, ça m’insupporte. Dans ces cas-là, je peux me tromper :-)

  • #23 EmilieJo le 16 juin 2008 à 14 h 01 min

    Dans le monde professionnel et en amitié, mes premières impressions sont presque toujours bonnes, mais je ne suis pas souvent écoutée. Cassandre est mon 2e prénom ;-)

    En amour c’est très différent.

  • #24 Deborah le 16 juin 2008 à 14 h 02 min

    Encore une fois d’accord avec Diripouf, la première mauvaise impression est toujours la bonne! Pour les premières bonnes impressions, je suis plus méfiante, peut-être la force de l’expérience… C’est quelquechose de très difficile à décrire… Quelquechose qui passe ou pas dans le regard, l’impression gênante ou agréable quand je regarde quelqu’un dans les yeux pour la première fois. Maintenant qu’on en parle, c’est drôle, c’est pareil avec les filles ou les gars: si le premier contact visuel n’est pas agréable, ça ne présage rien de bon pour la suite…

  • #25 Marilou le 16 juin 2008 à 14 h 03 min

    Me suis sentie assez proche de ce que tu as dit Coxynell, à part en ce qui concerne ta 1ère impression sur ton chéri, le mien ne m’a pas marqué + que ça à notre rencontre, puis j’ai appris à le connaître et ce fut l’Amûûûr.
    On m’a souvent dit que j’étais un peu trop naïve, mais je préfère être tout de même optimiste en général… et faire confiance peut-être trop vite.
    Je pense qu’on est tous marqué par une 1ère impression, mais je trouve qu’il faut donner une autre chance à la personne, parce que dans certains cas on se trompe. Par exemple, moi-même, je fais souvent une impression (qui est fausse) de quelqu’un de distant et froid, alors que je suis juste un peu timide.

  • #26 Hélène le 16 juin 2008 à 14 h 03 min

    C’est sûr que le regard, c’est hyyyyper important Deborah !

  • #27 Mamzelle Maupin le 16 juin 2008 à 14 h 05 min

    Pfff, dur dur de réfléchir un lundi ;-)

    Je suis naïve, je rappelle que je viens de Bisounourserie, alors j’ai envie de croire que tout le monde il est beau et gentil et … bah je me prends des retours pas toujours très agréables …

  • #28 madou le 16 juin 2008 à 14 h 07 min

    Moi c’est bien simple : je n’ai pas d’intuition ! Je suis à fond dans la confiance absolue ! Et même si tout le monde me dit que X (ou Y, parfois, ça dépend un peu) est égocentrique, imbu de lui-même, maipulateur/trice,… j’arrive toujours à lui trouver un truc bien !
    Je sais, faut changer ça ! ^^

  • #29 Lisette le 16 juin 2008 à 14 h 10 min

    Moi je suis pas trop d’accord avec Diripouf et Mamselle Coco. La première impression, quand elle est mauvaise, n’est pas toujours bonne (vous voyez ce que je veux dire). Elle dit quelque chose de la personne, c’est sûr, mais c’est forcément incomplet. A votre avis, quelqu’un qui fait mauvaise impression, comme ça, au débotté, vous pensez qu’il a des raisons d’irradier la confiance en lui?
    En revanche, ce que je crois très important, c’est d’admettre qu’on a une première impression. Je crois pas trop les gens qui disent « ah non moi je ne juge personne ». Mon oeil oui. J’y crois éventuellement quand c’est dit comme le fait Hélène, genre « ben je sais pas je vois pas ». On se fait une première impression sur les gens, voilà. Et de le reconnaître, ça peut éventuellement aider à la dépasser ou la revoir, s’il y a lieu.
    Sinon, pour les façons de se faire une impression, je suis hyper d’accord avec Hélène et Déborah : le regard et les signes non verbaux, ça fait tout. Donc moi aussi, les jours où j’ai pas mes lentilles ou que mes lunettes sont un peu crades, ben j’ai plus de mal à me faire une idée des gens.

  • #30 globulita le 16 juin 2008 à 14 h 14 min

    Je connaissais pas cette citation mais elle me semble assez vraie. Je suis assez intuitive mais je n’écoute pas assez mon intuition, enfin plutôt j’ai tendance à oublier la 1ère mauvaise impression et ce n’est que des semaines, voire des mois après la rencontre que je me souviens de cet a priori négatif. Donc, je dirais qu’en cas de 1ère mauvaise impression, je me trompe rarement.

    Par contre, au niveau de la 1ère bonne impression, j’ai appris à me méfier de ces personnes charismatiques, qui en « jettent » comme on dit car je me suis souvent rendue compte que les gens qui étaient trop charmeurs se révélaient être d’horribles manipulateurs pervers.

  • #31 Hélène le 16 juin 2008 à 14 h 18 min

    Ahhh, merci Lisette pour le coup des lunettes, je suis contente de savoir qu’en effet, ça joue ! ;-)

  • #32 Franny sans Z. le 16 juin 2008 à 14 h 19 min

    Excellente idée, cette première impression…! -Et à quand un recueil des aphorismes de Coco C.? Ca ferait un malheur!
    J’ai l’oeil de lynx pour les signaux non verbaux, faut croire, car à chaque fois que j’ai voulu passer ‘ »par dessus » ccette première foutue impression pourrie ce fut le plantage plus ou moins insidieux, plus ou moins lent, plus ou moins lourd de conséquences mais infaillible!
    Non, parce qu’en plus je me morigène, genre « juger c’est maaaal », « snobinarde qui s’attache à des détails, tu pousses, là » , « chipie qui a du mal à coller avec les moches » (ben oui..sauf que, à la réflexion, je trouve beaux dehors les gens que je trouve beaux dedans, en tout cas ceux qui ont un vrai regard, des vrais yeux qui parlent… mais j’ai tendance à l’oublier).. Et puis, il faut bien dire aussi que beaucoup de mes amis m’ont avoué qu’avant de me connaître ils me trouvaient hautaine, voire snob!
    Bref, première impression à suivre quand il ne s’agit pas de répulsion, bien sûr :-)) Et c’est idem pour les fiancés potentiels…mais là je tombe toujours pour les belles gueules, beaux culs, pas intellos…et ça dure..peu!! Les hommes qui ont compté et comptent n’avaient pas des physiques de rêve absolu…. Aaarghh, que c’est compliqué!

  • #33 Cissou le 16 juin 2008 à 14 h 24 min

    Moui, ça me gène un peu cette histoire d’impression.

    Des fois, c’est vrai, qu’il y a des gens, on dirait que c’est physique, leur façon d’être, de parler, de s’exprimer ne passe pas du tout, ce genre de personnes nous horripile, dès qu’on les voit.
    Mais d’un autre côté est-ce bien révélateur de sa personnalité entière ?
    Par exemple, des gens trop exubérants qui nous « fatiguent » n’ont ils que ça à donner et des gens sont-ils à l’inverse trop réservés parce qu’ils n’ont rien à donner ?

    ce que je veut dire, c’est que par exemple, on trouve certains « sauvages » parce qu’ils sont timides, indifférents, transparants, voire inconsistants puis, par la force des choses, si l’on est obligé de collaborer avec eux, on s’aperçoit qu’une fois la connaissance approfondie, on découvre une personne très agréable à vivre et avec qui on a beaucoup de points communs.

    ça arrive souvent au travail, de découvrir des personnes très intéressantes au bout du compte alors que l’on aurait pas forcément engagé plus que ça la conversation au premier abord.

    et le pire je trouve, c’est les a priori négatifs systématiques qu’on peut donner sur certains parce qu’on a pas d’atomes particulièrement crochus avec eux. On a vite fait de transformer une mésentente en jugement de valeur !

    Après bien sûr, il faut être réaliste, on a pas toujours la possibilité d’approfondir les personnalités, il faut aussi utiliser son instinct mais bon, être conscient de ses limites.

    Moi mes premières impressions, ben, un coup j’ai raison, un coup j’ai tort en fait…

  • #34 Diripouf le 16 juin 2008 à 14 h 24 min

    Lisette, ben c’est personnel hein… SI je dis que mes mauvaises premieres impressions sont juste, c’est que j’ai de quoi etayer mon affirmation dans mon experience personnelle :)

    Ca n’a rien a voir avec le fait de « faire » mauvaise impression (style raconter une connerie, ou etre en retrait ou etc), c’est plus une espece de radar intuitif.

    Il m’est arrive plusieurs fois de ne pas pouvoir piffer des gens, alors que mes amis les aimaient bien. Ben quelques mois plus tard, les personne en question se sont revelees etre en effet soit pas cool du tout, soit sans interet soit pire…

  • #35 Hélène le 16 juin 2008 à 14 h 30 min

    Ah oui, je le précise parce que le commentaire de Diripouf « met le doig dessus », quand je parle de première impression il ne s’agit pas faire bonne ou mauvaise impression, mais de ce qu’on ressent instinctivement de qqn.

  • #36 porteverte le 16 juin 2008 à 14 h 30 min

    En y réfléchissant, je crois bien qu’il y a un truc avec la vue : comme je disais tout à l’heure, depuis peu j’ai une première impression souvent positive des gens alors qu’avant c’était plutôt le contraire.

    Je mettais ça au bénéfice de la maturité et d’une certaine acceptation de l’autre (empathie ?) alors que si ça se trouve, c’est juste ma vue qui baisse, en plus du reste ;-)

    Je ne vous remercie pas !

  • #37 Nicole le 16 juin 2008 à 14 h 34 min

    @Diripouf: là tu soulèves un autre problème, qui découle du billet d’Hélène. Enfin, moi, ça me fait penser à un autre « détail »: parfois tu as une bonne impression sur quelqu’un, tu crées une relation avec etc. Ca dure longtemps et un jour (après quelques semaines, mois ou années) cette personne te déçoit. Est-ce qu’on peut vraiment dire « j’aurais dû me méfier… je me suis trompée dans mon intuition… »? Est-ce qu’on ne revient pas à la question de l’évolution des relations (amoureuses, amicales…)?
    On ne peut pas vraiment juger la fin d’une relation, quelle qu’elle soit, sur une première impression, étant donné que pendant cette même relation, on a sû tirer le meilleur.
    Je sais pas si je m’exprime bien, mais bon… on parle du moyen-long terme, là.

  • #38 Rkine le 16 juin 2008 à 14 h 35 min

    Globulita je suis totalement d’accord avec ton dernier paragraphe! J’ajouterai que ceux qui ont l’éclat de rire systématique et qui « sont bien avec tout le monde » (qui mangent à tous les rateliers) sont les pires.
    Pour ma part, je n’ai pas du tout d’intuition et ne souhaite pas forcément en avoir. Il n’y a que des 1eres impressions, demandant tout juste à être approfondies…

  • #39 Lytanie le 16 juin 2008 à 14 h 36 min

    C’est rigolo car j’en parle souvent autour de moi,
    Je ne sais pas comment décrire ce que ma maman appelle mon « 6ème sens », celui de sentir si les gens que je rencontre sont bien ou s’ils vont m’apporter que des choses non souhaitables….!
    Ce n’est pas les lunettes car je suis myope et je les porte rarement, ni le regard, ni les habits, mais un peu de tout ça en même temps et surtout une attitude, une façon d’être qui me correspond ou ne me correspond pas!

  • #40 Tetelle le 16 juin 2008 à 14 h 37 min

    Oui bah pas évident finalement comme question. Je dirais que j’ai plus le nez fin au sujet des choses que des gens. Je sens très vite si je dois faire ou non telle ou telle chose. C’est très précis pour moi, si je ne le sens vraiment pas, personne ne pourra m’influencer à ce niveau… et trrrrrrrès souvent, je me dis après que j’ai vraiment bien fait.
    En ce qui concerne les gens, je suis assez intuitive mais bon… c’est très délicat et bien moins facile.
    Ceci dit, ma meilleure amie par exemple je l’ai sentie tout de suite (pas sous les pieds hein – ok c’est foireux) et bien, cela fait une quinzaine d’années qu’on se connait et qu’on s’adore (enfin j’espère), c’est un peu comme une tite soeur. Très honnetement on a du se prendre la tete 1 ou 2 fois (jveux pas que ca me porte la pouasse tout ca aaarrghh). Et là on a recemment décidé de prendre des cours de flamenco ensemble (olééé – asssaaaa).
    Quant à la tete de gens qui ne vous reviennent pas d’emblée, je comprends, je suis un peu comme ça. Mais c’est pas joli, joli, parce que moi-meme par exemple, je suis grande, j’étais timide, et dans mes plus jeunes années (par souci de coquetterie) je ne mettais pas mes lunettes alors que je suis complètement miro sans !
    Donc, résultat : un peu comme funanbuline, la grande avec son balai dans le c..l, qui çla raconte, dédaigneuse et hautaine, en ignorant tout le monde (meme pas vrai jvoyais rien d’abord !!!) je l’ai entendu, alors qu’en fait je suis une bonne fifille toute gentille (presque) et rigolote !!

  • #41 oliviachanteuse le 16 juin 2008 à 14 h 37 min

    En général c’est vrai,du moins en ce qui me concerne.A chaque fois que je n’ai pas écouté ma première intuition concernant quelqu’un,à chaque fois je me suis plantée…

  • #42 Tetelle le 16 juin 2008 à 14 h 46 min

    je réalise, en me relisant, que, une fois n’est pas coutume je m’égare un peu puisque je raconte ma vie et que tout le monde s’en fiche, n’importe quoi, je suis mdr ! Désolée… puis je me suis faite fiche de moi par ma soi-disant amie à ce propos – donc je rectifie je n’ai aucune intuition !!!!

  • #43 Hélène le 16 juin 2008 à 14 h 48 min

    Si tu t’exprimes bien Nicole je comprends ce que tu veux dire et la subtilité en est très inétressante.

    Rkine c’est bizarre de souhaiter ne pas avoir d’intuition : c’est la première fois que j’entends ça ;-)

    Tetelle c’est marrant ce que tu dis : moi aussi pour les choses, les actions, les évènements, j’ai une intuition quasi infaillible ! Alors que pour les gens, que dalle ;-)

  • #44 Baboux le 16 juin 2008 à 14 h 50 min

    Ouh la, elle est dure ta question pour un lundi !!! J’avoue que je n’en sais rien. Mais je trouve la photo super jolie.

  • #45 Lisette le 16 juin 2008 à 14 h 58 min

    Diripouf, je comprends ce que tu veux dire… je t’accuse pas de juger les gens sur une première impression, comme je disais, je préfère les gens qui admettent qu’ils ont une première impression. On va pas non plus se forcer à être ami avec qqn qui nous inspire pas sous prétexte qu’il faut pas se fier à la première impression!
    Tu dis que tu as des exemples pour étayer : j’en suis sûre, mais tu n’as pas aussi quelques exemples inverses, de personnes qui t’ont agréablement surprises, même si c’est moins fréquent?

    Lytanie, ça m’amuse ton histoire de 6è sens. Moi aussi je suis myope, lol. Mais quand j’étais petite, mes parents déménagaient souvent, très souvent. Donc j’étais souvent la petite nouvelle à l’école, obligée de me faire des nouveaux amis, parce que les gosses ni les ados ne viennent pas vers les nouveaux facilement. En plus j’étais très timide, donc quand j’avais trouvé un groupe de nanas pour jouer à l’élastique pendant la récré (quelle horreur, qu’est-ce que ça me gonflait ça alors), ben je changeais pas de groupe. Le problème c’est que si en début d’année tu choisis les gens un peu fragiles, un peu collants, un peu pas drôles, un peu pas fiables… ben tu te retrouves rapidement le bec dans l’eau, avec plus d’amis, super année.
    Donc, question de survie, j’ai appris à repérer des choses dans le regard, dans la façon d’être, dans la communication non verbale, dans la façon de s’exprimer, le ton de la voix et le regard. Ce que je repère notamment, ce sont les failles. Les gens qui sont un peu plus fragiles que les autres, et éventuellement qui cherchent à le cacher. Ceux sur qui tu ne peux pas trop compter. Je suis sûre que chacun, en fonction de son histoire, a appris à repérer tel ou tel type de personnalité… selon sa propre nécessité. Non?

  • #46 Véro la Bisontine le 16 juin 2008 à 15 h 09 min

    Je ne sais pas si c’est l’expérience avec les années ou quoi, mais il me semble être plus intuitive qu’avant..
    Peut être que je me connais davantage, et qu’au premier contact avec une personne, je sens mieux si le feeling passe…j’avais tendance, par le passé, il me semble, tendance à faire confiance rapidement, loin de moi était l’idée que la personne pouvait avoir une once d’inhumanité…
    Alors maintenant, je laisse un peu plus les choses se faire, avant d’avoir une opinion plus tranchée…en fait je crois que je « teste » les personnes, ne voyez aucune manipulation de ma part, mais j’ai envie de savoir ce qu’elles ont dans le ventre avant de donner ma confiance…
    Mais souvent, faut bien le reconnaitre, je rejoins Diripouf, la 1ere impression, si elle est mauvaise, se confirmera…
    Et puis je crois que les premières impressions, quelles qu’elles soient, peuvent se réveler foireuses, mais à mon avis, plus par évolution de la personne (nous ou elle)…au fur et à mesure de la relation…

  • #47 Brigadoune le 16 juin 2008 à 15 h 15 min

    moi j’ai surtout la sensation que la règle, en matière de première impression, c’est justement qu’il n’y a pas de règle. L’important reste de ne pas trop se fier à ce qui nous passe par la tête au premier contact car cela peut s’avérer néfaste pour la suite (que le ressenti ait été positif ou négatif). Laissons sa chance au produit. Ou pas.

  • #48 beecoz le 16 juin 2008 à 15 h 16 min

    Je préfère être dans l’observation que dans l’intuition. Soyons honnête, les mauvais feelings sont très relatifs et parfois mesquins (qui n’a jamais pris en grippe une fille très jolie par exemple ?). Du coup, on rationalise la chose (ce qui est paradoxal !) en dégainant notre fameux instinct (« je la sens pas la pétasse avec son slim taille zéro »).
    Donc, si une personne suscite en mois un doute, j’attends de la connaître un peu mieux. Et j’espère que la réciproque est vraie : on a passé le cap de la maternelle et de ses « t’es pas ma copine » destructeurs !
    En revanche, là où je me fie à mes sens, voire où je les aiguise, c’est lorsque ma sécurité entre en jeu. Là, j’assume ma parano si elle m’assure de ne pas tomber dans de sales histoires.

  • #49 Rkine le 16 juin 2008 à 15 h 22 min

    En fait, je ne souhaite pas vraiment avoir de l’intuition car pour moi c’est un leurre. C’est l’idée qu’on pourrait percevoir l’autre « rapidement » , et dans sa globalité, alors que c’est tellement plus compliqué que ça. Donc double leurre. Moi dans ce domaine, suis contre la rapidité et l’empressement.
    Il y a tellement d’éléments qui parasitent la perception de l’autre (à commencer par soi d’ailleurs en 1er lieu!) que ça me parait complètement illusoire.

  • #50 Hélène le 16 juin 2008 à 15 h 25 min

    « Laissons sa chance au produit. Ou pas. » : ;-)))

    Hm Rkine, je comprends mieux ce que tu veux dire.

    Perso j’aimerais mieux avoir plus d’intuition, parce que je suis complètement gourdasse et j’ai tendance à trouver tout le monde génial. Alors qu’en fait, non, et je me prends des râteaux sévères ;-)

  • #51 Diripouf le 16 juin 2008 à 15 h 30 min

    Lisette, des gens qui m’ont agreablemens surpris apres ce « rejet » epidermique initial ? Honnetement, non… Mais ca m’arrive assez rarement hein ! (une petite dizaine de personnes dans tout ma vie – 26 ans donc).

    Par contre dans l’autre sens, oui ! Des gens qui me decoivent tres fort apres une premiere impression plutot bonne. Mais par contre (en bonne corse – arf) je suis tres rancuniere.

    Une fois qu’on ma decue (serieusement, je veux dire, pas « Roh tu m’as pose un lapin » ou « T’as aime ce film ? Mais quel gout de chiottes »), c’est fini, je ne pardonne (quasi) jamais.

  • #52 Marie le 16 juin 2008 à 15 h 35 min

    Perso j’essaye de ne pas me fier à ma première impression, il vaut mieux d’ailleur, je me plante assez souvent.
    En général, je fais le tri ensuite. Un petit test humour. Mais attention pas quelque chose de trop marqué, un truc grand public, qui ratisse large.
    Donc même pour une pas-myope comme moi, la première impression j’évite de rester dessus.

  • #53 Rkine le 16 juin 2008 à 15 h 39 min

    Hélène Moi je dis Vive les rateaux! Rien de tel pour cultiver son jardin:)! Je pense qu’il faut se prendre des bonnes claques de façon à SE fixer des limites dans la façon d’appréhender l’autre. Parfois, au tout début, on s’échauffe, on s’échauffe tout à la découverte de l’autre, c’est le coup de foudre quoi! Le problème, c’est qu’on en oublie les petits signaux d’alerte.
    Je me dis a priori que tout le monde est bien et j’essaie, je dis bien j’essaie, de poursuivre une relation sous cet éclairage. Après au fil du temps, tu découvres que la personne ne tient pas la route et tu passes dès lors la tienne. Dans l’histoire, tu peux y laisser des plumes mais au moins tu auras donné des chances à cette relation. L’intuition empêche cet approfondissement (quand elle est mauvaise bien sûr!).

  • #54 glamazone le 16 juin 2008 à 15 h 43 min

    J’approuve ma chère, quand la première impression est mauvaise c’est souvent justifié mais de temps à autre cela nous réserve encore de belles surprises…

  • #55 Cécile de Brest le 16 juin 2008 à 15 h 47 min

    Je suis plutôt en accord avec mes premières impressions de manière générale (sauf une fois où je me suis dit cette fille est complètement toquée, je ne pourrais jamais m’entendre avec elle alors qu’aujourd’hui, c’est une super copine).

    Ma première impression, surtout quand elle est mauvaise se confirme souvent. Notamment dans le domaine du travail :je cerne assez bien mes élèves mais aussi mes collègues et je repère le/la casse-pied du premier coup.
    Mais ce n’est pas pour autant que j’arrive à m’en défaire, je suis toujours la bonne poire de service qui ne sait pas dire non, mais c’est un autre sujet !

  • #56 Cécile de Brest le 16 juin 2008 à 15 h 59 min

    @ Nicole : c’est vrai que ce que tu dis est intéressant…
    Toute une relation ne peut pas être basée sur une première impression. Nous pouvons très bien « accrocher » avec une personne avoir une amitié de 20 ans et être déçue un jour. Ce n’est pas pour autant que notre première impression peut être remise en cause.
    Pour expliquer ça il faut prendre en compte l’évolution de la relation et des deux personnes impliquées…

    Quand j’y réfléchis, je n’ai été déçue par une amie (de 20 ans justement !) qu’une fois (et heureusement parce que ce n’est pas très agréable).

    Je pense que cette phrase de Coco Chanel s’applique surtout aux relations plus qu’aux amitiés (j’imagine qu’on ne construit pas une amitié avec quelqu’un qui nous fait une mauvaise impression)

    Voilà, je vous rappelle que c’était l’épreuve de philo du bac aujourd’hui, merci de m’avoir laissé disserter de façon absolument stérile ;-)))))

  • #57 Lisette le 16 juin 2008 à 16 h 04 min

    Ha ha, Rkine, en même temps, si tu apprends de tes rateaux, tu as bien de la chance. Perso, j’ai beau voir le panneau dans lequel je fonce, je m’y explose la gueule à tous les coups. Limite si j’accèlère pas tu vois. Pourtant, vu le nombre de cocards et l’état de mon squelette suite à tous ces carambolages… je continue, vaille que vaille. oui, bon, Cécile de Brest, on peut dire « poire de service », mais je préfère la métaphore de l’accident, ça fait un peu aventurier :)
    Diripouf : oh la la… je sens qu’effectivement il t’est arrivé d’être très très déçue par des gens. C’est triste… et s’ils t’ont fait tant de mal, ben tu fais bien de leur en vouloir autant, et d’apprendre à t’en protéger.

  • #58 Diripouf le 16 juin 2008 à 16 h 09 min

    Lisette, je ne leur en souhaite pas du tout autant, attention !

    Seulement, je ne veux *plus* en entendre parler. Le plan « de l’eau a coule sous les ponts », c’est pas pour moi :-D

  • #59 coxynell le 16 juin 2008 à 16 h 15 min

    Cécile de Brest > c’est clair je pense qu’on aura toutes une note pourrie au bac hélène aujourd’hui ;-) mais c’est pas grave, c’est bien connu, le bac ça sert à rien (sauf si on ne l’a pas).
    Marilou > je ne parlais pas de mon chéri!! C’est juste mon ami le plus cher!! Je l’aime, mais pas d’amour sexuel tu vois, entre nous c’est pur et non charnel… Voilà, c’était mon paragraphe sur le thème du « ch » ;-)

  • #60 dola le 16 juin 2008 à 16 h 17 min

    Je suis plutôt instinctive dans mes relations, j’ai eu 2 fois en amitié de vrais coup de foudre/ coups de cœur. Dès le premier regard, j’ai su qu’il allait se passer quelque chose entre ces personnes et moi. Les années passent et c’est d’eux dont je me sens le plus proche.
    Le problème, c’est que mes intuitions sont tellement du niveau du ressenti profond que ce serait presque du « délit de sale gueule » , alors comme je suis bien élevée et que je trouve que tout le monde a le droit à une chance, je me force à être aimable avec les gens qui ne me reviennent pas.
    Souvent cette impression passe puis se confirme à nouveau au détour d’un évènement de la vie. Mais comme j’ai gardé au fond de moi cette première impression, je ne me suis pas réellement attachée, je n’éprouve pas de déception ( celle-ci étant souvent à la hauteur des attentes).
    Je sais aussi que parfois on peut se sentir de grandes affinités avec quelqu’un croisé comme ça et parfois les chemins de la vie, nous ramène l’une à l’autre ou non. Mais je ne force pas les choses.

  • #61 Karine de Paris le 16 juin 2008 à 16 h 28 min

    Je suis tout comme toi, je ne vois rien de rien…complétement aveugle !!! ;o)
    et après ca joue de vilains tours….

  • #62 ze courlis le 16 juin 2008 à 16 h 33 min

    @ dola : je me sens proche de ta manière dont tu appréhendes les rencontres, chez moi, c’est exactement ça.

  • #63 Marnie le 16 juin 2008 à 16 h 45 min

    Quand je fais de nouvelles rencontres je suis incapable de sentir les gens. Je suis d’un naturel confiant et donc je prete de bons sentiments et bim retour à la réalité qui fait mal.
    Par contre je suis assez infaillible quand il s’agit de juger une personne qui ne me touche pas directement. Euh je suis pas claire, par exemple l’ex-copain de ma meilleure amie : j’ai tout de suite senti qu’ils n’étaient pas fait pour être ensemble, que ça ne marcherai pas, qu’elle était beaucoup trop bien pour lui. Cette situation m’est arrivée plusieurs fois. Le problème est que c’est dur à faire comprendre à ses amies.
    Pour revenir au sujet clairement : je pense qu’il est plus facile de sentir les gens quand on est un observateur extérieur et qu’on « interagit » pas directement. On peut être plus objective que lorsqu’on est impliquée

  • #64 dola le 16 juin 2008 à 16 h 54 min

    Je reviens aussi pour dire que je suis souvent très lucide sur les gens, l’extraordinaire feeling que je peux avoir quelqu’un ne m’empêche pas de voir ses défauts ou ses points faibles, c’est juste que quand cette personne est dans la pièce, je suis bien comme s’il y avait quelque chose dans l’air. Même le silence est différent, non pas gêné ou pesant, juste un moment entre parenthèse. Je sens que c’est un peu difficile à expliquer…

  • #65 Véro la Bisontine le 16 juin 2008 à 16 h 58 min

    @ dola :t’inquiète, j’ai tout bien saisi, moi…

  • #66 lolette le 16 juin 2008 à 17 h 02 min

    Mes premières impressions négatives sont souvent fausses ! Par contre, j’ai un petit truc pour « affiner » mais premières impressions : je regarde les chaussures de la personne ! Et là, je ne me trompe pas souvent !! Pour moi, c’est un genre de « test d’entrée ». Cela parait peut-être bête pour certaines d’entre-vous.
    Hélène, à quand la mosaïque de shoes, ;-)) !

  • #67 Nadula le 16 juin 2008 à 17 h 05 min

    Moi, je pense avoir une bonne intuition, à chaque fois que je n’ai pas « senti » quelqu’un, il s’est avéré que cette personne n’avait pas un bon fond, donc je me fie à mon instinct, après ce n’est pas un automatisme je laisse le temps faire et le temps me dit si j’ai raison ou pas ;)

    ps: Hélène, heureusement que tu précise qu’il n’y a aucun message subliminal dans ce post car les filles ça a tendance à être parano :))

  • #68 sophie202 le 16 juin 2008 à 17 h 05 min

    @ Coxynell: En fait, j’ai de l’intuition, mais j’ai aussi une candeur exceptionnelle (d’autres diront que je suis idiote, mais bon, c’est une autre histoire, mon monde à moi est sûrement plus beau que le leur!) et une grande foi en l’humanité.

    Tout pareil…

    J’ai aussi un truc bizarre, j’ai parfois eu des coups de foudres humains pour des gens alors que la première impression qu’ils me faisaient était pleine de leurs défauts, donc globalement négative, mais coup de foudre tout de même…

    Sincèrement je crois aussi que je ne « voit » pas les gens, en tout cas je ne cherche pas à les cerner. Je de toutes façon je suis assez d’avis de vivre les choses qu’il y a à vivre, les mauvaises surprises ont finira bien par les avoir assez tôt… ;-)

  • #69 dola le 16 juin 2008 à 17 h 12 min

    Je suis en train de réaliser suite à ce post à caractère philosophique ( et donc de circonstance) que j’ai dans ma mémoire la première image des gens qui comptent encore pour moi à ce jour ( je revois leurs habits, le temps qu’il faisait, le lieu, le moment dans la journée tout est net dans ma mémoire) . On me dit souvent que je suis très observatrice et que rien n’échappe à mon regard ( mes collègues me taquinent avec ça, je remarque le moindre changement..)
    Est-ce que tout est lié ? je m’interroge, c’est grave docteur ?

    @ Véro : merci :-))

    @ Zabelle , coucou , on s’est rencontré à ma première soirée troc, je me souviens bien toi et de ta fille.

  • #70 Rkine le 16 juin 2008 à 17 h 15 min

    Dola Ton instinct ne t’a jamais trompée?

  • #71 Véro la Bisontine le 16 juin 2008 à 17 h 18 min

    @ dola : moi aussi, j’ai une mémoire d’éléphant…et il m’arrive souvent quand je pense aux personnes chères à mon coeur, de les « resituer » dans un certain contexte…
    Et quand je suis déçue, il m’arrive même de ne plus aimer un endroit, une chanson, un restau…etc…comme si je ne prenais pas de détachement…
    Moi aussi, je me dis, c’est grave docteur??
    On peut aller consulter ensemble, histoire d’avoir un prix!!! :)

  • #72 Turquoise le 16 juin 2008 à 17 h 26 min

    Exactement comme Dola ! et pourtant, ma mère – hyper méfiante et négative de nature – m’a seriné pendant toute mon enfance et mon adolescence que j’étais « naïve », « gobe-mouches  » et que je me ferais avoir toute ma vie … alors j’ai pris le contrepied de ses leçons, j’ai misé sur la confiance et voté Bisounours ; j’ai ramassé quelques râteaux, certes, mais j’ai des amis en or …
    Un autre élément qui compte pour la miro incurable que je suis, c’est la voix . Il m’est arrivé d’avoir des contacts au téléphone avec des gens qui m’attiraient ou me rebutaient immédiatement, et de ne pas être surprise du tout en les rencontrant …

  • #73 Véro la Bisontine le 16 juin 2008 à 17 h 33 min

    @ Turquoise : tout à fait d’accord avec toi…la voix est un très bon révélateur…et même au delà de la voix en elle même, ce sont les intonations, la cadence des mots, etc..
    On entend même les gens sourire au téléphone….
    Comment ça, j’ai des hallucinations??? :)

  • #74 dola le 16 juin 2008 à 17 h 35 min

    @ Rkine : je n’ai jamais eu de déceptions amicales, au final les gens à qui j’avais fait confiance ne m’ont pas trahi.
    Et une fois j’ai eu une (très) bonne surprise ( ce qui explique que comme je disais plus haut, je ne ferme pas les portes..au cas où).
    Et surtout je ne confond pas feeling et aveuglement :-)). J’ai confiance ou pas dans certaines personnes mais je fais en sorte que cela n’interfère pas à tout bout de champ : les voisins, les autres parents d’élève etc.
    Dans le milieu professionnel, je mets de côté mon instinct et n’essaie de voir que les compétences professionnelles dépouillées de l’affect, sinon on ne s’en sort pas.
    Je ne suis pas au boulot pour avoir des amis, j’en ai ailleurs, c’est arrivé déjà bien sûr mais on se serait rencontrés n’importe où cela aurait été pareil .

  • #75 quietlaugh le 16 juin 2008 à 17 h 38 min

    Ah… Turquoise et Vero la bisontine….
    La voix… Ca me rappelle un monsieur qui travaillais avec mon pere et qui avait une voix superbe…. J’ai ete hyper decue quand je l’ai rencontre, il avais bien 30 ans de plus que sa voix et il ressemblait a un nain de jardin. Mais quelle voix.

    Heu, oui on entend les gens sourire au telephone. C’est d’ailleurs un des trucs qu’on vous force a faire quand vous repondez au telephone professionellement…

  • #76 Parvati le 16 juin 2008 à 17 h 38 min

    On peut dire que quand je rencontre quelqu’un j’ai 2 sortes de 1ères impressions.
    La première, celle dont on cause. C’est une sorte de radar qui me dit « trop cool cette personne je l’adore déjà » ou « attention danger cet type/cette fille n’est pas clair ». (cette intuition est très forte chez moi et me saute à la figure)

    La 2ème 1ère impression (je sais pas si je suis très claire là) c’est l’allure des gens, la manière de se tenir, le look avec tous les petits détails sue ça sous-entend.
    Parfois ces impressions sont contradictoires, elle n’ont de toutes façons rien à voir.

    Il m’est arrivé parmi les gens rencontrés au boulot que mon radar me dise non, je suis bien obligée d’aller au-delà de cette 1ère impression si je dois cotoyer cette personne tous les jours. J’essaie de me raccrocher à ses qualités et de me remettre en question. Mais cette personne là ne pourra pas devenir un(e) ami(e).

    Ouf, c’est long tout ça !

  • #77 dola le 16 juin 2008 à 17 h 40 min

    @rhikne , on ne parle pas des hommes comme convenu :-)))

  • #78 Turquoise le 16 juin 2008 à 17 h 52 min

    … En plus, les gens jeunes me paraissent souvent plus sympa au premier abord : je les trouve plus agréables à regarder que ceux de mon âge, plus vifs, plus créatifs , plus drôles … donc j’ai tendance à sympathiser facilement avec eux, même si, du coup, je me retrouve dans le rôle de Mamie Nova !
    En tout cas, avec mes ados d’élèves, ça marche en général très bien …

  • #79 Véro la Bisontine le 16 juin 2008 à 17 h 54 min

    @ Turquoise : comment veux-tu qu’avec le ton de tes post, on te prenne ici pour Mamie Nova!
    C’est pas possible!

  • #80 Rkine le 16 juin 2008 à 17 h 59 min

    @dola En te lisant, mon 1er réflexe a été de te dire : tu as bien de la chance de ne pas avoir été déçue! En te relisant, je m’aperçois que la chance n’a visiblement rien à voir là dedans.
    Ce mélange d’instinct et de raison dans les rapports est super intéressant.
    Et non on ne parlait des hommes!:) C’est une autre histoire:)

  • #81 emmanuelle h le 16 juin 2008 à 19 h 01 min

    j’adore cette citation, je l’ai illico recopiée du reste !
    comme bcp, si ma première impression est mauvaise, elle est en général justifiée…
    disons que sans être spécialement intuitive et psychologue, je suis assez méfiante et prends mon temps avant de m’attacher aux gens, j’observe longuement avant de formuler une opinion…ou pas, la première impression peut être fulgurante.

  • #82 Mouniou le 16 juin 2008 à 19 h 05 min

    Si l’on parle de relations de 20 ans, c’est encore tout autre chose que la 1° impression et ce qui en découle disons dans les quelques mois suivant.
    Car on peut très bien, bonne ou mauvaise impression de départ, s’entendre encore ou beaucoup moins 20 ans après. Il y a l’évolution de la vie, de chacun dans sa propre vie ; et cela modifie le caractère. Laissant ressortir ou épanouissant certaines tendances ou réactions néfastes ; ou au contraire bonifier la personne.

    Il y a aussi les intérêts de chacun (e) qui changent quelquefois, éloignant les anciennes amies.

    Etant une vieille dame, j’ai des amies de très longues dates : 50 ans d’amitié !!!!!!!!!!!!! (On s’y est prises tôt). Chez l’une est né une ambivalence qui m’insupporte. Ou, ne voyant pas plus loin que le bout de mon nez, je n’avais rien vu…..avant ces dernières années.
    L’autre, m’apporte énormément, et j’ai le sourire au lèvres de nous voir encore côte à côte, alors que nous devenons vieilles – (nous qui faisions du stop ensemble à 18 ans en Italie) – . ça m’attendrit vraiment !

  • #83 Lène le 16 juin 2008 à 19 h 11 min

    En fait, le problème avec les premières impressions, c’est qu’elles sont très subjectives. Exemple: on peut avoir une première impression très négative de quelqu’un puis se rendre compte que finalement cette personne est quelqu’un de très bien mais qui ne nous correspond tout de même pas. Je ne sais pas si je suis claire mais moi il m’arrive souvent de me dire que j’aurais dû me fier à ma première impression, non pas parce qu’elle était bonne dans l’absolu mais parce qu’à moi cette personne ne me convient pas… C’est peut-être évident ce que je dis.
    Je sais que les gens me pensent souvent froide parce que je suis réservée et changent ensuite d’opinion. On me dit souvent aussi: « Toi je t’aurais donné le bon dieu sans confession » alors qu’en fait chui pas plus gentille ou naïve qu’une autre (ni moins).
    Peut-être que les premières impressions que nous avons des gens dépendent aussi de notre caractère…

  • #84 dola le 16 juin 2008 à 19 h 34 min

    @rkine : ma mère est de la catégorie des naïves qui trouve toujours des excuses au gens ! ça m’exaspérait plus jeune :-)))
    Je ne voulais pas être comme elle, c’est peut-être une réaction qui sait ?
    PS :désolé d’avoir écorchée ton pseudo

    Et je rejoins Mouniou, je ne range pas dans la catégorire « instinct » les relations qui évoluent, c’est la vie et quand ça arrive je le prends avec philosophie.
    ça ne veut pas forcément dire qu’on s’est trompé mais juste qu’on a plus rien à se dire.

  • #85 Turquoise le 16 juin 2008 à 19 h 36 min

    @Lène : c’est vrai que certaines personnes qui parlent peu et restent dans leur coin m’intimident beaucoup … alors qu’en fait , souvent, c’est parce qu’elles sont timides elles-mêmes qu’elles me bloquent … je sais bien que c’est idiot, mais je n’ose pas aller leur parler la première . Du coup, les gens avec qui je me lie sont souvent extravertis : j’ai des copines méditerranéennes ou Sud-Américaines, c’est un vrai plaisir, elles extériorisent tous leurs sentiments, je n’ai pas à essayer de déchiffrer ce qu’elles peuvent bien penser …
    @ Véro la Bisontine : si ça se trouve, Mamie Nova, sortie de ses yaourts, c’est une rigolote !

  • #86 asiachat le 16 juin 2008 à 19 h 39 min

    J’ai beaucoup de mal avec les 1ères impressions, étant assez naïve, j’ai pris pas mal de tôles, à une certaine époque, car je flashais un peu trop vite sur des gens brillants, qui m’impressionnaient. Ca m’a rendue un peu parano, maintenant j’ai un peu la démarche inverse,je me méfie de mes intuitions !

  • #87 Stella le 16 juin 2008 à 19 h 46 min

    Oh la la! Je suis nulle pour tout ce qui concerne les premières impressions. Je serais en face d’un terroriste et je pourrais le trouver adorable!
    Non sérieusement je ne me fie jamais aux premières impressions , en tout acs pas aux miennes, mais par contre je ressens quand quelqu’un ne m’aime pas ( quand quelq’un me jette des regards noirs et me dévisage de la tête aux pieds je me doute que cette personne n’a pas envie d’élever les cochons avec moi)!

  • #88 Nicole le 16 juin 2008 à 19 h 50 min

    @Turquoise: je me retrouve beaucoup dans ce qu tu dis… Et en ce qui me concerne, c’est très très très souvent sincère (sauf cas exceptionnel, mais on est toutes un peu comme ça… non?). Ce qui me diffère à 100% du style « américain » (n’y voyez pas de péjoratif, c’est une constatation culturelle personnelle), qui est copain avec tout le monde genre « quand tu viens aux States tu restes chez moi », mais une fois que tu veux y aller, impossible de trouver le mail de la personne et, évidemment, elle ne t’a jamais donné son téléphone… Mais bon, on a aussi besoin de relations « superficielles » pour le quootidien, n’est-ce pas?
    Perso, souvent les gens me jugent (hativement??) trop expansive ou naive (bizarrement, jamais « timide »…:-D). J’aime être moi-même, je n’aime pas trop changer mon caractère pour m’adapter à une situation, même si forcément ça doit arriver quelques fois. Quand j’ai du plaisir à voir/parler avec quelqu’un, je le dis (c’est donc sincère). Si je n’aime pas ou que je m’en fous, je ne dis rien…. Je laisse « la chance au produit » :-)

  • #89 Hélène le 16 juin 2008 à 19 h 56 min

    Diripouf (51) nous sommes faites pour nous entendre (ou nous détester, ça va dépendre de notre humeur ce jour-là ;-)))

    Rkine (53) je crains de ne pas être d’accord, je me serais bien passée de ces râteaux-là, qui ne m’ont pas empêchée, par ailleurs, de me faire de vraies amies autre part… mais les râteaux n’ont pas débouché sur grand chose, pour moi, à part de la méfiance, ce que je n’aime pas.

    Cécile de Brest (55) ne fait je me retrouve dans ce que tu dis : je crois que quand ma première impression est mauvaise, mon intuition est bonne, en revanche quand ma première impression est bonne, il peut y avoir n’importe quoi derrière ;-))

    Lisette (57) je suis comme toi, mes râteaux ne m’apprenent rien ;-)

    Marnie (63) tu as hyper raison : si on n’est pas impliquée affectivement, on sent bien mieux les gens.

    dola (64) je comprends aussi ce que tu dis ;-) Je pense que tu es très très intuitive, tu as de la chance !
    En fait tu es une personne hyper solide affectivment, je pense, et c’est ce qui te donne la possibilité d’avoir un rapport saint aux autres (je dit pas que vous êtes malsaines le girls, je me réfère à moi-même ;-).

    lolette (66) c’est délirant ton truc de chaussures !! Tu vois si qqn est une personne bien ou un salaud juste en regardant ses pompes ??? ;-)

    Nadula (67) je sais, je suis moi-même très parano ;-)) (tu crois que c’est un truc féminin ? c’est hyper intéressant, j’avais jamais vu ça sous cet angle !)

    Turquoise (72) yesss ! La voix est un marqueur super important de la psychologie de l’autre ! Les gens dont la voix est un peu étranglée, retenue, comme serrée dans la gorge, je ne m’entends jamais complètement avec eux ;-)
    Et pour Mamie Nova je dis comme Véro, tsss, aucune chance ;-)))
    Surtout que moi je t’ai vue en vrai, ben si Mamie Nova éait aussi belle, je mangerais plus de yaourts, je peux te dire ;-)

    emmanuelle h (81) le problème quand la première impression est fulgurante, c’est comme en amour, on peut se gourer à mort (sa race, tiens, même) ;-))

    Mouniou (82) tu parles là d’une évolution – magnifique – de l’amitié, on est loin de la première impression (et ça fait envie !)

    Lène (83) ce que tu dis me semble super intéressant : c’est vrai qu’on peut avoir une mauvaise impression sur qqn parce que fondamentalement il ne colle pas avec notre personnalité, pas parce que c’est qqn de mauvais ou dieu sait quoi.

    Turquoise (85) c’est bien connu, les timides intimident ;-) (je suis comme toi, tout pareil ;-)

    asiachat (86) je suis (un tout petit peu) en train de devenir comme toi, et je vois ça comme une bénédiciton, après tous mes emballements tôlesques ;-))

    Stella (87) je pense qu’on n’a pas besoin d’aller jusque là pour sentir que qqn ne nous aime pas : il suffit qu’il ne nous regarde pas quand on lui parle, ça c’est juste atroce ; j’ai le souvenir d’une connnaissance qui avait fait subir ce traitement à une amie chère, je l’aurais mordue (la connaissance, donc) ;-))

    Nicole (88) je suis un peu comem toi aussi : j’ai tendance à dire aux gens quand ils me plaisent, en toute naïveté ;-) (mais je me dis que c’est plutôt positif, même si ça débouche sur des râteaux une fois sur trois ;-))

  • #90 Turquoise le 16 juin 2008 à 20 h 00 min

    @Nicole : je crois que dans toutes les relations, c’est très important de DIRE les choses, d’exprimer ce qu’on ressent … je me souviens d’une proche qui m’envoyait continuellement des vannes assez caustiques qui me fichaient le moral à zéro … jusqu’au jour où j’ai réussi à lui dire simplement » ce que tu viens de me dire me fait de la peine  » … elle a eu l’air stupéfaite … et ne m’a plus jamais balancé de vacheries !

  • #91 Stéphanie (mais une autre) le 16 juin 2008 à 20 h 10 min

    Ca me touche ce que tu dis Turquoise, hier quelqu’un de très cher m’a fait sangloter tout l’après-midi en voulant faire de l’humour qui à cause de facteurs x et zygrecs a tapé juste là où c’est même pas à vif, c’est… pire :-)
    Je n’ai pas réussi à lui dire à quel point elle m’avait fait du mal parce que c’est une des personnes que j’aime le plus au monde, et qu’elle ne souhaite que mon bonheur.
    Je pense lui dire quand l’effet sera retombé, juste pour que ça ne recommence pas (et ne pas avoir à me mordre au sang pour lui hurler de se taire) aaah les relations zhumaines :-)

    Pour revenir plus au sujet initial, moi je suis dans le genre qu’on a décrit comme manipulateur malsain (:-D) je parle beaucoup, je m’intègre vite dans un groupe, j’essaie d’éviter les gens qui visiblement ne m’apprécient pas, mais par contre j’ai beaucoup de mal quand je suis seule avec quelqu’un qui visiblement me trouve chiante/inintéressante/barbante et cela au premier abord, je me sens agressée sans avoir rien fait et je me retrouve à regarder mes chaussures…

  • #92 Nicole le 16 juin 2008 à 20 h 10 min

    @Hélène et Turquoise: oui, c’est justement pour ça que je préfère être honnête et sincère avec les gens: s’ils doivent me « juger », autant que ce soit pour ce que je suis réellement… sinon, on peut vraiment passer à côté d’une amitié/relation… De la même façon, les gens qui ne m’aiment pas (il doit en avoir au moins autant que ceux qui m’aiment bien, je pense… voire plus! :-)) « jugent » sur mon vrai « moi ». N’émpeche que parfois leurs premiers jugement (elle est trop « expansive », certainement une fille superficielle qui n’en vaut pas la peine) s’avère faux…
    La balle joue sur les deux camps!

  • #93 Lylou le 16 juin 2008 à 20 h 13 min

    Je suis très intuitive et je ne me trompe jamais sur mes impressions.Je sens les gens à travers la raideur de leur cou, leur sourire crispé ou au contraire la douceur de leur regard. je maintiens toujours une réserve dans le cas où je me trompe mais il s’avère que je ne me trompe jamais.

  • #94 Nicole le 16 juin 2008 à 20 h 13 min

    PS: en me relisant, je me dis que ça peut paraitre hyper prétencieux, ce que je dis… mais c’est une partie du résultat de 2 ans de « travail » ;-)

  • #95 Hélène le 16 juin 2008 à 20 h 15 min

    Stéphanie (mais une autre) je pense que tu n’es ni manipulatrice ni malsaine : tu as juste besoin que les gens t’aiment, ce qui est très humain !

    Nicole en même temps ce qui est bien quand on est comme ça, c’est que ça fait un super tri sélectif ;-) Ne restent que les gens qui en valent la peine (et/ou sont compatibles avec toi).
    Et ça ne me semble absolument pas prétentieux ;-)

  • #96 Nicole le 16 juin 2008 à 20 h 23 min

    Oui, c’est vrai. Je suis toute à fesse d’accord :-)

  • #97 Hélène le 16 juin 2008 à 20 h 26 min

    Uhhh, surveille ton français, quand même !! (maiiiis oui je déconne ;-)))

  • #98 Nicole le 16 juin 2008 à 20 h 30 min

    ahh oui, parce que j’ai oublié de dire que je suis HYPER sensible et susceptible… :-DDD

  • #99 viobulle le 16 juin 2008 à 20 h 32 min

    Hélène,

    Je trouve qu’il faut distinguer deux choses:
    une qui dépend de nous, c’est à dire l’apparence, la tenue, le maquillage, qui est ce que j’appelerais la facette de nous qu’on veut bien montrer aux autres, celle par laquelle on sait qu’on peut etre jugée mais en meme temps elle nous correspond alors on s’en fiche, non?

    et puis la seconde choses, celle qui ne dépend pas vraiment de nous, c’est le Métalangage, le langage corporel, la façon dont on regarde, dont on bouge les mains, comment est positionné le corps, etc, je suis persuadée que le sentiment de sympathie ou d’antipathie vient du fait que l’on se reconnait (ou pas ) en l’autre.
    c’est une partie de nous meme que l’on voit à travers ses gestes, un truc familier (ça peut etre aussi le fait de reconnnaitre non pas forcement soi meme, mais aussi un ami, un parent..)
    c’est vraiment ça pour moi ce qui définit la premiere impression.

    on peut tre bien voir une fille qui fait la gueule dans le metro et la trouver quand meme attirante et sympathique parcequ’elle a le meme regard que notre copine chacha par exemple.

    gros bisous

    viobulle

  • #100 Hélène le 16 juin 2008 à 20 h 36 min

    Nicole je l’aurais parié, étonnant non ? ;-))

    viobulle ce que tu dis est très intéressant, et je suis d’accord avec toi : on aime spontanément ce qui nous ressemble ou nous rappelle une personne aimée.

  • #101 Stéphanie (mais une autre) le 16 juin 2008 à 20 h 42 min

    Merci Hélène ! Juste que parfois on me reproche d’être charismatique parce que du coup les gens me filent volontiers un coup de main (j’ai conscience que par internet ça passe peut-être pas, mais j’ai un certain charisme « en vrai »), en même temps les gens sont souvent plus sympas quand on leur demande gentiment (souvent, pas toujours).

    Il me semble avoir remarqué qu’on plaît à certaines catégories de personnes, mon frère fait tomber les cinquantenaires par exemple (il tient ça de son père, ça ravit ma mère qui n’a pas de concurrence :-)) oui parce que du coup mon père c’est plutôt les 70-75 qui fondent pour lui)
    (En passant je t’ai envoyé un mail concernant tu sais quoi hihi :-))

  • #102 Cath le 16 juin 2008 à 20 h 45 min

    Elle est super intéressante cette réflexion sur l’intuition, et Coco Chanel dit vrai dans ses propos.

    C’est un sujet délicat en fait parce que complexe, cela dit, il vaut mieux que je sois un minimum intuitive parce que j’en ai fait mon métier (je suis chargée de recrutement ;-)

    Tu sais, Hélène, je pense que l’intuition s’aquiert en fait, je ne crois pas que ce soit quelque chose d’inné (comme tout le reste finalement)
    Cela dit, c’est loin d’être une science exacte: je pense que lorsque l’on ressent les choses ou quelqu’un on est forcément influencée par notre vécu.
    De plus il se peut également que la personne en face ne soit pas naturelle et adopte le comportement que l’on attend d’elle (ou pas), ce qui peut fausser le jugement.

    Quoiqu’il en soit, je pense qu’il est important de rester « ouverte » et de creuser un peu, même si on a un mauvais a priori..

    ….je sens que je vais passer ma soirée à zyeuter les commentaires de chacune parce que ce sujet m’intéresse fortement ;-)..

  • #103 Hélène le 16 juin 2008 à 20 h 50 min

    Cath je suis d’accord, l’intuition ça se travaille (en l’écoutant le plus souvent et le mieux possible, tout simplement ;-)

    Stéphanie j’ai bien eu ton mail, merci beaucoup ;-)

  • #104 Maïa le 16 juin 2008 à 20 h 51 min

    Je pense que oui, complètement. Les gens sont plein de petits signaux et les rares fois où j’ai cru m’être plantée… en fait j’avais bon, mais sur le long terme. Le plus difficile finalement ce n’est pas de juger les autres, c’est de faire confiance à son jugement.

  • #105 Hélène le 16 juin 2008 à 20 h 55 min

    Ah je suis bien d’accord Maïa, souvent on réfrène ses propres impressions, alors qu’en fait on voyait juste ;-)

  • #106 Cathy D le 16 juin 2008 à 21 h 26 min

    Les filles, je me lance avec difficultés car c’est un sujet encore un peu délicat à aborder pour moi, suite à deux bonnes claques coup sur coup.
    Je peux, en tout cas, vous assurez que la seule fois où je ne me suis pas fiée à ma première impression (négative), je l’ai payé cher. Cela fait bientôt 18 mois et je commence juste à avaler la pilule. Ce qui m’ennuie le plus dans cette histoire, c’est que loin d’arriver à en tirer un aspect positif (on apprend surtout dans les échecs, je sais bien), je suis devenue beaucoup moins ouverte, en permanence sur la défensive, et je me suis fabriquée une sorte de carapace, alors qu’à l’origine je suis quelqu’un de très confiante et tournée vers les autres (limite bonne poire soyons honnête).
    Morale de l’histoire : n’oubliez pas votre première impression, elle est rarement fausse et je pense même qu’elle est fondée de façon archaïque sur un instinct de conservation. Mais comme l’a dit Hélène, on ne l’écoute pas assez.

  • #107 Delphinoid le 16 juin 2008 à 21 h 45 min

    Aaah c’est un sujet hyper intéressant! Je suis fascinée par les gens super intuitifs comme Zabelle ou Dola (et les autres dont j’ai lu les commentaires et pas noté les pseudos, excusez-moi!).

    Perso, je « sens » certaines choses chez les gens, disons que je décèle assez rapidement les rapports que je vais entretenir avec eux, enfin pour être plus claire, le degré d’intimité que nous aurons dans le futur. Et puis, je sens tout de suite quand on ne m’aime pas, ou que la relation est superficielle, même si on est cordial et tout avec moi… Dans ces cas-là, je n’insiste pas, je ne vois pas trop l’intérêt.

    En ce qui concerne, ce n’est pas du tout un don, c’est un truc que je tiens de l’enfance :))

    J’ai rarement des mauvaises impressions, par contre, quand ça m’arrive, j’ai vraiment du mal à « donner sa chance au produit » comme disait Brigadoune (hi hi). En même temps, c’est sûrement un tord, j’ai rencontré celui qui est devenu mon meilleur ami alors que j’étais traumatisée à l’idée que j’allais devoir cotoyer ce garçon pendant près de 6 mois…

  • #108 Z. le 16 juin 2008 à 22 h 17 min

    Pour ma part, malgré ma petite expérience des relations humaines, il m’est arrivé quelquechose d’assez halucinant: en me retrouvant à attendre un avion avec 30 personnes avec qui j’allais êtres 15 jours, j’ai su en 5 minutes avec qui je m’entendrais et qui je détesterais. Et cette impression s’est révélée parfaitement exacte.

    Ceci dit je me demande si justement, cette première impression ne nous empêche pas d’aller voir les personnes qui ne nous « attirent » pas, et donc de passer à côté d’amitiés potentielles.

    Il m’est arrivé deux fois de me tromper sur des personnes, avant de me rendre compte quelques mois d’amitiés plus tard que ces filles avaient exactement le même « profil » que moi, à savoir notamment très bonne élève. Qu’est que je dois en conclure ? Je n’en sais rien, mais en tout j’ai déjà eu de belles surprises- et pas de déceptions, je dois dire que j’ai eu de la chance: quand j’ai été « trahie » (toujours, je le rapelle, avec ma petite expérience :)), je m’y attendais plus ou moins; la blessure a été plus facile à oublier.

  • #109 Z. le 16 juin 2008 à 22 h 18 min

    oups, *être sans s c’est mieux !

  • #110 naila le 16 juin 2008 à 22 h 18 min

    je lis souvent ce blog je lis les commentaire, ‘jai souvent eu envie de donner mon avisn mais j’ai jamais osé, mais la sujet est telement d’actualité que je ne resiste pas, je suis comme toi, aucune intuition, j’ai longtemps cru que j’en avait, que j’etais apte a juger les gens, et me fachais contre ma mere quand elle disais qu’elle aimait pas tel de mes copine, finalement avec le temps je me rends compte qu’elle a de l’intuition et que j’en ai pas herité
    l’histoire des lunetteest pas mal, je devais les portais aussi ca m’eviterais de mauvaise surprises

  • #111 guessemma le 16 juin 2008 à 22 h 33 min

    Moi, avant, je n’avais aucune intuition. Maintenant, si. Le truc, c’est que j’ai compris quelle était la seule et unique chose que je n’aimais pas chez les gens : le réflexe de la compétition (oui, le fameux truc qui ruine tant de relations entre nanas). Cela vient de moi aussi : je n’arrive absolument pas à gérer ce type de rapport, qui empêche la confiance et d’aller au-delà. Donc j’évite les personnalités agressives, et je les repère très vite – c’est pas physique, mais en quelques mots, je sens.

    Après, je n’estampille pas la nana (c’est rare que je sente le blème avec un mec, rapport de séduction, même minimal, oblige) comme quelqu’un d’atroce : c’est juste que l’esprit de compétition, je déteste tant ça que je n’accède pas à la personnalité de la fille – donc je lui laisse quand même le bénéfice du doute. Mais même alors, même si elle est dotée d’un tas de qualités, je ne peux pas avoir de relation saine avec elle, donc je n’en engage pas.

  • #112 Cath le 16 juin 2008 à 22 h 37 min

    Hélène, ton billet me fait penser au sujet du bac de philo de ce jour (filière littéraire) : « La perception peut-elle s’éduquer? »…on peut dire qu’il tombe à point nommé ;-)

  • #113 guessemma le 16 juin 2008 à 22 h 38 min

    Je précise juste que même des personnes timides peuvent être agressives, à force de vouloir s’imposer à tout prix – alors que certaines « grandes gueules » sont très respectueuses des autres et ne cherchent pas la compétition – d’où la nécessité d’un peu d’intuition !

  • #114 guessemma le 16 juin 2008 à 22 h 47 min

    (Qu’est-ce que je parle, aujourd’hui !!!)
    Oui, sinon, l’une de vous a écrit plus eux que l’on recherchait les gens selon ses besoins : c’est tout à fait vrai ! Pour moi, avant la question (majeure !) des affinités, je « sélectionne » (le mot n’est pas très cool, à ne pas prendre au pied de la lettre !) en évitant ce que me je sais très bien être incapable d’affronter et de gérer. Par contre, le type de personne que j’évite plaît à d’autres, peut-être plus sûrs d’eux, ou plus capables de distance ou de répondant, que moi…

  • #115 guessemma le 16 juin 2008 à 22 h 53 min

    « plus haut », pas « plus eux »…!

  • #116 Z. le 16 juin 2008 à 22 h 56 min

    C’est intéressant, ce que tu dis guessema, sur l’esprit de compétition. C’est sans doute ça, mon « problème »… Même si je suis devenue amie avec ces filles aujourd’hui, il y toujours une sorte de frontière qui nous sépare (je ne suis sans doute pas très claire, là, je m’embrouille!).

  • #117 Mi le 16 juin 2008 à 23 h 02 min

    Moi j’ai longtemps eu du mal à supporter qu’on ne m’apprécie pas, surtout à l’adolescence. Du coup je sympathisais même avec les pires grognasses, comme si mon sens critique refusait de se mettre en route pour me défendre. Aujourd’hui j’ai mûri, et à bas les grognasses !! Enfin y’a pas si longtemps disons (6-7ans) j’ai sympathisé avec une ultime grognasse qui est repartie avec mon mec (m’en fous mon homme de maintenant bein il est trop trop mieux). Humpffff…
    En revanche, j’adorerais avoir un don magique qui m’aide à cerner les gens dans le milieu professionnel, car en ce moment je suis dans les entretiens d’embauches jusqu’au cou, et l’idée de me planter et de m’engager dans un boulot avec des collègues méchants, bein ça me flipe vraiment. Aaaarggghhh…

  • #118 Breizh’ le 16 juin 2008 à 23 h 04 min

    …J’ai encore plus que beaucoup aimé ton billet d’aujourd’hui, Hélène…J’étais tendance « je cause à personne avant d’avoir leur pedigree sur 15 générations » puis mon boulot aidant j’ai plutôt inversé le courant. Maintenant, je suis intimement persuadée que chacun a du bon, enfoui plus ou moins loin profond mais c’est là (je parle des personnes comme vous et moi, pas des grands psychopathes de l’Histoire…).
    Je me suis retrouvée parfois acoquinée avec des « êtres redoutables », ça fait mal ou je me suis sentie stupide mais globalement j’ai remarqué que sur, disons, 10 rencontres, 2 sont « des êtres redoutables » 4 ne me laissent pas de souvenirs impérissables 3 sont vraiment sympas et 1 est de super à exceptionnelle…alors je prends un risque mais ça en vaut la peine. et puis…je suis armée, maintenant, pour faire face aux « êtres redoutables »!!!
    Et j’ai toujours appris de mes rencontres avec ces « redoutables »…je sais comment leur résister et me positionner, me respecter et dire non ou m*rde…Et puis, ne serions nous pas chacun(e) « l’être redoutable » de quelqu’un??? Bref j’en sais rien, je vis peut-être dans un monde un peu bisounours…???

  • #119 mmarie le 16 juin 2008 à 23 h 22 min

    Encore un sujet propice à la réflexion, voire à l’introspection ;-)
    Je n’arrive pas vraiment à me définir là-dedans. Ai-je une intuition forte, à laquelle je me fie ?
    Parfois, disons. Elle est assez claire s’il s’agit de lieux. Il m’est arrivé de renoncer à un appartement épatant à cause d’un quartier qui me fout le bourdon. Ou de constater presque les « ondes », agréables ou hostiles, d’un endroit.
    Sur les gens, je suis pas moins sensible, je crois, mais je me fais moins confiance, sans doute.
    Cela dit, sans doute est-ce l’intuition (concept dont j’ignorais évidemment tout) qui, à cinq ans et demi, m’a poussée, timide petite fille arrivée dans une ville, une école, une classe sans y connaître personne, à sympathiser avec une autre petite fille. Je me souviens très bien de l’impression de « reconnaissance » que j’ai éprouvée dès que je l’ai vue, de l’ambition instantanée que j’ai eue de la rencontrer.
    Plus de trente ans après, c’est toujours mon amie.
    (Et écrivant cela je me rends compte que je dois déjà avoir évoqué ici cette amitié.)

    Par ailleurs je pense à une personne qui, manifestement, ne m’aime pas, me regarde avec mépris voire nie ma présence. Et que je suis amenée à croiser dans un cadre plus ou moins professionnel. N’ayant aucune implication dans cette « non-relation », je trouve ça plutôt drôle de lui dire bonjour avec un grand sourire, de voir son air crispé, puis de passer à autre chose.

    Bon, j’ai l’impression de friser le HS :-/

  • #120 nouche le 17 juin 2008 à 0 h 18 min

    je me sens assez proche de Dora, je ne peux pas expliquer, mais je ressens un truc physique qui me dit: stop, danger. Je l’ai verifié plusieurs fois, pour le boulot, en amitié.
    Rien à voir, ni avec la tenue, ni la voix, ni le regard, ni les chaussettes,ni les chaussures….ni l’odeur, bref, peut être juste une intuition!

  • #121 guessemma le 17 juin 2008 à 1 h 25 min

    @ Z : c’est possible qu’on ait le même problème ! Moi pour le moment, j’évite ce genre de filles, mais j’espère pouvoir arriver un jour à les « gérer » – parce que le travers « compétition » est assez répandu, et que j’ai peur de me transformer en ermite ! Comme je prends tout à coeur, j’ai besoin de m’entourer de gens en qui j’ai toute confiance, avec lesquels je peux me laisser aller, sans qu’ils utilisent mes faiblesses comme des armes pour se remonter par contraste dans leur propre estime…

  • #122 Nicole le 17 juin 2008 à 7 h 32 min

    La nuit portant conseil….. et lisant les comm’s de la nuit, je me suis rendue compte d’un truc hyper « drôle »: mes meilleures amies (dont j’ai déjà parlé ici aussi, sur le billet de lamailleure amie/soeur), j’en ai vraiment vraiment 3.
    Et bien, les 3 filles ne se connaissent pas (assez l’hallu, quand même!), mais mes autres amis ui les connaissent se demandent encore aujourd’hui comment une relation comme ça a pu se créer entre nous, tellement on n’a RIEN à voir!
    Effectivement, dans la vie de base, on n’est très différentes, mais il y a un point commun entre nous 4, et de taille: le très fort caractère. Mais je reste persuadée que mes 3 copines ne s’entenderaient pas hyper bien entre elles, je veux dire, je ne suis pas sûre (malgré la distance qui nous sépare toutes) qu’on pourrait être une « bande de copines » toutes les 4.

    *c’était un message à caractère informatif… c’était vraiment très intéressant*

  • #123 Hélène le 17 juin 2008 à 8 h 09 min

    Cathy D je pense, exactement comme toi, que les claques ne servent pas à avancer, mais nous font nous fermer aux autres et devenir méfiantes…

    Z certes, la première impression nous empêche de démarrer certaines amitiés et nous fait passer à côté de certaines personnes : mais en même temps, il y a tellement de monde, on ne peut pas être amis avc tous ceux qu’on croise, ça serait épuisant ;-))

    naila sois la bienvenue ! ;-)

    Breizh’ je te rejoins sur le dernier point : je pense effrectivement que nous sommes tous l’être redoutable de qqn ;-)

    mmarie non non, ça ne me semble pas HS ;-)

    Nicole pour avoir tenté le coup, je peux te dire que les bandes de copines, à l’âge adulte, ça n’existe pas (ou alors pas longtemps ;-)

  • #124 Solène du 21ème le 17 juin 2008 à 8 h 30 min

    j’aime beaucoup cette phrase, d’ailleurs, elle a longtemps fait la une de mes « favourite quote » dans fesse-bouc. Surtout que je ne suis jamais assez méfiante, je suis assez bisounours dans mon genre, donc bon gré mal gré, je m’endurcis un peu et quand j’ai une mauvaise impression sur quelqu’un, hahah, je savais bien que je pouvais débusquer les vilains … pis non, je me gourasse tout le temps … gnééé

    Alors tu vois Coco, la vie m’a prouvé maintes fois que c’est pas forcement vrai. Une personne que j’ai détesté pendant un long mois au travail est devenue l’une de mes meilleures amies …. comme quoi, on peut parfois lourdement se tromper. Même si encore aujourd’hui je rappelle à cette copine à quel point je la trouve toujours aussi arrogante …. huhuhuh

    Aussi, j’aime à remplacer la citation de Coco par une beaucoup plus pertinente à mes yeux : « on n’a qu’une seule occasion de faire une première impression »

  • #125 Solène du 21ème le 17 juin 2008 à 8 h 31 min

    @ Nicole : « c’était un message à caractère … » Excellent, j’adoooooore ! Je suis toujours toute seule à le dire, personne connait jamais cette référence, je me sens moins seule !!! :oDDDD

  • #126 rumeur le 17 juin 2008 à 9 h 24 min

    Je suis totalement pomme en la matière mais je me soigne depuis que j’ai été méchamment trahie par une fausse impression!

  • #127 dola le 17 juin 2008 à 9 h 43 min

    La bande de copines est un système qui ne fonctionne pas chez moi. Je ne sais pas trop pourquoi car par ailleurs mes amis s’apprécient souvent entre eux. ou alors ça vient de moi, j’ai pas du tout l’esprit « club des cinq ».
    Quant à savoir si je suis solide affectivement , je ne sais pas…je me sens pourtant souvent vulnerable.

    En tout comme dis nouche plus haut, cela n’a rien à voir avec l’habillement, le maquillage ou je ne sais quoi, cela va bien au-delà. Et du coup ce n’est pas évident à expliquer parce que vous pouvez ne pas apprécier une personne à qui tout le monde trouve de la classe, du charme , et inversement avoir envie d’aller vers quelqu’un que les gens trouvent snob, prétentieux etc..

    Et mmarie le dit bien c’est parfois tellement fort que c’est une forme de reconnaissance.

  • #128 ze courlis le 17 juin 2008 à 10 h 13 min

    je trouve que c’est parfois difficile d’accepter d’avoir cette « ‘première impression » qui se révèle (très) souvent juste.
    Parfois je dis à mon z’hom, que j’aimerais « ranger mes antennes » parce que cela interfère sur les « possibles », sur les relations professionnelles, sur la richesse des rencontres, sur la confiance… Mais hélàs, pas de rétractation automatique lol lol

    Je pense que c’est inné pour une partie, et que l’on développe plus ou moins la capacité.

  • #129 Rkine le 17 juin 2008 à 10 h 19 min

    Hélène Pour reprendre ce que j’ai dit plus haut, pour ma part, je me dis que les claques, les rateaux apportent quelque chose. On s’en est toutes quasiment pris donc il faut bien se dire pour positiver, pour retourner la situation qu’on va en tirer quelque chose de bon. Evidemment que si on peut les éviter c’est mieux mais ça n’est pas être négative que de se dire (pour les manchotes comme moi dans les rapports humains notamment:)) que d’autres claques arriveront et qu’il faut en tirer des enseignements. sinon, on sombre dans la défiance, l’aigreur et en définitive on se ferme ou pire, on est dans l’agressivité permanente.

  • #130 ninochka le 17 juin 2008 à 10 h 23 min

    J’ai la chance de bien « ressentir » les gens, je sais tout de suite si c’est la peine de commencer à discuter ou pas.

    Je dois avouer que des fois, c’est pratique :)

  • #131 Hélène le 17 juin 2008 à 10 h 31 min

    J’aimerais comme toi Ninocha, ou comme Zabelle et dolaque mes antennes soient plus sensibles ;-)

    Rkine je comprends ce que tu veux dire à propos du fait de positiver ses râteaux, mais ce quui moi me pèse, c’est de continuer à foncer droit dans le mur quand je m’emballe à tort pour qqn (ce qui m’arrive tout le temps ;-)
    Je peux positiver tout ce que je veux, je n’apprends pas de mes erreurs (ou alors tellement lentement que je ne m’en rends pas compte ;-)
    Doncà la limite j’aimerais mieux être aigrie et méfiante, comme tu dis, et ne pas me prendre des claques à longueur de temps ;-))

  • #132 quietlaugh le 17 juin 2008 à 10 h 48 min

    « Doncà la limite j’aimerais mieux être aigrie et méfiante, comme tu dis, et ne pas me prendre des claques à longueur de temps ;-)) »

    Ah non ma Chere… Par pitie pas aigrie et mefiante… Ca serait domage parceque dans ce cas la tu t’emballe plus non plus pour les gens qui en valent le coup… Ca te manquerais pas? En plus aigrie et mefiante c’est effet anti-botox… ca donne des rides de folie.

  • #133 Hélène le 17 juin 2008 à 10 h 52 min

    Ah mon dieu quietlaugh, tu as raison, mon botox !! ;-))

  • #134 Johanna le 17 juin 2008 à 11 h 15 min

    Je suis assez d’accord avec Gabrielle C. Souvent, dès les premiers instants, je sais si cela va coller ou non avec la personne que j’ai en face de moi ; et je me trompe rarement. Ce n’est pas une question de jugement de l’autre mais plutôt une question de feeling.

  • #135 Fanny le 17 juin 2008 à 11 h 18 min

    Humm c’est extrêmement intéressant de lire les réflexions de chacune, on apprend un peu sur l’âme humaine, mine de rien :-)
    Je trouve l’expression de Mmarie: « reconnaissance » très bien choisie. Pour moi c’est exactement ca: une bonne première impression, c’est instinctivement trouver en l’autre quelque chose qui nous appelle et/ou nous rassure.
    Personnellement je fonctionne énormément au feeling, et quand j’ai une bonne impression je ne me pose pas de question. Quitte à me rendre compte que j’avais tort.. Je ne sais pas faire autrement et je n’en n’ai pas envie je crois. Malgré des expériences plutot douloureuses… :-)
    Si l’impression est bof bof, j’essaie de ne pas me fermer et de tempérer la force de ces premières impressions. Parce que personne n’est lisse et « lisible » au 1er regard, et que l’on a parfois de bonnes surprises…

  • #136 Rkine le 17 juin 2008 à 11 h 20 min

    Hélène Nan nan nan pas d’aigreur. Suis d’accord avec Quietlaught. Moi je me suis prise une grosse grosse claque il y a 2 mois. Je commence tout juste à en tirer le positif. C’est dur mais je ne ferai plus la même erreur. Tout ça ne m’empechera pas d’essayer de faire de nouvelles rencontres.
    Sinon, et si on disséquait Dola pour comprendre comment elle fait pour être si sereine dans ses perceptions et ses approches?:):):) Un petit médecin et un scalpel dans l’assistance?:)

  • #137 dola le 17 juin 2008 à 11 h 22 min

    Ah oui, parfois j’aimerais bien aussi ranger mes antennes ou désactiver le système, ça me reposerait.

  • #138 Hélène le 17 juin 2008 à 11 h 28 min

    Johanna je suis d’accord avec toi en ce sens que généralement on sent si on va s’entendre avec l’autre : ça ne veut pas dire qu’il est bon ou mauvais, juste qu’il nous correspond ou pas.

    Fanny cette reconnaissance je l’éprouve aussi, c’est ce que j’appelle ‘ »tomber amoureuse de qqn », que ce qqn soit un homme ou une femme, ça n’a évidemment rien à voir avec l’attirance physique.

    Rkine moi je sais que je referai les mêms erreurs, encore et toujours… mais tu me connais, je suis tellement montée sur ressorts, quand qqn me plaît, que je continuerai à foncer d’abord et à réfléchir ensuite ;-))

    dola c’est fou, tu parles (et Zabelle aussi) comme qqn d’extra-sensoriel. Perso je crois à fond que certains ont une forme de 6ème sens, et il peut notamment s’exprimer par une très bonne intuition des autres.

  • #139 quietlaugh le 17 juin 2008 à 11 h 28 min

    Bon, en esperant ne pas etre trop HS…
    Est ce que c’est la premiere impression qui conditionne votre comportement et qui fais que ‘ca colle’ ou ‘ca colle pas’ ou est ce que c’est vraiment ca.
    De plus…. Vu comment notre cerveau fonctionne n’est il pas probable que votre souvenir de la premiere impression change avec vos experiences posterieures. Par exemple il est frequent que des gens se souviennent qu’il pleuvait lorsqu’il leur est arrive un evenement grave/triste/choquant mais en se referant aux archives meteo c’est pas forcement vrai. (heu… j’ai perdu le lien vers cette etude si ca interresse quelqu’un je le re-chercherais)

  • #140 Hélène le 17 juin 2008 à 11 h 29 min

    Rah quietlaugh c’est atroce, j’ai rien compris !! ;-)))

  • #141 dola le 17 juin 2008 à 11 h 31 min

    Ou là ça devient dangereux par là, je crois que je ferais mieux d’aller travailler un peu :-)).

  • #142 quietlaugh le 17 juin 2008 à 11 h 37 min

    Ca c’est a force de vivre dans ma cave…. J’en deviens completement obscure….

    La premiere idee c’est l’idee de l’observation qui ne peux que modifier l’observe. (desolee j’ai pas d’accents sur mon clavier). Donc quand la premiere impression est bonne on a plus envie de se decouvrir des affinites et donc on en trouve plus.

    La deuxieme idee est que notre memoire est mauvaise. Nous passons notre temps a changer nos souvenirs. Donc a moins de fixer ses souvenirs dans le temps (comme en les ecrivans dans un journal) on aura tendence a colorer le passe par nos experiences depuis. Donc si par la suite on a eu de bon rapports avec une personne on aura tendance a ‘se souvenir’ qu’on avais eu une bonne impression.

    Finalement je savais que tu avais tres bien compris…. C’est juste que l’ironie ca passe pas a l’ecrit… Je crois que j’ai lu ca sur une charte nethique.. je me souviens plus bien ou mais je cherche ca et je te mets le lien :-)

  • #143 quietlaugh le 17 juin 2008 à 11 h 37 min

    Bon, j’ai mal a la tete maintenant….

  • #144 Hélène le 17 juin 2008 à 11 h 43 min

    Je crois que j’ai mieux compris cette fois quietlaugh, et ça me fait à mort penser à des réflexions d’anthropologue ou de sociologue (voir même de gens qui observent les animaux et que je sais pas comment ça s’appelle), ça serait pas ton job, des fois ? ;-)

  • #145 Stéphanie le 17 juin 2008 à 12 h 13 min

    Alors mon problème à moi c’est que je dois avoir une assez bonne intuition… Alors je ne m’approche pas des gens que je ne sens pas. Du coup, je passe parfois pour mes proches pour quelqu’un d’hautain ou de prétentieux « ah oui, tu ne le/la trouves pas assez bien pour toi ? ». Ben non, je n’ai rien contre cette personne dans l’absolu mais par rapport à moi, oui ! Et je n’ai pas forcément envie de me forcer ! Alors que la politique de la famille, c’est « tu aimes la glace au chocolat et tu trouves que la fraise c’est dégueu ? Mais force-toi, ça va venir » (c’est un métaphore, je précise, ce sera plus clair ;-)). Du coup on me répétait sans arrêt que j’allais finir par tomber amoureuse de la glace à la fraise, pfffff n’importe quoi.
    Bref. Ajoutez à cela que je ne parviens pas à cacher mes émotions, on lit sur mon visage comme sur un écran publicitaire !

    Ca donne parfois des situations très tendues, lorsque je ne peux pas « sentir » quelqu’un qui arrive dans la famille (et qui malencontreusement sent la fraise à plein nez ;-)) !)…

  • #146 Stéphanie le 17 juin 2008 à 12 h 16 min

    Quietlaugh, oui, cette étude m’intéresse ! Je croyais que c’était propre à moi de voir en noir les 10 années passées le jour où j’étais pas en forme !
    Du coup effectivement, je note dans un carnet mes humeurs pour essayer d’être un peu objective….
    Je pensais pas que ça pouvait faire l’objet d’une étude, c’est très intéressant !

  • #147 Hélène le 17 juin 2008 à 12 h 16 min

    Je trouve ça bizarre cette idée de se forcer : pourquoi on evrait aimer tout, ou tout le monde (et surtout les mêms choses que les autres) ?

  • #148 coxynell le 17 juin 2008 à 12 h 21 min

    Hélène, l’observation du comportement des animaux est l’éthologie, pratiquée par les éthologues. Super boulot en effet!

  • #149 Hélène le 17 juin 2008 à 12 h 22 min

    Merki madame ;-)

  • #150 coxynell le 17 juin 2008 à 12 h 23 min

    *bisou* de rien mademoiselle!

  • #151 Stéphanie le 17 juin 2008 à 12 h 23 min

    Ben parce que qand la personne qu’on n’aime pas c’est le copain de sa soeur (soeur avec qui je passe une grande partie de mon temps libre), c’est dur de faire passer le truc diplomatiquement.
    Surtout quand celui d’avant c’était pareil. Arggggggh, mais pourquoi choisit-elle toujours des énergumènes pareils ????

  • #152 Hélène le 17 juin 2008 à 12 h 29 min

    Ah ça c’est un grand classique, de ne pas aimer les pièces rapportées…

  • #153 nouche le 17 juin 2008 à 12 h 32 min

    La première impression est aussi valable pour des objets, des endroits, des vêtements
    bon, vous comprenez quoi, pas forçément pour « des gens »
    le feeling, le 6°sens, ne serait il pas inné ? ou pas ?
    A vous lire, je me pose la question.
    Perso, mes antennes ne me pèsent pas trop, en quoi sont elles les votres, Dola et Ze curlis?

  • #154 quietlaugh le 17 juin 2008 à 12 h 52 min

    Bah non mon metier c’est ingenieurdebase… Par contre j’ai un peu de mal a ne pas analyser a mort les trucs…. Je dois avoir beaucoup trop de temps libre…
    @Stephanie… Je cherche… Je te promets rien, je lis beaucop d’etudes diverses et ….

  • #155 ze courlis le 17 juin 2008 à 12 h 56 min

    @ nouche : eh bien par exemple, mon z’hom voudrait qu’un couple de collègues à lui devienne nos amis, et moi, depuis le début, je ne sens pas la femme, je ne saurais pas dire pourquoi.
    Je fais des efforts pour rester polie/avenante/sociable mais rien à faire, j’ai toujours cette impression, et pourtant j’aimerais bien pouvoir dire à « mes antennes » : Mais bouclez-la ! quand on voit ces gens.
    J’en ai parlé à mon z’hom qui me respecte tout à fait, mais n’a pas cette intuition, alors il ne comprend pas.

    De plus comme dit Dola, c’est fatigant : comme un téléphone portable, quand il est toujours à capter les ondes pour attrapper le réseau, la batterie se décharge plus vite que quand il est éteint ;-))))

  • #156 Alpha le 17 juin 2008 à 12 h 57 min

    Ah, ça faisait longtemps que je voulais me décider à laisser un petit mot sur ce blog que je visite quotidiennement. Cet article j’espère va me permettre de prendre enfin cette habitude ^^ (et oui, le tout c’est de commencer!)

    Pour ma part, je ne me fie pas à la première impression « physique » mais j’ai en revanche de bonnes intuitions… du moment qu’elles ne sont pas brouillées par d’autres sentiments vis-à-vis de l’autre. Pourtant j’écoute rarement ce que me suggèrent mes intuitions, et c’est bien ça le problème. Je le sens souvent lorsque quelqu’un n’est pas clair mais je préfère ignorer lorsque ce sentiment pointe le bout de son nez en me disant « après tout, c’est subjectif une intuition, tu te trompes sûrement ». Et ben non, mes intuitions ne m’ont jamais trompé mais les écouter, c’est pas facile.

  • #157 sophie202 le 17 juin 2008 à 12 h 57 min

    Tiens c’est étrange lé réflexion de Stephanie m’a fait pensé aux copains de mes soeurs…

    Et l’ex de ma t’ite t’ite soeur (17 ans, sont restés deux ans ensembles) j’avais beau le trouver très gentil et plutôt sympatoche… rien à faire, j’avais pas un bon feeling avec lui… Je sais pas pourquoi. Peut être car elle a commencé à être vraiment malade pile poil en même temps que sa relation avec lui…

    (je l’ai senti tout de suite quand elle a commencé à être malade, personne ne m’a cru… Limite on m’accuserait presque de lui avoir à l’époque collé des idées dans la tête… ben tien, c’est bien connu, c’est le genre de maladie qui s’installe comme ça… C’est dingue ce que les gens peuvent trouver comme rempart face à la douleur et l’incompréhension…)

    J’ai réfléchi depuis hier car le sujet m’interpelle, je ne dirais pas que je suis intuitive, par contre j’ai une vraie capacité à ressentir les gens, une vraie empathie naturelle.
    Je dirais que plutôt que me fier à une première impression (que je ne crois pas avoir), je suis plutôt du genre à toujours laisser une chance aux gens, maisj’y vais les yeux grands ouverts… Après tout moi aussi je suis pleine de défauts insupportables et faillible…

    PS: rien à voir avec la choucroute, mais elle a pris 600g… fait presque 43kg maintenant… Misère… Ma bonne nouvelle de la semaine c’est qu’elle a pris 600g, je sais pas si je dois m’en réjouir ou en pleurer…

  • #158 Hélène le 17 juin 2008 à 13 h 02 min

    Alpha sois la bienvenue ! Et je crois qu’en effet il faut écouter son intuition, que ça soit subjectif n’y change rien (et puis si on va par là, tout est subjectif ;-) : je crois fermement qu’on ne se trompe jamais quand on sent profondément quelque chose.

  • #159 dola le 17 juin 2008 à 14 h 34 min

    En fait, il y a des cas où tu es bien obligé de côtoyer la personne que tu ne sens pas. Je pense notamment aux relations professionnelles et pour pouvoir faire ton job efficacement tu es obligé de mettre de côté ton instinct ou en tout cas de mettre une sourdine. Mais mine de rien, l’instinct contrarié fait toujours un bruit de fond.
    Donc même si tu n’es pas obligé d’aimer les gens, il faut composer avec, et ça me pèse…Sûrement aussi parce que je n’aime pas faire semblant.

  • #160 Hélène le 17 juin 2008 à 14 h 53 min

    Ah ben oui c’est sûr, on ne peut pas se couper de tous ceux qui ne nous plaisent pas, ou alors il faut aller vivre dans une grotte (et se couvrir la tête de cendres ;-)).

  • #161 Violaine le 17 juin 2008 à 15 h 00 min

    Tardivement mais bon !

    Une de mes meilleures amies me dit souvent qu’au début, lorsqu’elle m’a vue la première fois, elle était sûre qu’elle me détesterait parce que j’avais du rouge à lèvres rouge vif, des chaussures assorties et une jupe courte. Elle trouvait que j’avais l’air hautaine et sûr de moi. (Alors qu’en fait je suis juste hautaine !) On a tous des préjugés … Je lis des tas de blogs et de magazines de mode, et pourtant au fond de moi, il y a toujours un préjugé : les filles qui aiment la mode sont forcément un peu bêtes quelque part. Un peu futiles, pas très cultivées, pas très gentilles, égoïstes, narcissiques … et pourtant mes amies sont différentes ! ;-)

    Donc non, la première impression n’est pas toujours la bonne. Et heureusement ! ça permet d’aller vers des gens différents de nous …

  • #162 Hélène le 17 juin 2008 à 15 h 02 min

    C’est vrai ce que tu dis à propos des filles qui aiment la mode Violaine : j’ai le même préjugé que toi, et les mêmes amies pour le démonter ;-))

  • #163 Rkine le 17 juin 2008 à 15 h 54 min

    @dola Moi aussi je n’aime pas faire semblant et dieu sait si on est obligé de composer dans le cadre des relations professionnelles. Franchement, pour moi, c’est une mission à part entière que de devoir supporter les egos divers et variés de mes collègues. Ne parlons pas des rapports hiérarchiques…
    @ Violaine J’avais un peu honte d’aimer autant les magazines, la mode et toutes ces futilités, je me disais que j’étais superficielle et franchement, en lisant ce blog, ça m’a rassurée. Il y a une tonne de filles intelligentes et sensées qui interviennent tous les jours sur ce blog.

  • #164 Cornélie le 17 juin 2008 à 16 h 06 min

    J’ai l’impression d’avoir développé une intuition hyper-active (hyper-vigilance) pour me protéger des agresseurs potentiel, je pense que c’est dû à mon vécu. Du coup, je ne sais pas toujours si mon intuition est fiable…
    Je reconnais bien les manipulateurs (c’est déjà ça!) mais suis tellement nouille que je reste sympa avec eux, et me fais souvent avoir!
    En fait, je suis incapable de m’affirmer devant une personne toxique et ma seule ressource est la fuite…
    Merci pour ce post très intéressant Hélène!

  • #165 Hélène le 17 juin 2008 à 16 h 11 min

    Ahhhhh, mais ici c’est pas un blog de mode Rkine, c’est pas pareil ;-)) Ici on est futiles rayon beauté, aha, et on en est fières ;-)
    Sinon je dois dire que je suis folle de joie de ne plsu être salariée, pour cet aspect des relations ! ;-)

    Cornélie la fuite c’est déjà vachement sain, tout ce qui compte c’est de ne pas se laisser maltraiter ;-)

  • #166 guessemma le 17 juin 2008 à 21 h 10 min

    @ Cornélie : je suis tout à fait d’accord avec Hélène, la fuite, c’est parfois une bonne chose – j’en suis moi-même une spécialiste, notamment dans le genre de situation que tu décris !

    J’assume ça depuis peu – avant je culpabilisais, parce que « fuite » a une connotation négative. Je pensais qu’il fallait affronter la situation coûte que coûte.

    Puis j’ai réalisé qu’en fait c’était plus intelligent que de se laisser maltraiter, comme le dit Hélène, ou de s’engager dans une lutte stérile pour s’imposer face à quelqu’un qui vous écrasera de toute façon, et dont on sort frustrée ou blessée (voire aigrie, dans mon cas !).

    La fuite est donc un moindre mal…

  • #167 Hélène le 17 juin 2008 à 21 h 37 min

    La fuite est bien plus qu’un moindre mal, c’est un grand bien si elle permet de se préserver ! devant un lion ou un requin, tu ne culpabiliserais pas de fuir, guessemma ? Et ben avec certains humains, cest pareil !! ;-)

  • #168 Cornélie le 18 juin 2008 à 9 h 00 min

    Merci les filles! :)

  • #169 guessemma le 18 juin 2008 à 17 h 30 min

    @ Hélène : Je plussoie, en fait !

    @ Cornélie : bonnes fuites à toi ! ; – ))

  • #170 Cornélie le 18 juin 2008 à 21 h 55 min

    … hé oui… l’incontinence déjà!!!!! :)

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.