A bas la minauderie

6 juillet 2006

betty_boopCeci est un billet négatif, j’aime autant vous prévenir, on peut pas rigoler tous les jours ma bonne dame ;-) Pff en plus j’ai même pas de photo pour aller avec…

Or donc j’éprouve une répulsion profonde à l’égard de la minauderie féminine.

Les filles (ou femmes, il n’y a hélas pas d’âge pour minauder) qui se tortillent, gloussent, parlent d’une voix affectée, en rajoutent, en un mot ont un comportement anti-naturel. Je leur demande pas de se vêtir d’une robe de bure et de se couvrir la tête de cendres, il ne s’agit pas de look, mais de manière d’être.

Je trouve ça pathétique, et en plus ça donne une mauvaise image de la femme. A mon avis ça entretient le machisme, la misogynie, le mépris de la féminité. Comme si tout ça avait besoin d’être entretenu… Quand je vois une nana « jouer à la fille » avec ses mimiques pour plaire à quelqu’un (homme, femme ou poisson rouge, ça ne change rien à l’affaire), alors qu’elle pourrait essayer de plaire en étant simplement un être humain de valeur, je suis consternée, et je comprendrais presque ceux qui trouvent qu’une fille, c’est bête.

C’est le (un des ?) mauvais côté de la féminité, en quelque sorte.

98 commentaires Laisser un commentaire
Psycho (de comptoir ?)

Vous aimerez aussi

98 commentaires

  • #1 pomme le 6 juillet 2006 à 9 h 45 min

    Ah ah ! Nous y voilà ;-)
    Ben tout pareil. Ca m’a toujours semblé insupportable, ce genre de comportement. On n’a pas besoin d’être des caricatures pour être des femmes. Vive le naturel ! C’est tellement important d’être simplement soi-même.

  • #2 Vivian le 6 juillet 2006 à 9 h 48 min

    Hello Hélène ! et bonjour à toutes !

    Tu as l’air un peu remontée, dis moi !
    Je suis curieuse de savoir l’élément déclencheur de ce billet !

    Les minaudeuses ne me dérangent pas (à part les gloussements…). J’ai tendance à les regarder avec indulgence en me disant qu’elles n’ont pas (encore) trouvé d’autres stratégies pour se faire remarquer et pour plaire… Ca viendra peut être avec la maturité (note bien, je ne parle pas d’âge ;) )

    Bonne journée !

  • #3 Casual le 6 juillet 2006 à 9 h 52 min

    J’en parlais justement avec un copain hier et lui ajoutait qu’il ne supportait pas celles qui n’assumaient pas leurs actes, comme si on les avait contraintes et qu’elles n’avaient pas de libre arbitre.

    Oui, les filles/femmes ont des défauts horripilant, mais souvent charmant, cela dit, non?

  • #4 Marlène le 6 juillet 2006 à 9 h 53 min

    Bonjour Hélène,

    Je suis tout à fait d’accord avec toi…je travaille dans un milieu professionnel assez masculin et je croise parfois des femmes qui en agissant ainsi pensent obtenir ce qu’elles veulent ….alors qu’en ne font que renforcer une certaine idée désuete et n"gative da la femme

  • #5 miss Trop le 6 juillet 2006 à 9 h 53 min

    Ouhlaaaaaaaa… qu’est ce qui a bien pu déclencher un tel billet …
    Non en fait, ne raconte pas, sinon ça va encore plus te faire grimper aux rideaux !! ;)

  • #6 Olivia le 6 juillet 2006 à 9 h 55 min

    Tiens, j’en connais une comme ça …
    à 40 ans, elle bat des cils comme une jeune fille pré-pubère.
    Ridicule. Pathétique. Et très drôle, finalement !

  • #7 Hélène le 6 juillet 2006 à 9 h 56 min

    Euh, rien n’a déclenché ce billet, les filles. Ca faisait un moment que j’avais envie de vous parler de ça, parce que c’est un sujet auquel je pense de temps en temps.

    Avec le match d’hier, je suis d’excellente humeur Vivian ;-)

  • #8 Myrtille le 6 juillet 2006 à 9 h 59 min

    ha oui! tu veux dire: les pétasses en tout genre?
    Mais y’en a un peu partout de cette marque de fille, en général, plein les H&M , le forum des Halles, les champs Elysées et j’en passe… souvent se promenant par troupeaux de plus de 2…
    Et oui, c’est le mauvais côté des filles… mais toutes ne sont pas comme ça heureusement… ;)

  • #9 Vivian le 6 juillet 2006 à 10 h 01 min

    Les résultats de foot : l’indicateur le plus sûr du moral des Français !!! ;)

  • #10 Thulip le 6 juillet 2006 à 10 h 01 min

    Au-delà des apparences caricaturales que nous pouvons observer chez certaines, le comportement, les manières d’être, la gestuelle, la façon de marcher, d’animer son visage lorsque l’on parle doivent, en partie en tout cas, à ce que l’on peut observer chez les parents.
    Mon Homme et ses deux frères ont exactement la même démarche, le même type de rire et la même aisance sociale. Si vous observez le père, vous comprendrez pourquoi.

    Je ne trouve pas que je ressemble physiquement à ma mère (elle brune au teint mat et aux yeux marrons, moi blonde à la peau très claire et aux yeux bleus), nous n’avons pas du tout le même caractère, et pourtant les gens trouvent une forte ressemblance : notre manière de sourire pour ponctuer une conversation, une manière de parler avec les mains, que sais-je encore? Je m’en suis rendue compte en observant mon petit frère qui fait tout comme ma maman ! Ceci pour l’origine des "manières".
    Quant au fait que certaines d’entre nous sont ridicules et se ridiculisent en minaudant : oui, c’est vrai. Il en devient même difficile de passer outre en se disant que c’est bien une personne et non pas une caricature sans cervelle. C’est très dur, mais des fois ça vaut la peine d’essayer.
    Moi ce qui m’ulcère au plus au point ce sont les nanas qui se sentent systématiquement en rivalité avec leurs consoeurs. Je me trompe où c’est essentiellement féminin ? D’où minauderies, entrechats et coups de griffe bien sentis…
    Pour moi c’est ça le must en matière de "mauvais côté de la féminité".
    Toutes ces manières, n’est-ce pas une manière de continuer l’idée encore bien ancrée du primat de l’apparence chez la femme plus que tout autre chose? N’est-ce pas cela qui m’énerve tant? Car après tout, elle fait bien comme elle veut la minette. Mais ce qui m’énerve, ce que l’on fasse de son cas une généralité et qu’on me mette dans le même sac !

  • #11 LiliBoniche le 6 juillet 2006 à 10 h 06 min

    Oui c’est vrai qu’elles sont un peu agaçantes celles qui surjouent dans le féminin, d’autant plus que ça marche auprès de la gente masculine, ils adorent ça pour la plupart, parceque les garçons c’est assez bête aussi , je trouve ;-)

  • #12 poupou le 6 juillet 2006 à 10 h 07 min

    Moi, c’était quand j’avais 15 ans. Je trouvais certaines consoeurs lycéennes tellement niaiseuses limite hystériques, à se trémousser comme ça. Elles m’horripilaient. Et certainement que j’en faisais autant sans m’en rendre compte.
    Heureusement, ça se calme (en principe) avec la maturité qui s’éveille. Et si ça se calme pas et qu’on minaude toujours, c’est qu’on n’a pas passé le cap. Bof, il faut de tout pour faire un monde, et c’est rigolo.
    Remarque, Hélène, les mecs qui se la jouent viril et macho, ça aussi, ça paie, hein ?

  • #13 Kilis le 6 juillet 2006 à 10 h 16 min

    Euh…Tu dis ça parce que tu ne m’as jamais vu en vrai :-D

    Plus sérieusement,je crois que c’est une question de statut.

    La femme a longtemps été confinée au rôle de potiche.
    Mariés à un homme riche? Elle devait décorer le salon (pas seulement au sens propore, malheureusement, décoratrice d’intérieur c’est assez gratifiant à la base)
    Mariée à un homme pauvre? Elle devait (en plus des travaux ménagers, hein) jouer le rôle de communicant avec les autres commères (ben oui, vous croyez que les commérages de villages ne sont pas réglementés????).

    Du coup, même avec la libération des moeurs, c’est resté.

    Perso, ça m’arrive de minauder, mais je ne m’en rends même plus compte. C’est ma soeur qui me dit que c’est horripilant. En même temps, elle est extrêmement cassante. L’un dans l’autre, je préfère minauder :-)))

    Je crois aussi que la frontière entre féminité et vulgarité est souvent floue…
    Là je me suis mise en quatre pour une visite professionnelle, et je me demande si ça fait pas un peu escort. Faudra contrebalancer en ayant la voix la plus neutre possible (j’ai un copain qui a failli m’inscrire au téléphone rose, faut que je fasse gaffe avec ça).

    Dernier point : la voix de gamine. Ca c’est culturel. J’ai une voix grave et soyeuse, et personne ne comprend ce que je dis. Du coup je parle un octave au dessus (ce qui, en plus d’être fatigant, ne me vieillit pas).
    Les gens ne sont pas habitués aux timbres différents…

  • #14 Anne Cé le 6 juillet 2006 à 10 h 19 min

    encore une fois, tu as raison Hélène !
    perso, je reconnais avoir de l’indulgence (un peu… dans la limite du raisonnable) pour les lycéennes qui minaudent. mais pas du tout pour celles qui le font encore à un âge supposé adulte ! ça m’horripile. ;o)

    à part ça, Rufin m’a fourni une info intéressante : en cas de pénurie de crème Nok, tu peux utiliser la crème bébé au calendula de weleda, qui serait même moins chère. et en plus, tu peux même l’utiliser sur des petites fesses irritées… ;o)))))))

  • #15 Esme le 6 juillet 2006 à 10 h 20 min

    Attends tu n’as jamais remarqué que j’en fais partie de ces filles!?! :-))

    ces filles ne m’interessent pas donc je les regarde meme pas! mais quand dans le metro ya une bebe pouf a coté qui hurlent dans sont portable et ris comme si elle allait en mourrir si elle ne le faisait pas je ne peux pas m’empecher de rire!

  • #16 la quiche le 6 juillet 2006 à 10 h 24 min

    sans doute que bien des filles minaudent sans s’en rendre compte et c’est ptet ça qui est le plus dramatique. Je pense, particulièrement à une amie, une fille sensée, intelligente et tout et tout, qui dès qu’elle discute avec un homme qui lui plaise au non, se transforme : j’ai li’mpression qu’elle se comporte comme une chatte. Moi c’est ce côté métamorphose qui me gêne car cette fille qui minaude c’est pas tout à fait ma copine…

  • #17 capucine le 6 juillet 2006 à 10 h 25 min

    Moi aussi, ça m’insupporte.
    Généralement, ce sont des filles (je ne dis pas femmes volontairement) qui sont très artificielles et qui refusent de sortir de l’enfance (enfin, pas pour tout non plus, si tu vois ce que je veux dire…) alors elles jouent sur le côté "fifille" pour attendrir.
    Pour moi, le comble de la minaudeuse: Arielle Dombasles. Quand je la vois, je me dis "pauvre fille" !
    Généralement, ce sont les mêmes qui ont des peluches plein leur lit.
    Arielle, elle a Bernaaaaaaaaaaaaard-Henriiiiiiiiiiiiiiii mais peut-être aussi quelques peluches, qui sait ?

  • #18 Caroline le 6 juillet 2006 à 10 h 26 min

    Haha, je suis bien d’accord, j’en connais (de loin et parfois d’un peu trop près) quelques unes… Le pire c’est que les mecs se laissent souvent charmer par ce genre d’attitude pathétique, ils trouvent ça touchant, mignon. J’ai proposé à plusieurs mags un papier sur "Ces filles qui nous énervent", c’est pile le sujet !

  • #19 Esme le 6 juillet 2006 à 10 h 26 min

    Ca n’a rien a voir les peluches ok?! :-))

  • #20 Shiraz le 6 juillet 2006 à 10 h 30 min

    Alors là tu ne me fais vraiment plaisir car je peux enfin exterioriser ce que je pense de l’assistante de mon patron…

    La voix de petite fille, le ton tout en niaiserie qui fait qu’elle finit ses phrases en allongeant les voyelles des mots (enfin, c’est difficile a retranscrire par écrit)…tout cela me hérisse.
    Le problème ici c’est que la meilleure tactique pour moi serait de fuir, mais ce n’est pas possible car je dois souvent passer par elle pour parler a monsieur boss.

    Le pire dans mon exemple, c’est qu’elle minaude mais qu’elle adore également s’écouter parler. En fait je crois qu’elle a le package complet.

    Quelle pouffi….non, je ne vais pas le dire. Il en faut pour tout les gouts et surtout : restons tolérantes et courtoises en toute circonstance…

  • #21 Serendipity le 6 juillet 2006 à 10 h 32 min

    Mais il n’y pas de mauvais côté dans la féminité, voyons Hélène ! Ces femmes "minaudières" (ça se dit ça?) ne sont pas féminines, tout juste gamines, et encore…
    Elles m’énervent au point de m’éloigner d’elles dans les restaurants, de le leur dire franchement lorsqu’elles travaillent avec moi et de me moquer ouvertement si elles récidivent. Mais non je ne suis pas méchante, je défends la Femme, le Vraie, c’est pas compliqué quand même.
    Bon d’accord certaines actrices, hyper féminines, à l’époque des films en noir et blanc, minaudaient mais elles jouaient, elles avaient un rôle!!! Et celles qui le faisaient même en dehors des plateaux étaient des mythes, des icônes que même ce défaut là ne pouvait rendre ridicules.
    Parfois je me dis qu’on aurait besoin de dispenser des cours dont l’intiutlé pourrait être "Qu’est une femme?". Parce que, franchement, entre celles qui roulent des mécaniques comme si une excroissance avait pris corps dans leur entre-jambes et celles qui pensent que la bouche en cul de poule et la voix haut perchée est le must absolu de la délicatesse féminine, y’aurait de quoi faire. Non?

  • #22 Hélène le 6 juillet 2006 à 10 h 40 min

    LiliBoniche sois la bienvenue parmi les filles qui ne minaudent pas ;-)) Tu as raison, les garçons ne sont pas bien malins, de se laisser prendre à des trucs aussi grossiers ;-)

    Esme non ça n’a rien à voir avec les peluches, tant que tu ne les emporte pas avec toi au Comptoir ;-))

    Je crois que les filles qui minaudent sont, en fait, soit très bêtes, soit très mal dans leur peau. Je vois que ça, c’est vraiment trop ahurissant comme comportement.

    Carolinedaily tu veux bien t’appeler carolinedaily ? ;-) Parce que vous êtes un peu 39 caroline, je te distinguerai plus facilement comme ça ;-)

    Anne-Cé (mille mercis pour l’info Weleda ! bises à Rufin ;-)) je suis d’accord, ça passe sur une ado, pas terminée et pas bien dans sa peau, mais sur une adulte, mon dieu…

  • #23 Esme le 6 juillet 2006 à 10 h 45 min

    j’adore ta derniere phrase Helene :"ça passe sur une ado, pas terminée et pas bien dans sa peau, mais sur une adulte, mon dieu…" ca veut tout dire!

    pour les peluche c’est trop perso pour les emmener au comptoir!

  • #24 liliBoniche le 6 juillet 2006 à 10 h 54 min

    Moi je prèfère, dans les relations de boulot, bosser avec des hommes, et toujours au boulot, mes potes sont des garçons..
    Ils sont plus simples et moins retors. Les filles passent leurs temps à se juger, se jauger, et dire des tas de saloperies les unes sur les autres et toujours par derrière ;-) donc je ne me fais pas d’illusion, je sais que j’ai eu mon paquet. d’ailleurs je le sais, parceque on fini toujours pas le savoir, qu’une telle a deversé sa bile sur moi..je m’en cogne , c’est un laideron mal gaulé. Tout ça pour dire qu’entre nous on ne se fait pas vraiment de cadeau et que c’est fatigant.
    Je me demande bien d’où ça vient d’ailleurs..Chacunes devraient s’occuper de ses propres fesses (je me demande si cette phrase est bien tournée) et la vie serait plus douce ..

  • #25 Cely le 6 juillet 2006 à 10 h 56 min

    Ben ça dépend de ce que tu entends par minauder…

    Pour ma part, je trouve ça amusant de garder ce côté un peu gamine rigolotte, qui s’habille en couleur, met des bijoux en plastique et joue la fragilité enfantine. J’ai assez de mal d’ailleurs à m’habiller en "femme", j’ai l’impression d’être déguisée.

    Et puis garder quelque part un certain contrôle de la situation, en sachant jouer des mots et des mimiques selon le contexte (je ne ‘minaude’ pas en permanence, et certainement pas avec Grandchef, ni avec des gens plus sérieux : je m’adapte), pour moi, c’est une certaine forme de pouvoir. Les hommes ont le leur, nous aussi.

    Mais bon, n’allez pas vous faire des idées, je ne suis pas une grluche écervelée qui se dandine dans la rue au bras de sa meute de co-greluches en riant à gorge déployée aux blagues nulles de toute personne de la gent masculine qui passe sous mon nez !

    Tout ça reste assez subtil, et pour moi, c’est l’un des avantages de la féminité : avoir différentes facettes à montrer, et jouer avec comme un caléïdoscope.

  • #26 mimouche le 6 juillet 2006 à 11 h 06 min

    Je suis consultante dans le secteur bancaire, un vrai milieu d’hommes (les femmes ont encore souvent du mal à passer la tête au travers du fameux plafond de verre). J’ai en ce moment quelques soucis avec un de mes clients (un DG) qui traine la savatte pour faire avancer le projet et en en discutant en réunion justement hier la Directrice financière me dit ‘Mimouche, je vous propose de faire comme Machine, elle surjoue la fille fragile, elle minaude et elle arrive à faire de lui ce qu’elle veut. Vous avez de très beaux cheveux longs, jouez en’…
    Alors voilà, j’avais encore quelques espoirs sur la capacité des dirigeants à faire la part des choses entre la ‘pouff’attitude’ et le professionnalisme, c’est complètement tombé à l’eau…
    Il ne me reste plus qu’à jouer des cheveux…parce qu’avec mes presque 70 kg, je vais avoir du mal à jouer à la fille fragile !…

  • #27 Hélène le 6 juillet 2006 à 11 h 06 min

    Cely j’insiste, ça n’est pas une question de look mais de comportement ;-)

    Quant à ce type de "pouvoir" féminin, étant donné qu’il ne peut que renforcer le machisme et la mysoginie, je considère qu’il n’y a vraiment pas lieu de le cultiver.

    A vrai dire le pouvoir tout court, j’ai horreur de ça, et je n’ai jamais voulu en voir sur les autres, mais c’est un autre sujet ;-)

    Mimouche je suis écoeurée par la suggestion de ta directice, c’est sûr que si les femme elles-mêmes essayent de « prostituer » leurs semblables dans le boulot, on n’est pas tirées d’affaire…

  • #28 Bauréale le 6 juillet 2006 à 11 h 11 min

    Il a fallu que je récupère mon dico … parce que j’ai eu un doute sur le sens de minauder (comme après le post de Deedee sur le mot snob).
    Et j’ai trouvé :

    minauder intransitif
    Faire certaines mines, affecter certaines manières pour plaire et paraître plus agréable.

    Ma conclusion : 100% d’accord …

  • #29 mademoiselleratafia le 6 juillet 2006 à 11 h 13 min

    Les gars qui se laissent charmer par les "minaudeuses" n’ont que ce qu’ils méritent… Nos gars à nous, trouvent ça plutôt pitoyables non?
    Est ce que l’enervement que suscite ces filles en nous n’est pas simplement une espèce de crainte? Je veux dire, est ce que nous ne voyons pas en elles des "concurentes" potentielles? Et donc du coup est ce que ça ne révèle pas un manque de confiance en nous? Je veux pas faire de la psycho de comptoir hein! c’est juste un questionnement…
    Personnellement je travaille dans un milieu où ce genre de filles ne font pas long feu, ou bien juste pour le temps d’une partie de jambes en l’air… et je trouve ça plutôt drôle.

  • #30 caro ronde et jolie le 6 juillet 2006 à 11 h 13 min

    Je me joins à vous. Mais, soyons honnêtes, n’y avons jamais eu recours, une ou deux fois dans notre vie, à ces minauderies ? Personnellement, je me déteste de le dire, mais en phase préparatoire de séduction finale – désolée, c’est la coupe du monde, je suis contaminée – j’avoue avoir parfois fait ma fille. Le problème, c’est que je ne tiens pas la distance et retrouve assez rapidement un langage parfois charretier et un naturel plutôt… nature on va dire.

    Pour ce qui est du pouvoir, tout pareil, Hélène…

  • #31 pomme le 6 juillet 2006 à 11 h 16 min

    Pour moi c’est pareil Hélène, je déteste l’idée de vouloir avoir du pouvoir sur les autres (désolée, beaucoup de "oir" ;-)), et si en plus c’est grâce à ce genre de subterfuge, c’est encore plus dégradant… et puis c’est tellement facile, il n’y a vraiment pas de quoi s’en glorifier. C’est vrai que dans le monde du travail, on trouve beaucoup de filles qui en jouent malgré tout, c’est bien triste, et ça ne fait sûrement pas avancer la cause des femmes, en effet.

  • #32 Mouniou le 6 juillet 2006 à 11 h 27 min

    Je déteste la minauderie (ado, femme, vieille dame), autant que le machisme ! ! !
    Cela a un coté bête et faux. J’aime les gens naturel et vrai.

    Quant à la fragilité de l’enfance ; des clous ! Les enfants sont en général solides, et…assez peau de vache souvent (parce qu’ils ne savent pas encore se mettre à la place des autres).

    Il me semble que les hommes tombant dans le panneau de la minauderie ne sont pas bien malins non plus,ou mal dégrossis dans leur connaissance des femmes, avec beaucoup de préjugés. Les machistes sont doués pour ça !

    Tiens, ça ne fait pas de mal, un billet pour râler ;-)))

    Bon, je vais me pomponner ma chèèèèreuuu, et lire à coté de mes 22 peluches, que j’adôôôreuu, alignées sur mon lit….Bisoouuuu

  • #33 loli le 6 juillet 2006 à 11 h 32 min

    je déteste la minauderie pour moi ça rime avec superficielle, niaise, futile voir même peste.

    voila c’est dit !!!!!

    bizzzzzz

  • #34 Hélène le 6 juillet 2006 à 11 h 32 min

    Bauréale, mademoiselleratafia, soyez les bienvenues !

    Je ne crois pas avoir de la crainte vis à vis des minaudeuses mademoiselleratafia, parce que je ne voudrais pas plaire aux gens qui tombent dans un panneau aussi facile, comme le souligne Mouniou. Je crois que c’est plutôt de l’énervement de voir qu’un comporteement aussi naze puisse fonctionner.

  • #35 Cely le 6 juillet 2006 à 11 h 42 min

    Oui, bon, parler de pouvoir c’était peut-être un peu fort, mais n’empêche que le fait de pouvoir jouer de sa personalité et mettre en avant tel ou tel apect selon le contexte (et si je me réfère à la définition de Bauréale (affecter certaines manières pour plaire), on le fait toutes !) c’est une forme de contrôle (de la situation).
    Je ne pense pas que ce genre d’attitude (et je ne parle ici que du fait de savoir jouer de ses atouts, pas forcément physiques) favorise la mysoginie et le machisme. Ce ne serait le cas que si j’étais soumise dans ma tête, ce qui est loin d’être le cas, ou si la relation s’établissait sur le mode dominant dominé, ce qui n’est pas le cas non plus.

    Personnellement, je me sens bien mieux dans ma peau depuis que je laisse de temps en temps sortir ce côté fragile et enfantin, que lorsque je m’interdisais de le montrer, (j’étais une femme forte, indépendante et qui n’a besoin de personne). Je me sens justement plus naturelle, franche et moi-même maintenant qu’à l’époque.

    Ceci dit en écrivant ces lignes, je viens de penser à une de mes collègues, et je me rends compte que j’ai certainement répondu à côté de la plaque. Moi chuis une minaudeuse amateure, à temps partiel en plus…

  • #36 jupiter le 6 juillet 2006 à 11 h 48 min

    Y avait il de la minauderie hier au soir sur les Champs Elysées ?

  • #37 capucine le 6 juillet 2006 à 11 h 54 min

    Je retire la question des peluches, apparemment, certaines s’y sont retrouvées, sorry !
    A mon avis, la minauderie, ça ne fonctionne pas vraiment sur la durée, c’est un artifice et les artifices, c’est assez fugace, non ?

  • #38 Mouniou la gambade le 6 juillet 2006 à 12 h 06 min

    Et le chien-chien à sa mèmère, le tit toutou joli-joli à sa manman ; c’est tellement plus choux ma chèèèère que les peluches (dailleurs le toutou a ses peluches aussi) ;ahh rien que du bônheuuur!
    Et mon fils-fils (le chien) m’attire tous les gros mecs plein de poils partout, de tatouage et de percings…que du bônheuuur j’vous dis pas !

    Ooohhh Hélène ma chèèèèreuuu vous me retardez avec votre site, si distayant, et je ne me suis pas encore poli tous mes ongles ; c’est pas bien ça !
    Puis ily a les dents d’Alceste (oui c’est mon coeur de fils-fils de chie-chien) à brosser…
    Comme je vais être en retard…c’est pas possiiibleeu!

  • #39 lili le 6 juillet 2006 à 12 h 32 min

    Je me demande si les minauderies sont toujours volontaires et contrôlées. Si certaines circonstances ne les déclencheraient pas de façon réflexe, exemple au hasard : un fort taux d’hormones masculines dans un périmètre proche.

    En général, les minauderies agacent les femmes.

    Elles ne déplaisent pas à tous les hommes tout le temps, il me semble. ;o)

    Yeux qui battent, voix flûtée, tête penchée, trémoussement des parties rebondies du corps… Je crois que c’est tout bonnement une parade amoureuse, un signal sexuel. Alors ça ne m’étonne pas que ça énerve les rivales potentielles tout en émoustillant les cibles auxquelles c’est destiné ;o)

  • #40 Esme le 6 juillet 2006 à 12 h 33 min

    Ya pas de soucis Capucine hein! :-))

    Mouniou c’est bien vrai ca il suffit de regarder toutes les starlettes qui ont des minis chiens!

  • #41 Valérie de Haute Savoie le 6 juillet 2006 à 12 h 41 min

    Tout simplement je n’ai pas un physique à minauder ! Trop carrée, trop fonçeuse. C’est pas ma tasse de thé. Celles qui minaudent tant mieux pour elles, nous ne nous baladons pas dans le même univers.
    Et puis je suis 100 % entière et directe alors j’aurais l’air d’une autruche si je minaudais.

  • #42 deedee le 6 juillet 2006 à 13 h 04 min

    Pour moi, il y a minauder et minauder. Si c’est tout le temps et que ça devient un art de vivre, je pars en courant (non sans avoir assené une gifle à la minaudeuse). En revanche, par petite touche extra light de temps en temps, pourquoi pas… tout est question de nuance !

  • #43 Dietcoke le 6 juillet 2006 à 13 h 06 min

    Moi je trouve que la féminité, la vraie, est sans artifice. Moi aussi je suis agacée par les mimes-minauderie. Tout comme les hommes qui ne se sentent pas assez homme et qui jouent aux durs comme s’ils avaient quelque chose à prouver. Remarque comme ça ils peuvent se plaire et tomber amoureux entre mimes.

  • #44 kila le 6 juillet 2006 à 13 h 32 min

    et bien totafait ma bonne dame…

    C’est simplement insupportable.
    Sans tomber dans la psychologie de comptoir, je dirais que ce sont des femmes qui ont du mal de s’assumer en tant qu’être humain.
    Je dis ça car j’ai connu une "fille"? "femme"?, j’ai plutôt tendance à dire fille, femme ça fait mure et ça ne se trémousse pas, bref..;, je disais donc j’ai connu une fille comme ça, elle était dans mon cercle de copains, le genre pièce rapportée, la copine du copain….
    Elle savait surtout se mettre en avant avec sa grande g…, son "je-sais-tout", ses "cestmoiquidécide", "sescrisesdejalousies", sans compter ses seins…toujours là au milieu de la conversation. T’es en train de causer avec quelqu’un et paf t’as une paire de seins qui débarquent
    Elle avait une technique d’enfer, et savait changer changer d’attitude en fonction de la personne (homme ou femme) qu’elle avait enf ace d’elle.
    Avec les femmes qui l’importait peu elle était au choix, odieuse ou indifférente, avec les gens qu’elle voulait séduire, elle se transformait en une sorte de manequin causant, se trémoussant, roulant de l’oeil et …du sein…
    Une horreur.

    Finalement, je l’ai assez rapidement éliminée (pas tuée hein?!!), son copain avec du coup…

    PS : je suis redondante avec d’autres com’ mais j’ai écrit ça à 10h ce matin et j’ai seulement le temps de la poster…

  • #45 Marie Octavia le 6 juillet 2006 à 13 h 44 min

    Mais quel est l’evenement qui a piqué la dame au point de faire un post sur la minauderie histrionique des fifilles en mal d’un reflet leur plaisant suffisament pour cesser de vouloir plaire aux hommes aux femmes et aux poissons rouges?

    Cet evenement-situation risque fort de nous faire rigoler ferme car la dame qui ecrit les posts ici, nous balance souvent de grandes observations qu’on fait tous sans oser les énoncer.

    Allez….moi je veux savoir pourquoi ce sujet, là, maintenant, aujourd’hui. Doit bien y avoir une raison…y’a toujours une raison…

  • #46 kila le 6 juillet 2006 à 13 h 49 min

    et je rajoute…

    Je suis aussi trop entiére, trop nature pour jouer.
    Je suis la même que je soit en famille, entre amis ou au boulot.
    Les gens m’aime ou me deteste pour ce que je suis, non pas pour ce que je joue.
    Et si je devais faire exprés, je ne saurais pas faire de toutes façons et puis est-ce utile d’ajouter que M Kila a ça en horreur.

    J’aime jouer… mais pas avec les gens. Quand j’ai envie de jouer la comédie je vais faire du théâtre lol!!

  • #47 marion le 6 juillet 2006 à 13 h 58 min

    mais de quoi parle t’on ? est ce que se remettre du rouge à lèvres en plein métro, être un chouia coquette, sourire c’est minauder ? être féminine c’est minauder ? avoir envie de séduire c’est minauder ?
    Bon alors j’assume … oui à 31 ans je minaude encore, ça m’arrive. Je suis donc une gamine face à nombre de mes concitoyennes qui, elles, ont tout compris, ont de la maturité.
    Je félicite celles qui n’ont pas /plus besoin de plaire, de faire des efforts pour qu’on les remarque un peu, ou qui se satisfont d’être transparentes, personnellement je ne fonctionne pas comme ça. J’ai besoin d’être rassurée constamment et ce que certaines appellent le "minaudage" (à tort à mon avis, ou alors elles se trompent de terme) fait parie e monquotidien, de ma manière d’être.
    Pas grave j’assume …

  • #48 yanjiao le 6 juillet 2006 à 14 h 34 min

    Marion, je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi. je pense que par minauderie, Hélène entendait "gloussements stupides", "rires de perruches" et bandes de filles qui ricanent en regardant les hommes par en dessous. Enfin, il me semble?

    Moi non plus j’aime pas trop ce genre d’attitude, mais pour l’instant ça ne m’a jamais posé de problème, je dois être épargnée dans mon entourage!

  • #49 Joëlle le 6 juillet 2006 à 15 h 11 min

    Je reste perplexe à vrai dire.
    Parce que j’ai vu des femmes dire la même chose que toi et se transformer subitement le jour où elles ont eu le coeur retourné par l’amour, peur de perdre leur boulot, envie d’une promotion ou que sais-je encore.
    J’ai vu des femmes classes et tranquilles se transformer en pétasses qui rigolent fort à l’instant où leur groupe de copines les rejoignent.

    Alors parfois je me pose la question: est-ce qu’on se rend réellement compte à tout moment de notre propre comportement.
    Est-ce qu’il n’y a pas des cas où sans s’en rendre compte on fait pareil, on minaude, on roronne, on fait des oeuillades et des trucs très cons, particulièrement quand on est amoureux ou en groupe?

    Et ça ne concerne pas que les filles.
    On a tous l’exemple d’un pote qui un tit peu macho en faisait baver aux gonzesses et qui s’est transformé en lopette énamourée le jour où il a croisé sa dulcinée.

    Donc voilà, ça m’exaspère autant que toi si ce n’est plus, mais parfois aussi , par indulgence ou lucidité avec moi-même j’ai des éclairs d’indulgence.

    Jo

  • #50 céline le 6 juillet 2006 à 15 h 30 min

    Je suis bien d’accord avec toi !!! Et malheureusement, bien des garçons se laissent aveugler par cette minauderie, au moins un temps !! Allez les gars, soyez plus forts que ça !!!!!!!!!!!!!!!!!

  • #51 capucine le 6 juillet 2006 à 15 h 49 min

    Les grandes minaudeuses (celles qui minaudent beaucoup et sur le long terme) aiment s’entourer en général de gros machos.

    A croire que les extrêmes s’attirent !

    Definition de minauder dans le dico (le larousse) : "faire des mines, des manières pour séduire".

    Alors oui, j’avoue, j’ai déjà minaudé, ne serait-ce qu’un petit peu mais pas trop longtemps.

    Après, tout est une question de dosage !!

  • #52 greenfly81 le 6 juillet 2006 à 16 h 27 min

    Coucou, En fait j’ai beau cherché je n’arrive pas à me mettre l’image d’une fille qui minaude… alors soit
    1/ c’est parce que je minaude aussi sans le savoir et que du coup on ne se remarquent pas puisqu’on fait partie du même clan ( ça m’emmerderait un peu quand même…)

    2/ J’ai tellement bu hier pour fêter la victoire de la france que je n’arrive pas à mettre une idée dans ma pauvre cervelle enflée et imbibée (oui oui ça monte jusque là) d’alcool…
    Allllez les bleuuuuuuuuu blurp!

  • #53 Hélène le 6 juillet 2006 à 16 h 58 min

    Dietcoke sois la bienvenue ;-) j’aime beaucoup l’idée des machos et des minaudeuses qui tombent amoureux entre eux ;-))

    Mouniou ma parole tu es déchainée ces jours-ci ! ;-)

    lili attention aux étiquettes qui grattent, tu n’as pas lu les commentaitres des copines ! ;-) Tout le monde s’accorde à dire que, si ce comportement plaît à un mec, c’est qu’il n’est pas très reluisant (le mec) ;-) Donc le fait que ça plaise aux hommes ne me semble pas un critière ;-)

    Quant à la rivalité potentielle, je dois dire que c’est vraiment pas le mode de relations que je pratique couramment (la dernière fois que j’ai vécu ça je devais avoir 16 ans), donc je la laisse à qui veut ;-)

    Kila je suis comme toi, égale à moi-même chez moi comme ailleurs ;-)

    Et je me sens très, très loin de la transparence, marion ;-) (au cas où tu aurais dis ça pour moi, bien entendu, et corpulence mise à part – oui c’était fastoche, j’ai pas pu m’en empêcher ;-))

    Joëlle ton commentaire est très intéressant, il est en effet possible que ça ne soit pas toujours conscient chez tout le monde. Cela dit je reste persuadée que c’est un masque comme un autre, et je préfère les gens qui n’en ont pas ;-)

    Marie caroline rien de particulier n’a déclenché ce billet ; c’est un truc de fille, ça faisait un moment que j’y pensais et que j’avais envie d’en parler avec vous.

  • #54 Claire aux mollets blancs le 6 juillet 2006 à 17 h 29 min

    Moi aussi ça m’insupporte ce côté "fifilles", pour les ados je me dis que ça passera mais bon entre adultes, ça devient vite saoulant!

    J’ai pas mal bossé dans des milieux masculins, et comme j’ai une tête de jeunette et que je suis toute petiote, les hommes ont tendance à vouloir me paterner et non pas me traiter en égale.

    Si on me prend pour une petite chose fragile (parceque j’ai rien entre les jambes), et bien oui je minaude, j’en joue à fond, et tellement que l’Homme se sent assez bête pour comprendre q je me moque de lui. Je ne dis pas que c’est toujours une bonne solution, mais à l’époque je travaillais dans l’immobiler, et à 20 ans bosser avec des commerciaux de +35ans c’est loin d’être évident!

    Je n’en joue plus maintenant, je m’impose différemment, mais ça ne m’empêche pas de glousser qques fois avec des copines (mais jamais en public, y’a des limites).

  • #55 poops le 6 juillet 2006 à 17 h 51 min

    Dans la catégorie "stratagème-de-filles-pour-plaire", le Top du top qui m’insupporte, ce sont les femmes qui font le bébé, qui prennent des mines de bambins tristes, petites voies de gamines de 4 ans (ambiance "z’ai quacre ans et ze veux un bizou").
    J’ai d’ailleurs un exemple très proche ds la famille… bcp de mal à supporter de me promener avec qq’un de plus de 40 ans qui soudainement se met à bêtifier en voyant passer.. que sais-je moi, un bateau mouche tiens!!

    LEs femmes qui minaudent de "manières plus adultes" en jouant de leur féminité (tout est relatif je sais!)… ca m’énerve aussi, mais je dois dire que je peux apprécier si c’est fait "exprès", et que cela ne masque pas une absence de cerveau (type l’exemple de Mimouche).
    Mon exemple va vous faire bondir, mais Amanda Lear, elle peut minauder tant qu’elle veut, j’adore!! Cette femme m’éclate, je la trouve drolissime.

  • #56 Carolinedaily le 6 juillet 2006 à 17 h 57 min

    Coucou Hélène,
    Va pour Carolinedaily… Mais pourquoi veux tu me repérer ;-) ?

  • #57 Suzy le 6 juillet 2006 à 17 h 58 min

    Est-ce que ce n’est pas plus un problème de jeunettes très jeunettes ? Glousser comme des collégiennes on l’a toutes fait non ? Et puis certains mâles bellâtres poussent à ce genre de comportement, où on se sent toutes petites petites à nous tortiller les cheveux dans tous les sens (je dis ça parce qu’avant j’avais pas de cheveux. Et maintenant je m’aperçois que je les touche tout le temps, ça m’éneeeeeeeeeerve !!!!!) et à rougir comme des midinettes.

    Là où ça devient horripilant c’est quand on embauche spécialement des sourires ultra bright niaiseux pour vendre tout un tas de trucs, notamment dans les labo médicaux, y’a toujours une bombasse et une moche qui viennent comme représentantes… dur dur !

  • #58 dom le 6 juillet 2006 à 17 h 59 min

    On peut être indulgent avec une ado qui se cherche non ?? voir les minettes chez Jennyfer se trémousser devant la glace, ça a un côté touchant. C’est après que cela se gâte. Ah ces femmes qui battent du cil, gigotent de la cuisse, et donnent l’impression d’avoir 4 ans d’âge mental…
    Pas sûre que cela séduise ces messieurs, qui si j’en crois mon entourage, préfère une femme responsable, libre, et qui ne joue pas un rôle.
    Sinon, en ps, ayé, tu fais partie de nos favoris !
    menageredemoinsde50ans.bl…

  • #59 gurki le 6 juillet 2006 à 17 h 59 min

    Et ben franchement, les filles qui minaudent, elles m’énervent. D’abord, tous les mecs sont à leurs pieds. Et le pire, c’est quand on a une copine minaudeuse, trop chouette quand elle est avec vous, et qui se transforme en petite chatte ronronnante dès qu’un garçon pointe le bout de son nez. Elle vous éclipse, questionne le garçon en tortillant ses cheveux, en penchant la tête et en souriant. Là, vous n’existez plus. Moi, dès fois, j’aimerai bien minauder. Mais c’est réservé à un certain genre de physique. Vous voyez, je fais 1m76, je suis plutôt athlétique, et j’ai un long nez. ‘Tention, un joli nez hein, bien droit, mais beaucoup trop long pour prendre des airs de ballerine. Alors je regarde les gens franchement, sans tourner la tête et sans faire valser mes cheveux dans tous les sens parce que je le vaux bien. Mais dès fois, j’adorerai être une petite chose au visage adorable et sucré, rien que pour agacer mon petit monde et faire fondre les garçons en trois coups d’oeil bien balancés !

  • #60 Hélène le 6 juillet 2006 à 18 h 14 min

    Ts ts gurki, tu te trompes, tous les mecs ne sont pas à leurs pieds (pas les mecs bien, en tout cas), j’en connais qui sont consternées quand une nana se comporte comme ça avec eux. Le mec bien préfère avoir face un lui un être humain plutôt qu’une poupée géante, dieu merci.

    Jeanne ton histoire fait évidemment changer d’avis sur la question (et je ne trouve pas que ça plombe l’ambiance). Vu comme ça forcément ça change bien des choses. Je pense que chez beaucoup de filles la minauderie est provoquée par un besoin d’attirer l’attention un peu au-dessus de la moyenne, lequel a certainement des racines dans l’enfance et la relation (ou l’absence de relation) au père.

    Ca explique ce comportement, sans hélas le rendre plus supportable ;-)

    Dom c’est bien ce que je disais au-dessus, ça passe chez une ado, pas chze une adulte ;-) et merci pour le lien ;-)

    Carolinedaily merci, en fait le mot n’était pas approprié, je ne tiens pas à te « repérer », juste à savoir que c’est toi quand c’est toi ;-) Pour savoir à qui je parle, quoi ;-)

    Claire aux mollets blancs (hi hi ! ;-)) sois la bienvenue parmi nous ;-)

  • #61 kila le 6 juillet 2006 à 18 h 21 min

    ben, non Suzy, je n’ai jamais gloussé, ni regardé les mecs en clignant du cil à 100 à l’heure, ni rire comme une dinde avec mes 15 copines en voyant un beau mâle passer, ni parlé comme un bébé, ni jamais fait quoique ce soit pour m’attirer les gens vers moi. Même, et surtout, à 15 ans…

    Ha!! mais j’y pense, ceci expliquerait-il cela? A savoir que je me suis souvent trouvée trés seule, peu d’amies, peu de petits amis.
    Ca est donc une révélation : Il faudrait glousser et minauder pour soulever des mâles??? Dites-moi la vérité s’il vous plait???

    MDR!

  • #62 cornelie le 6 juillet 2006 à 18 h 51 min

    Je me demande si les filles qui minaudent n’ont pas appris trop tôt (dans l’enfance) qu’elles sont des "objets sexuels" avant d’être des êtres humains…

    Merci Hélène pour ce post qui fait réfléchir…

  • #63 Hélène le 6 juillet 2006 à 19 h 21 min

    A lire l’histoire racontée par Jeanne, cornelie, c’est vrai qu’on peut se poser la question. En même temps on peut décider de ne pas être un objet sexuel mais plutôt un être humain, non ? J’aime croire qu’on n’est pas complètement prisonnier de son éducation, mais je peux me tromper.

  • #64 pomme le 6 juillet 2006 à 19 h 33 min

    C’est sûr qu’on est conditionnées par tout un tas de tabous, d’obligations, de rôles à jouer, mais moi aussi je pense qu’on peut arriver de s’extraire de tout ça ; l’éducation qu’on a reçue n’est pas un tel déterminisme ! Même si c’est bien sûr hyper important, il y a d’autres moyens pour arriver à se définir, en tant que femme, et en temps qu’être humain tout simplement. Pour ce qui est d’un traumatisme grave… dans ce cas je ne peux qu’imaginer que c’est beaucoup plus compliqué.

  • #65 Kilis femme-enfant et mdr le 6 juillet 2006 à 19 h 40 min

    @Kila

    Meuh non, ça sert à rien de minauder pour attirer un mec, ça se saurait :-) A part si tu veux juste passer une nuit avec ledit mec, et encore, s’il n’a pas de copain alentour. Paskune femme qui minaude, c’est la honte :-)

    Je me souviens de la tête consternée de mon copain quand je hurle devant ma patisserie (ou mon chanteur, mais moins) préférée ou quand je saute sur le canapé parce que les bleus ont marqué (oui, je regarde peu de matches, vous avez bien compris).
    A vous calmer d’avoir 5 ans d’age mental. Ben quoi, je les ai !!!!

    Bon, ceci dit, je ne fais pas ça devant mon banquier ou devant mon agent immobilier, ça ferait mauvais genre, hein.
    Ni devant mon patron (quoique, je lui ai déjà fait un pied de nez, il a ri et a juste dit que j’étais vraiment la prof la plus déjantée de l’établissement)

    Ceci dit, je remarque que beaucoup d’entre vous enfoncent celles qui sont VRAIMENT des femmes-enfants. Bon, je ne bats pas forcément des cils (mais quelle horreur) et je ne joue pas dans mes cheveux (idem) quand un male se présente, mais je souris systématiquement quand une personne, homme ou femme, vient me rendre un service, même si c’est payant (oooooooh Hélène, du calme, je pensais aux serveurs dans les restaurants).

    Et je ris facilement, aussi.

    Certes, certes, ma voix n’est pas suraigüe.

    Et j’en irrite tout plein, au passage.
    (tiens, je note que lili a survécu…lili, je t’aiiiiiiime :-D)

    La vie est déjà triste. Si on ne peut plus la prendre à la légère, tout fout le camp, ma bonne dame.

    Bref, si ça se trouve je serai lapidée sur ce blog, mais je resterai une femme-enfant, être adulte à temps plein c’est absolument atroce (surtout avec un crédit immobilier).

  • #66 kila le 6 juillet 2006 à 20 h 24 min

    @Kilis

    Il y a une grande différence entre femme-enfant et minauderie. Moi aussi je suis toujours en plein rires, bêtises, gaffes en tous genre et autres blagues de bon ou de mauvais gout à 2 balles ou plus recherchées.

    Bon c’est quand qu’on se voit, que je juge sur pied quelle "minaude" tu es??

    .-)

  • #67 marion le 6 juillet 2006 à 20 h 37 min

    je voudrais présenter mes excuses pour la véhémence de mes propos tout à l’heure … et je remercie Jeanne d’avoir apporté de l’eau au moulin de la discussion.
    Je suis un gênée de lire/d’entendre (et pas qu’ici entendons nous, c’est humain tout simplement , je dois être la 1 ère à le faire) "ces filles là doivent agir parceque … ces mecs là font comme ça parcequ’ils ont un pois chiche au lieu du cerveau, telle personne n’a pas passé le stade de …." Ca me fait mal car cela sous entend un jugement catégorique, sans appel de la part de ceux/celles qui assènent de tels propos à l’encontre de gens qu’ils/elles ne connaissent même pas.
    Il est tellement facile de crier à qui veut bien l’entendre qu’on n’a pas besoin de faire ceci ni de prouver cela aux yeux du monde, mais le fait on réellement ?
    Est ce que cet article ne pourrait pas servir à poser d’autres questions plutôt que de donner des avis tranchés, accusateurs sur ce qu’on ne supporte pas ?
    Mais je répète que c’est humain aussi, et que je ne prétends pas ne jamais avoir ce comportement.
    Pour ce qui est de la trasparence Hélène, je crois que nous avons toutes deux un rapport à la séduction bien différent, nous en avons déjà parlé, et je croyais avoir fait passer le message que je t’estimais suffisamment pour ne pas sortir de telles inepties. Mais bon, je peux être maladroite aussi …

  • #68 la quiche le 6 juillet 2006 à 20 h 46 min

    kilis : je crois pas que le blog d’Hélène sois le genre d’endroit où on lapide les gens qui ont des opinions différentes… au contraire

  • #69 Calpurnia le 6 juillet 2006 à 21 h 08 min

    En lisant ton post ce matin (évidemment je me précipite), j’ai cru sincèrement que tu avais croisé une de mes collègues…. Mais bon elle est en Bretagne et tu étais dans le Lubéron alors…
    Je l’aime bien MAIS. Elle a 26 ans et fait sa Lolita sans se douter qu’un beau jour il faudra que cela lui passe parce qu’elle ne sera plus crédible. Elle pourrait être ma fille mais dieu merci les deux miennes (Pulchérie et Delphine) n’ont jamais eu ce comportement.
    A l’approche d’un homme du boulot, n’importe lequel, elle se met à secouer sa tignasse (pas de quoi les grosses mèches à 3 couleurs avec des racines de 5 cm c’est moche), joue des épaules (un coup à droite, un coup à gauche), baisse le menton, le relève, cligne des yeux, fait son bébé innocent quand le reste n’a pas marché.
    Quand elle arrive dans mon service, elle se cache derrière une armoire, ne laisse passer que le plus intéressant et déclare "j’vous déteeeeeeste" pour bien attirer l’attention. Après le visage elle sort une épaule, puis l’autre, sourit bêtement, se dandine et rit un ton trop aigü pour que tout le monde en profite…
    Le pire c’est qu’elle aurait tort de se priver. Car en fait cela marche une fois sur deux (en apparence tout du moins, je ne pense pas que les hommes soient aussi bêtes, mais qu’ils peuvent se dire "c’est bon je peux tenter ma chance", de bonne guerre non ?)
    Ce n’est en aucun cas la jalousie qui me fait parler. Jalousie de son jeune âge ou autre, car je n’ai jamais été comme cela, je ne l’ai donc pas transmis à mes filles et je n’ai aucune occasion de regretter une façon de faire qui n’a jamais été la mienne. Je pense comme toi que cela donne une mauvaise image de la femme et que c’est franchement pathétique. Il faudrait exister aux travers de clichés détestables ? Elle se sert de ses mimiques pour masquer quels manques ? Un manque de neurones peut-être.
    Cela donne aux hommes une image de la femme totalement fausse, désuète.
    D’un autre côté le combat n’est pas gagné. Je travaille dans un milieu essentiellement masculin (pour l’instant j’espère) et les hommes ne regardent en règle générale que l’aspect de l’ingénieure qu’ils croisent et non pas sa compétence. Si elle est belle et bien habillée, c’est bon, sinon c’est la honte de déjeuner avec elle. Le travail qu’elle a fait on en parlera après.
    Sans se demander s’ils sont des canons d’ailleurs. Ils sont des hommes, cela devrait nous suffire. Mais peut-être que la femme en face s’est dit "non pas lui !"
    Ce que je voulais dire c’est que l’extérieur compte toujours beaucoup trop. Et qu’une femme qui fait de petits pas (talons trop hauts et jupe trop étroite), hurle devant une demie araignée, et minaude pour un oui ou pour un non aura forcément du succès : c’est devant nos faiblesses que l’homme se sent fort.

  • #70 sophie L.L le 6 juillet 2006 à 21 h 37 min

    Peut-être que c’est énervant, oui, mais "une profonde répulsion" tu y vas fort Hélène ! En tous cas moi, ma profonde répulsion éventuelle, je la réserve aux tyrans domestiques, aux jaloux, aux radins, ou dans le monde du travail à ceux qui jouent de leur pouvoir ou exploitent les autres…
    Et pour une fois, je ne suis pas du tout d’accord avec toi: ce n’est pas la minauderie qui entretient le machisme ou la mysoginie mais la mysoginie qui induit la minauderie.
    Et aussi je crois que nous avons tous envie, à des degrés différents, de plaire aux autres (aux poissons rouges, mais de façon + banale: aux hommes, aux femmes, aux deux)
    Et puis il y a toutes sortes de minauderies, et aussi des minauderies intellectuelles…Euh, pas très grave tout ça…
    Nous ne sommes que de faibles êtres humains, et tous à notre manière nous tortillons nos cheveux, au propre ou au figuré…
    Moi je trouve ça amusant, touchant, ridicule parfois, mais franchement en quoi ça peut nous atteindre ?
    Personnellement je suis sûre à ma manière de minauder assez souvent, pas comme une ado, mais bon,ça relève de la même chose !!!
    Soyons indulgentes les filles !

  • #71 Kilis le 6 juillet 2006 à 22 h 15 min

    @ Kila
    Mais je t’attends de pied ferme, le truc c’est qu’il faudrait soit que tu t’enterres dans mon trou, soit que je sorte de mon trou, alors ça risque de faire un peu compliqué…
    C’est touristique, les Vosges? ;-)))

    @la quiche (lorraine ou parisienne?)
    Mais quand je dis lapider, c’est façon de parler, voyons, et puis faudrait me trouver, d’abord ;-)

    @Hélène : j’ai vu une minaudière à la TV, j’ai compris de quoi tu parlais (tu vas rire, je n’en avais jamais vu avant, ça ne court pas les rues ici).
    Bon ben ça n’a rien à voir avec une femme enfant et c’est vrai qu’au bout d’une demi heure on doit avoir des envies de meurtre…Mais à petite dose, c’est rigolo ;-)

  • #72 Hélène le 6 juillet 2006 à 23 h 18 min

    Kilis ce que tu décris n’a rien à voir avec ce que j’appelle la mianuderie, ça me paraît très sain, de faire l’enfant ;-) et faire l’enfant, ou être une femme-enfant, ce n’est pas du tout la même chose ;-)
    Moi aussi j’adore faire le clown ;-)
    Pfff, lapidée, c’est pas encore ce coup-ci que tu arriveras à me faire sortir de mes gonds, hi hi ! ;-))

    Sophie L.L j’entends bien que sur ce coup-là, je ne suis pas indulgente. Ben non, on peut pas l’être pour tout ;-)
    Je suis à la base plus souvent étiquetée pour mon épouvantable caractère, tyrannique et intolérant, que pour mon indulgence, il fallait bien que je finisse un jour par vous en donner un exemple ;-)

  • #73 Lylou le 6 juillet 2006 à 23 h 28 min

    Je pense que plaire en restant "simple" suppose qu’ à la base on aie une personnalité de tel sorte qu’ on puisse faire ressortir un trait de son caractère; sa joie de vivre, sa culture, sa générosité…Lorsqu’on est creuse de l’intérieur, il faut bien faire illusion alors on fait la bouche en coeur, on passe son doigt sur une lèvre,on fait des gloussements à la Marilyn Monroe sauf que Marilyn savait le faire avec intelligence et classe.Ce n’est pas toujours facile d’ être sans tête ;-)

  • #74 incognito le 7 juillet 2006 à 3 h 41 min

    coucou :)
    je suis tombee sur ton blog en jouant à saute moutons depuis celui de coxxigru; en bonne greluche je suis déjà fan :-D

    dis moi, peux tu me donner l’adresse de ton laser des fois que je m’installe à Paris? (ps: mon mail est bidon, s’il t’en faut un fais moi signe), est vraiment definitif?

    sinon la crme nok est effaicace avec la pire chaussure de torture?

    au fait tu frequente aufeminin? si oui tu es qui?

    :)

  • #75 Mélanie le 7 juillet 2006 à 9 h 23 min

    Moi aussi, je suis curieuse de savoir l’élément déclencheur de ce billet.
    J’ai autour de moi quelques exemplaires de femmes qui aiment minauder, cela me fait parfois enrager surtout lorsqu’elles l’utilisent sur moi et s’imaginent me bluffer. J’ai à cet instant l’impression qu’on me prend pour une idiote… et quand elles arrivent à bluffer un homme alors là je me dis " c’est pas vrai, ça marche encore ce truc. Qui est le plus navrant des deux, elle ou lui" Enfin, pas de panique je sais que les hommes s’en rendent compte et distinguent facilement le naturel du surfait à moins que nous ayons à faire un idiot; dans ce cas on ne peux plus rien pour lui …

  • #76 NuNue le 7 juillet 2006 à 9 h 42 min

    Hélène, complètement d’accord avec toi. J’en ai une comme ça au boulot, c’est comme qui dirait ‘achement insupportable. Mais, CA MARCHE ! Surtout dans une branche principalement masculine, la minauderie, c’est le meilleur moyen d’obtenir ce qu’on veut. Pour celles qui veulent faire les chose bien comme il faut, bah on se retrouve au bas de la pile. Triste mais vrai.

  • #77 Hélène le 7 juillet 2006 à 9 h 50 min

    incognito sois la bienvenue parmi nous ;-) Je ne fréquente pas aufémnin, le laser m’a l’air bien parti pour être définitif sur moi, et je n’ai essayé la crème Nok qu’avec des chaussures modérément de torture, je compte sur toi pour tester sur des Manolo de 12 cm de haut ;-)

    Envoie-moi un mail, pour le laser, je te répondrai avec toutes les infos (contactez l’auteure, en haut à gauche ;-)).

    Mélanie soi également la bienvenue ! ;-) Je le répète encore, il n’y a pas eu d’élément déclencheur de ce billet, c’est un sujet dont je voulais vous parler depuis un moment, c’est tout. Il faudrait forcément un élément déclencheur à tout, et régler ses contrariétés quotidiennes sur son blog ? Tsss, c’est mal me connaître les filles ;-)

  • #78 Nikaia le 7 juillet 2006 à 11 h 11 min

    J’en ai une comme ça au boulot .. qui en plus vide la moitié de se bouteillede parfum sur la tête tous les jours: il est encore possible de savoir qu’elle est passée dans le couloir 10 minutes après sont passage. Un midi je lui ai prétée mon manteau pour qu’elle sorte s’acheter un sandwitch .. le soir son parfum était encore présent dessus!!!

    la réaction des mâles du boulot face à elle:
    – certains s’entendent très bien avec elle.
    – certains font tout ce qu’elle veut pour qu’elle s’éloigne le plus rapidement possible (je n’ai jamais encore était enfermée avec elle 5 minutes dans une pièce mais je peux tout à fait imaginer le besoin de la voir partir le plus rapidement possible pour pouvoir respirer)
    – certains ne la supporte pas

    réaction des femmes : elle est peu appréciée.

    me concernant je ne sais pas minauder .. mais cela m’arrive, on va dire une fois tous les 6 mois, pour plaisanter. Et ça fait tellement "faux" que l’autre est obligé de savoir que c’est juste par jeu.
    En fait ,j’utilise ça comme de l’humour, quand l’homme en fasse de moi va dire oui (pour un truc bête, du style passer me prendre en voiture plutot que je me tape le trajet à pied poru partir ensuite n’importe ou .. je fais en particulier ça avec mon frère) mais ne veut pas encore complètement abdiquer. Je la "joue" alors un peu et même si on sait tout les deux que c’est "faux", ça lui permet de céder en ménageant son égo fragile.

  • #79 Esther le 7 juillet 2006 à 11 h 15 min

    Tout à fait d’accord! Je crois que c’est ce qui m’ennerve le plus chez les japonaises en général: leurs minauderies! D’ailleurs, les hommes non japonais (principales cibles de ces femmes) sont aussi rapidement exaspérés! Cela veut donc dire qu’à part nous faire passer pour des cruches, les minauderies ne servent à rien!
    euh… je parle de la majorité des japonaises, pas de toutes, heureusement!

  • #80 veronica le 7 juillet 2006 à 11 h 59 min

    pareille la meme je suis comme toi je deteste les filles qui font leur fille….pareil style je minaude pour amadouer l’homme et lui avec ses yeux de morue il tombe a genoux ou presque beurk beurk alors mesdames vous qui avez des fille apprenez leur a etre de vraies filles pas des greluches en jupes…merci d’avance

  • #81 annika pannika le 7 juillet 2006 à 13 h 40 min

    Moi c’est un comportement qui me faisait mourir de rire quand il s’agissait de ma fille à l’age de 2 ans. Elle faisait la fifille en minaudant pour "plaire" à son oncle qui essayait de lui donner à manger. Mais au dela de 5ans 1/2 j’aime nettement moins.

  • #82 Femme active (Muriel) le 7 juillet 2006 à 14 h 07 min

    Hélène, tu connais ma mère, c’est pas possible !!!
    Celà fait 35 ans que je la regarde minauder et beurk…
    En plus, comme elle ne fait pas son âge, elle en rajoute et comme mon agacement se lit aisément sur mon visage, elle dit que je suis jalouse d’elle ! Pffffff
    D’accord elle plaît au 1er abord mais ensuite çà se gâte car elle a un caractère dominateur et c’est pourquoi elle est toujours seule finalement. Les hommes préfèrent l’avoir pour amie que comme compagne !

    A bas la manipulation !

  • #83 le 7 juillet 2006 à 14 h 36 min

    Si tu cherchais une photo pour accompagner ton post, en voilà une…
    http://www.citizenlunchbox.com/f...

    Betty Boop la bimbo la plus insupportable des comics !

    Mais je crois qu’il y a encore plus insoutenable que la bimbo qui roule des hanches et de seins…
    J’ai une amie qui a une collègue de bureau qu’elle qualifie de "savant mélange de maman et de putachienne avec un nom de porno star."
    Une gentille maman gateau avec un physique de bombasse (et habillée en conséquence), qui joue les ravissantes idiotes à la perfection et à qui, du coup, on pardonne tout…

  • #84 lili le 7 juillet 2006 à 16 h 40 min

    Bon, eh bien quand c’est Jeanne qui met les pieds dans le plat, on ne lui propose pas de la lapider aux étiquettes qui grattent comme à moi, hum hum ;o).

    En plus, c’est mes étiquettes, hey, je les avais vues avant :-D J’avais bien tout lu, j’étais juste à contre-courant, ça m’arrive.

    M’enfin bon, j’ai quand même de la compassion pour les minaudières de tous âges, d’autant plus que je n’ai pas été élevée à faire ça. Encore plus pour les vieilles minaudières, il y en a qui ne s’arrêtent qu’au tombeau. Derrière toute follingue battant des cils et démesurément accrochée à l’idée qu’il lui faut séduire à tout prix s’abrite une personne blessée.
    C’est pathétique, dans le vrai sens du terme.

    Quant à croire que ça n’attire aucun mec sauf des cons ou des machos, ce genre de manège… Je peux vous présenter des dames bien de ma connaissance dont le monsieur bien -et ennemi des minauderies- s’y est laissé prendre (prendre aux minauderies d’autres dames, je précise).
    Je me souviens aussi d’un tas de mecs, tout à fait normaux par ailleurs, bavant devant une star de 60 ans en pleine minauderie de femme enfant, hé oui.
    Le plus souvent, ceux qui se laissent tournebouler par ces agaceries sont persuadés de résister aux minauderies mais que là c’est pas ça du tout, ça n’a rien à voir.
    Hu hu.

  • #85 prof le 7 juillet 2006 à 18 h 43 min

    Je suis parfaitement d’accord avec toi… dans le cas général.
    Sauf que quand même c’est bien pratique de minauder parfois.
    Notamment pour expliquer à monsieur l’agent que "c’est mon copain qui a pris les papiers de la voiture sans me le dire; d’habitude ils sont là, dans la boîte à gants…" en battant des cils, au bord des larmes. Du coup attendri, il ne se doute même pas que Chéri en a rien à faire des papiers de ma voiture vu qu’il en a une à lui et me laisse partir, sans PV ni remontrances… Efficace le coup de la pauvre femme qui minaude.

  • #86 Lucette le 7 juillet 2006 à 19 h 45 min

    Voilà je rentre de vacances et je tombe sur pleins de notes auxquelles j’aurais tellement voulu "mettre mon grain de sel", il faudrait que j’arrive à coller mes vacances sur les tiennes, l’année prochaine, c’est trop dur de tout rattraper !!
    Voilà, en ce qui concerne les minauderies, et les minaudières, cela ce joue comme au théâtre, il faut une qui joue à minauder et celui qui regarde, des fois ça marche, des fois ça marche pas…… Pour jouer il faut être deux, un peu comme sado-maso, chicco-pippo, bref c’est toujours jouer, c’est perdre du temps avec la vraie vie.

  • #87 Classée Monuments Hystérique le 7 juillet 2006 à 20 h 39 min

    Personellement je ne sais pas quoi mettre dans "minauder" mais j’ai l’impression que c’est proche de cette attitude au abords et souvents intèrieurs stupides que tu connais à l’adolescence. Malgrès cela je ne crois pas que ce soit une question d’éducation ni d’âge.
    J’aime à penser que l’âge adulte ne doit pas prévenir de ce type d’attitude. On est enfant tant qu’on le veut (et si on pouvait porter encore les vêtements de cet âge tendre ce serait extraordinaire)
    Une adulte qui minaude, soit elle le fait expres, soit elle le fait expres. Et si ça fait réagir les autres filles/femmes, c’est tant mieux. Par exemple, je n’avais jamais penser à tout ce que cela pouvait remettre en question quant à la notion de feminisme/feminité.
    Merci d’avoir minauder je ne sais qui pour nous faire penser!

  • #88 Hélène le 7 juillet 2006 à 22 h 00 min

    Lucette je n’ai pas de vacances, c’est foutu pour le retard de lecture ;-)))

    Annika pannika c’est tout à fait ça, c’est attendrissant chez une enfant ou une ado, chez une adulte c’est un peu à pleurer…

    Lili je suis bien d’accord que c’est pathétique, et que les mecs peuvent s’y laisser prendre de façon tout à fait inattendue, mais ce qui me pose un vrai problème au fond ce n’est pas le rapport au mecs, c’est le déficit d’image de soi et le rapport problématique à la séduction que ça implique, et qui abîme à mes yeux l’image de la femme.

    gé, mille mercis pour la photo, c’est exactement ce qu’il me fallait ! ;-)

  • #89 B. le 8 juillet 2006 à 0 h 24 min

    Bon, je le dis pour couper court: les filles qui minaudent ça n’attire pas les mecs, rassurez-vous mesdemoiselles, mesdames. Enfin, disons que ce n’est pas la minauderie qui nous attire, quand bien même nous serions attirés par une filles usant de cette attitude. Eh eh…

    this is a (wo)man’s world, ne l’oubliez pas!

  • #90 Alex le 9 juillet 2006 à 11 h 26 min

    Ben moi j’aime pas la minauderie. Mais j’aime bien betty boop ;-)

  • #91 Mithra le 10 juillet 2006 à 10 h 05 min

    ah oui, c’est sur, je suis d’accord avec toi, la bimbo qui bat des cils c’est insupportable. Mais je trouve un peu dangereux d’assimiler la minauderie et le fait de vouloir… disons… plaire, ou se presenter a son avantage.

    Je ne suis pas tres claire, mais il ressort de certains commentaires (c’est peut-etre moi qui interprete mal) un puritanisme du genre "moi je suis comme je suis si t’es pas content tu degages, pas d’artifice, tout ca c’est de la bimboterie destinee a appater les mecs avec des ficelles grossieres". C’est avec des trucs comme ca que les filles des cites n’osent pas sortir en jupe ou qu’elles passent pour des putains parcequ’elles osent sourire a un garcon. C’est aussi de ces filles habillees trop court qui minaudent qu’on dit qu’"elles l’ont bien cherche" si elles se font violer.

    Un sourire, voire un brin de seduction de bon aloi (j’ai failli ecrire flirt, visez le vocabulaire des annees 60 !) fait a mon avis partie des relations sociales entre individus dans une societe libre…

    Moi il m’arrive de "profiter" sans vergogne d’etre une fille : si j’arrive dans le train avec un sac bien lourd, je ne vais pas le hisser moi-meme dans le casier a bagages. Je vais prendre mon plus beau sourire et demander au jeune homme le plus proche s’il veut bien m’aider, "parceque mon sac est teeeeellement lourd, ca serait vraiment tres gentil". Voire, s’il regarde deja dans ma direction, faire semblant de soulever mon sac avec un grand soupir. C’est alors que l’homme bondit de son siege pour aider. Il le fait avec plaisir (l’homme aime montrer a quel point il est fort devant tout le compartiment), me demande de lui dire quand je descendrai pour qu’il me descende mon sac, et moi ca m’evite de soulever mes 15 kilos de bagages.

    Apres c’est sur, on peut aussi serrer les dents, soulever sa valise comme une grande fille liberee qu’on est, et arriver toute transpirante :-)

  • #92 Hélène le 10 juillet 2006 à 11 h 24 min

    Sourie et minauder ça n’a rien à voir, dieu merci, sinon je serais une grande minaudeuse devant l’éternel, Mithra ;-)) Je n’assimile pas l’amabalité et la sociabilté à la minauderie, que je vois plutôt du côté de la femme-enfant bécassette ;-)

    Moi aussi je profite d’être une fille pas trop moche et bien élevée : avec un grand sourire on obtient bien plus qde choses qu’en aboyant ;-) Mais pour moi c’est du savoir-vivre, pas de la minauderie ;-)

  • #93 Aine (Irlande) le 10 juillet 2006 à 18 h 06 min

    La, t’es dure avec la gente feminine! Que dire des garcons qui jouent au "male", alors? Apres tout, c’est le pendant masculin de la mini-pouffe de base qui se dandine sur un pied en gloussant betement pendant que Musclor lui offre un verre d’un air goguenard :-)

  • #94 Tatami le 10 juillet 2006 à 23 h 54 min

    La minauderie, c’est ce qui résumait aussi le mieux Lady Di me semble-t-il ?

  • #95 Hélène le 11 juillet 2006 à 10 h 05 min

    Ah tiens j’ai jamais fait gaffe à ça Tatami (bienvenue à toi ;-)), mais je dois avouer que je n’ai jamais fait très attention à Lady Di ;-)

  • #96 jane le 14 juillet 2006 à 14 h 04 min

    Je partage ton point de vue. Mais tu verra si tu te retrouves face à Aishwarya!!! Non sans rire, Ok je trouve ça parfois ridicule, parfois touchant. Qui sait, c’est peut être une stratégie de défense ou de camoufflage -de passer pour une cruche- devant des garçons qui se sentent du coup "tellement supérieurs"!!
    Maintenant réfléchissons. Ok (je précise que j’admire profondément Simone de BEAUVOIR) mais si nous voulions égaler les hommes en tous domaines, nous perdrions également les privilèges du à notre sexe. (Et si il y en a !) Maintenant, je ne dis pas que la plupart des femmes sont poltronnes mais…
    Un changement radical me parait trop. Je suis une fille, je suis bien assez féministe mais de moins en moins idéaliste…
    Gros bisous.
    PS: plus je lis ton site moins il me parait superficiel!! Alors bravo!!

  • #97 Hélène le 14 juillet 2006 à 15 h 06 min

    Jane j’ai lu tes diverses leçons moralisantes et séances de « psychanalyse » gratuites ça et là sur mon blog. Je crains que tu n’aies pas tellement saisi ce que je suis, mais à la limite c’est pas la question. Que ce blog soit ou pas superficiel me regarde, je n’oblige personne à le fréquenter. Je laisse néanmoins tes commentaires, parce que pas réellement suffisamment trollesquse pour être supprimés, mais je les trouve négatifs et ce n’est pas l’esprit de ce blog.

  • #98 Le Chat le 14 mai 2007 à 18 h 17 min

    Heu… tu penses à qqn en particulier ? Parce qu’à te lire, ça ressemble à du vécu !
    En ce qui me concerne, tant qu’elle minaude pas face à mon chéri, ça va ;-)

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.