Avez-vous un gourou ?

23 mai 2006

gourouJe ne pensais pas écrire ça un jour, mais je dois aujourd’hui reconnaître que ma personnalité exceptionnelle, ma générosité sans faille et mon empathie merveilleuse ne sont pas naturelles (non je ne plaisante pas, j’ai une vision de moi-même tellement lumineuse que j’en éclaire mon appart, d’ailleurs je suis pas abonnée à EDF).

Mais j’ai été à bonne école, car j’ai un gourou.

Il s’agit de ma petite Julie, qui va être affreusement gênée de cette déclaration publique d’amitié, mais que je ne peux continuer à cacher ainsi.

Je pense que 70% de mes qualités actuelles viennent d’elle, c’est une personne extraordinaire et rayonnante, qui m’a, en onze ans d’amitié, toujours plus tirée vers le haut humainement et rendue meilleure.

Sans le vouloir hein, elle s’en fout complètement, elle m’aimait déjà avant, quand j’étais fermée et pas tellement fun (oui c’est une sainte, et je vous la prête pas ;-).

Mais à force de la côtoyer, de passer des après-midi à discuter autour d’un verre dans la patio du Crillon (elle m’a aussi transmis le goût des endroits confortables), d’échanger avec elle sur les gens et la vie, je me suis peu à peu transformée en une fille plus généreuse, plus ouverte, plus indulgente, plus drôle, et plus décontractée (et aussi plus belle et plus riche, mais j’insiste pas pour pas que vous soyez trop jalouses).

Exactement comme avec un gourou, vous en conviendrez. Un bon bien sûr, parce qu’un mauvais vous fait donner tout votre argent à une cause obscure au lieu de le garder pour acheter des chaussures, et vous incite à croire qu’il faut épouser Tom Cruise. Mauvais plan donc.

Vous avez déjà rencontré quelqu’un comme ça vous ?

PS : en dépit de l’humour ravageur dont ce billet est truffé, et de l’absence totale d’égocentrisme dont il fait preuve, toutes les choses importantes sont véridiques ;-) (donc le Crillon aussi).

73 commentaires Laisser un commentaire
Psycho (de comptoir ?)

Vous aimerez aussi

73 commentaires

  • #1 MissHello le 23 mai 2006 à 9 h 49 min

    Je suis d’accord avec toi. Nous avons tous ce genre de gourou. Je sais que ça fait très fleur bleue mais en ce qui me concerne c’est mon mec. On se connait depuis des années et c’est mon conseiller, mon ange gardien (et il me l’a souvent prouvé), mon homme, ma conscience … Et surtout il me comprend ou fait semblant …

  • #2 Laure le 23 mai 2006 à 9 h 49 min

    J’ai la chanche, comme toi, d’avoir rencontré un jour quelqu’un comme ça. Quelqu’un qui m’a ouvert, qui me tire vers le haut sans cesse, qui me rend plus belle (à l’intérieur et à l’extérieur) et plus intelligente. Cette personne c’est mon mari. Je connais grâce à lui des choses que je ne soupçonnais pas, je me suis découverte des passions, je me suis découverte moi-même en fait. Et je ne le remercierai jamais assez de me donner tout ce qu’il me donne.

  • #3 MissHello le 23 mai 2006 à 9 h 49 min

    Je suis la première. Vive les vacances …

  • #4 claire le 23 mai 2006 à 9 h 51 min

    oh que c’est beau! Oui, moi aussi j’ai une amie comme ça, dont la douceur et le calme sont contagieux.Il y a des gens qui calculent l’amitié et l’amour comme de l’économie: voir ce qu’on y gangne en fonction de ce qu’on y investit. Avec ce genre d’amie, on est gagnante c’est sûr!

  • #5 Sly le 23 mai 2006 à 10 h 03 min

    Alors moi je dirais que mon gourou c’est les gens, tous les gens et tous les genres aussi ;-)

    Je prends ce qu’il y a de meilleur en chacun d’eux et j’essaye de me l’appliquer à moi-même…ça marche plutôt pas mal !

    Dis Hélène, c’est toi qu’i m’a piqué mon auréole ? ;-)

  • #6 nanette le 23 mai 2006 à 10 h 03 min

    Oui, moi aussi j’ai mon "gourou", elle a revélé mon moi caché, m’a permis de m’extérioriser, de ne pas me sentir obligée de faire les choses dont je n’ai pas envie et de faire ce que j’aime faire : rire trés fort, prendre soin de moi, me sentir belle,…
    Je la vois tous les jours en plus, parce que j’ai réussi à la faire travailler avec moi et on passe nos journées à 1 mètre l’une de l’autre, on bosse, on rit, on tchatche… quel bonheur et en plus notre temps libre on le passe beaucoup ensemble parce que nos maris sont amis maintenant (avaient ils le choix d’ailleurs?!!!) et nos filles qui ont le même âge (à 6 jours près) sont amies aussi!!!… On se ressemble tellement dans nos caractères que les gens qui nous rencontrent nous posent souvent la question de savoir si on est soeur! (bon on est toutes les deux grandes et brunes). Moi ELLE est mon amirieuse !!!

  • #7 Hélène le 23 mai 2006 à 10 h 06 min

    Bienvenue à toi nanette ! Que c’est joli ce terme, amireuse !

  • #8 Atreides le 23 mai 2006 à 10 h 18 min

    Pour moi on n’a pas UN gourou, tous les gens que l’on cotoient nous influencent, et font de nous ce que nous sommes.

  • #9 deedee le 23 mai 2006 à 10 h 21 min

    Ben non, pas de gourou pour moi je suis tellement géniale que je me gourouise moi même (et en plus je suis drôle….!!)

    Mais pour répondre vraiment à la question, non, j’ai jamais eu de gourou et je suis même un tantinet jalouse à la lecture de ton billet.. Où est Julie ??!!! ! :)

  • #10 Esme le 23 mai 2006 à 10 h 22 min

    euh ben la moi je n’ai jamais reflechi dessus, je ne pense pas avoir de gourou, mais bon peut etre un jour j’en aurais un!

  • #11 Magali le 23 mai 2006 à 10 h 27 min

    On remarque tout de suite la grande objectivité de ton article (surtout le passage de rayonnement dispensant d’abonnement EDF)
    Pour ma part je pense que j’ai même plusieurs gourous dans mon entourage et chacun m’apporte quelque chose de beau ! Vive l’amitié !

  • #12 clo le 23 mai 2006 à 10 h 42 min

    Moi en toute modestie je pense pouvoir dire que je suis le gourou de mon amie So et qu’elle est aussi mon gourou ( ouais la réciprocité c’est cool :) )
    Et pour me la péter un je citerai mon ami JB Poquelin dans ses femmes savantes:
    "Quand sur une personne on prétend se regler, c’est pour les beaux côtés qu’il lui faut ressembler "

  • #13 prof le 23 mai 2006 à 11 h 05 min

    Est-ce que je peux dire que mon gourou à moi c’est mon Papa, sans avoir l’air complètement cucul-la-praline ? C’est quand même essentiellement lui qui m’a appris à penser par moi-même… (Désolé Chéri, mais Papa était là avant !)
    Sinon, pour tous les trucs de filles, j’ai une copine extra, qui est plus mon âme soeur que mon gourou: on s’entraîne mutuellement pour être le plus girly possible (compte évidemment de nos caractères de mâles dominants, d’après certaines personnes de notre entourage…)
    Voilà … j’ai tout dit

  • #14 Princesse Audrey le 23 mai 2006 à 11 h 10 min

    Eh bien spontanément, je répondrai que mon gourou, c’est ma meilleure amie. Elle m’aide à positiver, à croire en moi, et elle me donne la force d’envoyer chier les gens, alors que j’ai tendance à me faire marcher dessus et à encaisser en silence les vacheries. Elle m’aide à m’affirmer.
    Mais en y réfléchissant bien, Hélène, tu es un peu mon gourou, en bien, toi aussi. Car tu nous donne de bons conseils, tu nous encourages à nous aimer telles que nous sommes, tu aides à nous sentir plus belles, mieux dans notre peau, tu nous facholandise avec humour, et ça, c’est de la gourouisation positive, non ?
    (^=^)

  • #15 deedee le 23 mai 2006 à 11 h 13 min

    Rhooo c’est vrai ça princesse Audrey, je ne l’avais même pas vu quelle quiche !

  • #16 sophie L.L le 23 mai 2006 à 11 h 25 min

    Ce que j’adore (sérieusement !): quand tu dis que tu es devenue, grâce à Julie dis-tu, (à toi aussi bien sûr !) + indulgente: oh le joli mot que voilà: INDULGENCE, et comme tu portes bien cette "vertu" -au bon sens du terme -dans ton blog ! Oui, soyons toutes + indulgentes et nous serons + belles !

  • #17 sophie202 le 23 mai 2006 à 11 h 40 min

    arrrgh je me rend bien compte que ce que je vais dire doit être symptomatique d’un oedipe ou truc du genre pas résolu…
    Mais je vous jure qu’il n’en est rien.

    Je crois bien que mon gourou c’est mon père…. Aie!!! voui je l’avais bien dit…

    Mais le culte de la gentillesse c’est lui (voui pour moi la gentillesse c’est pas un défaut mais la plus grande des qualité!!!), la combativité (faut se donner les moyens de ses ambitions ma fille) c’est lui, et surtout surtout le respect de la personne quoi qu’il arrive, le respect de certaines valeurs humaines c’est lui…
    Cet homme est une personne formidable qui passe une grande partie de son temps à faire le bien autour de lui sans jamais gouroutiser les foules justement.
    Mais je ne suis pas la seule à avoir cette reaction dans notre entourage la plupart des gens ont le plus grand respect pour sa gentillesse.

    Et pis la bonne cuisine c’est lui aussi…

    Le coté dejantée c’est ma mère merci maman comme ça y’a pas de jaloux…

    Et puis pour être juste la personne qui m’apporte le plus aujourd’hui (paske mon père c’est 3 – 4 fois par an que je le vois tout de même hein…;-)) c’est mon homme qui me pousse vers le haut mais je crois que c’ets réciproque si lui m’apprend la simplicité je lui apprend la générosité ;-))

  • #18 Puamau le 23 mai 2006 à 11 h 40 min

    Toujours aussi agréable de te lire Hélène…
    Pour répondre à ta question, moi aussi j’ai eu ma "Julie" (je préfère que "gourou" ;o) ), une fille rayonnante qui m’a appris à être optimiste et à rayonner aussi un peu. Nous sommes aujourd’hui séparées par 20 000 km mais il suffit que je pense à ce qu’elle pourrait me dire en telle ou telle circonstance pour que tout s’éclaircisse. Mais tu sais, d’une manière générale, je dirais qu’il y a des gens, des rencontres qui nous tirent vers le haut, qui nous poussent, nous font "grandir", nous donne la pêche. Longtemps j’ai été attiré par ceux qui paraissaient plus sombre parce qu’alors ils me semblaient plus profonds. C’était une erreur.

  • #19 MissHello le 23 mai 2006 à 11 h 46 min

    Bien vu, Princesse Audrey !

  • #20 Julia le 23 mai 2006 à 11 h 47 min

    Comme MissHello et Laure, mon homme est mon gourou…
    Il m’a vraiment permis de me révéler et il continue chaque jour, même quand je suis très pénible…
    Tant et si bien que je l’épouse cet été !

  • #21 CristL le 23 mai 2006 à 11 h 50 min

    A première vue, pour moi, aucun "guide spirituel" à l’horizon ( j’aime mieux que le terme gourou qui pour moi s’identifie toujours à dépendance malsaine).
    Je suis du même avis que Deedee, présentée comme tu le fais, ça donne envie d’être gourou-isée ;-))
    Sans compter tout ceux qui voudraient pouvoir le faire , et qui peuvent toujours courir pour que cela marche ( spéciale dédicace à mon directeur commercial)

  • #22 Galla le 23 mai 2006 à 12 h 03 min

    Non, j’ai beau réfléchir, j’ai pas vraiment eu de gourou dans ma vie… ou alors plein, en fait tous les gens que j’ai côtoyé m’ont apporté quelque chose.
    Mais à ta lecture, j’avoue être très jalouse. Ce genre d’amitié, ça fait très très longtemps que je n’en ai pas eu…
    J’ai une capacité à l’écoute assez importante et mon mari dit de moi que je suis trop bonne (il m’appelle "l’assistante sociale"!) et que du même coup je pousse aux abus. Il est vrai qu’après pas mal de claques, j’ai pris du plomb dans la cervelle ; du coup j’ai tendance à moins m’investir. J’ai des ami(e)s, mais je ne suis plus "à fond" comme avant, moins "toujours là".
    En fait j’ai souvent remarqué que dans des relations intenses, il y a souvent un dominant et un dominé ; et comme je n’ai pas le charisme du gourou, j’était souvent le disciple, tout en ne supportant pas les "fait comme si" et "pense comme ça". Alors forcément, ça finissait pas toujours bien…
    Alors aujourd’hui, grace à ton "blog de fille" je me suis peut être trouvé un gourou virtuel au poil : je le visite tous les jours, il me file des supers conseils, me fait rire aux larmes, me fait réfléchir sur des sujets sérieux… et quand j’en ai marre (ou plutôt quand les enfants et l’homme crient famine) j’me déconnecte !
    Elle est pas belle la vie !!!

  • #23 Charisma le 23 mai 2006 à 12 h 16 min

    Moi j’ai plein de gourous (Marilyn Monroe, toi, Audrey Hepburn, ma Jeanne, ma tante, etc), ça va, ça vient, parce que plus on est de fous, plus on rit, mais y’a aucun risque que l’un d’entre eux arrive un jour à me faire lâcher mes sous-à-chaussures, ou encore moins épouser un mec qui voudrait bouffer mon placenta (si tant est qu’il arrive déjà à me convaincre d’en faire un. De placenta.)

  • #24 mercutio le 23 mai 2006 à 12 h 19 min

    ah, mesdames! si vous ne le citez pas comme gourou, c’est que vous n’avez jamais connu andré chauvet… 50 ans tout juste de plus que moi (il fêtera cette année ses 83 ans), ce monsieur a été responsable/sous-directeur/compatable d’une entreprise de 1000 employés; jamais le patron n’aurait pris une décision importante sans le consulter. la femme de ce patron se trouve être annette bénéteau (patronne encore aujourd’hui des bateaux du même nom); et elle aussi le consultait régulièrement. "dédé" chauvet est trésorier d’une bonne 20aine d’association, et il a joué au théâtre en amateur pendant 40 ans. c’est lui, son air sérieux et "comptable" mélangé à la plus fantastique fantaisie, qui m’a donné envie (plus que dustin hoffman, de niro ou brando) de devenir comédien. je lui ai déjà dit tout ça – sa pudeur et sa modestie réprouvent ses marques de déférences, mais je crois qu’il m’apprécie, alors il a toujours la délicatesse de verser une larme ou de m’embrasser… et puisque je peux encore le faire aujourd’hui, je ne vais pas me priver… andré, je t’aime

  • #25 Hélène le 23 mai 2006 à 12 h 20 min

    Hi hi Deedee, Julie est à la maternité !! Son petit Milo est arrivé hier, en pleine forme ! J’ai pas osé faire un billet exprès parce que jesuis pas certaine qu’elle en ait envie, mais j’avais super envie de le dire à tout le monde ;-)

    Je vois pas de problème à avoir son père pour gourou les filles, et entendons-nous bien : j’utilise ce terme parce qu’il est indien à la base et qu’il me fait marrer, mais le sens que j’y mets n’est évidemment pas celui qu’il a habituellement ;-)

    Bon je suis terriblement flattée d’être un mini-gourou virtuel, je vous jure de ne pas en abuser ;-))

    Merci mercutio pour ce joli témoignage.

  • #26 Esme le 23 mai 2006 à 12 h 39 min

    Excellent!!! Tu diras bien felicitation à Julie alors!! gros bisous pour toute la petite famille!!

  • #27 Marylène Sud le 23 mai 2006 à 12 h 48 min

    Mon gourou à moi, rien qu’à moi, enfin mon rayon de soleil, c’est le dernier de mes enfants! il m’a sacrément remis à ma place lorsqu’il est arrivé dans notre foyer et il continue avec son éternel optimisme, sa joie de vivre et son humour. il a , ce je ne sais quoi, qui fait que je l’admire. Grâce à lui, je me suis aperçue qu’il existait une vie en dehors de mon nombril!

  • #28 Lune Rousse le 23 mai 2006 à 12 h 51 min

    Je pense comme certains qu’on a plusieurs gourous dans notre vie… moi plusieurs personnes m’ont fait évoluée, et continuent à me faire évoluer. ça dépend de beaucoup de choses, la situation présente, le ressenti, l’ouverture d’esprit de l’époque et tout et tout…
    Mon dernier "gourou" ? Marc Marciszewer (certain(e)s connaissent peut-être, il a écrit "vivre en éveil. le processus transformateur") En fait, il a mené le stage auquel je participais pour ma formation de sophrologue… Et tout ce qui a été échangé grâce à son approche m’a permis une évolution éclair.. Je me suis sentie très en phase avec sa vision des choses, très indienne je pense..

    à un autre moment, je me suis nourrie de la sagesse et de la passion de mon prof de littérature au lycée…. Je crois que vraiment, les rencontres sont instigatrices de changement :-)

    Il faut savoir se nourrir de tout, même de quelque chose qui à la base nous aurait semblé une mauvaise expérience.
    "en chaque chose malheur est bon" (c’est ça ?!)

    En d’autres termes, mon gourou, c’est la vie !

    bonne journée :-)

  • #29 Mithra le 23 mai 2006 à 12 h 51 min

    Quel bel hommage ! Et toutes mes felicitations a Julie…

    Ben moi aussi, j’y reflechissais (je suis en train de trier mes placards de fringues, une activite propice a la reflexion…) et j’en arrive a la conclusion que la personne qui a marque le plus ma personnalite c’est mon papa !
    Je ne sais pas s’il a fait de moi quelqu’un de meilleur que je ne l’etais a la base :-) mais il m’a donne des principes qui guident ma vie encore aujourd’hui alors qu’il n’est plus la. Souvent je me dis "qu’est ce qu’il penserait de ceci ou cela ?"…

    Avec Monsieur Mithra on s’est connus jeunes, alors on s’est surement gouroutises mutuellement aussi… d’ailleurs ma belle-mere deplore que son fils ait beaucoup change :-)

  • #30 coco le 23 mai 2006 à 13 h 21 min

    Comme beaucoup, je retire le meilleur de chaque personne que je connais.
    Il y tout de même quelques personnes qui me motivent particulièrement : ma fille Zwâne, pour sa ligne de vie, sa cohérence. Ma cousine l’abeille pour sa "folie douce" et sa joie de vivre. Monmariàmoi pour son charisme et sa convivialité. Ma môman pour sa tolérance, ma cops Anita pour sa girlitude, ma belle soeur pour sa patience…

    J’espère de mon côté en inspirer quelques uns ;o)

  • #31 kila le 23 mai 2006 à 13 h 47 min

    Et bien mon gourou, c’est mon maître de yoga. C’est plutôt "une" maître. je ne la vois guére plus d’1 fois par an. Mais elle a une capacité d’empathie que je n’ai vu chez personne d’autre. Disons qu’elle n’est pas prof de yoga pour rien.

    Elle sait quoi dire, quand le dire. elle donne réguliérement des pistes de recherche. Genre une petite phrase anodine sur laquelle tu peux refléchir des mois et des mois.
    Vraiment je l’admire, je pense que dans l’absolu j’aimerais être comme elle, alors qu’elle elle tend a faire devenir ses éléve ce qu’ILS SONT au fond.
    C’est Sylviane, elle m’inspire le plus grand des respect, je la vois dans 2 mois 1/2, j’ai hâte!!

    Et puis j’ai un pére spirituel, mon oncle… Lui il est là pour me dire "je t’aime ma chérie, ne change pas". Et ça c’est un formidable moteur!

    Merci pour ce billet Héléne, je le trouve émouvant. et toutes mes félicitations à ton gourou (mot qui ne me choque pas du tout, il signifie juste "maître spirituel", c’est notre société occidentale qui lui a donné cette connotation négative)

  • #32 kabibi le 23 mai 2006 à 13 h 57 min

    Comme beaucoup d’entre nous, j’ai eu plusieurs grands gourous :

    – mon oncle et mon grand-pere. Ce sont eux qui m’ont donne le gout du travail bien fait, qui m’ont appris a perseverer, a vaincre mes frustrations, a etre plus tolerante, a essayer de regarder au dela de ce qui parait en surface.

    – ma tante et ma voisine, qui m’ont appris qu’en se donnant un peu de mal, on pouvait quand meme faire beaucoup de choses qui pouvaient nous paraitre impossibles. Pas toutes, certes, mais un certain nombre.

    – mon ami Jo, qui m’a fait prendre conscience que j’etais une vraie fille, que je pouvais etre jolie si je m’en donnais la peine. Et qu’il avait envie d’etre mon ami parce que je le vaux bien.

    – mon binome, Mikael, aussi, qui m’a appris que ce n’est pas en stressant que ca irait mieux ou plus vite. Et que ce n’etait peut-etre pas la peine de se casser la tete aussi souvent. Qu’il ne fallait pas en faire un drame. Que tout etait cool. Ce garcon, c’est bien simple, je ne l’ai jamais vu faire la tete. Toujours le sourire aux levres. Et quel sourire… ;-)

    – mon copain aussi m’apprend plein de choses tous les jours: son respect pour tout ce qui est vivant me fascine (il a meme attrappe une araignee avec les doigts pour ne pas la laisser se noyer dans la baignoire…). Sa grande tolerance, aussi. Sa generosite. Son cote pragmatique: y a un probleme, bon, ben on va le resoudre. Sa confiance en moi. Sa gentillesse. Toute une espece de "zen attitude" …

    Par contre, j’ai eu aussi des anti-gourous, qui, apres tout, m’ont appris des choses, et qui a ce titre, sont des gourous comme les autres :
    – ma mere, grace a qui j’ai compris que dans la vie, si on voulait que ca change, il fallait prendre les choses en main soi meme.

    – ma grand-mere, grace a qui j’ai compris que l’injustice, ca existait, qu’il fallait en prendre son parti, et vivre avec.

    – mon ex, grace a qui j’ai compris que dans la vie, il valait mieux eviter d’attendre des choses des gens, et que tout ce qu’on en retirait, c’etait de la frustration. Et que finalement, en cas de pepin, l’aide ne venait pas forcement de la ou on l’attendait.

    Je me suis un peu etalee… Tant pis, j’assume… :p
    C’est amusant : j’ai plus de gourous hommes que femmes. et d’anti-gourous femmes que homme… Oedipe a encore frappe ? ;-) Si quelqu’un connait un bon psy…

  • #33 Sofifonfec le 23 mai 2006 à 14 h 52 min

    Bah Clo m’a devancé dans sa déclaration de réciprogourouité, alors je ne fais qu’approuver ses dires ;-) Merci Clo pour ton amitié indéfectible, malgré nos caractères respectifs pas toujours faciles faciles, heureusement que t’es là quand même, surtout en ce moment…
    Vives les gourous de tout poil, en particulier les roux, qu’est-ce qu’on ferait sans eux ;-) ) (il faut savoir que mon Homme à moi est roux, enfin blond vénitien selon les autorités, et que dans la catégorie Supergourou, il est très fort)

  • #34 deedee le 23 mai 2006 à 15 h 16 min

    Oh super ! tu la feliciteras de notre part hein Hélène !! :)

  • #35 zaza le 23 mai 2006 à 15 h 23 min

    Coucou à tous et toutes, ben moi je pense pas avoir de gourou comme vous les décrivez, mais j’ai un couple d’amis qui sont géniaux et quand je reviens de chez eux, j’ai l’impression d’être zen et que la vie est belle. Si j’avais des problèmes avant d’aller chez mes amis, ben à mon retour ils ne me semblent plus insurmontables et voilà. Rémi et Véro (pour ne pas les nommer) sont d’une merveilleuse gentillesse (et ne parlons pas de leurs enfants qui sont à croquer!)! vous pensez qu’ils sont mes gourous ?

  • #36 Hélène le 23 mai 2006 à 15 h 30 min

    En tout cas ça ressemble à ce que je mets derrière ce mot, zaza ;-)

    Merci les filles pour vos commentaires, jolis et profonds, et qui font réfléchir.

  • #37 lili le 23 mai 2006 à 15 h 31 min

    Oui! moi aussi j’ai eu la chance de rencontrer quelqu’un grâce à qui je me suis améliorée ;o)
    Je ne l’ai jamais considérée comme gourou mais comme amie.
    J’avais 17 ans et des virgules, elle 51. J’étais hyper fière, en plus, d’avoir une amie adulte et qui soit mon amie à moi sans passer par le truchement de mes parents.
    Comme j’admirais extrêmement cette femme géniale, le simple fait qu’elle me manifeste de l’intérêt m’a donné confiance en moi.
    L’amitié réciproque a duré jusqu’à ce que la maladie du grand âge lui ôte son merveilleux esprit et son énergie fulgurante. Je ne sais pas trop trop comment écrire que physiquement elle est toujours visible, mais qu’elle ne se ressemble plus. En fait, j’aimerais bien qu’elle me donne encore une fois un petit encouragement, mais ça ne viendra plus jamais.
    A l’heure qu’il est, je n’ai qu’à être ma propre gourou :)))

  • #38 Pauline le 23 mai 2006 à 15 h 32 min

    aargh pour moi aussi je réalise que c’est mon père…

  • #39 Hélène le 23 mai 2006 à 15 h 37 min

    Euh, lili, il est bien évident que je ne considère pas Julie comme un gourou mais comme une maie, j’ai dû m’exprimer comme un pied, manifestement ce n’est pas clair ;-)

  • #40 rumeur le 23 mai 2006 à 16 h 28 min

    J’ai pas de gourou mais un alter ego et un mantra. Très utile pour se ressourcer en temps de crise même si l’ami(e) est en panne.

  • #41 Nadia le 23 mai 2006 à 17 h 20 min

    ça ne t’étonnera pas Hélène je pense, mais j’ai eu un gourou. Un vrai. Je sens que je fais flipper du monde là…Mmmmm, bon, on va dire que j’ai eu la chance de compter dans mon entourage un homme sage (bon synonyme de moine bouddhiste non?)qui m’a donné bcp de force et de confiance en moi. En plus, j’ai vécu avec qq’un (ma meilleure amie) qui m’a ouverte à des choses plus légères, je suis devenue plus cool quoi.
    Maintenant, on va dire que mon homme est mon ange gardien (comme la Miss!).
    Pour résumer, je vais dire, bien que ce soit un lieu commun, que ce sont les autres qui nous nourrissent, qui nous ouvrent à autre chose…

  • #42 MissHello le 23 mai 2006 à 17 h 32 min

    Limite flippant ton histoire de Gourou, Nadia !

  • #43 deedee le 23 mai 2006 à 17 h 39 min

    En fait, Nadia est une fille mystique et masochiste, entre sa torture Yoga et son gourou :)) (c’est pour de rire hein)

  • #44 Nadia le 23 mai 2006 à 17 h 55 min

    Maso, sans doute!;-) Mais mon "gourou" est tout ce qu’il y a de plus zen…

  • #45 missjulie le 23 mai 2006 à 18 h 18 min

    J’ai toujours pensé que les "julie" c’était les meilleures!! clin d’oeil!! même celles qui préfèrent les bistrots du coin au Crillon…
    smile
    missJulie

  • #46 Laurette le 23 mai 2006 à 18 h 45 min

    Pas de gourou pour moi, je me suis faite toute seule ;-)
    Non en fait j’essaie de prendre le meilleur de chacun,
    gourous (ou x ?) de la girlitude : ma grand-mère, ma mère et maintenant Hélène. Gourou de la gentillesse et de l’honneteté : mon pére (un homme d’une générosité et d’une bonté sans faille, même si desfois il péte un cable comme tout le monde),
    gourou de la bonne cuisine : ma tante Marie, jamais vu meilleure cuisinière, et en plus elle accepte de me donner ses trucs.
    gourou de la conscience sociale : mon amie Gisèle qui m’a appris à ne pas regarder midi à ma porte.
    Maintenant AVIS DE RECHERCHE : JF angoissée et exzemateuse, cherche gourou du no stress et du calme à toute épreuve, qui m’apprenne à relativiser.

  • #47 Catherine-de-Nice le 23 mai 2006 à 19 h 25 min

    Hélène tu as de la chance, c’est précieux une personne comme ta Julie.
    Comme pour pas mal d’autres, c’est mon Homme qui m’a le plus apporté. Laurette, justement, il m’a appris (entre autres) à ne pas stresser pour rien ;-) J’ai encore du chemin à faire, mais je progresse… Heureusement c’est à double sens, je l’ai fait évoluer moi aussi. Bref on s’apporte beaucoup mutuellement.
    Et pour rester dans les banalités, je pense aussi que les rencontres diverses, même éphémères, nous construisent: être confronté à d’autres points de vue, d’autres comportements, si on n’est pas totalement fermé, ça fait évoluer ou au moins relativiser (ce qui est déjà une évolution non ?)

  • #48 Mithra le 23 mai 2006 à 20 h 00 min

    Laurette, tu pourrais lire le bouquin de Richard Carlson "Ne vous noyez pas dans un verre d’eau". Je trouve le titre francais un peu approximatif, j’espere que le reste de la traduction du bouquin n’est pas a l’avenant.

    http://www.amazon.fr/exec/obidos...

    Bon, c’est pas non plus la methode magique qui tourneboule la vie en une nuit, mais les petites devises sont bien trouvees et "percutent" dans pas mal de situations de la vie courante. Il faut passer par dessus le cote un peu cucul propre a ces bouquins americains de self-help, mais on peut y piocher des petits trucs utiles.

  • #49 Flo le 23 mai 2006 à 20 h 42 min

    c’est marrant comme en Occident le mot gourou a en premier lieu une conotation péjorative. alors qu’en indonésien il veut simplement dire professeur.
    J’ai 2 gourous, mon Homme et ma meilleure Amie. ce qu’ils voient en moi, me fait sentir plus grande et importante. et pour eux, pour mériter leur intérêt, je suis prête à me surpasser. et ceci dans tous les domaines: ma façon de penser, de regarder les autres, de gérer ma vie, dans le sport, dans le travail.
    attention je ne fais pas ça pour qu’ils s’occupent de moi, je le fais parce que je veux être digne du regard qu’ils portent sur moi.

  • #50 Laura-Espagne le 23 mai 2006 à 21 h 00 min

    Oui, j’ai un gourou, c’est mon fils de 14 ans. Je n’aurais jamais penser qu’un ado pourrait m’apprendre tant de choses. J’ai parlé la semaine dernière avec une fille que je ne connaissais pas trop mais je sens que ça pourrait être le début d’une belle amitié, Moi, qui pensais que les vrais amis sont ceux de l’adolescence, je me trouve maintenant à connaître des filles qui me racontent leurs problèmes (je dois avoir aussi quelque chose de gourou LOL!! ) et avec qui je me sens très à l’aise. Je vous dis, les filles, pour moi la crise des 40 ans (je ne sais pas si on dit ça en français) ça a été un changement total, surtout des amitiés mais c’est tout pour le bon. Je vous le conseille, avoir 40 ans c’est fantastique (ça fait déjà 2 ans que j’en ai 40…)

  • #51 Hélène le 23 mai 2006 à 21 h 10 min

    Je n’en doute pas une seconde Laura, déjà que 30 c’était génial par rapport à 20, je suis persuadée que plus on avance en âge, mieux on se sent (oui bon à 120 ans on commence à fatiguer, mais je me comprends ;-)).

  • #52 marion le 23 mai 2006 à 21 h 31 min

    euh, j’ai pas ça moi. j’ai forcément des gens dans mon entourage qui m’influencent, auxquels je finis par ressembler à force de les cotoyer, mais pas de gourou (sans arrière pensée) à priori. Ou alors c’est la notion de gourou qui m’empêche de la voir réellement, je ne sais pas :o)

  • #53 sophie L.L le 23 mai 2006 à 21 h 37 min

    Hum, Laura, Hélène, oui c’est vrai, pour pas mal de choses on se sent mieux. En même temps, quand on avance en âge, on attrape aussi un sentiment tenace du temps qui passe, qui retrécit, on a un sentiment d’urgence parfois un peu désagréable, et on a la nostalgie de quand on se sentait éternel, de quand l’avenir paraissait si grand, si immense !! Et puis, le truc pas rigolo quand on vieillit, c’est que les gens qu’on aime, ceux qui sont plus âgés, vieillissent pour de vrai, alors peut-être on se sent mieux, on ne rougit plus par exemple !, mais on aimerait tellement retrouver ses grands parents, ou que ses parents restent dans la force de l’âge ! Vous voyez je pondère un peu le côté "quand j’aurai des rides je me sentirai hyper archi merveilleusement bien "!!! le temps passe tellement vite. Si vous saviez comme je me tracasse en pensant à tout ce que j’ai encore envie de faire (aller sur l’ile de Pâques/me promener sur une route en toscane dans une décapotable/voir un défilé Christian Lacroix/boire un thé dans la patio du Crillon !..) (Hélène, si un jour on faisait une liste des vingt choses qu’on a furieusement envie de faire?)

  • #54 poulette le 23 mai 2006 à 22 h 38 min

    Je viens de lire là les plus jolis commentaires qu’il m’ait été donné de découvrir sur ton blog, Hélène. Bravo les filles

  • #55 Hélène le 23 mai 2006 à 22 h 40 min

    Quelle jolie idée sophie L.L, je la note précieusement ;-)
    Je comprends ce que tu veux dire, comme je suis encore un peu ado je me sens éternelle, comme tu le décris si bien, et ne réalise pas vraiment que le temps passe…

    Je trouve comme toi poulette qu’il y a des filles drôlement chouettes sur ce blog ;-)

  • #56 sophie L.L le 23 mai 2006 à 23 h 01 min

    oui, oui, et c’est très bien Hélène, justement tu as le temps. Et vive les "encore un peu ado" ! Et puis c’est pas "mon blog d’ancêtre", non plus !!
    (encore que certaines ancêtres ont toujours 17 ans à l’intérieur d’elles ! j’en connais!)

  • #57 Sathyn le 23 mai 2006 à 23 h 06 min

    Merciiiiii, merci beaucoup Hélène pour ton blog qui est une vraie mine d’infos, de drôlerie, de réflexion… enfin bref, un vrai ptit magazine féminin!
    Voilà, je ne le lis que depuis peu de temps (d’ailleurs j’ai parcouru toutes tes archives avec plaisir ;)) mais je tenais à te dire merci!
    Pour en revenir au sujet, j’ai lu tous vos commentaires, et viens de me rendre compte que non seulement je n’ai jamais eu de "gourou", mais qu’en plus je n’ai pas ou plus de véritable "amie", celle avec qui on parle de tout, qui nous connaît sur le bout des doigts, qui nous suit, même les années passant…
    Vivre tout ça avec son amoureux, est-ce grave? En tous cas, ça me manque les soirées entre filles où on peut parler aussi de choses superficielles (la couleur de mon prochain baume à lèvres n’étant pas le sujet de conversation préféré de mon loulou curieusement, c’est bizarre un homme parfois :))…

  • #58 sophie202 le 24 mai 2006 à 9 h 00 min

    Sathyn je n’ai plus vraiment non plus d’amie très proche, les années passant nous nous sommes toutes éloignées geographiquement, le reste suivant.
    Mon confident, la personne qui me connait et avec laquelle j’ai le plus de fou rire et de délires c’est également mon homme et ça n’ rien de grave.
    C’est vrai que parfois les discussions avec des filles que l’on connait assez pour raconter absolument n’importe quoi ça me manque… Mais le téléphonne est toujours là.

    Surtout que l’homme gourou est une merveille de zenitude, mais la girlitude connait pas…
    Je vais même vous avouer qu’il tente parfois sournoisement de limitter les sous pour les chaussures et surtout le budget produits de beauté sous prétexte d’encombrement de la tablette de la sdb … Rhooohh faut vraiment pas toujours écouter son gourou!!!

  • #59 kabibi le 24 mai 2006 à 9 h 26 min

    Si vous voulez, un peut fonder un club des sans amie, aussi, apres le PBGB … :)

    (je ne fais pas mon apitoyante, hein, j’ai plein d’amis garcons, mais pas d’amies de longue date : quand on fait de l’informatique, on prend l’habitude d’avoir deux filles dans sa promo, et quand on demenage tous les deux ans, on prend l’habitude de perdre des gens…)

  • #60 Tiloui le 24 mai 2006 à 9 h 27 min

    Mhh ta photo m’ a fait penser a l’affreux nouveau clip de Robbie W…
    Il est visqueux ce type non?

    Pour moi pas de guide spirituel précis, je tire de multiples sources l’énergie réparatrice et constructrice dont j’ai besoin.
    Mon père nottament, qui m’a quitté mais qui continue de m’aider positivement.
    Ma copine A., qui est loin de moi mais qui me permet des échanges riches et joyeux
    Toutes mes copines parisiennes, pleines de talents, de fraîcheur, d’humour et de sagesse.
    Mon petit ange qui veille sur moi tous les jours….
    J’ai connu d’excellents professeurs durant mes études, j’ai encore de vivifiants souvenir de conversations, de conseils sur tout un tas de choses, ces gens là m’ont beaucoup aidé mine de rien….

  • #61 camille le 24 mai 2006 à 10 h 17 min

    coucou jviens de débarquer sur ce "truc génial" y a pas d’autres lmots ,par hasard en cherchant les paroles de love me or leave me de nina simone (que j’ai pas touvé nul par appel au peuple…)et donc voilà fallait que je le dise whaoooo! aparement il n’y à pas que moi qui aime vu les commentaires et je comprends, c’est un vrai régale les partiels arrivent alors grr pas le tps mais j’vais mbalader dans les "varchives" et jvais attendre avec impatience la suite! merci

  • #62 Hélène le 24 mai 2006 à 10 h 40 min

    Sathyn et Camille soyez le bienvenues parmi les filles, et mille mercis pour vos compliments ! :-) Camille puis-je te demander de modifier un tout petit peu ton pseudo, car on a déjà des Camille, et je ne voudrais pas vous confondere ;-)

  • #63 sasa le 24 mai 2006 à 14 h 01 min

    Non, pas de gourou, je me suffis à moi même ….
    Aaaaaaaaaaah !
    Blague à part, j’ai plus des inspirateurs (trices) que des gourous, moins addictif.

  • #64 lilou17 le 24 mai 2006 à 19 h 07 min

    Coucou Hélène !
    Un petit mot en vitesse.
    Pour dire que je te lis toujours, mais j’arrive en général après la bataille et tout est dit ! (mai ça va, je me marre toujours autant)

    Là, je voulais surtout dire que lili m’a filé la chair de poule tant son com était émouvant.

    Et aussi pour te demander de transmettre mes félicitations à Julie. (Quand je pense que tu l’avais laissée dans la rue à s’égosiller devant chez Esme ! )

  • #65 Hélène le 24 mai 2006 à 19 h 22 min

    Hi hi ! ;-)) Coucou Lilou17 ! Plein de bises !

  • #66 Delphinoid le 27 mai 2006 à 1 h 27 min

    J’ai lu ton article et j’y ai pas mal réfléchi, c’est pourquoi je ne commente qu’aujourd’hui.

    Tout d’abord, toutes mes félicitations à Julie :o))))

    Il y a quelque chose de très profond dans ce texte, sur la manière dont on se forme en tant que personne, au contact des autres.

    J’avoue que je n’ai pas de gourou, mais j’apprends beaucoup de mes amis et de mes proches. C’est vrai que c’est au contact des autres qu’on s’enrichit et sans vouloir paraître prétentieuse, parce que ce n’est pas du tout mon propos, c’est aussi très sympa de voir des personnes changer à votre contact. Je ne parle de changement majeur, je parle de petites inflexions, de petits trucs qui modifient en douceur la personnalité.

    Parfois (genre une fois l’an quand je suis dans le mood lol), j’aime bien repenser à une année que je choisis comme ça dans ma tête et essayer de voir ce dont je me souviens de ce que j’étais cette année-là, voir comment j’ai évolué (du type, les trucs atroces que je portais, par exemple hi hi, mais également d’autres choses moins extérieures). Evidemment, le souvenir se teinte toujours avec le temps et on lui donne une certaine patine, mais c’est toujours intéressant de voir comment on a évolué et je sais que, dans mon cas, c’est largement dû aux personnes qui me sont proches…

    Donc pour répondre à la question et surtout pour arrêter de monopoliser cet espace à près d’1h30 du mat’ (hu hu), je dirais: pas de gourou, mais un grand nombre de personnes qui ont compté et comptent encore pour beaucoup dans mon développement.

    J’ai l’impression que j’ai encore tellement de choses à apprendre et à partager avec les autres en fait!

  • #67 Hélène le 27 mai 2006 à 11 h 38 min

    Merci Delphinoid pour ton commentaire réfléchi et vraiment intéressant. Il m’arrive aussi de me revoir il y a quelques années, et de constater (avec beaucoup de satisfaction) tous les changements qui se sont opérés depuis. C’est tellement chouette, de se voir évoluer !

  • #68 petite Clémence le 28 mai 2006 à 14 h 56 min

    Avant toute chose bonjour à vous toutes les filles, et plus particulièrement à toi miss Hélène (j’ai le droit de te tutoyer?) vu que c’est toi la cheffe ici (j’ai décidé que oui ça s’accorde et tant pis si ça plait pas,na!).
    J’avais envie de dire que moi aussi j’ai mon ptit gourou à moi et c’est ma meilleure amie (la plus vieille mouhahaha). On était ensemble au primaire et on a gargé contact jusqu’à ce qu’on se retrouve à la fac cette année! Cette fille c’est un PRM du tonnerre (petit remonte moral>>>Si vous voulez savoir ça vient des "filles du mouv" 92.1 radio rock-émission de libre antenne sublimissime)
    Bref je lui passe une ENORME dédicace.Chaque jour je lui dis que je l’aime et chaque jour on rigole comme des malades.
    Vive les gourous et surtout vive nos amies qui nous permettent de voir la vie en couleurs et non en gris.
    *Dydy, it’s for you *

  • #69 petite Clémence le 28 mai 2006 à 15 h 03 min

    roooooooo j’ai oublié de mettre une espèce de poème que vous m’avez inspiré!

    "Ne dit-on pas que les diamants sont éternels?
    Et les filles ne sont-elles pas des diamants?
    Alor les filles sont éternelles…

    L’amitié est un pur joyau.
    Les filles, de véritables gemmes.
    J’aime l’amitié, elle sied si bien aux filles."

    Je sais c’est pas terrible (j’ai fait mieux dans ma vie, z’inquiétez pas.)

    Allez une tite dédicace à nos gourous quels qu’ils soient?
    Olaaaaaaa!

    ciao! (oh des gentils messieurs en blanc! t’sais qu’t’es mignon toi?!)…

  • #70 Hélène le 28 mai 2006 à 17 h 12 min

    Bienvenue petite Clémence ;-)

  • #71 petite clémence le 28 mai 2006 à 22 h 25 min

    merciiiiiiiiiiii.

  • #72 julie le 1 juin 2006 à 15 h 08 min

    oh la la si j’avais su que tu écrivais toutes ses belles choses sur nous (oui je dis nous car l’évolution de chacune se fait au contact l’une de l’autre bien sûr) j’aurais rattrapé mon retard de lecture bien plus tôt…
    Merci merci merci c’est tellement touchant tout ça mais je sais que tout ce que tu deviens c’était là quand je t’ai rencontré évidemment… J’ai les yeux qui piquent en te lisant (oui une femme qui vient d’accoucher est très très sensible !) et l’émotion n’est pas facile à écrire à chaud, alors je te dirais les jolies choses que toi tu m’inspires la prochaine fois qu’on ira refaire le monde devant un jus de cranberry dans un 5 etoiles.
    Je vous souhaites à toutes d’avoir d’aussi belles amitiés…

  • #73 Hélène le 1 juin 2006 à 15 h 11 min

    Hi hi, te voilà toi ! ;-) Bon retour sur Terre, et vivement le jus de cranberry ;-)

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.