Ingrid enfin libre !

2 juillet 2008

ingrid-2.jpg

Je dois l’avouer, je n’y croyais plus ; je pensais que ses enfants ne la reverraient pas.

Je lui souhaite beaucoup d’énergie et d’amour pour se reconstruire.

170 commentaires Laisser un commentaire
Femmes du monde

Vous aimerez aussi

170 commentaires

  • #1 Véro la Bisontine le 2 juillet 2008 à 23 h 47 min

    Finalement, on s’en fiche de qui a fait quoi dans cette affaire…
    Certains déjà notent une amertume que cette libération ne revienne pas en premier lieu à la France, mais plutot grâce à une intervention militaire colombienne!
    Elle est libre….et c’est ça qui compte!

  • #2 Mlle Crapaud/Stéphanie le 2 juillet 2008 à 23 h 50 min

    La nouvelle est magnifique, aussi belle que la photo.

  • #3 Diripouf le 2 juillet 2008 à 23 h 51 min

    La voix de sa fille m’a beaucoup émue, je n’arrive même pas à imaginer ce qu’elle doit ressentir…

    J’espère que les médias vont leur ficher la paix pendant un moment, qu’elle retrouve ses marques…

  • #4 Delphinoid le 2 juillet 2008 à 23 h 51 min

    C’est une excellente nouvelle pour sa famille! Tant mieux pour elle et surtout quel soulagement pour eux :))

  • #5 Hélène le 2 juillet 2008 à 23 h 52 min

    Rah putain ça me rend folle de rage, ce genre de réactions mesquines dans un moment pareil (je parle de ce que rapporte Véro), qu’est-ce qu’on s’en fout de qui a fait quoi ?? Elle est libre bon sang, alors qu’elle a faillir mourir prisonnière !!!

    Il n’y a que la vie qui compte dans ce genre de moment !!!

  • #6 la_pomme le 2 juillet 2008 à 23 h 58 min

    quel soulagement ! c’est vrai que je n’y croyais plus
    je pense à elle et à sa famille, tant d’années de combat

  • #7 Hélène le 3 juillet 2008 à 0 h 01 min

    Et sa maman, mon dieu, sa maman, quel moment pour elle…

  • #8 Véro la Bisontine le 3 juillet 2008 à 0 h 02 min

    Et je peux même ajouter dans la mesquinerie ambiante, que certains voient déjà Sarkozy remonter dans les sondages (en le déplorant, bien sûr!)
    Moi, je vous dis que le genre humain a ses limites…
    Et que ce soir, tout ce qui compte, c’est qu’une famille soit réunie…
    Comme dirait Florence Aubenas : « c’est un cadeau de Noël au mois de juillet! »
    Moi, j’ajoute que : peut importe qui est le Père Noël, ce qui compte, c’est le cadeau, non?

  • #9 Hélène le 3 juillet 2008 à 0 h 04 min

    Exactement Véro, ce qui compte c’est le cadeau, et les gens réunis enfin, et heureux, c’est tout ce qui compte.

  • #10 Véro la Bisontine le 3 juillet 2008 à 0 h 06 min

    Bon, les girls (on est 20 users, donc 20 sourires forcément), on a plus qu’à aller se coucher sur cette bonne nouvelle!
    Pour moi, cette libération est une sacrée leçon de courage et de vie…

  • #11 marion le 3 juillet 2008 à 0 h 26 min

    don’t feed the troll … ahem …
    Je n’en crois pas mes yeux, mes oreilles, je n’osais plus espérer qu’on puisse la revoir vivante un jour … Sincèrement cette nouvelle me bouleverse, et cet événement là c’est un peu ma définition personnelle du miracle …
    Bon retour auprès des vôtres Ingrid, bon retour à la vie

  • #12 Gwen le 3 juillet 2008 à 0 h 26 min

    C’est con hein, mais j’ai pleuré. Pour elle, pour sa fille, son fils, sa mère, son ex-mari. Ses compagnons d’infortune. J’ai eu la chair de poule. Parce que ça me semblait irréel. Ca doit leur sembler, à eux tous, encore plus irréel qu’à nous.
    Alors oui, ce soir, je me coucherais en me disant que tout peut arriver. Le pire, comme le meilleur.
    Que vos nuits, leurs nuits, soient douces.

  • #13 Melle Thalie (evey) le 3 juillet 2008 à 0 h 33 min

    Ce matin (décalage horaire oblige) mon homme m a reveillé en me mumurant ingrid est libre. Je crois que c’est le plus beau reveil de ma vie.

    Diripouf j’avais pas vu ce com c’est n’importe quoi.

    Bisous a toutes.

  • #14 Parvati le 3 juillet 2008 à 0 h 41 min

    Je l’écoute parler en ce moment, quelle femme, quel courage

  • #15 Mlle Crapaud le 3 juillet 2008 à 1 h 03 min

    Stéphanie : bien sûr, il y en a d’autres qui souffrent. Et elle n’a pas été seule à être libérée, de ce que j’ai compris, tous les otages des FARC l’ont été. Ce n’est pas rien.
    Quelques-uns de moins à souffrir, c’est déjà ça, une vie n’a pas de prix. J’ai également toujours trouvé qu’on en faisait trop dans cette histoire, mais ce soir en la regardant je me suis dit que ça n’avait pas d’importance. Elle est libre, elle respire l’air libre, elle voit sa mère, ses enfants ! Elle parle ! Ca n’a pas de prix…
    Ce blog n’a en plus pas de thématique, certes on parle de maquillage mais on parle aussi de choses sérieuses.
    Bonne soirée à toutes et à tous, ce soir l’espoir est permis pour tous.

  • #16 Fannicita le 3 juillet 2008 à 1 h 05 min

    Ingrid libre, c’est sublime, presque inespéré, sa vie lui appartient de nouveau, quoi de meilleur :)

    @ Stéphanie : mais qu’est-ce que tu peux en avoir à faire qu’elle se soit « éloignée physiquement et mentalement de la france »? et pourquoi veux-tu qu’une telle nouvelle change ta vie ou la mienne?

  • #17 Miaou le 3 juillet 2008 à 1 h 38 min

    J’ai appris ça par un texto de mon frère et je l’ai crié dans un café. Oui, c’est beau et c’est une hymne à la vie. Il lui faudra sûrement beaucoup de temps pour se reconstruire, et sa vie ne sera sans doute plus jamais la même, mais elle est repartie, et le combat s’entoure d’amour.

    Quant à ce que cela représente politiquement, je trouve ça aussi dommage que cela parte en bataille de reconnaissance, et en occasion de critiquer, mais je crois qu’on ne peut pas empêcher cela, c’est lié à la politique, et du coup ça rentre dans le discours politique (même le discours de la famille y fait référence, et c’est normal).

    @Stéphanie: il y a une différence entre exprimer un point de vue différent, et écrire des saletés qui manquent profondément de respect à quelqu’un et à une situation. En tout cas ça ne donne même pas envie de répondre aux arguments que tu développes par la suite. J’espère que ces lignes ne resteront pas longtemps sur ce blog.

  • #18 Kanarde le 3 juillet 2008 à 1 h 44 min

    Mais pourquoi les gens n’arrivent pas simplement à se réjouir de la remise en liberté d’humains ? Non seulement elle, mais les 14 autres ? Certes, d’autres souffrent encore, mais ces libérations sont un pas de plus !

    Au diable les considérations politiques et autres, peu importe grâce à qui ils ont été libérés, le principal est qu’ils soient libres et qu’ils retrouvent ceux qu’ils aiment, et qu’ils n’aient jamais perdu espoir.

    Chacun réagit à sa façon, qui peut paraître excessive pour certains mais qu’importe. Réjouissons nous pour ces humains et arrêtons un peu de chercher sans arrêt à redire !

    Courage à eux tous pour retrouver une vie « normale » si possible.

  • #19 Leocadie le 3 juillet 2008 à 2 h 15 min

    Bonjour, tout le monde. Je lis ce blog tous les jours mais c’est mon premier message. Ben oui, je n’ai pas pu me retenir !
    Ma maman m’a toujours dit qu’il fallait répondre aux imbéciles par le silence. Mais bon, j’ai passé l’âge de lui obéir et autant d’imbécilité et de vulgarité, ça fait peur…
    Je suis moi aussi très touchée que le calvaire d’Ingrid ait enfin pris fin et qu’elle puisse retrouver sa famille. Un petit moment de bonheur dans ce monde de brutes, ça ne peut que nous faire du bien à tous.

  • #20 Breizh’ le 3 juillet 2008 à 7 h 22 min

    Je suis restée scotchée devant mon poste de télé à attendre encore et encore d’en être sûre…après avoir appris la nouvelle, ici, grâce à vos com’s…Elle était magnifique à sa descente de l’avion, forte et incroyable. Alors viva la vida, le reste importe peu…
    Bienvenue Ingrid parmis les vôtres

  • #21 Lou le 3 juillet 2008 à 7 h 24 min

    Franchement, je tombe des nues ! C’est fou ça, c’est génial, car pareil, je n’y croyais plus !

  • #22 oliviachanteuse le 3 juillet 2008 à 7 h 25 min

    Moi non plus je n’y croyais plus…Autant dire que j’ai versé ma larmichette en voyant le petit message pendant le film du soir et après j’ai zappé sur toutes les chaines pour regarder les flashs spéciaux!!!

  • #23 manue le 3 juillet 2008 à 7 h 51 min

    hélène , tu peux pas enlever le com de Steph ?,je suis pas choquée par grand chose , mais là on frôle la grosse connerie , pour rester polie !
    moi je suis restée scotchée devant LC1 hier soir … le bonheur des uns … y en a toujours que ca eneve .. et Stephanie elle veut passer 6 ans dans jungle, pour voir si son minou fonctionne toujours ??!! quelle cruche !!
    En tout cas moi ca me met du baume au coeur et je pense à a  » la joie indescriptible » de ses enfants , ete je trouve ca merveilleux ..

  • #24 La Sosso do Domingo le 3 juillet 2008 à 7 h 55 min

    Une bonne nouvelle. Enfin un peu de bonheur dans ce monde de brutes ! N’oublions juste pas tous les autres, qui sont encore prisonniers.

  • #25 asiachat le 3 juillet 2008 à 7 h 55 min

    Elle a eu la rage, Ingrid, la rage de ne pas se laisser abattre.
    Alors ce ne sont pas les imbéciles qui auront sa peau maintenant.

  • #26 Ingrid le 3 juillet 2008 à 7 h 57 min

    C’est une excellente nouvelle et j’avoue que je n’y croyais plus ! Hier soir, en entendant ses enfants et sa soeur, j’en avais les larmes aux yeux… Quel bonheur pour ses proches, ils vont enfin pouvoir vivre ! Quant à elle, je pense qu’il lui faudra du temps pour se remettre psychologiquement, même si elle affiche un visage rayonnant.

  • #27 mariebabylone le 3 juillet 2008 à 8 h 00 min

    Je l’ai entendu ce matin, elle parlait après être descendu de l’avion.
    Après toutes ces années, j’en étais arrivée à me dire qu’elle ne reviendrait plus et puis quand le bandeau est passé sur l’écran de télé, en lisant juste le début, je craignais qu’il annonce sa mort.
    Ce qui me frappe le plus c’est cette force qu’elle a, cette intensité, elle incarne la lutte qu’elle a mené. Elle est un symbole comme d’autres l’ont été avant elle et le seront après.
    Ca fait bien plais’ en tout cas. Je suis moins aigrie ce matin ;-)))

  • #28 Pablo le 3 juillet 2008 à 8 h 04 min

    Ça a été très émouvant d’abord d’apprendre la nouvelle et puis de la voir et de l’entendre en direct à la télé vers 1h du matin, en racontant sa libération et en exprimant sa reconnaissance à tous ceux qui ont pensé à elle et qui l’ont aidée pendant toutes ces années. Malgré l’émotion, son discours (où elle a inclus plusieurs phrases en français pour exprimer de façon spçeciale sa reconnaissance envers vous, les Français) était très cohérent et on la voyait très très forte et déterminée : je pense qu’elle va se « reconstruire » (pour utiliser ton terme, Hélène) très vite. Sa libération et celle des autres otages est une très bonne nouvelle mondiale. J’ai tout de suitre su que tu en ferais un billet, j’ai été très content de le retrouver ici ce matin, merci Hélène.

  • #29 Turquoise le 3 juillet 2008 à 8 h 18 min

    Je suis encore plus émue après l’avoir vue, je craignais qu’elle ne soit diminuée après six ans de captivité, et elle est magnifique, la preuve vivante que la vraie beauté, c’est celle qui rayonne de l’intérieur vers l’extérieur …

  • #30 La truffe 2 ! le 3 juillet 2008 à 8 h 19 min

    Une excellent nouvelle pour sa famille !! Je réagis comme maman et comme fille à sa maman….. de telle attente ne devrais pas exister.

    Ce matin j’avais les larmes aux yeux en expliquant à mon fils de 6 ans que cette nuit… des enfants avaient retrouvé leur maman

  • #31 Pablo le 3 juillet 2008 à 8 h 35 min

    Je tiens à ajouter que celle d’Ingrid Betancourt (et des 14 autres otages) n’est pas que la libération d’une poignée de personnes : c’est beaucoup plus, puisqu’Ingrid est tout un symbole, comme le savaient trop bien ses ravisseurs, un symbole qui avait incité à la collaboration et la solidarité internationale à plusieurs niveaux, aussi bien gouvernemental que populaire (je parle au moins de la Colombie, la France, le Vénézuéla et l’Espagne parmi d’autres). La nouvelle a une signification énorme, énorme, et suppose beaucoup plus que la réunion d’une mère avec ses enfants (ce qui n’est pas peu !) ; j’espère que ce sera aussi, entre autres, le début de la fin de la guérrilla en Colombie… Ça démontre aussi que la mobilisation pour une cause n’est pas toujours (jamais ?) stérile.

  • #32 Molly le 3 juillet 2008 à 8 h 38 min

    Oui, j’ai appris ca hier soir, enfin une bonne nouvelle :)

  • #33 siamoise cramoisie le 3 juillet 2008 à 8 h 42 min

    Je n’apprends la nouvelle que ce matin, et ici.

    Moi non plus je n’y croyais plus.

    Bon retour parmi les vôtres, Ingrid. Et qu’on vous fiche la paix un certain temps. J n’écouterai rien ni ne lirai rien qui soit polémique sur votre histoire. Dieu soit loué, vous êtes en vie! En vie, et enfin libre, comme quelquesuns de vos camarades d’infortune.
    Bon retour à la vraie vie.

  • #34 Cagaroule le 3 juillet 2008 à 8 h 48 min

    Quelle excellent nouvelle!
    Pour les otages qui restent dans la jungle, cela doit leur insuffler l’espoir que tout reste possible. Mais dans le même temps, en s’étant ainsi fait bernés, les FARC risquent de « serrer » la vis…
    Pour les ex-otages, un calvaire qui prend fin; sans parler des familles et des proches. On doit avoir le coeur léger, l’impression d’une autoroute devant soi,…

  • #35 Stéphanie (mais une autre) le 3 juillet 2008 à 8 h 50 min

    J’avoue qu’avant sa dernière preuve de vie j’ai cru qu’elle était morte au fond de la jungle, qu’après j’ai cru qu’elle allait y mourir, et elle est là, belle, souriante, mais quelle énergie où la trouve-t-elle ?!

    Il reste des combats à mener pour la liberté, mais ça n’empêche pas de se réjouir de celle aujourd’hui retrouvée d’Ingrid et des 14 autres otages dont les familles même moins médiatisées ne doivent pas être moins folles de joie.

  • #36 Solène du 21ème le 3 juillet 2008 à 8 h 50 min

    Merveillleuse nouvelle …. moi no plus je n’y croyais plus ….

    J’ai versé ma petite larme en pensant à toute la charge d’émotion qui devait emplir l’air au moment où elle a serré dans ses bras sa maman.

    Je n’ai pas entendu sa fille, juste quelques paroles d’Ingrid. C’était très intense au réveil ….

    Moi aussi, j’ai réveillé mon mari en lui disant cela … je crois que tout le monde va passer une bonne journée !

  • #37 Coralie Marie le 3 juillet 2008 à 8 h 53 min

    On n’y croyait plus, et pourtant c’est arrivé… Quelle joie hier de voir le bandeau défiler sur la télévision !! J’espère que l’amour de ses proches réussira à lui faire reprendre pied dans cette nouvelle vie. Il va lui falloir encore beaucoup de courage…

  • #38 patounettechatte le 3 juillet 2008 à 8 h 53 min

    Je n’y croyais plus non plus !!!! Quel bonheur !!!!

  • #39 Christine le 3 juillet 2008 à 8 h 55 min

    Je n’ai apppris la nouvelle que ce matin : quel joli réveil !
    Et je pleurais d’émotion en regardant les vidéos sur dailymotion …. elle est certes fatiguée, mais elle a gardé intacts son charisme, son charme, sa ‘niaque », je dirais, et aussi sa douceur …. On est tellement heureux pour elle, et ses enfants, et sa maman :o)

  • #40 lullaby77 le 3 juillet 2008 à 8 h 56 min

    J’ai entendu la nouvelle hier soir, et sa conférence de presse à la radio ce matin. Bon sang, quelle détermination dans sa voix, c’est incroyable quelle force elle dégage malgré tout ce qu’elle a subit! C’est vraiment vraiment une excellente nouvelle.

  • #41 TiChou le 3 juillet 2008 à 9 h 03 min

    Bonjour,

    moi aussi je n’en revenait pas hier en regardant TF1. C’est génial pour elle et pour toute sa famille. J’espère qu’elle arrivera a se réintroduire car je pense qu’après autant de temps en captivité ça doit très difficile de reprendre une vie normale. Mais ça m’a l’air d’être quelqu’un de fort car on tien pas 6 ans et demi comme ça… Courage Ingrid, le plus dur est déjà passé…

  • #42 anne k le 3 juillet 2008 à 9 h 05 min

    On peut peut-être juste simplement se réjouir que des gens recouvrent la liberté et se mettre à la place de leurs proches, sans ironie, sans second degré, sans pseudo traits d’esprit déplacés.

  • #43 Turquoise le 3 juillet 2008 à 9 h 12 min

    J’ai appris la nouvelle par un bandeau qui défilait sur l’écran pendant que je regardais  » Ushuaia « , un reportage passionnant sur les indiens Zo’é, une tribu amazonienne vivant dans un état d’innocence extraordinaire, totalement préservée de la pourriture de notre « civilisation  » … apprendre la libération d’Ingrid justement au milieu de ce programme si émouvant, quelle joie !

  • #44 Yanjiao le 3 juillet 2008 à 9 h 12 min

    Quelle belle journée, quel bonheur de se réveiller en entendant de telles nouvelles!

  • #45 quietlaugh le 3 juillet 2008 à 9 h 20 min

    Ok j’ecris un post et j’espere que vous me le pardonnerez.
    Je suis ravie pour elle sa famille etc etc… qu’elle ait ete liberee.
    Je suis scotchee que vous soyez a ce point emues pour celles d’entre vous qui ne la connaissez pas personellement.
    Je ne comprends pas du tout cette reaction.
    Remarquez que j’ai pas non plus vraiment compris quand une de mes amies a fondu en larmes dans mes bras apres le 11 septembre alors qu’elle ne connaissait personne dans les tours.
    Alors ca doit etre moi qui suit pas normale.
    Mais je suis tres contente pour elle neanmoins…

  • #46 Mithra le 3 juillet 2008 à 9 h 20 min

    On ne peut en effet que se rejouir qu’elle soit libre, et lui souhaiter beaucoup de courage pour « digerer » tout ca, a elle et aussi a ses proches qui se sont tant battus et avec beaucoup de dignite. J’espere aussi que les medias ne vont pas les poursuivre sans relache…

  • #47 estivella le 3 juillet 2008 à 9 h 21 min

    j’ai suivi ça en direct hier soir jusque tard dans la nuit, quel moment magique, quelle joie !!!

    ?VIVA LA LIBERTAD !?

  • #48 siamoise cramoisie le 3 juillet 2008 à 9 h 21 min

    Oui Turquoise, ce devait être bien beau, en effet !

  • #49 oliviachanteuse le 3 juillet 2008 à 9 h 22 min

    Oui des gens souffrent,meurent de faim et sont aussi privés de leur liberté sur la planète,parfois ce sont des gens proches de nous,nos amis notre famille.Oui nous ne la connaissont finalement que par les médias Ingrid Bétancourt et alors?
    Il s’agit juste là de parler d’Humanité et de Solidarité,des valeurs qui ont tendanceà se perdre dans la société actuelle.Que tout cette médiatisation t’ai agacée Stéphanie,je peux le concevoir,ma

  • #50 laurettebis le 3 juillet 2008 à 9 h 26 min

    J’ai vu çà rapidement à la TV hier soir, et en ai eu confirmation ce matin aux infos…
    j’en avais les larmes aux yeux toute seule dans ma voiture…

    je lui souhaite tout le bonheur du monde avec ses enfants, sa famille.

  • #51 siamoise cramoisie le 3 juillet 2008 à 9 h 28 min

    Quietlaugh,
    je crois que tout cela est question d’état émotionnel.
    La sensibilité parfois à fleur de peau est loin d’être méprisable. . Je pense qu’on a le droit de se laisser toucher par l’histoire de notre frère humain, on a le droit de compatir (=souffrir avec), sans que cela semble suspect.
    Le partage est le lien humain le plus respectable, que ce soit le partage de la joie, comme celui de la peine, et même de la douleur, ou du pain et du vin.
    Peut-être nous méfions-nous parfois de cette sorte de « récupération » malsaine que certains font de nos joies et de nos douleurs. Il fa

  • #52 splatchounette le 3 juillet 2008 à 9 h 28 min

    J’ai entendu la nouvelle ce matin, je suis contente pour elle et pour les autres, mais je ne saute pas vraiment de joie….

    j’ai plutôt l’impression que c’est une récupération politique qu’autre chose, mais bon, le résultat, comme dit plus haut, c’est que des humains soient libres, non ?

    Après, quand je regarde le monde, je me dis que c’est une belle hypocrisie….par exemple, des milliers de gens souffrent en Chine….et je ne pense pas qu’aux Tibétains, mais à tous ces peuples occupés par les chinois, et aux basses castes qui sont surexploitées….total, l’Europe est bien content d’avoir des tissus à bas prix….je pourrais faire pareil en exploitant de pauvres enfants, tiens….

    Donc, on ne devrait pas choisir d’aider des humains juste pour la politique, oui c’est bien qu’elle soit libérée, mais ça serait encore mieux si les pays développés aidaient vraiment les autres (ne cherchez pas je suis déprimée aujourd’hui)

    P.S : don’t feed the troll….plus vous lui geulerez dessus, plus il/elle vous énervera

  • #53 quietlaugh le 3 juillet 2008 à 9 h 37 min

    @Siamoise Cramoisie (super pseudo en passant). Je ne meprise absolument pas la sensibilite a fleur de peau. Je suis moi meme un peu ecorchee vive des fois. Je ne comprends juste pas du tout comment se sentir a ce point concerne du destin de gens que l’on ne connais pas du tout c’est tout.
    De plus c’est cette emotion que les journeaux exploitent et qui va faire que les journaliste vont harceller la famille pendant des mois. Puis nous aurons droit au livre (qui sera un best seller avec son frere ) etc etc. Ca me met mal a l’aise.
    Pour moi la conference de presse les interviews etc etc c’est… Inconvenant.

  • #54 Turquoise le 3 juillet 2008 à 9 h 37 min

    @Quietlaugh : c’est vrai que ça peut paraître un peu exagéré , voire irrationnel, cette explosion d’enthousiasme … mais je crois qu’il ne faut pas trop rationaliser, justement ; cette femme, c’est non seulement un symbole, mais aussi une personne qui a l’air vraiment remarquable sur le plan humain… pas étonnant qu’elle attire la sympathie, même si on ne la connaît pas personnellement . On a souvent tendance à projeter des tas de sentiments personnels sur les images médiatiques, et je trouve plus sain de vibrer poour Ingrid Betancourt que pour Paris Hilton !
    Cela dit, je trouve ta perplexité normale, et ta façon de l’exprimer pleine de tact !

  • #55 siamoise cramoisie le 3 juillet 2008 à 9 h 38 min

    Quietlaugh,
    je crois que tout cela est question d’état émotionnel, et de recule.
    La sensibilité parfois à fleur de peau est loin d’être méprisable. . Je pense qu’on a le droit de se laisser toucher par l’histoire de notre frère humain, on a le droit de compatir (=souffrir avec), sans que cela semble suspect.
    Le partage est le lien humain le plus respectable, que ce soit le partage de la joie, comme celui de la peine, et même de la douleur, ou du pain et du vin.
    Peut-être nous méfions-nous de cette sorte de « récupération » malsaine que certains font de nos joies et de nos douleurs. Il faut toujours se méfier du mauvais. On reconnait parfois ce mouvement étrange de la vie par procuration que certains entreprennent sur nous, ce mouvement malsain.
    Mais on peut aussi se laisser aller à la joie sincère, au soulagement que l’on ressent, partager un moment vrai.
    Le malheur d’un homme sur terre concerne tous les hommes.
    La joie pure d’un homme sur terre peut aussi concerner tous les hommes.

    Et je suis très heureuse et admirative ce matin, heureuse qu’Ingrid Betancourt soit en vie, et enfin libérée, avec quelques autres otages, et aussi très admirative de sa force de conviction, et de sa lucidité.

    Vivons avec simplicité cette bonne nouvelle, et si nous nous sentons remplis de joie, et bien vivons cette joie.

  • #56 siamoise cramoisie le 3 juillet 2008 à 9 h 39 min

    Pardon, j’ai bugué… :-(

  • #57 Turquoise le 3 juillet 2008 à 9 h 41 min

    @Splatchounette : c’est sûr … mais pour une fois qu’on a une occasion de se réjouir, ne faisons pas la fine bouche et allons-y a fond, ça fait tellement de bien !

  • #58 Turquoise le 3 juillet 2008 à 9 h 45 min

    @Siamoise : je vois que nous avons la même façon de réagir … bon, je vous quitte, j’ai un rendez-vous important ;-)

  • #59 meelü le 3 juillet 2008 à 9 h 55 min

    Contente qu’elle et les autres soient libérés mais pas de larmes, pas plus d’émotions que ça… C’est comme la mort des personnes célèbres ça ne me touche pas plus que ça! Je dois pas avoir de cœur!! Bref, son calvaire est terminé, j’espère qu’elle arrivera à reprendre le court de sa vie… si c’est possible après tant de souffrance!

  • #60 Stéphanie (encore une autre) le 3 juillet 2008 à 10 h 02 min

    Je suis très heureuse aussi à l’idée de voir une famille réunie.
    Mais il ne faut pas oublier que les FARC détiennent encore des milliers d’otages! Les 15 libérés hier sont une poignée de personnes par rapport à ceux qui restent prisonniés. Et le cas des FARC est un cas parmi bien d’autres… Des millions de personnes à travers le monde sont retenues prisonnières !

    Moi ce qui me touche le plus, c’est l’idée qu’une fille retrouve sa mère, et inversement, que des enfants revoient leur mère saine et sauve.

    Ce qui me dérange, c’est le tapage médiatique qui va s’en suivre.

    Il est essentiel d’informer les gens de cette libération, ca soude des nations, ca apporte du bonheur dans un monde pas toujours gai, les infos sont toujours des mauvaises nouvelles, enfin une bonne, une excellente meme! ca réconforte!

    Ce qui va me gêner, ce seront les interviews incessantes de la famille, dans les semaines qui vont venir, publiés dans la presses.
    Les livres, les articles, pour qu’Ingrid raconte, encore et encore sa captivité.
    Les récits que nous avons eu à l’heure actuelle suffisent non? en réclamer davantage, pour moi, ca devient du voyeurisme…

    En tout cas, ce genre d’infos heureuses met de bonne humeur en ce jour si gris et pluvieux!
    bonne journée à toutes et félicitations pour ton blog hélène, je le lis chaque jour

  • #61 Z. le 3 juillet 2008 à 10 h 03 min

    Après mon accès de colère d’hier soir, je reviens quand même pour dire que je suis moi aussi très, très heureuse et que je lui souhaite beaucoup de courage pour se reconstruire.

  • #62 Cissou le 3 juillet 2008 à 10 h 04 min

    Le combat pour la liberté et la démocratie est un long combat, souvent dangeureux, la plupart du temps décourageant mais pas vain. C’est la première leçon de cette libération.

    La deuxième leçon est que dans des actions pareilles, la discrétion est de mise. On est loin des avantures rocambolesques de l’avion humanitaire largement commentées d’il y a quelques mois, loin aussi des faux espoirs annoncés très médiatiquement à la toute fin de l’année dernière.

    Que Ingrid Betancourt trouve en elle et en ses proches toutes les ressources pour retrouver une vie que tout être humain mérite.

    Bien sûr qu’il reste de trop nombreux combats à mener partout dans le monde. Mais là, je repense à cette citation de la Liste de Schindler : qui sauve une vie sauve l’humanité.

    Il reste d’autres otages, ne les oublions pas, il y a tellement de gens opprimés dans le monde, mais on sait maintenant que la liberté peut encore gagner.
    Restons mobilisés !

  • #63 lafianceederobindesbois le 3 juillet 2008 à 10 h 08 min

    Bonheur, bonne nouvelle, joie, joli reveil…. oui, on a vite l’air gnangnan et mievre quand il s’agit de partager une bonne nouvelle. Alors que le cynisme, tout de suite ca donne l’air plus intelligent, c’est sur.
    Mais la verite, c’est qu’hier soir devant la tele, y a plein de gens (normaux) qui ont reagi (normalement) a l’idee que cette femme soit enfin libre et qu’elle retrouve bientot sa famille, en oubliant trois secondes leurs opinions politiques.
    Alors on pourra reagir plus tard aux tentatives de « recuperation » politique de l’affaire et autres aspects geopolitiques de cette intervention et on pourra en debattre. Mais la, je suis contente de voir que sur ce blog, la majorite des commentateuses ont eu une reaction saine : etre heureuse pour Ingrid et les 14 autres otages, voire y aller de sa larmichette.

  • #64 teatree le 3 juillet 2008 à 10 h 09 min

    mais oui, c’est une joie, enfin! comment peut- on penser le contraire!
    au- delà de toute politique, de toute autre considération, au- delà de tout, quelqu’un qui reste si longtemps dans des conditions déplorables et scandaleuses et qui est enfin libérée, quelle que soit la personne et sa valeur, sa force, OUI, C’EST UNE GRANDE JOIE!
    (pour le coup, je suis scandalisée par celles qui affirment le contraire.)
    j’ai été très émue et touchée par cette excellente nouvelle. je suis tellement contente pour elle et les siens. quel sourire, quel bonheur sur son visage!

  • #65 Axoo le 3 juillet 2008 à 10 h 10 min

    Je dois avouer que lorsque j’ai vu ça hier soir, je n’y ai pas cru tout de suite. Il y a eu tellement de faux espoirs! Mais le plus important c’est qu’elle soit là, libre, maintenant peut importe qui lui a fait ce merveilleux cadeau. Ce serait d’ailleurs bien que tout le monde arrête de tirer la couverture à soi dans cette histoire, comme je l’ai entendu ce matin sur France Inter.

    J’ose espérer que les médias, après une période d’agitation compréhensible, auront la décence de la laisser en paix avec sa famille. C’est une femme forte, certes, mais 6 ans et 4 mois dans une jungle, stigmatisée et marquée, ça ne laisse pas de marbre. Il risque d’y avoir quelques revers, il va falloir qu’elle se réadapte. Elle disait elle-même qu’elle n’arrivait plus à faire le geste d’ouvrir une porte. Au-delà des purs mouvements physiques, c’est mentalement qu’elle va devoir se reconstruire et passée l’euphorie, ça va être très éprouvant. Elle aura besoin du soutien et de l’amour de ses proches. Et enfin, elle pourra être vraiment libérée.

  • #66 Z. le 3 juillet 2008 à 10 h 13 min

    Encore une fois, quelqu’un a su exprimer ce que je pensais mieux que moi, mais là je tiens à le dire: lafianceederobindesbois (79) ,je suis totalement d’accord avec toi.

  • #67 Stéphanie de la ligne 12 le 3 juillet 2008 à 10 h 18 min

    Vous aurez compris que ce n’est pas moi le troll du dessus, même s’il a emprunté mon nom !
    J’ai appris la nouvelle ce matin, dans un gratuit… J’ai aussi versé ma petite larme, quel soulagement…

  • #68 Alpha le 3 juillet 2008 à 10 h 20 min

    J’apprends la libération d’Ingrid seulement ce matin… en effet, hier soir, c’était soirée entre filles dans un bar et du coup, je n’étais pas du tout au courant (sans télé aussi, ça aide pas). Ce n’est qu’en me connectant ici ce matin que j’apprends la bonne nouvelle. Je n’en retiens que le bon, le reste… je m’en fout :)

  • #69 Ségolène le 3 juillet 2008 à 10 h 25 min

    Au téléphone avec maman hier soir, c’est elle qui me l’a appris car la télé allemande n’avait pas encore relayé l’information. Je n’y croyais pas, et en ai été très émue. Au bout de 6 ans, qu’elle soit libérée relève du miracle. J’ai cherché une chaîne d’info en continu (N24) et j’ai pu avoir un peu plus de détails. J’ai tout de suite pensé à ses enfants et sa famille en me disant qu’ils devaient être tellement heureux.

  • #70 teatree le 3 juillet 2008 à 10 h 27 min

    je rectifie le tir, en fait, j’ai relu rapidement les commentaires et je viens de me rendre compte que j’ai juste été choquée par…un troll!
    donc, tout va bien, à part le gros méchant du début, on est tous contents de ces libérations, ouf!
    ouf!, le monde est moins pire que je croyais!

  • #71 Hélène le 3 juillet 2008 à 10 h 32 min

    lafianceederobindesbois, Stéphanie (encore une autre), Leocadie, soyez les bienvenues ! ;-)

  • #72 cynthia283 le 3 juillet 2008 à 10 h 36 min

    très heureuse moi aussi de cette libération. Je laisse la joie, l’émotion et les retrouvailles à Ingrid Bétancourt et ses proches, et je garde l’espoir que dans notre monde les horreurs peuvent changer. On peut faire changer les choses. Il va falloir maintenant que l’énergie mobolisée continue pour les autres otages, pour toutes les horreurs ici et ailleurs.

  • #73 Grenouillette le 3 juillet 2008 à 10 h 48 min

    C’est ZE bonne nouvelle!

    maintenant le monde va pouvoir (enfin) s’intéresser au sort du franco/israélien Guilad Shalit prisonnié du ‘hamas depuis 2006.Je crois même que Nico le président en a parlé lors de son communiqué hier soir.

  • #74 Karine d’Angleterre le 3 juillet 2008 à 11 h 00 min

    Et merci a Helene de m’avoir appris la nouvelle… ben oui, j’ai tendance a regarder MBDF avant de lire le journal (sur internet), c’est en general plus rejouissant !

  • #75 mimou le 3 juillet 2008 à 11 h 01 min

    Quand j’ai appris la nouvelle j’ai été trés contente pour sa famille qui a pu enfin la retrouver et partager tout ce qu’ils ont vécu durant sa captivité avec elle. par contre, ce qui me gêne plus, c’est qu’on va leur demander de raconter encore et encore ce qu’il s’est passé et ainsi les empêcher d’être tranquilles..

  • #76 emmanuelle h le 3 juillet 2008 à 11 h 12 min

    eh bien, je réagis comme deux ou trois autres lectrices, quietlaugh, platchounette et meelu ( pas comme le troll, évidemment) : je suis heureuse, pour elle, sa famille.
    Cette libération a une valeur symbolique évidente et j’étais toute chose en entendant ses propos en français à la radio.
    Maintenant, pas de débordement de joie ou d’émotion, peut-être suis-je plus touchée par d’autres événements, quand il s’agit d’enfants, de catastrophes épouvantables comme le tsunami; peut-être suis-je trop dure, allez savoir !

  • #77 Fanchette le 3 juillet 2008 à 11 h 18 min

    Je viens de lire brièvement les commentaires, après avoir entendu la nouvelle hier soir.
    A tout ceux qui se lamentent sur la médiatisation autour de ces otages fraîchement libérés : Certes.
    N’empêche que ado, j’avais été bouleversée par un livre écrit par l’un des otages à Beyrouth (impossible de retrouver lequel ceci-dit, je viens de chercher dans gougueule, je ne trouve pas…). Ce livre a véritablement influencé ma vie.
    Et que à ce titre le dernier livre, sur ce thème, de Kauffmann (La maison du retour) est tout aussi bouleversant.
    Vues les qualités littéraires de Mme Betancourt (au regard des extraits de lettre publiés) et compte tenu de sa personnalité, je ne serai pas étonnée qu’elle ait envie (besoin ? – quel est le ressort dans ces moments ?) de transcender cette expérience par les mots… Que je lirai volontiers car la privation de liberté est un sujet qui me fascine. Sans voyeurisme. Par incompréhension totale.

  • #78 Ln75 le 3 juillet 2008 à 11 h 21 min

    Moi non plus je n’y croyais plus trop …
    Je suis très heureuse pour elle et sa famille (je ne sais pas si on arrive à s’imaginer la joie et le soulagement qu’ils doivent éprouver de pouvoir enfin se retrouver).

  • #79 Hélène le 3 juillet 2008 à 11 h 21 min

    Emmanuelle je serais tentée de dire qu’on réagit sans doute plus à ce qui nous touche personnellement, à ce à quoi on s’identifie plus.
    Le calvaire d’Ingrid Bétancourt (et sa force) m’a beaucoup touchée, en revanche les histoires avec des enfants me laissent souvent assez froide, je crois vraiment qu’on réagit en fonction de soi-même, avant tout.

  • #80 Delphine de Brest le 3 juillet 2008 à 11 h 22 min

    Enfin !!!
    En regardant Ushuaïa heir soir, un bandeau pour annoncer sa libération…J’ai attendu les infos pour savoir si c’était enfin vrai!

  • #81 emmanuelle h le 3 juillet 2008 à 11 h 35 min

    tu as raison hélène, on réagit avec une sensibilité personnelle et irrationnelle aussi je serais tentée de dire.
    et paradoxalement, j’avais été très émue de la libération de florence aubenas, mais j’ai pleuré comme une fontaine devant les images du tsunami.
    Bon puis de tte façon, c’est pas un concours, juste une excellente nouvelle et je m’en réjouis, comme vous toutes et tous !

  • #82 Yin&Yang le 3 juillet 2008 à 11 h 44 min

    J’ai eu le souffle coupée quand j’ai vu le flash spécial sur fr3 hier soir. Ensuite j’ai zappé sur toutes les chaines pour en savoir plus, je voulais la voir.
    J’ai vu une vidéo sur internet, j’en croyais pas mes yeux, elle avait repris du poids depuis la vidéo.
    Le bonheur qui s’exprimait sur son visage dans ses yeux. Cette force, cette lucidité, sa prise de parole.
    Ce courage pendant plus de 6 années.
    Cette femme m’impressionne, je la respecte pour cela.
    Plus qu’une libération c’est une délivrance pour elle.
    J’ai été emue, toute chose moi aussi mais je n’ai sauté en l’air parce que je pense à tous les autres qui sont encore captifs, mais c’est déjà une très bonne nouvelle et peut être que ça fera avancer les choses pour eux.

    C’est une grande joie, un pas en avant.

    Une dernière pensée pour sa famille.

  • #83 Hélène le 3 juillet 2008 à 11 h 51 min

    Yin&Yang voilà, moi aussi j’ai été sciée en la voyant, elle semble en forme, c’est incroyable !! J’ai une immesne admiration pour cette femme, pour sa force.

  • #84 funambuline le 3 juillet 2008 à 11 h 55 min

    Au dernières nouvelles, elle est libre, en (relativement) bonne santé et ses proches sont avec elles dans un hôpital militaire près de Bogota.
    J’ai eu beaucoup de mal à dormir après cette nouvelle hier soir, je me posais mille questions:
    – j’espère sincérement que les paparazzis vont leur fiche la paix!!!
    – comment peut-on réapprendre la vie après ça?
    etc.
    Bref. Quelle joie et soulagement!!! Et j’espère que les 30 derniers otages des FARC seront libérés au plus vite!

  • #85 Cissou le 3 juillet 2008 à 12 h 13 min

    Oui funambuline, tu pose une question fondamentale « Comment réapprendre la vie après ? »

    Malgré la joie de la liberation d’Ingrid Betancourt, depuis hier soir, je ne peux m’empêcher de repenser à Brice Fleutiaux.
    Photographe de presse toulousain, il a été retenu en otage pendant presque 1 an en Tchétchénie, je crois que c’était il y a presque 10 ans.
    Je me souviens quand il est revenu à l’aéroport de Toulouse, il était dans un état comparable à celui d’Ingrid Betancourt : incroyablement serein, joyeux, plein de vie….

    Hélas, moins d’un an après sa libération, il s’est donné la mort, n’arrivant pas à se remettre d’une dépression. Il venait d’écrire un livre retrançant sa vie d’otage.

    J’espère de tout coeur qu’Ingrid Betancourt et tous les autres otages (certains étaient retenus depuis 10 ans !) auront autour d’eux des supports familiaux, médicaux, psycholoqiques etc… qui, l’euphorie de la libération passée, leur permettront de savoir aller de l’avant, pouvoir vivre avec mais surtout vivre tout court.

  • #86 Hélène le 3 juillet 2008 à 12 h 20 min

    Yep Cissou, moi aussi c’est ce qui me pose question : comment se reconstruire après un truc pareil ?…

  • #87 Shopgirl le 3 juillet 2008 à 12 h 24 min

    Qu’elle est belle notre Ingrid ! A sa descente de l’avion, j’ai été frappée par le fait qu’elle était restée la même, les traits tirés certes mais ses cheveux nattés avec soin, c’est peut être un détail mais je pense que cela montre aussi qu’elle revient à la vie ;).

    Un sourire ne me quitte pas depuis hier soir, les petits soucis, on s’en fout : elle est libre et c’est tout ce qui compte. Cela n’empêche pas de penser aux autres otages mais il faut aussi savourer la joie de cette famille qui est à la hauteur de l’épreuve.
    Cette famille m’a toujours touchée, sa fille si forte, Lorenzo si calme,, sa maman si digne, sa soeur Astrid, son ex mari, Juan Carlos… je suis heureuse pour eux et Ingrid :).

    Et je ne pense pas que l’on ait à se justifier, ce qui nous touche vient du coeur. Pour toi, c’est Ingrid et pour d’autres, ce sera qqun d’autre, peu importe.

  • #88 camille strass le 3 juillet 2008 à 12 h 28 min

    > Comment se reconstruire ?

    regardez Florence Aubenas… OK elle est restée prisonnière moins longtemps… mais jamais on ne l’a vu fléchir après sa libération. Donc oui, on peut ne pas y arriver (cf. B. Fleutiaux et sa fin tragique), on peut aussi s’accrocher à la vie.

    Ne dit on pas, ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ?

  • #89 Hélène le 3 juillet 2008 à 12 h 30 min

    Uhhh, j’éviterais ce genre de généralisation camille strass ;-) On ne peut pas savoir, ce sont des choses trop terribles et trop loin de nos vies pour qu’on puisse se prononcer dessus, je pense ;-)

  • #90 Pablo le 3 juillet 2008 à 12 h 48 min

    Clara Rojas, l’amie et collaboratrice d’Ingrid Betancourt enlevée avec elle le 23 février 2002, et libérée le 10 janvier dernier, est en train de s’en remettre très remarquablement. Elle avait dit après sa libération, et Ingrid Betancourt l’a dit aussi hier soir, qu’une chose qui les a aidées énormément – elles, ainsi que tous les otages – a été de savoir, grâce à la radio colombienne, qu’elles écoutaient tous les jours, qu’elles étaient soutenues par des milliers de personnes dans le monde, de suivre toutes les mobilisations en leur faveur, ainsi que toutes les gestions des gouvernements et des médiateurs. Plus particulièrement, une émission de Radio Caracol appelée « Las Voces del Secuestro » (« les voix de la séquestration »), qui diffuse des messages (des familles et autres) pour les otages des farc , leur a donné beaucoup de force pendant toutes ces années…

    Je viens de lire que Clara Rojas a dit que c’est sans doute la force énorme d’Ingrid qui lui a permis de survivre, et que ça ne lui étonnerait pas qu’elle reprenne bientôt l’activité politique en Colombie. Je pense en fait que la libération d’Ingrid Betancourt est d’une importance comparable à celle de Nelson Mandela en 1990 et je suis (presque) prêt à parier qu’Ingrid Betancourt jouera un rôle fondamental pour la liberté et la paix en Colombie, tout comme Mandela en Afrique du Sud.

  • #91 Mouniou le 3 juillet 2008 à 12 h 48 min

    J’appris cette libération en lisant « Le Monde » sur mon ordinateur, en fin de journée. Je n’en revenais pas !!!! Et aussi de sa fraicheur dirons-nous quand j’ai vu les info à la télé !

    Et bien OUFF OUFFF !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    C’est le mail de l’article du « Monde », que je t’ai envoyé, qui te l’a appris Hélène ?
    Ou l’avais-tu lu avant ?

    Oh c’est la f^te qu’elle soit libre Ingrid Bétancourt !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • #92 AU PAYS DE CANDY le 3 juillet 2008 à 13 h 14 min

    c est tres touchant!!

  • #93 Yin le 3 juillet 2008 à 13 h 38 min

    Une seule à dire : c’est une très bonne nouvelle !
    Quand j’ai vu le bandeau défilé lors d’Usuhaïa nature, je me suis branchée directement sur la radio pour en savoir plus car je n’y croyais pas !

  • #94 Tamara le 3 juillet 2008 à 14 h 03 min

    Enfin une bonne nouvelle dans ce monde de brutes ! C’est vrai quoi, je peux comprendre que certaines ne se soient pas mise à pleurer, regrettent la médiatisation qui est faite, etc… Mais bon les bonnes nouvelles sont tellement rares !
    C’est pas souvent que je laisse des messages, mais en lisant les commentaires de certaines, je me suis vraiment demandée comment c’était possible d’écrire des trucs pareil (et je reste polie !)
    Pour ma part je n’ai appris la nouvelle que ce matin à la radio (ben quoi, si on a plus le droit de se coucher comme les poules !) mais je trouve cette nouvelle tellement inespérée aux vues des dernières nouvelles qu’on avait d’Ingrid, que j’en ai oublié tout mes petits soucis quotidien, mon pas envie d’aller au boulot, et que la fille d’Ingrid m’a mise les larmes aux yeux.

  • #95 Stéphanie (mais une autre) le 3 juillet 2008 à 14 h 09 min

    Parce qu’on entend à longueur de temps « et les 14 autres » je me permets de vous donner leurs noms : Thomas Howes, Keith Stansell, Marc Gonsalves, Carlos Bermeo, Raimundo Malagón, José Ricardo Marulanda, William Pérez, Erasmo Romero, José Miguel Arteaga, Armando Florés, Julio Buitrago, Armando Castellanos, Rodríguez de la Policía, John Jairo Durán (source : Figaro) j’ai mis 20 minutes à les trouver, autant que ça profite à d’autres :-)

  • #96 Johanna le 3 juillet 2008 à 14 h 10 min

    … et parce qu’on attend ce moment depuis tellement d’années… Pas de mots pour traduire ce trop plein d’émotion et de joie…

  • #97 PAL le 3 juillet 2008 à 14 h 15 min

    Je me suis souvent identifé à Ingrid Bétancourt pendant toutes ces années, sans doute parce que c’est une femme, et qu’elle est à peine plus agée que moi. Elle a vécu quelque chose de terrible, d’inhumain. 6 ans de détention, en pleine jungle, 6 ans sans voir sa famille, ses enfants grandir… c’est la pire des tortures.

    Dans certains moments difficiles de ma vie, j’ai pensé à elle en me disant que si elle, elle arrivait à survivre à ce qu’elle subissait, je pouvais y arriver moi aussi.

    Aujourd’hui je suis simplement heureuse, heureuse pour elle, pour ses proches.

    Bien sûr qu’il y a des millions de gens qui meurent et qui souffrent quotidiennement, la libération des otages n’occulte pas toute cette souffrance, mais c’est un symbole d’espoir.

    Quant au déchainement médiatique qui va certainement suivre, dans ce cas précis, il ne me gène pas; c’est en grande partie grâce à cette mobilisation forte que nous avons entendu parler d’Ingrid et que des milliers de gens et donc des gouvernements se sont mobilisés pour elle.

    La pire chose qui pouvait lui arriver pendant sa détention, c’est l’anonymat et l’oubli.

  • #98 Hélène le 3 juillet 2008 à 14 h 19 min

    Yep PAL, comme on dit toujours, le pire pour un otage, c’est l’oubli.

  • #99 Clémentine le 3 juillet 2008 à 14 h 39 min

    @ Quietlaugh : tout à fait d’accord avec toi. J’ai eu beau mener des actions (j’avais notamment organisé des émissions de radio de soutien aux otages quand je travaillais dans une station…) et être très contente de cette nouvelle, je suis un peu perplexe des réactions de certaines personnes (pleurs…).

    Ok, c’est cool mais y’a des problèmes plus graves dont les médias ne parlent pas (petite piqure de rappel : des enfants qui meurent de faim en Afrique alors que les notres deviennent tous obèses, des enfants qui sautent sur des mines au Cambodge alors que nous avons les technologies pour les repérer et les déminer…).

    Et donc, avec tout le tapage médiatique qui a été fait autours de cette « affaire », je commence à me demander si les médias n’orchestrent pas la joie des populations alors même qu’on entre dans une phase certaine de récession économique (pendant qu’on parle d’Ingrid, on ne parle pas d’autres choses…).
    A méditer donc…

  • #100 Meylusine le 3 juillet 2008 à 14 h 47 min

    J’avoue, j’ai pleuré de joie. C’est beau la liberté.

  • #101 Cagaroule le 3 juillet 2008 à 15 h 01 min

    Je trouve certaines filles sévères concernant la réaction d’autres. Tout d’abord, cette libération est intervenue il y a moins de 24h, je trouve ça normal qu’on en parle. On verra par là suite ce qui adviendra…
    Ensuite, je ne comprends pas pourquoi sous prétexte qu’il y a plus malheureux ou des situations horribles dans le monde on ne pourrait se réjouir quand un événement heureux arrive. Il y a quand même de la marge entre la candeur et le cynisme…
    Surtout qu’en l’espèce, une telle libération n’était pas certaine! Après, chacun réagit selon lui. On pense à la mère, aux enfants, à l’otage, au mari. C’est selon ses propres références.

    Et pour répondre à la question de Clémentine, bien sûr que les médias orchestrent la joie des populations. Ca s’est fait de tous temps, dans tous les pays. Mais là encore une fois, il faut quand même faire la part des choses entre un phénomène qui dure et quelque chose de conjoncturel. Pour l’instant, gardons l’esprit que cela peut arriver mais réjouissons nous aussi!

  • #102 Hélène le 3 juillet 2008 à 15 h 02 min

    Merci Cagaroule ;-)

  • #103 teatree le 3 juillet 2008 à 15 h 10 min

    tout à fait d’accord avec toi, caragoule.
    je rajoute que certaines personnes de mon entourage (professionnel, sinon, je ne les cotoierais pas!) disent: « après tout, on va pas en faire un plat, elle savait ce qu’elle risquait, elle l’a cherché »
    mais bon sang ! les résistants aussi savaient le risque qu’ils prennaient et alors? ils se battaient pour le pays, comme Ingrid, qui voulait que les choses changent en Colombie. pour moi, c’est généreux, héroique. ça me mets hors de moi les personnes siniques qui insinuent ce genre de propos! parce que ces héros savent le risque qu’ils prennent, il faudrait dénigrer leur courage?
    je suis furax!
    mais rien ne peux m’enlever ma joie.

  • #104 estrellias le 3 juillet 2008 à 15 h 12 min

    J’ai eu la même réaction que Clémentine j’étais contente pour elle et sa famille (et aussi pour moi j’avoue car ses enfants m’insuportent c’est leur façon de parler je crois..) bref moi aussi j’ai pâs pu m’empêcher d’avoir une pensée pour tous ces gens et enfants qu’on oublie à travers le monde, je crois que j’aurai toujours autant de mal à me réjouir de ce genre de bonne nouvelle tant je sais qu’il y a des enfants qui sont vendus prostitués et qui meurent de faim chaque jour.
    Je crois que effectivement je pleurerais de joie le jour où tout ça n’existera plus…

  • #105 teatree le 3 juillet 2008 à 15 h 12 min

    il fallait lire « les personnes cyniques », pardon…
    j’ai confondu avec sinistres…
    quoi que…

  • #106 Hélène le 3 juillet 2008 à 15 h 12 min

    respire teatree, on ne peut malheureusement pas éliminer tous les cons de notre entourage ;-))

  • #107 Mlle Crapaud le 3 juillet 2008 à 15 h 20 min

    Plus je regarde des reportages sur elle, plus je l’admire… Pendant un temps j’ai crains que sa popularité ne nuise à sa libération, je suis heureuse que ça ne soit pas le cas.

    teatree > je ne sais pas dans quel sens ils le disent, mais c’est peut-être en comparaison/opposition avec les civils qui n’ont rien demandé à personne et finissent malgré tout otages. M’enfin je trouve son combat admirable, sa force de caractère magnifique et son sourire resplendissant.
    Personne ne mérite d’être otage de toute façon, et personne ne le cherche (et puis même si certains le cherchaient, ce serait pas stratégique pour les preneurs d’otage vu que ça n’emmerderait pas la victime) << humour noir, désolée.

  • #108 Diripouf le 3 juillet 2008 à 15 h 28 min

    Moi ce qui m´énerve vraiment c’est la perpétuelle self-flagellation des gens qui disent comme plus haut : Oui mais il reste plein de trucs horribles sur terre… Ben oui, c’est sûr, mais est-ce que ça rend moins important le fait de se réjouir d’une bonne nouvelle ?

    On va continuer à pleurer sur notre sort jusqu’à ce que la paix règne, que la faim dans le monde soit éradiquée et que Sarko meurt étouffé par un blini au caviar ?

    Non. Bon, alors on peut bien faire la fête quand une bonne nouvelle arrive hein, c’est pas si souvent :)

  • #109 Cagaroule le 3 juillet 2008 à 15 h 29 min

    @ Estrellias: je trouve ton commentaire ambivalent. Tu te réjouis de la libération d’Ingrid Bétancourt par confort personnel (je n’ai pas trouvé d’autres termes) et en même temps tu veux « sauver le monde » (idem, d’où les guillemets).

    La seule chose que l’on puisse dire c’est que ça fait plus de 2000 ans qu’on essaie de régler ce genre de problèmes. Il y a beaucoup de travail à accomplir, mais chaque geste ou chaque victoire est un pas en avant, non?

    Melle Crapaud: CQFD :-))

    Et comme mon commentaire pourrait paraître ironique ou sec alors que pas du tout, je mets plein de sourires à la fin :-))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))

  • #110 Clémentine le 3 juillet 2008 à 15 h 31 min

    Ok Cagaroule mais gardons à l’esprit le fait que si PERSONNE ne mérite ce qu’elle a vécu, elle s’est « jetée » dans la gueule du loup (aller à la rencontre avec les Farcs au coeur de la jungle avec un service de sécurité très minime alors même que tout le monde lui avait déconseillé de le faire) dans un contexte politique très particulier duquel elle était actrice (veillle d’élections; groupe qui tente de résister à l’influence des États-Unis et à la privatisation de l’exploitation des ressources naturelles par des moyens pas très nets certes mais idéologiques…).
    Pour moi, il y a d’autres causes moins politiques qui me paraissent plus prioritaires.
    Après, toutes les causes sont bonnes à défendre…
    Et une fois de plus, je précise avant de me faire taper dessus que j’ai quand même mené des actions en la faveur de la libération des otages… (d’autres ont peut être pleuré sans jamais signer une pétition…).

  • #111 Cissou le 3 juillet 2008 à 15 h 32 min

    Ah ben moi j’ai pleuré de joie le jour de mon mariage, le jour de la naissance de mes neveux, et ce malgré les malheurs qui s’abattent dans notre famille et qui me font pleurer de détresse à d’autres moments.

    Ben c’est un peu pareil, quand un bonheur de ce type arrive quelque part dans le monde, bien sûr qu’il ne changera pas le destin malheureux de nombreux autres peuples, ne libèrera pas pour autant les trop nombreux otages et autre abusivement détenus partout dans le monde.
    Mais cela ne nous empèche pas, de célébrer ce moment, et l’émotion que l’on peut exprimer n’oublie pas la lucidité, sans pour autant oublier que bien d’autres combats restent à mener. Et franchement, perso, je préfère voir les média parler jusqu’à plus soif d’Ingrid Betancourt et du sort des otages des FARC, que de les voir parlementer jusqu’à l’overdose du maintien ou non de Domenech à la tête de l’équipe de France…

    Et si au moins cet heureux dénouement pouvait motiver les dirigeants de ce monde pour agir pour tous ceux qui attendent leur tour, les autres otages des FARC, la française détenue au Mexique, le soldat franco-israélien et tant d’autres….

  • #112 Cissou le 3 juillet 2008 à 15 h 37 min

    Il faut aussi savoir que si elle est allée là-bas, c’est aussi pour les populations qui vivent dans les régions dominées par les FARCS et qui sont plutôt laissées à leur triste sort compte-tenu des risques justement.
    C’est sûr, si personne n’y va jamais…

    Elle a d’ailleurs très bien bien répondu sur ce sujet hier à sa descente d’avion (à peine elle vient de retrouver sa mère et son mari qu’un journaliste lui pose justement la question sur le risque qu’elle a pris en allant là-bas et si elle regrette, chapeau la délicatesse soit dit en passant….)

  • #113 Stéphanie de la ligne 12 le 3 juillet 2008 à 15 h 42 min

    @ Estrellias : j’essaie de ne pas réagir lors’un com me gêne, mais là je trouve ta façon de t’exprimer vraiment maladroite : c’est peut être une blague mais le « et aussi pour moi j’avoue car ses enfants m’insuportent c’est leur façon de parler je crois ». Ca me gêne profondément de relever ça alors que la situation est tellement grave. Un peu comme les gens qui disent « merde, encore un suicidé sous le métro, ils peuvent pas aller faire ça ailleurs, ils me gênent ! ».

  • #114 Cagaroule le 3 juillet 2008 à 15 h 44 min

    @ Clémentine: « elle s’est jetée dans la gueule du loup », peut être mais elle a essayé de changer les choses; ce n’est pas rien et ça ne se fait jamais sans perte ni fracas (au pif et sans exhaustivité Mandela, Martin Luther King, Jean Moulin,…)
    Doit-on reprocher aux gens d’agir? Et les laisser tomber sous prétexte qu’ils connaissaient les risques?
    Dans ce cas-là, il me semble que l’on court à la sclérose mais pour le coup je suis peut être fataliste! :-)

    On se tape pas dessus, on discute! :-))

  • #115 sandrine de la Roche le 3 juillet 2008 à 15 h 53 min

    J’ai un petit garçon de 6 ans et demi, et je me suis dit ce matin que c’est l’équivalent de sa vie à lui qu’Ingrid a perdu aux côtés des siens. Je suis vraiment émue qu’elle soit libre…

  • #116 Clémentine le 3 juillet 2008 à 16 h 29 min

    Et je vais vous dire aussi ce qui me gène profondément dans toutes ces démonstrations impudiques de bonheur et de joie à la libération d’une femme que peu de gens connaissent réellement :
    – C’est que ce matin, Paris est en joie à la lecture de cette nouvelle alors même que chaque matin, j’ai encore été la seule à proposer ma place de bus à la vieille dame (qui certes, prend le bus à 8h30, mais que voulez vous…) alors même que les autres passagers font semblant de ne pas l’avoir vu.
    – Et pis aussi, la voix electronique de l’Etablissement Français du Sang qui laisse des messages sur mon répondeur pour que j’aille donner le miens parce qu’il y en a pas assez (alors que je suis A + : le rhésus le plus courant dans la population…).

    Bref : c’est TROP simple de s’émouvoir de tout et de rien, d’un évènement somme toute assez important politiquement parlant, mais pas non plus impactant directement de façon positive sur des vies… et de donner des leçons de moralité !

    C’était un coup de gueule -désolée Hélène de l’avoir poussé ici- mais si mon propos peut faire réagir certaines personnes « bien pensantes mais peu agissantes » comme j’en ai croisé toute la journée…

  • #117 Cécile de Brest le 3 juillet 2008 à 16 h 38 min

    Si des personnes comme Ingrid Bétancourt n’existaient pas et ne menaient pas leurs actions, les choses n’auraient aucune chance d’évoluer positivement.
    Alors, oui, ce qu’elle faisait était dangeureux et elle en était consciente, mais il ne faut pas dire « tant pis pour elle, elle savait ce qu’elle risquait », c’est trop facile !

    Quant aux personnes qui se réjouissent de sa libération, j’en fais partie, je ne vois pas ce qu’il peut y avoir de réprehensible là dedans. Non, je n’essaie pas tous les jours (ni aucun jour d’ailleurs) de sauver le monde, mais ça ne m’empêche pas de me réjouir d’une bonne nouvelle, si ???

    Boudiou, si je n’ai même plus le droit d’être contente !! Ben tiens, je retourne à ma caisse maritime ;-)))))))

  • #118 sophie202 le 3 juillet 2008 à 17 h 02 min

    Oui c’est une très bonne nouvelle, une excellente nouvelle pour le genre humain. Cette femme fait partie des justes, elle fait partie de ceux qui ont cherché à faire avancer le monde (bon d’accord seulement la Colombie mais c’est un début non? ;-P) vers le mieux. Merdeuh, certes sa libération n’éradiquera pas la faim en Afrique ni le conflit du Darfour (personne n’en avait parlé ici encore… re ;-P), mais qu’il existe des personnes comme elle, que ces personnes soit en liberté, beh moi ça me rassure sur le genre humain pouet… !!

    @ Diripouf: je plussoie à mort ;-) !! Et pis « meure étouffé par un blinis au caviar… » arrrrfff, trop drôle, c’est moi qui ai failli m’étouffer de rire ;-)…

  • #119 Hélène le 3 juillet 2008 à 17 h 05 min

    Clémentine je trouve ta façon de faire la leçon aux autres, de juger, de faire la morale, très déplaisante.
    Qui es-tu pour juger les autres de cette façon ? Que sais-tu de leur vie ? Ta façon d’agir me semble largement aussi « facile » que celle de ceux qui se réjouissent, et très adolescente dans cette forme de révolte contre tout et tout le monde.

    Quant à toi estrellias, tu n’es pas près de pleurer de joie, il y aura toujours un truc négatif dans le monde qui te permettra d’essayer de gâcher la joie des autres, ne t’en fais pas pour ça va.
    Le commentaire sur la façon de parler de Mélanie Bétancourt me semble déplacé à un point assez étonnant, par ailleurs…

  • #120 Pablo le 3 juillet 2008 à 17 h 08 min

    Coup de gueule pour coup de gueule, je me demande bien qui est-ce qui donne des leçons de moralité ici, en parlant de l’attitude des voyagers dans les transports publics ou du don de sang…

    Ceci dit, Hélène, le penchant de certaines de tes lectrices à pratiquer l’invalidation me semble un peu étonnant. À les lire, je me suis souvenu d’un billet publié il y a quelques mois dans un blog ami, qui commençait ainsi : Avez-vous remarqué cette propension qu’ont beaucoup de personnes dès que vous leur parlez d’un problème donné, parce qu’il vous touche de près ou pas, qu’il vous émeut ou vous scandalise, vous remue ou vous semble essentiel à transmettre au plus grand nombre et qui s’empressent alors de détourner en quelque sorte le sujet en vous répondant de façon quasi immédiate « oui, mais il y a aussi… » tel ou tel autre problème, telle ou telle autre catégorie de discrimination, telle ou telle autre situation scandaleuse ? (…)

    J’avais ajouté en commentaire quelque chose comme ça : (…) ce genre d’opposition, ou d' »invalidation », est une démarche intellectuelle assez courante, finalement : des fois, quand on évoque un problème ou un sujet épineux ou duquel notre interlocuteur ne veut pas entendre parler, on peut nous balancer la phrase citée par (…) (« il y a des enfants qui meurent de faim en Éthiopie ») ou une autre équivalente. Ça peut s’appliquer à la discussion du budget de l’état ou à l’invalidation d’un tas d’activités humaines comme la littérature, l’art ou la recherche fondamentale en sciences : à quoi bon y consacrer de l’argent (ou un effort quelconque) tant qu’on n’aura pas résolu le problème de la famine (ou de la pauvreté dans le monde, ou celui du chômage dans votre pays…). Etc. Il y en a plein d’exemples pareils. C’est un genre d’argumentation que j’entends tout le temps, celui ou celle qui l’utilise se place à un niveau supérieur par rapport à vous et refuse de vous écouter…

    Heureusement, il s’agit d’une attitude minoritaire dans les comms d’aujourd’hui (mais ça me consterne quand même) et je dois dire que j’ai beaucoup aimé des interventions comme celles de Cagaroule, Diripouf, Teatree et tant d’autres…

  • #121 Pablo le 3 juillet 2008 à 17 h 09 min

    Ah, mais tu viens de le dire mieux que moi et en plus court, Hélène !

  • #122 Hélène le 3 juillet 2008 à 17 h 13 min

    Oh que non je ne l’ai pas dit mieux que toi Pablo, ton commentaire est extrêmement intéressant, merci !

  • #123 Turquoise le 3 juillet 2008 à 17 h 24 min

    Le monde où nous vivons est dur, souvent déprimant, alors raison de plus de profiter de toute bonne nouvelle pour se réjouir ! sachant que l’état de bonheur absolu et permanent n’existe pas, pourquoi bouder les petits bonheurs quand ils se présentent ? ce n’est pas parce que je tirerai une gueule sinistre que les petits enfants affamés / chômeurs / sans-papiers / malades / victimes de toutes sortes iront mieux . Par contre, moi, si je ne boude pas mon plaisir quand il se présente et ne fait de mal à personne, j’aurai un peu plus la pêche pour essayer de changer les choses …

  • #124 PAL le 3 juillet 2008 à 17 h 40 min

    J’applaudis (et c’est pas facile avec une souris !!!) le commentaire de Pablo, très très juste. Je vais retenir ce concept d’invalidation que je trouve très vrai.

  • #125 Hélène le 3 juillet 2008 à 17 h 41 min

    Oui ce concept d’invalidation est extrêmement intéressant !

  • #126 Miaou le 3 juillet 2008 à 17 h 55 min

    @Pablo: oui c’est intéressant, et très vrai. En improvisation, où la construction et l’écoute sont très importants, on apprend que le « oui mais » est une façon de ne pas écouter l’autre, et d’empêcher de construire avec ce que l’autre a proposé, et ainsi d’imposer sa propre idée. Et souvent, plus que le reflet d’un sentiment de supériorité, ce « oui mais » est le reflet d’une peur de se lancer dans quelque chose (en l’occurrence une histoire, mais ça peut très bien s’appliquer à une discussion comme ici), d’une envie de contrôler la discussion pour être sûr de ne pas être perdu. Un manque de confiance donc… Mais comme le manque de confiance et le sentiment de supériorité se rejoignent souvent, je pense qu’on parle de la même chose…

  • #127 Miaou le 3 juillet 2008 à 18 h 00 min

    @Clémentine: ce n’est pas parce que tu croises des gens au comportement « discutable » dans le bus que ce sont les mêmes personnes que tu croises ici. Surtout que je trouve le lectorat d’Hélène vraiment attentionné…

    Quant à Ingrid, pour en revenir quand même au sujet principal, je suis super étonnée par la force dont elle fait preuve à la sortie de l’avion. Je m’attendais à la voir physiquement faible, surtout aux vues des dernières images que nous avions eues d’elle. J’espère que cette force continuera à l’accompagner pour surmonter cette nouvelle épreuve, mais en tout cas elle m’impressionne. Ce pied dans la réalité qu’elle remet avec autant de réactivité!…

  • #128 sophie202 le 3 juillet 2008 à 18 h 03 min

    Comme quoi des réactions controversées mènent malgrés elles à des info super interressantes, merci Pablo et Miaou.
    Comme dirait l’aut’ tout est bon dans l’cochon… Cherchez pas je blague avec moi même la méga fatigue sans doute… ;-P

  • #129 sophie202 le 3 juillet 2008 à 18 h 05 min

    Et pis je tiens à te dire hélène que mes patrons ayant décider de m’abrutir de travail… et que même pdt la pause déjeuné je n’ai normalement pas le droit de surfer (je le fais qd même faut pas pousser hein)… Bref ben MDBF me manque un chouilla quand même…

  • #130 Hélène le 3 juillet 2008 à 18 h 06 min

    Oui moi aussi je trouve ce sujet qui en découle hyper intéressant, sophie202 ;-)

  • #131 Clémentine le 3 juillet 2008 à 18 h 14 min

    L’être humain est ainsi fait que les catastrophes demeurent le meilleur moyen de l’émouvoir.
    [Gérard Lescarbeault]
    (Je ne la connais pas par coeur, je l’ai récupéré dans un dictionnaire des citations mais c’est un proverbe que les secouristes affectionnent et qui m’avait marqué…).

  • #132 Miaou le 3 juillet 2008 à 18 h 30 min

    C’est fou Clémentine, tu n’as aucune envie de discuter en fait. Tu ne réponds à quasi aucune des choses lancées dans les commentaires (qui eux font l’effort de le faire). Et tu ne fais que suivre des préjugés sans même que rien n’ait pu les démontrer.

    Là encore, tu supposes que nous nous intéressons à Ingrid parce qu’il s’agit d’une catastrophe… Mais je crois que c’est le contraire: c’est une joie. D’autre part, j’ai l’impression que chacune énonce ici une raison qui lui est propre et pour laquelle elle se sent touchée par cette libération, et le combat de cette femme.

    Et enfin, tu supposes que parce que nous nous intéressons à cela, nous ne nous intéressons pas au reste, aux personnes âgées dans le bus, au don du sang, et à que sais-je d’autre, mais jamais, jamais nous n’avons dit ça.

    Si ce sujet ne t’intéresse pas, c’est ton droit, et il n’y a pas de mal à ça, mais alors pourquoi vouloir stopper la discussion…

    Quant à la dernière citation que tu « lances » (ben oui), je la trouve intéressante, et j’ai envie de dire que ça rejoint une grosse problématique des médias aujourd’hui, dans le monde et en France, qui tend à surmédiatiser tout ce qui est catastrophique, qui fait peur, et qui attire l’audimat…

  • #133 Véro la Bisontine le 3 juillet 2008 à 18 h 41 min

    Si au moins on avait pu savourer cette libération un jour, rien qu’aujourd’hui, et entreprendre des discussions à batons rompus demain….cela aurait été bien, à mon sens!
    Les infos en continu, vont bientot nous distiller « les dessous » de cette affaire, et les polémistes vont s’en donner à coeur joie, tout prochainement, j’en suis sure (si cela n’a pas déjà commencé….)
    Il est vrai que l’on peut toujours trouver pire…mais moi, je me dis qu’il faut savourer chaque petite victoire, au quotidien…
    Et puis, même si je ne connais pas Ingrid Betancourt…elle m’émeut…

  • #134 Miaou le 3 juillet 2008 à 18 h 45 min

    J’ai oublié la fin de mon commentaire: mais ça n’est pas parce que cette problématique existe que tout s’y rapporte…

    Véro, je te rejoins sur ton com.

  • #135 Hélène le 3 juillet 2008 à 18 h 55 min

    Allez les filles, quand il n’y a rien à faire il faut laisser tomber, partagons notre joie face à cette libération, ne nous laissons pas entraîner ;-)

  • #136 Diripouf le 3 juillet 2008 à 19 h 03 min

    Moi ce qui m’a scotchée surtout c’est son sourire resplendissant, comme si la joie d’être libre effaçait tous les malheurs, et ça c’est une sacré leçon d’optimisme et de courage, Décidément, ce petit bout de femme est étonnante :)

  • #137 Elte le 3 juillet 2008 à 19 h 18 min

    J’ai entendu cette nouvelle hier, mais je n’arrive toujours pas à réaliser, tellement je n’y croyais plus.
    J’attends avec impatience de la revoir et réentendre à la télé/radio.

  • #138 emmanuelle h le 3 juillet 2008 à 19 h 24 min

    ben moi je bois un coup devant ma télé et les infos, devant ingrid betancourt retrouvant sa maman et ses enfants !!

  • #139 emmanuelle h le 3 juillet 2008 à 19 h 24 min

    pour info, elle est demain sur europe 1 à 8h20 du matin chez elkabbach

  • #140 Véro la Bisontine le 3 juillet 2008 à 19 h 25 min

    Ce qui m’épate chez cette femme, c’est la force qui se dégage d’elle aujourd’hui!
    Elle a du tellement puiser dans ses réserves ces dernières années, que je me demande comment elle peut être sur ces deux jambes!

  • #141 Elte le 3 juillet 2008 à 19 h 27 min

    Merci Emmanuelle h, je l’écouterai en podcast!

  • #142 Véro la Bisontine le 3 juillet 2008 à 19 h 33 min

    Eh ben voilà…la presse se déchaine, et veut l’entendre à tout prix!
    Ne peut on pas la laisser respirer un peu??
    Je sais qu’elle reste une femme politique et publique, mais elle est avant tout une mère, une fille, et une épouse…
    Je sais aussi l’importance des médias afin qu’elle ne tombe pas dans l’oubli, elle doit beaucoup à beaucoup de monde, mais à mon avis, la décence voudrait qu’on la laisse « atterir » maintenant!

  • #143 Mlle Crapaud le 3 juillet 2008 à 19 h 49 min

    Véro : ça ne marche pas comme ça, l’actualité c’est dans le vif. C’est triste à dire mais dans un mois ça n’aura plus autant de mordant que maintenant.

  • #144 Fanchette le 3 juillet 2008 à 21 h 03 min

    Trop fort ce Elkabbach (elle sera déjà revenue en France ?).
    Exact Melle Crapaud : c’est le jeu de l’actu. Et à mon avis, la dame Betancourt doit en avoir tellement conscience.
    Et contrairement à ce certaines ont dit ici, moi ça m’intéresse de savoir le pourquoi du comment de cette libération. Même si l’essentiel est sa réussite, je vous l’accorde. Rendons donc à Uribe ce qui appartient à Chavez.

  • #145 Cagaroule le 3 juillet 2008 à 21 h 04 min

    @ Clémentine: je prends ton coup de gueule pour moi… Et je me permets de te répondre; tu ne me connais pas, ni mon éducation, ni mes antécédents médicaux, ni mes engagements pour reprendre les exemples que tu cites. (Je vous fais grâce des détails:-))

    Je préfère « m’émouvoir de tout et de rien » plutôt que perdre une miette de mon empathie ou de mon enthousiasme; sans compter que je ne me trouve pas du tout donneuse de leçons et plutôt positive comme fille… :-))
    Je persiste et je signe: c’est drôlement chouette de voir une famille réunie.

    @ Pablo: merci pour tes explications! C’est tellement vrai ce que tu dis! Et comment fais-tu pour mettre Hélène en gras?

  • #146 Diripouf le 3 juillet 2008 à 21 h 08 min

    Je ne suis pas complètement d’accord avec toi Véro, elle n’est pas *avant tout* une mère, une fille et une épouse, à mon sens elle est tout d’abord une femme entière, indépendante, profondément politique, et battante, et c’est à ce titre-là qu’elle est interviewée demain…

    Ceci dit je suis à 100% d’accord avec toi sur le fait qu’on devrait un peu la laisser reprendre son souffle ! Mais je me demande si en fait ce n’est pas elle qui accepte aussi de prendre la parole publique si vite, pour relancer le combat, ou au moins « utiliser » (je mets des énormes guillemets, attention) ce qui lui est arrivé pour attirer l’attention sur les combats qui sont les siens.

    Ca m’étonnerait fort qu’elle donne des interviews sur le thème « J’avais pas de quoi me laver les cheveux / j’avais faim / mes enfants me manquaient », je suppose qu’elle essaye de mettre à profit le battage médiatique pour relancer le débat… politique.

    Et c’est pas bête du tout comme stratégie ;)

  • #147 Hélène le 3 juillet 2008 à 21 h 21 min

    Je suis d’accord avec Diripouf, et je trouve ça très sain d' »utiliser » de cette façon une expérience aussi terrible.

  • #148 Véro la Bisontine le 3 juillet 2008 à 21 h 22 min

    @ Melle Crapaud : tu as raison, l’actualité, c’est dans le vif…mais je garde le souvenir de mon grand père, après 5 ans de captivité en Allemagne, pendant la 2de guerre mondiale, toute la difficulté qu’il a eu à « réintégrer » son ancienne vie..alors il me semble qu’il faut préserver la condition humaine de cette femme…et la laisser respirer qques jours, ou qques heures…
    @ Diripouf : c’est vrai qu’après ce qu’elle a vécu (et elle a eu du temps pour y réflechir), sa libération ne doit pas rester sans conséquence…et qu’elle « utilise » les médias (comme elle le faisait auparavant) pour braquer les projecteurs sur ceux qui sont encore otages des FARC.
    Et comme tu le dis, c’est pas bête du tout comme stratégie!
    Comme la stratégie ne fait pas partie de mon fonctionnement (pas calculatrice ni manipulatrice pour deux sous), je n’avais pas vu cela sous cet angle, mais plutot comme un acharnement après elle…

  • #149 Véro la Bisontine le 3 juillet 2008 à 21 h 24 min

    elle prend alors encore une autre dimension à mes yeux…elle a réussi à dépasser sa propre souffrance, et aujourd’hui à contenir ses propres émotions pour faire passer…encore et encore des messages d’espoirs…
    Rien à redire, elle est épatante!

  • #150 Hélène le 3 juillet 2008 à 21 h 25 min

    Yep, sacrée bonne femme, respect.

  • #151 Cagaroule le 3 juillet 2008 à 21 h 36 min

    Je pense qu’elle n’est pas femme a qui l’on fait faire ce qu’elle ne veut pas! :-)

    En plus elle a non seulement une cause à défendre mais elle sait aussi que sa médiatisation a pu faire craindre que l’on oublie les autres otages. Sans parler de calcul politique, parce que je ne pense pas que ce soit fait ainsi, c’est une perception à corriger rapidement pour conserver une légitimité sur le plan politique. Et qui dit légitimité à intervenir sur un sujet, dit être sûr d’être entendu.

  • #152 la Fée Néante le 3 juillet 2008 à 21 h 42 min

    Bien que cela paraisse impudique, je crois sincèrement qu’elle a envie de parler peut etre pour montrer à ses ravisseurs qu’ils ne sont parvenu a rien. Qu’ils ne lui on pas volé sa liberté de penser de s’exprimer et finalement d’être, il faut qu’elle parle qu’elle reste telle qu’elle a toujours été forte et vaillante!
    Il faut qu’on en parle et qu’on oublie pas que même si sa liberation est merveilleuse il en reste encore beaucoup…Mais pour le moment rejouissont nous!!
    Quand aux bien pensant il y a a ce moment precis des gens qui font l’amour et qui se foutent pas mal de ce qui se passe autour d’eux faut ils qu’ils se sentent coupable d’être heureux amoureux et seul au monde???? Le bonheur est egoiste disait Radiguet.
    Faut il decerner un prix d’exelence à ceux qui portent le poid du monde sur leurs épaules??? oui c’est connu les Grands Hommes attendent la reconnaissance de l’être humain ils ne vivent que pour cela. Je me prosterne devant toi Oh donneur de Sang…que la honte soit sur moi qui ne fais rien …AH si l’autre fois j’ai laissé ma place et c’est même pour me retrouver a côté du beau garçon…
    Bien que la face du monde n’ai pas changé, bien que la misère n’ai pas reculé on peut se rejouir de sa liberation! et puis NA!!!
    Même que moi sans honte (enfin maintenant un peu quand même) je suis contente quand je me trouve une jolie robe et que là je ne pense pas au gens qui meurent de faim.
    Ce n’est pas en culpabilisant les gens qu’on les fait agir.
    Une mère a pu retrouvé ses enfants et ça c’est merveilleux.

  • #153 asiachat le 3 juillet 2008 à 21 h 50 min

    Diripouf, je suis complètement d’accord avec toi, si elle veut continuer son combat, c’est maintenant qu’elle doit le faire, et comme elle est très intelligente, elle en ai surement consciente. L’actualité va trop vite, une info chasse l’autre, si demain la polémique enfle autour des J.O. de Pékin, ou si le monde s’enflamme à cause du prix du baril de petrole, Ingrid passera à la trappe en tant que personnage médiatique ayant quelque chose d’intéressant à dire et à fare.
    Si elle veut faire passer un message fort, c’est « ici et maintenant », comme disait l’autre !

  • #154 Véro la Bisontine le 3 juillet 2008 à 22 h 04 min

    @ asiachat : comme tu as raison!
    A bien y réfléchir, c’est vrai que les infos vont tellement vite…que dans les jours prochains, on passera à autre chose…

  • #155 Véro la Bisontine le 3 juillet 2008 à 22 h 25 min

    Vous savez quoi les filles?
    Je viens de recevoir un mail de la FNAC, mettant en avant le livre d’Ingrid Betancourt (la rage au coeur)….
    Ah, le grand capital, quand tu nous tiens!…:)

  • #156 Hélène le 3 juillet 2008 à 22 h 29 min

    Bah, c’est même pas étonnant… ;-)

  • #157 ANAH le 3 juillet 2008 à 23 h 02 min

    Et bien enfin une maman qui retrouve ses enfants. J’ai été très émue en voyant ses enfants l’embrasser sans cesse et je dois avouer que j’ai même… pleuré… :’-(
    C’est si beau de voir cette famille se retrouver après tant d’années !!!

    Ce que l’on peut leur souhaiter est de profiter de chaque instant que la vie leur offre !!!

    Ce fut une bien belle leçon de courage pour tout un chacun.

    Anah.

  • #158 siamoise cramoisie le 3 juillet 2008 à 23 h 05 min

    @Ingrid (celle d’ici, et des masques fous!!):
    tu as vu, elle aussi a une soeur qui s’appelle Astrid :-)))))

  • #159 Turquoise le 3 juillet 2008 à 23 h 52 min

    Je suis bien d’accord avec toi, Diripouf ( comm 46 ), ce n’est pas avant tout une mère etc … c’est à la fois une personne privée et publique, et ça m’étonnerait beaucoup qu’elle se cantonne à son rôle de mère de famille alors qu’elle a toujours défendu bec et ongles des causes justes auxquelles elle croit profondément . Ce n’est pas par hasard que son livre s’appelle « la rage au coeur  » …
    Vous verrez qu’elle n’a pas fini de nous épater !

  • #160 siamoise cramoisie le 3 juillet 2008 à 23 h 54 min

    Pour revenir à la question du « comment se reconstruire, comment revivre, APRES? »,
    je crois qu’on peut écouter le Dr E. Frankl, lorsqu’il parle du sens.
    « Le sens de la vie, pour moi, ici et maintenant. », pui « demain », puis après-demain »…

    Ingrid Betancourt parle très bien de la force qu’elle a reçue en entendant les messages des siens à la radio. Le sens de sa survie dans la jungle résidait bien entendu dans l’espoir de ses enfants, de ses proches., Dans l’envie de les revoir, et de revivre auprès d’eux, Elle n’était pas oubliée. Et elle n’oubliait pas.
    Sophie, du Choix de Sophie, ne trouve pas ce sens, Le désespoir la guette comme uen bête fourbe. Sophie fuit, éperdument, en avant.
    Ingrid, elle, se reconstruit déjà, à n’en pas douter.

    Ingrid avait des enfants, une mère, etc… à qui penser, à qui se raccrocher, pour lesquels il lui fallait vivre.
    Et puis une cause également dépassant sa vie de famille: la cause de la Colombie. (j’ai trouvé un « ce n’est que la Colombie » bien méprisant, et sans doute méprisant par maladresse, plus que par rérel sentiment de supériorité)
    Elle a aujourd’hui de nouveau les coudées franches pour agir.

    Le sens est là. Sa reconstruction , et sa remontée en scelle, vont sans aucun doute nous étonner…

  • #161 solidor le 4 juillet 2008 à 0 h 32 min

    On est vraiment heureux de ce dénouement, pour une femme politique d’un indéniable charisme. Comme je parle Espagnol, je l’ai écoutée sur les sites colombiens. Elle disait que l’opération extraordinaire des Forces Armées (que, soit dit en passant, personne ne songe à récupérer), était du niveau de ce que fait l’armée israélienne, dans ses meilleurs jours.
    A ce propos, je vous demande une pensée pour Guilat Shalit, dont la famille n’a ni la culture, ni les moyens, ni l’entregent, des Betancourt.Le Hamas, c’est pas mieux que les Farc…..
    Merci pour eux.

  • #162 Miaou le 4 juillet 2008 à 1 h 34 min

    Les filles merci, vos conversations sont super intéressantes, et on en apprend beaucoup, de par vos différents points de vue, et ce que vous savez. Merci!

  • #163 sophie202 le 4 juillet 2008 à 9 h 15 min

    @ Siamoise: Pep pep, je ne laisse pas passer ça… C’est un malentendu de l’écrit, de la pure ironie de ma part. C’était pour faire un parallèle ironique avec les gens qui aurait pu répondre « oui mais si la Colombie va mieux le Darfour restera à feu et à sang… Personne ne sauvera le monde seul etc, etc » rien à voir avec un quelquonque sentiment de supériorité…

  • #164 Hélène le 4 juillet 2008 à 9 h 43 min

    ANAH, solidor, soyez les bienvenues !

  • #165 Pablo le 4 juillet 2008 à 9 h 57 min

    [H.S.] Pour répondre au commentaire 145 de Cagaroule : je me suis trompé, effectivement Hélène n’a pas de gras. ;-)

    Ceci dit, dans les commentaires sur les blogs qui utilisent WordPress, ainsi que sur Blogger ou d’autres plateformes, on peut toujours utiliser un peu de code html, à savoir quelques balises comme :

    <b></b> pour mettre en gras, ainsi <b>Mon blog de fille</b> devient Mon blog de fille

    <i></i> pour les italiques : <i>Femmes du monde</i> donne Femmes du monde

    <a href= »… »></a> pour les liens , ainsi <a href= »http://www.monblogdefille.com/blog/20080702ingrid-enfin-libre »>Ingrid enfin libre !</a> devient Ingrid en fin libre !

  • #166 Pablo le 4 juillet 2008 à 10 h 00 min

    Bonjour, Hélène, je viens d’envoyer un commentaire qui est en attente de modération ; avant de le publier, tu peux effacer à partir de la phrase « Je ne suis pas sûr… », parce que ce qui suit ne sert strictement à rien ! Merci !

  • #167 Hélène le 4 juillet 2008 à 10 h 01 min

    Merci Pablo, tu es un petit chou !

  • #168 Cagaroule le 4 juillet 2008 à 10 h 36 min

    Merci Pablo! J’ai pris des notes j’étais pas certaines de m’en souvenir! :-)

  • #169 siamoise cramoisie le 4 juillet 2008 à 14 h 02 min

    @Sophie 202:
    tu as bien raison de ne pas laisser passer ça, si j’ai mal interprété.. !

    mais je crois qu’en plus ça ne concernait pas un comm à toi, je ne suis pas bien sûre, et vu que j’ai la t^te comme une calebasse ce matin (oui, bon, il est presque 14h, j’en suis toujours à la matinée, y a des jours comme ça), je n’ai pas le courage de remonter voir tous les commentaires, pour trouver la petite bête et avoir raison ;-)) La luminosité de l’écran me fait un peu fuire, je faisais juste un p’tit tour par ici pour voir les derniers messages laissés sur ce billet..

    J’ai bien aimé ton pep pep.
    Finalement peu importe,

  • #170 sophie202 le 4 juillet 2008 à 14 h 06 min

    tout est bien qui fini bien… j’avais justement peur que ce « pep pep » passe mal à l’écrit, sonne autoritaire, alors qu’il était juste sensé être rigolo

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.