Comment voyager seule

15 août 2017

A propos de mon vlog à New York, plusieurs d’entre vous ont dit qu’elles aimeraient voyager seules mais n’osaient pas.

Je me suis d’ailleurs gourée, ce n’était pas la première fois que je le faisais mais la troisième, j’étais aussi allée seule quelques jours à Londres en décembre dernier, et à Montréal il y a deux ans.

Ca s’est toujours très bien passé et je ne me suis sentie ni perdue ni esseulée. Du coup je voulais partager avec vous quelques idées que je retire de ces trois petits voyages et qui, pour moi, ont nettement aidé à la réussite de l’expérience (en dehors du fait que je suis HYPER indépendante, que je parle bien anglais et que je n’ai pas du tout peur en avion, ce qui aide indéniablement) :

1. Choisir une destination familière (en tout cas les premières fois) : j’étais déjà allée plusieurs fois à Londres et à New York avant, j’avais des repères et des endroits où je voulais retourner. Je trouve ça difficile de se sentir vraiment seule ou perdue dans un endroit qu’on connaît déjà. A Montréal c’était ma première fois, mais les québécois sont tellement adorables qu’il est impossible de ne pas se sentir bienvenue et entourée.

2. Réserver un hôtel pas déprimant : ça c’est important pour moi, les routards ont tout mon respect mais perso ça n’est pas du tout mon truc, et si l’hôtel n’est pas un minimum joli et confortable (et dans un quartier agréable), ça me déprime. Or quand on y rentre seule le soir, c’est important de ne pas trouver l’endroit déprimant.

3. S’accorder du confort : taxis, restos… j’ai tendance à le faire d’une manière générale parce que je suis une grand-mère qui a des goûts de luxe ;-), mais encore plus en voyage où l’expérience doit être agréable et à mon avis surtout pas galère (chacun sa façon de voyager, c’est la mienne).


4. Prévoir quelques personnes à voir sur place si c’est possible (comme une sorte de « prétexte » au voyage, en fait) : à New York j’avais donc un rendez-vous chez Estée Lauder et mon tatouage le jour suivant (avec un tatoueur que je connaissais déjà, ça compte aussi pour le sentiment de familiarité et de bien-être), à Londres j’avais aussi un rendez-vous de boulot, et j’avais une journée de rencontres-conférences à Montréal. Ca aide à se sentir entourée et pas complètement larguée dans le vide (et à ne pas s’ennuyer – je m’ennuie très vite).


5. Garder le contact avec ses proches via WhatsApp (ou autre appli qui vous convient) : quand je suis en voyage ou en vacances j’écris quasiment tous les jours à mes proches, je leur envoie des photos et des vidéos, c’est très sympa parce que ça ajoute cette dimension de partage qui peut manquer quand on est seul.

6. Faire tout ce qu’on a envie de faire, sans personne pour nous freiner : passer 4 heures chez Sephora – ou 4 heures dans un musée – , déjeuner à 15h, se coucher à 19h30… L’intérêt de la solitude, c’est l’immense indépendance qui va avec !

7. Conséquence logique du point 6 : ne s’obliger à rien (perso les musées me saoulent, et bien je n’y vais pas) ; votre voyage n’appartient qu’à vous et doit être le reflet de ce que vous aimez, ne faites que ce qui vous fait vraiment plaisir. C’est l’intérêt principal de voyager seule, alors profitez-en : quand vous reviendrez avec votre mari et vos enfants (ou votre bande de potes), vous aurez sans doute moins de liberté ;-)


8. Faire des photos, filmer, écrire… ce que vous aimez, pour le partager ensuite et garder plein de souvenirs (mon Instagram est mon album photos préféré ;-)

Alors, qui a envie d’essayer ? Moi je peux vous dire que je n’ai qu’une idée, recommencer ! J’ai à peu près tout le temps envie d’aller à Londres, je ne suis pas retournée à Stockholm depuis 20 ans et ça me manque, idem pour Rome, et je rêve du bassin d’Arcachon où j’ai passé trop peu de temps…

Je suis sûre que certain(e)s d’entre vous sont des globe-trotters solos aguerri(e)s, vos conseils et astuces seront les bienvenus parce que moi je n’ai que trois petits sauts de puce à mon actif ;- )

124 commentaires Laisser un commentaire
Lifestyle, Voyages
, ,

Vous aimerez aussi

124 commentaires

  • #1 Zoradubois77 le 15 août 2017 à 11 h 47 min

    Hello
    J’avoue que parfois ça serait top de voyager seule même si j’adore les voyages avec ma fille et mon mari 😉 J’ai parfois envie d’être cool, de faire ce que j’ai envie,… etc… Mais bon … la destination doit faire aussi hein… moins cool à Forchie-sur-Semmois qu’à NY ou Londres 🤣

  • #2 Betty le 15 août 2017 à 11 h 49 min

    Merci pour ces conseils avisés ! J’aime voyager seule mais je n’ai jamais quitté notre vieille Europe
    Et aujourd’hui qu eje suis en couple, ca ne risque plus de m’arriver
    Pourriez vous nous faire un petit condensé des lieux importants a voir/ vivre? (hotel, restos sympas…)?

  • #3 Tamilys le 15 août 2017 à 11 h 52 min

    Merci pour cet article, qui m’aidera sûrement à sauter le pas un jour! :)

  • #4 Hélène le 15 août 2017 à 11 h 52 min

    Zoradubois77: oui la destination compte, mais le sentiment de liberté peut se ressentir n’importe où, je pense.

    Betty: pourquoi ça ne risque plus de t’arriver ? Ce n’est pas parce qu’on est en couple qu’on est menotté à l’autre…

    Tamilys: tant mieux si c’est utile ;-)

  • #5 Célinou le 15 août 2017 à 11 h 56 min

    Bonjour Hélène,

    Merci pour ces quelques conseils. Pour ma part, j’ai eu l’occasion d’aller seule en Irlande et en Russie seule (et aussi dans de très nombreuses villes en France). Si j’avais un conseil ou deux à ajouter ça serait ne pas avoir peur de la solitude et surtout laisser la place à l’inconnu.

    Encore plus que l’on voyage accompagné, il ne faut pas hésiter à se laisser surprendre. Par exemple, en Irlande j’ai fait du stop pour la première fois de ma vie. Je n’ai jamais recommencé, mais les irlandais sont tellement adorables, que je n’ai même pas eu la trouille !

    En fait, j’aime bien voyager seule car cela a un côté contemplatif que me plaît beaucoup.

    À bientôt,

    Céline

  • #6 Ikebukuro le 15 août 2017 à 11 h 58 min

    Bonjour Hélène,
    Je suis tout à fait d’accord avec les différents points que tu viens d’évoquer. Etant célibataire, je voyage seule ou en circuit selon les pays. Je m’ennuie rarement, j’aime les musées, rencontrer des gens (je parle anglais, donc ça aide), lire, vivre à mon rythme et comme toi, j’aime avoir un minimum de confort et en vacances je me refuse à passer mes journées à calculer le moindre centime. Je suis consciente que c’est un privilège mais comme disait ma grand-mère, « je ne serai pas enterrée avec mon argent ». Dans certains pays, le fait d’être en circuit me rassure, et je n’ai eu que de belles expériences. Et puis, à part les repas, je peux parfaitement m’isoler si je le souhaite donc le poids du groupe ne me pèse pas et il y a des gens sympas partout. J’ai adoré le Canada et je suis d’accord, les gens sont adorables et pour les paysages, j’avoue que l’Ecosse m’a enchantée… J’aimerai beaucoup aller en Islande et peut-être retourner en Namibie qui faut l’un de mes pays coup de coeur. Belle journée !

  • #7 Caroline le 15 août 2017 à 12 h 02 min

    Merci pour cet article qui donne envie de voyager seule. Il suffit de sauter le pas je viens de perdre un être cher avec qui je partageais tout. Se retrouver seule, se sentir seule et encore plus voyager seule. C est une autre vie à réapprendre et pas facile.

  • #8 Hélène le 15 août 2017 à 12 h 07 min

    Célinou: c’est vrai il faut laisser place à l’inconnu, qui réserve de belles surprises.

    Ikebukuro: je n’ai jamais voyagé en groupe, ayant travaillé 10 ans dans le tourisme et organisé précisément ces circuits, pour moi c’est le repoussoir absolu ;-)
    Mais je crois que je me fais une fausse idée, et ce que tu dis est très intéressant.

    Caroline: dans ton cas c’est différent, il faut donner du temps au temps, te retrouver et te reconstruire, je pense.

  • #9 gaelle rabiet le 15 août 2017 à 12 h 09 min

    Merci pour ce superbe article très utilie.

    La première fois que j’ai voyagé seul, c’est 4 ans après le décès de ma mère, j’en ressentais le besoin, besoin de me retrouver. j’y sui allée en semi organisée avec Fram, c’est à dire qu’il n’y avait que les excursion qu’on réservait sur place, on choisissait celles que l’on veut. Je suis allée en Tunisie, pays que je connaissais déjà.

    Mais là, avec ton reportage, tu me donnes envie encore plus de partir seul, surtout que comme toi, je n’ai pas peur de l’avion,mais toujours peur de me sentir un peu perdue.

    Pourtant je rève de New York, la Grèce, le soleil et les visites culturelles.

    Et le pire c’est que tout le monde me dit que ça me ferait du bien après voir accompagné mon père dans la maladie, le dèces et tout le reste.

    Je prends bien note de tes conseils.
    Merci encore pour cet article

  • #10 Silene le 15 août 2017 à 12 h 31 min

    Jolie idée d’article…
    J’avoue parfois rêver de voyager seule: avec un mari et 3 enfants ce n’est vraiment pas reposant. D’ailleurs à une époque je refusais de partir en vacances tellement je ne faisais que la logistique.

    Il y a environs 1 million d’année j’étais hôtesse de l’air pour payer mes études, et à cette époque, bien que je ne fasse pas les vols seule (fatalement ;)) il m’est arrivé bien souvent de passer toute la rotation à me balader seule avec une carte de la ville trouvée à l’hôtel: san francisco, singapour, bangkok, los angeles… A l’époque les téléphones portables et les GPS n’étaient pas tellement répandus, j’imagine comment je me lâcherai bien plus maintenant !
    En revanche je n’osais m’aventurer seule dans certaines villes comme Bombay ou Bamako par exemple.

  • #11 Inès le 15 août 2017 à 12 h 37 min

    Un article qui fait du BIEN, et surtout qui donne envie de sauter le pas !!!

    Merci ;)

  • #12 Hélène le 15 août 2017 à 12 h 40 min

    gaelle rabiet: Inès: vous nous direz, si vous sautez le pas ?

    Silene: « D’ailleurs à une époque je refusais de partir en vacances tellement je ne faisais que la logistique » : je te comprends, quand je vois ma soeur en vacances avec son mari et ses deux enfants, je suis bien contente de ne pas avoir fondé de famille (j’en suis tout le temps contente, bien sûr – c’est un choix qui date de toujours – , mais à ces moments-là encore plus ;-).
    Je suis allée plusieurs fois à Bombay (pas seule), ça ne me ferait pas peur d’y aller seule. En revanche je ne connais pas du tout Bamako donc je ne peux me prononcer sur cette ville.

    Je pense à un truc que je n’ai pas mis dans mon article, et que tous les voyageurs solos confirmeront : on rencontre plein de monde en voyage, et quand on est seul les gens vous parlent bien plus facilement que lorsque vous êtes en couple ou à plusieurs.

  • #13 Autumn le 15 août 2017 à 12 h 45 min

    Tres bons conseils!

    Moi j’ai un peu du mal a voyager PAS seule lol. C’est très naturel chez moi..enfin, – je commence quand meme a apprécier de voyager en compagnie…mais il faut dire que monsieur est aussi indépendant que moi, alors ca va :) (mais avant lui…ca me saoulait de voyager avec les autres, a vrai dire.)

    Je suis completement d’accord avec tes conseils- (surtout »fais ce qui te plait »)

    J’ajoute; travel light.

    C’est important de pouvoir bouger facilement surtout quand on est seule. (sauf si on a les moyens d’avoir un groom qui nous suit partout ;)) Et je trouve pour une femme c’est important d’avantage d’avoir la liberté de mouvement.

    et quand possible choisir les endroits extra sur/safe quand possible; c’est nettement plus relaxant, on peut en profiter plus pleinement de son voyage.

  • #14 Yolande le 15 août 2017 à 12 h 45 min

    Vos photos sont splendides Hélène, vous avez le goût du « beau » !

  • #15 Jessica le 15 août 2017 à 12 h 45 min

    Hello Hélène

    Très chouette comme article , moi je voyage casiment toute seul et je trouve sa super enrichissent et sa permet de ce retrouver avec soit même. Gros bisous

  • #16 Yolande le 15 août 2017 à 12 h 48 min

    J’ai presque seulement voyagé seule. Je ne sais pas trop ce que c’est que ne pas être indépendante. Je sais que tout va bien si j’ai mon passeport et ma carte de crédit, les deux seules choses indispensables quand on est seule (ou pas).
    Vous avez tout à fait raison re le sentiment de liberté, c’est tout à fait ça. Un sentiment de « grandeur » et d’humilité je trouve, aller vers les gens et se recentrer su soi.

  • #17 Audrey le 15 août 2017 à 12 h 51 min

    Bonjour Helene,

    Ton article est super interessant. Les commentaires aussi! J’ai commence a vraiment voyager pas mal seule en France et a l’etranger ces deux dernieres annees et c’est interessant d’avoir un angle different – par example, je fais les trucs justement un peu roots pour reequilibrer le cote social. Je suis partie seule en Amerique Latine il y a deux ans. J’avais super peur et en fait ca a ete juste genial. J’ai fait des recontres supers. J’ai decouvert qu’un des avantages enormes de voyager seul c’est qu’on rencontre en fait beaucoup beaucoup plus de gens, locaux comme touristes (genre on se retrouve dans des soirees, diners, endroits, chez des gens qu’on n’aurait jamais visite/vu autrement, …). C’est lie au fait je crois que les gens ont moins peur de deranger et c’est plus facile d’aborder quelqu’un qui est seul qu’en couple/groupe. Et puis il y a toujours une petite place pour quelqu’un seul. En meme temps, des qu’on a envie de quelque chose ou envie d’etre seul, pouf pas d’obligations :)

    Rester en contact avec ses proches pour partager est aussi un super bon conseil parce que je dirais que c’est le moins de voyage seul, partager ses impressions etc… sur le vif.

    Autre question liee qui me taraude: le restaurant seul dans sa propre ville. En voyage pas de probleme, a la maison j’ai du mal meme si j’habite dans une ville ou les gens ne jugent pas du tout ce genre de chose. Ca c’est plus un defi qu’un besoin, mais quand meme … je me demande.

    PS: premier commentaire …. tres inspire :) Merci pour ce blog fabuleux Helene!

  • #18 La Banane Masquée le 15 août 2017 à 12 h 56 min

    C’est adorable de faire ce genre d’article surtout aujourd’hui où je pars pour la première fois seule en vacances (en Irlande j’ai pas pris trop compliqué) !

    Merci beaucoup pour cet article !

    Bonne journée et bonnes vacances ;)

  • #19 Binta le 15 août 2017 à 12 h 59 min

    Coucou Helene,
    Merci pour cet article, j’ai décidé de sauter le pas en septembre. Je pars à Lisbonne seule, mon tout premier voyage seule, j’ai pris conscience avec le temps qu’à trop vouloir attendre les autres pour voyager je pouvais passer à côté de belles expériences!

  • #20 Ninou dans le vent le 15 août 2017 à 12 h 59 min

    Coucou ! Moi je suis allée 2 fois à Paris seule depuis janvier (j’habite pas loin de Marseille), suite séparation, changement de vie etc :)
    Je trouve ça génial ! Pour la liberté comme tu dis dans l’article, on fait ce qu’on veut quand on veut sans rendre de compte ou sans compromis ;)
    Et je compte récidiver, toujours à Paris je pense pour l’instant, il y a tellement à voir et à faire.
    Même si j’avoue que j’aimerais partager certains moments à 2 ;)
    [Apparté] Pfffiou ça fait des années que je te suis mais ça faisait hyper longtemps que je n’avais pas commenté, difficile de prendre du temps pour plein de choses ;)
    Hâte de lire les expériences de chacuns…

  • #21 Justine le 15 août 2017 à 13 h 00 min

    J’ai trouvé cet article hyper intéressant !
    Je me suis moi-même rendue seule à Londres durant 3 jours en Avril dernier. J’ai vécu dans cette ville il y a quelques années et j’en suis tombée amoureuse. L’intérêt d’y retourner seule est de pouvoir m’accorder le temps que je souhaite dans les endroits que j’aime particulièrement.
    Cependant j’ai tout de même ressentie le manque d’une personne avec qui partager tout ce que je voyais. Le fait de le faire via WhatsApp a été une excellente solution. Le séjour est passé très vite.
    Ce qui peut parfois être difficile c’est le regard des gens. Des touristes bien sur qui ne comprennent pas que vous puissiez voyager seule.
    Malgré cela je me sentirai prête à repartir seule vers une autre destination. :)

  • #22 Geraldine le 15 août 2017 à 13 h 04 min

    Bonjour,
    J’ai commencé à voyager seule il y a 5ans et j’ai de suite adoré, c’est ma bouffée d’oxygène. Souvent les premières réactions entendues sont : « T es courageuse…je m ennuierais…C est dangereux… », et bien pas du tout, à mon sens c’est juste une question de choix, je ne m ennuie pas puisque je suis avec moi-même (et au moins je sais que j aurais un public conquis par mes blagues), quant au danger et bien c comme partout, suffit de faire preuve de bon sens. Comme toi j ai débuté en terrain connu (Marrakech) et doucement j ai exploré d autres villes : Fès, Essaouira, Rabat, Séville, Lisbonne…et vendredi je décolle pour Tel Aviv.
    Pour moi voyager seule c la liberté totale, ne pas faire de concessions, se confronter aussi à soi même et souvent vivre des situations cocasses. Je reviens toujours nourrie, délestée aussi de qq « sacs » un peu plus
    confiante et avec l envie de recommencer.
    Bonne journée

  • #23 Cat le 15 août 2017 à 13 h 08 min

    Bonjour
    Moi je l ai fait à de nombreuses reprises : Sri Lanka, Malaisie, New York, Londres, Rome…. parfois en sac à dos mais tjs avec les hôtels réservés d avance (y a des limites). Pour ma part tjs dans des pays safe (j évite l Afrique et l Amérique latine et du Sud peut être à tord) et avec une bonne appli de cartes. Et je rajouterai internet indispensable dans tous les endroits où je dors. Mais sinon en effet j ai adoré a une époque. Maintenant j ai envie d autres choses, c est pour ca que cette année c était 3 semaines au Japon avec ma mini moi de 6 ans. Ca compte un peu, c est comme voyager presque seule lol.

  • #24 Soraya le 15 août 2017 à 13 h 18 min

    Bonjour,
    Moi c’est ton style d’ecriture que j’aime par-dessus tout. Je le trouve d’un chic je ne saurai decrire pourquoi…
    Te lire est un plaisir, Merci beaucoup.

  • #25 Hélène le 15 août 2017 à 13 h 25 min

    Autumn: oui si on voyage avec d’autres il faut qu’ils soient indépendants aussi.

    Yolande: Jessica: merci !

    Yolande: passeport et carte de crédit, je suis bien d’accord (perso j’y ajoute quand même mon téléphone ;-) !

    Audrey: absolument on fait plein de rencontres et les gens vont facilement vers une personne seule (et encore plus une femme, j’ai l’impression, parce que c’est plus rassurant ?).
    Quant au resto toute seule je le fais souvent, maintenant je suis complètement habituée et j’apprécie beaucoup ;-)

    La Banane Masquée: je te souhaite un magnifique voyage !

    Binta: « à trop vouloir attendre les autres pour voyager je pouvais passer à côté de belles expériences »: je suis tellement d’accord !

    Ninou dans le vent: c’est sûr, il y a des moments qu’on aimerait partager, et c’est bien normal ; c’est pour ça que j’envoie des vidéos whatsapp à mes proches ;-)

    Justine: c’est vrai tu as ressenti le regard des autres sur le fait de voyager seule ? C’est bizarre, moi pas du tout (mais il faut dire que je fais assez peu attention aux autres quand je ne suis pas en interaction avec eux ;-).

    Geraldine: absolument, pour le danger c’est une question de bon sens (et il y a des milliards d’endroits pas du tout dangereux dans le monde ;-), quant à l’ennui je peux comprendre ça parce que perso je m’ennuie très vite. Donc toujours avoir un bon bouquin et une connexion wifi ;-)
    Et en effet commencer par des terrains connus ça aide énormément.

    Cat: la voyage seule sac à dos j’admire beaucoup, je ne crois pas que j’en serais capable (je l’ai beaucoup fait en couple, par contre)… mais presque plus pour le côté ac à dos que pour la solitude, j’aime tellement le confort ;-)
    Et tu as raison, voyager avec un petit enfant doit être encore une expérience très différente, comme une semi-solitude si j’ose dire.

    Soraya: oh tu es gentille !

  • #26 ZAZA le 15 août 2017 à 13 h 28 min

    Bonjour Hélène et merci pour cet article qui réhabilite le voyage en solo! Non ce n’est pas une tare et cela comporte comme vous le faites remarquer certains avantages, le plus évident étant la liberté! Ayant toujours voyagé seule par choix mais toujours ‘près’ (Europe ou Maroc), je ne sais d’ailleurs si je saurais encore faire autrement…
    Bref 100% d’accord avec vos conseils : un minimum de confort (par goût et parfois pour des raisons de « sérénité – un hôtel où le personnel parle un minimum anglais est appréciable-), quelques « buts » ou raisons du voyage (personnellement je choisis souvent mes destinations pour une expo particulière , un très bel hôtel ‘historique’ pour une nuit -les autres dans un lieu plus modeste-, un musée ..) et surtout une disponibilité à la découverte! Savoir parfois se perdre ..(pas trop quand même) pour découvrir un paysage, jardin, une placette tranquille et insolite. Prendre le temps de savourer les lieux, la nourriture .. A noter aussi ne pas hésiter à aller dîner, déjeuner .. seule. Même si cela peut paraître un peu triste (un peu de conversation serait bienvenue), les serveurs (serveuses aussi bien sûr) sont en général aux petits soins (non non je n’ai pas 25 ans et un physique avantageux), a fortiori si vous choisissez un endroit un peu chic, encore mieux! Un petit conseil perso : sélectionner à l’avance quelques points de repère et préparer un minimum (préréserver le musée , l’expo que sais-je que vous voulez ne rater à aucun prix; sélectionner un ou 2 restos bien notés et les repérer à l’avance comme cible). Egalement j’ai toujours été mieux accueillie quand je réservais mon hôtel moi-même qu’en passant par une agence. Bref j’arrête là. Partez seul(e)s (ou pas!) et profitez!!

  • #27 Sanluca le 15 août 2017 à 13 h 31 min

    Un sujet qui me parle encore plus que les autres!

    J’adore voyager seule et je crois que j’étonne toujours mes amis quand j’annonce ma prochaine escapade.

    Je pense que j’adore ça parce que, comme tu l’as, toi aussi, fait remarquer, je suis très indépendante et même dans la vie de tous les jours j’ai besoin d’être seule et de faire des choses seule de temps à autre. (Ciné, resto, shopping, expo). Ce que j’aime c’est de ne devoir compter sur personne, ça m’agace d’être tributaire des autres : « Non là j’ai pas le budget » ou « Je ne sais pas quand j’aurais des vacances » .
    Puis étant de nature impulsive aussi ce n’est pas rare que je prenne des billets sur un coup de tête parce qu’une destination me faisait envie. La prochaine en date : La Mongolie! J’espère trouver un délicieux mélange de mes deux passions, le cheval et le voyage.
    J’ai également pris des billets pour New York, sans réfléchir, certainement influencée par ton propre voyage ;)

    Mon aspect préféré c’est l’organisation (ou pas d’ailleurs!) de ma journee qui colle parfaitement à mes goûts à moi! Quel égoïsme totalement assumé, reposant et vital :)

  • #28 Hélène le 15 août 2017 à 13 h 35 min

    ZAZA: je suis tout à fait d’accord avec le but de voyage (que j’ai appelé « prétexte ») ;-)

    Sanluca: « Quel égoïsme totalement assumé, reposant et vital :) » : je suis tellement d’accord !
    Et je REVE d’aller en Mongolie ! Mais toute seule, je ne suis pas prête ;-) (note que je suis aussi hyper impulsive, alors on ne sait jamais ;-))

  • #29 sylvie(= onzeneedle 😉) le 15 août 2017 à 13 h 49 min

    Bonjour Helene,
    Merci beaucoup pour cet article très intéressant, et qui suscite des commentaires qui ne le sont pas moins. Totalement d’accord avec les remarques et recits d’ #ikebukuro! J’ai beaucoup voyagé seule ou en groupe, selon les destinations, il y a quelques années, et puis, la vie a « calmé » mes envies. J’ai de nouveau la bougeotte et ce vlog new-yorkais m’a conforté dans cette envie. Je suis totalement d’accord avec ce que tu dis concernant l’organisation de son temps sur place. Personnellement, j’aime faire un carnet de voyage dans lequel je note les faits particuliers de la journée, où je colle la flore locale par exemple, les billets d’entrée de sites visités ( certains tickets sont très jolis et cela me permet de me souvenir du lieu), et lorsque j’en ai le temps, un petit croquis, même maladroit, pour tenter d’y exprimer l’émotion d’un moment. J’aime la photo, je pars en septembre à Montréal pour 12 jours, ce sera la première fois avec instagram comme compagnon et album de photos. Je penserai à tous tes conseils et ceux de tes lectrices pour un séjour que j’attend avec impatience. Encore merci pour ce super article.

  • #30 Aly le 15 août 2017 à 13 h 52 min

    Bonjour Hélène,

    Je suis ravie de cet article. Depuis quelques temps, je me suis autorisée à partir seule.
    Actuellement je suis dans un département que tu apprécies…la Vendée!

    Voyager seul est un luxe…je confirme l’hôtel compte. J’ai un petit faible pour les beaux hôtels…faire ce que l’on veut…

    Pour le moment je suis restée en France. Je n’ose pas encore franchir le cap de partir à l’étranger. Ton vlog à New-York m’a beaucoup plu. Cette ville semble si fascinante…qui sait, un jour peut-être!

    Merci pour cet article…

    Bonne journée

  • #31 Florence le 15 août 2017 à 14 h 06 min

    Bonjour, votre article ne fait que confirmer l’envie que j’ai depuis quelques temps, merci pour ces « conseils ». Je partais souvent avec des amis, mais pas toujours facile de contenter tout le monde en voyage et surtout ras le bol de rentrer épuisé à force de suivre le rythme.Je me retrouve dans beaucoup des points que vous cités. Bonne journée à vous ☺

  • #32 nanon le 15 août 2017 à 14 h 07 min

    Comme le dit Célinou: , le coté « contemplatif » me plait beaucoup, et c’est d’autant plus possible quand on est seul(e)et sans contraintes ! Ce que j’aime par dessus tout quand je voyage seule, c’est marcher marcher marcher, des heures ! Et si c’est dans une ville que je ne connais pas c’est encore mieux :-) Oui, parce que je ne m’imagine pas partir seule si ce n’est pas dans une ville… c’est mon côté pas-routarde-du-tout…

  • #33 Audrey le 15 août 2017 à 14 h 41 min

    ah super! merci beaucoup Helene pour ta reponse. Sur le restau aussi. Je vais tenter des que possible. J’ai un restau de poisson en particulier a l’esprit qui ne tente personne autour de moi. Ton message me donne du courage, oui oui!

    Sinon, je pense qu’une femme a toujours l’air/donne l’impression d’etre plus inoffensive, whether it’s a bad/good thing … who cares! J’ai rencontre des gens vraiment trop trop sympas en voyage en solo.

    J’adore vos commentaires aussi. Trop interessant !

  • #34 Hélène le 15 août 2017 à 14 h 54 min

    sylvie(= onzeneedle 😉): quand j’étais jeune et qu’il n’y avais ni internet ni téléphone portable, j’écrivais toujours des carnets de voyage, et je les lisais à ma famille en rentrant, c’était un chouette rituel.

    Aly: moi aussi j’adore les beaux hôtels ! Je serais capable de choisir une destination rien que pour l’hôtel ;-))

    Florence: perso j’ai beaucoup de mal à vivre en communauté, vu que je vis seule et travaille seule à l’année, m’adapter au rythme des autres me demande un gros effort, que je ne suis pas souvent prête à faire ;-)

    nanon: jusqu’ici je ne suis partie seule que dans des villes, il faut dire que la logistique y est beaucoup plus simple (taxis, métro, etc), et qu’on est sûre d’avoir des choses à voir et à faire.

    Audrey: tu peux commencer par y aller à midi, au resto. C’est plus facile (pas mal de gens déjeunent seuls dans le cadre du boulot), le soir viendra naturellement ensuite ;-)

  • #35 Justine le 15 août 2017 à 15 h 15 min

    Bonjour, merci pour ces conseils, ça me donne envie de sauter le pas!!!! Ce serait sympa que tu puisses nous faire un article sur les hôtels que tu as apprécié lors de tes voyages, ce serait un bon début je pense pour celles qui hésitent à partir, car il n’est pas facile de choisir un hôtel sans d’autres avis. Merci encore, Bonne journée à toi

  • #36 Cielito le 15 août 2017 à 15 h 44 min

    Mais qu’est-ce que ça me parle, ce post !

    Je voyage régulièrement seule pour le boulot, mais les destinations étant lointaines, j’en profite régulièrement pour passer – seule, donc – le weekend avant ou après sur place. J’ai ainsi découvert ou redécouvert New York, Santiago du Chili, Seoul… Mais j’ai aussi passé quelques vacances seules mon chéri étant retenu par le boulot. Aucun problème !

    Comme tu le décris si bien (PS : elle a raison, Soraya , j’aime beaucoup ton style d’écriture, soigné sans être pompeux) le plaisir d’être maître de son programme et de son emploi du temps avant tout !!!! Décider le matin même au petit dej d’aller au MET à NY et puis finalement au bout de 3 heures décider d’aller marcher dans la neige jusqu’aux genoux à Central Park… Rêver d’un spectacle puis décider qu’on préfère rentrer à l’hôtel plus tôt pour bouquiner et éteindre les feux comme une petite mamie…. Tenter le petit restau coréen local qu’on vient de croiser dans la rue, qui a l’air sympa même si pas vraiment haut de gamme en se disant que personne ne râlera si ce n’est pas si bon… Bref, on fait ce qu’on veut, quand on veut, on ne doit des comptes ou des justifications de planning à personne, ce qui n’empêche pas le partage. Car oui, je communique régulièrement mes découvertes par Facebook ou WhatsApp, je voyage seule mais pas isolée !

    Je rajouterais que voyager seule, c’est aussi beaucoup plus d’opportunités de discuter avec le personnel de l’hôtel, d’autres clients au comptoir du bar à tapas du coin ou le chauffeur de taxi, ce qui est souvent synonyme de bons plans non référencés dans les guides. Certes, je parle couramment anglais et espagnol, ça aide, mais je pense qu’étant seule on offre un visage de disponibilité pour l’échange qui vient à bout des difficultés de langue (ok, peut-être pas à Seoul tout le temps…)

    Et puis, dernière remarque de ce commentaire interminable : voyager seule me fait d’autant plus apprécier de voyager avec chéri les autres fois (mon expérience du planning, les coins à partager…) ! Osez les filles, vous ne devriez pas regretter !!

  • #37 Guiliane le 15 août 2017 à 15 h 55 min

    Autant de commentaires tous plus intéressants les uns que les autres !

    J’ai commencé à voyager seule à 13 ans, sans portable, internet et j’en passe. (j’ai la cinquantaine)
    La seule condition pour que mes parents me laissent partir, était d’avoir un point de chute dans une famille quel que
    soit le pays. Je n’avais droit qu’à l’Europe à l’époque. Ce sont mes meilleurs souvenirs et mes meilleures rencontres
    qui perdurent encore aujourd’hui. On a tous vieilli, fait nos vies, défait aussi … Et c’est toujours un immense plaisir
    de se retrouver quand nous le décidons.
    (je précise dans une famille, car il aurait été étrange de voir débarquer une gamine seule dans un hôtel !)

    Je pense que c’est une question de tempérament avant tout. (je me sens bien avec moi-même et je me fais confiance)
    Je suis curieuse d’ailleurs et des autres, de la vie en général.

    Mon père était un grand voyageur, ceci explique peut-être cela ?!
    (à chacun de ses retours, nous passions en famille la nuit à l’écouter raconter son dernier voyage, et je pensais déjà
    je veux y aller aussi un jour)
    Et pourtant je suis la seule à avoir autant voyagé, pris des trains, des bateaux, des avions … et bien contente d’en avoir
    profité lorsque ça m’était possible. je suis en pose depuis 20 ans, (quelque petits voyages en terrains conquis) mais la
    délivrance est proche Je vais pouvoir redécoller très bientôt sans culpabilité aucune ! Et j’ai hâte !!

    Mon petit conseil personnel : faites le test du restau seule dans votre ville (que ce soit Paris ou votre village natale)
    Si vous pouvez passer 1 heure en appréciant le repas et les voisins de table + les passants, c’est un bon début.
    Merci pour ce sujet, un peu hors sujet Hélène ;)

  • #38 Prisca le 15 août 2017 à 16 h 10 min

    J’ai trouvé ton article très intéressant ainsi que les commentaires.
    Étant célibataire et avec presque tous mes amis en couple, il est difficile de trouver un/une partenaire de voyage. Je me suis toujours laissée freiner par ce point.
    Mais il est vrai que j’envie les gens capable de partir seul.
    Alors c’est décidé en 2018 je partirai que ce soit seule ou accompagnée :)
    Ma prochaine destination : Montréal ! Un ami vit là-bas depuis plusieurs années donc je n’y serai pas totalement seule au moins, je pense que pour une première ça serait bien adapté !
    Sinon je suis partie à Londres l’année dernière avec une amie, et je serai capable d’y retourner seule pour un weekend car comme tu l’as dit, quand on connait, cela est plus rassurant.

  • #39 marion le 15 août 2017 à 16 h 28 min

    ton article est super je dirai pas que je voyage bcp sauf si aller dans le sud voir ma famille sa compte , et pendant mes études j’ai fais Irlande pendant mois et j’adore . Londres aussi et super je l’ai fais 4jour avec mon frère on avais chaque une liste de chose a faire on a fais un coup lui un coup moi , là je vais partir en écosse 1semaine , mes toute seule j’ai un peu peur car je me dit que j’ai pas de boué de sauvetage et je comprend l’anglais mes le parlais c’est autre chose lol . en tous cas super article merci :)

  • #40 Anaïs le 15 août 2017 à 16 h 37 min

    Bonjour Hélène,

    Depuis que tu avais annoncé sur Insta, que tu allais faire un article sur « voyager seule », je l’attendais avec impatience.
    Je pars lundi prochain à Lisbonne pour 8 jours et ce sera mon 1er voyage seule.
    Je te remercie donc pour tous ces conseils que je vais pouvoir appliquer d’ici quelques jours.

  • #41 Vero Bisontine le 15 août 2017 à 17 h 16 min

    Je suis déjà partie seule quelques fois et j’en garde de bons souvenirs (en France ou à l’étranger).
    Pour cette année, suite à un gros bouleversement dans ma vie (décès) et un gros chagrin, je n’avais aucune énergie pour organiser quelque chose (et j’attendais un peu une main qui se tende et qui n’est pas venue).
    Je termine des vacances difficiles (j’ai passé du temps près de mon père et l’absence de ma maman dans leur maison est très cruelle).
    Du coup, j’ai décidé pour l’été prochain de partir, même seule…le changement d’air m’est nécessaire.

  • #42 Cristina le 15 août 2017 à 17 h 19 min

    Merci Hélène pour cet article très chouette et pour les idées. J’ai fait plusieurs fois des week-ends seule dans des villes que j’aimais, et j’adore l’expérience. Pour moi le seul pépin est où (bien) manger: dans les restos à la mode il n’est pas fréquent de voir des personnes seules, et je n’ai jamais osé réserver pour une seule personne. Peux-tu me dire comment tu t’organises et est-ce que tu réserves? Merci et félicitations pour ton blog.

  • #43 Sabine le 15 août 2017 à 17 h 43 min

    Rebonjour Hélène et merci pour votre réponse sur l’article précédent. Bonjour aussi à tout le monde.
    Vos photos sont très belles. Vraiment. Pour ma part je n’ai pas voyagé seule mais ayant vécu seule quelques années durant, je vous rejoins quand vous parlez du sentiment de liberté absolue. J’ai pu accomplir de grandes choses étant seule, particulièrement professionnellement et c’est vrai qu’en me revoyant à cette période, j’étais habitée par une sorte de plénitude, tout me souriait et j’ai souvent décrit cela à des collègues comme une forme de « puissance intérieure ». On se sent maître de tout. Libre de tout. On orchestre tout. Et cette liberté me rendait plus forte. En couple ou en famille c’est différent. Après c’est un choix. On ne peut pas tout avoir… En tout cas je suis fan de vos vlogs même si ça fait peu de temps que je vous connais, ça me fait voyager un peu également ! Merci à vous de nous faire partager ces moments ! C’est toujours un plaisir de vous voir et de vous entendre !!!
    (Vous me faites beaucoup rire…)

  • #44 Marie C. le 15 août 2017 à 18 h 00 min

    Je suis absolument d’accord avec toi sur tous les points ! Le bonheur de ne pas être obligée de faire des concessions, de ne pas subir l’éventuel mauvais caractère du partenaire de voyage, etc. Etant passée par ces « problèmes », dorénavant je voyage seule ou en voyage organisé ; ainsi je peux faire parfois des rencontres très intéressantes et enrichissantes.
    Bonne continuation dans tous tes périples !

  • #45 Caro le 15 août 2017 à 18 h 00 min

    Voyager seule ? j’adore.
    Londres, Amsterdam, Bordeaux, Annecy en 2006 ou j’ai décidé de m’y installer jusqu’à ce jour, depuis je vais régulièrement seule à Paris, Lyon, Nantes, j’ai même fait le hellfest seule une année, et finalement Detroit en janvier, j’avais peur d’aller seule aux USA, et je ne regrette pas car j’ai eu un coup de coeur absolu pour cette ville magnifique et du coup je m’y installe début de l’année prochaine :) et je m’y suis même fait 3 amis ! haha !
    alors si il y en a ici qui hésitent encore : foncez, le voyage en solo c’est génial.

  • #46 bulle le 15 août 2017 à 18 h 05 min

    Bonjour hélène,

    je me permets une petite digression.
    Si tu aimes les polars et que les steppes de Mongolie t’attirent, je te conseille
    de lire Ian Manook (Yeruldegger et les temps sauvages)

    Bonne lecture

  • #47 ValFromBelgium le 15 août 2017 à 18 h 12 min

    Bonsoir Hélène, Merci pour cet article qui tombe à pic pour moi! J’ai en effet décidé de partir une semaine, seule en Bretagne à la fin du mois de septembre. Je dois avouer avoir quelque peu hésité à le faire, ne sachant pas vraiment si j’allais en être capable (le trajet, les journées face à moi même, etc…) Finalement, je vois que je ne suis pas vraiment la seule à voyager en solo pour la première fois! Bon, la Bretagne ce n’est pas à l’autre bout du monde, c’est certain, n’empêche… :-) Je vais en terrain connu, et j’ai hâte d’avoir ces quelques jours pour moi, et avec pour seule compagne moi-même! Je tente, je me moque du « qu’en dira t’on » et j’espère que je ne le regretterai pas! Bises

  • #48 Nathan Isabelle le 15 août 2017 à 18 h 16 min

    Coucou adorable Hélène !!!
    Mon fils (Julien 17ans et demi) part après demain à Montréal chez mon frère. Il adore cette ville !!!
    La dernière semaine d’août 2016 je l’avais emmené voir Ouessant que j’adore, et je me suis jurée qu’un jour j’y retournerai seule pour écrire, méditer, contempler. (Un ado tient à tout cassé deux jours à Ouessant. …). Pourtant il a énormément aimé le lieu enchanteur et sauvage. Mais faut pas pousser quand même. ..
    Est ce que j’arriverai à franchir le pas d’y aller seule un jour ?
    …mystère. ..
    En tout cas BRAVO tu es courageuse et qu’est ce que je m’éclate à partager tes périples !!!
    Un grand merci à toi.
    Gros bisous. Isabelle

  • #49 Justine le 15 août 2017 à 18 h 19 min

    Merci Hélène pour ce bel article plein de bons conseils ! Ça donne envie ! Je n’ai jamais voyagé seule, juste une mini-expérience d’un grand week-end de l’ascension seule à Trouville, et j’avais justement apprécié ce sentiment de liberté, le fait de faire ce qu’on veut quand on veut ! Et je trouve qu’on va davantage vers les autres, pourtant je suis de nature plutôt timide ; petite anecdote : un soir, je souhaitais manger en terrasse dans un resto blindé de monde, où les familles faisaient la queue pour être installées. Une autre jeune fille était seule, attendant une place, et le problème d’être seul, c’est qu’on bloque une table de deux même si on nous trouve facilement une petite place. Je lui ai proposé de dîner avec moi, résultat : les serveurs étaient ravis, ils ont été aux petits soins avec nous et j’ai passé une soirée très sympa avec une inconnue ! Un moment aussi chouette qu’inattendu ! :)

  • #50 Libe le 15 août 2017 à 18 h 37 min

    Hello Hélène,
    Je ne peux profiter de mes voyages que si je pars seule (je rentre frustrée sinon). Donc je ne voyage plus que comme ça.
    J’ai deux marottes: le confort et la sécurité.
    Je blinde quasi tout avant de partir (préparer le voyage, c’est déjà y être un peu). Ma to do list est en général longue comme le bras (comme ça, je suis obligée d’y retourner si je n’ai pas tout vu 😉).
    Grosso modo, je sais avant le départ comment s’articulera mon séjour. Après, c’est suivant l’inspiration du moment et le temps que j’improvise.
    L’hôtel est forcément minutieusement choisi (la chambre doit être nickel chrome, le quartier sécurisant même de nuit et à NYC c’est Skyline view sinon rien). Et je peux passer des heures sur Tripadvisor (c’est peut-être le 70e com’ qui parlera des bedbugs).
    Afin d’éviter toute mauvaise surprise, avant de réserver un hôtel aux États-Unis, je demande systématiquement le montant de la garantie et s’il y a des frais cachés (genre 150$/jour pour la salle de fitness ou la dégustation de vins qui vous seront facturés même si vous n’y mettez jamais les pieds).
    Aux US, je règle tout en cash (pas de frais de CB, plus de shopping). Je me déplace en métro (je ne le hais qu’à Paris) avec la metrocard hebdomadaire (32$) et je prends le train Lirr de/vers JFK (7.50$ en off-peak). Et je souscris une assurance santé spéciale USA avant le départ.
    Perso, je préfère n’avoir aucun fil à la patte, donc je ne planifie plus aucun rv avec des friends pendant mes voyages (qui sont brefs). En général, j’arrivais après la guerre et avec un stress monstrueux. Bref, j’ai arrêté. En voyage, le seul rv que je tolère (et encore, le concept de rv pendant mes vacances me gave), c’est celui avec mon cronut. Parce que même si j’arrive avec 4h de retard, il m’attend tout délicieux :)
    Quand on est seule, tout le monde vient vous parler. Au final, on fait ce qu’on veut quand on veut et comme on veut, mais en rencontrant plein de gens sympas.

  • #51 Fanchette le 15 août 2017 à 19 h 05 min

    Justine: Ce regard je l’ai beaucoup ressenti lors d’un voyage seule en Italie du Nord et ça m’a vraiment gêné : genre on me faisait poireauter 2 plombes à l’entrée du restaurant avant de me placer – ou parfois à venir prendre ma commande : pensant que j’attendais quelq’UN ! Ça me saoulait. Et comme je ne parle pas italien j’ai eu du mal à m’affranchir de cette attitude. Et du coup je ne garde pas un bon souvenir de l’Italie en solo.

    Sinon : chère Hélène, je passe toujours par ici et je pense à toi souvent. J’ai rarement des choses à commenter sur le maquillage et la beauté (non, je n’ai pas changé !! ;-)) mais je te lis régulièrement (plus que je ne t’écoute je dois admettre ma préférence pour la plume). Je t’embrasse donc.

  • #52 Sandrinette le 15 août 2017 à 19 h 16 min

    Bonjour Helene,

    J’ai l’habitude de voyager seule, en France, Europe et Afrique du Nord, mais par contre je ne parle pas anglais et je ne suis pas très a l’aise en avion.
    J’ai essayé des vacances avec des amis, mais ça a été catastrophique, donc maintenant, je prefere faire mes voyages en solo, et je peux faire ce que je veux, car j’adore les musées, les vieilles pierres, en general les trucs chiant pour les autres, mais pas pour moi.
    Un conseil, pour les personnes qui voyagent seule, prendre toujours le bon coté des catastrophes qui peuvent arriver, je suis partie a Rome il y a des années, au bout d’1h, on m’avait volé ma CB et carte d’identité… pas de panique sans parler 1 mot d’italien, j’ai visité un commissariat italien et le consulat de France, ça fait une anecdote, et c’est pas très grave.
    Cette année, c’est la montagne, via Vichy, car j’avais envie de m’y arrêter, sans contrainte, et c’est une ville tellement mignonne, Helene, si tu ne connais pas ça devrait te plaire.
    Et surtout, ce n’est pas parcequ’on est seule qu’on est obligé de rester chez soi.

    Bon voyages a tous.

  • #53 Jennyfer le 15 août 2017 à 20 h 03 min

    Bonjour Hélène,

    Je suis ravie de voir un article comme celui-ci, ayant sauté le pas il y a un an et demi. J’ai décidé de partir seule une 1ere fois en mai 2016 car les dernières grandes vacances avant cela, et avec quelqu’un, s’étaient très mal passées.
    Je partage ton avis sur tous les points. J’ai choisi Londres que je connaissais déjà, j’ai ensuite été à Lyon, à Nice (oui oui, à la plage seule et on ne se fait pas embêter contrairemenr à ce qu’on croit), à Madrid et actuellement, je suis à Biarritz seule, j’ai laissé l’amoureux et les copines à Paris. Tu soulignes ce sentiment de liberté et c’est vrai, il est même assez dingue, tout est possible ! Personne pour râler, on fait ce qu’on veut quand on veut, c’est le pied !

    Je conseille cette expérience à tout le monde ! D’ailleurs, dès que je pourrai , j’irai à Londres faire du shopping et flâner à Notting Hill.. ;)

    Bonne soirée !

  • #54 nath le 15 août 2017 à 20 h 18 min

    coucou Hélène,

    je me retrouve très fort dans ton article.
    J’ai beaucoup voyager seule…plus jeune je partais seule en vacances au Club Med faire de la plongée (bon au Club Med, on est jamais vraiment seule, enfin si on veut et cela dépend des pays car je me souviens d’une semaine en Thaïlande pas super top niveau rencontres sympas mais les visites et la nourriture et les massages m’ont laissé un chouette souvenir).
    Après l’université, j’ai ete jeune fille au pair aux USA et j’allais souvent seule passer la journée ou le we à New York et j’y suis retournée de nombreuses fois en famille mais aussi seule pendant quelques jours… Je connais bien la ville et je me débrouille très bien là-bas donc ce sentiment de familiarité dont tu parles c’est exactement ça. J’aime bcp voyager en famille ou avec mes copines mais la solitude ne m’a jamais fait peur…je l’apprécie aussi…et justement faire tout ce que je veux, quand je veux… ça aussi c’est profiter!

    Porte toi bien!
    bisous

  • #55 Chantal de Neuch le 15 août 2017 à 20 h 41 min

    Bonsoir Hélène et vous tous,

    Merci pour ton partage. J’ai adoré ton vlog et ton article est super!
    J’ai sauté le pas il y a 2 ans…mon rêve était de visiter Londres! Après plusieurs hésitations, mon envie de profiter de ce voyage seule a pris le dessus. Et je ne l’ai pas du tout regretté, malgré mes pauvres notions d’anglais… le fait d’être ouverte et dans la découverte ouvrent des portent et te font rencontrer des personnes adorables! Un sentiment de liberté et de force te gagne…tu oses enfin! Et c’est un pur bonheur…pour les yeux, les papilles, tous tes sens en éveilles…
    Depuis j’alterne entre des vacances en solo ou à plusieurs.
    Toute belle soirée à toi et à vous tous

  • #56 Hélène le 15 août 2017 à 20 h 51 min

    Cielito: « je voyage seule mais pas isolée » et « étant seule on offre un visage de disponibilité pour l’échange » : ça me parle beaucoup !

    Guiliane: c’est vrai que grandir dans une famille qui a le goût du voyage et de la découverte doit donner certaines prédispositions, c’était pareil chez moi et mon premier grand voyage (Singapour), je l’ai fait seule à 19 ans ;-)

    Prisca: mais voilà, aller voir quelqu’un sur place est un excellent prétexte pour une première fois ! Et en effet le week-end à Londres qu’on connaît déjà, ça marche bien aussi ;-)

    marion: tu nous raconteras ton voyage en Ecosse ? Je suis sûre que ça va super bien se passer, c’est un des pays que je préfère au monde (un des plus beaux, en plus), j’y suis allée plusieurs fois et les écossais sont géniaux et adorent les français ;-)

    Anaïs: c’est chouette Lisbonne, et une ville c’est toujours plus facile pour les raisons que j’ai évoquées plus haut (transports, logistique…).

    Vero Bisontine: comme Caroline tu as besoin de reprendre des forces ! C’est normal de ne pas pouvoir tout gérer en même temps, le temps te redonneras, j’espère, l’envie de partir.

    Cristina: uh, je ne m’organise pas ;-))
    Je vais où le vent me porte, sauf si j’ai une idée en tête (le Nomo où je voulais retourner) ou si j’ai repéré un resto ailleurs (le Tacombi Nolita, repéré dans un vlog de Lily Pebbles) ; et je n’ai pas de problème à réserver pour une seule personne dans un resto à la mode (pour autant que j’aille dans des restos à la mode, ce dont je ne suis pas sûre ;-), surtout dans des pays comme les US où le sens du service est mille fois plus développé qu’en France et où personne ne vous regarde de travers parce que vous occupez seule une table pour 2 personnes (c’est bien un truc français ça… foutu pays).

    Sabine: tout me parle dans ton commentaire, car je vis seule aussi, et en plus je travaille seule. Cette notion de « puissance intérieure » est tout à fait bien trouvée.

    Marie C.: ce que tu dis du voyage organisé m’intéresse énormément : comme je le disais plus haut, construire des circuits sur mesure pour des groupes a été mon métier pendant 10 ans et après cette expérience, pour rien au monde je ne ferais de voyage organisé ; mais peut-être que je me trompe complètement ??

    Caro: mon dieu tu es passée à la vitesse supérieure, c’est génial, tu t’installes carrément dans les villes où tu vas en visite ! ;-)

    bulle: je n’aime pas les polars mais j’adore les steppes (en tout cas sur Arte, c’est tout ce que j’en connais ;-), donc je note, merci !

    ValFromBelgium: quelle bonne idée ! Il n’est pas nécessaire d’aller au bout du monde pour faire un beau voyage, et la Bretagne est une merveille !

    Nathan Isabelle: oh mon dieu Ouessant ! J’y suis allée il y a 20 ans et j’ai toujours rêvé d’y retourner, quel enchantement !

    Justine: oh c’est chouette ! J’adore ce genre d’histoire, merci de nous l’avoir racontée ! Et oui voilà, ce genre de choses « magiques » arrive souvent quand on voyage seul ;-)
    C’est vrai qu’on va très facilement vers les autres, et c’est extrêmement enrichissant.

    Libe: « Au final, on fait ce qu’on veut quand on veut et comme on veut, mais en rencontrant plein de gens sympas » : très bon résumé ;-)

    Fanchette: tu ne peux pas savoir combien ça me fait plaisir de te lire ! J’espère que tout va bien pour toi !
    Ce que tu dis de l’Italie du nord ne me surprend pas complètement dans le sens où l’endroit où j’ai pu ressentir qu’être seule au resto était un problème, c’est parfois en France dans des lieux hyper touristiques et chargés : donc c’est une question de culture et de sens du service, vive l’Amérique, bon sang ! ;-)
    Je t’embrasse aussi !

    Sandrinette: « ce n’est pas parcequ’on est seule qu’on est obligé de rester chez soi » : bravo !

    Jennyfer: c’est vrai que déjà en vivant seule et en étant indépendante côté boulot, j’ai beaucoup de liberté, mais alors en voyage ce sentiment est encore plus fort parce qu’on laisse ses soucis derrière soi ! Et Biarritz génial, j’y pense justement depuis un bon moment ;-)

    nath: c’est vrai que l’idéal est d’alterner les deux, les voyages avec des gens qu’on aime et d’autres seule quand on a envie : j’ai adoré mes vacances avec Marlena en avril (ce furent probablement mes meilleurs vacances depuis 10 ans) ; mais je sais maintenant que je peux passer d’excellents moments seule en voyage !

    Chantal de Neuch: « Un sentiment de liberté et de force te gagne…tu oses enfin! Et c’est un pur bonheur » : c’est tout à fait ça !

    Les filles cette discussion me fait tellement plaisir, vous n’avez pas idée ! Merci mille fois pour votre intérêt et vos commentaires, je trouve ça génial et ça fait un bien fou de vous lire !

  • #57 Irena le 15 août 2017 à 21 h 06 min

    Merci Hélène, article fort utile que je mets dans mes favoris. D’accord avec toi sur tous les points.
    J’ai commencé par voyager seule en choisissant une ville que je connaissais déjà, Paris, pour moi à 2 h 55 de TGV. J’ai choisi un hôtel de chaîne connue, ainsi pas de risque de mauvaise surprise. J’ai préparé mon parcours, me suis trouvé un but (un soin du corps réservé dans un institut cosy), réservé dans un restaurant agréable. J’ai planifié mes ballades en regardant à l’avance pour mes parcours en Métro, imprimé mes itinéraires à partir de Google Maps en stabilant les rues à emprunter pour ne pas me tromper.
    Puis je suis partie ensuite seule en avion en Allemagne, Frankfurt, Berlin. En Guyane. En Corse en bateau avec ma voiture.
    Je retourne régulièrement à Paris, toujours seule, j’ai un voyage à Hong Kong et un autre en Floride en projets, je prépare mon budget.
    Tu as raison, Hélène, c’est agréable de ne pas trop avoir à compter et de s’offrir restau et taxis. C’est sécurisant et rassurant.
    J’emporte toujours une fourchette, un couteau, une cuillère à dessert, quelques jolies assiettes en carton et serviettes en papier pour un pique-nique sur la couette à 19 h 30 avec de succulentes pâtisseries ou délices achetés avant de rentrer à l’hôtel, lorsque je suis trop fatiguée pour ressortir dîner.
    Mon prochain voyage est à Paris, prévu en octobre, avec comme but un rendez-vous chez Dermacenter. J’ai aussi envie d’un rendez-vous pour un soin chez Darphin, pour l’instant j’hésite.

  • #58 cath le 15 août 2017 à 21 h 22 min

    Je pars seule regulierement à l hotel ou location d appartement à Seville une ville merveilleuse
    Je n’ai rencontré aucune difficulté vu que je suis une femme seule dans cette ville
    Je reve par contte d un guide de voyages avec activités ce qui ne semble pas exister
    exemple stage de 8 jours avec un artisan peintre en azuléjos
    Oui la solitude me donne un sentiment de plenitude !

  • #59 Hélène le 15 août 2017 à 21 h 43 min

    Irena: roh bon sang tu fais des trucs incroyables ! La Guyane toute seule – et « pire » la Corse en voiture ! Et cette idée de matériel à pique-nique pour l’hôtel est excellente ! Merci !

    cath: en fait ces infos existent, je pense, mais plus sur internet ;-)
    Ce que tu dis du sentiment de plénitude me parle : tous mes « petits bonheurs », comme le thé devant le Flatiron évoqué dans mon vlog, je les ai ressentis seule ; donc il y a un vrai truc à creuser avec ça, à mon avis.

  • #60 Virginie le 15 août 2017 à 21 h 43 min

    Hello Hélène !
    Cela fait pas mal de temps que je te suis sur ton Blog ainsi qu’Instagram ; J’adhère tout à fait à cette soif d’aventure et d’indépendance !! J’ai découvert le Sénégal en Solo car mes amis\ies ne partageaient pas la même passion pour l’Afrique. Ce dépaysement a été le déclenchement d’une vie nouvelle. Trois années à Berlin et je vis depuis 21 ans à Londres (Mariée et Maman). Les voyages sont si enrichissants de par les langues et la diversité des cultures. J’adore New York – Amsterdam – Rome et Barcelone et bien sûr Londres

  • #61 Hélène le 15 août 2017 à 21 h 56 min

    Virginie: les voyages forment la jeunesse, certes, mais aussi la vieillesse ;-) (je dis ça pour moi !!)

  • #62 Priskounette le 15 août 2017 à 22 h 26 min

    Sympa cette idée de thème merci Hélène. Justement c’est une idée qui me « turlupine » parfois :-) Mais c’est toute la logistique justement qui me freine…N’ayant jamais organisé de voyage moi-même (et pourtant j’ai pas mal voyagé cherchez l’erreur…oui je sais on fait tout pour moi…:-)), j’aurais souci d’oublier quelque chose notamment au niveau des transports…et mon cerveau encore…dieu sait! Les histoires de check-in, check-out etc…valider, choisir son siège etc…(je sais en gros comment ça marche mais quand il faut le faire que pour soi…). J’aurais même limite peur de rater mon avion ou un truc du genre :-))) Je sais que ça paraît ridicule pour ceux et celles qui ont l’habitude de voyager, mais voilà quoi…Si un jour ça m’arrive je devrais peut être aller en agence ça serait peut être plus simple je sais pas :-) De toute façon je suis convaincue que c’est une question d’habitude, c’est comme beaucoup de choses, quand ça s’est passé et bien passé ça donne confiance!
    PS: C’est Needles avec qui tu es sur la photo? Trop chouette :-)

  • #63 Emmanuelle le 15 août 2017 à 23 h 16 min

    Merci pour cet article, qui est, comme les précédents, joliment écrit et illustré.
    J’avais déjà souvent pensé voyager seule, puis ton vlog a confirmé mon envie et suite à la lecture de ton article j’ai réservé le Thalys pour me rendre 3 jours à Paris :-), ville que j’adore. Et pas trop éloignée de Bruxelles pour une 1ère ;-).
    Il ne me reste plus qu’à trouver L’hôtel qui m’offrira une chouette vue et dans un quartier où je me sentirai à l’aise. Le tout dans un prix moyen ;-)
    Avant cela, et depuis quelques mois déjà, je m’offre de temps en temps une journée de « citytrip dans ma ville », seule et j’apprécie beaucoup. J’y porte un regard neuf et différent que quand j’y suis accompagnée. Il ne faut pas toujours aller loin pour vivre de nouvelles et belles expériences.

  • #64 carole le 16 août 2017 à 0 h 08 min

    Super!!! et tout à fait d’accord,
    tous les ans depuis que j’ai ma fille, je m’octroie quelques jours solo! et c’est du bonheur….
    j’adore les grandes villes, je me trouve un hôtel sympa avec une baignoire (obligatoire), bien situé et je ne fais que ce que j’aime…et des fois si le temps ou le budget ne le permet pas je me prends juste une journée (A/R Paris dans la journée) et c’est génial aussi!
    Il faut prendre du temps pour soi!!!!

  • #65 alexandra le 16 août 2017 à 0 h 10 min

    merci pour cet article. il est vraiment top! c est vrai que c est un peu un sujet tabou qu il est difficile d assumer auprès des proches un peu  » parano ». mais bon parfois on n a pas le choix quand on est celibataire et que personne ne veut nous accompagner. moi c est un peu pareil pour le bresil je reve d y aller mais malheureusement à chaque fois que j en parle tout le monde fait les yeux rond  » tu vas te faire tuer ». je pense qu il faut y aller pas à pas et faire un chemin vers l acceptation de la solitude deja pour ensuite voyager seule. et aussi savoir vivre pour soi et sans balancer des remarques des proches ( choses que je ne sais pas faire). parfois les voyages en famille sont un peu pesant, il faut accorder les violons entre les gouts et les envie de chacun alors que quand on fait seule, on se fait vraiment plaisir a soi et uniquement. ton article me touche beaucoup je crois que je vais tout plaquer et faire un petit tour a ce fichu bresil qui me fait rever depuis des lustre 🙂

  • #66 Kamoushka le 16 août 2017 à 1 h 03 min

    Bonsoir Hélène,

    Merci pour ton article !
    Ca me donne envie de voyager seule également.
    Ayant un copain, je pense de plus en plus qu’un couple doit être indépendant. C’est important de s’octroyer des moments personnels. C’est pourquoi, j’ai de plus en plus envie de voyager seule, ne pas avoir de « contraintes » (heure des repas, temps de visites,…) faire comme bon te semble sans dépendre de l autre et ressentir ce sentiment de liberté. Un peu tout ce que tu as énuméré dans ton article en fait ;)
    Je sauterai peut être le pas mais j’ai peur que ce soit mal vu autour de moi (famille amis) et mal vu par mon copain. Ils vont se demander ce qui ne va pas. Car ce concept de voyager seul, pourrait penser à croire que la personne souhaite faire le point sur sa vie, se sent étouffée… Après c’est mon ressenti, enfin le point de vue potentiel des autres, qui me freinerait.. à méditer.

    Bises

  • #67 Audrey le 16 août 2017 à 1 h 23 min

    Si il y a bien une chose à faire dans sa vie c’est voyager seule !

    C’est une expérience très enrichissante. Se perdre dans dans des endroits magnifiques, aller à la rencontre des locaux, prendre le temps de voir les choses. C’est vraiment ressourçant. On est à son rythme, on fait ce qu’on veut comme on veut & la découverte de l’endroit où on se trouve est tout autre autre que si on la faisait avec une où plusieurs personnes.

    Alors moi je me suis rendue dans deux endroits qui ne m’étaient pas du tout familier mais effectivement j’ai, comme le conseille Hélène, choisis des hôtels avec un certain confort. Ça fait du bien & je pense qu’il Faut s’accorder ce type de voyage.

    Voyager seule est quelque chose que je voulais faire depuis longtemps & quel bonheur ! Depuis j’aime beaucoup ça & c’est même devenu plus difficile de partir avec des amis.

  • #68 Camille le 16 août 2017 à 3 h 04 min

    J’ai adoré ce vlog (ça m’a fait ma soirée, manquait plus que le pop-corn). Ce que j’aime particulièrement c’est cet enthousiasme permanent, le fait de s’extasier pendant des heures parce que tel bâtiment est sublime, parce que tel restaurant est joliment décoré. Trouver un bonheur immense dans les choses simples. On a toujours tendance à râler, à se plaindre, à gueuler quand ça va pas mais je suis partisante de s’exprimer avec la même véhémence quand il est question du positif. Je retrouve ça dans tes vidéos et c’est très appréciable.

  • #69 Irena le 16 août 2017 à 9 h 17 min

    @Hélène : les voyages enrichissent la vieillesse, mais plutôt que parler de vieillesse (j’ai 66 ans) parlons plutôt d’expérience ? Il arrive un moment de sa vie où on se sent prête.

  • #70 Gouedo le 16 août 2017 à 9 h 28 min

    Hello, je voyage constamment seule pour le boulot et je suis tout à fait d’accord toi. Je recommande tout particulièrement de bien préparer son arrivée pour ne pas galèrer après moult heures d’avion et en plein jetlag sans savoir comment aller de l’aéroport à son hôtel ( on ne peut pas toujours prendre un taxi). Penser à partir avec des devises pour éviter la queue au distributeurs automatiques dès l’arrivée. Toujours prévoir des moments sympas à partager avec ses proches via les réseaux sociaux ou autres ( pour moi, musées, expos, balades).
    Bon voyage à tous
    Catherine

  • #71 Marie-Anne le 16 août 2017 à 9 h 52 min

    Bonjour Hélène,

    Merci pour cet article qui me parle beaucoup.
    Je suis mariée et j’ai une fille de 13 ans; j’adore cette vie mais régulièrement, j’ai besoin de faire un break, de tout lâcher pour quelques jours, de partir seule (en général à Londres). Je suis libre, je fais ce que je veux , je me lève très tard ou bien je passe toute la journée au lit à regarder la télé, je marche beaucoup aussi et j’oublie les corvée ou l’organisation militaire de tous les jours. Je suis heureuse (je le suis aussi en famille, mais différemment). Pas de portable, sauf en cas d’urgence. Cela me vide la tête et lorsque je reviens, je me suis retrouvée, je suis redevenue moi et pas juste la mère/épouse de tous les jours (je ne sais pas si c’est très clair) et dès que je me perds à nouveau, je repars.
    Je pense que la prochaine fois, ce sera Amsterdam (j’ai la chance d’avoir un mari très compréhensif et pas trop aventurier; je vais un peu office d’éclaireur pour les vacances en famille).

  • #72 Nelly le 16 août 2017 à 10 h 00 min

    Salut Helene!
    (pas trés presente dans les com mais je te lis tous les jours, j’ai juste pas grand chose à dire ;-)
    Comme d’habitude tes photos et le vlog sont superbe. Punaise que ça donne envie de partir!!!

    Je suis partie en 2006 en Australie, seule, avec 2 points de chute où je pouvais retrouver un ami.
    J’ai globalement passé 3 semaines à me balader, découvrir (Melbourne, Sydney, les blue mountains) et j’ai adoré.
    Quand j’avais du wifi j’envoyai des petites news a ma famille et mes amis. Ce fut un voyage génial et terriblement ressourçant.
    Je ne suis pas repartie seule depuis mais ça me démange. :-)

  • #73 Joyce le 16 août 2017 à 10 h 11 min

    Haha, c´ est assez marrant, pour mon premier voyage solo j´ai fait exactement l´inverse de tes premiers conseils ^^ Je suis partie dans un endroit que je ne connaissais pas (le Cambodge), en mode backpack et sans personne sur place à voir. Perso j´ai adoré et ça m´a carrément révélé une partie ultra solitaire de moi dont je n´avais pas conscience avant. Là où je te rejoins, c´est le côté ultra liberté qui est carrément grisant. Franchement faire ce qu´on veut, quand on veut, aller où l´on veut, ça n´a pas de prix c´est incroyable. J´ ai rammené des images magnifiques (comme toi, j´adore prendre des photos!) Et des souvenirs géniaux :))

  • #74 Joyce le 16 août 2017 à 10 h 12 min

    Priskounette:

    Rassure toi, aujourd´hui avec google tu peux organiser ton voyage hyper facilement. Concernant les transports, google sait tout. ;))

  • #75 Silene le 16 août 2017 à 10 h 22 min

    Mais alors, à la lecture de tous ces commentaires enthousiastes du voyage solo, je me pose une question: n’y a-t-il pas quelquechose qui vous manque ou qui fait défaut ?

    Pour ma part ce qui me manquait quand je visitais seule, c’était la petite touche de différent que m’apportent les autres: j’ai tendance à toujours chercher à voir les mêmes choses : musées ( Hélène ;) ), monuments etc… ALors quand je voyage avec mon mari et/ou des amis ils ont toujours envie de faire des activités auxquelles je n’aurai pas pensé et qui se révèlent très sympa, ou aller dans des restos qui ne m’auraient pas attiré… Bref, ils me font voir le pays visité sous un autre angle et ça a son charme aussi :)

  • #76 Chloé le 16 août 2017 à 10 h 29 min

    Salut Hélène,

    Je ne commente pas souvent mais je te suis depuis des lustres. J’ai adoré ton vlog NYC et je me permets de te laisser un petit commentaire.
    Je fais partie de celles qui ont peur de l’avion donc voyager seule est difficile pour moi mais j’habite en Angleterre et me promène très souvent seule, ce que j’ai fait à New York et en Scandinavie également, ayant habité la bas plusieurs années.
    Je tiens à souligner quelque chose dont tu as déjà parlé récemment: que ce soit en Angleterre, aux états unis ou bien en Scandinavie vous ne serez jamais interpellée par votre look dans la rue. A Stockholm l’été, les filles sont en maillot de bain dans la rue car elles vont de baigner, à Londres j’ai vu des ados en soutien gorge dans le métro et moi je me mets en robe sans problème, les gens ne jugent pas et ça met tellement en confiance! En France on vous klaxonne, on vous demande votre numéro de téléphone des que vous avez une tenue au dessus du mollet et c’est tellement frustrant. J’ai des amies anglaises qui ont peur d’aller seules à Paris car elles ne se sentent pas à l’aise avec ce genre d’attitude.
    C’est bien de commencer par un pays accueillant si on voyage seule. Voilà!
    A bientôt Hélène!

    Chloé

  • #77 MurieL67 le 16 août 2017 à 10 h 38 min

    Bonjours tout le monde :)

    Ce que tu dis Hélène est bien vrai: choisir une destination qui nous plait !!
    Faire des choses qui nous plait !! (moi ce qui me fais plaisir, j’achète pleiiins de souvenirs)
    Et garder du contact avec les proches :)

    Et j’ajouterais:
    Ne pas avoir peur de laisser les autres sur place. Ne pas culpabiliser.

    Je suis en couple, mais cela ne m’empêche pas de voyager seule.
    Au contraire: mon ami est plutôt casanier, donc si je devais attendre sur lui, je ne bougerais pas… Il lui arrive de venir avec moi, mais pour des destinations biens précises (quand on va chez des amis ou de la famille surtout) et un séjour pas trop long. Autrement il ne bouge pas, alors que moi j’adore bouger ! Et je ne vais pas me priver ;)

    J’adore voyager seule: je peux faire tout ce qui me plait !!
    Je suis une couche tard/lève tôt, 6h de sommeil me suffisent ! Pas besoin d’attendre sur quelqu’un d’autre pour se lever et faire des choses. J’adore visiter des musées et des châteaux.
    J’adore boire un verre avec des inconnus !
    J’ai d’ailleurs fait de magnifiques rencontres au fil de mes voyages et certains sont devenus des amis :)
    Les gens nous abordent plus facilement quand on est seul.

    Je reviens notamment de 10 jours seule dans le sud de la France.
    Alors oui pour le moment je voyage seule en France (pas de barrière de la langue, je me situe facilement, tout ça me rassure). Mais je saute le pas en mai prochain: je pars à Édimbourg toute seule !! Et j’ai hâte ! :D

    Alors n’ayez pas peur les gens, vous verrez, ça libère !

  • #78 Clara Poppins le 16 août 2017 à 11 h 10 min

    Bonjour !!
    Quelle joie de retrouver mon ordinateur, je peux de nouveau te laisser des commentaires !!
    (Impossible de le faire de mon téléphone, ça ne voulait pas)
    Je partage tout à fait tes conseils pour voyager seule.
    Il y a 2 ans, je suis partie 10 jours à NY seule et ce que tu conseilles est vraiment pertinent. J’avais à peu près fait les choses à ta manière et je n’ai eu aucun kwack.
    J’ai trouvé cela tellement plaisant, un vrai sentiment de liberté.
    Bon, après, j’avais pas choisi de traverser la jungle amazonienne en tongs… NY ce n’était pas vraiment risqué :)
    Je reste nostalgique de ces vacances qui sans aucun doute étaient les meilleures de ma vie.
    Bonne journée !!

  • #79 Hélène le 16 août 2017 à 11 h 14 min

    Priskounette: oui c’est Needles ;-)

    Emmanuelle: « Il ne faut pas toujours aller loin pour vivre de nouvelles et belles expériences » : absolument !

    carole: le temps pour soi est d’autant plus important si on a une famille, c’est sûr !

    alexandra: « il faut y aller pas à pas et faire un chemin vers l acceptation de la solitude deja pour ensuite voyager seule » : c’est vrai !
    Si tu vas au Brésil tu nous raconteras ?

    Kamoushka: « je pense de plus en plus qu’un couple doit être indépendant » : oh oui !

    Audrey: il faut trouver les amis qui ont le même rythme et les mêmes envies, c’est sûr que ça ne court pas les rues ;-)

    Camille: merci !

    Irena: « Il arrive un moment de sa vie où on se sent prête » : c’est tout à fait vrai.

    Gouedo: c’est vrai que si on voyage en dehors de l’occident un peu de logistique à l’avance ne fait pas de mal.

    Marie-Anne: c’est génial que tu puisses faire ça ! Certains maris ne comprennent pas ça, le tien est super ;-)

    Nelly: 3 semaines seule en Australie, j’admire ! J’en suis encore loin ;-)

    Joyce: waow c’est top ! Ca aussi j’admire, ça a dû être un voyage inoubliable !

    Silene: ah je ne sais pas… moi aussi je fais toujours les mêmes choses, c’est sûr, mais ça ne me dérange pas parce que ça me coûte pas mal de m’adapter aux autres ;-))
    Mais c’est un point de vue intéressant, et que je peux tout à fait comprendre.

    Chloé: tu as raison de souligner ce point, c’est vrai que dans les pays anglo-saxons personne ne vous emm… et ça change bien de la France ;-)

    MurieL67: oh mon dieu Edimbourg, une de mes villes préférées au monde, tu vas adorer !

    Clara Poppins: welcome back ;-)

  • #80 Yakadi le 16 août 2017 à 11 h 35 min

    Bonjour Hélène, et bien voilà qu’après avoir appris à me maquiller et à m’habiller je vais apprendre, grâce à toi et tes commentatrices/teurs, à voyager!
    Je précise que j’ai 57 ans!
    Thank you everybody :-)

  • #81 Hélène le 16 août 2017 à 12 h 18 min

    Yakadi: héhé ;-)

  • #82 valérie le 16 août 2017 à 12 h 26 min

    Hello,

    Des photos sublimes (je suis jalouse 😜et un vlog qui m’a fait retrouver cette ville géniale . MERCI.
    Indépendante et individualiste assumée je voyage la majeure partie du temps seule et je privilégie les villes. Assez des compromis pour « s’adapter à un groupe » aussi sympa soit-il!!!
    Certes certains pays imposent de voyager en groupe (il y a de nombreuses années l’Egypte etc…)ou bien le Kenya en safari photo (opérateur de voyage choisi avec prudence sinon gare aux déconvenues); sinon, jeune, j’aicommencé par des WE dans des villes d’Europe ça forme bien au voyage. Mais meme si je prépare mon voyage avec méticulosité je sais que mon emploi du temps ne sera pas respecté d’autant si la ville me plait. A quand le prochain voyage?

  • #83 mia123 le 16 août 2017 à 13 h 17 min

    Pour moi le voyage solo, c’est vraiment un moment de découverte de soi-même.
    En étant déconnectée du quotidien et de ma ville, j’ai l’impression de me retrouver plus en prise avec mes vraies envies puisque j’ai le contrôle total sur le déroulé de mes journées. Et comme j’aime profiter à fond de mes vacances, j’ai tendance à me bouger plus que d’habitude, que ce soit sauter de mon lit avant midi ou marcher pendant des heures et des heures jusqu’à épuisement.

    Côté hébergement, j’ai tendance à privilégier les dortoirs en auberge de jeunesse, c’est vraiment une opportunité de faire de belles rencontres.

    Ma première fois en solo, c’était l’an dernier, une semaine en Grèce, un pays qui me faisait rêver depuis bien longtemps. Après un premier jour très difficile où j’étais un peu perdue, j’ai discuté avec ma voisine de lit américaine, experte dans le voyage solo (elle était engagée dans l’humanitaire et beaucoup plus âgée) qui m’a fait un bien fou. Et dès le lendemain tout s’est débloqué. Le reste de la semaine a été un rêve et j’en garde des souvenirs extraordinaires.
    J’ai enchaîné sur Amsterdam, Séville et Biarritz et je ne compte pas m’arrêter là !

  • #84 Maud le 16 août 2017 à 13 h 41 min

    Bonjour Hélène,

    Je pars souvent seule (j’ai un mari qui me laisse une entière liberté) mais comme je ne suis pas une grande aventurière, je me limite aux grandes villes comme Séville, Barcelone, Valencia, etc…

    J’aimerais savoir comment vous faites pour voyager sans vous encombrer d’une foultitude de produits de beauté car j’ai beau épurer et peu me maquiller lors de ces virées, c’est toujours trop lourd, par exemple, pour me démaquiller, j’utilise du lait et une lotion, puis il y a tout le reste, avez vous des astuces? Merci .

  • #85 Nathalie le 16 août 2017 à 13 h 44 min

    Je ne peux qu’approuver ta vision du voyage en solo. Je voyage pas mal seule par choix et j’adore m’octroyer ces petites pauses rien que pour moi où je fais ce qui me plait quand j’en ai envie.
    Petite question JE : quelle est la marque de tes lunettes ? Elles te vont à ravir et j’aimerais voir cette monture de plus prêt. Merci pour l’info !

  • #86 meiller le 16 août 2017 à 13 h 45 min

    Merci à toutes pour vos témoignages positifs.

    J’ai très envie de partir au PORTUGAL, pour la première fois de ma vie je me retrouve à vivre seule suite au décès de mon Mari, sa fin a été longue et très dure pour nous deux. Je n’en peux plus et ce voyage est comme une nécessité, si je reporte je ne le ferai jamais mais je suis terrorisée par ce voyage seule. J’ai 68 ans et je ne suis pas timide.
    Vos témoignages vont m’aider

    Françoise

  • #87 Hélène le 16 août 2017 à 13 h 49 min

    valérie: je peux te demander quels TO tu choisis pour que tes voyages organisés en groupe se passent bien ? Je trouve ça assez terrifiant comme idée, bien plus que de partir seule ;-)

    mia123: moi aussi j’en fait plus en voyage que d’habitude (je suis assez flemmarde au quotidien) ;-)

    Maud: ah non je n’ai pas d’astuces, mes trousses de toilettes (oui j’en ai plusieurs) sont ce qui prend le plus de place dans ma valise ;-)

    Nathalie: ce sont des Vera Wang mais je les ai depuis 6 ou 7 ans, elles ne doivent plus exister.

    meiller: j’espère que tu vas pouvoir faire ce voyage et qu’il te fera du bien ! Je suis sûre que la lecture des commentaires t’a déjà donné plus confiance, non ?

  • #88 missdior le 16 août 2017 à 14 h 04 min

    Trop trouillarde pour voyager seule jeune maintenant faisant partir des vieilles (comme dit Hélène !!!!) je pense que cela ne me dérangerait pas mais plutôt en Europe !

  • #89 HELENE le 16 août 2017 à 14 h 47 min

    C’est rigolo parce que la première fois où je suis partie toute seule c’était en…. 1989 pour NYC pour un séjour de 5 semaines où je devais attendre une semaine en solo une amie qui allait arriver ensuite. Arrivée à JFK à minuit sans point de chute mon amie m’ayant certifiée trouver sans problème une chambre à la YMCA de la 34ème rue (qui n’existe plus je suis allée vérifier sur place en nov 2013). Tu parles Charles, il restait un lit dans un dortoir. Comme j’avais très peu de sous, je suis restée là une semaine avec pour compagnons des cafards, des souris et des homeless…. Je te prie de croire que j’étais dans la rue à 8 h 30 et que je rentrais à 23 passées pour m’endormir illico. Bon ça ne m’a pas empêchée d’adorer NYC et d’y ramener ma fille en 2013 pour son bac avec mention dans des conditions bcp plus confort, entre temps j’avais fait ma vie professionnelle. Tu me donnes envie d’y repartir une troisième fois. J’adooooooooooooore cette ville !

  • #90 Dafné le 16 août 2017 à 14 h 59 min

    Bonjour Hélène,
    Ton article m’a rassurée sur le fait de voyager seule.
    Tu donnes de très bons conseils, qui paraissent tomber sous le sens une fois qu’on les a lus, mais auxquels je n’aurais pas nécessairement pensé instinctivement.
    Ton vlog new-yorkais était un vrai plaisir à regarder.
    Bises.
    D.

  • #91 maryline le 16 août 2017 à 15 h 24 min

    ton article et tous les témoignages m’ouvrent des perspectives. Je n’ai jamais pensé à voyager seule hors de france en fait.
    et pourtant c’est tout à fait envisageable. Mon homme est très casanier, et chaque fois que je suis partie avec des amis ça s’est pas super bien passé, on n’a pas tous le même rythme, le même budget, les mêmes envies.
    Bref j’adore lire toutes vos histoires, je ne pensais pas que c’etait répandu, en fait je me sens toujours jugée quand je vais seule quelque part, ciné, concert, comme si j’etais pas assez bien pour être accompagnée, mais bien sur c’est dans ma tête je le sais.

  • #92 Hélène le 16 août 2017 à 15 h 44 min

    missdior: si tu essayes il faut nous raconter ;-)

    HELENE: en effet ta première fois était roots ! ;-)

    Dafné: merci !

    maryline: on croit trop souvent que si quelqu’un est seul c’est parce que les autres ne veulent pas de lui, alors que si ça se trouve c’est lui qui ne veut pas des autres ;-)

  • #93 Irena le 16 août 2017 à 16 h 51 min

    Maud: je mets de côté les doses d’essai pour mes voyages, puis je conserve les petits flacons et petits pots vides pour les remplir avec mes produits, je fais du charme à ma conseillère Sephora préférée pour avoir une dose d’essai de tel ou tel produit habituel avant de partir – certaines marques font des produits en taille voyage, mais c’est vrai que les trousses de toilette alourdissent et encombrent ma valise

  • #94 martille le 16 août 2017 à 17 h 06 min

    Bonjour Hélène,

    Tout à fait d’accord et je vais surement redire des choses très justes exprimées plus haut, mais il ne faut pas voir le voyage seul comme une tare ou comme si nous avions un problème.

    C’est d’abord dans notre société où l’on est en permanence sollicitée, un vrai grand bol d’air frais, de bonheur et de pause avec les autres. Ça fait un bien fou de choisir exactement les moments d’interaction avec les gens et de rester la plupart du temps avec soi-même ou devant la beauté des paysages qui s’offre à vous. On en apprend énormément sur nous même.

    Je pense que les choses se font toujours par étape ou de les préparer ainsi, on commence par les « petits sauts de puce » comme tu dis si bien, des grandes villes, des pays « safe » ou le dépaysement n’est pas total, la culture reste proche, et la mégalopole amène suffisamment de distraction pour ne pas s’ennuyer ni se sentir perdu.
    Ensuite vient l’étape ou on voyage seule, mais on retrouve des gens sur place, qui ne visiteront pas avec nous ou que nous ne verrons que le soir pour diner, une sorte de point de chute rassurant en cas de pépins.

    Je prépare pour la troisième fois un voyage entièrement seule, itinérant ou personne ne m’attend sur place, et je dois dire que j’aime bcp ça. Après je reste dans du « secure » en Europe, et je chéris les iles pour cela, je réserve à l’avance mes hôtels, dans des endroits qui me plaisent effectivement à 200m de la plage, wifi obligatoire car comme tu l’as si bien dit, quand bien même cela fait un bien fou d’être un peu seule de temps en temps la connexion avec tes proches, ton amoureux et amis etc reste primordiale lorsqu’on est en attente au resto ou autre.

    Le fait d’être seule facilite tellement plus l’échange avec les gens c’est dingue et on revient de ces expériences grandies, plus fortes, et nourries de ces découvertes.

    la prochaine étape reste le voyage seule mais dans des endroits un peu moins balisés, je ne suis pas encore prête pour cela, mais surement un jour :) en tout cas lancez vous, c’est chouette !!

  • #95 Fleur de cactus le 16 août 2017 à 17 h 24 min

    Coucou Hélène,
    Quel plaisir de lire ton billet et tous ces commentaires. Les expériences et réflexions de chacun et chacune sont supers intéressants.
    J’adore le conseil de #57 Irena, pour le set de pique nique…. C’est une super idée.
    Je suis admirative de ton indépendance et de ton audace ;-)) Je ne m’en sens pas capable. Mais il faut essayer, par petite touche, resto seule, et destination pas trop lointaine….
    Ton vlog était un réel plaisir à regarder. Tu m’as fait aller à New York. Merci beaucoup.

  • #96 Argile le 16 août 2017 à 17 h 42 min

    Hello
    J’ai bcp aimé ton vlog, on y retrouve l’atmosphère de NY que j’aime tant.

    Dans mon boulot, à une époque, j’ai bcp fait de déplacements en solo à l’étranger, je parle pas trop mal anglais, je n’ai pas de peurs particulières, mais je n’ai pourtant aucune envie de voyager en solo aujourd’hui.

    J’ai l’immense chance de pouvoir voyager avec mon homme ou des amis avec qui j’ai des points d’intérêts communs.

    Si un jour je n’ai plus cet entourage précieux, je voyagerai surement seule, et NY sera surement une de mes destinations favorites tellement tout y est facile et friendly. Pour celles que ça intéresse mais que ne veulent pas aller ci loin, Prague en Rep CZ est une bonne destination : magnifique, dépaysant, pas loin, à taille humaine…

  • #97 Pivoine le 16 août 2017 à 21 h 20 min

    missdior:
    Mais non, tu n’est pas trop vieille !!!
    Il faut seulement foncer .
    En France vous avez tout ;)))
    Quant à moi, j’adore la Corse (en dehors des mois de juillet et août)
    Très bonnes vacances !!!

  • #98 Xabina le 16 août 2017 à 21 h 42 min

    L’article et la discussion qui suit sont très intéressants!
    Je pense que ce qui aide, c’est de faire les choses selon sa nature. Un prétexte, ou pas de prétexte; un endroit connu ou inconnu; etc. Pourvu qu’on soit à l’aise avec nos décisions!
    En ce qui me concerne, mon 1er (et unique, pour l’instant…) grand voyage solo, ça a été les Seychelles en 2015. Je n’y étais jamais allée, mais j’avais très envie de faire un truc « hors du commun » toute seule. J’ai adoré.
    Je n’ai eu aucune angoisse, car j’ai déjà pas mal voyagé avec ma soeur, plutôt en mode routard. L’organisation et/ou improvisation ne me font pas peur!
    Et depuis, j’ai une folle envie de recommencer… :)

  • #99 Hélène le 17 août 2017 à 8 h 12 min

    martille: « Le fait d’être seule facilite tellement plus l’échange avec les gens » : oui ça marche à tous les coups ;-)

    Fleur de cactus: ouh je ne me trouve pas audacieuse du tout, quand je voit celles qui partent 3 semaines seules en Bolivie et sac au dos ;-)

    Argile: j’ai vécu 10 ans avec un homme avec qui je m’entendais parfaitement en voyage ; je comprends que dans ces conditions on n’ait pas de raison ou d’envie de partir seule ;-)
    Mais quand ça n’est pas le cas, mieux vaut partir seule que rester chez soi à ronger son frein (à mon avis) ;-).

    Xabina: tu as raison, ce qui compte c’est de suivre sa nature profonde !

  • #100 Valérie le 17 août 2017 à 8 h 45 min

    Bonjour Hélène,

    Mes seuls voyages avec TO remontent a plus de 20 ans :

    Kenya : Kuoni , il y a plus de 28 ans, à l’époque le circuit allait jusqu’au nord du pays ce que d’autre TO ne faisaient pas à l’exception de Nouvelles frontières et nous n’étions que 4 par mini bus. Le chauffeur était un passionné d’oiseaux et il était super sympa il prenait le temps nécessaire pour trouver les animaux
    Egypte : Jet Tour,choix pris au dernier moment en 1979 (seul avantage bateau de très petite taille comparé aux « Sheraton » gros bateau déversant des centaines de passagers à chaque escale !!! ) A l’époque le voyage en groupe organisé était très recommandé par le gouvernement égyptien (selon mon souvenir)
    Prague : Clio voyage avec concerts et opéras organisés (Noel 1993 année de la séparation de la Tchécoslovaquie, voyage intéressant)
    Japon, Voyageur (seulement pour les billets d’avion) il y a 27 ans
    Danemark Voyageur (en 2015) billet d’avion et hôtel, organisation décevante et regrets d’avoir choisi ce TO pour l’hôtel et l’avion
    Thailande :Clio
    Sinon d’autres pays avec le Club Med (circuits souvent bien organisés à partir des villages) mais c’était il y a longtemps, un autre siècle !!!!!!
    J’ai aussi voyagé avec Explorator mais impossible de me souvenir où !!
    bonne journée Valérie

  • #101 Hélène le 17 août 2017 à 8 h 50 min

    Valérie: merci pour toutes ces infos ;-)

  • #102 Sylvie;-) le 17 août 2017 à 10 h 38 min

    J adore cet article !une liberté d esprit loin des stéréotypes que certains s appliquent en voyage seul ou en couple ou à plusieurs!(je sais que je ne partirai jamais en voyage avec certains amis car leur fonctionnement est trop loin du mien !).
    Et il est criant que mon anglais inexistant m empêcherait de partir seule à l étranger 😋

  • #103 Pivoine le 17 août 2017 à 10 h 54 min

    Bonjour Hélène
    J’ai beaucoup voyagé dans ma jeunesse, pas vraiment seule mais avec un groupement qui s’appelait  » jeunesse sans frontières « . Au départ, je ne connaissait personne !!
    Et puis les liens se forment. Mes plus beaux souvenirs sont, dans le désordre : l’Egypte, le Mexique, la Grèce et les Cyclades, la Turquie, La Tunisie et Djerba, la Sicile et la Sardaigne, l’Espagne quand j’ai rencontré mon zhom, comme le dit une de tes abonnées, la France évidemment, l’Autriche, la Corse 3 fois et des petits week-ends !!
    Très belle journée ;))

  • #104 Ysoriane le 17 août 2017 à 12 h 04 min

    Très intéressant, Merci Hélène. Je suis amenée à voyager très souvent seule pour mon travail (en Europe, en Chine et aux USA), pas toujours dans des villes très chouettes (parfois dans des zones industrielles…). Je recommande chaudement le site de Carole Margolis (www.smartwomentravelers.com) qui donne des tas de conseils judicieux sur la manière de voyager en sécurité, de manière efficace (que prevoir dans sa valise, comment l’organiser, les accessoires utiles..) et comment réagir efficacement en cas de pépin ( avion raté, hotel pas au top, ….). Franchement, ses conseils m’ont déjà bien aidée et le récit de certaines de ses péripéties m’a déjà bien fait rire …

  • #105 Kwinti le 17 août 2017 à 15 h 21 min

    Bonjour Hélène, et merci pour cet article rempli de bons conseils !
    Cela donne envie de voyager et je pense que pour voyager seul(e), le Japon doit être top car en plus d’être un pays très sûr, personne ne va vous dévisager parce ce que vous êtes seul(e) et notamment dans les resto où d’ailleurs beaucoup de Japonais mangent seuls et cela n’a l’air de choquer personne contrairement en France ^^
    Bonne journée !

  • #106 platine le 17 août 2017 à 18 h 23 min

    Merci Hélène pour cet article,
    Il contribue à aider à faire le pas et à se lancer celles qui hésitent.
    Et merci à toutes pour les commentaires très intéressants et divers.
    Il y a 15 ans si on m’avait dit « Tu voyageras seule et sera à aise et heureuse comme voir plus qu’en bonne compagnie » je n’y aurais pas cru.
    Je voyageais pas mal mais toujours en groupe ou le plus souvent en couple. Et j’avais même oublié qu’à 27 ans j’étais partie toute seule 15 jours à Berlin ( il y avait encore le mur) justement pour apprendre à voyager seule et que j’avais appris et aimé.
    Puis séparation et là, les lignes bougent.
    Il se trouve qu’à l’époque j’avai la possibilité de prendre 5 semaines d’affilée de vacances et que les voyages sur les autres continents m’attiraient toujours autant.
    Ce n’est pas simple de trouver un-e, des copin-e-s qui sont en mesure ou ont les moyens financiers d’envisager 5 semaines sur la même destination.
    Et pour moi impossible de renoncer à bouger longtemps, ça aurait été me renier et m’auto-limiter et finalement renoncer à une part de liberté.
    Alors après un voyage avec une copine, je me suis lancée seule 5 semaines.
    D’abord en Thaïlande que je connaissais déjà et qui est super easy pour voyager et super easy pour une femme seule ( pas de dragueurs emmerdeurs chez les thaï, et les touristes ne perdent pas leur temps si on leur tire la tronche…), puis les Philippines et même 5 semaines au Mexique, le pays de l’ultra baroque et de l’ultra machisme.
    Et entre rencontres, pyramides, volcans, fête des morts, églises de l’ultra baroque, forêts et plage et plongée sous marine, je m’en suis sortie avec panache. Même à Mexico city.
    Même sans tout planifier et réserver à l’avance.
    Le sommet de mon apprentissage du voyager seule et en impro au Mexique a été de partir quelques jours vers une ville peu touristique au pied d’un volcan dont j’ai découvert le nom en achetant une ceinture sur un marché de Mexico.
    Toluca, s’appelait la ville où j’ai trouvé la liberté de mouvement et la liberté intérieure de me tenir bonne compagnie toute seule, de me lever et de changer les plans de la veille sans négocier avec personne, de m’ouvrir et nouer des contacts agréables lorsque envie, où j’ai senti que j’ai des antennes pour me guider vers le bon et le beau et me détourner du moche et potentiellement dangereux.

    Depuis je n’arrête plus, et même si j’apprécie de voyager avec des amis, je n’hésite pas une seconde à partir seule, près ou loin, même j’en ai besoin.

    Pour une femme partir seule n’est jamais une évidence.

    Pourtant être bien seule est une conquête pour soi qui donne une plus grande liberté.
    Ton article, en tant qu’il aide à se lancer celles qui hésitent, contribue à une plus grande liberté des femmes ( sans que ça soit obligatoire, chacun fait ce qu’il veut bien entendu).

    Et pour terminer sur une note make up, je signale que lorsque je voyage loin et dans des contrées reculées, je prends toujours sur moi des mini vernis à ongles.
    C’est toujours un cadeaux bienvenu et un moyen de nouer un contact agréable avec la femme du ranger dans une réserve naturelle en Thaïlande, avec les filles de la maison dans laquelle on a loué une chambre aux abords d’une forêt pluviale au Mexique, avec la caissière d’un cinéma en Inde, etc.

  • #107 Hélène le 17 août 2017 à 18 h 33 min

    Ysoriane: merci pour cette info !

    Kwinti: ah ça, c’est le pays le moins dangereux du monde, sans aucun doute ;-) Moi aussi j’aimerais y aller car cette culture me fascine pas mal ; ce qui me freine c’est la distance et le coût, et le fait que les japonais ne parlent pas du tout anglais, pour la plupart, ce qui ne facilite pas tellement les choses sur place ;-)

    platine: merci à toi, j’aime beaucoup tout ce que tu dis (et l’idée des mini vernis est excellente).

  • #108 Cielito le 17 août 2017 à 23 h 13 min

    J’ai déjà commenté plus tôt mais en lisant les nouveaux commentaires de celles qui n’osent pas par peur de se sentir perdues, j’ai repensé à deux trucs que je fais régulièrement quand je suis seule pour justement ne pas me sentir perdue (dépaysée, oui, mais pas perdue, c’est différent) :

    1) J’embarque « mes » odeurs avec moi ! Celles qui me sont familières : mon gel douche préféré, mon shampoing (éventuellement transvasés dans des petits flacons de moins de 100ml qu’on trouve chez Monoprix ou Muji). Ou si vraiment c’est la galère pour respecter les limites en avion, un savon parfumé qui me sert de gel douche (glissé dans une résille spéciale vendue chez Muji ça mousse du tonnerre !). Peu importe à condition de me sentir bien à tous les sens du terme. L’odorat est tellement sensible aux souvenirs… c’est le moment d’avoir ceux du foyer pour rendre moins anonyme sa chambre.
    Et comme je me parfume, je le fais dans ma chambre d’hôtel… au bout de quelques jours ça finit par laisser un très léger sillage. Comme chez soit finalement. Ça doit aussi marcher avec un mini flacon de parfum d’ambiance (genre Aesop, ils ont des odeurs d’herbes sympas).

    2) je mets de la musique ! Je connecte mon iPhone et Spotify (mais ça vaut aussi pour tout autre site de streaming évidemment , ou son mp3) à un petit haut parleur Bluetooth, et tant que je vaque à mes occupations dans ma chambre, j’ai ma petite BO pour moi, avec un son plus sympa que l’iPhone/mp3 seul. Ces petits hauts parleurs ne pèsent rien, ne prennent pas de place, et là aussi, ça change par rapport à une chambre anonyme silencieuse ou avec un programme télé incompréhensible et/ou inintéressant…

    Voilà, pardon pour la longueur, mais si ça peut en aider certaines à franchir le pas et profiter à côté de tous les avantages du voyage seule…!

    Bons voyages !!

  • #109 Hélène le 18 août 2017 à 8 h 46 min

    Cielito: ne t’excuse pas voyons, ni de commenter plusieurs fois ni de le faire en détaillant bien, au contraire c’est précieux !
    Et ces deux idées sont excellentes, en effet.

  • #110 Marion le 18 août 2017 à 17 h 07 min

    Alors déjà Hélène, les photos sont magnifiques. Celle du lit, de la couette, qui donne sur la ville, est incroyablement zen.
    Par ailleurs, je suis heureuse de lire cet article. Je suis partie pour la première fois seule suite à une rupture en février et cela a été très difficile (et triste en fait) et je reconnais que la ville et l’hôtel n’étaient peut être pas adaptés et je n’étais peut être tout simplement pas prête ! J’ai recommencé cet été et cela s’est mieux passé. C’est presque un apprentissage de redevenir seul(e) et vivre quelques jours seul(e) loin de son quotidien. Mais nul doute qu’à NY j’y arriverai sans souci 😍 Merci encore pour l’article !

  • #111 Christina le 19 août 2017 à 20 h 26 min

    Je lis ton article et je le commente installée dans un fauteuil sur le balcon de ma single room au Waxholms Hotell, dans l’archipel de Stockholm, face au port. Je gazouille depuis lundi, en solo, pour mon plus beau voyage de l’année (je suis amoureuse de la Scandinavie) ! En 2017 en solo, il y a eu Copenhague en janvier, Paris et Nantes en février-mars, les Pays-Bas et la Belgique en avril (Dordrecht, Rotterdam, Anvers), Arles en juillet, l’archipel de Stockholm en août. Et il y aura Naples et Palerme en octobre !

    Je suis prof en Suisse, j’ai beaucoup de vacances et un salaire décent qui me permet de voyager. Je vis seule, j’ai 48 ans depuis 2 jours. À 42 ans je me suis dit que je n’allais plus me priver de voyager sous prétexte que je n’avais pas d’amoureux « à demeure ». J’étais déjà partie plusieurs fois seule à Paris et Montpellier, mais c’était pas pareil tellement plus facile. J’ai commencé par Copenhague, la RÉ-VÉ-LA-TION !! C’était en 2012 et depuis on ne m’arrête plus !

    Je ne m’ennuie jamais, je lis, je fais de la photographie, et surtout je m’imbibe de tout ce qui m’entoure. Je ne fais que ce qui me plait, je suis mes envies, mon instinct, mes pulsions.

    Le logement est très important pour moi, j’aime la déco, le design, un certain confort… Et surtout, j’ai besoin de me sentir bien, « chez moi » lorsque je rentre d’une journée d’escapade. Mais finalement, lors de mauvaises expériences de logement, j’ai quand même réussi à m’en sortir, à relativiser, à trouver des ressources en moi pour faire face, surmonter, supporter.

    De chaque voyage, je suis revenue plus FORTE. Grandie. L’indépendance et la liberté sont une force. Indéniablement. La « capacité à la solitude » aussi.

    J’aurais encore des milliers de choses à écrire, surtout en réponses aux dizaines de commentaires passionnants, mais je vais déguster les dernières lumières du jour…

  • #112 Hélène le 20 août 2017 à 9 h 00 min

    Marion: je suis contente si ça peut être utile ;-)

    Christina: ton commentaire fait plaisir à lire, profites-en bien ! Et je note le nom de ton hôtel, Stockholm me démange depuis quelques temps ;-)

  • #113 Mimosa le 21 août 2017 à 18 h 52 min

    Bonjour Hélène, pour le Japon, ce serait dommage de se laisser décourager par l’anglais : tout est tellement bien foutu partout que la langue n’est pas un obstacle je trouve. La preuve c’est qu’en quatre ans là-bas, je ne me suis pas mise sérieusement au japonais parce que je n’ai pas eu à faire cet effort. C’est le pays le plus ergonomique du monde ! ;-) Et les japonais sont tellement serviables – le « sens du service » prend encore une autre dimension – qu’ils se mettront en 4 pour te renseigner / t’aider / te servir avec leur anglais rudimentaire.
    Et surtout, avec les JO qui approchent, c’est de plus en plus anglophone, en tout cas à Tokyo. J’ai vu une très nette évolution en quatre ans : dans les magasins, les gares, les endroits à visiter, de plus en plus d’employés parlent bien anglais, ce qui n’était pas du tout le cas quand je suis arrivée, et dans les restos les menus deviennent bilingues, alors qu’avant il y avait au mieux un menu en anglais pour tout le resto.
    En dehors de Tokyo c’est différent bien sûr, mais les gens sont aussi beaucoup plus détendus et c’est en général une très bonne expérience, à condition bien sûr qu’on ne souhaite pas avoir trop d’infos précises ;-)

    Sinon, je rebondis aussi sur le commentaire de Kwinti: en effet au Japon aller manger dehors c’est juste utiliser un service comme un autre, et c’est tout à fait banal de le faire seul, midi ou soir. Du coup j’en ai pris l’habitude, et ça ne me fait plus rien d’aller seule au resto en France, bien que je sache que c’est perçu différemment ! Je suis ravie d’avoir dépassé ça :-)

    Quant à voyager seule (c’était quand même le sujet ;-), je trouve aussi que retourner seule dans un endroit qu’on connait au moins un peu, c’est hyper agréable !

  • #114 Hélène le 22 août 2017 à 8 h 41 min

    Mimosa: c’est bon à savoir !

  • #115 ptite mimi le 22 août 2017 à 18 h 31 min

    tous ces commentaires me donnent presque envie de dire à mon amoureux de rester là pour nos 10 jours à new york :-D
    je plaisante, pour une fois que nous allons nous retrouver à 2, sans les enfants …mais je sais aussi que sa manie de manger à heures fixes va me fatiguer (ça me fatigue aussi à la maison mais c’est plus supportable).
    sinon partir seule, je l’ai fait aussi en y réfléchissant. de petits séjours à paris où je retrouvais des amies, 15 jours au bord de la mer où je retrouvais aussi des amis sur quelques jours mais qui eux bossaient, donc de longues journées pour moi à lire et paresser.
    mais l’étranger jamais. à voir plus tard peut être si l’occasion se présente.
    en tous cas, je ne pensais pas lire autant de commentaires de femmes partant en solo. en groupe de copines oui, mais pas solo solo. je suis impressionnée. bravo à vous toutes.

  • #116 Hélène le 22 août 2017 à 18 h 34 min

    ptite mimi: les femmes sont plus indépendantes que les hommes, souvent…

  • #117 Camille le 27 août 2017 à 18 h 19 min

    Ha ben justement, je pars vendredi 1 semaine seule et ça a été un vrai casse tête car évidemment les séjours à l’étranger sont toujours pour deux… Donc j’ai choisi un ouigo pas cher et un air b n b mignon dans le sud, et j’ai trop hâte ! Etre seule, ça n’

  • #118 Camille le 27 août 2017 à 18 h 20 min

    Etre seule, ça n’a pas de prix ! Voilà ce que je voulais dire avant que mes doigts ne ripent et valident un commentaire incomplet !

  • #119 Hélène le 28 août 2017 à 9 h 52 min

    Camille: héhé ;-) Bon séjour !

  • #120 Laura le 1 septembre 2017 à 16 h 31 min

    Hello Hélène, merci pour ton article et tes astuces. Figure-toi qu’après l’avoir lu et avoir vu ton vlog à New-York, j’ai pris la décision de retourner à New-York mais cette fois seule. Ce sera mon 2ème voyage à New-York mais mon 1er voyage seule, j’avoue que j’ai un peu d’appréhension mais je me rassure en me disant que je connais déjà un peu la ville :)

    En voyant ton vlog, j’avais l’impression d’y être et ça m’a rappelé de bons souvenir ;)

    J’ai une petite question, peut être que tu l’as déjà dis, mais ce serait possible de savoir ce que tu conseilles d’acheter aux Etats-Unis dans les drugstores par exemple (médicaments / vitamines, make-up …) et que l’on retrouve pas en France ?

    PS : C’est toujours un plaisir de te lire et de regarder tes vidéos !

  • #121 Maÿlis le 26 septembre 2017 à 14 h 24 min

    Très touchée par cet article où je me suis un peu reconnue ! Voyager seule, quel bonheur ! Cela permet de déconnecter, d’avoir du temps pour soi, de se reconcentrer, se retrouver … bref de prendre son temps ! Ton article m’a donné l’envie de repartir (et vite).
    Je découvre aussi ton blog et continue ton super travail, c’est un plaisir de lire tes articles !

  • #122 Hélène le 26 septembre 2017 à 17 h 03 min

    Maÿlis: merci !

  • #123 Cline_ro le 8 octobre 2017 à 20 h 39 min

    Bonsoir Hélène,
    Je me permets de laisser une petite info pour celles qui souhaiteraient se lancer pour le voyage en solo…
    J’en ai très envie, mais je n’ai pas encore eu le courage de me lancer.
    Voici un nouveau podcast, qui s’appelle « La bougeotte » dédié aux femmes qui voyagent. Le 1er épisode aborde les voyages en solos….
    Je pense que les conseils fonctionnent aussi pour les garçons ;-)
    Il est dispo sur les podcast Apple ou voici le lien : http://labougeottepodcast.lepodcast.fr/

    Bonne soirée!

  • #124 Hélène le 11 octobre 2017 à 9 h 48 min

    Cline_ro: merci pour l’info !

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.