Des roses et des écoles pour les petites filles du monde

28 février 2006

petite filleJe ne vous apprendrai rien en vous disant que dans les pays en voie de développement, lorsque les femmes sont éduquées c’est toute la société qui va mieux : la mortalité infantile et la malnutrition baissent, les maladies sont mieux soignées, l’économie se porte mieux…

Vous savez aussi, bien sûr, que dans de nombreux pays (70, selon les estimations des ONG) les petites filles ne vont pas à l’école. Les parents y envoient les garçons, et gardent les filles à la maison pour qu’elles gagnent un peu d’argent (ceci dit la pauvreté n’est pas le seul frein à l’éducation des filles, la Chine aussi privilégie celle des garçons alors qu’on ne peut la considérer comme un pays du tiers-monde, loin de là).

Elles travaillent souvent dès l’âge de 6 ans, à la maison, comme domestiques chez des gens plus riches, dans les décharges d’ordure ou de ferraille, quand elles ne sont pas prostituées avant même d’être pubères.

De nombreuses associations s’emploient à promouvoir et assurer l’éduction des filles, et ont besoin de soutien et de fonds.

Du 1er au 15 mars on trouvera dans les boutiques Truffaut, Botanic, Caroll et sur le site BeBloom (fleuriste en ligne), la rose Marie Claire, lancée par le magazine à l’occasion de la Journée de la Femme (8 mars).

La rose est blanche et coûte 3 €, sur lesquels 1,5 € seront reversés aux associations
« Toutes à l’école » et « Un regard, un enfant » : elles ont pour projets la construction d’une école de filles au Cambodge, et la mise en place de bourses pour les jeunes françaises motivées par des études supérieures mais n’ayant pas les moyens de les entreprendre.

Je vous recommande l’article dans le Marie Claire de mars, beaucoup plus complet que ce petit billet, très intéressant et émouvant.

L’avenir du monde passe par l’éducation des femmes, si ça ne nous coûte qu’une brassée de roses, quelle jolie manière de les aider !

Photo : Francis Fanelli

36 commentaires Laisser un commentaire
Femmes du monde

Vous aimerez aussi

36 commentaires

  • #1 Laurette le 28 février 2006 à 10 h 14 min

    J’ai lu cette article sur MC il y a quelques jours, et je me suis dit que si tu tombais dessus tu allais forcement en parler. C’est fait, et je suis contente.

    Encore une fois que dire de plus ? Offrez et offrez-vous des roses Marie Claire le 8 mars.

  • #2 LaCuillerEnBois le 28 février 2006 à 10 h 19 min

    J’espère en trouver pour les offrir à ma fille cadette … elle aura 20 ans le 8 mars.

  • #3 Hélène le 28 février 2006 à 10 h 23 min

    Tu peux les commander sur le site BeBloom Gloria, je pense qu’ils livrent dans pas mal de coins. Sur ce site elles seront disponibles jusqu’au 19 mars.

  • #4 Esme le 28 février 2006 à 10 h 24 min

    C’est cool j’ai un truffaut a coté, j’en acheterai donc du premier au 15 mars!

  • #5 Jeanne le 28 février 2006 à 10 h 25 min

    yaaaargl

    le 8 mars, c’est la Journée internationale DES femmes, pas de "la" femme

    (je vais pas faire l’historique ici, mais les féministes se sont battues pour que ce terme soit employé, alors je me permets de le signaler, hein…)

  • #6 Hélène le 28 février 2006 à 10 h 32 min

    Tu fais bien de préciser ça Jeanne, en effet la signification n’est pas la même.
    Ceci dit si tu n’interviens plus que pour relever mes erreurs (le romanée conti, journée de la femme…), je vais pleurer ;-))

  • #7 Mouniou le 28 février 2006 à 12 h 13 min

    Et hirrggg ! Le 4 et 5 Mars c’est la fête des grands mères.
    Mais sur Bebloom tous leurs bouquets grands mères sont fait de roses jôôônes ; ça veut dire qu’elles sont toutes cocues les grands mères ?

    Je sens que soeur Florence pour son anniv. (du 20 – mars ) elle, elle aura un bouquet Bebloom de roses blanches. Livré à domiclie c’est le pied !

    (Je vois que Bouygues, entr’autre, intervient dans cette opération…Ils font même des choses bien alors…)

    Bravo pour ton article, Hélène !
    J’avais vu la pub de ce MC ; tu fais vraiement bien d’en parler. C’est ainsi que petit à petit des choses peuvent changer.

    Et quel bonheur d’acheter des roses, déjà ; alors pour ces petites filles…! ! !

    Merci, Hélène.

  • #8 Emma la Violette le 28 février 2006 à 13 h 07 min

    Sauf que chez Marie-Claire, tout n’est pas rose … Voyez plutôt par ici …

    http://www.acrimed.org/article22...

    Moi je dis que ça casse un peu le beau geste et c’est bien dommage …

  • #9 Séverine le 28 février 2006 à 14 h 05 min

    Je suis un peu de l’avis de Mithra et pense qu’il y a pas mal d’erreurs commises dans le domaine caritatif et que la solution ne consiste certainement pas à vouloir imposer un certain modèle ou certaines techniques qui ne prennent pas en compte une culture et un environnement géographique. Comment faire pour aider sans imposer? Bref, c’est une question délicate.

    J’ai lu l’article qu’a indiqué Emma la Violette, cela refoidit. C’est dommage d’être obligé de toujours mettre en doute des actes et que tout soit mélangé (business, association caritative). Décidément, il est bien difficile de faire confiance à quelqu’un aujourd’hui!!!!

  • #10 deedee le 28 février 2006 à 14 h 38 min

    Merci Hélène pour cette info.

    Il est vrai que toutes les intentions des ONG ne sont pas louables, mais à mon sens il est important de tenter de faire qqc plutôt que de laisser les choses telles quelles, non ?

  • #11 Anne Cé le 28 février 2006 à 14 h 41 min

    Mithra, Ana, pour avoir travaillé dans le milieu des ONG, je suis ô combien d’accord avec vous. c’est toute la nuance entre humanitaire et développement… un débat sans fin.

    Pour ce qui est de l’initiative Marie-Claire, avant même d’avoir lu l’article envoyé par Emma, j’étais déjà dubitative : "sur un bidule acheté, quelques € vont à…" en fin de compte, qui met la main à la poche ? le lecteur… (et dans ce cas, un chèque un peu plus conséquent adressé à une association librement choisie serait tout aussi utile) et qui se fait une super publicité gratos ??
    Et après lecture, alors là…

  • #12 Delphinoid le 28 février 2006 à 15 h 30 min

    Je suis également d’accord avec les points soulevés par Mithra, Ana et Anne-Cé, déjà parce que j’ai des amis qui ont travaillé dans des ONG et parce que mon père qui a travaillé dans ce qu’on appelait alors les Pays en Développement a cotoyé des personnes issues d’ONG connues qui effectivement circulaient en 4×4 rutilants etc…

    Cela dit, la campagne de Marie Claire, en dépit de tout le tralala marketing plus ou moins déplorable qui lui est attaché, a un avantage: il suscite l’attention de personnes qui, spontanément, n’auraient pas nécessairement donné d’argent pour ce type d’association…

    Je me console en me disant que c’est toujours ça de pris en espérant que ça serve un petit peu à aider ces petites filles…

  • #13 Hélène le 28 février 2006 à 16 h 24 min

    Et bein vous voyze pour moi ce qui compte dans ce genre d’histoire, c’est la fin, pas les moyens.

    Je me fiche pas mal que certains s’achètenet une bonne conscience et se fassent de la pub au passage, ce qui est important c’est que peut-être des petite filles vont pouvoir être scolarisées, et si ça sert la promo de Marie Claire au passage, ça m’est bein égal. Tant mieux ou tant pis, je pense aux petites filles avant tout.

    Mithra a parfaityement raison en ce qui concerne l’interventionnisme, mais il est précisé dans l’article que les parents seront "payés" en riz s’ils laissent leurs fillettse aller à l’école, donc le manque à gagner sera compensé.

    Evidemmnent l’humanitaire est une question terriblement délicate, mais il est trop facile de le critiquer sans rien faire, qu’est-ce que 3 € changeront pour nous ? Alors qu’ils peuvent peut-être changer les choses pour d’autres…

    Je ne suis pas convaincue par l’article proposé par Emma la Violette, manifestement très orienté et écrit par des gens ayant des conflits personnels avec le journal…
    Une partie est certainement vraie, mais comme toujours en matière d’information, il ne faut pas se laisser embarquer…

  • #14 Poulpie le 28 février 2006 à 16 h 36 min

    En matière d’humanitaire, j’avoue ne pas être calée. Devant l’affluence des causes, toutes aussi défendables les unes que les autres : malnutrition, éducation…
    sans parler de tout oeuvre caritative (lutte contre le cancer, le sida, la recherche en général) comment s’y retrouver?
    Il faut évidemment aider comme on peut mais les gens ne sont-ils pas "fatigués" qu’on leur demande de mettre la main au porte-monnaie?

    Je dis ça sans remettre en cause l’article bien sûr!
    C’est juste que je m’interroge….

  • #15 Anne Cé le 28 février 2006 à 16 h 36 min

    D’accord Hélène : ce qui compte c’est le résultat.
    sauf que la fin ne justifie pas tous les moyens… Bon, sans tomber dans la paranoia, je regrette juste que rien ne garantisse le réel sérieux de ces deux associations en fin de compte et que le journal ne soit pas vraiment impartial dans le choix de ces deux associations.
    Par contre, ce qui est bien, comme l’a souligné Delphinoïd, c’est que ça touche des personnes qui ne seraient peut-être pas déjà sensibilisées…

  • #16 Anne Cé le 28 février 2006 à 16 h 44 min

    Poulpie – et pour tout le monde aussi ! – pour répondre à ta question "comment s’y retrouver ?"
    pour la cause à défendre, c’est à chacun de faire son propre choix…
    pour le choix de l’association, ce n’est pas toujours évident… je te renvoie à la lecture de ce texte au sujet de l’éthique des ONG sur Coordination Sud (c’est le portail des ONG françaises). il n’y a pas la liste des "gentilles" ONG mais ça donne quelques clés pour faire le tri…
    http://www.coordinationsud.org/r...

  • #17 rainette le 28 février 2006 à 16 h 49 min

    Je suis un peu de l’avis de Mithra, mais en attendant que les gouvernements évoluent, oui tout don est bon à prendre.

    En France nous avons aussi notre lot d’exemples : les restos du coeur devaient avoir une durée de vie éphémère et ça dure… ce qui permet à l’Etat de dormir tranquille..

    "en attendant" heureusement qu’ils existent…

  • #18 Hélène le 28 février 2006 à 17 h 00 min

    Je suis bien d’acord, la fin ne justifie pas tous les moyens, loin de là, mais ici ceux mis en cause me paraissent bien inoffensifs par rapport aux enjeux pour les fillettes concernées, c’est tout, et c’était le seul but de ce billet, mettre en avant l’importance de la scolarisation des filles ;-)

  • #19 Laurette le 28 février 2006 à 19 h 13 min

    C’est sur que vu sous cet angle, ça parait déjà être une moins bonne action du côté de Marie Claire, mais si personne ne fait rien sous pretexte que ces associations sont très proche du magazine, les choses n’avanceront pas plus vite pour autant.

    Quant à l’article proposé par Emma est-ce qu’il y a un pendant, une version Marie-claire de l’histoire de ces journalistes virées ? Tout ça pour moi reste bien flou, ce site à l’air bien engagé, je vais y refaire un tour pour me faire ma propre idée, ce qui n’est pas toujours facile (je n’ai pas bac plus 10 et je n’aime pas avoir les idées arretées sous pretexte que je suis, à priori, d’accord avec ce que dit une personne).

  • #20 Julia le 28 février 2006 à 19 h 36 min

    Je n’ai pas encore lu l’article donné par Emma la violette, mais je pense que ces initiatives ne peuvent vraiment pas faire de mal.
    ça fait de la pub à MC ? et alors, ça en fait surtout à l’association.
    Je ne la connaissais pas avant, maintenant je suis sensibilisée.
    Cette campagne a donc un côté positif.

  • #21 isabelle le 28 février 2006 à 20 h 19 min

    Voici un autre lien pour comprendre ce qui se passe à Marie CLaire. C’est bien triste car les journalistes travaillent avec une éthique professionnelle irréprochable. J’ai eu affaire à l’une d’elles récemment qui est venue dans l’école où j’enseigne (voir dans le fameux numéro de mars un article sur la philo à l’école). Je vous jure que le travail a été fait vraiment efficacement avec un respect et une écoute impressionnants et à l’école, nous somme ravis de cet article. Donc, les tribulations de la rédaction de Marie-Claire nous touchent et nous attristent.
    Lisez l’article qui complète celui mentionné dans les autres commentaires. C’est édifiant !
    http://www.acrimed.org/article22...

  • #22 Suzette Jones le 28 février 2006 à 22 h 03 min

    En tout cas je recommande à tout le monde le film "Bread and roses", sur un autre type de lutte et je crois qu’on a piqué le titre pour cette initiative (sur laquelle je n’ai rien à dire d’ailleurs) ; bien inspirés !!!

  • #23 Hélène le 28 février 2006 à 22 h 28 min

    Ah tiens je ne connais pas ce film Suzette, je vais me renseigner ;-)

  • #24 Mouniou le 1 mars 2006 à 0 h 54 min

    Vos commentaires m’ont beaucoup appris !
    Bien qu’arrivée tard et fatiguée chez moi, j’ai lu le lien d’ Emma la Violette ; cliquant sur d’autres articles ou liens….le site de Marie-Claire…Le lien sur les ONG.
    Je me coucherai moins bête ce soir. Encore que ce n’ai pas sure. Trés difficile le trie du "juste et pure", ou simplement qui atteint au maximum le but fixé.

    Je pense que Tina Kieffer se fait un sacré coup de pub et de fric qui va avec, dans l’article de Marie-Claire ; mais aprés tout son Association : "Toutes à l’école"(où est aussi sa rédactrice en chef adjointe), elle doit y croire, il me semble.
    (j’ai trouvé TRES interressant les articles divers dont ceux également sur la pub ! du site "Acrimed" ; mais un peu fièleux sur MC ?- encore que…qu’y a-t-il eu avec ces journalistes renvoyées ?)

    Je suis tellement contre notre société MARCHANDE, divinisé dans "l’art du marché". Mais il est difficile de s’y soustraire…

    Mais avec Anne Cé et Delphinoïd, je suis daccord sur cette sensibilisation à propos de la scolarisation des petites filles.
    Et j’achéterai des roses.

  • #25 Mouniou le 1 mars 2006 à 1 h 05 min

    Oui, encore…
    Car mon bout de commentaire sur " l’Art du marché", me semble venir comme des cheveux sur la soupe.

    Ma détestation de notre société marchande, date de longtemps. Les articles à propos de la pub et de la tournure qu’elle prend aujourd’hui, a été ravivée par la lecture des articles à ce sujet sur "Acrimed".
    Voili, voila, voilou.

  • #26 Hélène le 1 mars 2006 à 9 h 04 min

    Pas de problème Mouniou, on a le droit de crier un coup de temps en temps ;-))

  • #27 marion le 1 mars 2006 à 20 h 24 min

    pas facile en effet de faire la part des choses quand on n’a qu’un seul son de cloche. Dès qu’il s’agit d’argent, il y en a toujours de très bien intentionnés pour se servir au passage, malheureusement (il y a bien des personnes pour penser qu’une femme n’a pas à être éduquée, qu’elle est une tare pour la société, qu’elle ne mérite même pas la vie …)
    Maintenant, toute bonne intention est bonne à prendre, même s’il serait temps que, à l’instar de médecins du Monde, les associations caritatives/humanitaires fassent preuve de plus de transparence

  • #28 Suzette Jones le 1 mars 2006 à 21 h 15 min

    Le film "Bread and roses" Hélène est de Ken Loach et avec Adrian Brody (miam !). Il parle de la situation des immigrés aux USA, véritables esclaves pour les grosses sociétés. A un moment le syndicaliste joué par Adrian Brody (re-miam !) dit une très belle phrase : "we want bread, but we want roses too". Inoubliable !

  • #29 Hélène le 1 mars 2006 à 22 h 19 min

    Effectivement, magnifique phrase ! Merci Suzette pour ces précisions.

    Marion je suis d’accord avec toi, on a beau dire, les bonnes intentions qui font un peu de bien sont bonnes prendre, je trouve.

  • #30 Esme le 2 mars 2006 à 14 h 01 min

    De plus les roses sont certifiées max havelaar soit du commerce equitable, encore une bonne chose!

  • #31 Hélène le 2 mars 2006 à 15 h 00 min

    Merci Esme pour ce détail, on peut compter sur toi pour avoir de l’info précise !

  • #32 laety… le 3 mars 2006 à 10 h 59 min

    j’arrive sur la pointe des pieds… ça fait longtemps que je lis ce blog en catimini sans oser laisser un petit message ;o)
    mais aujourd’hui je voulais dire que j’ai joint l’utile à l’agréable et que j’ai décidé d’envoyer un bouquet de ces roses à ma grand-mère… bon elles ne sont pas jaunes, mais pourquoi faire comme tout le monde pour la fete des grands-mères, l’important est le geste, non? et puis si ça peut aider à améliorer les conditions de vie de petites filles qui deviendront femmes, il ne faut pas hésiter!

  • #33 Hélène le 3 mars 2006 à 11 h 29 min

    Bonjour Laety, je te souhaite la bienvenue parmi nous !

    Ton premier message est particulièrement joli et touchant, je trouve adorable que tu envoies ces roses à ta grand mère (en plus c’est quand même plus joli que des jaunes, non ?) !

    A très bientôt j’espère, reviens quand tu veux ! ;-)

  • #34 corinne le 8 mars 2007 à 9 h 42 min

    Mon amie et moi souhaitions acheter des roses pour votre opération mais n’avons trouvé aucuns lieux qui vendaient ces roses, et le site bebloom cité dans votre article ne participe pas à cette opération. Nous sommes très déçues… Ou acheter ces roses ? Nous habitons à 15 kms de Vichy. Corinne et Ghylaine

  • #35 Hélène le 8 mars 2007 à 10 h 06 min

    Ce n’est aps "mon" opération Corinne, mais celle du journal Marie-Claire. Sur leur site, vous trouverez toutes les informations nécessaires !

  • #36 cornelia le 5 juin 2008 à 0 h 31 min

    Oui, j adore les roses ! Bravo pour cet article.

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.