La couleur du courage, par Catseyes75

30 juin 2010

o-toi-lectrice

« Mars 2007 : On me diagnostique un cancer. S’en suit un traitement assez lourd avec pour conséquences au niveau esthétique la perte des ¾ de mes cheveux et de mes cils (surtout ceux de l’œil droit, va savoir pourquoi) et des cernes jusqu’au milieu des joues.

Par chance, ma peau mixte semble être devenue normale et mes cheveux qui avaient une fâcheuse tendance à graisser rapidement (bonjour le glamour) s’assèchent juste comme il faut.

Durant cette période, occupée à me battre contre la maladie, je ne pensais vraiment pas à moi, à mon image. Les seules personnes que je voyais, étaient le chauffeur de l’ambulance qui m’a accompagnée pendant 2 mois et demi et tous les jours à l’hôpital à ma séance quotidienne de radiothérapie et le personnel du service. Autant dire que je n’étais pas très motivée pour me maquiller.

Mon pharmacien a eu l’extrême gentillesse de m’approvisionner de moult échantillons de crèmes, lait, masques et crème teintée adaptée à ma peau. De ce côté là j’étais parée.

Pendant un de mes séjours à l’hôpital, j’ai pu bénéficier d’un soin du visage, initiée par une des infirmières du service d’oncologie. Ces soins sont dispensés gratuitement par l’association CEW France http://www.cew.asso.fr/, au chevet des malades atteints de cancer et visant à reconstruire l’image de soi.

Ce soin effectué comme dans un institut de beauté a vraiment été une bouffée d’air frais dans ma journée plutôt rythmée par les soins médicaux. Nous avons papoté pendant une heure et demie. Pendant le séchage du masque, l’esthéticienne m’a massé les bras et jambes à ma demande, un vrai bonheur.

A la moitié de mon traitement, j’ai eu une drôle d’obsession : « Le smoky eye ». Je lisais et découpais les photos des magasines, je me documentais sur le net et c’est comme ça que je suis tombée sur un article de MBDF datant de Décembre 2006 dans lequel Hélène expliquait comment faire un smoky (beaucoup moins sophistiqué que maintenant). Du coup, lorsque je m’en sentais capable, je hantais les rayons de ma parfumerie à la recherche des fards qui auraient pu convenir.

Et ce n’est qu’un an plus tard que j’ai pu mettre mon projet à exécution.

Janvier 2010 : A la suite de la grippe A, on me diagnostique une maladie moins grave mais néanmoins sérieuse. Je suis bloquée à la maison et là nouvelles obsessions : « un teint et des ongles parfaits » et me revoilà partie dans mes recherches du fond de teint idéal et des soins pour les ongles. Tous les deux jours, j’achetais quelque chose fdt, blush, vernis divers. Je me plonge avec délice dans toutes les blogs beauté du net. Je me passe et repasse des vidéos make-up.

Lorsque je sens que mon intégrité physique est menacée par la maladie, je contre-attaque en achetant des tonnes de produits de beauté, c’est ma thérapie personnelle et pour l’instant, elle marche.

Le titre de mon billet est en fait le titre d’un téléfilm où une jeune femme atteinte d’un cancer se promet de porter un rouge à lèvre rouge-rouge si elle s’en sort. Bien sûr comme dans toute production américaine, tout se finit par une Happy End.

Signé : Christine »

59 commentaires Laisser un commentaire
Ô toi, lectrice !

Vous aimerez aussi

59 commentaires

  • #1 Mélanie le 30 juin 2010 à 8 h 39 min

    Il semble que je sois l’une des premières à répondre à ton billet.
    Premièrement je voulais te remercier. Nous rappeler que bon, dans notre médiocrité, il y a toujours quelqu’un de plus malheureux que soi. Mais bien plus, je vais probablement être l’une des premières à te féliciter de ton courage, et de ta force. Il en faut pour en passer par là. Mais si tu t’es trouvé un allié, une manière de pouvoir t’aider à garder la tête haute durant ces coups durs, je suis ravie.
    Merci de ce billet, qui donne bien à réfléchir, vraiment.

  • #2 Coralie Marie le 30 juin 2010 à 8 h 50 min

    Ce téléfilm est inspiré d’un livre, Why I wore lipstick to my mastectomy, et surtout d’une histoire vraie. J’en ai déjà parlé ici mais je le recommande à tout le monde, il est vraiment très réussi ! (Mais elle ne se promet pas de porter du rouge-rouge si elle s’en sort, c’est plutôt qu’il l’aide à se sentir forte)
    Catseyes75, ça ne m’étonne pas que ta thérapie ait marché, le corps aime être chouchouté ! Bravo pour avoir affronté la maladie avec courage.

  • #3 Nana le 30 juin 2010 à 8 h 54 min

    Merci pour ce témoignage et c’est une très belle preuve de courage… Et il en faut… Mon Papa est parti il y a un mois, et il se sera battu pendant 10 ans…
    À n’en pas douter, il n’y a pas plus beau rouge à lèvres rouge-rouge que le tien..!!!
    Passez toutes une très belle journée..

  • #4 Marion le 30 juin 2010 à 8 h 56 min

    quel exemple… pfiou… un grand bravo, quelle force…
    on peut aussi féliciter et encourager les initiatives de services médicaux comme celle dont tu as pu bénéficer, ça doit probablement aider a restaurer une meilleure image de son propre corps. est ce que c’est ca qui t’a donné le goût de cette « beauty-thérapy »?
    je te souhaite aussi de tout coeur un happy-end!

  • #5 Pidou le 30 juin 2010 à 9 h 00 min

    Ton témoignage est magnifique ! Je connais ce téléfilm et je l’avais trouvé touchant.
    Une amie qui a eu un cancer du sein très jeune m’avait dit qu’elle avait des esthéticiennes bénévoles qui passaient régulièrement faire des soins aux patients (hommes et femmes) et qui proposaient aux femmes maquillages, manucures et tout cela. Je crois me souvenir aussi que des coiffeuses passaient aussi.
    Elle avait adoré cela dans cette période où sa féminité en prenait un sacré coup … et où el moral n’est pas toujours au RDV avec les traitements très lourds. Ca lui faisait du bien d’avoir une belle image d’elle-même une fois par semaine !

    Tout ça pour dire qu’il y a des gens formidables qui interviennent dans les hopitaux pour rendre les gens heureux ou simplement les faire sourire … c’est tout à leur honneur parce qu’ils n’attendent rien en retour et restent souvent dans l’ombre <3

  • #6 Sandrinette le 30 juin 2010 à 9 h 05 min

    Félicitations à toi pour ce récit si émouvant qui recadre et nous permet de relativiser tous nos petits maux quotidiens.
    Félicitations aussi aux associations qui permettent aux patients de garder le moral et de se ré approprier leur corps.
    Je pense vraiment que le moral a une très large influence sur les problèmes physiques et ce genre de soins aux autres ne peut qu’aller dans ce sens.
    Se sentir belle améliore considérablement l’estime de soi tout autant que le moral. ;-)
    J’espère de tout coeur que tu vas mieux.

    Merci pour ce témoignage. ;-)

    PS: je me souviens de ce téléfilm, oui.

    Coralie Marie: merci pour l’explication. ;-)

  • #7 Hélène le 30 juin 2010 à 9 h 10 min

    Nana: je suis désolée pour toi, je compatis de tout mon coeur.

    Merci Catseyes pour ce texte magnifique, il m’a énormément touchée et fait réfléchir quand tu me l’as envoyé, et à nouveau quand je l’ai relu hier soir.

  • #8 laurettebis le 30 juin 2010 à 9 h 16 min

    Merci pour ce témoignage Catseyes, je te souhaite une rapide Happy End.

    Et bravo aux équipes qui tentent d’apporter aux malades une paranthèse « détente » en leur changeant les idées pendant le traitement.

  • #9 Elodie le 30 juin 2010 à 9 h 30 min

    trés beau texte, bravo pour ton courage !!!

  • #10 Atchoum le 30 juin 2010 à 9 h 31 min

    Bravo pour ta force de vivre et ton talent pour écrire ton histoire. Je comprends l’importance de l’image de soi qui devient énorme lorsqu’on croit ne plus la maîtriser. Et il faut saluer le travail des infirmières et des esthéticiennes qui sont de plus en plus nombreuses à aller dans les services de soin pour aider les malades.
    Une question : Le smocky, tu le maîtrises maintenant ? ;-)
    Amicalement

  • #11 chaton le 30 juin 2010 à 9 h 36 min

    Je suis totalement POUR ce genre de beauty thérapie qui marche aussi avec les dépressifs, les malades de longue durée, les personnes mis au ban de la société.

    Ca permet de faire cette bulle pour nous et nous seules. Ce qui nous obnubile (maladie, argent, chômage) n’est plus là, et on retrouve les gestes oubliés qui nous rendent femme quelque part. Le fait qu’on s’occupe de nous permet de nous remettre sur le cheval, puis ensuite on le fait soi-même et après on est si fière de l’avoir fait seule que ça nous donne l’énergie pour continuer à se maquiller et à vivre.

    J’ai eu une grosse phase de déprime/dépression et je peux dire maintenant les razzias dans les parfumeries m’ont énormément aidée à sortir la tête de l’eau (les amis aussi, le psy aussi, c’est une thérapie globale)
    Alors, oui, le rouge à lèvre n’est pas que futile. C’est un petit bâton de couleur qui nous sert de grande béquille les jours où ça ne va pas.

  • #12 Line le 30 juin 2010 à 9 h 46 min

    C’est vrai que le personnel soignant tout comme les associations sont fantastiques et je les en remercie tous du fond du coeur .

    J’ai perdu mon papa d’un cancer il y a moins d’un mois, le combat n’aura pas été aussi long que pour toi Nana, la maladie ayant trop rapidement progresser (quelques mois).

    Mais les infirmières l’ont choyé, lui ont fait des massages pour l’aider à se détendre, l’ont rasé pour lui donner une apparence agréable pour être beau devant sa femme et ses enfants et je sais que ça a été très important pour lui (Ils ont également été fantastiques avec nous d’ailleurs).

    Ce genre de petites choses qui paraissent tellement évidentes au quotidien se transforment en véritables moments de plaisir lorsque la vie se complique.
    Alors merci à toutes ces personnes qui lui ont offerts quelques moments agréables malgré tout et merci Catseyes pour ce témoignage, j’espère du fond du coeur que tout va aller pour toi.

    Bonne journée à toutes

  • #13 ScottishGirl le 30 juin 2010 à 9 h 54 min

    Je suis pas douée pour faire de grandes belles phrases alors juste bravo, ton histoire me touche, j’en perds un peu mes mots. Je te souhaite un beau happy ending à l’américaine. ✿

  • #14 cec jeune mariée le 30 juin 2010 à 10 h 15 min

    Merci pour ton texte…. au-delà de ta force, merci de partager cet aspect touchant :)

  • #15 Tin Hinan le 30 juin 2010 à 10 h 17 min

    Catseyes75 merci de partager cela avec nous.
    Comme Marion et Laurettebis, je te souhaite un happy ending.

  • #16 Zaphyra le 30 juin 2010 à 10 h 21 min

    Merci pour ce texte très touchant. Tu montres très bien qu’il est important de ne pas se focaliser que sur sa maldie (quand c’est possible bien sur) et que la recherche du bien être est essentielle et peut aider.

    Cela me rappelle quand ma grand mère était en maison de repos, lorsqu’elle était malade et il y avait là-bas un coiffeur. J’allais la voir tous les mercredis avec ma soeur. Du coup c’était le jour où elle passait chez le coiffeur pour un brushing, et se mettait toujours du rouge à lèvre pour donner une meilleur mine, et se faire belle pour nous. Jusqu’à la fin elle a été très coquette, cela restait son petit plaisir à elle!

    Catseyes, je te souhaite vraiment d’aller mieux, et beaucoup de bonheur pour le futur et d’innovations makupesques!

  • #17 Cosmetogirl le 30 juin 2010 à 10 h 24 min

    Merci énormément pour ce témoignage qui me conforte dans mon projet professionnel. Je suis esthéticienne et j’envisageais de devenir socio-esthéticienne, confortée par l’idée que pour se sentir bien, il faut se sentir belle. malheureusement, cette vocation ne me convient pas car j’aime mon métier, et la formation de socio-esthéticienne propose une large formation pseudo médicale, ce qui ne m’interesse absolument pas; J’ai trouvé une alternative, je vais m’installer au cabinet de mon mari kiné et pratiquer des soins sur les gens qui ont mal. J’y ai fait un stage il y a un an et j’ai été ravie de constater à quel point cela leur faisait du bien moralement.
    Merci encore et bravo pour ton courage!

  • #18 patounettechatte le 30 juin 2010 à 10 h 35 min

    Merci pour ce joli texte qui porte témoignage qu’il faut toujours essayer de se battre !

  • #19 Lilicat le 30 juin 2010 à 10 h 44 min

    Magnifique témoignage, très émouvant, Merci!
    Certaines personnes de,mon entourage ont traversé des épreuves similaires et ont aussi bénéficié de ces soins esthétiques à l’hôpital.
    Une bulle de féminité, un moment à soi qui permet de se rattacher à la vie.
    C’est infiniment précieux!

    Beaucoup de couleurs pour le courage, mais celle-ci est bien jolie!

    Catseyes75 tous mes voeux pour l’avenir :)

    Bonnes journée à toutes

  • #20 Catseyes75 le 30 juin 2010 à 10 h 48 min

    laurettebis: Zaphyra: Sandrinette: Marion:
    Merci à vous pour vos gentilles preuves d’amitié.
    Pour le moment, je suis considérée comme « guérie » mais l’est on jamais complètement ?
    J’ai affronté cette saleté de maladie et maintenant c’est derrière moi.
    Je reviendrais vous voir plus tard dans la journée car aujourd’hui 1er jour des soldes, toute l’entreprise est sur le pied de guerre même les RH !

  • #21 Mamzelle Maupin le 30 juin 2010 à 11 h 03 min

    Merci de nous avoir offert ton histoire, belle leçon de courage.

    Je te souhaite une belle vie holywoodienne …

  • #22 Lullaby Septante-Sept le 30 juin 2010 à 11 h 10 min

    Catseyes, ton texte est absolument magnifique, et ta démarche admirable. C’est difficile de s’occuper de soi quand on va mal, et pourtant ça fait tellement de bien au moral, et on sait que le moral compte autant que les médicaments!
    Il y a peu de gens qui comprennent quand je dis que durant une période de ma vie extrêmement difficile, c’est le maquillage qui m’a fait tenir parce que c’était la seule chose qui me permettait de me vider la tête et de penser quelques instants à autre chose. Je suis très contente que ça ait été pareil pour toi!

  • #23 Vanessa le 30 juin 2010 à 11 h 44 min

    Bonjour Christine,
    Ton témoignage est magnifique et très touchant.
    ça remet un peu les pendules à l’heure…il faut arrêter de se plaindre pour des broutilles !!
    Et je le clame haut et fort : vive les blogs comme celui d’Hélène qui n’est pas du tout superficiel comme certains peuvent parfois le penser…il permet de se divertir, de rêver, et d’oublier un peu le quotidien quelquefois lourd à gérer !!!
    Bravo pour ton courage et je te souhaite plein de jolies choses pour la suite.

  • #24 Co le 30 juin 2010 à 11 h 53 min

    Hello Catseyes,

    Malheureusement pas le temps de lire tous vos messages. Je me retrouve carrément dans ton témoignage. Comme je l’ai un peu raconté sur ce blog déjà, en septembre on m’a diagnostiqué un cancer. Me revoilà 9 mois plus tard :-).
    Comme toi, pendant cette période je n’ai pas eu la for ce m’occuper de moi. La fatigue physique est intense, la perte de cheveux, les douleurs. Bref. Alors quand la vie repart on a envie de reprendre des couleurs, se chouchouter, montrer à tout le monde qu’on est plus que jamais en vie. Moi j’ai moins peur de déplaire aussi. Quand on se rend compte que la vie peut être très courte, on a encore plus envie d’en profiter, vite!

  • #25 Shirel le 30 juin 2010 à 12 h 10 min

    comme ce témoignage me touche … ta dose de courage et de détermination est un exemple à suivre !
    j’aurais aimé avoir ce genre de soins il ya 5 ans, cela m’aurait sans aucun doute aidé à retrouver force et féminité ;o)
    encore merci pour ton témoignage

  • #26 Deilema le 30 juin 2010 à 12 h 29 min

    Bravo pour ton courage et ta détermination, Catseyes.

    Ton histoire me fait penser à la BD d’une illustratrice américaine dont j’ai oublié le nom, intitulée « Cancer and the City », dans laquelle elle raconte son combat contre le cancer du sein et le point d’honneur qu’elle mettait à aller faire ses chimios avec une nouvelle paire de stilettos à chaque fois.
    Elle décrit même la couleur du rouge à lèvre MAC qu’elle porte pour se remonter le moral ;)

    Bref, je t’en recommande la lecture, ça devrait te parler !

  • #27 Ladypops le 30 juin 2010 à 13 h 26 min

    Comme toutes les autres avant, je te remercie pour ton témoignage touchant et emplit de courage. Je suis contente de voir aussi que les hôpitaux ne se contentent plus de soigner la maladie, mais qu’ils s’occupent aussi du corps et de l’âme du patient.

    Je me souviens encore lorsque petite (12 ans) j’avais accompagné ma tante pour les résultats de mon oncle atteint d’un cancer. Celui-ci avait lâché un simple : « je crois qu’on ne peux plus rien faire » lui avait serré la main avec un regard compatissant est était partit. Nous sommes resté là, hébétée sans savoir quoi faire. Il est rentré à la maison, des soins infirmiers à domicile lui étaient donnés, mais c’est principalement ma tante qui c’est occupée de lui.

    10 ans plus tard, j’ai été confrontée à la même situation avec ma maman. C’est au téléphone que le médecin m’a annoncé le diagnostique. Déjà beaucoup plus humain, il connaissait mon petit nom parce qu’il en avait parlé avec ma maman est m’a annoncé être très surpris de ma réaction calme alors qu’on lui avait annoncé que je pleurerais. Bref, les médecins côtoyés ont étés de grand secours et le personnel hospitalier d’exception. Comme elle a désiré rester à la maison, nous n’avons pas eu ce genre de proposition. Je sais qu’en Suisse il y a possibilité d’avoir un coiffeur, mais je ne sais pas ce qu’il en est du côté de l’esthétique. Mais, le corps est bel est bien prit en compte. Dans les gestes des infirmières, qui crèment les jambes douloureuses et qui touchent leurs patients. Pas pour effectuer un geste médical, juste pour l’échange et son bien-être. Il faut des passionnés pour faire ce métier là. Mais je dérive du sujet principal…

    Encore une fois merci et j’espère que très vite, tout sera derrière toi…

  • #28 Sophie le 30 juin 2010 à 13 h 34 min

    Catseyes75:
    Merci de ce texte très touchant loin de nos futilités du jour (les fameuses soldes).
    J’ai toujours vu que dans n’importe quelle maladie, on guérit toujours mieux quand on y croit et qu’on reste positive malgré tout.
    J’imagine que ça ne doit pas être facile de concilier la douleur et l’envie de confort avec l’envie de rester féminine. Mais je pense que l’on se sent toujours plus forte quand on se sent belle. Comme si on disait à la maladie « tu m’auras pas, je suis forte ».
    Je suis contente que tu sois en rémission, j’admire ta force et ton courage.
    Bonne continuation.

  • #29 kermaria le 30 juin 2010 à 14 h 01 min

    Comment le maquillage et les produits de beauté ne sont pas aussi futiles que certains veulent bien le dire. Belle histoire et belle continuation a toi.bises

  • #30 La Petite Lulu le 30 juin 2010 à 14 h 43 min

    Bravo pour ton courage et ta force dans cette épreuve. J’ai la même pensée pour toutes les personnes qui doivent lutter contre la maladie.
    Mon cas est bien moindre mais il est vrai que le maquillage est devenu ma solution de reconstruction morale. Depuis que j’ai découvert Hélène, ses mimiques et ses copines, je suis contente et fière d’avoir envie de fards à paupières, de blush et de le dire sur un blog !
    Le maquillage, les cosmétiques ne sont pas une futilité. Prendre soin de soi est bon pour tout le monde.
    Merci à toi pour ce beau témoignage qui nous remet les pendules à l’heure.

  • #31 Cissouille le 30 juin 2010 à 15 h 15 min

    La Petite Lulu: kermaria : Je plussoie !
    Merci Catseyes75 pour ce témoignage très touchant.

  • #32 Gene le 30 juin 2010 à 15 h 17 min

    Merci, Christine, d’avoir remis mes pendules à l’heure. Je reviens de loin aussi, j’en suis consciente (presque) tous les jours.
    Mes cheveux ont bien repoussé mais les (dizaines, oui vous lisez bien…) kilos sont restés, se sont incrustés et ont décidé de ne plus me quitter. C’est un vrai calvaire au quotidien et même si beaucoup de gens me disent que l’important, c’est d’être en vie, ça ne me console pas toujours.

    Mais aujourd’hui, mercredi 30 juin, je m’en fiche royalement, mes 2 fils viennent de décrocher leur diplôme à l’université.

    Pas belle la vie? ;-)

    Qu’elle soit douce pour toi, prends soin de toi, elle te le rendra!

    Je t’embrasse

  • #33 Mannick le 30 juin 2010 à 16 h 01 min

    C’est un très beau témoignage Catseyes ! je t’admire de toutes mes forces, pour ton courage, ta force de caractère, ta volonté à vouloir malgré tout rester bien et belle, sorte de pied de nez à la méchante et sournoise maladie dont tu as dû affronter les affres et surmonter la pénibilité des traitements et leurs effets secondaires.

    Chaque fois que je lis un témoignage sur le blog d’Hélène ou ailleurs sur des personnes ayant été ou atteintes d’un cancer, je suis admirative, parce que chaque témoignage montre des personnes à cran, qui ont de la volonté celle de s’en sortir à tout prix, je les admire d’autant plus que je me dis régulièrement que je n’aurais jamais ce cran, je suis une anxieuse au plus haut niveau, je suis hélas aussi, d’une composition comme on dit « fragile », petite nature comme disait ma grand-mère, je suis vite couchée sur le flanc par la fatigue, les angines, les bronchites ou autres maladies courantes, alors je me suis souvent répété que je n’y arriverais pas… mais cependant, je pense aussi que quand on apprend cette sombre et sinistre nouvelle, on a des ressources en soi qu’on soupçonne à peine, parce qu’il le faut bien de toutes façons.

    J’aime ta façon de parler de ton histoire, et puis la couleur, la beauté, le maquillage, les soins à l’hôpital, j’aime comment tu parles de tout ça, et je t’envoie toute mon affection, mon admiration…

    Le cancer pourtant, j’y suis confrontée depuis près de 20 ans ! un petit frère touché à l’âge de 20 ans mais qui à force de rage et de traitements invasifs s’en est sorti, et puis mon papa qui se bat depuis 2002 lui aussi contre « la chose »… à ce propos, je suis de tout coeur avec Nana en pensant à ce qu’elle a vécu il y a si peu de temps.

    Hélène, ton blog est un pur endroit d’amitié, de sensibilité, de tendresse, d’humour beaucoup aussi fort heureusement, on s’y sent bien et grâce à cette parole que tu nous donnes chaque mercredi, on apprend à toutes mieux se connaitre, on se soutient, et surtout, on fait son auto-analyse régulièrement, et tu vois, c’est une chose qui n’a pas de prix ça !

    Catseyes, je t’embrasse bien fort et j’espère que tu vas mieux, bien mieux maintenant !………. et bon courage pour les soldes aussi ;-)))

  • #34 Hélène le 30 juin 2010 à 16 h 19 min

    Gene: bravo à tes fils, et je t’embrasse !

    Mannick: c’est grâce à vous, tout ça ;-)

  • #35 Turquoise le 30 juin 2010 à 18 h 29 min

    Catseyes, ton témoignage me touche beaucoup car je suis en train de vivre la même chose … le crabe que je croyais derrière moi l’année dernière m’a rattrapée, et la chimio m’a fait perdre les 3/4 de mes cheveux en quelques jours – oui, ça fait un choc ! … je suis donc allée la semaine dernière m’acheter une perruque top niveau dont tout le monde me fait compliment en me disant que ma nouvelle coiffure me va très bien . Et pas question de sortir sans maquillage ! du coup, les gens que je ne connais pas bien et qui ne savent pas que je suis malade me disent que j’ai rajeuni et que j’ai très bonne mine (!) Et comme j’ai perdu dix kilos , je me sens plus légère et je peux faire bonne figure et éviter qu’on ne me plaigne .
    Je voudrais signaler aux Parisiennes qu’il existe à deux pas de Paris une association destinée aux femmes qui ont un cancer, qui propose des séances de maquillage, des cours de yoga, de sophrologie, des ateliers d’expression artistique, le tout gratuit . C’est « étincelle », 27bis av Victor Cresson à Issy les Moulineaux ; je vais y aller et je vous raconterai …
    Bises à toutes !

  • #36 Catseyes75 le 30 juin 2010 à 20 h 16 min

    laurettebis: L’équipe médicale et para-médicale du service de l’hôpital St Louis est vraiment formidable C’estgrace à l’initiative d’une infirmière que j’ai pu bénéficier de ce soin car lors de cette cure de chimio je n’avais pas de visite.
    Atchoum: Oui je le maitrise à peu près grace aussi à Christian de chez MAC
    Vanessa: Merci pour tes souhaitsCo: je suis de tout coeur avec toi car je suis passée par là; Courage et vive le make-up !

  • #37 Catseyes75 le 30 juin 2010 à 20 h 23 min

    Deilema: J’en avais entendu parlé, je vais essayer de me le procurer
    Line: Cette épreuve est maintenant derrière moi et j’essaie de ne pas trop y penser malgré les séquelles laissées par les traitementsShirel: Cela fait quelques années maintenant que cette association délèguent ces socio-esthéticiennes dans les hôpitaux de l’Assistance Publique de Paris. On trouve aussi des cabines de soins de beauté au Centre Curie à Paris dans 15ème et à l’IRG de Villejuif
    Ladypops: Oui oui c’est loin derrière moi. C’est juste la visite de contrôle annuelle qui me rappelle la maladie

  • #38 Catseyes75 le 30 juin 2010 à 20 h 35 min

    Sophie: C’est exactement ce que je me suis dis
    Cosmetogirl: Moi aussi il y a quelques années j’ai envisagé cette formation mais mon dossier n’a pas été accepté par le FONGECIF. Ensuite j’ai changé d’orientation
    Gene: Je te comprends car mon corps malmené et privé de nourriture pendant 6 mois s’est vengé en stockant les kilos. A cela s’est ajouté un traitement pour contrecarrer les sequelles de la radiothérapie et dont les effets secondaires est la prise de poids mais bon j’ai des kilos en trop mais je suis vivante. Le choix est vite fait, même si ce n’est pas évident dans la société actuelle.

  • #39 Catseyes75 le 30 juin 2010 à 20 h 45 min

    Gene: Félicitations à tes fils !
    Mannick: Malheureusement je savais qu’un jour ou l’autre je serais atteinte par cette maladie donc le verdict ne m’a pas étonnée c’est plus l’annonce du traitement (lourd) qui m’a assommée. On ne devrait jamais être seul(e) pour entendre ça.
    Turquoise: Zut de zut, je me souviens que tu en avais parlé l’année dernière. Je suis vraiment désolée de ce que tu es en train de vivre et je te souhaite plein de courage. Ma mère aussi a porté une perruque (trés chère) après avoir perdu tous ces cheveux après une séance de chimio et personne n’y a vu que du feu. J’ai entendu parler de ce centre, cela m’a l’air bien, tu nous raconteras ? Je t’embrasse bien fort

  • #40 Catseyes75 le 30 juin 2010 à 20 h 57 min

    Je voulais toutes vous remercier pour avoir pris le temps de commenter mon billet. Cela m’a beaucoup touchée.
    Je ne pensais qu’il aurait un tel impact.
    Je voudrais aussi remercier Hélène de l’avoir publié car c’est un texte que je portais en moi depuis longtemps et qui grâce à elle, a pu voir le jour.
    Sur ce, je file faire les soldes beauté en ligne.

  • #41 Nyssah le 30 juin 2010 à 21 h 51 min

    Un magnifique témoignage de courage et de combativité …
    BRAVO pour cette lutte contre la maladie ..
    Il m’a laissé sans voix ….

  • #42 Stella le 30 juin 2010 à 21 h 59 min

    Je l’ai vu aussi, ça m’a tellement marqué qu’à la sortie, comme toi, j’ai vu les produits de maquillage autrement. Je ne suis pas malade mais pareil que toi, j’en use comme d’une thérapie quand psychologiquement j’ai besoin d’aller mieux. Je te souhaite tout le courage du monde encore, même si tu en as déjà beaucoup!

  • #43 Hélène le 30 juin 2010 à 22 h 02 min

    Nyssah, Stella: soyez les bienvenues ;-)

    Catseyes75: c’est moi qui te remercie d’avoir partagé tout ça avec nous, c’est un geste très touchant.

  • #44 Ambre le 30 juin 2010 à 22 h 15 min

    Première fois que je poste alors que je lis tous les jours ce blog mais je le devais bien.
    Je voulais vraiment te remercier pour ton témoignage: Cela me rappelle qu’il faut profiter de la vie et arrêter de pleurer sur nos petits malheurs qui sont finalement insignifiants. Je n’ai « que » 22 ans mais cette piqure de rappel était nécessaire. Je te souhaite pleins de courages. Bisous !

  • #45 Catseyes75 le 30 juin 2010 à 22 h 15 min

    Merci Nyssah et Stella pour vos gentils messages

  • #46 Jen le 1 juillet 2010 à 5 h 29 min

    Quel beau témoignage! Tu dois être parée maintenant niveau make up! En tout cas j’espère pas qu’une récidive pointera le bout de son nez pour que tu prennes soin de toi tous les jours.

    Bon courage à toi!

  • #47 Hélène le 1 juillet 2010 à 8 h 32 min

    Ambre: sois la bienvenue ;-)

  • #48 Insane le 1 juillet 2010 à 10 h 06 min

    Que dire après un tel texte ? Comme dit ma maman « tu as eu les épines, prépare toi à savourer les roses ».

    Je t’embrasse

  • #49 MyMy le 1 juillet 2010 à 11 h 18 min

    Catseyes75, bonjour : je suis extrêmement touchée par ton témoignage qui est simplement « juste », sobre, et vrai.
    Bien sûr, il fait écho en moi – dans une moindre mesure : l’an dernier, pendant quelques mois, j’ai touché du doigt (du cil, plutôt) la cécité, cette épée de Damoclès qui planait au dessus de moi depuis ma naissance, j’ai d’abord cru que ma vie s’arrêtait (quand bien même pour moi il n’était évidemment pas question de « vie ou de mort »), pour, très vite, me forcer à me ressaisir et faire un pari un peu « stupide » avec moi-même, si jamais j’avais un répit ou que j’en avais le courage, j’allais devenir… blonde ! Bien sûr que non ces soucis esthétiques ne sont pas si futiles. Au premier répit je fonçai – aidée d’une copine – m’acheter une nouvelle crème hydratante, au deuxième un rouge à lèvres (et jamais le Printemps ne m’aura semblé un tel havre de paix ! :) ), et au troisième, zoù, j’allai chez le coiffeur. Et presque un an après, je demandai à Hélène des conseils pour maquiller mes yeux, enfin remis de leurs émotions.
    Lorsque des maladies ébranlent notre intégrité physique, on s’accroche à ce qu’on peut, pour rester femme, toujours, envers et contre tout.
    Bon courage à toi, et à toutes celles qui sont malades.

  • #50 Marilys le 1 juillet 2010 à 14 h 24 min

    Bonjour Christine. Très beau temoignage remplit de courage. C est très touchantbet en plus ça me fait remonter le temps lors de mes 17 ans quand ma mère a aussi été frappée par un cancer. J ai admiré son courage et je vois le même dans ton message. J ai beaucoup soutenu ma mère et c est d’ ailleurs moi qui lui faisait des petits cadeaux pour qu elle se sente mieux et je l ai beaucoup aidé pour ne pas qu elle se fatigue. Elle est maintenant guérie et je sais qu elle revient de loin et c est pour ça que de l avoir chaque jour à mes cotés c est un cadeau. Et je me moque des personnes qui me critiquent car j habite tjs avec elle malgré mes 25 ans. Voilà. Le téléfilm dont tu parles je l ai aussi vu et c était vraiment un téléfilm émouvant et qui va droit au cœur. Je pense que lorsqu on traverse une maladie n importe laquelle on se raccroche à quelque chose pour tenir. Moi ayant une maladie chronique pénible parfois c est la musique. Je t embrasse et je remercie Helene d’ avoir publié ton article. Amitiés.

  • #51 Hélène le 1 juillet 2010 à 17 h 10 min

    Marilys: moi aussi à 25 ans j’habitais toujours chez mes parents (j’ai pris mon temps pour faire mes études ;-).

  • #52 Marilys le 1 juillet 2010 à 18 h 14 min

    Merci Hélène de me dire ça. Je viens justement de reprendre mes études et donc habiter seule je ne peux pas car d’ une je n en ai pas envie et ensuite financierement avec ma mère nous nous complétons :) amitiés

  • #53 Turquoise le 1 juillet 2010 à 18 h 33 min

    Marilys: Hélène: tout comme vous ! j’ai quitté la maison familiale à 26 ans ; c’est d’ailleurs de plus en plus fréquent actuellement, avec la difficulté de trouver une location abordable .

  • #54 Hélène le 1 juillet 2010 à 18 h 43 min

    Turquoise: hé hé, moi aussi, 26 ans pile poil ;-) Impossible de se loger à Paris quand on ne gagne pas sa vie, et aucune nécessité de le faire si on a des parents qui y vivent ;-)

  • #55 Chantal le 1 juillet 2010 à 22 h 10 min

    Je découvre seulement ce soir ton très beau témoignage et je te remercie de l’avoir écrit; il est très précieux pour nous qui le lisons et qu’il fait réfléchir, et pour toi dont il retrace la confrontation et le défi relevé avec panache face au crabe.
    Elle est très belle cette couleur flamboyante et unique de ton courage et j’aime beaucoup cette image de la beauté comme étendard pour terrasser cette saleté de maladie ; et puis, tu es la preuve que ça marche puisque tu as réussi à deux reprises!
    Tu es un exemple pour nous toutes, merci de nous avoir fait partager tout ça.
    Je te souhaite beaucoup de maquillage et de recherches en tout genre, et simplement pour le plaisir, maintenant que le péril est conjuré et pour finir, je me permets de t’embrasser!

  • #56 Chantal le 1 juillet 2010 à 22 h 17 min

    Turquoise: je te souhaite de tout cœur beaucoup de courage pour combattre de nouveau cette saleté de crabe qui revient te tourmenter; même si on connaît ta pêche légendaire et ton humour, je devine que ce ne doit pas être facile et je voudrais te dire qu’on a toutes une affectueuse pensée pour toi et qu’on t’encourage de notre mieux pour cette seconde bataille ( on te fait confiance pour faire des « étincelles »:-) Reviens nous raconter ça sur le blog. Je t’embrasse, ma chère Turquoise!

  • #57 Jessy le 1 juillet 2010 à 22 h 55 min

    Wouah c’est un très beau témoignage, vraiment magnifique !
    Je ne savais pas qu’ils offraient ce genre de soins, je trouve que c’est une excellente initiative. Ayant eu quelqu’un de très proche qui a affronté cette maladie il y a quelques mois, je sais à quel point c’est dur de vouloir et pouvoir prendre soin de soi. J’ai malheureusement pu observer que cette maladie détruit aussi bien physiquement que mentalement.
    Un grand BRAVO pour ton courage et ta guérison ! Je te souhaite une très bonne santé, et surtout merci d’avoir partager avec nous cette belle histoire !

  • #58 Débounette le 2 juillet 2010 à 12 h 07 min

    Catseyes ton article me donne envie de me lancer pour la première fois et de poster mon premier message car malgré des situations différentes , depuis un an je vis avec un moral en montagne russe, des envies de disparaître et la rennaissance s’effectue après un long travail pour accepter mes galères, voir le positif, vivre mieux en tout cas, depuis un mois je lis vos messages , les articles d’hélène où je ris où je me dis « ah c’est çà- par ex le smoky  » où depuis un mois je n’utilise plus mes embouts mousse mais des pinceaux, où des sleek palettes dorment ds mon tiroir, où je revis j’ai le plaisir de rire derrière les vidéos d’hélène mais d’apprendre aussi car c’est sérieux…. c’est fou et depuis un mois je vais vraiment mieux j’appelle çà mes trucs de fille, pour d’autres çà peut paraître futile mais moi çà m’aide énormément enfin j’apprends à m’aimer en me chouchoutant !!!! Et çà fait du bien !!!Hélène je voulais t’envoyer un mail perso ben voilà je veux seulement te dire que grâce à ton blog je me régale …
    Et je crois que vraiment comme tu le dis Catseyes çà doit vraiment aider car je sais où j’étais tombée et çà fait du bien de se sentir exister …
    Bon courage à toi Cats dans ce parcours difficile, merci Hélène car ta joie est communicative !!

  • #59 Hélène le 2 juillet 2010 à 12 h 14 min

    Débounette: merci à toi, et sois la bienvenue !

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.