L’équilibriste, par Cethu

25 février 2009

« Comme une petite fille et son jeu de cubes, j’ai construit ma vie dans un souci architectural simple : tenir debout dans ma tour, sans que celle-ci ne s’écroule. Il fallait donc assurer les fondations…

J’ai commencé par prendre le cube « famille », volumineux, rassurant, solide et je l’ai posé à la base. Ca fera un bon pilier central. Puis j’ai dû barrer le mot « famille » et j’ai écrit « Maman » et sur un deuxième, j’ai écrit « Papa ». Figurez-vous que les cubes ne savent pas divorcer. Je les ai quand même posés côte à côte, une petite fille a bien le droit de rêver !

Les cubes « amis », j’en avais plein. Alors je les ai tous posés autour des deux premiers, pour solidifier ma pyramide. Il faut que cela reste souple, car il y a toujours de nouveaux cubes qui arrivent et d’autres qui s’en vont, ma structure n’est pas figée.

Puis j’ai saisi le cube « métier», que j’ai aligné, bien rectilignement, sur le gros cube « études ». Celui-là, j’ai bien mis 6 ans à le construire, alors il est assez imposant. Le cube « métier » est plus petit, forcément, je suis une petite fille de 28 ans.

Ensuite, je suis partie chercher le cube « amour ». Celui-là n’a pas été facile à dénicher ! Le premier que j’ai cru trouver était en fait un triangle (un peu obtus, limite droit, et en tous cas incompatible avec mes cubes). Le deuxième, était rond comme une balle rebondissante. Aussi insaisissable d’ailleurs. Je n’arrivais pas à le faire rentrer dans ma pyramide. Ma quadrature du cercle à moi quoi. Celui-là m’a échappé des mains et aux dernières nouvelles il a rebondi encore de tour en tour.

Au moment où je désespérais de trouver mon cube, je suis tombé dessus ! Par hasard. Dans le sable battu par l’océan, mon œil a été attiré par une étincelle. Je m’approche de l’objet à moitié enfoui dans le sable et commence à creuser. Et là, je découvre un magnifique cube en or ! Il est énorme et je ne peux arrêter de le regarder. Celui-là, c’est sûr, je le garde pour moi. Je l’ai rapporté à la maison et je l’ai posé dans ma pyramide. J’ai ré-agencé un peu mes cubes, pour le mettre bien au centre. Et puis avec le temps, je lui ai rajouté des petits trucs (j’aime le choyer celui-là). Alors je l’ai entouré de cubes « voyages », de cubes « week ends en amoureux », puis je n’ai pas résisté et ai mis dessus un superbe cube « mariage ».

Ma tour est quasiment construite. Il ne manque plus qu’un, deux, trois, quatre ( ?) cubes « bébé », mais ceux-là, je les cherche encore. Et comme ils seront tout en haut de ma tour, tout contre moi, leur absence ne bouscule pas mes fondations. Mais vous imaginez un sapin de Noël sans étoile au sommet ? Il manque quelque chose, non ?

Mais voilà, je croyais que ma tour tenait la route. J’avais bien tout fait comme il fallait, j’avais été une bonne petite fille. Alors comment, pourquoi, je ne sais pas, mais ma tour tangue, penche et oscille. A côté, Pise a l’air droite…

Que s’est-il passé ? Et bien le cube « maman » a commencé à aller mal. Il est rongé de l’intérieur. On essaye de le guérir et les docteurs ès cubes prennent soin de lui. Mais ça me fait du souci, car c’est un de mes cubes préférés. S’il venait à s’en aller, je crois que ma tour s’effondrerait…

Et puis le cube «métier », auquel je ne pensais plus, a commencé à me sortir par les yeux. Il prend toute la place, et je le connais par cœur. J’ai fait le tour de mon cube, j’en connais chaque facette et sa simple vue m’énerve. Alors, j’ai décidé de le jeter. Je vais le rapporter en boutique et en choisir un autre. Mais on m’a dit qu’il allait de pair avec mon cube « études » alors il faut que je change celui-là aussi et que j’en retrouve un autre…

Et puis mes cubes « bébé », que je pensais trouver facilement, tardent à se montrer. Alors je cherche du côté de cubes aux noms barbares et peu avenants « PMA » ou « FIV », qui pourront peut-être m’aider.

Aujourd’hui, je vis sur une tour dont deux des fondations tremblent et à qui il manque ses finitions. L’équilibre est précaire, l’architecture imparfaite. Certaines briques me manquent toujours. Je regarde ma tour vaciller, et parfois j’ai l’impression que je vais glisser. Mais jouer à l’équilibriste ne me fait pas peur car mon cube en or massif, lui, me rattrapera toujours si je tombe.

Signé : Cethu »

80 commentaires Laisser un commentaire
Ô toi, lectrice !

Vous aimerez aussi

80 commentaires

  • #1 Zaliénor le 25 février 2009 à 8 h 24 min

    Très belle métaphore de la vie!

  • #2 Camille le 25 février 2009 à 8 h 26 min

    Pfiou… C’est raconté d’une très belle manière

  • #3 Evelys le 25 février 2009 à 8 h 38 min

    oui j’ai aimé la façon que ce texte est écrit…

  • #4 Ariane le 25 février 2009 à 8 h 40 min

    J’aime beaucoup cette histoire de cubes. Je crois que si les fondations sont solides, elles demeurent même si elles disparaissent physiquement et tes cubes « fondateurs » m’ont l’air en béton :).

  • #5 Marine le 25 février 2009 à 8 h 41 min

    Céthu, j’aime ton écriture. Tu prends du recul sur ta vie, tu la vois en plan large, c’est ce qui te permet d’exprimer ce que tu ressens en nous touchant toutes. On est toutes handicapées par cette tour qu’on aimerait parfaite, et qui n’est jamais aussi droite et symétrique que prévue.

  • #6 mimisunny le 25 février 2009 à 8 h 43 min

    c’est magnifique Cethu… Ca me touche d’autant plus que mon cube Maman est aussi rongé de l’intérieur… Quant au cube Amour… je l’ai peut-être retrouvé après plus de deux ans de désert et/ou galère, mais je ne vois pas toujours comment l’intégrer à ma tour, le cube boulot, comme toi mais la moyenne est positive et le cube enfant, je l’ai. Ma tour non plus n’est plus très droite mais je m’accroche… en remettant les cubes à leur place du mieux que je peux, en en déplaçant, etc.
    Vraiment pour ton texte aujourd’hui, merci. Ce soir je suis seule, je vais retravailler à ma tour. C’est d’ailleurs bizarre mais lorsque j’ai besoin de mettre de l’ordre dans mes idées, je suis obligée de ranger quelque chose (un tiroir, une armoire, peu importe), on dirait que ranger au sens propre me permet de remettre mes idées en place. J’y penserai ce soir.
    Belle journée à toutes

  • #7 Vivian le 25 février 2009 à 9 h 02 min

    Très belle métaphore !
    Très joli texte très bien écrit qui me touche beaucoup…
    Mes pensées vont vers ton cube « maman », ton cube « métier », tes cubes « bébés ».

    Bises à toutes

  • #8 Molly le 25 février 2009 à 9 h 08 min

    Très joli texte, touchant.
    Je te souhaite plein de courage pour les épreuves qui vont t’arriver.

  • #9 Koschka le 25 février 2009 à 9 h 11 min

    Très belle écriture, très belles métaphores!

    J’adore la métaphore du triangle et du rond… C’est tellement vrai! Moi j’ai du mal à choisir mon cube étude, je l’ai déjà ramené pour choisir un autre, mais bon… C’est que je veux le meilleur cube métier. Le gros, là, en vitrine, le plus cher du magasin (comme pour tout d’ailleurs!)
    En plus, ma tour est bancale, il manque un cube de fondation…Enfin, non elle n’est pas bancale, parce que l’autre cube est trèèèès gros, bien formé, parfait. Exprès pour remplacer.

    Désolée de caler ma vie sur tes métaphores, mais elles sont tellement juste qu’on a qu’une envie: de les essayer!

  • #10 Delph le 25 février 2009 à 9 h 11 min

    C’est une belle image de ton histoire personnelle, je te souhaite beaucoup de courage, mes pensées vont vers ton cube pillier « maman ».

  • #11 Erika le 25 février 2009 à 9 h 12 min

    Très touchant .
    Courage.

  • #12 waffo le 25 février 2009 à 9 h 17 min

    C’est une magnifique déclaration que tu fais à ton cube en or ici :)
    Comme dit Ariane, je pense que même qu’une fois que les cubes de fondation disparaissent, ils sont toujours là. Même si pendant le temps de leur disparition, la tour vacille et veut s’effondrer, si tu as d’autres cubes pour t’épauler, tu resteras debout.
    Beaucoup de courage pour toi et ta maman ! Et je te souhaite plein de petits cubes

  • #13 marg le 25 février 2009 à 9 h 17 min

    très beau… je te souhaite de trouver tes cubes bébés ;-)

  • #14 Rimini le 25 février 2009 à 9 h 21 min

    J’ai adoré ton texte de cube en cube. Pas facile d’être l’architecte de sa vie, surtout quand l’une des fondations vacille … Je te fais confiance pour cimenter tout ça. Courage !

  • #15 Celimel le 25 février 2009 à 9 h 22 min

    Quel magnifique texte !

  • #16 Tizou le 25 février 2009 à 9 h 24 min

    C’est très joliment écrit!
    Je te souhaite plein de courage et de chance.

  • #17 Véro la Bisontine le 25 février 2009 à 9 h 27 min

    Très joli texte….cela me fait réfléchir sur ma propre tour!

  • #18 Sol in Paris le 25 février 2009 à 9 h 33 min

    Vraiment très beau ton texte, il résume tellement bien que l’on doit toujours jongler et être vigilante même quand on à tout fait pour que ça fonctionne. Je te souhaite une très belle journée.

  • #19 Sylvie8600 le 25 février 2009 à 9 h 33 min

    Je trouve cette métaphore très belle et je pense qu’elle va pousser certaines d’entre nous à se poser la question des cubes qui font notre vie… Moi en tout cas, et je te remercie parce que ca fait du bien des fois de s’arrêter pour y réfléchir :-)

    Je te souhaite plein de beaux cubes pour la suite ;-)

  • #20 Deilema le 25 février 2009 à 9 h 35 min

    Très jolie métaphore…
    Mais je me demande si elle est si appropriée que ça… parce que, oui, dans une tour, si on enlève les cubes de base, tout s’écroule.
    Mais justement, la vie est pleine d’exemples qui démontrent que, malgré l’absence ou la disparition de certains cubes, la tour continue de se dresser fièrement.
    En ce qui me concerne, j’ai même l’impression que c’est l’éloignement du cube « famille », qui avait également été scindé, qui me permet de construire sereinement ma vie autour de mes cubes « métier » et « chéri ».
    Et que la fait que le cube « métier » perde peu à peu de sa position centrale me permet d’envisager des cubes « bébés ».
    En tous cas, je te souhaite plein de bonnes choses pour ta pyramide !!!

  • #21 Nicole le 25 février 2009 à 9 h 37 min

    Céthu, :-))) J’adore ton texte!! Je souhaite que ta tour ne s’effondre jamais!!! Bisous!

  • #22 Cethu le 25 février 2009 à 9 h 38 min

    Merci les filles pour vos commentaires! Ca me va droit au coeur.
    Pour info, le cube maman va un peu mieux (il a les cheveux qui repoussent). Le cube bébé est toujours sous mandat de recherche. Quant au cube étude, héhé, celui là, je m’en suis occupée…
    Parfois, écrire permet de prendre la distance nécessaire pour faire les ajustements qui s’imposent!

  • #23 double plus good le 25 février 2009 à 9 h 45 min

    Cethu, moi aussi j’étais soulagée quand les cheveux de mon cube maman ont repoussé, et elle est toujours là en bas de ma tour vingt ans plus tard, donc l’espoir est toujours permis.
    Prends bien soin de tous tes cubes, et bonne chance pour ceux encore à venir.

  • #24 Jen le 25 février 2009 à 9 h 46 min

    J’ai le même cube « maman rongée de l’intérieur » ainsi que celui « PMA » et « FIV ».

    Je pense que les vacillements d’une pyramide te construisent, t’aident dans tes choix. Elle ne sera jamais droite, jamais bien solide. Mais chaque nouvelle épreuve la rendra d’autant plus belle.

  • #25 Armalite le 25 février 2009 à 9 h 50 min

    J’ai comme toutes les autres filles qui ont commenté avant moi trouvé ton texte très joli et très bien écrit.

    Mais je voudrais ajouter ceci: la disparition d’une personne (et je souhaite bien entendu que celle de ta maman ne se produise que dans très longtemps!) ne fait pas se volatiliser ce qu’elle nous a enseigné et apporté. Elle ne supprime pas son héritage ni les traces que cette personne a laissées dans notre vie. Ton cube fondateur ne disparaîtrait que si tu cessais de penser à lui et reniais ce qu’il t’a apporté. Il n’y a que l’oubli et le rejet qui peuvent supprimer les cubes fondateurs. Les gens que nous avons aimés continuent toujours à vivre en nous et à nous accompagner, si nous voulons bien entretenir leur souvenir.

    Bien entendu, ça ne supprime pas le chagrin, l’atroce chagrin. Mais ça empêche de s’écrouler.

    Bon courage pour rééquilibrer ta tour.

  • #26 Silana le 25 février 2009 à 9 h 51 min

    Texte très émouvant, le meilleur reste à venir j’en suis sûre :)

  • #27 Delvaly le 25 février 2009 à 9 h 56 min

    Ton texte me touche de bon matin, tu peux pas imaginer !
    C’est parce qu’il est si bien écrit, tes métaphores font vraiment échos en moi…et aussi malheureusement parce que nos tours se ressemblent tant.
    Ma tour chéri est là, solide, droite et centrale, ouf !
    Ma tour Papa va mal, mais elle s’accroche… Celle du boulot vacille…. Mais pour moi la plus dure à gérer actuellement c’est la maudite Pma/fiv…

  • #28 Fanchette le 25 février 2009 à 9 h 56 min

    Très beau texte. La métaphore de la tour et des cubes a l’air de parler à plein de monde. J’essaye de visualiser ma tour…

  • #29 flonya le 25 février 2009 à 9 h 59 min

    Superbe texte, rien a ajouter de plus si ce n’est qu’il fait réfléchir a nos propres fondations.

  • #30 MArieB. le 25 février 2009 à 10 h 07 min

    j’adore et bravo……avec plus de recul je peux te dire que le cube en or va prendre de plus en plus de place
    Marie

  • #31 Odile sans régime le 25 février 2009 à 10 h 09 min

    Je suis soufflée par un si joli témoignage, original par la forme, pudique et émouvant sur le fond… Un travail d’orfèvre ce jeu de construction ! Bonne continuation, avec la réalisation de ce que tu souhaites à la clé !

  • #32 lytanie le 25 février 2009 à 10 h 13 min

    Bonjour Cethu,
    Ton texte me touche beaucoup, j’ai l’impression que j’aurai pu écrire la même chose mot pour mot, car moi aussi je joue avec de cubes toutes la journée dans mon métier, et dans ma vie aussi, avec en particulier les cubes maman, PMA, FIV, cube en or …
    J’ai juste un an de plus que toi et je me rend compte à quel point la vie est pleine de surprises, bonnes comme mauvaises.
    Ma tour maintenant je l’imagine à l’horizontale, plutôt qu’à la verticale, car si certains des cubes grossissent, avancent ou reculent ils ne déséquilibrent pas tout l’ensemble.
    C’est ma manière de penser qu’à certains moments de la vie, des sujets prennent plus d’importance que d’autre, ce n’est pas pour autant que je veux tout chambouler, et mettre en danger tout l’édifice si cohérent!
    Je te souhaite beaucoup de courage, pas trop de larmes, ni de rage, et de très beaux bébés cubes!

  • #33 Clémentine le 25 février 2009 à 10 h 16 min

    C’est un très joli texte !
    J’aime beaucoup !
    Tu as du talent, Céthu !!!!
    Félicitations et merci de nous l’avoir fait partager !

  • #34 Lullaby Septante-Sept le 25 février 2009 à 10 h 31 min

    Cethu, je ne vais pas m’étaler sur les détails, mais tu n’as pas idée à quel point ce que tu décris me parle en ce moment.
    Je te souhaite du courage, et de l’équilibre si je puis dire pour poursuivre la métaphore.

  • #35 la_pomme le 25 février 2009 à 10 h 32 min

    un bien joli texte,j’espere que tu auras vite tes cubes manquants
    courage :)

  • #36 Néma le Rat le 25 février 2009 à 10 h 57 min

    Merci…et j’éspère que ta tour se stabilisera, ça finit toujours pas se stabiliser…

  • #37 Poulettedesîles le 25 février 2009 à 10 h 57 min

    Très joli texte plein d’émotions. Mais n’ai pas peur de réarranger tes cubes. Si ta tour ne tient pas et qu’elle s’affaisse un peu tu peux recontruire, ché pa moi, une fermette, une maison de plein pied, une villa avec terrasse. Ya plein de façon de construire sa vie. J’espère que tu trouveras celle qui te comblera. Bonne chance !

  • #38 Jube le 25 février 2009 à 10 h 59 min

    Cethu ton texte est très beau et vraiment touchant et comme à beaucoup d’autres filles il me parle énormément…..
    Merci pour la réflexion que ton texte m’apporte, je sais que je vais beaucoup penser à tout ça aujourd’hui !
    Je te souhaite de redresser ta tour et de continuer à la construire.

  • #39 sagattine le 25 février 2009 à 11 h 02 min

    Ton texte est très émouvant. Il est drôle par et en même temps très profond.
    Je suis loin d’avoir autant de cubes que toi, par contre je multiplie les petits cubes « études » et un jour il faudra bien que je trouve un cube « métier » à poser dessus…
    Je te souhaite plein de courage pour bien assembler tous les autres cubes qu’il te manque!

  • #40 sagattine le 25 février 2009 à 11 h 03 min

    je voulais dire drôle par la métaphore des cubes, scusez-moi!

  • #41 Emma le 25 février 2009 à 11 h 12 min

    Ton texte est merveilleusement bien tourné Cethu, j’ai adoré. Ca fait réfléchir à sa propre pyramide. Bonne continuation et je te souhaite plein de petits cubes. ;-)

  • #42 Hélène le 25 février 2009 à 11 h 15 min

    Néma le Rat bienvenue à toi ;-)

  • #43 Athéna le 25 février 2009 à 11 h 18 min

    Superbement écrit ! Bon courage pour ta maman et je te souhaite beaucoup de « cubs » (ce n’est pas une faute, c’est le bébé des animaux sauvages en anglais ; bon présage non ?)

  • #44 Laurence ex-Singapour le 25 février 2009 à 11 h 39 min

    Magnifique texte, dans lequel nous sommes beaucoup à nous retrouver.
    Métaphore de la vie tout simplement, où rien n’est jamais « parfait »…et où nous sommes tous des équilibristes malgré nous…
    Merci de nous l’avoir fait partager.

  • #45 Bottomline le 25 février 2009 à 11 h 40 min

    Waouh, chair de poule !
    Je te souhaite bon courage pour la suite, et plein de bonnes choses !

  • #46 Cethu le 25 février 2009 à 11 h 47 min

    Athéna: c’est vrai, je n’ y avais pas pensé et pourtant, je suis prof d’anglais…
    Good omen… I hope!

  • #47 laurettebis le 25 février 2009 à 11 h 54 min

    Ton texte, très belle métaphore de la « construction d’une vie » me touche énormément Cethu.

    Ma base à moi est très déséquilibrée et de nombreuses fois elle a failli s’écrouler, mon cube « maman » et « papa » étant presque brisés…Heureusement j’ai pu colmater avec les cubes famille – amis et surtout Amour et aujourd’hui elle semble assez stable…

    Je te souhaite plein de bonheur, une tour bien solide et avec plein de petits cubes…

  • #48 c-lin le 25 février 2009 à 11 h 55 min

    super joli et très bien tourné , un réel plaisir de te lire :)
    bonne route à toi sur les chemins caillouteux de la vie … et n’oublies pas tout vient à point qui sait attendre :)

  • #49 maerie le 25 février 2009 à 11 h 59 min

    Superbe et si bien dit, bravo!
    Je te souhaites plein de beaux gros cubes!

  • #50 Ceseraaudreyetpuisc’esttout le 25 février 2009 à 12 h 23 min

    Bonjoue Céthu, c’est un très joli texte que tu nous offres aujourd’hui!
    Je crois qu’il parle à nombre d’entres-nous, qui luttons pour que la tour ne penche pas trop…
    Le tout, c’est que tous les cubes ne se « pètent pas la figure » en même temps…
    Contente de voir que ta maman va mieux…pensées positives pour la suite!!

  • #51 Lyv le 25 février 2009 à 12 h 48 min

    Quel magnifique texte, très parlant, très bien écrit, quelle belle idée de métaphore ! et touchant évidemment !
    Je te souhaite que les bases de ta tour se renforcent et que les petits cubes tant attendus pointent vite le bout de leur nez !! ;)

  • #52 annaquine le 25 février 2009 à 12 h 48 min

    Pour continuer à filer la métaphore. ;-)

    Il me semble que toutes les constructions bougent.
    Et même que les plus belles, les plus anciennes de ces constructions, celles qui nous font rêver et qui ont fait se déplacer des générations d’admirateurs, ne sont pas exemptes de déformations.

    Leurs murs sont devenus convexes, certaines pierres de ces édifices sont tombées, parfois elles ont été remplacées, dans certains cas il en manque des pans entiers, leurs fondations ont été étayées mais ces édifices sont toujours là, défiants le temps.

    Les architectes ont appris à faire avec les mouvements de la terre, l’affaissement du sol, la corrosion des matériaux, la circulation, les guerres, la pollution, que sais-je encore ?
    Il faut de la souplesse et non de la rigidité pour que les constructions tiennent le coup aux assauts du temps et de la vie.

    Quelquefois on a remplacé des éléments qu’on croyait cruciaux, et l’on s’aperçoit par là à notre grand désespoir, qu’aucun n’est rigoureusement indispensable.
    Là est peut être la perfection ? ;-)

  • #53 sophiotte le 25 février 2009 à 12 h 56 min

    Je souhaite plein de jolis cheveux tout neufs à ton cube fondateur. Et à toi et ton cube en or, beaucoup de courage dans l’attente et la quête de vos p’tits cubes…
    Il n’est pas facile d’accompagner une maman dans la maladie et en même temps de pleurer de n’être pas maman.

    Ici, les 2 cubes fondateurs ont tous les deux vacillé en même temps que l’espoir d’avoir des p’tits cubes s’effritait.
    Heureusement, ils ont tenu le coup, ils ont bien quelques pansements et cicactrices, mais ils sont toujours là.

    Quant à nos p’tits cubes, nous irons les chercher en Colombie et ils coloreront notre tour de leurs sourires.

    Merci pour ta métaphore qui nous permet de penser nos vies !

    Sophie

  • #54 Virginie – Québec le 25 février 2009 à 13 h 32 min

    Cethu Merci pour ce texte…

    L’équilibre… ce que nous voulons tous dans notre vie, mais les cubes peuvent parfois bouger rapidement, tomber de la tour, se craquer ou perdre de la peinture, ce que l’ont fait qu’ils sont moins beau.

    Ma pyramide à moi n’est pas branlante en ce moment. Mon bloc famille va bien, même si les petits blocs familles qui entourent le gros blocs sont entrain d’épuiser mon gros bloc. mes blocs étude et travail s’emboite parfaitement, même si mon bloc étude est plus gros que celui travail, mais c’est mon choix. Les blocs amis ont presque tous quittés au cours des dernières années et de nouveaux se greffent. Le bloc amour est pour l’instant de l’eau, imprenable, qui se faufile dans la pyramide, mais qui ne donne rien… et le reste viendra plus tard. je n’ai que 25 ans.

    Merci pour cette belle métaphore, ça ma fait réfléchir et me dire que j’ai quand même un pyramide pas pire, malgré tous les événements.
    Merci encore.

  • #55 sandrine de la R. le 25 février 2009 à 13 h 34 min

    bonjour les filles,

    très belle écriture: ton cube « métier », tu pourrais l’envisager dans ce domaine-là, non?

  • #56 Cethu le 25 février 2009 à 13 h 42 min

    Sandrine de la R. : faut que j’y pense… A moins que cela ne reste qu’un passe-temps…
    En tous cas, vos encouragements me donnent du baume au coeur! Merci!

  • #57 garancette le 25 février 2009 à 13 h 50 min

    quelle métaphore intelligente : visiblement, tout le monde semble l’adopter :)
    merci pour ce texte, tu sembles manier l’écriture avec la même précision et le même sens de l’équilibre que ta vie.
    beaucoup de courage et de bon ciment pour ta tour !

  • #58 oups le 25 février 2009 à 13 h 57 min

    Je ne dis jamais rien, mais pour une fois si… Ca me touche beaucoup, ce texte, j’en ai les larmes aux yeux… Je te souhaite une trè belle pyramide, bien solide et avec toutes ses finitions…

  • #59 henadi le 25 février 2009 à 14 h 15 min

    j’hadère comme tout le monde ici, car j’ai comme toi eu beaucoup de mal à trouver un gros cube en or et les ptits cubes eh ben ils se font la malle avant d’arriver, les filous : ) donc direction cubes pma fiv et tutti quanti…
    les cubes fondations et bien avec l’âge, ils sont rongés par l’usure de la vie et donc on les dorlotent et soignent comme on peut…pourvu que çà dure!!!
    mon cube boulot me sort un peu par le nez aussi (fonctionnaire…faut me comprendre) mais je n’ai pas encore eu le courage comme toi de tout remettre en question sur ce plan là quoique j’ai 7 ans de plus que toi. mais faut dire que les cubes pma et fiv nécessitent une bonne couverture sociale de cube!! donc je reste tranquille et je remercie la providence d’en être pourvue!!! ; )
    voilà c’est pour te dire que je comprends très bien ce que tu vis ( l’équilibre c’est en fait un déséquilibre constant qui avance en tanguant et nous on smurfe dessus : ) ) et je te souhaite une multitude de petits cubes aussi doux que ta lettre!

  • #60 mmarie le 25 février 2009 à 14 h 46 min

    Cethu merci pour ce texte si joli, si sensible, si vrai et si plein d’échos pour beaucoup d’entre nous. Des pensées pour toi et les tiens, présents et à venir. Des pensées aussi pour Lullaby.

    « Il faut de la souplesse et non de la rigidité pour que les constructions tiennent le coup aux assauts du temps et de la vie » : Annaquine j’aime beaucoup cette phrase.
    Et aussi celle-ci, de Leonard Cohen, pour poursuivre la métaphore : « There is a crack in everything, that’s how the light gets in. »

  • #61 coxynell le 25 février 2009 à 16 h 08 min

    Cethu > superbe texte! Je te souhaite de super cubes bien solides et jolis, tant que tu veux! Et de beaux cheveux au « cube-maman » (les miens sont 10 fois plus beaux qu’avant, il n’y a pas de raison que ça ne soit pas le cas pour elle!)

    Hélène > c’est dingue qu’autant de tes lectrices soient aussi bourrées de talent pour écrire!

  • #62 Cyrielle le 25 février 2009 à 17 h 14 min

    Tout simplement magnifique…

  • #63 Hélène le 25 février 2009 à 17 h 18 min

    oups, sois la bienvenue ;-)

  • #64 Alix le 25 février 2009 à 17 h 39 min

    Cethu: Tous mes voeux de rétablissement à ton cube maman ! Tous mes voeux de réussite pour les autres cubes!

    Helene : Je viens de découvrir ton espace de vie et je suis conquise.

  • #65 Marine le 25 février 2009 à 17 h 43 min

    Céthu, je suis trop fière pour toi ;-)

  • #66 Hélène le 25 février 2009 à 17 h 45 min

    Alix je te remercie et te souhaite la bienvenue ;-)

  • #67 pauline le 25 février 2009 à 17 h 48 min

    Je trouve ce texte touchant mais aussi cette façon de voir la vie m’attriste, car un empilement de cubes est une curieuse métaphore de la vie, non ? Comme une suite d’actions et de choix systématiques, et non un cheminement fort, raisonné, ou passionnée, une suite d’aventures, de drames, de joies qui nous portent et nous dépassent souvent. je ne sais pas non plus ce qu’est la vie, mais les cubes, ce n’est pas très gai… En tout cas, bonne chance et du bonheur à vous. Pauline

  • #68 marge le 25 février 2009 à 18 h 26 min

    bon ben ça a été déjà dit à peu près 66 fois, mais c’est tellement mérité que je ne peux pas résister à l’envie de te féliciter pour ce très joli texte. C’est vraiment bien et on ne peut qu’avoir envie de te voir régner sur un magnifique édifice.

  • #69 Mina le 25 février 2009 à 18 h 52 min

    Ta métaphore est toute jolie… et tellement touchante… Merci pour ce très beau texte…. Juste une petite chose et parce que nous avons, ou nous avons eu, des cubes en commun : certains cubes ne s’ajoutent pas à d’autres, ils découlent parfois des 1ers… Dit comme ça, la différence n’est pas énorme mais quand on s’en rend compte, on peut travailler dessus et débloquer plein de choses… Je pense notamment au cube PMA….

    En tous cas, je te souhaite beaucoup de force et de courage pour la suite… Et surtout, je t’envoie un milliard d’ondes +++ pour ta maman….

    Plein de bisous.

  • #70 Martine le 25 février 2009 à 20 h 19 min

    Nos cubes ne sont pas aussi fiables et incassables que les légos. Mais leur fragilité fait toute leur préciosité. Prends bien soin de tout ton petit monde…

  • #71 catialine le 25 février 2009 à 20 h 37 min

    Cethu, je te remercie pour ce très joli texte qui ouvre sur la vie d’adulte mais utilise des mots d’enfance. Comme beaucoup ici, je crois que les fondations sont ancrées dans le sol, et y restent, quoi qu’il advienne, si elles ont été solidement plantées. Je pense ce soir à mes cubes, et à ce que leur agencement a eu de conscient et d’inné chez moi… Et je te souhaite tout le bonheur possible, en sachant que tu as d’ores et déjà avancé sur le sujet depuis ce texte.

  • #72 Sol le 25 février 2009 à 21 h 21 min

    J’aime beaucoup ce texte. Cethu, je t’adresse toute ma sympathie.

    Merci Hélène de nous faire partager cela.

  • #73 cendrinette le 25 février 2009 à 21 h 41 min

    magnifique texte…
    jen ai des frissons…
    Pourquoi? tout simplement car cette métaphore des cubes de la vie, à un cube prés, nous touche tous à chaque souffle de nos petites vies…
    Bravo et courage Cethu et merci Hélène de le diffuser sur ton blog…

  • #74 Cethu le 26 février 2009 à 9 h 20 min

    Bonjour et merci encore à tous vos gentils commentaires.
    Pauline: ce n’est pas une façon triste de voir la vie, c’est juste une métaphore. Ce qui n’enlève en rien toute la passion et la force des évènements que je décris. Ca me permet juste de prendre un peu de distance avec ma vie. :)
    Catialine: je suis d’accord. Les fondations ne disparaissent jamais, même si les murs disparaissent. C’est ce que je commence à comprendre (d’ici à l’accepter, c’est autre chose bien sûr!).
    Bises à toutes (allez, je me lâche!)

  • #75 Marianne le 26 février 2009 à 12 h 29 min

    Premier commentaire après de nombreuses visites sur ce site qui n’a pas oublié d’être génial, (en plus d’être futile mais pas que !). Hélène, si j’étais parisienne, crois bien que je serais déjà venue pour une leçon de maquillage personnalisée !
    Cethu, ton texte m’a énormément touché, aussi parce qu’à l’instar de beaucoup de lectrices, j’y ai retrouvé quelques petits bouts de mon histoire. Je souhaite beaucoup de cheveux à ton cube Maman et à toi le courage pour accepter l’idée qu’un jour, les fondations ne seront faites que de ce qu’ils nous ont laissé : l’amour, la force, les souvenirs, les valeurs et qu’elles n’en seront pas moins solides.
    J’ai ajouté à ma pyramide pendant quelques années les cubes PMA et FIV, ceux qui font si peur, ceux qui apportent l’espoir et oublient parfois de le laisser grandir. Ils m’ont abandonné mais j’ai trouvé un nouveau cube tout beau, tout neuf qui s’appelle Adoption et qui sera, un jour prochain, la plus belle étoile au sommet de ma pyramide.
    Les pyramides vacillent parfois, mais l’espoir est le fil qui les tirent vers le haut et les font grandir.
    Bises.

  • #76 Hélène le 26 février 2009 à 12 h 59 min

    Marianne sois la bienvenue ! Peux-tu personnaliser un peu ton pseudo, sinon on va s’y perdre, avec toutes ces Mariannes ;-) Merci !

  • #77 Marianne de Lille le 26 février 2009 à 13 h 19 min

    Alors, je serai désormais Marianne de Lille !
    Merci à toi.

  • #78 Hélène le 26 février 2009 à 13 h 32 min

    Merci Marianne de Lille, c’est noté ! ;-)

  • #79 Alice le 26 février 2009 à 15 h 47 min

    Je mets très rarement des commentaires, mais j’ai vraiment trouvé ton texte très beau et très original….
    Bon courage et bonne chance pour tes cubes « finitions » ;o)

  • #80 Aesa le 27 février 2009 à 10 h 04 min

    Cethu ton texte est superbe. J’aime beaucoup !!
    La derniere phrase est juste belle « Mais jouer à l’équilibriste ne me fait pas peur car mon cube en or massif, lui, me rattrapera toujours si je tombe. » j’adore.

    Courage pour ton cube maman et je te souhaite plein de petits cubes bébés.

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.