Ca vous fait quoi une fille qui se maquille dans la métro ?

26 mai 2008

metro.jpgIl y a des gens, ça les choque vachement.
Ca m’étonne toujours, franchement y a pas de quoi fouetter une mine de sel, on parle pas de vendre de la drogue à des mineurs !

Mais cette décontraction dans l’intimité offerte, cette sorte d’impudeur à faire dans un lieu public ce qu’on fait habituellement dans l’intimité de sa salle de bains, met certains mal à l’aise (autant les hommes que les femmes, j’ai interviewé les deux sexes ;-).

Personnellement je m’en fous un peu, je suis surtout admirative de la fille qui arrive à se mettre du mascara dans les secousses du wagon sans se crever un œil, ou de celle qui se maquille entièrement sous des regards étrangers sans être gênée le moins du monde ; ça, ça m’épate un peu, je n’oserais pas en faire autant.

173 commentaires Laisser un commentaire
Le maquillage

Vous aimerez aussi

173 commentaires

  • #1 lizou le 26 mai 2008 à 7 h 20 min

    Perso ça me fait ni chaud ni froid, ce qui me gène c’est les doigts dans le nez, le maitre nageur qui s »épluche les orteils en haut de sa chaise…juste gaffe à pas se prendre le mascara ou le crayon dans l’œil c’est dangereux. je me met du gloss ou du rouge dans le métro ou le bus mais vite vite pour pas être maté par des pervers qui pensent que je le fais pour les exciter. Je suis matinale dis donc, vite les révisions!

  • #2 Maya le 26 mai 2008 à 7 h 20 min

    Pareil, suis assez admirative, j’ai déjà tendance à me mettre la brosse dans l’oeil bien calée à la maison, alors dans un truc qui bouge … Une fois j’ai vu une fille se faire un trait d’eye liner parfait (au pinceau !) alors qu’on avait du mal à garder notre équilibre debout !!

  • #3 Miaou le 26 mai 2008 à 7 h 27 min

    Moi j’aime bien regarder quelqu’un se maquiller dans le métro. C’est d’ailleurs ce que j’aime dans le métro, les moments d’initimité volés ou offerts. Par contre je déteste les gens qui crient au téléphone. Je trouve ça beau les petites choses discrètes qui montrent un peu plus les gens.

    Et sinon, hier j’ai mangé une compote sur un quai de gare, car je n’avais pas eu le temps de manger chez moi, eh bien les gens n’ont pas aimé non plus…

  • #4 Hélène le 26 mai 2008 à 7 h 35 min

    Chouette, je suis pas la seule à être tombée du lit ;-))

  • #5 lizou le 26 mai 2008 à 7 h 38 min

    je crois que je vais dormir dans le bus cet aprèm, c’est trop tôt là!

  • #6 Hélène le 26 mai 2008 à 7 h 39 min

    Je vais faire pareil, peut-être que les gens seront choqués ? ;-))

  • #7 lizou le 26 mai 2008 à 7 h 45 min

    Si tu ronfles oui, sinon ça va sauf si on doit te réveiller au terminus. ç m’est arrivé, ça et le contrôleur qui arrive pas à te réveiller. je met mon réveil sur le portable dès que j’ai plus d’une demi heure de transport. le temps passe plus vite quand t’es pas là pour le voir.
    Je mange aussi dans les transports mais pas des trucs qui sentent parce que les gens qui font ça me file la nausée direct.
    J’en ai marre personnellement des gens qui reniflent c’est deg.

  • #8 deilema le 26 mai 2008 à 7 h 46 min

    je trouva ça un peu beurk se maquiller dans le métro… on a les mains crades, l’environnement est crade… j’aurais l’impression de me coller de la saleté du métro sur la peau.
    en revanche, quand je le prends, je n’ai rien contre me maquiller dans le train (c’est moins sale, et on peut se cacher un peu aussi).
    et je finis presque tous les jours de me maquiller dans mon rétroviseur (au feu rouge, hein).

    HS : ya des Casatner sur VP ce matin

  • #9 Cornélie le 26 mai 2008 à 7 h 48 min

    Coucou les filles!
    Ce que je trouve un peu gênant c’est que, pour se maquiller en public il faut imaginer que  » l’autre  » n’existe pas, hors il existe …:-)

  • #10 Hélène le 26 mai 2008 à 7 h 48 min

    Hihi, j’y suis, sur la vente Castaner, j’ai mis mon réveil exprès, mais je ne trouve rien à mon goût ;-))
    Mais tu vois deilema, tu dis que dans le train tu peux te cacher, donc il y a bien une notion d’intimité et de pudeur, dans le maquillage.

    Cornélie justement ce que j’aimerais comprendre, c’est pourquoi c’est si intime, de se maquiller. Moi-même je serais gênée de le faier en public, mais je n’arrive pas à savoir pourquoi. Après tout on est habillée et tout, rien de grave ;-)

  • #11 deilema le 26 mai 2008 à 7 h 55 min

    oui, c’est vrai, je me verrai pas me maquiller dans le bus… je le fais que dans le train ou dans ma voiture, qui est un peu un prolongement de mon chez moi.
    peut être que cela vient du fait que le maquillage est assez narcissique comme activité : on s’occupe de soi, on se transforme, on s’observe… on est soi avec soi.
    alors le regard des autres pourrait troubler cette intimité qui fait un peu partie du plaisir de ce maquiller?

  • #12 Elsonia le 26 mai 2008 à 7 h 57 min

    Rien trouvé non plus chez Castaner !!!!

    Chacune fait ce qu’elle veut où elle veut, non ???? Gloss, mascara, poudre.. Pour ma part, je n’aime me maquiller en public (d’ailleurs je n’ai jamais essayé mais ça ne me plairait pas non plus).

  • #13 Fran le 26 mai 2008 à 8 h 02 min

    Je me demande toujours comment elles font pour pas s’en mettre partout alors que moi au calme à la maison, j’arrive à me rater ^^

  • #14 Hélène le 26 mai 2008 à 8 h 07 min

    Je pense que tu as mis le doigt sur l’explication deilema ;-)

    Elsonia moi non plus, j’ai été raisonnable, yihou !

    Fran voilà, si ça bouge je suis bonne à rien ;-)

  • #15 Cornélie le 26 mai 2008 à 8 h 07 min

    Quand on se maquille en public est-ce qu’on ne dit pas : Je me fais belle, mais pas pour vous! :-)

  • #16 deilema le 26 mai 2008 à 8 h 13 min

    Ah oui, voilà une autre explication qui me parait tout à fait plausible Cornélie. ça explique peut être qu’il y en a qui se sentent choqués de voir les filles se maquiller en public. ils ne seraient pas choqués mais jaloux ;)
    bon, allez, c’est bien de discuter de bon matin avec vous, mais il faut que j’aille au boulot aussi…

  • #17 Hélène le 26 mai 2008 à 8 h 15 min

    Tiens je n’avais pas pensé à ça Cornélie, c’est très intéressant !

  • #18 Turquoise le 26 mai 2008 à 8 h 26 min

    Je serais bien incapable de me maquiller dans le métro, parce que cela supposerait que je sois sortie de chez moi le visage nu … et ça, impossible !
    Perso, ça m’amuse plutôt de voir une fille se maquiller ; c’est fou les grimaces qu’on peut faire, j’ai l’impression d’observer un hamster ou une souris blanche .
    Mais quelquefois, je trouve que leur trousse de maquillage est vraiment crade, les crayons en vrac sans capuchon, le boîtier du blush cassé, de la poudre partout … berk !

  • #19 Cornélie le 26 mai 2008 à 8 h 28 min

    Je reviendrai dans la journée pour voir les progrès de cette réflexion passionnante! :-)

    Mon mot du jour est  » Declutering  »! :-)

  • #20 Jenesaispasmemaquiller le 26 mai 2008 à 8 h 32 min

    Je trouve ça trop dégoutant!

  • #21 la Truffe 2 ! le 26 mai 2008 à 8 h 32 min

    Non mais ça va pas d’être choqué par une nana qui se maquille !! Et pourquoi donc ne le serions nous pas d’un mec qui pue et nous empue alors ??
    Personnellement cela m’inspire de l’admiration parce que…… comment ne pas se mettre du eye-linerl dans l’œil avec les soubresauts du métro ?

  • #22 Delphinoid le 26 mai 2008 à 8 h 35 min

    Ah oui, c’est une question que je me suis posé devant les réactions de gens. Perso, j’admire la prouesse technique.

    Sauf une fois où la fille faisait un usage intensif de Terracotta et que le jeune homme et moi qui étions ses voisins essayons d’étouffer nos rires.

    Se maquiller, ça relève de l’intime, pour la plupart des gens. C’est un geste personnel qui participe à l »invention du moi social, si j’ose dire. En fait, on crée l’image qu’on veut donner de soi dans la journée. Donc peut-être qu’être témoin d’une partie du processus met les gens mal à l’aise?

    Perso, déjà remettre du baume, je le fais rapidement et discrètement alors se maquiller dans le métro, ça me dérangerait. Déjà en temps normal, quand on n’est pas habillé en uniforme (tenue noire ou sombre ou alors, l’éternel jean slim ballerine à Paris), on se fait dévisager par les gens.

    En se maquillant, on rompt le train train du voyage (hu hu) pour les autres passagers et on devient un peu l’attraction de la rame. Perso, j’assume pas ce détachement qu’ont les filles qui le font.

    Après, ça ne me choque pas du tout :))

  • #23 Cagaroule le 26 mai 2008 à 8 h 36 min

    Bonjour!

    Pour moi, tout dépend du résultat… Si elle « réussit », j’admire, sinon j’esquisse un petit sourire… :-)

  • #24 Spike le 26 mai 2008 à 8 h 40 min

    Avant hier, j’étais à côté d’une fille qui se maquillait dans le métro, la totale: le crayon estompé au coton tige crade, le blush, l’ombre à paupière, la terracota, le tout dans une pochette dégoutante et pleine de poudres écrasées…..
    j’étais amusée mais assez dégoûtée en fait (parce qu’il n’y a pas d’endroit plus sale que le métro parisien en fait. Ha si: les égouts?)

  • #25 dola le 26 mai 2008 à 8 h 42 min

    Bon moi déjà à la maison quand je fais des tentatives, ce n’est pas super net alors dans un rame en mouvement…
    Personnellement ça m’indiffère mais je me demande s’il n’y a pas une sorte d’impudeur qui tient du avant-après, une tranformation en direct qui est gênante.
    Bon c’est trop tôt je ne suis pas claire!!
    je reviens plus tard

  • #26 Esme le 26 mai 2008 à 8 h 43 min

    Ah oui je me suis tjs demandé comment elles faisaient les filles pour tracer un contour des levres sans la tramblotte, je pense que c’est l’habitude!
    Personnellement je m’en fiche.
    Que ca releve de l’intime le maquillage, j’en suis convaincue, je ne pourrais pas le faire, deja je suis pas douée mais en plus j’aimerai pas qu’on me regarde faire. Delphine a bien cerné la part de soi social etc etc… l’explication est tres claire et tres probable en fait je m’y retrouve!

  • #27 Hélène le 26 mai 2008 à 8 h 54 min

    Je pense que l’analyse de dola vient bien compléter celle de Delphnoid, en effet, c’est sans doute la transformation qui choque…

    Je remarque que beaucoup d’ente vous disent que lorsqu’une fille se maquille dans le métro, sa trousse à maquillage est crade. Vous pensez qu’il y a un rapport ? Un genre de je m’en foutisme général qui fait qu’elle ne prend pas soin de ses produits et se fiche d’être observée en train de se maquiller ?

  • #28 Dorothée le 26 mai 2008 à 8 h 55 min

    Ah moi j’adore le faire mais j’admets qu’il y a un côté un peu provoc dans ces cas-là…un peu de « je sais que je vous mets mal à l’aise et vous imaginez pas combien j’aime en jouer » :-)

    Provoc aussi avec l’idée de « peut-être que vous me trouvez grosse/moche mais bon, vous imaginez bien que si je me maquille c’est qu’il y a des gens qui me trouvent belle »…(là j’admets ça devient tordu).

    En revanche, ma trousse est nickel, et les blush partent à la poubelle dès qu’ils se cassent je trouve ça déprimant un blush cassé. Je me rends compte que je juge vachement les filles qui se maquillent à la tête de leurs pinceaux (quand elles en ont) ou au choix de leur maquillage (type, marque, couleurs….).

    Sinon le taxi est un très bon endroit pour se maquiller mais uniquement le jour, et il faut aller loin pour avoir le temps de tout faire ;-) (mais au moins on peut s’étaler, pas comme dans le métro)

  • #29 lizou le 26 mai 2008 à 8 h 57 min

    Ben d’un coté si tu te maquille dans le métro c’est que tu trimballes tes produits, t’as donc plus de chance de casser tes poudres, et t’as rien pour nettoyer. et t’y penses plus rentrée chez toi et tu t’en rend compte dans le métro au moment de te maquiller et rebelote rien pour nettoyer…

  • #30 Dorothée le 26 mai 2008 à 9 h 04 min

    lizou, en général dans mon sac j’ai aussi ma « trousse à découcher » (celle qui me servira le jour où je perdrai les clefs de chez moi) avec du démaquillant, du shampooing, du dentifrice, une brosse à dents etc….et du truc pour se désinfecter les mains (et même un masque!).

    Et j’avoue, même un petit flacon de désinfectant pour les pinceaux maintenant, et des kleenex…

  • #31 Coralie Marie le 26 mai 2008 à 9 h 05 min

    J’en vois rarement, mais moi aussi ce qui m’interroge surtout, c’est le « comment font-elles » ? Surtout qu’avec le métro on ne sait jamais si on va pouvoir être assise !
    Cela dit, la dernière fois que j’ai vu une fille se repoudrer dans le rer, c’était vendredi et cette jeune fille (mineure ?) venait de se prendre une grosse baffe par un « ami » et tentait de camoufler sa joue gonflée :-/

  • #32 funambuline le 26 mai 2008 à 9 h 05 min

    Comme certaines, moi j’aime bien voir des filles se maquiller dans les transports publics, soit elles sont super expertes et je suis impressionnée (et je comprends qu’elles le fassent en public, c’est limite un spectacle – j’ai vu aussi un trait d’eye-liner parfait alors que je devais me tenir pour ne pas m’étaler), soit c’est atroce et ça me met en joie -cynique, du genre du rose pailleté partout (yeux-joue-bouche).

    Sinon, je trouve d’autres gestes beaucoup plus intimes, dernièrement, tôt le matin, dans un bus bondé, une fille a sorti sa trousse de toilette, s’est mis du déo, s’est brossé les cheveux, mis du mascara (dieu merci, elle a attendu d’être sortie du bus pour se parfumer, je l’ai vue). Et là, j’ai trouvé ça « impudique », gênant, presque « dégeu », mais c’était pas juste une retouche make-up rapide.

    ça m’arrive, à l’arrêt du bus, en ayant bien regardé qui il y a, j’évite si nana trop joliement maquillée ou vieux pervers qui mat ou jeune homme attractif pour lequel -justement- j’aimerais me maquiller, pour les autres, je-ils m’en fout/s’en foutent. Je ne le fais pas dans le bus ou métro (même pas sortir un miroir) avec un vis-à-vis. Par contre, dans le train, si je suis relativement seule dans mon espace, sans problème!!!

    Le seul endroit où je le fais sans problème « en public », c’est l’avion, juste avant l’atterissage, et que je me pschitt, que je me crème et maquille… les toilettes sentent trop mauvais à la fin d’un vol, j’y vais pour faire pipi, me changer, mettre du déo (ça en public c’est impossible) et pour me coiffer (pas envie de faire voler mes longs cheveux sur des inconnus). Et je trouve que ces moments-là (de make-up public « forcés ») sont finalement assez agréables à assumer. ça me fait le même effet « d’assumage » qu’un restau seule.

  • #33 teatree le 26 mai 2008 à 9 h 06 min

    tout à fait d’accord avec Delphinoid : »Se maquiller, ça relève de l’intime, pour la plupart des gens. C’est un geste personnel qui participe à l”invention du moi social, si j’ose dire. En fait, on crée l’image qu’on veut donner de soi dans la journée. Donc peut-être qu’être témoin d’une partie du processus met les gens mal à l’aise? »
    c’est mettre aux yeux de tous la transformation du moi tel que je veux qu’il apparaisse à la société. c’est je me moque bien du regard des gens qui voient ma volonté de paraitre tellle ou telle.
    jamais je ne pourrais faire ça. déjà une retouche de rouge je me cache et je fais ça hyper vite pour que personne ne voit. même si c’est des inconnus que je ne reverrais jamais, je ne peux pas me dénuder autant. souvent je choisis une rue déserte après mon déjeuner!
    quand à celles qui se maquillent dans le métro, je les regarde amusée et j’aime bien regarder les produits qu’elles utilisent mais j’avoue que je les juge un peu impudiques.

  • #34 lizou le 26 mai 2008 à 9 h 08 min

    Dorothée t’es dingo ;-)) pourquoi tu prends les transports en commun si tu te déplaces avec ta caravane ;-))? du shampoing? du dentifrice? je préfère prendre ma carte bleue et faire confiance aux gens chez qui je squatte. j’ai les kleenex et le truc pour les mains et basta.

  • #35 misschic le 26 mai 2008 à 9 h 12 min

    oui les gens a l’ aise, ça plombe toujours un peu. franchement y a rien d’ imudique a se maquiller devant d’autres gens, se maquiller, ce n’ est pas se gratter le derriere non plus, gardons les proportions.

  • #36 lizou le 26 mai 2008 à 9 h 13 min

    Dans le train pour aller à un mariage, le fameux, je me suis vernie les ongles et mon voisin, un charmant monsieur de 88 ans m’a appelé l’artiste (il doit avoir un glaucome) et m’a chanté des chansons en italien. pourtant le vernis ça pue ;-)) le rouge à lèvre j’ai fais vite par peur qu’il se mette à chanter allemand ou espagnol.

  • #37 Milie le 26 mai 2008 à 9 h 23 min

    Je n’ai pas eu le temps de lire tous les commentaires mais je pense que ce qui rend le maquillage intime c’est qu’en le faisant en public, on montre le coté artificiel du maquillage. Je m’explique: quand on se maquille, on le fait pour montrer une image « sublimée » de soi (qu’on soit très légèrement ou fortement maquillée) Or, le faire en public ça montre que ces yeux de biches on ne les a pas « dès le réveil » que ce tient sublime n’est pas tout à fait « naturel »,…

    Je crois que c’est pour cette raison là que je ne voudrais pas me maquiller en public, j’airais l’impression d’être un magicien qui dévoile ses tours… Et je montrerais au « grand public ». Les filles qui sont capables de se maquiller en public sont pet-être celle qui se moquent du regard des autres???

  • #38 **Elfie** le 26 mai 2008 à 9 h 24 min

    Je suis d’accord avec Turquoise : même si je ne me maquille que légèrement, si je sors de chez moi sans khol et sans mascara, j’ai l’impression d’être nue ( j’ai même été une fois jusqu’à faire un crochet par un grand magasin pour m’acheter un mascara parce que j’avais oublié de m’en mettre le matin et que je me sentais maaaal…. En gros, j’ai préféré arriver en retard à mon rdv que d’imaginer qu’on me voie « à demi-nue » et qu’on comprenne la part de tricherie dand mon regard… je suis atteinte, je crois !). Par contre, les filles qui se maquillent dans le métro me fascinent, je n’arrive pas à en détacher mon regard (je sais, je suis une voyeuse…): le thème du maquillage, c’est finalement assez tabou, ça touche à la part entre le naturel et l’artifice (doit-on tout à l’un ou à l’autre ?), on ne peut demander qu’à ses copines proches leurs secrets, sinon c’est presque indécent, je trouve… Les filles qui se maquillent dans le métro, elles offrent leurs secret d’une certaine façon (j’ai découvert le recourbe-cils [qui reste une horrible machine de torture à mes yeux] dans le métro)… Et puis cette contradiction entre la fille à la bourre qui se maquille au dernier moment devant tout le monde et la fille « organisée » qui a toute sa trousse avec elle , y compris les cotons-tiges, je trouve ça très drôle…. Bon, je me dépêche pour avoir le temps de me maquiller chez moi ;-) Bonne journée à toutes !

  • #39 Hélène le 26 mai 2008 à 9 h 26 min

    Dorothée je ne posais pas la question de savoir si vous ailiez faire de la provoc, mais pourquoi ça met les gens mal à l’aise ? ;-)

    Bien vu lizou ;-)

    Moi j’ai zéro make up dans mon sac, jamais. Je me maquille que chez moi ;-)

    Coralie Marie c’est horrible cette histoire, pauvre gamine !

    funambuline c’est fiort le coup du déo, et effectivement assez rebutant !
    En revanche dans l’avion c’est normal de faire ds choses intimes devant les gens, après tout on dort à 10 cm d’eux, on passe des heures ensemble dans un espace confiné, ce sont des circonstances très particulières.

    teatree merci de répondre à la question que je me pose ;-) Mais finalement pourquoi ça serait mal jugé, de se foutre de ce que les gens pensent ?…

    Bien sûr Milie, je crois que tu as raison, il y a la notion de se moquer éperdument du regard des autres, là-dedans.

    **Elfie** c’est vrai, le passage assumé du naturel à l’artificiel doit être vécu comme une sorte d' »agression » (toutes proportions gardées) par certains, je suppose.

  • #40 Anmryn le 26 mai 2008 à 9 h 29 min

    Euh… je dois avouer que ça m’arrive.
    J’en étais incapable avant d’aller en Asie, et puis en voyant toutes ces filles se pomponner en public sans problème, j’ai moi aussi pris le pli et je l’ai gardé à Paris (pas tous les jours quand même).
    Mais attation ! Le teint je le fais chez moi (sinon je trouve ça crade), et en public je fais juste rouge à lèvres, fard à yeux, blush, coiffage, enlever les crottes d’yeux (je mets jamais de mascara.) Vernir les ongles ça sent trop fort, je fais ça uniquement si la rame est à moitié vide. Et ma trousse de maquillage est nickel, puisque je fais tout au doigt (après m’être désinfecté les mains, quand même, ou les avoir gardées pures depuis la salle de bain grâce à des gants.)
    C’est vrai quoi, ça arrive d’être à la bourre le matin, et je préfère 5 mn de honte dans le métro à l’idée de passer la journée en fille-pas-au-top. Ce n’est pas que je me fiche de l’avis de ceux qui m’entourent, mais je ne fais rien de mal, je ne vois pas pourquoi ça dérangerait plus que celui qui écoute de la musique trop fort.
    En fait, en Corée, le public make-up se fait plutôt dans l’esprit « on est comme au village, on partage la même vie, pas de chichi. » Et c’est plus comme ça que je le sens.

  • #41 Dorothée le 26 mai 2008 à 9 h 30 min

    Lizou: je ne peux pas taxer, c est plus fort que moi…prêter ou donner oui, mais taxer, impossibeul…donc si je veux être sûre d’être propre ben je prends mon matos (on peut aussi découcher sans oublier ses clefs hein)…au final ca ne prend pas beaucoup de place, ça sert rarement mais quand il y a besoin je suis contente d’avoir tout ça! mais on dévie, là…

  • #42 TiChou le 26 mai 2008 à 9 h 32 min

    Moi ça m’impressionne. Je dis respect ^^. Moi si j’arrive à me mettre du rouge à lèvre dans le métro sans ressembler à un clown à la sortie, c’est déjà très bien ^^

  • #43 Hélène le 26 mai 2008 à 9 h 33 min

    Anmryn merci beaucoup pour ton commentaire, et surtout n’aies pas honte de ce que tu fais, ça n’a rien de honteux de se maquiller !! ;-) J’aime bien l’idée de village que tu décris, en plus ;-)

    Dorothée j’allais le dire, on dévie ;-)

    TiChou je suis comme toi, il me faut la stabilité pour y arriver ;-))

  • #44 Anmryn le 26 mai 2008 à 9 h 41 min

    Juste pour dire à propos du côté artificiel du maquillage :
    quand je me maquille en public, je suis aussi contente de montrer que derrière une belle plante, y’a pas mal de boulot.
    Alors :
    1. Si ça pouvait un peu démystifier la féminité et qu’on arrête de nous demander d’être Jessica Alba alors qu’on se promène pas avec un Photoshop dans le sac et une armée d’esthéticiennes, tant mieux. J’aimerais bien que les imbéciles comprennent qu’on peut pas toujours être maquillée, et qu’une femme au naturel, c’est pas moche, c’est juste différent.

    2. A l’inverse, ce serait bien aussi que soit valorisés nos talents de maquilleuse, parce que franchement des fois des filles font des trucs trop forts avec leurs pinceaux et personne ne pense à les en féliciter. C’est quand même tout un art (et merci Hélène de nous donner un espace d’expression pour ça.) ^_^

  • #45 Hélène le 26 mai 2008 à 9 h 43 min

    Yiii, Anmryn j’adore ton esprit !!!

  • #46 Anmryn le 26 mai 2008 à 9 h 51 min

    Hihi merci Hélène !! **(^o^)**
    En fait si je me maquille en public c’est par féminisme forcené, vi !
    Haha, je crois pas pouvoir lancer la mode, malheureusement. ;))

  • #47 Véro la Bisontine le 26 mai 2008 à 9 h 58 min

    Alors là, c’est pas pour moi ce truc!
    Pour des raisons plus pratiques qu’éthiques, bien sûr…
    Et s’il faut trimballer sa trousse avec tout le bazard dans les transports en commun, l’enfer!!
    A part, un coup gloss ou un pschitt de parfum si besoin, je ne me vois pas en faire plus…
    Et puis, j’aime mieux sortir de chez moi maquillée, sinon…je me sens toute nue!!

  • #48 laurettebis le 26 mai 2008 à 9 h 58 min

    Bon je ne prends plus les transports en commun depuis plus de 2 ans mais maintenant que je conduis tous les jours pour aller bosser, je vois plein de femmes qui se maquillent au feu rouge dans leur rétro, un coup de blush, un coup de rouge…

    çà ne me choque pas, chacune son truc, perso j’aime bien être seule et tranquille pour me maquiller ou faire une retouche, je prends le temps de le faire (parce que je peux encore le faire et j’en profite, d’ici qq années çà ne sera peut-être plus pareil, et je me maquillerais ptet dans mon rétro aussi ;-))) , quitte à me lever 1/4 d’heure plus tôt exprès…

  • #49 princessevarda le 26 mai 2008 à 10 h 05 min

    Moi je me maquille quasi toujours dans le métro.
    A la maison pas le temps avec les mioches…
    Mais je fais pas la totale fond de teint et tout, hein!
    Juste mascara, poudre et rouge à lèvres.

  • #50 Nicole le 26 mai 2008 à 10 h 12 min

    Vous êtes tombées du lit, les filles??? :-)))
    Moi, j’aime bien regarde la dextérité des filles qui se maquillent dans le metro… Moi, j’ai toujours une petite pochette de secours make up dans mon sac. Comme je bosse, il m’arrive de faire une retouche RAL ou blush, mais j’ai aussi un mini-mascara e de l’anti-cernes, ainsi qu’un duo basique de FAP (brun/rose) qui peut toujours sauver une soirée inattendue.
    Pas plus tard que vendredi de la semaine dernière, j’étais tellement à la masse, que je suis sortie de chez moi sans aucun maquillage!!! Je me suis rendue compte dans l’ascenseur de la crèche…; :-( Ma trousse a été très utile… dans le métro!!! Et ça a été nickel, pas de mascara sur les paupières!!! Bah oui, j’attendais que le metro s’arrete à une station pour cette partie là! :-)))

  • #51 Hélène le 26 mai 2008 à 10 h 14 min

    Aha ! Voilà le secret pour ne pas se crever un oeil : attendre une station ! ;-))

  • #52 Lou. le 26 mai 2008 à 10 h 26 min

    Eh bien moi, ça me dérange, je ne sais pas trop expliquer pourquoi.

  • #53 Trompette le 26 mai 2008 à 10 h 26 min

    Alors chez moi déja y a pas de métro…
    Mais franchement, nous n’avons pas franchement ts les jours le temps de ns maquiller tranquillou ds notre salle de bains hein les filles !
    Moi, ça m’arrive bien de me maquiller au volant, avouez que ce n’est pas simple non plus… !
    Ca amuse parfois les automobilistes, au moins ça les fait sourire et ça leur évite un court instant de se curer le nez… Berk… Non mais c’est vrai quoi… C’est dégueu…

  • #54 Hélène le 26 mai 2008 à 10 h 31 min

    Et bein si tu puovais l’expliquer ça nous intéresserait Lou, parce que c’est justement toute la question du jour ;-) Juste dire que ça te dérange ça nous avance pas beaucoup ;-)

    Trompettte c’est vrai qu’au volant c’est balèze aussi ;-)

  • #55 glamzone le 26 mai 2008 à 10 h 32 min

    j’ai jamais compris comment faisaient ces filles, je suis une handicapée du make up moi, c’est dans la salle de bain sinon rien (mais toujours avant de sortir!)

  • #56 lili le 26 mai 2008 à 10 h 32 min

    Voir les autres se maquiller, ça ne me gêne pas. Je trouve ça sympa, même, et le côté organisé dans la désorganisation me fait sourire: en retard mais maquillée tout de même!

    J’ai pris le métro des années en face d’une fille qui se maquillait les yeux là où je montais, je ne sais pas à quel sade elle en était au début.
    Elle se faisait un gros trait noir sur la paupière avec l’extrémité du mascara, point par point.
    Elle suspendait son geste au démarrage et s’asseyait toujours dans le sens contraire de la marche.

    Nous autres le genre humain, nous avons beaucoup vécu les uns sur les autres ou bien sur la place publique, comportements qui se perdent en ville mais que je trouve plutôt normaux.
    J’y vois de la confiance ;o))))

    Il y a peu, quand les femmes portaient des bas avec des jarretières ou bien des porte-jarretelles, il était courant qu’elles doivent les rattacher. Eh bien elles soulevaient leurs jupes.
    Personne n’oserait aujourd’hui, je parie. Trop intime.

    Je ne parle pas de faire ses besoins en plein champ à plusieurs en tapant la discute…
    Nous sommes de plus en plus pudiques ;o)

  • #57 Trompette le 26 mai 2008 à 10 h 33 min

    Par contre un truc qui m’ENERVE fatalement mais qui n’a rien à voir, c’est qd tu fais tes courses et le mec ou la nana derrière toi à la caisse te colle, pose ses courses, fait tomber dix fois le truc qui sépare sur tes fraises posées juste derrière, t’as envie de lui dire « vas-y monte moi dessus » aussi… C’était la petite parenthèse du jour…

  • #58 Mzelle Dee le 26 mai 2008 à 10 h 35 min

    et si c’était pcq pour la plupart des gens ces « choses là » se font dans leur esprit dans l’intimité de sa salle de bain, et ce qui les met mal à l’aise c’est d’être confronté à cette intimité sans avoir le choix, et si on pousse un peu d’être pris pour des voyeurs…
    Moi perso ça ne me gêne pas (même si j’ai pas de métro dans mon trou!) au contraire j’aime bien regarder comment elle font, si c’est une méthode que je pourrais reproduire chez moi, et je suis admirative de leur dextérité, moi qui arrive à me mettre du mascara dans l’oeil tranquillement dans ma salle de bain! ;-)
    Bonne journée les filles!

  • #59 Anmryn le 26 mai 2008 à 10 h 39 min

    Ah oui c’est pas faux ce que tu dis Lili, on est de plus en plus pudique.

    Mais enfin je comprends comment faisaient nos grands-mères en porte-jarretelles ! Je me disais bien aussi, que c’était impossible de passer une journée avec ça sans devoir aller les raccrocher toutes les heures dans un endroit tranquille…

    Sinon j’aime bien l’image de faire ses besoins à plusieurs en plein champ (en Chine beaucoup de toilettes sont collectives : pas de mur pas de porte, juste un canal d’eau et tout le monde à la queue-leu-leu au-dessus. On s’y fait très vite, y’a rien de honteux.^^) C’est dommage qu’on ait abandonné ça, c’était quand même rigolo !

    *OK c’est du total hors-sujet…*

  • #60 Lou. le 26 mai 2008 à 10 h 41 min

    Je ne sais pas vraiment l’expliquer pourtant, désolée. ça me dérange, ça fait un peu exhibitionniste, ça casse aussi le « mythe ». C’est pas glamour.
    Je cherche une vidéo sur le sujet, si je la trouve je reviens.

  • #61 Lou. le 26 mai 2008 à 10 h 45 min

    C’est là : http://www.chauffeurdebuzz.com/fille+qui+se+change+dans+le+metro-2892

    ça c’est l’extrême !

  • #62 Tendanceuse le 26 mai 2008 à 10 h 46 min

    Coucou tout le monde !

    moi personnellement ça me laisse plutôt admirative …j’ai déjà beaucoup de mal à réussir mon trait d’eye liner devant mon miroir, et mettre mon mascara sans que la brosse ne tâche ma paupière !…
    ceci dit je partage votre avis, c’est quand même un des lieux les plus sales le métro…
    et puis c’est très intime, c’est un rituel plaisir, et assez perso, donc assez provoc comme démarche…!
    bonne journée!

  • #63 Mithra le 26 mai 2008 à 10 h 50 min

    Je suis d’accord avec Turquoise, moi ce qui me degoute c’est souvent l’etat de la trousse a maquillage des filles qui se maquillent dans le metro : fards casses, pinceaux hirsutes, blush qui s’est sauve dans la trousse, rouge a levres mal referme qui a laisse des traces partout, vieux kleenex macule d’on-ne-sait-quoi, beurk !
    Et puis se maquiller dans en environnement pareil… franchement, vous ne vous passez pas un doigt au ras de l’oeil ou des levres pour estomper une petite bavure en vous maquillant, vous ? Moi si… et faire ca avec un doigt plein de crasse et de germes du metro ? Perso je trouve ca degueulasse rapport a l’hygiene, mais pas specialement choquant :-) meme si je dois dire que je me passerais bien du spectacle, en general.
    En fait je me passerais bien du spectacle des autres dans le metro en general : doigts dans le nez, grattage d’endroits intimes, conversations stupides voire scenes de menage au telephone… je suis une vraie sociopathe en fait ;-)

    En ce qui me concerne je ne me maquille jamais en public : deja parcequ’en ville je ne sors jamais de chez moi sans le minimum (le teint et un peu les yeux meme si j’ai un avion a prendre a 5h du matin). Et puis aussi un peu parceque je n’ai pas envie qu’on voit les « coulisses » : mais bien suuuuur que je suis nee avec ce teint de peche et ces cils immenses !
    Et j’ai une notion tres forte de mon intimite : je n’ai jamais voulu qu’on me roule une pelle en public – ca ne facilite pas la vie amoureuse quand on a 15 ans, croyez-moi. Je n’aime pas que des inconnus me voient dormir dans l’avion (je mets toujours un gros masque anti-lumiere)… meme quand j’ai de la famille qui vient passer le week-end chez moi je me debrouille pour etre levee, lavee, habillee et maquillee quand ils se levent pour que personne ne me surprenne au saut du lit ! Bon, a bien y reflechir, j’ai peut-etre un leger probleme avec la pudeur et l’intimite ;-))

  • #64 éliiiiise le 26 mai 2008 à 10 h 56 min

    Je pense que moi ce qui me  »gène » dans l’acte, encore que ce soit un bien grand mot, c’est que la fille qui se maquille dans le métro, elle révèle à tout le monde qu’on use parfois d’artifices pour être comme on est…

    En fait je crois que je ne suis pas très claire pour le coup, mais à plus grande échelle c’est comme la fille qui s’épile sur la plage (oui oui j’en ai vu à plusieurs reprises), et qui envoie le message  »regardez j’ai des poils »

    Je dois avoir un problème. Y’a t’il un psy dans l’assemblée ?

  • #65 Geraldine le 26 mai 2008 à 10 h 57 min

    En France, on est vraiment curieux.
    Presque malsains.
    Dès que quelqu’un fait quelque chose qui sort de l’ordinaire (sans être extraordinaire non plus), cela nous fascine et on finit par dévisager la personne.
    Il y a plusieurs années, je suis allée à NYC avec ma Grand Mère pour mon anniversaire et dans le métro, j’étais sidérée par le fait que personne ne regarde personne.
    Les looks étranges, les gestes plutôt inhabituels, les personnes au comportement particulier, personne n’est regardé, ou du moins dévisagé.
    Notamment une jeune fille m’avait marquée.
    Elle recousait ses chaussons de danse -ayant moi-même fait 9 ans de danse, je connais ce dur excercice de couture qui demande beaucoup de concentration- moi, en bonne française que je suis, je ne la lâchais pas d’un millimètre complètement absorbée par toute cette concentration et ce moment d’intimité.
    Puis j’ai fini par revenir en France ( … ) et là, confrontation presque immédiate à la réalité, en prenant le métro pour rentrer chez moi, une personne se maquillait à l’avant du wagon.
    Sans exagérer je peux affirmer que 95% du métro était entrain de fixer ces moindres gestes …
    Welcome back to France …!

  • #66 Nicole le 26 mai 2008 à 11 h 00 min

    Bah moi, j’ai découvert un truc super: le gel antibactérien qui n’a pas besoin d’être rinsé… Ils vendent des gros flacons pour la maison, et des petits pour les sacs à main. J’ai découvert ça à la naissance de ma fille, c’est pratique pour se nettoyer les mains en toutes circonstances.
    J’en ai dans mon sac!!! Le métro c’est crado, c’est sur… donc dès que j’y sors, hop, nettoyage des mains. Pratique, simple et efficace!

  • #67 Princesse Strudel le 26 mai 2008 à 11 h 04 min

    Justement, j’ai vu une fille se maquiller dans le RER la semaine dernière et ca m’a un peu gênée. En te lisant je me suis demandée pourquoi, et…
    Je pense que c’est parce que j’ai l’impression qu’en se maquillant dans le RER, la personne impose sa sphère privée dans un lieu public, et donc, qu’elle nie la présence de l’autre, ou bien son altérité. En imposant quelque chose de privé dans un lieu public (comme le font les gens qui écoutent leur MP3 hyper fort ou sans casque, ou ceux qui téléphonent de Paris à Brest, ou ceux qui se coupent les ongles au coupe-ongles, tchic tchic tchic), je trouve qu’on manque de considération envers autrui, ou de courtoisie. C’est à cause de cette impression que ca me gêne, je crois.

    Strudel, AKA baronne de Rotschild

  • #68 bichon972 le 26 mai 2008 à 11 h 06 min

    bijour ! si je vous dis que j’ai toujours une tonne de maquillage dans mon sac à main. le matin j’ai jamais le temps de me maquiller à la maison, donc je fais çà ou dans les 2 bus que je prends pour me rendre au taff ou (le plus souvent) au travail, installée à mon poste, trop cool. hier encore je me suis maquillée dans le métro, on arrêtait pas de me regarder, je m’en fous complètement, d’ailleurs je trouve que je me maquille mieux dans les transports en commun, car moins de choix de produits….moi j’adore çà, les prouesses techniques de maquillage dans le métro ou bus, c’est trop génial, j’ai pas encore essayé le tram.
    au fait Hélène, hier j’ai achèté le submarine de mac au sephora des champs, j’ai pas résisté, trop beau, trop top !

  • #69 Hélène le 26 mai 2008 à 11 h 15 min

    En effet Lou c’est de l’extrême pas grand chose à voir ;-)

    Tendanceuse sois la bienvenue ! Tu dis quelque chose de très juste, je trouve, sur le fait que c’est un rituel plaisir donc les autres sont gênés d’y participer.

    Mithra ce que tu dis est extrêmement intéressant, car comme pas mal d’autres dans les commentairs plus haut, spontanément tu rapproches le spectacle de qqn qui se maquille dans le métro, de celui de qqn qui se cure le nez, ou autre truc dégueu.
    Comme si se maquiller c’était sale ?

    Geraldine c’est sûr que les anglo-saxons sont beauocup mieux éduqués que nous, de ce point de vue : dévisager qqn c’est mal élevé, après tout ;-)

    Princesse Strudel je comprends ce que tu veux dire, mais je constate que comme Mithra tu rapproches ce comportement de comportements réellement dérangeants pour les autres, comme la musique etc…
    Donc ça m’interroge à mon tour ;-)

    bichon972 il est sublime de fard hein ? ;-)

  • #70 Mamzelle Maupin le 26 mai 2008 à 11 h 19 min

    Ca me fait ni chaud ni froid, juste que je me collerais une scoliose si je devais trimballer mon make up dans mon sac (en plus de tout mon bazar !).

    Et puis j’avoue je suis du genre à grimacer en me mettant mon mascara, pas top glam’ … bon en fait la question elle se pose pas vraiment, j’ai ni métro ni bus ;-p

  • #71 Deilema le 26 mai 2008 à 11 h 20 min

    eurkkk Princesse Strudel le gens qui se coupent les ongles n’importe où et qui laissent trainer leurs rognures… CA ça me dégoute !!!

  • #72 mmarie le 26 mai 2008 à 11 h 22 min

    Ah moi quand je le faisais c’était dans le tram ;-)
    Préalable : je préfère de loin l’intimité de ma salle de bain, et avoir le temps.
    Mais là je ne l’avais pas, le temps, alors zou.
    Précision : je suis myope, or pour me maquiller j’enlevais mes lunettes, déjà le regard des autres est plus flou.. Je choisissais aussi un siège sans vis à vis. Sinon au pire j’attendais d’être arrivée au boulot et sortais ma trousse sur la tablette des lavabos.

    Quand j’assiste à une scène de maquillage dans les transports en commun, je regarde, sans réprobation mais avec curiosité et admiration.

    D’accord avec plusieurs réflexions sur l’intime livré au regard public : je trouve ça pas mal de démystifier cet acte, donc l’apparence et les gestes qui la transforment. Tout cela sans provoc ni militantisme. Ni exhibitionnisme d’ailleurs (dans mon cas en tout cas, timide que je suis) même si se maquiller en public a sans doute quelque chose d’impudique – quoique. Là je me mets à m’interroger sur où se situe la pudeur (ou l’impudeur) : chez l' »acteur » ou chez le « spectateur » ?

  • #73 Une fille qui se cache le 26 mai 2008 à 11 h 36 min

    bon j’ai déjà commenté sur ce blog mais là, je préfère ne pas signer de mon nom. :)
    Ma situation est encore plus bizarre. (vous foutez pas de ma tronche hein? :D )
    Le rituel du maquillage est tellement intime pour moi que je me cache chez moi des autres pour me maquiller. Je ne sais pas. Je sais que c’est étrange.
    Dans le métro, effectivement, ca me « choque » (ce mot me paraît trop fort) cette attitude. Et puis d’un autre côté, cette désinvolture me fascine. Mince j’ai besoin de voir un psy non? :D
    Parce qu’à part ca, tout va bien.

  • #74 egcm le 26 mai 2008 à 11 h 36 min

    Salut les filles,
    Franchement si elles y arrivent pourquoi pas! Par contre ce que je trouve carrément crado c’est les filles que se coupent les ongles dans le métro – ca saute partout etc en plus j’ai toujours en tête cette histoire comme quoi les ongles continuent à pousser même après avoir été coupés… c’est vrai ou c’est une légende?

  • #75 teatree le 26 mai 2008 à 11 h 39 min

    ah, oui, mithra, pareil que toi, si quelqu’un vient dormir chez moi, je fais en sorte d’être passée à la salle de bain et d’être tout à fait présentable quand je croise les autres. c’est de la pudeur, de la correction, de la dignité. prendre le petit déjeuner avec d’autres avec une haleine de chacal, le teint brouillé, le pyjama pas frais, merci bien!
    et comme princessestrudel, imposer quelque chose de privé dans un lieu public, je trouve qu’il y a quelque chose d’indélicat.
    pour moi, ce n’est pas dans la spère de l’avancée des moeurs mais de la courtoisie. je garde toujours en tête l’idéal de la femme élégante et pour moi, cette élégance n’a rien à voir avec ces comportements…mais il faut relativiser aussi, hein, y’a pire quand même…et puis c’est drôle…

  • #76 Mithra le 26 mai 2008 à 11 h 45 min

    Je ne crois pas que ca soit parce que le maquillage est vu comme une activite sale (comme se mettre les doigts dans le nez), mais Princesse Strudel le dit tres bien : « parce que la personne impose sa sphère privée dans un lieu public ». Pour moi ca se rapproche de la fille qui va parler de ses problemes de cystite dans le train au telephone (vecu recemment) : ca n’est pas sale, mais en tant qu’inconnue qui se retrouve obligee de partager un espace donne avec cette fille je le vis comme un vrai manque de politesse.
    Et puis on se doute bien , toutes, que personne n’est naturellement parfait, que l’on s’arrange grace au maquillage. Est-ce une raison pour tout montrer a tout le monde ? Pour moi c’est un peu comme les danseuses classiques : j’aime qu’elles aient le talent de nous faire croire que leur grace est naturelle et qu’elles n’ont jamais mal aux pieds. J’ai pas envie de voir l’enfilage des chaussons sur les pieds en sang.
    J’ai du etre un vieux lord anglais un peu reveche dans une autre vie :-))

    @teatree : dans mes bras ! Moi je passe toujours pour une snob quand je descends petit-dejeuner en etant deja impeccable !

  • #77 lullaby77 le 26 mai 2008 à 11 h 57 min

    Hélène, tu veux pas me parrainer sur VP ??ça me rend folle tous ces trucs dont vous parlez, faut que j’aille voir! (et accessoirement, dépenser)

    Bon sinon moi je me contente de mettre du rouge à lèvres en voiture, ça j’aime bien et ça ne concerne que moi.
    Déballer ma trousse de toilette dans le train ne me viendrait pas à l’idée (et encore moins dans le métro) mais surtout parce que:
    1/ c’est pas pratique (ça tangue, les tubes roulent…)
    2/ je peux pas sortir et aller jusque la gare sans maquillage!!
    Sinon je suis assez admirative des filles qui arrivent à faire ça sans se barbouiller ou se mettre du mascara dans l’oeil, surtout que niveau éclairage c’est pas terrible…

    Personnellement ça ne me gène pas que qqn le fasse, parce que je trouve que ça n’est pas intrusif. De la musique qui va fort, ça gène l’entourage. Une odeur forte (nourriture, parfum…) aussi, c’est agressif, ou une conversation téléphonique à voix très haute. Mais le maquillage? Ben elle fait ça dans son coin, en quoi ça me dérangerait? D’ailleurs j’ai qu’à détourner les yeux si ça m’embête, et on n’en parle plus…

  • #78 teatree le 26 mai 2008 à 12 h 05 min

    lullaby77, je ne suis pas sûre que de vivre en société ce résume à cela: « je n’ai qu’à détourner les yeux ». dans ce cas- là, on pourrait tous se mettre à copuler dans la rue et ceux que ça dérange n’ont qu’à pas regarder! bien sûr j’exagère et j’en rajoute mais la courtoisie je pense est aussi de me pas indisposer le regard des autres. s’ils se détournent, c’est qu’ils sont génés et s’ils sont génés, ce n’est peut être pas pour rien.
    enfin, ce n’est que mon avis…
    ceci -dit, quand la baronne de Rotschild ne sera plus, je devrais peut- être postuler pour prendre sa suite!
    que celles qui sont génées par mon propos réac ne lisent pas ce message! :)
    pardonnez- moi, je suis d’humeur badine…

  • #79 teatree le 26 mai 2008 à 12 h 06 min

    pardonnez aussi mes fautes, j’ai écris vite…

  • #80 Nicole le 26 mai 2008 à 12 h 08 min

    Je respecte les idées de chacune, mais on ne peut sérieusement pas comparer se maquiller les yeux et copuler en public… si???? ;-)

  • #81 teatree le 26 mai 2008 à 12 h 10 min

    mais non, Nicole, tu as raison, c’est moi qui exagère. c’était pour montrer le côté privé dans le public qui peut géner l’entourage mais l’exemple est un peu trop fort, j’avoue…

  • #82 Lou le 26 mai 2008 à 12 h 13 min

    @La fille qui se cache : je suis pareille !

  • #83 Nicole le 26 mai 2008 à 12 h 15 min

    je comprends teatree… mais bon, on se fait ça dans son coin, sans dérranger personne…
    L’autre jour j’ai suivi les ébats « sms-sexuels » d’une jeune fille (avec son mec, je pense). trop marrant!!! Elle tapotait sur son téléphone, moi, à côté, je lisais par dessus mon bouquin. Je sais, j’ai été indiscrète, mais qu’importe? Si elle ne voulait pas être lue, fallait pas le faire dans le métro!! :-) J’adore!

  • #84 Mithra le 26 mai 2008 à 12 h 16 min

    Naaan teatree, c’est moi qui dois remplacer Nadine :-))

    Je trouve un peu facile l’argument qui consiste a dire « si je te gene t’as qu’a pas me regarder (ou m’ecouter) »… dans l’espace restreint que constitue un wagon de metro ou de train, on n’a pas d’autre choix que de voir et d’entendre la personne en face de soi. Meme si on ne veut pas la regarder on la voit et meme si on ne veut pas l’ecouter on l’entend, vu qu’elle est assise a 10cm de nous. D’ou, a mon avis, la necessite d’y mettre un peu du sien et de ne pas s’imposer aux autres…

  • #85 cec jeune mariée le 26 mai 2008 à 12 h 16 min

    Hihihi je suis comme beaucoup je crois….

    Je crois que « déranger » est un peu trop fort comme mot, c’est juste que oui très souvent, il s’agit d’un maquillage à la va vite, pas soigné, et avec sur les genoux une trousse franchement crade, des pinceaux miteux… beurk, en général je regarde ailleurs, parceque ca ca me dégoute en fait…

    Mais au contraire quand c’est une fille « propre sur elle », qui fait un maquillage tout simple, tout clean, avec 2 3 outils propres, ben oui en général je regarde et j’admire, je suis pas fichue de faire un trait d’eye liner dans le train ou le métro moua :))

  • #86 Mouniou le 26 mai 2008 à 12 h 19 min

    Etant naturelle, et pas pudibonde comme beaucoup l’entendent, je trouve pourtant mal élevé de se maquiller dans le métro : je suis de la vieille école ?
    Pour moi, c’est continuer sa salle de bain sur la place publique.

    Remettre du rouge à lèvre est un geste sexy. Même trés sexy : on le voit dans beaucoup de films…..
    En dehors de cela, c’est un peu comme continuer de se laver au milieu des gens, dans un lieu qui n’est pas du tout fait pour ça. (j’exagère, mais il y a de cela – peut-être qu’on ne fait pas n’importe quoi n’importe où).

    De plus en plus de gens, métro, bus….baillent sans mettre la main devant leur bouche. On leur voit la glotte pendant une demi heure.C’est autre chose certes, mais les gens sont de + en + mal élevés, pour surtout ne pas se géner. (Qu’ils gènent les autres, ils n’y pensent plus).

  • #87 leolu le 26 mai 2008 à 12 h 22 min

    Je me maquillais très souvent dans le métro, à l’époque où je passais la nuit chez l’ Homme et qu’on se levait en cata pour aller bosser, donc, c’était douche + fond de teint échantillon et je partais en coup de vent.

    alors, maintenant, quand je vois une fille se maquiller, j’ai toujours ces souvenirs là qui me reviennent, suis trop romantique, moi, ça me perdra ;-)

    aujourd’hui, c’est maquillage dans la salle de bain avec mes fils qui me piquent crayons ou lunettes, au choix ;-)

  • #88 emmanuelle h le 26 mai 2008 à 13 h 00 min

    je suis passionnée par cet article, aussi je réponds tout de suite, avant même de lire tous les commentaires…
    se maquiller est intime, c’est aussi se transformer et montrer aux autres un avant / après que personnellement, même à mon conjoint qui me connait par coeur et évidemment pas maquillée, je n’aime pas montrer…
    après, ça ne me choque pas, mais forcément, comme bcp, ça m’intéresse et je vais suivre toutes les étapes du maquillage ( en étant très admirative, parce qu’en ce qui me concerne, rien que me mettre du rouge à lèvres aux feux rouges me paraît compliqué !!)…
    et dernier truc : ça me choque infiniment moins, en termes d’exhibition de l’intimité que les gens qui téléphonent ds le métro et parlent à voix haute….

  • #89 Ln75 le 26 mai 2008 à 13 h 10 min

    Alors, pour ma part, je suis assez admirative de la technique de certaines filles.
    Même chez moi, les pieds bien stables, je ne pourrais pas en faire autant.
    Par contre, j’avoue que ça me met un peu mal à l’aise, ça ne me fait pas tomber dans les pommes non plus hein ? C’est juste une impression fugace de malaise.
    J’ai l’impression d’être dans la salle de bain de quelqu’un et de faire du voyeurisme.
    Pour moi, c’est un peu comme si elle finissait de s’habiller … dans le métro donc … :)

  • #90 contessa le 26 mai 2008 à 13 h 41 min

    je pense que la gêne est essentiellement dû au fait de cette proximité physique forcée (à entendre littéralement). Personnellement je suis de plus en plus consciente de l’espace dont j’ai besoin autour de moi pour être bien. A paris ou dans les grandes villes, j’étouffe la plupart du temps; dans les mégapoles des USA je me sens carrément mal.

    La sensation d’entassement dans le métro est pê ce qui transforme un geste intime et a priori aucunement gênant pour autrui en un geste qui outrepasse les limites arbitraires que l’on se fixe.

    Prenez une jeune fille qui se maquille avec entre elle et le monde beaucoup d’espace (je ne parle même pas d’un espace privé comme la chambre ou la maison), tout le monde trouve cela charmant. Mettez la même dans un wagon de métro avec 30 cm entre elle et ses prochains voisins, et le tabou s’installe.

    Et si le luxe, c’était l’espace? ;)

  • #91 tetelle le 26 mai 2008 à 13 h 45 min

    Héhé alors moi c’est mon rituel du matin, mais uniquement les lèvres. Pourquoi, me direz-vous hein ?? Et bien parce que c’est bibiche qui emmene sa petite fée de 2ans chez la nounou, et que je veux pouvoir la bisouiller, croquer, poupouiller jusqu’à mon départ (sans la tartiner de maquillage) !!!
    Ensuite, les choses sérieuses arrivent (enfin juste le bus qui m’emmène au train, qui lui-meme m’emmenera au métro parisien, qui m’emmènera au boulot, qui m’ammènera à la déprime – ah nan là je suis hors sujet mince) ! Et là, j’applique en moins de 2 mon crayon à lèvre (couleur discrete) et mon gloss ou mon rouge (pas rouge du tout d’ailleurs) sans un seul débordement ! nickel ! Et pourtant croyez moi, entre les freinages, les nids de poule et les virages, faut le coup de main !! Ca doit etre mon sens artistique !

  • #92 Hélène le 26 mai 2008 à 14 h 00 min

    lullaby77 je suis entièrement d’accord avec toi, ça ne peut pas être comparé à un bruit ou une odeur, si on est mal à l’aise on regarde pas ;-) (et je t’ai parrainée sur VP)

    teatree et Mithra je trouve votre réaction très exagérée ;-) On dirait tout d’un coup que se maquiller est quelque chose de vraiment dégoûtant ;-))
    Par ailleurs la baronne de Rotschild est super vulgos, à la base, je ne vous souhaite pas de prendre sa suite ;-)

    emmanuelle h moi aussi je suis gênée par les gens qui téléphonent en parlant fort, je trouve ça pas chic du tout ;-)

    contessa ce que tu dis est très intéressant, et je pense en effet que la notion de promiscuité joue beaucoup dans la gêne éprouvée par certains.

    tetelle j’ai eu un moment d’angoisse quand tu as parlé de crayon pour les lèvres, mais ouf, tu a dit « couleur naturelle » ;-))

  • #93 Mithra le 26 mai 2008 à 14 h 13 min

    Ah mais nous on serait des Nadine super distinguees, hein ! :-))
    D’abord, je ne sais pas ce qu’en pense teatree, mais les cheveux orange et les robes d’interieur (enfin, les especes de double-rideaux barioles dont elle s’enveloppe), personnellement je suis contre ;-)

  • #94 emmanuelle h le 26 mai 2008 à 14 h 18 min

    le téléphone…non seulement c’est pad chic, mais en plus ça gêne les autres !! parce qu’on n’a pas le choix, on subit une conversation ! pas moyen de détourner les yeux si on n’est pas intéressé…
    quant à la baronne de R. je te rejoins, elle est vulgos, et pas qu’à la base….aucune classe, des chichis, sans doute, mais pas de classe à l’état naturel !!
    ni d’allure, du reste ( et toc, elle est habillée pour l’hiver !!)

  • #95 Hélène le 26 mai 2008 à 14 h 19 min

    Sur ce coup-là je suis d’accord avec toi Mithra, vous êtes dispensées de cheveux oranges et de doubles rideaux ;-)))
    Ca me fait marre parce que je vous connais toutes les deux, et vous êtes tellement, tellement, tellement loin d’elle (dieu merci), hyper classe et chic autant l’une que l’autre !

  • #96 frédérique-etc le 26 mai 2008 à 14 h 20 min

    Je prends rarement les transports en commun, mais là, franchement, qu’une nana se maquille, ça ne me gêne pas du tout ! je ne trouve pas ça gênant, dans aucun sens.
    Je suis d’accord avec les filles qui disent que quelqu’un qui parle fort au tél. c’est pire ! parce que là, t’as pas le choix, tu subis !

  • #97 tetelle le 26 mai 2008 à 14 h 20 min

    naaan ! leger, leger… d’ailleurs pour dire vrai, en ce moment j’e n’en met plus… je deviens un peu faignante (ou raisonnable) avec l’age. Quant à mon rouge « pas rouge » du moment, c’est un des « nude » de l’oreal. Autant dire qu’on voit pas grand chose, ca porte bien son nom…
    Pour en revenir à ce que dit emmanuelle h, je suis totalement INTOLERANTE avec ceux qui parlent fort au téléphone ou sans téléphone ! Parce que pour celles qui prennent le train, ça leur rappelera des souvenirs, les personnes qui se racontent leur vie avec un rire gras pendant 1/2 heure, au secours !! Le matin : il ne faut pas me déranger. Le soir, non plus d’ailleurs ! Alors comme je suis d’une antipathie monstrueuse dans les transport, lorsque cela dépasse les limites, en général, je m’incruste dans la conversation. « Ah bon ?? C’est pas vrai ?? moi non plus… » Comment ça c’est une attitude puerile ?? Comment ça cela n’est pas très classe ?? Comment ça je ne suis pas fréquentable !! Sisi, je vous assure que je suis charmante et rigolote en dehors !! Bon bah tant pis, je serais la vilaine du blog… Et puis sinon je n’arrive pas à me concentrer pour lire Simetierre de S. King (encore une idée d’Helene ! – le livre, pas mon attitude franchement honteuse)…

  • #98 Hélène le 26 mai 2008 à 14 h 26 min

    Alors, là, si les gens te dérangent pendant que tu lis Simetierre tetelle, tu as le droit de leur faire tout ce que tu veux ! ;-))

    frédérique-etc tout à fait, le bruit c’est quand même le pire.

  • #99 Johanna le 26 mai 2008 à 14 h 28 min

    Je t’avoue que je ne comprends même pas le pourquoi de la question tant cela me semble normal et m’a jamais dérangée.

  • #100 FilleDuSud le 26 mai 2008 à 14 h 47 min

    en angleterre elles se maquillent toutes dans le metro, du debut a la fin. A la limite ca me generai presque de regarder mais ca me fascine toujours de voir la transformation radicale de certaines, entre le debut sans , et la fin !! :°)

  • #101 Hélène le 26 mai 2008 à 14 h 48 min

    Et bien Johanna ça prouve que tu n’as pas de problmème avec ça, ce qui n’est pas le cas de tout le monde, si tu lis les autres commentaires ;-)

    Ah ça c’est sûr que la métamorphose peut être très spectaculaire FilleDuSud ;-)

  • #102 Sorcierecamomille le 26 mai 2008 à 14 h 53 min

    Je ne sais pas si quelqu’un te l’a déjà raconté Hélène mais une de mes amies vit à Tokyo et là bas, TOUTES les filles se maquillent beaucoup (c’est-à-dire teint complet + lèvres +yeux + parfum !) dans les métro. A tel point que les régisseurs du métro tokyoïte font des campagnes contre, car apparemment ça devient gênant et vulgaire…
    Quant à moi ça m’amuse plus qu’autre chose et ça m’arrive de me mettre un peu de crayon et de mascara en cas d’urgence totale (pas eu du tout le temps de le faire chez moi, nécessité de pas trop avoir une sale tête et retard !). J’ai aussi un pinceau-poudrier Séphora qui me permet de me repoudrer en cas de nécessité donc je l’utilise quand j’y pense… métro, bus ou rue !!!! très classe je sais…

  • #103 Hélène le 26 mai 2008 à 15 h 02 min

    Je ne trouve pas du tout que ça manque de classe, Sorcierecamomille ;-)
    Et le coup de Tokyo je trouve ça super marrant, et ça rejoint ce que dit Anmryn au comm’ n° 40.

  • #104 Cécile de Brest le 26 mai 2008 à 15 h 30 min

    C’est une pratique qui ne me gêne aucunement . A la limite, je regarde avec attention, histoire de voir si je ne peux pas lui piquer une ou deux bonnes idées.

    Et à partir du moment où la fille ne se cache pas pour se maquiller, je ne vais pas me gêner pour la regarder, j’imagine que ça ne la dérange pas sinon, elle ferait ça ailleurs.

    Par contre, je serais incapable de le faire. J’ai besoin de calme, de stabilité et de pouvoir trouver mon petit matériel du premier coup. J’imagine la galère si tout dégringole !
    Se maquiller à la Nicolas Hulot, sur le sommet d’un gratte-ciel ou dans le métro, c’est pas pour moi ;-)))

  • #105 funambuline le 26 mai 2008 à 16 h 27 min

    C’est marrant, en lisant les commentaires des « trucs gênants » pour certaines, je me rends compte à quel point ce sont des questions culturelles. « Ici », ça nous gêne terriblement quand quelqu’un renifle à répétition, dans d’autres pays, l’idée de se moucher en public est inconcevable.
    Pour parler pour moi, il est vrai que certains jours, certains bruits me dérangent (bruits de bouche, bruits de nez, musique nulle trop forte, conversation stupide à haute-voix…) mais certaines m’enchantent (musique que j’aime aussi et visage enjoué de la personne écoutante, conversation passionnante et pleine d’humour à voix mesurée)… et me font passer le temps de manière agréable.

    Les exemples donnés de « c’est la norme là-bas que les filles se maquillent dans les transports publiques » sont des exemples où les gens passent beaucoup de temps dans les transports (Corée, Japon, New-York, Londres)… faut bien l’utiliser ce temps… et du coup ça ne choque personne.
    Mais alors, pourquoi est-ce que ça choque à Paris? Est-ce que ça choque plus dans le métro que dans le RER (rapport au temps de trajet)?

    ça m’intrigue que ça choque carément certaines d’entre-vous, ça m’interroge sur le rapport au maquillage, à l’image de soi, surtout à l’image que l’on veut donner aux autres…

    Si je me maquille, c’est pour moi, pour me sentir jolie, à l’aise ou provoq, suivant mon humeur… du coup, qu’on puisse me voir le faire je m’en tamponne… par contre, qu’on me regarde insistamment ça me bloque. D’où mon « choix » des gens dans les trains ou aux arrêts de bus si je dois me maquiller.

  • #106 Luxisback le 26 mai 2008 à 16 h 29 min

    Personnellement ce qui me gène dans le fait de me maquiller dans les transports en commun, c’est le fait de montrer aux autres que je ne suis pas belle naturellement. J’ai l’impression de dire « Oui j’ai besoin de me cacher derrière du maquillage pour être potable »! Oui c’est ça, le fait de montrer à des inconnus que j’ai des imperfections à camoufler me dérange.
    Voilou! :)

  • #107 Ibela le 26 mai 2008 à 16 h 30 min

    Je fais sans doute partie de la minorité, mais j’avoue que moi aussi, ça me dérange (« choquer » est qd même un peu fort comme terme) de voir une fille se pomponner dans le métro. Quand Princesse Strudel dit que « la personne impose sa sphère privée dans un lieu public”, c’est aussi ce que je ressens. Je ressens ça un peu comme un déballage, comme un débordement de la sphère privée sur la sphère publique, et c’est qqch que je ne ferais pas. D’ailleurs, lorsque je dois remettre du baume à lèvres en public, je m’assure de le faire discrètement, sans que personne ne regarde, et si par malheur je dois sortir mon poudrier pour vérifier que le mascara n’a pas coulé un jour de pluie… ben je me sens mal.
    Après, c’est peut-être moi qui suis un peu psychorigide :-). D’ailleurs, je ne me maquille que chez moi, dans l’intimité de ma salle de bain, et je ne supporte pas que quelqu’un m’observe pendant que je le fais, que ce soit ma mère, mon amoureux, …
    Pour moi, c’est limite plus intime que d’être à poil, allez comprendre… Oui, j’ai jamais dit que j’étais logique ;-)

  • #108 Mamzelle Maupin le 26 mai 2008 à 16 h 30 min

    Je suis trop pas une aventurière, plutôt une flippette de la bactérie, avec mon bol, la seule fois où je prendrais le métro ET que EN PLUS je voudrais me maquiller je choperai la mixomatose de l’oeil droit pour cause de pollution métroïque !

  • #109 Nadula le 26 mai 2008 à 16 h 32 min

    Bonjour, c’est la première fois que je ‘post’, mais ça fait un bon moment que je traîne sur MBDF et j’adore !
    Quant au sujet, c’est vrai après tout ces filles ne font de mal à personne, et d’ailleurs même je ne pense pas que ce soit par plaisir qu’elles font ça mais par manque de temps. Ça ne me dérange pas du tout, ce sont des femmes qui assument de se montrer en pleine ‘métamorphose’ et je trouve ça hyper culotté et leur dis chapeau bas pour la prouesse technique.

  • #110 Alice le 26 mai 2008 à 16 h 38 min

    Bon, deja ca implique de sortir sans maquillage, avec la tete de la fille qui vient de se lever, et ca, bof bof pour moi. Ensuite, il faut se trimballer son bordel de maquillage toute la journée partout, et autant moi c’est juste un mascara, un crayon et un pote de poudre et je trouve que c’est deja relou à transporter, alors pour toi Héléne et ta malette de maquillage pro, ca va etre un vrai challenge. Enfin, il faut etre soit trés trés sure de soi, soit en plus des produits sus mentionnés du démaquillant… de quoi décourager les plus aventurieres.
    Aprés est ce que ca me dérange vraiment de voir quelqu’un qui le fait? bouarf, je trouve ca intime mais je suis trés blasée depuis que j’ai vu une fille monter en culotte dans le tramway et enfiler tranquilou son jean dedans. Ca devait etre un RDV sacrément important qu’elle avait.
    En gros, du moment qu’il n’y a pas de projection de poudre et autre blush alentour, chacun fait ce qu’il veut…

  • #111 cami le 26 mai 2008 à 17 h 20 min

    beh moi ça me dérenge pas du tout au contraire j’adore! qu’utilise-t-elle? comment l’applique-t-elle? ça donne des idées des fois puis j’dois avouer que je fais partis de ces filles sauf que moi ce n’est pas dans le rer, metro voiture… c’est en cour parce que je part toujours en courant de chez moi et comme le voyage est à pied… alors pendant le premier cour un ptit coup de crayon par ci, du mascara par là (le fond de teint, anti-cerne.. je le met avant les cour quand meme). mais pour moi la difficulté ce n’est pas que ça bouge, c’est que le prof ne s’en aperçoit pas… quand aux réactions autour de moi: rire ou indifference donc pas de gêne.

  • #112 Odile sans régime le 26 mai 2008 à 17 h 26 min

    Sans aller jusqu’à être choquée, n’exagérons rien, cela aurait plutôt tendance à m’énerver de voir une femme se maquiller dans le métro. Mais le niveau d’agacement tient aussi à la façon dont c’est fait. À vrai dire, j’ai plus souvent vu des filles qui semblaient jouer de cet instant pour attirer les regards sur elles, qui en rajoutaient, qui exagéraient les mouvements (et que je te fais une bouche sensuelle en testant l’effet dans le miroir de poche). C’est un peu le côté « je m’expose et je me la raconte » qui m’énerve je crois. Parce qu’une fois, mais c’était bien la seule, j’ai vu une femme se mettre un peu de rouge à lèvre avec élégance et simplicité, sans du tout chercher les regards, et j’ai trouvé ça très classe.

    Je crois qu’il est compréhensible que cette question du maquillage public, offert, fasse débat, parce que d’après pas mal de choses que j’ai pu lire sur la fonction du maquillage, c’est tout de même très intime, une façon aussi de se montrer sous un certain jour, de ne pas se montrer totalement à nu (et dans ce cas, allons-y franchement, une femme en train de se maquiller pourrait peut-être évoquer inconsciemment à certains une femme en train de s’habiller ? – et avec gestes quasi obscènes pour certaines précédemment décrites). Bref, tu as ouvert un débat sur un sujet qui touche certainement à des symbolismes plus ou moins transparents, et à nos représentations inconscientes… Voilà un bon sujet de mémoire en psychologie ! ah mais j’ai déjà le mien, et c’est nettement moins glamour ! ;-)

    Cela dit, je préfère nettement une femme qui se maquille dans le métro, on peut regarder ailleurs, contrairement à tous ces boulets (et je suis gentille) qui polluent notre environnement sonore en mettant leur portable à fond pour nous imposer leur musique (que je trouve le plus souvent pourrie et agressive, ce qui n’arrange rien au tableau !).

  • #113 Hélène le 26 mai 2008 à 17 h 35 min

    Je crois que ça ne me gêne pas du tout de voir des filles se maquiller en public parce que personnellement je n’ai pas de rapport d’intimité au maquillage : j’en parle toute la journée ici, je conseille les une et les autrs, je change moi-même de make up tous les jours, je montre des photos de mon maquillage… c’est devenu quelque chose de super banal pour moi, avec lequel je suis à l’aise, ça doit jouer pas mal.

    Nadula sois la bienvenue !

    Odile sans régime bien sûr que c’est compréhenisble que la question fasse débat, c’est bien pour ça que je l’ai posée ;-)
    Quant aux gestes obscènes, ça me semble un peu exagéré ;-)))

  • #114 Coralie Marie le 26 mai 2008 à 17 h 41 min

    Franchement je n’aurais pas cru que ce sujet ferait tant réagir ! Pour moi si c’est surprenant c’est qu’au regard des autres activités métroiques (lecture, musique, ou rien !), se maquiller exige du mouvement et ça attire forcément le regard.
    Mais c’est intéressant de voir les questions que ça soulève, même si ça me surprend !!

  • #115 Seccotine le 26 mai 2008 à 17 h 43 min

    Bonjour, c’est pour la minute asociale du jour :

    J’aime pas les gens qui se maquillent / se coiffent / parlent fort / finissent de s’habiller / font pipi / se roulent des palots / parlent de leur vie sexuelle / crachent / hurlent dans leur téléphone portable / racontent leurs hémorroïdes en long, en large et en travers / sont complètement bourrés / mangent des trucs qu’il est impossible de manger proprement / etc. / en public.

    Ce sont des choses qu’on fait dans l’intimité, chez soi, ou en petit comité. Même si y’a pas de honte, et si on sait bien que tout le monde le fait, c’est pas une raison pour l’étaler sur la place publique.

    Maintenant, c’est vrai qu’à l’heure de la téléréalité, où tout le monde trouve fascinant de regarder machine prendre sa douche et machin se gratter le c… au réveil, je comprends bien que mon opinion est has-been.

    N’empêche.
    :o)

  • #116 Hélène le 26 mai 2008 à 17 h 47 min

    Coralie Marie vues les réactions des proches avec qui j’en avais parlé, qui m’avait surprise par leur force, je ne suis pas tellement étonnée ;-)

    Seccotine j’aime beaucoup le préambule de ton commentaire ;-))

  • #117 leolu le 26 mai 2008 à 17 h 54 min

    en parlant de manger dans le métro, l’autre jour, j’ai vu une fille qui mangeait un demi pamplemousse, dingue non !! (sans cuillère, je précise)
    elle devait avoir les mains toutes collantes, beurkkk ;-)

  • #118 Nadula le 26 mai 2008 à 18 h 00 min

    Moi j’dis y’a pas mort d’homme, et je crois que ce doit être typiquement français d’être ‘choqué’ pour un oui ou pour un non. Après tout ces femmes ne nuisent à personne en faisant ce qu’elles font, ce sont juste des working girls peut-être un peu moins organisées que d’autres et qui utilisent le temps d’un trajet pour se faire belles. A la rigueur si elles gênaient les autres en éclaboussant leur produits ou autres, là, je le concède, c’est très limite, mais le fait est que ça ne gêne à proprement dit personne et que je pense qu’une part d’admiration se cache dans tous les regards qui les foudroient pour la prouesse technique et pour l’audace, moi je dis chapeau bas mesdames ;)

  • #119 emmanuelle h le 26 mai 2008 à 18 h 08 min

    Séccotine : et tu peu xrajouter à ta liste : les femmes qui racontent leurs accouchements- toujours grandioses – à tout le monde et surtout aux femmes enceintes…..
    qui s’en passeraient encore plus volontiers que les autres !!!

    parce que si ça c’est pas intime….

  • #120 Turquoise le 26 mai 2008 à 18 h 35 min

    Teatree et Mithra, tout pareil : je ne me montre jamais en chemise de nuit , coiffée en dessous de bras et pas maquillée à mes invités – ou quand c’est moi l’invitée. Je me débrouille pour me lever un peu plus tôt que tout le monde , et voilà ! Je sais que certaines ( toujours des femmes ) me trouvent chichiteuse à ce propos, mais le teint verdâtre et l’haleine de dentifrice au munster, non merci .
    En fait, les filles qui se maquillent en public m’amusent plutôt ; le problème, c’est que j’essaie de ne pas les regarder trop fixement pour ne pas les déranger, et c’est difficile !
    Pour répondre à l’interrogation d’Hélène, je pense que les trousses crades sont légion, chez celles qui se maquillent dans le métro peut-être encore plus justement parce que le matos est entassé, et que les filles dont nous parlons n’ont pas du tout conscience que ce n’est pas top de trimballer pêle-mêle des crayons cassés, des cotons-tiges en vrac et des tubes qui fuient ….

  • #121 Turquoise le 26 mai 2008 à 18 h 38 min

    … Ah, oui, les histoires d’accouchements, quelle calamité ! je crois que les hommes sont plus discrets pour raconter leurs problèmes de santé … peut-être parce qu’ils n’ont pas ce sujet à leur disposition, heureusement …

  • #122 meelü le 26 mai 2008 à 18 h 41 min

    C’est marrant j’avais écrit un article sur ça au début de mon blog! Moi, ça me choque pas mais je trouve ça bizarre, c’est carrément le genre de chose que je ne pourrais pas faire je trouve ça trop intime! Mais c’est clair qu’elles font preuve de dextérité!! J’ai aussi remarqué que celles qui le font ont en général du make-up cheap ou tout abimé! Bref, depuis que je travaille ça fait tellement parti de mon quotidien que je ne les remarque plus! Par contre se couper les ongles dans le bus, ça ça me choque…

  • #123 Mademoiselle Coco le 26 mai 2008 à 18 h 43 min

    Je profite toujours d’un trajet en bus ou métro pour me humhumhum « rafraîchir le teint ». Mais ma hantise absolue est que quelqu’un que je connais me voie.

    Les inconnus, ça ne me fait ni chaud ni froid, mais ceux que je connais, ça me bloque totalement.

    Je ne sais pas pourquoi : pour le côté un peu impudique, et aussi (surtout) pour le côté révélation (non, je ne suis pas nickel au naturel, et j’ai besoin de plusieurs retouches dans la journée pour l’être. Et meeeeerde). Et j’ai peur de passer pour une petite chose superficielle qui ne pense qu’à son apparence. Bref, tout un complexe concentré en un trajet de métro.

  • #124 colaly le 26 mai 2008 à 18 h 44 min

    Perso, ça ne me choque pas. Moi, j’aurais juste peur de me mettre le mascara dans l’oeil.

  • #125 Mashenka le 26 mai 2008 à 18 h 55 min

    J’aime bien ce sujet :) !!

    Pour ma part, comme beaucoup, je ne me maquillerai jamais dans le métro ;notamment aussi à cause de la saleté, et de l’odeur, parce que j’aime bien sentir l’odeur de la poudre sur ma peau…

    Mais j’avoue que je ne sais pas trop quoi penser des nanas qui le font: parfois je trouve ça drôle, touchant (on sent que la fille va retrouver son amoureux et ne se trouvera jamais assez jolie, ou qu’elle est super à la bourre et veut être présentable au boulot), et d’autres carrément dégueu (exhibition de la vieille terre de soleil en morceaux, du crayon rogné, du rouge qui bave…)…

    En tous cas je ne peux pas m’empêcher de faire un peu attention à la femme qui se maquille dans le métro: je guette le mascara dans l’oeil, le teint inégal, je regarde si la fille ouvre la bouche quand elle se fait les yeux ,ou grimace… et j’admire la dextérité et le chic (dans la retenue, donc), un joli choix de couleurs (rare dans le métro) ou un temps record de pose de mascara non baveux par exemple…

  • #126 funambuline le 26 mai 2008 à 19 h 33 min

    @ Turquoise: bien qu’étant nullipare (*hs on*: je déteste tellement ce mot que j’essaie de l’utiliser le plus souvent possible pour l’aprivoiser, ça commence à marcher, *hs off*) euh… un accouchement n’est pas vraiment un « problème de santé », tout comme une femme enceinte n’est pas malade ni en congé maladie… hum… :-)))))

  • #127 funambuline le 26 mai 2008 à 19 h 37 min

    (si je finissais mon comm ce serait encore mieux)
    Mais à part ça je déteste également ces femmes qui partagent leur accouchement/conseils d’éducations/problèmes d’autorité/calamités de leurs enfants/ à n’importe quelle autre maman inconnue, je trouve ça super indécent. Là, oui c’est de l’intimité dans laquelle on me force à entrer et ça me choque très souvent (du genre la mère qui raconte à une autre comment son fils apprend le pot avec moultes détails!).
    Par contre, le maquillage a été intime pour moi… avant d’arriver sur ce blog… puis à force, j’en parle (ici et « en vrai ») beaucoup plus naturellement, du coup l’intimité s’est éloignée.
    L’une d’entre vous (je ne sais plus qui, sorry) disait qu’elle avait du mal à se maquiller devant quelqu’un, serait-ce sa mère ou son mec… Moi au contraire, j’apprécie ces moments-là, je trouve que c’est toujours des belles scènes au cinéma, les actrices qui se maquillent… et en général, je trouve que les femmes sont très belles dans ces gestes-là.

  • #128 Mademoiselle Coco le 26 mai 2008 à 19 h 41 min

    Tiens, ça me fait penser à une remarque très intéressante d’une amie tchèque qui avait vécu à Paris. Elle m’avait expliqué qu’à son arrivée à Paris, elle avait trouvé ça vraiment bizarre, voire choquant de voir toutes ces femmes se maquiller dans le métro.

    Elle m’avait raconté qu’en République tchèque, cela ne se faisait pas du tout et était très mal vu. C’était un vieux reste de communisme : la femme n’est pas différente de l’homme, la femme est avant tout une travailleuse, une femme ne doit pas séduire mais produire, etc. Vouloir être séduisante était presque subversif, alors montrer en public qu’on faisait tout pour être encore plus séduisante frôlait l’affaire d’Etat. Cette mauvaise image du maquillage en public perdurait aujourd’hui encore.

    Après son choc des premiers jours, elle s’était rendu compte à quel point il pouvait être pratique de se remettre du rouge sans complexe dans le métro avant un rendez-vous. La victoire du pragmatisme sur l’idéologie ;-)

  • #129 porteverte le 26 mai 2008 à 20 h 00 min

    Pas de transports en commun chez moi mais le souvenir que j’ai de ma vie parisienne, c’est que ça ne m’a jamais choqué, ni les filles qui se maquillent, ni plus généralement les gens qui se permettent, en toute connaissance de cause, des gestes « de la sphère privée » en public.

    Je suis plutôt admirative, non pas du laisser-aller, mais de la décontraction que cela suppose, à condition que ce soit maîtrisé. Evidemment que les doigts dans le nez et le téléphone trop fort, je trouve ça nul, mais là j’ai souvent l’impression que c’est un manque de maîtrise, d’éducation, alors que le maquillage, on ne le fait pas par hasard. Je ne sais pas si je suis claire, là…

    Bon, moi je ne le faisais pas, parce qu’à l’époque je ne me maquillais pas, et qu’en plus, j’ai horreur d’avoir un sac, alors une trousse à maquillage, vous pensez ;-) Et pourquoi pas un téléphone portable, tant qu’on y est ? ;-))))

    @ Funambuline et Turquoise : pour moi, le corollaire des femmes qui racontent leurs accouchement, ce sont les hommes qui racontent leur service militaire ;-) Mais c’était en un temps que les moins de vingt ans…

  • #130 porteverte le 26 mai 2008 à 20 h 00 min

    « choquée », pardon ;-)

  • #131 funambuline le 26 mai 2008 à 20 h 20 min

    @ porteverte: en Suisse, le service militaire est encore obligatoire… et oui, effectivement, ils se le racontent en long large et travers…

  • #132 globulita le 26 mai 2008 à 20 h 32 min

    Beuh, je me suis jamais posée la question de savoir si cela me choquait. A la limite, je m’en fiche mais j’ai toujours admiré les nanas qui se mettent du rouge à lèvre à la perfection, sans miroir. Perso, j’en suis incapable…

    Mon traumatisme d’enfance, c’est ma mère qui voulait tout le temps me coiffer dans la rue, dans le train, etc. devant tout le monde, cela me mettait la honte…

    Et au risque d’en choquer quelques unes, je sors sans le moindre maquillage, rien du tout, à part ma crème de jour et mon soin cdy et je reste comme ça toute la journée. Le maquillage est pour moi un moment de plaisir, que j’aime faire relax et comme je ne suis pas du matin, je limite le temps entre mon réveil et mon arrivée au travail. Oui, ok, dans l’ascenseur du boulot, je me recoiffe les sourcils et j’enlève les crottes de nyeux.

    En définitive, je suis une maquillée du soir et des jours de congé!

    Mais, franchement, les filles, vous vous trouvez vraiment affreuses sans maquillage? Je me trouve plus jolie pomponnée et tout et tout et j’aimerais bien être toujours nickel mais je n’estime pas manquer de respect à quiconque en montrant ma « vraie » tête…

  • #133 guessemma le 26 mai 2008 à 20 h 35 min

    Je suis entièrement d’accord avec Cornélie (post 15), et je serais bien incapable de considérer les passagers de la rame comme différents de la masse d’inconnus pour lesquels je me maquille avant de sortir : mon image, je la construis pour tout le monde (même si elle tient qu’à un coup de crayon avec mascara, avec parfois un fard à paupières discret). Après, voir quelqu’un se maquiller dans le métro, ça ne me dérange pas du tout, mais moi je ne sors pas sans mascara !

    En revanche, le baume à lèvres ou la retouche crayon sur les yeux, je trouve que ça passe très bien, je fais ça aussi parfois.

    Mais à mon avis, le seul geste de ce genre qui constitue un spectacle et non plus un acte intime potentiellement gênant, c’est la retouche rouge à lèvres (la version classe dont parle Odile) : un vrai truc de séduction, ça ! Faut que je m’y mette, au rouge à lèvres.

  • #134 Mademoiselle Coco le 26 mai 2008 à 20 h 41 min

    « Mais, franchement, les filles, vous vous trouvez vraiment affreuses sans maquillage?  » : OUI Globulita :-) Moi, c’est le teint. Si je n’ai pas le teint fait, je me sens pouilleuse…

  • #135 Cécile de Brest le 26 mai 2008 à 20 h 46 min

    Ah oui, je suis comme toi, Mademoiselle Coco : je ne sors jamais pas maquillée parce que je me trouve trop moche et limite pas propre (je dirais pas finie) aussi bizarre que cela puisse paraître.

    Il faut vraiment que je sois à l’agonie pour sortir « telle quelle »

  • #136 guessemma le 26 mai 2008 à 20 h 49 min

    Moi je ne me trouve pas affreuse sans maquillage, mais je me trouve l’air très jeune et un peu fatiguée (j’ai facilement des cernes), donc je me sens vulnérable… D’où la nécessité absolue de me maquiller pour me sentir de taille à affronter le monde ! Du coup, même déprimée à mort, je me maquille (quand je déprime, je me sens encore plus vulnérable, donc pour moi, le maquillage est comme un cercle infernal !!).

  • #137 splatchounette le 26 mai 2008 à 21 h 06 min

    Alors, moi je m’en tape complètement….après, tout, on peut regarder le paysage hein pendant qu’elle fait son affaire si on est pas content :D

    mais en parlant d’oeil crevé, une amie à ma mère y est arrivé avec la brosse du mascara….mais c’était pas sa faute, on l’a bousculée :/ bon, elle a l’iris fissurée, mais quand même :/

  • #138 porteverte le 26 mai 2008 à 21 h 17 min

    @ globulita : rhoooo ben non, je m’aime bien mieux sans maquillage qu’avec ; pour moi le maquillage c’est un truc de dame, et je n’ai commencé à me maquiller régulièrement que récemment, donc après 40 ans, et uniquement pour aller bosser, et comme je suis prof, c’est même pas tous les jours ;-)))

  • #139 Orev33 le 26 mai 2008 à 21 h 48 min

    Ah ben oui, pareil, moi ça m’épate qu’elle ose faire un truc aussi perso en toute décontraction face à 30 paires d’yeux qui la matent avec plus ou moins de discrétion. Ca me fait marrer en fait (mais pas me moquer hein attention, sauf si y a barbouillage malencontreux) …. Ca me sidère un peu quand même que ça puisse choquer certains…. J’vois pas où est le problème…. M’enfin, chacun son « chocage », moi ce serait plutôt les couples qui se tripotent et se galochent à grands coups de slurps baveux. Beurk j’ai envie de dire.

  • #140 isabastille le 26 mai 2008 à 23 h 27 min

    Aaaah, je me sens terriblement concernée. Bon, moi, c’est le RER, pas le métro, et j’ai la chance d’aller bosser à contre-sens de tout le monde, et donc de ne jamais avoir beaucoup de monde dans mon wagon. Pour vous dire, il m’arrive d’avoir 6 places pour moi toute seule.

    Et si je le fais, c’est parce que je suis systématiquement en retard.

    C’est vrai, comme l’ont fait remarquer certaines, qu’il y a quelque chose d’un peu exhibitionniste dans le fait de faire devant tout le monde ce qui est normalement réservé à cet espace particulièrement intime qu’est la salle de bains.

    Je suis cela dit très frappée par le nombre de filles qui parlent du métro comme d’un endroit crade. Que je sache, se maquiller, ce n’est pas lécher les banquettes! Perso, je me maquille pas en mettant les doigts dans la bouche, donc c’est pas en se maquillant que je vais choper des microbes…

    C’est très marrant toutes les choses (plus ou moins) intimes que les gens peuvent faire dans le métro, le RER, le train, quand on y pense: faire profiter tout le monde de sa conversation au portable où on raconte des choses perso, pleurer (eh oui, ça arrive, mais bon, là, en général, on maîtrise pas), se rouler des pelles, s’allonger sur les sièges pour dormir, enlever ses chaussures, se couper les ongles.

    Perso, je me rends compte que je suis pas très tolérante pour beaucoup de ces choses (les gens qui racontent leur life dans leur portable: au secours! les pelles: allez faire ça ailleurs! les ongles: je trouve ça vulgaire, bon me demandez pas pourquoi, c’est complètement irrationnel…) et en même temps, je suis très tolérante avec moi-même. Quand j’ai mal au dos, je m’allonge sur les sièges de mon RER, tous les matins, je me maquille, etc! C’est vrai qu’il y a peut-être un peu de provoc là-dedans, de mépris pour l’autre, de manque de considération…

  • #141 Prunelle.m le 26 mai 2008 à 23 h 34 min

    Ca ne me dérange pas, mais je le fais rarement, pas parce que je trouve ça impudique mais j’ai l’impression de passer pour une fille futile… En tout cas c’est le message que me renvoie le regard des gens. Ceci dit, ça me rappelle une chouette histoire : il y a deux ans, dans un bus vide vers 20h, retourche maquillage avant un premier RDV, stress intense. Je lève mon nez du miroir et là, je vois la fille assise en face de moi, en train de se mordiller nerveusement les lèvres alors qu’elle ré-applique difficilement son masacara. Je la regarde avec un grand sourire, elle m’aperçoit et comprend qu’on est deux camarades d’infortune dans la même galère : pas assez parfaitement parfaites pour nos RDV respectifs. On s’est souri et, depuis, on est devenues amies… Preuve que le maquillage dans les transports en commun peut s’avérer très positif :o)

    Ah oui, et il s’est-révélé qu’on était trop bien maquillées pour les deux cocos qui ne méritaient, finalement, pas tant d’attention ;)

  • #142 Hélène le 27 mai 2008 à 0 h 12 min

    Mashenka (125) c’est très juste ce que tu dis, on vois rarement des jolies couleurs de fards chez celles qui se maquillent dans le métro.

    Mademoiselle Coco (128) c’est intéressant cette histoire tchèque ;-)

    porteverte (129) ton analyse du laisser aller versus les gestes de la sphère intime est très fine !

    globulita (132) merci !! Enfin une qui peut sortir de chez elle sans maquillage et sans faire une syncope, je commençait à penser que je n’étais pas normale ;-))

    Je suis comme guessemma (136), je me sens un peu plus vulnérable sans maquillage et je n’irais pas ‘nimporte où le visage nu, mais aujourd’hui je passe globalement 50% de mon temps sans maquillage, et comme globulita je n’en apprécie que plus les moments maquillés, parce que ça n’est pas une obligation mais un plaisir ;-)

    Orev33 (139) je suis plutôt choquée par les mêmes choses que toi ;-)

    isabastille (140) je ne vois pas en quoi se maquiller devant qqn est de la provov ou un manque de considération ?? Ce n’est pas aller aux toilettes, ou roter, ou dieu sait quoi de crade !! ;-)
    Le maquillage c’est quelqeu chose de joli et de simple.

    Prunelle.m (141) elle est géniale ton histoire !! ;-))
    Quant au coup de la fille futile, je trouve ça bizarre quand même : d’une part la futilité n’est pas une tare, et d’autre part c’est pas parce qu’on se maquille qu’on est dénuée de cerveau ! ;-))

  • #143 guessemma le 27 mai 2008 à 0 h 22 min

    @ Isabastille : j’ai vu une fois une nana se couper les ongles dans le T.G.V., les rognures tombaient sur la moquette tout propre… J’étais écoeurée…

  • #144 guessemma le 27 mai 2008 à 0 h 23 min

    C’était non seulement laid à voir, mais du mépris pour le travail de ceux qui avaient aspiré le train. Heureusement que je n’ai jamais revu ça, même pas dans le métro, je crois que j’aurais mordu !

  • #145 Hélène le 27 mai 2008 à 0 h 29 min

    Ah oui ça, ça n’a rien à voir, c’est un truc sale, mais le maquillage ça n’est pas sale ;-)

  • #146 sophie202 le 27 mai 2008 à 9 h 50 min

    haaa avec un train de retard je rejoins de le cortège de celle qui s’en fiche… Moi je prend mon p’tit dej dans le train (bondé mais comme je le prend endébut de trajet chui toujours assise hin hin hin) café en thermos et lu… Si j’ai un rdv ou que j’en ai envie c’est ausssi à ce moment que je passe par la case maquillage (rare, très rare que je me maquille en journée, faut vraiment que je soit de bonne humeur).

    Une fois j’ai fais la totale bare essential dans le train… Je crois que je suis passée pour une alchimiste ou une magicienne avec tout mes pinceaux, en tout cas les gens en face étaient intrigués . Rien à fout’ j’avais un entretient d’embauche et le fdt minéral d’y’a pas 1h, c’est encore ce qui se fait de mieux pour avoir l’air finie mais pas apprétée…

    Par contre je trouve qu’effectivemetn c’est vrai les boitier et autre trousses des filles qui font ça sont un peu cra cra, genre le tube de mascara avec du noir dessu… Un peu comme si c’était moins un cérémonial. Et souvent je trouve aussi que les filles qui se maquillent se maquillent parfois trop. Brefouille la même choz’ que tout le monde quoi

  • #147 Cagaroule le 27 mai 2008 à 10 h 00 min

    Je plussoie Sophie202 et les autres, il m’arrive de sortir sans maquillage. Et pour tout dire, des fois je ne prends même pas le temps de me sécher les cheveux…

  • #148 leolu le 27 mai 2008 à 10 h 31 min

    moi, le maquillage, c’est les jours où je bosse
    en week end : jamais sauf en soirée, quand même
    mais pour un brunch ou un goûter chez des amis : niet ;-)

    pour rebondir sur ce que disait Funambuline, hier soir, dans le bus, il y avait 3 filles qui discutaient ; l’une enceinte, la deuxième lui racontait en détail son séjour à l’hôpital pour son accouchement ;-)

  • #149 mimou le 27 mai 2008 à 15 h 24 min

    Je rejoins les filles qui n’en ont rien à faire…même si dans ma campagne on a que des bus et qu’il est rare de voir des filles se maquiller entièrement (chapeau si il y en a parce qu’avec les secousses ça doit vraiment pas être évident)

    je suis plus dérangée par les gens qui hurlent au téléphone et qui nous déballent leur vie privée comme on déballerait des fruits sur un marché. Je trouve que les filles qui se maquillent ne viennent pas empiéter dans notre « espace privé » mais que les gens au téléphone, eux le font sans s’en rendre compte.

  • #150 sylvie-québec le 27 mai 2008 à 16 h 08 min

    Salut! Même chez moi ( au calme) je me manque! Alors, dans un métro ou un autobus…pensez aux gachis!!! C’est dommage que nous ayons un décalage horaire car j’ai toujours l’impression d’être « à côté de la trail »…que toutes celles qui connaissent cette expression québécoise lèvent la main…Bye

  • #151 Turquoise le 27 mai 2008 à 16 h 15 min

    Je ne critique pas les filles qui sortent sans maquillage, au contraire, j’aimerais bien avoir la même décontraction, ça me simplifierait la vie ! je me demande si ce n’est pas aussi une question de génération ; si vous saviez les épaisseurs de fond de teint et d’eye-liner dont on se tartinait dans les années 70 , sinon on se sentait toute nue … les présentatrices de TV syriennes, à côté, c’était de la gnognote . Alors, même si j’ai considérablement allégé tout ça, il doit toujours m’en rester quelque chose ( mais je me soigne ! )

  • #152 Hélène le 27 mai 2008 à 16 h 22 min

    sylvie-québec tu n’es pas du tout à côté du trail (je connaissais pas mais ça me plaît beaucoup ;-), tu vois, il y a encore des filles qui postent sous ce billet aujourd’hui ;-)

  • #153 Kitty le 27 mai 2008 à 16 h 55 min

    En fait ça dépend de la façon dont elle s’y prend, un p’tit coup de maquillage en 5-10 mn ça ne me dérange pas, par contre j’ai eu quelques specimens qui ont passé les 45 mn de trajet à grimacer devant leur miroir de poche, se mettre 4 couches de mascara, contour des lèvres, rouge, gloss et re-gloss et re-sourire satisfait devant la glace, et franchement c’est pas que ça me mette mal à l’aise mais va savoir pourquoi ça me gonfle ^^ Mais tu as raison j’ai déjà fait mon petit sondage et certains sont très choqués!

  • #154 Hélène le 27 mai 2008 à 17 h 14 min

    Oui ça continue de m’épater Kitty, mais il y a eu des analyses très intéressantes de ce malaise dans les commentaires au-dessus.

  • #155 Deilema le 27 mai 2008 à 17 h 43 min

    un peu HS mais… je tenais à rassurer Cagaroule, moi je ne me sèche quasiment jamais les cheveux, même pour aller bosser, sauf RDV avec des clients.
    un élastoc, et hop! ca fait un chignon un peu humide mais tout à fait présentable.
    en revanche je n’y vais jamais sans le teint fait (sauf des fois en plein été, et encore) et du mascara pour cause de cils de vache…
    parce que les cheveux sèchent tous seuls au fil de la journée… mais sans maquillage, le teint reste pourri et les cils transparents ;)

  • #156 Véro la Bisontine le 27 mai 2008 à 17 h 53 min

    alors moi, c’est jamais de sortie sans brushing!
    il faut dire que sinon, on dirait que j’ai une botte de foin sur la tête!
    et pas du tout présentable (et je ne me sens pas à l’aise non plus)
    Par contre le week end, si rien de prévu, je laisse ma peau, soignée, sans maquillage, j’ai l’impression de la laisser respirer (comme moi!)

  • #157 BiBi le 27 mai 2008 à 19 h 27 min

    Coucou tout le monde!
    Tout d’abord, je viens juste de tomber sur ce site, je le découvre encore mais il à l’air trés sympa.
    Alors moi , oui , je finis mon maquillage dans le métro quand le reveil à sonné trop tard :-s , quand le petit dej’ ou la douche s’est un peu eternisé, bref, quand je suis à la bourre!!
    Je pensais pas que me mettre mon blush, mon mascara, fard a paupiere, khôl et rouge à levre dans le métro ou le train pouvait intriguer tant! C’est vrai que je ne me suis pas posé la question non plus car je ne fais pas du tout attention à ce que les gens pensent ou font à vrai dire.
    ….Et jusqu’ici , je suis toujours en possession de mes deux yeux! lol!

  • #158 funambuline le 2 juin 2008 à 10 h 16 min

    Depuis ce post, je me maquille plus souvent dans le bus… après avoir lu certains commentaires et interrogations, j’ai fini par me dire que c’était une manière d’assumer… je le fais toutefois discrètement, dans un coin du bus et ça me plaît bien, je trouve ce sentiment « d’assumer » assez agréable.

  • #159 Hélène le 2 juin 2008 à 10 h 19 min

    Bravo BiBi et funambuline, vous avez bien raison de vous en foutre, il y a quand même des choses autement plus dérangeantes que ça ;-))

    J’y réfléchissais l’autre jour, et je me suis dit : en fait une fille qui se maquille dans le métro, c’est comme si elle disait aux gens qui l’entourent « votre présence ne me dérange pas dans ce moment d’intimité, parce que je me fiche complètement que vous soyez là, pour moi vous n’existez pas ».
    Et je crois que c’est ça, en fait, qui dérange tellement certains : savoir qu’ils sont inexistant pour l’autre ;-)

  • #160 funambuline le 2 juin 2008 à 10 h 54 min

    Yep. Et au final, un moment d’intimité n’en est un que si l’on le ressent comme tel. Pour moi le maquillage (à force d’en parler ici et du coup ailleurs…) n’en est plus un.
    Et finalement, pour les personnes qui DOIVENT passer beaucoup de temps dans les transports publics, si elles ne peuvent pas utiliser ces moments-là pour quelque chose à elles, quelle perte de temps… pourquoi pas des moments d’intimité, chacun dans sa bulle, côte à côte… au final on finit par ne plus regarder les autres… et par ne pas être gênée de ne pas être dans leur bulle :-)

  • #161 Hélène le 2 juin 2008 à 11 h 03 min

    Je plussoie à 200% funambuline, je pense comme toi ;-)

  • #162 Nicole le 2 juin 2008 à 11 h 10 min

    Enfin, si le « quelqu’un » est un beau jeune homme et qu’on arrive à ne pas faire trop de grimaces, ça peut être assez « sexy » comme attitude. Du coup, on ne s’en fout plus du tout du mec en face!

  • #163 funambuline le 2 juin 2008 à 11 h 39 min

    @ Nicole: et bien justement, face à un tel charmant, je crois que je n’oserais pas :-)

  • #164 Hélène le 2 juin 2008 à 11 h 41 min

    Oui et puis le but c’est pas forcément d’être obnubilée par l’idée d’être sexy, non plus… ;-)

  • #165 Nicole le 2 juin 2008 à 11 h 44 min

    Je sais bien, Hélène. Mais ça prouve qu’on ne s’en fout pas forcément de la présence de l’Autre, mais bien de ce qu’il pense… C’est pas pareil, à mon avis… ;-)

  • #166 Mlle Crapaud le 2 juin 2008 à 11 h 45 min

    Ce que ça me fait ? Peur pour la fille qu’une fausse manoeuvre du conducteur lui ôte son oeil à vie, genre elle se met du crayon, ça freine brutalement, et paf, d’un coup à coté tout le monde est en sang. Hm. Sinon, je m’en fiche aussi, et d’ailleurs il m’arrive aussi de finir ce que je n’ai pas eu le temps de faire dans le bus/tram : un coup de parfum, un coup de rouge à lèvres, ou bien j’ajuste ma ceinture ou mets mes chaussettes (je suis souvent en retard).

  • #167 Hélène le 2 juin 2008 à 11 h 47 min

    Tu mets tes chaussettse dans le bus Melle Crapaud ? Je suis morte de rire ;-)))

  • #168 funambuline le 2 juin 2008 à 11 h 53 min

    @ mlle crapaud: si je peux me permettre… le coup du parfum dans le bus j’apprécie pas du tout… on n’a pas tous les mêmes goûts à ce niveau-là… en plein air ok, mais dans le bus, bof, bof… :-(

  • #169 mmarie le 2 juin 2008 à 12 h 03 min

    Ouhlà oui, les filles, mettez tous les gloss, les fards, les crayons que vous voulez dans les transports en commun, mais du parfum, huuuuu, ça peut être très invasif ;-)

    Sinon, funambuline, bien d’accord avec ton analyse.

  • #170 Mlle Crapaud le 2 juin 2008 à 12 h 05 min

    le parfum je l’ai fait une fois d’ailleurs c’était à l’arrêt de bus, mais j’étais vraiment en retard ce jour-là :0 (ah, et faut-il préciser aussi que dans ma ligne de bus en général il y a juste 3 personnes par bus, ce qui fait qu’en fait je n’invasionne personne quand je m’assieds loin des gens).

    Oui Hélène, ça m’arrive souvent de mettre mes chaussettes dans le bus. Bien évidemment, j’évite de croiser le regard des gens dans ces moments-là et je me fais la promesse « La prochaine fois, tu seras à l’heure »…

  • #171 mmarie le 2 juin 2008 à 12 h 23 min

    Pas de souci, Mlle Crapaud. C’est juste que j’ai l’olfactif (et l’instrument qui va avec) hyper développé ,-)
    L’autre soir, au spectacle, j’étais coincée derrière une porteuse d’un parfum honni ; j’essayais de l’hypnotiser, de dos, pas facile, pour qu’elle ne bouge pas ni ne dégage aucun effluve. En vain évidemment. Une petite séance de torture..

    Le coup des chaussettes dans le bus, j’adore !

  • #172 TiteMaud le 30 juillet 2008 à 18 h 41 min

    Bon, ok, ce post date un peu, mais en tant que fille qui se maquille dans (tous) les transports, je me dois de répondre. Quand je dis tous, je prévois même en fonction du temps de transport si je me maquille complètement, partiellement, et quel type de makeup je vais réaliser (on ne se maquille pas pareil dans une voiture, le métro ou un avion)…

    J’ai commencé à me maquiller dans les transports quand je suis rentrée à l’école de maquillage artistique (bah ouais y a pas de hasard dans la vie). Ce qui en soit était plutôt stupide puisque nos cours consistaient à nous maquiller entre nous. Je savais donc que j’allais me démaquiller en arrivant en cours, ainsi qu’à la fin de la journée _ dans le RER, toujours, vive les lingettes, car je trouvais ça plus supportable qu’on me regarde me démaquiller, plutôt que de risquer qu’on se moque de mon maquillage orange super épais (bah, ouais qd on débute, on est plutôt pot de peinture que makeup « no makeup »).
    Mais j’entrais dans ce monde qui me fascinait, et je voulais me maquiller tout le temps.

    Alors pourquoi pas chez moi, dans ma salle de bain? Tout simplement parce que je mettais mon réveil suffisamment tard pour seulement avoir le temps de me doucher et de m’habiller.
    Manger? Non, j’achetais un sandwich au café de la gare (les cours étaient l’après midi) pendant la demi heure d’attente que m’imposait mon bus. Si j’avais faim je le dévorais immédiatement, sinon, ben… j’attendais d’être dans le RER. Là je m’installais, déjeunais, puis me maquillais.
    A midi et demi le RER C est assez calme, donc cela ne m’a jamais posé de problème.
    C’est vrai qu’au début, je m’isolais dans la partie « côté toilette/porte de changement de wagon » pour être plus tranquille, mais toujours face aux gens, pour voir si quelqu’un arrivait et voulait s’asseoir, je ne voulais pas être prise au dépourvu. Puis j’ai regagné ma place préférée. En haut, première case de place à 4, dans le sens de la marche à côté de la fenêtre, faisant face à tout le wagon.
    Ecole finie, j’ai commencé les stages, je commençais tôt (oui bon, à une heure normale pour le matin :10h) mais mon RER me faisait arriver très en avance (ou en retard). Là j’ai commencé à me maquiller aux toilettes en arrivant, préférant le temps de transport pour finir ma nuit.
    Habitude que j’ai partiellement gardée quand j’ai troqué le RER pour le métro, le temps de trajet (3 stations) devenu insuffisant pour faire autre chose que le teint (poudre et blush uniquement, je ne suis pas une adepte du fond de teint), la touche éclat, je la mettais rapidement à la maison, entre 2 gorgées de café…

    Je n’ai jamais remarqué la gêne des gens, tout simplement parce que quand je me maquille, je suis concentrée, et qu’une fois fini, je lis ou écoute de la musique en regardant le paysage.
    Je ne trouve pas que cela soit choquant ou quoi que ce soit, tant que je ne me lave pas les dents, ou que je ne mets pas du déo devant tout le monde, ma foi…

    Et puis c’est vrai que ça m’est arrivé de constater que quelqu’un qui avait vu l’avant/après (sans voir toutes les étapes) avait l’air agréablement surpris de voir le résultat. Ca flatte l’égo, je ne peux pas le nier.
    Quand à la technique du « j’met du khôl, miroir dans la main gauche, crayon dans la main droite, petit doigt qui ouvre l’oeil », maintenant, je maîtrise, même dans le métro 4. \o/

  • #173 Cecile le 15 février 2013 à 14 h 27 min

    Je ne suis pas choquée, il m’en faut plus, mais médusée de l’aplomb dont ces filles font preuve et que je n’aurai jamais ! Bravo à celle qui osent et je dois l’avouer lorsque l’une d’entre elle s’attaque au maquillage dans le RER je ne peux pas décoller mon regard, je trouve le spectacle trop bien et qu’est ce que le trajet passe vite, en fait j’adore!…

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.