A 33 ans, j’ai pris une décision, par marion

11 juin 2008

tanjore_ecolieres.jpg« Ca ne m’avait jamais vraiment travaillée jusque là pourtant …
C’était juste une sorte de fatalité qui touchait les uns et épargnait les autres, une petite épée de Damoclès qui pendait au-dessus de ma tête sans que je la prenne vraiment au sérieux.
J’en ai vu qui se battaient sans relâche, ou qui laissaient la nature faire son travail.
J’en ai vu qui se désolaient que ça leur arrive, d’autres à qui ça ne faisait ni chaud ni froid.
Mais comme je ne me sentais pas concernée, du moins pas tout de suite, la menace ne me paraissait pas bien palpable. D’ailleurs j’ai eu quelques années de répit dans la malédiction familiale, et j’ai même cru un instant que je serais l’exception qui confirme la règle.

Quand ils ont débarqué, discrètement d’abord, je les ai éliminés consciencieusement, un par un, comme si le phénomène allait s’arrêter miraculeusement. Et j’ai mis un mouchoir dessus.
Les années passant, ils se sont fait plus nombreux, plus visibles, plus présents. Les cacher devenait un véritable investissement, une surveillance permanente, une lutte continue à laquelle je n’ai pas voulu m’astreindre.
Pourquoi combattre ? Ils gagneraient toujours ! Alors j’ai décidé d’accepter, de laisser faire … J’ai même failli en faire une fierté personnelle !
J’entends encore Eric me dire, un sourire en coin : « vous y viendrez, comme les autres, on y vient toujours ».

J’ai reculé, retardé tant que j’ai pu, tenu bon. J’ai trouvé des prétextes, je me suis presque menti, jusqu’à ne plus supporter l’évidence.
Chaque matin dans la glace, ils m’agressaient.
On les voyait, on me le faisait remarquer, et je devais bien m’y résoudre : je vais avoir 33 ans.

La semaine dernière, une patiente m’assène un maladroit « vous avez des cheveux blancs ! » et je me mords les lèvres pour ne pas lui répondre « qu’est ce que ça peut vous foutre ! »
2 minutes plus tard, j’appelais Eric, et prenais rendez vous pour une couleur, une coupe et un brushing.

Pour mon anniversaire, je me suis sentie plus jolie, plus moi. Avant je trouvais mon châtain terne, inintéressant. Maintenant je le vois sublime ;-)

Alors ? Les cheveux blancs et vous ?
C’est de l’histoire ancienne ? Une lutte continuelle ? Un compromis bancal ? Une acceptation facile ?

Signé : marion »

152 commentaires Laisser un commentaire
Les cheveux, Ô toi, lectrice !

Vous aimerez aussi

152 commentaires

  • #1 Breizh’ le 11 juin 2008 à 7 h 47 min

    Marion, ton texte m’a fait sourire et a touché juste aussi…des cheveux blancs (hérédité oblige) j’en ai depuis que j’ai 18 ans…Je suis aujourd’hui ce que mon coiffeur appelle avec délicatesse « grisonnante », et à 37 ans cela ne passe pas!!! Donc chaque mois, j’ai rendez-vous avec lui, l’homme de ma vie du moment (et qui est toujours le même depuis 6 ans, contrairement aux autres hommes de ma vie!!), Vincent, mon coiffeur…En ce moment, ma tendance c’est mêches blondes mais plus de couleur, histoire d’inclure le blanc au blond et d’éviter l’effet racine…
    Mais tu as raison : changer de coupe et de couleur, cela met du pétillant dans la vie et cela sublime!!!! Joyeux Anniversaire (en retard!!!)

  • #2 Anne le 11 juin 2008 à 8 h 09 min

    A 36 ans, c’est une lutte perpétuelle malheureusement! Je les cache, je les cache! Ton texte est génial et mystérieux, bravo!

  • #3 la Truffe 2 ! le 11 juin 2008 à 8 h 18 min

    Dingue !! je pensais justement en parler !!
    ba voui….. ici aussi ils sont arrivés il y a 3 ans, à 33 ans… avec l’arrivée des jumeaux… mais j’ai de quoi me faire des cheveux blancs en effet !! alors je m’en moque… les mèches blondes deviennent blanches…. et le tout se confond !!

  • #4 mariebeurre le 11 juin 2008 à 8 h 34 min

    Je me demandais où tu voulais en venir…quel suspense !
    Pour moi les cheveux blancs c’est non, j’en veux pas, d’ailleurs à 44 ans, j’en ai quasiment pas et puis je fais des mèches blondes donc ça se fond.
    Par contre j’admets que des cheveux bien blancs ça peut être très joli, mais avant d’y arriver y a de longues années poivre et sel pas terribles.

  • #5 Turquoise le 11 juin 2008 à 8 h 42 min

    Sacré problème ! j’ai toujours été brune, et je n’ai jamais eu envie de décoloration . Et puis, il y a quelques années, ILS sont arrivés, discrètement d’abord, puis de plus en plus nombreux … et maintenant me voilà à 63 ans avec les cheveux gris . Si je fais faire une coloration châtain foncée, je suis sûre que ce sera affreux, ça me durcira le visage et je n’en ai vraiment pas besoin … si j’opte pour le blond , ça risque de faire vieille pouffe californienne … alors, quoi ? du coup, je reste grise, faute de savoir quelle décision prendre . Tout ce que je souhaite, c’est devenir vite complètement argentée, comme Françoise Hardy …je trouve ça très beau ! mais je doute qu’un coiffeur puisse me faire ça artificiellement sans me sinistrer les cheveux . Alors j’attends …

  • #6 Hélène le 11 juin 2008 à 8 h 44 min

    Ah ah ah, génial ! J’allais justement dire que les cheveux gris, ou poivre et sel, j’aime pas du tout, SAUF SUR TURQUOISE !!
    Et crac tu viens poser la question : reste comme ça, tu es la plus belle femme de 63 ans que j’ai rencontré ! Sincèrement.

  • #7 contessa le 11 juin 2008 à 8 h 50 min

    J’ai les cheveux noirs et mes cheveux blancs se voient de plus en plus… je les maudis chaque jour, mais au fond de moi je me dis que j’ai au moins la chance d’avoir des cheveux, et que ceci n’est pas le lot de tout le monde passé la trentaine.
    Il suffit de relativiser un peu et de se dire que tout ça est bien peu de chose, comparé à des maux comme auxquels le mystère de ton texte fait sourdement allusion.
    Les cheveux blancs sont une des contrariétés de l’âge… mais il y en a de tellement pires! Il suffit de relativiser.
    De plus, la world company a bien compris tout le bénéfice à tirer de ces complexes futiles, donc nous n’avons que l’embarras du choix…. J’utilise perso des colorations tons sur ton, et j’essaie de penser à autre chose …. :)

  • #8 oliviachanteuse le 11 juin 2008 à 8 h 51 min

    Un combat permanent puisque j’ai eu mon premier cheveux blanc à 16 ans…Depuis toutes les 6 semaines maxi c’est coiffeur,racines et camouflage car les saligots résistent aux couleurs de grande distrib….Alors bonjour le budget mais bon,je ne les assume pas encore alors que j’assume mes kilos en trop…Allez comprendre ma bonne dame!

  • #9 lullaby77 le 11 juin 2008 à 8 h 57 min

    J’adore ce texte! :-)

    Moi j’ai constaté un peu brutalement que j’avais des cheveux blancs. Je faisais des balayages depuis des années, ils se sont installés ni vu ni connu, mais à 28 ans j’ai reteint le tout en brun et au bout d’un mois, j’avais donc pour la première fois une vraie repousse…avec plein de cheveux blancs dedans! Ca a été un choc. Mais génétiquement c’était inévitable, j’aurais du prévoir :-)

    Depuis je continue à faire une colo tous les 2 mois, et vers la fin je les vois réapparaître et ils sont de plus en plus nombreux. J’ai maintenant presque 31 ans.
    Je ne songe pas du tout à arrêter de me colorer. Je fais dans l’ensemble plus jeune que mon âge, ça ferait bizarre d’avoir des cheveux blancs, j’ai l’impression que ça ne collerait pas au reste. Et pourquoi me priver du plaisir de me sentir bien avec les cheveux colorés?

  • #10 Turquoise le 11 juin 2008 à 8 h 58 min

    Hélène, que c’est gentil ! venant de toi, en plus, c’est parole d’évangile, car tous tes conseils sont excellents ( j’ai acheté le mascara de Gemey, Cil définition, hier, après ce que tu as dit sur le maquillage des cils, il est très bien et je ne me sens plus l’air bourrée ;-)
    Donc, je reste grise ( à défaut de bourrée ) . Merci, ça me fera plus de sous à claquer chez Mac …

  • #11 Marie-France le 11 juin 2008 à 9 h 01 min

    Et dire que ma mére agée de 58 ans n’a pas un seul cheveux blanc et moi, a 31 ans, j’ai dû me résoudre a faire ma premiére coloration le mois dernier pour cacher ces vilains fils de coton… Heureusement que le choix des couleurs ne manque pas, et que le tout est moins agressif pour les cheveux qu’autrefois.

  • #12 bouyoncube le 11 juin 2008 à 9 h 05 min

    pour moi aussi ça a été un choc les premiers cheveux blanc…moi qui pensait que ça venait probablement avec les enfants, rapport aux soucis engendrés par la descendance, voyez ? ;-)
    Je dit à ma coiffeuse, « vous avez vu, j’ai un cheveux blanc », et elle, pleine de tact : « pas qu’un ! »…j’ai changé de coiffeuse…

  • #13 asiachat le 11 juin 2008 à 9 h 11 min

    J’ai commencé à faire des colorations très jeune, pour le fun, le plaisir de varier. Puis à 32 ans, après le décès de mon frère, je me suis retrouvée avec plein de cheveux gris, j’ai donc intensifié les couleurs, pour masquer. Il y a quelques années, j’ai voulu laisser faire la nature, car je trouve qu’une belle toison argentée, ça peut être très joli, très classe (voir Catherine Lara, par exemple).
    Catastrophe, sur ma base très foncée, pas de blanc, ni même d’argent, mais un gris terne, jaunâtre, je dirais même pisseux, ma coiffeuse a tout tenté, rien n’y fait!
    Donc, je continue vaille que vaille à me colorer les cheveux tous les mois, en éclairsissant
    progressivement, dans l’espoir qu’un jour celà s’arrange…

  • #14 laurettebis le 11 juin 2008 à 9 h 11 min

    Marion tu m’as bien tenu en haleine ce matin, je me suis demandé où tu allais en venir !!!

    Les « miens » je les ai découverts il y a qq mois, j’en ai 4 sur le devant (derrière, je sais pas…et je regarde pas ;-))) et j’ai beau les arracher, ils reviennent les saligauds ;-)))))
    Comme je suis très brune, je pense qu’un jour aussi je devrais passer par la couleur…

    Hélène, tu parlais de cheveux « poivre et sel » : ma tatie chérie (« tantine » de son petit nom ;-)) les a depuis l’âge de 30 ans. Je ne l’imagine pas autrement et à 65 ans, çà lui va à merveille !!

  • #15 asiachat le 11 juin 2008 à 9 h 15 min

    Turquoise, vieille pouffe californienne, j’adore !!!!!!!!!!! J’en ai 2 ou 3 dans ma clientèle, des comme ça, avec brushing crépé sur 30 cm, ça m’éclate complètement !

  • #16 sophie-alice le 11 juin 2008 à 9 h 18 min

    Mon arrière grand-mère était à peine grisonnante à ses 70 ans (une force de la nature, elle est morte à 100 ans), en gros, j’ai en eu presque en même temps qu’elle….! Mais, pas de coloration sur moi, j’ai les cheveux châtains pas très foncés, et les cheveux blancs ne se voient pas trop. Et puis, je n’ai pas envie d’une contrainte supplémentaire. Car si je vous comprends bien, il faut aller chez le coiffeur tous les 2 mois en moyenne…. rien que d’y penser, ça me fatigue!

  • #17 mariebeurre le 11 juin 2008 à 9 h 20 min

    @laurettebis, il paraît qu’il faut pas les arracher, ils reviennent encore plus nombreux !

  • #18 Mumu le 11 juin 2008 à 9 h 26 min

    Pour ma part, pas encore de cheveux blancs, mais je peux vous dire que je connais une femme d’à peu près la quarantaine (que j’ai toujours connu avec les cheveux blanc d’ailleurs !) qui à les cheveux d’un fameux « gris – blanc – argenté », et je trouve ça magnifique sur elle, elle est très classe !
    Mais peut être fait elle des manip. chez le coiffeur pour que justement cette couleur, à la base pas très seyante, devienne plus lumineuse et donc plus facile à porter ?

  • #19 Nicole le 11 juin 2008 à 9 h 28 min

    Ah, Marion… je ne peux que compatir… J’ai presque le même âge que toi, (je vais avoir 33 cet été) mais je j’ai, ni je n’ai jamais eu de cheveux blancs..; Je touche du bois, mais ça doit être aussi génétique… Même si ma maman a commencé à en avoir vers 30 ans, mon père, encore aujourd’hui, en a 3 ou 4 à tout casser…

    @Turquoise: QUOI?????? 63 ans??? C’est pas possible!!!! Tu ne les fais pas du tout!!!!

  • #20 Coralie Marie le 11 juin 2008 à 9 h 30 min

    J’ai bien aimé le susense du texte…
    Premier cheveu blanc à 24 ans, mais je me colorais déjà les cheveux de toute façon ! Là à 27 ans, je vois bien qu’ils se font plus nombreux, ça arrive en même temps que plein de signes (ridules au coin des yeux, mariages des copines…) qui me disent que c’est la vieillesse qui commence, ma bonne dame ! Aujourd’hui ça ne me fait rien, mais il y a des jours où l’angoisse monte :-)
    Sinon je me fais des colos à domicile et ça me convient parfaitement, pour beaucoup moins cher que le coiffeur !

  • #21 Hélène le 11 juin 2008 à 9 h 33 min

    Ahhhhhhhhhh, mariebeurre, pitié, ça suffit avec les légendes médiévales, évidemment c’est n’importe quoi cette histoire !! ;-)

    Moi je les colore moi-même, ça revient moins cher que chez le coiffeur, et de toute façon aucun coiffeur sur terre n’arrive à me faire le châtain que je veuix. Donc je fais ça toutes les 4 semaines grand max parce que je supporte pas les racines, et les miennes sont bien grises, glups. Mais je me plains pas, ça n’a commencé que vers 35 ans, c’est déjà pas trop tôt ;-)

    Coralie Marie, la vieillesse à 27 ans, uh uh uh ;-)))

  • #22 Cécile de Brest le 11 juin 2008 à 9 h 39 min

    Si j’en crois vos commentaires, j’ai de la « chance » puisqu’à bientôt 31 ans, je n’ai pas l’ombre de la racine d’un cheveu blanc…
    Mais je suis absoluent persuadée que dès qu’ils se pointeront, je les colorerai.

  • #23 So lucette le 11 juin 2008 à 9 h 39 min

    Ah, ah, si il y a bien un truc dont je suis fière, c’est mes cheveux … bon ok question souplesse on es tplus proche du spaghetti cru que de la belle crolle sexy mais question couleur : chatian avec des mèches claires naturelles et PAS un seul cheveu blanc à 35 ans . Mes cheveux c’est un hériatge de ma bonne Maman et son premier cheveu blanc est apparu à 65 ans. Beau cadeau non?

  • #24 laurettebis le 11 juin 2008 à 9 h 45 min

    @ mariebeurre : oui, il paraît mais je n’y crois pas trop !!!

  • #25 Stéphanie et sa tribu le 11 juin 2008 à 9 h 46 min

    34 ans et pas (encore) de cheveux blancs……. Par contre, j’ai repéré 1 ou 2 poils en décoloration sur ma toison pubienne. Le CHOC !!!!!!!

  • #26 Princesse Strudel le 11 juin 2008 à 9 h 49 min

    Premiers reflets à 15 ans, henné dans la foulée, colorations… Mes cheveux ont tout vu. C’est peut-être pour ca qu’ils me le font payer?
    Strudel à 24 ans: « Mamaman, tu peux me poser ma couleur, j’ai 3-4 cheveux blancs à camoufler.
    – Ma fille, s’il n’y en avait que 3 ou 4… »
    Depuis les mèches claires faites il y a dix-huit mois, les cheveux blancs sont (je crois, j’espère) noyés dans la masse. Hors de question pour moi d’être poivre et sel à 30 ans!
    Par contre, ce qui m’a traumatisée encore plus que les cheveux blancs, c’est THE poil blanc qui pointe sur le Mont-de-Vénus. A 27 ans. Et qui revient régulièrement. Toujours au même endroit.

  • #27 funambuline le 11 juin 2008 à 9 h 52 min

    Vous en avez de la chance… mon premier, je me le suis arraché (sauvagement, le salop!) à 23 ans!

  • #28 Fantomette le 11 juin 2008 à 9 h 52 min

    Mariebeurre : mon homme dit ça… Il a 31 ans (pardon, 30 ans, 31 ans dans un mois et demi) et grisonne des tempes et de un peu partout sur les cheveux en fait, et du genre superstitieux, il ne me croyait pas qu’il avait des cheveux blancs (ou plutôt niait tout en bloc), j’ai voulu en arracher un pour lui prouver, réaction hystérique de la dame qui voit une souris et en saute sur la table « Hiiiiiiiiiiiii non, arrache pas, t’en arraches un il en repousse deux !!!!! », j’en rigole encore (mais bon, son père à 60 ans a les cheveux totalement blanc, et depuis une dizaine d’années d’après lui donc il ne pourra plus nier longtemps)
    Sinon, ma tante « Paris Match » que j’ai brièvement évoquée hier, adorait quand on était gamines ma soeur et moi nous arracher consciencieusement et sadiquement tout les cheveux blancs (une heure par tête, 5-6 cheveux blancs chacune), j’en ai gardé une sourde angoisse « Mon Dieu, j’avais déjà des cheveux blancs à 8 ans, que va-t-il m’arriver ? » 14 ans plus tard je n’en sais rien puisque depuis l’âge de 9 ans j’ai les cheveux colorés (oui, une idée de mon père, j’entends encore les hurlements de ma mère « Mais on ne colore pas les cheveux d’une enfant de 9 ans !!! »)… A 51 ans ma mère a les cheveux sérieusement grisonnants et les colore depuis des années (et ça lui va très bien sauf la première fois que je l’ai fait moi-même, elle a fini orange fluo), à 77 ans ma grand-mère a les cheveux gris (mal colorés en châtain clair, je n’ose pas lui dire que c’est une horreur, elle adore), et mon arrière-grand mère morte à 92 ans on l’appelait… « Grand Mère aux Cheveux Blancs », je l’ai toujours appelée comme ça… Ce n’était plus gris, pas même argenté mais blanc comme neige et c’était magnifique !
    Donc je ne pense pas échapper aux cheveux gris…

  • #29 bizou le 11 juin 2008 à 9 h 55 min

    coucou!! j’ai eu quelques cheveux blancs vers 30 ans mais peu, toujours dissimulés par ci par là et je remarque qu’ils apparaissent surtout lorsque j’ai de grosses poussées de stress… là pour le moment c’est stabilisé, let’s pray God!!!

  • #30 Véro la Bisontine le 11 juin 2008 à 9 h 57 min

    Joli texte Marion, bien amené…on se demandait toutes où tu voulais en venir!
    Pour moi aussi, les premiers signes sont arrivés assez tôt, vers 25 ans…lourde hérédité des deux côtés (je n’ai jamais vu mon père sans cheveux blancs, et ma mère, aussi loin que je me souvienne, les a toujours tients..)
    Alors j’ai commencé par des couleurs éphémères, puis des tenaces, que je faisais moi même..
    Et puis, constatant que les couleurs trop foncées m’obligeaient à le faire souvent (la barre grise au niveau de la raie…beurk!), j’ai opté pour une couleur de fonds chatain (qui se rapproche de ma couleur naturelle, à peine plus chaleureuse, et qques mèches blondes)
    Comme ça, les mèches blondes permettent d’attendre une ou deux semaines de plus, et elles assoucissent les traits de mon visage (dixit mon entourage).

    Il y a qques temps, mon coifffeur m’a suggéré de stopper les couleurs, pour laisser le blanc prendre le dessus (70% de mes cheveux sont blancs), et de faire une jolie coupe!
    Et j’ai dit non, d’une part parce qu’il faudra trop attendre avant d’avoir un résultat homogène, et que d’autre part, j’ai peur que cela me vieillisse de trop…

  • #31 Coralie Marie le 11 juin 2008 à 9 h 57 min

    Bon pas la vieillesse, mais l’adultesse, tu vois quoi :-)

  • #32 lullaby77 le 11 juin 2008 à 10 h 01 min

    @ Fantomette: si tu l’arraches, c’est pas qu’il en repousse deux, c’est qu’il en vient SIX pour son enterrement!!
    ;-)))
    Excuse-moi Hélène j’ai pas pu m’en empêcher – bien sûr que c’est des bêtises tout ça!

  • #33 mariebeurre le 11 juin 2008 à 10 h 08 min

    Fantomette, on dirait que ton mari est d’accord avec moi, c’est peut-être pour ça que son père est tout blanc aujourd’hui, il en a trop arraché !
    En tout cas, rassure ton homme, un mec aux cheveux grisonnants c’est super sexy !
    y a pas de justice…

  • #34 quietlaugh le 11 juin 2008 à 10 h 08 min

    Ah les cheveux blancs….
    Dois je dire Marie Seznec ?
    Bon, pour l’instant (38 ans) pas de cheveux blancs… mais deux sourcils blanc et ca… ca m’enerve..

    Turquoise, ;-) Je t’imaginais toute gamine derriere ton clavier… Je suis epatee!

  • #35 Hélène le 11 juin 2008 à 10 h 09 min

    lullaby77 ;-)))))

    Véro il faut reconnaît que dans la plupart des cas, le cheveux gris ça vieillit, inévitablement…
    (non pas sur toi Turquoise, je t’ai dit que tu étais un cas à part ;-))

    Des poils gris sur le pubis ??? Ah mais c’est atroce !!!!!!!! Je vais pas m’en remettre !!!!!!!! Je ne veux même pas regarder si j’en ai, ça me traumatiserait trop ;-))

  • #36 Karine le 11 juin 2008 à 10 h 17 min

    Moi, j’ai eu mes premiers cheveux blancs vers 20 ans. Je n’ai jamais fait de couleur mais uniquement des balayages. J’ai les cheveux chatains et mes cheveux blancs se fondent dans les mèches blondes.

  • #37 Cagaroule le 11 juin 2008 à 10 h 17 min

    Je touche du bois, je touche du bois, je touche du bois…

  • #38 sophie202 le 11 juin 2008 à 10 h 21 min

    ahhhh justement le mois dernier je me suis trouvée 5 cheveux blancs, 5 !!! et j’ai 26 ans, et je suis très brune, et j’adore la teinte et les reflets de mes cheveux, je détesterai les colorer. Mon dieu dire que ma mère à 52 ans n’a toujours pas besoin de coloration pour cacher les rares siens.. La génétique est parfois un garce ….;-P

  • #39 princessevarda le 11 juin 2008 à 10 h 21 min

    Des cheveux blancs, j’en ai des milliards, et je trouve que non seulement ça me vieillit, mais surtout que sur moi, ça fait négligé.
    Donc, je me teint les cheveux (toute seule comme une grande), depuis mes 26 ans (ça fait 6 ans donc).

  • #40 double plus good le 11 juin 2008 à 10 h 23 min

    Ben moi des cheveux blancs je commence à en avoir pas mal mais c’est de famille, ma mère avait les tempes grises à 35 ans.

    Ce qui me gêne dans l’idée de les teindre, c’est d’abord la contrainte de retourner régulièrement chez le coiffeur, je ne supporte pas les racines.

    L’autre point c’est la couleur elle-même, quand je vois ma belle-mère, brune comme moi et qui finit carotte en été parceque sa couleur vieillit mal au soleil, je me demande si c’est vraiment ce que je veux. Les mèches plus claires j’ai essayé, j’aime pas. Définitivement.

    Alors en attendant je reste avec mes cheveux blancs (qui brillent au soleil comme dit joliment mon fils), et j’assume.

  • #41 Fantomette le 11 juin 2008 à 10 h 27 min

    mariebeurre : Oui, c’est sexy, c’pas juste…
    Son cousin qui a une quarantaine d’années lui ressemble beaucoup et a les cheveux poivre et sel, c’est un très bel homme, et ma foi, (même s’il est bien évidemment déjà très beau ;-)) j’ai bon espoir que mon homme se bonifie lui aussi comme un bon vin !

  • #42 Nicole le 11 juin 2008 à 10 h 31 min

    @double plus good: en été, si tu pars au soleil, essaye les colorations « sans amoniaque », mais pas les « 6 shampooings », qui partent en fait au bout de 2… Il y a des « 6 semaines », c’est juste ce qu’il faut pour les vacances. Oui, ça va délaver avec la mer, piscine etc, mais avec un chapeau (pour protéger du soleil!!) ça devrait aller. Le truc c’est de pas abimer les cheveux, et les colorations définitives abiment les cheveux. Quite à ce que, en rentrant, tu refasses une « vraie » couleur…

    @cagaroule: je confirme: tu as une couleur magnifiquement naturelle!!!!!

  • #43 mariebeurre le 11 juin 2008 à 10 h 40 min

    Fantomette : et pour clore le tout, même chauves, y a plein de mecs ultra sexy.
    Y a une pub que j’adore (mais pas très bonne apparemment puisque je ne sais plus pour quel produit, le café peut-être ?) ou y a 3 nanas dans un bureau qui se fichent de la tête d’un mec qui a l’air un peu bof, et en penchant la tête en arrière pour boire son café, sa perruque tombe et en fait il est chauve et super canon et les filles elles sont babas… Tu vois laquelle ?

  • #44 Nikaia le 11 juin 2008 à 10 h 48 min

    j’ai la chance d’avoir des cheveux blonds éclaircis ça et là par quelques mèches .. donc rien ne se voit!!
    En plus je pense que génétiquement je tiens le bon bout avec mon père : ses premiers cheveux blancs ont du arrivés vers 60 ans … à 70 ces cheveux – même s’il n’en a pas énormément – sont encore pas mal colorés. ). Maman les a eu plus tôt (à chaque période de stress intense)

  • #45 camille strass le 11 juin 2008 à 10 h 49 min

    Je ne suis pas encore concernée (le grand jeu consiste seulement à dire à Chéri « oh t’as un cheveu blanc ! – QUOI mais c’est affreux, je suis vieux, d’ailleurs j’ai bientôt 30 ans – mais non mon chéri j’décooooooooone »).
    Ma mère a commencé à se faire des balayages blonds sur sa belle chevelure châtain foncée vers 40 ans. Je n’ai qu’un mot : je trouve ça littéralement horrible, les balayages blonds. J’ai l’impression que au lieu de masquer les cheveux gris ou blancs, ça donne une couleur grisonnante blondasse. En plus, ça lui a bousillé les cheveux de la belle manière : ils sont devenus tout fins, tout raides. Si au moins elle avait fait une couleur àl’identique…

    Alors moi j’dis le balayage c’est le maaaaaaaaal : pour moi, ce sera soit coloration à l’identique jusqu’à ce qu’ils soient tout blancs, soit rien.

  • #46 lullaby77 le 11 juin 2008 à 11 h 02 min

    Roh vous vous souvenez de cet épisode de SATC ou Samatha se trouve un poil pubien blanc, colore le tout pour le planquer, se trompe et se retrouve orange carotte et puis finalement doit tout épiler!!!
    Je suis morte de rire en y repensant (sans doute parce que je suis pas concernée).

  • #47 Véro la Bisontine le 11 juin 2008 à 11 h 11 min

    @ Hélène : tout à fait d’accord…d’ailleurs, en lisant les com de Turquoise, on ne ressent aucune signe de vieillesse, c’est bien le contraire et c’est ça qui compte!
    @ Camille strass : tout dépend de la nuance de blond que l’on fait, tout ne va pas à tout le monde, et un bon coiffeur, ça se déniche! :))

  • #48 laurettebis le 11 juin 2008 à 11 h 19 min

    @ lullaby77 : je vois très bien, sa tête en découvrant sa « nouvelle teinte » ;-)))))))))

  • #49 nono le 11 juin 2008 à 11 h 20 min

    jJe suis blonde et j’ai commancé à blanchir beucoup et sur le devant evidement vers 30 ans(merci Papa)
    Alors mèches ou balayge et c’état super, j’ai toujours eu des compliments, on me demandait souvent l’adresse de mon coiffeur.
    En revanche, dès que j’avais trop de racines j’avais droit à des réflexions de men fils, pourtant très jeune à l’époque.
    Camille strass tout dépend de la qualité de la couleur, de la technique du coiffeur, des soins que l’ont fait après. Il ne faut pas économiser
    Mais là je suis passée à la coloration car trop de blancs et ma coiffeuse chérie m’a fait 2 couleurs: plus claire sur de dessus en jouant avesc la coupe (c’est dur à expliquer)
    C’est très lumineux et ça m’a donné un coup de jeune.
    Je trouve que les cheveux blancs sur les blondes donnent une couleur trop fades,avec la peau de bidet qu’on a en plus.
    Enfin j’adore le gris fer ou le blanc neige des brunes à condition d’avor une coupe bien structurée et une allure impec sinon ça file le bourdon
    Long com, mais les cheveux c’est ma folie.

  • #50 éliiiiise le 11 juin 2008 à 11 h 52 min

    AAAaah rien qu’à la lecture de ce post et des coms, il a du m’en pousser 3 nouveaux !

    J’en ai depuis mes 20 ans (donc depuis 5 ans) des cheveux blancs, sur le devant essentiellement et je me fais un plaisir de les arracher..quand ce ne sont pas les autres qui le font SANS ME DEMANDER, chose que je déteste cela va de soi :)

    Prochaine étape : coloration

  • #51 éliiiiise le 11 juin 2008 à 11 h 55 min

    Et j’oublie l’essentiel de ce que je voulais dire : j’ai adoré ce texte, voilà !

  • #52 nono le 11 juin 2008 à 12 h 00 min

    Décidement Camillestrasse, tout dépend!!!
    Et bravo à Marion pour le texte

  • #53 Nadula le 11 juin 2008 à 12 h 01 min

    J’ai 22 ans et les cheveux blancs croyez-moi je connais ! J’en ai depuis l’âge de 17 ans et l’invasion ne fait que commencer, comme la plupart d’entre vous je n’assume pas et vais voir régulièrement mon coiffeur qui fait des miracles :))

    Bon courage à toutes et les cheveux blancs ne sont pas une fatalité, juste un défi (relevé) de plus à notre brave féminité !

    Que les dieux de la coloration soient avec vous ;)

  • #54 VanillAngel le 11 juin 2008 à 12 h 03 min

    Bon, moi je suis blonde (oui, bon, un peu foncé), donc ça doit pas trop se voir. De toute façon, je vais aller vieillir au soleil, donc j’aurais les cheveux plus clairs, et donc ça se verra pas.
    Ma mère elle en a pas encore, ma mémée, euh, ben, justement dans le blond ça se voit pas. ça fait comme un reflet un peu grisé; mais à vrai dire ça m’a jamais choqué. mon arrière grand mère par contre elle a les cheveux tooooouuuuuuus blancs. de toute beauté. bon, elle a 100 ans aussi.

    et sinon, euh je crois bien que moi aussi j’ai un poil blanc sur le kiri (copyright Caroline, j’adore cette expression) mais je me persuade qu’il est blond clair.

  • #55 Venise le 11 juin 2008 à 12 h 20 min

    Coucou les filles !

    Marion tu évoques là un sujet que je connais bien et qui me touche depuis que j’ai environ… huit ans !! Mes premiers cheveux blancs, je les ai remarqué avec une copine, un jour en rentrant de l’école. Comme nous avions fait de la peinture ce jour là, j’ai naïvement cru qu’il s’agissait d’un peu de gouache qui aurait malencontreusement coloré mes cheveux (aujourd’hui je me demande comment j’ai pu imaginer que la gouache n’avait teinté qu’un ou deux cheveux épars, épargnant tous le reste de la mèche, mais, en même temps, je n’avais que huit ans !). Mais il n’en était rien ; ces petits fils blancs sur ma tête noire étaient bel et bien mes premiers cheveux blancs ! À huit ans !! Bon ben depuis je m’y suis faite, c’est comme ça. J’en ai plus ou moins selon les périodes, et selon mon état de stress. Mais globalement ça va, ils ne se voient pas trop encore. Par contre je me souviens d’une fois, vers quinze ans, où une coiffeuse était estomaquée de voir qu’à « mon âge » j’avais déjà autant de cheveux blancs. Elle avait alors rameuté tous les coiffeurs du salon qui, penché sur ma tête, ont pu observer ce phénomène extraordinaire… Un moment mémorable pour une jeune fille déjà angoissée de cette manifestation précoce de vieillissement… ! Hormis ce petit épisode gênant, mes cheveux et moi cohabitons plutôt bien et je les trouve même plutôt beaux : ils sont brillants, sains, épais, lisses, vigoureux et d’un noir de jais (avec quelques fils blancs ! ). Je ne les ai teint qu’une seule fois et n’ai plus recommencé – par pure paresse. Je le referais sans doute un jour mais, d’ici là, je les laisse vivre leur petite vie ^^.

  • #56 globulita le 11 juin 2008 à 12 h 20 min

    Ben, apparemment, ça touche presque tout le monde le syndrôme des cheveux blancs!!

    A 31 ans, j’en ai 2 ou 3 mais vu que je me colore les cheveux depuis quasi toujours (je peux dire que j’ai eu toutes les couleurs et j’ai honte en revoyant certaines photos, genre longs cheveux devenus blonds à force de faire des balayages).

    Maintenant, avec ma courte courte et mes cheveux châtain moyen, je continue à me colorer les cheveux tous les 2-3 mois pour leur donner une couleur plus « pep » (châtain foncé).

    Par contre, j’ai été traumatisée: j’ai trouvé un sourcil blanc, plus épais que les autres, donc bien visible. Je lui ai évidemment fait un sort!!! Gniark, gniark!!

  • #57 Louloute le 11 juin 2008 à 12 h 23 min

    Comme Papa des cheveux blancs depuis mes 18 ans…
    Maintenant à 24 que ça me turlupine: on ne les voit pas quand j’ai les cheveux lâches, mais quand je les attache… :-(

    C’est pas tellement critique mais ça travaille quoi!

  • #58 frédérique-etc le 11 juin 2008 à 12 h 23 min

    Ehé !!! je suis une petite veinarde, (au moins de ce point de vue là !)
    J’ai 46 ans et pas un seul cheveu blanc !!! j’ai hérité du patrimoine capilaire de mon papa et ça, ma foi, j’en suis bien heureuse ! (à 68 ans , mon père n’avait pas un seul cheveu blanc)
    Avec les économies des teintures, je peux m’offrir d’autres choses …….

  • #59 Nicole le 11 juin 2008 à 12 h 37 min

    @frédérique-etc: toute à fait d’accord avec toi!!! Ce qui ne m’empeche (enfin, depuis 2 ans, beaucoup moins) de faire des petites colorations de temps en temps… pour le « peps »!

  • #60 Capucine le 11 juin 2008 à 12 h 41 min

    Bienvenue au club des désepérées du cheveu. C’est marrant que ça tombe aujourd’hui ce texte. Samedi je vais chez le coiffeur et je me demande comment je vais en ressortir ??
    J’en peux plus de ma tête, alors à moins d’en commander une nouvelle (on peut rêver) je vais commencer par les cheveux !!!
    J’ai des cheveux blancs depuis l’age de 17 ans, merci les parents… Mon frère qui à 28 ans est quasi poivre et sel, ça lui va bien je trouve, mais bon sur un homme, c’est tout de suite plus cool que sur une femme je trouve.
    Donc samedi je vais voir ce que je peux faire de cette tignasse, sachant que j’ai moyen envie d’y aller tous les mois ensuite…
    Qu’est ce qui dure le plus longtemps comme coloration ? Y a t-il une marque qui tient mieux qu’une autre ?

  • #61 Deborah le 11 juin 2008 à 12 h 46 min

    Depuis toute petite je voulais être rousse, donc l’acte signant ma majorité à 18 ans fut une coloration rousse. Je ne m’imagine pas autrement… Et les cheveux blancs sont arrivés par les racines, petit à petit, mais sans drame puisque je suis abonnée aux couleurs tous les trois mois et ça fait 17 ans que ça dure.
    Par contre, le post de Stéphanie et sa tribu m’a fait sourire car le vrai drame, là où on prend vraiment un méchant coup de vieux, c’est le poil blanc sur le pubis, je confirme…

  • #62 Hélène le 11 juin 2008 à 12 h 47 min

    princessevarda perso je trouve que ça fait négligé sur la plupart des gens (à part sur Turquoise, donc ;-).

    double plus good c’est clair que la couleur elle-même est un vrai problème, c’est HYPER difficile d’obtenir celle qu’on avait avant.

    Nikaia c’est fou, j’y croyais pas, au coup du stress qui fait blanchir les cheveux mais il semble que ça par contre ça soit pas une légende !

    nono ne t’excuse pas de faire un long commentaire voyons, c’est très intéressant !

    Venise 8 ans !! Bon sang je pensais pas que ça pouvait commencer si tôt !

    frédérique-etc c’est calir que payer pour uen couleur parce qu’on en a envie, et payer pour une couleur parce qu’on est obligée par les cheveux blancs, c’est pas du tout la même chose ; c’est un peu comme payer pour s’épiler tous les mois, une obligation.
    Alors si tu y échappes, c’est génial !

    Capucine pour que ça tienne il faut faire une coloration permamnente, donc pas un Diacolor.

  • #63 Deborah le 11 juin 2008 à 12 h 48 min

    Ah oui, juste un truc, côté budget je m’organise: couleur+coupe chez le coiffeur tous les trois mois et au milieu une colo maison, avec l’habitude aujourd’hui je m’étale tout ça nickel en trois minutes et en plus je fais rire mon homme.
    Par contre je n’ai pas budgétisé la colo pubis… :-)

  • #64 Deborah le 11 juin 2008 à 12 h 50 min

    Oh si Hélène, le stress, ça fait blanchir, j’ai vu une collègue partir un jour en congé longue maladie pendant trois mois et revenir toute blanche… ça m’a marquée.

  • #65 Esme le 11 juin 2008 à 13 h 00 min

    moi j’ai pas encore de cheveux blanc gniak gniak gniak!!!!

    et oui on peut dans certain institut se faire teindre le pubis! il y a de plus en plus de demande concernant la coloration non pas pour faire joli, mais pour garder un semblant de truc commun quoi!

  • #66 Stella le 11 juin 2008 à 13 h 03 min

    Ma mère a les cheveux gris et je trouve que ca lui donne une classe folle! Mais bon c’est ma maman, elle pourrait avoir les cheveux verts zébrés de bleu que je trouverais ça joli!!

  • #67 marion le 11 juin 2008 à 13 h 04 min

    les filles je suis ravie que mon texte vous ait plu :) et je suis soulagée que le thème en touche autant.
    Je dois vous faire un aveu : je suis archi pas satisfaite de ma couleur. ca a viré en 3 shampooings, je suis grave deg !!!!! Je crois que je vais retourner aux teintures temporaires, le temps que ça repousse, pour ne pas avoir trop l’effet racines.
    J’ai franchi le pas parceque je trouvais que ça ne faisait pas net, pas parceque c’est signe de vieillissement. Dans la famille c’est comme ça, j’ai hérité du pif de mon père et des cheveux de ma mère (j’aurais préféré l’inverse :op)
    Le poivre et sel c’est sublime, mais en attendant d’arriver là c’est ignoble !!!!!! Et je rappelle qu’un cheveux blanc arraché repousse … blanc … ou ne repousse pas, à moins que vous ne rêviez d’une tonsure naturelle c’est mieux de les laisser en place tout de même.
    Le poil pubien blanc, j’y ai échappé juque là, mais quelle horreur !!!! Rhaaaa ! de quoi faire des cauchemars !!!!!

  • #68 Cornélie le 11 juin 2008 à 13 h 07 min

    Moi, je suis en plein dilemme… :-)

    J’ai les cheveux longs et châtain, et même si je suis dans le déni depuis plusieurs années, il me semble que j’ai de plus en plus de cheveux blancs! :-)

    Pour le moment, ma coiffeuse ne me fais que du  » retouchage  » des racines, au pinceau, et ne teint pas toute la longueur.
    Je ne sais pas combien de temps cela peut durer… Au début c’était super, on ne voyait pas du tout le trucage, mais maintenant, le haut de la tête, avec la superposition des teintures, devient d’une couleur de plus en plus éloignée du reste des cheveux…

    J’imagine que ce serait plus simple d’avoir une coupe courte…
    Ça me fend le coeur de perdre la longueur :-)

    Est-ce que parmi vous il y a des filles qui ont les cheveux long et se les font colorer, ou est-ce que vous avez dû changer de coupe?

  • #69 Cath le 11 juin 2008 à 13 h 11 min

    Mes premiers cheveux blacs, je les ai eu vers 18 ans (merci Papa et ses ascendants….) je ne trouve pas cela particulièrement esthétique (surtout à 30 ans !!), c’est pour cette raison que je fais des colo, mèches toutes les 6 semaines….

    Cela dit, c’est dans mes gènes, il était quasi improbable que je n’en ai pas tôt, ça fait donc partie de moi (tout comme mon pseudo ;-)

    Et puis, je me dit que ce ne sont que des cheveux blancs, ce n’est pas une maladie…c’est tellement pas grave dans le fond ;-)

  • #70 Spike le 11 juin 2008 à 13 h 12 min

    J’ai des cheveux blancs, des fois… et je les arrache tous un par un, surtout ceux que je vois devant ou sur le dessus de la tête. Ensuite, je dois dire que j’ai des cheveux qui poussent n’importe comment, (tout en l’air par exemple, donc je les arrache aussi) c’est un désastre.
    Et pour voir si j’ai des cheveux blancs derrière la tête, c’est contorsion avec 2 miroirs et arrachage aussi.
    Heureusement quand je fais des couleurs, je ne les vois plus pendant 1 mois…

    Je dois aussi dire que ni ma mère ni mon père n’avaient (n’ont) de cheveux blancs, et encore moins à mon âge, donc je ne comprends pas d’où ça vient… même pas de mes grand mère qui n’en avaient pas non plus.
    J’ai l’impression que les gens ont des cheveux blancs de plus en plus tôt…

  • #71 camille strass le 11 juin 2008 à 13 h 19 min

    Hélène, le coup du stress qui fait les cheveux blancs, j’y crois un peu… depuis que mon père, poivre et sel depuis ses 40 ans en gros, a blanchi en quelques mois, id est entre l’annonce de la grossesse de ma soeur (un chouia pas prévue et un chouia jeune), son mariage et la naissance du petit. Bref, en quelques mois, il a eu les cheveux blancs qui séent aux grands-pères.
    il paraît d’ailleurs que MArie ANtoinette a blanchi en une nuit, celle qui a précédé l’exécution de son époux Louis XVI. Bon allez, c’est peut-être une légende hein ;-)

  • #72 Solène du 21ème le 11 juin 2008 à 13 h 20 min

    Je dois dire que je m’attendais à une révélation pire, Marion, ton texte m’a tenu en haleine !!!

    Sur la question et en ce qui concerne les femmes, je n’ai pas d’avis en demi-teinte (huhu) : soit c’est couleur unie ou méchée, et pas de cheveux blancs (pas de mèche, de cheveux par ci par là) , soit Françoise Hardy à fond, je trouve cela splendide !

    Je comprends ton choix de couleur, et je suis surtout ravie que cela te plaise ! (et j’imagine ta tête quand ta patiente t’as dit cela !!!! hahah)

    Je n’ai pas de cheveux blancs, et comme je tiens de mon père, ça risque de durer encore longtemps ! Bon, comme on peut pas avoir toujours tout bon, j’ai les cheveux fins, avec des épis frisés ! A choisir, je choisis les cheveux blancs > au moins, je ferais des couleurs, je changerais la teinte, etc…. J’aurais l’impression de maitriser la situation, et de pas être dépendante du temps (je brushe, je lisse, il pleut, je frisouille…………….) Comme quoi, on est jamais contente de ce qu’on a !

    Mon mari est poivre et sel, et sur un homme je trouve cela joli (je dis pas ça passke c’est mon mari, j’ai toujours adoré Clooney par exemple !!)

    @Esme  » un semblant de truc commun » :oD

  • #73 Hélène le 11 juin 2008 à 13 h 24 min

    Spike tu me fais beaucoup rire avec tes cheveux qui poussent en l’air et que tu arraches ;-)))

  • #74 mmarie le 11 juin 2008 à 13 h 35 min

    Hello les filles,
    merci marion pour ce texte drôle au sujet bien amené ;-)
    Pour ma part, je suis un mélange de ma mère (cheveux blancs si jeune que je ne l’ai jamais connue avec sa couleur naturelle) et de mon père (qui a commencé à grisonner assez tard). Dans mes cheveux il y a du blanc, de plus en plus. Mais ils sont châtain clair/blond foncé, et courts, et ça ne se voit pas trop. JE ne les vois pas trop en tout cas ;-) Avec leur multiplication j’ai évidemment songé à colorer tout ça, mais je serais triste de renoncer à ma couleur à moi, changeante, un peu imprévisible voire inégale, j’aime bien. Impossible à reproduire à moins d’y laisser des sommes folles et quelques mois de tâtonnements, non ?

  • #75 Diripouf le 11 juin 2008 à 13 h 42 min

    Camille strass, c’est pas du tout une legende, lors de tres gros chocs (tentative de meurtre / deces d’un proche etc), certaines personnes virent au blanc et un temps extremement court. C’est tres rare mais ca existe pour de vrai :)

  • #76 pompomgirl le 11 juin 2008 à 13 h 50 min

    jamais arraché un cheveux gris de ma vie … j’aurais peut être du, me direz vous !

    brune à l’origine, grise sur les tempes, et contrairement aux hommes « dont le gris se conjugue au masculin charmant …  » (c’est pas de moi de vous rassure,) je suis passée progressivement au blond.

    Ma coiffeuse ne supporte pas de que je fasse fausse blonde, donc elle éclaircie mon brun en chatain, et fait des mèches blondes. Les cheveux gris sont cachés par les mèches, et dans l’ensemble les gens trouvent que j’ai l’air moins sévère. J’ai fait une tentative de retour au brun, mais c’est presque autant de boulot de teindre mes cheveux gris, que d’entretenir mon blond. et c’est vrai que j’avais l’air pas aimable !!

    Par contre, je connais des brunes qui ont des cheveux raides, et franchement un joli mélange poivre sel, c’est sublime.

  • #77 ckankonvaou le 11 juin 2008 à 13 h 55 min

    !

  • #78 Princesse Strudel le 11 juin 2008 à 14 h 01 min

    Non, le stress qui fait blanchir n’est pas une légende. Mon parrain, qui était plongeur de profession, a dû un jour plonger dans une écluse pour régler je ne sais quel problème, et permettre à un bateau (ou une péniche?) de terminer son passage. Il s’est retrouvé coincé un long moment entre la coque du bateau et le mur de l’écluse. Qannd il a finalement pu se dégager et remonter à la surface, sa chevelure était toute blanche.
    Dans le même registre, ma grand-tante a perdu toutes ses dents la nuit qui a suivi l’annonce de la mort de son frère.

    Pour la teinture du pubis, je cois que c’est un pas que je ne franchirai pas: trop peur d’une allergie ou d’une réaction de sensibilité. Donc, le poil blanc goguenard, je l’arrache à la pince.

  • #79 Fantomette le 11 juin 2008 à 14 h 03 min

    mariebeurre, oui je vois laquelle !
    C’est pas juste… Comme pour les hommes qui à la cinquantaine ont du ventre, ont dit que c’est une assise sociale, celui qui a réussi, sa femme si c’est pareil c’est qu’elle se néglige… Les pattes d’oie c’est ultra sexy chez un homme (en tous cas c’est ce qui m’a totalement fait craquer chez le mien et ce qui explique que je me suis toujours trouvée avec des hommes plus âgés, j’ai 22 ans et peu d’hommes ont les « yeux qui sourient » à mon âge !!), sur les femmes ça les vieillit je trouve… Et en plus les hommes rident moins vite, le compagnon de ma mère a 10 ans de moins qu’elle, ça me fait drôle de dire ça mais elle paraît vraiment plus vieille qu’elle, lui si il se rase la barbe il paraît à peine 30 ans alors qu’il en a 40 !!
    Bref, que d’injustices !

  • #80 Fantomette le 11 juin 2008 à 14 h 04 min

    on* dit que…

  • #81 Fantomette le 11 juin 2008 à 14 h 05 min

    elle paraît plus vieille que lui*
    décidément après manger dans la douce somnolence de la digestion j’écris n’importe comment !

  • #82 contessa le 11 juin 2008 à 14 h 20 min

    Je ne peux pas croire que des cheveux deviennent blancs tout d’un coup… Comment le corps peut-il arrêter la production de mélanine uniformément, et surtout comment des cheveux déjà colorés par des pigments naturels pourraient-ils se décolorer d’un coup?
    Passe encore pour des cheveux qui se mettraient à pousser, mais pour les cheveux déjà poussés cela me semble difficile… [ Faudrait demander aux chimistes de profession Esme et Sophie202 ce qu’elles en pensent…]

  • #83 Stéphanie le 11 juin 2008 à 14 h 23 min

    Et bien je dois être la seule visiblement ! J’ai pas mal de cheveux blancs sur le devant, disons que dans assez peu de temps je risque de me retrouver avec une mèche blanche ! Et bien je m’en fiche, les autres me disent « ah ah, arrête toi de bouger, ah… mais tu as des CHEVEUX BLANCS ! » ! ben oui, et je m’en fiche ! pas de couleur ! Je trouve que ça rend les cheveux affreux, ça vire… Pour le moment, pas question !
    Mais c’est peut être aussi parce que je déteste mes cheveux alors je suis plus à ça près !

  • #84 Diripouf le 11 juin 2008 à 14 h 24 min

    Contessa : il y a deux choses, d’abord les cheveux blanchissent plus vite que la moyenne pendant cette periode (donc plus de 2mm par jour, si tu imagines ce que ca peut donner sur 10 jours…) et les cheveux « colores » tombent, donc par effet d’optique, la masse de cheveux devient blanche en qq jours.

  • #85 Deborah le 11 juin 2008 à 14 h 24 min

    Moi aussi j’ai du mal à le croire… mais j’ai notamment entendu parler de survivants de la Shoah raconter des trucs comme ça (des gens blanchissant en une nuit en arrivant à Auschwitz).

  • #86 Diripouf le 11 juin 2008 à 14 h 29 min

    Ben les personnes passent pas de 100% noir de geais a 100% blanc lumineux c’est sur ;-)

    Mais si 50% des cheveux colores tombent, et que tout ce qui reste blanchit vachement plus rapidement que la normale, ca peut vite devenir « phenomene paranormal » en effet :)

  • #87 Delphine de Brest le 11 juin 2008 à 14 h 34 min

    Voilà à peine 27 ans et j’en ai déjà enfin ça fait un moment…Tous à peu près au même endroit! Je m’attache les cheveux tous les jours ce qui fait qu’en les peignant d’une certaine façon ils ne se voient pas….Mais le truc c’est que je suis plutôt chatain foncé et qu’eux, ils sont d’un blanc mais d’un blanc immaculé….
    Et puis mon mari me dit de les arracher mais on dit qu’il en repousse encore plus alors je ne veux certainement pas me risquer à faire ce genre de chose….
    Ca veut dire quoi que je suis vieille avant l’age ou ce sont les soucis??? ;-))

  • #88 quietlaugh le 11 juin 2008 à 14 h 47 min

    Il me semble que le phenomene des cheveux qui blanchissent d’un coup est du au fait que les cheveux blanc ont moins tendance a tomber sous l’effet d’une hormone (que j’ai oublie) liee au stress. Donc si vous prenez des cheveux poivre et sel et que vous faites tomber tous les noirs vous obtenez des cheveux blanc ‘d’un coup’. Sauf que la chute des cheveux est progressive et non instantanee (au moins 2-3 mois)…
    Les cheveux deja pousse evidement ne changent pas de couleur, de la meme maniere silicone ou non silicone ils respirent pas non plus ;-)
    Pour en revenir a l’effet des cheveux blancs… Moi ca m’a fait beaucoup de peine quand une personne que j’aime a commence a en avoir. Je suis pas sure que ca m’affecte autant que ca quand ca m’arrivera…

  • #89 chrislaurence le 11 juin 2008 à 14 h 49 min

    je compatis pour celle qsui blanchissent dejà a 30 ans et même avant…
    ce n’est pas mon cas, je vais avoir 39 ans en aout et je n’ai jamais trouvé de cheveux blancs .. par conrtre mon frere qui n ‘a que 33 ans en a deja quequ-uns et il commence a se degarnir…
    Je suis plus blonde que le reste de ma famille et dans les cheveux clairs , ca se remarque quand même moins que sur des méches aile de corbeau.
    Par contre ce qui m’angoisse un peu, c’est ce a quoi je vais ressembler quand mes cheveux seront blancs… je suis frisée et j’ai pas envie qu’on m’apelle mamie nova….
    laurence

  • #90 Youplala le 11 juin 2008 à 14 h 49 min

    Punaise, je ne m’étais pas rendue compte à quel point avoir des cheveux blancs pouvait être stressant! Pour l’instant je n’en ai aucun (j’ai 27 ans), je croise les doigts pour avoir hérité de mon père. A 53 ans il a une magnifique chevelure noire avec juste quelques fils blancs aux tempes. :-)

    (Bon par contre, si quelqu’un pouvait m’expliquer pourquoi j’ai 95% de cheveux noirs un peu ondulés et 5% de « mélange » noir crêpu/blond/roux, ça m’intéresse! :D)

  • #91 EmilieJo le 11 juin 2008 à 14 h 52 min

    Hier chez le coiffeur il y avait une dame avec un magnifique carré blanc : renseignements pris pour avoir un ton si lumineux il faut traiter avec des produits anti-jaunissement, bref ça nécessite de l’entretien comme une colo.

    Je trouve que des cheveux blancs bien répartis sur la tête, c’est plutôt joli, mais dans la réalité on dirait qu’ils ont tendance à pousser par mèches, tendance marcassin ;-)

    Et sinon, je touche du bois moi aussi, pour le moment !

  • #92 Baboux le 11 juin 2008 à 14 h 52 min

    Ah la la , non… je n’assume pas du tout mes touffes blanches, mal éparpillées en plus, je trouve que ça fait négligé et fatigué. Dès que j’aperçois des racines, hop, hop ! Je le fais moi, tant bien que mal, pas les moyens de me payer le coiffeur une fois par mois. J’ai trouvé la gamme de couleur qui me convient (après avoir tout de même fait quelques TRES grosses erreurs, notamment un blond presque Marylin catastrophique !!!), j’alterne les capuccino, cacao, chocolat, café frappé, les marques, les techniques … toutes ces boîtes depuis 10 ans… j’aurais pu m’offrir un sac Hermès avec ce budget là !!! Mais bon, déjà que j’ai une mauvaise qualité de cheveux, si en plus, ils devaient être blancs…

  • #93 funambuline le 11 juin 2008 à 14 h 59 min

    A part ça les filles, vous dites que le poivre et sel c’est joli… et ben ça dépend sur qui et ça dépend de sa couleur de cheveux!!!
    Ma mère… dès qu’elle a des racine un peu trop longues… on voit le poivre et sel (euh… très sel tout de même) et ben c’est pas joli du tout, et ça la vieilli énormément… parce qu’elle est encore toute jeunette ma môman, c’est dire, à peine 50 ans, elle m’a eu au berceau :-)

    Bref, tout ça pour dire que sur certaines filles/femmes c’est très joli et très classe (je pense à une voisine sublime qui est poivre et sel depuis ses 28 et ça lui va sublimement bien, c’est d’une classe folle… peut-être le fait d’assumer aussi bien rajoute une couche supplémentaire de classe, d’ailleurs!), mais sur d’autres c’est affreux et vieillissant!!!

  • #94 Abi le 11 juin 2008 à 15 h 21 min

    Moi j’ai les cheveux très noirs et à 30 ans, j’ai la chance de n’en avoir arraché que 5 environ… Sauf que j’aime beaucoup les femmes aux têtes toutes blanches ou argentées. C’est vrai que c’est beau et classe. Mais on la fait quand la transition du noir au blanc sans passer par la période méga racine grise? J’ai pas envie d’avoir les cheveux gris à 40 ans, mais à 70, une coloration noire ça commence à bien faire, non?

  • #95 sandrine de la Roche le 11 juin 2008 à 15 h 28 min

    Mea culpa, j’ai pas tout lu les commentaires…
    Mais
    1) l’histoire des cheveux qui deviennent blancs après un traumatisme, c’est apparemment Marie-Antoinette qui l’illustre le mieux, puisque historiquement, c’est dans la nuit où elle et louis XVI s’échappent de Versailles que cela lui arrive!

    2) Totalement absorbée par mon obésité pendant (trop) longtemps, je ne me suis pas rendue compte que j’avais , à 34 ans, échappé aux cheveux blancs et aux vilains boutons sur la figure !! ;p (par contre je suis traumatisée par l’idée de blanchir du pubis…..)

  • #96 camillehamelin le 11 juin 2008 à 15 h 29 min

    Heu les filles arrêtez de vous raconter des histoires qui font peur! Les cheveux ne peuvent pas devenir blanc tout d’un coup! Ce n’est pas possible, une fois qu’ils ont poussé d’un couleur, ils peuvent s’éclaircir mais c’est tout. En revanche ils peuvent pousser blanc, ça oui, malheureusement, mais ça prend quand même quelques mois avant de passer de noir (ou brun ou ce que vous voulez) à blanc neige!

  • #97 Mah-Yu le 11 juin 2008 à 15 h 33 min

    Joli texte en effet!

    mes cheveux sont colorés depuis mes 15 ans, une façon sans doute de me réconcilier avec eux, qui ont depuis toujours une nature atroce. Je suis passée par plusieurs couleurs, mais je suis obligée d’admettre que le roux sombre est ce qui me va le mieux, même si je m’en lasse parfois.

    C’est donc devenu ma seconde nature, même ma mère trouve ça bizarre quand je change (y compris pour revenir à une couleur plus proche de ma teinte naturelle…).

    Du coup, j’ai été très surprise quand je me suis découvert mes premiers cheveux blancs, à la fin de ma première grossesse, mais bon, ils ne sont pas vraiment « blancs », à cause des colorations, du coup j’aime bien , ça fait comme des fils de couleur.

    Ce sera peut-être plus gênant quand il y en aura davantage, si c’est laid je passerai à des colorations spéciales, plus couvrantes.

    Je vois que beaucoup se posent la question du moment où on arrête de se teindre les cheveux. Moi je me la pose parfois pour ma mère, qui a blanchi d’un coup à la mort de son père (de grosses mèches blanches dans ses cheveux noirs, mais elle était enceinte de moi, ce qui fait que je ne l’ai jamais connue avec sa chevelure d’origine) et a commencé a se teindre les cheveux quelques années plus tard… pour ne jamais cesser. Aujourd’hui, quand elle tarde à rafraîchir sa teinture, on voit très nettement que tous ses cheveux sont blancs, et ça me paraît bizarre.

    Elle avait également réussi à convaincre mon père de teindre les siens, pourtant d’un très beau gris plein de nuances… c’était horrible, et ça a pris un an pour réparer les dégâts!

  • #98 Broutilles le 11 juin 2008 à 15 h 35 min

    Mes premiers cheveux blancs sont apparus quand j’avais… 16 ans !!! A 20 ans, je faisais ma première couleur (châtain foncé, proche de ma couleur naturelle), et depuis j’ai essayé le roux, des blonds, des châtains caramel ou chocolat…
    Depuis deux ans (j’ai 39 ans) je rêve de retrouver mes cheveux blancs, d’autant que leur « disposition » est assez originale : beaucoup autour du visage et pas du tout derrière. J’ai lu en diagonale (pardon !) les autres commentaires et ai constaté que plusieurs d’entre vous parlent de « touffes » ou de « mèches » de cheveux blancs, et justement moi, je trouve que c’est ça qui fait joli. Ca fait négligé si on est mal coiffé, qu’on a les cheveux sales ou qu’on a une coupe qui ne ressemble à rien. Mais sinon, ça ne fait pas plus négligé que des cheveux colorés…
    Bref, je redoute de passer par la phase intermédiaire et affreuse nécessaire pour retrouver mes cheveux blancs, et ne sais pas vraiment si tous ces efforts seront récompensés vu que je n’ai aucune idée de ce que ça donnera ou si je vais prendre 10 ans dans les dents avec mes cheveux blancs… En plus, il est vrai que les colorer « gaine » les cheveux, leur donne plus de volume et permet de mieux se coiffer. J’attends d’être grand-mère pour me lancer ?

  • #99 Cagaroule le 11 juin 2008 à 15 h 39 min

    Pour celles qui se posent la question de quand arrêter, ma mère l’a fait quand elle a arrêté de travailler. Elle a aussi vachement raccourci sa coupe, ce qui fait qu’elle a gagné en pep’s. Comme quoi, il faut voir ce qui va le mieux à chacune, et chacun.

    @ Nicole: merci pour le compliment! :-)

  • #100 porteverte le 11 juin 2008 à 15 h 41 min

    Bon moi je l’ai déjà dit, j’assume : j’ai des cheveux blancs sur une base châtain clair, à mon âge (44 ans), ni plus ni moins que toutes mes copines dont je vois les racines, et je les garde, comme je garde mes rides, tant pis si ça fait négligé ;-)

    Chacune ses priorités, le vieillissement de mon visage ne me pose pas de problème, alors que je suis capable de bien des sacrifices pour garder un corps et un esprit vifs, peut-être parce que le challenge dans ce cas ne dépend que de mes efforts et de ma volonté, et pas de mon porte-monnaie ;-)

  • #101 nono le 11 juin 2008 à 15 h 58 min

    Quietlaugh, tu pourrais développer l’histoire du silicone, j’y comprend rien entre les wanted, forum bio et expériences de chacune sur ce blog passionant.
    Merci

  • #102 Yoda le 11 juin 2008 à 16 h 02 min

    Premier post chez Helène parce que concernée par le sujet : mes cheveux sont devenus blancs juste après que j’aie égaré pendant quelques trrrrrrrrrrrrès longues minutes mon bout d’chou au parc (qui a dit que le stress n’avait rien à voir dans l’histoire ?). C’était il y a presque 20 ans, depuis j’ai retrouvé mon petit loulou devenu grand mais je suis restée gris souris avec mèches blanches (celles-là, elle se sont invitées au fil des ans). Je suppose que j’assume parce que je me fiche de vieillir étant donné que j’ai définitivement 10 ans d’age mental (disons 12 :-) . Et ma coiffeuse m’a bien fait rire en me racontant qu’une dame qui m’avait vue sortir de son salon , lui a demandé expressément « le même gris avec les mêmes mèches qu’une de vos clientes ». En grande pro, elle n’a pas mis deux secondes pour voir de qui on lui parlait. Mais elle n’a jamais pu satisfaire la dame puisque, m’a-t-elle expliqué, s’il est possible d’entretenir le gris, il est impossible de le créer. Bref, je suis unique et j’aime ça :-)))

  • #103 missbirdy le 11 juin 2008 à 16 h 05 min

    mystère jusqu’au bout, je me suis demandé de quoi il était question
    suspens quand tu nous tiens….

    bravo et l’important c’est que tu te sentes bien
    birdy

  • #104 Diripouf le 11 juin 2008 à 16 h 08 min

    Yoda, merci pour ton temoignage, qui apporte de l’eau a mon moulin hehehe :)

  • #105 lizou le 11 juin 2008 à 16 h 19 min

    15 ans 3 cheveux blancs, 25 ans une mini mèche de cheveux blancs, derrière ouf je la vois pas donc elle ne m’ennuie pas trop. mais je vois comme un peu de méchanceté, de sadisme chez les gens qui me disent ooooooooooohh t’as des cheveux blancs!!! et beaucoup pour ton age…….pourtant ça se voit que ça me fait de la peine. .mon grand père à 30 ans était blanc, mon père est daddy sucre bientôt. Comme spike y’en a qui pousse tout droit, je les coupe.
    quand je serai blanche j’ai décidé que je serai blonde platine à la place.

  • #106 Yin&Yang le 11 juin 2008 à 16 h 21 min

    En lisant tous vos commentaires je me suis empressée d’aller vérifier ma crignière devant mon miroir.
    Rien à signaler!! (je suis allée chez le coiffeur la semaine dernière elle m’en aurait parlé je pense?!)
    J’ai 25 ans et je trouvais fortement improbable d’avoir des cheveux blancs à cet âge là!!! En fait les cheveux blancs arrivent de manière imprévisible si je comprends bien….

    Ca m’encourage d’autant plus à garder ma couleur naturelle, (la seule dont je me lasse pas) et d’en profiter le plus longtemps possible.

  • #107 egcm le 11 juin 2008 à 16 h 28 min

    Bon pour le moment j’en ai croisé 3 ou 4 à 36 ans mais c’est décidé depuis longtemps JE NE TEINDRAI PAS ! Après tout c’est une question d’habitude et je suis de plus en plus dans le trip « roots » – pas de chirugie pas de teinture mais du maquillage et de la creme. Il y en a des belles femmes avec des cheveux blancs! Bon je vous concède qu’il y a la phase intermédiare à gerer – poivre et sel – mais après tranquillou!

  • #108 laurettebis le 11 juin 2008 à 16 h 30 min

    @ Yoda : alors là, ma tatie, qui a les cheveux gris argent après les avoir eu poivre et sel, a eu aussi ce genre d’expérience au salon de coiffure, un dame qui voulait la même couleur qu’elle ;-))))

  • #109 Abi le 11 juin 2008 à 16 h 41 min

    Ça me fait penser… Ma grand-mère, âgée d’à peu près 83 ans, se teint encore les cheveux en châtain. Je ne l’ai jamais vue autrement que comme ça. Et je ne l’imagine pas blanche non plus… C’est bizarre. Ça vient de me frapper…

  • #110 Nocléa le 11 juin 2008 à 16 h 57 min

    Et bien, sur ce coup là je suis vernie !! j’ai 39 ans et pas encore un seul cheveu blanc dans mon chatain foncé… j’ai du bol, mais c’est génétique, mon père de 73 ans a juste les tempes poivre et sel.
    Par contre je confirme que les cheveux blancs peuvent apparaître dès l’enfance, mon fils de 10 ans a 2 cheveux blancs et ça fait déjà plusieurs années que je les ai remarqué, je ne sais pas d’où cela vient…

  • #111 Prunelle.m le 11 juin 2008 à 17 h 12 min

    « C’est de l’histoire ancienne ? Une lutte continuelle ? Un compromis bancal ? Une acceptation facile ? » Euh… de la science fiction. Mais j’ai un peu d’acné, ça compense dans le karma… D’un côté de ma famille, ils sont entièrement BLANCS (et pas poivre et sel) vers l’âge de 24 ans, de l’autre, vers 55 ans il y en a deux qui se battent en duel. Espérons que la génétique m’épargne! Sinon je pense que j’irai directement me faire teindre les cheveux – en moins rouge que la moyenne des anciennes brunes.

  • #112 mmarie le 11 juin 2008 à 17 h 13 min

    J’ai oublié de dire que j’avais une collègue de 33-34 ans à tout casser, qui a grisonné très tôt, par mèches, n’a jamais teint, et maintenant est d’un poivre et sel bien salé qui, quoique pas du tout « carré-brushé », est très joli et assez classe.
    En fait c’est ça : des cheveux gris ou blancs assumés confèrent beaucoup de personnalité à une silhouette, je trouve.
    Une autre connaissance, une fille vraiment ravissante, longue, fine, des yeux divins, assume un petit carré assez court et effilé tout blanc. Je n’ai jamais pensé que ça la vieillissait, et justement je trouve ça troublant.

  • #113 Mithra le 11 juin 2008 à 17 h 29 min

    Hihi, moi aussi je me demandais bien ou tu voulais en venir :-)

    Bon ben les cheveux blancs j’en ai deux ou trois (a 38 ans je ne m’en sors pas trop mal, merci papa) mais sur des cheveux chatains ca ne se voit pas trop. Quand il y en a un qui rebique je l’arrache et pis c’est tout !
    J’ai fait promettre a ma coiffeuse cherie de me dire quand il y en aurait trop et que ca ferait « queue de vache », si je ne m’en rendais pas compte toute seule (des fois que je ne blanchisse que du derriere de la tete et que personne n’ose me le dire, hein ?).
    J’avoue que la perspective de me teindre ne me rejouit pas des masses : il faut trouver la bonne teinte (qui ne fasse pas « teinte » justement), qui mette le teint et les yeux en valeur, qui fasse briller les cheveux, qui ne vire pas au roussatre apres trois shampooings…
    Et puis avec ma coupe courte et mes shampooings quotidiens (au moins), je suis bonne pour lacher une fortune au salon de coiffure toutes les trois semaines :-(

  • #114 kinkag le 11 juin 2008 à 17 h 30 min

    Raaaaahhh Hélène et les autres, çà me rend toute chonchon que vous trouviez que « des » cheveux blancs çà fait négligé.

    Brune au départ, (brun chaud, tout-à-fait la couleur des marrons des marronniers du Luxembourg), quelques uns sont apparus juste devant, au milieu, comme l’étoile blanche sur le chanfrein des chevaux, vers mes 33/34 ans. C’est resté longtemps juste une mèche blanche, rien d’autre. Et brusquement, depuis disons 6/7 ans (voir mon pseudo :-) ), ils ont proliféré comme des petits fous, et maintenant je suis effectivement « poivre et sel », toujours avec une mèche blanche qui ressort. Mais c’est vraiment « poivre » et « sel », pas marronnasse et jaune-pipi relooké mauve.

    J’explique pourquoi je n’ai jamais (je répète : JAMAIS), fait de couleur ou de mèches : dotée d’une crinière particulièrement costaud, épaisse et poussant très vite (d’après les coiffeurs, moi j’y connais rien aux cheveux) ce n’est pas tous les deux mois que je devrais refaire la couleur, mais au maxi toutes les 3 semaines, pour échapper à l’effet « racines ». Parce que les cheveux en trois couleurs (vous savez, racines noires-longueurs orange-pointes jaunes), çà, vraiment, je trouve que çà fait négligé. Comme le vernis à zong’ écaillé.
    Pour autant, je trouve que certaines couleurs sont très jolies, naturelles, lumineuses, … jusqu’à un certain âge… ;-)

    Ma parade : une coupe courte, très simple, qui suit le mouvement de mes cheveux à moi que j’ai, qui sont comme leur propriétaire : INDOMPTABLES (huhu). De l’avis général et des professionnels, c’est pas mal, et pour moi c’est pratique et pas trop cher (parce que toutes les 4 semaines au moins, quand même). Et aussi un petit maquillage des nyeux, et TOUJOURS du roujalèvres.

    C’est pour çà que l’avis d’Hélène me rend chonchon : la nature a été pour moi aussi généreuse en kilogs qu’en cheveux… ;-) , (si vous voyez ce que je veux dire). Et un des seuls points positifs de mon physique, pour moi, ce sont justement ces petits salopiots de cheveux, épais, brillants (je confirme que le cheveu blanc de blanc brille), et pas si courants que çà, en fait.

    @ EmilieJo : j’ai jamais vu un marcassin avec des mèches blanches, nanmého ;-)
    @ Yoda : je confirme aussi, chez le coiffeur, la dame qui pointe discrètement le doigt sur moi en chuchotant « exactement la même chose que la dame, là-bas » et le coiffeur qui répond d’un ton théâtral « ah mais c’est pas possible, chez Mâdâââme c’est nâââturel » :-)

  • #115 misschic le 11 juin 2008 à 17 h 31 min

    pour ma part je les cache, parce que les cheveux blancs je trouve ça crado. le pire pour moi, c’est que mes cheveux blancs poussent raides et epais ( alors que mes cheveux sont normalement hyper fins et plats ) genre ils sont tellement fiers d’ etre là qu’ ils ont décidés de se faire remarquer doublement sur ma tete, c’est horrible !!
    le probleme c’est que les cheveux poussent vite et qu’il faut renouveler la coloration assez frequemment ( trop a mon gout ) mais bon c ça ou ressembler a annie lemoine.

  • #116 Hélène le 11 juin 2008 à 17 h 31 min

    Delphine de Brest ton mari est superstitieux comme une fermière du moyen-âge ;-))

    chrislaurence sois la bienvenue ;-)

    Baboux avec les cheveux blancs et un sac Hermès tu aurais eu l’air doublement plus vieille, en plus ;-)))

    Abi la seule solution pour passer de la colo au blanc, c’est de se couper les cheveux très courts. En plus les cheveux très courts et blancs, c’est subblimissime, il n’y a rien de plus beau !

    Yoda sois la bienvenue, et merci pour ce commentaire si vivant !

    Prunelle.m bien vu le coup du châtain trop rouge, quelle plaie alors ce truc là !!

    mmarie perso je trouve que les cheveux tout blancs, sur une fille jeune, vieillissent bien moins que le poivre et sel…

    Mithra justement, avec ta coupe courte tu pourras le faire toi-même sans problème, c’est ça qui est pratique ;-)

    kinkag sois la bienvenue ! Et ne sois pas chonchon, sur certaines c’est effectivement magnifique, ça dépend beaucoup de la nature des cheveux (Turquoise, toujours ;-)

    misschic les cheveux blancs ont une nature tout à fait différente des autres, ils sont souvent plus épais et moins brillants.

  • #117 Mithra le 11 juin 2008 à 17 h 54 min

    Ouhlala, le faire moi-meme, t’es pas folle ? ;-)))
    J’ai jamais ete fichue de me mettre de l’autobronzant comme il faut, ni de me faire un trait d’eye-liner droit sans m’en fiche partout, alors la colo maison je le sens pas du tout du tout ! Je serais bonne pour me retrouver avec une touffe de cheveux pas teinte et de la teinture plein le front et les oreilles ! Et je te parle pas de l’etat de la salle de bains :-)

  • #118 Hélène le 11 juin 2008 à 18 h 00 min

    Je croyais aussi Mithra, mais franchement c’est fastoche sur cheveux courts, il suffit d’acheter un pinceau de coiffeur, c’est beaucoup plus simple qu’avec l’embout à la con du tube qui en met partout ;-)
    J’ai une tenue réservée à ça, des vieilles frusques que je peux saloper sans crainte, et jusqu’ici ma salle de bains est toujours vivante ;-)

  • #119 Stéphanie (mais une autre) le 11 juin 2008 à 18 h 08 min

    Je sais pas pourquoi j’ai tout de suite senti où tu voulais en venir :)
    Mon ex-belle-mère avait une superbe chevelure blanche (elle était poivre et sel à 25 ans) c’était vraiment très beau ! Et naturel, elle utilisait juste un shampoing exprès pour ne pas qu’ils jaunissent mais tout le monde lui demandait ou elle s’était faite décolorer :-)

    Sinon ma sœur a eu ses premiers cheveux blancs à 23 ans, je mange mon pain blanc (dans 5 ans j’aurai des cheveux blancs et les seins qui tombent, dur…)

  • #120 Mithra le 11 juin 2008 à 18 h 09 min

    Mmmmh… c’est tres tentant, c’est sur ! Disons que j’essaierai (avec un truc non-permanent, c’est plus prudent) un jour ou je suis seule a la maison, pour que Monsieur Mithra ne m’entende pas jurer comme un charretier a travers la porte de la salle de bains si les choses tournent mal :-)

  • #121 Franny sans Zooey le 11 juin 2008 à 18 h 21 min

    Ooooh, une histoire de cheveux blancs qui ressemble à la mienne;..presque..! Pendant des années je les ai portés fièrement, joyeusement (et les premiers sont apparus vers mes 18 ans, il y a bien longtemps, c’est dire si j’ai eu le temps de les apprivoiser. Parce qu’ils n’ont jamais été gris mais cendrés, avec des mèches puis de plus en plus blancs puis blancs. Parce que je suis têtue. Parce que tout le monde aaaaa=dorait, admirait, enviait (ne me demandez surtout pas pourquoi, je ne fais que traduire).
    Et puis j’ai eu envie de cheveux plus longs, mi longs, bref…Et j’ai détesté la sorcière dans mon miroir aux heures blêmes des réveils difficiles! Ce qui était ravissant court et en vrac (organisé mais je déteste être coiffée « net », il me faut un peu de sauvage, quoi) ben là..c’était proprement hideux. Et puis, honnêtement, voir de plus en plus de cheveux blancs partout començait à me faire braire..Oui, quoi, j’étais presque la seule « avant »!!
    J’étais il y a deux mois en Allemagne et sans doute excédée et//ou désolée par mes lamentations, une amie m’a suggéré un « truc », pas une couleur, une repigmentation supposée rendre ses couleurs naturelles a la canitie (ouais, c’est le nom..oui, je sais…)
    Je me suis lancee dans le brouillard le soir même. Etrange, car progressif, lil faut au moins 5 applications pour la recuperation promise mais…a fonctionne
    Resultat? Jai meilleure mine, je me prefere, je me reconnais…et ceux qui aaaadoraient..ben ils aaaadorent toujours Et, oui, helas…ya des racines…et jai entame un traffic franco teuton mais.. je suis ravie de l’aventure

  • #122 Delphine de Brest le 11 juin 2008 à 18 h 45 min

    mais non Hélène c’est moi qui suis superstitieuse comme une fermière du moyen age c’est qui veux pas les arracher.Ceux ci dit, j’aime beaucoup la comparaison!

  • #123 Nikaia le 11 juin 2008 à 19 h 13 min

    Une petite info scientifique au passage (je me souvenais d’avoir vu passer un truc du genre en 2004-2005.. je suis repartie à sa recherche)
    Pourquoi les cheveux deviennent-ils gris (blancs exactement) en résumé :
    Nous avons dans notre cuir chevelu des cellules souches qui vont produire des cellules qui vont apporter la couleur aux cheveux (les melanocytes – comme pour la peau qui se mettent à côté des kératinocytes pour leur donner la bonne couleur).
    En vieillissant, le nombre de cellules souches diminue (donc également le nombre de mélanocytes) et en plus elles se mettent à faire des erreurs .. elles « pondent » leur melanocytes au mauvais endroit dans le follicule (loin des kératinocytes) : résultat le cheveu n’est plus coloré et pousse blanc.

    Juste pour rassurer celles qui s’inquiètent du financement public sur de tels sujets : les chercheurs s’intéressaient au départ à autre chose : le mélanome (cancer dû au développement incontrollé des mélanocytes…) et ils sont tombés sur cet effet un peu par hasard.

    Pour celles qui causent anglais, c’est ici : http://www.news-medical.net/?id=7006

  • #124 contessa le 11 juin 2008 à 19 h 25 min

    Merci pour le lien Nikaia, c’est très intéressant.
    Il se murmure depuis des années que les chercheurs de l’Oreal ne sont pas loin d’inventer un médicament qui permettrait au cheveu de rester pigmenté, mais il semble que ce truc tarde… ou alors que le business des colorations soit plus intéressant pour eux… (?)
    http://news.bbc.co.uk/2/hi/health/3752785.stm

  • #125 oliviachanteuse le 11 juin 2008 à 19 h 27 min

    Eh bien chez moi les cellules souches ont déconné de bonne heure!Premier cheveu blanc à 16 ans…
    A 33 ans je n’ose imaginer ma tête rien qu’en voyant mes racines grises…Et pour le poil blanc sur le pubis,la première fois fut une vraie déprime…Depuis j’évite d’y penser ou de regarder car ça me colle le bourdon…:(

  • #126 Lullaby77 le 11 juin 2008 à 19 h 40 min

    totalement hors sujet…

    je reviens de ma toute première expédition chez Mac! je crois que je vais pas m’en remettre (mon portefeuille non plus) et que je vais passer la nuit à essayer de nouveaux maquillages!!

    fin de la digression…

  • #127 dola le 11 juin 2008 à 19 h 55 min

    Ah Marion, j’ai beaucoup aimé lire ce post. Du côté génétique j’ai un peu de tout ( cheveux lanc à 30 ans ou inversement 1 er cheveux blanc à 60 ans..). Pour l’instant à bientôt 32 ans, je ne vois rien qui ressemble d eprès ou de loin à du blanc. En fait les couleurs ça me paraît fastidue, couteux etc et je me dis que quand mon tour viendrai j’arborerais fièrement une chevelure argentée…
    Mais bon c’est au pide du mur qu’aon sait vraiment et si cela se trouve je ferais moins maligne !
    Ceci dit je trouve qu’il y a un âge ou se teindre devient un peu bizzare et ça ne rajeunit pas plus que ça ( genres 80 ans… par ex)

  • #128 madou le 11 juin 2008 à 20 h 33 min

    Aaaah ! Mais ça m’angoisse, tout ça ! Je me disais qu’avec mes 22 ans, j’étais bien peinarde, que j’avais encore quelques années avant de commencer à me…faire des cheveux blancs (ok, ok, c’était facile…) mais en fait, pas du tout !
    Je ne savais pas que ça pouvait commencer si tôt !

    D’un autre côté, ça ne m’a jamais choqué plus que ça, une femme (quel que soit son âge) avec des cheveux blancs : je sais, je sais, aucune de nous n’en a envie mais…ça s’appelle vieillir, non ? Et je dis ça dans un sens très positif : pour moi, vieillir, c’est beau.
    (oui, évidemment, peut être que je n’ai pas assez d’expérience sur la question :-s)

  • #129 Athéna le 11 juin 2008 à 20 h 38 min

    Hello,
    pour celles qui ont peur que la couleur vire l’été, il y a un produit pas mal : Phytoplage de Phyto (un flacon cylindrique de 12 cm de haut environ avec un boychon rouge, le produit est orange) ; ça se trouve en parapharmacie et chez certains Marionnaud. Je pulvérise çà sur mes cheveux le matin, et avant chaque bain ; mon diacolor a résisté à trois semaines de soleil croate et trois semaines de soleil italien, plus les bains en piscine et en mer.

  • #130 Hélène le 11 juin 2008 à 20 h 40 min

    Franny sans Zooey sois la bienvenue ! Dis-moi c’est dément ton histoire de repigmentation dans la couleur d’origine !! Tu peux nous en dire un peu plus ? ;-)

    ikazia merci pour ces infos !

    madou sans aucun doute, tu penses que vieillir c’est beau aprce que tu es super jeune ;-) A 22 ans moi aussi je disais ça ; depuis que j’an ai 38, et un début de rides, je ne dis plus ça du tout ;-)))
    Mûrir c’est beau, se décatir physiquement, non ;-)

    Lullaby77 ah ah ah, une MAC addict de plus ;-))

  • #131 marion le 11 juin 2008 à 20 h 46 min

    merci pour ces compliments sur ce billet. La relation avec nos cheveux blancs n’est pas simple, je suis assez d’accord avec celles qui pensent que le court est ce qui va mieux aux cheveux poivre et sel. Je me suis d’ailleurs demandé si j’allais teindre mes cheveux ou les couper … je crois que j’ai pris la mauvaise voie :)
    Le souci, c’est cette looooooooongue période de transition de couleur pas terrible, pas franche, plus chatain mais pas encore grise. Pouark !
    Pour ce qui est des poils pubiens blancs, dieu m’en préserve, je n’en ai pas l’ombre d’un !!! Mais avec la tignasse et la pilosité que j’ai c’est déjà pas mal comme ça :op

  • #132 Hélène le 11 juin 2008 à 20 h 50 min

    marion, notre coiffeur et notre esthéticiene m’ont dit tous les deux que le long t’allait bien mieux que le court, et je plussoie à mort.
    Alors tu arrêtes tes caprices, et tu vas te faire une couleur, hop ! ;-))

  • #133 Pirskila le 11 juin 2008 à 21 h 08 min

    Je suis née avec un cheveu blanc. Et à 25 ans, j’ai une charmante crête blanche sur le sommet du crane. Forcément ces fumiers de cheveux blancs sont plus épais, plus drus et plus courts, on ne voit qu’eux et ça me coûte un bras en teinture.
    ‘tain, j’avais JAMAIS pensé à l’éventualité de voir pousser des poils pubiens blancs. C’est là que je me dis que l’intégrale, c’est pas forcément une mauvaise idée! :D

  • #134 zcevan le 11 juin 2008 à 21 h 12 min

    Et oui … la encore il parait qu’on a un avantage éhonté: les cheveux blancs nous donneraient une touche de charme supplémentaire à nous les hommes … sans vouloir ouvrir un débat chahuté sur l’égalité des sexes …

    Moi qui suis un peu plus vieux que toi … et bé rien ! quasi pas de cheveux blancs alors que mes potes … grisonnent !

    Ah gentille génétique ;) Bon en même temps, ailleurs pour d’autres trucs … sur pas sur de conserver une quelconque avance.

    C’est pas tellement les cheveux blancs qui importent, c’est plus le rayonnement de la personne. Alors si tu t’es sentie plus jolie, pleine de vie après le coiffeur, tu as eu raison de te faire faire une couleur ;)

    PS: « j’ai bien aimé ton accroche ».

  • #135 Hélène le 11 juin 2008 à 21 h 28 min

    zcevan bienvenue à toi ;-)

    Pirskila le coup de la crête blanche est grandiose ;-)))

  • #136 Franny sans Zooey le 11 juin 2008 à 22 h 28 min

    C’est vraiment un sujet incandescent, bravo Marion!! Et Dieu merci ça ne casse le sens de l’humour de personne ici, apparemment!
    Hélène (ravie de faire un petit tour chez toi), c’est du bête Schwarzkopf introuvable pour femme ici mais pour homme, si! Sans nul doute les fabricants de couleurs sont-ils moins préoccupés par leurs caprices que par les nôtres :-))
    « Re-Nature » existe en deux versions, blond à chataîn et chataîn foncé à noir, pas d’oxydant, deux tubes et deux shampoing nourrissants pour environ 10 euro (un peu plus d’un mois en couleur de croisière). et on en trouve en Allemagne dans n’importe quel petit supermarché de petite ville voire de bled.
    J’ai récupéré mon chataïn foncé/reflet auburn..et hop! Cela dit cela ne convient qu’aux cheveux non colorés; Voilà pour l’info!!

  • #137 ckankonvaou le 11 juin 2008 à 23 h 16 min

    Oh ben dis donc Hélène à 38 ans si tu te trouves décatie, t’es une précoce ! Si on en croit ce qu’on voit dans la présentation de l’auteur… c’est de l’intox ta décatition ! Enfin, je dis ça, je dis rien !

  • #138 ckankonvaou le 11 juin 2008 à 23 h 20 min

    Marion, Ne les coupe pas tout de suite ! les racines c’est super beau maintenant…. ça donne de la profondeur…. le naturel c’est bien aussi… si tes cheveux sont naturellement de toutes les couleurs garde les comme ça ! c’est toi et pi c’est tout

  • #139 Elsonia le 12 juin 2008 à 7 h 03 min

    Je n’ai pas lu tous les coms mais j’avoue avoir quand même pensé à la couleur dés que les cheveux blancs seront plus visibles.

    Pour l’instant, ils se chamaillent à 2 ou 3…

  • #140 Mithra le 12 juin 2008 à 9 h 10 min

    Le truc mentionne par Franny sans Zooey (qui repigmente les cheveux) est vendu en France par l’Oreal dans la gamme pour hommes, ils en font la pub a la tele en ce moment.

  • #141 Hélène le 12 juin 2008 à 9 h 12 min

    Franny sans Zooey merci mille fois pour cette info précieuse, je note ça !

    Yiii, merci Mithra !!

    ckankonvaou j’ai un seuil de tolérance à la décatition très bas, je le confesse (sur moi-même hein, sur les autres je m’en fiche ;-)

  • #142 camillehamelin le 12 juin 2008 à 11 h 50 min

    Franny sans Zooey, j’avais vu ce truc dans un mag allemand puis intriguée dans une droguerie mais j’étais dubitative sur l’effet…. Alors comme ça ça marche! Ben je me garde l’info sous le coude pour quand j’en aurait besoin (ce qui ne saurait tarder vu l’hérédité)

  • #143 Diripouf le 16 juin 2008 à 12 h 45 min

    Bon, je me sentais pas concernee par ce billet et ce matin ma (radasse de) secretaire m’a sortie a la pause cafe « Oooooh t’as un cheveu blanc ! Oh, un deuxieme ! Ah, c’est trop drole, t’en as 5 ! »

    Ben moi je trouve pas ca drole du tout et je vais sauter par la fenetre (qui donne sur un champ rempli d’agneaux, donc je vais finir avec une jambe cassee, et gaga devant des petites choses moutonneuses – y’a mieux comme plan suicide).

    Adios.

  • #144 Hélène le 16 juin 2008 à 12 h 51 min

    ;-)))))))))))))))

    Va plutôt dire à ta radasse qu’elle a une nouvelle ride ;-)))

  • #145 Diripouf le 16 juin 2008 à 12 h 54 min

    C’est ce que je lui ai dit, mais elle ricanait doucement parce que elle, elle a 60 ans et 50 cheveux blancs MAX (c’est un autre MGNE). D’ou mon qualificatif de radasse.

    Mais elle a des joues de Droopy, hin hin hin.

  • #146 futile tranquille le 16 juin 2008 à 13 h 20 min

    rooh ben je te comprends Diripouf. Je me colore les cheveux donc je ne sais même pas et préfère pas savoir si j’ai des cheveux blancs. Sur le même thème, imaginons une scène.

    Samedi, heure de l’apéro, terrasse de café au soleil. Discussion entre copains sur la photo.

    Copain : Ben je commence une collection d’agrandissements sur les rides, c’est touchant.
    Futile : ah super
    Copain : Ben tiens d’ailleurs, je pourrais prendre celles sur tes joues quand tu souris ?
    Futile : …… (Qui à 26 ans ramasse ses dents)

  • #147 Clémentine le 17 juin 2008 à 14 h 13 min

    j’ai beaucoup aimé ton message, moi aussi j’ai des cheveux blancs depuis l’age de 8ans. Maintenant j’en ai 33 et ma tête est toute blanche! Avant je me teintais les cheveux mais comme mes cheveux étaient noirs c’est devenu très difficile et j’ai fini par arrêter.je me suis peu à peu habituée aux regard des gens dans la rue et même mon mari m’encourage à ne plus mettre de la teinture! nous avons deux enfants et ils aiment beaucoup mes cheveux !! mais c’est quant même embrassant de s’entendre dire: » oh,mon DIEU vous avez des cheveux blancs! » Je me suis souvent demandé, pourquoi moi? mais mon père m’a dit que lui aussi à 18 ans il avait la tête toute blanche! Le problème est que je suis sa seule fille parmi 7enfants et c’est suelement moi qui en a hérité!

  • #148 lizou le 2 juillet 2008 à 21 h 32 min

    ah ah je fais ma première colo anti blanc, pensez à moi, praliné ça remonte le moral comme nuance!

  • #149 Hélène le 2 juillet 2008 à 21 h 41 min

    Bon, tu viendras nous dire si ça te fait les cheveuxs rose, lizou ;-)

  • #150 lizou le 2 juillet 2008 à 21 h 52 min

    rigole c’est arrivé à mon père! y’a Bétancourt qué libérée ou c’est une hallu?

  • #151 Stéphanie (mais une autre) le 2 juillet 2008 à 22 h 15 min

    C’est pas une hallu, elle est liiiiiiiiiiiibre (désolée pour le HS Hélène, je suis heureuse :))

  • #152 brourou le 2 juillet 2008 à 22 h 17 min

    Non, c’est pas une hallu. Ingrid Bétancourt est enfin libérée !!!!! Toutes les radios en parlent.
    Réjouissons-nous !

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.