Décadence

2 octobre 2006

herculanumL’Homme et moi sommes un couple tout ce qu’il y a de classique et bourgeois (à part qu’on n’aime ni les enfants ni les voitures), et nos samedis ne sont pas toujours très rock.

Genre on reste à la maison à manger du poisson Picard, avec un DVD de zombies ou d’extraterrestres et une bouteille de bourgogne aligoté. Je vous raconte pas comme la décadence nous guette.

Quand on sort c’est ultra jet-set, on va au resto en bas de chez nous et on se couche à 23h00.

Mais samedi ça a commencé à déraper doucement quand on a été obligés de commander une seconde bouteille de vin pour finir notre repas (ben quoi on avait bu la première à l’apéro, le service était hyper lent). On avait l’impression d’être en vacances en Grèce, (oui c’est pathétique, oui je m’en fiche).

Je me suis évidemment mise à parler pinard avec nos voisins et à leur faire goûter dans mon verre pour les aider à choisir (j’ai l’alcool convivial), on a fini par partager une bouteille de Chinon parce qu’il fallait bien comparer avec le Graves (le Chinon était top).

On s’est raconté nos vies qui étaient passionnantes, et on terminé avec une dernière étude au Comptoir, dont je peux maintenant affirmer que le Pessac Léognan est délicieux.

Je me suis doutée, dans la solitude des toilettes où je ne trouvais même plus mes pieds, que j’avais dû un peu dépasser la dose, mais je m’amusais trop pour jouer les rabat-oije et réclamer de la flotte.

Une fois tout ceci éclusé, il n’y avait évidemment plus de métro (donc plus de taxis, dicton parisien à maîtriser absolument le samedi soir sous peine de se taper dix bornes à pied). Je me concentrais comme une bête pour avoir l’air digne et marcher droit, et nos nouveaux amis insistaient pour nous traîner en boite.

On ne m’y aurait jamais laissé entrer avec mon gentil look de mamie mais grâce au ciel et à une délicieuse petite cette humiliation m’a été épargnée : désemparée dans sa voiture, perdue au milieu de Paris, elle cherchait le Marché saint Pierre (pas pour acheter du tissu à deux heures du matin, pour retrouver des amis).

Et c’est là que je remercie le look de mamie : on est immédiatement montés dans sa bagnole pour lui indiquer le chemin et en profiter pour rentrer chez nous, et ben elle a même pas eu peur (oh ça va, j’aurais pu avoir une hache dans mon sac à main, il m’arrive de transporter autre chose que du saucisson).

J’ai trouvé ça frais et charmant (et vachement pratique).

Evidemment la retombée a été assez épouvantable, j’ai du bouquiner pendant au moins deux heures avant de pouvoir fermer les yeux tellement la tête me tournait, et hier j’ai eu l’impression de marcher dans de l’eau tiède toute la journée, équipée d’un demi-cerveau (je n’ai mal nulle part, je m’estime déjà heureuse).

J’ai attendu patiemment qu’on soit aujourd’hui et que ça soit fini (c’est l’autre bon côté du lundi, avec la sortie du Elle).

Mais ça valait le coup, des soirées comme ça m’arrive pas souvent depuis que j’ai plus 16 ans, et je trouve ça assez génial.

Et vous, ça vous arrive encore de vous mettre minable comme quand vous étiez ado et de finir à danser sur le bar, ou avec l’âge vous avez arrêté les bêtises (amusantes) ?

110 commentaires Laisser un commentaire
Sorties

Vous aimerez aussi

110 commentaires

  • #1 pomme le 2 octobre 2006 à 9 h 20 min

    AH AH !!! ;-)

    Ben moi aussi je me suis un peu calmée sur la bibine, c’est trop dur le lendemain, j’ai toujours l’impression que je vais y passer. Ca ne m’empêche pas de festoyer dignement avec mes amis, mais très souvent je m’éclipse avant l’étape "finissons-nous en boîte".

    Mais les trucs imprévus, évidemment, ce sont toujours les meilleurs moments…

  • #2 Pablo le 2 octobre 2006 à 9 h 20 min

    À un moment donné de votre récit, on dirait que votre partenaire, l’Homme, aurait disparu ? (En passant : sachez que des mecs comme moi vous lisent aussi, et ça depuis des semaines : j’essaye quand même de comprendre quelque chose à l’univers des Filles – je ne suis pas parisienne et ça me gêne ça me gêne)

  • #3 Soeur Anne le 2 octobre 2006 à 9 h 27 min

    Incompatible avec des enfants frais comme des gardons le dimanche !!
    (Et on ne les a pas eu pour les mettre en pension ailleurs le seul jour où on peut les voir).

  • #4 liloe le 2 octobre 2006 à 9 h 27 min

    Hélas, oui. Pas plus tard que le WE dernier, samedi fut une soirée très arrosée + coucher à 4h du matin. Au réveil du Dimanche je croyais que j’avais une crise de foie, ou une migraine carabinée: envie de vomir comme jamais, mal de crâne pas possible, je pensais que j’étais vraiment malade (naïve…). Tout s’est arrangé sur un dernier haut le coeur, confirmant qu’il s’agissait d’une gueule de bois et non d’une saleté chopée pendant la nuit…

  • #5 Fyfe le 2 octobre 2006 à 9 h 29 min

    Oh oui, ça m’arrive encore et j’adooooore ;-)
    J’ai l’alcool bavard, je me fais plein d’amis !!
    Mais le lendemain, j’ai juste l’impression d’avoir 75 ans.
    Heureusement (ou malheureusement ?), comme j’ai la mémoire d’un poisson rouge, j’ai oublie vite et je recommence ;-)

  • #6 Eléanna le 2 octobre 2006 à 9 h 30 min

    Bonjour Hélène,
    Malheureusement, ça ne m’arrive plus de faire des soirées comme ça où je peux lâcher un peu de lest. Et je le regrette bien. Parachutée depuis quelques mois à Marmande (une toute petite ville du Lot-et-Garonne), je n’ai aucune copine (enfin si, j’en ai une mais elle habite un peu loin et comme elle a 3 enfants, ça limite les possibilités de sorties). Pfufff… Y’a quelqu’une à Marmande ????? Genre trentenaire sans enfant aimant la rigolade et les bonnes bouffes. C’était mon avis de recherche à moi.
    Bravo encore pour ton blog !!!

  • #7 La Cuiller En Bois le 2 octobre 2006 à 9 h 30 min

    Ca m’arrive encore mais je me soigne, je me soigne …
    Déjà je commence à lâcher le rouge … pour le blanc !

    Lorsque nous sortons à plusieurs, c’est facilement du 3 à 4 h du mat … et nos filles sont souvent couchées (même si elles ont été en boîte) lorsque nous rentrons en essayant de ne pas nous cogner aux meubles/lacher les clés/marcher sur la queue du chat/claquer la porte de la salle de bains/pouffer de rire/lâcher des gros mots ….

    Et le lendemain nous avons droit aux : "vous êtes rentrés à quelle heure ?" "vous en avez fait un boucan !"
    Comme quand on avait 17 ans !
    Sauf qu’à 17 ans, on remettait cela le lendemain et que là, c’est plutôt sieste et silence svp !

  • #8 miss Trop le 2 octobre 2006 à 9 h 31 min

    Je ne sais pas comment tu as pu faire pour lire deux heures avec le monde qui danse la java tout autour ! Une propriété cachée du Chinon ?? ;)

  • #9 Bibil le 2 octobre 2006 à 9 h 37 min

    Pas plus tard que ce week end tiens !! j’ai fêté mes 35 ans de manière assez informelle mais c’était un week-end génial. On a mis des bougies sur une tourte aux patates et au reblochon, on a gôuté nos meilleures bouteilles, j’ai même fumé une clope (chose qui n’est pas arrivé depuis 4 ans), on s’est bien marrés à dire des bêtises avec nos meilleurs amis, mais j’ai pas dansé (enfin pas cette fois, car mon timari prépare une fête pour moi le 21 et je crois bien qu’il a prévu ce genre de choses !!!)
    Bonne journée

  • #10 concretequeen le 2 octobre 2006 à 9 h 41 min

    Pour l’anniversaire de mon homme, l’an dernier, j’avais vu large !
    Champagne à l’apéro, du rose et du blanc pour que tout le monde soit contents, et pour les irréductibles j’avais aussi de la Leffe.
    Un Gigondas de 1994 pour le repas (x2 bouteilles) et un Chateauneuf du Pape 1990 pour la suite (x2 bouteilles aussi), pour les amateurs j’avais aussi du St Péray blanc (contrairement à ce que l’on dit, le blanc c’est divin sur le fromage).
    Sur le dessert rebelote de champagne ou clairette de Die pour ceux qui ne savaient déjà plus où ils habitaient.
    Et pour finir, digestif ! A savoir Charteuse Verte Hors d’Age, Rhum vieux JM, ou Armagnac (pour ma part, j’ai goûté à tout !)…
    Que dire, on était pas frais c’est sûr mais très heureux, j’ai plusieurs convives (ben oui c’était pas un tête à tête non plus, on était 8 quand même) qui ont dormi là où ils étaient tombés, et pour ma part je me suis réveillée à 16h à peine saoule pour recevoir les parents de mon chéri !
    Je crois bien avoir répété mentalement "je veux mourir" et "plus jamais ça" au moins une centaine de fois, quant à l’homme il avait une claire tendance à s’exprimer par grognement !
    Alors oui, on est pas très fiers, mais il parait qu’une bonne cuite c’est bon pour les neurones (UNE FOIS DE TEMPS EN TEMPS ! me faites pas dire ce que je n’ai pas dit !) c’est un prof de neurologie de la fac de médecine Grenoble qui le dit, c’est donc que ça doit être vrai…
    Pour le coup, je vais certainement remettre ça dans un mois et je compte bien en profiter !
    La vie est trop courte bon dieu, faut s’avoir s’amuser aussi !

  • #11 Hélène le 2 octobre 2006 à 9 h 47 min

    Pablo sois le bienvenu, et rassuré pour l’Homme, je ne l’ai pas abandonné en cours de route ;-)

    missTrop en fait je crois que je me souviens pas hyper bien de ce que j’ai lu ;-))

    Gloria je te trouve très pêchue, pour un dinausore ;-)))

    Pas mal le coup de la cuite pour els neuronse Sandra (vous avez fait fort dis donc !) ;-))

    Pour le blanc sur le fromage, ça n’est pas nouveau et c’est là ;-)
    http://www.marmiton.org/coin-par...

  • #12 lilipouch le 2 octobre 2006 à 9 h 48 min

    et bien l’interet en vieillissant c’est que je connais maintenant mes limites … je marête juste avant de vomir… r

  • #13 mariaba le 2 octobre 2006 à 9 h 49 min

    Mais quelle décadence!!! je me disais encore ce week end que, malgré mes 25 ans, "c’est plus ce que c’était", quand on perd un peu le rythme, les lendemains sont terribles si on s’enfile pas un doliprane et un litre d’Evian avant de dormir (c’est-à-dire pile poil quand on a l’estomac d’une oie avant Noël, comme la ntures est bien faite…)
    Danser sur les tables, non, je fais plus: non pas parce que j’assume plus, mais parce que j’ai peur qu’elle se casse, la table!

  • #14 lilipouch le 2 octobre 2006 à 9 h 50 min

    euh je viens de voir ton lien sur marmiton,

    quel test merveilleux…

  • #15 Fruit le 2 octobre 2006 à 9 h 52 min

    C’est important de savoir casser le rythme !
    ( le tout est de ne pas penser au lendemain épouvantable qui nous attend ;o) )

  • #16 le 2 octobre 2006 à 9 h 59 min

    ben oui, pas plus tard que vendredi soir, et y’a même des vidéos pour le prouver et c’est la honte totale, jamais plus je n’abuserai du Malibu ananas : )
    Ma réputation est fichue dans la blogosphère…
    http://www.dekablog.fr/

  • #17 Lucie le 2 octobre 2006 à 9 h 59 min

    Ben oui ça m’arrive encore… normal, je n’ai que 19 ans…. D’ailleurs en prévision pour la semaine prochaine, un "corridor crawl": je ne sais pas si vous connaissez. En tout cas, le principe c’est de passer dans chaque chambre de nos colocs et d’y boire un verre, tout en écoutant de la musique et en faisant connaissance de la personne. Le truc c’est que j’ai quatorze colocs…

  • #18 caro ronde et jolie le 2 octobre 2006 à 10 h 01 min

    Très très drôle, surtout le moment dans les toilettes où tu ne trouves plus tes pieds, ça remue des souvenirs. Oui, ça m’arrive encore et quand c’est imprévu c’est encore meilleur. Des soirées comme celles-ci c’est du miel et ça donne le moral pour la semaine, non ?

  • #19 Alinéa le 2 octobre 2006 à 10 h 04 min

    Ah, avoir vingt ans à nouveau ;-) !

    Depuis que je conduis, je ne bois plus trop, mais ça ne change rien au fait que c’est agréable de faire des trucs de "djeunz" de temps en temps.

    A ta place, j’y serai allée en boîte ! Où voulaient-ils vous amener, d’ailleurs ?

    Incroyable, cette petite qui vous a déposés… La vie est pleine de surprise !

  • #20 clumsy le 2 octobre 2006 à 10 h 06 min

    ça fait bien longtemps que ça ne m’est pas arrivé!
    Mais comme je lisais plus haut, dur dur la grosse cuite quand faut gérer un bb péchu le lendemain matin!!! dès 6h45 (oui, 6h45 est une heure de réveil normale pour un bb)…
    heureusement ce bb-là à des grands-parents assez près de chez nous, et oups… on refourgue la bambine et nous on sort! Mais plus jamais à ce mettre minable… trop dur de gérer le lendemain!
    Mais ça manque quand même parfois!

  • #21 kila le 2 octobre 2006 à 10 h 15 min

    Et bien pour tout dire c’est rare.
    Mais…ça arrive!
    Il y a environ 3 mois, j’avais un morceau de boeuf de 800g (oui c’est important, sans ça j’aurais pas bu), je souhaite donc faire une fondue. Mais 800g pour 2..;ça fait beaucoup! Me dis-je. Donc j’appelle un ami, pour savoir s’il veut venir manger la fondue avec nous.
    Et bien sûr il accepte.
    Aprés avoir bu apéro puis vin. Voilà que je sors une bouteille de Rhum vieux de la martinique. Avec un petit gout de caramel extra bon.
    Alors que M Kila s’était arrêté au vin, mon ami et moi-même avons continué..au rhum.
    Et de petit verre en petit verre, on l’a mise à plat, la bouteille. (il en restait la moitié)
    Enfin pas que la bouteille à plat hein!
    On était tout les deux dans un état, lui est rentré chez lui à vélo, avec le mien (imaginez : je mesure 1m50 lui 1m90, mon vélo est à ma taille, pas à la sienne). Et pour sortir le vélo de la cave, d’habitude j’y arrive fort bien seule, là même à deux on avait du mal… Rôlàlàlà quand j’y pense…la honte.
    Il me semble que c’est ce soir là que j’ai mis mes deux lentilles dans le même compartiment lol!

    Le lendemain a été atroce : j’été encore saoule au reveil. Je suis allée voir mon ami vers 14h…idem, même état.
    Mais ça reste un super souvenir malgré tout.

    un conseil : quand vous buvez, il faut absolument respecter un verre de vin = un verre d’eau. Ca aide pas à pas être saoul, mais ça limite bien la geule de bois. Chose que je n’ai évidemment pas respecté ce soir-là.

  • #22 Cat le 2 octobre 2006 à 10 h 18 min

    On se fait vieux rapidement…Ma dernière cuite remonte à presque deux ans pour mes 30 ans que j’ai copieusement arrosés (avec tout ce qui comporte un degré élevé d’alcool), et heureusement, je n’ai pas vomi !
    L’Homme ne m’autorise qu’une soirée par an où j’ai "le droit" de me cuiter, c’est pour mon anniversaire, les 364 autres jours étant réservés pour lui : c’est moi qui conduit :-/
    Je gagne peu à peu du terrain, mais la bataille promet d’être longue…
    En même temps, la bouche pâteuse du lendemain accompagnée des cloches m’attirent de moins en moins… (on n’est pas non plus obligée de boire à en rouler sous la table !)

  • #23 n1n13 le 2 octobre 2006 à 10 h 20 min

    Ohlala, les vieux souvenirs de soirées étudiantes open bar… :-\
    Je me suis assagie avec l’age mais une grosse mine de temps en temps ca fait du bien ! Je limite aussi car je ne sais pas me tenir… La dernière monstrueuse soirée, il parait que j’ai incité une nana à plaquer son mec au téléphone (elle lui a laissé un message avec en bruit de fond moi hilare – le lendemain, elle ne s’en souvenait pas, moi non plus), j’ai fait une bataille de boules de porte-manteau et j’en passe… :-(
    Et à chaque fois que na bobo la tête, le même refrain : plus jamais ça…

  • #24 Christine le 2 octobre 2006 à 10 h 25 min

    Heureusement que l’on continue à faire des bêtises, c’est un signe de jeunesse, disait ma grand-mère !
    La dernière fois, c’était cet été, la pendaison de crémaillère improvisée d’un copain en Bretagne, on a commencé au Champagne avec les crabes (de notre pêche), continué au Pomerol avec les pâtés, saucisson et rillettes et fini au Sauternes avec le roquefort !! Ensuite, re-Champagne avec le dessert…des fraises du jardin. Ce n’était pas idéal sur le plan diététique, mais quel bonne soirée… finie vers 2 h du mat’, on était… bien, mais vraiment joyeux et heureux de ce bon moment.
    Le retour a été sinueux, mais je rassure tout le monde, il s’est effectué à pied, nos maisons sont voisines ! Le lendemain même pas mal au crâne, juste une certaine molesse dans les réactions pendant toute la journée …;-))))

  • #25 Dorothée le 2 octobre 2006 à 10 h 27 min

    et voilà en quelques lignes tout un mythe qui s’effondre. Je trouvre ça scandaleux!!

    tu es un modèle pour l’humanité… et voilà…. quelques grammes de vin rouge dans le pif et bammmm c’est la cata!!

    enfin t’as bien raison et au moins t’illustres bien le modèle français pour tes visiteurs étrangers: saucifflard dans le sac à main (glurps!) et pochtronée au vin rouge :-)

  • #26 La Cuiller En Bois le 2 octobre 2006 à 10 h 28 min

    Si maintenant on rentre "gais" mais encore lucides (quoique …) nous avons eu des moments d’anthologie !
    Je me souviens d’apéro chez des copains démarré à midi et terminé à 5 h du mat !
    Je me souviens de soirée au Champ’ (je connais maintenant mon point de bascule au champ !) ou JP s’est lancé avec deux copains dans une représentation "2 be 3" à … tomber !
    Je me souviens d’un retour en voiture épique et à ne pas raconter sous peine de nous voir retirer notre permis même 25 ans après !

    Bon maintenant je suis une mamie dinosaure rangée (vous le croyez vous ?)

  • #27 Le Nez Dans l’Herbe le 2 octobre 2006 à 10 h 46 min

    La plus grosse cuite que j’ai prise remonte à 5 ans (euh…y’en a eu d’autre mais celle-ci c’est ma croix!).
    J’ai été trahi par l’absorbtion incotrôlée et dévastatrice d’un savoureux cocktail dans un bar à rhum à Montpellier.
    Ca se boit comme du petit lait ces cochonneries, et rien de tel pour ressembler à la serpière, non c’est un gilet, qu’offre Anémone-Thérèse à Thierry-Pierre dans "le Père Noêl…"!
    Bref, tout ça pour dire que j’étais ce soir-là en charmante et galante compagnie et que j’ai terminé bourrée comme une huître, à vomir tout mon dîner à 140,00€ par la fenêtre de la voiture sur l’autoroute à 130 km/h (euh…je tiens à signaler que je ne conduisais pas!), je laisse imaginer la déco sur le côté passager droit du rétroviseur jusqu’à la portière arrière…je ne me rappelle plus si nous étions suivis!
    Une fois réalisé la bévue que je venais de commettre, j’ai dû répéter au moins 10 000 fois "j’ai honte, j’ai hôôôônnnteuuu!!" J’étais grillée à vie!
    L’activité du dimanche après midi fut de nettoyer ladite voiture au karcher!

  • #28 La Cuiller En Bois le 2 octobre 2006 à 10 h 50 min

    heu … Le Nez dans l’Herbe …. Et tu as conclu ?

    Mdrrr

  • #29 annelise le 2 octobre 2006 à 10 h 50 min

    Ca m’arrive encore trop souvent….et mon corps réclame du repos…Vendredi soir encore, j’étais bien partie, et ça nous a mené en boîte ( je ne vais en boîte que si je suis saoûle). Il a fallu rentrer quand j’ai senti le sol se dérober sous mes pieds vers 4h30 et que mon Homme a noté mon regard vide…
    Mais une fois on était sortis en amoureux voir un concert dans un pub, on était pleins comme des barriques, et on a commencé à partager des pichets avec nos voisins de table. Ca s’est fini à 6h dans la rue à philosopher tous ensemble. C’était vraiment sympa cette convivialité inattendue.

  • #30 Mouniou le 2 octobre 2006 à 10 h 51 min

    Avec l’âge c’est bien meilleur, parce que l’on est bien plus libres !

    Attendez d’avoir 70 ans pour vous pochtronner avec une voisine de 80 (pas mamie du tout) ; on rigole vraiment bien. Et c’est bonne humeur garantie pour 2 jours !
    (Vaut mieux boire un grand coup de flotte avec un doliprane avant de se coucher – et on fait de beaux rêves…)

  • #31 pomme le 2 octobre 2006 à 10 h 56 min

    Ah oui Mouniou je confirme pour le Doliprane, 1000 de préférence ;-) Et beaucoup beaucoup d’eau avant de se coucher, ça peut aider !

  • #32 Shalima le 2 octobre 2006 à 11 h 01 min

    Ah, les soirées non improvisées qui partent en laïve, ce sont celles que je préfère !!!!
    Ca n’arrive pas souvent (et heureusement, comme ça on les savoure doublement), et je ne veux jamais penser aux lendemains qui déchantent, et à mes petits loulous debout à l’aube, aç me gâcherait le plaisir !!!
    Et le lendemain, quand vraiment c’est l’horreur entre la fatigue, le manque de sommeil et la déchéance physique, je me remémorre les bons moments de la veille, ça aide !

    (ça c’est un billet fédérateur ou je ne m’y connais pas ! :-D)

  • #33 Le Nez dans l’Herbe le 2 octobre 2006 à 11 h 08 min

    Ah! J’ai eu l’éclair de génie de conclure quelques mois avant!!
    Mais bon, devant un directeur de cabinet, ça jette toujours un petit froid, et depuis, il m’appelle Sue Ellen!
    Hic! A la vôtre!

  • #34 Lilo le 2 octobre 2006 à 11 h 14 min

    Marrant, c’est quelque chose que je ne faisais jamais à 17 ans.
    Par contre, ça a changé quand je suis rentrée dans la vie active…
    Exemple parfait de la mauvaise influence du travail!!! :)
    Mais bon, c’est rare que j’en arrive à avoir la tête qui tourne trop fort (une seule fois en fait), généralement, je m’arrête quand je suis bien gaie et que je rigole pour rien.

  • #35 Leslie le 2 octobre 2006 à 11 h 20 min

    Bonjour Hélène
    Eh bien moi ,je me suis bourrée la gueule pas mal de fois entre 16 et 18 ans(en fait quasiment à chaque soirée où j’allais).
    Et puis maintenant ,je me suis calmée(la prépa ,c’était pas bon pour faire la fète)et je n’ai que 20 ans(la mémère attitude me guette?).En fait,c’est surtout que devant mon chéri,je n’aime pas trop me mettre minable!
    Et je confirme, boire beaucoup d’eau avant de se coucher et aussi se foutre la tete sous de l’eau froide,ça aide(un peu) pour le lendemain matin..
    Ps:Hélène ,j’adore ton blog,c’est un vrai régal de le lire tous les jours…

  • #36 katoche le 2 octobre 2006 à 11 h 36 min

    j’en rate jamais une … occasion de bringuer !

    pas plus tard que samedi, nous sommes sortis avec un couple d’amis. Resto sympa, personnel sympa … et ils offrent la vodka caramel à la fin du repas. On partant on bisait les serveurs. En me couchant je n’ai pas oublié de mettre les boules quiès pour ne pas priver le papa de se lever pour nourrir notre progéniture !)

    Quand on joue à domicile, ça claque à l’apéro ; je ne bois pas de vin.
    Lors d’un dernier match à domicile, où j’ai bien vécu et où je m’en voulais le lendemain matin , j’ai pris 2 efferalgans… périmés les cachetons! ça m’a rendu malade …

  • #37 La Cuiller En Bois le 2 octobre 2006 à 11 h 41 min

    Dis donc toi … et tes résolutions ?

    Si au moins tu picolais avec moi mais non … mdrrr

  • #38 elmaya le 2 octobre 2006 à 11 h 49 min

    Hum…Ado, j’étais très sage…
    Je n’ai vraiment commencé à "boire" qu’après avoir rencontré mon mari (faut dire, un caviste, hein… et pourvu de belles bandes de copains…). Bon, peut-être pas tant que ça par rapport à certains, mais le manque d’habitude aidant, je décolle très vite ! mdr (et après, si je continue,je m’endors, c’est moins drôle)…
    J’ai souvenir d’un soir de nos premières vacances ensemble, en particulier, où je riais sans pouvoir m’arrêter et où j’avais bien du mal à marcher (le regrad un peu flou, aussi)… Heureusement que c’était au restaurant (excellent) de notre hôtel, et qu’il y avait un ascenseur pour remonter à la chambre… Je ne savais plus où me mettre le lendemain matin…surtout quand mon chéri m’a dit que le serveur était au bord du fou rire la veille en nous raccompagnant…mdr !
    Bon, par chance, aucun symptôme désagréable le lendemain, j’avais aussi bu beaucoup d’eau ! Mais j’aurais très bien pu danser sur le bar ce soir-là, si on m’avait laissée faire ! mdr

    Par contre, je me rappelle un dîner chez un colègue de mon mari, polonais d’origine, qui outre les divers vins a tenu à me faire goûter quelques spécialités en fin de repas…
    Aïe mes aïeux…Je n’ai jamais été si mal en point que le lendemain…Pas de détails, hein…En plus j’avais rdv à l’ANPE, vous imaginez! J’étais tellemnt mal que mon chéri a changé tous ses plans pour m’y emmener en voiture !

    Mais je confirme : à l’origine de la "gueule de bois", il y a la déshydratation. Car l’alcool déshydrate énormément. Donc, boire aussi de l’eau à table ( en fait, pour bien faire, il faudrait deux verres d’eau par verre d’alcool, mais on fait ce qu’on peut). Et boire beaucoup beaucoup tant que ça ne va pas, c’est le meilleur remède…

  • #39 poupou le 2 octobre 2006 à 11 h 49 min

    Déjà, je suis persuadée que tu n’as pas du tout un look de mamie, mais que tu es vêtue comme une fille dans le "moove", c’est-à-dire avec classe et chic, mais pas "mamie", non non non !
    Sinon, le samedi soir, mon homme et moi ne sortons jamais. On est trop bien chez nous, on ne ressent jamais aucune raison d’aller nous faire voir ailleurs. Mais samedi dernier, c’était spécial, on a été obligés de sortir. Oui, tu entends, obligés, poussés en bas de chez nous par la nécessité….2 places cinéma dont la date expirait le 30 septembre….et samedi, c’était le 30 septembre jusqu’à minuit.
    Donc, la mort dans l’âme, histoire de ne pas gâcher 2 places, on est sortis de notre "home, sweet home". Direction "La Belle Epine". Mon mari pensait que ça allait être tranquille, vu l’heure. J’ai tempéré tout de suite "Mon grand fou (car dans l’intimité, il m’arrive de l’appeler "mon grand fou"), n’oublie pas que nous sommes samedi soir, et que le samedi soir, les gens sortent. Ca s’appelle "Saturday night fever".
    Pour la petite histoire, avant de rencontrer l’Homme, tous les samedi, je me faisais mon "Saturday night fever" dans l’espoir fou de le rencontrer, et pour entretenir des relations avec d’ex copines sorteuses. Mais comme lui ne faisait jamais de "Saturday night fever" (mon homme est pantoufle), je ne l’aurais jamais rencontré de cette manière. Heureusement, je l’ai rencontré autrement. Bref, je m’égare.
    Donc, nous voilà partis, dans la cohue des fêtards. On arrive à la Belle-Epine. La moitié du parking est en réfection. On se dit que ça va pas être de la tarte pour trouver une place. Chance, on voit quelqu’un qui s’en va. Malchance, une autre voiture la repère en même temps que nous.
    Je sors vite fait pour faire obstruction de mon corps face au rival. On se gare. Le rival (les, ils étaient plusieurs) se mettent à nous traiter de tous les noms d’oiseaux, comme il se doit. Une bagare va-t-elle s’ensuivre ? Sortie de "crans d’arrêts", rixe, altercation ? Que nenni, car moi, tout de suite, je fais profil bas, je m’excuse presque auprès des rivals. Car j’ai peur qu’ils se vengent sur notre Laguna.
    Je te dis pas, pendant tout le temps du film, nul ("hard Candy", je le conseille à personne, y’a même des gens qui sont partis en plein milieu du film), j’ai balisé. Je voyais déjà notre pauvre voiture rayée des portières, crevée des pneus, fracassée du part-brise.
    Finalement, rien de tout ça ne s’est produit.
    Il n’y a eu ni alcool, ni coucher trop tardif, mais nous étions dehors un samedi soir, agneaux tous bêlants lâchés dans le grand monde de la nuit, et on s’est bien jurés qu’on ne nous y reprendrait plus.

  • #40 frédérique-etc le 2 octobre 2006 à 12 h 09 min

    Hum … oui, ça m’arrive aussi de me laisser aller … des fois, j’ai soif et quand c’est comme ça, j’ai mal au crâne le lendemain !
    Ce qui m’arrive très souvent, ce sont les trous de mémoire le lendemain ! hallucinant ! même en n’étant pas ivre morte (jamais !), il y a des matins où on peut me raconter n’importe quoi sur la fin de la soirée de la veille, eh bien, je suis incapable de dire si c’est vrai ou faux !
    Ca vous arrive aussi ?

  • #41 Hélène le 2 octobre 2006 à 12 h 13 min

    Qu’set-ce que j’ai rigloé en lisant vos commentaires les filles !!

    L’histoire de kila avec le vélo est particulièrment hilarante, et l’expression "bourrée comme une huître" du Nez dans l’Herbe m’a enchantée ! ;-)))

    Le coup des verres d’eau je le fais de temps en temps, c’est sûr que ça aide bien, mais des fois j’ai pas envie, ça bourre tellement l’estomac…

    Leslie, merci ;-)

  • #42 la quiche le 2 octobre 2006 à 12 h 27 min

    et ben je me rends compte que ça fait un moment que je n’ai pas eu de soirée qui dérape comme ça, en y réfléchissant encore un peu, je me rends compte que c’est moi qui ne laisse pas les choses déraper (pas plus tard que ce week end d’ailleurs) … Faut que je sorte de cet encroûtement que je n’avais pas vu venir.
    Merci Hélène, tu me sauves de la mèmère attitude

  • #43 deedee le 2 octobre 2006 à 12 h 31 min

    Hum.. ça m’arrive hélas assez souvent… pas que je sois une pochtronne hein, mais c’est pas de ma faut, je tiens bof l’alcool, et j’adore le vin. les deux étant moyennement compatibles, je suis souvent pompette. Heureusement, une fois que je me rends compte de cet état, je descends deux trois verres d’eau et je me force à stopper en attendant de pouvoir a nouveau me mettre debout sans zigzaguer… D’ailleurs, je peux bien te l’avouer maintenant : après notre incursion au BAM, j’étais complétement faite. J’avais trop honte rapport au fait que c’était la première fois que je voyais Christophe, les boules. J’ai donc tout fait pour rester digne.. Fiou ! (comment ça, ça se voyait ??!)

    En revanche, le coup de la bagnole, je trouve ça effectivement TRES TRES chouette ! tu es plutôt chanceuse sur le coup :)

  • #44 Hanneton le 2 octobre 2006 à 12 h 35 min

    salut Hélène ! le lundi est un bon jour pour se remettre du week-end, isn’t it ?
    Cet été, j’ai eu moi aussi, ma petite miurge, j’ai fait ça dans des conditions extrêment favorables de température et de pression : le produit employé était du champagne de chez Champagne et je me suis arsouillée très tranquillement entre deux arbres du jardin ! Lorsque mon chéri est venu voir où j’en étais, il m’a trouvée le nez dans le gazon, m’a ramassée avec beaucoup de tendresse et m’a doucement ramenée vers la maison. Je n’ai pas pu me mettre à l’horizontale avant un bon paquet de temps : ça tournait trop trop ! Mais le lendemain, lever dynamique et sans gueule de bois, preuve que le champagne était excellent. Mais ça, je le savais déjà.
    Mon fils a été très choqué de voir sa radieuse mère dans les voiles de l’ivresse, mais son père lui a expliqué qu’un colloque privé avec l’alcool de temps à autre était salutaire pour l’équilibre des forces en présence !! Et, en effet, cette très individuelle cuite liée à aucun événement particulier restera un de mes bons souvenirs de l’été. Bisous doux, Hélène ! Hanneton

  • #45 Hélène le 2 octobre 2006 à 12 h 40 min

    Génial commentaire Hanneton, merci ! ;-))

    Deedee je n’avais absolument pas remarqué ton état au BAM, mais c’est vrai qu’on avait bu comme des trous ;-))

    la quiche ne mélangeons pas tout non plus hein, on n’est pas obligé de se péter la ruche pour être une fille lancée, dieu merci ;-))

  • #46 Princesse Strudel le 2 octobre 2006 à 12 h 48 min

    Ben non… Parce que j’ai la sobriété du chameau et l’entêtement adamantin d’un ayatollah quand il s’agit d’alcool. J’aime pas ca. Alors j’en bois pas. Et je me chamaille avec les gens qui sont avec moi "non merci, pas de vin/de bière/de champagne"… "Mais si, allez" "Non merci" "Mais allez quoi, fais pas la rabat-joie" "Non, MERCI". Vuos finissez par ajouter "je n’aime pas ca: Là tout le monde se fait en devoir de vous convaincre que si, c’est bon, que ca va vous plaire. Vous avez l’impression d’avoir 15 ans, d’être au milieu d’une bande d’ados qui fait tourner un joint… Qui parlait de pression social?
    Bref… Les TRES rares fois où je cède – ne me demandez pas pourquoi, je n’en sais rien, mais ca foit arriver une fois tous les trois ans) je passe une soirée de m… avec la tête qui tourne, mal au coeur, je ne peux pas danser, pas m’amuser, je dois aller me coucher, et le lendemain je suis malade comme un chien pouilleux.
    Mais même à jeun je suis très drôle: la preuve, je rentre de l’Oktoberfest (traversée à grandes lampées de jus de pomme au soda) où j’ai passé douze heures à sauter sur les bancs, chanter des chansons à boire avec l’accent bavarois, danser sur les tables et tenir par la taille ou par la main de parfaits inconnus.

  • #47 Flavita le 2 octobre 2006 à 13 h 13 min

    Maintenant ça m’arrive rarement, je me suis calmé avec l’age, pourtant j’ai 31 ans…
    Mais j’ai des très bons souvenirs de mes années folles aux Beaux Arts, ou j’ai tout bu, tout fait, tout essayé…J’avais peur de rien! j’étais toujours partante, même boire un coup le matin!
    J’avais aussi des gueules de bois monstrueuses ou j’étais dégoutée d’avoir bu, ou ça m’arrivait aussi de me lever tôt le lendemain matin après avoir bu et être rentré a 3 heures du mat, en semaine…j’ai toujours été très professionnelle ;-)
    Maintenat je crois que mon corps ne suis plus, pas comme à cette époque là, j’ai perdu le rythme…:-(

  • #48 Maurine le 2 octobre 2006 à 13 h 26 min

    J’ai arrêté de trop boire le jour où j’ai confondu un bidet avec des wc…et quand j’ai trop bu, on peut me lancer n’importe quel pari, je le fais…donc maintenant 2 verres maxi!
    je reste digne…. :-)

  • #49 marie caroline le 2 octobre 2006 à 13 h 36 min

    En tant que bordelaise, je ne bois pas d’alcool juste du vin ce qui n’est pas la même chose. Tous les deux ans, se déroule la fête du vin..donc en gros, je suis minable tous les deux et un peu beaucoup à cause du Pessac Leognan! Mais c’est pas ma foooooooote, si le vin c’est l’eau de Bordeaux ! D’ailleurs, si on refuse de boire du vin à Bordeaux, c’est super mal vu et très mal élevé, donc je suis obligéeeeee, car je suis polie moaaaaaaa!

  • #50 annelise le 2 octobre 2006 à 13 h 44 min

    oh oui le coup des lentilles, kila ! ça m’arrive à chaque fois que je suis décalquée ! soit j’en déchire une, soit je la fous à côté du compartiment. C’est l’opticien qui est ravi !

  • #51 la quiche le 2 octobre 2006 à 13 h 46 min

    ralala faut que j’arrête d’écrire des messages en 2-2 la concision nuisant à la bonne transmission de mon message. et je suis absolument convaincue que se mettre une mine le vendredi et le samedi parce que c’est le week end et qu’il faut s’amuser c’est à la limite du pathétique. Je voulais juste dire qu’à force de routine, je laissais pas à ce genre de soirée l’occas de survenir et c’est dommage car l’improvisation, la dernière minute, les rencontres, ça met du piment et de la bonne humeur!
    Allez demain soir exercice pratique!

  • #52 Anne Cé le 2 octobre 2006 à 13 h 47 min

    non, non, ça ne m’arrive jamais…

    (de toute façon je ne bois jamais d’alcool et je ne fais jamais la fête, je ne suis pas une marrante, tout le monde le sait.)

  • #53 Hélène le 2 octobre 2006 à 13 h 50 min

    Roh oui marie caroline, le Pessac Leognan c’est grandiose, un de mes vins préférés !
    Je suis venue au rouge avec ce vin, avant j’étais une vraie lavette je buvais que du blanc (sucré, même, des fois) ;-))

  • #54 Fanchette le 2 octobre 2006 à 13 h 51 min

    Oui j’avoue, il m’est arrivée d’aller encore bourrée au boulot : j’ai gardé mes lunettes de soleil toute la matinée, rigolée toute seule devant mon ordi pendant des heures… et mon collègue m’a gentiment conseillé de rentrer à midi. Ce que j’ai fait ! C’était une soirée improvisée avec une copine… La copine a commaté toute la matinée chez moi avant de prendre la voiture pour rentrer chez elle… Ouh là c’était y’a pas mal d’années quand même, je tombe dans la mémère attitude faut croire…

  • #55 sophie LL. le 2 octobre 2006 à 14 h 04 min

    Je confirme: c’est sinistre -mais je suis sinistre ! – , avec l’âge je ne picole plus comme une damnée à ne plus savoir le lendemain ce qui s’est passé !!!!!!

    Dommage, oui, peut-être drôlement dommage.

    C’est sûr au début: c’est un coup des enfants: on boit pas parce qu’on est enceinte, on boit pas parce qu’on allaite, ensuite on boit pas parce qu’on leur mettrait leur couche sur la tête…
    et encore ensuite parce que les enfants petits se réveillent même le dimanche -surtout le dimanche- à 6heures du mat’

    et voilà comment la sobriété vient aux jeunes filles !

    et puis longtemps après on ne boit plus que de temps en temps et euh, raisonnablement, parce que déjà on est crevés, alors la semaine n’y suffirait pas pour réparer les dégâts !

    Et le pire: on attend la nuit plein d’inquiétude que ses enfants rentrent après s’être mis minable parce que eux ils sont ados !!!!

    C’est pas drôle hein ! C’est SI-NI-STRE ! A bas les enfants ! (je rigole, mes chéris !)

  • #56 Vivian le 2 octobre 2006 à 14 h 04 min

    Bon, je viens de rentrer d’un arrosage de bébé (qui était absent, fort heureusement pour lui, vu les forces en présence)…
    Il est 14 h, les girls, je suis gentiment blindée…

    Voui, moi, j’attends le lundi pour faire des folies !!!

  • #57 La Cuiller En Bois le 2 octobre 2006 à 14 h 08 min

    Je confirme pour Anne-Cé !

    Elle nous a servi de la Badoit toute la soirée, en tirant une tronche de 10 mètres de long
    Et elle m’a fait dormir à coté de ses casiers à Evian !

    pfff

    Moi j’ai commencé à boire tard …
    A 25 ans j’étais la seule de la bande à ne boire que de l’eau. Et pourtant j’étais bien entourée … nous avons passé quelques soirées mémorables à la gendarmerie. Mais coté appartement des gendarmes !
    Un soir quand même, alors que les garçons étaient partis au stade, nous avons couché les enfants de ma copine, et nous avons mangé toutes les deux, dans la cuisine.
    Elle a ouvert un Saint Estèphe 82 pour le repas. Nous n’y avons pas touché en mangeant (je buvais pas je vous rappelle)
    Mais après, en discutant, j’ai décidé de "gouter" un peu, pour ne pas mourir idiote. Bon, on a descendu la bouteille à deux ….
    Un baptême du vin au Saint Estèphe 82 dans une cuisine de gendarmerie ça ne s’oublie pas !

    Ensuite, disons que j’y ai pris goût … Je me souviens de descente après-repas dans les locaux de la gendarmerie ou je mettais un souk pas possible ! Mon copain a eu des surprises certains matins en mettant son képi devant son colonel/adjudant/commandant …

    Bon quand je dis que je ne buvais pas, j’exclue évidemment les cognac-orange que nous prenions à la sortie du cinoche quand JP en était encore en phase de dragage de sa Cuiller ! C’était un rituel, et très à la mode dans les années hummm 75 ?
    Pour vous dire le dosage, on s’amusait, avec mon beau-frère actuel (heu il est gendarme lui aussi c’est grave ?) à souffler sur des allumettes juste étientes et … on les rallumait !

    Penser à interdire à mes filles de venir lire le blog d’Hèlène pendant quelques temps ….

  • #58 Michèle Rader le 2 octobre 2006 à 14 h 08 min

    Mdr! Mais grande désillusion quand même: comment ça tu aimes le Bourgogne alors que le ciel miséricordieux a inventé le Bordeaux? Je n’aimais déjà pas les vins des escargots au départ mais quand j’ai été à Nuit St Georges (mais il faisait jour, hein, moi la Mamie je la fais depuis dix ans, je ne sors plus après l’heure du goûter hein) et là un oenologue offusqué par mon manque d’enthousiasme pour son breuvage (yavait ka pas demander mon avis) m’a sorti "mais Madame, il faut éduquer votre palais". C’est cela oui , pour lui apprendre à ne boire que des vins à 50 euros la bouteille alors qu’il se satisfait (brave petit) avec une piquette à 5 euros?

  • #59 Eva le 2 octobre 2006 à 14 h 09 min

    Hihihi ! C’est vrai que je passe un bon moment à lire tous ces commentaires…

    En ce qui me concerne, je suis rarement complètement pétée, car parait-il que je tiens plutôt bien l’alcool, et pas souvent malade le lendemain (à peine un petit mal de cheveux de temps à autres), mais il est vrai que je bois en toute circonstance énormément d’eau, je fais même pas exprès.
    Je suis quand même souvent très très gaie, j’ai la rigolouille facile et ça amuse beaucoup mon entourage!

    Mais la plus jolie cuite de ces derniers mois reveint à mon homme et deux de ses amis. Après l’un des matches de la coupe du monde, visionné chez nous avec un couple d’amis+bébé , nous devions aller chercher un pote arrivant de Paris par le train.
    Sentant que les hommes avaient besoin de se retrouver un peu entre eux ( ils n’avaient pas vu notre ami parisien depuis un bon moment, et sa vie avait subi entre temps quelques tourments) , avec l’abnégation admirable dont toute femme sait faire montre, nous avons ma copine et moi autorisé nos hommes à aller chercher leur pote à la gare et boire un petit coup entre mecs pendant que nous gardions bébé…
    C’est beau, n’est-il pas? Je sais, nous sommes formidables.

    Nous avons donc vu rentrer nos 3 compères environ… 3 HEURES APRES !!! Et dans un état… Ca m’a valu la plus belle crise de rire de ma vie!
    Le premier (le mien en l’occurence) avait choisi pour s’exprimer un forfait voyelle.
    Le second (mari de ma copine) a du récupérer au passage les consonnes du premier parce que tous les mots qu’il prononçait semblait avoir une syllabe de trop.
    Et le dernier (le parigot) paraissait presque clair , mais ce n’était qu’une apparence. D’ailleurs il portait le T-shirt de mon homme, ce qui reste à ce jour une énigme.

    Les voir tous les trois tenter d’expliquer leur soirée était du plus haut comique; nous n’avons pas tout saisi, mais j’ai compris les mots "piège", "alcool de piment", "tournéeS du patron" (et là je vous ai mis les lettres dans l’ordre).

    Nous avons quand même essayé de leur expliquer que le bébé dormait à côté, qu’il fallait parler doucement, et là nous avons eu droit à un concert de "Chhhhhhhhut" qui aurait réveillé l’immeuble!

    Bref, on garde parfois de meilleurs souvenirs de cuites lorque nous n’en sommes pas les victimes !

  • #60 Hélène le 2 octobre 2006 à 14 h 22 min

    Grandiose, Eva, le coup du tee shirt ! ;-)))

    Michèle Rader, rooooh ! Le Chinon c’est pas du bourgogne, c’est un vin de Loire ! Voyons ! J’aime pas le bourgogne, on dirait de l’eau ;-))

    Gloria j’aime beaucoup la chute de ton commentaire ;-))

  • #61 La Cuiller En Bois le 2 octobre 2006 à 14 h 23 min

    Eva, j’en pleure …..

    La plus "belle cuite" de mon JP m’a foutu la plus belle peur de ma vie (après coup car comme j’étais un peu partie j’ai pas vraiment réalisé, du moins je n’ai éprouvé aucune peur sur le moment)

    Nous avions participé à un tournoi de foot entre copains de promo, avec BBQ et le reste, par un chaud mois de juillet …
    Et au moment de partir, alors qu’il faisait nuit, mon JP prend la voiture, avec moi à ses côtés.
    Et le voila-t-y pas qu’il se met sur la voie de gauche, à l’anglaise.
    Au bout d’un moment, moitié comateuse, je lui dit : tu ne pourrais pas te rabattre sur la droite ?"
    "pff pourquoi faire ?"
    "j’ai juste l’impression qu’il y a une voiture qui arrive en face de nous"
    Il a haussé les épaules, s’est rabattu sur la voie de droite en soupirant "s’il n’y a que cela pour te faire plaisir" , le tout à moins d’un mètre de la voiture dont le conducteur ne doit pas encore être revenu de sa frousse ! Lequel conducteur nous a klaxonné comme un damné.
    "Ben qu’est-ce qu’il a a klaxonné ce con ! J’ai mis mes lumières !"
    Manquerait plus que cela qu’il ait conduit tous feux éteints …

    Je jure on n’a plus recommencé … et c’était il y a plus de 25 ans !
    J’ai honte !

  • #62 Hélène le 2 octobre 2006 à 14 h 26 min

    Ah pardon Michèle, je viens seulement de comprendre l’histoire du bourgogne (je jure que j’ai pas bu) : j’en bois oui, mais seulement dd blanc ;-)
    Le bordeaux blanc j’aime pas tellement…

    Gloria ton histoire est remarquable ! ;-)))

  • #63 La Cuiller En Bois le 2 octobre 2006 à 14 h 27 min

    Hélène tu es terrible !
    Tu nous ferais avouer tous nos crimes !
    A qui je vais bien pouvoir faire croire que je suis une fille sérieuse maintenant ?

  • #64 Esme le 2 octobre 2006 à 14 h 48 min

    J’adore le coup des vacances en Grece!
    ah l’ouzo sous 45degres que de souvenirs !
    un conseil: ne jamais sortir du parasol juste apres manger, sinon merci la douleur des cheveux qui poussent a l’interieur de la tete!

    j’aurais bien aime te voir dis donc, ca devit etre tres drole avec les voisins de table!

    habillée comme une mamie toi? pff si toutes les mamies s’habillaient comme ca ce serait top mais on en est loin !!

  • #65 Le confit c’est pas gras le 2 octobre 2006 à 14 h 50 min

    Moi je ne bois JAMAIS. Et Brad non plus.

  • #66 Hélène le 2 octobre 2006 à 14 h 52 min

    Je n’en attendais pas moins de toi Anaik ;-))

    Esme tu bois de l’ouzo au déjeuner en Grèce l’été ?? Seigneur, quelle santé !!

    Ben Gloria, c’est pas un crime justement ;-)

  • #67 La Cuiller En Bois le 2 octobre 2006 à 14 h 57 min

    de picoler non … mais de conduire à contresens, complètement allumé cela aurait pu l’être (je m’étais jurée de ne plus jamais raconter ce haut fait !)

    JP a également fait une cure de Ouzo lors de notre voyage en Grèce pour nos 20 ans de mariage …

    Punaise je m’aperçois qu’on est des ivrognasses de Première Classe …

    Allez sers-moi un coup que j’oublie cela …

    Deux poivrots au bar :
    – Pourquoi tu bois toi ?
    – Pour oublier …
    – Pour oublier quoi ?
    – Que je bois !

  • #68 Esme le 2 octobre 2006 à 15 h 19 min

    Mais en Grece, tu bois de l’ouzo pour l’apero le midi, du metaxa pour digestif entre temps tu as le restisa ou alors le boutari (vachement meilleur que le restina d’ailleurs!!!) puis l’aprem ben tu vas voir des potes tu bois donc soit du milkshake (j’en ai jamais retrouver de meilleur) ou alors de l’amaretto, et hop il est 19h et re apero etc etc…

    quand tu vois les petits vieux la bas tu t dis que ca doit conserver l’ouzo et le raki! :-))

  • #69 Hélène le 2 octobre 2006 à 15 h 23 min

    Seigneur tu m’étonnes Esme, c’est comme le formol, ça conserve ! ;-))

    Pour le boutari je confirme, j’adore ;-)

  • #70 lili le 2 octobre 2006 à 15 h 31 min

    Ahem, oui, y a pas si longtemps, hu hu.
    J’ai beaucoup insisté pour rentrer à pied, j’avais besoin d’air frais pour éliminer le surplus de champagne (1 bouteille? plus?) mais mon monsieur refuse de marcher hors de l’appart, c’est comme ça. Il a dégoté un taxi.

    J’avais pas trouvé le doliprane en me couchant, au réveil, c’était chapeau en fonte taillé dans un radiateur et puis assez ramollie ensuite.
    Je recommencerais volontiers de temps en temps ;o)

    Je ne tiens absssssolument pas le rhum du tout, du tout, une gorgée et c’est fini, plus de lili. Une des toutes premières fois que je sors avec mon chéri, il m’emmène à une fête grandiose qu’il a co-organisée, où le punch coulait à flot. Prenant mon refus pour des chichis, il insiste comme un fou, je cède, je bois une gorgée ou deux. J’ai le temps de repérer une tripotée de people et de grands artistes tous plus géniaux les uns que les autres, d’entendre le début d’une musique d’éclate, puis je vois tout noir, je n’entends plus rien et je lui demande de me ramener.
    Durée de la fête pour nous : 30 mn.

    M’a plus jamais servi de rhum, mon homme! mdr

    PS : Look de mamie, si tes admirateurs savaient!
    Je te signale que le Journal du Dimanche d’hier te classe parmi les celles qui font la mode (j’ai failli écrire en majuscules et je me suis calmée) et dont les industriels et distributeurs épient les avis.

  • #71 Marylène Sud le 2 octobre 2006 à 15 h 31 min

    Ma famille a une sainte angoisse : mes sorties avec une de mes cousines. ça vire toujours délire toutes les deux et … ça fait du bien. Nous avons eu une période week-ends à Rome où nous avons bu dansé chanté et où il a fallu lors d’un de ces séjours que mon zomme vienne (de Fréjus!) nous récupérer au poste …. Sans commentaire.

    Je me souviens aussi de soirées improvisées très festives et d’autres prévues de longues dates où je me suis ennuyée à mourir.

    Toujours avec ma cousine, elle était venue me rendre visite à Tahiti. Grande fête au champagne avec une multitude de gens inconnus. Nous avons fini la nuit chacune à dormir sur un banc. Précisions : nous étions enceintes toutes les deux…. J’ai fini ma grossesse en buvant des litres d’eaux pleine de remords. Le garçon qui est né a un fort penchant pour les bulles, on se demande pourquoi…

  • #72 Hélène le 2 octobre 2006 à 15 h 38 min

    Marylène sud je suis morte de rire ! ;-))) Le coup de dormir sur un banc, bourrée et enceinte, est assez grandiose !!

    Lili plus d’une bouteille de champ, quand même ? Remarquable ;-) (merci pour le JDD, j’essaye depuis ce matin de signaler cet article d’une manière ou d’une autre, évidemment sans succès, et leur titre est grandiloquent et dispoportionné – bien que flatteur ;-)).

  • #73 rumeur le 2 octobre 2006 à 15 h 45 min

    Moi, c’est le vin qui ne m’aime pas donc je ne bois pas mais cela ne m’empêche pas de faire la fête et quand on sort et que l’on ne rentre plus, c’est mon homme qui bois pour deux! Alors là, je vous laisse deviner la chute et les lendemains qui chantent à la lumière de vos propres expériences qui me font mourir de rire.

  • #74 bene le 2 octobre 2006 à 15 h 48 min

    m’en parle j’ai passé la journée d’hier à traîner comme un vieux poulpe avec une gueule de bois carabinée, je le sais pourtant qu’il faut éviter les mélanges, j’ai plus 15 ans …

  • #75 Galla le 2 octobre 2006 à 16 h 05 min

    Minimum une fois tous les deux mois avec les copines et sans nos hommes (ils gardent les enfants…) sortie resto bien arrosé ! on finit régulièrement sur le trottoir, devant le resto où même les serveurs sont partis, très éméchées à rire comme des ados… C’est comme une énorme bouffée d’oxygène ! même si le lendemain il faut assumer les enfants et le reste alors que vos cheveux vous poussent dans le crane !!
    A chaque fois on se dit "c’est fini! la prochaine fois, je me contenterai d’une verre de vin" et bien sûr la fois d’après…

  • #76 Delphinoid le 2 octobre 2006 à 16 h 11 min

    Je suis morte de rire :))))

    Ca ne m’est jamais arrivé, je fais partie des gens pas drôles qui n’aiment pas boire ;-)

    En fait si! La première fois que j’ai dû boire des shots de vodka en Russie. J’avais 18 ans mais euh, 5 d’un coup pour une première fois c’était un peu beaucoup en fait. Je l’ai senti en me relevant et allant chercher de l’argent au distributeur. Je n’ai pas eu le casque en fonte le matin mais les paumes de mes mains un peu moites quand j’ai constaté que dans mon enthousiasme vodkesque j’avais retiré le double de la somme prévue (qui devait déjà me faire mon mois lol). Bah, je crois que j’en ai profité pour m’acheter des bottes…

    Sinon, c’est génial cette histoire du Journal du Dimanche, si j’avais su je l’aurais acheté. Il est possible de voir ça sur le net??

  • #77 Nunuvénère le 2 octobre 2006 à 16 h 20 min

    Je ne bois que très très rarement de l’alcool. Mais quelques semianes après la naissance de mon deuxième enfant, un soir, j’ai fêté sa naissance : toute une série de Kyr royal, en clair j’ai vidé une bouteille de champagne ! Quand vers deux heures du mat’ mon fils a réclamé son biberon, je suis allée, complètement hilare, réveiller le père: "Je suis paf total, je peux pas donner le biberon." et je suis partie faire la vaisselle, comme quoi j’étais bien rétamée.

  • #78 Eva l’architecte le 2 octobre 2006 à 16 h 29 min

    J’ai eu un grand moment comme ça..mais en solitaire (non, rien de cochon!)…à cette époque mon cher et tendre entretenait une liaison avec une autre depuis peu et je commençais à me douter qu’il y avait mammouth sous gravier à force de le voir rentrer de plus en plus tard et d’avoir des dîners entre potes tout à fait nouveaux…

    Bref. Je le fais court.

    Je l’attends à la maison…et j’ouvre une bouteille de bordeaux. Je bois un verre puis deux…l’heure tourne.

    Quand il est rentré vers 1h du matin, j’étais beurrée comme un petit lu, j’avais bu la bouteille plus entamé une autre.

    J’avais pris un marqueur et écrit sur le mur en cire rouge et enduit taloché des mots d’amour délirants…

    Ensuite, j’ai été malade toute la nuit et j’ai vomi mes tripes…entre deux vomissements, je lui racontais tout ce que je lui reprochais depuis 6 ans…et y’avait de quoi tenir. Il m’écoutait assis face à moi l’air catastrophé.

    Un GRAND moment!

  • #79 Didi l’autre le 2 octobre 2006 à 16 h 31 min

    Je vote OUI, mille fois OUI pour le Pessac Léognan, mon Bordeaux préféré !

    Pour ce qui est de se torcher et se laisser aller…
    Ben tu sais Hélène, je ne crois pas avoit le look mamie mais j’en ai les habitudes, ça fait 110 ans que je ne me suis pas retrouvée "gaitte" !!

  • #80 lilou17 le 2 octobre 2006 à 17 h 15 min

    Heureusement que je ne suis pas parvenue à mon âge avancé sans avoir vécu queques muflées mémorables !

    Ça me fait penser que le lendemain d’une certaine soirée troc, j’ai failli me sentir coupable quand ma fille m’a demandé à quelle heure j’étais rentrée…C’était pas ma faute mais en arrivant place d’Italie, je me suis trompée et l’ai prise dans le mauvais sens (à pied, no panic !) eh bien c’est long d’en faire tout le tour !

    Et puis c’est vrai que quand j’étais étudiante parfois en rentrant d’une soirée avec des potes (en voiture cette fois), j’vous jure c’est bizarre, mais les virages fonçaient sur moi !

  • #81 Bra le 2 octobre 2006 à 18 h 04 min

    MDR !!! J’ai bien ri en lisant ce récit !!! On n’a aps des vies faciles, surtout en vieillissant !!!

  • #82 Kilis sex symbol le 2 octobre 2006 à 18 h 40 min

    Eva l’Architecte : grandiose ! J’exige le clip ;-))

    J’ai rarement pris une cuite mémorable. En fait je tiens magnifiquement le rhum et le vin (le champagne, une coupe et c’est mort), du coup si j’évite le champ, tout va bien Madame la marquise, euh non, la baronne, enfin peu importe.

    Du coup, ni nausée ni gueule de bois.

    La dernière soirée beuverie remonte à la semaine dernière, malheureusement, en dépit de tous mes efforts (une bouteille de vin, 2 punchs, 2 coupes de champagne, une demi-bouteille de liqueur, non je ne conduis pas, mais je suis ruineuse en alcool) je n’ai même pas réussi à être bourrée. En revanche j’avais pas bu assez d’eau de la journée, du coup le lendemain fut épique : j’avais l’impression d’avoir traversé le sahara avec une gourde remplie de sable.

    Je vieillis, je vieillis ;-)

    C’est quoi cet article du journal du dimanche? quelqu’un a fait un scan?

  • #83 vert-olive le 2 octobre 2006 à 18 h 52 min

    (2ième tentative de laissage de commentaires…)

    des semaines déjà que je suis ce blog avec plaisir et que je me dis qu’il faudra un jour que je te félicite, même mieux, que je te remercie :-)
    Des semaines que je me bidonne en lisant tes posts, que je flippe quand le blog bugue pendant une semaine et que je profite de tes nombreux flux pour découvrir des gens bien !

    Alors voila, je profite aussi du sujet pour m’excuser auprès d’anciens voisins jamais revus que j’ai réveillé un tout petit matin d’éthylisme prononcé en essayant veinement de rentrer chez eux…. "comment ça c’est pas chez moi ?? non mais vous trouvez ça urbain, vous, de changer les serrures de gens ??? Bon… allez poussez vous je vais me coucher chui cre-vée"

    même pas honte…..

  • #84 prof le 2 octobre 2006 à 18 h 57 min

    Ben moi je suis plutot très sage, genre couple de papy-mamy (un peu comme toi apparemment)
    Sauf que de temps en temps je m’évade: une soirée avec ma copine-soul-mate peut vite dégénérer en du grand n’importe quoi.
    Surtout que ni l’une ni l’autre ne tient l’alcool.
    Donc une bouteille de vin ou de champagne à deux et on est capables d’escalader les grilles du parc Montsouris pour y passer la nuit… (sauf qu’il pleuvait)

  • #85 La Cuiller En Bois le 2 octobre 2006 à 19 h 11 min

    Je suppose que ton blog est lu dans le monde entier Hélène ?
    Donc notre réputation de pochtron est définitivement assurée !
    Et les nanas ne sont pas les dernières n’est-ce pas !

    Vive les femmes libérées !

    :-)))))

  • #86 Calpurnia le 2 octobre 2006 à 19 h 35 min

    Pour le coup des soirées je me sens encore capable, mais les occasions me manquent (c’est ballot d’habiter la campagne). D’un autre côté je ne suis jamais montée sur le bar pour danser et je ne regrette pas…
    Sinon pour le retour en voiture, un coup de bol, elle n’a pas eu peur. Car (mais je ne sais pas si elle vous a proposé de vous emmener)…
    Un jour ma mère qui est un peu originale par moment, tout bien comme il faut sur elle, cavalait vers mon lycée pour assister au conseil de classe. Naturellement elle était en retard. S’arrête un homme pour lui demander… le chemin du lycée. Ni une ni deux, elle monte à la place passager en lui précisant "ça tombe bien j’y vais, je vais vous guider".
    Il a eu peur et l’a larguée 900 mètres plus loin "ayant changé d’avis". Il lui avait fait gagner tout de même 900 mètres, elle l’a remercié et continué à cavaler.
    Et qui a-t-elle vu rentrant dans la salle du conseil en rasant les murs ???? Siiiiii !
    Il lui a avoué après coup, en se proposant de la raccompagner, qu’elle lui avait flanqué les jetons !
    Sinon pour moi la décadence c’est deux bons livres, un feu de cheminée, il pleut dehors, et j’emmerde tout le monde avec mes moules marinières à la crème… (et la bouteille de blanc sinon c’est un crime…)

  • #87 VanillAngel974 le 2 octobre 2006 à 20 h 20 min

    mouaaahhh!!!!

    moi aussi jme la suis mise vendredi soir. bon, mais moi je suis encore jeune, bah oui je fais encore des études. Chui juste majeure internationale. bon, on s’en fout. Revenons à nos verres d’alcool.

    donc, jme la suis mise, mais pas au vin, les soirées étud’ c’est plus téquila gin vodka, avec un peu de cuaraço (bon, l’orthographe, euh, ben j’étais saoule). et du rhum, bien sûr, pour une fille des îles, une soirée sans rhum, ben c’est comme un cari sans piment.
    et donc du coup j’étais saoule et j’ai rencontré pleeeiins de gens (des espagnols, des brésiliens…) et c’était vachement bien, et j’ai dansé comme un tarée avec une robe bustier qui avait la facheuse tendance de descendre indécemment bas.

    on est rentrées (mes copines et moi, jme ballade pas toute seule la nuit en robe bustier c’est dangereux elle m’a dit ma maman) avec le deuxième bus (on a raté le premier, on parlait avec des gens bourrés comme nous. bon, on était pas trop trop saoule hein. ) u atin, et on s’est couchées à 7h. bon, par contre le lendemain, apres une visite infructueuse du jardin du luxembourg (pluie + orage), ben on a mangé à 7h, et apres dodo.

    voilà, l’histoire de mon week end :)

    ah et puis dans le dernier "isa" ya un échantillon de taille respectable du dernier mascara chanel. je suis pas méga fan de Isa (en meme temps, je l’ai pas acheté très souvent), mais un peu de chanel pour 2 uros, ça se refuse pas.

    voilà, bisouuuuuuuss et vive le vin et le rhum! et la téquila aussi. et puis chanel. :)

  • #88 Hélène le 2 octobre 2006 à 20 h 53 min

    Je suis vraiment hilare devant mon écran les filles, qu’est-ce que vous me faites rire !! Merci merci ! ;-)))

    vert-olive soit la bienvenue chez les pochtronnes internationales, donc, ça se confirme ;-))

    VanillAngel974 merci pour le tuyau Chanel (moi non plus j’aime pas ce canard, mais pour du mascara je suis prête à faire une exception) ;-)

  • #89 sophie L.L le 2 octobre 2006 à 21 h 26 min

    Je confirme: le mascara Chanel -presque une taille normale- mais "de sac", très mignon- est très bien. Pour 2 € en effet, un super mascara et hop vous jetez Isa !
    ça c’est de l’échantillon !

  • #90 Pirskila le 2 octobre 2006 à 21 h 55 min

    Commentaire pour râler: aaaaah le travail c’est nul, je prends du retard sur les blogs, je peux même plus m’exprimer! gnagnagnagnagna!!!
    (bon ben je lis quand même mais ça me frustre de me la fermer!)

    Ce sera tout! :D

    Ah sinon pr l’alcool, eh bien je ne crache pas sur un bon vin blanc ou du champagne ou un bon rhum! Miam! Enfin comme je ne tiens pas du tout l’alcool, j’ai l’avantage d’être économique comme fille. Trois verres maxi et c’est plié. Ca m’embête parce que j’aime bien ça moi (pour le goût hein? pas pour me faire vomir!), j’en avalerais des litres mais si je bois plus, je sombre!
    Et vive le mascara Chanel, c’est vrai qu’ils n’ont pas été radins sur l’échantillon chez Isa!

  • #91 Jeanne le 2 octobre 2006 à 21 h 58 min

    la règle d’or c’est un verre de vin dégusté = deux verres d’eau ingurgités

    à ce rythme là, on ne risque pas la cuite (mais si on est au resto, tout le monde pense que vous avez un sérieux problème de vessie parce que forcément vous vous levez souvent)

    avec cette méthode, je ne me suis plus mise minable depuis un moment

    j’avoue en outre qu’entamant mon sixième mois de grossesse je lève raisonnablement le pied sur la boisson… mais je revendique de continuer à boire parce que l’intimidation culpabilisante et la désinformation selon laquelle on zigouille la chair de sa chair gnagnagna rien qu’en lisant l’étiquette d’une bouteille de pinuche ça me met hors de moi

    à la votre, à la décadence… ou ce qu’il en reste dans nos sages existences!

  • #92 kris le 2 octobre 2006 à 23 h 52 min

    ouai…. Les posts sont bien écrits. C’est un blog que je lisais avec plaisir.
    Mais la pub pour "Elle" commence à gaver grave. (sans jeux de mots)
    Le poste dans ce magazine est sans doute intéressant et lucratif, mais le blog y perd, du moins je le pense. Alors même si le cirage de pompes est recommandé dans l’univers bloguesque, là, y en a marre.

  • #93 La Cuiller En Bois le 3 octobre 2006 à 0 h 22 min

    Ca tombe bien cet article n’était pas consacré à Elle.

    En plus, Hélène se sert de ses lectures pour ouvrir des débats. Il se trouve qu’elle lit Elle. C’est son choix.

    Les débats portent sur un thème, pas sur "lisez Elle c’est le meilleur".

    Je n’achète pas Elle. Je ne lis pas Elle. J’en ai rien à taper de Elle.
    Mais j’aime les thèmes abordés abordés par Hélène, le ton de son blog.
    Et ce n’est pas une revue qui va m’empêcher d’échanger.
    Et ce n’est pas ce blog qui va me faire acheter la revue.

    Maintenant tu es libre d’aimer, de ne pas aimer. De le dire et de l’écrire.

    Bonne soirée à toi.

    :-)

  • #94 del4yo le 3 octobre 2006 à 6 h 53 min

    Moi j’aime bien qu’on me parle de Elle…Il me manque grave ce journal, le petit lundi cafe noir croissant et mon journal attrape en courant sous la pluie c’etait bien…Maintenant j’habite a l’autre bout de la planete, j’ai du interrompre mon abonnement parcequ’il arrive avec 3 mois de retard quand il arrive, et ca me rend toute triste parceque ca fait 3 generations qu’on lisait ce journal…Soupir.

    Quant a danser sur le bar, hum, la derniere fois que je l’ai fait c’etait au bal des pompiers il ya 3 ans, et j’avais meme pas bu. C’est un peu ca le probleme : je bois tres peu, je ne que tres rarement gaie a cause du vin…Je n’en ai pas besoin pour dire et faire des betises que je ne regrette meme pas apres, huhu :P

    Dis Helene, c’est quoi la mode mamies a Paris, que je sache quoi porter avec mes bottines et mon sac en tapisserie?

  • #95 kris le 3 octobre 2006 à 8 h 32 min

    @ la cuiler en bois :
    Ce post ne parle pas de "Elle"
    Mais si mes yeux ne me font pas défaut, vers la fin on peut lire : "J’ai attendu patiemment qu’on soit aujourd’hui et que ça soit fini (c’est l’autre bon côté du lundi, avec la sortie du Elle). " Finement amené…mais servi quand même…non?
    J’ai, d’autre part, cru lire sur ce blog il y a déjà quelques temps, qu’Helene avait un poste chez "Elle". Allez savoir pourquoi.
    Je ne lis pas ce magazine, j’aime bien par contre le style d’Helene….
    Mais citer ce magazine à tout bout de champ…est-ce bien nécessaire?
    Si il est de bon ton dans l’univers bloguesque de cirer les pompes aux sites les plus lus et d’y laisser des com pour récupérer un rank convenable…. je trouve dommage que certains posts ne soient plus écrits par l’auteur du blog en question, et d’y voir, mais je reconnais je me trompe peut-être, autant de publicité.
    Heureusement que l’on est libre d’aimer ou de ne pas aimer et …. de le dire ! Disons que pour ma part, je préfèrerais sans la publicité.

  • #96 Fred de Suède le 3 octobre 2006 à 8 h 40 min

    Décidément les commentaires ne passent pas…

    Je vais garder ce billet et les commentaires en mémoire précieusement pour tous les francais nouvellement arrivés en Suède qui prétendent qu’en France on ne fait vraiment pas la fête comme ici, on sirote son vin avec son boeuf bourguignon et qu’on est très sage! Du coup je me demandais avec qui j’avais grandit et qui je rencontrais quand je suis en France !! OUF!

    Ma dernière fois remonte à ce week end car je fêtais mes dix ans! Pas mes dix ans dix ans mais mes dix ans en Suède… Les coktails étaient très bons, les copains supers, les copines géniales et le tout très réussit.

    J’ai des souvenirs mémorables de fête d’association féminine à Uppsala. Ma copine et moi étions en bout de table auprès de deux couverts vides. Les serveurs passaient et remplissaient les verres quand même et nous, bien élevées et tout nous ne voulions pas que cela se perde (en plus ici le vin c’est cher surtout pour les étudiantes que nous étions) donc nous vidions consciencieusement les verres placés devant nous et ceux placés à côté de nous… Le retour à la maison fut heu spécial, le vélo en slalom c’est pas terrible… j’ai fini à pieds zigzaguant toujours… Mais j’ai beaucoup rit et j’en ris encore!

  • #97 Yanjiao le 3 octobre 2006 à 8 h 56 min

    Bonjour kris,

    En effet chacun est libre de dire ce qu’il pense…. (encore que, n’oublions pas que nous sommes ici en dictature ;-)))))

    Pour autant, il me semble :
    – qu’il n’est pas prouvé qu’Hélène ne soit pas SINCEREMENT amoureuse de son magazine fétiche
    – que je préfère qu’elle fasse un peu de pub, si ça lui fait gagner les sous qu’elle mérite et si ça lui permet de continuer à nous régaler de ses textes…

    Enfin, elle a été embauchée à Elle pour ses compétences d’"animatrice" qui ne sont plus à démontrer quand on fédère plus de 3.000 lectrices chaque jour…

    Moi non plus j’aime pas (trop) elle et j’aime pas la pub, mais j’aime bien Hélène :-) alors je fais avec – et ça ne me pose pas de problème!
    (tiens, c’est marrant, ça me fait penser que dans le tas de gens que j’aime bien, y’en a pas un seul qui n’aie pas de "défaut"……… faudrait-il aimer les gens comme il sont???)

    biz

    Fanny – qu’a pas bu mais qu’a du mal à taper ce matin, bizarre…

  • #98 Hélène le 3 octobre 2006 à 8 h 56 min

    kris si tu savais à quel point tu fais fausse route (je ne vais pas te détailler ma vie-mon oeuvre ici, ce n’est pas le sujet et puis j’ai la flemme), je crois que ça arriverait même à te faire rire ;-) Si tu veux voir de la pub, de la vraie, attends un peu, ça finiras bien par venir ;-) Par ailleurs personne ne te force à venir ici avec un revolver braqué sur la tempe, la porte est toujours ouverte ;-)

    Euh, Fanny ? Citer quelque chose qu’on aime n’est pas faire de la pub et Elle ne m’a jamais filé un rond pour parler d’eux, ils savent à peine que j’exsite : j’ai aussi un lien vers le site de Bompard, ils sont même pas au courant et ça me rapporte nada. Le plaisir gratuit, ça existe ;-)

    Je vous l’ai déjà dit, quand on m’achète, je le dis. Un peu de confiance, bon sang…

    Jeanne bravo, tu es la meilleure !

  • #99 Yanjiao le 3 octobre 2006 à 8 h 58 min

    PS : oulala je me relis, on dirait une bonne soeur en train de faire du prosélytisme, alors que c’était juste un petit mot sous forme de sourire!

    Je crois que je vais aller boire un coup de pinard ça va me remettre les idées à l’endroit!

    bonne journée

  • #100 Hélène le 3 octobre 2006 à 9 h 16 min

    Roh c’est déjà l’heure de l’apéro chez toi Fanny ? Pourtant le décalage horaire n’est plus le même ;-))

  • #101 sophie LL. le 3 octobre 2006 à 9 h 29 min

    " le plaisir gratuit ça existe", ou: autre version " Un peu de confiance bon sang !"
    voilà vraiment ce qui caractérise ce blog…
    oui c’est comme ça qu’Hélène fonctionne et c’est ce qui fait que son blog est précieux.

    Quand elle dit: Bompard est pas au courant, je la crois.C’est aussi simple que cela.
    Et si elle me disait: Bompard me donne de l’argent car je dis que j’aime Bompard, eh bien je me dirais "du moment qu’elle me le dit, c’est ok, et …ça ne me retire rien !!! Si?
    (et même ça me ferait plaisir pour elle)

    Et la dose de pub pour l’instant sur ce blog, est quand même homéopathique !

    Il me semble aussi que d’une façon ou d’une autre, tout le monde sur cette terre est bien obligé de gagner de l’argent…

    Quant à Elle, oui c’est un grand journal, tour à tour inspiré et déconnant et souvent les deux à la fois (euh, comme chacun de nous?!) et qui n’a pas besoin de l’avis d’Hélène pour vivre .

    Je dirais même au contraire que les blogs de filles d’une façon générale pourraient faire un certain tort aux journaux féminins, (par leur jugement critique, leur convivialité, leur réactivité, etc.)de même qu’il est indéniable qu’internet est un danger pour la presse papier…

    Mais le e principal c’est ce que dit Kris je crois: le style d’Hélène est très particulier (souvent imité !! jamais égalé!) mais il lui est propre et on l’apprécie beaucoup ,toutes ses lectrices, pour ça…Elle sait écrire !!!

    Elle nous fait un super cadeau tous les jours avec ses billets, alors on est pas obligé d’être ok à 100% avec tout ce qu’elle raconte (oh la la,non!) mais je crois qu’elle fait autant de pub à Elle qu’elle en fait de la contre-pub par sa façon (authentique, sincére) d’être…!!

  • #102 Yanjiao le 3 octobre 2006 à 9 h 36 min

    Y’a pas d’heure Hélène, quand on aime! ;-)
    et puis je suis pas encore tout-à-fait remise du décalage horaire…
    et puis je reprends le boulot après 3 jours de week-end

    alors?!

    ps en fait je blague hein, je m’envoie pas de gros rouge à cette heure ci, quand même………….

  • #103 Hélène le 3 octobre 2006 à 9 h 41 min

    Merci beaucoup Sophie L.L, je n’ai rien à ajouter ;-)

  • #104 Anne Cé le 3 octobre 2006 à 9 h 52 min

    Petite joueuse, Yanjiao… Elle cause, elle cause…

  • #105 marion le 3 octobre 2006 à 11 h 50 min

    Euh …
    Je vais pas trop la ramener parceque samedi dernier, je me suis pris ma première cuite de ma courte vie …
    Faut dire que Claire m’accueillie avec un bordeau moelleux alors que j’étais franchement à jeun et littéralement épuisée, elle l’a servi dans les coupes à champagne pour rire … et puis on est sorties … et le rhum mangue m’a tuée …
    Comme une imbécile, je n’ai pas voulu me finir au coca, alors j’ai du demander à mon hotesse de me donner le bras pour aller jusqu’au métro, je me suis aggrippée à la rampe pour descendre les escaliers, la rame de métro était bondée, et j’ai fait de mon mieux pour arriver chez moi sans me tordre les pieds (j’étais juchée sur des bottes avec talon de 7 cm)
    Quand je suis arrivée chez moi, je me suis jetée sur mon lit espérant trouver le sommeil, mais comme Claire m’avait prévenue : le lit va tourner et t’empêcher de dormir …
    Erreur de ma part vu que dimanche je faisais ma 2ème journée de formation sur les bronchiolites à l’hopital …
    Plus jamais !!!!!!!! Je me suis vue dans la peau de Bridget en trentenaire saoule, et ça ne m’a pas fait plaisir. J’avais qu’à pas terminer par du smirnoff …

  • #106 Yanjiao le 3 octobre 2006 à 13 h 54 min

    Anne Cé, je relève le défi quand tu veux (mais pas à huit heures du mat’, ça serait quand même plus cool :-)

    La liqueur du pharmacien, même pas peur……….

    il me reste un cubi de sauvignon au frigo, sauvé de la soirée de jeudi : 12 litres. Je t’attends.

    biz

  • #107 Yanjiao le 3 octobre 2006 à 13 h 59 min

    Hélène, je sais bien que Elle ne te paie pas pour parler d’eux :-) (même si ils devraient, mais c’est un autre débat….)

    Ce que je voulais dire, c’est que, QUAND BIEN MEME, ça ne serait pas si grave
    et que si tu es amenée à faire de la pub pour d’autres, j’en perdrai pas un oeil!

    et que si le seul défaut de ce blog, c’est de citer des marques ou (même) de faire un peu de pub, je vois pas pourquoi je l’accepterais pas….. parce que je l’aime trop! c’était plutôt ça l’idée… :-)

    biz

  • #108 Hélène le 3 octobre 2006 à 14 h 21 min

    Hi hi, de toutes façons il faudra bien que ça arrive un jour ou l’autre Fanny, sinon je serai obligée de faire autre chose, c’est que je coûte cher à nourrir ;-))

  • #109 Yanjiao le 3 octobre 2006 à 14 h 26 min

    Ben c’est tout le mal que je te souhaite :-)))
    en espérant que tu gagnes des paquets de $$ pour acheter des tonnes de saussison…

    Dis donc, je croyais que tu étais super occupée à faire plein de choses et que tu n’avais plus le temps de répondre à tout le monde? ;-)))

    Bon allez, moi aussi je suis sensée bosser…… déjà que maintenant c’est plus que quatre jours par semaine, si en plus je fous rien, on va bientôt pouvoir mettre la clef sous la porte (ça me fera plus de temps pour blogger, remarque…….).

  • #110 La Cuiller En Bois le 3 octobre 2006 à 17 h 59 min

    Ah oui .. c’est vrai le mot "ELLE" a été cité dans l’article !
    Ben je l’ai zappé inconsciemment … alors si c’était de la pub, c’était rapé pour moi … mdrrr
    Et quand on discute "en vrai" avec des copines, collègues, confrères, commerçants, etc … on ne prononce JAMAIS un nom de marque, de bouquin, de lessive ?

    De plus … c’est le blog d’Hélène et elle y est donc chez elle. Elle dit ce qu’elle veut, comme elle le veut.
    Les lecteurs en font ce qu’ils veulent. Ils viennent, ils lisent, ils restent, ils partent… c’est leur choix, tout à fait légitime.

    Je ne cire pas les pompes à Hélène. D’ailleurs je la connaissais (en vrai de vrai) avant même qu’elle ne commence son blog.

    Put… j’ai soif maintenant ! Je vais voir ce que j’ai dans ma cave …

    A la vôtre !

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.