A son prochain anniversaire, mon fils aura un chariot de ménage, par Appyxelle

2 juin 2017

« Vous n’avez pas pu louper l’info du moment ! Non je ne vous parle pas des présidentielles… Mais bien du MTV Movie Awards qu’a reçu l’actrice Emma Watson pour son interprétation dans la Belle et la Bête, le 9 mai dernier. Ce prix est un peu particulier puisqu’il s’agit du premier non-genré de l’histoire !

Je trouve ça extraordinaire, même si cela reste encore anecdotique (il faut bien que les évolutions se manifestent quelque part…), que désormais dans un domaine aussi exposé que celui du septième art, on place sur un même pied d’égalité les femmes et les hommes. Désormais, ils seront jugés sur leur performance avant tout sans distinction de genre.

Ce prix n’est pas un énième trophée du showbiz (ça se dit encore showbiz non ?). Bon si un peu tout de même. En plus, il faut quand même saluer le fait qu’il permette aussi aux personnes transgenres d’y prétendre, sans sentiment d’exclusion quant à savoir dans quelle catégorie la société daignerait les « classer ». Il s’agit, selon moi, d’un signe d’ouverture sans imposer aux personnes d’être formatées. Bon je suis consciente que certain(e)s diront que c’est juste pour le buzz qu’ils ont créé cette nouvelle récompense mais étant une optimiste de la première heure, j’ai envie de me dire qu’il s’agit là d’une avancée.

Du coup, vous vous demandez quel est le rapport avec mon fils…. et un chariot !

La notion d’égalité des genres se transmet, selon moi, dès le plus jeune âge. J’ai, pour ma part, une fille de presque 4 ans et un petit gars de 2 ans. J’essaie de casser, auprès de mes enfants, certains codes devenus archaïques qui étaient inculqués. Et les jouets domestiques adressés sont dans ma ligne de mire. Je n’empêche pas mon fils de jouer aux poupées sous prétextes que des gens, il y a très longtemps de cela en ont décidé ainsi. Ce trophée me conforte donc dans ma démarche.

Alors, je suppose que vous connaissez tou(te)s ces petits chariots pour les enfants permettant de jouer à nettoyer nos intérieurs ? Eh bien, mon fils en est fan. Prônant donc l’égalité, je désire lui faire comprendre que ces jouets d’imitation ne sont pas destinés qu’aux filles.

Voilà pourquoi mon fils aura droit à un chariot de ménage, pour son prochain anniversaire…

Signé : Appyxelle »

42 commentaires Laisser un commentaire
Communauté, Ô toi, lectrice !

Vous aimerez aussi

42 commentaires

  • #1 allred le 2 juin 2017 à 9 h 45 min

    Tout est dit ! Bravo !
    Mon fils a déjà 13 ans mais il l’a eu lui aussi son chariot de ménage car il adorait çà !!! bon par contre maintenant il n’aime plus le ménage ;) mais depuis toujours il doit faire autant que sa soeur sinon plus (elle a 8 ans!)… j’espère sérieusement qu’un jour les préjugés et codes consommateur disparaîtront…

  • #2 Céline le 2 juin 2017 à 9 h 47 min

    Ce que je trouve intéressant, c’est lorsque cette réflexion devient totalement intégrée et qu’elle n’est pas réalisée en conscience. Mon filleul et sa petite soeur ont la chance d’avoir une salle de jeu où les jouets sont mélangés. Il joue avec ses poupées à elle, elle joue avec ses Ninjago à lui et point barre.

  • #3 Mistiquette le 2 juin 2017 à 9 h 50 min

    Bonjour à tous,
    Ahh le problème des jouets genrés…. il faut quand même avouer que depuis quelques temps, les grandes surfaces ou certains marques de magasins de jouets essaient de casser les codes et représentent des petits garçons avec des poupons et des petites filles avec du matériel pour bricolage.
    Chez nous, nous avons un peu tous les styls pour notre fils de 3 ans. A 16 mois, sa cousine lui a donné sa poussette rose double et il joue encore avec. Il met ses doudous ou encore son poupon reçu à noël pour ses 20 mois. Il a quand même une préférence très nette pour les voitures, camions et autres véhicules en tout genre :-)
    Bref, il joue avec ce qui lui plaît au moment où il le souhaite, que ce soit des petites voitures ou à promener bébé dans la poussette ou encore à la dinette pour donner à manger à maman ;-)
    Belle journée

  • #4 yine le 2 juin 2017 à 10 h 18 min

    Merci mbdf de nous proposer des billets de ce type.
    Luka 2ans joue avec tout ce qui lui passe dans ses petites mains , que ce soit pour fille ou garçon. Si ça lui plaît et que la situation s y prête je lui prends ce qu il veut.
    Et même s il joue à faire la vaisselle et à promener son doudou dans une poussette ça ne l empêche pas de faire le coq au près des filles à la air de jeu à l heure du goûté .
    Et quand je dis aux mamans qu il joue à faire la vaisselle je vous dis pas le nombre de demande en mariage qu’il reçoit des mamans pour leur petites filles.
    Bref c est tout bénef pour lui et moi ça m amuse.

  • #5 Paquerette le 2 juin 2017 à 10 h 20 min

    Bonjour Appyxelle. Je partage avec toi cette vision du non genré.
    J’ai un petit garçon de 6 mois et une fille de 8 ans. J’avais tout gardé en termes de puériculture de sa soeur. Il joue donc avec des jouets « genrés fille ». Et je recycle également la garde robe de ma fille, donc mon fils a une turbulette et une gigoteuse mauve :)
    Je serai attachée par la suite à ne pas genrer les nouveaux jouets qu’aura mon fils. Et n’aurai aucun problème à le voir pousser une petite poussette ou faire la dînette.
    De la même manière, ma fille de 8 ans n’est pas du tout princesses ni girly. Ce qu’elle aime, c’est mettre des leggings et avoir les cheveux emmêlés ;) quand elle joue avec des garçons, il y a toujours quelqu’un pour lui dire : « ah c’est ton amoureux ? » Ce qui m’énerve au plus haut point. Comme si les seuls rapports possibles entre un garçon et une fille étaient les liens amoureux !
    Je suis contente de voir que les mentalités changent et que l’on dépasse le côté le bleu c’est pour les garçons et le rose pour les filles. Même si les catalogues de jouets ont encore des progrès dans ce sens ;)
    Belle journée

  • #6 Appyxelle le 2 juin 2017 à 10 h 26 min

    allred: Tout à fait d’accord avec toi. Le processus au niveau de notre société est long mais j’ai envie de retenir que l’on se dirige vers du « mieux ». Et ton attitude avec tes enfants où tu prônais et appliquais une réelle égalité entre eux est top. Car n’oublions pas qu’il y a encore des foyers où ça n’est toujours pas le cas.

  • #7 Appyxelle le 2 juin 2017 à 10 h 41 min

    Céline: c’est vrai que mon fils et ma fille jouent ensemble quasiment (parce qu’ils n’ont pas le même âge) aux mêmes jeux. Ils n’ont aucun apriori. On doit juste veiller à ne pas polluer leur esprit avec des idées aussi archaïques mais qu’est ce qu’elles persistent!

  • #8 Appyxelle le 2 juin 2017 à 10 h 43 min

    Mistiquette: Exactement ! Laissons les libres de s’épanouir dans ce qu’ils aiment. C’est top car c’est valable à tout âge 😊

  • #9 Appyxelle le 2 juin 2017 à 10 h 47 min

    yine: trop chou ton fils! Tu as raison, prenons ça avec légèreté tout en préservant ces acquis 😉

  • #10 Appyxelle le 2 juin 2017 à 10 h 49 min

    yine: et mille mercis à Helene 😊

  • #11 Hélène le 2 juin 2017 à 10 h 57 min

    Appyxelle: c’est moi qui te remercie, je suis très heureuse que ce sujet, qui me tient évidemment à coeur, soit abordé ici grâce à toi ;-)

  • #12 Mistiquette le 2 juin 2017 à 11 h 15 min

    Appyxelle: oh oui, valable à tout âge!! :-) merci d’avoir abordé le sujet ici!

  • #13 Appyxelle le 2 juin 2017 à 11 h 24 min

    Paquerette: Paquerette: Bonjour Pâquerette,
    C’est top ce que tu fais. Je suis régulièrement fascinée par leur liberté d’esprit et d’appréhension. C’est vrai qu’il faudrait que les catalogues de jouets aillent encore plus loin. Ça serait finalement juste le minimum pour éviter de ce rétrécissement de pensée.
    Excellente journée à toi aussi.

  • #14 Quentin le 2 juin 2017 à 11 h 57 min

    J’ai grandi dans une famille qui gommait cette séparation des genres et en tant que jeune homme de 24 ans, je peux apporter mon témoignage. Je m’occupais sans arrêt de mon ourson en peluche: je simulais un bain, l’habillais (ma grand-mère avait confectionné des vêtements spécialement pour lui), le promenais dans une poussette (cadeau de ma tante) et lui faisais des câlins. À l’époque, je ne me rendais même pas compte que la société trouvait ça « inapproprié », je me suis dirigé vers ce qui me rendait heureux. Jusqu’au jour où un adulte m’a dit: « si tu continues comme ça, tu vas finir homosexuel ». Étant petit, j’ai eu très peur, me suis tue et ai souffert de cette phrase qui m’a longtemps hantée. Mais avec du recul, j’estime que cette liberté offerte m’a aidé à me construire, m’aide encore à garder l’esprit ouvert et à vivre en m’écoutant moi-même. Je ne remercierais jamais assez mes parents pour m’avoir laissé m’épanouir sans préjugé. :)

  • #15 Caro le 2 juin 2017 à 12 h 02 min

    Bonjour Appyxelle, bonjour à toutes et tous
    Les garçons jouent aux voitures, les filles aux poupées, les garçons sont en bleu, les filles en rose, etc., etc. Chaque noël nous apporte son catalogue aux pages roses et bleues ! Mais ça vaut pour les adultes aussi. Exemple de saison : fête des mères = maquillage, parfum, bijou et fête des pères = outillage, article de sport et bon ok parfum aussi si vraiment vous n’avez rien trouvé d’autres.
    Lorsque mon fils était petit, je lui choisissais ses vêtements et jouets premier âge, ses livres aussi, selon mes goûts en général et pas selon l’étiquette garçon. Nous lui avons lu des livres avec des héroïnes, il voit chaque jour son père faire la vaisselle ou repasser une fois sur deux, je répare et bricole plus que son père… Il a 12 ans, il choisit ses vêtements et aime les voitures (c’est son choix pas le nôtre : je ne conduis même pas, son père se moque complètement du sujet). Bien sûr en grandissant, les choses changent et pour lui le regard, le discours des autres sont plus importants. Même si nous ne l’avons pas éduqué dans cette vision des choses, il ne veut pas de vêtement rose parce qu’il trouve que c’est plus pour les filles. Je lui ai expliqué que c’est une manière de voir les choses, que c’est forcément subjectif. Ce qui est rassurant c’est qu’il ne m’a jamais fait la remarque que si un autre garçon portait du rose, ce n’était pas normal.
    Nous lui apprenons chaque jour que dans tous les cas il ne faut jamais avoir de propos généralisant (les filles sont, les garçons aiment, les Français pensent que sans parler des dérives racistes) . Je sais qu’il ne comprend pas toujours tout mais au moins il aura entendu nos discours.
    Il est un être humain, né garçon dans ce pays, dans un milieu qui est le nôtre à nous de l’accompagner pour devenir qui il veut.
    Merci à toutes les deux, pour ce joli sujet qui montre que les choses évoluent, petit à petit, mais elles évoluent.
    Très belle journée à toutes et tous !

  • #16 Emilie le 2 juin 2017 à 13 h 32 min

    Bonjour à tous, à toutes,

    Voilà un sujet qui me tiens à cœur !
    Et pour nous c’est pas gagné !
    Puisque nos familles respectives ne sont pas tout à fait dans cette optique.
    Mon homme est issue d’une éducation très tradionnelle et très très genré ( Pas toujours facile dans une famille tunisienne traditionnelle, que j’adore par ailleurs) mais il est sensible à mes idées égalitaires.
    Alors devant mon idée de cuisine pour le Noël de notre fils il était ok ! Mais l’évocation d’acheter une poupée si notre fils en voulait … Niet !!!!
    Nous évoluons au fur et à mesure dans l’éducation de notre fils et j’avance doucement mes idées parce que ce n’est pas évident pour tout le monde d’éduquer un garçon comme une fille et vice et versa.
    Et je ne parle même pas de certaines habitudes et attitudes des grand parents,et de certains oncles et tantes 😱…..
    Je ne veux pas que ce soit la guerre dans ma famille. Alors souplesse et diplomatie !
    De toutes manières c’est avec moi que mon fils passe le plus de temps 😁
    Et tout le monde a déjà très bien compris que c’est moi sa mère ! Et il faut faire avec mes choix, toujours avec le sourire et la joie …
    même si j’ai parfois été blessé par certaines réflexions. Tant pis !
    L’avenir me donnera raison, j’en suis sûre 😊

  • #17 Appyxelle le 2 juin 2017 à 14 h 59 min

    Quentin: Merci pour ton message inspirant et tres touchant. Par contre, je n’arrive pas à comprendre le lien avec l’homosexualité. Aucune recherche n’a établi de lien en la matière. Du coup, je pense que c’est plutôt la peur, l’impuissance et l’incapacité des personnes à savoir gérer certaines situations qui poussent à dire ce genre de chose. Merci 😊

  • #18 nanon le 2 juin 2017 à 15 h 06 min

    Hier je suis allée acheter une piñata pour la fête d’anniversaire de mon garçon de 10 ans. Eh bien je ne savais pas, mais il y a des piñatas pour garçons (rouge, bleu et jaune) et des piñatas pour filles (rose et violet)… pfiouh… même les piñatas sont genrées ! J’ai pris la rouge/bleu/jaune… ne m’en voulez pas hein ?

  • #19 Appyxelle le 2 juin 2017 à 15 h 49 min

    Caro: Bonjour Caro,
    Je suis tout à fait d’accord avec toi. Ce qui compte c’est leur liberté pour leur épanouissement.
    Si le non-genré permet à terme d’acquérir une égalité entre femme et homme, alors c’est top.
    Merci 😊

  • #20 allred le 2 juin 2017 à 17 h 27 min

    Appyxelle:
    il y a encore beaucoup de cheminement c’est clair…même au niveau du sport !!! Ma fille apprend le modern-jazz = 1 seul garçon parmi la 20aine de nénettes ! Mon fils joue au foot depuis 8 ans = 1 seule fille parmi les 2 équipes du niveau d’âge etc etc… patience patience…on forme les adultes de demain ;)

  • #21 Appyxelle le 2 juin 2017 à 19 h 23 min

    Emilie: Salut Émilie!
    Extra le mélange de culture. C’est toujours tres enrichissant je pense. Selon moi, tu as totalement raison d’imposer ta façon de voir concernant ton boutchou avec sourire et diplomatie 😀
    De toute façon, on n’est jamais audible autrement.
    L’éducation non genrée tout en respectant les personnalités est pour moi la solution pour une égalité entre femme et homme pérenne. Courage!

  • #22 Appyxelle le 2 juin 2017 à 19 h 37 min

    nanon: Bonsoir Manon!
    Il y a du rouge et du jaune sur ta piñata . Des couleurs mixtes. Donc l’honneur reste sauf 😉

  • #23 Appyxelle le 2 juin 2017 à 20 h 55 min

    allred: Tu as totalement raison! Mais que faire des adultes d’aujourd’hui ?! 😉

  • #24 Mapito le 3 juin 2017 à 8 h 24 min

    C’est très très bien. Mais Appyxelle, j’espère que chez toi, c’est autant ton ami-e / mari-e / qui fait le ménage. Parce qu’il y a les jouets mais il y a aussi l’imitation.
    Je connaissais pas cette info, je vais de suite la relayer.
    Merci.

  • #25 marie le 3 juin 2017 à 8 h 31 min

    c’est vrai que ce prix est une vraie avancée, ou au moins un début concernant l’acceptation des personnes transgenres, non binaires… Après je me souviens avoir lu un article à ce propos où le sociologue éric Fassin, spécialiste de la question du genre, disait que ce qui était problématique avec ce prix c’est que le contexte du cinéma actuel fait que les rôles femmes/hommes ne sont pas égaux, les rôles féminins sont souvent moins nombreux et moins forts que leurs camarades masculins, et la femme est souvent sous représentée ou bien cantonnée au rôle de mère/fille/compagne (pas l’entièreté des rôles évidemment et heureusement), et donc le problème de ce prix est qu’ils mettent au même niveau femme et homme, ce qui, dans le contexte actuel, va désavantager la femme, dans un monde parfaitement égalitaire femme/homme, ce prix aurait un sens, dans le monde du cinéma actuel, un peu moins d’après moi. Le non genré est nécessaire dans notre société, car certaines personnes ne le sont pas, mais je ne suis pas certaine qu’à terme ça mène à une égalité parfaite des sexes De plus il n’y avais pas dans la sélection un seul/ une seule acteur/actrice transgenre ou non binaire, même s’ils sont très minoritaires dans le cinéma actuel, pour moi le symbole aurait été encore plus fort si une personne transgenre/transsexuel/non binaire avait été récompensée, même si ça n’enlève rien au mérite de la merveilleuse Emma Watson.

  • #26 Anka le 3 juin 2017 à 15 h 20 min

    nanon: pour l’anniversaire de ma fille 6 ans ce sera une piñata star wars ;-)

  • #27 Appyxelle le 3 juin 2017 à 16 h 00 min

    Mapito: Bonjour Mapito,
    Tu mets le doigt sur un vrai sujet car je dois t’avouer qu’à la maison lorsque mon mari tente de faire certaines choses, ça n’est jamais forcément satisfaisant pour moi. Donc pour éviter qu’il me sorte le fameux : « tu n’es jamais contente », je me mords la langue et (comme pour mes enfants 😊) par défaut, je le félicite. Sinon effectivement les tâches sont reparties de façon assez classique (en gros : cuisine, ménage pour moi et poubelle et l’administratif pour lui). Donc rien de révolutionnaire… Donc du coup, pour l’imitation, c’est râpé. Par contre, pour le reste, on est assez d’accord sur le fond. Cad qu’on n’intrègre pas la notion de genre dans notre discours lorsqu’ils veulent ou tentent de faire qqch. Bon j’y arrive plus souvent que ma moitié qui a tendance à déraper parfois. Mais nos intentions sont les mêmes c’est tout de même la base. Non? 😉

  • #28 Appyxelle le 3 juin 2017 à 16 h 02 min

    marie: effectivement, c’est plus la symbolique qui prime. Il y a encore du boulot …

  • #29 Appyxelle le 3 juin 2017 à 16 h 05 min

    Anka: tu as trop raison! Mais je serais curieuse de savoir à quoi ressemble une piñata star wars! 😂

  • #30 Unjenesaisquooi le 3 juin 2017 à 18 h 25 min

    Coucou,
    Vaste sujet que le genre et surtout l’acceptation de ceux qui sont différents dans notre société. je n’ai pas encore d’enfants mais mon compagnon et moi sommes d’accord sur le fait que à la maison tous le monde doit mettre la main à la pâte, monsieur peut très bien faire la cuisine (et y prendre du plaisir) pendant que moi je m’occupe du jardin. On est encore trop centré sur ce qui est pour les garçons et ce qui est pour les filles. Ma hantise c’est Noel, les cadeaux pour enfants mon dieu!
    Vivant en Angleterre depuis de nombreuses années j’ai l’impression que les gens et à la société en général est plus ouverte et acceptante envers cela. La compagnie pour laquelle je travaille promouvoir justement cette acceptation en embauchant beaucoup de personnes et gays et transgenre: je trouve ça simplement géniale. Cela permets de découvrir et accepter chacun pour ce qu’il est au plus profond de lui, c’est dans cet esprit que je veux élever mes enfants.
    Bisous

  • #31 Mimosa le 4 juin 2017 à 5 h 44 min

    Bonjour Appyxelle, bonjour à tous/tes,

    Bravo pour cette démarche, l’environnement familial reste quand même celui qui a le plus d’influence ! Les clichés ont la vie dure, et ça m’attriste toujours de voir des parents les reproduire, c’est très difficile à changer ensuite. La société « adulte » les maintient aussi d’ailleurs : je fais pas mal de sport, impossible d’échapper à une touche de rose, mauve ou turquoise sur les équipements pour femme, quand ceux pour homme sont dans les rouge, bleu, orange, etc. Et là évidemment, mon gabarit et ma morphologie ne me permettent pas de faire mon shopping dans le rayon d’à côté…

    Pour la question des rôles à la maison, soulevée par Mapito, je pense qu’il ne faut pas tomber dans l’extrême non plus : l’important est que les charges soient partagées globalement, que chacun des parents assume sa part et que les enfants le voient. Je ne pense pas nécessaire pour autant que tout soit partagé à 50%. Je déteste laver le sol, mon mari s’en accommode mieux que moi, c’est lui qui s’y colle. Il est mauvais en repassage, je m’en charge. L’important pour moi est que personne ne dise par principe « ce n’est pas à moi de faire ça ».

  • #32 Mathys.D le 4 juin 2017 à 11 h 47 min

    Tout est dit, bravo Appyxelle quel beau message si seulement tout le monde pouvait voir les choses telles que tu les vois ! Le monde ne s’en porterait que mieux. Je suis intimement persuadé qu’avec une telle éducation nous créons des personnes formidable doté d’une ouverture d’esprit formidable.

  • #33 Appyxelle le 4 juin 2017 à 14 h 38 min

    Unjenesaisquooi: Coucou!
    J’ai l’impression qu’ils sont bien plus en avance en Angleterre. C’est top ça!

  • #34 Appyxelle le 4 juin 2017 à 15 h 03 min

    Mathys.D: Salut Mathys!
    Merci pour ton joli message… Je suis ravie car il y a plus de personnes que l’on s’imagine qui veulent que les choses s’améliorent pour une société plus « douce ».
    Belle journée :)

  • #35 Anka le 4 juin 2017 à 15 h 30 min

    Appyxelle: a ça!! ;-)

  • #36 Snorkette le 4 juin 2017 à 21 h 09 min

    Ravie de lire de nouveau un Ô toi lectrice !

  • #37 Appyxelle le 6 juin 2017 à 10 h 30 min

    Mimosa: Bonjour Mimosa! Tu as parfaitement raison. Tout est une question d’équilibre. Ce qu’il faut se dire je pense c’est d’essayer de faire mieux que nos parents. On y arrivera!

  • #38 Appyxelle le 6 juin 2017 à 10 h 31 min

    Anka: lol extra!

  • #39 Appyxelle le 6 juin 2017 à 10 h 33 min

    Snorkette: moi aussi! (Forcément…)
    Encore merci Hélène 😊

  • #40 Dita Von Cheese le 6 juin 2017 à 20 h 36 min

    Bonjour,

    Merci pour cet article. Rien à ajouter, si ce n’est qu’il m’a évoqué cette belle chanson d’Anne Sylvestre, « Xavier » : https://www.youtube.com/watch?v=hZBEw4fgUmQ

  • #41 zyboo le 6 juin 2017 à 22 h 28 min

    Hello les filles et les garçons,
    A 3 ans (1978) j’ai eu un camion de pompier, pour mes 4 Ans mon frère me volait (rancune j’assume) la pousette de ma poupée.
    Ma fille de 4 ans joue avec sa tronconeuse pendant que mon fils jours a la dinette avec son robot et prépare les lessives et a porte les pyjamas rose de son aînée.
    Critiquée par certaines sur leur avenir moi je vois des enfants qui jouent, quand a leur sexualited’adulte, qu’ils soient heureux, épanouis, respectueux e l’autre et d’eux mêmes! La vie est courte laissons la être simple et belle.

    Laure

  • #42 La Grande Julie le 20 juin 2017 à 14 h 33 min

    Merci Hélène et Appyxelle pour ce partage.

    Il y a quelques temps j’ai participé à une conférence sur le jeux et bien évidement c’est un sujet qui a été abordé.
    Je suis la 1ère à vouloir des jeux neutres pour ma fille mais comme exposé ici c’est assez compliqué (caddy rose et voiture bleue).
    Lors de cette conférence, une professionnelle de la petite enfance un relevé un point qui m’a surpris. Elle expliquait que c’était dommage de vouloir en tout point donner des jeux de filles aux garçons et vise et versa.
    Elle estimait qu’à vouloir faire faire à tout le monde les mêmes choses, on en oublie l’envie, le sentiment, l’affecte des enfants.
    Et oui nous n’avons pas tous le même attrait pour le ménage ou la cuisine.
    Personnellement cette remarque a fait mûrir ma réflexion (une nouvelle fois c’est dingue) et surtout m’a destressé sur le jeux genré ou non.
    Pour les jouets c’est compliqué mais pour le vraie vie elle nous suit: maman en cuisine, papa pour le linge et le rangement et toute la famille au jardin.
    Et ce qui compte vraiment dans tout ça, c’est que nos enfants s’amusent.
    Bises,
    Julie

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.