17 novembre 2008

beaute Forum contraception avec Martin Winckler maquillage

Yep, on commence plus tôt que prévu, parce que Martin Winckler est quand même vachement occupé, et il pense que si on étale sur trois jours, ça lui laisse plus de chances de répondre à tout le monde.

Il sera donc là aujourd’hui 17 novembre à partir de 16h30, puis demain en milieu d’après-midi, et enfin mercredi 19 novembre, le matin.

Je vous rappelle qu’il donnera la priorité aux questions pour lesquelles il n’y a pas déjà une réponse sur son site, aussi n’hésitez pas à allez lire tout ça, c’est passionnant et extrêmement riche.

De cette façon, vous pourrez venir ici lui poser des questions plus précises, et lui permettre de partager son temps entre vous toutes (ce qui va déjà être coton).

Soyez patientes, il est évidemment d’une bonne volonté et d’une générosité assez merveilleuses, mais il n’a que deux mains et un clavier et les journées n’ont que 24 h ;-)

Recherches utilisées :

  • utérus polyfibromateux handicapante
  • cézarette et différine compatibles ?
  • ibuprofene spotting
  • menopause cystite winckler
  • cerazette spotting prévalence
  • cerazette qui masque la menopause
  • tranquillisants donnant un test de grossesse faux positif
  • menopause mains brulantes
  • microvaml et winckler
  • winckler mycose
  • nt 380 poils sur visage
  • Pillule du lendemain tsh
  • progestogel est il l homorne favoroble pour envisager une grossesse
  • quesquune pillule monophasiques
  • règles qui partent et reviennent avec ponstyl
  • retarde de regle avec dostinex et levothyrox
  • si on a grossient avec le miréna est ce quavec limplant contraceptif ca sera pareil
  • spotting dr winckler
  • spotting et ibuprofène
  • spotting sous curacne

Vous aimerez aussi :


Commentaires

548 Réponses sur Forum contraception avec Martin Winckler
  1. #1 Stéphanie de la ligne 12 le 17 novembre 2008 à 15 h 21 min

    Bonjour M. Winkler ! Et merci pour votre participation à ce super site incroyable !

    Voilà ma question : j’ai l’utérus polyfibromateux, très atteint en fait (3 myomectomies à mon actif), le gynécologue que je consulte m’assure que ça n’a rien à voir avec mon poids (les filles, fermez les yeux et oubliez ça tout de suite) : 100kg pour 1m75. Mais j’ai lu le contraire sur certains site médicaux type doctissimo. Qu’en pensez-vous ?
    Merci encore !

  2. #2 patte_d_anguille le 17 novembre 2008 à 15 h 22 min

    oui, il est d’une extrême gentillesse, il avait répondu (et super rapidement, en plus !) à un mail que je lui avais envoyé en passant par son site car je ne trouvais pas de réponse à ma question dans ce qui avait déjà été dit.
    c’est chouette qu’il vienne sur MBDF ! :-D

  3. #3 IsaVersailles le 17 novembre 2008 à 15 h 26 min

    Bonjour
    j’en suis a mon 3 ieme implant ( changé tous les 2 ans car poids important )
    plus de règles
    puis je continuer comme ça jusqu’ a la menaupause ??
    j’ ai 40 ans et dans la famille la ménopause intervient vers 48 ans ne moyenne

    ma gynécologue pensait me mettre un DIU dans 2 ans ou changer de bras pour l’implant
    merci

  4. #4 funambuline le 17 novembre 2008 à 15 h 27 min

    Bonjour M. Winkler,

    Tout d’abord, merci de votre disponibilité, c’est un joli cadeau que vous nous offrez !

    Ma question concerne le DIU : comment faire et quoi dire à mon gynéco pour que la pose soit la moins douloureuse possible ? Je choisis ce mode car je n’ai plus du tout du tout du tout envie de prendre des hormones, mais la douleur de la pose m’a pour l’instant retenu de faire le pas.

    Merci d’avance du temps que vous nous donnez !!!

  5. #5 Zaphyra le 17 novembre 2008 à 15 h 28 min

    Bonjour !
    Déjà merci Hélène pour cette occasion incroyable.
    M. Winckler, je prends actuellement la pilule Diane35 (ou ses différents génériques) depuis 8 ans (j’ai 24 ans), or j’ai lu sur votre site un avertissement sur cette pilule qui m’a fait un peu peur, et la lecture de forum ne m’a pas rassuré non plus.
    Cette pilule m’a été prescrite car j’ai une pilosité particulièrement abondante et des examens m’ont confirmé que j’avais un taux de testostérone particulièrement important (ces analyses ont été faites il y a 8 ans et rien depuis).
    Enfin je fais régulièrement des mycoses, est-ce que cela peut être dû à cette pilule ? Y-a-til un vrai risque du fait de la durée de prise de pilule.
    Merci pour vos conseils et votre site si bien fait.

  6. #6 lazazouille le 17 novembre 2008 à 15 h 38 min

    Bonjour Docteur Winckler !

    Ma gynécologue, en qui j’ai toute confiance, m’a prescrit de l’acétate de cyprotérone (25 mg par jour en continu) et de l’estréva gel (2 pressions, voire 3) pour résoudre mes problèmes d’acné et supprimer mon syndrome prémenstruel, étant précisé que je fume.

    Mon dermatologue m’avait confirmé que ce traitement serait efficace pour l’acné (j’avais eu une légère rechute suite à un traitement au curacné qui avait bien marché).

    Je suis très satisfaite : je suis ce traitement depuis sept mois, mon SPM et mon acné ont disparu, ainsi que mes règles, ce que je souhaitais également.

    Par contre, vous expliquez sur votre site que l’androcur (et donc l’acétate de cyprotérone si j’ai bien suivi) n’aurait pas d’effet contraceptif démontré, alors que ma gynécologue m’assure que je suis protégée à 100 % (en raison des quatre effets de ce médicament, que je n’ai pas retenu) : est-ce exact ? n’y a-t-il pas eu d’études sur ce point ?

    J’ai régulièrement un spotting et ma gynécologue m’a dit que le seul moyen de le supprimer était d’augmenter la dose d’estréva, sans dépasser 3 par jour. Le problème c’est que cela ne s’arrête pas pour autant : y a-t-il une autre solution ?

    Enfin, si j’arrête ce traitement, existe-t-il un risque que l’acné et le SPM recommencent ?

    Merci d’avance

  7. #7 Sophie le 17 novembre 2008 à 15 h 42 min

    Bonjour Mr Winkler,

    Merci pour votre disponibilité et le temps que vous allez nous apporter. Le ton de vos réponse va certainement nous éclairer.
    Je souhaiterai avec un avis franc sur un problème de contraception que je n’arrive à résoudre avec mon gynécologue.
    J’ai passé 10 ans sous pilule Varnoline (boite rose) et entre temps deux grossesses. J’ai ensuite opé pour le steriltet. Un premier NovatT que je me suis empressée de faire enlever au bout de deux ans, et ai fait le choix d’un sterilet en cuivre par la suite, par soucis de naturel et envie d’oublier « les hormones et autres traitement chimiques ».
    Ce sterilet a dû être retiré en urgence il y a 6 mois, car grosse hemorragie. Depuis, je n’ai aucun moyen contraceptif, à part le préservatif, et mon gynécologue souhaite vivement me poser un MIrena. Je refuse, car j’ai peur des effets secondaires, et je souhaite quelque chose en accord avec moi même et plus envie d’avaler des hormones. Vers quoi puis-je me tourner…

  8. #8 Sophie le 17 novembre 2008 à 15 h 42 min

    Merci pour votre réponse, ….

  9. #9 Fanchette le 17 novembre 2008 à 15 h 42 min

    Cher Monsieur Winckler,
    Je rêve d’avoir un gynéco comme vous.
    Qui m’écouterait.
    Qui ne tomberait pas de sa chaise en m’entendant évoquer la possibilité d’un DIU, même nullipare.
    Qui ne penserait pas que les implants c’est de la science-fiction.
    Qui me conseillerait sur ma contraception, au lieu de renouveler une ordonnance, bêtement.
    Qui penserait comme le neurologue que les migraines basilaires n’ont rien d’hormonal.

    Ah mais changez de gynéco me direz-vous, cher Martin Winckler.
    Ah oui mais c’est le seul à 25 km à la ronde.
    Et c’est de la gynéco obstétrique et non médicale : là c’est 25 km de plus.

    Mais surtout : à quand un prochain polar monsieur Winckler ?

  10. #10 Deilema le 17 novembre 2008 à 15 h 50 min

    Cher Monsieur Winkler.
    Pas de question pour vous, en ce qui me concerne, mais un grand MERCI pour tout le travail d’information et de démythification que vous faites autour de la contraception en particulier et de tout ce qui concerne les femmes en général.
    Vous faites partie de ces rares hommes qui font avancer la condition féminine.
    Encore MERCI et BRAVO !

  11. #11 Sourisdansroquefort le 17 novembre 2008 à 15 h 53 min

    Bonjour Monsieur Winckler,
    et merci d’intervenir ici.
    Je porte un DIU cuivre depuis un peu plus de deux ans (un femena, nom allemand du Gynelle). J’ai suivi vos conseils et changé de gynéco pour l’obtenir, je suis nullipare et le premier consulté ne voulait pas me le poser. La pose a été très douloureuse, ainsi que les 2-3 jours suivants. J’ai misé sur le temps pour que s’estompent les symptomes genants, sans succès. A chaque fois que j’ai mes règles, elles durent 2 fois plus longtemps que sans DIU (10 jours) et sont plus douloureuses. De plus, je sens désormais l’ovulation et elle est occasionnellement douloureuse. La prise d’ibuprofène ou pas, régulièrement ou pas, n’a pas beaucoup d’effet, que ce soit sur la durée (le plus gênant) ou la douleur. Avez-vous une idée de ce que je pourrais faire pour résoudre ce problème?
    Merci d’avance

  12. #12 sofiezig le 17 novembre 2008 à 16 h 02 min

    Bonjour Monsieur Winckler

    Mon gynécologue m’a prescrit un anneau vaginal depuis la naissance de ma fille l’année dernière
    Tout se passe trsè bien sauf une baisse de ma libido, est-ce lié à ce mode de contraception ?
    sinon merci pour votre site qui est très complet et repond a de nombreuses questions

  13. #13 Balise le 17 novembre 2008 à 16 h 11 min

    Bonjour Martin,
    je profite du forum pour faire ma « groupie » – vivement la suite de Un pour deux, et j’ai beaucoup ri à la référence au SNIF dans Numéro 7 (j’ai enfin vu Le Prisonnier ! :) ).
    J’ai plutôt une question qui concerne la grossesse. Le consensus semble être de communiquer sur « L’alcool est dangereux pour le fœtus à tous les stades de la grossesse ». En même temps, je me dis que si c’était « aussi » vrai que ça, ça se verrait nettement dans la population, en particulier pour l’alcool en… tout début de grossesse, alors que la femme n’est même peut-être pas au courant qu’elle est enceinte ! Pour le coup, je trouve ça plutôt angoissant comme message – cela veut-il dire que, si j’envisage d’être enceinte, il faut que j’arrête toute consommation d’alcool « juste pour le cas où » ? Ou sommes-nous en présence d’une prévention « à la hache » ?

  14. #14 tlv qui devrait garder l’anonymat pour une fois … le 17 novembre 2008 à 16 h 30 min

    Cher Martin Winckler
    ( ok les filles je n’en peux plus je sais, mais bon, la je m’adresse a une de mes plus anciennes idoles ! )

    Donc Cher, Tres Cher Martin Winckler, ma question pourrait sans doute etre posée a mon gyneco ainsi je comprendrais aisement que vous ne preniez le temps d’y repondre mais je ne peux resister au plaisir de participer a ce forum si particulier.

    Je suis l’heureuse porteuse d’un MMA :Mirena Mon Amour depuis bientot 5 ans ( le 8 decembre pour etre exacte, soit une pose pile 2 mois apres la naissance de ma fille ) Mirena je l’aime , je l’adore, grace a lui je dors sereine, avant lui j’ai eu une premiere grossesse a 17 ans ( suivie d’une ivg liberatoire ultra bien vecue ) puis j’ai eu la chance de voir naitre un bébé pilule du lendemain en un seul rapport en 3 mois il y a tout juste 5 ans ! Mes ami(e)s se moquent gentiment de moi  » tlv faut pas trop la regarder au fond des yeux, elle pourrait tomber enceinte … » c’est pas du meilleur gout certes mais limite vrai !

    la pose avait ete faite par mon obstetricien que j’adore mais trop loin maintenant , je viens de rencontrer un nouveau gyneco dont toutes mes amies sont ravies.
    Il ne veut retirer Mirena Mon Amour pour le remplacer avant les fetes car ne veut pas que je soit genée par d’eventuelles saignements ou douleurs pendant cette periode deja difficile chez moi. Or pour la premiere pose je n’ai RIEN senti, microsaignements de plus en plus espacés pour disparaitre totalement pas meme 4 mois plus tard !

    Ma question est la suivante ( je sais je suis longue a venir, je sais pas la faire courte, c’est comme ca, en plus la qd mm je vous rappelle les filles que je suis limite face a Dieu ! )

    Est ce que ce n’est tout de meme pas un peu risqué d’attendre aussi longtemps? Et est ce que les symptomes de grossesses que je traine depuis 10 jours ( nausees, fatigue incroyable, a m’endormir partout et n’importe qd, y compris au boulot, migraines ) peuvent tout simplement etre dus a la baisse hormonale de fin de vie de Mirena mon amour ?

    Merci infiniment.

    In MW we trust !

  15. #15 funambuline le 17 novembre 2008 à 16 h 39 min

    @ tlv : t’es folle, si tu le traites de dieu il va être tout gêné et ne pas oser venir !!! :-))))

  16. #16 Sylvie8600 le 17 novembre 2008 à 16 h 41 min

    Bonjour et avant tout merci par avance pour le temps que vous nous accordez. Votre site est à mes yeux d’utilité publique et le blog d’Hélène est en passe de le devenir pour nous permettre de dialoguer ainsi avec vous :-)

    J’ai 2 questions liées à l’arrêt de la pilule. J’ai 28 ans et prends la pilule depuis l’âge de 16 ans (Minidril puis Melodia), je viens tout juste (semaine dernière) d’arrêter de la prendre afin d’essayer de tomber enceinte.

    Avant de la prendre, j’avais
    - des règles très douloureuses (c’est pour ça que j’ai commencé)
    - des règles longues et abondantes
    - des petits boutons sous la peau du front (comme des tas de petits kystes)
    Tout ça avait heureusement disparu et je me demande si ça va « revenir », vu qu’il est fort possible que je ne tombe pas enceinte avant plusieurs mois. Vais- je me retrouver avec ces 3 phénomènes à nouveau ? (j’angoisse surtout pour les douleurs mais je me passerai bien aussi des boutons…)

    2ème point : vous parlez sur votre site de l’interaction de certains médicaments sur l’ovulation et vous citez notamment les antimigraineux. J’ai parfois (3 à 4 fois par an) des migraines. Pour les faire passer, j’utilise Imigrane, pouvez-vous m’en dire plus sur ces interactions ?

    Merci d’avance de vos réponses et pour votre formidable disponibilité!

  17. #17 Lusinette le 17 novembre 2008 à 16 h 45 min

    Bonjour Monsieur Winckler,

    Un très grand merci à vous pour votre disponibilité et un grand merci aussi à Hélène pour son blog irremplaçable. (Lectrice silencieuse mais fidèle !)

    J’ai 36 ans, suis une « fille distilbène » avec utérus hypoplasique et col bizarroïde. Malgré cela, j’ai l’immense chance d’avoir trois beaux enfants et je suis enceinte de six mois du quatrième. Mais nous pensons nous arrêter là, les grossesses en position allongée sont de plus en plus délicates à gérer…

    La question se pose donc de ma future contraception. Je précise que j’ai des règles TRES douloureuses (il m’est arrivé plusieurs fois de m’évanouir) et que je me passerais bien de cette plaie mensuelle. Cependant, bien qu’ayant pris la pilule pendant plus de 15 ans sans réfléchir, je m’interroge sur l’innocuité des hormones puiqu’elles sont à l’origine de mon problème. Quant au DIU, mon gynéco m’en a posé un short après la naissance de mon troisième enfant et je l’ai très mal toléré (douleurs + spotting). Est-ce que cela vaut tout de même la peine de réessayer ? En désespoir de cause, je songe de plus en plus à la ligature des trompes mais c’est tout de même une solution radicale. Donc à votre avis, existe-t-il une pilule totalement inoffensive dans mon cas ?

    Merci et bon courage à vous pour le flot de questions qui s’annoncent…

  18. #18 Hélène le 17 novembre 2008 à 16 h 47 min

    Lusinette bienvenue à toi ;-)

  19. #19 jeunefemmereconnaissante le 17 novembre 2008 à 16 h 48 min

    Monsieur Winckler,

    A mon tour je me permets de vous rajouter encore un peu de travail ;-)
    Cela fait 3 mois que j’ai un saignement de deux ou trois jours environ une semaine avant le début de mes règles. Puis ça s’atténue, s’arrête, ce sont les règles…jusqu’au mois d’après. Pensez-vous qu’il s’agit d’un « spotting » sans gravité comme je le lis régulièrement (je suis sous pilule depuis 7 ans, j’ai 25 ans, et c’est LA fameuse diane 35 et ses génriques) ou pensez-vous que ça puisse être signe de quelque chose de plus grave? Je précise que j’ai l’utérus rétroversé même si je pense que ça n’a aucun rapport mais le monde médical étant une énigme pour moi on ne sait jamais ;-) Je ne suis pas allée voir un gynéco car je suis en pleins changements de mutuelle, j’ai de plus changé de région, et je ne sais comment choisir ma nouvelle gynéco…étant déjà tombée sur une très brutale lors de l’examen…j’avoue que ça ne m’a pas rassurée…Merci d’avance.

  20. #20 jeunefemmereconnaissante le 17 novembre 2008 à 16 h 50 min

    Suite au com de Sylvie 8600 je me permets de rajouter un « édit » ayant moi aussi parfois des migraines ophtalmiques et prenant Biprofénid pour que ça passe, y’a t-il possibilité d’intéraction? Merci et promis Hélène je ne squatte plus ce forum (en tout cas à haute voix ;-) )

  21. #21 m. marie le 17 novembre 2008 à 16 h 52 min

    ( oui je sais j’ai deux pseudos Hélène, celui là c’est quand je veux être  » anonyme  » ;)) )
    cher monsieur Winckler, j’avoue que je ne vous connaissez pas mais depuis quelques jours je suis captivée par votre site, félicitations et merci :)

    - je voulais savoir ce que vous pensez de la pilule cerazette ?!
    on me l’a prescrite à cause de mon cholestérol très très haut ( on m’avait donc enlevé minesse pour me mettre sous cérazette ) effectivement mon cholestérol n’a cessé de chuter pour atteindre un taux dans la ‘ norme ‘ 6 mois plus tard mais j’ai plein de désagréments ! mais ni mon généraliste, ni mon endocrino ni ma gynéco ne veulent me l’enlever ! ( j’ai 25 ans, pas d’enfant et ne fume pas ! ) alors que j’ai vu sur votre site que le cholestérol ce n’était pas si grave ?!
    en plus qu’apparemment peu de gens supportent cette pilule ! sinon, vers quel type de contraception puis je me tourner ?! ou quelle autre pilule ?!

    merci d’avance et encre merci à Hélène :)

  22. #22 Nicole le 17 novembre 2008 à 17 h 14 min

    Bonjour Dr Winckler,

    Je n’ai pas non plus de question particulière, mais je me dois de laisser ici une petite trace, un petit mot, pour vous remercier d’être comme vous êtes: ouvert, abordable et tellement humain!!! La lecture de votre site à la naissance de mon 2è enfant m’ont fait vivre un retour de couches et une reprise contraceptive des plus tranquilles!

    J’ai déjà un super gynéco, mais je voudrais bien de vous comme médecin traitant!! :-)

    Merci de prendre de votre temps pour nous lire et nous éclairer de votre lanterne bienveillante!!!

    Je lirais les question et les réponses avec une attention sans faille!!!

  23. #23 bouyoncube le 17 novembre 2008 à 17 h 18 min

    Bonjour Monsieur Winckler,

    Cela fait 10 ans que je suis sous pillule, je l’ai prise au début pour les très fortes douleurs au moment des règles. Depuis, j’ai pas mal grossi et surtout, j’ai de plus en plus fréquemment des migraines atroces, en moyenne une par mois (pendant 3 jours !!!), ce qui est très handicapant.

    On me donne depuis un an minesse, car suite à une ablation de cloison utérine, on s’est rendu compte que je souffrai d’endométriose, aggravée par mes pillules précédentes (sic!).

    En tenant compte de tous ces éléments, existe-t-il une pillule plus efficace, et qui limiterai les migraines, tout en aggravant pas l’endométriose, ni les douleurs ?

    Merci encore pour votre particiption à ce forum, et à bientôt !!!

  24. #24 Lorelaï le 17 novembre 2008 à 17 h 24 min

    Hello Martin (oui, j’ai décidé de vous appeler par votre prénom !)

    Tout d’abord, un grand merci pour votre site actuel, qui fourmille de renseignements extrêmement utiles.

    Ensuite voici ma question : la maladie de Willebrand (ou de von Willebrand) vous parait elle être completement incompatible avec le port d’un DIU (ou l’inverse plutôt) ? C’était en faisant cette recherche que j’étais arrivée sur votre site, et je ne retrouve plus l’article aujourd’hui.
    Ma gynéco n’est pas hostile (je supporte de moins en moins bien la pilule), mais pas hyper rassurée non plus. Elle n’est pas du tout hostile au DIU chez les nullipares, c’est déjà très très bien mais là elle sèche… Je dois voir très bientôt un hémato pour ça.
    Je crois savoir que beaucoup de femmes vivent avec le Willebrand (ou le Von Willebrand) sans même le savoir… certaines ont sans doute un DIU…
    J’aurais aimé avoir votre avis sur ce point, et je vous remercie d’avoir pris le temps de me lire.

  25. #25 impala le 17 novembre 2008 à 17 h 25 min

    Bonjour Dr Winckler,

    Merci pour la disponibilité que vous nous accordez ici, et merci à Hélène de permettre cela.
    Ma question rejoint celles de Zaphyra et lazazouille : depuis 3 ans et demi, je suis sous Androcur (50 mg/jour) associé à Oromone pour des problèmes d’hyperpilosité et d’ovaires à microkystes (j’avais également de l’acné auparavant mais cela avait été traité par Roaccutane). Des analyses avaient confirmé un excès d’hormones mâles.

    Ma gynécologue m’a toujours assuré que c’était un traitement que l’on prescrivait depuis longtemps et qu’on avait assez de recul pour voir que c’était sans danger. Mais ce qui est écrit sur votre site à propos de Diane 35 (qui est je crois analogue à Androcur) ne m’a pas rassurée. De plus, au début elle m’avait dit qu’on pouvait envisager un traitement de 2 ans mais maintenant j’ai l’impression qu’elle l’envisage jusqu’à la ménopause… (j’ai 25 ans)
    Je n’ai pas vraiment envie de prendre un traitement hormonal toute ma vie (de plus, ma dose n’a jamais été changée depuis le début du traitement, on n’a pas fait de contrôle comme une nouvelle échographie). Pensez-vous qu’il soit embêtant de l’arrêter ? Est-ce que ce traitement permet vraiment d’améliorer la fécondité future ? Par contre une fois à cause de certaines circonstances, je l’ai arrêté pendant 2 ou 3 mois et j’ai observé une forte reprise de la pilosité, plus forte qu’avant m’a-t-il semblé ; les améliorations ne semblent donc pas définitives mais présentes seulement lors du traitement :-(. Et pourtant, ces améliorations ne sont pas flagrantes (je dois m’épiler tous les deux ou trois jours sous le menton – avant c’était tous les jours).
    Mon endocrinologue m’a également dit que le traitement était sans danger, mais d’après ce que je vois sur internet il a l’air controversé…

    Par ailleurs, concernant la contraception, on m’a également assuré qu’il était contraceptif (je prends Androcur et Oromone pendant 20 jours puis 10 jours d’arrêt). Cette question est secondaire pour moi car je n’en ai pas besoin actuellement mais je préférerais tout de même savoir s’il est réellement contraceptif…

    Merci beaucoup.

    impala
    PS: Désolée Hélène je change de pseudo (anciennement kaiserschmarrn) ; pour la première et dernière fois promis !

  26. #26 Janice le 17 novembre 2008 à 17 h 37 min

    Bonjour et merci par avance !

    J’ai un stérilet Miréna depuis un peu plus d’un an et contrairement à ce qui arrive à beaucoup j’ai encore mes règles et + souvent qu’avant (une semaine toutes les 3 semaines !). Je vois ma gynéco en janvier et j’hésite à lui demander de me le retirer parce que j’ai peur d’avoir mal (je sais que le fil est remonté et j’ai donc peur que ce soit difficile à enlever) et surtout je me demande que prendre comme moyen de contraception.
    Est-ce que je ne vais pas avoir les mêmes problèmes avec un patch ?

    Merci.

  27. #27 cec jeune mariée le 17 novembre 2008 à 17 h 46 min

    Bonjour Dr Winckler,

    Tout d’abord un grand merci pour votre disponibilité, et un chapeau bas pour votre site qui permet à beaucoup d’entre nous de s’y retrouver en matière, en autres, de contraception !

    J’ai 34 ans, sous cerazette depuis 2 ans après avoir porté l’implant pendant 2 ans ; cette contraception me convient très bien, surtout grâce à la disparition de mes règles, du syndrome prémenstruel et des très fortes douleurs qui m’empêchaient de me lever le 1er jour de mes règles.

    Je ne me suis jamais trop posé de question jusqu’ici car j’ai toujours vu une fois par an un gynéco qui me faisait un check frottis-seins-écho, car j’ai cru comprendre qu’il y avait un risque de kystes aux ovaires prononcé avec Cérazette.

    Je suis installée aux Pays-Bas depuis 1 an et ici l’accès aux services gynécologiques n’est pas facile ; pouvez-vous me dire qu’elle est la fréquence « idéale » de ces examens et s’il y a de vrais risques avec Cérazette ?

    Merci !

  28. #28 Maé le 17 novembre 2008 à 17 h 50 min

    Bonjour, et merci pour votre participation à ce forum, et pour votre implication. Je connais votre site depuis longtemps, et il m’a permis d’ouvrir les yeux sur des tabous (pilule en continu, stérilet sur nullipare…). ça fait plaisir de voir qu’il existe des médecins tels que vous.

    J’aimerais savoir s’il existe une pilule ou d’autres solutions (sauf Diane 35, car vous m’avez « traumatisée » sur votre blog avec cette pilule) qui réduisent la pilosité, qui est chez moi beaucoup plus importante que la moyenne féminine, et qui me complexe énormément ? Je précise que j’ai 23 ans, que je n’ai jamais eu d’enfants et que j’en veux plus tard. Je ne sais pas si c’est important ou pas. Merci d’avance.

  29. #29 Hélène le 17 novembre 2008 à 17 h 53 min

    Maé sois la bienvenue ;-)

    Impala c’est noté (mais c’est la dernière fois hein ! ;-)

  30. #30 tlv qui devrait garder l’anonymat pour une fois … le 17 novembre 2008 à 18 h 03 min

    mince funambuline t’as raison je suis folle!
    ah non c’est pas ca que je voulais dire …

    t’as raison je l’ai fait fuir ;))

  31. #31 Mlle Crapaud le 17 novembre 2008 à 18 h 04 min

    Bonjour monsieur Winckler :)

    Il y a une question qui me tracasse pas mal ces temps ci : j’ai 19 ans (et pas d’enfant). Je suis sous pilule depuis un an et demi environ, sous Diane 35 (que vous n’aimez pas trop, je sais..) combinée à 1/2 comprimé d’Androcur les 10 premiers jours du cycle (pour cause de déréglement de la glande surennale si j’ai bien tout compris, mais enfin c’est un déréglement hormonal). Ma question, donc, est la suivante : je trouve la pilule trop contraignante et, même si pendant un an je n’ai absolument pas fauté, depuis peu je l’oublie assez souvent (je suis fatiguée et j’ai des réunions tardives à heure de pilule, donc..) J’aimerais savoir si je pouvais avoir un autre système de contraception qui couvrirait également ce qu’Androcur apporte ?

    Je ne sais pas si je suis bien clair, :/

    merci beaucoup :)

  32. #32 noé le 17 novembre 2008 à 18 h 08 min

    Bonjour Docteur Winckler,

    Comme plusieurs autres lectrices je n’ai pas vraiment de question à vous poser, mais je profite tout de même de cette occasion pour exprimer mon admiration!

    Je suis étudiante en médecine et c’est toujours d’un grand réconfort de relire vos livres et les articles de votre site. On sort un peu du discours parfois figé et peu compréhensif qu’on entend dans le bouche de certains médecins hospitaliers (pas tous bien sûr, et pas dans tous les services, heureusement), et sans vouloir trop vous flatter je pense que vous êtes un bon modèle et une belle source d’inspiration!

    Enfin, grâce à votre site je prends ma pilule en continu sans culpabiliser, malgré l’air dubitatif de mon médecin traitant! J’évite ainsi une bonne crise de migraine par mois, c’est très précieux.

    Merci, et merci aussi à Hélène pour héberger cette discussion qui s’annonce très riche!

  33. #33 sophie le 17 novembre 2008 à 18 h 11 min

    bonsoir monsieur
    je dois accoucher de mon deuxième enfant dans quelques jours et je m’interroge sur le choix de ma contraception car je compte allaiter pendant au moins 6 mois ( la question ne s’était pas posée entre mes 2 grossesses car nous voulions un autre enfant aussitôt).
    Après avoir parcouru votre site, j’en ai dédui que microval et cérasette étaient préconisées mais que cérasette pouvait favoriser une tendance à l’acné. Qu’en est-il de microval, car malgré mes 32 ans je développe à la moindre occasion tout l’attirail des adolescents ? J’en suis quitte depuis à peine un mois malgrè la réputation « peau splendide des femmes enceintes » !
    En temps normal (hors grossesses), j’avais réussi à dompter ma vilaine peau grace à mélodia ou harmonet sont-elles contre indiquées avec l’allaitement ?

  34. #34 Oriane le 17 novembre 2008 à 18 h 26 min

    Mr Winckler,

    j’ai découvert votre site grâce à l’annonce de ce forum la semaine dernière. j’ai trouvé des choses très intéressantes sur les pilules, mais n’arrive toujours pas à m’en dépatouiller.

    J’ai 28 ans et j’ai commencé à prendre la pilule à 16 ans. Mon généraliste m’a prescrit Diane 35, alors que je n’avais jamais eu d’acné et je me suis mise à avoir de gros boutons. Pas une acné sévère, mais ayant la peau plutôt sèche, sensible et réactive (je fais des allergies), et qui cicatrice mal, les boutons restent longtemps. J’ai alors essayé un tas de pilules : triella (me faisait gonfler les seins, ils étaient douloureux), trinordiol, moneva, varnoline, jasmine, + nuvaring et j’en oublie certainement.
    Mon acné n’est jamais partie, même si par période elle s’est calmée. J’ai également fait plusieurs traitements antibiotiques pour l’acné, avec amélioration puis rechute.

    Depuis près d’un an, j’ai arrêté la pilule au profit des préservatifs, croyant que cela mettrait fin à ces problèmes. Mes boutons sont toujours là (après un nouveau traitement antibiotique), voire plus nombreux. De plus, j’ai maintenant une mastose assez légère mais perturbante psychologiquement (c’est un sujet sensible pour moi car ma tante maternelle a eu un cancer du sein avant 40 ans).
    Mon médecin m’a prescrit de la progestérone en gel, mais la douleur ne part pas.
    Je pense donc reprendre la pilule, puisque c’est pire maintenant, mais je ne sais plus quoi penser, entre pilule combinée, progestatif et oestrogène !!

    Que me conseilleriez vous ? Y-a-t-il une solution qui combinerait traitement pour l’acné, contraception et traitement de la mastose ?

    Merci pour votre réponse.

  35. #35 pico le 17 novembre 2008 à 18 h 32 min

    Bonjour,
    et merci au Docteur Winckler et à Hélène pour ce forum !

    J’ai bien lu le site et n’y ai pas trouvé de réponse à une question précise.
    Pour certains endocrinos, j’ai une hypothyroidie, pour d’autres seulement un terrain à surveiller (TSH qui a fluctué entre 1,86 fin 2006, puis 0,7 mi-2007 (traitement levothyrox 0,5) et 2,1 (malgré le traitement) en sept 08.
    Bref, j’ai découvert ces problèmes de tsh, parce que je voulais stopper une chute de cheveux conséquante en 2006, qui ne s’est pas tellement améliorée depuis.

    Question pilule, j’utilise actuellement Jasminelle, qui me convient bien, mais une endocrino m’a prescrit Diane, car elle pense que ça peut aider le terrain hormonal vis-à-vis des cheveux.

    Or, j’ai lu sur votre site ce que vous pensez de Diane, et j’avoue que dans ces conditions je préfère rester à Jasminelle. Je me demande d’ailleurs pourquoi on continue à prescrire Diane si son efficacité n’est pas prouvée?

    Voici, enfin mes questions: que pensez-vous du lien TSH/pilule ? Et de Jasminelle dans ce cas? ou d’une pilule qui pourrait remplacer Diane dans mon cas?

    Merci beaucoup pour votre attention !
    pico

  36. #36 double plus good le 17 novembre 2008 à 18 h 34 min

    Bonjour Martin Winckler,
    Merci ,merci pour votre site tout d’abord, c’est une vraie mine.
    J’ai 2 questions à vous poser. La première: on m’a posé un DIU (Mirena) il y a 4 ans et la pose a été très douloureuse, j’ai été malade toute la journée et j’ai du revenir le lendemain car mon médecin n’a pas osé couper le fil le même jour, vu ma réaction. Il est question de le remplacer (mon mirena, hein , pas le médecin :-) l’année prochaine, et j’appréhende une nouvelle pose. Est-il possible de le faire poser sous anésthésie?
    La deuxième question est de ma fille qui utilise une pilule contraceptive: Pourquoi, si ne prends pas la pilule lundi parce que je l’ai oubliée, je dois me protéger mardi avec par exemple un préservatif (et les jours suivants), alors que si je ne prends pas la pilule lundi parce que c’est le premier jour de ma semaine « sans », je peux avoir un rapport le mardi (et les jours suivants) sans préservatif? Comment le corps fait la différence entre oubli et pause?
    Merci beaucoup.

    .
    .

  37. #37 viobulle le 17 novembre 2008 à 18 h 41 min

    coucou!

    je n’ai pas de questions vraiment, car je viens de surfer sur le site de monsieur Winckler et c’est super complet!
    bravo!
    la question que je voulais poser y est: c’est celle à propos de la douleur dans l’uterus à la fin du cycle pendant l’orgasme . merci pour ma reponse, car moi je pensais que j’avais un kyste!surtout que je ne prends plus aucun moyen de contraception.
    je fais juste attention.

    mais alors juste une autre petite question: que pensez vous des coupes menstruelles?

    merci!

  38. #38 viobulle le 17 novembre 2008 à 18 h 43 min

    ps: désolée, c’est un forum contraception et moi j’ai devié sur les regles.

    bon ben je retire ma question!

    juste merci alors.

  39. #39 Pomme le 17 novembre 2008 à 18 h 43 min

    Bonsoir,
    Ma question porte sur la pilule. J’ai pu lire sur votre site, qu’on pouvez démarrer la pilule à n’importe quel moment de notre cycle mensuel et pas que le 1er jour des règles comme on nous le conseil régulièrement. Mais devons nous attendre l’apparition des premières règles après la prise de la première plaquette de pilule pour avoir un rapport non protégé? ou dès la prise du premier comprimé, nous pouvons avoir des rapports non protégé? Quelle est le délais à attendre?
    Bonne soirée et Merci beaucoup.

  40. #40 Falado le 17 novembre 2008 à 19 h 01 min

    Bonsoir Mr WInckler,

    Tout d’abord merci pour l’attention que vous nous consacrez et merci à Hélène de permettre tout ça! (Je suis également une lectrice assidue mais discrète ;)).

    Mon problème est le suivant:
    j’ai 22 ans et prend la pilule (Claudia 35 – problèmes d’acné) depuis approximativement 5 ans. Il y a plusieurs mois, j’ai commencé à avoir des douleurs vaginales type « brulure » pendant les rapports, dont j’ai fait part à ma gynécologue: elle m’a simplement prescrit un tube de lubrifiant. Plus tard, des douleurs « au fond du vagin » sont apparues, durant les rapports toujours. Néanmoins, à ce moment là et même toujours actuellement, je crois qu’il est tout à fait possible que ces douleurs aient une origine « psychologique » étant extrêmement prise et préoccupée par mes études, beaucoup de stress, ce à quoi s’ajoutent des tensions familiales.
    J’ai ensuite changé de contraception pour Nuvaring car il m’arrivait d’oublier ma pilule. Et depuis j’ai des douleurs « aux ovaires » inopinées – parfois rien pendant des semaines, parfois plusieurs fois par jour- à priori sans rapport avec mon cycle.
    Il va sans dire que tout ces soucis minent ma vie sexuelle.
    Je n’attend pas ici un diagnostic en ligne et m’apprête à consulter quoi qu’il en soit, mais ma question est: dois-je m’inquiéter et demander un rendez-vous de type « urgent » avec ma gynéco, ou est-il toujours possible que mon cerveau soit à l’origine de tout ça?

    J’espère avoir été claire, merci d’avance pour votre réponse!

  41. #41 patte_d_anguille le 17 novembre 2008 à 19 h 05 min

    @sophie :
    En attendant que M. Winckler te réponde (il a du boulot, dites donc ! ;-) je peux te dire que Cérazette me colle de l’acné (et une pilosité plus importante – l’esthéticienne est devenue ma meilleure amie) alors que je n’avais pas ce problème avant de prendre cette pilule. J’ai essayé Microval en me disant que peut-être je n’aurais pas ce problème mais c’était pareil sinon pire, et en plus Microval me faisait gonfler comme un ballon de baudruche (rétention d’eau) alors que Cérazette a sur moi un effet drainant. Je suis donc revenue à Cérazette… et j’essaie différentes crèmes et traitements dermatologiques pour ma peau. :-(
    Donc je ne te conseille pas du tout Microval. Mais bon, on est toutes différentes…
    Mais pourquoi ne te ferais-tu pas poser un DIU puisque tu allaites ?

  42. #42 Hélène le 17 novembre 2008 à 19 h 15 min

    Pomme, Falado, soyez les bienvenues ;-)

    Soyons patientes (oui moi aussi je rafraîchis la page toutes les 5 minutse pour voir si notre invité est arrivé ;-))

  43. #43 noé le 17 novembre 2008 à 19 h 17 min

    ah ah ah moi aussi je rafraîchis tout le temps depuis 17h pour voir quand le héros du jour arrive! Je pense qu’il doit avoir le trac!

  44. #44 Hélène le 17 novembre 2008 à 19 h 19 min

    Ouh, ça m’étonnerait, il doit avoir l’habitude ;-)
    Mais il a pu être retenu à l’hôpital, je crois qu’il ne refuse jamais une patiente…

  45. #45 mariebeurre le 17 novembre 2008 à 19 h 20 min

    Bonsoir,

    Depuis la pose d’un stérilet MIRENA, il y a à peu près 3 ans, je suis sujette à des mastoses, que je n’avais jamais eues auparavant sous pilule. Y a-t-il un danger réel ?
    D’autre part, je voulais vous faire partager une chose que j’ai constatée : lorsque j’étais sous pilule (durant une bonne vingtaine d’années) j’étais cette fois sujette à des infections urinaires, environ 3-4 par an. Dupuis l’arrêt de la pilule, plus rien ! (enfin si, les mastoses… pas beaucoup mieux..).
    Voilà, merci infiniment.

  46. #46 Mah-Yu le 17 novembre 2008 à 19 h 47 min

    Bonjour et d’avance merci pour ce temps offert.

    C’est en grande partie grâce à votre site que j’ai surmonté mon blocage psy vis à vis du DIU. J’envisage aujourd’hui de m’en faire poser un, au cuivre, pour cause de terrain hormonal très instable.

    Il y a quatre ans, encore hésitante, j’avais pris acte du refus de ma gynéco d’en poser à une nullipare. Je ne devrais plus avoir ce problèmr aujourd’hui, puisqu’entretemps, j’ai eu 3 enfants.

    Ma question est: est ce qu’une serial parturiente comme moi peut demander un stérilet de jeune fille? ou est ce qu’il risque de « tomber », mal retenu par mon utérus surmené?

    les dosages en cuivre étant les mêmes, j’avoue que je serais moins craintive devant le modèle mini.

    Merci encore pour tout votre travail.

  47. #47 Gabrielle le 17 novembre 2008 à 19 h 53 min

    @patte_d_anguille; Salut !
    Non ?!! Les anguilles ont du poil aux pattes ? :-)

    Je prends la Cérazette depuis 8 ans j’ai pas eu d’acné, je bénis cette pilule de m’avoir débarrasser définitivement de règles hyper longues (10 jours et +), hyper abondantes (une boucherie) et douloureuses !

    Un salut bien bas à Mr MW !!

  48. #48 Hélène le 17 novembre 2008 à 19 h 57 min

    Les filles il y a eu un mini-malentendu : Martin Winckler va lire toutes vos questions ce soir et y répondre hors ligne, puis tout poster d’un bloc (du moins il me semble ;-) et sera là demain dès qu’il pourra dans l’aprèm ;-)

    Brèfle, tout ça va se mettre en place demain, et il s’excuse pour le malentendu ;-)

  49. #49 patte_d_anguille le 17 novembre 2008 à 20 h 05 min

    je suis morte de rire Gabrielle !!
    à vrai dire, les anguilles ont pas de pattes du tout, peut-être pour pas être obligées d’aller chez l’esthéticienne…

    en fait je racontais mon expérience à Sophie car elle dit qu’elle est plutôt du genre à bourgeonner dès qu’on lui en donne l’occasion… donc je pense pas que Cérazette et Microval soit géniales dans ce cas.
    mais je suis comme toi pour les règles longues, abondantes et ô combien douloureuses, et Cérazette m’a complètement délivrée de tout ça. :-D

  50. #50 Gabrielle le 17 novembre 2008 à 20 h 18 min

    @ patte_d_anguille oh j’savais pour les anguilles, j’adooooooooore les anguilles un poisson sans arètes-qui-pourries-la-vie ,super bon, miam-miam !

  51. #51 Hélène le 17 novembre 2008 à 20 h 24 min

    Les filles, soyez cool, déjà que notre invité va avoir du mal à rattraper tous ces comm’, si en plus on part dans des délires sur les anguilles, il va plus savoir où donner de la tête ;-)

    Donc OK pour le délire, mais sous un autre billet please ;-)

  52. #52 porteverte le 17 novembre 2008 à 20 h 29 min

    Bonjour docteur,

    D’abord je voudrais vous dire un grand merci pour vos bouquins, que j’ai dévorés, avec une mention spéciale pour « En soignant, en écrivant » … J’adorais aussi votre chronique sur France Inter, et j’ai bien regretté qu’elle vous ait été enlevée !

    Mes questions portent sur la période de la périménopause : je ne suis pas encore ménopausée, j’ai 45 ans, mais j’ai un gynécologue très « interventionniste » (frottis conseillé tous les ans, mammo dès 40 ans et tous les deux ans sans facteur de risque sinon le fait de ne pas avoir allaité mes trois enfants, que j’ai eus avant 30 ans, bref, je n’en change pas parce que c’est un peu la pénurie par chez moi, et mon généraliste ne veut pas se charger de mon suivi gynéco, alors que je n’ai aucune contraception puisque j’ai subi – je pèse le mot – une ligature de trompes à 29 ans) et je prépare donc mes défenses avant qu’il ne me conseille fortement dieu sait quelle nouveauté.

    Donc (on y vient – pardon pour le détour) : d’après vous, le frottis tous les ans est-il justifié ? La mammo, tous les combien ? Et surtout, que pensez-vous du THS, et de ses succédanés type flavonoïdes de soja ?

    Merci en tout cas pour votre disponibilité !

  53. #53 schtroumpfette le 17 novembre 2008 à 20 h 51 min

    Bonjour Docteur,

    Moi aussi j’ai une petite question ; pour faire simple j’ai une maladie neuromusculaire orpheline avec troubles pyramidaux (2 dans le monde ) et un syndrome des antiphospholipines… de ce fait je n’ai pas le droit à la pilule car il y a risque de phlebite et trombose !
    J’ai eu un premiier implant en 2003, je l’ai supporté sans souci, le 2e en 2006 a été une cata : regles 30 jours par moi, et un sein doublé de volume… je l’ai donc retiré avant les 3 ans !

    Que puis je dont faire… a part l’abstinence ???

    merci

  54. #54 Yanjiao le 17 novembre 2008 à 23 h 12 min

    Merci pour tout et bon courage!!!

    (moi aussi j’aimerais bien votre avis sur les coupes mensuelles ;-)

  55. #55 Martin WInckler le 18 novembre 2008 à 1 h 41 min

    Bonjour à toutes
    Avant de commencer je vous rappelle que vous pouvez trouver beaucoup d’informations sur le site et aussi dans trois bouquins bon marché, où tout est expliqué en plus de détails qu’ici : Contraceptions mode d’emploi (J’ai Lu), Choisir sa contraception (Fleurus) et Tout ce que vous vouliez savoir sur les règles (Fleurus). Si vous voulez en savoir plus après ce forum, n’hésitez pas à consulter le site ou les bouquins. (Faut pas que je les aie écrits pour rien, quand même… ;-)

    @ Stéphanie
    Effectivement, les fibromes n’ont rien à voir avec le poids. Ce sont des productions de l’utérus qui sont probablemnt héréditaires, mais on en voit chez des femmes de tous les gabarits…

    @ IsaVersailles
    Bien sûr que vous pouvez mettre des implants jusqu’à la ménopause si ça vous convient. Si vous preniez des progestatifs en comprimés en continu ça serait pareil, alors je ne vois pas pourquoi il y aurait une limite aux implants. J’ai deux douzaines de patientes qui ont un 3e implant, et qui en sont très heureuses. Trois implants = 9 ans. Trois Mirena (qui contiennent la même chose) = 15 ans. Et j’ai aussi des patientes qui en sont à leur 3e Mirena…

    @ A Funambuline
    C’est difficile de « dire à sa gynéco quoi faire » pour poser un DIU sans faire mal. Mais vous pouvez au moins lui dire que vous avez peur d’avoir mal et lui demander comment elle procède, lui demander d’essyer de vous le poser sans utiliser de pince de Pozzi et sans utiliser d’hystéromètre métallique et lui conseiller de lire ce que j’écris sur le sujet. Je vous enverrai le texte pour que vous le lui procuriez. Il doit paraître bientôt dans la Revue Prescrire, qui fait référence en médecine. Prenez aussi de l’ibuprofène (2 cp à 200 mg) 2 heures avant la consultation. Ca évite les crampes au moment et juste après la pose.

    @ Zaphyra
    Huit ans de Diane, c’est excessif. Toutes les pilules dites « Estrogéniques » (Cilest, Varnoline, Cycléane, etc. La liste figure sur mon site) ont un effet bénéfique sur la pilosité, et Diane est à mon avis la moins intéressante — et la plus risquée. Le risque diminue avec la durée d’utilisation (il est surtout majeur les 2 premières années) mais les effets sur la pilosité aussi. Donc, aujourd’hui, il est probable que les effets de Diane se sont estompés et que vous pouvez passer à une autre pilule, qui ne laissera pas votre pilosité repousser, mais qui sera moins problématique à prendre au long cours.

    @Lazazouille
    En continu, l’acétate de cyprotérone a certainement un effet contraceptif. Trois semaines par mois seulement, c’est moins sûr (ça n’a pas été étudié…) En prendre quelques mois, ça ne me paraît pas problématique. L’acné a tendance à s’améliorer avec le temps mais vous ne me dites pas votre âge. Je pense qu’au bout d’un an de ce traitement vous pourrez essayer autre chose, une pilule « à climat estrogénique » (voir le site), là aussi en continu, pour éviter d’avoir un SPM pendant la semaine d’arrêt. Le spotting (les saignements) est parfois très difficile à interrompre. Parfois, ce qu’il faut faire, c’est arrêter le traitement quelques jours (3 ou 4) et le reprendre. Vous aurez des règles plus abondantes pendant quelques jours (en général à partir du 3e ou 4e jour sans traitement), et souvent, le spotting ne recommence pas. En tout cas, pas tout de suite….

    @ Sophie
    Si vous n’avez pas eu de règles hémorragiques de nouveau depuis, vous pouvez tout simplement rééssayer un DIU au cuivre et, au moment de vos règles, prendre un anti-inflammatoire (Ibuprofène, Antadys, Ponstyl), qui évite d’avoir des règles abondatnes et prolongées lorsqu’on porte un DIU au cuivre.
    Si vous avez en revanche des règles spontanément abondantes et douloureuses, vous avez intérêt à essayer un Mirena. Les effets secondaires ne sont pas constants et n’apparaissent pas chez toutes les femmes. Mais en général, seules celles qui ont des soucis interviennent sur les forums… En tout cas, ça mérite d’essayer, quitte à l’enlever au bout de quelques mois si vous ne le tolérez pas bien. Mais le plus souvent, on ne sait pas avant d’avoir tenté. Car toutes les femmes sont différentes.

    @ Fanchette
    Je suis désolé que ce soit compliqué pour vous de trouver un gynéco. Vous devriez enquêter pour savoir si des médecins généralistes autour de chez vous ne posent pas de DIU. Moi , je suis généraliste et j’en posais quand j’étais médecin de campagne. Mon prochain polar, la suite de « Un pour Deux » (paru chez Calmann-Lévy ce printemps) sort en mars prochain…

    @ Sourisdansroquefort
    En fait, comme toutes les femmes sont différentes, l’ibuprofène peut ne pas marcher. Donc, demandez à votre médecin qu’il vous prescrive de l’Antadys ET du Ponstyl, et essayez les deux. Il est bien rare que l’un des trois médicaments au moins ne marche pas. Tous les anti-inflammatoires ne marchent pas chez tout le monde. Vous pouvez aussi essayer l’acide tranexamique (Exacyl, Spotof), seul ou en association avec un anti-inflammatoire. Enfin, dans mon expérience, le MLCU/Gynelle fait saigner plus que les autres, à cause de sa forme (surtout les femmes sans enfant). Une autre solution pourrait donc être de vous faire poser un DIU en forme de « T », s’il en existe en Allemagne. J’ai aussi vu ça : des femmes qui ne saignaient plus avec un autre DIU. Mais dans votre cas, il vaut mieux qu’un autre gynéco le pose…

    @ Sophiezig
    Toutes les contraceptions peuvent faire baisser la libido… mais plein d’autres choses aussi : la fatigue, un jeune bébé qui ne fait pas ses nuits, un mari qui ronfle ;-) etc.
    Est-ce que votre libido « remonte » la semaine où vous ne mettez pas l’anneau (les jours qui précèdent les règles ?) Si la réponse est oui, alors, il est trè spossible que ce soit l’anneau. Sinon, c’est moins sûr.
    La seule vraie méthode pour le savoir, c’est de supprimer les hormones et de vous faire poser un DIU au cuivre. Là, vous serez fixée. Mais cherchez d’abord si vous n’avez pas d’autres raisons d’avoir une libido basse. Si tout va très bien dans votre vie, essayez un DIU !

    @ Balise
    Ah, comme je suis content quand quelqu’un relève mes allusions au SNIF ou à d’autres perles culturelles des années 60-70 !!! Merci, je vous embrasse. Et je suis heureux que vous ayez vu « Le Prisonnier »…
    Pour l’alcool, on sait que c’est surtout sur le développement du fœtus que l’alcoolisation est problématique, comme pour un adulte : plus on boit, plus l’alcool abîme des cellules (du foie, du système nerveux). C’est encore plus vrai pour le fœtus et on voit des femmes qui ont vraiment abîmé leur gamin en continuant à boire de manière importante (mais elles ne s’en ventent pas et ça ne se « voit » pas dans la rue ; les femmes qui boivent sont beaucoup plus discrètes que les hommes qui boivent…) ; MAIS, l’embryon (avant 3 mois) se défend plutôt mieux et est moins sensible à ça, ce qui explique que boire du champagne à Noël quand on est enceinte de 15 jours et qu’on ne le sait pas, ça n’a pas une grande incidence. Cela étant, il est prudent de ne pas boire d’alcool régulièrement à partir du moment où on est enceinte. Ca ne veut pas dire que si quatre fois pendant sa grossesse on boit un verre de vin, ça tuera son bébé. Voilà, entre « pas du tout » et « tous les jours », il y a de la place, sans danger pour « un petit peu, en quelques occasions exceptionnelles ».

    @ TLVqui devrait garder l’anonymat pour une fois .
    Attendre après les fêtes, ça ne poserait pas de problème en principe : les Anglais laissent les Mirena en place 7 ans. Il reste en effet suffisamment d’hormones pour être contraceptif au-delà des 5 ans.
    En revanche, des symptômes de grossesse inhabituels quand on porte un Mirena, ça mérite un test de grossesse. Pour être sûr(e) qu’il ne s’agit pas d’une vraie grossesse. C’est rare, mais c’est pas impossible, même si le Mirena n’est posé que depuis quelques mois. Souvenez-vous : vous n’êtes pas une machine, et les méthodes contraceptives, même quand elles ont peu d’échecs, elles en ont. Voilà, je veux pas vous inquiéter outre mesure (car la plupart du temps, les tests reviennent négatifs) mais si les symptômes sont vraiment inhabituels, il vaut mieux faire un test.

    @ Sylvie8600
    Il est possible que certains symptômes (en particulier les règles douloureuses) reviennent, mais progressivement. Car c’est « votre profil » et la pilule n’a fait que le masquer. Mais il arrive aussi que ça soit moins marqué après plusieurs années de pilule ou après une grossesse. Donc armez vous d’ibuprofène ou d’un autre anti-inflammatoire, car c’est le traitement des règles douloureuses, et attendez de voir. Les kystes, eux, peuvent tout à fait ne pas revenir (c’est un équivalent acnéique, mais ça passe avec le temps, même sans traitement).

    Les antimigraineux qui interagissent avec les contraceptifs sont ceux qui contiennent un « dérivé de l’ergot de seigle » ceest à dire les suivants : Gynergène Migwell, Diergo-Spray, Ikaran, Séglor, Tamik. Les autres (comme l’Imigrane ou le Zomig) ne posent pas de problème. Le biprofénid non plus (ça c’est pour jeunefemmereconnaissante

    @ jeunefemmereconnaissante
    Oui, ce que vous décrivez est un spotting, lié à Diane (mais ça pourrait être une autre pilule). La meilleure manière de le faire cesser, c’est de changer de pilule…

    @ m. marie
    Le cholestérol n’est un problème que si il est très très élevé (supérieur à 3 g/litre). Si c’était le cas, ils ont bien fait de vous faire changer de pilule. Mais si vous tolérez mal cérazette, pourquoi ne pas vous faire poser un DIU au cuivre ??? Oui, même à 25 ans et sans enfant…
    Si vous aviez plus de 35 ans, je vous dirais de passer à une pilule progestative plus faiblement dosée (Microval) qui a moins d’effets secondaires. Mais à votre âge, elle risque d’être moins efficace (et il faut la prendre à heure fixe ou presque). Donc, à mon avis, la méthode à choisir, c’est plutôt le DIU au cuivre.

    @ Bouyoncube
    Si vos migraines surviennent au moment où vous arrêtez la pilule (ou juste après les comprimés blancs de Minesse, qui ne contiennent pas d’hormones), ll y a un moyen de les faire disparaître, très simple, sans changer de pilule : c’est de la prendre en continu sans prendre les comprimés blancs. Si les migraines surviennent pendant la prise des comprimés de couleur (en milieu de plaquette, par exemple) , alors il faut que vous changiez pour une pilule sans estrogènes : Cérazette, qui se prend aussi en continu et qui est un traitement tout à fait efficace de l’endométriose.

    @ Lorelaï
    La maladie de Willebrand est une maladie qui peut faire saigner. Tout dépend si vous avez spontanément (sans pilule) des règles abondantes ou non. Un DIU au cuivre peut accentuer les règles, et c’est pas forcément recommandé quand on a un Willebrand. Mais en revanche, un Mirena a tendance à DIMINUER les règles, et on peut en poser à une femme sans enfant, bien sûr. Donc, si votre médecin est prête, dites-lui que vous allez essayer plutôt un Mirena. Bencore une fois, ça mérite d’être essayé, sans vous préoccuper des effets secondaires qu’ont les autres femmes. La seule comparaison que vous devez faire c’est de comparer avec la contraception antérieure.

    @ Impala
    Les améliorations liées au traitement (surtout sur la pilosité) ne sont jamais définitives, car si vuos avez une « « hyperandrogénie », c’est parce que vos ovaires fonctionnent en fabriquant des androgènes (comme toutes les femmes) et votre peau a beaucoup de récepteurs à androgènes (plus que d’autres femmes). Le traitement ne fait que masquer leurs effets. Pour faire disparâitre une pilosité gênante du visage, la méthode la plus permanente, c’est le laser…
    Comme vous, je suis embêté à l’idée qu’on vous laisse sous ce traitement toute votre vie. Vous êtes parfaitemnt en droit de prendre une pilule estrogénique moins agressive que l’Androcur, éventuellement de la prendre en continu (c’est plus efficace qu’en arrêtant 1 semaine par mois). Ca suffit à mettre l’ovaire au repos (mais je ne suis pas sûr que ce soit nécessaire : les « microkystes », ce sont des follicules normaux…)
    Et bien sûr, il n’y a aucun danger à prendre du recul et à dire : j’arrête tout pendant 6 mois (ou je me fais poser un DIU au cuivre si je veux une contraception) et je vois ce qui se passe…

    Bon, c’est tout pour aujourd’hui (il est 1h30 du matin, là).
    Merci à toutes celles qui m’ont écrit pour me poser une question et bien sûr à celles qui m’ont fait juste un signe amical (ça fait toujours plaisir).
    La suite demain.
    Amitiés
    Martin

    PS : Oui, vous pouvez m’appeler Martin… et non, je ne peux pas me marier en ce moment ;-) , je le suis déjà et oui, j’ai effectivement 6 enfants (mais je me suis marié deux fois)… Ce qui a fait dire à ma fille, quand j’ai écrit le livre sur la contraception, qu’il « était temps » (haha). Ce à quoi je lui ai répondu que s’il n’y avait pas de contraception, ils seraient deux fois plus nombreux…

  56. #56 Gwen le 18 novembre 2008 à 2 h 42 min

    M.Wrinckler,

    Merci pour tous vos conseils et merci de votre patience ^^

    J’ai 22 ans, en couple depuis 6 ans, et… je suis diabétique ID depuis presque 10 ans avec quelques complications (sinon la vie serait trop simple): HTA, staphylocoques dorés présents sur la muqueuse vaginale (et qui à mon grand désespoir reviennent régulièrement… et comme je suis allergique à la pénicilline, c’est coton), mycoses à répétition (une simple hyperglycémie et à 75% du temps une mycose me tombe dessus…), cystites qui se transforment assez rapidement en pyélonéphrite aigüe (malgré les antibiotiques, l’homéopathie etc), acné, pilosité excessive, règles très très trèèès capricieuses (mais toujours très abondantes et douloureuses les garces).
    Je suis suivie par une infectiologue qui n’a rien à redire sur mes règles d’hygiène: je ne porte que des culottes en 100% coton (ô glamouuur), je respecte ma flore vaginale etc etc. Bref je suis super au point pour ça ^^
    Je suis porteuse d’une pompe à insuline depuis un an (l’insulinothérapie ne convenait plus, mes réactions aux insulines étaient très aléatoires) et mon HbAc est passé de 10,8% à 8.5% (c’est toujours pas top, c’est bien mieux mais ça explique très certainement les mycoses et cystites à répétition).

    En revanche, j’ai quelques soucis avec la contraception: je suis « sensible » au latex (mais je supportais assez bien les préservatifs dits « purifiés » mais de moins en moins bien les derniers temps). Sans pilule, j’ai mes règles environ tous les 3/4 mois (grosso modo, j’ai mes règles maximum quatre fois dans l’année, oui oui).
    Mes expériences avec la pilule sont un peu épiques: j’ai essayé la Milligynon pendant 5 mois : mais catastrophe… j’ai eu mes règles 3 semaines sur 4 (si ce n’est toute la totalité du mois… et ce, pendant les 5 mois), j’ai eu une telle anémie que j’ai refusé de reprendre la pilule pendant 3 ans.
    Depuis 3 mois et demi, j’ai repris la pilule mais je suis passée sous Microval et là, rebelote: j’ai eu mes règles sans discontinuer pendant 3 mois et ça vient seulement de se calmer… mais j’ai un peu peur que ce soit le calme avant la tempête.
    De plus, ça ne règle en rien mes problèmes d’acné ou de pilosité (qui, selon ma dermato, proviennent d’un problème hormonal) qui me complexent énormément.

    Ma question (oui, il était temps!) est assez simple finalement: quelle contraception pourrait me convenir selon vous? Puis-je envisager le port d’un stérilet pour nullipares? Existe t’il une pilule adaptée à mon cas? Ou dois-je attendre encore un peu de voir si la Microval me convient?

    Encore mille mercis pour vos réponses et merci Hélène pour cet espace :)

  57. #57 Hélène le 18 novembre 2008 à 7 h 15 min

    Mille mercis Martin pour toutes ces réponses, que vous avez pris le temps de rédiger à des heures indues, c’est vraiment adorable !! (et merci pour l’éclat de rire à la fin ;-))) !

  58. #58 Martin Winckler le 18 novembre 2008 à 7 h 45 min

    @ Gwen (dont j’aperçois le message ce matin, mais je répondrai aux autres, bien sûr !)
    je n’aurai qu’un seul mot : DIU au cuivre (NT 380 short). C’est la meilleure contraception pour vous, à mon humble avis.

  59. #59 Martin Winckler le 18 novembre 2008 à 8 h 11 min

    Quelques précisions :
    - il existe des préservatifs sans latex (en plastique ou en polyvynyle non allergisant) ; on en trouve dans certaines pharmacies et on peut en commander en ligne (et certains sont aux normes françaises)
    - une femme diabétique peut porter un DIU, contrairement à ce qu’on a longtemps dit. Il n’y a pas de risque infectieux particulier lié au diabète chez les utilisatrices de DIU (ni lié au DIU chez les diabétiques)
    - les mycoses ne sont pas liées à l »hygiène, mais aux modifications de l’acidité du vagin dues à tout plein de choses : la contraception parfois, le diabète, la transpiration, etc.
    - Les staphylocoques sont des germes qu’on trouve chez tout le monde ; est-ce qu’ils sont responsables d’infections vaginales chez vous, ou est-ce qu’on les trouve dans des prélèvements, tout simplement ? Si ce sont seulement des découvertes à l’examen (sans symptômes), il ne faut certainement pas les traiter.
    - Pour vous, le DIU au cuivre est la contraception logique car 1° pas d’hormones 2° ça respecte votre cycle naturel 3° pas de manipulation supplémentaire 4° pas d’interférence possible avec le diabète.
    Voilà !
    MW

  60. #60 la grande julie le 18 novembre 2008 à 8 h 13 min

    Bonjour Docteur,

    Encore une question de pillule… J’ai 31 ans et 2 enfants, et je cherche une pillule que je puisse prendre en continu. Lorsque je prends une pillule ‘normalement’, les règles sont assez douloureuses (mal de dos) et j’ai des boutons.
    J’ai essayé Minidril, mais au bout de 2 ou 3 mois de prise en continu surviennent des saignements à peu près tous les mois – pas de vraies règles, mais suffisament pour nécessiter un tampon. J’ai aussi l’impression d’une baisse (chute libre plutôt) de la libido.

    J’en a parlé à ma gynéco, qui me déconseille la prise en continu, et m’a prescrit Diane 35. Après avoir consulté votre site, je pense ne pas prendre cette pilulle ;-) J’en ai profité pour acheter votre livre sur la contraception ; mais en attendant je ne sais pas vers quelle pilulle me tourner (je ne suis pas sûre pour un DIU, un 3me enfant sera probablement au programme d’ici 2 ou 3 ans). Que me conseilleriez-vous ?

    Merci mille fois pour votre temps, et merci Hélène…

  61. #61 Lorelaï le 18 novembre 2008 à 8 h 20 min

    Merci beaucoup Martin ! Votre réponse me rassure et m’éclaire.
    Excellente journée.
    (Et votre fille ne manque pas d’humour)

  62. #62 Sophie le 18 novembre 2008 à 8 h 27 min

    Cher Docteur Winckler,

    Je tiens à vous remercier pour votre réponse personnelle et toutes celles apportées aux autres personnes.Je crois que ma journée de travail sera en partie accès sur tout ce qui a été écrit. Cela sera certainement formateur.

    Merci à Hélêne pour cette belle initiative et à votre travail…
    Excellente journée à vous deux !

  63. #63 Sylvie8600 le 18 novembre 2008 à 9 h 06 min

    Un énorme merci pour votre réponse et votre disponibilité! Bonne journée à tous et à toutes :-)

  64. #64 Martin Winckler le 18 novembre 2008 à 9 h 12 min

    Suite des réponses de cette nuit :

    @ Janice

    Avant de demander à votre gynéco d’oter le Mirena, essayez ceci : au début de vos règles, pendant les 3 mois qui viennent, prenez de l’ibuprofène 200, 2cp trois fois par jour pendant 3 ou 4 jours. Très souvent ça 1° réduit la durée des règles 2° ça les espace.
    Impossible de savoir quels effets le patch aura sur vous : toutes les utilisatrices ont une expérience différente. Donc, vous avez le droit d’essayer.
    Si on vous a posé un Mirena sans vous proposer un DIU au cuivre au préalable, envisagez un DIU au cuivre (surtout si vos règles naturelles sont peu fréquentes et peu abondantes).

    @ Cec jeune mariée
    Un contrôle frottis-seins-écho chaque année ? C’est excessif. S’il n’y a pas de cancer du sein dans votre famille, les seins ça s’examine une fois tous les deux ans à votre âge (chez le généraliste), une fois par an à partir de 40 ans. Le frottis (quand il a toujours été normal), ça se fait tous les trois ans. Une écho… pourquoi faire si vous n’avez pas de symptôme ? C’est un examen inutile (comme le toucher vaginal, si vous allez bien…)
    Les kystes ovariens sous progestatifs ne surviennent pas chez toutes les femmes. Si on ne vous en a pas trouvé à 34 ans, c’est que vous n’êtes pas sujette à ça. L’écho est donc superflue. Tout ça ressemble à une manière de vous contraindre à venir une fois par an, pour se rassurer (je veux dire pour rassurer le médecin) ou pour s’assurer une consultation annuelle (je sais, c’est pas beau, mais c’est plus fréquent que vous ne croyez). Quant à Cérazette, les pilules progestatives (comme elle, Microval ou d’autres, comme l’implant ou le DIU Mirena) sont les méthodes hormonales les plus sûres au long cours. Si vous la tolérez bien, gardez-la et dormez tranquille.

    @ Maé
    Désolé de vous avoir traumatisée au sujet de Diane. Ce n’était pas mon intention. Mais j’ai vu trop de grossesses sous Diane pour laisser dire qu’il s’agit d’une contraception « comme les autres », alors même que la réglementation française ne la répertorie pas comme telle. Donc, de mon point de vue, ce sont plutôt les gynécos, dermatos et généralistes qui la prescrivent n’importe comment qui sont potentiellement traumatisants…
    Toutes les pilules à « climat estrogénique » ont un effet bénéfique sur la pilosité, l’acné et la séborrhée.
    Le nom de ces pilules figure sur cette page (une fois sur la page, tapez « hirsutisme » pour trouver à quel endroit de l’article) :
    http://www.martinwinckler.com/article.php3?id_article=584
    Ensuite, c’est une question de dosage, et il faut parfois tâtonner et en essayer une ou deux pour trouver avec laquelle on se sent le mieux….

    @ Mlle Crapaud
    J’ai du mal à répondre parce que je ne comprends pas très bien (car on ne vous l’a pas expliqué) pourquoi on vous a prescrit Diane + Androcur, ce qui est tout de même un traitement anti-androgénique lourd. Pour quels symptômes ? Et qui vous l’a prescrit ? Une gynéco ? Un(e) endocrinologue ?
    A mon humble avis, vous devez retourner voir le praticien qui a prescrit et lui demander EXACTEMENT poruquoi cette prescription. Avec toutes les explications. Car à partir de là vous pourrez trouver une contraception moins contraignante. Un traitement doit avoir 1° des motivations claires 2° un but précis 3° un délai d’utilisation clairement défini. Mais là, on ne vous a rien précisé du tout…
    En attendant, pour ne pas l’oublier, essayez de la prendre en même temps que quelque chose que vous faites chaque jour (vous brosser les dents, vous maquiller/démaquiller, prendre votre café du matin, mettre/retirer vos lentilles). Vous n’avez pas besoin de la prendre à heure fixe, mais seulement de vous assurer que vous l’avez prise. Si vous l’oubliez un soir, c’est pas nécessairement dramatique (Voir « Que faire quand on a oublié sa pilule ? » sur mon site).

    @ Noé
    Merci pour ce message. Il est très important que les étudiant(e)s en médecine d’aujourd’hui et médecins de demain soient très ouverts à des informations qui viennent de l’extérieur des facs, car l’enseignement médical est très refermé sur lui-même (c’est pour ça que j’ai écrit Contraceptions mode d’emploi : pour avoir – et partager avec tout le monde, y compris les étudiants et les médecins – le manuel contenant les informations qu’on ne m’a pas données en fac). Alors ça me touche beaucoup que vous m’écriviez ceci. Et je suis ravi que la prise continue vous évite des migraines !!!

    @ Sophie
    Oui, Mélodia et Harmonet sont contre-indiquées pendant l’allaitement mais Microval suffit (au plus tard à partir du 21e jour qui suit l’accouchement) et a moins d’effets secondaires que Cérazette pour les femmes qui ont une peau sensible. Dès que votre bébé cessera de prendre le sein, passez à votre pilule antérieure (l’une ou l’autre), sans interruption après l’arrêt du Microval .

    @ Oriane
    Une possibilité est de prendre une pilule estrogénique faiblement dosée en continu : Minesse ou Melodia, sans les comprimés placebo (blancs). Ca suffit à mettre votre ovaire en sommeil (contraception), à diminuer les variations hormonales qui provoquent les douleurs des seins (mastose) et à contrôler les boutons (acné).
    Si ça ne marche pas, je crois qu’il faut que vous acceptiez de dissocier la contraception et le traitement de vos symptômes gynécologiques. C’est en effet presque impossible parfois de traiter plusieurs choses en même temps. Le plus simple alors est de passer à une contraception non hormonale (un DIU au cuivre) et de traiter les problèmes hormonaux (acné et mastose) séparément. Parce que le jour où ça ira mieux et où vous arrêterez le traitement, votre contraception sera toujours là.

    @ Pico
    Le dosage de la TSH (ou d’autres dosages) résulte d’une mauvaise habitude de certains médecins de soigner des dosages et non des gens. Les dosages varient, ce qui compte, c’est l’état de la personne. A elle seule, votre TSH n’a pas à être traitée. L’hypothyroïdie c’est ne maladie clinique. Si vous prenez trente kilos et avez des symptômes évocateurs, on vous traite. Sinon, il faut qu’on vous fiche la paix. Quel que soit le résulta du dosage…
    Vous avez raison de rester à Jasminelle si vous êtes bien avec. Ne changez pas parce que ça « plaît » au gynéco, changez si ça ne va pas. Jasminelle/Jasmine, Diane et ses génériques sont toutes « anti-androgènes », ce qui n’est ni indispensable, ni nécessaire chez toutes les femmes ayant de l’acné, de la pilosité ou la peau grasse ou des cheveux qui tombent beaucoup. Et encore une fois pour les problèmes de séborrhée, acné, hirsutisme, TOUTES les pilules estrogéniques (mentionnées plus haut) peuvent avoir un effet bénéfique, selon la dose d’estrogène qu’elles contiennent, aussi bénéfique que Diane ou Jasmine(lle)

    @ double plus good
    Question 1 : Une anesthésie générale, c’est lourd, et dangereux. On peut en revanche vous faire une anesthésie locale (injecter de l’anesthésique sur le col de l’utérus), mais il faut la demander à votre gynéco. Et enfin, comme je l’ai dit à Funambuline (réponses précédentes), On doit pouvoir vous poser un DIU sans douleur, si votre gynéco est ouvert(e) à la discussion, dites-lui de m’écrire ([email protected]) pour que je lui envoie le texte qui décrit comment faire …
    Question 2 : pour votre fille en fait, le principe est celui-ci : après une semaine de pilule, l’ovaire est « endormi » pour plusieurs jours, c’et pour ça qu’il n’y a pas de risque de grossesse, en principe, pendant la semaine d’arrêt. Après la semaine d’arrêt, l’ovaire peut se réveiller et ovuler n’importe quand. Donc, un oubli en début de plaquette c’est une semaine d’arrêt (7 jours) + 1 jour d’oubli = risque d’ovulation
    Un oubli en milieu ou en fin de plaquette c’est … seulement un jour d’oubli : le risque d’ovulation est infime, car l’ovaire n’a pas le temps de se réveiller. Il lui faut 7 jours d’arrêt + 1 ou 2 jours d’oubli pour qu’une ovulation se reproduise. En principe. Car (rarement, mais ça arrive) certaines jeunes femmes prenant des pilules trop faiblement dosées ne sont pas protégées pendant la semaine d’arrêt : elles ovulent et sont enceintes.
    Corollaire : moins longtemps on arrête sa pilule (4 jours au lieu de 7 entre deux plaquettes, ou même pas d’arrête du tout), moins grand est le risque d’ovulation et de grossesse en cas d’oubli. Les femmes qui prennent leur pilule en continu ont un risque de grossesse sur oubli proche de Zéro… comme les femmes qui portent un implant, qui est efficace tous les jours 365 jours par an..
    (Mais qu’elle retourne sur le site voir l’article sur l’oubli de pilule. Deux explications valent mieux qu’une).

    @ Viobulle
    « la question que je voulais poser y est: c’est celle à propos de la douleur dans l’uterus à la fin du cycle pendant l’orgasme . merci pour ma reponse, car moi je pensais que j’avais un kyste!surtout que je ne prends plus aucun moyen de contraception »
    L’utérus se contracte en permanence tout au long du cycle. La pilule a tendance à atténuer les contractions. Les femmes qui ne prennent pas (ou plus) de pilule remarquent que pendant ou après un rapport sexuel, elles ont des contractions. L’utérus se contracte parfois vivement pendant l’orgasme ou une heure ou deux après un rapport sexuel car le sperme contient des substances qui le font se contracter pour « aspirer » le sperme. En fin de cycle, l’utérus est particulièrement sensible et contractile, d’où les douleurs que vous ressentez quand vous avez un orgasme. Une solution simple consiste, en fin de cycle, à prendre de l’ibuprofène (2 x 200 mg) le soir (ou trois fois par jour si vous faites l’amour n’importe quand dans la journée) car ça décontracte l’utérus, aussi bien si vous avez un orgasme que si vos règles commencent.
    Ce phénomène douloureux peut aussi survenir au moment (à peu près) de l’ovulation et les femmes qui passent de la pilule au DIU au cuivre le décrivent avec un peu d’inquiétude. Mais il n’est pas dû à la présence du DIU. Il est dû à l’arrêt de la pilule et à la réapparition de sensations qu’on n’avait pas sous pilule (et qu’on n’avait peut-être jamais ressenties avant parce qu’on avait pris la pilule dès les premiers rapports sexuels..)

    Bon, la suite cet après-midi !!! Bonne matinée à toutes.
    Martin W.

  65. #65 Hélène le 18 novembre 2008 à 9 h 19 min

    Merci mille fois Martin, vraiment !!!

  66. #66 bouyoncube le 18 novembre 2008 à 9 h 24 min

    merci beaucoup pour votre réponse, vous avez éclairé ma journée :-)

  67. #67 La Sosso do Domingo le 18 novembre 2008 à 9 h 26 min

    Bonjour Docteur Martin ;-)

    Pour moi, pas de problèmes, une Mirena qui fonctionne super bien.

    Je voulais juste intervenir (j’espère que je suis pas trop hors-sujet) pour vous dire merci pour ce que vous faites, et merci pour vos livres. Et aussi à travers vous, merci à ces médecins généralistes qui font de la gyneco (dont ma gentille doctoresse), j’aime bien ce concept d’inclure notamment la contraception (lorsqu’il n’y a pas de problèmes, bien sûr !) dans une médecine générale. (Je trouve aussi que ça permet une « initiation en douceur » des toutes jeunes filles à la contraception, etc.) Merci pour votre compréhension et votre humanité.

    Et merci à Hélène pour cette belle rencontre sur le site Facholand le mal-nommé.

    Bonne journée à toutes et tous.

  68. #68 Gabrielle le 18 novembre 2008 à 9 h 29 min

    Juste un mot.
    J’ai relu votre livre (édition 2001), il a beaucoup servi, je l’ai prêté à toutes mes petites cousines et à leurs copines – et à leurs frères – qui se posent tant de questions mais n’osent parler, au cas où.
    Pour moi je crois qu’il n’y a rien à dire, j’ai 40 ans, je suis nullipare, j’hésitais pour un DIU genre Gynefix, mais je crois que je ne pourrais plus jamais me refaire aux règles, fussent-elles moins importantes, les miennes étaient juste infernales, grâce à vos conseils j’ai pris Cérazette, j’ai acquis une liberté d’esprit et de mouvement, et tout va bien, pourquoi changerais-je maintenant ?
    Juste merci, merci infiniment.

  69. #69 double plus good le 18 novembre 2008 à 9 h 31 min

    Merci beaucoup pour cette réponse et votre proposition.
    Hélas j’habite aux Pays-Bas ce qui veut dire que c’est mon médecin qui me posera mon DIU car ici, hormis l’hopital, c’est très compliqué d’aller voir un gynécologue. Et à l’hopital on a un gynécologue au hasard, donc jamais le même, et souvent flanqués d’un interne, ce qui ne me convient pas, j’ai besoin d’un minimum de confiance et de respect, qui leur manquent trop souvent. Et mon médecin traitant est ouverte à la discussion mais elle ne parle pas français, ou très peu…..
    Merci également pour la réponse à ma fille, je transmettrai.
    Bonne journée et bon courage :-)

  70. #70 lazazouille le 18 novembre 2008 à 9 h 42 min

    Merci mille fois ! Encore une question : si j’arrête l’acétate de cyprotérone 3-4 jours, cela a toujours un effet contraceptif ? d’ailleurs, que faire en cas d’oubli quand ce type de produit est pris en continu ?

  71. #71 Anne Cé le 18 novembre 2008 à 10 h 10 min

    Bonjour Martin !

    Pour l’instant, je n’ai pas de question à poser mais je voulais juste dire quelques mots pour vous remercier pour ce que vous faites (sur votre site, dans vos livres et bien-sûr ici)
    Vous avez contribué notamment à changer mes rapports avec les médecins, d’abord sur le plan gynéco, puis pour tout ce qui concerne ma santé en général : aujourd’hui je ne me remets plus passivement entre les mains de médecins tout-puissants, au contraire je suis responsable et actrice de ma propre santé !

  72. #72 tlv le 18 novembre 2008 à 10 h 13 min

    MERCI

    vraiment.

    et encore une fois:

    QUE DIEU BÉNISSE MIRENA !!!

    ( t’en fais pas funambuline, je vais suivre le monsieur en blanc;)) )

  73. #73 Anne Cé le 18 novembre 2008 à 10 h 25 min

    En fait, si, j’ai finalement une question !

    J’ai accouché il y a 3 mois et demi, j’allaite ma fille et je n’ai pas encore eu mon retour de couches (et, bien qu’étant une fervente utilisatrice d’une coupe menstruelle, je ne suis pas spécialement pressée de ce côté là ;o)))

    Avant ma grossesse, j’ai utilisé une contraception hormonale (pilule Minidril ou son générique) sans autre problème particulier que de constater un retour de ma libido dès l’arrêt de la pilule !
    Alors aujourd’hui je préfèrerais un autre mode de contraception, sans hormones et qui reste respectueux de mes cycles.
    La sage-femme qui a suivi ma grossesse me propose un diaphragme ou une cape. ça me parait intéressant, que pensez-vous de ces dispositifs ? Sinon je pensais me tourner vers un DIU au cuivre mais cette solution me séduit moins.

  74. #74 Bee Charmer le 18 novembre 2008 à 10 h 29 min

    Bonjour Docteur Winckler,

    J’ai pris pendant 3 ans Cerazette qui me convient extrêmement bien (pas de douleurs, ni saignements, ni règles). Avant cela, j’avais des cycles assez longs et irréguliers (règles tous les mois et demi, voire moins souvent). Mon mari et moi-même ayant le désir d’avoir notre premier enfant, j’ai arrété de prendre la pilule depuis 2 mois (en fin de plaquette), nous n’utilisons aucun moyen de contraception depuis et je n’ai toujours pas mes règles. J’ai fait un test de grossesse il y a environ 3 semaines qui était négatif. Est-ce normal ? Y-a t’il un temps moyen « normal » pour que le cycle se remette en place et les règles reviennent après l’arrêt de la pilule Cerazette ?

    Merci d’avance pour votre réponse.
    Et un grand merci à Hélène, pour tout ce qu’elle nous apporte tous les jours.

  75. #75 shishi le 18 novembre 2008 à 10 h 42 min

    Bonjour m. Winckler ! ( et bonjour Hélène aussi :) )

    Tout d’abord merci pour le temps que vous nous accordez a tous c est vraiment gentil et passionnant ! J ai une petite question à propos de l’implant : ca fait maintenant environ trois ans et demi que j ai un implant ( pas toujours le meme evidemment :) ). Avec mon premier implant tout allait très bien c était merveilleux ( c est souvent comme ca au début non ? :D ) je n avais plus de regles et j en étais plus que satisfaite. Seulement j ai fini par le changer au bout de 2 ans et demi environ car je partais a l étranger et ne savait pas comment faire autrement. Depuis rien ne va plus, ca fait maintenant un an que j ai cet implant et j ai de nouveau des règles mais surtout n importe comment. Autant a l époque de la pilule elles étaient tout a fait normales ( 3 a 4 jours, largement suffisant ), autant maintenant je les ai a peu près 2 à 3 semaines par mois, et en plus elles sont douloureuses, plutot agacant comme affaire.

    Du coup je me demande un peu comment c est possible vu que j ai remis exactement la meme chose. ( j ai pris rendez vous avec mon gynéco mais il y a un délai de 2 mois environ alors j en profite pour savoir si je dois vraiment m inquieter ! )

    Voila encore merci a vous et a Hélène bien sur, c est vraiment passionnant !

    Bonne journée

  76. #76 m. marie le 18 novembre 2008 à 10 h 50 min

    Bonjour Martin et merci beaucoup pour votre réponse !
    effectivement mon taux de cholestérol était supérieur à 3 g/litre, ça devait être dû à ma pilule ( minesse ) car dès que je l’ai arrêtée, tout est rentré à la normal ! mais je suis en train de me rendre compte qu’au final aucun gynéco n’a pris le temps de m’expliquer quels étaient les moyens de contraception que je pouvais envisager et leurs avantages / inconvénients ! en effet, je prend la pilule depuis très jeune ( règles très irrégulières et très douloureuses ) mais on me l’a prescrite comme ça, sans rien m’expliquer ! on ne ‘a pas fait choisir parmis plusieurs possibilités ! et même depuis …. c’est effrayant de voir que peu de médecins actualisent leurs connaissances ou prennent le temps d’expliquer et de conseiller !
    j’en profite pour vous poser deux autres questions, je comprendrais tout à fait si vous ne pouvais pas y répondre faute de temps, on est tellement nombreuses à avoir besoin de vos lumières :)
    - je me rend compte comme orianne que j’ai moi aussi très souvent mal à la potrine, mes seins sont durs et douloureux ! est ce normal ou est ce dû à ma pilule ou à mon cycle ou y a t’il un problème ? est ce que si j’opte pour un DIU au cuivr comme vous me le conseillez cela va disparaître ?!
    - vous dîtes que le DIU au cuivre n’est pas une contraception hormonale, mais est ce une contraception naturelle ?! et si oui, cela veut il dire qu’il n’y a pas d’effets secondaires ?!

    je vous remercie d’avance et encore merci à Hélène !

  77. #77 Anonyme aussi le 18 novembre 2008 à 10 h 51 min

    Bah c pas que je sois timide mais bon, moi aussi je vais me faire anonyme (surtout parce que j’ai des connaissances que lisent et je trouve ça un peu gênant… lol)

    Bonjour Docteur Winckler;

    Voici mon cas:
    Suivant les dires de mon ex, j’ai le cyprine extrêmement acide, tellement acide que la peau de son pénis, après les rapports, pèle et devient malodorante (malgré une bonne hygiène intime des deux partis cela va de soi…) mais aussi très douloureuse. Je précise que cela ne lui a jamais fait avec aucune autre partenaire. Nous avons fait des tests MST, et mes frottis ne relèvent rien d’anormal. Ma gynéco dit qu’elle ne voit pas d’où ça peut venir.
    Je n’ai pas eu d’autres partenaires dans ma vie sexuelle.

    Merci beaucoup!

  78. #78 Oriane le 18 novembre 2008 à 10 h 54 min

    Merci beaucoup pour votre réponse et le temps que vous nous accordez…

  79. #79 funambuline le 18 novembre 2008 à 11 h 12 min

    Merci beaucoup Martin !

    Je vais prendre rendez-vous et arriver chez mon nouveau gynéco avec l’impression de votre page sur les DIU et vos conseils… j’espère qu’il ne me prendra pas pour une folle :-)

    Vous me (nous?) donnez envie de vous lire dans d’autres sphères littéraires :-)

  80. #80 Sourisdansroquefort le 18 novembre 2008 à 11 h 27 min

    Bonjour Martin,
    merci pour votre réponse, je vais essayer de trouver des équivalents de l’antadys et du ponstyl en Allemagne. Quant à changer de DIU, il va falloir attendre car ça n’est pas remboursé ici, et je n’ai pour l’instant pas les moyens d’en payer un autre (170 euros en tout, ce qui est moins cher que la pilule sur une durée de 5 ans, bien sur, mais quand il faut les débourser en une seule fois, aie).

  81. #81 Mushroom le 18 novembre 2008 à 11 h 28 min

    Bonjour Docteur Winckler, et merci pour toute l’aide que vous nous apportez, aujourd’hui et à travers l’ensemble de vos interventions, télévisées ou autres !

    Voici ma question :

    Enceinte de 2 mois et demi, je m’interroge quant aux streptocoques du groupe B qu’on m’a trouvés en 2006 suite à un prélèvement vaginal, et que ma gynéco n’a pas trouvé utile de soigner à l’époque (ce que je comprends). J’ai lu sur Internet (eh oui…) des témoignages préoccupants (cette bactérie serait très difficile à éradiquer, et cela nécessiterait donc un accouchement sous antibiotiques à cause des risques de méningite pour le bébé), cependant que ma gynéco s’est voulue très rassurante à ma dernière consultation, en me disant qu’on me referait un prélèvement vers le 7ème mois, et qu’on soignerait ça.

    Qu’en est-il vraiment ? Ce que j’ai lu reflèterait-il seulement les cas les plus rares ?

    Merci d’avance de votre attention.

  82. #82 aline le 18 novembre 2008 à 11 h 30 min

    Bonjour Docteur Winckler, bonjour Hélène (et un grand merci pour ce post …et tous les autres aussi en fait !) Voila ma question:
    Les deux gynécos que j’ai consulté m’ont parlé d’une contre indication formelle au port d’un DIU cuivre car en plus du fait de n’avoir pas encore eu d’enfants c’est surtout du fait d’un résultat positif aux chlamydias (pas sure de l’orthographe) à l’analyse sanguine. (un traitement n’est pas nécessaire, apparemment cela serait ancien…)
    Est ce un prétexte car ils n’étaient , ni l’un ni l’autre et malgré mes arguments (bien étayés par votre site, merci :-) ) très chaud pour cette pose de toute façon…
    merci de votre réponse et du temps que vous nous consacrez.

  83. #83 jeunefemmereconnaissante le 18 novembre 2008 à 11 h 47 min

    Merci beaucoup pour votre réponse Martin, j’en suis touchée, d’autant plus qu’elle a été écrite fort tardivement!!!
    Et merci pour la parenthèse sur l’échange avec votre fille ;-)

  84. #84 Hélène le 18 novembre 2008 à 11 h 51 min

    jeunefemmereconnaissante, bienvenue à toi !

  85. #85 fairybubbles le 18 novembre 2008 à 12 h 12 min

    Aline moi j’ai le strepto B, et trois beaux enfants sans aucun souci. Ca ne sert à rien de le traiter avant, il revient, moi pendant l’accouchement on m’a fait un flash antibio et une prise de sang à mes nenettes apres la naissance. La sage femme m’a dit que c’était très courant et ils y sont habitués, ne t’affole pas pour rien et surtout ne lis pas les forums internet qui en parlent, c’est un concentré de panique ! ;)

  86. #86 Gwen le 18 novembre 2008 à 12 h 59 min

    Merci merci merci mille fois. Je me posais beaucoup de questions à propos des DIU parce que généralement, les gynécos que j’ai pu rencontrer ne veulent pas m’en parler (trop risqué, trop compliqué blablabla) et sur internet, tout le monde se contredit au sujet de la contraception des diabétiques…
    Mais désormais, je vais insister pour avoir une conversation à propos d’un DIU avec mon gynéco. Rhaaa vivement dans 3 mois!

    (en ce qui concerne les staphylocoques dorés, ils provoquent des infections malheureusement d’où le traitement)

    Merci encore et bonne journée à vous !

    Hélène mille mercis, haaaa je t’embrasse fort pour la peine !

  87. #87 martin winckler le 18 novembre 2008 à 13 h 15 min

    Hello,
    Là je suis en ligne jusqu’à 14 heures et je reprends les réponses aux questions posées depuis hier.

    @ Pomme
    Oui, on peut commencer une pilule n’importe quand dans le cycle, et vous êtes protégée déjà au bout de 24 heures en partie (l’effet du progestatif de la pilule sur le passage des spermatozoïdes dans les sécrétions du col utérin) et au bout de 7 jours complètement (délai pour obtenir que l’ovulation soit endormie). Donc, le plus prudent est d’utiliser des préservatifs pendant les 7 premiers comprimés. Après, ce n’est plus utile, et il n’est pas nécessaire d’attendre un mois de pilule pour ça !

    @ Falado
    Les brûlures vaginales peuvent parfaitement être dues à une pilule type Diane ou Claudia à cause de l’assèchement qu’elles provoquent parfois.
    Les « douleurs aux ovaires » sont très probablement des contractions utérines, tout simplement, car les ovaires sont rarement douloureux (sauf quand il y aune rupture de kyste), mais l’utérus, lui, se contracte (et peut faire mal) à n’importe quel moment. Et il peut se contracter après un rapport sexuel, par exemple. Ou alors aussi , il faut savoir que les muscles de l’abdomen qui passent derrière l’utérus (et s’attachent sur la colonne vertébrale) peuvent donner des douleurs qui passent pour utérines et qui n’en sont pas. Si ces douleurs sont contemporaines d’un mouvement brusque, ou d’un mal de dos, ça n’a probablemnt rien à voir avec les organes sexuels . Il y a plein de choses qui peuvent faire mal dans l’abdomen et le petit bassin (la zone où se situe l’utérus et les ovaires), avant tout des muscles, comme dans les bras ou les jambes ou le cou, ou le dos…
    B ref, avant de dire que c’est « dans la tête », le plus souvent, il y a une cause organique, pas grave du tout, mais réelle.

    @ Mariebeurre
    Le fait que vous ayez des douleurs des seins (et une mastose) est moins due au Mirena qu’à l’arrêt de votre pilule, qui a en général tendance à mieux calmer les douleurs des seins en mettant l’ovaire au repos. Souvent, les utilisatrices de Mirena voient réapparaitre une sensibilité des seins qu’elles avaient oubliée sous pilule.
    Une mastose, ça ne présente pas de danger particulier. C’est seulement si vous avez des antécédents familiaux de cancer du sein (mère, grand-mère maternelle, tantes maternelles) que vous devez vous faire suivre (Radios à partir de 40 ans). Mais la contraception par Mirena n’a pas d’incidence sur le risque de cancer, et le fait d’avoir une mastose n’augmente pas ce risque non plus. C’est juste désagréable. Si on ne l’a pas déjà fait, demandez àvotre médeicn de vous prescrire du Progestogel à appliquer quelques jours par mois sur les seins.

  88. #88 martin winckler le 18 novembre 2008 à 13 h 19 min

    @ Mah-Yu
    RIen ne s’oppose à ce qu’on vous pose un DIU « de jeune fille », mais le DIU de référence, le TT380, est celui qu’on préfère poser quand une femme veut la contraception la meilleure et la plus longue : on peut le laisser en place 10 ans. Après avoir eu un enfant, votre utérus est largement assez grand pour le contenir. Personnellement, quand une femme veut un DIU, je n’en utilise que 3 : le NT 380 short pour les nullipares et le TT 380 ou le Mirena (au choix de la femme). Mais c’est vous qui choisissez. Si ça vous rassure d’avoir un NT Short, vous pourrez toujours le troquer, une fois rassurée, dans 5 ans, contre un TT 380.

  89. #89 nanou le 18 novembre 2008 à 13 h 20 min

    Bonjour M. Winckler

    J’ai 25 ans, pas d’enfants et je prends la pillule depuis mes 15 ans…Jusqu’à l’année dernière, j’étais sous minidril ou génériques. Ma gynéco a décidé de me faire changé, sans m’expliquer vraiment pourquoi, elle m’a juste dit qu’il était temps de changer…(je précise que je suis fumeuse). je suis sous jasminelle depuis…
    Je n’avais pas fait le rapprochement plus tôt, et d’ailleurs j’ignore si il y a réellement un lien, mais depuis que je prends jasminelle, j’ai pris une quinzaine de kilos, sans changer de mode de vie…J’ai régulièrement de grosses migraines que je n’avais pas avant et je suis vraiment fatiguée…J’ai aussi fréquemment des douleurs dans le bas ventre et les seins douloureux…
    J’ai rdv chez mon medecin demain, et je vois ma gynéco fin décembre…

    Pensez vous que tout cela puisse avoir un lien avec cette pillule?

    Merci!

  90. #90 martin winckler le 18 novembre 2008 à 13 h 23 min

    `@ Gabrielle
    VOus soulevez un point important : une pilule donnée peut avoir des effets très positifs chez une personne, très négatif sur une autre. Pour une raison simple :tout le monde ne « fonctionne » pas de la même manière et le bon choix d’une pilule passe par une analyse précise du « profil hormonal » de l’utilisatrice. Ce profil, c’est le vécu qui le donne, pas les dosages. Je ne fais jamais de dosages. Je demande aux femmes comment sont leurs règles, si elles ont mal, si elles durent longtemps, si elles ont de l’acné, etc. Et je prescris une pilule à l’essai, et on adapte au bout de 2 ou 3 mois si nécessaire. La plupart des problèmes rencontrés par les utilisatrices viennent du fait que la pilule n’est pas prescrite en tenant compte du profil de la femme, et que parfois, si ce profil ou la tolérance change, la prescription de pilule n’est pas réévaluée. Or, une femme de 15 ans n’est plus la même à 25 ans puis à 35 puis 45. Donc, elle devrait avoir la possibilité de réexaminer sa contraception régulièrement, et les médecins devraient leur proposer de le faire. JE le fais systématiquement quand une patiente me dit « Je viens renouveler ma pilule ». . COntraception d’un jour n’est pas pour toujours.

  91. #91 isavoyage le 18 novembre 2008 à 13 h 28 min

    Merci Martin, pour vos conseils éclairés, votre ouverture d’esprit, votre façon de parler sans nous prendre pour des bêtasses ni pour des bêtes de science. Je visite régulièrement votre site et j’ai lu 2 de vos romans avec grand plaisir. Merci et bravo !

    Hélène, quelle idée géniale ce forum ! Merci, une fois de plus.

  92. #92 martin winckler le 18 novembre 2008 à 13 h 28 min

    @ porteverte
    Le frottis : les recommandations internationales c’est : tous les 2 à 3 ans. Plus souvent ça ne sert à rien (les modifications n’ont pas le temps d’apparaîre)
    La mammo à 40 ans sans facteur de risque familial c’est abusif. Chez une femme de 40 ans, un examen clinique des seins par an (par le généraliste) ça suffit ; la mammo à partir de 50 ans tous les deux ans. Pas de mammo en l’absence de symptômes car les Rayons X… c’est cancérigène !
    Le THS… il est probable que cinq ans de THS après la ménopause ne mettent personne en péril. Après, c’est une question indivduelle : est-ce que la femme va mieux avec le THS que sans? Si tel est le cas, on lui prescrit les doses les plus faibles possible. Si elle ne fume pas, le risque cardio-vasculaire est infinitésimal. Si elle fume, il vaut mieux ne pas prendre d’estrogènes, mais les dérivés du soja ont aussi des effets bénéfiques.
    Bref : l’appréciation de l’utilisatrice est importante. Je n’impose ni n’interdis rien en ce domaine, d’abord parce que c’est pas mon genre, et ensuite parce que c’est vraiment affaire d’individu.

  93. #93 Hélène le 18 novembre 2008 à 13 h 29 min

    J’y suis pour rien isavoyage, c’est une idée de Yanjiao, mise en oeuvre grâce à Seccotine… et à Maritn Winckler, oeuf corse !! ;-)

  94. #94 Cécile de Brest le 18 novembre 2008 à 13 h 31 min

    Bonjour Monsieur Winckler,

    La Diane 35 m’a été prescrite en 1999 pour une acnée un peu récalcitrante que même le Roaccutane n’avait pas pu faire disparaître.
    Elle a bien fonctionné et depuis plus trop de soucis de peau.
    J’ai par contre remarqué des petits « défauts » au niveau de mes jambes : des gonflements, des vaisseaux très apparents et « éclatés ».
    J’ai 31 ans et je ne pense pas que ce soit très normal à mon âge, cela peut-il être dû à la Diane (j’ai lu très attentivement ce que vous disiez à son sujet sur votre site)

    Mais ce qui me gêne le plus finalement c’est qu’aucun des gynécos que j’ai vus depuis 1999 ne m’ait proposé de changer de pilule…
    Je précise aussi qu’il ya de graves problèmes cardio-vaculaires dans ma famille et que je souffre de migraines (autant lors de la prise de pilule que lors de la semaine d’arrêt) très fortes provoquant vomissements, diarrhées, réactions à la lumière.
    Tous ces inconvénients peuvent-ils être dus à une pilule qui n’est plus adaptée ?

  95. #95 martin winckler le 18 novembre 2008 à 13 h 33 min

    @ A Schtroumpfette :
    Je suis désolé que vous ayez une maladie orpheline, la vie n’est pas facile.
    Pour la contraception je suis sûre que la réponse, en lisant les réponses qui précèdent, vous la devinez : un DIU au cuivre !!! Pas de risque de coagulation, pas de règles en dehors de vos règles naturelles.

  96. #96 martin winckler le 18 novembre 2008 à 13 h 37 min

    @ La grande julie

    Le minidril est une pilule « progestative », c’est pour ça que la prise en continu provoque un spotting. Essayez une pilule « estrogénique » comme Minesse ou Melodia, qui ont 28 comprimés et se prennent en continu, mais ne prenez pas 4 les comprimés blancs (qui sont des placebo), enchaînez la plaquette suivante quand vous avez terminé les 24 comprimés de couleur Ainsi vous n’aurez pas de règles, mais pas de boutons ou de spotting non plus. Le plus souvent, ça marche très bien.

  97. #97 Hélène le 18 novembre 2008 à 13 h 40 min

    Je confirme, je prends Melodia en continu en jetant les comprimés placebo, je suis ravie ;-)

  98. #98 martin winckler le 18 novembre 2008 à 13 h 41 min

    @ La Sosso do Domingo

    En fait, l’idéal serait que tous les généralistes soient formés correctement (si on me laissait le faire, je le ferais volontiers, mais la faculté de médecine française est rétive à la formation par les généralistes) et qu’ils prescrivent la contraception, car le plus souvent, ils le feraient tout à fait bien, sans multiplier les examens inutiles, et en étant très vite disponibles en cas de problème, ce que les gynécos ne peuvent pas suffire à faire à eux/elles seul(e)s. Mais le clivage entre les spécialités et la méfiance (pour ne pas dire le mépris parfois) des gynécos envers les généralistes rend les choses compliquées. C’est dommage, car ce sont les femmes qui en pâtissent.
    Je sais que beaucoup de médecins apprécient que les femmes soient mieux renseignées, par mes livres ou des sites/forums féminins, et ceux là il faut les soutenir, car ils sont aussi de grands pourvoyeurs d’information.

  99. #99 Hotnspicy le 18 novembre 2008 à 13 h 42 min

    Très cher Martin,

    J’ai pensé à vous ce matin, je me suis fait enlever mon DIU (Gynelle) lors d’une consultation « pré-conceptionnelle »,et le gynéco m’a dit en enlevant le bidule sur un ton horrifié : « Rahhhrrrr, je ne veux même pas savoir qui vous avait posé cette abomination ».

    Voilà c’est tout. ;)

    ET je me referai poser un DIU cuivre.

    (les filles, j’essaie de calmer ma oije, la j’en peux plus de bonheur… L’idée de faire un bébé me met sur un nuage rose…)

  100. #100 martin winckler le 18 novembre 2008 à 13 h 45 min

    @ Lazazouille
    Oui, si vous arre^tez la cyprotérone moins de 4 ou 5 jours, vous restez protégée. En cas d’oubli en prise continue (pilule contenant un estrogène ou Cérazette), il n’y a rien à faire : la protection est assurée quand même. En cas d’oubli d’une pilule progestative faible comme Microval ou Milligynon ou Exluton, etc. s’il y a eu un rapport après oubli et avant reprise de la pilule, il vaut mieux prendre du Norlevo en plus et bien sûr recommencer sa pilule dès que possible. S’il n’y a pas eu de rapports entre l’oubli et la reprise, faut « rester sage » ou utiliser des préservatifs pendant quelques heures (c’est le temps qu’il lui faut pour agir) – donc, en pratique, pendant la journée qui suit le premier comprimé rattrapé.

  101. #101 m. marie le 18 novembre 2008 à 13 h 47 min

    Dîtes les filles ( celles qui prennent leur pilule en continue en jetant les placebos ) :
    vous enchaînez tout le temps ou genre une fois de temps en temps ( 1, 2 ou 3 fois par an ) vous les gobez les 4 placebos ?! mise à part pas avoir de règles, ça change quelque chose d’autre chez vous ?! d’avance merci :)

  102. #102 Hélène le 18 novembre 2008 à 13 h 48 min

    Moi ça fait des années que je le fais, je ne gobe jamais les placebos (sinon ça s’appelle pas prendre la pilule en continu…), et ça me conviens à mort ;-)

  103. #103 martin winckler le 18 novembre 2008 à 13 h 49 min

    @ Anne Cé

    Je n’ai rien contre les coupes menstruelles,au contraire, et je suis très heureux qu’elles soient plus fréquentes en France, où beaucoup de médecins ignorent encore que ça existe.

    Pour le diaphragme ou la cape, je trouve que ce sont de moins bonnes options qu’un DIU au cuivre pour plusieurs raisons
    - un DIU au cuivre : aucun entretien, 27 euros remboursés, 10 ans de fiabilité, pas de manipulation, 99,5% d’efficacité
    - cape ou diaphragme : ça coûte cher (il faut les utiliser avec des spermicides, ce qui augmente le coût !), c’est pas remboursé, il faut les entretenir et les manipuler et leur fiabilité est de… 20 à 25% d’échecs !!!
    Donc… Je conseille toujours de commencer par essayer un DIU (que vous pouvez faire poser dès maintenant, et comme ça vous n’aurez pas à vous faire de souci pour votre retour de couches, et vous pourrez utiliser votre coupe menstruelle tranquillement le jour venu.
    Mais c’est à vous de voir.

  104. #104 martin winckler le 18 novembre 2008 à 13 h 51 min

    @ Bee Charmer
    Bon, alors je vous rassure tout de suite, non, c’est as grave, le retour des règles peut demander quelques semaines, et pour le reste je vous renvoie à un article de mon site intitulé : « J’ai arrêté ma contraception et je ne suis toujours pas enceinte, qu’est-ce qui se passe »
    sur cette page ci :
    http://www.martinwinckler.com/article.php3?id_article=642

    Et souvenez vous : il y a moins de couples stériles que de couples impatients…

  105. #105 pico le 18 novembre 2008 à 13 h 52 min

    Merci beaucoup pour votre réponse sur le problème de l’hypothyroidie. Je suis effectivement traitée, car j’avais des passages de fatigue très importants, et cette perte de cheveux.
    Diane et Jasminelle ont-elles exactement le même dosage en oestrogène?
    Je ne comprends toujours pas trop votre aversion pour Diane qui continue à être prescrite ( je l’ai prise pendant au moins 2 ans, et n’ai jamais eu de problème avec elle…mais compte tenu de votre avis, et du fait que JAsminelle me convient pas, je pense que je vais rester à cette dernière si vous dites que les pilules sont équivalentes pour ce problème TSH + chute de cheveux (à moins que vous connaissiez une autre pilule à conseiller)

    Merci encore pour cette réponse efficace !
    Et à Hélène pour ses initiatives tellement utiles!

  106. #106 martin winckler le 18 novembre 2008 à 13 h 54 min

    @ Shishi

    Oui, ça peut arriver parce que la manière dont l’implant métabolise l’hormone peut avoir changé, pour plusieurs raisons : si votre poids a changé, si votre alimentation et votre rythme de vie ont changé, ce qui est très possible puisque vous avez déménagé. POur raccourcir et espacer les règles, essayez de prendre de l’ibuprofène (on en trouve partout sans ordonnance)
    400 Mg trois fois par jour, pendant les 3 ou 4 premiers jours des règles. Ca suffit souvent à les raccourcir et à les espacer.

  107. #107 sofiezig le 18 novembre 2008 à 13 h 56 min

    Alors un grand merci Monsieur !!!!
    je vais donc en parler avec mon médecin parce que la petite fait ses nuits depuis longtemps et même quand j’enlève l’anneau la libido ne remonte pas vraiment ….
    Merci beaucoup pour votre réponse et pour votre patience .

  108. #108 shishi le 18 novembre 2008 à 13 h 59 min

    merci beaucoup pour la réponse. Aucune solution magique alors ? Zut et moi qui me disais qu en le rechangeant ca reglerait tout. En tout cas c est beaucoup plus clair pour moi merci pour l explication

  109. #109 Anne-so le 18 novembre 2008 à 14 h 01 min

    Cher Martin,

    Mon problème est le suivant. Depuis des années je souffre de règles très douloureuses, avec vomissements, tremblements, fièvre, les deux premiers jours. Aucun médecin ni gynécologue ne s’en est jamais inquiété, me donnant médicaments divers et variés en réponse à mon mal être, et aucun n’a jamais fonctionné suffisamment pour me permettre de vivre normalement durant ces moments difficiles. La pilule est seule à « marcher », dans le sens où je ne vomis pas lorsque je la prends, et les douleurs sont légèrement moins importantes.
    Est ce que cela pourrait cacher autre chose ? plutôt que de camoufler des douleurs insupportables, comme ils le font généralement.
    J’ai d’ailleurs des mycoses et infections urinaires à répétition, et aucun médecin ne se préoccupe de cela, ils me donnent à chaque fois des antifongiques différents sans chercher à aller plus loin, et traiter le mal différemment.
    J’ai vu pour ces deux problèmes, déjà 3 gynécologues et au moins 4 généralistes différents.

    Je vous remercie, au nom de tous, à l’attention que vous portez à toutes ces femmes qui ne trouvent pas souvent de réponse, mais une grande indifférence.

    Bonne journée !

  110. #110 Stéphanie de la ligne 12 le 18 novembre 2008 à 14 h 01 min

    Merci martin ! Me voilà totalement rassurée.
    De plus, je n’avais jamais fait le rapprochement entre le super bouquin « La Maladie de Sachs » et le super médecin pro-contraception ! Incroyable non ?
    Et merci encore Hélène !

  111. #111 martin winckler le 18 novembre 2008 à 14 h 02 min

    @ m.marie
    Les douleurs des seins peuvent tout à fait dus à votre pilule, ou aussi à votre sécrétion naturelle d’estrogènes ; vous n’êtes pas une machine, il y a des fluctuations hormonales même quand on prend la pilule et les seins sont des zones sensibles. Est-ce que ça disparaîtra si vous optez pour un DIU ? Je ne sais pas, car ça dépend de ce que vous ressentiez à l’adolescence. Si vous aviez déjà une sensibiltié importante des seins, elle risque de rester. Le DIU n’est pas une contraception « naturelle », car rien n’est naturel en contraception (ce qui est « naturel » c’est de se reproduire comme des lapins, mais c’est pas ce qu’on veut, hein.. ?) Mais le cuivre n’a pas d’effet sur votre corps (ou très peu) il en a en inactivant les spermatozoïdes. Si vous aviez des règles douloureuses, vous pouvez parfaitement avoir un DIU au cuivre et prendre des anti-inflammatoires (ibuprofène, antadys, ponstyl) au moment des règles et seulement à ce moment-là. VOus pouvez aussi, si vous tolérez bien Cérazette, opter pour un implant (même produit) et essayer.
    La contraception progestative n’est pas dangereuse, même au long cours : les progestatifs sont les hormones secrétées pendant la grossesse… Donc, à moins de dire que la grossesse est dangereuse… Voilà, vous avez deux choix au moins.

    BOn, il est 14 heures, je retourne à l’hôpital pour voir d’autres femmes qui ont le même genre de questions, et je reviens vers 16h30-17h00 répondre aux questions suivantes. Bon après midi à toutes.
    Martin

  112. #112 Hélène le 18 novembre 2008 à 14 h 03 min

    Merci merci merci merci merci merci merci merci, Martin !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  113. #113 Miaou le 18 novembre 2008 à 14 h 15 min

    Cher Monsieur,

    Tout d’abord merci de nous faire l’honneur de votre visite ici. Hélène, tu m’impressionnes de plus en plus!

    Voici ma question, j’ai essayé d’en trouver la réponse sur votre site, mais je n’y suis pas arrivée.

    Voilà, à cause de problèmes aux oreilles (j’ai l’ouïe fragile), la pilule normale m’est interdite (par mon médecin ORL).Je ne reviendrai pas sur cette question, même si certains gynécologues me disent qu’ils n’ont jamais entendu parler de ça, car je fais 100% confiance à mon ORL, il m’a sauvé de certaines choses. Mon ORL m’a donc demandé de mettre un stérilet. Ma gynéco ne veut pas, car j’ai des problèmes de cystite/mycose trop fréquents (qu’on essaie de soigner depuis quelques années… en vain), et elle ne veut pas que je fasse une infection. Donc, j’ai eu une période sans contraception. Puis mon ORL m’a un jour appelé en me disant qu’il m’autorisait Cérazette. C’est donc maintenant ce que je prends. Mais cela soulève deux problèmes:
    - certains gynécos m’ont dit que cette pilule n’était pas aussi efficace que les autres, et que je pouvais risque de tomber enceinte. Ce qui ne me réjouit pas. Je ne vis donc pas tranquille à 100% avec ça. De plus, j’avais l’habitude de prendre la pilule (quand je ne savais pas qu’elle m’était interdite), à des heures irrégulières. Parfois à 22h, parfois à 3h du matin. On m’a dit qu’avec Cérazette je courrais de grands risques en faisant ça. Est-ce vrai? Car je vous avoue que j’ai toujours bien du mal à la prendre toujours à la même heure… même avec un rappel (mais je recommence ce mois-ci à m’en mettre un)
    - mes règles sont devenues n’importe quoi depuis que je prends Cérazette (qui se prend en continue). Parfois je ne les ai pas pendant 2 mois. Là je suis contente. Mais parfois je les ai pendant 3 semaines d’affilée. Avec bien sûr des saignements très très très légers la plupart du temps, mais quand même, ça n’est pas une situation confortable… Est-ce dû au fait que je ne la prends pas assez à heure régulière? Est-ce dû à Cérazette? Y a-t-il quelque chose que je puisse faire?

    J’ai entendu parler de l’implant Cérazette, mais comme je suis une casse-cou, que je fais de l’escalade, du théâtre, et que je me cogne souvent aux murs (je vous jure que c’est vrai), j’ai peur de l’abîmer (sans compter la peur de le faire poser).

    Voilà, j’espère ne pas vous ennuyer avec ces questions, j’ai conscience qu’il y a pire, et que certains de mes problèmes sont peut-être liés à moi-même (le fait que je ne sache pas prendre ma pilule à l’heure, mais comme j’ai une vie nocturne chargée en théâtre et autres…).

    Merci de votre attention, et de votre éventuelle réponse!

  114. #114 Mlle Crapaud le 18 novembre 2008 à 14 h 18 min

    M. Winckler :
    Merci de votre réponse, tout d’abord (je vous écrivais pour Diane + Androcur) : le traitement m’a été prescrit par une gynécologue. Elle me l’a expliqué, j’ai à peu près compris sur le coup, mais j’ai du mal à le retransmettre. Les symptomes étaient une forte pilosité, c’est tout.

  115. #115 Miaou le 18 novembre 2008 à 14 h 23 min

    PS: j’ai oublié de vous préciser que j’ovule, je le sais car j’ai des douleurs à ce moment là, et une gynéco m’avait fait une échographie lorsque j’avais ce genre de douleurs, elle avait dit que j’étais en pleine ovulation

    Merci encore pour toute l’attention que vous nous portez (à nous les femmes :-)

  116. #116 Miaou le 18 novembre 2008 à 14 h 26 min

    J’ai aussi oublié de vous dire que j’ai 26 ans (je suis désolée!!)

  117. #117 Emma le 18 novembre 2008 à 14 h 30 min

    Bonjour, je tenais simplement à remercier chaleureusement Hélène pour sa très heureuse initiative et le Dr Winclker pour sa gentillesse et sa disponibilité. J’ai dévoré le génial
    « Contraceptions : mode d’emploi » il y a quelques années, je l’offre à toutes mes copines depuis ! Continuez, vous faites oeuvre de salubrité publique !

  118. #118 Mah-Yu le 18 novembre 2008 à 14 h 36 min

    Merci beaucoup pour cette réponse très claire. J’ai encore un peu de temps pour réfléchir à l’option DIU de jouvencelle ou de multipare, l’argument de la durabilité étant secondaire pour moi, vu que je vais certainement refaire un ou deux bébés dans 5 ou 6 ans, quand j’aurai oublié à quel point c’est éreintant.

    C’est un plaisir de lire vos réponses, même quand on n’était pas concernée par la question!

    merci vraiment.

  119. #119 Nicole le 18 novembre 2008 à 14 h 43 min

    Cher Martin,

    Vous lire me donne presque envie de retourner me faire poser un NovaT (DIU cuivre) que j’avais après la naissance de mon 2è enfant…. et que j’ai fait enlever au bout de 2 ans car on voulait peut-être faire un 3è bébé. Cela date d’il y a 2 ans, et depuis, aucune contraception pour moi. D’un autre côté, BB3 n’est plus tellement envisagé, donc… je pense retourner m’en faire poser un DIU cuivre. Le NovaT est-il ok? Sachant que la première fois, aucune douleur à la pose (genre une piqûre de moustique au moment de la pose, puis plus rien de rien jusqu’au retrait!), et règles toute à fait normales et régulières durant le port du NovaT.

    Merci beaucoup de me donner votre avis….

  120. #120 Yanjiao le 18 novembre 2008 à 15 h 04 min

    Bonjour à toutes et merci encore Martin :-)

    j’ai vu passer plusieurs messages qui parlent de problèmes de cystite ou de mycoses à répétition.

    Je voulais juste faire partager mon expérience (mais je ne force personne à faire quoi que ce soit hein :-))

    Ma soeur a eu le même souci pendant plusieurs années, avec multiples consultations de divers spécialistes, sans amélioration.

    Elle a fini par consulter un médecin de MTC (médecine traditionnelle chinoise) qui lui a juste fait changer ses habitudes alimentaires du petit déjeuner : interdiction de consommer des aliments acides (lait, fruits cru et jus de fruits, yaourts) au petit déjeuner particulièrement (et réduire la conso de lait le reste de la journée, mais pas d’interdit formel).

    Tous ses problèmes ont disparu définitivement.

    Moi je dis, ça vaut le coup d’essayer :-))

  121. #121 Cécile de Brest le 18 novembre 2008 à 15 h 09 min

    C’est « marrant » ce que tu dis Yanjiao parce que j’ai vu des études où il était prouvé que le lait n’est pas si bon que ça…
    J’ai une soeur qui a une polyarthrite et les produits laitiers peuvent augmenter les maux.
    Je ne dis pas que c’est systématique mais c’est possible et en tout cas, ça arrive…

  122. #122 Yanjiao le 18 novembre 2008 à 15 h 11 min

    Ah mais je suis à 200% d’accord avec toi Cécile de Brest!
    (souvent trop de lait de vache peut provoquer des problèmes osseux ou articulatoire, notamment chez les sportifs : tendinites etc… ma soeur a d’ailleurs fini par le bannir définitivement de son alimentation…)

    fin du HS, désolée :-))

  123. #123 Hélène le 18 novembre 2008 à 15 h 15 min

    Ah non mais c’est intéressant : j’ai déjà de l’arthrose dans les doigts (oui ça a commencé à 35 ans, merci bien), or je mange pas mal de fromage, s’il faut que j’arrête je me jette par la fenêtre ;-)

  124. #124 Yanjiao le 18 novembre 2008 à 15 h 19 min

    c’est surtout le lait de vache qui tue, le brebis, le chèvre, ça roule :-)

  125. #125 Hélène le 18 novembre 2008 à 15 h 24 min

    Je mange que du fromage de vache :-(((

  126. #126 Yanjiao le 18 novembre 2008 à 15 h 26 min

    Ben écoute, la majorité de la population en France mange du lait à tous les repas, je vois pas pourquoi tu t’arrêterais? sauf si ça te fait trop souffrir…

  127. #127 La Sosso do Domingo le 18 novembre 2008 à 15 h 30 min

    Euh juste un petit mot pour les cystites à répétition, moi je bois plus (au moins un litre et demi, de l’eau oeuf corse, dont 50 cl de tisane avant de dormir) plus des cures régulières de gélules de cranberry. Depuis deux ans j’ai plus rien.

    Merci beaucoup pour votre réponse Docteur !

  128. #128 Miaou le 18 novembre 2008 à 15 h 33 min

    Ben moi j’ai beau ne plus boire de lait (pas pour les mêmes raisons), boire beaucoup d’eau, de thé et de tisane, j’ai toujours des problèmes de cystite…

  129. #129 Hélène le 18 novembre 2008 à 15 h 34 min

    Merci Yanjiao ;-) (fin de mon HS, pardon !)

  130. #130 Hotnspicy le 18 novembre 2008 à 15 h 34 min

    Je plussoie Sosso do Domingo : dès que ça commence à tièdir quand je fais pipi, je bois du jus de Cranberry… Et ça passe…

    Remède de grand-mère ou pas, c’est efficace sur moi ;)

  131. #131 Miaou le 18 novembre 2008 à 15 h 35 min

    Mais ça me dit bien d’aller faire un tour du côté de la médecine chinoise Yanjiao. Merci du conseil.

    Car pour l’instant ma gynéco m’a donné un nouveau traitement. Cette fois on ne traite plus la cystite directement, ni la mycose, on s’attaque à renouveler ma flore vaginale. Je trouve ça extra comme expression :-)

    Pardon Hélène, j’arrête.

  132. #132 Coraline le 18 novembre 2008 à 15 h 37 min

    Bonjour,
    Tout d’abord Merci à Hélène pour cette tribune et à Martin Winckler d’accepter de nous répondre !
    J’ai parcouru votre site et en diagonale cette discussion, je n’y ai pas trouvé la réponse à ma question, mais désolée si elle a déjà été posée quelque part…

    Ma gyneco refuse de me poser un DIU car je ne suis pas dans un couple stable. Elle me dit que le sterilet favoriserait les risques de dommages à l’utérus causés par des MST (sachant que je n’ai pas de rapport sans préservatif avec le premier venu non plus einh). Je voudrais savoir si ce refus est réellement justifié ?

    Merci ;-)

  133. #133 Yanjiao le 18 novembre 2008 à 15 h 37 min

    (heu ben de rien, en même temps je suis pas médecin, je donne juste mon avis, je vois pas bien pourquoi je t’interdirais de manger du clacos hein!)

  134. #134 schtroumpfettre le 18 novembre 2008 à 15 h 46 min

    Hélène rassure toi : dix ans de moins et deja de l’arthrose et des calcifications sur les tendons :-(

    Merci de votre réponse Docteur !

  135. #135 Marionnette la 2ième le 18 novembre 2008 à 16 h 00 min

    Bonjour Monsieur Winckler,

    tout d’abord un grand merci pour votre disponibilité et pour les réponses que vous apportez qui sont bien posées et rassurantes.
    Voici la mienne : j’ai pris, pendant 11 ans (de 17 ans à 28 ans) la pilule Diane 35 (puis ses génériques). Il y a 2 ans, j’ai fait une embolie pulmonaire bilatérale (je m’en suis bien sortie !) et la seule cause trouvée a été la diane 35, qui a donc été stoppée de suite. Je ne fume pas, et je n’imaginais pas que je courrai de tels risques avec cette pilule, jusqu’à ce que je lise votre site. Depuis, ma seule contraception est le préservatif (j’ai 30 ans).
    Ma gynécologue me proposait le DIU au cuivre (ce qui ne me tente pas tellement, c’est psychologique je sais) et finalement m’a proposé comme alternative de prendre la pilule microval. Sachant que les oestro-progestatifs me sont dorénavant interdits, elle m’a assuré que je pouvais prendre sans risque cette pilule qui ne contient que de la progestérone. Mais … j’en viens à ma question : je l’ai acheté et me suis empressée de lire la notice et il y a clairement marqué que « des cas isolés d’accidents thromboemboliques ont été rapportés ». Je voudrais avoir une contraception autre que le préservatif mais j’avoue que je suis assez perdue, je ne sais plus trop qui croire, et si je peux réellement prendre cette pilule sachant mes antécédents. Qu’en pensez-vous ?
    Merci d’avance !

  136. #136 Valérie B le 18 novembre 2008 à 16 h 09 min

    Bonjour Mr Winckler,

    Ma question concerne l’implant. Je prends la pilule depuis 16 ans maintenant et je commence à en avoir assez d’y penser à la prendre (certains jours, je sursaute en me demandant « zut, est-ce que je l’ai prise hier soir ? », car c’est devenu automatique et je ne me souviens plus l’avoir prise, vous voyez le genre). Mon gynéco a voulu me poser un stérilet Mirena, suite à ma demande et à sa proposition, mais n’a pas réussi car j’ai un utérus rétroversé (chose que j’ai apprise seulement lors de cette tentative de pose, après 2 grossesses, je précise) et en angle droit (ou presque. Il s’en est aperçu en me faisant une écho). Donc, pas de stérilet possible pour moi.
    Depuis plusieurs années, je pense à l’implant mais j’ai peur :
    - que ça fasse mal lors de la pose
    - qu’il bouge dans mon bras et me fasse mal
    - qu’il bouge et se balade dans mon corps (où ?)
    - que ça ne soit pas efficace

    Pourriez-vous me dire si mes craintes sont justifiées ? ou si je peux y aller les yeux fermés ?
    Y a-t-il des contre indications médicales à cet implant ? du genre comme pour une pilule : prise de poids, baisse de la libido, boutons, etc … ou d’autres conindications ?

    Merci beaucoup pour votre réponse

  137. #137 skch le 18 novembre 2008 à 16 h 11 min

    Cher Martin,

    D’abord merci pour les lectures. Je relis la Vacation, les trois Médecins et la Maladie de Sachs à intervalles réguliers, et ils me procurent à chaque fois le même sentiment, assez difficile à définir (plaisir? humanité?)
    Ensuite merci à titre personnel: il y a quelques années, après une grosse déception avec une gynéco, vous aviez répondu immédiatement à mon mail lancé comme un appel au secours et je vous en suis encore reconnaissante aujourd’hui.

    Maintenant, ma question, très rapide.
    J’ai longtemps été sous Diane 35 puis, après avoir longtemps cherché une autre solution (et avoir essuyé un refus de DIU par ma gynéco, DIU que je demandais suite à la lecture de vos livres), je suis aujourd’hui très heureuse, épanouie et régulière avec Nuvaring. J’étais une oublieuse de pilule patentée, et j’ai donc un poids en moins, et je connais bien mon corps, donc je n’ai pas trop peur des fausses manips. Il n’a encore jamais gêné ma vie sexuelle et/ou mes partenaires. Vous n’en parlez pas énormément sur votre site, de nuvaring, mais bon, moi, je suis conquise.
    Ma question, donc. J’ai commencé un traitement à la Roaccutane il y a quelques mois, et ma dermato m’a dit que je devais arrêter le Nuvaring, et prendre « une vraie contraception », la pilule au moins ». Personnellement, je suis d’avis que ma dermato s’occupe de ma peau et ma gynéco de ma contraception, mais que l’une ne doit pas aller sur les plates bandes de l’autre, et je suis restée au Nuvaring. Est-ce une erreur? En quoi l’anneau vaginal ne serait-il pas « une vraie contraception »?

    Merci de votre réponse, si vous avez le temps d’y jeter un oeil. Mais surtout merci pour le fantastique travail de simplification, d’explication, de transmission de connaissances qui permet aux femmes de se connaître aussi bien qu’elles le doivent.

  138. #138 skch le 18 novembre 2008 à 16 h 12 min

    Mmm…. j’ai été un peu beaucoup longue, en fait…

    PS – Merci Hélène pour ce super invité!

  139. #139 Maiko le 18 novembre 2008 à 16 h 29 min

    Bonjour Mr Winkler,

    Je vous remercie vivement de ce que vous faites entre autres pour la gynécologie et la contraception.
    Il faut bien reconnaitre qu’encore aujourd’hui trop peu de professionnels de santé appliquent les « recommandations professionnelles en matière de contraception » de l’HAS, et que c’est vraiment regrettable.
    La palme revient aussi souvent aux pharmaciens qui sont souvent les 1ers et seuls interlocuteurs de jeunes filles ou femmes en détresse qui viennent demander des informations : aucun enseignement de la règle des 7 jours, refus de délivrance de la pilule du lendemain parfois (sous des prétextes fallacieux !) et conseils absolument délirants (du style « aucun risque en cas d’oubli en tout début de plaquette, donc pas besoin de pilule du lendemain mademoiselle »), ou pire, encore récemment une étudiante en 6ème année de pharmacie qui maintient avoir appris en 2008 que la nulliparité est une CI formelle au DIU, et que conformément au Dallosz (sic…) si une femme nullipare vient lui en faire la demande, elle refusera catégoriquement de lui délivrer le-dit DIU…
    Bref, de quoi pleurer…

    Cependant je suis aussi interloquée par certaines de vos réponses…

    -Dans vos réponses je ne vois aucune mention du SOPK et des risques inhérents d’infertilité, et ainsi la nécessité de sa prise en charge, malgré les nombreux témoignages concernant une symptomatologie devant à mon sens nous alerter…
    Peut-être est-ce dû à un biais de pratique, contrairement à un gynécologue exerçant en secteur de stérilité et recevant des dizaines de femmes par jour avec un SOPK et souffrant d’infertilité car n’ayant pas été prises en charge…? Chacun ayant alors une balance bénéfice/risque différente…
    Car au-delà de l’action sur la pilosité, l’acné, et les autres signes d’hyperandrogénie, c’est bien de la préservation de la fertilité qu’il s’agit…

    De même en ce qui concerne les algies pelviennes, que vous attribuez préférentiellement à l’utérus, estimant que, je cite, « les ovaires sont rarement douloureux (sauf quand il y aune rupture de kyste) », vous ne faites là aucune mention des dystrophies ovariennes, responsables de réelles douleurs ovariennes…
    dystrophie qui pourrait justement être en corrélation avec les problèmes d’acné de Falado…!
    Auquel cas le nuvaring n’est pas adapté…

    En ce qui concerne les dyspareumies profondes, elle peuvent être en lien avec un trouble de la statique pelvienne, ou bien avec une endométriose…ou parfois justement les 2, c’est à dire une retroversion anatomiquement fixée par des adhérences secondaires à des infections ou une endométriose…
    (ou d’autres choses type Douglas douloureux, Master-Allen, salpingite, algie d’origine vasculaire…etc.etc.)

    -Concernant les mastoses et autres mastodynies, estrogéno-dépendantes, vous conseillez une pilule très faiblement dosée telle que Minesse ou Mélodia.
    Vous ne semblez pas tenir compte de la persistance d’un taux résiduel d’estradiol dûe à un blocage ovarien insuffisant avec l’emploi de ce type de pilule, ce qui aura pour effet au contraire d’aggraver les mastoses !!
    Et que donc au contraire il est alors recommandé de prescrire une pilule suffisamment dosée en estrogènes pour mettre les ovaires au repos, et empêcher cette hyperestrogénie endogène (et non exogène).
    Mais aussi d’augmenter le taux de progestérone, ce qui permettra de compenser l’hyperestrogénie relative responsable de ces mastoses…
    donc de préférer une pilule à climat progestatif…ou de compléter avec de la progestérone en gel…
    Or Oriane, excepté trinordiol, n’a pris que des pilules à climat estrogénique…
    (comment expliquez vous d’ailleurs la différence de classement des climats des pilules OP selon les ouvrages ? Triella est, par exemple, avec un rapport activité progest.
    estrogénique=17,17 considérée tantôt comme une pilule OP à climat mixte estrogénique (selon ce rapport), tantôt comme vous-même comme pilule OP à climat progestatif…)
    Sinon oui c’est surtout au ressenti des femmes en la matière qu’il faut se fier…!

    -En ce qui concerne les contractions utérines orgasmiques et post-orgasmiques, vous les attribuez aux prostaglandines contenues dans le sperme masculin.
    Si les prostaglandines ont peut-être aussi une responsabilité, c’est avant tout la décharge d’ocytocine conséquente à l’orgasme qui est responsable de ces contractions utérines ! La même ocytocine responsable de la contraction des cellules myoépithéliales entourant les glandes mammaires et donc responsable de l’éjection du lait lors de l’allaitement, mais aussi des contractions utérines lors de cet allaitement (aussi appelées « tranchées »)…
    D’ailleurs, comment expliqueriez vous autrement alors la survenue de ces contractions utérines orgasmiques et post-orgasmiques dans le cas de l’emploi de préservatifs ?!! (souvent le cas lorsque la pilule n’est pas utilisée !)

    -Concernant l’alcool et la grossesse, vous dites, je cite : « MAIS, l’embryon (avant 3 mois) se défend plutôt mieux et est moins sensible à ça »
    Or, c’est bien au cours de ces 3 mois que ce fera la neurulation et le début du développement du système nerveux, et que donc c’est justement le moment le plus sensible ! Au contraire !
    De plus on sait bien que ce n’est pas dose dépendant !
    En effet, l’alcool traverse le placenta quel que soit le terme de la grossesse, et se retrouve à une concentration élevée dans la circulation foetale et longtemps car il existe
    une faible activité enzymatique de dégradation de l’alcool (alcool déshydrogénase qui n’apparaît justement chez le fœtus qu’au deuxième mois de la grossesse (!!!) et reste très faible), et ainsi une toxicité directe…
    On observe ainsi outre les conséquences sur la synthèse protéique à différents niveaux, une mauvaise différenciation nerveuse dès le 16ème jour post-conceptionnel, une désorganisation de la migration des neuroblastes, et différentes atteintes et altérations du système nerveux central : diminution de la prolifération neuronale, anomalies de la giration neuronale (arrêt précoce, hétérotopies et altérations gliales), altérations de la synaptogénèse et mort neuronale, retard de la myélinisation et des arborescences dendritiques, sans parler du SAF (RCIU, dysmorphie cranio-faciale, malformations), des avortements spontanés augmentés+++, des HRP, d’un syndrome de sevrage précoce, de la mortalité périnatale, de microcéphalie, de déficience intellectuelle, des atteintes psycho-motrices, des troubles du comportement…
    Evidemment rien ne sert de culpabiliser à outrance les mamans, évidemment le SAF n’est décrit que pour les intoxications sévères ou anciennes, mais toutefois…il y a tout le reste !
    L’alcool reste un des toxiques cérébraux les plus puissants et ce tout au long de la grossesse !
    C’est l’option «zéro » qui doit être recommandée au moins pendant la grossesse et l’allaitement. C’est d’ailleurs en ce sens qu’à été faite la campagne de l’INPES…

    Merci de m’éclairer sur ces points !!!
    Avec tout mon respect.
    Cordialement.

  140. #140 shishi le 18 novembre 2008 à 16 h 30 min

    @Valerie B : je sais bien que ce n est pas a moi qu on pose les questions et tout et tout mais si ca peut te rassurer j ai un implant depuis maintenant plus de 3 ans et il s est jamais baladé nulle part dans moi, et je ne le sens absolument pas ( a moins de le tripoter ( pour faire hurler tout le monde hin hin )) donc pas de douleur. Quant a la pose c est tres rapide et pas franchement douloureux ( apres ca dépend de plein de choses notamment des gens evidemment mais dans mon souvenir c est l anesthesie locale au début la plus dérangeante apres t as un bleu pendant quelques jours mais pas de quoi fouetter un chat ( ou un poney ou que sais je ? ) )

    Je sais pas si ca te sera d une quelconque aide mais comme ca tu auras un témoignage :)

  141. #141 Maiko le 18 novembre 2008 à 16 h 30 min

    Winckler, pardon !!
    Enfin Martin ! :-)

  142. #142 Un autre pseudo le 18 novembre 2008 à 16 h 36 min

    Bonjour Hélène, bonjour à toutes, et bien sûr, bonjour Martin.

    Tout d’abord, merci Hélène de recevoir chez toi un tel invité de marque. Merci aussi Martin – Monsieur Winckler – : j’ai adoré la lecture de La Maladie du Docteur Sachs, de la Vacation et des Trois Médecins. J’attends avec impatience votre prochain opus et je trouve votre site web passionant.

    Bon j’arrête là, avec les remerciements, on se croirait à la cérémonie des Oscars. :o)

    Ma question : j’ai des métrorragies prémenstruelles depuis plusieurs années, que rien ne semble vouloir faire disparaitre (ni pilule, ni Lutéran). Je ne prends pas la pilule, parce qu’après plusieurs essais, aucune ne m’a réellement satisfaite. A chaque fois, je grossissais pas mal, pour la simple raison que j’avais tout le temps faim : honnêtement ce n’était pas très confortable de devoir lutter en permanence contre un appétit féroce.

    D’après ce que j’ai lu sur votre site web, le Mirena me conviendrait bien (si je trouve une gynéco qui veut bien me le poser, hin hin… parce qu’aucune gynéco ne me l’a jamis proposé!).
    Question 1 : j’ai bon, Docteur? ;-)
    Question 2 : comme d’après ce que j’ai compris, il y a aussi des hormones dans le Mirena, est-ce que je risque d’avoir les mêmes ennuis avec mon appétit? Et si oui, est-ce qu’il se retire facilement? (ça fait mal?)
    Merci beaucoup!

    Un autre pseudo (désolée pour cet horrible pseudo : bien que lectrice assidue du blog de fille, j’ai juste posté genre une fois, et je ne veux pas réutiliser mon véritable pseudo pour ce sujet)

    PS : question subsidiaire : y a un truc particulier dans la formation des médecins gynécologues qui les rend aussi condescendant(e)s à l’égard de leurs patientes? Comme un module :  » prise de décision à la place de la patiente-qui-de-toutes-façons-ne-comprend-rien-à-ce-dont-on-cause »? C’est vraiment mon impression après en avoir consulté quelques unes…

    Pfiou, c’était long…

  143. #143 Fantomette le 18 novembre 2008 à 16 h 41 min

    Cher Martin,
    C’est grâce à vous que j’ai mon DIU au cuivre « short » puisque 23 ans et nullipare, mais à quel prix…
    Des années de pilule (et d’oublis qui vont avec), alors que ça me convient pas, une gynéco qui refuse obstinément de me poser un DIU et tente de me refourguer pilule de 3è génération/patch/anneau alors que je n’en veux pas, m’envoie à l’hôpital quand je veux me faire poser un implant « je fais pas ça, moi », idem pour le retrait à cause de règles ultra longues (jusqu’à 4 semaines), mon généraliste qui est surpris de son refus de me poser un DIU et me donne les coordonnées d’autres gynécos à qui je pose la question par téléphone, 7 appelés, 7 refusent… Pour finir par demander à une collègue, qui sait que son gynéco le fait, secteur 2 en banlieue chic de Paris, la douloureuse n’a jamais aussi bien porté son nom…
    Sans vous et votre site, j’aurais laissé tomber alors que depuis trois mois j’en suis ravie, il est ce que j’ai trouvé de mieux jusque là, alors que je suis migraineuse (comme la quasi totalité des femmes de ma famille) et que toutes les contraceptions tentées (Adepal, Trinordiol, Implanon, Diane 35, il me semble que c’est tout…) ne changeaient rien à mes migraines.
    Donc merci, mille fois merci, c’est incroyable qu’il faille qu’un médecin ouvre un site pour dire aux femmes « Mais oui, vous avez le droit de choisir votre contraception en étant totalement informée de tout ce qui existe et de tous leurs avantages/inconvénients » et vu son succès, c’est qu’il y avait réellement besoin d’un site comme le votre…
    J’appréhende juste le jour où je devrai le faire retirer, ou même re-consulter, je ne connais pas de « bon » gynéco, celui qui me l’a posé ne me plaît pas, mais c’était le seul qui a accepté…

  144. #144 Anna le 18 novembre 2008 à 16 h 46 min

    Je sais que les questions ne devaient porter que sur la contraception, pardon si je déborde mais je lis dans votre réponse à Impala que les microkystes aux ovaires sont des folicules normaux… Or j’ai un sérieux problème de fertilité et ma gynéco m’a dit qu’il était causé par ces microkystes (qui ne seraient donc pas normaux, j’imagine). S’est-elle trompée, ou ai-je mal compris votre réponse ?

  145. #145 lola le 18 novembre 2008 à 16 h 47 min

    Bonjour Mr Winkler,
    malgré mon age canonique (44 ans), je souffre encore d’acné (surtout vers le bas du visage: joues, menton,cou) et je n’en peux plus. J’ai un stérilet que je compte faire enlever pour une pilule( si possible avec une action contre l’acné) mais j’ai fait un tour sur votre site et je m’inquiète car j’ai des problèmes de circulation et je suis migraineuse, existe t-il quand même une pilule appropriée à mon cas? Merci beaucoup pour votre aide

  146. #146 tlv qui devrait garder l’anonymat pour une fois … le 18 novembre 2008 à 16 h 49 min

    re les girls
    et dieu !

    dis helene, je vais me permettre un leger hors dujet, je vais faire un copié collé d’un mail que j’ai envoyé a Martin ( je vais arreter provisoirement de vous appeler Dieu, juste qd je m’adresse a vous en tout cas) sur le theme des gynecologues salopards, alors t’en fait pas, on n’est pas trop loin du sujet qd mm !

    baisers les filles, y a des jours ou je vous aime follement, ce doit etre mon ventre qui reagit a l’impudeur de ma tete, certaines se souviennent a quoi je fait allusion.
    allez baisers, putain faut que j’arrete je vais chialer devant mon eee, les asus n’aime pas les larmes !

    mail a martin winckler
    objets: gynecologues salopards

    Tres cher martin

    Je me permets juste ce mail en temoignage, Il a 6 ans environs je prenais melodia que j’avais pas mal de prendre de maniere reguliere, j’avais 22ans, sortais beaucoup et depuis longtemps j’etais incapable de prendre la pillule quotidiennement, de plus apres une grossesse non desirée sous pillule et interrompue a 17ans je savais mon corps propice a la fecondation, et ma répugnance a l’idee de revivre la chose 5 ans plus tard ( je deteste reproduire deux fois les memes erreurs, ce qui certes, ne m’en empeche pas !)
    Bref je me connaissais deja pas mal et voulais arreter la pillule tout en etant protégée.

    J’ai donc vu un gyneco que je ne connaissais pas, j’arrivais ds ma ville a l’epoque et n’etais de tte facon pas suivie de maniere « investie » j’ai donc demande a ce vieux monsieur un implant, on commencait a en parler pas mal

    J’ai alors eu droit a un sermon en bonne et due forme, m’expliquant que l’implant etait valable pour reguler les naissances des pays d’Afrique ou encore ds les CAT ( Centre d’Aide par le Travail) pour eviter que de jeunes attardés qui se grimpent du matin au soir ne soient contraints a l’ivg ( je cite, et 6ans apres le discours m’est toujours autant, plus encore peut etre, douloureux)
    Apres tout me dit il, si je n’etais meme pas capable de prendre un comprimé par jour je devais peut etre cesser de jouer a l’adulte et me responsabiliser avant d’avoir une vie de femme !

    Je vous jure que ce sale type m’a tenu ce propos, je vous passe le paragraphe sur son incomprehension des patientes se retirant jusqu’aux poils des aisselles, ce type m’a fait froid ds le dos, en plus je suis esthjeticienne !

    Alors je suis restée sous melodia, que j’ai rapidement cessé de prendre tant je l’oubliais, de tte facon, mon ami et moi etions trop en conflit pour prendre le risque d’une grossesse, or un jour on s’est reconcilié, avec bonheur et enthousiasme, et ce jour là je n’avais pas l’implant reclamé 6 mois plus tot.
    Alors nous sommes allés acheté du norlevo le lendemain, 3 semaines plus tard mon generaliste face a mes seins douloureux et mes nausées m’a qd mm poussé a faire une prise de sang…

    Les filles le savent je suis maman d’une adorable merveille de 5ans, elle me comble chaque jour depuis que nous avons su qu’elle s’etait accrochée fermement a mon ventre, malgrès cette fameuse pillule du lendemain.

    Mais ce salopard aurait pu gacher notre amour et sans doute nos vies, car meme si cette ivg a 17 je l’assume pleinement, je sais que je n’aurais pas eu la force d’y retourner alors que j’avais une vraie vie autonome, que je travaillais et etait partie de chez mes parents depuis une bonne poignée d’année.
    Pour moi c’etait un geste d’ado, d’inconscience, j’ai compris depuis que les choses etaient plus nuancées, mais que voulez vous, si on savait les choses des le debut elles perdraient leur saveur …

    voila, je ne sais plus comment clore ce mail car il m’a secoué, je vous salue juste et me dis que je vais pt etre le copier coller chez helene.

    Merci.
    Vraiment

    tlv

  147. #147 Anna le 18 novembre 2008 à 16 h 50 min

    Zut, saisie par ce que vous avez écrit j’ai oublié le reste, à savoir que j’adore vos bouquins, je les ai tous lus depuis que « La Maladie de Sachs » a été élu prix du livre Inter avec Daniel Pennac comme président du jury, (un bouquin que Pennac avait aimé ne pouvait pas être mauvais, dans mon esprit : le sujet ne m’attirant pas plus que ça, je ne sais pas si je l’aurais lu sans ça…). Merci pour tout !

  148. #148 Esme le 18 novembre 2008 à 16 h 59 min

    Monsieur Martin Winckler juste merci!
    ce que je ne comprends pas c’est pourquoi on fait meme de la pub concernant  » une conraception choisie est mieux acceptée et vecue  » et d’un autre coté on ne parle jamais d’autre type de concraception que la sacro sainte pilule?

    Je prends actuellement Triafemi dont on entend pas parlé… après des années sous diane35, sous ses generiques, jasmine qui ne me reussissait pas, jasminelle c’etait bien mais pas top.
    le probleeme c’est que j’ai des spottings recurrents et ce depuis 7 ans maintenant, depuis seulement 2 ans on a vraiment pris en compte mon probleme, avant on me disait  » ca va passer » « c’est normal » « mettez des culottes en coton, ca va passer » O_o ou est le rapport???? on m’a meme traité avec des ovules croyant que c’etait une mycose, et après analyse parce que je souffrais le martyr on m’a dit « ah ben non en fait c’etait pas une mycose »

    On essai de trouver une solution avec ma gyneco actuelle qui est à l’ecoute et me pose beaucoup de questions , c’est pour ca qu’en moins d’un an j’ai essayé 3 pilules parce que certes c’est peut etre pas grave mais avoir des regles tous les 15 jours c’est pas top non plus!!! :-)
    J’ai de l’acné modéré avec traitement differine et cutacnyl en parallèle, pensez vous que le Mirena pourrais etre une solution ou triafemi est pas mal?

    Merci beaucoup de prendre le temps de repondre a ces questions. Et c’est en voyant l’ampleur de la tache que je me dis que la connaissance de la contraception ben en France c’est pas gagné!!! ;-))) alors merci d’y oeuvrer!!!

  149. #149 Valérie B le 18 novembre 2008 à 17 h 06 min

    @ Shishi, merci pour ton témoignage, j’essaye d’en savoir un max avant de me lancer. Ce que tu dis est plutôt favorable
    Merci

  150. #150 tlv qui devrait garder l’anonymat pour une fois … le 18 novembre 2008 à 17 h 09 min

    dites les filles, je lis tout aujourd’hui mais c’est quoi un spotting?

    ben non je suis pas concon c’est juste que j’en ai sans doute jamais eu ….

  151. #151 Fantomette le 18 novembre 2008 à 17 h 15 min

    @Valérie B
    J’ai eu un implant deux ans et demi, deux ans et demi d’aménorrhée, une peau de bébé, parfait, et d’une coup, seins hyper douloureux, boutons sur le visage et règles de plusieurs semaines… Je l’ai fait retirer, j’ai pris la pilule un an, j’en ai fait reposer un, idem, règles en continu plusieurs semaines, boutons,…
    Retrait après 6 mois et DIU…
    Je crois que c’est tellement variable d’une femme à une autre et même variable sur la même femme, mais si c’était à refaire, je referais, ça vaut le coup d’essayer (je pense).
    @tlv qui devrait garder l’anonymat pour une fois … Les spottings c’est des petites pertes de sang légères hors règles…

  152. #152 martin winckler le 18 novembre 2008 à 17 h 23 min

    Bonjour
    Il est 17 22 et je reviens en ligne, je reprends les réponses aux questions.
    Martin

  153. #153 fran avec une minuscule le 18 novembre 2008 à 17 h 25 min

    Pfffuit c’est trop gentil tout ça…!!!

    Ma question,

    Suite a un AVC a 21 ans, il y a 4 ans, on m’a supprimé ma contraception.

    Depuis deux ans, je prends Milligynon, qui, je pense, ne me convient pas vraiment (acné, jambes lourdes etc. apparus depuis.). Est ce qu’il est possible que ce soit cette pilule qui me provoque ces troubles?

    Enfin, existe t il seulement une autre contraception qui pourrait m’être indiquée???

    Merci de vos réponses.

  154. #154 martin winckler le 18 novembre 2008 à 17 h 25 min

    @Anonyme aussi

    En fait, je pense que c’est lui qu’il faudrait examiner. C’est lui qui a les symptômes, et ils n’ont peut être rien à voir avec vous, mais peut-être a-t-il une irritation ou une mycose « réveillée » par les rapports sexuels. D’un point de vue général, c’est celui qui a les symptômes qui doit être examiné… Et des inflammations locales (mycoses, par exemple) peuvent être déclenchées par des rapports sexuels avec un(e) partenaire et pas avec un(e) autre. Donc conseillez lui d’aller voir un bon généraliste… Mais je ne crois pas que votre cyprine soit « acide » (ou que vous êtes une fleur vénéneuse… ;-)

  155. #155 shishi le 18 novembre 2008 à 17 h 26 min

    @ValérieB et Fantomette> effectivement c est variable d une femme a une autre ( et meme sur la meme la preuve pendant plus de deux ans aucune regle et puis apres c est le drame ca devient n importe quoi, et pourtant je suis toujours la meme hein :) )
    En tout cas oui mon avis est carrement favorable, c est vraiment pratique et je vais pas abandonner si vite ( ca va bien finir par redevenir normal quand meme ) tellement je trouve ca bien l implant.
    De toutes facons si jamais il ne te convient pas ( regles permanentes etc ) rien ne t empeche de l enlever.

    @tlv > mon médecin généraliste qui faisait mon suivi gynéco au début m a sorti la meme chose quand j ai demandé l implant parce que je ne supportais plus la pilule et risquait de plus la prendre :  » fallait pas commencer sa vie de femme aussi tot  » sympa. A coté de ca c est une femme tres bien hein cela dit, juste j ai été demander a quelqu un d autre ( qui lui trouvait ca tres bien l implant, voire meme mieux que la pilule )

  156. #156 fran avec une minuscule le 18 novembre 2008 à 17 h 26 min

    Oups…je précise que je n’ai pas eu d’enfant. C’est peut être important.

  157. #157 tlv qui devrait garder l’anonymat pour une fois … le 18 novembre 2008 à 17 h 28 min

    merci fantomette, en fait j’en ai deja eu !
    c’est ce qui m’a servi de regles les premiers mois de MirenanMonAmour avant la fin complete de la corvée sanguine …. ( je suis pleine de poesie ce soir, desolée )

    sinon pour ton implant c’est pas juste qu’il etait  » vide » et temps de le changer ?
    j’dis ca j’dis rien !

  158. #158 martin winckler le 18 novembre 2008 à 17 h 29 min

    @ souris dans le roquefort
    Si vous avez un(e) amie qui veut bien vous en acheter un en France et vous l’envoyer par la poste (il ne craint rien s’il est bien emballé), un DIU au cuivre ça coûte 27 euros… (le prix est plancher, ici) Même s’il n’est pas remboursé, c’est bien meilleur marché.
    Nom de molécule de l’Antadys : Flurbiprofène
    Nom de molécule du Ponstyl : acide méfénamique (mefenamic acid)
    C’est sous ces noms qu’il vous sera facile de trouver l’équivalent en Allemagne.

  159. #159 martin winckler le 18 novembre 2008 à 17 h 31 min

    @ Mushroom

    Oui, des streptos B, tout le monde en a, dans la bouche, sur la peau, dans les organes génitaux. Ca n’est un problème que si vous avez une infection = de la fièvre, des courbatures, etc. Autrement, on ne fait rien, on vous donne des ovules quelques jours et surtout, quand vous accouchez, on surveille le bébé. Le plus souvent, les bébés s’en tapent, du streptocoque.
    Donc, dormez tranquille, votre gynéco, manifestement, n »est pas terroriste ni terrorisée et c’est très bien.

  160. #160 martin winckler le 18 novembre 2008 à 17 h 34 min

    @ Aline

    Ils ont tort. Si vous aviez une infection à chlamydiae actuelle, on vous soignerait et trois semaines après on pourrait vous poser un DIU. Ils ont probablement peur que vous ne contractiez une autre infection par chlamydiae, et doivent s’imaginer que vous avez douze partenaires et menez une vie dissolue. Mais ils ont tort. Vous êtes en droit, si vous n’avez pas d’infection actuellement, de demander à ce qu’on vous pose un DIU. On pose même des DIU aux femmes séropositives pour le VIH !!! Alors…

  161. #161 martin winckler le 18 novembre 2008 à 17 h 40 min

    @ fairybubbles et à toutes
    Oui, cent mille fois d’accord. Je suis un fervent partisan des forums internet mais j’attire votre attention sur une chose toute simple, en matière de contraception en particulier (mais aussi de grossesse, comme le fait remarquer Fairybubbles.
    1° toute information inquiétante doit être VALIDEE (il ne suffit pas d’avoir eu un accident de voiture, soi, pour dire qu’il ne faut plus que personne ne conduise, n’est-ce pas ?)
    2° toute information peut être discutée et précisée
    3° toute information doit être « croisée » avec un 2e ou un 3e avis
    4° en matière de contraception ou de grossesse, rien n’est jamais absolu. Tout est affaire de nuances et de personnes.
    5° Le terrorisme, c’est pas de l’information. Une information qui vous angoisse sans vous donner d’alternative ou de solution de rechange n’a aucune valeur.

    Par exemple, Un DIU ou un implant peut être une bonne méthode pour certaines femmes et une mauvaise pour d’autres.
    C’est comme les hommes. Faut les essayer. Et si ça va pas, on change… Mais l’homme qui convient à votre copine peut ne pas vous convenir à vous ou inversement… Et parfois un même homme convient à plusieurs femmes et c’est le bazar. L’avantage de la contraception par rapport aux hommes c’est qu’on peut avoir chacune son DIU sans avoir besoin de se fâcher… ;-)

    (Oui, j’aime bien faire de l’auto-dérision masculine)

  162. #162 martin winckler le 18 novembre 2008 à 17 h 42 min

    @ nanou
    Oui, la prise de poids peut être liée à Jasminelle, bien sûr, et je ne vois pas pouruqoi elle vous a changé de pilule puisque vous alliez bien. Le tabac n’est un problème qu’à partir de 35 ans si vous fumez encore. D’ici là vous pouvez très bien reprendre votre pilule antérieure.
    A noter qu’il n’y a pas « des pilules qui font grossir » et « d’autres pas », il y a « des femmes qui prennent du poids avec certaines contraception » et « des femmes qui n’en prennent pas ». Souvenez vous que les pilules reproduisent l’état hormonal de la grossesse. Certaines femmes, avec certaines pilules (ou un implant ou un DIU Mirena) se mettent en « mode grossesse » et prennent du poids. D’autres, non. Parce que toutes ne sont pas faites (et ne métobolisent pas les hormones) de la même manière..

  163. #163 martin winckler le 18 novembre 2008 à 17 h 43 min

    @ nanou
    … la prise de poids et les autres symptômes, peuvent tous être liés à Jasminelle. !!!!

  164. #164 Valérie B le 18 novembre 2008 à 17 h 45 min

    merci les filles pour vos témoignages sur l’implant. J’avoue que je ne sais pas … s’il faut le mettre pour ensuite l’enlever parce que tout se dérègle, pfff. Déjà que rien que l’idée de le mettre, erk ! même si c’est peu douloureux

  165. #165 martin winckler le 18 novembre 2008 à 17 h 46 min

    @ Cécile de Brest
    Oui, il est vraiment souhaitable que vous changiez de pilule ou de contraception. A mon humble avis, il vaudrait mieux, en raison de vos antécédents familiaux et de vos migraines, éviter les pilules contenant des estrogènes. Mais les pilules progestatives risquent de réactiver votre acné. Donc, la contraception la plus logique est un DIU au cuivre. Il est probable que l’acné, si elle réapparaît, sera modérée. Vous pourrez la soigner plus tranquillement sans vous préoccuper de contraception.

  166. #166 martin winckler le 18 novembre 2008 à 17 h 47 min

    @ hotnspicy

    Merci… Et meilleurs voeux pour le bébé à venir…

  167. #167 martin winckler le 18 novembre 2008 à 17 h 50 min

    @ m.marie

    Bon, je suis pas une fille mais je peux vous dire que j’ai des patientes qui prennent leur pilule en continu depuis 10 ans, d’autres qui enchaînent seulement quand elles veulent pas avoir de règles à ce moment-là, depuis 10 ans. Et toutes vont très bien.
    Donc, vous pouvez faire ce que vous voulez. La chose à retenir c’est que moins vous l’arrêtez, plus votre pilule est efficace… à la fois comme contraceptif et pour soigner des symptômes liés au cycle. Parce que le propos de la pilule c’est de mettre le cycle au repos (en sommeil), comme pendant la grossesse, pour éviter les migraines, le SPM, la tension des seins, etc. Donc, le plus logique, c’est de la prendre en continu, tout le temps…

  168. #168 mariebeurre le 18 novembre 2008 à 17 h 56 min

    Merci Martin pour votre réponse, elle m’a rassurée.

  169. #169 martin winckler le 18 novembre 2008 à 18 h 02 min

    @ Pico
    Diane contient 35 microgrammes d’éthynilestradiol ; Jasmine 30 ; Jasminelle 20. Mais surtout, Diane et les deux autres ne contiennent pas le même progestatif. Donc, chez une même femme, elles peuvent être tolérées très différemment.

    Je n’ai pas « d’aversion » pour Diane. Je vais vous expliquer mon point de vue.
    - La contraception et l’acné sont deux choses différentes qui doivent être appréhendées séparément. Prévenir une grossesse et soigner un trouble gênant, c’est pas pareil.
    - Toutes (je dis bien TOUTES) les pilules à « climat estrogénique » (voir mon site) améliorent l’acné
    - Diane n’a pas d’autorisation sur le marché comme pilule mais comme « traitement de l’acné ». A sa sortie, les représentants du labo conseillaient même de dire aux utilisatrices d’utiliser des préservatifs EN PLUS. POurquoi ? Parce que l’efficacité contraceptive n’est pas connue
    - Diane provoque statistiquement plus de phlébites et d’embolies pulmonaires que les autres pilules.
    - Diane contient un anti-androgène… qui a tendance à faire baisser la libido

    Bref, quand une adolescente vient me voir pour prendre la pilule, je me plie au premier adage hippocratique : « D’abord ne pas nuire » et au code de déontologie qui dit que je dois procurer le meilleur traitement pour le moins d’effets secondaires et de risques possible.
    Donc, je prescris une pilule estrogénique si la jeune femme a de l’acné, une pilule classique (Adépal, Minidril, etc.) si elle n’en a pas, je lui fais l’ordonnance pour un an et je lui dis : « Si ça ne va pas dans deux mois revenez me voir on changera ».
    Il arrive environ une fois sur 100 que je prescrive Diane, en deuxième intention (après 6 mois d’essai, par exemple) parce que l’acné est importante.
    Ce que je reproche à Diane, ce n’est pas à Diane que je le reproche, c’est aux gynécos, dermato et généralistes qui prescrivent Diane à toutes les ados qui ont de l’acné (même un tout petit peu) parce qu’ils n’ont pas étudié la question, parce qu’ils se sont fait influencer par les labos, et parce qu’ils ne veulent pas se mettre à jour de leurs connaissances.
    Après, ce sont les médecins des IVG qui voient les échecs de Diane et les cardiologues qui voient les embolies pulmonaires. Je trouve que c’est cher payer.

    Mais je ne suis pas dogmatique. Les accidents thrombo emboliques sur pilule surviennent surtout les deux premières années. Si une femme vient me voir en me disant qu’elle prend Diane et qu’elle est très heureuse avec, je la lui represcris de toute manière. Il s’agit de sa vie et de son confort, pas de mes opinions.
    VOilà… J’espère que c’est plus clair.

  170. #170 Hélène le 18 novembre 2008 à 18 h 05 min

    Marionnette la 2ième, skch, Maiko, lola, soyez les bienvenues !

  171. #171 martin winckler le 18 novembre 2008 à 18 h 05 min

    @pico (post-scriptum)

    … et donc, je pense que vous pouvez très bien utiliser une autre pilule à « climat estrogénique » qui peut vous convenir aussi bien que Diane et mieux que Jasminelle. Pour le dosage, il faut commencer par un dosage intermédiaire en estrogène (30 µg) , et passer à une pilule à 35 si vous avez un spotting ou à 20 si vous avez les seins qui vous font mal, par exemple

  172. #172 martin winckler le 18 novembre 2008 à 18 h 09 min

    @ Anne-so
    Non, ça ne « cache » rien. D’autant que ça dure depuis des années et que c’est rythmé par le cycle, c’est donc un phénomène désagréable mais lié à votre physiologie.
    Ces symptômes qui accompagnent vos règles (les vomissements, la fièvre), sont tout simplement un équivalent migraineux déclenché par la chute brutale en estrogènes qui provoque les règles. Le traitement : la pilule en continu. Plutôt « estrogénique » (mais faiblement dosée, comme Minesse ou Melodia, et sans prendre les comprimés blancs) pour ne pas favoriser les mycoses. Essayez… Souvent ce genre de problème n’est compliqué que parce qu’on le complique, et beaucoup de médecins préfèrent compliquer plutôt que simplifier. Devinez ce que je préfère, moi…

  173. #173 porteverte le 18 novembre 2008 à 18 h 12 min

    Merci, Martin, pour vos réponses si claires et honnêtes ;-)

  174. #174 martin winckler le 18 novembre 2008 à 18 h 16 min

    @ Miaou

    Bon alors, reprenons
    - efficacité de Cérazette = excellente et non, vous n’avez pas besoin de la prendre à heure fixe. Vous avez jusqu’à 12 heures de battement, donc, vous voyez, un soir à 22 h, un soir à 3 h du mat, c’est pas grave
    - les troubles des règles, oui, c’est dû à Cérazette, ça risque de vous arriver avec un implant et non, vous ne pouvez rien faire et c’est pas dû à l’heure de prise, c’est un effet secondaire fréquent, vous n’y êtes pour rien (non, c’est pas TOUJOURS la faute des femmes…)
    - le DIU n’a JAMAIS été contre-indiqué par les cystites et les mycoses. Où votre gynéco est-elle allée pêcher ça ? – Je pense qu’elle utilise cette excuse parce qu’elle n’a pas envie de vous en poser un parce que vous n’avez pas d’enfant (si je devine bien) et que vous êtes une artiste et une casse-cou, et donc une casse-cou sexuelle aussi sûrement (qu’elle croit) alors elle a peur que vous chopiez un microbe avec vos deux-cent-douze partenaires occasionnels (qu’elle vous imagine avoir)… Oui, les gynécos femmes aussi ont des préjugés.
    Conclusion : essayez un DIU, un DIU, un DIU (NT 380 short si vous n’avez pas d’enfant) et vous pourrez indifféremment faire de la plongée sous-marine et du parachutisme avec, et non, ça ne fait pas sonner les portiques d’aéroport non plus…
    ;-)

  175. #175 martin winckler le 18 novembre 2008 à 18 h 18 min

    @ Mah-Yu
    Encore une fois, optez pour le DIU que vous voulez, vous serez très bien protégée de toute manière. Et c’est très important que vous vous SENTIEZ en sécurité.

  176. #176 martin winckler le 18 novembre 2008 à 18 h 21 min

    @ Nicole

    Alors, oui, un DIU, mais pas (plus) un Nova T qui est celui avec lequel… il y avait le plus d’échecs (6% de grossesses au bout de 3 ans, contre 0,5% pour les autres). Mais aujourd’hui, vous tolèrerez très bien un TT 380 qui a sensiblement la même forme ou un NT 380 (qui a exactement la même forme), avec le risque d’échec en moins… Comme avec le Nova T, la pose doit être indolore (en fait, ça dépend du médecin, pas du DIU…)

  177. #177 Hélène le 18 novembre 2008 à 18 h 21 min

    Martin j’adore vos réponses, à la fois d’une précision remarquable, totalement dénuée de langue de bois, pleines d’intelligence et d’humanité, et d’humour ;-)

  178. #178 martin winckler le 18 novembre 2008 à 18 h 23 min

    @ toutes, pour rebondir ce que dit Yanjiao

    Effectivement, les cystites et mycoses à répétition sont favorisées par l’acidité des urines et du vagin, et des modifications alimentaires suffisent souvent à tout arranger… (Sans médocs…)

  179. #179 martin winckler le 18 novembre 2008 à 18 h 25 min

    A propos du lait et des produits laitiers…

    Non, faut pas arrêter de manger du fromage et non, ça provoque pas des problèmes osseux. Il y a des maladies osseuses qui sont liées à une carence en calcium, d’autres à un excès de calcium (pour des raisons endocrinologiques). Le lait peut parfois (dans des cas très précis) être contre-indiqué, mais il faut vraiment qu’il y ait une cause précise. Sinon, vous savez, votre intestin et vos reins éliminent ce dont ils n’ont pas besoin, en général, c’est ce qu’on appelle l’homéostasie : l’équilibre intérieur des différentes molécules. Sinon, la vie des cellules serait impossible.

  180. #180 Hélène le 18 novembre 2008 à 18 h 26 min

    Merci beacoup pour ces précisions !

  181. #181 Turquoise le 18 novembre 2008 à 18 h 26 min

    Bonsoir Docteur Winckler, et merci pour tous vos bons conseils !
    J’ai 63 ans et suis ménopausée depuis dix ans . Je prends depuis cette époque un THS : Androcur et gel Estréva , que ma gynéco m’a fait diminuer progressivement au cours des années , et actuellement j’en suis à des doses très faibles : 1/2 comprimé d’Androcur et 1/2 dose d’Estréva par jour . Comme je souffrais d’une chute de cheveux diffuse, mon dermato m’a ordonné du Minoxidil en lotion depuis deux ans , ce qui a été tres efficace . Sur les conseils de ma gynéco, j’ai essayé d’arrêter complètement le THS il y a deux mois, mais mes cheveux se sont remis à tomber et j’ai des insomnies . Etant donné que je n’ai pas d’antécédents cancéreux dans ma famille et que ce traitement, jusqu’à présent, m’a bien réussi, puis-je le continuer ?
    Merci de votre réponse …

  182. #182 Maiko le 18 novembre 2008 à 18 h 28 min

    Pardon, concentrée à fond dans mon propos, j’en oublie les politesses !
    Bonjour et merci Hélène !

  183. #183 Hélène le 18 novembre 2008 à 18 h 29 min

    Pas de problème Maiko, c’est un jour un peu spécial ;-)

  184. #184 martin winckler le 18 novembre 2008 à 18 h 29 min

    @ Coraline
    Votre gynéco a des notions qui datent de Mathusalem. Le DIU ne provoque pas de « lésions » de l’utérus, ce sont les infections. Transmises par les partenaires. Aux femmes qui utilisent indifféremment la pilule, ou l’implant ou le DIU ou n’importe quoi d’autre que les préservatifs, quand elles couchent avec des partenaires infectants.
    Donc, son attitude est dogmatique et nocive : votre risque d’être enceinte est bien supérieur au fait de contracter une IST. Et le fait d’avoir un DIU n’est en aucun cas dangereux.
    Je pose des DIU depuis 15 ans aux femmes sans enfant, beaucoup à des femmes de moins de 20 ans qui n’ont pas de partenaire régulier. Aucune, en 15 ans, n’est venue me voir en me le reprochant ou en me faisant un procès. En revanche, il y en a plein qui me remercient de ne plus risquer une grossesse ou une IVG. Conclusion : demandez à votre gynéco de revoir ses notions. Si elle ne veut pas ou vous prend de haut, changez de gynéco…

  185. #185 martin winckler le 18 novembre 2008 à 18 h 34 min

    @ Marionnette

    Vous pouvez parfaitement prendre Microval car votre embolie est ancienne. La mention des cas thrombo-emboliques isolés sur la notice fait partie des mentions obligatoires, ça veut dire qu’on a observé des cas qui ne peuvent pas être imputés à Microval (car ils sont rarissimes) mais on est obligé de les mentionner. Le risque que vous en fassiez une autre est infinitésimal (alors que le risque d’être enceinte ne l’est pas, lui…) et il est courant qu’on prescrive du Microval (ou Cérazette) aux femmes ayant des antécédents similaires aux vôtres (j’en ai plusieurs dans ma patientèle). Si vous n’êtes pas prête à utiliser un DIU, sans hésiter, prenez du Microval. Vous serez beaucoup plus tranquille (et confortable) qu’avec des préservatifs seuls. …

  186. #186 noé le 18 novembre 2008 à 18 h 36 min

    bonjour Dr Winckler et Hélène,

    C’est merveilleux ce forum, la clarté des réponses et des explications… Je trouve que c’est précieux de pouvoir avoir des informations écrites, qu’on peut relire à tête reposée, pas comme dans un cabinet de médecin où tout est dit vite et en même temps, c’est pour ça que c’est bien de pouvoir regarder sur internet, tout en gardant à l’esprit qu’il est essentiel de confronter différents avis!
    Moi j’aurais jamais eu l’idée de prendre ma pilule en continu si je l’avais pas vu sur internet, c’est pas mon médecin qui me l’aurait dit, même s’il est très bien par ailleurs (c’est lui qui s’occuppe de ma contraception, je le vois 1fois par an et ça va très bien).

    Et ouf, j’ai eu super peur pour le fromage, je pourrais pas arreter, et le lait non plus!

  187. #187 Hélène le 18 novembre 2008 à 18 h 38 min

    Vive la pilule en continu et le frometon, moi je dis ! ;-))

  188. #188 guessemma le 18 novembre 2008 à 18 h 39 min

    Un petit passage juste pour remercier M. Winckler : grâce à lui et à son site, je m’apprête à sauter le pas vers le d.i.u. ! (Et merci Hélène, pour le forum !)

  189. #189 martin winckler le 18 novembre 2008 à 18 h 41 min

    @ Valérie B.

    Ca m’étonne qu’elle n’ait pas réussi à vous poser le DIU… même sur un utérus rétroversé, on y arrive très bien, en général. Mais cela étant vous pouvez opter pour un implant.
    - La pose est indolore si vous mettez de la crème EMla sur le bras 2 heures avant (de la crème, pas juste un patch, qui n’est pas suffisant).
    - les gynécos qui posent les implants les posent très bien, juste sous la peau et ils ne bougent plus (les implants, pas les gynécos) ; ils ne se « baladent » pas non plus. Quand les médecins ne savaient pas les poser, parfois ils étaient insérés dans un muscle, ce qui rend le retrait difficile, mais n’est pas dangereux. Une ou deux patientes que je suis ont gardé un premier implant (vide) dans leur bras quand on leur a posé le second parce qu’on ne l’avait pas trouvé, et elles vont très bien. Il est bien toléré quand il y a de l’hormone dedans, alors, vide, il ‘na pas de raison de ne pas l’être.
    - l’efficacité est excellente ; en 7 ans (et plusieurs centaines d’implants posés) j’ai vu cinq grossesses ; la seule chose qui compromet l’efficacité c’est certains médicaments (la liste figure sur mon site et dans mes bouquins). Mais c’est vraiemnt très efficace.
    POur les effets secondaires et les précautions à prendre, je vous renvoie à l’article de mon site à la page http://www.martinwinckler.com/article.php3?id_article=429

  190. #190 martin winckler le 18 novembre 2008 à 18 h 47 min

    @skch

    Merci, merci pour toutes ces paroles amicales, ça me fait très plaisir. Et ça me fait plaisir de savoir que je vous ai déjà aidée à voir plus clair par le passé.
    Au sujet du Roaccutane et de Nuvaring, le problème est en réalité un pb administratif. L’utilisation du Roaccutane impose que l’utilisatrice recoure à une contraception « efficace ». Quand le Roaccutane a été commercialisé, seules les pilules et les DIU existaient. Depuis, on a vu apparaître implant, patch et anneau, mais les notices et la réglementation n’ont pas été mises à jour. Ce qui fait que des utilisatrices d’implant sous Roaccutane sont contraintes à faire un test de grossesse tous les mois… pour satisfaire la réglementation.
    Votre dermato craint que, si vous vous retrouviez enceinte, on lui reproche de ne pas avoir pris assez de précautions (le Roaccutane est tératogène, il provoque des malformations de l’embryon…)
    Mais si vous utilisez un Nuvaring, vous êtes protégée, bien sûr. Si ça peut la rassurer, dites-lui que vous êtes sous pilule, et voilà tout. Bien sûr, si vous voulez être protégée au maximum (et en plus ne pas avoir de règles) vous pouvez utiliser des Nuvaring en permanence (sans semaine d’arrêt…)
    Merci de votre confiance renouvelée (et bien sûr, ce remerciement est général pour toutes les blogueuses ici présentes…)

  191. #191 martin winckler le 18 novembre 2008 à 18 h 49 min

    @ Maïko

    Vous posez beaucoup de questions, très judicieuses, mais je vais les garder pour demain afin d’y répondre de manière documentée et très précise. En attendant, je continue à répondre aux autres blogueuses. Mais « I’ll be back »…
    Martin

  192. #192 martin winckler le 18 novembre 2008 à 18 h 53 min

    @ Un autre pseudo

    OUi, vous avez bon, ça me paraît tout à fait justifié d’essayer un Mirena. Est-ce uqe ça aura des effets sur votre appétit et votre poids ? C’est impossible à dire, car ça dépend des femmes. Mais c’est beaucoup moins probable qu’avec une pilule étant donné l’effet surtout local (dans l’utérus). Mais il est aussi facile à poser et à retirer que les autres, donc, pourquoi ne pas essayer…

  193. #193 martin winckler le 18 novembre 2008 à 18 h 56 min

    @ Fantômette

    Merci de ce témoignage, précieux.
    Retirer un DIU, n’importe quel médecin peut le faire simplement. Et c’est indolore s’il se contente de tirer sur le fil (faut pas qu’il vous pose une pince pour retirer un DIU !!!) A Paris, les bons médecins ne manquent pas, si vous voulez l’adresse de gynécos hospitaliers qui sont très bons, deux adresses (allez-y de ma part, et toutes les parisiennes ont le droit d’y aller et s’ils sont trop pris, demandez-leur l’adresse de confrères comme eux, ils vous la donneront).

    Dr Philippe FAUCHER (gynécologue hospitalier)
    Planning Familial Orthogenie
    Hôpital Bichat
    46, rue Henri-Huchard
    75 PARIS 18ème
    Télephone 01 40 25 70 19

    Dr Sophie Gaudu (gynécologue hospitalière)
    Hôpital Saint Vincent de Paul – Service de gynécologie obstétrique
    82 avenue Denfert-Rochereau 75014 PARIS
    Tél : 33 1 40 48 83 83

  194. #194 martin winckler le 18 novembre 2008 à 19 h 00 min

    @ Anna
    C’est un problème de terminologie : les « microkystes » sont des follicules normaux. Si vous avez un problème de fertilité, ce sont des kystes (donc, des follicules qui gonflent parce qu’ils ne peuvent pas expulser les ovocytes). Evidemment, il m’est difficile de dire ce qu’il en est en ce qui vous concerne, mais la présence de kystes, en elle même, n’est pas une cause d’infertilité. C’est un aspect évocateur de certains troubles ovariens qui s’accompagnent parfois d’infertilité. Mais l’infertilité peut avoir des causes multiples et complexes. Les troubles de l’ovulation en sont un. Ils ne sont pas toujours le seul. Encore une fois, en ce qui vous concerne, je ne peux guère en dire plus. Pardon d’avoir été un peu rapide dans ma réponse.

  195. #195 nanou le 18 novembre 2008 à 19 h 01 min

    merci beaucoup pour votre réponse! et merci Hélène!!

  196. #196 martin winckler le 18 novembre 2008 à 19 h 03 min

    @ Lola

    Je ne suis pas sûr que prendre une pilule serait la meilleure méthode. Avez vous consulté récemment un dermatologue ? Il existe des traitements spécifiques de l’acné qui peuvent être efficaces, en traitements occasionnels (2 mois deux fois par an) en gardant votre DIU et en ne prenant pas le risque de prendre des estrogènes si, par exemple, vous fumez…
    Si vous préférez opter pour une pilule, et si vous n’avez pas de contre-indication (tabac, hypertension, surpoids, antécédents de phlébite, par exemple), choisissez en une très peu dosée (Minesse, Melodia).

  197. #197 martin winckler le 18 novembre 2008 à 19 h 06 min

    @ TLV

    Oui , vous avez raison, ce type était un salopard. Et un con. Très très con.
    J’ai croisé beauocup de jeunes femmes aux IVG de mon hosto, qui avaient eu affaire à des cons similaires. Et je trouve ça dramatique.
    Merci pour ce témoignage, TLV.

  198. #198 Cécile de Brest le 18 novembre 2008 à 19 h 06 min

    Merci beaucoup pour cette réponse !

  199. #199 martin winckler le 18 novembre 2008 à 19 h 09 min

    @ Esme

    C’est vrai qu’il faudrait que les femmes aient le choix, mais pour avoir le choix il faudrait que les professionnels commencent par le donner. En se formant (si je suis capable de me tenir à jour, mes collègues devraient aussi pouvoir le faire, d’autant que je leur mâche le travail dans mes bouquins..) et en ayant une attitude positive et SOLIDAIRE avec les femmes. Mais malheureusement ce n’est pas le cas.

    En ce qui vous concerne, Triafémi ne convient pas parce qu’elle est insuffisamemnt dosée, d’où les saignements (c’est un « spotting »). Il faudrait vous faire prescrire une pilule un peu plus dosée en estrogène, et si possible contenant la même dose dans tous les comprimés. Car les pilules à « trois dosages » sont une catastrophe (et n’ont aucun intérêt en contraception…)

  200. #200 Hélène le 18 novembre 2008 à 19 h 09 min

    tlv je te remercie aussi pour ton témoignage, vachement dur.
    Mort aux cons : « Ce fut une hécatombe », disait le Général de Gaulle…

  201. #201 martin winckler le 18 novembre 2008 à 19 h 10 min

    @ Esme (Post-Scriptum)

    Si vous avez de l’acné, je vous déconseille un Mirena ou un IMplant, votre acné risque de flamber…

  202. #202 martin winckler le 18 novembre 2008 à 19 h 15 min

    @ TLV

    Un spotting, c’est un saignement sous contraception en dehors de la période de règles. Du mot anglais « spot » = tache. Auterment, dit, un saignement qui fait des petites taches dans le slip de manière inopinée. Le plus souvent c’est dû à l’amincissement du revêtement intérieur de l’utérus (ou « endomètre ») sous l’effet d’un progestatif. C’est plus fréquent avec les contraceptions purement progestatives (Microval, Cérazette, Implant, Mirena) qu’avec une pilule contenant des estrogènes, mais ça arrive aussi avec elles, surtout quand on les prend en continu. C’est pas grave, juste désagréable. Et ça peut conduire (quand on porte un Mirena ou un Implant) à changer de contraception, malheureusement, si c’est trop fréquent.

    Bon, il est 19h15, faut que je vous quitte, je dois dîner et je vais au bowling ce soir, mais je répondrai aux questions suivantes cette nuit et demain toute la matinée… (Mais plus de questions après mercredi 12 heures, Okay ? Je reviendrai… Promis ! )

  203. #203 aline le 18 novembre 2008 à 19 h 15 min

    Merci beaucoup pour votre réponse docteur Winckler, me voila rassurée et bien décidée à ne plus me laisser confisquer mon choix (ils m’avaient fait très peurs ces deux gynécos en me prédisant une stérilité ou une septicémie…brrr )
    Et puis même avec une vie dissolue, après tout, nous sommes aujourd’hui, pour la plupart, de grandes filles responsables et conscientes de la nécessiter de nous protéger , l’essentiel étant d’être informée des risques et pas « protégées » contre notre gré …
    encore merci,

  204. #204 Hélène le 18 novembre 2008 à 19 h 17 min

    Merci mille fois Martin, et bonne soirée bowling !! ;-)

  205. #205 Anne Cé le 18 novembre 2008 à 19 h 24 min

    @ Martin (commentaire n°161) ;o)))))))
    moi aussi j’aime bien l’auto-dérision masculine !

  206. #206 Delphinoid le 18 novembre 2008 à 19 h 28 min

    Bonjour à tous!

    Je n’ai pas de question mais je tenais juste à remercier le docteur Winckler pour sa disponibilité et ses réponses.

    Je m’instruis beaucoup à la lecture de tous ces échanges.

    Un grand merci aussi à Hélène d’avoir ouvert ce précieux espace de discussion!

  207. #207 yanjiao le 18 novembre 2008 à 19 h 30 min

    Merci beaucoup pour toutes ces infos, c’est vraiment très chouette!
    (et vive le fromage, héhé :-)

  208. #208 viobulle le 18 novembre 2008 à 19 h 41 min

    merci énormément de nous avoir donné de votre temps

  209. #209 Cécile de Brest le 18 novembre 2008 à 19 h 41 min

    Re bonjour Martin,

    je suis désolée de monopoliser le forum, mais depuis tout à l’heure, je repense à la réponse que vous m’avez donnée et je ne sais pas pourquoi, mais un DIU, ça ne m’enchante pas. Impossible de dire pourquoi, mais on ne se refait pas, n’est-ce pas ?
    Du coup, je me demande si il y a une pilule compatible avec mes migraines, mon acné (que j’ai peur de voir resurgir) et les antécédents cardio-vasculaires de ma famille… Oui, je m’arrête là ;-))

    Merci beaucoup pour vos réponses, le temps que vous nous consacrez et votre humour !

  210. #210 karine sans majuscule le 18 novembre 2008 à 19 h 43 min

    moi aussi, j’ai beaucoup appris grâce à toutes les réponses du gentil docteur !
    c’était vraiment une super idée, hélène. merci à vous deux. :o)

  211. #211 Esme le 18 novembre 2008 à 19 h 48 min

    Merci beaucoup Martin et bon bowling!

    Merci Helene ;-)))

  212. #212 lola le 18 novembre 2008 à 19 h 51 min

    J’avais oublié de dire que les traitements oraux ne marchaient pas pour moi et roaccutane à mon âge avec tous les effets secondaires non merci! Je suis contente de voir qu’il existe une solution, heureusement que je ne fume pas.
    Je vous remercie donc beaucoup pour toutes ces infos claires et précises ( nous avons enfin l’impression de comprendre et non plus de subir) et je vous souhaite une très bonne soirée bien méritée.
    Cordialement

  213. #213 pico le 18 novembre 2008 à 19 h 52 min

    Docteur Winckler !
    Merci beaucoup pour votre discours clair, je comprends beaucoup mieux ces questions pilule/TSH désormais ! (Compte-tenu de vos conseils, je vais essayer de passer de Jasminelle à Jasmine, plutôt qu’à Diane ! ). ça faisait longtemps que j’essayais d’obtenir une réponse mais les gynécos/endocrinos sont parfois très vagues !

    Merci, sincèrement, de prendre le temps de répondre à nos questions de manière si claire et efficace !
    On espère beaucoup de médecins comme vous !

  214. #214 Véro la Bisontine le 18 novembre 2008 à 19 h 56 min

    Bonsoir Martin,

    J’arrive un peu au milieu de tout ça, et j’ai une question à vous poser.
    Je suis sous pilule (Melodia) depuis qques années.
    Ayant de fortes migraines pendant la dernière semaine de mon cycle, mon gyneco m’a prescrit un patch (Oesclim 50), destiné à enrayer une chute d’hormones trop forte à cette période, et destinée à atténuer les migraines.
    Je l’ai consulté samedi dernier, pour une visite de routine, je lui ai signalé que le patch n’avait plus autant d’effet qu’auparavant.
    Je lui ai demandé s’il y avait une « accoutumance » possible, et quelles étaient les possibilités….
    La dessus, il m’a juste répondu que les migraines pouvaient être dues à d’autres facteurs (fatigue, stress,…). Sa réponse ne m’a pas satisfaite, étant donné qu’elle ne répondait pas à ma question , à savoir l’accoutumance.
    Pouvez vous m’éclairer?
    Par ailleurs, il m’est arrivé d’avoir des « ratés », à savoir pas de régles pendant un cycle, une fois l’an dernier, et une fois cette année.
    Est ce que je me dirige vers la ménaupose?? (j’ai 41 ans, et ma mère a été ménauposée à 55 ans…) ou bien est ce « normal » de ne pas avoir de règles « accidentellement », même sous pilule??
    Je n’ai pas posé cette question à mon gynéco, il n’était pas enclin à la discussion samedi dernier, s’est contenté de renouveler mon ordonnance et basta….(et a encaissé ses 28€ au passage…à raison de deux paroles, ça fait cher le mot….)

  215. #215 Hélène le 18 novembre 2008 à 19 h 57 min

    Bon, Martin, j’ai une idée pour contrer le manque de toubibs / gynécos intelligents : vous avez 6 enfants ; je vous suggère de tous les pousser vers les études de médecine (maiiiis si, avec un peu de chantage affectif on arrive à tout ;-))). Ensuite vous leur suggérez fermement de se passionner pour la contraception comme papa, et ça nous fait un toubib intelligent et bien formé par région française, plus un pour la Suisse et la Belgique.
    Pas mal comme programme, non ?
    ;-))

  216. #216 une habituée du blog de fille le 18 novembre 2008 à 19 h 57 min

    Bonjour Docteur,

    J’ai parcouru toutes vos réponses et appris pas mal de choses aujourd’hui. Il me reste néanmoins quelques interrogations concernant la Diane 35, car ce que vous dites au sujet de cette pilule m’inquiète un peu (ainsi que le témoignage de Marionnette la 2e, 18/11 à 16h).

    J’ai 35 ans (bientôt 36), et je prends la Diane 35 (ou génériques) depuis l’âge de 18 ans. Au départ, on me l’a prescrite pour mon acné et ma pilosité importante. Depuis toutes ces années, je n’ai plus d’acné et ma pilosité a beaucoup diminué. En début d’année, ma gynéco m’a prescrit une pilule un peu plus faiblement dosée (Mercilon). Je n’avais pas de raison particulière de changer, sinon une douleur aux seins avant les règles, et une légère migraine le 1er jour des règles (mais pas systématiquement). Mais rien de vraiment handicapant. Or, j’ai vu dans les effets secondaires de Mercilon que cette pilule pouvait entraîner une chute des cheveux. Il se trouve que j’ai les cheveux très fins et tendance à les perdre. Et je sais que la Diane a au contraire une action bénéfique sur les cheveux. J’en ai parlé à ma dermato et à ma gynéco, qui m’ont conseillé de reprendre la Diane.

    Donc, voilà mes questions :

    - ma grand-mère ayant fait un AVC (à 90 ans passés, tout de même), et ayant moi-même quelques problèmes de circulation (jambes lourdes, veines apparentes), est-ce que je risque une embolie pulmonaire ou un accident vasculaire en continuant à prendre la Diane ?

    - y a-t-il une autre pilule, avec les mêmes effets que Diane (poils, acné, cheveux), que je pourrais prendre ? En continu de préférence, pour ne plus avoir de règles. (Je ne prends pas la Diane en continu, sauf 2 mois de suite quand ça m’arrange, environ 2 fois par an.) J’ai vraiment peur de changer, car je crains un retour massif de boutons et de poils !

    - est-ce que je risque de tomber enceinte en utilisant seulement la Diane ? (Je suis célibataire et n’ai pas une vie sexuelle très active, et jusqu’à présent, j’ai toujours utilisé le préservatif.)

    - enfin, si je peux continuer à prendre la Diane, est-ce que je peux la prendre en continu ?

    Je précise que je ne souffre pas de surpoids ou d’hypertension, et que je ne fume pas (et n’ai jamais fumé).

    Voilà, je crois que j’ai fait le tour. Merci d’avance pour vos réponses et votre aide.
    (Et un grand merci à toi, Hélène. Désolée pour la longueur de ma « question »…)

  217. #217 Anna le 18 novembre 2008 à 20 h 07 min

    No problem, je m’en doutais. Après deux ans sans résultat (et ayant en général des règles tous les 3 ou 4 mois, pas bézef donc) je me doutais bien que tout n’allait pas se régler d’un coup de cuillère à pot… Merci. :-)

  218. #218 Anonyme aussi le 18 novembre 2008 à 20 h 18 min

    Merci infiniment, ce forum est passionnant, je suis ravie qu’un tel homme existe, je reverrai d’avoir un gynéco aussi doué et patient, merci merci beaucoup!

  219. #219 funambuline le 18 novembre 2008 à 20 h 19 min

    Décidément, au-delà de l’extraordinaire bon sens, de l’incroyable sens de la vulgarisation (ce qui est un énorme compliment pour moi !) et de votre ton si simple, déculpabilisant et féministe, en plus, en plus vous avez de l’humour et une sacrée plume !!!
    Wahou !!!

  220. #220 abeilleavecseins! le 18 novembre 2008 à 20 h 20 min

    Bonjour martin, j’arrive très tard mais j’ espère que ma question trouvera une réponse.
    Je n’ai jamais utilisé de pilule. Ni aucun autre moyen de contraception. J’ai un enfant, j’en souhaiterais un autre mais à 39 ans, ce n’est pas aussi évident qu’à 30.
    Ces temps je me fais un sang d’encre et me demande si la prise d’une pilule pourrait m’aider. En milieu de cycle ainsi que pendant mes règles mes seins sont très très douloureux. Je ne peux pas dormir sur le ventre et parfois même les tissus de certains habits me sont insupportables. Ma mère a eu un cancer du sein, et il y a des années une gynécologue m’a déconseillé la prise de pilule. D’autre part depuis 3 ans mes règles sont extrêmement douloureuses et abondantes. je souhaite me laisser une chance de devenir maman une deuxième fois, on m’a dit que la pilule contraceptive pourrait résoudre ces problèmes…qu’en pensez vous? merci mille fois pour votre incroyable disponibilité.

  221. #221 Miaou le 18 novembre 2008 à 20 h 21 min

    Monsieur Winckler, merci!

    Merci de la libération de l’esprit que vous créez en me disant que Cérazette est efficace (contrairement à ce que m’ont dit beaucoup de gynécos, je vous assure), je finissais par croire que puisque pour moi ça marche, j’étais peut-être stérile, et ça me tracassait (un peu, je suis de nature tracassée).

    Merci aussi pour votre humour et pour votre combat contre les préjugés.

    Alors, je n’étais pas du tout au courant du pourquoi on ne veut pas mettre un DIU à une femme qui n’a pas eu d’enfant, et je viens de le découvrir avec votre commentaire, et cet extrait de votre site:

    « Mais depuis les années 70, les médecins anglais et scandinaves ont étudié la question de près. Et ils ont découvert que la cause essentielle des infections de l’utérus n’était pas du tout le stérilet mais… la multiplicité des partenaires sexuels. Plus y’a de partenaires, plus y’a de microbes qui se baladent, ça tombe sous le sens ! »

    Donc, ma gynéco est une perfide… Elle m’avait déjà envoyé chez un urologue par lequel j’ai été traumatisée (tlv, j’ai eu à peu près la même expérience que toi, et je compatis), mais je ne savais pas qu’elle aussi avait ces préjugés.

    Comme je suis effectivement une casse cou (et donc sexuelle aussi parfois ==> pardon les filles de dire ça ici), mais que je n’enchaîne pas les partenaires (je suis même trop sage de ce côté là :-), et que je fais très attention à la question des MST (je suis parano), je m’en vais suivre vos conseils de DIU.

    Est-ce que je peux encore oser une question? Si les infections graves arrivent à cause de partenaires multiples, est-ce donc à dire que cela n’a rien à voir avec le DIU? Partenaires multiples+DIU=danger ou bien juste partenaires multiples sans préservatif=danger? Si la réponse est partenaires multiples sans préservatif=danger, je vous jure que je change de gynéco (et je m’en vais regarder vos deux adresses de près). J’ai vécu plus d’un an avec un homme sans jamais pouvoir retirer le préservatif parce que mon ORL ne voulait pas de ma pilule (lui je ne le blâme pas), et que ma gynéco ne voulait pas me poser un DIU. Alors qu’elle savait que j’étais avec UN homme!

    Vous êtes une révélation, merci merci merci. Pour votre humour, votre gentillesse, votre patience, vos informations. Vous ne pouvez pas savoir comme votre façon de présenter les choses change ma façon de me voir en tant que femme.

  222. #222 Lorelaï le 18 novembre 2008 à 20 h 26 min

    @ Martin
    deux choses encore pour vous :
    1 – Merci pour toutes ces réponses qui, même si elles ne me concernent pas, sont extrêmement claires et « abordables », très instructives ! C’est un plaisir à lire
    2 – J’adore le mot « patientèle »…

    @ toutes :
    Pas facile de coucher sur papier (ou sur écran) toutes ces questions et interrogations qui touchent à une part d’intime. C’est fait sans fioritures mais de façon assez douce, de façon collective également pour « servir la cause », moults bravos !

    @ Hélène, Yanijiao et Seccotine :
    Merci pour cette riche idée et sa mise en oeuvre réussie

  223. #223 Emiliezim le 18 novembre 2008 à 20 h 28 min

    Bonsoir Dr Winckler

    J’ai déjà lu des choses sur votre site et sur les réponses précédemment, et ça m’aide à défricher le terrain. Merci.

    Je souhaiterais changer de contraception, mais lorsque j’en ai parlé à mon gynéco, je me suis faite renvoyer dans mes 22. Bref.
    Je suis sous holgyème depuis plusieurs années (je dirais 6 ou 7 ans) et la prescription était au départ à cause de mon acné (j’ai 28 ans aujourd’hui). Je prenais varnoline précédemment.
    Je prends régulièrement du poids depuis ma puberté, j’ai des douleurs au niveau des seins quelques jours avant mes règles mais pas de migraine, et mon acné n’a pas complétement disparue bien qu’elle aie diminué au début d’Holgyème. Je dirais qu’il n’y a plus d’amélioration de ce côté là depuis 2 ans. J’ai une peau qui reste grasse tout de même. J’ai par ailleurs une assez forte sécheresse vaginale, des règles un peu douloureuses. J’ai également un petit ectropion qui m’embête de temps en temps, mais rien de très abondant ceci dit. Et j’ai une libido en berne depuis des années (ça me désespère ainsi que mon mari, alors que tout le reste va très bien).
    Tout ça pour dire que je suis complétement paumée quant à tous ces symptômes pour dire si oui ou non ma pilule y est pour quelque chose, et s’il faut en changer ou alors changer complétement de méthode.
    Je suis assez attirée par un implant, je ne sais pas si celà me conviendrait. Je ne cherche pas du tout à soigner des choses avec ma contraception, mais plutôt à ne rien déclencher ou aggraver. Et le DIU me file la trouille, je ne sais pas pourquoi.
    Merci de vos conseils ! Et merci pour le temps passé à nous répondre.

  224. #224 Maiko le 18 novembre 2008 à 20 h 28 min

    Merci infiniment Martinator (…ou a raison) !
    Pas de problème ! J’aaatteeeendraiiii, le jouuur et la nuiiit…
    Hum pardon…
    Bonne soirée à vous !
    :-)

    Maiko.

  225. #225 schtroumpfettre le 18 novembre 2008 à 20 h 29 min

    Valerie B : j’ai eu 2 implants
    le premier une merveille : plus de regles, 0 douleurs et 0 bébés
    le 2e : des regles 30 jours par mois…..

    A la pose comme au retrait 0 douleur

    le premier a eté posé suite a la pose d’un patch elma ! retrait apres avoir endormi la partie a la xilocaine…et pose du 2e dans la foulée !
    il se sont jamais baladé nuul part et pourtant j’adorais jouer avec pour être sure q’ils soient encore l à !!!

  226. #226 funambuline le 18 novembre 2008 à 20 h 29 min

    @ miaou : il te répondra mieux que moi, mais pour la question du DIU et des soi-disant infections, il a fait plusieurs articles géniaux sur le DIU qui pourraient t’éclairer : http://www.martinwinckler.com/rubrique.php3?id_rubrique=34 et sinon, pour vulgariser, si j’ai tout bien compris, c’est l’équation « partenaires multiples = multiplication des risques d’infections ; certaines infections avec DIU = encore plus fortes et dangereuses ».
    Or donc, si on est responsable dans notre vie sexuelle, nullipare ou non, on n’a pas plus de risques d’infections que d’autres… donc pas plus de danger !!!

  227. #227 mariebeurre le 18 novembre 2008 à 20 h 35 min

    Bonsoir Martin,
    Je souhaiterais avoir votre avis sur le vaccin Gardasil. J’ai longuement hésité, j’en ai parlé avec mon généraliste et mon gynéco qui tous les deux me l’ont conseillé, mais quelque chose m’a retenue de le faire administrer à ma fille de 17 ans (je pense que c’est tout ce qui s’est passé autour du vaccin contre l’hépatite B qui m’a arrêtée).
    J’espère que je n’aurai jamais à le regretter, j’en ai bien sûr parlé avec ma fille qui a suivi mon choix alors que toutes ses amies se sont faites vacciner…
    Je peux vous dire que la décision n’est pas facile à prendre.
    C’est la deuxième fois que je vous sollicite, et je vous remercie vivement pour votre disponibilité.

  228. #228 yanjiao le 18 novembre 2008 à 20 h 41 min

    @ Miaou : c’est peut être un peu rétrograde de ma part mais il me semble que « partenaires multiples sans préservatif=danger » reste toujours très valable…. non?

  229. #229 la grande julie le 18 novembre 2008 à 20 h 43 min

    Un peu en retard, merci beaucoup pour vos réponses, c’est très enrichissant !

  230. #230 funambuline le 18 novembre 2008 à 20 h 52 min

    @ yanjiao : tu n’as pas compris miaou. ce qu’elle voulait dire c’est que si sa gynéco ne voulait pas lui poser de DIU parce qu’elle avait peur qu’ainsi elle ne se protège plus contre les MST vu qu’elle était protégée contre les grossesses et ben c’est une conne !!! Mais oeuf corse (non fécondé), partenaires multiples sans protection = danger !!!!

  231. #231 Miaou le 18 novembre 2008 à 20 h 53 min

    @funambuline: merci!

    @yinjao: ben non, tu n’es pas du tout rétrograde, il me semble que cette équation est une E-VI-DENCE. Je disais donc que si c’est juste celle-là qui est bonne, je REVE! Je rêve que les médecins ne m’aient jamais expliqué ça. En plus je suis une cucu la praline fleur bleue qui ne couche que quand elle est amoureuse. Bref, j’aurais aimé qu’on me parle de DIU de cette façon il y a longtemps… Moi je croyais qu’avec ma vessie qui s’infecte souvent (cystite), et le reste de joies (mycoses), je risquais une mega infection avec le DIU.

  232. #232 Miaou le 18 novembre 2008 à 20 h 56 min

    @funambuline: merci, tu es trop mignonne :-) c’est exactement ça

    Pas facile de parler de tout cela comme ça…

  233. #233 Eve le 18 novembre 2008 à 21 h 03 min

    Bonjour!

    merci Martin pour ces échanges passionnants (et bravo pour votre formidable boulot!)
    merci Hélène pour tout ce que ton blog nous apporte :-)

    j’ai quelques petites questions (plus par curiosité…)

    je viens d’arrêter la pilule (daily G) après 11 ans d’utilisation, avec quelques pauses.
    J’en avais juste trop marre, trop d’oublis, trop de tracas.

    Deux questions :

    - je ne veux absolument pas tomber enceinte avant quelques mois, mais je pense essayer d’avoir un enfant d’ici, disons, 6 mois. Quelle contraception pourrait me convenir (je pensais m’en tenir aux préservatifs :-)

    - la semaine qui a suivi l’arrêt de la pilule, j’ai noté des maux de ventre assez fréquents (supportables sans antalgiques), et une lubrification plus importante au quotidien. Je me demandais si cela pouvait être lié à l’arrêt de la pilule ou si c’est dans ma tête? et combien de temps mets le corps à évacuer les hormones de la pilule et à retrouver un cycle « naturel » (je pense notamment à ma libido en berne…)?

    merci et bon courage pour le flot de question
    (vous avez gagné, au bowling??)

  234. #234 Yanjiao le 18 novembre 2008 à 21 h 04 min

    Oh, pardon Miaou! j’avais mal compris en effet!
    :-)

  235. #235 Hélène le 18 novembre 2008 à 21 h 10 min

    abeilleavecseins sois la bienvenue ;-)

  236. #236 Miaou le 18 novembre 2008 à 21 h 26 min

    Yanjiao: c’est moi qui m’excuse, j’ai écorché ton nom :-) Et ne t’excuse pas, c’est pas facile de comprendre par internet, et puis on ne se connaît pas…

  237. #237 Anmryn le 18 novembre 2008 à 21 h 47 min

    Merci merci beaucoup Martin pour votre temps, votre patience et votre intelligence !
    Et merci Hélène d’avoir rendu cet échange possible !

    J’ai une question : je suis très contente de mes hormones, qui fonctionnent admirablement… tellement admirablement qu’en-dehors de l’ovulation, j’ai le vagin assez sec, ce qui n’est pas très agréable lors de relations sexuelles.

    Comme je suis sous implant depuis 6 ans (hé oui, déjà le deuxième. Avec l’implant on ovule mais il n’y a pas de muqueuse utérine, c’est bien ça ?), je me demandais si ce ne serait pas intéressant de passer au DIU NT short. Sur votre site, vous disiez qu’il favorisait les secrétions du col de l’utérus. Est-ce que ça pourrait m’aider à avoir une lubrification convenable en toutes saisons ? J’en ai un peu marre de mon flacon de lubrifiant…

    Sinon, je me demandais aussi si les méthodes de contraception qui empêchent l’ovulation repoussent d’autant l’âge de survenue de la ménopause ? Si on « économise » ses ovules, alors la ménopause arrive plus tard ? A moins que ce ne soit le cerveau qui commande la maturation définitive de chaque ovule mensuel…

  238. #238 naarly le 18 novembre 2008 à 21 h 52 min

    Bonjour,

    Je souhaite tout d’abord vous remercier du temps que vous prenez pour nous. Il n’est pas toujours évident de poser des questions aussi  » basiques » à son médecin lorsqu’on prend la pilule depuis des années !

    Ma situation : je voyage très souvent et me pose toujours la question suivante : quand prendre ma pilule avec le décalage horaire ?

    Je prends Minesse, chaque jour à 21h00. Cette pilule étant mini-dosée, mon gynécologue m’a dit qu’il fallait bien faire attention à la prendre toujours à la même heure. D’où mon « stress », en voyage. (pour information, je suis obligée de prendre une pilule mini dosée)

    Il se trouve que je pars lundi en Asie pour 2 semaines. Il y a + 8 heures avec Paris, donc ça ferait une prise de pilule à 5 heures du matin, ce qui n’est pas idéal…

    Et je me pose la même question dans le sens inverse, puisqu’un mois plus tard, je serai aux USA. J’aurai alors moins 6 heures avec Paris. C’est moins gênant de la prendre l’après-midi, mais l’ayant déjà fait, je sais que ce changement de timing est source d’oubli. Quelle est la meilleure solution dans ce cas ?

    J’en profite pour poser une 3ème question : jusqu’à plus ou moins combien d’heures un oubli n’a-t-il pas de conséquence sur l’efficacité de Minesse ?
    Puis une 4ème et dernière (!) : en cas d’oubli « risqué » de Minesse, la protection est-elle « terminée » jusqu’à la fin de la plaquette ?

    Merci d’avance pour vos réponses.

  239. #239 abeilleavecseins! le 18 novembre 2008 à 22 h 17 min

    merci hélène, désolée: je suis rentrer sans dire bonjour!

  240. #240 m. marie le 18 novembre 2008 à 22 h 28 min

    bonsoir Martin et merci pour toutes ces informations, ce forum est vraiment passionnant !
    je me permet de continuer la discussion sur mon  » cas  » ( n’hésitez pas à passer mon commentaire si le temps vous manque ) et j’en profite également pour vous demander si vous connaissez des confrères compétents dans le var ou les bouches du rhône !
    donc, si je vous ai bien suivi, je supporte mal cérazette donc je supporterais sûrement mal l’implant ( même produit ).
    selon vous, puis je retenter de prendre minesse, ou dès que je vais la reprendre mon cholestérol va remonter automatiquement ?!
    j’avoue connaître très mal mon cycle, j’ai pris la pilule très tôt car j’avais des règles trèèèès irrégulières ( parfois tous les 2 ou 4 mois ! ) et trèèèès douloureuses, surtout niveau ventre, je ne sais plus pour les seins. mais depuis que je prend la pilule ( mélodia puis minesse puis cerazette ) j’ai toujours eu mal à la poitrine.
    le médecin m’a dis que j’aurais peut être des difficultés pour avoir des enfants car mes règles étaient irrégulières …. qu’en pensez vous ?!
    appremment le DIU au cuivre ( NT 380 short selon votre site ) est mon nouvel ami :)
    vous dîtes qu’il agit en inactivant les spermatozoïdes, ainsi il ne devrait pas y avoir d’effets secondaires ?! est ce que contrairement la pilule c’est  » mon vrai  » cycle à moi et mes vraies règles et non pas des  » fausses  » que je vais avoir, c’est en ça que je vous demander si c’est plus naturel qu’une pilule ?! ( je sais bien que la contraception est par essence pas naturelle, mais vous tapez juste : je ne veux pas faire le lapin ! ) vous dites  » Si vous aviez des règles douloureuses, vous pouvez parfaitement avoir un DIU au cuivre et prendre des anti-inflammatoires (ibuprofène, antadys, ponstyl) au moment des règles et seulement à ce moment-là  » ça veut dire qu’à un autre moment du cycle il ne faut pas utiliser d’anti-inflammatoires ( même si je suis malade ) car ça risque d’altérer le DIU ?! et enfin dernière question : avec une pilule en continu, ce n’est pas  » plus long à venir  » après l’arrêt si je décide d’avoir un bb?! et si je décide de garder les placébo une fois de temps en temps, faut il qu’il y ait une fréquence régulière ?!)

    en tout cas merci à vous et à Hélène :
    Hélène je te copie, je vais de ce pas commencer ma nouvelle plaquette ce soir et jeter les 4 placebos inutiles ! pas de règles pour moi ce week end et c’est juste trop d’bonheur :)) le forum tombe à pic ;))

  241. #241 Stéphanie de la ligne 12 le 18 novembre 2008 à 22 h 55 min

    Merci encore Hélène, attention, grosse déclaration ce soir : je sors toujours de ton blog le cœur gonflé de joie :
    soit parce que je vais être plus jolie demain qu’aujourd’hui
    soit parce que j’ai appris plein de choses
    soit parce que j’ai lu des témoignages et mieux compris certaines situations ce qui m’a fait réviser mes préjugés à la con (même qu’on doit juger personne mais que parfois je ne peux pas m’en empêcher et oui c’est nul mais faute avouée à moitié pardonnée ? non ? ;-)))…

    et pour aujourd’hui, merci Martin parce que c’est vous qui me ferez aller me coucher toute légère !

    PS : désolée pour le HS mais c’était pour la bonne cause (et non, je ne suis pas sous l’influence de substances douteuses).

  242. #242 martin winckler le 18 novembre 2008 à 23 h 00 min

    Hello, there, all the girls.
    Je suis de retour et je reprends là où j’ai laissé tout à l’heure….
    A tout de suite
    Martin

  243. #243 martin winckler le 18 novembre 2008 à 23 h 03 min

    @ Turquoise
    Si vous allez bien, continuez. Ce que vous pouvez très bien faire d’ici 6 mois c’est diminuer encore les doses (par exemple 1 dose 1 jour/2) et rester à la dose la plus faible avec laquelle vous vous sentez le mieux. Avec le temps des doses très faibles peuvent vous suffire. Mais effectivement, en l’état actuel des choses, il n’y a pas de raison médicale pour que vous interrompiez un traitement qui vous fait du bien.

  244. #244 martin winckler le 18 novembre 2008 à 23 h 09 min

    @ Aline
    A propos de « vie dissolue ». L’une des choses que je supporte le moins de la part de trop de médecins c’est cette tendance à décider, a priori, que les gens ne savent pas ce qu’ils font, et que les femmes le savent encore moins, parce qu’elles sont des femmes. Moi, je pars d’une idée plus simple : si une femme est assez grande pour avoir des rapports sexuels et demander une contraception pour éviter d’être enceinte, c’est un signe de maturité (même chez une ado de 14 ans..). Pourquoi lui refuser le choix de la méthode. Pareil pour la ligature de trompes et la vasectomie, autorisées par la loi depuis 2001 mais que plein de médecins refusent en disant « vous êtes trop jeunes » !!!!
    ON ne refuse pas aux femmes d’avoir des enfants quand elles le veulent, et on leur refuse de décider qu’elles ne veulent pas ou plus en avoir ?
    Ces gens-là je leur dis : « Mais de quoi je me mêle ??? »
    Mon attitude de soutien n’est rien d’autre que le prolongement de mon propre désir qu’on me laisse choisir ma vie comme je l’entends. Alors, bien sûr, quand ça concerne la contraception, ça donne le sentiment que je suis particulièrement « féministe ». Mais je pense tout simplement que je me bats pour la justice sociale pour tous parce que finalement quand les femmes maîtrisent leur contraception sans la subir, les hommes en bénéficient également… !

  245. #245 martin winckler le 18 novembre 2008 à 23 h 13 min

    @ Cécile de Brest

    A propos du DIU : si vous n’en avez jamais vu, allez dans un centre de planification ou un Planning Familial, et demandez qu’on vous en montre des vrais et qu’on vous explique comment ça se pose. Ca relativise beaucoup (c’est plus facile à mettre qu’un piercing…)

    Si vous préférez une pilule, demandez une pilule estrogénique faiblement dosée (Minesse, Melodia, Cycleane 20) et prenez la en continu, ça améliorera votre acné, ça stoppera les migraines et ça aura moins d’effets à long terme. (NB : si vous fumez, à 35 ans, je vous recommande soit d’arrêter de fumer, soit de cesser de prendre une pilule estrogénique, car après 35 ans, l’association estrogène + tabac est franchement dangereuse (phlébites, embolies pulmonaires, etc.)

  246. #246 capucinella le 18 novembre 2008 à 23 h 16 min

    Bonsoir M Winckler,
    j’ai depuis l age de 15 ans une alopécie androgénique, que j ‘ai soignée à partir de l age de 23 ans avec de l alostil et on m avait prescrit la diane 35 à l époque. Je l ai arrétée et après une grossesse je souhaite reprendre une contraception qui, en même temps stoppe ma chute de cheveux. Il vaut mieux une pilule pour mon cas qu un stérilet?? est ce jasminelle est la plus indiquée? ou triafemi?? ou une autre
    merci mille fois

  247. #247 Esme le 18 novembre 2008 à 23 h 17 min

    Martin, j’ai envie de vous dire un grand Merci pour cette phrase:

    ON ne refuse pas aux femmes d’avoir des enfants quand elles le veulent, et on leur refuse de décider qu’elles ne veulent pas ou plus en avoir ?
    Ces gens-là je leur dis : “Mais de quoi je me mêle ???”

  248. #248 martin winckler le 18 novembre 2008 à 23 h 20 min

    @ Véro la bisontine

    Les migraines sont typiquement des migraines « cataméniales » (qui précèdent et/ou accompagnent les règles, à cause de la chute hormonale qui précède les unes et les autres). Prendre des estrogènes en fin de cycle est donc très logique; Ce qui l’est encore plus c’est de mettre le cycle au repos complètement… en prenant Melodia en continu !!! (donc, sans prendre les comprimés blancs). Essayez déjà ça, simplement.
    Une accoutumance, non, il n’y en a pas. Mais un traitement peut être adapté à un moment de la vie, et pas à d’autres.
    L’absence de règles sous Mélodia (ou sous n’importe quelle pilule) est parfaitement possible et n’a rien à voir avec la ménopause. Elle est liée au fait que l’endomètre est aminci par la pilule. Parfois, il est si mince qu’il n’y a rien pour constituer des « règles » visibles. Vous trouverez les détails dans « LEs règles, en avoir ou pas ? » sur mon site et dans mon petit bouquin « Tout ce que vous vouliez savoir sur les règles » (Fleurus). Je ne m’étends pas, car ça prendrait 144 pages… ;-)

  249. #249 martin winckler le 18 novembre 2008 à 23 h 22 min

    @ Hélène

    Malheureusement, je n’ai qu’un enfant qui (pour le moment) envisage de devenir médecin. J’ai brièvement contribué à former des étudiants à Necker (Paris V)., mais mes méthodes (et ma critique de l’institution) m’ont valu d’être déclaré (par le doyen, pas par les étudiants) persona non grata Alors je crois qu’en France, c’est rapé. Je vais essayer d’aller former les médecins québecois à partir de Janvier. Eux, contrairement aux médecins français, ils sont preneurs.

  250. #250 martin winckler le 18 novembre 2008 à 23 h 29 min

    @ « une habituée du blog de fille »

    Vous voyez, moi, je vous aurais plutôt dit d’esssayer Mercilon pendant 3 mois pour voir si vous aviez vraiment tendance à (re)perdre des cheveux. Vous l’auriez vu très vite et il aurait été facile de repasser à DIane. Mais pour répondre à vos questions :

    - ma grand-mère ayant fait un AVC (à 90 ans passés, tout de même), et ayant moi-même quelques problèmes de circulation (jambes lourdes, veines apparentes), est-ce que je risque une embolie pulmonaire ou un accident vasculaire en continuant à prendre la Diane ?

    Non, pas avec ces antécédents là (un AVC familial, ça a un sens si ça a lieu avant 50 ans, pas à 90, où tout le monde peut faire un AVC)

    - y a-t-il une autre pilule, avec les mêmes effets que Diane (poils, acné, cheveux), que je pourrais prendre ? En continu de préférence, pour ne plus avoir de règles. (Je ne prends pas la Diane en continu, sauf 2 mois de suite quand ça m’arrange, environ 2 fois par an.) J’ai vraiment peur de changer, car je crains un retour massif de boutons et de poils !

    Oui, toutes les pilules ‘ »estrogéniques » (dont Mercilon, mais il y en a bien d’autres), voir la liste sur mon site. En continu, elles auront probablement un effet similaire à DIane. Prenez une pilule à 30 µg d’éthynil-estradiol et ajustez en fonction de votre tolérance (j’explique ça plus haut dans une autre réponse)

    - est-ce que je risque de tomber enceinte en utilisant seulement la Diane ? (Je suis célibataire et n’ai pas une vie sexuelle très active, et jusqu’à présent, j’ai toujours utilisé le préservatif.)

    C’est difficile àdire. Le risque, s’il existe est probablement inférieur à 30 ans passé à ce qu’il était à 20 ans. Et si vous la prenez en continu, le risque est probablement inexistant…

    - enfin, si je peux continuer à prendre la Diane, est-ce que je peux la prendre en continu ?

    Oui… :-) Mais si j’étais vous, j’essaierais une autre pilule. Si vous n’en tolérez aucune autre (essayez-en deux ou trois, pas plus), revenez à Diane. Ca vaut la peine.

  251. #251 martin winckler le 18 novembre 2008 à 23 h 33 min

    @ abeilleavecseins
    Absolument une pilule pourrait aider, vous pouvez très bien utiliser une pilule type Cérazette (progestatif seul pris en continu) ou un implant. Ils ne sont pas du tout contre-indiqués en cas d’antécédent maternel de cancer du sein. Et l’une comme l’autre peuvent améliorer beaucoup vos symptômes. Je vous conseille d’éviter les pilules contenant un estrogène, car elles risquent d’accentuer vos douleurs de seins. NB : Cérazette et implant peuvent chez certaines femmes mettre le cycle au repos et suspendre les règles. Si ça arrive, pas de panique, le cycle reprend (et les règles reviennent) quand on arrête la pilule ou on retire l’implant.
    Et bien sûr, votre fertilité ne sera pas du tout altérée.

  252. #252 martin winckler le 18 novembre 2008 à 23 h 37 min

    @ Miaou

    « Si les infections graves arrivent à cause de partenaires multiples, est-ce donc à dire que cela n’a rien à voir avec le DIU? Partenaires multiples+DIU=danger ou bien juste partenaires multiples sans préservatif=danger? Si la réponse est partenaires multiples sans préservatif=danger, je vous jure que je change de gynéco (et je m’en vais regarder vos deux adresses de près). J’ai vécu plus d’un an avec un homme sans jamais pouvoir retirer le préservatif parce que mon ORL ne voulait pas de ma pilule (lui je ne le blâme pas), et que ma gynéco ne voulait pas me poser un DIU. Alors qu’elle savait que j’étais avec UN homme!é

    Exactement. Les infections sont liées au microbe (gonocoque, chlamydiae) et non à la méthode de contraception. Partenaires multiples (sans préservatifs) = risque accru de rencontrer un microbe dangereux. Voilà tout. Et vous avez raison d’en vouloir à votre gynéco. Elle vous a pourri la vie (et la sexualité). C’est, au mieux, stupide et anti-professionnel ; au pire, c’est dégueulasse.

  253. #253 martin winckler le 18 novembre 2008 à 23 h 41 min

    @Emilizim

    Alors, la sécheresse vaginale, l’ectropion, la libido en berne = Holgyème (pilule contenant un anti-androgènes…)
    Un implant risque de réactiver votre acné. Un DIU ne règlera pas le problème de l’acné non plus, et si vous avez peur faut pas vous forcer, y’a pas le feu.
    Passez à une pilule « à climat estrogènique », qui n’aura pas d’effet nocif sur l’acné, mais qui améliorera tout ou partie de vos symptômes.
    (Pour plus de détails, cherchez « climat estrogénique » sur ce forum et dans mon site
    http://www.martinwinckler.com

    PS : Un praticien qui refuse de rééxaminer la contraception d’une femme qui le demande est (au choix, je suis pas dogmatique) : incompétent ; ignorant ; stupide ; phobique ; anti-professionnel ; toutes les réponses précédentes.

  254. #254 martin winckler le 18 novembre 2008 à 23 h 47 min

    @ propos de ce que dit Funambuline

    “partenaires multiples = multiplication des risques d’infections ; certaines infections avec DIU = encore plus fortes et dangereuses”. et « Or donc, si on est responsable dans notre vie sexuelle, nullipare ou non, on n’a pas plus de risques d’infections que d’autres… donc pas plus de danger !!! »

    Exactement. Mais j’ajouterai : les infections sur DIU (qui ne sont pas dues au DIU mais qui surviennent alors qu’un DIU est en place) ne sont graves que si elles ne sont pas soignées. Si une femme a des chlamydiae ET un DIU, on peut très bien la soigner sans enlever le DIU, ou enlever le DIU, la soigner et remettre le DIU (j’ai fait ça des dizaines de fois au cours des 20 dernières années). L’important c’est de consulter quand on a des symptômes évocateurs d’infection gynécologique haute c’est à dire :
    - pertes colorées et/ou nauséabondes
    - saignement vaginal inexpliqué (en dehors des règles, et qui ne ressemble pas à un spotting)
    - fièvre et mal de ventre qui ressemble aux règles
    - douleurs pendant les rapports sexuels +++++ (un utérus qui ne fait pas mal quand on fait des galipettes n’est pas inflammatoire ni infecté)…

    Mais la généralisation du préservatif fait qu’on voit les infections surtout chez les femmes qui ne se protègent pas du tout. contre rien. Et donc plutôt chez des femmes qui n’ont pas de contraception. Car les utilisatrices de DIU, en général, elles sont plutôt plus prudentes que les autres !!!

  255. #255 Coraline le 18 novembre 2008 à 23 h 52 min

    Merciii beaucoup !!
    Je n’ai pas le temps ce soir de lire en détail toutes les questions et les réponses, j’espère demain !
    Mais je tenais à vous dire un grand merci Martin Winckler de prendre autant de temps pour répondre et merci à Hélène d’avoir proposé cette tribune.

    Je rage vraiment de de constater comme on est encore si mal informées sur notre corps, les moyens de contraception et tout ce qui entoure la sexualité !!!

    Concernant la réponse à ma question, je rage d’autant plus de m’être sentie jugée par ma gynéco quand elle m’expliquait que le DIU n’était pas possible pour moi puisque je n’avais pas encore trouvé le « bon garçon »….. C’est horrible de rabaisser les femmes comme cela…
    Pour la peine, je vais aller voir dans un autre cabinet si j’y suis !!!

  256. #256 Leocadie le 18 novembre 2008 à 23 h 52 min

    Bonjour,

    Jusqu’à l’an dernier, je prenais la pilule (Mercilon), qui me convenait plutôt bien malgré une légère prise de poids. Suite à une prise de sang qui a révélé un cholestérol trop élevé (2,80g), j’utilise Nuvaring. Mais j’ai de plus en plus d’acné, une chute de cheveux assez importante et surtout des pertes blanches très fréquentes et désagréables (ça me gratte légèrement, mais ce n’est pas une mycose car j’en ai déjà plusieurs et je sens bien la différence ;-)).
    Je voudrais donc changer de moyen de contraception en sachant que j’avais des règles douloureuses avant la pilule (et même un peu avec Minesse, que j’ai pris quelques mois), que j’ai des migraines le premier jour de mes règles (je suis également très fatiguée et irritable dans les jours qui suivent), un peu d’acné et qu’il m’arrivait parfois d’oublier ma pilule. Le patch, pourrait-il être une solution ? Sinon que me proposeriez-vous ?
    Merci de votre patience.

  257. #257 martin winckler le 18 novembre 2008 à 23 h 53 min

    @ Mariebeurre

    Le problème du Gardasil est compliqué car la campagne est culpabilisante et l’intérêt du vaccin discutable (il y a un grand article sur le sujet sur mon site, à cette page :
    http://www.martinwinckler.com/article.php3?id_article=908
    Je ne suis pas un fervent partisan de ce vaccin, qui ne dispense pas de faire des frottis de dépistage. Et dont on ne connaît pas les effets et intérêts réels dans la population à long terme (et tout le monde est d’accord pour le dire, et pour admettre que cette campagne a un caractère expérimental…)

    Ce que je pense, c’est que les adolescentes sont assez grandes pour décider toutes seules. Elles prennent le bus, font du vélo et le plus souvent ont des rapports sexuels sans demander l’autorisation de leurs parents. Est-ce qu’on ne peut pas aussi les laisser décider et ne pas leur imposer une vaccination à 12 ans ?
    A mon avis, vous avez raison de ne pas forcer votre fille. Conseillez lui de lire et de se renseigner, et de décider pour elle-même. Une campagne qui culpabilise les mères est éthiquement inacceptable. Et à son âge, elle a largement le temps de se faire vacciner si elle le veut. Y’a pas le feu.

  258. #258 Parvati le 18 novembre 2008 à 23 h 54 min

    Bonsoir Martin et Hélène,
    Tout d’abord merci à tous les 4 (Yanjiao et Seccotine aussi) pour cet espace de discussions si passionnantes.
    Je prends Minesse (des soucis d’acné et de poils réclacitrants soignés par Diane 35 puis Varnoline puis Mercilon, quand je vois les dosages de ces pilules sur votre site la succession me semble logique) depuis environ 2 ans.
    Je la prends en continu pour m’éviter les migraines cataméniales.
    J’ai donc une question à tiroir, d’abord, est-ce qu’un implant est efficace contre les migraines? Si oui, puisque j’ai diminué régulièrement les oestrogènes, puis-je m’en passer complètement sans voir revenir l’acné et les poils ?
    Petite précision, j’ai 42 ans et 3 enfants.

  259. #259 Maé le 18 novembre 2008 à 23 h 58 min

    Merci pour votre réponse. Je suis allée au lien indiqué, et j’ai retenu cette phrase : « demandez qu’on vous prescrive une pilule monophasique « à climat estrogénique ». J’essaierai d’en parler quand j’irai chez le médecin, mais ce n’est pas facile de dire, « je voudrais que vous me prescriviez ça ». J’ai peur qu’il s’imagine que je m’y crois et que je remets en cause ses compétences en l’orientant sur quoi me prescrire.
    Bref, ce commentaire n’attend pas de réponse particulière, vous êtes assez surchargé comme ça !
    Merci encore pour votre gros travail d’information, et très bonne continuation à vous ! J’espère que vous avez des retours positifs de votre investissement professionnel.

  260. #260 skch le 18 novembre 2008 à 23 h 59 min

    Cher Martin,
    Merci de votre réponse, finalement c’est ce que j’ai fait, dit à ma dermato que je prendrai la pilule et je suis restée sous Nuvaring. J’habite en Belgique, et ici les contrôles sont moins stricts: je ne suis pas soumise à un test de grossesse tous les mois, mais les inquiétudes sont clairement les mêmes.

    Et encore une fois, merci pour le reste. Mon exemplaire de Contraception mode d’emploi est souligné, annoté, post-ité par une lecture intense, et moi aussi je le prête aux copines… Je m’efforce de trouver dans chacun de mes déplacements un médecin dont les méthodes me font penser aux descriptions des consultations dans vos livres, et je vous le dit les filles, il faut chercher, mais ils existent! Vous avez changé ma vision de la médecine générale, et encore une fois, merci pour cela.

    J’espère que vous avez gagné le bowling!
    Bonne nuit!

  261. #261 Pascale le 19 novembre 2008 à 0 h 00 min

    Bonsoir, je m’incruste 2 minutes dans les réponses du Dr Winckler!
    Aujourd’hui dans « allo docteurs » sur la Cinquième, le sujet était justement la contraception, pour celles qui veulent voir à quoi ressemble un DIU « en vrai », voici la vidéo de l’émission, la séquence intéressante (pour le DIU, mais le reste l’est aussi!) se trouve à 12 minutes et 50 secondes:

    http://www.france5.fr/allo-docteurs/index-fr.php?page=player&id_article=346

    (si ça marche pô, c’est l’émission du 18 novembre)

    Et merci, j’apprends plein de choses!

  262. #262 skch le 19 novembre 2008 à 0 h 02 min

    je vous le diS les filles… aïe les conjugaisons quand on bosse en anglais toute la journée…

  263. #263 une habituée du blog de fille le 19 novembre 2008 à 0 h 15 min

    Merci beaucoup d’avoir pris le temps de répondre à toutes mes questions.

    « Vous voyez, moi, je vous aurais plutôt dit d’esssayer Mercilon pendant 3 mois pour voir si vous aviez vraiment tendance à (re)perdre des cheveux. Vous l’auriez vu très vite et il aurait été facile de repasser à Diane. »
    En fait, j’ai pris Mercilon pendant 3 mois, et j’ai eu l’impression de perdre mes cheveux davantage. En même temps, c’est par périodes, et si ça se trouve, j’en aurais perdu autant sous Diane. Mais j’ai un peu paniqué.
    Je retenterai peut-être Mercilon après ma prochaine visite chez ma gynéco, du coup.

    Merci encore !

  264. #264 martin winckler le 19 novembre 2008 à 0 h 16 min

    @Eve

    - »" je ne veux absolument pas tomber enceinte avant quelques mois, mais je pense essayer d’avoir un enfant d’ici, disons, 6 mois. Quelle contraception pourrait me convenir (je pensais m’en tenir aux préservatifs :-) »"

    Oui, vous pouvez, si ça n’est pas trop lourd. En sachant que les préservatifs ça marche très bien à condition de les mettre TOUT LE TEMPS : il n’y a pas de moment « sûr » dans le cycle, car les spermatozoïdes vivent 5 jours et vous pouvez ovuler n’importe quand, par exemple sous l’effet d’une émotion intense (un week-end de galipettes, par exemple…)

    - «  »"la semaine qui a suivi l’arrêt de la pilule, j’ai noté des maux de ventre assez fréquents (supportables sans antalgiques), et une lubrification plus importante au quotidien. Je me demandais si cela pouvait être lié à l’arrêt de la pilule ou si c’est dans ma tête? et combien de temps mets le corps à évacuer les hormones de la pilule et à retrouver un cycle “naturel” (je pense notamment à ma libido en berne…)? »"

    Oh, c’est rapide. La libido peut revenir en huit jours (elle revient parfois en moins que ça.) Les autres symptômes peuvent être plus subjectifs. Mais vous allez « redécouvrir » des sensations qui ont pu être atténuées par la pilule.

    merci et bon courage pour le flot de question
    (vous avez gagné, au bowling??)

  265. #265 martin winckler le 19 novembre 2008 à 0 h 17 min

    PS : Le bowling : je jouais au club, donc on ne « gagne » ni ne « perd », mais j’ai fait une ligne à 190, alors je suis très content… !!!

  266. #266 martin winckler le 19 novembre 2008 à 0 h 21 min

    @ Anmryn

    Les progestatifs favorisent (chez certaines femmes) une sécheresse vaginale. Alors oui, un DIU ça aidera sûrement.

    « Sinon, je me demandais aussi si les méthodes de contraception qui empêchent l’ovulation repoussent d’autant l’âge de survenue de la ménopause ? Si on “économise” ses ovules, alors la ménopause arrive plus tard ? A moins que ce ne soit le cerveau qui commande la maturation définitive de chaque ovule mensuel… »

    L’âge de la ménopause dépend essentiellement de deux choses
    1° le bagage génétique hérité des parents
    2° l’état de santé
    Les femmes d’aujourd’hui sont en meilleure santé que leurs mères, alors elles ont une ménopause (en moyenne) plus tardive (50-52 ans contre 45-47 il y a 25 ans) . Mais ça n’a pas de rapport avec le fait d’économiser des ovules, car à la naissance, chaque femme a environ 30 000 ovocytes, c’est à dire (faites le calcul, à raison de 12 à 14 par an) bien plus qu’il ne lui en faut…

  267. #267 martin winckler le 19 novembre 2008 à 0 h 27 min

    @ Naarly

    Votre gynécologue est pessimiste. Car la prise en 24 comprimés + 4 placebo compense le faible dosage de la pilule. Et il n’est pas justifié de la prendre à heure fixe.
    La solution est très très simple
    1° prenez votre pilule en continu (sans les comprimés blancs)
    2° prenez votre pilule à peu près au même moment de la journée, quel que soit le moment de la journée où vous partez/arrivez à destination. De toute manière, le décalage ne peut pas être supérieur à 12 heures. dans un sens ou dans l’autre.
    Car si vous la prenez en continu, votre ovulation sera endormie de telle manière que même si vous l’oubliez pendant une journée, ça ne suffit pas pour la réveiller. Donc, si vous la prenez en continu, un oubli… n’a aucune importance. (Et vous continuez à être protégée).
    Encore une fois : moins on l’arrête, plus elle est efficace.
    Simple, hein ?

  268. #268 martin winckler le 19 novembre 2008 à 0 h 35 min

    @ m.marie

    >>>donc, si je vous ai bien suivi, je supporte mal cérazette donc je supporterais sûrement mal l’implant ( même produit ).

    Yep.

    >>>>selon vous, puis je retenter de prendre minesse, ou dès que je vais la reprendre mon cholestérol va remonter automatiquement ?!

    Retentez le coup… Et ne dosez pas votre cholestérol. Lisez l’article sur cholestérol et pilule sur mon site, vous en saurez plus.

    >>>j’avoue connaître très mal mon cycle, j’ai pris la pilule très tôt car j’avais des règles >>>>trèèèès irrégulières ( parfois tous les 2 ou 4 mois ! ) et trèèèès douloureuses, surtout >>>niveau ventre, je ne sais plus pour les seins. mais depuis que je prend la pilule ( >>>mélodia puis minesse puis cerazette ) j’ai toujours eu mal à la poitrine.

    probablement parce que ça n’était pas correctement dosé pour vous, ni les unes, ni les autres

    >>>le médecin m’a dis que j’aurais peut être des difficultés pour avoir des enfants car mes >>>>règles étaient irrégulières …. qu’en pensez vous ?!

    que c’est du terrorisme. Si vous vouliez deux douzaines d’enfants, sans doute. Si vous en voulez deux ou trois, y’aura pas de problème. Pour avoir des enfants, il ne faut pas avoir un cycle de 28 jours (20 à 30 % des femmes seulement et, sauf erreur, y a pas qu’elles qui se reproduisent), il faut seulement ovuler de temps à autre et avoir des rapports sexuels avec un homme qui a des spermatozoïdes. Et ça suffit pour avoir un ou deux ou trois enfants.
    Donc, ne vous laissez pas intimider.

    >>appremment le DIU au cuivre ( NT 380 short selon votre site ) est mon nouvel ami :)
    >>vous dîtes qu’il agit en inactivant les spermatozoïdes, ainsi il ne devrait pas y avoir >>d’effets secondaires ?! est ce que contrairement la pilule c’est ” mon vrai ” cycle à moi et >>mes vraies règles et non pas des ” fausses ” que je vais avoir, c’est en ça que je vous >>demander si c’est plus naturel qu’une pilule ?!

    Exactement, le DIU n’a pas d’effet sur vous, seulement sur les spermatozoïdes de votre partenaire. Le cycle, en revanche, c’est le vôtre…

    >>>>ça veut dire qu’à un autre moment du cycle il ne faut pas utiliser d’anti-inflammatoires >>>( même si je suis malade ) car ça risque d’altérer le DIU ?!

    Non, on peut utiliser les anti-inflammatoires à tout moment du cycle, mais pour les règles, c’est seulement au moment des règles ,-). POUr un lumbago ou une sinusite, c’est n’importe quand… L’idée que les anti-inflammatoires inhibent l’activité contraceptive du DIU est une légende franco-française inventée et propagée par les mandarins français. Personne d’autre AU MONDE ne dit ça. Parce que c’est faux. C’est vous dire l’état idéologique de la médecine française…

    >>>>et enfin dernière question : >>>avec une pilule en continu, ce n’est pas ” plus long à >>>venir ” après l’arrêt si je décide d’avoir un bb?!

    Non. Au pire, votre cycle mettra un mois ou deux à reprendre (comme après une grossesse, puisque la pilule recrée l’état hormonal de la grossesse). Mais c’est tout.

    >>>>et si je décide de garder les placébo une >>>fois de temps en temps, faut il qu’il y ait une fréquence régulière ?!)

    Non, vous faites comme vous voulez. (C’est bien, la liberté, hein ?)

  269. #269 martin winckler le 19 novembre 2008 à 0 h 39 min

    @Capuccinella

    Ca peut être
    une pilule à climat estrogénique (voir plus haut) + Alostil
    ou
    un DIU + Alostil…
    Tout dépend de la contrainte que vous avez envie d’assumer.
    Et il est possible qu’après votre grossesse, votre chute de cheveux soit moins marquée (la grossesse peut beaucoup changer le corps…) et que vous n’ayez besoin d’aucun traitement (ça mérite de vous faire poser un DIU et de patienter quelques mois pour voir).

  270. #270 Miaou le 19 novembre 2008 à 0 h 41 min

    Merci beaucoup Monsieur Winckler, vous m’avez fait beaucoup rire, et vous m’avez appris des choses. Condamnons ma gynéco :-)

    Merci Hélène, de tes idées ouvertes, et de ton travail pour nous. Oui, je trouve que c’est un vrai travail que tu fais sur ce blog, et que tu le fais à merveille, tu as su dessiner ton métier, et nous en retirons beaucoup. Merci mille fois.

  271. #271 martin winckler le 19 novembre 2008 à 0 h 44 min

    @ Esme

    >>> »" »ON ne refuse pas aux femmes d’avoir des enfants quand elles le veulent, et on leur >>>refuse de décider qu’elles ne veulent pas ou plus en avoir ?
    >>>Ces gens-là je leur dis : “Mais de quoi je me mêle ???” »"

    Oui, je déteste les « double standard ». C’est dogmatique, c’est pas scientifique. C’est comme les femmes qui décident d’avoir un enfant après 40 ans parce qu’elles n’ont pas pu ou voulu avant. Les médecins n’ont aucun droit de les juger. Ils n’ont pas le droit non plus d’emmerder celles qui n’ont pas d’enfant à 35 ans en leur disant que « l’horloge tourne ». C’est con ! Encore une fois, si on veut en avoir dix, oui, c’est tard. Mais si on en veut un ou deux, entre 35 et 45 ans, y’a le temps, bon dieu !!!
    Parfois, on a l’impression que certain(e)s gynécos traitent les patientes comme si elles étaient leurs filles adolescentes. Je trouve ça insupportable parce que même les ados que je reçois, je les traite pas comme des ados : encore une fois si elles sont assez grandes pour se prendre par la main et me demander une contraception, c’est qu’elles sont adultes. Et je ne fais pas de « psychanalyse sauvage » quand on me demande une contraception sur le « désir caché ou refoulé d’enfant ». Je ne vois qu’une chose : une femme me dit qu’elle ne veut pas être enceinte, je lui en donne les moyens. Point final. Je suis pas là pour « interpréter », je suis là pour soutenir, servir, épauler. C’est aux femmes de prendre leur vie en main. Pas aux médecins de leur dire comment le faire.

  272. #272 Miaou le 19 novembre 2008 à 0 h 45 min

    Excusez-moi, j’aimerais rajouter une question… Est-ce qu’avoir des douleurs après un orgasme est normal (si cela n’arrive pas à tous les moments du cycle (je crois bien que c’est au moment de l’ovulation))?

    Si cette question ne relève pas de votre compétence, veuillez m’en excuser…

    Les filles, désolée pour cette question…

    m.marie, merci, les réponses à tes questions me sont aussi utiles :-)

  273. #273 martin winckler le 19 novembre 2008 à 0 h 48 min

    @ Léocadie

    Le patch peut être une bonne méthode, mais là encore je vous dirais : prenez une pilule à climat estrogénique, mais en continu ! Car acné et chute de cheveux sont améliorés par les estrogènes et les migraines par la prise continue. Donc ça peut être le patch, toutes les semaines (sans interruption), mais ça peut être aussi Minesse SANS LES COMPRIMES BLANCS (comme ça, pas de règles et pas de douleurs)… Et dans les deux cas (voir plus haut) un oubli n’a pas d’importance…

  274. #274 Miaou le 19 novembre 2008 à 0 h 51 min

    Hélène, je trouve cette journée super émouvante. Tu te rends compte de ce que tu fais pour les femmes…? Et tu sais que je me maquille maintenant. J’ai cru que ma mère allait en pleurer l’autre jour, son regard ne quittait plus le mien (pourtant elle n’a jamais dit que je devrais me maquiller).

    Pardon pour ce HS, mais je trouve ça vraiment émouvant tous ces témoignages, tout ce partage et ces réponses de Martin Winckler…

  275. #275 m. marie le 19 novembre 2008 à 0 h 52 min

    Miaou : merci ça me fait plaisir ! j’ai aussi appris de tes questionset de toutes les questions en fait ! ça me fait d’autant plus plaisir que j’ai souvent l’impression  » que je comprend vite mais qu’il faut m’expliquer longtemps  » ;))

  276. #276 martin winckler le 19 novembre 2008 à 0 h 52 min

    @ Parvati

    Bonsoir Martin et Hélène,
    >>>Je prends Minesse (des soucis d’acné et de poils réclacitrants soignés par Diane 35 >>>puis Varnoline puis Mercilon, quand je vois les dosages de ces pilules sur votre site la >>succession me semble logique) depuis environ 2 ans.

    OUi, tout à fait

    >>>Je la prends en continu pour m’éviter les migraines cataméniales.

    Very good !

    >>>J’ai donc une question à tiroir, d’abord, est-ce qu’un implant est efficace contre les >>>migraines?

    Oui, mais vos problèmes de pilosité et d’acné vont revenir.

    >>>i oui, puisque j’ai diminué régulièrement les oestrogènes, puis-je m’en passer >>complètement sans voir revenir l’acné et les poils ?

    J’ai peur que non… Mais si vous n’avez pas de facteur de risque (Hypertension, Tabac, antécédent de phlébite, surpoids important), vous pouvez continuer à prendre une pilule estrogénique très faiblement dosée (Minesse, c’est très bien ; d’autres femmes dans la même situation pourraient aussi essayer Melodia ou Cycléane 20) en continu jusqu’à l’âge de 50 ans !!!!

  277. #277 martin winckler le 19 novembre 2008 à 0 h 56 min

    @ Miaou

    Oui, une douleur (type « crampe de règles ») après un orgasme, c’est sinon « normal », du moins possible sans que ça soit inquiétant : l’utérus se contracte intensément pendant l’orgasme etça peut faire un peu mal après (quand l’orgasme est passé), surtout à des moments proches de l’ovulation (quand on n’est pas sous contraception hormonale) ou autour des règles (avant, pendant, après)

  278. #278 martin winckler le 19 novembre 2008 à 0 h 58 min

    BOn, je crois que je vais vous laisser, là (il est 1 h…) J’espère n’avoir oublié personne. Et bien sûr, comme convenu, je serai au poste demain matin (pas aux aurores, mais vers 9h30-10 heures). Merci à toutes pour ces questions pleines de pertinence et pour votre écoute attentive et réactive (ça compte pour moi aussi, vous savez)
    BOnne nuit à toutes, merci Hélène (Hip Hip Hip Hourra… ) et à demain.
    Martin

  279. #279 Miaou le 19 novembre 2008 à 1 h 00 min

    Merci! J’ai fini de vous embêter.

    J’admire beaucoup la façon dont vous faîtes votre métier. Merci pour tout!

  280. #280 martin winckler le 19 novembre 2008 à 1 h 03 min

    @précision pour Léocadie :

    Je précise en cas d’oubli du patch une journée (on le change le mardi au lieu de le changer le lundi, par exemple), ça n’a pas d’importance si on met le patch en continu. C’est comme un oubli de pilule de 24 heures pendant la prise continue. C’est seulement si on oublie de le remettre pendant plus d’une semaine que ça pose problème.

  281. #281 Prune le 19 novembre 2008 à 1 h 03 min

    Bonsoir M. Winckler !
    J’ai tout lu… et du coup je m’interroge !
    Je vous résume rapidement mes interrogations :
    J’ai 43 ans, des antécédents de phlébite, petite fumeuse, je suis sous Implanon depuis presque 3 ans. J’ai RV pour me le faire retirer et en poser un nouveau.
    Je n’avais quasi plus de régle pendant assez longtemps sous implanon, voilà que depuis quelques semaines (mois) j’ai des règles tous les 15 jours… J’ai une dizaine de kg en trop que je ne parviens pas à perdre… je me demande si ce ne serait pas la cause de l’implan !?!
    Bref, à vous lire dans mon cas le mieux serait un DIU au cuivre ?! Mais j’ai tendance à avoir des règles très abondantes sans contraception..
    Que fais-je ???!
    je remets un implanon, et je garde mes 10 kilos de trop (ça ne m’enchante pas !) ?
    Je mets un DIU au cuivre ? Je risque des règles abondantes ?
    J’ai en plus peur de la pose…
    Merci beaucoup de me rassurer !
    Merci pour tout ce que vous faites pour nous !

  282. #282 Miaou le 19 novembre 2008 à 1 h 04 min

    @Hélène: j’ai un peu exagéré, ma mère n’allait pas pleurer, mais elle était touchée

  283. #283 m. marie le 19 novembre 2008 à 1 h 07 min

    promis, après j’arrête avec mes questions :))

    - j’ai lu votre article sur ‘ cholestérol et pilule ‘ mais vu que j’étais arrivé à + de 3 de cholestérol, on ne me laissera pas ne pas le doser je pense ! :))
    - merci de me confirmer que ce médecin n’était qu’un sombre con :)) et 3 enfants ça me va plus que parfaitement !
    - le DIU n’a pas d’effet sur moi, que sur mon partenaire, ça veut dire ni prise de poid ni rien ?!
    - le cycle sera le mien alors va t’il redevenir irrégulier au possible comme à l’adolescence ( vu que c’est pour le réguler que j’ai commencer à prendre la pilule ! ) et même douleurs aussi ?!
    - oui la liberté c’est génial, je dois être tarée mais ça me  » rassure  » d’avoir mes règles une fois de temps en temps ( pas taper ! )

    merci du fond du coeur :))

  284. #284 Mashenka le 19 novembre 2008 à 1 h 34 min

    Bonsoir Hélène (et mille merci pour ce super forum), bonsoir M.Winckler, bonsoir les filles.

    Juste un petit conseil aux filles, lorsque vous achetez votre pilule en pharmacie, pensez à demander si le générique est disponible: ma pilule (Harmonet) possède maintenant des tas de génériques (je suis d’ailleurs étonnée qu’il y en ait autant) et beaucoup de pharmacies avaient « oublié » de me le préciser pendant des années, certainement pour se faire plus d’argent…

    En tous cas j’ai trouvé des génériques qui coûtent parfois la moitié du prix de l’original… et ça fait plaisir à mon petit budget :).

  285. #285 Cécile de Brest le 19 novembre 2008 à 1 h 47 min

    Merci beaucoup pour cette réponse !
    Pour le DIU, ce sera compliqué d’aller me le faire montrer dans un Planning familial, je vis dans un DOM où, au niveau médical, il y a des progrès à faire…
    Mais je note pour la pilule, Minesse, Melodia et Cycléane 20.
    Comme je ne fume pas, je pense que ça simplifie le problème.

    Merci encore pour toutes ces explications, le temps passer à nous conseiller. Si tous les médecins étaient comme vous, la vie serait plus simple…

  286. #286 une autre grande julie le 19 novembre 2008 à 1 h 53 min

    Je ne sais pas si je peux encore poser ma question, mais je me lance quand même.
    Bonjour Docteurs, bonjour les filles,

    J’ai 23 ans (et presque toutes mes dents). Suis en couple depuis 3 ans (nous n’habitons pas ensemble et ne nous voyons que 3 fois par mois à cause de la distance.)
    J’ai pris la pilule environ un an(au début). D’abord minidril, ma libido et mon moral on fui, je suis donc passée au patch (mon médecin pensait que peu être je supportais mal l’idée de devoir « manger » chaque jour un comprimé alors que mon activité sexuelle n’etait pas quotidienne) Ca n’ a pas été concluant (ca gratte ) J’ai ensuite pris trinordyole plusieurs mois mais j’ai pris beaucoup de poids.
    Du coup nous n’utilisons plus que des préservatifs depuis deux ans.
    Moi ca me convient (en dehors du manque de spontanéité que cela suppose).Mais je sens bien que ca ne va pas pouvoir durer, de plus j’ai lu sur votre site que ce n’est pas aussi efficace que je le croyais.
    Plus je lis vos réponses plus je me dis que le DIU au cuivre me conviendrai sans doute. Qu’en pensez-vous ?
    J’ai tout de même une autre question a poser, j’espère qu’elle ne sera pas trop déplacée.
    J’ai l’habitude que le préservatif retienne le sperme, je ne suis pas très sur d’être a l’aise dans le cas contraire. Je n’ai aucun souvenir de la période ou je prenais la pilule et pendant laquelle nous n’utilisions pas de préservatif. Mais j’avoue que maintenant j’ai quelques appréhensions. Normal ?
    Merci pour tout !!!

  287. #287 Breizh’ le 19 novembre 2008 à 7 h 35 min

    Je n’ai pas de question Monsieur Winckler mais je voulais juste vous dire toute mon admiration et le plaisir que j’ai toujours eu à vous lire et à vous écouter (du temps où vous étiez sur une certaine radio…)
    Merci de ce que vous faites, surtout merci (en tant que médecin homme) de porter ce regard sur les femmes et en ce qui me concerne, merci d’avoir aidé à me déculpabiliser sur la contraception…
    Très belle journée à vous!

  288. #288 fairybubbles le 19 novembre 2008 à 8 h 44 min

    Bonjour Dr Winckler,

    Je vous dérange juste pour une petite précision si le fait de prendre sa pilule en continu…. je suis sous Cycléane 30, est ce que je peux la prendre vraiment toute l’année en continu (et ne jamais avoir de règles) ou plutot par cycles de 2/3 plaquettes de suite ?

    Merci !

  289. #289 Sylvie8600 le 19 novembre 2008 à 8 h 49 min

    Bonjour Martin

    J’ai suivi avec attention ces 2 jours de questions-réponses et je voulais vous remercier. Non seulement pour la réponse à ma propre question mais aussi pour le temps que vous nous offrez et le ton de vos réponses. Je ne suis pas concernée (aujourd’hui en tout cas) par la majorité des situations évoquées mais de savoir qu’il est possible d’y apporter des réponses sensées, déculpabilisantes et facilitant la vie des femmes me réconforte infiniment. Le jour où j’aurai à me reposer la question de ma contraception, je serai 1000 fois plus sereine puisque j’aurai dans le coin de ma tête la certitude que je peux choisir et non SUBIR, et ça n’a pas de prix.

    Donc merci à vous et aux filles qui ont permis ce moment du fond du coeur!

  290. #290 Hélène le 19 novembre 2008 à 8 h 50 min

    Merci Stéphanie (241), c’est adorable de me dire ça !! ;-)

    capucinella (246) sois la bienvenue !

    Martin (249) : arhhh, la France ! :-(((

    Miaou (270) merci de réaliser que c’est un travail : c’en est un, que j’ai fabriqué moi-même, et que j’adore ! ;-)

    Mashenka (284) merci pour cette précision !! Je ne savais pas du tout (et j’en ai un peu ras le bol de payer ma Melodia près de 40 €) !

    une autre grande julie (286) sois la bienvenue !

  291. #291 Françoise de Vesoul le 19 novembre 2008 à 8 h 59 min

    Merci Martin pour vos réponses si gratifiantes pour nous les femmes.
    Je n’ai pas de question, mais je voulais vous témoigner mon admiration pour tout ce que vous faites pour désacraliser le pouvoir médical.
    Une chose me désole, quand vous dites qu’en France pas moyen de déboulonner les statues du Commandeur et que vous devez aller au Québec… c’est bien triste pour nous et pour nos filles.
    Merci aussi pour votre réponse si pertinente sur le Gardasil : je ne peux pas supporter la pub si sulpabilisante et à chaque fois j’ai envie de hurler…
    Très bonne journée à vous.

  292. #292 Miaou le 19 novembre 2008 à 9 h 03 min

    @Hélène: je sais que c’était une évidence, je le réalise pas que maintenant, je voulais juste dire WAH. Sorry :-)

  293. #293 Hélène le 19 novembre 2008 à 9 h 05 min

    Ah non mais je disais ça gentiment Miaou, j’étais réellement reconnaissante que tu vois le travail derrière le loisir ;-) Tout va bien ;-))

  294. #294 Hélène le 19 novembre 2008 à 9 h 08 min

    Françoise de Vesoul bienvenue à toi ;-)

  295. #295 Miaou le 19 novembre 2008 à 9 h 11 min

    Tant mieux, en fait c’est juste que pendant deux secondes je me suis fait penser aux rétrogrades avec l’expression « vrai travail », et je voulais pas m’être mal fait comprendre. Bref. Tu m’impressionnes, et MBDF me comble/transporte/ravit (j’arrive pas à trouver le mot). Bravo. Merci. Amen :-)

    J’arrête là le HS, il a assez duré.

  296. #296 sophie-alice le 19 novembre 2008 à 9 h 17 min

    Bonjour Martin, et bonjour Hélène (je sais, ça fait bien longtemps!),
    Je voulais vous poser une question sur ma pilule. Suite à ma grossesse, mon ancienne pilule (une micro dosée… dont j’ai oublié le nom!) ne me convenait plus du tout : mes règles duraient 15 jours (un vrai bonheur), étaient douloureuses (plus d’habitude j’entends) et étaient devenues très abondantes. Pendant un an, ma gyneco m’a changé de pilule presque tous les 3 mois jusqu’à arriver à Cilest, l’une des plus fortement dosée donc.
    Sur le principe, je n’aime pas trop l’idée des hormones… mais là, en plus, il y en a beaucoup!! Je voulais donc savoir si je suis « condamnée » à prendre cette pilule, est-ce que mes nouveaux symptômes vont s’estomper avec le temps, est-ce qu’un DIU cuivre me conviendrait ?
    Ha, et puis un immense merci pour le temps que vous nous consacrez et pour votre humour qui m’avait cruellement manqué depuis votre départ de France Inter (je sais, ça fait longtemps ça aussi!!)

  297. #297 Hélène le 19 novembre 2008 à 9 h 20 min

    Merci Miaou, et à vrai dire merci à toutes, vous êtes des filles drôlement chouettes !

  298. #298 Yanjiao le 19 novembre 2008 à 9 h 23 min

    Bonjour

    merci beaucoup Martin pour tout!!

    A mon tour de poser une question…

    Je suis très frappée du nombre de femmes qui viennent ici (ou qui vont au planning…), qui sont prêtes à parler de choses si intimes sur internet, tellement elles sont en manque d’informations claires et précises, de relations satisfaisantes avec leur médecin ou leur gynéco…

    Je me demandais ce qu’on peut faire pour agir, pour vous soutenir dans votre démarche, pour faire pression sur l’ordre des médecins… pour que la sexualité et la contraception fassent partie des enseignements « importants » dans la formation des médecins?

    (je sais bien que c’est naïf, mais tout de même, ça fait trop râler…)

    Sinon, je me permets de recommander un livre que j’ai beaucoup aimé, qui est sorti pour les 50 ans du Planning Familial et qui est passionant :
    Liberté, Sexualité, Féminisme, de Isabelle Friedmann, éditions la découverte…

    bonne journée :)

  299. #299 pico le 19 novembre 2008 à 9 h 31 min

    Docteur Winckler,

    Je profite de votre présence ici, pour poser une autre question qui me trotte dans la tête.

    Avec mes problèmes de thyroide, j’ai déjà eu deux endocrinos qui m’ont dit que je pourrais avoir des difficultés pour être enceinte (toujours en raison des dérèglements TSH), dont une qui dit qu’en augmentant le Levothyrox, tout rentre alors dans l’ordre, et l’autre qui dit que si à un moment de la grossesse, la TSH dépasse 2,5, cela peut être dangereux pour le bébé.
    J’avoue que cela refroidit un peu. J’ai des amies avec des problèmes de thyroide qui n’ont apparemment pas été suivie particulièrement et qui ont des bébés qui vont très bien…

    alors TSH et fécondité ou TSH et bébé: quels problèmes ?

    Merci encore infiniment pour votre attention et vos réponses précises!
    Merci à Hélène pour ce blog d’utilité publique !

  300. #300 mllelili le 19 novembre 2008 à 9 h 33 min

    Pas de question pour moi mais merci Martin, vos réponses sont claires et agréables à lire et tout ceci est très très interessant.

  301. #301 lenazigbou le 19 novembre 2008 à 9 h 45 min

    Bonjour Docteur, (ca me rappelle la Noiraude :-) alors voilà j’ai 32 ans, une petite fille et la maladie de Crohn et je fume (pas bien)…je suis sous Pentasa 2g par jour et je voudrai passer à une contraception sans hrmones donc je penseà un DIU en cuivre, ma gyneco m’a dit qu’avec ma maladie et mon traitement anti inflammatoire le DIU sans hormones pourrait être moins efficace et les règles plus importantes pourraient m’affaiblir…est ce que vous pensez qu’elle a raison et que je devrais prendre un DIU avec hormones. Dans ce cas est ce que c’est compatible avec le tabac ? Merci pour votre aide.

  302. #302 Ju le 19 novembre 2008 à 9 h 46 min

    Bonjour Dr Winckler,
    et bonjour à tous
    Lectrice quotidienne, c’est mon premier post ici ; je me lance pour demander un conseil de contraception en cas d’antécédents familiaux (nombreux, des deux côtés) de cancer de sein : est-il réellement envisageable de continuer une contraception hormonale à long terme ? J’ai trente trois ans, un enfant de deux ans, et depuis sa naissance plus de contraception (avant j’ai pris la pilule microval des années, puis du Lutéran). J’ai essayé le DIU au cuivre mais ma gynéco n’a pas pu me le poser bien car j’étais très contractée au moment de la pose (franchement très douloureuse, et deux spasfon avant ça ne l’a pas fait du tout…). Du coup il est « tombé » après un mois. Ma généraliste me dit qu’il est possible d’envisager une anesthésie locale pour la pose ? Avec les antécédents de cancer du sein est-ce possible d’utiliser Mirena (la prise d’hormones m’angoisse ; mais d’un autre côté ne plus avoir de règles, comme c’était le cas sous pilule progestative pendant des années, ce serait le bonheur) ? ma généraliste, encore elle, raisonne en termes de contre-indications absolues et relatives, et pour elle Mirena relève de la seconde catégorie (mais donc il y aurait bien une contre-indication, dans l’absolu… ). Qu’en pensez-vous ?

  303. #303 Galinette cendrée le 19 novembre 2008 à 9 h 52 min

    Bonjour Martin, bonjour les filles,
    Je ne sais pas si vous pourrez m’aider, mais je tente quand même :)

    J’ai 37 ans, pas d’enfant, et je n’en veux pas.
    Alors que je voulais me faire poser un implant, on m’a découvert il y a quelques années un utérus fibromateux. Donc, on me l’a déconseillé.
    Et vu que j’avais des saignements entre mes règles, on a essayé de changer de pilule.
    Je suis passé de trinordiol à une autre dont j’ai oublié le nom puis à Jasmin, mais pas de changement. Mais fibromes ont continué à grossir et les douleurs ont augmenté.
    Il y a 2 ans, mon gynéco m’a posé un mirena, espérant que cela fasse diminuer les saignements. Mais toujours pareil. Les fibromes continuent leur progression. J’ai de plus en plus de douleurs et un poids sur la vessie…
    En septembre de cette année, on m’a fait une embolisation. 2 mois après, je ne constate aucune amélioration… pour le moment. J’ai des règles très irrégulières et douloureuses.
    Je me demande si le mirena est la meilleure contraception pour moi, peut-être qu’une autre serait mieux adaptée ? Bon, la dernière solution serait que je me fasse tout enlever vu qu’on ne veut pas d’enfant…

  304. #304 Hélène le 19 novembre 2008 à 9 h 54 min

    lenazigbou, Ju, Galinette cendrée, soyez les bienvenues !

  305. #305 Mithra le 19 novembre 2008 à 9 h 55 min

    Pfouuu impossible de rattraper mon retard de lecture sur ce post, a chaque fois que je rafraichis il y a des dizaines de nouveaux commentaires ! Helene et Martin, c’est vraiment un travail d’utilite publique que vous faites la !
    Comme Yanjiao je suis frappee par ces centaines de questions qui ne trouvent pas de reponse dans le circuit classique de la relation patient-medecin… en meme temps je realise que j’ai beaucoup de chance de ne pas avoir de soucis de contraception (je vis en harmonie avec la pilule depuis plus de vingt ans maintenant) car si j’en avais je ne saurais pas forcement vers qui me tourner !
    En zone rurale il n’y a PAS de gynecos : dans ma region les tres rares gynecos qui font encore du medical ne prennent pas de nouvelles patientes et les autres (gynecos-obstetriciens) ne font que de l’obstetrique ! Et mon generaliste (je n’ai pas eu le choix, c’etait le seul qui prennait de nouveaux patients quand je me suis installee dans la region) ne fait pas de gyneco… j’ai la chance – et les moyens – de me rendre a Paris (ou on trouve a se faire soigner sans difficulte) regulierement, mais comment font celles qui ne peuvent pas ?
    A ce rythme-la on va retourner au temps de ma grand-mere qui n’avait eu qu’un seul examen gynecologique dans sa vie, apres son accouchement :-(

  306. #306 Nicole le 19 novembre 2008 à 9 h 55 min

    Cher Martin,

    Merci mille fois!!! Je prends rdv pour un TT380!!!!

    Vous êtes un amour!!!!!
    Nicole

  307. #307 Zig et Puce le 19 novembre 2008 à 10 h 10 min

    Bonjour Hélène, Martin, et les autres ;-)

    Je profite de votre généreux et humaniste passage ici pour vous poser à mon tour une question qui me turlupine.

    Existe-t-il un confrère, un site, un bouquin, que vous conseilleriez pour tous les problèmes et questions liés à la ménopause et à son cortège de joyeusetés ? Là encore, c’est extrêmement difficile d’obtenir des informations claires (THS oui ou non avec antécédent cancer du sein maternel mais tardif, poids, soja etc…) et non culpabilisantes (« vous hésitez sur le THS ? Mais vous n’y connaisez rien, moi je suis médecin, je sais quand même mieux que vous, vous devez le prendre, point barre ! ») et des réponses simples :-(
    Des sales cons (et connes) pour reprendre votre expression, j’en ai hélas rencontré un paquet en une vie de femme bien remplie ! Castratrice : « oh ce que vous prenez vous donne une sensation de lourdeur dans le bas ventre ? Bah c’est rien, si ça continue on coupe, vous serez tranquille… après tout vous avez 44 ans, votre utérus ne sert plus qu’à vous embêter, non ?…
    Mais la palme de la connerie et de la cruauté, c’est en 1976, les tout débuts de l’IVG. M’y voila, sans anesthésie, avec la chance d’avoir un toubib qui me demande comment ça m’est arrivé, « au club med ? C’était bien ? Faut faire plus attention la prochaine fois… ça vous apprendra ! » (ah oui, connard, je fais comment avec des gynécos comme vous pour avoir la pilule ? Je vous supplie à genoux ??? et comment je fais là pour m’enfuir ou vous insulter, allongée sur la table avec la canule plantée en moi ?…) et qui quand c’est terminé me dit « dommage pour vous, c’était un petit garçon, mais bon ça va, hein, vous vous sentez plus légère ??? » … En pleine rupture avec mon copain, seule, je ne vous dis pas dans quel état je suis rentrée chez moi ce jour-là…

    Un immense merci à vous pour ce que vous faites, Martin. Vos infos sont passées précieusement à ma fille.

    Hélène, merci à toi aussi pour ouvrir ta porte comme ça et désolée pour ce long commentaire… Je n’ai pas pu m’en empêcher, lire tout ça, ça m’a bouleversée.

  308. #308 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 10 h 13 min

    @Toutes
    Hello, there. Bonjour à toutes
    I’m back on line et je réponds aux questions jusqu’à 12h30 environ.
    Martin

  309. #309 Stéphanie de la ligne 12 le 19 novembre 2008 à 10 h 15 min

    Bonjour Martin,
    Et merci pour vos réponses ! Je viens de constater qu’en fait ma pilule ne me convenait pas si bien que ça ; c’est cérazette, et elle m’occasionne des problèmes de sécheresse vaginale ainsi qu’une baisse importante de la libido. Avant quelques mois et le blog d’Hélène je n’aurais jamais pensé que ça puisse être lié à ça et oui, nous sommes merveilleusement informées, n’est-ce pas (et pourtant j’ai fait une prépa bio, c’est dire) ?

    J’en changerais bien MAIS j’ai un utérus polyfibromateux, 3 myomectomies à mon actif pour cause de règles super abondantes et une hystéroscopie prévue dans peu de temps pour m’enlever des synéchies…

    L’avantage de cérazette c’est qu’elle bloque mes règles et qu’elle tient pour le moment les fibromes en sommeil. Bref, pensez-vous qu’on puisse trouver une pilule qui ait autant d’avantages sans les inconvénients ? Merci encore du temps que vous nous accordez.

  310. #310 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 10 h 18 min

    @ Prune
    Il est normal qu’au bout de 3 ans d’implant vos règles reviennent : il n’y a plus assez d’hormone dedans pour endormir le cycle complètement. Le plus souvent (2 fois sur 3 chez les utilisatrices que je reçois couramment), quand on en met un deuxième la situation redevient celle qu’elle était avec le premier. Une fois sur 3, ça ne marche pas mais si vous étiez bien, ça mérite d’essayer, et d’opter pour autre chose seulement si ça ne marche pas.
    Le poids… C’est un pb plus épineux. Vous risquez de le garder, et effectivement c’est lié à l’implant, qui vous maintient en « mode grossesse ».
    Un DIU au cuivre n’est pas une mauvaise option et vous pourriez très bien ne pas avoir des règles aussi abondantes aujourd’hui (ça change avec le temps) et les contrôler avec de l’ibuprofène ou un autre AINS (anti-inflammatoire) pendant 3 ou 4 jours par mois. Beaucoup d’utilisatrices de DIU le font, avec succès. Là, vos kilos s’envoleront, c’est sûr.

  311. #311 Clémentine le 19 novembre 2008 à 10 h 23 min

    Bonjour Docteur et merci de répondre à nos questions !

    Comme beaucoup de filles ici (ça m’a d’ailleurs surprise…) : je suis sous Diane 35 depuis maintenant plus de cinq ans à cause d’une acné que j’ai déclenché à 20 ans (alors que je n’en ai pas eu pendant mon adolescence…) et d’une pilosité importante.

    Je suis allée voir tout dernièrement une gynécologue à qui j’ai demandé un DIU (je suis nullipare) car j’ai tendance à oublier souvent ma pilule et j’ai un terrain de problèmes veineux qui ne s’arrange pas avec Diane…

    Elle a mis tout un planning en place, ce qui m’a un peu laissé sceptique : je finis mes plaquettes de Diane 35, ensuite 6 mois à un an de Jasmine, ensuite 6 mois à un an de Jasminelle. Et si l’acné n’est pas revenue ou que « les effets rebond » ne sont que temporaires, on passe au DIU.

    C’est pas un peu compliqué tout ça ?

  312. #312 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 10 h 25 min

    @ m.marie

    >>>- j’ai lu votre article sur ‘ cholestérol et pilule ‘ mais vu que j’étais arrivé à + de 3 de >>>cholestérol, on ne me laissera pas ne pas le doser je pense ! :))

    Y’a toujours moyen de pas se faire faire de prise de sang…

    >>>- merci de me confirmer que ce médecin n’était qu’un sombre con :)) et 3 enfants ça >>me va plus que parfaitement !

    Oui, le diagnostic de connerie est rarement erroné dans ce type de cas, Hélas…

    >>- le DIU n’a pas d’effet sur moi, que sur mon partenaire, ça veut dire ni prise de poid ni >>>rien ?!

    Yep ! Absolutely ! (Mais ça agit pas sur votre partenaire, seulement sur ses spermatozoïdes… ;-)

    >>>- le cycle sera le mien alors va t’il redevenir irrégulier au possible comme à >>>>l’adolescence ( vu que c’est pour le réguler que j’ai commencer à prendre la pilule ! ) >>>et même douleurs aussi ?!

    Le cycle change avec le temps, et souvent avec les grossesses. Alors je ne jurerais pas que vous aurez le même. C’est possible, mais il peut aussi vous paraître bien moins pénible qu’à l’adolescence car les crampes sont souvent beaucoup moins importantes après des grossesses et quand à l’irrégularité, si vous avez des signes annonciateurs des règles (et presque toutes les femmes en ont), vous pouvez parfaitement les anticiper même si elles ne sont pas régulières. Avec une coupe menstruelle, pas de problème, n’est-ce pas Yanjiao ? ;-)

    >>>- oui la liberté c’est génial, je dois être tarée mais ça me ” rassure ” d’avoir mes règles >>>une fois de temps en temps ( pas taper ! )

    Et je milite pour que les femmes aient le choix. C’est pour ça que quand je tape, c’est sur les gynécos/médecins qui imposent le DIU hormonal Mirena sans demander aux femmes si elles veulent ou non avoir des règles et si elles veulent ou non (selon leurs antécédents) prendre du poids.

    @ TOUTES : A propos du poids, petit rappel : la contraception hormonale (pilules, implant, Mirena) ne fait prendre du poids qu’aux femmes qui ont tendance à en prendre, en particulier beaucoup pendant leurs grossesses. Si vous êtes en surpoids ou si vous avez pris plus de 17-20 kilos à une grossesse antérieure, méfiez vous de l’implant et du Mirena. Les pilules, c’est plus malléables. Le DIU au Cu(ivre) = pas de pb de poids/

  313. #313 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 10 h 28 min

    @ toutes, à propos de ce que dit Mashenka :
    >>>Juste un petit conseil aux filles, lorsque vous achetez votre pilule en pharmacie, >>>pensez àdemander si le générique est disponible: ma pilule (Harmonet) possède >>>maintenant des tas de génériques (je suis d’ailleurs étonnée qu’il y en ait autant) et >>>>beaucoup de pharmacies avaient “oublié” de me le préciser pendant des années, >>>>certainement pour se faire plus d’argent…
    >>>>En tous cas j’ai trouvé des génériques qui coûtent parfois la moitié du prix de >>>l’original… et ça fait plaisir à mon petit budget :). »" »

    OUI !!! Les pilules non remboursées sont vendues par les pharmaciens le prix qu’ils veulent. Donc, il faut non seulement exiger le générique, mais aussi comparer le prix des pilules sans générique dans diverses pharmacies autour de chez vous. Certains pharmaciens (la Pharmacie de la Sirène, place de la Sirène, au Mans, par exemple) trouvent contraire à l’éthique de faire du profit sur les pilules et les vendent au prix plancher. D’autres se font des couilles en or, et, oui, c’est dégueulasse… Je pense qu’ils devraient avoir l’obligation d’afficher leurs prix, puisqu’il s’agit d’entreprises commerciales comme les marchands de fringues ou les épiceries…

  314. #314 Jane le 19 novembre 2008 à 10 h 38 min

    Bonjour M. Winckler

    Tout d’abord, un grand merci, à défaut d’être originale, à vous et à Hélène pour avoir organisé cette distribution géante d’info tout à fait différente de celle qu’on reçoit chez la/le gynéco lors de la visite qui dure en tout et pour tout 1/4 d’heure (examen compris).

    J’ai quelques questions autour de ma pilule :
    Je prends depuis environ 4/5 ans la Desorelle 20 (un générique) et je la tolère sans problème (j’ai 24 ans). Les gynécos n’ont jamais pris la peine de m’expliquer quelles en étaient les caractéristiques et sur Internet, je suis tombée sur des infos contradictoires :

    - de quelle pilule est-elle le générique ?

    - est-ce une pilule micro-dosée ou non ? (un médecin généraliste m’a dit de faire attention aux heures de prises alors que dans la notice, j’ai vu que je pouvais la prendre dans un délai de 12h)

    - est-ce une pilule estrogénique (j’ai découvert ce terme ici) ou non ? quelles en sont les « conséquences » par rapport à celles de composition différente ?

    - pas de problème niveau antécédents familiaux ? (mère diabétique à 20 ans et gd mère maternelle ayant eu un cancer du sein à 50 ans)

    - et enfin, j’ai eu des avis contradictoires en ce qui concerne la prise de pilule en continu : certaines personnes disent qu’il est bon de mettre le corps au repos niveau hormones durant les 7 jours d’arrêt, y compris pour le foie. Qu’en pensez-vous ?

    D’avance, un très grand merci si vous trouvez encore le temps de me répondre !

  315. #315 Sophie le 19 novembre 2008 à 10 h 40 min

    Bonjour Martin,
    Aprés deux jours de lecture intensive, je me permets de revenir vers vous pour vous poser une nouvelle question.
    Vous m’aviez conseillé un sterilet Mirena, suite à l’obligation de retirer un précédent sterilet en cuivre pour cause de règles hémorragiques.
    Hors, aprés la lecture de votre dernier post, je me rends compte que le Mirena ne sera peut-être pas idéal, puisque je cumule, une prise de poids de 10 kgs depuis deux ans, une tendance à l’acnée, et … cela a-t-il une importance, un problème de jambes lourdes qui m’oblige à suivre un traitement et porter des bas de contention…
    Je ne sais donc plus à quel saint me vouer ?
    Faudrait-il donc envisager une pillule contraceptive, mais alors laquelle (sachant que j’ai 37 ans et deux enfants), ou choisir : le préservatif ou l’abstience….

    Je suis en attendant épatée par toutes vos réponses, vos visions de la femme et de la contraception et je me rends compte que nous malheureusement, les médecins prennent cela trop à la légère et essaient plus de nous « coller » un contraceptif, plutôt que de prendre le temps de nous écouter

    Et j’ai lu presque tous vos livres, il fallait que je vous le dise…

  316. #316 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 10 h 41 min

    @ une autre grande julie

    >>>Plus je lis vos réponses plus je me dis que le DIU au cuivre me conviendrai sans doute. >>>>Qu’en pensez-vous ?

    Absolument ! Pour beaucoup de femmes les méthodes hormonales ont des effets « grossesse » : prise de poids, baisse de la libido (ou nausées, ou tension des seins, etc.) Quand c’est très marqué, la solution c’est une méthode sans hormones, donc le DIU au cuivre ou les préservatifs.

    >>>J’ai tout de même une autre question a poser, j’espère qu’elle ne sera pas trop déplacée.
    >>>J’ai l’habitude que le préservatif retienne le sperme, je ne suis pas très sur d’être a >>l’aise dans le cas contraire. Je n’ai aucun souvenir de la période ou je prenais la pilule et >>pendant laquelle nous n’utilisions pas de préservatif. Mais j’avoue que maintenant j’ai >><quelques appréhensions. Normal ?

    Ni normal ni pas normal : personnel. Ce qui concerne l’intimité est personnel et non discutable. Il m’arrive souvent de poser implant ou DIU à des femmes ayant toujours utilisé des préservatifs (avec un même partenaire, depuis longtemps, dans le meilleur accord possible) et qui ont du mal à arrêter les préservatifs : les sensations sont différentes, et pour cause, et ce truc qui coule, après… brrr…
    C’est une manière de changer de sexualité, en fait. Donc, votre appréhension est non seulement indiscutable mais très courante.

  317. #317 Miaou le 19 novembre 2008 à 10 h 44 min

    Cher Martin (je vous appelle Martin maintenant qu’on se connaît :-)

    Je vois que vous dîtes à m.marie qu’avec le DIU elle ne retrouvera sûrement pas le même cycle qu’avant parce qu’elle a eu une grossesse. Quid si l’on n’en pas eu, et que nos règles à l’adolescence étaient TRES compliquées (sujettes à la psychologie: n’apparaissaient parfois pas pendant des mois) et douloureuses? Sachant que bien sûr je suis devenue une autre femme depuis (c’est beau).

    Merciiiiiiiii!

  318. #318 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 10 h 45 min

    @ fairybubbles

    Vous ne me dérangez pas. On ne me dérange jamais quand on me pose des questions sur ce que je sais : ça justifie mon boulot. Mon seul problème c’est que je ne peux pas toujours répondre à tout le monde. Mais là, vous avez raison d’en profiter.

    >>>Je vous dérange juste pour une petite précision si le fait de prendre sa pilule en continu…. >>>je suis sous Cycléane 30, est ce que je peux la prendre vraiment toute l’année en continu >>>(et ne jamais avoir de règles) ou plutot par cycles de 2/3 plaquettes de suite ?

    Vous pouvez la prendre en continu, il n’y a aucun risque. Ce qu’il faut savoir est ceci : parfois, une prise continue de plusieurs mois s’accompagne d’un spotting occasionnel. S’il ne dure que trois ou quatre jours, ne faites rien. S’il persiste, arrêtez la pilule quelques jours (4 ou 5 suffisent ; pas plus de 7) : l’endomètre aminci, qui saignote sera évacué complètement et vous pourrez repartir sur une prise continue de longue durée. Mais n’arrêtez jamais votre pilule plus de 7 jours d’affilée.

  319. #319 Véro la Bisontine le 19 novembre 2008 à 10 h 46 min

    Merci Martin pour votre réponse, et la douceur de vos propos…
    Concernant Melodia, j’avais cru comprendre que les comprimés blancs ne contenaient rien de particulier, mais permettaient de faire une prise en continu, sans risque d’erreur…
    Si j’arrête de prendre les 4 comprimés blancs, je mets quand même le patch d’Oesclim 50?

  320. #320 m. marie le 19 novembre 2008 à 10 h 47 min

    bonjour Martin et bonjour à toutes !
    merci encore une fois pour toutes vos réponses ! juste deux petites précisions :
    - pourquoi pensez vous que si je reprend minesse je ne dois pas forcément faire doser mon cholestérol ?! pour que je me focalise sur mon  » ressenti  » ?! vu que j’étais à + de 3 je ne risque pas d’être en danger ?!
    - est ce que mon cycle a pu changer depuis mes 14 ans, j’en ai aujourd’hui 25, mais nullipare ?! ou y a t’il seulement les grossesses qui le modifie ?!
    merci :))

    PS : merci à celle qui a posé la question sur le  » stock d’ovules et si ça allait retarder la ménopause, je me la posais aussi !

  321. #321 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 10 h 48 min

    @ Françoise de Vesoul

    Moi aussi je suis triste de devoir aller au Québec pour partager et développer mes idées et ma compétence, mais le monde d’aujourd’hui est un monde où on communique beaucoup plus facilement, et les idées circulent malgré la distance. Je continuerai à écrire des articles et des livres qui seront accessibles à tous et à toutes en ligne. Donc, je vois ça plutôt comme un progrès d’aller là où des gens ont envie d’écouter. Ca va me permettre d’aller plus loin, et vous en bénéficierez ici aussi, immanquablement.

  322. #322 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 10 h 56 min

    @ Sophie-Alice
    ON n’est jamais « condamnée » à quoi que ce soit. C’est seulement parce que les praticiens ne savent pas répondre simplement (ils écoutent trop les labos et ne lisent pas assez mes livres ;-) que la vie des femmes est compliquée. Je pense que votre problème n’a pas été réglé (hahah) parce que votre gynéco n’a pas bien analysé ce qu’il était. Ce que vous décrivez est fréquent dans mon expérience et le plus souvent, je parviens à trouver la « bonne pilule » en deux ou trois essais maximum… à condition d’avoir bien écouté la femme me décrire son cycle SANS pilule puis ses règles AVEC pilule… Si les pilules vous collent des règles très longues, effectivement une option est d’utiliser un DIU au cuivre. Mais il n’est pas dit qu’une autre pilule ne pourrait pas vous convenir. Une mauvaise tendance des gynécos est de ne prescrire que les pilules récentes (non remboursées) et de délaisser les plus anciennes (Minidril, Adépal, Miniphase), remboursées et très utiles chez les femmes qui ont des règles spontanément abondantes. C’est une erreur, parce qu’elles ne conviennent pas aux mêmes femmes que les autres. Donc toute une frange des utilisatrices sont pénalisées par le fait que les gynécos n’utilisent qu’une moitié des produits existants SANS ADAPTER LEUR PRESCRIPTION A LA FEMME…

  323. #323 Un autre pseudo le 19 novembre 2008 à 10 h 56 min

    Pa-ssionnant!
    Encore une fois, merci à Martin Winckler et à vous toutes!
    Un autre pseudo.

  324. #324 Miaou le 19 novembre 2008 à 10 h 57 min

    @une autre grande julie: pour la question du passage non sperme/sperme, si je peux me permettre, je pense que c’est un changement qui se vit, et qui ne se pense pas. Il se vit avec un homme (un homme qu’on aime et en qui on a confiance sinon on aurait peur de ses microbes), et bien souvent, cet évènement ne ressemble pas à ce qu’on pense (car quand on y pense, c’est un peu eurk, c’est vrai, mais quid du préservatif, c’est eurk aussi, c’est gluant et ça pue (pardon pardon)). Mais si l’on est dans une relation comme celle que tu vis, alors ça peut n’apparaître que comme quelque chose de… je sais pas, d’accessoire. Car en parallèle de ça, il y a le fait de découvrir une plus proche intimité avec cet homme (ben oui, ya plus de bande plastique qui vous sépare). Donc, à toi de voir ce que ça te fait en le vivant, je dirais (une fois que le DIU sera là). Si j’étais toi, je tenterais quand même le DIU, en plus du préservatif (comme ça tu es super protégée, et tu as le choix)…

  325. #325 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 11 h 06 min

    @ Yanjiao

    >>>Je suis très frappée du nombre de femmes qui viennent ici (ou qui vont au planning…), >>>qui sont prêtes à parler de choses si intimes sur internet, tellement elles sont en >>>manque d’informations claires et précises, de relations satisfaisantes avec leur >>>médecin ou leur gynéco…

    Oui, moi aussi !!! ! J’ai reçu des milliers de messages via mon site, ça me rend malade de voir à quel point les femmes sont sous-informées alors que ce sont elles qui vont le plus voir les médecins !!! (Plus que les hommes, qui sont sous-informés aussi…)

    >>>Je me demandais ce qu’on peut faire pour agir, pour vous soutenir dans votre >>>démarche, pour faire pression sur l’ordre des médecins… pour que la sexualité et la >>>contraception fassent partie des enseignements “importants” dans la formation des >><médecins?

    Il faut être exigeante avec votre/vos médecins. Leur demander des explications et ne pas vous lever tant que vous ne les avez pas eues (c’est leur obligation professionnelle de vous les donner). Il faut boycotter les médecins qui ont une attitude agressive, condescendante, méprisante, et le leur dire. Il faut inciter les jeunes femmes qui font des études de médecine à écouter leurs amies et leurs soeurs et leurs mères et à les croire plus que ce que disent leurs patrons et leurs formateurs (si vous saviez ce que les médecins français disent de « l’hystérie des femmes » à leurs étudiants ! Si vous saviez comme les étudiantes en sortent culpabilisées et phobiques et deviennent parfois les ennemies de leurs patientes…)

    Bref, il faut parler. Les changements ne viendront pas de l’intérieur (écrire au conseil de l’Ordre, c’est comme écrire à la momie de Toutankhamon…) mais des femmes elles-mêmes.
    En animant ce type de forum, en faisant le tri des informations sur le net, en les répertoriant et en les distribuant, vous luttez contre ça. Il y a pas longtemps, j’ai reçu une demi-douzaine de jeunes femmes (moins de 20 ans) qui voulaient un DIU. Elles étaient envoyées par une copine qui s’en était fait poser un à l’autre bout de la France après avoir lu un de mes articles. Elle ne me connaissait pas. Elle avait juste dit à ses copines du Mans d’aller demander qu’on leur en pose un. Elles ne sont pas venues me voir parce que je suis « Martin WInckler » (j’exerce sous mon vrai nom, Marc Zaffran, et peu de gens font le rapprochement), mais parce que quand l’une d’elles a demandé à se faire poser un DIU, on lui a répondu  » C’est quoi ces conneries ? Si vous voulez devenir stérile, allez voir l’Ogre, là-bas, à l’hôpital !  » La première est venue. Je ne l’ai pas mangée, elle a envoyé ses copines… (Je les ai pas mangées non plus…)

    Il y a plein de médecins en France, qui sont solidaires des femmes. Mais ils bossent dans l’ombre. Il faut les repérer, les répertorier et les faire connaître, grâce à l’internet maintenant c’est possible.

  326. #326 Miaou le 19 novembre 2008 à 11 h 07 min

    Martin, j’ai encore une question: même si l’on n’a pas de partenaire multiple, j’imagine que l’on peut être avec quelqu’un qui a des microbes, et qui peut ne pas le savoir, et donc cela peut devenir dangereux avec un DIU… Pour le sida et les hépatites, il y a les tests gratuits qu’on connaît bien, mais pour le reste, que fait-on? En terme de prévention je veux dire…

    (Peut-être que la réponse est: on se détend, on met un DIU, on respire, et on contrôle juste les signes d’infection extérieurs dont vous avez parlés)

  327. #327 Karène le 19 novembre 2008 à 11 h 08 min

    Bonjour Dr Winkler,
    Je n’ai pas encore lu tous vos livres mais déjà une grosse partie de vos commentaires. Vous parlez du « mode grossesse » que provoque la pillule et du coup je me pose des questions par rapport à celle que je prends depuis environ 3 ans: cérazette.
    J’ai 32 ans, je suis nullipare et en hypothyroïdie, je prends un comprimé d’euthyral par jour mais je ne suis pas encore complètement équilibrée de ce côté là. Cerise sur le gâteau, j’ai un micro-adénome à prolactine et je prends donc du dostinex. Bien sûr avec tout ça, j’ai pris 8 kilos.
    Suite à la lecture de votre site sur le DIU, je m’étais dit que j’allais demander à ma gynéco de me poser un DIU, en pensant qu’avec un métabolisme ralentit, je n’avais pas besoin en plus d’être en « mode grossesse » mais elle ne veut pas car je suis nullipare, pour elle c’est la pilulle ou rien. J’ai eu droit à un argumentaire sur le cholestérol parce que j’étais à 2g mais je suis repassée à 1,75g. J’ai tenté une deuxième gynéco qui m’a redit la même chose: »Mademoiselle c’est cérazette ou rien, et puis imaginer si vous faîtes une infection et qu’on ne la détecte et qu’une de vos trompes soient bouchées etc…etc… »
    Qu’en pensez-vous? Suis-je condamnée à prendre cérazette et pensez-vous qu’il serait judicieux que je tente un DIU au cuivre sachant, et c’est ce qui me fait enrager que mon endocrino qui n’est malheureusement pas gynécologue n’est pas contre le DIU dans mon cas….

  328. #328 Satinette le 19 novembre 2008 à 11 h 08 min

    Bonjour Martin, bonjour à toutes,
    Un grand merci tout d’abord à Hélène et Martin pour ce forum super enrichissant, et comme toujours super ouvert!
    Une petite question pour vous: j’ai 31 an, je viens d’avoir un 1er enfant en juillet et prend Cérazette depuis 3 sem après l’accouchement car j’allaite encore pour qqs semaines (avant ma grossesse je prenais aussi la pilule, depuis une douzaine d’années). Toutefois je réfléchis bp en ce moment et aimerait supprimer totalement les hormones pour les raisons suivantes: – perte de libido et sécheresse vaginale, pire depuis que je suis sous Cérazette (je trouve), – une dizaine de kgs pris en 12 ans + la grossesse et dont je n’arrive pas à me débarrasser, – antécédents familiaux de cancer qui m’interpellent et m’encouragent à supprimer ces hormones.
    Sachant que j’ai normalement des règles peu abondantes et peu douloureuses, je pencherai dc pour un DIU en cuivre, mais je me demande si cela en vaut la peine d’en poser un si je souhaite avoir bientôt un 2e enfant et dc retomber enceinte d’ici 18 mois dans l’idéal ? Est-ce que je ne ferai pas mieux de continuer Cérazette – que je supporte très bien mis à part les désagréments ci-dessus- et faire poser un DIU après mon 2e enfant?
    Merci d’avance pour votre réponse, et tout ce temps que vous nous accordez!!!

  329. #329 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 11 h 10 min

    @ Pico
    Là encore, c’est du terrorisme. Je déteste les médecins terroristes. Quand l’apport en hormone thyroïdienne est équilibré (et c’est pas diffiicile), les grossesses se passent très bien. J’ai suivi des flopées de femmes anciennement hyper ou hypothyroïdiennes enceintes et ça se passe très bien. Faut juste pas être enceinte en pleine poussée d’hyperthyroïdie ou d’hypothyroïdie (mais l’ovaire se met en sommeil à ce moment là) mais c’est tout. Quand l’équilibre est retrouvé (et c’est beaucoup plus facile que pour une diabétique, par exemple, et les diabétiques sont enceintes elles aussi), ça ne pose plus aucun problème.

    Un petit truc : un médecin terroriste est
    - soit un sadique pervers (et il vous terrorise pour « vous sauver »)
    - soit un phobique (et il vous terrorise pour lutter contre sa propre angoisse)
    Ce n’est pas un soignant. Donc, fuyez le.

  330. #330 Nella le 19 novembre 2008 à 11 h 13 min

    Bonjour Hélène, bonjour Martin.

    Je suis attentivement tout ce forum depuis hier silencieusement car je n’avais pas de questions particulières à poser sur ma contraception. Et grâce à vous j’ai appris énormément de choses !!

    Merci Hélène d’avoir permis de nous offrir tout ça. Je ne sais plus qui te disais ça récemment (Yanjiao je crois…), mais c’est fou ce que ton blog change en ce moment, c’est toujours mieux que la veille !! Tu as réussi à faire un travail remarquable !!
    Tu peux être fière de tout ça, et compte tenu de l’avis de toutes tes lectrices tu dois ressentir une immense satisfaction !! C’est grandement mérité !

    Merci Martin d’avoir pris tant de temps pour nous fournir des réponses si précises et répondant aux besoins de chacune.

    Merci Seccotine pour la mise en relation !

    MBDF élu blog d’utilité public !!

  331. #331 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 11 h 14 min

    @ lenazigbou

    Votre médecin a des notions qui datent. Le Pentasa n’a aucun effet sur un DIU au cuivre (ni d’ailleurs aucun anti-inflammatoire). Donc vous pouvez utiliser les deux types de DIU, à votre guise.
    Si vous avez constaté que votre maladie de Crohn fluctue avec votre cycle, un DIU hormonal est plus adapté, car il peut atténuer ces fluctuations. Mais sinon, choisissez en fonction de l’intérêt que vous en attendez pour votre confort, indépendamment du Crohn. Et il ne vous est pas interdit d’essayer un type de DIU et, si ça ne vous convient pas, de lui substituer l’autre (ça se fait en une seule consultation, de retirer l’un et de poser l’autre).
    Pour plus d’infos lisez « Tout ce que vous voulez savoir sur le DIU », sur mon site http://www.martinwinckler.com

  332. #332 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 11 h 22 min

    @ Ju

    Ce qui est déconseillé en cas d’antécédents de cancer du sein chez la mère ou les tantes ou la grand-mère maternelle (de l’autre côté, ça ne compte pratiquement pas) c’est d’utiliser des estrogènes au-delà de 35 ans. Quand les utilisatrices de pilule cessent de prendre des estrogènes à 35 ans, dix ans plus tard, la fréquence des cancers est la même que pour les femmes qui n’ont pas pris la pilule. Donc, vous avez un peu de temps devant vous.

    Pour poser un DIU il faut
    - un praticien doux qui a MONTRé à la femme comment ça se pose (je le fais en faisant insérer un DIU « en vrai », par la femme, dans un utérus constitué par… mon poing fermé (c’est la taille).
    - une femme rassurée et détendue
    - un col qui s’ouvre, et le SPASFON est un mauvais produit pour ça ; le produit efficace c’est le Cytotec (une prostaglandine)
    - une technique de pose indolore

    Vous avez expulsé votre DIU parce que votre utérus se contractait beaucoup (sous l’effet de l’inquiétude, sûrement, ça joue) et parce que j’imagine qu’elle ne vous a pas donné d’anti-inflammatoires pour éviter ces contractions…

    Bref, vous devriez pouvoir vous en faire poser un par quelqu’un d’autre.
    Sinon : toutes les méthodes contenant des progestatifs seuls : Cérazette, Microval, Implant, DIU hormonal sont autorisées dans votre cas. Elles le sont même chez les femmes opérées d’un cancer du sein qui ont besoin d’une contraception. A fortiori chez celles qui n’en ont pas — et n’en auront peut être jamais. Car souvenez vous : un « risque » de cancer du sein, ce n’est pas une condamnation. toutes les femmes qui ont des antécédents familiaux ne font pas de cancer du sein ;la ******majorité****** des femmes ayant des antécédents *****ne font pas***** de cancer du sein

  333. #333 porteverte le 19 novembre 2008 à 11 h 24 min

    Bonjour Martin,

    Vous avez déjà répondu à mes questions hier, mais je rebondis sur le commentaire de Mithra (on habite la même région médicalement sinistrée) : est-il envisageable, quand on n’a pas besoin de contraception comme moi, de faire faire les frottis dans un labo, et de demander à son généraliste (qui dans mon cas, ne veut pas faire d’examen gynéco) de s’occuper des seins (en le suppliant un peu, je pense qu’il accepterait). Je ne peux pas changer de généraliste, les autres ne prennent pas de nouveaux patients.

    Voilà, par ailleurs je voudrais avoir votre avis sur l’impossibilité de mener une quatrième grossesse après trois césariennes, et sur la ligature de trompe qui en découle. Pour moi, cela s’est produit à 29 ans ; comme j’ai divorcé par la suite, je n’ai pas pu avoir d’enfant avec mon compagnon actuel. Je ne veux pas faire de pathos, mais peut-être vos réponses éclaireront-elles d’autres que moi ;-)

    Merci !

  334. #334 Stéphanie de la ligne 12 le 19 novembre 2008 à 11 h 28 min

    Malheureusement Martin, des médecins agressifs, condescendants…, plus on a de problème de santé, plus on en rencontre. Désolée de faire du « moi je », mais j’ai donc de lourds soucis gynécos, alors le médecin qui me suit est un grand ponte, reconnu sur la place publique, très très doué visiblement… Je suis quand même contente d’être entre ses mains car grâce à lui j’aurais peut être un enfant un jour.

    Mais c’est un horrible con. Pour vous dresser le tableau, déjà il a 2 consultations, une en privé une en public. C’est fréquent. J’ai fait les deux.
    En public, 2 heures de retard, il prend 2 secondes pour vous examiner en vous faisant mal, et se contente de vous expliquer votre cas via son dictaphone. Donc côté amortissement du choc, y’a mieux. Une fois il m’a même fait pleurer avant de me dire « mais pourquoi vous pleurez, j’y peux rien si vous faîtes le mauvais choix ».
    En privé, GROS dépassement d’honoraire, mais ponctualité remarquable, amabilité « ah, je suis contente de vous voir » (ah oui, tu me connais ?), désolé si je vous fait mal mais je n’ai pas le choix… Bref, un autre homme !

    Je le déteste. Et putain, si je pouvais en changer que je serais contente de le faire !!!

  335. #335 porteverte le 19 novembre 2008 à 11 h 29 min

    Je précise (après le com 133), qu’on ne m’a pas « forcée » à faire une ligature de trompes : enfin, j’ai signé un papier – mais la pression était très forte, du côté du gynéco, comme de mon généraliste (qui se trouvait également être .. mon mari ! )

  336. #336 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 11 h 31 min

    @ Galinette cendrée

    Il est vrai que quand on ne parvient pas à maîtriser l’évolution des fibromes et qu’ils provoquent des saignements permanents, l’hystérectomie est une solution de ***dernier*** recours. Si on vous la proposait, exigez (par écrit) qu’on fasse une hystérectomie conservatrice : on retire le corps de l’utérus, mais on laisse le col en place (qu’il faut continuer à surveiller par frottis) et bien sûr on laisse les trompes et les ovaires (c’est pas la peine de vous ménopauser). Quand l’hystérectomie est totale (col inclus), ça raccourcit le vagin, ça modifie la sensibilité profonde, et donc la sexualité.

    Mais encore une fois, c’est une solution de ***dernier*** recours. Je pense qu’après l’embolisation il est justifié de réessayer un Mirena, car c’est le traitement le plus direct (au contact de l’utérus) et celui qui, dans votre cas aura le moins d’effets secondaires généraux. Attention, même si le Mirena est efficace 5 ans comme contraception, il est possible qu’il ne soit efficace que pendant 2 ou 3 ans sur vos saignements et qu’il faille le changer plus souvent. Mais ça vaut la peine.

    En revanche, on n’aurait jamais du vous donner des pilules contenant des estrogènes à partir du moment où on a trouvé les fibromes : les estrogènes font pousser les fibromes. Vous donner Jasmine ou Trinordiol c’était une faute professionnelle. On aurait dû vous prescrire Cérazette ou un implant (pourquoi pas ? fallait essayer) ou un Mirena d’emblée. C’est ce que j’aurais fait : c’est le protocole en cas de fibrome : on-ne-donne-plus-d’estrogènes.

  337. #337 rolee le 19 novembre 2008 à 11 h 39 min

    Bonjour Martin (et merci d’être ce formidable médecin)

    Petite question, j’étais sous Cérazette depuis 3 ans, je l’ai arrêté début août (envie d’un 2ème enfant), mais j’ai fais il y a deux semaines, 2 phlébites et un début d’embollie pulmonaire, je suis pour le moment sous anticoagulant (mais je ne sais encore si ce sera à vie ou si c’est temporaire). Pour le moment, les médecins m’ont déconseillé la tentative de grossesse et m’ont aussi interdit l’utilisation de cérazette. Je ne sais si cela va durer, mais
    1ère question : si je dois avoir des anticoagulants à vie, me sera t il possible d’envisager une grossesse malgré tout et sous quelles conditions ?
    2ème question : Devrais je abandonner l’idée d’utiliser cerazette ou tout autre pillule comme moyen de contraception au vue de mes problèmes de coagulation ?
    Merci par avance.
    Et un grand merci à Hélène.

  338. #338 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 11 h 41 min

    @Zig et Puce (beau pseudo ! J’aime..)

    Merci pour ce beau et terrible témoignage.
    Le seul livre que je connais (en français) qui parle des hormones féminines (et donc, en particulier du THS) de manière posée et pas terroriste c’est « Les Hormones au féminin » de Sylvie Demers, éditions de l’Homme. On peut le commander sur Amazon.ca, c’est un très bon bouquin. Il est question de le publier en France bientôt, adapté à la situation française, mais il peut déjà beaucoup vous apporter.
    J’ai donné deux ou trois réponses sur le THS dans ce forum. Ce qui est le plus sensé, c’est de ne se traiter que quand on en tire un bénéfice de confort immédiat, et non pour prévenir l’ostéoporose au long cours, car l’exercice physique, le soleil de temps à autre et les yaourts (et perdre du poids si on en a un peu trop) ça suffit largement. J’ai plein de patientes qui ont des THS « a minima » et qui vont très bien et qui me disent : « Même si je devais faire un cancer ou un Alzheimer dans vingt ans, je m’en fous, je vais pas me laisser abattre maintenant par un risque hypothétique, c’est maintenant que j’ai envie de vivre ». J’ai d’autres patientes qui n’en prennent pas et qui vont très bien aussi.
    La vie, c’est risqué. Vous avez le droit de choisir vos propres risques en fonction de votre vie à vous.

  339. #339 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 11 h 43 min

    @ Stéphanie de la ligne 12

    Vous pourriez tout simplement passer à Microval, qui après 35 ans est une contraception tout à fait fiable et qui ne fera pas pousser vos fibromes et qui pourrait vous laisser très tranquille (un certain nombre d’utilisatrices de Microval n’ont pas de règles, comme avec Cérazette). Et vous pouvez aussi essayer un MIrena si les fibromes ne sont pas trop envahissants.. Le gynéco peut vous le poser juste après l’hystéroscopie pour synéchies, pour éviter qu’elles se reproduisent : c’est le traitement !!!

  340. #340 Aurélie le 19 novembre 2008 à 11 h 44 min

    Un premier bonjour à toutes, « booooooonjouuuuur ! »

    Ensuite, bonjour à vous Martin, je vais passer pour la fan nunuche de base mais j’apprécie beaucoup votre travail depuis des années, je vous ai découvert par votre (excellent) travail sur les séries tv puis en fouinant un peu sur votre site. Une mine d’or que j’ai épluchée comme un gros sac de pommes de terre, même ce qui ne me concernait pas, je suis très curieuse ^^ J’en profite donc pour vous remercier, car vous m’avez déjà pas mal rassurée depuis mon adolescence, j’ai appris une tétrapotée de choses intéressantes, et puis c’est pas toujours qu’on a l’occasion de croiser quelqu’un d’aussi prolixe et intelligent que vous :)

    Bref ! j’ai une petite question à vous poser, ma généraliste et ma gynéco, bien que géniales, ayant éludé le sujet. J’ai 20 ans, en couple depuis déjà bien longtemps avec mon chéri, très à l’aise avec ma sexualité et ma contraception : je prend un générique de Minidril en continu, avec une pause tous les 3/4 mois, principalement pour l’effet psychologique que ça représente, et avoir une excuse pour rester un jour au lit ;) Je sais qu’il n’y a pas de souci avec la prise en continu (malgré l’injonction de ma gynéco comme quoi « faut pas », « c’est pas bien », « faut pas », tout ça sans argumentation, merci bien…), que la pilule est même plus efficace, mais une question toute technique me taraude depuis un moment : j’ai sagement appris à l’école qu’à chaque cycle, un ovule était expulsé, qu’il se nichait dans l’utérus, que ça faisait les règles, blablabla, et que la ménopause arrive quand on a « épuisé » son stock d’ovules, aux alentours de 45/50 ans. Mais, si je prend ma pilule en continu, j’ai donc moins de règles, donc moins d’ovules expulsés, donc est ce que je « retarde » d’autant plus ma ménopause ? Arriverais-je à 80 ans toujours réglée ? Je me doute bien qu’il y a là une erreur de logique dans ma caboche quelque part, et j’avoue que ça m’intrigue :)

    Merci d’avance pour votre réponse et merci d’avoir participé, c’est vraiment une expérience extra que nous vivons là !

  341. #341 nina de paris le 19 novembre 2008 à 11 h 45 min

    Bonjour Martin,
    Merci de votre visite sur ce site.
    Merci à Helene pour ton site, je le lis depuis 2 ans maintenant et je suis fan.

    Ma situation est la suivante:
    j’ai 28 ans et je fume regulierement (pour le moment j’ai pas l’envie d’arreter).
    je prend la pillule depuis 11 ans. j’ai d’abord pris Harmonet pendant longtemps, ca se passait tres bien.
    puis comme j’avais des problemes de budget je suis passée a trinordiol.
    j’ai ensuite eu l’apparition d’une dermite seborhéique et je pouvais me repayer une pillule un peu plus cher, une dermato m’a conseillé jasmine.
    que j’ai pris pendant 1 an. (pas d’amelioration de la qualité de ma peau).
    je suis ensuite repassé à trinordiol (pendant 1 an et j’ai pris 6 kg, sans changement particulier de style de vie)
    je reprend jasmine depuis un mois mais je ne suis pas sur qu’elle me soit vraiment adapté puisque je fume…
    autre petit bemol, il m’arrive de l’oublier assez regulierement… (je prend alors 2 comprimés au meme moment)

    pensez vous que jasmine et tabac puisse cohabiter?

    merci de votre reponse

  342. #342 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 11 h 46 min

    @ Clémentine

    >>Elle a mis tout un planning en place, ce qui m’a un peu laissé sceptique : je finis mes >>plaquettes de Diane 35, ensuite 6 mois à un an de Jasmine, ensuite 6 mois à un an de >>>Jasminelle. Et si l’acné n’est pas revenue ou que “les effets rebond” ne sont que >>temporaires, on passe au DIU.

    Ouais, c’est ce qu’on appelle « un comportement d’évitement ». Elle ne VEUT PAS vous poser un DIU… Alors elle temporise… Dites-lui « Non, merci, je veux un DIU ». Et si elle ne veut pas, demandez lui de quoi elle a peur et rassurez la. (Je ne plaisante pas). Si elle est intelligente, vous pourrez causer. Si elle refuse de causer, envisagez de changer de gynéco…

  343. #343 Zaphyra le 19 novembre 2008 à 11 h 48 min

    Rebonjour, et merci pour vos réponses très précises Martin.
    Juste une précision pour Diane, elle aussi ce n’est pas problématique de la prendre en continu (sachant qu’au final ça fait 8 ans que je la prends et elle me convient plutot bien finalement).
    Merci beaucoup, et encore merci Hélène pour tout et le superbe travail que tu fais sur ton blog.

  344. #344 Zig et Puce le 19 novembre 2008 à 11 h 48 min

    Merci beaucoup pour votre réponse. Je file sur amazon.ca ! ;-)

  345. #345 sofiezig le 19 novembre 2008 à 11 h 50 min

    Chère Hélène, Cher Martin (ben oui moi aussi je vous appelle Martin)

    A la lecture des nombreux témoignages, je me dis qu’en fin de compte mon gynéco est super. Il m’a toujours bien conseillé, est toujours à l’écoute (mais moi je suis timide et n’ose pas toujours lui dire, comme pour ma baisse de libido).
    Bref j’ai mon prochain rendez vous en janvier et j’ai presque hâte de discuter avec lui ….

    Merci Héléne, Merci Martin
    Je reste en lecture de tous les commentaires c’est très instructif et de votre site Monsieur MArtin,merci de ce que vous faîtes ….

  346. #346 Isobel le 19 novembre 2008 à 11 h 53 min

    Bonjour Martin,

    Tout d’abord je vous remercie de répondre à toutes nos questions si gentilment.
    Et un grand merci à Hélène d’avoir organisé cette « rencontre ».

    Comme Clémentine, j’ai passé plus de 10 ans sous Diane35 suite à un acné virulent apparu après la vingtaine.
    Je prenais à ce moment là la pillule Trinordiol.
    J’ai testé d’autres pillules (Moneva …), arrêté la pillule, testé le Roaccutane, rien n’a pu stoppé l’apparition de ces énormes boutons. :(
    D’après ma dermato, mon acné était du aux pillules trop fortement dosées, de première génération.
    J’aurais aimé savoir si effectivement ma dermato avait raison.

    Il y a une autre question que je me pose depuis très longtemps, peut-être n’avez vous pas vous même la réponse.
    Pourquoi les pillules ne sont pas remboursées ? Du moins pas celles que la majorité des femmes utilisent ?
    Pourquoi le stérilet, une partie de l’IVG et pas la pillule ?

    Merci encore pour toutes vos réponses. J’ai appris beaucoup de choses depuis lundi, je suis ravie. ;))))

  347. #347 pico le 19 novembre 2008 à 11 h 53 min

    Merci beaucoup pour vos paroles rassurantes, encore !
    J’ai déjà prévu de changer d’endocrino, car je n’ai pas envie d’être stressée par une éventuelle grossesse qui n’est pas encore souhaitée (du moins dans l’immédiat).
    Le problème avec mon hypothyroidie, c’est que justement mes taux fluctuent beaucoup dans l’année, et on n’arrive justement pas encore a les réguler.
    je vais donc vous faire confiance et me dire qu’on y arrivera quand je voudrais être enceinte !
    merci encore.

  348. #348 impala le 19 novembre 2008 à 11 h 58 min

    Bonjour Docteur,
    Merci beaucoup pour votre réponse. J’ai aussi lu ce que vous avez répondu à Anna, donc si je comprends bien, le fait que j’ai des microkystes ne compromet pas ma fécondité ? (mais ce sera sans doute un peu plus laborieux que pour d’autres puisque j’ai presque toujours eu des cycles longs).
    Et je vais regarder les modalités de l’épilation au laser. Encore merci d’avoir pris le temps de répondre à toutes nos questions !

  349. #349 abeilleavecseins! le 19 novembre 2008 à 11 h 58 min

    ou là là!!! …si j’ai bien compris Martin, vous dormez 2h17min par nuit!!…entre 1h30 et 3h46…
    J’ai lu avec grand intérêt vos réponses et les questions et ça m’a pris un temps fou et c’est passionnant.
    Je n’ai pas trouvé réponse à mes questions, comm 220, mais je crois bien que par rapport à la thématique développée elle ne soit pas pertinente.
    Sachez que de vous lire depuis 3 jours m’a poussée à reprendre rendez-vous avec mon gynécologue. Merci pour tout

  350. #350 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 11 h 58 min

    @ Jane
    >>>Je prends depuis environ 4/5 ans la Desorelle 20 (un générique) et je la tolère sans >>>problème (j’ai 24 ans). Les gynécos n’ont jamais pris la peine de m’expliquer quelles en >>étaient les caractéristiques et sur Internet, je suis tombée sur des infos contradictoires :
    >>>- de quelle pilule est-elle le générique ?
    De Mercilon apparemment

    >>>>- est-ce une pilule micro-dosée ou non ? (un médecin généraliste m’a dit de faire attention aux heures de prises alors que dans la notice, j’ai vu que je pouvais la prendre dans un délai de 12h)
    En fait, les « microdosées », ce sont les pilules seulement progestatives type Microval et Milligynon. Celles-là, il faut les prendre à heure fixe (à trois heures près). Les pilues contenant des estrogènes, vous avez une plus grande latitude (voir « Que faire quand on oublie sa pilule », sur mon site) et quand on la prend en continu, un oubli n’a pas d’importance.

    >>>- est-ce une pilule estrogénique (j’ai découvert ce terme ici) ou non ? quelles en sont les >>>“conséquences” par rapport à celles de composition différente ?
    Oui, et ça a un intérêt si vous êtes sujette à l’acné et avez la peau grasse. Sinon, ça n’en a pas, et vous pouvez prendre une pilule type Minidril ou Adépal, remboursée !!
    >>>>- pas de problème niveau antécédents familiaux ? (mère diabétique à 20 ans et gd mère maternelle ayant eu un cancer du sein à 50 ans)
    Non, vous pouvez la prendre jusqu’à 35 ans (voir réponse plus haut sur le sujet du cancer du sein)

    >>>- et enfin, j’ai eu des avis contradictoires en ce qui concerne la prise de pilule en continu : >>>certaines personnes disent qu’il est bon de mettre le corps au repos niveau hormones >>>durant les 7 jours d’arrêt, y compris pour le foie. Qu’en pensez-vous ?
    Dans le temps, les gynécos disaient qu’il fallait l’arrêter 1 mois par an. En Juillet ou en Août, de préférence. Et les femmes débarquaient au centre d’IVG en septembre.
    Si vous portiez un implant, vous seriez sous hormones pendant 3 ans d’affilée. Si vous enchaîniez les grossesses, pareil. Il n’y a pas à « mettre le corps au repos » car vous êtes en permanence inondée de vos propres hormones, pendant le cycle. Prendre la pilule met le cycle au repos, donc vous êtes plutôt moins bombardée d’hormones sous pilule. D’ailleurs, on sait aujourd’hui que mettre le cycle au repos PROTEGE contre deux cancers graves : le cancer de l’ovaire et le cancer du col de l’utérus. Car les décharges hormonales du cycle (pour déclencher l’ovulation) entraîne une multiplication de cellules (y compris cancéreuses)

  351. #351 Hélène le 19 novembre 2008 à 12 h 01 min

    nina de paris sois la bienvenue ;-)

    Nella merci beaucoup ! ;-)

  352. #352 Alice (pour aujourd’hui) le 19 novembre 2008 à 12 h 07 min

    Bonjour,

    Tout d’abord merci à Martin Winckler ainsi qu’à Hélène.

    Vous dites plus haut :  » Car les pilules à “trois dosages” sont une catastrophe (et n’ont aucun intérêt en contraception…) » pouvez vous nous expliquer cela ? (car je prends Triafémi, du coup ça m’inquiètes…)

    Je prenais Oromone + androcur il y a de ça 1an et demi / 2 ans.
    J’ai demandé à ma gynéco de changer car un nutritionniste m’avait dit que cela augmentait la prise de poids.
    Ma gynéco m’a donc prescrit Triafémi sans y croire car elle disait que j’aurai des règles encore plus douloureuses qu’avant (ce qui est difficilement envisageable vue comment je souffrais… Antadys, ponstyl, spasfon étaient mes amis…).
    Finalement Triafémi m’a permi de moins souffrir de règles douloureuses (toujours mal mais tellement moins qu’avant que cela a été un réel soulagement).
    Cependant de l’acné est apparue, j’ai patienté car il parait qu’i faut attendre plusieurs mois pour s’habituer à une pillule.
    Une dermato m’a dit que c’était hormonal et m’a conseillé de voir un endocryno qui m’a prescrit Androcur (1 cachet pendant 20 jours) en complément de Triafémi.
    En 3 mois cela m’a fait prendre énormément de poids, mais a commencé à faire disparaitre l’acné (pas complétement mais c’était déjà un bon début / parcontre 6 kilos en 3 mois).
    L’endocryno m’a diminué la dose d’androcur à 1/2 /jour car je suis visiblement trop sensible à cet apport hormonal.

    Ma question est donc la suivante : existe-t-il une pillule qui pourrait convenir à mon cas. C’est à dire ne pas trop souffrir pendant les règles, ne pas prendre 2 kilos/mois et ne pas voir l’acné revenir à grand pas ?

    Merci d’avance et merci encore Hélène d’avoir mis en place cette discussion avec Martin Winckler.

  353. #353 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 12 h 17 min

    @ Sophie

    Vous pouvez aussi réessayer un DIU au cuivre différent (parfois, c’est la forme qui favorise les saignements) et prendre des AINS (Ponstyl, Andadys, Ibuprofène) dès le début des règles, et pendant 4 ou 5 jours, pendnt les 3 ou 4 premiers mois, car c’est le traitement qui marche le mieux pour limiter ces saignements et souvent au bout de quelques mois ça se tasse.
    Ou alors une pilule faiblement dosée (Minesse, Melodia). Si vous ne fumez pas vous pouvez parfaitemnt l’utilliser pendant longtemps (jusqu’à 50 ans)
    Et enfin, si vous ne voulez plus d’enfant, vous pouvez aussi décider une vasectomie ou une ligature de trompes ou une méthode Essure (contraception chirurgicale définitive). Là, plus de problème de contraception. (J’explique tout ça sur mon site…)

    Et merci de lire mes livres..

  354. #354 Guylou le 19 novembre 2008 à 12 h 20 min

    Bonjour,

    J’ignore si ma question a déja été posée et j’avoue que j’ai la flemme de lire l’intégralité des commentaires mais la voici donc:

    Je suis nullipare et souhaiterais mettre un DIU. J’ai lu sur certains site Internet que c’était possible mais ma gyneco m’a dit qu’il n’existait plus de DIU assez petits pour une femme n’ayant jamais eu d’enfant et que de toute façon, elle se refuserait à le poser.
    Existe t-il vraiment des DIU pour femme nullipare? Et si c’est le cas, comment faire pour trouver un médecin qui accepte de m’en poser un?

  355. #355 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 12 h 21 min

    @ Miaou

    <<<Je vois que vous dîtes à m.marie qu’avec le DIU elle ne retrouvera sûrement pas le <<même cycle qu’avant parce qu’elle a eu une grossesse. Quid si l’on n’en pas eu, et que <<nos règles à l’adolescence étaient TRES compliquées (sujettes à la psychologie: <<<n’apparaissaient parfois pas pendant des mois) et douloureuses? Sachant que bien sûr <<je suis devenue une autre femme depuis (c’est beau).

    Pardon, je me suis mal exprimé, je voulais dire qu’il n’est pas sûr qu’elle ait le même cycle qu’avant. Les grossesses changent le cycle, mais le temps (même sans grossesse) aussi, car le cycle à l’adolescence n’est pas définitif. Il faut parfois plusieurs années pour qu’il se fixe de manière stable (régulier ou non). Donc, pas moyen de savoir ce qu’est votre cycle actuel sans utiliser une méthode non hormonale… Au cas où vos règles seraient de nouveau douloureuses, ayez toujours de l’ibuprofène chez vous ou, si ça ne suffit pas à vous soulager, demandez qu’on vous prescrive du Ponstyl ou de l’Antadys.

  356. #356 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 12 h 23 min

    @ Vero la bisontine

    Concernant Melodia, j’avais cru comprendre que les comprimés blancs ne contenaient rien de particulier, mais permettaient de faire une prise en continu, sans risque d’erreur…
    Si j’arrête de prendre les 4 comprimés blancs, je mets quand même le patch d’Oesclim 50?

    Surtout, les 4 cp blancs permettent de réduire le délai « sans pilule » à 4 jours au lieu de 7, car avec ce type de pilule, un arrêt de 7 jours pourrait favoriser une reprise de l’ovulation, étant donné le faible dosage.
    Dans votre cas, j’arrêterais les 4 comprimés blancs mais dans un premier temps ****je ne mettrais pas**** le patch d’Oesclim, car ça risque de vous surdoser. Ne le mettez que si vos symptômes persistent. Mais en prenant Melodia en continu, ça m’étonnerait pas qu’ils disparaissent complètemnt.

  357. #357 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 12 h 26 min

    à m.marie

    - pourquoi pensez vous que si je reprend minesse je ne dois pas forcément faire doser mon cholestérol ?! pour que je me focalise sur mon ” ressenti ” ?! vu que j’étais à + de 3 je ne risque pas d’être en danger ?!

    Non, parce que le cholestérol qui s’élève sous pilule, c’est du cholestérol que vous fabriquez, pour transporter les hormones de la pilule (c’est à ça que sert le cholestérol, à transporter des substances dans le sang). Ce cholestérol là ne bouche pas les artères (surtout à votre âge). Et d’ailleurs, rien ne dit qu’il repasserait à + de 3 grammes aujourd’hui. Quand je dis qu’il ne faut pas le doser, je veux dire que ça n’a rien d’urgent. Vous avez 25 ans. Le cholestérol n’est un problème que chez les femmes de plus de 50 ans… Y’a pas le feu.

    - est ce que mon cycle a pu changer depuis mes 14 ans, j’en ai aujourd’hui 25, mais nullipare ?! ou y a t’il seulement les grossesses qui le modifie ?!
    merci :))

    Oui, il a pu changer. Il s’est passé plus de 10 ans. Vous n’êtes plus la même femme, votre corps peut très bien avoir trouvé un équilibre différent.

  358. #358 lola le 19 novembre 2008 à 12 h 28 min

    Bonjour, j’ai déjà posé une question mais j’ai oublié de dire que j’ai été opérée d’un cancer du colon il y a dix ans (drôle d’oubli!), est ce incompatible avec la prise d’une pilule telle que Minesse ou Mélodia?Je vous remercie encore pour tout ce temps que vous nous accordez.

  359. #359 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 12 h 29 min

    @Toutes

    Il est 12 h 30 et on m’appelle pour déjeuner. Je reviens en début d’après midi pour finir de répondre aux questions. (Non, ne me remerciez pas, ça me fait du bien de pouvoir échanger….) A tout à l’heure

    Martin

  360. #360 Hélène le 19 novembre 2008 à 12 h 30 min

    Bon appétit ;-)

  361. #361 Miaou le 19 novembre 2008 à 12 h 31 min

    Martin, vous mangez??!

    Bon appétit :-)

  362. #362 patte_d_anguille le 19 novembre 2008 à 12 h 32 min

    Cher Martin,
    Je n’ai pas posé de question (cette fois-ci…;-) mais j’apprends beaucoup en lisant toutes les réponses très complètes que vous donnez si gentiment.
    Merci infiniment pour le temps que vous nous consacrez à toutes ces derniers jours, il en faudrait vraiment plus des médecins comme vous !!! :-)

  363. #363 Stéphanie (mais une autre) le 19 novembre 2008 à 12 h 34 min

    Je sais qu’on avait dit jusque midi, mais je me permets quand même de vous dire merci !
    Je vous ai découvert grâce à Hélène et son blog, mais tout le bien que je lis de vos livres m’a convaincue de les commander.

    Merci à vous, à Hélène de nous donner tant de chose (tu fais un travail d’utilité publique), et aux copines qui ont permis ce forum !
    Et puis bon appétit :-)

  364. #364 sel le 19 novembre 2008 à 12 h 34 min

    C’est dingue cette flopée de réponses à des questions que je me posais voire qui m’angoissaient…voire que je ne me posais pas et qui n’auront donc pas le temps de m’angoisser.
    Merci merci, vraiment (Martin, Hélène, et aussi les commentatrices qui posent des questions).

    Pour ma part, je vais prendre rendez-vous pour essayer de changer de pilule, car je m’aperçois que la mienne (Trinardiol-Daily G) n’est peut-être pas si adaptée que ce que je pensais, et que des désagréments que je pensais « normaux » sont peut-être évitables en fait (migraines (pas excessives, mais quand même), pertes que j’imagine maintenant être des spottings (ceux-ci peuvent-ils être réguliers? (en général, ça m’arrive une semaine avant les « règles »)), douleurs (comme des brûlures) lors de rapports sexuels (ce ne sont pas des mycoses vu que ça apparait toujours qqs jours avant et après les « règles » et que ça disparait de soi-même. j’ai toujours pensé que c’était juste que le vagin était plus « fragile » à ces périodes là, mais est-ce que ça peut venir de la pilule ?) etc)

  365. #365 aline le 19 novembre 2008 à 12 h 37 min

    Encore un grand merci, Monsieur Winckler, pour vos réponses et votre position si respectueuse de l’humain (homme et femme, oui la contraception c’est quoique qu’on en dise l’affaire des deux partenaires). Cela donne envie de faire bouger les choses et de réclamer l’écoute qui nous est due par nos médecins. Merci à vous et à Hélène, qui, par son travail fantastique sur ce blog, nous a offert ce formidable espace de parole. (C’étaient mes tous premiers commentaires sur « mon blog de fille »-lectrice fidèle mais silencieuse- j’oserai surement maintenant plus participer :-) )

  366. #366 Anmryn le 19 novembre 2008 à 12 h 39 min

    Merci monsieur Martin merci merciiiiiiiiiiiiiiiiiii !

    Vous m’avez définitivement convaincue d’abandonner mon implant bien-aimé pour un DIU, je vais retrouver avec joie mes merveilleuses hormones à moi ! Merci merci, je n’ai plus qu’à me renseigner pour trouver un praticien un peu gentil (et c’est pas gagné, pourtant j’en ai vu beaucoup et à chaque fois je leur ai parlé de mes soucis de lubrification, mais aucun n’a eu l’audace de proposer un DIU.) Je vais passer par le Planning. En tout cas, merci merciiiii !

  367. #367 Hélène le 19 novembre 2008 à 12 h 50 min

    Roh aline je ne t’ai pas accueillie !! Pardon ! Sois la bienvenue ;-)

  368. #368 aline le 19 novembre 2008 à 12 h 59 min

    merciiiiii (bah quoi je le voulais mon ti mot de bienvenue ;-) !)

  369. #369 dola le 19 novembre 2008 à 13 h 05 min

    Bonjour !
    Pas de question particulière moi, juste un grand merci à vous pour votre action ici et bien sûr au quotidien.
    C’est pas si évident de trouver un bon praticien et avant de trouver le mien , j’en ai essayé plusieurs…merci aussi de détruire le mythe anti-inflammatoire-stérilets. Mon gyneco ne m’avait jamais parlé de ne pas prendre ces médicaments quand j’avais mon DIU au cuivre et mes copines collègues etc m’avait presque mis le doute sur sa compétence , ce qui est un comble !

    Merci aussi à Hélène, Seccotine et à vous toutes qui participez à cette discussion j’ai appris plein de choses

  370. #370 anastasia le 19 novembre 2008 à 13 h 05 min

    Bonjour Dr Winkler,
    j´espère que je n´arrive pas trop tard pour poser ma question…

    Je prenais la pilule Holgyème (j´avais demandé un moyen de contraception à ma gynéco, pas un anti acné) , puis, apres m´être installé en Espagne, le pharmacien (puisqu´ici une ordonnace n´est pas nécéssaire à l´obtention de la pilule) ma donné Suavurette qui apparement était l´équivalente de Holgyème.
    Or je lis sur votre site que Holgyème = Diane 35 = pas vraiment recommandé.
    Suavurette contient: Etinilestradiol 20?g et Desogestrel 150?g.
    Je prends Suavurette depuis 5 ans. Et j´ai pris Holgyèmem pendant 2 ans environ avant cela. Je n´ai pas de problèmes particuliers, les douleurs des règles sont quasi absentes, mais je suis préocupée de voir que je prends une pillule qui à l´air d´être l´équivalent de Diane 35.
    Pouvez-vous confirmer/infimer ma crainte?
    Merci beaucoup pour votre réponse et le temps que vous avez passé à nous conseiller, et merci à Hélène pour cette formidable opportunité.
    Cordialement.

  371. #371 Yanjiao le 19 novembre 2008 à 13 h 10 min

    @ Guylou : tu as toutes les infos ici, il suffit de prendre le temps de le lire :-)

    http://www.martinwinckler.com/rubrique.php3?id_rubrique=34

  372. #372 Hélène le 19 novembre 2008 à 13 h 20 min

    Effectivement Guylou, si tu peux te documenter un peu avant de poser ce genre de questions (largement aussi rebattue que celle de la pilule en continu), ça serait cool ;-)

  373. #373 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 13 h 31 min

    Re-Bonjour à Toutes !
    Bon allez, je me remets au clavier (et oui, je mange, de temps à autre…)

  374. #374 Seccotine le 19 novembre 2008 à 13 h 34 min

    Vous mangez, vous dormez, vous jouez au bowling… bon, sérieusement, vous les écrivez quand, vos bouquins ? Mmmhh ?

  375. #375 Pomme le 19 novembre 2008 à 13 h 39 min

    Un grand merci d’avoir pris le temps de nous répondre de façon si précise…
    Bonne aprem a tout le monde.

  376. #376 Dora le 19 novembre 2008 à 13 h 42 min

    Pas de question mais je profite juste de l’occasion pour remercier Martin. :)

    Il y a quelques temps, grâce à son site, j’ai franchi le pas et demandé un stérilet pour nullipare. Aujourd’hui, je me dis qu’il est incroyable que des gynécos ne le proposent pas plus souvent! Après 10 ans de pilule, j’ai retrouvé une libido insoupçonnée. Rien n’est anodin, tous les contraceptifs ont des effets mais l’important est bien que chacune puisse choisir SA contraception et non celle que son gynéco lui choisit.

    Un immense merci donc pour la générosité de l’action et du propos et merci à Hélène de nous ouvrir toutes grandes les portes de son indispensable blog!

  377. #377 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 13 h 42 min

    @ Miaou, qui a écrit :
    «  »"Martin, j’ai encore une question: même si l’on n’a pas de partenaire multiple, j’imagine que l’on peut être avec quelqu’un qui a des microbes, et qui peut ne pas le savoir, et donc cela peut devenir dangereux avec un DIU… Pour le sida et les hépatites, il y a les tests gratuits qu’on connaît bien, mais pour le reste, que fait-on? En terme de prévention je veux dire… (Peut-être que la réponse est: on se détend, on met un DIU, on respire, et on contrôle juste les signes d’infection extérieurs dont vous avez parlés) »" »"

    En général, on a des microbes parce qu’on les a chopés ailleurs. Y’a deux types de microbes : les virus (le HIV, l’hépatite B ou C, l’Herpès) et les autres (la gonococcie, les chlamydiae, la syphilis… qui peuvent elles aussi être dépistées par la biologie).
    La difficulté est effectivement que souvent, il n’y a pas de manifestation extérieure. Mais après, c’est une question de relation. Si une femme va voir l »homme à qui elle tient en lui disant ; j’aimerais qu’on se fasse tester tous les deux pour vérifier qu’on est indemnes de maladies et qu’on peut faire l’amour sans préservatifs, je pense que l’homme en question doit pouvoir répondre : « Bien sûr, parce que comme ça tous les deux on sera rassurés ». Et si on a vécu des choses avant, c’est un moyen de dire : « Si j’ai chopé quelque chose sans le savoir, c’est l’occasion de le soigner ou de le savoir. »
    C’est une démarche commune. Beaucoup de couples la font pour le HIV, on peut le faire pour les autres affections problématiques, le même jour et puis après, on sait où on est.
    Mais on peut aussi, comme vous dites, regarder le type de relation qu’on a avec son compagnon et ne pas se précipiter vers un laboratoire.

    Cela étant, si vous avez pris l’habitude d’utiliser des préservatifs (et votre ami aussi) au cours de toutes vos relations antérieures, le risque d’avoir été contaminée est faible. Pour l’un comme pour l’autre. Protection régulière + absence de symptômes = on peut être raisonnablement tranquilles. Et encore une fois, la vie c’est risqué.

  378. #378 Sophie le 19 novembre 2008 à 13 h 43 min

    Coucou Hélêne,

    Alors, un immense merci encore une fois pour ce que tu m’a permis de vivre… A travers toutes ces questions posées et débattues, j’ai appris une foule de choses !

    C’est super d’avoir pu mettre cette rencontre en place, Martin a été plus que diponible et patient pour répondre d’une façon pertinente à mes questions et à celles des autres… Bravor pour tout ce que vous avez fait … C’était adorable !!

    Merci, merci, merci, je n’ai jamais autant peu bossé de ma vie et passé autant de temps sur ton site….
    Si tous les médecins pouvaient avoir son approche, ce serait un pur bonheur de consulter..

    Cela restera un grand moment de Mon blog de fille je pense !!

  379. #379 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 13 h 46 min

    @ Karène

    Y’a pas de discussion : vous avez pris du poids sous Cérazette, vous ne tolérez pas les contraceptions hormonales, la contraception que vous voulez c’est un DIU, votre gynéco est une andouille (euphémisme). Demandez à votre endocrino, qui m’a l’air beaucoup plus intelligent, de vous indiquer un(e) gynéco qui l’est aussi. Il (elle) en connaît sûrement.

  380. #380 contessa le 19 novembre 2008 à 13 h 47 min

    Merci Mr Winckler de ces informations tout à fait passionnantes.

    Il est beaucoup question de pilules et de DIU; j’aimerais néanmoins savoir ce que vous pensez des spermicides.
    j’ai arrêté la pilule après que mon cholestérol ait monté spectaculairement au bout d’une période de 18 ans. J’ai 36 ans.
    Les spermicides sont-ils un moyen de contraception que vous recommandez, ou non? Ce moyen me tente, mais j’ai l’impression qu’il ne tente que moi… je vois des chiffres d’efficacité tout à fait contradictoires un peu partout… Quel est votre avis à vous?

    Vous remerciant

  381. #381 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 13 h 50 min

    @ Satinette
    Un DIU ça se pose en cinq secondes. Même pour 18 mois ça mérite de le faire, étant donné le confort que vous en tirerez. Pourquoi grands dieux voulez-vous vous imposer 18 mois de Cérazette et de sècheresse vaginale (et de mauvais sexe ???). Faites vous poser votre DIU. Vous MERITEZ d’être bien pendant 18 mois. Vous MERITEZ d’avoir la sexualité que vous voulez et le confort que vous voulez. Et poser et retirer un DIU, c’est le boulot des médecins. (D’ailleurs, retirer un DIU, une sage-femme ou un généraliste peuvent le faire, pas besoin de gynéco…)

  382. #382 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 14 h 02 min

    @ porteverte

    Vous avez déjà répondu à mes questions hier, mais je rebondis sur le commentaire de >Mithra (on habite la même région médicalement sinistrée) : est-il envisageable, quand on >n’a pas besoin de contraception comme moi, de faire faire les frottis dans un labo, et de >demander à son généraliste (qui dans mon cas, ne veut pas faire d’examen gynéco) de >s’occuper des seins (en le suppliant un peu, je pense qu’il accepterait). Je ne peux pas >changer de généraliste, les autres ne prennent pas de nouveaux patients.

    Bien sûr ! Bien sûr ! Bien sûr ! Il faut absolument utiliser les ressources locales quand on le peut. Bien sûr !!! Vous n’avez pas besoin de gynécologue.

    >Voilà, par ailleurs je voudrais avoir votre avis sur l’impossibilité de mener une quatrième >grossesse après trois césariennes, et sur la ligature de trompe qui en découle. Pour moi, >cela s’est produit à 29 ans ; comme j’ai divorcé par la suite, je n’ai pas pu avoir d’enfant >avec mon compagnon actuel. Je ne veux pas faire de pathos, mais peut-être vos réponses >éclaireront-elles d’autres que moi ;-)

    J’espère que je ne vais pas raviver quelque chose de douloureux mais la ligature qu’on vous a faite (imposée ?) était scandaleuse, surtout si vos grossesses se sont bien passées. Une césarienne, ça se recoud, ça cicatrise !!! La preuve : vous avez eu deux autres enfants après la première césarienne, et un enfant après DEUX césariennes. Au bout de cinq à six grossesses, si votre utérus était complètement distendu, je ne dis pas qu’il fallait continuer. Mais pourquoi trois ? Ca ne peut pas être trois pour toutes les femmes et dans tous les cas, c’est arbitraire, pas médical ou scientifique. C’est quelque chose qu’il aurait fallu discuter avec vous avant de vous l’imposer, en vous expliquant le pour et le contre. Vous l’avez vécu comme une violence car c’en était une, et je suis d’autant plus révolté que plusieurs patientes m’ont raconté la même chose. C’est d’autant plus révoltant que, comme le REFUS de ligature à des femmes qui le demandent, cette décision unilatérale sans motif (puisque vous ne l’avez pas acceptée ni bien vécu) traduit le fait que les médecins veulent décider seuls de ce que les femmes feront de leur vie (et de leur fécondité). C’est absolument insupportable, et ça ne doit jamais être accepté. Toutes les femmes ont toujours raison de se révolter et de remettre en cause une décision médicale qui leur est imposée sans qu’elles l’aient parfaitemnt acceptée et intégrée. Et toute proposition médicale peut être REFUSEE par un(e) patient(e) sans justification. Il s’agit de votre vie, pas de celle des médecins. Je vous renvoie à ce sujet à « Les Droits du Patient » (Fleurus) que j’ai écrit avec une magistrate féministe, Salomé Viviana.

  383. #383 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 14 h 05 min

    @ Stéphanie de la ligne 12

    Où habitez-vous ? Si je connais quelqu’un de bien à qui vous envoyer, je vous le dis. Mais un type qui fait deux poids deux mesures selon son type de consultation n’est pas, ne peut pas être quelqu’un de compétent. Quels que soient ses diplômes. Les vrais pontes qui sont des soignants compétents (j’en connais), ils ont le même comportement où qu’ils soient.

  384. #384 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 14 h 07 min

    @ Porteverte

    Je précise (après le com 133), qu’on ne m’a pas “forcée” à faire une ligature de trompes : enfin, j’ai signé un papier – mais la pression était très forte, du côté du gynéco, comme de mon généraliste (qui se trouvait également être .. mon mari ! )

    Ben si, on vous a forcée !!! C’ »était pas urgent. Et vous étiez prise entre deux feux, puisque votre mari s’est positionné en médecin et pas en compagnon… Donc, j’assimile ça à une contrainte. La meilleure preuve c’est qu’aujourd’hui vous ne l’acceptez pas. Et je suis de tout coeur avec vous.

  385. #385 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 14 h 17 min

    >>>Petite question, j’étais sous Cérazette depuis 3 ans, je l’ai arrêté début août (envie >>>d’un 2ème enfant), mais j’ai fais il y a deux semaines, 2 phlébites et un début >>>d’embollie pulmonaire, je suis pour le moment sous anticoagulant (mais je ne sais >>>encore si ce sera à vie ou si c’est temporaire).

    C’est rarement à vie, en général s’il n’y a pas de récidive c’est l’affaire de 3 à 6 mois.

    >>> Pour le moment, les médecins m’ont déconseillé la tentative de grossesse et m’ont >>>aussi interdit l’utilisation de cérazette. Je ne sais si cela va durer, mais

    C’est déconseillé quand l’embolie est récente (moins de 3 mois)

    >>>1ère question : si je dois avoir des anticoagulants à vie, me sera t il possible >>>>d’envisager une grossesse malgré tout et sous quelles conditions ?

    ON peut être enceinte sous anticoagulant, ça se programme. On donne des anticoagulants par injections (héparine) et pas par comprimés (qui auraient un effet sur le foetus).

    >>>>2ème question : Devrais je abandonner l’idée d’utiliser cerazette ou tout autre pillule >>>comme moyen de contraception au vue de mes problèmes de coagulation ?

    Non, pas du tout. J’ai plein de patientes ayant fait une phlébite ou une EP qui, plusieurs mois ou années après sont sous Cérazette ou Microval ou Implant. Et on peut aussi vous mettre un DIU hormonal… Et j’ai des patientes qui ont des troubles de la coagulation (hémophilie) qui ont un DIU au cuivre. Si, si…
    Donc, ne vous laissez pas impressionner.
    Tous mes encouragements et mes voeux de rétablissement.

  386. #386 Véro la Bisontine le 19 novembre 2008 à 14 h 17 min

    @ Martin : Merci pour votre disponibilité et la douceur de vos propos (je le répète, c’est sincère).
    Mon gynéco (quasi muet) et mon généraliste ne sont pas enclins à autant de pédagogie.
    C’est à croire qu’ils enchainent les rendez-vous, pratiquent la médecine comme ils le peuvent (ainsi va le monde, tout se bouscule!!)
    @ Hélène : bravo pour cette initiative, même suggérée par une miss de MBDF.
    J’ai appris beaucoup grâce à ce forum, et au delà de l’information en tant que telle, j’ai « partagé » des expériences différentes, mais très enrichissantes! :)
    Merci…

  387. #387 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 14 h 19 min

    @ Aurélie

    Merci pour les commentaires de lectrice, je trouve pas ça nunuche du tout, ça me fait plaisir.
    Pour la question que vous posez, j’y ai répondu plus haut, précédemment. Mais pour faire court, la réponse est « Non, vous ne serez pas ménopausée à 80 ans » (nous ne sommes pas « programmés » comme ça…

  388. #388 rolee le 19 novembre 2008 à 14 h 22 min

    Martin : merci pour vos réponses qui je dois bien l’avouer me rassure, merci pour vos encouragements et votre grande disponibilité

  389. #389 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 14 h 22 min

    @ nina de paris

    A 28 ans, pilule et tabac peuvent cohabiter. Vous devrez reconsidérer Tabac + pilule à 35 ans.
    Si c’est avec Jasmine que vous êtes le mieux, gardez-la. Si vous l’oubliez souvent, prenez l’habitude de la prendre en respectant seulement 4 jours d’arrêt entre deux plaquettes (ou de ne pas l’arrêter du tout). De sorte qu’un oubli de 24 heures n’aura aucune importance (j’explique tout ça sur mon site, http://www.martinwinckler.com à la page
    http://www.martinwinckler.com/article.php3?id_article=565

  390. #390 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 14 h 24 min

    @ Zaphyra
    La prise en continu ininterrompue ne pose problème pour ****aucune***** pilule. Le seul inconvénient (mineur, occasionnel et pas du tout systématique) est celui d’un éventuel « spotting », que j’aid décrit dans une réponse précédente. Mais autrement, pas de pb particulier.

  391. #391 double plus good le 19 novembre 2008 à 14 h 24 min

    Merci à vous tous, j’ai appris énormément ces deux derniers jours, et aussi que je n’étais pas la seule à être exaspérée pas l’attitude de certains spécialistes.
    Toutes ces questions et réponses m’ont beaucoup interessée.
    Martin Wincler vos patientes ont beaucoup de chance de vous avoir comme médecin, et pour votre 2e casquette, je pense que je vais aller faire un saut à la FNAC lors de mon prochain passage en France (j’adore les polars!).

  392. #392 Hélène le 19 novembre 2008 à 14 h 25 min

    Je plussoie à mort, elles en ont du bol, les filles du Mans !!!

  393. #393 Miaou le 19 novembre 2008 à 14 h 27 min

    Martin, merci de vos réponses attentionnées et patientes. Sincèrement je pense que vous venez de changer beaucoup de choses pour moi.

    Pour les tests pour les virus, je les fais chaque fois que je suis dans une relation au long terme (c’est comme ça, sinon je ne suis pas rassurée, et j’attends effectivement d’un homme qu’il comprenne cela), je ne savais pas que ça pouvait couvrir aussi le reste, je le demanderai donc à l’avenir.

    Je vais définitivement jeter ma pilule!

    Oui, la vie est risquée, merci de le rappeler! Vous êtes vraiment formidable.

  394. #394 porteverte le 19 novembre 2008 à 14 h 29 min

    Merci beaucoup, Martin

    Effectivement, je ne l’ai pas bien vécu (d’où le divorce, sans doute…) mais j’ai mis des années à me l’avouer. Que vous, qui êtes médecin, confirmiez le bien-fondé de ce que j’ai ressenti tout ce temps, me prouve que je ne suis pas une « anormale hystérique qui fait des histoires pour rien », et ça, même si on ne peut pas revenir en arrière, c’est déjà énorme ;-)

  395. #395 Zaphyra le 19 novembre 2008 à 14 h 30 min

    Merci, merci et encore merci d’avoir pris le temps de répondre à toutes nos questions de manière aussi personnalisée. Je peux juste dire que vous êtes formidable. :-)
    Et je l’ai déjà dis mais encore merci Hélène, je suis une lectrice assidue depuis plsu d’un an mais qui ne prend pas le temps de poster!!!

  396. #396 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 14 h 31 min

    @ Isobel

    Votre acné est dûe… à la réactivité de votre peau. Majorée par certaines pilules, sans doute, mais elles ne l’ont pas créée. C’est une caractéristique personnelle.

    Certaines pilules ne sont pas remboursées parce que les labos refusent le prix proposé par la sécurité sociale (pour le remboursement) et préfèrent les vendre plus cher, en mettant le paquet sur la promotion de leur produit par les visiteurs médicaux et par la pub (cachée, sur des sites, dans les revues féminines). Les fabriquants savent que si les médecins prescrivent aux femmes une pilule non remboursée, beaucoup feront la dépense pour ne pas être enceintes.
    Et oui, c’est cynique et insupportable. C’est une des raisons pour lesquelles j’ai vivement critiqué la surenchère de prescription de Diane quand elle est sortie…. sans même l’autorisation administrative d’être prescrite comme pilule !!! (voir plus haut)

    Pour l’IVG et le DIU , en revanche, il s’agit de décisions politiques prises par des législateurs progressistes (et par Martine Aubry pour les DIU). Donc, c’est clair : quand on veut faire une politique de santé publique centrée sur les citoyen(ne)s, on rembourse. Quand on veut faire du profit, on s’en fout de rembourser ou d’être remboursé.

  397. #397 Clem le 19 novembre 2008 à 14 h 32 min

    # Hélène le 19 novembre, 2008 à 14:25:

    Je plussoie à mort, elles en ont du bol, les filles du Mans !!!

    Surtout qu’il me semble que c’est au Mans que se trouve un des docteurs obstétriciens qui refuse la pratique française de l’épisiotomie.

  398. #398 Ondulée le 19 novembre 2008 à 14 h 35 min

    Bonjour Hélène,
    Je te lis tous les jours sans jamais commenter mais je me devais de te remercier pour cette initiative.
    J’ai 22 ans, je suis étudiante en 5ème année de médecine et j’éprouve la plus vive admiration pour le Dr Winckler qui prouve qu’il existe en France des médecins généralistes compétents et humains, en dépit d’une entreprise croissante de dénigrement de la médecine générale par le système d’enseignement lui-même. Etant étudiante à Paris, je le constate un peu plus chaque jour lorsque nos chefs ou internes nous demandent ce que nous choisirons comme spécialité après le concours de l’internat: ils n’envisagent pas une seule seconde que l’un d’entre nous choisisse de devenir généraliste.

    Je me dois d’être honnête: je n’ai pas envie d’être généraliste, d’une part parce que je rêve d’être chirurgien, d’autre part parce que la situation des médecins généralistes me paraît intenable et promet de s’aggraver encore et encore. En effet, cela peut sembler incroyable mais nous ne faisons aucun stage chez un médecin généraliste avant de choisir notre orientation professionnelle (à l’issue d’un concours, l’ECN, en fin de 6ème année). Alors certes, nous croisons des patients avec des pathologies parfois extrêmement rares (et intéressantes, oui oui) au cours de nos stages hospitaliers mais notre formation ne s’inscrit pas dans la réalité de l’exercice quotidien d’un médecin généraliste et c’est déplorable. Comment être compétent sans avoir reçu la formation adéquate?

    Je voulais donc tout simplement remercier le Dr Winckler qui démontre un peu plus chaque jour qu’on peut être médecin, féministe, engagé pour améliorer la formation des futurs soignants (Je pense à son expérience malheureuse à Paris V et à ce formidable documentaire sur ARTE qui, pour une fois, ne caricaturait pas les études de médecine), et qu’en dehors de ça, on peut être un auteur passionné, passionnant et aimer les séries américaines!!

    Désolée pour ce roman, forcément HS et encore merci pour tout Hélène, j’aime ton blog (et ce qu’il devient) un peu plus chaque jour.

    Ondulée

  399. #399 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 14 h 37 min

    @ Impala

    <<<>>> (mais ce sera sans doute un peu plus laborieux que pour d’autres puisque j’ai presque toujours eu des cycles longs).<<<

    Pas forcément ! Encore une fois, si vous décidez d’être enceinte, vous n’avez besoin (théoriquement) que d’ovuler une seule fois dans l’année. Et vous n’avez même pas besoin de savoir quand : comme les spermatozoïdes vivent 5 jours dans les trompes pour y attendre l’ovocyte, il suffit de faire des galipettes une fois tous les 4 ou 5 jours… Et je suis sûr que vous en ferez plus que ça. Donc, le jour où vous voulez être enceinte, vous arrêtez votre contraception et vous vous consacrez à votre vie et à votre jules (et lui à vous) en attendant patiemment que la nature (qui fait bien les choses) s’occupe du reste. Et deux conseils :
    1° ne dites à personne que vous essayez d’être enceinte (surtout pas aux membres de la famille) mettez les devant le fait accompli quand vous serez enceinte de trois mois
    2° évitez les médecins jusqu’au moment (4e mois) où il faudra faire le certificat de déclaration de grossesse…

  400. #400 Stéphanie de la ligne 12 le 19 novembre 2008 à 14 h 37 min

    @ Martin, en réponse aux posts 339 et 383. Déjà, merci beaucoup pour vos éclairages si précieux !
    J’habite… sur la ligne 12 ;-)). Donc à paris ! Et je n’ai que 31 ans, blanche, je sais, le profil polyfibromateux est rare à mon âge et sur mon ethnie;-)) (en réponse à votre post où vous me disiez « à partir de 35 ans… ».

    Et en fait je suis allée le voir sur conseil de mon précédent gynéco (très très bien) qui me l’avait conseillé, d’une part parce qu’il est très bon, mais aussi parce que l’hôpital où il exerce, Tenon, est spécialisé en PMA. Il m’avait expliqué que l’accès en PMA, où ils ont de très bon résultats m’en serait facilité.
    Parce que oui, avec tout ça, je veux quand même avoir un bébé le plus vite possible !

  401. #401 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 14 h 39 min

    @ abeilleavecseins

    J’ai répondu à votre question 220 en 251. Si je n’ai pas répondu correctement, s’il vous plaît, demandez moi des précisions… Je n’ai peut-être pas très bien compris le sens de votre interrogation.

  402. #402 Hélène le 19 novembre 2008 à 14 h 43 min

    Ondulée merci beaucoup, et sois la bienvenue ! ;-)

  403. #403 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 14 h 49 min

    @ Alice

    Il en va des pilules triphasiques (dont Triafémi) comme de Diane. La catastrophe, c’est de les prescrire n’importe comment sur les conseils du visiteur médical du labo. Mais quand on la prescrit, après des tâtonnements, à une femme qui est bien avec, je n’ai rien contre. C’est une « catastrophe » pour certaines parce que le triple dosage provoque des fluctuations hormonales dont tout plein de femmes pourraient se passer : tension des seins, migraines, spotting, etc.
    Vous comprenez, tout le propos d’une pilule c’est de mettre le cycle en sommeil pour supprimer les effets des variations hormonales. Et voilà qu’on fabrique des pilules qui les recréee !!! C’est idiot. Et si ça a été fait, c’est pour faire du marketing, pas parce que ça présentait un intérêt pour la majorité des femmes. Dans les faits, ça n’est utilie qu’à une minorité d’entre elles (dont vous faites partie). Donc, il n’est pas logique de les prescrire à tire-larigot. Voilà, j’espère que je suis plus clair.

    Pour ce qui est de l’acné. L’apparition (ou le réveil) d’une acné est lié au progestatif des pilules. Une solution (plutôt que de vous donner de l’androcur…) serait de vous donner une pilule triphasique (comme Triafémi) mais avec un autre progestatif, moins « acnéigène », comme Triminulet.

    Le poids, vous le devez à l’Androcur… qui est un progestatif qui peut vous mettre en « mode grossesse »…

    Et vous voyez, tout ça je le sais non parce que j’ai la science infuse, mais parce que j’ai mon bouquin (au format PDF) sous les yeux et que je me suis creusé la cervelle et j’ai cherché dans mes documents. Tous les médecins devraient faire ça en consultation mais ils ne le font pas, et ils prescrivent de manière automatique, réflexe, et non réfléchie.

    Alors un conseil à toutes : quand vous voyez votre gynéco, s’il ne sait pas répondre à la question dites-lui : « Vous n’avez pas besoin de me répondre aujourd’hui, Docteur, mais s’il vous plaît cherchez la réponse et écrivez-la moi à cette adresse e-mail ».

    Beaucoup de médecins ne refusent pas. Ca les soulage (ils peuvent prendre le temps).

  404. #404 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 14 h 51 min

    @ Guylou

    C’est terrible, une gynéco qui MENT !!!
    Il existe au moins trois DIU pour nullipares : le NT 380 short, le UT 380 short et le MLCU 375 (ou Gynelle 375, identique) short.
    Changez de gynéco… Et demandez au centre de planification le plus proche de chez vous (la liste est sur cette page : http://www.martinwinckler.com/article.php3?id_article=15) l’adresse d’un gynéco ou d’un généraliste qui vous posera un DIU.

  405. #405 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 14 h 53 min

    @ Lola

    Pas de problème. Les antécédents de cancer ne sont une contre-indication à une pilule que si le cancer est « hormono-dépendant » – donc, cancer du sein ou de l’ovaire. Pas les cancers du côlon.

  406. #406 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 14 h 55 min

    @ Sel

    Oui, le spotting peut être régulier. Et la gêne vaginale être tout simplement une sécheresse vaginale. Et les migraines être induites par les variations hormonales. Faites-vous prescrire une pilule à un seul dosage, plutôt estrogénique. Et prenez la en continu pour ne pas avoir de migraines.

  407. #407 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 14 h 58 min

    @ anastasia

    En fait, la pilule qu’on vous a donnée n’est pas un équivalent de Diane, mais de Mercilon. Donc, continuez sans crainte, d’autant que vous allez bien…

  408. #408 Phloeme le 19 novembre 2008 à 14 h 58 min

    Je n’ai pas des questions puisque les réponses à tous les commentaires m’ont beaucoup appris, mais je souhaitais dire un grand merci à vous M. Wincker qui avez pris autant de temps pour nous et à toi Hélène qui fait réellement un travail fabuleux (tu peux être très fière de tout ce que tu entreprends !). Mille mercis à tous les deux.

  409. #409 Hélène le 19 novembre 2008 à 15 h 00 min

    Merci Pholeme ;-)

  410. #410 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 15 h 01 min

    @ toutes, à propos de ce que dit Dora :

    «  »"Il y a quelques temps, grâce à son site, j’ai franchi le pas et demandé un stérilet pour nullipare. Aujourd’hui, je me dis qu’il est incroyable que des gynécos ne le proposent pas plus souvent! Après 10 ans de pilule, j’ai retrouvé une libido insoupçonnée… «  »" »

    Oui, je ne saurais trop insister sur le fait que si vous constatez une baisse (brutale ou progressive) de votre désir après avoir commencé une (ou changé de) pilule, ça n’est pas un effet de votre imagination. Et ne laissez personne (surtout pas un médecin) vous dire que c’est « psychologique ». L’effet des hormones sur l’humeur et le fonctionnement du cerveau (voir la grossesse, le SPM, la ménopause, etc.) n’a rien de psychologique, pas plus que celui de l’alcool, des tranquillisants ou… de l’orgasme. Notre cerveau est un organe vivant. Il éprouve des sensations et réagit à elles. Quoi qu’en pensent les médecins.

  411. #411 miss darjeeling le 19 novembre 2008 à 15 h 03 min

    @ Martin,

    Je n’ai pas de question particulière à poser car les « post » au-dessus m’ont éclairée sur les questions que je me posais jusqu’à présent.
    J’interviens cependant pour vous remrcier de votre disponibilité et de votre ouvrtuer d’esprit. Puissent tout les praticiens en faire de même !

    @ Hélène,
    C’est après une longue période que je suis de retour (harcèlement professionnel m’ayant incitée à être plus que prudente dans mes agissements durant les heures de bureau… mais pour l’anecdote le harceleur, mon patron, a été muté sans prévenir, ah, ah).
    Je constate avec joie à quel point le site a changé, grandi, mûri et je dis « ah, bravo ! » – non pas que la version précédent ne m’ait pas convenu, hein.
    Bonne continuation !

  412. #412 Lusinette le 19 novembre 2008 à 15 h 03 min

    Bonjour Docteur,

    Je me permets de reposer ma question en relation à un « uterus distilbène ». La pilule est-elle vraiment sans danger dans ce cas ? J’ai 36 ans et j’ai pris Cycléane 20 pendant des années, elle me convenait bien, puis-je continuer ainsi sans risque jusqu’à la ménopause ou vaut-il mieux réessayer le DIU (NT 380 short mal toléré… parce que mal posé ??)

    Un grand merci pour votre disponibilité.

  413. #413 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 15 h 04 min

    @ Contessa

    >>>Les spermicides sont-ils un moyen de contraception que vous recommandez, ou non? Ce >>>>moyen me tente, mais j’ai l’impression qu’il ne tente que moi… je vois des chiffres >>>>d’efficacité tout à fait contradictoires un peu partout… Quel est votre avis à vous?

    Si vous voulez une contraception très efficace, c’est pas un bon choix. Il y a entre 20 et 40 % d’échecs, plus qu’avec les préservatifs et ça coûte la peau des fesses (sans plaisanterie facile). Et comme je l’ai expliqué à plusieurs reprises, (en admettant même que votre cholestérol soit un problème, ce qu’il n’est probablement pas) vous pouvez opter pour une pilule progestative (Cérazette, Microval, un implant ou les deux types de DIU). Ca vous coûtera moins cher à tous points de vue et vous ne vivrez pas dans l’angoisse d’une grossesse non désirée.
    En revanche, si c’est seulement pour patienter entre deux grossesses, pourquoi pas ?

  414. #414 anastasia le 19 novembre 2008 à 15 h 05 min

    Merci beaucoup docteur (je suis rassurée)! Et encore merci Hélène

  415. #415 mimisunny le 19 novembre 2008 à 15 h 05 min

    MErci Martin pour votre temps, vos conseils et votre humour.

    Merci aussi de votre remarque par rapport au cancer (comm 32 à 11h22) … J’y suis confrontée aujourd’hui et ça me soulage un peu.

    Merci Hélène pour tout!

  416. #416 Lusinette le 19 novembre 2008 à 15 h 05 min

    J’ajoute que mon gynécologue me tient des propos contradictoires sur le sujet, d’où mon besoin d’éclaircissements !

  417. #417 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 15 h 10 min

    @ Ondulée

    Faut que je vous embrasse — métaphoriquement, pour que les autres ne soient pas (trop) jalouses. ;-) tant ça me fait plaisir de vous lire. Je n’ai pas eu la possibilité de « former » beaucoup d’étudiants, mais je sais que des informations passent, par les livres, les forums (et aussi un peu par la télé) et je suis content qu’elles soutiennent la bonne volonté des futures soignantes comme vous. Ca me console beaucoup de l’obscurantisme des facs : les étudiants ne sont pas dupes, ils résistent, ils critiquent de plus en plus. En fait, le niveau des étudiant(e)s monte plus vite que celui de leurs enseignants !!!
    N’ayez pas honte de vouloir être chirurgien, on a besoin de bons chirurgiens qui se comportent en soignants, et pas en techniciens. Alors, allez -y !!!! ON manque aussi de chirurgiens « généraux ».

  418. #418 contessa le 19 novembre 2008 à 15 h 11 min

    Merci beaucoup de votre réponse Dr Winckler.
    Si tous les médecins pouvaient avoir votre intelligence, ce serait un vrai bonheur…*soupir*

    Et Merci Hélène, bien sûr. :)

  419. #419 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 15 h 12 min

    @ Stéphanie de la ligne 12

    Je comprends votre choix du praticien de Tenon. Mais si vous voyez que c’est vraiment frustrant et compliqué d’être suivie par lui, écrivez moi, j’essaierai de vous trouver quelqu’un d’autre.

    Martin

  420. #420 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 15 h 17 min

    @ Lusinette

    Pardon ! J’avais pas vu votre question posée hier ou avant-hier.

    Les estrogènes après 35 ans sont plutôt déconseillés aux « filles distilbène » en raison des inconnues sur leurs effets à long terme. Vous pouvez très bien réessayer un DIU au cuivre après votre grossesse actuelle, vous serez plus tranquille qu’avec une pilule. Si le DIU est posé peu après l’accouchement, il peut tenir en place plus facilement que s’il est posé longtemps après, surtout si, comme vous le dites, votre utérus est déformé en raison de l’imprégnation par le distilbène. Mais si après 4 enfants vous pensez ne plus en avoir, une vasectomie ou une méthode « Essure » (voir ça sur mon site) seront aussi rapides, et plus confortables à long terme (et plus économiques)…

  421. #421 Ibela le 19 novembre 2008 à 15 h 20 min

    Cher Martin,

    Je sais que midi est largement passé, et que donc je ne suis plus censée poser de question, mais je n’ai pas eu l’occasion de me connecter plus tôt. Je me lance donc, mais je vous en prie, ignorez-moi si vous n’avez plus le temps. :)

    Donc, ce que j’ai lu sur votre site ainsi que sur MBDF me donne vraiment envie de me faire poser un DUI. Pas tout de suite, parce que j’apprécie vraiment de pouvoir prendre la pilule en continu de temps en temps (c’est tellement pratique), mais dans quelque temps, lorsque ma vie sera plus régulière (et que j’aurai trouvé un gynéco qui accepte d’en poser un à une nullipare).
    Ma question: est-ce que le fait d’avoir eu une salpingite représente une contre-indication à la pose d’un DUI?

    Si j’ai bien compris ce que vous dites, le DUI ne provoque pas d’infections, ce sont les rapports sexuels qui les favorisent. Exact?
    Sauf que ma salpingite, je l’ai eue à l’âge de 15 ans, alors que j’étais vierge (ce que la gynéco refusait de croire, elle cherchait tout le temps à me faire « avouer » un rapport sexuel, et ce devant mes parents… bref, ce n’est pas le sujet). Est-ce que ça signifie que j’ai des prédispositions, un terrain fragile susceptible de faire des infections, et que le DUI pourrait aggraver tout ça? Hmm, je sais pas si c’est très clair, mais bon :)

    (Merci. D’être ce que vous êtes, et de prendre le temps de partager vos connaissances avec nous. On en a tellement besoin! Merci aussi à Hélène!)

  422. #422 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 15 h 28 min

    @ Ibela

    >Si j’ai bien compris ce que vous dites, le DUI ne provoque pas d’infections, ce sont les >rapports sexuels qui les favorisent. Exact?
    >Sauf que ma salpingite, je l’ai eue à l’âge de 15 ans, alors que j’étais vierge (ce que la >gynéco refusait de croire, elle cherchait tout le temps à me faire “avouer” un rapport >sexuel, >et ce devant mes parents… bref, ce n’est pas le sujet). Est-ce que ça signifie >que j’ai des >p>rédispositions, un terrain fragile susceptible de faire des infections, et que >le DUI pourrait >aggraver tout ça? Hmm, je sais pas si c’est très clair, mais bon :)
    >

    Il arrive, rarement, qu’on puisse faire une salpingite sans avoir eu de rapport sexuel. Auquel cas, le microbe n’est pas une IST. Ce qui m’intrigue est la chose suivante : avez-vous été hospitalisée ? Sinon, comment savait-on que c’était une salpingite ? Et de quel microbe s’agissait-il si vous le savez ?
    En tout cas, un antécédent de salpingite traitée, guérie et qui n’a pas récidivé n’est pas une contre-indication à un DIU, même chez une nullipare.
    Si vous aviez été « prédisposée » aux salpingites, vous en auriez refait depuis car, depuis, vous avez été exposée à plein de microbes… ceux de votrepartenaire sexuel…

  423. #423 Alice (pour aujourd’hui) le 19 novembre 2008 à 15 h 29 min

    Merci beaucoup pour votre réponse. Mon prochain rdv chez l’endocrynologue est pour bientôt, je lui parlerai donc de Triminulet.

    Juste une précision, lorsque vous dites ceci :

    « Pour ce qui est de l’acné. L’apparition (ou le réveil) d’une acné est lié au progestatif des pilules. Une solution (plutôt que de vous donner de l’androcur…) serait de vous donner une pilule triphasique (comme Triafémi) mais avec un autre progestatif, moins “acnéigène”, comme Triminulet.  »

    Si j’ai bien compris, c’est le progestatif qui fait apparaitre l’acné, et on me donne un progestatif pour la réduire ?

    Encore merci pour toutes vos réponses, pour votre site (que je connaissais déjà est qui est mine d’informations) et pour le temps que vous nous accordez.

  424. #424 Stéphanie de la ligne 12 le 19 novembre 2008 à 15 h 30 min

    Merci merci merci Martin ! De votre bienveillance, de votre patience, de votre générosité !

  425. #425 Lusinette le 19 novembre 2008 à 15 h 30 min

    Merci beaucoup Martin !

    Pour ce qui est de la ligature des trompes, j’y songe aussi, et je serais très reconnaissante à celles qui en ont l’expérience de m’en faire part si elles le souhaitent. Hélène peut naturellement leur communiquer mon adresse e-mail.
    en ce qui concerne la vasectomie, mon mari y est opposé (je peux le concevoir) et c’est la raison pour laquelle il est également réservé au sujet de la ligature des trompes : il estime que mes organes internes ont déjà assez souffert et qu’il est inutile de leur infliger une « mutilation » supplémentaire.
    Bref, nous continuons d’échanger sur le sujet et à la lumière de ce forum passionnant c’est d’autant plus constructif !

  426. #426 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 15 h 33 min

    @ Lusinette (encore !)
    J’ai l’esprit de l’escalier, pardon, et je réalise que vous disiez que vos règles sont très douloureuses. Ce que je dis d’un DIU au cuivre est valable pour un MIrena (qui vous empêchera d’avoir des règles douloureuses : 1° il n’est pas contre-indiqué pour vous 2° s’il est posé peu après l’accouchement (4 ou 5 semaines), il tiendra probablemnt mieux que votre DIU précédent.

  427. #427 sophie202 le 19 novembre 2008 à 15 h 34 min

    Bonjour Bonjour,
    déjà merci miiiiillllles fois d’intervenir ici…

    Ma question porte sur le diaphragme en france…
    Vraiment je sais que ce n’est pas la méthode recommandée, car les risques persistants restent élevés, j’ai lu le tableau qui compare les résultats de toutes les méthodes.

    Mais il n’empêche que je suis persuadée que c’est le moyen de contraception qu’il me faut, sécurisé par un spermicide les jours à risques. Les hormones sous toutes leurs formes c’est pas pour moi, j’ai pas mal testé (j’ai testé surtout pas mal d’effets 2ndaires en fait) et je ne veux pas y revenir.

    Mais au bout de 4 gynéco aucun ne sais ce qu’il y a à mesurer pour choisir un diaphragme, la dernière en date ne savait même pas ce qu’il y a à mesurer, ni que ce n’est disponible que sous prescription médicale… .
    Comme je me vois mal y aller au double décimètre dans le fondement de moi même comme dirait sonia… je cherche toujours et en attendant je flirte, parfois de très près avec le risque de grossesse bien plus près que si j’avais un diaphragme… Même si c’est qqch que j’accepte totalement.

    Mais est ce tellement déconseillé en France que je n’ai finalement aucune chance de m’en faire prescrire un? Et y a t il encore un praticien autour de mulhouse qui connait le sujet, de plus en plus je doute…

  428. #428 Yanjiao le 19 novembre 2008 à 15 h 34 min

    Merci beaucoup Martin (Marc) pour tout ce temps et tous ces conseils… ça sera tellement utile à tant de femmes (et ça nous fait réfléchir sur notre position de « patientes », aussi)… merci!!

    Merci Hélène de réaliser les rêves de tes lectrices :-))

  429. #429 Lusinette le 19 novembre 2008 à 15 h 34 min

    Et merci pour l’idée de la méthode Essure que je découvre grâce à vous !

  430. #430 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 15 h 37 min

    @ Alice

    Ah, que c’est bien, les interlocuteurs intelligents qui mettent le doigt sur les détails !!!

    Oui, les progestatifs sont « androgéniques » (ils ont les effets des hormones masculines.
    L’Androcur est un progestatif, mais il est « anti-androgène » (en principe). On le donne aux femmes qui ont des symptômes d’hyperandrogénie (séborrhée, acné, pilosité +++, chute de cheveux, etc.)
    Effectivement, plutôt que de rajouter un progestatif pour « corriger », il vaut mieux simplifier et en prescrire un autre, qui sera moins androgénique. D’où mon conseil. Mais encore une fois, c’est une démarche logique, fondée sur mon expérience et ma documentation. C’est du boulot. Voilà pourquoi beaucoup de médecins ne le font pas…

  431. #431 Lusinette le 19 novembre 2008 à 15 h 38 min

    La pose du Mirena n’est-elle pas incompatible avec l’allaitement ? En général j’allaite six mois… Merci encore et pardon de monopoliser le forum.

  432. #432 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 15 h 43 min

    @ sophie202

    >>Ma question porte sur le diaphragme en france…
    >>>Mais il n’empêche que je suis persuadée que c’est le moyen de contraception qu’il me >>>faut, sécurisé par un spermicide les jours à risques.

    C’est tout à fait respectable MAIS les spermicides, il faut en mettre TOUT LE TEMPS car il n’y a pas de jour à risque. Vous pouvez ovuler n’importe quand et les spermatozoïdes vivent 5 jours (au moins). Donc, si vous voulez utiliser un diaphragme, utilisez toujours des spermicides avec. Vraiment.

    Et demandez-vous la chose suivante : quitte à avoir une méthode non hormonale, est-ce que ça ne serait pas plus facile (pas de manipulation, pas de spermicides, pas de dépenses) et plus tranquille (pas du tout le même risque de grossesse) d’opter pour un DIU au cuivre ?

    >>Mais est ce tellement déconseillé en France que je n’ai finalement aucune chance de >>m’en faire prescrire un? Et y a t il encore un praticien autour de mulhouse qui connait le >>sujet, de plus en plus je doute…

    Mais quoi qu’il en soit, votre quête est respectable. Voici quelques tuyaux : Informez vous auprès des centres de planification et des antennes du planning (voir la liste sur mon site). C’est par eux que vous pourrez trouver le plus facilement.
    Les sage-femmes aussi connaissent mieux les diaphragmes et peuvent (et savent) en prescrire. Donc, cherchez aussi de ce côté-là.

  433. #433 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 15 h 44 min

    @ Lusinette

    Non, allaitement et Mirena vont très bien ensemble…

  434. #434 Ibela le 19 novembre 2008 à 15 h 45 min

    Oui j’ai été hospitalisée en urgence parce que je présentais tous les symptômes d’une appendicite qui, lors de l’opération, s’est finalement révélée être une salpingite… On m’a gardé à l’hôpital huit jours, et j’ai été sous traitement pendant environ un mois après ça. En revanche, j’ignore le nom du microbe (une patiente de 15 ans qui ne veut pas « avouer » de rapport sexuel, ce n’est qu’une gamine, vous ne pensez pas qu’en plus, on va lui dire exactement ce qu’elle a :-) . C’était il y a 6 ans; depuis, je fais des visites de contrôle tous les 6 mois (souvent avec échographie), mais je n’ai fait aucune rechute.
    Voilà, je ne sais pas si ces précisions vous avancent à quelque chose.
    En tout cas, vous avez répondu à ma question et je suis rassurée. Merci infiniment!

  435. #435 Unefillecool le 19 novembre 2008 à 15 h 48 min

    Bonjour Helene,bonjour Monsieur Martin,

    Pour commencer,pardonnez le manque d’accent,la faute au clavier « qwerty ».

    @@@ Ensuite,Bonjour HELENE !
    Je suis « nouvelle » en commentaire,mais pas en lecture de ton blog.
    Saches (m’enfin..jcrois que tu le sais deja…) que ton blog est tres agreable a lire…j’habite loin loin loin (Singapour!),et avoir decouvert ton blog me fait un bien fou! meme que parfois,je le lis avec mon Homme… -__-
    Donc: bravo et merci!

    @@@ Quant a vous Monsieur MARTIN,
    Je n’ai pas de question particuliere. Je suis en parfaite sante,je n’ai jamais pris la pilule de ma vie,j’ai un cycle de reve(28 jours) ou tout se passe bienmet la gynecologue qui me suit ici est top.
    Toutefois,j’ai qd mm lu toutes les questions et tous les comm,pour ma culture.

    Et a la limite,j’aurais meme adore vous entendre et vous voir y repondre en video,car parfois,il y a des repliques qui m’ont tant fait sourire que j’aurais aime les entendre! ‘fin…jsuis claire?

    Bref.
    Juste qq mots pour vous feliciter.

    Je sais que depuis le debut du forum,on ne cesse de vous dire que vous etes genial,etc etc…mais moi aussi,j’ai envie de vous le dire!
    Je vous trouve un je-ne-sais-quoi adorable…
    Mais surtout…rassurant.
    On a TOUTES envie d’avoir un doc’ aussi rassurant,intelligent,et sense que vous…!

    En tout cas,votre altruisme et votre professionalisme sont beaux a voir.
    Votre « devouement » sur le blog d’Helene egalement.

    Bonne continuation.
    Et mille merci,au nom de toutes les filles.

    Allez,j’arrete.

    Bien a vous,
    Unefillecool.

  436. #436 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 15 h 48 min

    @ Ibela
    Vous êtes majeure. Vous pouvez demander la communication de votre dossier pour savoir ce qu’il en était, et si j’étais vous, je le ferais. Bien sûr, ce que je vous ai répondu précédemment reste valable. Six ans plus tard, vous n’avez pas plus de risque que si vous n’aviez jamais eu de salpingite.

  437. #437 Martin Winckler le 19 novembre 2008 à 15 h 50 min

    @ Toutes…

    Bon.. Je crois que j’ai répondu à toutes les questions mais j’avais oublié Lusinette, donc si j’en ai oublié d’autres, ou si vuos en avez d’autres à poser voici mon adresse : [email protected]
    Précisez que vous écrivez après le forum sur monblogdefille et j’essaierai de répondre en priorité à votre question.
    Je n’oublie pas que Maiko (n° 139) m’a posé un grand nombre de questios. Je vais y répondre et vous enverrai la réponse à poster ici aussi.
    Merci à toutes d’avoir contribué et de m’avoir accordé cette confiance. Je risque d’avoir des mois de décembre et janvier chargés (en principe, je pars avec ma famille à MOntréal en janvier). Mais on peut remettre ça au printemps, si vous voulez. Bien sûr, le site http://www.martinwinckler.com reste ouvert.

    Amitiés et merci à toutes, pour les compliments et la patience et tout.
    Merci à Seccotine (j’écris mes bouquins quand je suis pas sur le blog d’Hélène… ,-)
    Merci Yanjiao
    Merci Hélène
    Be seeing you…
    Martin

  438. #438 Hélène le 19 novembre 2008 à 15 h 53 min

    Merci Martin, mille milliards de fois et du fond du coeur !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Vous êtes un homme remarquable.

  439. #439 Isobel le 19 novembre 2008 à 15 h 54 min

    Merci à vous surtout … beaucoup beaucoup
    Pour votre temps, votre écoute, votre gentilesse et vos si précieux conseils.
    Bon courage pour la suite.

    On ne pourrait pas vous cloner, avant que vous ne partiez de l’autre coté de l’atlantique ? ;)))))

  440. #440 Miaou le 19 novembre 2008 à 15 h 54 min

    @Ondulée et Martin: mon frère a passé l’internat à la fin de l’année dernière. Il a choisit médecine générale. Son rêve était d’avoir un bon classement pour pouvoir dire « fuck the planet », je choisis médecine gé parce que j’aime ça, et que la médecine générale a besoin de bons médecins. Parce qu’à la fac effectivement les préjugés sont là, concernant la médecine générale (surtout au niveau des profs). Il a eu son bon classement. Et il a pu remarquer, au cours des procédures de pré-choix et de choix que beaucoup de gens ont choisi médecine gé avec des classements très très honorables qui leur auraient largement permis de prendre chirurgie ou spécialité, à Paris. C’est donc qu’effectivement les jeunes médecins n’écoutent pas forcément leurs pairs parfois obtus. Et que la flamme de la médecine vit encore! Ondulée, bon courage pour la suite!! C’est un si beau métier.

  441. #441 Ondulée le 19 novembre 2008 à 15 h 57 min

    Comptez sur nous Dr Winckler, nous allons tout faire pour assurer la relève.
    Je regrette juste que ce scandale (et je pèse mes mots) qu’est la formation actuelle d’un futur médecin en France ne soit pas mieux connu du grand public.

    Merci pour votre réponse si gentille et si motivante, je retourne de ce pas à mes polys d’internat! ;)

    Et merci encore Hélène, ce que tu fais aujourd’hui en ouvrant ton blog au Dr Winckler est d’utilité publique, même si cela hérisserait certains grands patrons et autres mandarins pour qui la relation soignant-soigné s’inscrit encore trop souvent dans un rapport dominant-dominé. Informons nous et responsabilisons nous vis à vis de notre contraception, nous sommes les premières concernées et nous avons cette chance formidable d’avoir le choix!

    Ondulée

  442. #442 Yanjiao le 19 novembre 2008 à 15 h 59 min

    Merci et bon vent, plein de bonnes chose pour l’aventure québécoise!!

  443. #443 Ibela le 19 novembre 2008 à 16 h 03 min

    Vous avez raison. J’aurais dû demander la communication de mon dossier depuis longtemps.
    J’avais déjà envisagé de le faire parce que je m’inquiétais des risques de stérilité liés à une salpingite, et lorsque j’en ai parlé à ma gynéco, elle a voulu m’en dissuader (« laissez tomber, cette histoire de stérilité n’est pas importante car vous êtes trop jeune pour avoir des enfants (…) et de toute façon, vous n’êtes pas médecin, vous n’y comprendriez rien »).
    Je réalise aujourd’hui que, si elle avait tort de me parler ainsi, j’ai eu tort de me laisser faire.
    Après vous avoir lu pendant ces 2 ou 3 jours, j’en retiens une chose essentielle: je ne serai plus jamais passive en allant voir mon médecin, et je ne laisserai plus personne décider à ma place (ce qui m’évitera de sortir du cabinet avec une boule dans la gorge et les larmes au bord des yeux en ayant le sentiment de m’être fait marcher sur les pieds sans me défendre).
    Ca a l’air évident, mais il faut croire que j’avais besoin qu’on me le fasse comprendre clairement. Alors, merci à vous!

    Et maintenant, Hélène, je me tais, et j’arrête de monopoliser les comm. En tout cas, merci de nous avoir organisé cet invité exquis ;-) !

  444. #444 Balise le 19 novembre 2008 à 16 h 10 min

    Merci Martin
    Merci Hélène
    Merci Seccotine
    Merci Yanjiao
    Merci à toutes pour vos questions

    j’ai l’impression (pff, c’est nunuche) d’avoir vécu un grand moment d’Internet ces trois derniers jours…

    Et Martin, bonne continuation de l’autre côté de la grande flaque alors…

  445. #445 nono le 19 novembre 2008 à 16 h 18 min

    Lusinette
    J’ai demandé à mon ostétricien une ligature lors de ma 3èmè césarienne, j’avais 36 ans.
    Le pied, plus aucune contraception c’est géant pas de problème avec les organes intérieurs comme le craint ton mari
    Et la ménopause se passe pas mal, un peu de bouffées de chaleur quand je m’énerve, c’est tout.
    Martin, Je ne suis plus concernée par la contraception mais je vais obliger sous peine de sévices ma fille de 18 ans à lire votre site.
    Votre position sur le gardasyl m’a bien réconfortée, après moults débats et consultatons de tout notre entourage, médecins y compris, elle a décidé de ne pas le faire alors que la majorité de ses copines dont des filles de médecins l’ont fait!
    Enfin, j’ai adoré vos lvres mais mon préféré est Plumes d’Ange.
    Quel homme magnifique votre père!

  446. #446 sophie202 le 19 novembre 2008 à 16 h 20 min

    Merci M. Winckler, le truc est que nous avons un projet d’enfant à moyen/court terme cad env. 2 ans… Et me faire poser un DIU au cuivre pour à peine 1 ou 2 ans… Bref je trouvais celà un peu absurde, mais si vous me dites les contraire je peux y réfléchir…

  447. #447 mmarie le 19 novembre 2008 à 16 h 25 min

    Un seul mot après ces lecture fleuve (ou océan ;-)) passionnante et humaine :
    MERCI
    (j’en sors instruite et émue)

  448. #448 mmarie le 19 novembre 2008 à 16 h 25 min

    *cette* lecture (c’est l’émotion)

  449. #449 Maiko le 19 novembre 2008 à 16 h 28 min

    Ouf j’ai cru un instant que vous m’aviez oubliée ! :-)
    Merci beaucoup par avance pour le temps que vous allez consacrer à vous documenter et à me répondre.
    Je précise que cette thématique et les questions que vous abordez me sont chères, puisque je me bats aussi activement pour l’accès des femmes (mais pas que) à une information claire en matière de sexualité, de contraception et IST, afin que celles-ci puissent agir en personnes responsables, faire des choix libres et éclairés, soient actrices de leur vie et de la gestion de leur corps et soient accompagnées et écoutées.
    Et ne subissent plus ou ne soient plus infantilisées ou assistées.
    Bref votre discours me parle beaucoup !
    Bonne continuation à vous !

  450. #450 Seccotine le 19 novembre 2008 à 16 h 33 min

    Quand j’ai découvert le blog d’Hélène, il y a déjà tellement de mois que je les compte en années, la première chose qui m’a frappée, celle qui m’a donné envie d’y revenir, c’est cette atmosphère de partage qu’elle avait su y créer, et qu’elle entretenait chaque jour.

    Ici, tout le monde se pose 5 minutes ou une heure, au bureau, à la maison, dans une bibliothèque ou un cybercafé, à deux minutes de chez elle ou à l’autre bout du monde, et tout le monde apporte ses doutes, ses questions, mais aussi son savoir et son expérience. Des fois c’est pas facile, il faut changer de pseudo, mais vous le faites toutes quand même, et ça apporte toujours quelque chose à quelqu’un d’autre. Quelque chose qui lui rend la vie plus facile, plus agréable, ou qui l’amène à se poser des questions qui le feront avancer…

    Le jour où j’ai découvert ce blog, j’y ai trouvé ce qu’un grand type que j’aimais beaucoup avait expliqué dans un de ses bouquins. Comme je ne saurai pas le paraphraser, je vais le citer, ça ira plus vite :o) :

    « Dans un ghetto, il y a longtemps, le rabin va voir la guérisseuse et lui dit : « J’ai besoin d’une potion pour soulager mes rhumatismes. »
    La guérisseuse griffonne quelques lignes sur un morceau de papier ; le rabbin les lit, il hoche la tête et dit : « Il y a des ingrédients qui ne sont pas kasher, là-dedans. J’ai besoin d’une potion que je puisse prendre le jour du shabbat. »
    La guérisseuse lui répond : « Non, ça je ne peux pas te le donner. C’est interdit. »
    Le rabbin proteste : « Mais moi, le jour du shabbat, j’assure l’office, je réconforte les malades et les mourants ; je ne le ferai pas bien si je souffre. Donne-moi la formule d’une potion que je puisse prendre ce jour-là sans offenser Dieu. »
    Comme il insiste, la guérisseuse lui dit : « D’accord, mais tu dois me jurer devant Dieu que tu ne la révèleras à personne. »
    Le rabbin réfléchit une seconde, puis il jure solennellement.
    Le samedi suivant, il monte sur l’estrade et, à haute voix, il lit la formule à tous les fidèles.
    Pourquoi ? Parce qu’il pense que c’est un moins grand péché de se parjurer que de garder pour soi un secret pareil.

    Quand on a accès à un savoir qui peut soulager ou libérer les autres, on n’a que deux choix possibles :
    Ou bien on décide de garder le pouvoir et on se tait.
    Ou bien on partage. »

    Martin Winckler
    Odyssée, une aventure radiophonique

    Merci Hélène, de nous accueillir chaque jour ici, et de rendre tout ça possible,
    Merci les filles, de tout ce que vous dévoilez, de tout ce que vous apportez,
    Merci Martin, d’être vous. :o)

    (je ne suis qu’amour, moi, ce soir… :o))

  451. #451 Miaou le 19 novembre 2008 à 16 h 38 min

    Merci, au revoir Martin!!

    Merci Hélène, merci Yanjiao, merci Seccotine. MERCI!!

  452. #452 rich aude le 19 novembre 2008 à 16 h 45 min

    Mr Martin Winckler,
    Je viens vous contacter car je suis en dipplome d’état de conseillère en économie sociale et familiale et je fais un mémoire sur la contraception chez les adolescents. Je suis actuellement en recherche de problématique, je ne sais donc par quelles questions commencer.
    Actuellement je lis votre livre (contraception mode d’emploi), j’aimerais le finir avant de vous poser des questions. Ces dernière ne seront pas médicale, car mon mémoire est plus une réfléxion sur la psychologie, pourquoi y a t il autant d’IVG, comment l’adolescents prend-il en mains sa contraception?

    Serait-il possible que je puisse vous joindre ultérieurement lorsque j’aurai mis à plat mes questions ?

    Si oui comment puis je vous joindre, êtes vous souvent sur ce forum?

    En tout cas, je tenais à vous dire que je suis honorée de pouvoir vous écrire, cela me parait incroyable que quelqu’un comme vous soit aussi accessible.

    Aude Rich

  453. #453 Hélène le 19 novembre 2008 à 16 h 45 min

    Waow, Seccotine je suis super touchée par ton commentaire !! ;-)
    (et la parabole du rabbin est super ;-)

    Merci de m’avoir mise en contact avec Martin, c’est une magnifique rencontre.

  454. #454 Hélène le 19 novembre 2008 à 16 h 47 min

    Aude Rich j’ai supprimé votre adresse mail de votre commentaire pour vous éviter les floppées de spams…

    Par ailleurs, si vous lisez un peu toute cette discussion (ça devrait pouvoir se faire, le sujet devrait vous intéersser ;-), vous verrez que Martin ne reviendra pas ici et que vous devrez le joindre ailleurs (s’il a le temps de vous répondre).

  455. #455 Lusinette le 19 novembre 2008 à 16 h 50 min

    @Nono :

    Merci beaucoup pour ces infos rassurantes. Je pense de plus en plus à la ligature des trompes, mais c’est un projet qui doit se mûrir, ce n’est pas pour rien que la loi impose un délai de quatre mois de réflexion…

  456. #456 Fantomette le 19 novembre 2008 à 16 h 53 min

    J’avoue avoir arrêté de lire à 291 commentaires…
    Un petit extrait du mail envoyé à Martin Winckler il y a quelques mois dans la catégorie mauvais médecins…

    « Lors de ma première consultation chez cette gynéco, les déboires ont commencé, je parle de stérilet, elle refuse car je n’ai pas d’enfants et « si certains médecins s’amusent à en poser chez les jeunes filles qui n’ont pas d’enfants, moi je ne m’amuse pas à ça » (elle a même dit quelque chose comme « il y a certains médecins qui aiment bien faire ça » comme s’il s’agissait d’une perversion), elle me parle d’anneau, de patch, ça ne me correspond pas et je n’en veux pas, elle insiste, je refuse. Je lui parle de mon désir d’une contraception non-hormonale car je trouve que pilule et implant « lissent » ma libido et je souhaiterais avoir des réactions plus naturelles, des pointes et des creux de désir, mais pas cet entre-deux, sa réponse est que si j’ai un problème de libido (ce qui n’est pas le cas et n’est pas ce que je lui ai dit) c’est que j’ai des problèmes de couple, elle me demande si mon compagnon est violent avec moi ou me force à avoir des rapports sexuels quand je n’en ai pas envie, réponse : non, elle me donne l’impression de ne pas me croire et je me sens obligée de me justifier.
    Bref, au sujet de la contraception non-hormonale, elle clos le sujet et elle me répond « préservatif », j’essaie d’insister sur le sujet du stérilet au cuivre, elle ne veut pas revenir dessus. Je lui demande alors une pilule micro-dosée « remboursée par la sécu » elle me demande, hautaine, « Ha bon, vous avez des problèmes d’argent ? »…
    Quand j’ai voulu re-faire poser un implant, j’ai pris rendez-vous avec elle, elle m’a expliqué qu’elle ne faisait pas « ça » que pour « ça » il faut aller voir à l’hôpital, mais me prend tout de même rendez-vous pour faire un bilan. »

    Bref, j’ai mon DIU depuis 4 mois, et franchement, les poussées de libido en milieu de cycle, c’est que du bonheur (pour tout le monde, monsieur est ravi aussi, forcément…), mes règles sont douloureuses, les contractions utérines autour du DIU me font penser à cette image : quand vous serrez le poing, ça peut faire mal, si vous le serrez autour d’un objet pas lisse, ça vous fera un peu plus mal, là c’est pareil (ibuprofène mon amour…), mes règles très abondantes, mais faut dire qu’avant que je ne prenne de contraception hormonal c’était pareil et je ne crois pas que ça soit pire aujourd’hui. Autre point positif : mes minuscules seins prennent quasiment un bonnet une dizaine de jours en fin de cycle (20 jours en col roulé, 10 jours en décolleté !), rien que pour ça, je l’aime encore plus mon NT380 short !! (Et une fois encore, monsieur l’aime au moins autant que moi…) Le principal désagrément, ce sont les boutons en milieu-fin de cycle également, mais pour ça j’ai mon super fond de teint Bare Minerals que je trouve miraculeux, mais pour une fois, le maquillage est un peu hors sujet ici ;-)

    Martin, merci pour les adresses de médecins, j’en prends bonne note (ils vont être harcelés par la branche parisienne de MBDF !!)

    Hélène merci pour ce moment, c’est tellement important d’avoir de vraies réponses sur ce sujet…

  457. #457 Hélène le 19 novembre 2008 à 16 h 59 min

    « mais pour une fois, le maquillage est un peu hors sujet ici » : j’adore !!! ;-))))))))))))))))

  458. #458 aude le 19 novembre 2008 à 17 h 05 min

    Hélène,
    Merci d’avoir retiré mon adresse. Savez vous comment joindre Mr Winckler, je suis decu d’avoir vu ce forum trop tardivement

  459. #459 Hélène le 19 novembre 2008 à 17 h 05 min

    Allez donc voir son site, toute les infos y sont.

  460. #460 Lariska le 19 novembre 2008 à 17 h 15 min

    Bonjour,
    je n’avais pas de question à poser et pas de problème particulier non plus, mais je voulais juste remercier Martin Winckler, Hélène Yanjiao… (j’en oublie sans doute) et toutes celles qui ont permis ces formidables échanges sur un sujet tellement important.

    Cela dit, si quelqu’un connaît un(e) bon(ne) gynéco sur Lyon ça m’intéresse car la mienne est du genre poisson mort, et je ne saute pas particulièrement de joie à l’idée de prendre un RV ;))

  461. #461 songlin le 19 novembre 2008 à 17 h 15 min

    Ouaaaah, les filles, vous me faites pleurer là. Je viens de finir les 454 commentaires, Seccotine tu m’as achevée avec l’histoire du rabbin.

    Comme Balise j’ai eu l’impression de vivre quelque chose de très important. Je n’ai pas participé parce que je n’avais pas de question (le Grand Martin m’avait déjà répondu il y a longtemps, et depuis mon homme et moi on a trouvé ce qui nous convient). Mais je voudrais quand même remercier Martin Winckler de l’énorme travail qu’il a fait ici et qu’il fait à travers ses livres, ses interventions, son site. Je ne peux que regretter qu’il soit contraint de « s’exiler » au Québec pour être enfin écouté…

    Je souhaite plein de courage et de réussite aux étudiant(e)s en médecine qui se sont exprimé(e)s ici ou qui ont été cité(e)s ici parce que, de ce qu’on en lit, il va leur en falloir du courage pour se faire une place et garder leur intégrité morale. Je les remercie d’avance de ce qu’ils vont faire pour nous et j’espère que ma route croisera l’un d’eux.

    Je voudrais dire encore merci à Hélène pour son blog et pour les rencontres qu’elle suscite, sur le net ou dans la vraie vie. J’ai l’impression qu’il y avait un énorme besoin de parole et d’échange entre femmes sur tout un tas de sujets et là on a trouvé un lieu pour cela. On arrive à parler de façon totalement décomplexée de maquillage, de saucisson, de contraception, de fringues et de kilos en trop ou en moins. Sans risque d’être jugée. C’est formidable, vraiment formidable.

    Bon j’arrête là les larmoiements, ça fait nunuche mais ça vient du fond du cœur…

  462. #462 Hélène le 19 novembre 2008 à 17 h 30 min

    Ah non ça fait pas nunuche, et ça me fait énormément plaisir Songlin ! Enormément !!

  463. #463 Turquoise le 19 novembre 2008 à 17 h 30 min

    Je plussoie Songlin , ce blog est un lieu magique où règnent l’écoute et le respect . Ce qui n’empêche ni l’humour, ni l’indispensable futilité de la vie quotidienne . Merci, Hélène, on t’aime !

  464. #464 nina de paris le 19 novembre 2008 à 17 h 37 min

    merci Martin d’avoir répondu à ma question
    et merci à Helene pour l’accueil

  465. #465 Sylvie8600 le 19 novembre 2008 à 17 h 38 min

    Ohlala, je me sens exactement comme après une soirée avec des invités géniaux, quand tout le monde est reparti… Petit pincement au coeur…

    Encore 1 fois, MERCI à tous ceux qui ont rendu ça possible!!!
    Hélène, ton blog est la preuve que « féminine » ne veut pas dire « idiote écervelée » comme trop de gens le pensent malheureusement et c’est génial! MERCI :-)

  466. #466 Hélène le 19 novembre 2008 à 17 h 39 min

    Turquoise tu es choute (j’essaierai d’être à la hauteur, pour l’écoute et le respect : je n’y arrive pas toujours ;-) !

  467. #467 kisumarac le 19 novembre 2008 à 17 h 52 min

    Bon, j’ai pu lire tous les commentaires, et j’ai appris quelques petits trucs, et surtout, je pense que le jour où j’aurai envie/besoin de changer de contraception, je me sentirai assez informée pour exiger ce que je veux ! (sauf si il y a une grosse contre-indication, bien sûr).
    Alors merci à Martin, Hélene, Yanijao, et toutes celles (et ceux) qui sont intervenues !

  468. #468 Turquoise le 19 novembre 2008 à 18 h 43 min

    Hélène : surtout ne change rien ! Il n’y a rien de plus horripilant que les gens parfaits qui ne se trompent jamais … en statue, à la lueur ( forcément flatteuse ) des cierges, ça passe encore , mais dans la vraie vie , grrrrr !!!

  469. #469 Yanjiao le 19 novembre 2008 à 19 h 09 min

    C’était vraiment hyper génial (oui, moi aussi je rabâche aujourd’hui, mais je le pense!!)…..

    Franchement, je pense que tu as trouvé une super idée avec ces forums où on trouve des réponses à toutes nos questions… j’espère qu’il y en aura d’autres, sur plein de thèmes!

  470. #470 Turquoise le 19 novembre 2008 à 19 h 12 min

    Ca serait vraiment intéressant de faire un livre de toutes ces questions-réponses, non ?

  471. #471 Esme le 19 novembre 2008 à 19 h 24 min

    Merci a martin d’avoir pris le temps de répondre à chacune de nous sur des sujets parfois douloureux, d’avoir dépasser l’horaire fixé, d’être resté tard etc etc… Vous allez à Montréal? rohhh et en janvier en plus…. preparez la doudoune!! ;-)
    En tous cas je suis decue que la France perde un médecin comme vous mais contente pour les Quebecoises.

    Merci Helene, merci Seccotine, et Merci Yanjiao

    Merci aussi aux filles qui ont posé des questions diverses et variées parce que on a appris enormement et ca ca n’a pas de prix (et tout cela sans eurocard/ mastercard) ;-)))))

  472. #472 Anne Cé le 19 novembre 2008 à 20 h 32 min

    moi aussi, j’ai envie de dire merci, parce que c’était vraiment très très très enrichissant.

    j’aime beaucoup ce qu’a dit Sylvie, « Ohlala, je me sens exactement comme après une soirée avec des invités géniaux, quand tout le monde est reparti… Petit pincement au coeur… » je trouve que ça reflète bien l’ambiance de ces derniers jours !

  473. #473 Miaou le 19 novembre 2008 à 22 h 10 min

    C’était super émouvant…

    Et Turquoise a complètement raison :-)

  474. #474 Clémentine le 19 novembre 2008 à 22 h 19 min

    idem ! C’est tout à fait ça !!!! (sans la méga vaisselle à faire…)
    Merci Hélène et merci Doc !

  475. #475 Guylou le 19 novembre 2008 à 22 h 27 min

    Merci au Dr Winckler (et à toi, Hélène bien sûr !) pour toutes ces réponses claires et rassurantes! Promis la prochaine fois je prendrai le temps de tooooouuut lire, c’est juste qu’en ce moment je suis un peu overbookée… ;o)

  476. #476 Boris le 19 novembre 2008 à 22 h 39 min

    Bravo et merci Martin Hélène et les filles

    « Nous » utilisons un Diu depuis quelques années. J’avais toujours pensé que c’était simple, courant, évident …
    Du genre deux/trois modèles au choix, juste lire l’étiquette…
    Pauvre homme :-/

    Je retiens l’importance du médecin et la complexité du sujet et je témoigne: les hommes en général, j’en suis sûr, n’imaginent pas le dixième de ce que je viens de lire ici et sur le site de Martin.
    J’y serai plus attentif
    Tout à fait d’accord: une femme doit être pleinement informée et décider pour elle-même.
    Boris, (fan d’Asimov le touche-à-tout ;)

    Sacré post!..

  477. #477 frederique-etc le 19 novembre 2008 à 23 h 11 min

    Eh ben, j’ai tout lu et vraiment, je suis épatée. Epatée de toutes vos questions, et surtout, épatée par les réponses et l’humanité de notre interlocuteur. Et dire que j’ai habité au Mans sans connaître un médecin pareil ! …. je me sens gourde sur ce coup-là !

  478. #478 Parvati le 19 novembre 2008 à 23 h 26 min

    Je suis sans voix… merci mille fois Hélène d’avoir rendu ce moment possible, et bien sûr un million de fois merci à Martin pour sa patience, son savoir, sa pédagogie, son humour…
    Merci tout plein à Yanjiao et à Seccotine d’avoir ouvert cette porte.
    Merci les filles pour vos questions.
    Merci Boris de venir représenter cette frange de la gent masculine qui se préoccupe du bien-être de leur compagne et qui s’impliquent dans la contraception.
    Je n’ai jamais été scotchée à MDBF aussi fort et aussi longtemps, j’y ai consacré mon temps libre (jour et nuit) pour tout lire car toutes les questions et les réponses étaient passionnantes.
    Merci, merci merci.
    Je vais coucher sereine en me disant qu’il y a des tas de gens géniaux et qu’en plus je les connais (par blog interposé).
    Bonne nuit à toutes.

  479. #479 Hélène le 19 novembre 2008 à 23 h 29 min

    Moi aussi ça me fait un petit pincement que ça soit fini… ;-)

    Boris, sois le bienvenu ;-)

  480. #480 ChiChi le 19 novembre 2008 à 23 h 50 min

    Décidément ce blog est vraiment à part, à la fois sur le net et dans le monde « réel »; de part ses qualités humaines, ses élans de générosité, son ouverture d’esprit, un grand merci à toi Hélène, tu dois réellement être une personne formidable et avoir une belle âme, pour mener à bien de si beau projet. Je ne peux pas formuler ici toutes les raisons, mais tu m’as énormément apporté, dans ma vie et femme et d’adulte qui commence.Un grand merci également au Dr Winckler, pour sa patience, sa gentillesse, son humour, et surtout d’être un si bon médecin!
    Bien à vous tous

  481. #481 fran avec une minuscule le 19 novembre 2008 à 23 h 55 min

    aaaah j’arrive après la bataille.
    Je voulais remercier chaleureusement Martin pour sa disponibilité…même si j’ai peur que ma question soit passée a la trappe…
    Et un grand merci a Hélène d’avoir permis tout ça!!

  482. #482 Hélène le 20 novembre 2008 à 9 h 25 min

    ChiChi merci beaucoup !!!

    fran je signale ta question à Martin ;-)

  483. #483 funambuline le 20 novembre 2008 à 10 h 34 min

    @ Martin : on a le droit de vous dire qu’on vous aime ??? :-)

    Comme dit plus haut, j’ai vraiment l’impression d’avoir vécu un moment important ces trois derniers jours, pour moi et ma culture (j’allais dire vaginale :-) mais on va rester à) médicale, pour ce blog, et pour le web en général.
    Que ce grand monsieur qui a un site où l’on peut poser des questions se « déplace » ici parce qu’il sent un intérêt et un besoin de réponses, je trouve ça énorme ! J’espère que ses attentes ont été autant comblées que les nôtres !!!!

    Bref. Encore merci à toutes celles qui ont permis ça, à Hélène pour ton blog et surtout à Martin pour sa disponibilité, son humour et son féminisme :-)

  484. #484 Martin Winckler le 20 novembre 2008 à 10 h 53 min

    @ Fran avec une minuscule,

    une réponse de dernière minute, car j’avais laissé passer votre question sans la voir.

    <<>>

    Réponse : Oui, ça peut être Milligynon qui provoque ces troubles, bien sûr. Et la meilleure contraception pour vous, comme pour toutes les femmes qui ne peuvent pas prendre d’estrogène (à cause de l’AVC) et qui tolèrent mal les progestatifs (acné, jambes lourdes), c’est un DIU au cuivre… (Si on ne l’avait pas, celui-là…)

    Amitiés
    Martin W.

  485. #485 Martin Winckler le 20 novembre 2008 à 12 h 39 min

    Bonjour Maiko

    Vous avez écrit :

    Je vous remercie vivement de ce que vous faites entre autres pour la gynécologie et la contraception.
    Il faut bien reconnaitre qu’encore aujourd’hui trop peu de professionnels de santé appliquent les “recommandations professionnelles en matière de contraception” de l’HAS, et que c’est vraiment regrettable.
    La palme revient aussi souvent aux pharmaciens qui sont souvent les 1ers et seuls interlocuteurs de jeunes filles ou femmes en détresse qui viennent demander des informations : aucun enseignement de la règle des 7 jours, refus de délivrance de la pilule du lendemain parfois (sous des prétextes fallacieux !) et conseils absolument délirants (du style “aucun risque en cas d’oubli en tout début de plaquette, donc pas besoin de pilule du lendemain mademoiselle”), ou pire, encore récemment une étudiante en 6ème année de pharmacie qui maintient avoir appris en 2008 que la nulliparité est une CI formelle au DIU, et que conformément au Dallosz (sic…) si une femme nullipare vient lui en faire la demande, elle refusera catégoriquement de lui délivrer le-dit DIU…
    Bref, de quoi pleurer…

    Oui, et le pire c’est que les livres de gynécologie continuent eux aussi à dire ça, ainsi que les questions de l’ENC… sans parler des AINS contre-indiqués en cas de DIU…

    Cependant je suis aussi interloquée par certaines de vos réponses…Dans vos réponses je ne vois aucune mention du SOPK et des risques inhérents d’infertilité, et ainsi la nécessité de sa prise en charge, malgré les nombreux témoignages concernant une symptomatologie devant à mon sens nous alerter…

    Parce que le SOPK est un diagnostic difficile (je ne vous l’apprends pas) et contesté – en particulier les « kystes », qui sont loin d’être systématiques, et qui rendent la définition et le terme même de ce syndrome très problématiques… Le simple fait que les gynécos et échographistes parlent de « microkystes » devant une flopée de follicules arrivés à quasi-maturité est significatif. Le fait qu’on fasse des diagnostics de SOPK devant la moindre manifestation d’hyperandrogénie, ou qu’on invoque un problème de fécondité parce que certaines femmes ont des cycles irréguliers (même si elles ont eu quatre enfants) en dit long sur la trop grande rapidité de certains médecins à « étiqueter ». Alors, par réaction (mais aussi par prudence et par lucidité), je ne pose pas ce genre de diagnostic par courriel.

    Je peux débattre ou commenter un diagnostic qu’on a donné à l’internaute, je peux à la rigueur inciter quelqu’un à doser sa TSH ou à faire faire une échographie ou demander une prise de sang à son médecin ; je peux avancer des hypothèses physio-pathologiques pour aider à la compréhension de ce qui se passe ; je peux évoquer des syndromes facilement curables et sans gravité. Mais c’est tout. Et je n’évoque jamais, par principe, des diagnostics lourds de conséquence. Je rassure toujours. Je n’accable ou ne menace jamais, même implicitement.

    De plus, je me préoccupe le plus souvent de donner des conseils fonctionnels, pratiques concernant la contraception et le cycle. Et de ne pas laisser les femmes se faire terroriser. Je ne leur fais pas de « plan » thérapeutique… Cela, ça appartient à leur médecin.

    Peut-être est-ce dû à un biais de pratique, contrairement à un gynécologue exerçant en secteur de stérilité et recevant des dizaines de femmes par jour avec un SOPK et souffrant d’infertilité car n’ayant pas été prises en charge…? Chacun ayant alors une balance bénéfice/risque différente… Car au-delà de l’action sur la pilosité, l’acné, et les autres signes d’hyperandrogénie, c’est bien de la préservation de la fertilité qu’il s’agit…


    Ok. Bien sûr. Mais jusqu’à preuve du contraire, conseiller une femme sur sa contraception, ce n’est pas compromettre sa fécondité… Non ?

    De même en ce qui concerne les algies pelviennes, que vous attribuez préférentiellement à l’utérus, estimant que, je cite, “les ovaires sont rarement douloureux (sauf quand il y aune rupture de kyste)”, vous ne faites là aucune mention des dystrophies ovariennes, responsables de réelles douleurs ovariennes…dystrophie qui pourrait justement être en corrélation avec les problèmes d’acné de Falado… ! Auquel cas le nuvaring n’est pas adapté…

    Là encore, je ne vais pas lancer des hypothèses diagnostiques. Je ne fais que dire ce qui relève du bon sens. Qu’est-ce qui est spontanément douloureux dans le corps, en général, en dehors de tout phénomène pathologique franc ? Les masses musculaires. L’utérus est un GROS muscle, et il est sensible. Quand les femmes disent « j’ai mal aux ovaires » en désignant leur côté, je sais que ça n’est pas leur ovaire, surtout quand c’est épisodique, mais plus probablement utérin ( surtout si ça ressemble à leurs douleurs de règles) ou musculaire (les psoas sont très souvent douloureux et j’ai rassuré plus d’une fois des femmes sur leurs douleurs abdominales ou pelviennes en leur montrant qu’il ne s’agissait pas de l’utérus – ça c’est mon expérience clinique de généraliste formé par les chirurgiens de l’abdomen…) . Donc, oui, c’est une approximation, mais qui est valide cliniquement. Les infections, les kystes hémorragiques, les GEU, tout ça ne donne pas des douleurs épisodiques et récurrentes calmées par deux comprimés d’AINS et espacées de quinze jours ou un mois…

    En ce qui concerne les dyspareunies profondes, elle peuvent être en lien avec un trouble de la statique pelvienne, ou bien avec une endométriose…ou parfois justement les 2, c’est à dire une retroversion anatomiquement fixée par des adhérences secondaires à des infections ou une endométriose…(ou d’autres choses type Douglas douloureux, Master-Allen, salpingite, algie d’origine vasculaire…etc.etc.)

    Pas de discussion là-dessus. Mais encore une fois, je ne fais pas de diagnostic complexe en ligne. Il m’arrive d’invoquer une endométriose, mais en dehors de ça, parmi tous les tableaux que vous citez, beaucoup se voient très rarement chez les femmes jeunes sans antécédents particuliers… La plupart des femmes qui m’écrivent n’ont pas de maladie grave ou rare. Elles sont seulement… empoisonnées par des choses simples.


    Concernant les mastoses et autres mastodynies, estrogéno-dépendantes, vous conseillez une pilule très faiblement dosée telle que Minesse ou Mélodia.
    Vous ne semblez pas tenir compte de la persistance d’un taux résiduel d’estradiol dûe à un blocage ovarien insuffisant avec l’emploi de ce type de pilule, ce qui aura pour effet au contraire d’aggraver les mastoses !!

    Le bloquage ovarien, quel que soit la pilule, n’est JAMAIS total. Sinon, les hormones de la pilule seraient le seul apport hormonal à un moment donné, et on sait que ça n’est pas vrai, même à la ménopause… Par ailleurs, la tolérance clinique d’une pilule varie avec les femmes. Plutôt que d’augmenter les doses d’hormones je pense tout aussi prudent de donner les doses les plus faibles possibles pour obtenir le confort le meilleur possible avec le moins possible d’effets secondaires. C’est ce que je fais en pratique et c’est tout ce que je peux faire en ligne. Mais si les symptômes persistent ou s’aggravent (ce qui est loin d’être toujours le cas), les femmes consultent de nouveau. Je ne me fonde jamais seulement sur une théorie physiopathologique, mais toujours en grande partie sur la tolérance et le vécu clinique. A fortiori quand il ne s’agit pas d’une maladie mais d’un choix de vie (la contraception…). Et je ne connais pas de mastose qui s’aggrave sans manifestation clinique… Alors, si la pilule que je conseille aggrave la mastose, il faut environ huit jours à la femme pour s’en rendre compte et l’arrêter (et elles arrêtent, même si c’est moi qui l’ai conseillée…)

    Et que donc au contraire il est alors recommandé de prescrire une pilule suffisamment dosée en estrogènes pour mettre les ovaires au repos, et empêcher cette hyperestrogénie endogène (et non exogène). Mais aussi d’augmenter le taux de progestérone, ce qui permettra de compenser l’hyperestrogénie relative responsable de ces mastoses… donc de préférer une pilule à climat progestatif…ou de compléter avec de la progestérone en gel…

    Tout cela est vrai, mais compliqué et pas très facile à mettre en pratique, et impossible à décrire en ligne. Ca ne peut être qu’un protocole progressif, proposé en consultation de suivi. Je ne peux ni ne veux me lancer là-dedans en ligne, où les lectrices sont nombreuses et doivent pouvoir utiliser des informations simples. Ensuite seulement, en consultation, on peut les individualiser et les affiner comme vous le suggérez.

    Or Oriane, excepté trinordiol, n’a pris que des pilules à climat estrogénique…
    (comment expliquez vous d’ailleurs la différence de classement des climats des pilules OP selon les ouvrages ? Triella est, par exemple, avec un rapport activité progest.
    estrogénique=17,17 considérée tantôt comme une pilule OP à climat mixte estrogénique (selon ce rapport), tantôt comme vous-même comme pilule OP à climat progestatif…)
    Sinon oui c’est surtout au ressenti des femmes en la matière qu’il faut se fier…!


    Oui !!! C’est ça qui compte ! Le vécu clinique. J’ai vu des acnés s’améliorer avec du Minidril (réputé progestatif) ou (on l’a lu dans le forum) s’aggraver avec l’Androcur. C’est ça qui compte. Les effets paradoxaux existent, le métabolisme est différent chez chaque femme, et je me fonde TOUJOURS sur ce qu’elles disent pour leur donner mon avis, à partir de ce que je sais. Mais ce que je sais (ou crois savoir) est théorique. Ça peut se révéler faux pour l’une ou l’autre d’entre elles…


    -En ce qui concerne les contractions utérines orgasmiques et post-orgasmiques, vous les attribuez aux prostaglandines contenues dans le sperme masculin.
    Si les prostaglandines ont peut-être aussi une responsabilité, c’est avant tout la décharge d’ocytocine conséquente à l’orgasme qui est responsable de ces contractions utérines ! La même ocytocine responsable de la contraction des cellules myoépithéliales entourant les glandes mammaires et donc responsable de l’éjection du lait lors de l’allaitement, mais aussi des contractions utérines lors de cet allaitement (aussi appelées “tranchées”)…

    Bien sûr, le phénomène est complexe. Il a plusieurs origines. Ça n’invalide pas ce que je dis, d’autant que beaucoup de femmes ont des crampes post-coïtales sans avoir eu d’orgasme et d’autres, après leurs orgasmes, n’ont pas de douleur post-coïtale… Encore une fois, ça varie d’une femme à une autre.

    D’ailleurs, comment expliqueriez vous autrement alors la survenue de ces contractions utérines orgasmiques et post-orgasmiques dans le cas de l’emploi de préservatifs ?!! (souvent le cas lorsque la pilule n’est pas utilisée !)

    Par le fait que le col, au contact direct du sexe masculin, en particulier dans certaines positions, peut réagir par une contracture… L’important, il me semble, sur ce point précis, c’est que je veux rassurer les femmes sur le fait qu’un rapport sexuel peut (même s’il est satisfaisant) être suivi par un moment désagréable, et que ça ne signifie pas qu’elles sont malades ou anormales.

    Cette observation (apparition des crampes ou spasme douloureux pelvien après un rapport sexuel) je l’ai entendue à de nombreuses reprises de la bouche de femmes qui étaient passées d’une méthode hormonale (dont le progestatif diminue la contractilité utérine) à une méthode non hormonale (DIU au cuivre). Elles voulaient savoir pourquoi. La réponse la plus simple (même si elle est partielle) c’est que le rapport sexuel (symbolisé par le sperme) ça fait réagir l’utérus. Que ce soit « trop simple » à vos yeux physiologiquement parlant, je le conçois, mais l’essentiel c’est que c’est intelligible et dédramatisant/déculpabilisant. La terre tourne autour du soleil. Est-ce que j’ai besoin aussi, à tout moment, de savoir que son inclinaison varie avec les siècles ? Non…

    -Concernant l’alcool et la grossesse, vous dites, je cite : “MAIS, l’embryon (avant 3 mois) se défend plutôt mieux et est moins sensible à ça”
    Or, c’est bien au cours de ces 3 mois que ce fera la neurulation et le début du développement du système nerveux, et que donc c’est justement le moment le plus sensible ! Au contraire !
    De plus on sait bien que ce n’est pas dose dépendant !
    (…)
    Evidemment rien ne sert de culpabiliser à outrance les mamans, évidemment le SAF n’est décrit que pour les intoxications sévères ou anciennes, mais toutefois…il y a tout le reste !
    L’alcool reste un des toxiques cérébraux les plus puissants et ce tout au long de la grossesse !
    C’est l’option «zéro » qui doit être recommandée au moins pendant la grossesse et l’allaitement. C’est d’ailleurs en ce sens qu’à été faite la campagne de l’INPES…

    Oui. Vous avez cent pour cent raison. Mais ma préoccupation n’est pas d’autoriser les femmes à boire de l’alcool pendant la grossesse. C’est de déculpabiliser celles qui m’en parlent et qui sont angoissées (parce que culpabilisées) d’avoir bu un verre de vin à 2 mois et demi de grossesse et deux trois autres pendant les six mois qui suivent. Celles qui ont vraiment envie de boire n’en parlent pas. Une chose qui m’apparaît de plus en plus évident, en clinique (et les échanges que j’ai sur le Net sont plus proche d’une situation clinique de proximité et de ce qui s’échange dans les marges d’une consultation pour quelqu’un d’autre (un enfant, par exemple), non d’une consultation pour soi), c’est que les femmes, qui sont les premières consommatrices de soin, sont aussi la cible et les réceptrices de messages tous plus angoissants et culpabilisants les uns que les autres, surtout en ce qui concerne leurs enfants (voir la campagne pour le vaccin anti-HPV). Mon attitude ne consiste pas à dire « ce n’est pas vrai » (vous ne me lirez jamais écrivant qu’on peut boire du vin sans crainte pendant une grossesse) mais toujours « c’est vrai, mais si jamais ça vous arrive une fois de boire du champagne aux 70 ans de votre père ou au mariage de votre copine, pas de panique ». L’immense majorité des femmes ne boivent pas pendant leur grossesse. Les plus préoccupées par ça ont besoin d’être rassurées. Celles qui ne s’en préoccupent pas… ne posent pas la question.

    Pour synthétiser cet échange, je voudrais vous dire que, sur la théorie nous sommes d’accord. En pratique, mon attitude est plus pragmatique, plus fonctionnelle. Expliquer, rassurer, déculpabiliser, donner des pistes, suggérer des solutions en partant du principe que les femmes qui s’adressent à moi n’ont pas une maladie grave ou un comportement suicidaire ou une personnalité négligente qui les mettra en péril. Ainsi, parmi toutes les femmes qui m’écrivent qu’elle ont « du mal à être enceinte depuis qu’elles ont cessé leur contraception », je sais que quelques-unes ont probablement un vrai problème de fécondité. Mais je ne sais pas lesquelles, et je sais surtout que l’immense majorité n’en ont pas. Et que le meilleur conseil, à ce moment-là est de leur dire : « Patientez et vivez votre vie ; ne vous précipitez pas vers les médecins ; ne vous lancez pas dans des explorations coûteuses et probablement inutiles. » Le temps va faire le tri. Dix-huit mois plus tard, neuf sur dix sont enceintes. Pour la dixième il sera bien temps de consulter. Pendant ces dix-huit mois, elle n’a pas perdu son temps : elle a vécu sans entrer dans le cycle infernal des explorations d’infécondité – et les neuf autres non plus !!! C’est loin d’être négligeable, à tout point de vue.

    D’abord ne pas nuire. C’est le premier adage hippocratique. Aujourd’hui, la meilleure manière de ne pas nuire, c’est ne pas abandonner les femmes et les hommes à l’angoisse créée par la multiplicité des diagnostics catastrophistes qu’on leur balance. Ils ont beaucoup plus besoin d’être écoutés, rassurés, soutenus, que de diagnostics absolus. Les diagnostics précis et absolus, c’est souvent désespérant et, je crois, souvent faux, parce que le diagnostic d’un jour peut être remis en cause par les événements du lendemain (comme une pilule « progestative » peut se révéler pas si progestative que ça chez une femme en particulier…). Alors je simplifie, j’explique, je déculpabilise, je re-la-ti-vi-se. Je considère que ça fait partie de mes obligations éthiques, en tant que soignant.

    Quant à l’impact que je peux avoir … Mon livre sur la contraception est paru en 2001 et a eu deux autres éditions. Mon site internet (et les informations qu’il comporte) existe depuis 2004. Je n’ai pas de clientèle privée, je n’ai pas d’école, je n’ai pas de secte… et les rares facs où on m’a demandé de venir parler ne l’ont pas fait plus de deux ou trois fois. Alors, je pense aussi, modestement mais avec lucidité, que mon impact reste limité. Mais ce qui me réconforte c’est que pour une personne, de temps à autre, il est important. Et vous savez ce que ces personnes me disent ? Non pas que je les ai « guéries » ou que j’ai « réglé leur problème » (souvent, leur problème est insoluble en ligne…) ? Non, elles me disent : « Merci de m’avoir écouté(e). » C’est sans doute pour ça que j’ai choisi de répondre simplement. Pour ne pas les noyer dans les complexités de la physiopathologie. Leur vie est assez compliquée comme ça.

    Merci de cet échange qui m’a donné l’occasion de préciser ma pensée. Pardon si je n’ai pas répondu de manière tout à fait satisfaisante à vos questions. Vous aurez sans difficulté compris pourquoi.

    Amicalement,
    Martin Winckler

  486. #486 Mushroom le 20 novembre 2008 à 13 h 18 min

    Merci beaucoup Martin Winckler, merci Hélène et toutes celles qui ont contribué à ce forum.

    A propos du commentaire 399, sur les cycles longs qui ne rendent pas une grossesse plus difficile qu’avec des cycles réguliers :

    Moi aussi je partais avec ce préjugé. Avant de prendre la pilule, j’avais mes règles tous les 2, 3, 4 mois… Je me disais que ça allait forcément être plus difficile. D’autant plus que ça avait bien mis deux ans pour ma mère, qui avaient elle aussi des cycles longs et irréguliers.

    Je pensais vaguement aux tests d’ovulation qu’on trouve en pharmacie, pour m’aider un peu… Et puis j’ai lu le site de Martin Winckler, qui m’a énormément détendue ! J’ai adopté immédiatement ce conseil de bon sens : des galipettes tous les 4 ou 5 jours minimum, et un peu de patience !

    Résultat : j’ai arrêté la pilule en mai. J’ai eu mes règles tous les mois, à ma grande surprise. Et je me suis retrouvée enceinte fin août. Que d’argent et d’angoisses économisés ! Cela aurait pu être plus tard, j’aurais été patiente car rassurée là encore par les propos du docteur Winckler, mais mon expérience a bien confirmé le caractère erroné de cette idée reçue !

    A l’inverse, j’ai une amie qui était persuadée qu’elle aurait des problèmes de fertilité (sans doute pour des raisons aussi peu valables que les miennes). Elle prévoyait un enfant d’ici deux, trois ans, mais pour gagner du temps, elle a décidé d’arrêter la pilule il y un an pour pouvoir commencer des démarches médicales plus vite, dans deux ans. Résultat : enceinte ! Heureusement qu’elle accueille parfaitement bien cette nouvelle, mais comme quoi, rien ne sert de préjuger de sa fertilité sur des bases aussi bancales.

    Merci encore donc, M. Winckler, pour tout ce que vous apportez aux femmes, et comme vous le dites si bien, à leurs compagnons qui en profitent aussi !

  487. #487 Cris le 20 novembre 2008 à 13 h 54 min

    Je me fais discrete, mais j’ai tout suivi de ces echanges qui m’ont appris enormement de choses.

    Chere Helene un grand merci (je rebondis sur ce qu’a dit une des filles, oh que oui tu peux etre fiere de tout ce que tu as deja accompli jusque la – moi je suis super fiere de toi et je t’embrasse fort au passage – j’espere qu’on se « croisera » bientot, retour au bercail prevu incessamment sous peu).
    Et evidemment merci Martin pour votre disponibilite et pour tout ce que vous apportez aux femmes.

    Longue vie a MBDF !! :)

  488. #488 Hélène le 20 novembre 2008 à 13 h 54 min

    Ditse, je vous signale à tout hasard que le forum est terminé, Martin ne reviendra pas (le dernier comm’ il me l’a envoyé par mail et c’est moi qui l’ai posté ;-).

    Merci Cris, tu es choute ;-)

  489. #489 Hélène le 20 novembre 2008 à 13 h 59 min
  490. #490 funambuline le 20 novembre 2008 à 14 h 01 min

    La classe miss legastellois !!! :-)

  491. #491 Hélène le 20 novembre 2008 à 14 h 02 min

    Un seul L, please ;-)

  492. #492 funambuline le 20 novembre 2008 à 14 h 05 min

    Suis nulle :-( Sorry ! Décidément, c’est pas ma journée !

  493. #493 Diripouf le 20 novembre 2008 à 14 h 22 min

    Je lis ce forum avec du retard mais beaucoup d’interet…

    Juste un petit mot pour dire que oui, les gynecos intelligents, humains et a l’ecoute existent, j’en ai un a Grenoble qui doit etre une copie conforme de Martin tellement je l’adore :)

    Donc si quelqu’un veut son numero / adresse, je suis prete a chanter ses louanges sur tous les toits :)

    Longue vie aux bons gynecos !!

    Et merci a Helene et Martin Winckler pour ce forum super interessant.

  494. #494 Hélène le 20 novembre 2008 à 14 h 31 min

    Maiiis non funambuline, c’est pas grave voyons ;-))

  495. #495 Diripouf le 20 novembre 2008 à 17 h 38 min

    Je rebondis sur la pose du sterilet, donc, puisqu’il vaut mieux le faire ici que sous le billet « d’annonce du forum »…

    Honnetement, c’etait les pires 20 minutes de ma vie. J’ai 12h de tatouage sous le coude donc je me considere pas comme douillette, mais la…… Le premier etant mal place, la gyneco ecossaise me l’a retire (« dans la foulee, vous en faites pas, ca fera pas mal » – hahahahahaha, CONNASSE !!!! Pardon)

    Je ne sais pas si cette abrutie de gyneco ecossaise m’a chope le col a la pince Pozzi ou quoi, c’est possible (bien que M.W. dise sur son site que les Pozzi ne s’utilisent pas en GB… ?)

    Annaquine, je veux bien que ce soit « benin », les malaises vagaux, et effectivement le malaise en lui meme ne fait pas mal. Ceci dit crois-moi, c’est vraiment pas cool. La premiere chose que j’qai entendu en me reveillant de mon malaise c’est mon mec (qui etait dans la piece parce que je leur ai dit apres la pose du premier que si elles le laissaient pas rentrer je me barrais illico) qui disait « Euh, c’etait des convulsions, ca ??? » Et le malaise peut-etre du soit a la contraction de l’uterus, soit c’est une reaction a la douleur.

    Mon gyneco francais a ete horrifie de mon histoire… Quand il doit poser un sterilet a des nullipares, il fait *systematiquement* une petite anesthesie du col, apparemment c’est un truc super minime qui endort le col pendant une dizaine de minutes, et que le gyneco peut tres bien faire dans son cabinet, comme ca pas le stress de l’environnement hospitalier. Comme ca pas de souci.

    Et effectivement, la douleur n’est jamais presente (ou presque) chez les primipares (les multipares encore moins, logique). Meme pour celles qui ont accouche par cesarienne, les contractions pre-accouchement sont quand meme la et le col devient plus elastique, et moins sensible.

    En tout cas, c’est deja prevu, pour le retrait j’exige une mini anesthesie, sinon je repars direct. Non mais oh.

  496. #496 annaquine le 20 novembre 2008 à 17 h 49 min

    Ouf ! D’où l’intérêt de l’anesthésie locale. Exiger l’anesthésie locale. Je n’osais parler de la pince de Pozzi pour ne pas aggraver l’anxiété de Funambuline.

  497. #497 Diripouf le 20 novembre 2008 à 17 h 52 min

    (et je precise que j’y allais SUPER relax parce que deux amies m’avaient dit qu’elles n’avaient rien senti du tout – une des deux a deux enfants, et l’autre est nullipare – donc comme quoi il doit etre possible de ne rien sentir quand on est nullipare… ou alors elle m’a menti !)

    :D

  498. #498 Deilema le 20 novembre 2008 à 17 h 56 min

    HS (mais on va dire que c’est la moins mauvaise place que j’ai trouvée)
    Vous avez vu les filles? Simone Veil a été élue à l’Académie Française !!!
    Je suis hyper contente, c’est une des personnes que j’admire le plus au monde ! :)))))))))

  499. #499 Lariska le 20 novembre 2008 à 18 h 25 min

    Bonsoir,
    j’ai enfin fini de lire l’ensemble des questions et des réponses et… je suis impressionnée et émue par la précision et l’humanité des réponses de Martin Winckler. Ca fait vraiment du bien des gens comme ça.
    Merci.

    Bonne soirée à toutes

  500. #500 kila le 20 novembre 2008 à 18 h 49 min

    J’ai pas tout lu, je vais me faire ça tranquille, mais le peu que j’ai lu est rempli d’humanité, de bon sens, et d’humour, tout ce que j’aime.

    Merci encore.

  501. #501 cec jeune mariée le 20 novembre 2008 à 19 h 20 min

    Bon je sais qu’il est parti, mais ouah,c’était vraiment bien :)) j’ai presque tout lu !!!

  502. #502 loli le 20 novembre 2008 à 19 h 44 min

    bonjour à toutes !

    je lis mbdf tous les jours mais j’ai beaucoup moins le temps donc moins voir plus présente pour les commentaires.
    j’ai tout lu et franchement ouahou !!! je suis assez soufflée d’avoir tout lu avec intérêt mais en fait j’ai trouvé ça d’une richesse qui n’a d’ailleurs rien à voir avec les infos apprises mais plutôt avec le fait que c’était juste un beau moment de partage. et ce qui est chouette c’est qu’il n’y avait pas de jugement, pas de gêne… bravo à hélène, martin… pour ce chouette moment.

    par ailleurs j’ai une petite question (non hélène t’inquiètes je sais que le forum est finit !!!) qui s’adresse à diriprouf… alors déjà trop cool d’apprendre qu’il y a des grenobloises dans le coin mais surtout qui est ce charmant gynéco ? car moi je signe de suite, le mien qu’on m’avait conseillé est en fait un gros naze qui n’a été intéressé qu’au 1er rdv car je suis un cas un peu atypique mais il a vite laissé tomber quand il a vu qu’il trouvait pas de solutions…

    bref tout ça pour dire hélèneeeeeeeeeeeeeee please donnes mon mail à diriprouf.

    merci par avance.

  503. #503 loli le 20 novembre 2008 à 19 h 46 min

    oups je parlais bien de diripouf hein désolée pour le r qui c’est glissé au milieu.

  504. #504 Hélène le 20 novembre 2008 à 21 h 02 min

    Pas de problème loli, je te mets en contact avec Diripouf ;-)

    Merci Deilema pour cette info, ça fait plaisir dis donc !!!

  505. #505 Diripouf le 20 novembre 2008 à 21 h 11 min

    Après Ratabouinouf, voilà Diriprouf, nous v’la bien !! ;)

  506. #506 marion le 20 novembre 2008 à 21 h 27 min

    bon alors j’ai pas tout suivi
    parceque c’était pas possible
    Je ne suis pas trop frustrée car je me retrouve avec ce billet passionnant à lire à mes heures perdues, avec la mine impressionnante d’informations qu’il contient.
    Je suis scotchée par l’investissement personnel du Dr Winckler dans la santé des femmes, par la précision, la gentillesse, la disponibilité et l’écoute de l’homme.
    Merci Docteur, merci Hélène, et bravo à tous les deux d’avoir rendu cet incroyable échange possible.

  507. #507 fran minuscule le 21 novembre 2008 à 0 h 30 min

    oh là là Martin comme c’est gentil et prévenant de votre part!! Je m’étais bidouillé une réponse en lisant les autres, elle était asez proche. reste a trouver quelqu’un pour me poser ledit stérilet!
    Bonne soirée,
    caroline

  508. #508 xochitl le 21 novembre 2008 à 9 h 32 min

    Bonjour,
    Zut, j’ai raté le jour des questions! Dommage je voulais lui demander des infos pour lutter contre le syndrome pré menstruel qui me rend hysterico-dépressive chaque mois… ce qui est un peu lourd à gérer. Si quelqu’un à des solutions je suis preneuse.
    J’ai commencé à lire les réponses, c’est hyper intéressant alors merci beaucoup au Dr Winckler pour son temps et sa disponibilité et merci à Hélène d’avoir permis ces échanges.

  509. #509 Hélène le 21 novembre 2008 à 9 h 52 min

    Le Forum a duré 3 jours xochitl… tu as pensé à prendre de l’huile d’onagre ou de bourrache ? (je sais jamais laquelle des deux est pour le SPM ;-)

  510. #510 xochitl le 21 novembre 2008 à 13 h 11 min

    Eh oui il faudrait aussi que je prenne des huiles pour la mémoire et pour la non confusion entre les dates !!!
    Merci beaucoup pour l’info pour les huiles, je me renseigne plus précisément.

  511. #511 Véronique le 22 novembre 2008 à 0 h 29 min

    Un peu tard moi aussi je tiens à remercier Hélène, les deux initiatrices de ce forum et surtout Martin Winckler (que j’ai lu et aimais bien écouter sur France Inter en grandes ondes). Ce genre d’informations sur Internet est vraiment d’une grande utilité pour les femmes qui comme moi vivent à l’étranger et ont des médecins dont les approches voire les connaissances sont différentes: certains savent quand même écouter les patients un peu exotiques, d’autant plus si ils sont bien informés (traduire ou faire traduire certaines informations que l’on a glânées par soi-même peut s’avérer utile).

  512. #512 mimou le 24 novembre 2008 à 14 h 12 min

    j’ai u e petite question à vous poser les filles: j’ai changé de contraception et j’aimerais savoir si les filles qui prennent Microval ont leurs règles, histoire de ne pas avoir une grosse montée de stress si je ne les ai pas…

  513. #513 Lyly le 25 novembre 2008 à 17 h 37 min

    @xochitl : est-ce des soucis de caractère à ses périodes ou de douleur ?
    Car pour la douleur parfois le changement de pillule peut avoir un effet bénéfique mais tout dépend des personnes.
    Même si en changeant parfois ça va mieux, me concernant je n’ai toujours pas de remède miracle car j’en souffre toujours, mais quand même moins !
    Pour les huiles du peux acheter en grand surface au rayon diététique des gélules d’onagre et bourrache (oui mélangées) en cure. Je sais pas si ça fait effet je n’ai commencé il n’y a qu’une semaine. 1 gelulle par jour, et en plus il parait que ça rend les cheveux plus beaux et que c’est bien pour la peau.

  514. #514 Lyly le 25 novembre 2008 à 17 h 45 min

    @minou : parfois le changement perturbe l’organisme. Appelle ton médecin, et si tu as un doutes fait un test de grossesse, mais souvent c’est juste qu’il faut un temps d’adaptation aux hormones qui ne sont pas toujours au même dosage que ton ancienne pillule (si c’était une pillule et pas un autre mode de contraception).
    Si en plus tu stresse avant de les avoir ça risque de te perturber encore plus je pense.

  515. #515 Danielle le 9 décembre 2008 à 18 h 33 min

    Bonjour,

    Je vous écris de Montréal. En janvier 2008, ma gynécologue m’a prescrit pour une durée de 6 mois Androcur pour un problème de règles abondantes, voire hémorragiques. J’ai terminé le traitement à la mi-août 2008. Peu de temps après, j’ai subi une endométrectomie (ablation de l’endomètre). Depuis 4 mois, je souffre de terribles brûlures et d’assèchement au niveau du vagin. Je crois qu’Androcur en est la cause. Je pense que l’arrêt d’Androcur est lié avec ce problème. Je me demandais si vous savez quelque chose à ce sujet et si oui, combien de temps Androcur reste dans l’organisme après 6 mois d’utilisation?

    Je vous remercie de votre bonne attention.

    Danielle de Montréal

  516. #516 Hélène le 9 décembre 2008 à 18 h 53 min

    Danielle tu as du lire trop vite, le Dr Winckler n’est plus en ligne ici, c’était une « opération » ponctuelle ;-)

  517. #517 funambuline le 9 décembre 2008 à 21 h 45 min

    @ Danielle : mais tu as bien de la chance, le Dr Winckler vient s’installer au Québec en janvier !!!

  518. #518 Hotnspicy le 12 décembre 2008 à 15 h 23 min

    Euh… Juste pour vous dire, les filles, j’ai fait un test ce matin et c’est positif…

    J’avais dit ici même que je venais de faire enlever mon DIU… Et ayé, ça a marché…

    ;)

    Je profite de l’anonymat pour déjà en parler je ne tiens pas en place ;)

  519. #519 dola le 13 décembre 2008 à 9 h 31 min

    Féliciations hotnspicy :-))),
    Ce n’est donc pas tout de suite que tu va mettre en application les conseils d’Eugénie :-))

  520. #520 Hotnspicy le 13 décembre 2008 à 10 h 54 min

    Merci Dola :)

    En effet, je ne vais pas pouvoir tout appliquer, néanmoins je compte bien être une future parturiente stylée ;)

  521. #521 Lusinette le 13 décembre 2008 à 12 h 16 min

    Félicitations Hotnspicy :-)
    Une belle grossesse et un beau bébé d’amour.
    Bises.

  522. #522 Hotnspicy le 13 décembre 2008 à 12 h 48 min

    Merci Lusinette…

    (Et je propose que malgré ma joie monstrueuse et vos gentils commentaires on arrête de polluer les coms de M. Winckler ;) )

  523. #523 faiza le 8 janvier 2009 à 11 h 54 min

    salut;
    madame je tiens tout d abord a vous remercier pour ce forum car il est tres instructif et surtout a féliciter M Winckler pour ses réponses précises.merci a vous
    je suis chirurgien dentiste et je vous écrit d ‘ Algerie .Votre forum m a beaucoup intéressé car
    moi aussi j ai une question a poser a M Winckler ;voila j ai fais une phlébite après une prise de 2 mois de pilule (minesse) . après traitement sous lovenox et sintrom tout va bien .
    après deux et demi je suis tombée enceinte et mon bébé a 3 mois déjà . Si je vous écrit c est pour la contraception :on m a conseille le stérilet en cuivre après 6 mois bien sur .
    je vous demande votre avis sue ce point et surtout quelle marque pourrais je acheter (en algerie on nous parle que de Marina en cuivre ,est qu’ il n y a pas autre marque plus récente plus efficace? )
    j espere que vous allez me repondre le plus vite possible pour qur je puisse me le procurer de france (s il n existe pas en algerie) merci a tres bientot

  524. #524 Hélène le 8 janvier 2009 à 11 h 56 min

    Malheureusement faiza, Martin Winckler ne reviendra pas ici donner des conseils, c’était un forum limité dans le temps… tu peux le joindre en passant par son site, en revanche ;-)

  525. #525 selma le 25 mars 2009 à 12 h 52 min

    Bonjour tout le monde,

    J’ai fait une pause pillule pendant 3 ans. Mais il y a 11 jours, le premier jour de mes règles, j’ai commencé une plaquette de trioden.
    Le soucis, c’est que mes règles n’en finnissent plus. Ca fait 11 jours que je suis réglée. On m’a conseillé de prendre une « petite » pillule. C’est à dire une pillule légère. En connaissez vous ? En sachant que ni « Yasmina » ni « Mercillon » ne me vont….
    Aussi, j’aimerais savoir, s’il est préférable que j’arrete tt de suite ma pillule ou que j’attende de la terminer.
    Merci d’avance.

  526. #526 Hélène le 25 mars 2009 à 13 h 05 min

    selma sois la bienvenue ;-)
    Ce forum était ponctuel, Martin Winckler ne reviendra pas ici et ne pourra donc pas te répondre…

  527. #527 Laura le 1 mai 2009 à 13 h 52 min

    Bonjours,

    J’ai 16ans, j’utilise l’anneau vaginale comme contraception,
    depuis 3semaine je suis a ma semaine de pause où les regles devrait apparaitre mais je ne les ai pas, je ne sais que faire… Dois je le remetre a la date prevu meme si mes regle ne vienne pas ?

  528. #528 Hélène le 1 mai 2009 à 14 h 03 min

    Laura sois la bienvenue ;-)
    Ce forum était ponctuel, Martin Winckler ne reviendra pas ici et ne pourra donc pas te répondre…

  529. #529 Guedon le 4 mai 2009 à 21 h 47 min

    chère docteur,

    j’ai parler de l’implant avec ma mère,et elle et moi voulons l’implant
    ma mère vient de se faire poser l’anneau gastrique est ce qu’il y a des risques avec l’implant
    veuillez me répondre

  530. #530 Saadia le 4 mai 2009 à 22 h 38 min

    bonjour, le 12/11/2008 j’ai accouchée d’une petite perle et j’ai déja deux garçon j’ai eu alors trois césarienne apés la troisième je suis aller voir mon gyné pour le deuixième contrôle et je lui ai demander de me préscrire une pilule de crainte de tomber enceinte alors là il m’a vraiment heurter on m’anancant qu’il m’a légaturer les trompes et sans même mon autorisation ni mon accord alors qu’il pouvait me le dire au bloc opératoire , alors aprés 5 mois j’ai eu des régles pendant 10 jours du 13/04/2009 au 23/04/2009 mais aprés 20jours exactement j’ai eu des pertes marons je l’ai jusque maintenant je sais pas si c’est normale ou pas mais pour être franche j’ai peur je n’est plus confiance à mon gyné que dois faire svp c’est normale ou pas? je ne dort plus merci

  531. #531 Hélène le 4 mai 2009 à 23 h 06 min

    Guedon, Saadia, bienvenue ;-)
    Ce forum était ponctuel, Martin Winckler ne reviendra pas ici et ne pourra donc pas vous répondre…

  532. #532 vero le 27 mai 2009 à 10 h 43 min

    mois je viens de finir ma plaquette mardi et je doit la reprendre mercredi donc se soir sa fait 7 ans que je la prend et la ses la premiere fois que sa m’arrive je nes pas recu mes regle aucun oublie de pilule et avec 1 raport quelqu’un pe maider????? et j’ai des crampe de ventre mais sa vient pas

  533. #533 vannier le 17 juin 2009 à 13 h 53 min

    bonjour,

    j’ai actuellement le stérilet MIRENA comme moyen de contraception, ayant pris du poids et des bouffées de chaleur depuis qu’on me la posé, je souhaiterais savoir si un implant et conpatible avec l’endométriose.
    cordialement
    mlle vannier ketty

  534. #534 Hélène le 17 juin 2009 à 13 h 54 min

    Ketty, c’était un forum temporaire, Martin Winckler ne pourra pas revenir et te répondre, il faut que tu psoes ta question à ton médecin, c’est plsu sûr.

  535. #535 Evrard le 25 juillet 2009 à 14 h 58 min

    Bonjour,
    Voilà, je suis une vrai tête en l’air, j’ai commencé ma pilule jasminelle le vendredi 3 juillet, et je l’ai oublié le 6ème jour : le mercredi 8 juillet,
    mais j’avais eu un rapport non protégé le 3ème jour : le dimanche 5 juillet. J’ai donc pris ma pilule oubliée le lendemain, le 9 juillet, et je devais donc untiliser des méthodes contraceptives supplémentaires pendant les 7 jours suivant l’oubli, ce que je n’ai pas fait… le vendredi 10 j’ai eu un rapport non protégé… N’ayant pas osé en parler à ma mère et après avoir bien réfléchi, j’ai décidé de prendre la pilule du lendemain.
    Etait-ce la bonne solution ? y’a t-il quand même un gros risque ??
    Merci d’avance pour votre réponse.
    Anaïs

  536. #536 Hélène le 25 juillet 2009 à 15 h 01 min

    Anaïs, c’était un forum temporaire, Martin Winckler ne pourra pas revenir et te répondre, il faut que tu poses ta question à ton médecin ou pharmacien, c’est plus sûr.

  537. #537 anna le 27 juillet 2009 à 5 h 22 min

    Bonjour,
    J’ai 16 ans.Je souffre d’hirsutisme moyen, selon mon endocrinologue. Il m’a prescrit Yasmine et m’a dit que des résultats seraient visibles d’ici 6 mois à un an. Pour l’instant, cela fait 4 mois que je prends Yasmine et j’ai lu que ce traitement, combiné à une épilation à la cire, pouvait accéléré la venue d’un résultat. D’après vous, il y a-t-il sérieusement des chances que mon hirsutisme soit enrayé ou grandement amélioré? Une épilation à la cire peut-il réellement accélérer le processus?
    Merci beaucoup

  538. #538 Hélène le 27 juillet 2009 à 7 h 29 min

    anna, c’était un forum temporaire, Martin Winckler ne pourra pas revenir et te répondre, il faut que tu poses ta question à ton médecin ou pharmacien, c’est plus sûr.

  539. #539 laeitia le 29 juillet 2009 à 11 h 26 min

    bonjour
    jai oublié ma pilule vencredi et samedi donc jai pris mes deux comprimé le dimanche matin et je me suis apercu aprés qu ej’avais mes regle une semaine a l’avance …
    jai continué ma pilule et je vais l’arrété la bientot comme j’auraus du le faire.est ce bon pour moi se que jai fait? si je fait l’amour les jours ou je prend pas la pilule alors que je ne lai ai pas ai-je un risque de grossesse?

  540. #540 Hélène le 29 juillet 2009 à 11 h 34 min

    laeitia: c’était un forum temporaire, Martin Winckler ne pourra pas revenir et te répondre, il faut que tu poses ta question à ton médecin ou pharmacien, et rapidement ;-)

  541. #541 Camch le 15 août 2009 à 23 h 20 min

    Bonjour M.Winckler ,
    j’aimerais savoir une bonne fois pour toutes, car je commence à m’inquiéter, est ce que oui ou non la pillule diane 35 est efficace en terme de contraception ? Plus ou moins que les autres ? J’ai lu sur votre site qu’elle n’était pas reconnue en tant que telle, alors que sur doctissimo j’ai lu qu’elle était contraceptive, autant que les autres. Je m’inquiète, car c’est la pillule que je prends depuis bientot 1 an et j’ai malheureusement eu un rapport non protégé il y a deux semaines.
    Merci de me répondre et d’éclairer ma lanterne :)

  542. #542 Hélène le 16 août 2009 à 1 h 16 min

    Camch: c’était un forum temporaire, Martin Winckler ne pourra pas revenir et te répondre, il faut que tu poses ta question à ton médecin ou pharmacien, et rapidement ;-)

  543. #543 Falado le 16 août 2009 à 11 h 34 min

    Camch: Si ça peut t’aider, moi je prend Diane 35 depuis presque 5 ans comme seul moyen de contraception, et je n’ai strictement jamais eu de mauvaise surprise… donc à moins que l’un de nous 2 soit stérile, je dirais qu’elle est efficace en terme de contraception :)

  544. #544 porteverte le 15 septembre 2009 à 11 h 30 min

    Je mets ça là parce que je ne sais pas où le mettre ailleurs : à toutes les fans de M.Winckler, je suis en train de lire son dernier bouquin, il est vraiment très bien !!! C’est un vrai récit de fiction, dans lequel on retrouve à la fois le style de « La maladie de Sachs », et les idées développées ici et dans son essai « En soignant, en écrivant » ; je mettrai juste un bémol sur les poèmes/chansons, qui apparaissent par-ci par-là, et que je n’ai pas aimés, mais sinon, il vaut vraiment le coup.

    Alors que je suis complètement claquée en ce moment et que j’éteinds rarement après 22h, il m’a tenu en haleine jusqu’à 2h cette nuit, et je n’ai arrêté que parce que je voulais qu’il m’en reste pour ce soir ;-)

    Bon, je suis tentée de vous en dire plus (ça s’appelle spoiler, je crois ?), alors je sors…

  545. #545 nanne le 3 octobre 2009 à 13 h 32 min

    bonjour,
    je me suis fait posée un implant le 06/04/06 et je devais le faire retirer le 06/04/09.
    voila maintenant 6 mois que j aurais du l enlever !
    y a t il un risque pour ma santé ?
    merci de me repondre

  546. #546 Hélène le 3 octobre 2009 à 13 h 48 min

    nanne: c’était un forum temporaire, Martin Winckler ne pourra pas revenir et te répondre, il faut que tu poses ta question à ton médecin ou pharmacien, et rapidement ;-)

  547. #547 fille 18 ans le 11 octobre 2009 à 5 h 55 min

    bonjour, je suis une jeune femme de 18 ans qui aurais seulement une petite question pour vous si ses possible de me repondre, bon jutilise les patch evra (contraceptif) et je me demandais es ce que ses possible de ne pas l areter durent la 4 eme semaines d aret) pour une occation spécial. et pas la suite si je l arete pas le mois suivant et que l autre mois d apres je l arete la 4 eme semaine es ce que tout cela va fonctionner . merci de votre reponse , avec apréciation !

  548. #548 Hélène le 11 octobre 2009 à 11 h 56 min

    fille 18 ans: c’était un forum temporaire, Martin Winckler ne pourra pas revenir et te répondre, il faut que tu poses ta question à ton médecin ou pharmacien ;-)

Remonter en haut de la page