-15, par Lul’oups

18 février 2009

« Je voudrais me réveiller un matin à -15.
Pas -15°.
Plutôt -15 kg.
Encore que, à -15°, y a moyen qu’au bout d’un moment, à force de prendre toute ma graisse / énergie pour me réchauffer, mon corps fasse fondre les 15 kg.
Y a moyen.

Bref.

Je voudrais me lever un matin, soulever ma couette et ne pas me rendre compte que je me sens bien.
Ne pas me rendre compte que je n’ai pas mal aux talons, aux chevilles ou au dos.
Je voudrais ne plus voir toute cette graisse autour de moi qui m’encombre, toutes ces veines qui éclatent, bleues, rouges ou vertes, sur mes cuisses et mes jambes.
Ne plus avoir la peau qui tire, qui démange et qui parfois, fait mal !
Vous avez déjà eu la peau qui fait MAL ?
Je voudrais que mes nénés arrêtent de se rapprocher de mon nombril, que mes cuisses arrêtent de frotter quand je marche, que la peau arrête de tirer entre mes fesses.
Je voudrais que mon taux de triglycérides baisse.
Je voudrais me sentir « légère » au sens propre.
Je voudrais pouvoir m’accroupir. C’est bête mais je voudrais pouvoir « m’accroupir » sans souffrir.
Je voudrais pouvoir me regarder dans la glace et me dire: « WOAW !!! »

J’ai déjà perdu du poids. 13 kg entre janvier et mai 2007. Rien mangé pendant 4 mois. 10 kg repris depuis.
« Trop cool »
Récemment je me suis posée la question: « Et si c’était comme ça que je devais être ? Et si je devais accepter d’être… »
Je ne trouve même pas de mot. Je ne suis pas obèse, je n’en suis pas loin mais je ne le suis pas.
En surpoids voilà. C’est ça.
C’est le mot qui pourrait convenir je crois.

Heureusement, je suis grande.
Mais je n’accepte pas d’être grande en largeur.
Je porte des vêtements qui sont devenus trop petits. En quelques mois.
Mon travail. Hôtel de lusque, restaurant gastronomique et avec un chocolatier-pâtissier à domicile, important à préciser.
Et donc, soyons clairs, vu qu’on sert rarement de la salade au restaurant gastronomique…
Pâtes ou patates ? Canard en sauce ou boeuf en sauce ?
Mais ce n’est pas le pire.
Les desserts. Pu*ain de desserts.
Un exemple aujourd’hui: tagliatelles / boeuf bourguigon. Soft. Assez bon (oui ce n’est pas toujours bon). Juste ça, je pense que ça aurait suffi.
Mais non. Millefeuille.
ET Liégeois.
ET Viennoiseries du petit déjeuner.
ET merde.
J’ai de la volonté. J’ai déjà perdu 13 kg. J’en suis capable. Mais il ne faut pas me mettre tout ça sous le nez!
Et avec mes horaires, je suis obligée de faire au moins un repas dans ce genre-là chaque jour.
Donc forcément depuis 6 mois que je travaille là-bas, mes tailleurs font la gueule!
Et je n’accepte pas.
Je n’accepte pas d’être cette fille-là. Je ne suis pas cette fille-là.
J’ai 24 ans et je ne me supporte plus. Je me sens impuissante face à toute cette bouffe…
Impuissante face à moi.
C’est idiot. J’en ai vu bien d’autres et j’en verrai d’autres.
Mais je n’y arrive pas.

Alors oui, je voudrais me lever un matin et qu’une « couette magique » ait fait disparaître 15 kg pendant la nuit…

Quelqu’un connaît un fournisseur ?

Signé : Lul’oups »

303 commentaires Laisser un commentaire
Ô toi, lectrice !

Vous aimerez aussi

303 commentaires

  • #1 princessevarda le 18 février 2009 à 8 h 33 min

    Mon dieu que je la connais cette souffrance là!
    Mon dieu que je regrette, tous les jours (toutes les minutes?) cette fille légère que j’étais!
    J’ai décidé de m’y mettre aussi (mais je crois que tu le sais déjà, Lul’oups), tout doucement, du-ce me prendre 2 ans pour me débarrasser enfin de ces 20kg qui me pourrissent la vie.
    Ce que tu dis sur la tentation au quotidien est très vrai (je ne bosse pas dans un resto gastronoqmique mais je vis avec un très gourmand, 12 kilos tout mouillé) et en ce qui me concerne, c’est le plus dur.
    Si je vivais seule, j’aime à croire que ce serait plus facile…
    Il m’a plu ton texte.

  • #2 Poulettedesîles le 18 février 2009 à 8 h 36 min

    Lul’oups bonjour !!!
    Tu as écrit exactement le fond de ma pensée. J’ai 24 ans moi aussi. J’ai toujours été assez mince déjà enfant et en grandissant aussi. Je suis réunionnaise et à 19 ans j’ai quitté mon île, mes amis, ma famille pour continuer mes études en métropole. J’ai été comme toi impuissante et je n’ai pas su faire face au froid, à la déprime, aux tentations (toutes les vitrines sont remplies de trucs chauds, sucrés et gras alors que chez moi, c’était les étals de mangues et d’ananas et les granités aux fruits sur la plage). J’ai pris 25 kilos sur les trois années que j’ai passée en France. Certe je fondais un peu pendant l’été mais jamais je n’ai réussi à retrouver mon poids d’avant. Au désespoir j’ai même arrêté de m’alimenter pdt qq semaines et j’ai perdu 10 kilos que j’ai repris ensuite. Le point positif c’est que je suis sure que je ne serai définitivement jamais anorexique, j’aime trop la nourriture pour son goût, pour les valeurs qu’elle véhicule (on est encore très très famille à la Réunion), et pour le réconfort qu’elle m’apporte quand je ne vais pas bien (j’ai froid, je suis triste…).
    Je suis de retour dans mon île depuis bientot deux ans. J’ai repris mon alimentation d’avant qui ne me fait pas grossir (à part qq écarts pdt les fêtes) mais ne me fais pas perdre de poids non plus. J’ai essayé de faire quelques régimes (WW, autres…) mais rien à faire j’abandonnais à chaque fois, je ne voulais pas me restreindre comme toi, je n’y arrivais pas.

    Cette année, juste après le nouvel an, je me suis beaucoup regardée, jugée. Je fais du volley ball dans un club. A chacun de mes sauts je sens mon poids peser sur mes genoux, mon dos, mes jambes. Je n’étais pas non plus obèse mais juste à la limite de l’IMC surpoids/obésité légère. Je savais que je devais maigrir pour moi et ma propre santé et que plus je vieillissait, plus ce serait difficile d’y parvenir.
    Je ne sais pas pourquoi, ni comment mais ya un truc qui s’est déclenché en moi. Je me suis sentie « prête » à changer (j’avais pourtant fini par accepter voire aimer plus ou moins mes rondeurs, mes seins sexy, mes courbes). J’ai potassé pas mal de truc, des bouquins, des sites. Je suis tombée sur le livre du Dr Dukan  » je ne sais pas maigrir ». Je suis toujours attentive au contenu scientifique (j’ai fait des études en bilogie) des régimes et les seuls que j’ai tenté étaient des régimes assez équilibrés comme WW (disons plutot une façon saine de s’alimenter). Celui là n’a rien à voir (tu te renseigneras tu verras bien) mais moi il me convient parce qu’il me propose de mincir en mangeant l’aliment que j’aime le plus. Bref je ne développerai pas ici.
    Ce que je veux dire, c’est que cette latence que j’ai eu, ce manque de volonté a duré un bon moment et puis est venu un jour (c’était vraiment du jour au lendemain) ou je me suis dit : « je vais changer ». J’ai trouvé le truc qui me correspond pour ça (je ne pense pas que la méthode que j’ai choisi aille à tout le monde et le livre le précise d’ailleurs) et je foncerai jusqu’à atteindre mon objectif. J’ai déjà perdu 7 kilos et ma volonté est si assurée aujourd’hui que je n’ai même pas envie de piquer un frite dans l’assiette de mon ami (gros mangeur qui ne grossit pas : les pires!!!).
    Prend le temps de chercher et de renforcer ta motivation. Si tu veux qu’on discute en privé alors peut être qu’Hélène pourra nous mettre en contact.
    Je te comprend tellement si tu savais. Bon courage en tout cas!

  • #3 Balise le 18 février 2009 à 8 h 50 min

    Non, je connais pas de fournisseur de couette comme ça. Mais si quelqu’un connaît, ça m’intéresse !!

  • #4 schtroumpfette le 18 février 2009 à 8 h 56 min

    Ton texte me parle…
    moi aussi j’avais quelques kilos de trop (entre 15 et 18), l’envie de vouloir maigrir mais pas envie d’arrêter de manger….
    J’avais envie que les kilos partent seuls…….. je ne suis pas une grosse mangeuse mais une grande grignoteuse et je suis plus sucré que salé……
    Pas de sport car mes jambes de substitution sont 4 roues…
    Pas de sport à 4 roues pour cause de myopathie

    Et en janvier un déclic, mes kilos vont partir… je mange simplement équilibré, je mange 5 fruits et légumes par jour ! Je privilégie les aliments bourratifs basse calories, à un plat en sauce avec frites !
    Je ne dépasse pas 1200 calories/jour
    Je m’autorise des douceurs sucrées (hier 100 grammes de chuques du Nord), mais de ce fait je ne mange pas de dessert…

    Hormis hier soir (besoin de réconfort, mon fauteuil électrique est mort je suis coincée chez Surement dû au fait que j’en suis à -7 kilos en 5 semaines !
    En complément pour nettoyer le corps depuis quelques jours je bois un détoxifiant bio… pour nettoyer l’organisme.
    Si tu veux en discuter, mail me…

  • #5 viobulle le 18 février 2009 à 9 h 01 min

    lul’oups,

    moi aussi , j’en reve, j’ai une quinzaine de kilos à perdre.

    dis donc, les filles, là, princesse varda et lil’oups on pourrait pas s’allier pour commencer notre régime?
    genre on se fait ça bien, on se retrouve sur une plate forme ((j’en ai une en tete mais je en sai pas si on peut l’ecrire), et on tente de perdre du poids ensemble?)

    l’an dernier j’ai perdu 6 kilos, mais jen ai repris 4.

    lil’oups, tu sais quand tu commences à perdre , ne serait ce que 2 kilos, tu te sens tellement mieux!
    moi j’ai arreté de vouloir etre mince à tout prix.
    car quand j’etais mince je me trouvais dejà trop grosse.
    quelle hérésie!
    alors maintenant, je veux juste un poids normal, où je me sente bien.

    alors les filles, on se mets en relation? ça vous dit?

  • #6 Lul’oups le 18 février 2009 à 9 h 02 min

    Bon, pour être honnête, ce message a été écrit au mois de novembre, donc là je dois en être à -20. Approximativement à peu près genre quoi…
    Et sinon une copine vient de me donner le nom d’un acupuncteur (remboursé parce que c’est bien beau de vouloir maigrir mais ça peut coûter cher!), donc je pense que je vais prendre rendez-vous.
    Oui, c’est atroce de voir les autres manger ce qu’ils veulent sans prendre de poids, je m’en suis bien rendue compte mais on sait que la vie est injuste hein!
    Princesse, vivre toute seule n’arrange pas les choses crois moi, dans mon cas je me laisse aller avec encore moins de scrupules puisque personne n’est là pour voir ça!
    Poulette des îles, je n’ai jamais été mince et je ne le serais jamais, génétique oblige mais je cherche le juste milieu, celui où je me sentirais bien avec moi! Difficile mais pas impossible je crois.
    Je vais esayer de me procurer le livre dont tu parles…

  • #7 isa le 18 février 2009 à 9 h 03 min

    hello,
    moi aussi j’ai perdu 15 kg l’an dernier et je confirme que même si je n’étais pas obèse, je me sens fichtrement mieux dans ma peau, bien que j’ai conservé qq rondeurs qui me conviennent
    Je ne pense pas que ce genre de couette existe, mais ça me fait pas mal penser aux types de pensées magiques qu’Apfeldofer décrit dans son livre : Maigrir c’est dans la tête

    pas facile de mincir avec toute cette nourriture à portée de main, je ne sais pas si tu as testé la méthode de Zermati, mais sinon ça vaut le coup d’essayer

  • #8 mariebabylonne le 18 février 2009 à 9 h 05 min

    Des régimes moi aussi j’en fait. C’est aussi de cet ordre de grandeur, des dizaines, des vingtaines de kg.
    Maintenant je sais que c’est débile de se mettre à ne plus rien manger du tout, parce qu’on est affamée, crevée et surtout que l’on reprend tout ce que l’on a perdu mais en double.
    Alors j’ai fini par m’y faire. Je sais que juste en regardant un verre d’eau je prends trois kg, y’a des gens comme ça.
    Dernièrement j’ai fait un « rééquilibrage alimentaire », pas mal de légumes, arrêter de croire que l’ananas fait fondre les graisses (ou alors il faut manger la queue de l’ananas, c’est là dedans que se trouve le truc miracle…) et d’autre choses débiles. C’est pas rapide, rapide mais je me sens mieux dans ma peau. Cette peau qui aujourd’hui te fais mal, que tu ne reconnais plus comme la tienne, que tu n’acceptes plus.
    Et puis, je sais que ce n’est pas toujours simple mais je bouge pas mal aussi, des cours de danse, de la marche.
    Je suis au régime depuis que j’ai 16 ans et j’en ai 31 aujourd’hui, ma façon d’appréhender les choses à changer (et heureusement) et je suis moins au désespoir lorsque je vois mon reflet dans la glace. C’est banal, mais c’est un travail sur soi avant de l’être sur son corps-chair. Et puis surtout, pas de pression, il faut de la douceur, après tout c’est du bien être au final. A moins que ça marche mieux pour toi en te donnant des défis.
    En tous cas bon courage, tu vas y arriver.

  • #9 Pitchou28. le 18 février 2009 à 9 h 06 min

    Bonjour,
    Je suis dans le même cas que toi, j’étais plutôt mince et j’ai pris du poids, il y a cinq ans quand j’ai arrêté de fumer.
    Depuis je n’ai pas reussi à perdre ces kilos en trop, au contraire, ma grossesse m’en a fait prendre 9 de plus…
    Mais je ne perds pas espoir, je fais ce que je peux pour limiter les dégats: je prends soin de mon corps même si il ne me plait pas, je me maquille etc…
    Ne perds jamais espoir, tu es jeune, tu peux être la femme que tu veux être.
    Cependant, rien n’est jamais acquit ni la perte de poids; ni la prise de poids, on peut toujours mincir mais il faut s’en donner les moyens et faire preuve de patience.
    Et je pense que tu peux y arriver.
    On peut toutes y arriver.
    L’important, c’est de ne pas être trop dur avec soi-même.
    Bises à toutes et tout spécialement à Hélène…

  • #10 Coralie Marie le 18 février 2009 à 9 h 15 min

    J’aimerais tellement avoir un rapport facile avec la nourriture, juste c’est bon, mmmmmhhhhh. Je trouve ça horrible de voir une ennemie dans la nourriture… Je mange relativement équilibrée, et malgré tout au fil des années, je grossis… Quelle injustice, je ne supporte plus de voir celles et ceux qui mangent n’importe comment et restent minces. J’essaie de prendre du recul, de me dire que je vaux mieux que ces critères physiques, de simplement prendre du plaisir à manger, mais c’est très dur…
    Bonne continuation Lul’oups…

  • #11 Lullaby Septante-Sept le 18 février 2009 à 9 h 16 min

    Lul’oups, non j’ai pas de fournisseur de couette à proprement parler, pour moi ça a été Weight Watchers il y a 4 ans, -30 kg (je mets du 38 maintenant) et rien repris.
    Avant ça il y a eu de multiples tentatives avortées ou lamentablement échouées. Si ça a marché cette fois-là c’est, je crois, parce que j’étais vraiment prête dans ma tête à changer totalement mes habitudes d’une part, et à patienter très longtemps pour voir des résultats (ça a pris un an de perdre tout ça, évidemment).
    Alors qu’avant j’avais toujours pensé qu’en faisant un effort violent pendant quelques semaines je règlerais le problème et je pourrais revenir tranquille à mes anciennes habitudes. Ben non.
    Ca ne veut pas dire non plus que je ne mange plus jamais une viennoiserie ou un truc que j’aime, j’avale une part de cake maison et un ou deux cookies tous les jours!! Et du vrai sucre dans mon thé le matin. C’est une question d’équilibre à trouver, et aussi je crois de faire le plus possible soi-même (sandwiches maison pour le lunch au boulot, jamais de plats préparés) afin de contrôler les apports en graisses, sel etc…
    Bon courage en tous cas, et ne soit pas trop dure avec toi même car c’est vraiment dur, et ça l’est pour tout le monde!

  • #12 marie le 18 février 2009 à 9 h 17 min

    24 ans aussi, les même intérogations, la même vision de l’impossibilité de s’accepter comme tel (rondeurs gracieuses, mon oeil). Et le pire, c’est cette drôle de volonté d’essayer de faire les choses correctement, parce que le regime je-me-prive ne marche pas. Mais aussi l’impression se mentir à sois même, parce que j’aurait beau manger sainement, voire même equilibré, de toute la journée ma seule obsession se sera un pot de nutella. Et que je sais que d’une seconde à l’autre, le paquet de biscotte peut prendre cher, mais que les pommes dans le bac du frigo resterons intacte.

    Pourquoi ne pas avoir cette volonté si évidente chez les autres, et pourquoi se jeter sur tout ce qui est potentiellement farineux, sucré, gras (pas de mention inutile à rayer). Jje suis incapable de suivre une méthode, alors lentement j’essaye de faire correctement, mais c’est pas facile, je rechute pas mal ! Et en même temps j’ai ce truc au dessus de ma tête, j’ai pas envie de rester comme ça, jamais, hors de question d’assumer, c’est une honte que je me coltine au quotidien, et qui en même temps me permet de me dire que tant que j’aurai honte alors je ne laisserais pas tomber.

    Moi je recherche plutôt le coup de pouce. Le truc comme celui de Poulettedesîles. Mais je doute qu’il existe ailleurs qu’en soit. Merci pour ton message, tout ça me laisse penser qu’il n’y à pas de fatalité.

    Sinon, Lul’oups, dit toi que les viennoiseries mangées le matin provoque des pics d’insulines dans la matinée qui te donnent des fringales pas possible. Alors jete toi sur du pain et du beurre ! Je prépare des petits déjeuners, c’est l’expérience qui parle !

  • #13 Shazz le 18 février 2009 à 9 h 23 min

    Comme ce billet me parle! Moi aussi j’ai beaucoup de poids à perdre, même si j’ai réussi à accepter mon corps tel qu’il est. Cependant, je sais qu’avec tout ce poids en moins je ne soufflerai plus dans les escaliers et mes genoux me remercieront. Je vois que quelqu’un parle de la méthode Zermati, ça me permet de parler de mon parcours.
    Vers 19 ans, j’étais déjà assez ronde et j’ai perdu, d’un coup, sans savoir comment, 15 kilos. J’étais très contente de mon nouveau poids mais je ne m’y suis jamais vraiment faite, ce n’était pas l’image de moi-même que je connaissais. Donc j’ai regrossi. Je suis allée voir des nutritionnistes, qui ne m’ont rien apporté et n’ont pas tenu compte de ma personnalité et de mon mode de vie. Je cuisine! J’adore préparer des petits plats et surtout, j’adore la pâtisserie! Cela dit, naturellement, j’essaie toujours de faire en sorte que mon ami et moi ayons une alimentation variée et équilibrée.
    Donc les nutritionnistes ça n’a pas marché, ça m’a juste aidé à me sentir plus mal, puisque je n’arrivais pas à suivre un régime. J’ai fini par laisser tomber, en me disant que je finirais bien par maigrir un jour, je ne sais pas comment.
    Puis j’ai acheté « Maigrir sans régime », du Dr. Zermati. Quel changement! Selon lui, tout ce qui compte, c’est de manger « à sa faim ». Et je peux t’assurer que ça fait toute la différence!
    Depuis toujours j’ai une tonne de règles alimentaires ancrées dans la tête: les haricots verts, c’est bien, on peut en manger à volonté, les chips c’est mal, etc. Depuis que j’ai lu le livre, j’ai compris que la vraie question à se poser quand je suis à table ou quand j’ai envie de manger, c’est: ai-je vraiment faim? Ai-je encore faim?
    J’aimerais vous dire que j’ai minci de manière spectaculaire, mais je viens juste de commencer. En tout cas, maintenant je me sens bien, je ne me sens plus coupable de manger ce que j’aime et j’apprends à respecter mon appétit.
    Je te souhaite beaucoup de courage dans ta démarche et si tu veux en parler, tu peux demander mon e-mail à Hélène.

  • #14 Nicole le 18 février 2009 à 9 h 27 min

    Coucou Lul’oups,
    J’ai envie de copier-coller le com de Lullaby77… J’ai testé 3/4 trucs dufférents, allant de ne pas manger (beurk) au régime protéiné en sachets (beurk beurk)… Ma « couette » à moi a été Weight Watchers aussi. -9kg en 6 mois (je suis passée d’un 42/44 à mon 38 d’avant et d’un 95C à un 90B, bah oui…). C’était de septembre 2007 à février 2008. Aujourd’hui, ça fait donc 1 ans que j’ai fini mon régime, je n’ai rien repris. J’ai changé quelques unes de mes habitudes alimentaires, j’ai appris à manger, en quelque sorte.

    Régime ou pas, quelle que soit ta « couette »à toi, le plus important est de se setir bien dans SON corps et dans sa tête. Alors bon courage à toi dans ta quête!!!

  • #15 Hélène le 18 février 2009 à 9 h 28 min

    Hé oui, manger à sa faim, tout est là… c’est justement ce que je n’arrive pas à faire (et pourtant je connais Zermati par coeur, je l’ai même consulté il y a quelques années) : je ne mange jamais entre les repas, jamais sans avoir faim, mais une fois à table, je finis mon assiette quitte à en crever… du coup le – 15, j’en rêve comme Lul’oups…

    Mais je ne ferai jamais de régime, parce que rien de d’y penser, je suis prête à faire une crise de boulimie.

    Et pourtant dieu sait que j’aimerais être à nouveau la fille mince que j’étais jusqu’à 30 ans, ce que je suis aujourd’hui, ça n’est pas moi…

    Nicole ne baisse pas ta garde, c’est dans les 5 ans qui suivent un régime que 80% des gens reprennent tout ce qu’ils ont perdu (et plus, souvent).

  • #16 Gene le 18 février 2009 à 9 h 31 min

    Une maladie grave qui aurait pu m’être fatale a déclenché chez moi, qui étais déjà sujette aux rondeurs, une énorme prise de poids. Le croirez-vous, durant la semaine qui a précédé mon opération, j’ai pris + de 5kg… D’un jour à l’autre, on ne peut plus fermer les tirettes, on n’entre plus dans le pantalon de la veille. Difficile à imaginer, encore plus à vivre.

    Les kg se sont accumulés, insidieusement mais certainement. 20 kg de plus qu’il y a 3 ans. L’horreur, simplement. Plus de goût pour le shopping, plus envie de « m’habiller ». Bien sûr, il existe des collections sympas « grandes tailles » comme chez Paprika. C’est joli en taille 40 ou 42. Montgolfière en taille 48.

    Les médecins ne comprennent pas que je ne perde pas ces kg. Les gens me disent « Ne t’en fais pas, à choisir entre la vie et les kg, il n’y a pas photo ».

    Moi je dis seulement que j’aimerais la vie SANS mes kg.

    P.s : j’ai entendu hier une expression qui m’a fait sourire : d’une fille bien ronde, quelqu’un a dit qu’elle était « moëlleuse », j’ai bien aimé !

  • #17 mariebabylonne le 18 février 2009 à 9 h 33 min

    Hélène, je ne sais pas si ça te console, mais je crois que peux de gens peuvent dire que ce qu’ils voient dans leur miroir leur ressemble vraiment. Je ne suis pas non plus celle qui se regarde

  • #18 Nicole le 18 février 2009 à 9 h 35 min

    @Hélène: oui, on nous met en garde à ce sujet pendant les réu WW!! Sont vachement fortes, les animatrices (parce que oui, j’allais aux réunions 1x/semaine… toute seule, même pas 1kg, j’aurais perdu). J’ai pris de nouvelles habitudes alimentaires, comme je disais… et, surtout, j’ai appris à « rattraper » un gros écart, genre gros gueuleton 1 jour, un peu plus light les 2 jours suivants (sans me priver de manger pour autant!). Et diminuer le taux de gras, je mangeais de bueure avec du pain, avant, maintenant, je tartine un peu de beurre sur mon pain… enfin, des petits trucs comme ça.

  • #19 Gridou le 18 février 2009 à 9 h 39 min

    Mon commentaire va peut-être sembler très déplacé, je m’habille en 34… J’aimerais donc vivre une vie AVEC des kilos :D
    Je te souhaite néanmoins beaucoup de courage, sincèrement, car être bien dans sa peau est tellement primordial pour être bien dans la vie.

  • #20 IsaVersailles le 18 février 2009 à 9 h 40 min

    Je travaille dans des restaurants depuis 20 ans et résultat + 30 kg
    Et pendant des années 80% de mes repas étaient pris au travail
    Mais là ça va j’ ai rééquilibré l’ensemble , mange plein de légumes , peu de dessert ( en fait j ‘aime pas trop ça les desserts révélation! )
    marche à pied , gym , natation
    et puis rien pas un kilo de perdu
    Je suis en pleine forme , analyse sanguine nickel
    Mon médecin ne comprends pas
    Je ne supporte plus ces kilos qui me fatiguent mais ils sont là et ils ne partent pas
    Je ne sais plus comment faire

  • #21 MariondeLyon le 18 février 2009 à 9 h 40 min

    Bonjour les filles !
    Ce O toi lectrice raisonne en moi comme…( bah tiens je ne sais pas! ;)))) )
    Bref, moi aussi, j’ai une 15zaine de kilos à perdre. J’ai enfin compris que le seul régime valable était de manger de tout, en petites quantités, sans grignotage.
    J’ai décidé de faire cela sur la durée, et je crois bien que c’est comme ça que j’y arriverai.

    Je me suis interdit de me racheter des fringues à ma taille, alors tous les jours, j’évolue dans des pantalons trop petits pour moi… parceque je ne veux pas céder à la facilité et je veux me rappeller tous les jours, que NON je suis pas bien dans mon corps, et que seul des kilos en moins me feront me sentir bien.

    Nicole, Lullaby, weight watchers a vraiment bien marché pour vous apparement?
    Y a t’il beaucoup de contraintes avec ce type de régime? Je crois que c’est une histoire de points c’est ca?

    Et en fait, Lul’oups, moi aussi, j’ai déjà eu la peau qui fait mal !!

  • #22 luminelle le 18 février 2009 à 9 h 42 min

    C’est le club des 24 ans par ici ?!! J’ai 24 ans aussi, et beaucoup de kilo a perdre.
    Depuis toute petite ma mère me pousse a maigrir pour un avoir un corps qui renvoit un bonne image de moi (moi j’analyse ça vision des choses comme ça). J’ai grandi en ayant pour petit surnom ‘grosse vache’ ou ‘mamouthman’ (oui les petits sont toujours très gentils entre eux) .. Des régimes j’en ai essayé plein, et ça n’avait jamais fonctionné. Mais a 17 ans, j’ai eu peur, mon poids sur la balance était à 2 ou 3 kg 3 chiffres ! J’ai été chez une nutritioniste géniale. Je l’ai trouvé géniale car a peine arrivé elle ma dit « Si tu crois que pasque tu mesure 1,69m tu dois faire 70 kg tu réves, je refuse que tu descende en dessous de 82 kg. Le choc. Depuis l’adolescence mes amis ne cessaient de me dire « Oulala je fait 48 kg faut que je perde au moins 5 kg », alors imaginez ce que je me disait dans ma tête avec mes 98 kg … J’ai maigri, j’ai perdu 18 kg en 5 mois. Je faisais un régime hyperprotéine qui a marché génialement bien. Mais j’ai tout repris en un an. J’avais énormément de mal avec mon nouce Quand je suis retourné

  • #23 luminelle le 18 février 2009 à 9 h 43 min

    Oups mauvaise manip Héléne !! J’ai tapé sur poster commentaire mais il est pas du tout bien fait mon commentaire !! hiii. Roooo

  • #24 Sunbeam le 18 février 2009 à 9 h 48 min

    J’ai essayé WW qui a très bien marché, seulement j’ai tendance à me servir de la nourriture comme un anti-dépresseur, ce qui fait que dès qu’un coup dur arrive, les barrières cèdent et hop, je reprends tout. Je suis très consciente de ce mécanisme et c’est pour ça que je suis convaincue que la méthode Zermati est la seule valable dans mon cas… Mais pour l’instant, comme Hélène, je n’arrive pas à manger « seulement » à ma faim. J’y travaille…

  • #25 Nicole le 18 février 2009 à 9 h 49 min

    @MariondeLyon: si tu veux en savoir plus sur cette méthode, tu peux déjà consulter leur site http://www.weightwatchers.fr ou si tu veux qu’on échange nos mails… je veux bien qu’Hélène te passe le mien.
    Sache juste que oui, forcément, il y a des contraintes… mais surtout de quantité! Par exemple, accro au Nutella (bah oui), j’ai commencé à réduire ma consommation (des cuillèrées devant la TV le soir, après le dessert)… aujourd’hui, j’en prend SOIT sur ma tarine du matin, soit 1 ou 2 cuillères à café le soir.
    Certains aliments cuits vapeur (pommes de terre, pates, riz par exemple) on le même nombre de points que tu en manges 100gr ou 400gr. Après, c’est le beurre/huile/crème que tu rajoutes qu’il faut apprendre à gérer. :-)

  • #26 Hélène le 18 février 2009 à 9 h 53 min

    Ben voilà Sunbeam, dans mon cas manger « seulement à ma faim » ça marche du tonnerre, il y a 2 ans j’avais perdu 7 kilos en 6 mois, en me nourrissant comme d’hab de sauciflard et de pinard, simplement j’en mangeais moins parce que quand j’avais plus faim, je m’arrêtais… mais je me suis remise à manger trop, hélas.

  • #27 MariondeLyon le 18 février 2009 à 9 h 55 min

    @Nicole : Oui, je veux bien ton mail. Hélène si tu peux me le transmettre ! Merci !

    Avant de me lancer dans WW, je trouve intéressant d’avoir un retour de quelqu’un qui l’a fait, et qui en est contente !
    Merci Nicole !

  • #28 luminelle le 18 février 2009 à 9 h 56 min

    Comme le disait un personne plus haut, un pot de nutella c’est comme un énorme pot rempli de réconfort ! Ca a quelque chose de rassurant. Enfin au début, avant de taper dedans et de finir par le manger à la petite cueillère et en une seule fois ! A part que cette relation a la nourriture ça a un nom. On parle souvent de la boulimie et de l’anorexie, mais il y en une troisième maladie alimentaire qui s’apelle ‘compulsion alimentaire’. En gros, tu te goinfre, tu mange du salé et sucré en même temps, c’est comme des crises de boulimie, tu manges a plus en pouvoir mais tu passe pas par la case ‘je me fait vomir’. En gros tu fait comme si tu voulais remplir un vide (moi je l’analyse comme ça) Je dis pas que tout le monde fait des compulsions alimentaire. Juste que parfois, si on a un rapport a la nourriture extrémement compliqué, ça peut venir d’un problème un peu plus profond que juste un gros estomac ou un manque de volonté. (je suis sure qu’on vous a à toutes déjà dit ça : ‘mais c’est une histoire de volonté, si tu veux, tu peux !!’ … Moui )

  • #29 Hélène le 18 février 2009 à 9 h 59 min

    Ben évidemment luminelle, quand on mange trop, ou qu’on déteste son corps, ou qu’on a des complexes physique, tous ces trucs là, ce sont les symptômes d’un mal être plus profond et qui n’a souvent rien à voir avec le physique.

  • #30 sarah le 18 février 2009 à 10 h 00 min

    coucou Lul’oups

    Ce que j’espère c’est que tu ne te gache pas la vie à cause de ses kilos en plus, sincèrement. Moi ce que je te conseillerai c’est pas un régime, parce que ok tu perdra vite mais tu reprendra aussi vite et plus que ce que tu as perdue (le fameux effet yoyo). Donc essaye d’équilibre ton alimentation sur la journée. Et aussi faire du sport, tu te sentira mieux dans ton corps, ton poids ne baissera peut être pas mais tu pourra t’affiner en prenant du muscle.

  • #31 Lullaby Septante-Sept le 18 février 2009 à 10 h 02 min

    @ MariondeLyon: oui la vraie contrainte c’est de compter les points mais aussi de bien s’assurer qu’ils soient répartis correctement entre les différents groupes alimentaires. Parce qu’à l’extrême on pourrait consacrer tous ses points à des sucreries et puis ne manger que de la salade (qui compte pour 0) et ça serait bien évidemment totalement déséquilibré!!

    Mais je trouve qu’à moins d’avoir une alimentation extrêmement créative, on mange tous toujours beaucoup la même chose, les mêmes types de viandes, les mêmes sauces etc… et donc on finit par connaître très vite le nombre de points par aliment, ça n’a pas été contraignant très longtemps.

    Je dois aussi plussoyer Hélène, si je n’ai pas repris de poids depuis c’est parce que je mange quand j’ai faim uniquement. S’il est l’heure du déjeuner et que je n’ai pas faim, je ne mange pas. Puis si je suis affamée une heure plus tard, je mange. Il m’arrive d’avaler mon sandwiche du midi à 15h00 :-) Ca a l’air tordu mais ça marche ;-)

  • #32 Algeroise le 18 février 2009 à 10 h 03 min

    en voila un sujet qui m’interesse, j’ai toujours été ronde, en premiere annee de fac, 6 mois de greve, six a mois a ne rien foutre qu’a part etre allongé au soleil a la fac en train de grigniotter des gaufrette
    a la fin de l’annee 73 kg c’est la que j’ai fais mon premier regime, la soupe au choux, apres 3 mois j’avais perdu 13 kilo et mon energie avec, j’avais meme pas la force de sortir de chez moi, j’ai tout arreté j’ai mis 3 ans a toute reprendre re regime, mais cette fois juste aun regime a 1200 calorie, caa tres bien marché pareil 14 ou 15 kilo perdu, mais je n’etais pas satisfaite, je ne m’aimais pas dans le miroir, j’avais l’impression d’etre devenu disproportionné, j’ai commencé a travailler et la plus d’horaire, les sandwich et les pizza dehors on fait que au bout de quelque temps tout les effort passé n’avais servie a rien,
    tout le poids repris j’ai donc reassayé avec wetwet cette fois, ca a encore bien marché j’ai perdu une dixaine de kilo , je n’etais pas mince mais j’ai fini par comprendre que je n’etais pas faite pour etre mince, si je dois rester maigre ca veux dire que je ne mangerais plus rien et ca je refuse, j’aime manger, j’aime apprecier un bon plat et je ne veux pas m’en passer,
    depuis j’ai ennormement repris, je suis a 84 kg mais ‘jai decours que j’ai une maladie de la thyroide qui fais que mon methabolisque est au ralentie et c’est pour cette raison que je perd difficilement
    j’ai envie de me remetre a wetwet mais je n’arrive plus je craque au bout de deux jours
    en ce moment je suis obsedé par la bouffe je ne pense qu’a ca, mais j’ai commencé a lire le livre de zermati, j’ai pas beaucoup d’espoire mais j’espere que je re decouvrirais des sentation peru genre la sasieté

  • #33 Lul’oups le 18 février 2009 à 10 h 05 min

    Tous vos commentaires me font chaud au coeur les filles, je ne désespère pas de trouver un jour la bonne méthode mais je crois sérieusement que j’aurais besoin d’être suivie toute ma vie.
    Je me suis renseignée sur WW mais malheureusement ce n’est pas dans mes moyens pour le moment.
    Manger à ma faim? Et comment je fais si j’ai plus faim alors que je n’ai pas fini mon dessert? ;-)
    Les desserts c’est ce que je préfère!
    Hors de question de renoncer.
    Manger plus de légumes je veux bien mais à mon travail, c’est environ une fois par semaine donc…
    Pas beaucoup de volonté et beaucoup de tentations, quitte à sortir de chez moi et aller m’acheter juste une tablette de chocolat!
    C’est difficile mais je ne désespère pas d’y arriver un jour, arriver à être en accord avec moi-même mais je suis persuadée que ce corps-là ne me correspond pas…

  • #34 Stecha le 18 février 2009 à 10 h 05 min

    Je n’ai jamais suivi de régime, déjà parce que je n’en ai pas besoin, mais aussi et surtout parce que je suis contre. Déjà parce qu’il y a toujours une cause complexe à la prise soudaine de poids (je ne crois pas à la théorie du bon gros qui se bourre de chips et de donuts devant W9, et même si cela était, qu’on ne me fasse pas croire qu’il n’y a pas un fondement psychologique à cette attitude). C’est donc le corps et l’esprit qu’il faut soigner.
    J’ai toujours été surprise de l’attitude presque pathologique qu’on a en général avec la nourriture. La diabolisation de certains aliments (les grands honnis étant Mac Do, et les chaînes de fast food, chez qui on succombe avec culpabilité et plaisir mêlés), la glorification d’autres qui mal cuisinés dégoûtent (tiens, par exemple, les dérivés de soja, ou pire les légumes cuits à la vapeur). Je suis pour qu’on apprenne au gens à manger ET à cuisiner sainement. Le plaisir de trier sa salade, de manger ses huîtres avec un filet de citron, de redécouvrir des aliments que l’industrie agro-alimentaire planque un peu (le lait végétal, les salsifis, par exemple), de se mettre aux produits frais, et pas seulement aux surgelés ou aux plats préparés.
    De cette façon, je n’ai jamais pris un gramme (et Dieu sait qu’à mon âge-bientôt 21 ans- les mauvaises habitudes se prennent). Il ne s’agit pas de dire que tout est aussi simple que ça, hein, je sais que c’est plus complexe. Mais la nourriture envisagée comme une alliée et non comme une ennemie, c’est aussi un pas à franchir. Et ça passe aussi par se remettre à la cuisine. Et aussi au sport hein (qui pousse à manger sainement, je trouve).

  • #35 Aesa le 18 février 2009 à 10 h 05 min

    Aujourd’hui c’est réservé aux 24 ans avec 15kg à perdre, tant mieux je rentre dans les clous :)
    Un peu comme luminelle, j’ai toujours été ronde, celle que l’on choisi en dernier pour les equipes de sport à l ecole.

    J’ai fait un régime entre septembre 07 et decembre 07, j’avais perdu plus de 10kg et mon mémoire de fin d etudes est arrivé. J’ai bossé, bossé et mangé n importe comment. J’ai eu A à mon mémoire et 15 kg en plus sur ma balance…
    En septembre 08 je me suis dit que ça suffisait, je me suis vue en photo et ça a ete un petit declic. Je suis remontée sur ma balance apres 9 mois à la denigrer et le choc: 98kg…Depuis j’ai perdu 6 kg et 1 taille 1/2 de vetement mais la je stagne.
    Lundi prochain je m inscris dans une salle de sport tout pres de chez moi, j espere que la motivation restera ! Je reve de m’habiller en 40/42 et de ne plus avoir honte de mon corps…

    @viobulle: je trouve l idee d une plateforme pour se motiver les unes les autres formidable !!! je suis partante !

  • #36 Mélanie le 18 février 2009 à 10 h 06 min

    Houlà… sujet fédérateur s’il en est… Même pas envie de lire les commentaires, je sais ce que j’y trouverai.
    J’en suis à facile + 20 (ou -20, comme tu dis !), quand je me regarde en photos il y a encore 10 ans j’ai envie de chialer tellement j’étais jolie avec ce que je croyais être mes 5/10 kilos de trop ! (inutile de préciser que le référentiel de mon poids « idéal » a sacrément bougé en 20 ans)

    J’ai adhéré totalement à Zermati, j’ai été suivie par une thérapeute adepte de la méthode G.R.O.S. pendant un an et demi, ai commencé à perdre du poids naturellement, sans souffrance ni régime, dès le début de la thérapie… et puis une période de chômage et la dépression qui a suivi ont tout balayé, et l’année de thérapie qui a suivi n’y a rien fait.

    « Tombée » enceinte , j’ai battu des records de prise de poids pendant, et quasi rien perdu depuis près de 4 mois que j’ai accouché. Me voir nue est un crève-coeur mais à la moindre contrariété, je mange.

    Je ne veux plus faire de régimes mais je me hais, et je crois que je me détesterai toute ma vie :-(

  • #37 Sunbeam le 18 février 2009 à 10 h 07 min

    Une question pour Lul’oups : dans ton texte tu parles de 15kg, mais tu en est à -20 d’après ce que tu dis. Qu’est-ce qui a fait que finalement tu ne t’es pas arrêtée à -15 ?

  • #38 MariondeLyon le 18 février 2009 à 10 h 07 min

    @Lullaby Septante-Sept : Merci pour ta réponse !

    « Mais je trouve qu’à moins d’avoir une alimentation extrêmement créative, on mange tous toujours beaucoup la même chose, les mêmes types de viandes, les mêmes sauces etc… et donc on finit par connaître très vite le nombre de points par aliment, ça n’a pas été contraignant très longtemps. »

    En fait, j’ai un peu trouvé une solution pour varier la nourriture. Chaque semaine, je commande un panier qui contient des légumes de saison, des fruits, et de la viande ( commandé chez les producteurs du coin). Du coup, ce qui est interessant, c’est que j’ai chaque semaine des nouveautés dans mon frigo. Et j’adapte des recettes avec ce que j’ai.
    Par exemple, cette semaine, j’ai eu des choux de bruxelles, des navets, de la courge….Du coup ca me fait redecouvrir tous ces produits….

  • #39 marie_flore le 18 février 2009 à 10 h 08 min

    Bonjour,
    Je n’ai pas de conseil miracle à donner, pas de régime spectaculaire… Je pense d’abord que tous les régimes qui excluent certains aliments, forcément un jour ne marcheront plus, puisqu’en reprenant l’alimentation normale les kilos reviennent.
    A mon sens, seul un équilibre alimentaire peut fonctionner. Mais surtout surtout, je crois que la clé c’est d’avoir un vrai déclic, d’être prète dans sa tète, et un jour de se lever ,non pas avec -15kg, mais avec la conviction que là, cette fois c’est LE dernier régime, et que là ça va marcher, parce qu’on le veut vraiment.
    Malheureusement ce genre de déclic ne se provoque pas… mais quand on interroge les personnes qui ont perdu beaucoup de poids, durablement, en général c’est ce genre de déclic qu’elles ont eu qui fait que ça marche. Personnellement, j’en suis à -7 kg en 3mois, sans souffrir, juste parce que quelque chose a changé en moi, qui fait que, quand je n’ai plus faim, je m’arrète simplement. Et je fais des choix: pates d’accord, mais avec légumes; plutot jambon que lardons; doser les graisses etc…
    Et sinon, pour rigoler un peu, et rèver, j’ai lu un livre girly qui raconte exactement cette situation: une fille très ordinaire et enrobée se réveille un matin avec un corps parfait niveau poids, etc etc. Ca s’apelle « Et si j’étais bellle… » et c’est de Elyse Friedman, j’ai beaucoup aimé ce livre, qui est beaucoup plus profond qu’il n’en a l’air comme ça :)
    http://www.amazon.fr/si-j%C3%A9tais-belle-Elyse-Friedman/dp/2849690600

  • #40 luminelle le 18 février 2009 à 10 h 09 min

    @ Héléne : Je ne pense pas que ce soit le cas de tout le monde. Il y a des gens qui veulent maigrir, qui n’aiment pas leur corps avec leur Kg en trop, mais qui ont grossi juste pasqu’ils aiment bien bien manger, et non pas se goinfrer, je trouve que c’est pas exactement la même chose. On peut grossir pasqu’on mange mal (trop gras, trop sucré .. trop d’hamburger ou trop de viande en sauce) ou grossir pasqu’on mange de manière totalement déraisonné, en quantité totalement hallucinante, au point de s’en faire mal, et a tous moments de la journée. C’est ça que j’apelle faire des crises de compulsions alimentaire.

  • #41 Lul’oups le 18 février 2009 à 10 h 12 min

    Compulsion alimentaire, c’est tout à fait ça!
    Il y a des moments où je me gave, en espérant me dégoûter de la bouffe.
    Au moindre soucis, je me venge sur la bouffe…
    C’est comme ça, peut-être qu’un jour j’arriverais à l’équilibre, physique et psychique…
    Sport? C’est quoi ça?

  • #42 luminelle le 18 février 2009 à 10 h 13 min

    @ Aesa : Ahhh pareil pour le sport. c’était un suplice pour moi. J’avais l’impression que tous les regards était sur ma petite personne quand je tentais déséspérement de faire une pirouette :o(. Depuis je suis toute trauma par le sport.

  • #43 Lul’oups le 18 février 2009 à 10 h 13 min

    Sunbeam, les fêtes de Noël? Les ennuis financiers? Les problèmes au boulot?
    On se console comme on peut…

  • #44 Nat75 le 18 février 2009 à 10 h 16 min

    Je me reconnais à fond dans vos com les filles. J’ai 30 Kg à perdre … mais je n’y arrive pas !
    J’ai été voir un nutritionniste, j’ai pris du sibutral, respecté les consignes diététiques, fait du celluM6 …Rien n’y fait ! Mes analyses de sang sont bien mais par contre j’ai pas mal de pb aritculaires : dos cheville ….
    J’envisageais il y a quelques temps de m’inscrire à weigtwatcher plus pour avoir un soutien qu’une méthode ! La méthode je la connais ;o) J’aime cuisiner, je grignote …
    Je suis célibataire et pas franchement heureuse de l’être ! Le mental joue beaucoup sur mon poids. Je remplis le vide par de la bouffe !
    Je devrais faire un peu plus de sport dans la semaine mais ce n’est pas simple de se motiver quand on rentre du taf !
    En ce moment je suis un peu plus motivée que d’habitude à me prendre en main pourquoi ? je ne sais pas ! mais je devrais en profiter ….

  • #45 Poulettedesîles le 18 février 2009 à 10 h 17 min

    Moi c’est ma déprime et le mal du pays et des proches qui me faisait compulser. Puis ça a été le chômage pdt quelque mois, les examens ou les concours. Chaque fois que l’un de ces problèmes a trouvé une solution, j’ai arrêté ces crises sans m’en rendre compte. Mais elles font du dégât. J’ai fini par trouver des parades à ces crises. Je me détend, je sort me promener, je m’achète un nouveau fap ;) je vais me faire masser. Bref se détendre et s’éloigner du frigo. Ca marche. Et je suis d’accord avec Lul’oups c’est pas forcément mieux d’être seul. Mon ami jouait les Cerbères devant le frigo et ça marchait plutôt bien ma foi. HEureusement il ne m’a jamais mordu ! :)

  • #46 Camille le 18 février 2009 à 10 h 20 min

    Bonjour Lul’oups !

    Je suis assez surprise de trouver ce billet aujourd’hui parce qu’il y a quelques jours j’ai voulu en écrire un du même type… Sauf que je me suis dégonflée.

    Je connais bien cette souffrance. Parfois je me dis que toute cette graisse c’est ce qui se trouve entre moi et le reste du monde (j’ai fait exprès de me mettre en premier) et qui fait que je ne me sens pas « normale ». Mais je suis comme toi, je cherche des solutions sans être capable d’en trouver. Ma dernière idée en date c’est d’aller chez mon médecin et de demander à faire une sorte de cure d’amaigrissement… Sauf que je sais pas si ça existe.

    Bref, je sais que c’est très difficile de s’accrocher quand c’est toute notre identité qui risque de disparaître avec les kilos… Mais il le faut. Si tu sais que tout ira mieux après, il faut le faire, mais il faut attendre d’être prête.

  • #47 luminelle le 18 février 2009 à 10 h 21 min

    Les compulsions alimentaire personne en parle jamais. On parle toujours des 2 autres, Anorexie et Boulimie (pasque beaucoup plus grave ça c’est sur) mais c’est quand même une ‘maladie alimentaire’. Ma nutritioniste m’avais donné des conseils du style ‘Si tu sens que c’est une compulsion et non de la faim, respire quand un sac en papier pendant quelque temps pour te calmer’ J’avais trouvé ça bizare, elle en parlait comme si c’était un crise de tachycardie. Mais le problème c’est que quand je fait une crise, j’ai qu’une envie, y succombé, même si je sais que c’est mal et que je regretterais après. Alors le truc du sac en papier j’ai jamais essayé.

  • #48 Lul’oups le 18 février 2009 à 10 h 23 min

    Poulette des îles, même si je pense que ça pourrait m’aider de vivre avec quelqu’un, il est hors de question qu’il « joue les Cerbères devant le frigo », je ne supporterais absolument pas et il risquerait fortement de prendre la porte.
    Ma soeur a déjà essayé lorsque je vivais encore avec elle, et j’ai beau l’aimer de toutes mes forces, je l’ai envoyé balader tout aussi fort.
    Je considère que c’est mon problème et que l’autre n’a pas à faire la police, même si c’est pour mon bien.

  • #49 Sunbeam le 18 février 2009 à 10 h 24 min

    Dans le prolongement de ce que dit luminelle, je conseille aux filles qui « mangent trop » de lire l’essai de François faucon, « Hyperphagie — l’obsession de manger ». Il explique le mécanisme de ce trouble et surtout, pourquoi les régimes ne sont pas adaptés dans ce cas et font souvent empirer les troubles. Comme mentionné plus haut, c’est l’esprit qu’il faut avant tout soigner.

  • #50 Nicole le 18 février 2009 à 10 h 31 min

    Les filles, « sport » ne veut pas forcément dire « en maillot moulant dans une salle avec 40 gonzesses et mecs foutus comme des Dieux »!!! Faire l’impasse sur les escalators, voire l’ascenseur c’est du sport!!!
    Marcher pour acheter son pain/son journal/flaner… au lieu de prendre systématiquement sa voiture, c’est du sport!
    Et il y en a plein comme ça!!
    Petit à petit, on reprend du souffle, on ne fond pas que par le sport, mais par l’association du « sport » avec une alimentation bien équilibrée.

  • #51 Aesa le 18 février 2009 à 10 h 32 min

    @luminelle: Et on se demande pourquoi j aime pas le sport !!! Ca m a traumatisée, parfois j en reve encore !!

    Et apres quand le medecin du travail me sors « mais vous devez absolument perdre il faut absolument faire du sport » … j’ai juste envie de la taper elle et ses 20kg tout mouillé :)
    Et pour moi, c est pas facile de faire du sport, je pars de chez moi à 8h, je rentre à 20h, je me fais 2h de route par jour, autant dire que quand je rentre j ai pas forcement envie de faire du sport.
    Le week end me dit on…oui bhé le week end à part mes virées chez MAC je suis comme tout le monde: courses, menage, repassage, papiers, voir un peu des amis, dormir ayé on est lundi !

  • #52 luminelle le 18 février 2009 à 10 h 33 min

    @ Sunbeam, je suis parfaitement d’accord avec toi. Y’a rien de pire pour les gens qui compulsent, que de se priver. Car après les crises sont encore plus violentes. Il a l’air pas mal ce bouquin, je connaissais pas le terme d’Hyperphagie.

  • #53 Aesa le 18 février 2009 à 10 h 34 min

    @Nicole: je prends ma voiture uniquement pour les trajets maison-boulot, je ne prends pas l ascenceur et rarement le bus etc…

  • #54 Hélène le 18 février 2009 à 10 h 36 min

    Sunbeam (49) merci pour cette référence de bouquin, je cherchais justement des trucs sur l’hyperphagie, dont on ne parle pas encore beaucoup.

  • #55 Jen le 18 février 2009 à 10 h 38 min

    J’ai toujours été fine, voire maigre. Avant ma grossesse (21 ans) je pesais à peine 43kg. A terme : 48!!!!
    Je suis rentré à la mater avec un 36 et je suis ressortie le ventre extra plat avec un 36.

    Et à presque 27 ans, le drame: j’arrête de fumer. Je gonfle à vu d’oeil. Chaque fois que je monte sur le balance il y a 3kg qui s’ajoutent. Je n’ai rien changé à mon alimentation. Mais je continue à grossir. La taille de mes fringues changent. Je me refusent à en acheter. Moi un 38??? Oh non pas possible!!!!. Je me résigne et en achète un par-ci, un par-là. Pas plus car je compte bien tout perdre d’ici un ou deux mois (mon cul oué!!!).

    Aujourd’hui ça va faire 3 ans que j’ai arrêté. J’en suis à +24kg, taille 42. Je ne me supporte pas dans la glace. Mon armoire déborde de taille 36,38 et un peu de 40. Ils attendent que mon corps se décident enfin. J’essaie parfois de me résigner, de me dire que je suis pas si « grosse ». Mais le lendemain, quand je me vois nue, je me dis que ce corps ne m’appartient pas. On a juste posé ma tête sur cet amas graisseux. J’ai jamais eu à me priver de quoi que ce soit pendant 27 ans. Je n’ai jamais fait attention ni à ce que je mangeais, ni comment je devais m’habiller (sans exagérer, tout m’allait très bien). Maintenant, je regarde mon café je prend un kilo avant de le boire. J’essaie une fringue, j’ai l’impression d’essayer d’habiller un éléphant avec le pantalon d’une souris.

    Je suis malheureuse et je n’ai aucune volonté. j’aime manger. Je baisse la tête devant le regard des gens. Je ne sors pas souvent.

    Je comprend ta souffrance. Si par miracle tu trouve la recette, je suis prête à vendre mon âme pour l’obtenir.

  • #56 Lul’oups le 18 février 2009 à 10 h 39 min

    J’allais le dire, Sunbeam, merci pour la référence…

  • #57 Nicole le 18 février 2009 à 10 h 41 min

    @Aesa: c’est vachement bien, alors!!! :-) Tu peux « faire évoluer » par exemple, en accélerant un tout petit peu le pas… sans courir, mais juste accélerer le pas, pour accélerer le coeur un petit peu (le but n’est pas de transpirer comme une malade) pour faire un peu de cardio-trainning. Franchement, il y a de quoi faire avec la vie de tous les jours…
    Un autre exemple tout bête: tu parles de tes activités du w-e (qui ressemblent étrangement aux miennes, soit dit en passant :-))). Quand tu fais ton repassage, essaye par exemple de changer lespositions des jambes toutes les 3/4 pièces: sur les pointes, puis jambes flechies, puis sur un pied… ça fait travailler jambes, fessiers, abdos…
    Encore une fois, le but n’est pas de se muscler, mais d’aider le corps à consommer de l’énergie (et donc du sucre, gras etc) au lieu de stocker tout ça. C’est une habitude à prendre…

  • #58 mllelili le 18 février 2009 à 10 h 42 min

    J’ai perdu il y a 5 ans 16kg avec Dukan, c’était parfait j’étais dans le controle total, tout les jours je me pesais pour verifier que ca fonctionnait, j’ai pas fait la stabilisation rien qu’a l’idée d’une journée d’aliments proteinés j’ai envie de vomir, mais pour stabiliser jsuis allée vers WW, compter les points, réflechir a ceux qu’il reste, a ce qu’on peut manger, y penser beaucoup et vor un psy pour lacher tout ça, pour manger simplement.
    Ca a marché, je zermatise sans m’en rendre compte, beaucoup doivent me trouver encore ronde, je m’habille en 40/42, mais sachant que j’ai toujours était grosse même bébé j’en suis relativement contente, j’en reste là trop peur de repartir dans l’obsession du poids. Ces histoires m’ont quand même bien gaché la vie, j’aurais vu un psy dès l’adolescence j’aurais évité des souffrances, mais tel devait être mon chemin…

  • #59 Hélène le 18 février 2009 à 10 h 47 min

    Nicole, on parle de problèmes de trop manger, pas de problème de faire du sport, si tu peux cesser de monopoliser le billet de Lul’oups avec ça, ça serait sympa.

  • #60 Nicole le 18 février 2009 à 10 h 49 min

    Ok, pardon

  • #61 Aesa le 18 février 2009 à 10 h 49 min

    @Nicole
    Oooh j avais jamais pensé au repassage…pas bete.
    Mais vu qu’en ce moment j ai envie de taper sur mon chef je me dis que me defouler dans une salle de sport sera beaucoup plus bénéfique :) Pour moi, comme pour lui :!!

  • #62 Hélène le 18 février 2009 à 10 h 50 min

    Fais donc de la boxe, Aesa, c’est une manière bien plus intelligente de se muscler (et ça sert le jour où un connard te fout une claque ;-)

  • #63 double plus good le 18 février 2009 à 10 h 51 min

    Comme certaines ici, j’ai pris du poids quand j’allais mal.

    J’ai longtemps été mince, limite maigre. Je pouvais faire un dîner chips,olives et saucisson et perdre du poids.

    Vers 35 ans, deux enfants et la gourmandise aidant, j’ai pris du poids, fait un an de WW, tout perdu et je me suis stabilisée.

    Puis j’ai du encaisser la mort de mon père et de mes deux grand-mères en deux ans, et là je me suis jetée sur la bouffe, incroyable. Je me voyais un morceau de gouda à la main, sans avoir eu conscience d’être allée vers le frigo et de m’être servie. C’est horrible, on ne contrôle plus rien.

    Et puis bien sur tous les kilos sont allé se loger aux mêmes endroits: dans ma tête je ne suis pas ronde mais grosse, j’ai gardé mes petits bras en allumette, et mes bonnets A en soutif, mais pris deux tailles en pantalon.

    Depuis janvier j’ai repris ma méthode WW (sans aller aux réunions, toute seule comme une grande), et je recommence tout doucement à perdre du poids, mais j’ai très peur que tout cela recommence si il arrive quoi que ce soit à quelqu’un que j’aime.

  • #64 Deilema le 18 février 2009 à 10 h 54 min

    Lul’oups (48) : non seulement être avec quelqu’un qui « fait le cerbère » devant le frigo n’est pas agréable… mais en plus, vivre à deux rajoute des pulsions alimentaires aux moments où toi, tu n’en avais pas forcément.
    Du style « tiens, je mangerais bien des chips », et vas-y que je m’en goinfre sous ton nez.
    Alors que toi, tu n’y pensais même pas, tu te retrouves à te jeter dessus.
    Ou, « tiens, je vais faire les courses », et vas-y que je remplis le frigo de tout un tas de trucs gras ou sucrés que tu n’aurais pas forcément achetés… mais une fois qu’ils sont à la maison, et qu’on les mange sous ton nez, euh…
    Non, vraiment, le couple n’aide pas à ce niveau-là :(

  • #65 henadi le 18 février 2009 à 10 h 56 min

    Je n’ai hélas plus 24 ans mais 10 de plus! Par contre pour les kg je vous bats à plate couture toutes, avec mes 25 kg en trop!
    alors pour toutes celles qui veulent essayer le régime hyperprotéiné du Dr Ducan, 2 conseils : boire beaucoup beaucoup d’eau pour éliminer les toxines que vous allez destocker de votre graisse et préférer la viande blanche à la viande rouge et le poisson blanc au poisson bleu (pour éviter des problèmes d’acidification et de goutte). A part çà c’est un régime qui marche vraiment et vite en + (c’est bien pour le moral et le courage de voir le corps fondre ou dégonfler vite et çà permet de se remettre au sport aussi sans avoir mal) et donne du temps pour se remettre aux bonnes habitudes : manger beaucoup de légumes et de fruits (peu sucrés), boire beaucoup, bouger et s’arrêter de manger quand on a plus faim (ce que j’ai le plus de mal à faire car je ne ressent jamais la satiété!donc je continue je continue et si quelqu’un d’autre se met à table alors que je suis supposée avoir fini, je m’y remet allègrement pour tenir compagnie … :) ….)
    moi je le recommande car si vous voulez en même temps bouger +, eh bien vous avez assez d’énergie,même vous en avez à revendre! ce qui est extra c’est que l’énergie est destockée de la graisse par le foie au bout de trois jours (temps nécessaire au foie pour élimer tous les sucres qu’il a stocké et être obliger d’aller dans les graisses pour alimenter les organes en énergie) et que ainsi les muscles ne s’atrophient pas comme avec les autres régimes où on perd beaucoup d’eau et de masse musculaire!
    mais je répète boire beaucoup d’eau car en même temps que le foie destocke les graisses il destocke les toxines emmagasinées dans les graisses et il faut boire pour les éliminer!!!!!
    Si pendant le régime et après vous apprenez à maîtriser votre appétit , vous serez sur la bonne pente :)
    moi c’est vrai qu’avec mon chéri en général on se fait des bouffes plaisir ce qui fait que c’est très dur de s’y mettre , mais chaque qu’on s’y est mis on perdu une dizaine (quinzaine pour lui) de kg facile en 2 à 3 mois. le pb c’est qu’on a pas des bonnes habitudes et donc on reprend souvent en hiver où on aime les choses trop grasses… hélas
    courage à toutes et sourions à notre miroir….

  • #66 Hélène le 18 février 2009 à 11 h 03 min

    Ah ben voilà le problème henadi : vous reprenez ensuite les kilos perdus… c’est donc qu’il n’y a pas rééquilibrage alimentaire à long terme.
    Je me méfie terriblemnt des régimes qui interdisent formellement certaines choses, ce qui est le cas du Dukan.
    Ca n’est ni naturel ni sain. Ca peut marcher pour des gens qui n’ont aucune compulsions alimentaires, qui ne compensent pas d’autres trucs avec la bouffe (ce qui est très rare), mais dès qu’il y a compulsion, même minime, ce type de régime alimente encore plus la compulsion, à cause de l’interdit et de la frustration inévitable.

  • #67 Titburette le 18 février 2009 à 11 h 04 min

    Je ne me sens pas vraiment à ma place pour commenter sur ce type de sujet rentrant dans la catégorie « grande épingle » mais s’il y a bien une chose que je comprends c’est la complexité du rapport que l’on peut avoir avec la nourriture… Dans ma tête je ne suis pas une fille mince (maigre?), quand je me regarde dans un miroir j’ai même tendance à voir une fille un peu ronde, alors que bcp de choses me prouvent le contraire (mes vêtements, mes amis, mon médecin…). Alors le seul conseil qui me vient à l’esprit c’est que tu parles de ton rapport avec la nourriture avec des gens qui t’écouteront et t’aideront, pas forcèment un diétiticien ou un nutritionniste juste de vrais amis. Et le plus difficile est aussi probablement d’apprendre à écouter son corps

  • #68 Hélène le 18 février 2009 à 11 h 06 min

    Ttburette tu mets le doigt sur ce qui, à mon avis, est le plus important : à moins de ne se nourrir que de chips et de coca depuis son enfance et de n’avoir strictement aucune notion de nutrition, ce n’est pas un diététicien qu’il faut aller voir pour comprendre son rapport à la nourriture et à son corps (parce que ça va avec), mais un psy.

  • #69 Poulettedesîles le 18 février 2009 à 11 h 07 min

    Je ne suis pas d’accord avec toi Deilema. Les précédentes fois où j’ai essayé de perdre du poids c’est moi qui ai demandé à mon ami de m’aider, de me surveiller, de me rappeler mes motivations aux moments où je les oubliais. Lui a très bien compris que c’était une épreuve pour moi mais que je le faisait parce que j’étais mal et lui voulais que j’aille mieux. Il me mitonnait des petits plats légumes poisson avec pleins d’épice et sans gras et il mangeait comme moi. Même si mes régimes n’ont pas tenu ces fois là, son soutien a été génial. Aujourd’hui que j’ai trouvé une vraie volonté au fond de moi, je n’ai plus besoin qu’il me surveille. Mais de lui même il fais attention, il me demande même : « Ma poulette, ça t’embête si je prend de la glace pour le dessert? » Je lui répond tjs que non bien sur. Mais il ne frime pas. Il mange sa glace vite fais bien fais et on n’en fait pas un drame.
    Le soutien vient aussi du fait que malgré les kilos il me dit qu’il me trouve belle très souvent. Qu’il est content que je maigrisse pour ma santé même s’il regrettera mes gros nénés :)

  • #70 Hélène le 18 février 2009 à 11 h 08 min

    Poulettedesîles ton mec, c’est pas mon ex, des fois ? ;-)) Il a l’air super, ça fait plaisir à lire.

  • #71 Titburette le 18 février 2009 à 11 h 11 min

    @hélène: oui je suis d’accord avec toi sur ce point. J’ai juste eu un peu de mal à le formuler. La bouffe et moi c’est un peu une relation « passion-haine »

  • #72 Hélène le 18 février 2009 à 11 h 12 min

    Je crois que 70% de la population est comme ça, hélas, Titburette. Nous recevons tant de messages contradictoires, dans une société d’abondance où la bouffe est partout, que ne pas devenir barjot avec ça me semble un exploit ;-)

    Quand j’ai consulté Zermati pendant quelques mois, il y a plusieurs années, je lui ai un jour demandé : « ça existe, les gens qui n’ont pas de problème de poids ? » et il m’a répondu, « oui, en revanche les gens qui n’ont pas de problèmes de comportement alimentaire, c’est de plus en plus rare »…

  • #73 Deilema le 18 février 2009 à 11 h 12 min

    Oui, tu as vachement de chance Poulettedesîles, profites-en ;))))

  • #74 Véro la Bisontine le 18 février 2009 à 11 h 13 min

    Adepte aussi des kilos en trops, j’ai testé WW, deux fois..
    C’était efficace, j’ai perdu du poids, et j’étais toute contente.
    Après, je suis aussi de celles qui compensent en cas de baisse de moral : le sucre m’appelle et mon frigo, ainsi que me placards me disent : viens, viens!….
    Alors, bien sûr, je n’achète pas ce qui pourrait être trop tentant, et surtout trop calorique…

    Et pis vivre seule, c’est délicat : d’un côté personne ne te fait le gendarme, certes…(surtout si la personne peut d’empifrer sans prendre un gramme, j’ai connu ça), mais d’un autre côté, je sais que la carence affective me pousse à compenser par l’abondance calorique…

    Mais quand même, ces kilos en trop, je les vis mal, mais je me rends compte que je suis un monstre de paradoxes, parce que l’envie d’apaiser une douleur, ou un chagrin, ou même une fatigue passe par là…alors que je sais très bien que ce n’est pas ce qu’il faudrait faire…:((

    Je sais que la méthode WW marche pour moi, le fait de se retrouver avec des personnes qui connaissent la même problématique, ça aide (un peu comme les A.A, je pense).

    Mais, j’ai pas envie de retrouver l’animatrice des réunions, dans ma ville…
    Le rapport humain est très important (comme avec son médecin), et j’aurais l’impression qu’elle sait que je reviens, parce que j’ai échoué…(elle n’est pas toujours très empathique, ça m’aide pas).

    Ahhhhhhhhh, le regard des autres!!

  • #75 IsaVersailles le 18 février 2009 à 11 h 18 min

    je pense voir un psy
    je ne me vois pas comme je suis
    je me sais ronde
    mais j’ ai l’impression ( fausse ?) de ne pas etre si ronde
    car j’ ai gardé comment dire une allure ( mais c’est peut être dans ma tête )
    je m’ habille en taille 46 parfois 48 mais je fais 98 kg ( c’est un scoop jamais annoncé a part à mon médecin )
    je me sens glisser vers une pente dépressive et va falloir arrêter ça mais comment ?

  • #76 Poulettedesîles le 18 février 2009 à 11 h 19 min

    Oui il est super je ne le lache plus : je suis écolo dans l’âme et je protège les espèces en voie de disparition :)
    Concernant le régime Dukan que je suis en ce moment : certes il est privatif et difficile de prime abord mais il est honnête dès le départ. La méthode est à prédéfinie pour une période de perte de poids, toute la stabilisation et même jusqu’à la fin de sa vie. Je suis persuadée que ce truc n’est pas fait pour tout le monde (les complusifs comme tu l’as dit). Mais si je m’y colle c’est parce que je m’y retrouve : je mange ce que j’aime, les résultats sont visibles, et je surmonte mes angoisses autrement qu’en mangeant.
    De toute façon quelque soit le régime qu’on choisit, c’est dans la tête que ça se passe. Il faut vraiment avoir une volonté de fer. Mon crédo c’est : « Poulette tu es plus forte que ça! »
    ça = cette rondelle de saucisson, ce millefeuille, ce verre de sauternes….
    Même pas mal :)

  • #77 Hélène le 18 février 2009 à 11 h 19 min

    Ben un psy, IsaVersailles, si tu arrives à en trouver un sympa ;-)

  • #78 henadi le 18 février 2009 à 11 h 20 min

    @deilema : c’est vrai s’il ne fait pas régime avec moi, c’est impossible que j’y arrive!
    D’ailleurs la plus grande preuve d’amour qu’il m’ait faite c’est les fois où il a fait régime avec moi, pour m’aider. c’est vrai que çà lui a bien servi et qu’il en a autant besoin que moi, mais il en a rien à f*** lui et c’est vraiment pour moi pour m’aider qu’il s’y met car il sait que j’ai pas trop de courage….Et de sa part , gros mangeur devant l’éternel qu’il est, c’est énorme!!!

  • #79 funambuline le 18 février 2009 à 11 h 21 min

    Bonjour les filles, je lis beaucoup de souffrance, pas que dans le texte principal, mais dans beaucoup de commentaires !!! Et je crois que le plus importante, quand on souffre, quelque soit la raison : physique, mentale, émotionnelle, … c’est de choisir de guérir… et pour cela, il faut aller voir un professionnel ! Si vraiment les problèmes de poids/nourriture deviennent une souffrance constante et insupportable, il FAUT consulter ! Ou décider de ne pas le faire et donc que cette souffrance fait partie de nous… Je ne dis pas que c’est un choix facile… mais il faut le faire à un moment ou à un autre !!!

  • #80 Splatchounette le 18 février 2009 à 11 h 24 min

    Je suis dans ma 24eme année, ça compte ? ;)

    je dois aussi avoir 15 kg à perdre, mais c’est un vrai casse-tête. J’ai des problèmes hormonaux, des ovaires mal formés, du coup, je n’ai pas la bonne dose d’oestrogène/progéstérone, et mes hormones mâles sont trop élevées. Ce qui fait qu’à l’adolescence, je suis devenue forte, mais étonnament, personne ne me faisait de remarques, et je vivais ce poids plutôt bien, ou plutôt, j’ignorais le problème.

    quand j’étais petite, j’étais maigre comme un clou, mais ça n’empêchait pas les garçons de m’appeler la grosse et mes frères de m’appeler boulette. Du coup, je me suis toujours imaginée grosse. Quel ne fut pas mon choc lorsque j’ai vu des photos de moi enfant.

    Au final, il y a 5 ans, je faisais -20kg (et avant, fallait compter +20 kg). Durant cette période, j’aurais dû être heureuse, mais non. Tout simplement parce que je croyais que maigrir me rendrait normale. Durant une fête, je m’étais maquillée, bien habillée…ça n’a pas empêché certaines connaissances de me traiter de gros boudin, de me dire que si un homme couchait avec moi, c’était parce qu’il devait forcément être bourré.

    Du coup, maintenant, je vois mon poids « normal » comme un ennemi. Ce qui agace mon toubib, parce que pour que le traitement que je reçois soit pleinement efficace, il faut que je maigrisse. Or vu mon poids actuel, ma façon de m’habiller, les hommes ont tendance à m’ignorer, ce qui m’arrange parfaitement. Récemment, pour la remise de mon diplôme, je me suis mieux habillée…eh bien, j’ai à nouveau reçu des quolibets (on se demande pas pourquoi la Suisse est le pays des anorexiques), je suppose que mon mal-être se voit très facilement, et que ça attire les imbéciles…c’est un cercle vicieux.

    Alors pour moi, mon poids est une protection, et je fais tout pour ne pas en perdre, ça peut paraître paradoxal, mais c’est comme ça.

    En tout cas, Lul’oups je comprends bien le mal qu’on a lorsqu’on est pas satisfait de son corps, et j’espère que cela ira mieux pour toi ;)

  • #81 Atellys le 18 février 2009 à 11 h 24 min

    Et bien ce post tombe à pic, je suis en plein dedans. moi je ne parle pas de régime mais de rééducation alimentaire, il est hors de question que je me prive.
    J’ai 25 ans et près 9kg à perdre ( enfin un peu moins parce que je commence à fondre)
    Bien que tout le monde que me dit que « cela ne se voit pas » et fait les yeux rond lorsque je le dis, il n’empêche que quand je me regarde ( surtout en photos) et je me dis qu’il faut que je bouge, surtout que je commence à avoir des soucis aux genoux. J’ai été très sportive jusqu’à mes 18 ans et puis j’ai arrêté. Par contre je n’ai pas diminué les quantitiés de nourriture ingérées alors forcément à la longue on regrossit. Puis je suis partie en angleterre ou j’ai bossé dans la restauration et et j’ai reperdu 10 kg sans rien faire pourtant dieu si les forets noires, apple pie et autres douceurs me faisaient de l’oeil, c’est simple j’en mangeais tous les jours. Ensuite de retour en france et grosse goinfrerie sur les douceurs évidemment là bas il y’a beaucoup moins de choix donc on fait avec mais ici c’est une autre histoire. Oui parce que j’ai oublié de vous dire, moi mon péché mignons ce sont les douceurs arrg impossible de m’en passer, quitte à faire des compulsions parfois ( je crois que c’est luminelle qui en parlait, ça me parle très bien).. De grosses envies de surcré alors qu’on a même pas faim et pas une once de culpabilité , enfin si quelques jours après quand on se pèse évidemment
    Là je commence ww , après avoir pris les infos sur le net et des blogs. Je le fais toute seule. J’ai réduit les quantités ( forcément vu que je dépense moins), m’autorise des douceurs et je commence à fondre. Et l’envie de me jeter sur les patisseries et autre commence à disparaitre petit à petit. Quant ‘au sport, j’ai décidé de m’inscrire à des cours d’arts martiaux ( ça peut toujours servir, je me dis) et de danse l’année prochaine ( l’année est quasiment terminée) et en attendant je me motive pour marcher, parce que j’ai constasté en angleterre qu’il est inutile de éclater les poumons à faire des course de fond de je ne sais combien de kilométres, la marche fonctionne très bien aussi;))
    Je continue d’y croire ça commence à faire effet, je ne compte pas lâcher le morceau.

  • #82 porteverte le 18 février 2009 à 11 h 26 min

    Je ne peux pas trop parler de kilos en trop même si j’en ai surement, aux yeux de certains, 5 ou 6 à perdre.

    Mais je peux parler de compulsion, parce que ça, je connais ! Et je crois que certaines d’entre vous ont déjà mis le doigt sur le fait que la solution n’est pas à chercher dans les régimes, mais dans l’analyse des raisons, ou des moments, qui font manger trop, mal, ou craquer, même ponctuellement. Si vous mettez un patch pour arrêter de fumer mais que vous souhaitez au fond de vous pouvoir continuer à fumer, ne serait-ce qu’une de temps en temps, le patch ne sert à rien ;-)

    Pour la bouffe, c’est pareil ; je crois que ce qui marche, c’est de faire son deuil de la personne que l’on est quand on est dans l’état de manger trop. Je sais, ma phrase est un peu alambiquée, mais je ne trouve pas mieux.

    Et je crois qu’on est armé différemment pour ce combat-là : certains ont besoin de l’aide des proches, moi au contraire, chaque fois qu’un mec, ou une copine ou mes enfants essaient de « m’aider » à arrêter de fumer ou de me jeter sur la bouffe, ça ne me donne qu’une envie, celle de le faire encore plus … Parce qu’en fait, je le sais maintenant, mon vrai problème il est là, dans ce besoin de montrer que même si ça va contre mon intérêt, c’est moi qui décide !

  • #83 MariondeLyon le 18 février 2009 à 11 h 30 min

    Poulette, ton homme n’est pas un cas rarissime ! heureusement ! le mien est pareil. Je pourrai copier coller ton com’.
    Sachant que je ne suis pas un cordon bleu, et lui adorant faire la cuisine, il a pris les choses en main, et cuisine tout à la vapeur mais tjrs en mettant un petit truc sympa qui relevera le plat…
    Du coup, c’est grace à lui, ( et pour lui, parceque lui aussi en fait des efforts pour m’aider ! ) que je commence à me dire que je vais réussir à les perdre ces foutus kilos.

    Je crois que seule, je serai tjrs au meme point…

  • #84 dola le 18 février 2009 à 11 h 32 min

    Je travaille dans un métier différent du tien mais lié à la nourriture. Pour faire bref, mon métier c’est de goûter.
    Je ne travaille que dans le sucré, chocolat, bonbons, desserts, glaces, liqueurs, biscuits etc…
    Or donc après avoir pris mon petit-déjeuner, une des premières choses que je fais en arrivant au travail c’est « déguster » ( parfois je recrache mais parfois c’est carrément impossible ou ça fausse carrément la dégustation, glace par exemple). ca dure parfois toute la matinée, je grignote donc pendant 2 ou 3 heures.
    Inutile de dire que je ferme mes écoutilles quand j’entends parler d’index glycémique et l’enfer promis si on mange des aliments à IG élevé.
    Je fais des repas en dehors de ça ( et je goûte comme les petits) mais dès que je n’ai plus faim j’arrête.

    Je me rends compte que mon corps est conditionné car en vacances 2 heures après avoir pris mon petit déj, j’ai faim (même si j’ai fait jambon, fromage et pancake..)

    On s’étonne souvent que je ne grossisse pas plus , je n’ai pas de réponse.
    En fait je crois que j’ai la chance de d’être très à l’écoute de mon corps et de mes sensations.
    Je n’ai pas lu Zermati mais je crois que je dois être « naturellement » assez près de ses préceptes.

    J’ai horreur d’en avoir plein l’assiette ( et j’avoue même que les buffet à volonté me donne le tournis avec ces gens avec une montagne de nourriture dans l’assiette, sans jugement hein, juste ça me coupe l’appétit, je ne sais pas pourquoi), je prend rarement des grandes quantités quitte à me resservir 3 fois ensuite si l’envie m’en prend et sauter le repas suivant si j’ai pas super faim.

    Je peux sûrement remercier ma mère et le rapport super sain qu’elle m’a donné avec l’alimentation, jamais je n’ai été forcée de finir mon assiette ( j’essaie de reproduire avec mes enfants et ,et mon mari est du genre à forcer, à force de dialogue il est plus souple- merci MBDF- je suis heureuse de le voir évoluer) et surtout la nourriture n’est pas un enjeu affectif (pas de chantage) et un aliment n’est ni une récompense , ni une punition ; le fait d’être sage ou non n’influence pas la consommations de bonbecs.

    Pourquoi je raconte tout ça alors que je n’ai pas de problèmes ? déjà parce que rien l’idée d’un régime me filerait le cafard, je trouve que c’est extrêmement violent de se contrôler au minimum 3 fois par jour.
    Et que j’admire les gens qui arrivent à se priver pendant des mois. je serais déprimée d’avance.

    Se prendre la tête sur des IG, des calories etc peut se révéler à long terme frustrant mais surtout finalement inefficace.

    De nos jours tout le monde sait que les chips c’est plus calorique que le concombre et que le rôle des nutrionnistes était à une époque d’éduquer ou de sensibiliser les gens là-dessus.
    Maintenant c’est fait.
    Et du coup je me demande si ces personnes peuvent vraiment aider sur le long terme.
    D’ailleurs j’ai un ami qui mangeait très mal ,(mauvaises habitudes alimentaires, cuisine très grasse etc ) dès qu’il a su manger mieux il a perdu 18 kg et n’en a repris que 3, je crois que si a marché c’est que justement ce n’était pas comportemental.

    Ah damned j’ai fait une vrai tartine..

  • #85 Deilema le 18 février 2009 à 11 h 41 min

    « De nos jours tout le monde sait que les chips c’est plus calorique que le concombre… »
    Ben non, malheureusement, ma belle-mère me répète régulièrement que les beignets c’est pas gras et ça fait pas grossir, y’a pas de beurre dedans ….

  • #86 Armalite le 18 février 2009 à 11 h 42 min

    Bon ben moi j’ai genre 10-12 kilos à perdre. Et comme je suis un gabarit minuscule (1m54 sous la toise), ils se voient bien bien.
    J’ai toujours été ronde, puisque mon poids actuel n’est que de 5 kilos supérieur à celui de mes 18 ans, alors que j’en ai plus du double aujourd’hui. Une seule fois, j’ai fait un régime + sport intensif qui m’a permis de perdre 12 kilos. C’était il y a dix ans; depuis j’en ai repris 8 petit à petit au fil du temps.
    La différence avec beaucoup des filles qui viennent de témoigner, c’est que j’ai fini par me faire une raison. Est-ce que je serais plus jolie et mieux dans ma peau avec 12 kilos de moins? Oui, bien sûr. Est-ce que je suis prête à m’imposer les restrictions ou même seulement l’hygiène de vie nécessaire pour les perdre? Non. Je hais le sport, je suis gourmande (pas du tout boulimique, mais bien bien gourmande de salé et de bon pinard) et j’ai un rapport ultra convivial à la nourriture. Alors, tant que je n’aurai pas de problèmes de santé, je resterai comme je suis.
    Mais comme il a été mentionné plus haut, le vrai problème est souvent celui de l’image et de l’estime de soi. J’ai mal vécu mon surpoids tant que je n’étais pas heureuse pour des raisons X ou Y. Aujourd’hui je suis bien dans ma vie, avec un mec qui adore mes rondeurs, et j’accepte le fait que oui, c’est possible d’être ronde et jolie.

  • #87 henadi le 18 février 2009 à 11 h 43 min

    c’est vrai Hélène, la compulsion ne guérit pas avec un régime restrictif et peut même empirer. Mais un régime qui marche, (si tu as le vrai déclic et l’envie de changer vraiment et en mieux) te donne le courage de continuer et le temps de changer tes mauvaises habitudes. (le fait de dégonfler vite fait dans le visage c’est super bon pour le moral à chaque fois que tu te regardes dans une glace!!!)
    Consulter un psy pour les compulsions en même temps c’est une bonne idée et un bon moteur pour plus tard quand le courage baissera inévitablement.
    Par contre je crois que je vais consulter le livre de ce Dr Zermati, il y a l’air d’avoir des trucs bons pour moi à introduire dans mes habitudes! ; )

  • #88 globulita le 18 février 2009 à 11 h 45 min

    Je viens de lire « Mon gras et moi » de Gally, cela m’a bcp touchée, je vous conseille, on se sent moins seules…

    Sinon, je me demande pourquoi je fais encore des compulsions alimentaires (seule, sans témoin toujours) ou que je mange trop, au delà de ma faim (en compagnie, se resservir à la maison, finir son assiette trop copieuse au resto, j’ai un bon coup de fourchette comme on dit) alors que je sais qu’il suffit de manger à sa faim, de ne plus diaboliser la nourriture, bref d’avoir un rapport sain à l’alimentation. C’est quand même cool de manger, surtout des bonnes choses. Et ce serait encore plus chouette de ne pas se prendre la tête avec des kilos en trop. Pourquoi un des plaisirs de l’existence devient une telle souffrance? (euh, j’ai plein de réponses, c’est juste pour soulever le paradoxe de la situation)

    J’ai compris bcp de choses grâce à Zermatti, j’ai mis le doigt sur les problèmes mais je n’ai pas l’impression d’avoir trouvé la solution…

  • #89 dola le 18 février 2009 à 11 h 52 min

    Ah deilema, je suis scotchée !! Quand même je pensais que dès qu’on cherchait à maigrir ( et même sans le vouloir d’aillleurs) , on avait facilement des notions de diétiques ( magazine net etc;) mais peut-être que ta belle-mère se moque de son poids ?

  • #90 Deilema le 18 février 2009 à 11 h 55 min

    euh, non, pas vraiment, elle est diabétique…

  • #91 garancette le 18 février 2009 à 12 h 02 min

    Je comprends complètement ton texte…
    Ta souffrance me parle et je te souhaite bon courage. Les kg sont un sujets vraiment douloureux, à la fois intime mais aussi collectif (image que l’on veut renvoyer au monde extérieur, habitudes de société etc…). C’est super complexe car comme le disent les filles c’est un signe extérieur d’un mal intérieur, souvent ancré profondément.
    J’ai envie de te dire : méfie toi des régimes. C’est LE MAL. Je n’ai jamais été aussi grosse que depuis que j’ai fait un régime. Oui je sais c’est paradoxal, mais visiblement, je ne suis pas la seule dans ce cas là.
    Moi aussi j’ai 25 ans et 15 kg à perdre. Voir des photos de moi est très douloureux. Mais dans ma vie de tous les jours, je n’y pense pas trop et je ne me laisse pas tenter par les sirènes des régimes miracles, pilules, détox et autres mythes (c’est déjà un gros progrès par rapport au passé).
    Je n’ai pas de solution miracle à te donner, et pas de couette magique :) mais tu n’es pas seule dans ton cas.
    La seule chose à laquelle je crois ce sont les petites choses : 10g de beurre en moins par jour, à la fin de l’année ça fait un kg en moins.
    Je t’embrasse et t’envoie bcp de bonnes ondes (et à vous toutes aussi les filles)

  • #92 dola le 18 février 2009 à 12 h 04 min

    Deilema, je dois être très naïve alors.. bon ce ne serait pas la première fois ,

    Je t’avoue que ça m’ouvre les yeux , je trouve super lourd le rabâchage sur l’alimentation à télé etc et j’avais le sentiement qu’on nous sur-informait, j’ai tort manifestement :-))

  • #93 Athéna le 18 février 2009 à 12 h 05 min

    @Lul’oups : où habites-tu ? on m’a parlé d’une consultation à l’hôpital du Notre-Dame du Bon-Secours à Paris où on prend en compte tes habitudes, comme ton travail par exemple.
    @ Jen : non, taille 40/42, personne ne te regarde en te trouvant monstrueuse
    @Splatchounette : je sais que c’est faicle à dire, mais les gens qui te disent des méchancetés pareilles ne mértient pas que tu leur accordes la plus petite pensée

  • #94 Fanchette le 18 février 2009 à 12 h 27 min

    LulOups : je compatis à toute la douleur qui émane de ton texte. Mais en lisant tes réponses aux commentaires y’a un truc qui me sidère : dans un restaurant gastronomique, y’a pas moyen de manger des légumes plus d’une fois par semaine ? Ben ça alors !

  • #95 Cagaroule le 18 février 2009 à 12 h 33 min

    Bonjour à toutes,

    J’ai lu pas mal en diagonale. Je viens de faire un régime avec des sachets mais de vrais aliments aussi et la possibilité, de manger normalement.
    J’ai perdu une petite dizaine de kilos, mais surtout je pense que le moment était propice pour moi: je suis passée d’un boulot où je me faisais chier à un où je m’éclate comme une folle (avec des horaires de neuneu, ça aide aussi: les sachets en rentrant à 20h30, j’ai trouvé ça hyper pratique :-)) ).
    Je vais loin de Paris, mais je crois que j’ai trouvé la personne qui m’accompagne bien: aucune culpabilisation, un vrai dialogue, la prise en compte des contraintes pro, etc.

    Ensuite, je me suis mis au sport, et ça aide. Ca fait deux soirées par semaine où tu ne sors pas, et où tu vas de dépenser non seulement physiquement, mais aussi déconnecter mentalement. Dans mon cas, j’ai en plus trouvé un club (escrime) où les gens sont hyper sympas. Maintenant je vais suer, me défouler, ne penser à rien et voir mes potes. Que demander de plus ?

    Et pour terminer, il est super dur de résister aux plateaux de viennoiseries des petits-déj, c’est pour ça que je prends toujours un petit déjeuner chez moi avant de partir. Je ne suis pas sucrée, ça aide sûrement. Et dans les buffets, comme j’ai des allergies alimentaires si j’ajoute mon régime, des fois je ne pourrai rien manger. Et perso une journée entière sans manger, je ne tiens pas. Du coup, je fais des entorses que je rattrape par ailleurs.

    J’ai remarqué que je mange moins, que j’atteins plus vite la satiété; en général je m’arrête mais si c’est un super foie gras, c’est pas sûr ! :-))

  • #96 Scotchette le 18 février 2009 à 12 h 42 min

    Amies des 15 kgs en trop bonjour!

    Mes kilos je les ai pris en 3/4 ans, 47 kgs pour 1m54 avant, jusqu’à 66 kgs en décembre dernier. Je n’ai pas de compulsions alimentaires, je mange normalement, un peu de tout, un peu de gras aussi, j’adore cuisiner, les légumes ne me rebutent pas etc….Du coup j’avais du mal à trouver une solution, j’avais l’impression de tout faire bien. Une diéteticienne m’a aidé à perdre 3 kgs, j’avais bien compris mes petites erreurs, mais une fois qu’on a arrêté de se voir, j’ai tout repris, parceque si la madame n’est pas là pour me taper sur les doigts, ben ça marche pas.

    J’ai lu Zermati, suite à un de tes articles Hélène, et j’ai beaucoup appris, à manger à ma faim et à ne plus avoir un poids idéal en tête. J’ai commencé à m’accepter, je me sentais bien sans avoir perdu 1 gramme. J’ai fait appel à Eugénie (toujours grâce à toi Hélène) pour trouver des fringues adaptées à mes rondeurs, et j’ai trouvé et Bon Dieu que ça fait du bien d’oser porter une robe et de se sentir belle et femme.

    Depuis décembre j’ai perdu 5 kgs, à cause d’un pbe de thyroïde, ces 5 « petits » kgs ont tout changé, dans ma vision de mon corps, de moi même. Non je n’ai pas 15 ou 20 kg à perdre, ces 5 me suffisent, du coup je fais plus attention à ce que je mange, en mangeant plus de poissons, de légumes, parcequ’avec ce déréglement je sais que je peux tout à fait les reprendre aussi vite que je les ai perdu (et aussi parceque j’ai du cholesterol youpi!).

    Les filles, je suis au chômage comme certaines d’entre vous qui ont tendance à trop ou mal manger dans cette période. De mon côté je profite de ce temps libre pour cuisiner, réfléchir à ce que je vais manger…Ca n’est pas une obsession parceque comme le dit Hélène nous sommes « formatées » nous les filles à penser en terme de « ça c’est bien » « ça c’est gras bouh vilain », j’essaie de casser les « codes » que j’ai en tête, de tout désapprendre pour réapprendre à ma manière.

    J’ai la chance d’avoir un mari génial, qui n’a pas forcément de poids à perdre mais qui mange comme moi sans souci, qui me trouve aussi belle à 47 kgs qu’à 60kgs et qui m’encourage à perdre du poids uniquement si MOI je ne me sens pas bien.C’est mon compagnon mais ça pourrait être une copine, un ami, une maman….l’important c’est aussi de pouvoir en parler et se sentir soutenue!

    Bon courage à toi Lul’oups et à vous les filles, on a encore beaucoup de choses à apprendre et à partager! Et Lul’oups moi aussi j’ai mal à ma peau, je ne sais pas si pour toi c’est au sens propre ou au figuré, mais perso ma cellulite sur les cuisses est hyper douloureuse, le moindre « choc », la moindre pression me fait mal, du coup je masse tous les jours en douceur, et à défaut de voir ma peau changer, les douleurs sont moins intenses.

  • #97 Lul’oups le 18 février 2009 à 12 h 55 min

    Ouhlala, je m’en vais faire le ménage et je retrouve tous vos commentaires, le sujet est plus que fédérateur apparemment! ;-)
    Fanchette, eh non, il faut dire que notre chef de cuisine voit plus son intérêt dans les repas de ses clients plutôt que dans les nôtres! Donc les restes, pâtes, riz ou pommes de terre, le tout bien arrosé de sauce et resservi plusieurs jours de suite s’il en reste!
    Athéna, je n’habite pas très loin de Paris, à la limite entre Loiret et Seine et Marne mais on en revient toujours au problème financier…

  • #98 double plus good le 18 février 2009 à 13 h 14 min

    Lul’oups, et emmener ta « gamelle » pour manger ce que tu veux sur ton lieu de travail ?
    Du genre repas ou salade dans un tup, et à rechauffer eventullement sur place?

  • #99 arundhati le 18 février 2009 à 13 h 21 min

    Juste qq reflexions à propos de l’entourage, des gens (en général)
    « on doit être mince comme on DOIT avoir un casier judiciaire vierge »
    C’est, dans l’esprit de certains et certaines au même niveau,
    on doit rendre des comptes: « qu’est ce que tu manges, comment, quand et combien, et pourquoi? » à des gens qui n’y connaissent rien mais qui SAVENT parce qu’ils sont minces ou ils ont maigri (temporairement)
    La « grosse » se laisse aller (à cause du boulot, des grossesses, de la ménopause, etc, etc…)
    c’est de sa faute!
    QQ reflexions entendues lors de grandes réunions familiales et amicales, ici ou là (concernant des filles de tout âge ayant pris du poids ou étant en sur-poids)
    C’était pourtant une belle femme- elle a été malade ou quoi?
    elle a pris de la cortisone?
    -P. a enfin trouvé sa voie professionnelle, mais qu’est ce qu’elle a grossi!
    Je n’ai pas reconnu X elle vieillit mal , tu as vu son bide?-
    F; la prochaine fois qu’on se voit tu as tout reperdu, hein, regarde moi j’ai le méme poids que quand on était ensemble en pension l’année du bac!
    elle a un joli visage, mais son corps,monstrueux! et si elle maigrit elle aura des rides!
    Pourtant pas difficile de manger des légumes et du poisson, elle bouffe des glaces cette grosse vache!
    F.je voulais te dire que c’est normal que tu ais autant grossi: tu t’es resservie 2 fois, tu manges trop vite, tu as mangé du pain!
    (la méme bonne amie) F gôutes ce gateau c’est un délice, c’est mon ami untel qui est patissier qui l’a fait pour nous spécialement…!!
    A h le surpoids, qu’est ce que ça vieillit!
    Moi, je ne serais jamais laissée envahir par les kilos, ah, non, j’aurais réglé tout , tout de suite!
    Va voir le dr Untel de ma part , et X, etc, etc, etc..
    F, je le dis pour ton bien, je connais un bon chirurgien, il va t’arranger ce double-menton et ton ventre, tu ne peux pas continuer comme ça , ma bichette!
    Moi, je devrais arréter de fumer, c’est vrai que mon père est mort d’un cancer de la gorge, mais je ne veux pas devenir comme toi, 20 kg de plus: je ne peux pas assumer! j’ai déjà trop de soucis! »
    Toutes ces reflexions sont on ne peut plus veridiques, j’en ai entendu plein d’autres soit me concernant, soit concernant d’autres déliquantes, j’ai ecris ici celles qui étaient peut-être les plus récentes
    La vie peut-être quand méme un enfer grâce aux « bonnes copines »

  • #100 Armalite le 18 février 2009 à 13 h 28 min

    Je suis sidérée. Ces remarques viennent de gens que tu considères comme des amis? Qui a besoin de gens comme ça dans son entourage?

  • #101 Fanchette le 18 février 2009 à 13 h 29 min

    Oui LulOups : l’idée de Double plus good me semble surtout excellente pour faire prendre conscience à votre cuisto qu’une alimentation équilibré est la base de la cuisine, pour les clients et pour les salariés. Tu peux juste apporter des légumes et des crudités, que tu mélanges à ses restes de pâtes et riz. Tu auras l’impression de reprendre en main cette alimentation qui ne te plaît pas et ça c’est déjà une victoire pour toi non ?
    Quant à ne pas craquer pour les chocolats, alors là, je ne sais pas…

  • #102 Kila le 18 février 2009 à 13 h 29 min

    Et bien à moi z’aussi ce sujet parle.
    Combien de kilo en trop? Ca j’en sais rien vu que ça fait 2 ans que je ne suis pas montée sur une balance. Mais une bonne vingtaine je pense.
    Je sais au vu de mes fringues que depuis ce temps-là j’ai arrété de grossir, c’est déjà ça.
    Je n’ai jamais eu de poids idéal, j’ai commencé à grossir plus que la « normal » à 11 ans, j’en ai 26 de plus. (des années pas des kg)

    Je rejoins beaucoup d’entre vous, les régimes tuent les régimes. J’ai arrêté de grossir depuis que je ne fais plus de régime, c’est déjà ça!!
    Je pense que tous les subterfuges qu’on peut trouver pour maigrir ne seront que momentanés tant qu’on n’aura pas réglé le problème profond qui fait qu’on arrive pas à maîtriser sa faim.
    Par subterfuges j’entends faire du sport, manger des carrottes à l’eau, se priver de fromage… pendant 3 jours et revenir bien vite à ses habitudes de comblage évidemment!!
    J’en suis là…
    J’ai découvert le pourquoi de mes frénésies alimentaires (entendre je ne sais pas m’arrêter de manger quand je n’ai plus faim) depuis que vais voir une psy.
    J’ai aussi remarqué que j’arrivais à manger à ma faim et pas plus lorsque j’étais sentimentalement comblée, c’est à dire pas souvent!!
    Il me reste maintenant à faire comprendre tout ça à mon inconscient.
    J’ai l’intime conviction que lorsqu’il (mon inconscient) aura entendu, alors sans effort aucun je maigrirai, j’espère juste que ce sera dans cette vie-là ;-)
    bon courage à toutes!

  • #103 arundhati le 18 février 2009 à 13 h 39 min

    @Armalite
    Ce sont des reflexions faites directement « pour mon bien »
    par ex: ne te ressers pas, tu manges trop vite ,va voir mon chirugien
    et les autres,ce sont des réflexions entendues sur d’autres déliquantes du poids faites par des gens dans des fêtes comme je le disais!
    veridique!!

  • #104 Julie le 18 février 2009 à 13 h 58 min

    Lul…
    Que je la connais cette souffrance, ne pas savoir resister a cette nourriture qui contient tant de reconforts…
    Je suis depuis decembre le regime du Dr Dukan, j’ai perdu 8.5 kg a l’heure ou je te parle et sans me sentir frustree!!!
    Il y a aussi le forum des Dukanettes qui aide bien….viens y faire un tour, il fait chaud sous la couette des filles qui ont des kilos a perdre!
    Tout y est gratuit, les conseils le soutien…les recettes!
    bref je suis pas la pour faire de la pub mais pour te dire que c’est possible!!!! D’ici fin avril max je pense avoir perdu mes 14kg pour la vie!!!!!!!
    Si tu souhaite en parler je te donnerais mon mail sans problemes!!!!
    COURAGE

  • #105 Hélène le 18 février 2009 à 14 h 14 min

    porteverte (82) ton commentaire me parle beaucoup ! (moi aussi, c’est moi qui décide ;-)

    dola (84) ce que tu dis sur le fait que la nourriture ne doit être ni une récompense, ni une puntion, me plaît énormément ! Si tout le monde pouvait élever ses enfants comme toi…
    Et « finis ton assiette » es sans doute la phrase la plus dommageable qu’ont prononcé des générations de parents.

    Armalite (86) je dois reconnaître, même si ça m’arrache la gueule de l’avouer, que je n’avais aucun complexe quant à mon poids quand j’étais en couple avec un mec qui me trouvait sublime quelle que soit ma corpulence ;-)

    garancette (91à je plussoie à mort : les régimes ça fait grossir, j’en suis la preuve vivante. Si je n’avais pas foutu le doigt dans cet engrenage merdique, je ferais aujourd’hui 67 ou 68 kilos, donc un poids normal pour 1m70, pas loin de 40 ans et ossature lourde.
    Ben grâce aux régimes, j’en fais 83.

    arundhati (99) j’ai entendu 2 fois ces dernières semaines, alors que JAMAIS personne ne s’était permis de me dire un truc pareil juque là « c’est dommage, tu es un tellement beau visage ».
    J’ai cru que j’allais cogner… je le ferai peut-être la prochaine fois, tiens (verbalement, oeuf corse)…

    Kila (102) merci pour ton commentaire : pour moi il résume tout, tu as tout bon.

    Julie (104) vient donc nous en reparler dans 5 ans, de tes 14 kilos perdus pour la vie avec une méthode ultra restrictive (et pas du tout gratuite – le forum certes, mais le suivi personnel absolument pas)…

  • #106 garancette le 18 février 2009 à 14 h 26 min

    Hélène : Complètement, c’est ce que je me dis. Je serais restée à mon poids « habituel » à osciller entre 63 et 66 kg et pas coincée à 75kg comme maintenant.

    Julie : ne le prends pas mal, vraiment, mais j’ai peur que tu te fasses des illusions. Je n’ai jamais entendu parler de gens qui font ce régime et ne finisse pas par reprendre leur poids (ou plus).
    Je comprends ton euphorie, c’est normal!!! Mais méfie toi, un régime que te prive de certains aliments risque de te coller un trouble du comportement alimentaire en plus!
    Et relis ce que tu dis, on croirait un peu que tu parles d’une secte :)))))

  • #107 Julie le 18 février 2009 à 14 h 26 min

    Helene,

    je ne suis pas sur le forum du Dr qui est trop cher et le suivi ridicule et hors de prix n’est pas acceptable.
    La methode est restrictive en qualite mais pas en quantite, ce qui rentre pile poil dans la mentalite d’enormement de personnes en surpoids.
    A essayer avant de bannir! Si on le suit comme il faut d’un bout a l’autre c’est un regime qui marche. Apres il faut de la volonte evidemment sinon c’est pas la peine.
    attention a toutes aux regimes ou on a faim, ou on fait des malaises, ou on ne peut pas faire de sport, bref les regimes hypocaloriques (ou FORCEMENT on reprend du poid car des qu’on remange normalement, on ne PEUT PAS se stabiliser).

  • #108 Syd le 18 février 2009 à 14 h 26 min

    Je comprends aussi, même si pour moi c’est l’inverse, plutôt régime grossissant ^_^ Il faudrait que je prenne 8-10 kilos. L’important c’est vraiment de rester équilibré et de se créer une sorte de rythme alimentaire, j’ai réussi à prendre 3-4 kilos il y a deux ans mais je me suis nourrie de façon très désordonnée, en décidant ponctuellement de manger 4 yaourts au lieu d’un, des bêtises de ce genre. Alors que je sais bien que si je faisais simplement attention à pas zapper le dessert, ce serait déjà un pas. Moi c’est pas tellement le miroir mon ennemi, parce que je me regarde comme il me plait et pas partout, même sans me rendre compte. C’est plus les photos !

  • #109 Hélène le 18 février 2009 à 14 h 34 min

    Julie, TOUS les régimes marchent.
    C’est après que les emmerdes commencent. Je te dis, rendez-vous dans 5 ans ;-)

    Syd c’est vrai qu’on n’en parle quasi jamais, mais être trop maigre (ou se trouver trop maigre), ça ne doit pas être facile non plus.

  • #110 garancette le 18 février 2009 à 14 h 35 min

    Pareil, pour moi le miroir n’est pas forcément un ennemi (surtout que je n’ai pas de miroir en pied oups), mais les photos sont cruelles.
    D’un autre côté dans la vie de tous les jours je suis plutôt bien dans ma peau et pas malheureuse. Je crois aussi que parfois, le soulagement vient du fait qu’on fait la paix avec sois même…
    Et c’est peut être un premier pas pour faire la paix avec la nourriture.

  • #111 Zaliénor le 18 février 2009 à 14 h 37 min

    Je n’ai pas le temps de lire l’intégralité des commentaires et m’en excuse.

    Et le rapport à la mère dans tout ça? A « l’éducation alimentaire »? Je n’ai vu ma mère qu’au régime toute sa vie et effectivement elle est très mince. Moi? 1m70 et 54kg, selon elle il y a encore du boulot. J’ai 24 ans et quand je rentrais le week end chez mes parents j’avais toujours le droit à une remarque: « Tu as encore grossi/maigri? ». Sans parler des repas… Je me demande souvent comment se fait il que je n’ai pas de problème de poids. Pas de problème de poids, oui, mais un rapport pas super à la nourriture: je me gave pendant deux mois de sucré, de salé, pendant les repas, entre. Et après privation à fond les ballons. Je me dis que pour l’instant ça passe mais qu’un jour…

  • #112 Julie le 18 février 2009 à 14 h 38 min

    eh ben si tu as raison d’avance Helene, rien ne sert de faire des regimes alors!

  • #113 Hélène le 18 février 2009 à 14 h 39 min

    Exactement, c’est bien ce que je dis ;-)
    L’idéal (donc pas facile à attendre) c’est de manger équilibré et à sa faim mais pas plus, de façon à rester à son poids de forme. Lequel est peut-être bien plus lourd que le poids esthétiquement admis, ça aussi il faut s’en faire une raison.

  • #114 Julie le 18 février 2009 à 14 h 40 min

    Zalienor jai 25 ans et depuis 7 ans ma mere me dit que je suis grosse et que je devrais faire un regime, jen ai fait 4 pour elle (tous lamentablement rates) et la j’en fais enfin un pour moi…depuis quelques mois elle me fout la paix parce que j’ai pretexte un probleme de thyroide pas tres grave mais qui ne me permet pas de maigrir comme je veux….C’est triste que la paix reside dans le mensonge mais TANT PIS! Je ne la supportais plus (surtout que c’etait assorti de « tes cheveux sont trop blonds, jaime pas tes ongles (je porte du gel) ton maquillage est too much, jaime pas tes fringues »……

  • #115 Stéphanie (mais une autre) le 18 février 2009 à 14 h 41 min

    Je me permets hein, parce que la dame l’a très bien écrit elle même…
    http://www.monblogdefille.com/blog/20060621pourquoi-je-suis-violemment-opposee-a-toute-forme-de-regime-amaigrissant
    *Va se botter le train pour le faire son texte à elle*

  • #116 Julie le 18 février 2009 à 14 h 42 min

    Helene ,c’est tres bien ta facon de voir les choses mais ce n’est pas acceptable pour moi, je suis pas a l’aise avec mes kilos en trop meme si j’etais juste en surpoids!!!!
    J’ai du mal a me faire des raisons je crois!!!!!! :)))))

  • #117 garancette le 18 février 2009 à 14 h 45 min

    bon, bah voilà, rapport à la mère comme disais exactement Zaliénor.

  • #118 Zaliénor le 18 février 2009 à 14 h 46 min

    Yes, yes, yes tout à fait d’accord avec toi Hélène!
    Il y a la tranche de poids (ça se dit?) qu’on « doit » avoir et celui qu’on s’imagine ou aimerait avoir alors qu’en réalité c’est complètement irréaliste et déraisonnable. Comme évidemment ce poids fixé est impossible à atteindre on à l’impression de pas avoir de volonté et Hop: culpabilisation et dévalorisation!

  • #119 anne k le 18 février 2009 à 14 h 54 min

    Jolie piqûre de rappel ! Merci les filles.

    Je m’apprêtais faire une sorte de toute petit régime de rien du tout (« allez secoue-toi un peu, ma vieille ! 5 kg en moi, c’est vite fait. Tu vas avoir 40 ans cette année et gna gna gna, gna gna gna »)

    J’ai sensiblement le même parcours que la plupart des filles qui ont fait des régimes.
    Donc c’est pas faute de savoir que les régimes, c’est débile, d’avoir lu Zermati et tutti quanti. Faut croire que nos conditionnements sont tenaces. C’est dingue, ça !

  • #120 anne k le 18 février 2009 à 14 h 55 min

    5 kg « en un mois » et donc « hors de moi » !!

  • #121 Hélène le 18 février 2009 à 15 h 01 min

    Mais moi non plus Julie je ne suis pas à l’aise avec mes kilos en trop ! Tu crois que ça me fait marrer de porter des jeans taille 48 ? Je ne suis pas moi-même !
    Simplement la dernière fois que j’ai fait un régime, j’ai perdu 10 kilos, et dans les 5 ans qui ont suivi, j’en ai repris 20.
    Comme je ne veux pas une seule seconde risquer d’en reprendre 40 la prochaine fois, et bien il n’y aura pas de prochaine fois ;-)

  • #122 luminelle le 18 février 2009 à 15 h 32 min

    Moi aussi je mets du 46/48 pour 1,70m .. et j’crois que ce qui me tue le plus c’est de pas pouvoir m’habiller partout. Genre je vais voir une robe ou un jeans qui me plait, ben ça existe jamais dans MA taille. Comme si parce qu’on est plus ronde que la normale on doit s’habiller différement et ne pas mettre les même habits que les gens dits ‘normaux’…
    Mon poids j’ai fini par accepté, le fameux calcul du poids par rapport à la taille j’ai fini par comprendre que c’était une énorme connerie. J’aimerais toujours perdre les 20 kg que j’ai repris et remettre tous mes habits T. 40/42 qui dorment dans mon armoire, ça c’est sur, mais ça me dégoute de voir que quand je décide d’aller acheter des nouvelles sappes, celles qui me vont sont dans un rayon voire un magasin différents, complétement à part.
    C’est quoi cette espèce de régles qui veut que forcément si on a des Kg en trop on peut pas s’habiller comme les autres ?

  • #123 Lily le 18 février 2009 à 15 h 35 min

    Il y a eu un temps où je lisais le blog d’une fille qui s’appelait Lilo, et dans un post, elle racontait son rapport à la nourriture. Dieu que je regrette qu’elle ait fermé son blog car je croyais me lire…
    Je suis aussi de celles qui pensent (enfin qui pensaient car le com sur « les beignets c’est pas gras y’a pas de beurre » m’a surprise) qu’aujourd’hui on est trèèès bien informés sur le « diététiquement correct ». En tout cas toutes celles qui ont un jour voulu perdre du poids sont devenues des puits de savoir sur la diététique.
    Mais voilà ça ne suffit pas car la plupart d’entre nous, ce n’est pas la qualité nutritionnelle qui pose problème, c’est notre rapport à la bouffe.
    J’en suis! Rapport pathologique. J’ai abandonné les régimes draconiens du « ne rien manger, sauter des repas, se nourrir de sachets ». Mais le simple fait de « me surveiller », de surveiller l’alimentation (ce qui se limite à ne pas manger les petits gateaux avec le yaourt alors que mon copain en mange joyeusement en face de moi, ou éviter la brioche au petit déj, ou le chocolat après le diner…toujours avec chéri qui en mange lui…argh), au bout de deux semaines maxi, je suis sur le fil et alors, il suffit d’un passage à vide (moment de déprime, etc) pour que je craque. Et là ce n’est pas un petit biscuit que je vais manger mais le paquet entier…et autres salopries : crises de compulsions alimentaires, manger sans faim, sans plaisir, avec de grosses difficultés pour s’arrêter, alors même qu’on n’a pas faim, qu’on se dégoûte…mais on continue!
    Dur dur…
    Impossible d’avoir un rapport sain à la nourriture pour moi. J’ai l’impression d’osciller sans cesse entre contrôle de moi (quasi orthorexie) et craquages!

  • #124 Lily le 18 février 2009 à 15 h 39 min

    Je rêverais d’être comme ma soeur (22 ans presque) qui mange à sa faim, sans plus, mais pas moins, qui jamais ne s’est pris la tête comme moi sur les régimes, qui mange son pain de mie-nutella tous les 4 heures, souvent de la quiche lorraine le soir, et qui ne grossit pas…

    Je pense que tant que je serai dans ce rapport obsessionnel amour-haine de la bouffe, je ne serai jamais comme elle!

  • #125 kip le 18 février 2009 à 15 h 39 min

    A moi aussi ce billet parle beaucoup… et pourtant je n’ai pas de problème particulier de poids, (après avoir été une petite fille bien rondouillette et très gourmande!) mais je connais bien cette envie de voir tous les kilos (perçus) en trop disparaitre d’un seul coup.
    Je connais bien aussi le réconfort puis la culpabilité, puisés dans la nourriture, même si perso ce serait plus dans le comté et les rillettes! (hmmm)

    Récemment j’ai beaucoup maigri à cause d’un gros chagrin…au point de m’attirer pas mal de réflexions autour de moi. Je me suis un peu forcée à remanger normalement, parce que j’ai eu l’impression que ne pas manger était une manière malsaine d’entretenir mon chagrin (de le nourrir en quelque sorte) et de lui donner une espèce de crédibilité; je reprends du poids, mais une partie de moi a beaucoup de mal à l’accepter , et me chuchote insidieusement à l’oreille que je serais beaucoup mieux avec encore quelques kilos de moins,version sac d’os… alors même que j’ai toujours trouvé que les vraies belles filles étaient forcément pulpeuses…c’est à n’y rien comprendre!

    Mon com peut paraître un peu à côté de la plaque, mais en lisant ton billet, j’ai eu l’impression de lire des choses que j’avais pensées mille fois, surtout dans la sévérité de ce que tu dis à ton encontre. La nourriture cristallise vraiment incroyablement tous ce que nous sommes et tous ce ce que nous voulons être.
    Je te souhaite plein de courage, certes pour les kilos, mais surtout pour le côté « psy » de tout ça (se regarder avec plus de tendresse, manger mieux parce qu’on va mieux dans sa tête…etc; je ne reprends pas ce qui a déjà été dit dans les nombreux commentaires auparavant)
    bises

  • #126 Marine le 18 février 2009 à 15 h 46 min

    bonjour tout le monde
    pour ma part je n’ai pas beaucoup de kilos à perdre, mais finalement, c’est la méthode qui compte.
    avant ma grossesse je pesais 55 kg (pour 1m68). Quand je regarde les photos j’étais hyper fine! alors que je me trouvais un peu ronde (je faisais du 36). A la fin de la grossesse je faisais 72 kg (bon, prise de poids à peu près normale.) après l’accouchement, j’étais persuadée de perdre pas mal (le bébé, le placenta, le volume sanguin…etc)? bon finalement je n’avais perdu que 3kg! (meme pas le poids du bébé!).
    j’ai décidé de ne surtout pas suivre de régime. là je pèse 59kg. ça fait 9 mois. en fait je mange bien, je bois, j’ai toujours un truc à fêter, mais j’essaye de faire ce que ma soeur m’a conseillé: elle avait bcp grossi à l’adolescence, et en fait elle retrouve une alimentation ‘normale », petit à petit… c’est une nouvelle méthode à adopter, et surtout pas un régime, car on doit le faire toute sa vie! elle mange des féculents, et protéines, le midi, pour ne pas avoir faim l’après-midi, elle se fait un plaisir régressif par semaine (frites, plats en sauce, etc), et elle a du perdre une douzaine de kilos, en dix ans. Alors voilà, le régime express, ça ne marche pas, c’est sur le long terme, que les progrès se voient.
    après, on a toutes l’impression de savoir ce que veut dire « alimentation raisonnable, doses normales », mais en fait, si on discutait des quantités entre nous, on verrait que nous avons tous une vision très subjective! pour certains, fromage-dessert à chaque repas, c’est « normal », alors que souvent les doses sont bien trop importantes par rapport à nos besoins.
    bon je sais, c’est tout sauf simple. Mais voir les choses « long terme » ça permet de ne pas se décourager, ne pas s’essouffler, et ne pas desespérer avec des objectifs irréalistes.

  • #127 Zaliénor le 18 février 2009 à 16 h 13 min

    C’est quand même fou le nombre de commentaires qu’il y a et donc le nombre de filles qui se posent des questions par rapport à la nourriture.
    Je viens juste d’entrer dans le monde du travail et au moment du repas je suis toujours soufflée de voir ma collègue manger PARFAITEMENT et qui, je vois bien, ne se pose aucune question. Il y a une plaquette de chocolat? Elle mange UN carreau (oui un seul!). Elle entretien un rapport tout à fait sain à la nourriture et je répète ce qui a été répété déjà 10 fois, 100 fois: elle mange, à mon avis, à sa faim! Mais je crois que c’est une des rares filles que j’ai rencontré à être comme ça.
    Et sinon je parlais de ma mère tout à l’heure mais les hommes dans tout ça? Mon père et très maigre (1m77/62kg) et se pèse plusieurs fois par jour, avant manger, après, avant d’aller aux toilettes, après. Et j’entends à longueur de journée: « j’ai trop mangé, je vais être gros … Quand je vous dit que je me demande pourquoi j’ai pas plus de souci!

  • #128 Julie le 18 février 2009 à 16 h 14 min

    coucou les filles,
    Helene c’est quand meme un peu triste de ne pas se sentir soi meme a cause de la peur de la reprise?
    moi ca fait seulement 7 ans que je joue au yoyo tristement et la j’en ai vraiment marre et je crois avoir enfin la clef je suis contente (mais peut n’est ce qu’une illusion) et en plus je me suis mis en place une « carotte »: pour chaque kilo perdu, 1 truc de maquillage achete, POF!
    Les deux derniers kilos ont ete une commande kilometrique chez Coastal scents…. :D
    Bon c’est sur qu’a ce train la, mon regime va me couter cher!
    Mais j’essaie de cette facon de remplacer mon addiction a la bouffe (hyper malsaine) par mon addiction au maquillage (beaucoup moins grossissante)….et so far ca marche!!!!
    Sinon il parait que l’hypnose fonctionne bien aussi, pour se debarasser de cet inconscient qui nous pousse a manger tout, n’importe quoi et a prendre du poids……
    J’aimerais bien pouvoir me permettre l’hypnose mais ici (en Irlande) et c’est tres cher et limite charlatanique donc j’evite! Si seulement ca pouvait m’enlever cette peur panique de « manquer » de bouffe!! Et pourtant j’ai pas fait la guerre, loin de la!!!!
    Dans les 7 dernieres annees j’ai repris et perdu a peu pres 45 kilos! Donc j’espere que ce regime, qui me fait office de psychotherapie, me soignera….

  • #129 Armalite le 18 février 2009 à 16 h 23 min

    Julie, je suis comme Hélène, je ne te souhaite que du bien mais je n’y crois pas. Un régime ne peut pas remplacer une psychothérapie et ne règle pas les problèmes d’image, d’estime de soi, de rapport à la bouffe ou que sais-je. Il fait disparaître les symptômes mais ne traite pas le mal. Donc le mal reviendra tôt ou tard, à moins d’avoir une volonté inhumaine pour le tenir sous contrôle. Enfin, c’est mon avis et la raison pour laquelel j’ai arrêté les régimes :-)

  • #130 Hélène le 18 février 2009 à 16 h 24 min

    Surtout que dans ton cas, Julie, ton estime et ton image de toi ont l’air d’avoir été salement malmenés par ta mère, ce qui est toujours très destructeur pour une fille (et criminel de la part de la mère selon moi, mais je suis particulirèment sasn pitié avec les « crimes éducatifs » ;-)

    Et ça rejoint à fond ce que dis Zaliénor : le parent culpabilisateur et moralisateur sur la bouffe, ça peut tout à fait être le père.

  • #131 Mithra le 18 février 2009 à 16 h 25 min

    C’est vrai que ce sujet parle a beaucoup d’entre nous !

    En ce qui me concerne, ado j’etais vraiment maigre (46kg pour 1m66 a 16 ans). Au college on me surnommait « l’araignee » ou « le spaghetti » (faut pas croire qu’il n’y a que les rondes qui attirent les quolibets)… A la vingtaine, je faisais un 34-36, j’etais de celles qui pouvaient manger tout ce qu’elles voulaient sans prendre un gramme.
    Et puis j’ai demenage aux USA, puis en Angleterre, ou j’ai adopte une hygiene de vie totalement deconnante : du genre 3 gin-tonic au pub entre collegues tous les soirs, plus le plateau de nachos au fromage fondu qui va avec, plus la barre chocolatee au premier coup de stress, plus le sandwich taille XL avec un grand smoothie a la banane tous les midis… je ne vous fais pas de dessin, entre ca et l’arrivee de la trentaine j’ai pris 12 kilos.
    Je les ai gardes un bon moment (plusieurs annees), je me disais meme que c’etait normal, qu’on ne garde pas toute sa vie le poids de ses vingt ans, que j’aimais mieux etre grosse que de me priver, que j’etais gourmande et voila tout…
    Jusqu’au jour ou en descendant un peu vite les escaliers a la maison j’ai senti le gras de mon ventre tremblotter. Ca peut paraitre idiot, surtout que mes « problemes » de poids etaient ridicules par rapport a beaucoup de filles, mais ca m’a glacee, je me suis sentie vraiment mal.
    J’ai pas mal reflechi. Ca n’etait pas vrai, je n’etais pas QUE gourmande, sinon exit les nachos degueu, avales juste parce qu’ils etaient sous mon nez. Et je me mentais a moi-meme : quand on a mange une entrecote-frites a midi et qu’on est assise sur son derriere toute la journee, on n’a pas faim a nouveau a 16 heures : on a juste envie de manger.
    Je me suis aussi rendu compte que mes portions aux repas etaient beaucoup trop copieuses : je mangeais trop, par peur d’avoir faim. Maintenant si j’ai faim (vraiment faim, donc) dans l’apres-midi, eh bien je remange. Et si au pire du pire je suis dans un endroit ou je ne peux pas manger, j’ai fait cette decouverte capitale :-) : on ne meurt pas d’avoir faim une heure ou deux avant le diner, inutile de se goinfrer preventivement au repas d’avant. J’avais d’ailleurs totalement oublie la vraie sensation de faim, et je m’en faisais une montagne, alors que la sensations d’etre gavee n’est pas plus agreable !
    Et je ne mange pas si je n’ai pas faim : par exemple je ne petit-dejeune plus, car je n’ai pas faim le matin.
    Avec tout ca j’ai reperdu tous mes kilos et je garde mon poids (plus ou moins un ou deux kilos a peu pres, c’est pas de l’horlogerie suisse non plus) sans effort ni privation.

    Bref, je n’ai pas de couette miracle mais je crois qu’il faut un declic a un moment et qu’une fois qu’on a reussi a demonter les mecanismes interieurs qui nous poussent a manger trop et/ou n’importe quoi, on arrive a trouver notre poids de forme !

  • #132 Hélène le 18 février 2009 à 16 h 27 min

    Mithra je me sens hyper proche de ce que tu racontes, c’est exactement ce à quoi je tends (sasn succès pour le moment, mais c’est mon but ;-)

  • #133 MariondeLyon le 18 février 2009 à 16 h 29 min

    « quand on a mange une entrecote-frites a midi et qu’on est assise sur son derriere toute la journee, on n’a pas faim a nouveau a 16 heures : on a juste envie de manger. »

    C’est tellement vrai !!
    D’ou mes virée vers la machine à confiserie du bureau : allez les chips, allez les barres chocolatés..!!!

  • #134 schtroumpfette le 18 février 2009 à 16 h 29 min

    Je comprends tout le monde qui veut perdre des kilos sans se priver ! car c’est bien connu que dès qu’oon se prive de quelque chose, dès qu’on en remange le corps stock les graisses et sucre en prévision de la prochaine pénurie…

    Je suis tout à fait d’accord que pour faire un régime, il faut se sentir prête, et l’accepter dans sa tête ! on ne fait pas un régime pour plaire à ducon, ou pour rentrer dans la petite robe taille 38 de la vitrine…
    On fait un régime pour soi meme !!!!!!

    J’ai fait partie des filles qui mangent tout et n’importe quoi à n’importe quelle heure du jour et de la nuit……je vous le concède la pizza à 23h ou les pates carbo à l’heure du gouter (pcq rentrée tard ou pause déj squizzée) ça n’aide pas à la minceur !

    Plutot que de manger par ennui ou solitude, il faut trouver une activité…..(lire mbdf sans le paaquet de gateaux à coté)
    beaucoup font des travaux manuels, ça occuppe les mmains on pense pas à manger !
    et surtout faire les courses le ventre plein, ca évite les tentations et quand y’a pas dans les placards, ya pas de risque de crise complulsive calorique !!!

    Bien sur il faut quand même un minimum de volonté et ce fameux déclic…….. car qu’on veuille pperdre 1 ou 30 kilos, si on n’a pas envie de réguler et équilibrer son alimentation c’est pas la peine de commencer….

  • #135 Cécile de Brest le 18 février 2009 à 16 h 36 min

    Je n’ai jamais eu ce type de souci.
    Mais je pense sincèrement que beaucoup est lié à l’enfance. Ne pas gâcher la nourriture, finir son assiette…
    Je n’ai pas le souvenir de mes parents se fâchant parce que je ne mangeais pas (sauf une fois, j’avais 5 ans et c’est resté bien ancré, mais ça ne m’a pas traumatisé pour autant, peut-être parce que ça n’a été qu’une seule fois justement).
    Du coup, avec mes enfants, j’essaie d’être cool. Particulièrement avec ma fille qui a un appétit d’oiseau. Si elle ne finit pas son assiette tant pis, on passe à la suite.
    A partir du moment où elle grandit bien, je ne me pose pas trop de question. Même si je dois me faire violence !

    En tout cas, Lul’oups, je te souhaite beaucoup de courage.

  • #136 Julie le 18 février 2009 à 16 h 38 min

    Bravo bravo Mithra!!!!!!!

    Armalite, je suis d’accord avec toi sur certain points mais je tiens quand meme a te repondre:
    Mon regime actuel je le vis comme une psychotherapie car il m’oblige (JE m’oblige) a manger des choses qu’a priori je ne mangerais pas (de la viande, des oeufs, bref des proteines, j’ai ete elevee en vegetarienne). Ceci me permet de ne pas penser a la nourriture comme avant car je sais qu’a chaque repas je ne prendrais aucun plaisir particulier, donc ca rend la nourriture tout a fait accessoire dans mes journees, et au final je suis beaucoup moins dependante!!!
    Quand j’ai un coup de mou ( je suis loin d’etre wonderwoman) je mange des chewing gum ou me fais un lait ecreme chaud au cacao degraisse-sans sucre, et c’est tout!
    Le fait de se contraindre a ne pas avoir d’alternatives « appreciees » soigne l’addiction (quelque part)…
    Je sais pas si mon raisonnement est clair mais moi je suis bien plus heureuse depuis decembre, jai beaucoup plus d’energie.
    L’esentiel n’est pas le poids que je fais ou les tailles de fringues que j’achete (ce dont jai appris a me contrefoutre depuis que je pesais 86 en 2005) mais comment je me sens dans « moi ».
    Les preceptes du yoga que je pratique disent que « ce que l’on est dehors n’est que la reflexion de ce que l’on est dedans », je modifie donc mon exterieur pour ressembler a mon interieur….

  • #137 Vivian le 18 février 2009 à 16 h 39 min

    Lul’oups, la couette magique, j’en ai rêvé aussi, surtout plus jeune et en particulier aux moments où je ne me supportais plus et où j’étais seule et persuadée que je le resterai à cause de ce physique rond qui n’était pas celui de mes copines (c’est vrai qu’une fois que tu trouves quelqu’un aux yeux de qui tu es belle, quel que soit ton poids ou ton aspect, tout devient subitement plus facile).

    Je ne l’ai pas trouvée cette couette magique, j’ai bien peur qu’elle n’existe pas plus que marraine la fée qui te file des fringues de luxe et des pantoufles de verre pour aller en boîte…

    J’espère sincèrement que tu vas trouver des solutions, pour te sentir mieux dans une peau que tu trouves, pour l’instant trop étriquée pour toi. Des pistes ont été évoquées par les filles plus haut, je n’en ai pas d’autre à te proposer. Je cherche aussi.

    Je ne te souhaite ni plein de courage, ni plein de volonté, tu en sembles bien pourvue.
    Juste plein de bonheur.

    Et bises à toutes.

  • #138 Zaliénor le 18 février 2009 à 16 h 41 min

    Bravo Cécile!!!

  • #139 Lul’oups le 18 février 2009 à 16 h 41 min

    D’après tout ce que je lis, je me rends compte que régime drastique (et la perte rapide dont je rêve) n’est pas la solution préconisée pour beaucoup.
    Oups désolée Hélène, j’avais oublié que le mot « régime » était interdit à Facholand!
    Alors oui, équilibrer.
    Mais comment on équilibre quand un moelleux au chocolat ou un paquet de M&M vous fait de l’oeil alors qu’il est encore dans les rayons du supermarché à des kilomètres de là? Comment on fait quand on ne pense qu’à cette pu***** de tablettes chocolat crème brûlée?

  • #140 Hélène le 18 février 2009 à 16 h 42 min

    On va en parler à qqn dont c’est le métier ?
    Un genre Zermati ;-)

  • #141 Stéphanie (mais une autre) le 18 février 2009 à 16 h 42 min

    « car je sais qu’a chaque repas je ne prendrais aucun plaisir particulier, donc ca rend la nourriture tout a fait accessoire dans mes journees, et au final je suis beaucoup moins dependante!!! »
    Je ne sais pas si tu te rends compte à quel point c’est horrible comme raisonnement. Seul le plaisir permet de faire durer les choses, la nourriture EST importante, et la voir comme un plaisir c’est aussi se réconcilier avec elle et par là pouvoir changer le rapport qu’on a avec le fait de manger.
    Je suis désolée mais tu me donnes l’impression d’aller dans le mur, j’espère que tu freineras avant ça.

  • #142 marie_flore le 18 février 2009 à 16 h 42 min

    Hélène: j’adoooore quand tu dis que tu veux pas risquer une seule seconde de reprendre 40 kg :)
    Je suis d’accord à fond :)
    Moi je pesais 68kg pour 1m78 quand j’avais 18 ans. Un poids médicalement et esthétiquement parfait donc. Une sale peste du lycée incroyablement mince m’avait fait comprendre que c’était trop. J’en ai fait une obsession, et j’ai commencé mon premier régime. Et il y en a eu d’autres. Qui ont tous marché. Mais j’ai toujours tout repris en double. Aujourd’hui, j’ai bientot 25 ans et si je fais bien les comptes, au total j’ai déjà perdu (et repris) autant de kg que mon poids actuel. Hé oui, c’est de la folie hein de réaliser un truc pareil :)
    Alors les régimes c’est fini!

  • #143 futile tranquille le 18 février 2009 à 16 h 47 min

    Beaucoup de vos messages me touchent et m’émeuvent car c’est un monde je ne crois pas vraiment connaître, n’ayant jamais fait de régime, ni surveillé mon poids, je ne sais pas combien je pèse et je m’en tape.
    Je crois aussi que vous avez raison de mettre le doigt sur le passif familial : je n’ai été pesée que chez le pédiatre, après on m’a laissé faire ma vie ! Pas d’obligations alimentaires, pas de culpabilisation. Je n’ai jamais vraiment réfléchi à ce que je mange, si je ne mange pas de légumes un jour, j’en aurai bien envie une autre fois, on verra !
    Mais si je ne veux plus de quelque chose, je n’ai pas peur de jeter et de laisser pourrir si je n’en ressens pas le besoin, un demi cheesecake délicieux, mais dont je n’en voulais plus hier par ex (l’industrie agro-alimentaire gâche bien plus que quelques assiettes dont on ne veut plus, il me semble, non ? Et puis je ne suis pas un vide-ordures !).
    C’est très juste ce que tu décris Mithra, et ton comportement m’a l’air très sain ! je sens que mon corps évolue en « vieillissant » (wowo, t’as 27 ans là!), mais que ce soit le rides ou le popotin un peu moins tendu, ça ne me choque pas trop (encore?). Mais je ne sais pas, je n’arrive jamais à trop manger (alors que trop boire, là c’est autre chose hihi), je déteste cette sensation de bourrage et de nausée lorsqu’on se gave.
    J’espère que vous pourrez toutes trouver un espoir ou une sérénité, avec ou sans kilos que vous jugez superflus…

  • #144 June le 18 février 2009 à 16 h 47 min

    Bonjour,
    Je n’ai plus 25 ans, mais je suis passée par là également, et je ne suis toujours pas guérie de mes compulsions alimentaires. Sincèrement, je ne connaîs pas une seule amie proche qui n’ait pas connu de déréglement alimentaire ! Pourtant je suis mince et la plupart de mes amies compulsives aussi. Le secret, c’est qu’on se fait vomir. Je suis très étonnée que personne n’en ait parlé. Attention je n’en fais pas l’apologie, ça paraît sûrement horrible à vos yeux de se faire vomir et très dangereux à long terme si c’est trop souvent, mais moi c’est comme ça que je fonctionne, et que j’arrive à ne pas grossir en mangeant ce que je souhaite. Avec les années, j’ai appris à ne plus faire de régime ni me peser, à quoi ça sert ? Le déclic dont certaines parlent je l’ai eu grâce à une opération de chirurgie esthétoque, une liposuccion ; j’ai emprunté des sous à tout le monde et je me suis lancée, à 24 ans. J’ai perdu ma forme de bouteille Orangina et ma vie a commencé à être plus légère. ça n’enlève pas la cellulite ni les compulsions alimentaires, mais ça m’a permis de passer à autre chose dans ma vie. Et pendant les périodes de déprime où les tablettes de chocolat me tendent les bras, je suis suivie par un homéopathe qui me donne un traitement « anti-dépresseur » qui me permet de passer ces périodes avec plus de dynamisme et de volonté. Et du coup, je mange moins et je vomis moins aussi. Par contre, je n’ai aucune envie d’aller consulter un psy pour savoir pourquoi j’ai envie d’avaler mon frigo quand ça va pas. Je crois qu’on n’aurait pas assez d’une vie à analyser ça ! Bon courage à toutes, je vous souhaite d’avoir un jour ce déclic et de vous « retrouver » dans votre miroir.

  • #145 Hélène le 18 février 2009 à 16 h 48 min

    futile tranquille le plus curieux, c’est que j’ai été élevée comme toi, niveau bouffe.
    Donc je crois bien qu’il n’y a pas que l’éducation. Ca peut venir de là, mais ça peut aussi venir de tout autre chose.

  • #146 zabounette le 18 février 2009 à 16 h 49 min

    Bonjour
    Un rapport très complexe avec mon corps et avec la nourriture depuis l’age de 7 ans,des crises de boulimie de 14 à 35 ans…et le coup de grâce,un traitement hormonal de choc et 3 F.I.V.pour couronner le tout.Entre les différents régimes,j’ai du perdre et reprendre des centaines de kilos ds ma vie!
    Un jour,une amie m’a parlé d’une psychologue qui pratiquait l’hypnose et qui venait de s’installer à 2 rues de chez moi.J’y suis allé pour qu’elle m’aide à arrêtrer de ronger mes ongles au sang et résultat : retour à une taille 40 (pour 1,65cm),plus aucune obsession de nourriture,des ongles guéris.Et un bon travail sur moi-même…
    Ca m’a pris 2 séances par mois pendant 6 mois et maintenant 1 fois par moi maxi.A raison de 75 euros la séance non remboursée ça fait moins que ce que je dépensais avant en crèmes et pilules miracle…
    Mais il faut faire très attention au choix de la personne…
    Bonne chance à toutes!

  • #147 Julie le 18 février 2009 à 16 h 51 min

    Stephanie: c’est juste pour un temps, la notion de plaisir reviendra de facon controlee apres!
    Quand mon gentil cerveau aura compris que c’est pas la peine de se goinfrer parce que d’une c’est pas la guerre et de deux, il n’y pas besoin de ca pour se faire plaisir!
    J’evoquais la l’importance de casser les habitudes, en creer des nouvelles et surtout surtout casser ma dependance a la bouffe!
    Ce que je fais en ce moment je le fais de mon plein gres, je nen souffre pour ainsi dire jamais et ca m’apprend tellement! Je redecouvre d’autres plaisirs importants comme par exemple lire ou encore dessiner ou faire du sport, plaisirs que je n’avais pas avant, toute occupee que j’etais a penser a la bouffe et a bouffer….

  • #148 schtroumpfette le 18 février 2009 à 17 h 01 min

    y’a un truc qui m’échappe malgré tout……
    perso quand je mange trop ou trop riche (genre j’abuse de la raclette et derriere y’a un dessert ou alors avant y’avait du saucisson), je me sens pas bien , mal au ventre, j’ai des vapeurs, je digere pas… le reflux gastrique qui s’active et apres des heures de souffrance, soit hop ça passe d’un coup soit j’ai la gerbouillade…….

    donc ma question est : quand vous n’avez plus faim comment faites vous pour vous forcer à finir assiette et dessert ???

  • #149 Lily le 18 février 2009 à 17 h 06 min

    Schtroumpfette, pour ma part, ce genre de sensations m’arrive parfois en temps « normal ».
    Mais lors de craquages, de compulsions alimentaires, il n’y a plus de sensation de faim qui compte, on devient un puits sans fond, on mange on mange, on n’est jamais gavée, on sent bien l’écoeurement (manger 15 gateaux de prince de lu d’affilée, sans plaisir,c’est avaler 1800 calories en quelques instants, en temps normal c’est juste pas possible, mais là si, et on peut même enchainer derrière avec de la brioche ou autre…c’est du vécu) mais on continue…On se dégoute soi meme et on continue…Peut etre dans l’espoir de se dégouter une fois pour toutes de la bouffe?

    Oui on n’est pas bien après. Pour revenir sur un des com, j’ai essayé une fois de me faire vomir j’ai jamais réussi, ça me dégoute trop; alors je garde tout…

    Heureusement ça ne m’arrive pas trop souvent donc ça se régule. Mais non on ne se sent pas bien après…

  • #150 Titburette le 18 février 2009 à 17 h 07 min

    @June: je suis triste de lire ce que tu écris… Il ne faut pas généraliser si vite toutes les filles minces ne se font pas vomir et même celles qui ont des compulsions alimentaires je peux te le dire puisque je suis une de celle-ci… Je mange peu, pas ou beaucoup tout dépend de mon état, et certes il m’arrive parfois, le plus rarement possible, de « rendre » (désolée pour le terme) ce que j’ai avalé mais en aucun cas cette réaction n’est volontaire! Peut être que mon « pb » est plus grave encore car inconscient mais pour une fois je dois dire que lire tes mots m’a blessée…
    Désolée pour le pathos…

  • #151 Julie le 18 février 2009 à 17 h 07 min

    Schtroumphette, quand on mange trop, on mange trop, l’estomac est distendu et on peut avaler une quantite impressionnante de nourriture sans trop d’effet secondaire ( a part pour moi, l’extase d’etre repue, de savoir que j’ai bien mange, que jai mange un maximum de la chose que j’aime et que donc je n’en manquerait pas- ce qui est TRES malsain)….
    Quand tu as pratique cette activite pendant quelques annees, apres le reste importe peu….Je ne me suis jamais forcee a finir un repas avant d’entamer Dukan.
    J’apprend enfin ce que sont les quantites raisonnables, ce que veut dire ecouter son corps, ne plus avoir faim! et ca ,ca n’a pas de prix, j’avais jamais appris ca avant!

  • #152 Lily le 18 février 2009 à 17 h 08 min

    Et puis au niveau des repas, des fois pas facile de refuser…Quand on est chez quelqu’un d’autre, la plupart des gens n’entendent pas « je n’ai pas faim ».On DOIT finir… »allez c’est juste une petite part ça ne te tuera pas… » parce que si on ne mange pas le dessert comme les autres, on culpabilise les autres…

    Le pire : la rengaine de ma belle-mère : « vous allez me finir le plat, je ne veux pas de restes »!!! Pinaise mais on n’est pas des vide-ordures :s

  • #153 AnnedeBrestàStrasbourg le 18 février 2009 à 17 h 12 min

    bonjour Lul’oups
    Effectivement comme l’a dit Helène plus haut, tous les régimes marchent – pendant le régime … Par contre tout se joue APRES ! Si j’affame mon corps, mon cerveau guettera la reprise alimentaire et fera du stock en prévision de la prochaine famine. Et comme ça le yoyo commence.
    D’après l’OMS c’est quand même le WW qui est le plus doux avec l’organisme et a une logique pérenne pour le long terme.
    Attention aux trucs radicaux. exemple : une copine qui voulait à 30 ans retrouver sa silhouette de 20 ans (-10 kg) a fait une diète protéinée. Super efficace : elle a perdu 12 kilos assez rapidement…. 5 mois plus tard elle pesait + 32 kg. Elle déprime, n’arrive plus a revenir en arrière. Le cerveau commande le stockage.

    Les règles de l’équilibre alimentaire, je connais correctement. Mais pour moi, la relation à la nourriture est équivalente que celle que d’autres ont avec leur cigarette : stress, colère, automatisme, envie de détente .. bref tout est prétexte à grignoter. le gras qui bouge dans l’escalier, ça y est je le sens. je veux réagir, suis rigoureuse 1 2 3 journées, et puis l’automatisme reprendra le dessus….
    Finalement c’est durant les grossesses, lorsque j’avais des consultations régulières avec pesée chez le médecin, que je réussissais à être rigoureuse. Un psy dirait que c’est un comportement infantile. Alors comment être adulte avec la nourriture ???

  • #154 Lul’oups le 18 février 2009 à 17 h 29 min

    Schtroumpfetten même chose que Lily, une fois la crise commencée, plus rien ne m’arrête! Même avec une sensation d’étouffement, il faut allez jusqu’au bout de la tablette, du paquet de bonbons, etc…

  • #155 mllelili le 18 février 2009 à 17 h 32 min

    @Julie pour l’avoir suivi ce régime est euphorisant, on mange en quantités illimitées, on perd hyper régulièrement les paliers durent peu, mais je crois vraiment que la stabilisation et cette histoire de journée proteinée par semaine c’est hyper dur, parce que quand on regoute au reste les proteines ca donne moins envie :) moi je te conseillerais d’en parler avec un pro juste pour que une fois ces kilos disparus il ne reviennent pas car la cause sera toujours là…

  • #156 schtroumpfette le 18 février 2009 à 17 h 33 min

    titburette : je suis comme toi, je peu manger peu comme pas comme beaucoup et vomir sans que ce soit volontaire !
    si j’ai pas ou plus faim, je ne me force pas, je garde mon plat pour le repas suivant, et si ca perime ben poubelle !
    On me dit souvent anorexique aussi…… et pourtant je n’en suis pas une……….
    mon corps ne garde pas quand il ne veut rien…….(ca peut etre un cassoulet comme des haricots verts hein )

    je ne fini que rarement mes assiettes, meme au resto, entree plat dessert, je ne fini rien (sauf mon verre hihi) et j’en meurs pas……. je préfère de loin jeter , plutot que de me rendre malade…..

    @ toutes celles qui ne savent pas faire autrement que d’engloutir l’assiette jusque la dernière miette même si elles n’ont plus faim…… pourquoi ne pas se servir moins à la base ???

  • #157 Hélène le 18 février 2009 à 17 h 34 min

    A vous lire je me rend compte que j’ai du bol, jamais je n’ai mangé à m’en rendre malade, ni sans plaisir. Même si c’est trop par rapport à ce dont j’ai besoin, ça reste un plaisir, c’est déjà ça ;-)

    schtroumpfette je trouve ta dernière phrase formulée de façon peu sympathique (entre le « engloutir » et les 3 ?, à la fin…), te connaisant je veux croire que ça n’est que de la maladresse .

  • #158 Lily le 18 février 2009 à 17 h 35 min

    Si c’était si simple…!!!

  • #159 futile tranquille le 18 février 2009 à 17 h 36 min

    Vouaye Hélène (145), c’est bien sûr plus complexe qu’un relent d’éducation, cette histoire, mais je crains que ça ne dépasse mes compétences. Juste que souvent, ces comportements naissent à l’adolescence, lors de la sexualisation du corps ?
    Mais je voudrais poser une question : est-ce que c’est prouvé cette histoire que si le corps se sent affamé, il stocke deux (ou trois ou mille, je ne sais pas) fois plus par la suite, parce à vue de nez ça sent quand même un peu la légende de sorcière cette histoire (genre arrachez un cheveu blanc il en repousse des tas) ? Les cellules de notre corps mutent lors de famines ? Moi pas comprendre.

  • #160 Lily le 18 février 2009 à 17 h 36 min

    Je répondais à schtroupmfette…

    J’ai essayé d’expliquer le concept de crise compulsive à une copine sans problème de ce type, mais elle n’a pas compris…Parce que quand on n’a pas vécu ça au moins une fois,on ne SAIT PAS ce qu’est cette envie impérieuse et obsessionnelle de manger…

    Pourquoi mettre autant dans son assiette?

    Et pourquoi aller chercher le paquet de gateaux alors qu’on n’a pas faim du tout? Et pourquoi le finir?

    Juste : ce n’est PAS rationnel.

  • #161 Lariska le 18 février 2009 à 17 h 39 min

    Bonjour,
    je n’ai pas de problème de poids particulier (malgré tous les efforts de ma mère qui pendant mon adolescence a essayé de me convaincre du contraire, heureusement j’ai la tête dure, merci les gènes de papa ;)), mais comme beaucoup je pense un rapport à la bouffe pas 100% net. En plus je suis très gourmande et j’aime beaucoup les gâteaux alors voyez ;)) Du coup j’ai été longtemps dans la peur de peut-être plus tard avoir à faire un régime parce fatalement je finirais par grossir (je sais, c’est un peu tordu, merci maman).

    Ca m’a passé. Je me suis mise à cuisiner, ça a sans doute aidé car il est plus facile de ne pas céder à des pulsions ou des fringales lorsqu’il faut préparer le gâteau avant de pouvoir le baffrer. Et une fois qu’il est prêt, on se rend compte qu’en fait on n’avait pas faim et on le garde pour plus tard ;))
    Et pour le reste j’essaie moi aussi d’identifier le moment où je n’ai plus faim et m’arrêter de manger à ce moment. Comme je n’étais pas trop sûre de mes sensations, j’ai fait procédé par essai-erreur, en essayant de m’arrêter dès que je commençais à me poser la question. Il m’est arrivé plusieurs fois de trop manger, plusieurs fois aussi de ne pas assez manger. J’ai envie de dire que ça m’a éduquée à ma sensation de faim.

  • #162 Hélène le 18 février 2009 à 17 h 40 min

    futile je crois que c’est scientifiquement prouvé, le coup du corps qui stocke quand il a été privé. Me demande pas pourquoi ni comment, j’y comprends rien (et en plus ça m’intéresse pas plus que ça), mais je crois vraiment que ça n’est pas une légende ;-)

    Lariska tu as du bol : moi mes sensations je les connais parfaitement : faim, pas faim, plus faim, envie de manger, j’identifie tout.
    Sauf que je finis mon assiette, même si j’ai plus faim… quant à jeter de la bouffe, je te raconte même pas ; impossible !

  • #163 garancette le 18 février 2009 à 17 h 41 min

    schtromphette : moi tu sais je suis quasi persuadée que je pourrais digérer des pierres.
    Depuis toute petite je mange vite, sans trop macher.
    Ma grand même me disait toujours : mais tu vas avoir mal au ventre. Je crois que le mal de ventre est l’un des maux les plus rares chez moi :)

  • #164 garancette le 18 février 2009 à 17 h 42 min

    Et pareil qu’Hélène, même en grande quantité, la nourriture reste TOUJOURS un grand plaisir

  • #165 schtroumpfette le 18 février 2009 à 17 h 43 min

    Hélène c’est pas méchant du tout, je n’ai pas trouver de mot qui remplace « engloutir » (manger sans faim quoi) et les ??? c’est parce que c’est une grosse question pour moi, qui sait que si je mange trop je dois courrir (avec mes roues) au lavabo, donc je me demande vraiment comment on fait pour manger sans avoir faim

  • #166 Hélène le 18 février 2009 à 17 h 43 min

    Engloutir est un mot péjoratif, qui stigmatise ceux que tu décris en train d’accomplir cette action, schtroumpfette ;-)

  • #167 Lily le 18 février 2009 à 17 h 44 min

    Ce dont je suis sûre c’est que plus on mange, plus on peut manger.

    J’ai eu une période où je mangeais peu, et mon estomac s’est « adapté » : j’étais incapable de finir mes assiettes, même si j’aimais, j’avais cette sensation de « gavée ».

    Mais cognitivement j’étais en restriction donc ça n’a pas tenu et à force j’ai remangé « normalement »…Et je me rends compte que l’estomac s’adapte. Je peux manger des quantités beaucoup plus importantes que dans ma période « appétit d’oiseau ».

    Plus on mange, et plus on est capable de continuer à manger, c’est bien le souci!

  • #168 Deilema le 18 février 2009 à 17 h 45 min

    Pour le coup du corps qui stocke, j’ai entendu un jour dans le magazine de la santé, qu’en fait, quand on grossit, on fabrique des cellules qui stockent le gras.
    Quant on mincit, les cellules grasses se vident, mais ne disparaissent pas…
    Donc, à la première occasion, elles se remettent à stocker. Et comme elles sont déjà nombreuses, on stocke d’autant plus vite…

  • #169 Lily le 18 février 2009 à 17 h 49 min

    schtroumpfette je pense que tu ne te rends pas compte que c’est un sujet TRES sensible et douloureux pour celles qui ont un rapport difficile avec la nourriture (donc la grande majorité de celles qui ont commenté ici!)…Des mots comme « engloutir » ou des conseils stéréotypés comme « faites du sport », « contrôlez-vous » ne sont pas « entendables » et sont comme des attaques…

    Je me rappelle d’une discussion sur un forum où une fille racontait sa dernière crise de compulsion alimentaire et qu’elle s’était fait vomir après,la pauvre était en détresse, et y’en a une qui n’a su que lui répondre qu’elle n’avait qu’à penser aux enfants qui mouraient de faim alors qu’elle gachait autant de bouffe dans ses toilettes!!!

    Ca m’a mise dans une rage folle, et je plains la malheureuse qui a lu cette réponse…

  • #170 schtroumpfette le 18 février 2009 à 17 h 50 min

    hélène je m’excuse donc ! car je voulais offenser personne ! c’est pas le but

    je suis étonnée du nombre de filles mal à l’aise avec l’image de leur corps (c’est pas méchant hein ), les magasines nous rabachent de la dictat de la minceur, c’est sur ca n’aide pas ! mais il faut surtout identifier et répondre à la question « pourquoi je mange trop ou mal, et est ce que je veux que ça change ?

  • #171 Lorelaï le 18 février 2009 à 17 h 51 min

    Hello !
    Oui sujet fédérateur !
    Pour ma part WW il y a 6 ans. J’avais fait moins 9 kg, j’en ai repris seulement 2. Et je sais pourquoi et quand je les ai repris. Mais comme je m’en accommode très bien, je ne fais pas d’effort pour les reperdre (en même temps, c’était il y a qqes mois, depuis je n’ai plus de balance, je ne m’en porte pas plus mal, je me pèse chez la gynéco, et sinon, c’est dans les fringues que je « sens »)
    Y compris quand je faisais WW, manger restait un plaisir. J’ai plus vécu ça comme un ré-équilibrage alimentaire avec un cadre plus que comme une période de privation.
    Je comprends Lul’Oups que ton cadre de travail ne « t’aide » pas vraiment. Pour ma part, côté boulot c’est pas mal de déjeuners extérieurs avec menu au choix les jours de chance, menu imposé les jours de pas de bol… Bon, ça m’angoissait un peu des fois, mais finalement je n’ai jamais eu honte ou peur de dire que je faisais attention (j’aime pas le mot régime). Les jours où pas de déj extérieur, gamelle !
    WW ce n’est pas très rapide, mais sur moi ça a fonctionné. Et je précise que je l’avais fait seule, sans participer à aucune réunion. J’avais acheté la doc d’occasion sur E-bay, et les communautés forumesques dédiées sur Internet sont nombreuses.

    Qui va piano va sano

    Et oui, je picole du rouge, j’adore le saucisson, surtout avec du beaufort.

    Alors courage à toi, il faut juste que tu trouves le mode et la méthode qui te vont bien, et ne te sont pas contre-nature.

  • #172 Hélène le 18 février 2009 à 17 h 51 min

    Je sais bien, schtroumpfette, que tu n’as aucune mauvaises itntentions, c’est vraiment pas ton genre, mais comme dit lily, c’est un sujet assez sensible, il faut faire attention aux mots qu’on emploie ;-)

    Lorelaï attention, ce que je vais dire, je le dis avec douceur et gentillesse, mais c’est juste que tu illustres tellement parfaitement ce qu’on a évoqué plus haut : tu dis que tu n’as repris que 2 kilos après ton régime, et que tu sais pourquoi.
    Moi tout ce que je vois, c’est que tu as repris 2 kilos, et que donc le régme qui marche à vie n’existe pas (à moins de se priver jusqu’à la fin de ses jours, ce que, à ma connaissance, personne n’a réussi à faire jusqu’à maintenant – ou alors il faut se droguer à la place, et je déconne pas).
    Et je le répète, ceci n’est pas une attaque personnelle dirigée contre toi, juste une volonté de souligner, par l’exemple que tu nous apportes, le fait qu’un régime ça peut avoir des suites inattendues.

  • #173 Lariska le 18 février 2009 à 17 h 51 min

    ah jeter de la bouffe moi non plus je ne peux pas!!!
    Je suis la reine des tupperwares et autres petits ramequins remplis de restes. J’arrive toujours à les passer, il est extrêmement rare que j’aie à jeter (et dans ce cas-là c’est que c’est moisi).

    Par contre au resto je regrette qu’il n’y ait pas de doggys bags, parce que là, effectivement la plupart du temps je mange trop pour ne rien laisser dans l’assiette.

  • #174 Lily le 18 février 2009 à 17 h 52 min

    Schtroumpfette ce n’est pas qu’une question de minceur, les filles boulimiques vomisseuses sont souvent minces, et souffrent tout autant…

    Et ce n’est pas une question de volonté!

  • #175 Stéphanie (mais une autre) le 18 février 2009 à 17 h 52 min

    Il y a de ça Deleima, la seule façon de faire disparaître des cellules graisseuses c’est la liposuccion, mais il y a aussi une régulation des gènes.
    J’essaierai d’expliquer ça clairement mais il faut se rendre compte qu’affamer son corps ce n’est PAS anodin, et la chimie/biochimie corporelle s’en fout de ce que vous pouvez bien en penser, elle voit ce qui lui arrive ou pas comme substrat et elle s’adapte.
    C’est tellement complexe tout ça, on est pas sorties du bois… (Personnellement je sais toujours pas par où commencer tellement j’ai de choses à dire et tellement ça me fait de la peine tous ces gens qui se font du mal).

  • #176 Hélène le 18 février 2009 à 17 h 54 min

    Stéphanie on compte sur toi pour nous expliquer, je suis sûr que c’est hyper intéressant, vu côté chimie !

  • #177 So le 18 février 2009 à 17 h 55 min

    Bonjour a toutes, j’apporte ma petite contribution a ce sujet que je suis depuis ce matin et j’ai lu tous les commentaires. En ce qui concernes les cellules qui stockent les graissent ce sont les adipocytes qui constituent le tissu adipeux … il est vrai que plus on grossi plus on en fabrique mais le probleme est que lorsqu’on perd du poids elle ne disparaissent pas … malheureusement. Et les femmes ont beaucoup plus de ces cellules au niveau de la culotte de cheval … Interessant n’est-ce pas ? lol ( CF mon cours concernant le comportement alimentaire en 3e année de Licence de Psycho )

    J’ai du mal à m’exprimer sur le sujet, sachez que tous vos commentaires me font beaucoup reflechir. J’ai qques kilos en trop mais bon rien d’alarmant – suffisemment pour que je me sente mal dans ma peau cela dit … Il est vrai que la génération-il-ne-faut-pas-gaspiller à fait des desastres. J’ai tendance a beaucoup manger quand je vais bien contrairement a beaucoup de gens … alors que quand j’ai une baisse de moral, soucis etc .. et bien je fond litteralement … Alors finalement je me dis que je prefere me sentir bien dans ma tete avec le moral et me faire plaisir durant les repas. Apres c’est mon cas personnel et chacunes de nous sommes différentes.

    Pour ma part je ne saurais nous conseiller d’aller consulter un psychiatre ou un psychologue car avant tout c’est la psyché qui régit notre comportement ( alimentaire ou autre evidemment ). Je parlerais plutot de traitement  » curatif  » ( comme une psychothérapie ) à la place de traitement  » symptomatologiques  »

    Voila ma petite contribution, merci a vous toutes en tous cas !!

  • #178 schtroumpfette le 18 février 2009 à 17 h 58 min

    lily, je pense que la boulimie vomitive est un autre probleme (a traiter certes) mais il n’entre pas dans le cas de lul oups qui n’arrive pas à trouver un régime adapté à sa situation. On causait régime d’où le fait que je parle de la dictat minceur, mais tout les « problemes » de comportement alimentaires, sont à traiter avec attention

  • #179 futile tranquille le 18 février 2009 à 18 h 01 min

    Ah, oui merci beaucoup Deilema et Hélène, je comprends mieux, m’étais jamais posé la question avant aujourd’hui. En tout cas Stéphanie ce que tu nous dis est très intéressant aussi, merci, je note !

  • #180 sophie-marine le 18 février 2009 à 18 h 11 min

    Bonjour à toutes!
    j’ai suivi avec attention toute cette conversation, car le sujet des troubles alimentaires me touche, pas personnellement, mais une de mes meilleures amies souffre d’anorexie et de boulimie depuis de trop nombreuses années ( en ce moment elle se trouve « trop grosse » et essaie de maigrir, tout en faisant des crises d’hyperphagie tous les jours)…
    Je pense avoir un rapport plutôt sain avec la nourriture (je mange par plaisir, quand j’ai faim, je ne me force pas à finir mon assiette, et si je me laisse parfois aller à des grignotages sans faim, ce ne sont que quelques carrés de chocolat ou 3 gateaux, mais surtout sans culpabiliser) : j’ai donc beaucoup de mal à comprendre le comportement de mon amie vis à vis de la nourriture (elle refuse de m’en parler, et j’ai du mal à amener la discussion, parce que je sais qu’elle ne voudra pas m’écouter)
    J’ai compris pas mal de choses aujourd’hui, merci à vous toutes, et courage à toutes celles qui souffrent de ce genre de troubles.

  • #181 Hélène le 18 février 2009 à 18 h 12 min

    C’est Lul’oups que nous devons remercier, c’est grâce à elle que le sujet est venu sur le tapis aujourd’hui, c’est important de parler de tout ça.

  • #182 Lul’oups le 18 février 2009 à 18 h 13 min

    Je ne dirais pas que je n’arrive pas à trouver un régime, mon principal problème est surtout que je ne peux plus me voir en peinture! Et de ce fait, je mange encore plus…
    Je voudrais juste trouver l’équilibre, avoir droit au chocolat mais ne plus me voir comme une baleine prête à s’échouer…
    Voir fondre ces %*µ de 20 kgs, me sentir enfin bien dans mon corps pour être bien dans ma tête!

  • #183 Hélène le 18 février 2009 à 18 h 16 min

    Lul’oups tu as vraiment l’air d’être la patiente idéale pour Zermati, ça serait chouette si tu arrivait à trouver un moyen d’aller le consulter, c’est un type super, sain, humain et intelligent.

  • #184 Gridou le 18 février 2009 à 18 h 22 min

    Dites, je n’ai pas lu tous les commentaires (mais tout de même une bonne partie car c’est très intéressant) et je n’ai vu nulle part trace de la prise de pillule.
    Je me trompe peut-être mais la pillule, surtout prise à l’adolescence, entraîne parfois des prises de poids dues à des dérèglements hormonaux. Et dans ce cas, je ne suis pas certaine que tous les régimes du monde (que je trouve si durs pour celles qui les suivent)
    Peut-être qu’un bilan du point de vue gynéco peut également ouvrir d’autres voies ?

  • #185 Lul’oups le 18 février 2009 à 18 h 26 min

    Dans mon cas, j’ai eu des problèmes de poids bien avant la prise de la pilule, à la suite d’une mononucléose à l’âge de 8 ans donc ce n’est pas lié…
    D’ailleurs j’ai eu une nouvelle mono l’an passé, j’aurais bien voulu que le processus s’inverse ;-) mais… non sinon je ne serais pas là aujourd’hui! :)
    Hélène, merci de la place que tu me laisses en tous cas et je vais également me renseigner sur ce fameux Dr…

  • #186 viobulle le 18 février 2009 à 18 h 33 min

    Les filles,

    si ça vous dit alors on se lance, lul’oups et les autres, sur aujourd’hui.com j’ai crée mon profil, sous le nom de viobullette, alors si vous voulez me rejoindre, c’est gratuit de toute façon, et on essaie de maigrir toutes ensemble?

    merci pour ton post lul’oups!
    ensemble on sera plus forte!

  • #187 Lul’oups le 18 février 2009 à 18 h 38 min

    Viobulle, honnêtement je préfère ne pas m’engager dans cette voie parce que je sais que je n’aurais pas la discipline et voir les autres maigrir alors que moi non, ça ne va pas m’arranger le moral.
    Mais l’initiative est bonne et le message est passé pour celles qui souhaitent te rejoindre…

  • #188 Ninon le 18 février 2009 à 18 h 44 min

    Je ne sais que dire… Je ne sais que dire car je ne grossis pas beaucoup, mais je grossis parfois, et je maigris aussi, ça dépend de mon mode de vie. je ne sais pas de combien, je n’ai pas de balance : je le sens aux vêtements. Il y a eu un moment de ma vie ou je mangeais beaucoup plus, et j’ai grossi. En ce moment je maigris, mais j’ai un rythme de vie qui me permet de peu manger. Mais si je te lis, je ressens ce que tu écris, et ça me fait de la peine…Bon courage.

  • #189 Ninon le 18 février 2009 à 18 h 56 min

    A propos de manger à sa faim : je n’ai pas tout lu, mais je me rends compte que j’ai un mode de vie très particulier. Je mange… quand j’ai faim, en respectant les heures des repas, en gros. Donc je mange un truc le matin, mais pas grand chose (par contre, c’est gras : du beurre ou de l’huile d’olive avec du pain), à midi, pas grand chose non plus, et plus le soir, je fais un vrai repas, mais pas très copieux. Dès que je vais chez des gens qui mangent à la française, je suis malade au bout de trois jours (alors que je suis gourmande et que j’aime tout). Je mange plus parfois, quand je suis plus active. Je ne mange jamais en fonction de mon assiette, sauf en société (pour être polie), je mange en fonction de mon estomac, et je me rends compte que ça n’est pas courant. Si un soir je n’ai pas faim, je me sers juste un peu, et voilà.De tout cela, et de ce que je lis ici, je conclus que peut-être on est parfois « dressé » à manger, on mange parce que voilà, c’est l’heure. Quand mes enfants n’ont pas faim, ils ne mangent pas, ou peu, et cela passe parfois très difficilement avec certaines personnes. Voir des enfants dire : je n’ai pas faim, et des parents répondre « ah bon », ça ne passe pas dans certaines familles. Est-ce que nombre de gens ne mangeraient pas quasiment sans faim, même sans gourmandise, parce que c’est le moment? ( je précise que je mange toujours avec plaisir, à me lire on se dit peut être que je mange une feuille de salade tous les trois jours, mais non ). C’est une question que je pose, je n’affirme pas. Ne faudrait-il pas « repenser » le rapport aux repas? (une autre question).

  • #190 viobulle le 18 février 2009 à 18 h 58 min

    lul’oups,

    je comprends tout à fait,
    mais si tu viens à changer d’avis, viens nous rejoindre (ou me rejoindre!)

    tu sais , moi je n’ai pas une grande discipline non plus, hein, et je vais pas perdre 10 kilos en un mois, loin de la!

  • #191 Sunbeam le 18 février 2009 à 19 h 16 min

    Lul’oups, si tu ne peux pas consulter Zermati, lis au moins son dernier livre qui s’appelle « dictature des régimes, attention » et qui est dispo en poche. Ca te permettra de bien cerner ta problématique :)

  • #192 Hélène le 18 février 2009 à 19 h 18 min

    Ninon tu as une très grande chance, c’est rarissime d’avoir un rapport aussi sain à la nourriture !
    Ca fait plaisir à lirel, je suis super heureuse pour toi et tes enfants !

  • #193 shamrock le 18 février 2009 à 19 h 33 min

    Bonsoir à toutes,
    Lectrice silencieuse depuis des mois, le sujet me touche trop pour que je n’intervienne pas aujourd’hui; Je n’ai plus 24 ans depuis… 20 ans, j’ai aussi testé toutes sortes de régimes – et je confirme que c’est ce qui m’a fait entrer dans la spirale infernale de la prise de poids. Aujourd’hui, je sais que le seul truc efficace pour moi, c’est WW, parce que ce n’est pas restrictif, parce que ça intègre la notion de plaisir et que ça permet de gérer les écarts. Depuis que je m’y suis remise, en septembre, j’ai perdu 11kilos (chouette,plus que 32 à éliminer!).
    Les « trucs » qui aident: s’il n’y a pas de légumes à midi, en mettre systématiquement le soir; ne plus culpabiliser si on ne finit pas son assiette (dur dur après des années de conditionnement: « et tu penses aux gamins qui meurent de faim? » Ben quoi, si je mange, ça les nourrit?), faire des choix en privilégiant ce qu’on aime: tu préfères le dessert? Zappe l’entrée… ou mange plus léger ce soir.
    Bref, des trucs simples, mais c’est du comportemental… et quelquefois (souvent) le rapport qu’on a à la nourriture, c’est de l’affectif, de l’émotionnel. Personnellement, j’explore de nouvelles pistes non gustatives pour compenser les problèmes de boulot, de couple, de tout. Et je dois dire, Hélène, que depuis quelques mois, la lecture assidue de MBDF est devenue ma récré quotidienne et préférée, et que c’est hyper important de garder le plaisir de soigner son apparence; en ce qui me concerne, ça soutient ma motivation et c’est un super antidépresseur.

  • #194 Hélène le 18 février 2009 à 19 h 35 min

    Ohhhh shamrock, ton commentaire me fait super plaisir, d’abord pour ce que tu dis sur la nourriture et le comportemenetal, ensuite pour ce que tu dis sur mon blog !
    Merci, et sois la bienvenue parmi nous ! ;-)

  • #195 double plus good le 18 février 2009 à 19 h 37 min

    Bien d’accord avec toi Ninon, si tu savais les reflexions que j’ai de ma belle-mère parceque je n’oblige pas mon fils à manger, même à table, quand il n’a pas faim. Je dois dire qu’il est maigre (1m80 pour 55kg) mais jamais malade donc où est le problème?
    J’ai beau lui dire que j’étais pareille (sauterelle et jamais faim) au même âge, son grand-père itou, et que ça passera, rien à faire, elle essaie de le gaver à chaque fois que nous allons chez elle!

  • #196 Diripouf le 18 février 2009 à 19 h 39 min

    Désolée, j’ai pas trop le courage de lire les derniers 100 commentaires, donc désolée si je fais de redites ! Comme le dit Hélène plus haut, ce qui est dur c’est d’écouter sa faim !

    En ce moment j’essaye de perdre mes kilos « écossais » (dûs au fait que TOUT dans cette ville est frit, re-frit et re-re-frit) et je pense m’y prendre pas trop mal – manger si j’ai faim, si possible doucement pour sentir la sensation de satiété arriver (au naturel je mange super vite, je déteste manger froid), et si j’ai vraiment envie d’un truc je le mange – style un muffin au chocolat, ouais. Ben en fait, des envies de truc style muffins, gateaux ou hamburger, c’est pas si courant, ça m’est arrivé deux fois en un mois et une semaine maintenant !

    C’est assez facile de prendre un gateau ou un truc en plus parce que on s’est conditionnée soi-même à se dire « Mmmmmh miam, il me fait de l’oeil ce gateau » ;)

  • #197 Hélène le 18 février 2009 à 19 h 42 min

    double plus good déjà, dès qu’on sort de la norme (gros ou maigre), il y a des gens à qui ça pose problème, et en plus pour plein de femmes l’amour passe par la bouffe : elles croient que si elles font manger, elles aiment, et que si on mange ce qu’elles ont préparé, on les aime…

  • #198 Lul’oups le 18 février 2009 à 19 h 45 min

    Diripouf, je ne crois pas qu’il y ait quoi que ce soit de « facile » dans ce qui s’est dit aujourd’hui…

  • #199 double plus good le 18 février 2009 à 19 h 49 min

    Hélène c’est tout à fait ça pour ma belle-mère, elle fait passer son amour dans la nourriture, et plus on mange plus elle est heureuse. En plus elle en fait toujours plus que nécéssaire, on n’a jamais réussi à tout finir chez elle.
    Mais le plus paradoxal c’est qu’ elle se trouve trop grosse (elle aussi!) et passe son temps à ‘régimer », donc elle nous oblige à finir sa tarte aux pommes, mais n’en mange pas elle-même.
    Très, très curieux.

  • #200 Hélène le 18 février 2009 à 19 h 51 min

    Hé hé, c’est pas mon ex belle-mère, ta belle-mère, double plus good ? Rigoureusement la même (je la supportais pas, entre autre pour ça : le genre qui te gave comme une oie pour compenser tout ce qu’elle-même ne mange pas, et pour s’imaginer que tu l’aimes : charmant, pas du tout malsain…)

  • #201 Diripouf le 18 février 2009 à 19 h 52 min

    Ah non, je voulais pas dire ça dans ce sens… Désolée Lul’oups ! Ce que je voulais dire c’est que c’est tentant, ou « facile » de prendre une pâtisserie simplement parce qu’on a l’impression que ça va nous faire du bien, pour des raisons qui n’ont rien de physique, ou en tout cas qui n’ont rien à voir avec la faim en elle-même.

    Désolée, c’était effectivement pas clair la première fois ! (euh, ni la deuxième d’ailleurs en y pensant ;)

  • #202 Hélène le 18 février 2009 à 19 h 53 min

    Lul’oups, Diripouf est gentille, c’est un malentendu, je me porte garante de la bienveillance de ses propos (là tout de suite, en tout cas, parce que son sang corse est en sommeil ;-)))

  • #203 Lul’oups le 18 février 2009 à 19 h 56 min

    Je te rassure Diripouf, c’est un peu plus clair.
    Et un peu moins accusateur! ;-))
    )

  • #204 Esme le 18 février 2009 à 19 h 56 min

    Quelle question delicate… Je suis ravie de lire tous ces commentaires, c’est hyper interressant!

    Il ne faut néanmoins pas oublié le facteur moral et mental dans la prise ou perte de poids; je m’explique on peut manger pareil, faire tout pareil mais avec un etat d’anxiété si grand que tout ce qui est absorbé est stocké dans le but de ne pas tomber « de suite » dans la dépression, c’est comme lorsque le corps est fatigué il va demandé plus d’énergie, certains maigriront avec la fatigue d’autres grossiront de façon exponentielle!

    je n’ai jamais mangé aussi gras, aussi frit et autant que lorsque j’etais en grece, mais j’etais aussi tellement bien que je n’ai pas pris un gramme au contraire j’en ai perdu… et quand j’ai commencé à bosser avec le stress j’ai tout stocké!

    l’acceptation de soi est une chose vraiment très importante à n’importe quel age et quel sexe, il ne faut pas omettre les hommes dans ce systeme de pensées, nombreux sont ceux qui vont se plaindre d’etre trop ceci ou pas assez cela.

    Concernant le fait que le corps stocke, il suffit de se dire qu’a chaque fois qu’on prend un peu de poids une cellule graisseuse se crée, quand on fait regime on la vide de son contenu (la graisse) mais elle ne meurt pas, elle est juste endormie. Quand on remange, elle se dit chouette chouette voila de quoi me remplir et bim elle regrossit mais pire cette fois vu qu’elle stocke son volume plus un peu plus au cas où…

    Personnellement, je lutte contre les diet et autres nutritionnistes, qui font beaucoup de mal, j’en ai fait les frais, et comment reagir après avoir été recu par quelqu’un qui vous dit que vous etes obese alors que vous mettez du 40-42, mais parce que vous etes super dense et que forcement le poids et donc le super IMC n’est pas celui attendu???? ben j’ai filé voir la collegue de Zermati qui m’a dit « il faut les enfermer ces sois disant bien pensants, grace a eux je fais mon chiffre d’affaire »! Ca resume la situation!

    Zermati est très bien, sa collegue aussi, si vous voulez les coordonnées, nvoyez un mail ;-)))

    wouahhh j’ai jamais fait aussi long dis donc! :)))))))))

  • #205 Lul’oups le 18 février 2009 à 19 h 56 min

    Pas de problèmes Hélène! ;-)))

  • #206 Esme le 18 février 2009 à 19 h 58 min

    Au fait, no offense s’il y a des diet ou des nut dans l’assemblée, je ne parlais que de ceux qui pervertissent les esprits!

  • #207 Diripouf le 18 février 2009 à 20 h 00 min

    Huhu, mon sang corse est en sommeil ! Lul’oups, j’espère que j’ai réussi à faire passer ce que je voulais dire de manière un peu plus appropriée :)

    Et aussi, bravo pour le chemin parcouru, dis-donc ! Je te souhaite plein de bonheur avec ta nouvelle image corporelle :)

  • #208 lorelaï le 18 février 2009 à 20 h 01 min

    @Hélène,

    Je te rejoins sur le point suivant : les résultats à vie n’existent pas !
    Néanmoins, je pense que cette méthode était bien celle qui m’était adaptée, de part sa souplesse, et son absence d’interdit !
    Bien sûr que le seul moyen de ne jamais reprendre du poids est la privation en continu, et c’est quelquechose d’inconcevable pour moi. La privation et l’obligation sont deux choses que je ne pratique pas en général, que ce soit avec la bouffe, les gens etc… Je n’aime pas plier en général. Je ne me suis pas sentie privée durant ma période WW. Un peu guidée, oui. Et j’en ai gardé certains réflexes qui ne m’empèchent bien heureusement pas de faire des repas charcuterie/fromage et vin rouge somme toute très régulièrement.

    Je voulais en fait souligner que ce sont les méthodes les moins rapides en terme de résultats qui sont généralement (et pas toujours, pas de méprise) celle qui apportent les effets les plus durables.

    Jusqu’à présent, je ne suis pas revenue à mon poids « d’avant », je suis donc satisfaite.
    Et les deux kilos, double effet kiss cool pilule…

    Et je ne prends pas ton comm comme une attaque Hélène, loin de là ! Bien au contraire, c’est interessant de confronter expériences, ressentis et points de vue, c’est bien ce qui fait la richesse de MBDF !

    J’ai une nature plantureuse, je ne serai jamais une sylphide (ça n’irait pas avec mon ossature assez large et ma taille strictement dans la norme, ni petite ni grande), je resterais avec des rondeurs, mais ça c’est vraiment moi !
    Pour certains, je pourrais me délester de quelques kilos encore, pour d’autres non. Et pour myself, non, pas plus merci ! Je me sens bien comme je suis. C’est le sentiment que j’ai en ce moment, mais je ne peux pas dire qu’il ne changera pas demain ou après-demain.

  • #209 double plus good le 18 février 2009 à 20 h 04 min

    Ben faut croire que ce genre de femme est international, vu que belle-môman est néerlandaise.
    Mais j’ai découvert ça à mon mariage, vu que les femmes de ma famille, à commencer par ma mère, n’ avaient pas du tout cette attitude.
    Par contre le côté anti-gaspi évoqué plus haut, ça oui!
    Mais bon naître en 1940 et avoir la faim comme premier souvenir d’enfance, je suppose que ça laisse des traces….

  • #210 schtroumpfette le 18 février 2009 à 20 h 13 min

    Diripouf, je comprennd ta notion de « facile » dans ta derniere phrase…… je n’ai pas osé en parler ce jour….. car j’ai eu le « declic » et toutes ces sucreries ne me font plus envie, ou du moins plus autant…. je ne me dis plus : rha ce gateau me fais de l’oeil, rha c’est pas un bout de tarte qui va changer la donne………
    J’ai changé de vision si on peut dire, je pense sain donc je mange sain…. aujourd’hui je me suis pris des galettes de mais par exemeple, y’a 6 mois je les aurais même pas regarder ! et c’est vrai que quand on commence à perdre un peu de poids on a envie que ca continue, on a pas envie de tout « gacher » parce que « ce gateau est trop bon, je ne peux pas ne pas le manger »
    Je pense que quand l’équilibre est trouvé tout se met en place naturellement !

    lul’oups : en effet rien n’est facile……quand le travail n’est pas commencé, si je puis dire (je vise personne hein c’est une généralité pour construire ma phrase) ! Je pense qu’on n’est pas en condition tant qu’on se dit « allez demain régime, ce soir c’est ma derniere mousse au chocolat, ou mon dernier gateau……. »
    Il ne faut pas sentir de privation, il ne faut pas manger un truc sucré en culpabilisant……. tout les spécialistes le disent rien n’est interdit, il suffit de modérer les quantités !
    Il faut apprendre à manger pour nourrir son corps, et manger avec plaisir et non manger pcq c’est l’heure, parce que c’est dans l’assiette, ou parce qu’on dit de manger !

    C’est un travail qui se fait pour chacun, chacun à son rythme…….. personne ne force personne à changer………il faut se sentir prete, et trouver un but, une finalité à ce changement……pour toi, et pour toi seule…

    j’espere n »avoir offensé personne, c’est pas toujours facile d’exprimer clairement un vécu

  • #211 sandrine de la R. le 18 février 2009 à 20 h 14 min

    ouh la la , je n’ai pas pu tout lire jusqu’ici, mais je suis un bon exemple de ce qu’il ne faut pas faireen matière de régime!

    en 1998, à 24ans,1.58m et 97kg: je me suis dit, plutôt mourir que de continuer comme ça.
    en 2008, après 100kg de perdus environ au total (merci yoyo) grâce aux sachets protéinés, Dukan et Cie, j’en suis à 1.58m (ouf, ça n’a pas bougé, ça!) et 107kg;Cherchez l’erreur!!! sans compter les milliers d’euros donnés aux médecins de tout genre.

    La grande différence entre 1998 et maintenant, c’est que je m’accepte telle que je suis, que j’accepte le regard des gens sur moi: cela fait une année que je ne me sens plus concernée par le poids, donc mon cerveau carbure à dix mille sur tous les projets que je remettais à plus tard, « quand j’aurai maigri »…le comble, c’est que depuis ma prise de conscience que « j’ai le DROIT d’être différente » (phrase hyper importante pour moi), mon poids n’a pas bougé d’un pouce alors qu’avant je prenais deux kilos par mois sans faire d’excès…

    l’obésité n’est plus une souffrance pour moi, la « size acceptance » a sauvé ma vie: je souhaite à toutes celles qui la connaissent maintenant d’avoir le déclic salvateur!!!!
    et je rajoute que mon taux de cholestérol peut faire palir d’envie plus d’une « maigre »!!!
    bisous sucrés!

  • #212 fabcentre le 18 février 2009 à 20 h 15 min

    Eh bé… le poids déchaine les passion.
    Moi j’avoue 7 kilos de trop, même si un médecin me dirait plutôt 20 de trop.
    Je me sens bien avec moi, en paix… je plais.
    Je n’ai pas l’impression que c’est ce qu’on voit en premier chez moi,
    en tout cas c’est pas ce que moi je vois en premier chez moi.
    Mon amoureux me trouve Belle,
    ma maman m’a toujours trouvé belle,
    ma mamie aussi, ma fille et mes hommes aussi.
    Je crois que l’image que l’on nous donne de nous enfant est pour beaucoup dans l’image qu’on a de soi.
    Ok si je perds 7 kilos, je serai super heureuse, mais pas prête à tout pour les perdre !!!

  • #213 Lylou le 18 février 2009 à 20 h 18 min

    Pour moi il est hors de question que je me remette au régime.J’ai compris que tout était lié à l’affectif et au moral.Quand le moral est au plus haut on ressent moins le besoin de manger. J’essaye simplement de ruser avec mon corps.Les biscuits je les remplace par des biscuits bio, par des fruits, genre litchis aux sirop et je ne bois pas le sirop.Avec mon thermomix, je fais des potages et j’en mets dans mon congelo pour en avoir toujours à dispo.J’ai constaté que faire la cuisine fait maigrir car on mange plus sain.Dans les plats préparés il n’y a que de la merde et on gonfle.Ce qui me chagrine c’est qu’il est difficile de se trouver des vêtements sympa quand on fait du 46 alors je me suis inscrite à la couture mais je n’ai malheureusement pas beaucoup de temps pour me faire tout une garde robe. Je fais un peu de gym douce le matin car je n’ai pas l’intention de me traumatiser en faisant du sport intensif.Je pense que lorsqu’on est en manque de quelque chose, on a tendance à se remplir l’estomac pour compenser le vide qui est en nous.Plutôt que de chercher à maigrir,il faut chercher ce qui nous manque et y remédier.

  • #214 schtroumpfette le 18 février 2009 à 20 h 21 min

    Lylou je pense que tu as tout dit !!!

    j’ai opté pour le même genre de comportement que toi, et je fais le même constat ;-)

  • #215 Hélène le 18 février 2009 à 20 h 24 min

    lorelaï OK, là pour le coup je te rejoins ;-)

    double plus good, décidément, on est soeurs !! ;-)))

    schtroumpfette je suis à 100% d’accord avec ce que tu dis ;-)

    sandrine de la R. merci !! Ca fait super plaisir de lire ça !

    fabcentre tu as beaucoup de chance, que tout ton entourage t’ait toujours trouvé belle, ce n’est pas fréquent.

    Lylou je plussoie aussi, tant quo’n a la posibilité d’y remédier, ce qui n’est aps vrai dans tous les parcours de vie…

  • #216 cami le 18 février 2009 à 20 h 27 min

    oh moi aussi je recherche une couette magique mais jcrois qu’il y a une grande rupture de stock…à tel point que son existence est une légende ;-). ce dont tu parles je le comprends tout à fait puisque des régimes j’en ai fais de toute sorte, peu etre trop meme. Alors qu’au debut j’étais dans la norme (j’ai commencé à 13ans) après effets yoyo & compagnie je suis actuellement en surpoids (sur mon corps(T40) et puis obèse dans ma tete surtout). tout comme toi j’me suis affamée 8kilos en deux mois (j’idolatrais les pro-ana et fonctionnaie comme elles mais sans me venter…) mais la gourmandise…j’ai craquée et maintenant je n’est plus le droit au régime et essaie de m’accepter…Alors si quelqu’un à une formule pour s’accepter meme si elle n’est pas magique…je suis preneuse (jviens de m’acheter un livre de Zermati c’est déjà un premier pas)

  • #217 Cécile de Brest le 18 février 2009 à 20 h 32 min

    Comme tout le monde, je compense par la nourriture lorsque quelque chose ne va pas ou me tracasse. Là, en 30 minutes, j’ai liquidé une tablette de chocolat (mais d’autres jours, ce peut être le saucisson).
    Je ne grossirai pas spécialement parce que ça ne m’arrive pas si souvent.
    Mais franchement, vous arrivez à compenser avc des fruits, vous ?
    Je pense particulièrement à ce que dit Lylou. Pour moi, impossible de compenser avec des aliments « pas fun » c’est comme ça que je les appelle. Donc exit les fruits, les batonnets de carottes et bonjour les gâteaux bien gras, le chocolat, le saucisson ou la charcot…

  • #218 Hélène le 18 février 2009 à 20 h 33 min

    Yep mais chez toi ça reste une compensation ponctuelle, Cécile. Le reste du temps, tu ne manges pas plus qu’à ta faim, d’où la stabilité de ton poids.

  • #219 Lorelaï le 18 février 2009 à 20 h 35 min

    @ Lylou
    Oui oui et re-oui, cuisiner, même des choses simples, permet de limiter les dégats en terme d’additifs (mais c’est vraiment pas un stress pour moi), de sel (bah ouais exhausteur de goût, donc pour te faire croire que c’est bon, des tonnes de sel), de graisses…
    Mais le truc qui me désespère, c’est que cuisiner sain, sauf à ce que tu aies un giant congélateur et tu puisses profiter des promos, et bien ça coute quand même pas donné.
    Des légumes frais, du poisson tout ça, et bien oui ça coute des ronds. Et oui, manger pas équilibré, ça coute moins cher.
    Du coup, resoudre l’équation manger gustativement bon (pas gustativement moyen, sinon, il est où le plaisir ????) et équilibré pour pas cher, je n’ai pas trouvé… (quoi que les surgelés picard, bien que pas donnés offrent un rapport qualité prix correct à mon sens)

    Sorry pour le HS

  • #220 Hélène le 18 février 2009 à 20 h 38 min

    Ah ben non c’est pas HS Lorelaï, c’est super imporatnt, et c’est pas pour rien qu’il y a plus de gens gros dans les milieux pas friqués, que dans les milieux friqués…
    Manger sainement, ça coûte supe cher.

  • #221 Lul’oups le 18 février 2009 à 20 h 40 min

    Je ne crois pas que ce soit du HS Lorelaï au contraire, c’est un de mes principaux problèmes en ce moment, c’est d’ailleurs pour cela que je suis « obligée » de manger au travail, ça me coûte un repas de moins par jour!
    Et niveau produits frais et sains, il est certain que c’est au-delà de mes moyens, en général je n’achète que quelques fruits, et ma maman m’achète parfois un peu de viande ou de poisson.

  • #222 Lorelaï le 18 février 2009 à 20 h 45 min

    Super sain = super cher
    Limiter les dégats et cuisiner correct = un peu moins cher mais pas donné

    Le prix du poisson, des légumes m’hallucine totalement. J’ai la chance de pouvoir me l’offrir mais ça n’a pas toujours été le cas. Je rêverais d’avoir un potager rien que pour cultiver les légumes que j’aime (bon, j’ai l’appro de mon pôpa l’été et c’est déjà très chouette).

    @cécile de brest : les aliments funs ne sont pas les mêmes pour tous. Moi aussi chocolat fromage et saucisson, mais aussi tomates (une passion, un peu modérée par le manque de goût en hiver) et clémentines (l’hiver comme ça j’alterne avec les tomates).
    Mais en effet, on ne peut pas (en tous cas je ne peux pas) compenser toutes les envies par des alternatives sages (dur de manger des carottes en cas d’envie de fromage de chèvre)

  • #223 Lul’oups le 18 février 2009 à 20 h 46 min

    Dites, faudrait peut-être que je me calme, vu qu’Hélène a fait de moi sa star aujourd’hui, j’ai un peu tendance à l’égocentrite aigüe!
    « Moi je », c’est détestable!
    ;-)

  • #224 Hélène le 18 février 2009 à 20 h 49 min

    Ben alors Lul’oups, ça va pas non ? C’est ton billet, c’set normal que tu parles de toi !! ;-)))

  • #225 Lorelaï le 18 février 2009 à 20 h 50 min

    Lul’oups, j’ai posté avant de lire ton comm.
    Je comprends bien le pb, car soit c’est pas cher mais pas forcément diététiquement correct, soit il faut investir plus de temps, et tu n’en disposes peut être pas (courir les promos, cuisiner, congeler ou faire des conserves -conserves j’ai jamais fait).
    Picard était vraiment mon ami en période WW pour les produits bruts, et aussi pour le poisson. Avec les promos et un poil d’imagination (ou de recopiages de recettes sur le net), ça peut le faire. Courage à toi !

  • #226 schtroumpfette le 18 février 2009 à 20 h 54 min

    lorelai et lul oups (et les autres)
    acheter du surgelé permet de manger des produits sain, sans se ruiner, et pour ceusses qui n’ont pas de congélo les grandes surfaces font généralement des prix sur pas mal de fruit et legumes, chez moi le poisson est generaleement à -30%
    Sinon il existe les « épiceries arabes » comme on les appelle ici, les fruits et legumes sont généralement pas cher !
    Et pour ceusses qui ont le temps, les fins de marché sont appréciable pour leur baisse de prix !
    En fait je suis en train de me rendre compte que dans mon coin on peut tout trouver à pas cher, car je suis à proximité de 4 discounter alimentaire

  • #227 Lul’oups le 18 février 2009 à 20 h 55 min

    Hélène, merci tu es adorable comme toujours!
    Lorelaï, j’irais faire un tour chez M. P. alors même s’il faudra que je fasse un effort de kilomètres, vu que, pour compliquer les choses, j’habite en rase campagne loin de toute civilisation picardesque!

  • #228 shamrock le 18 février 2009 à 20 h 55 min

    Pour les légumes (non, ce n’est pas une obsession!) les surgelés nature sont souvent moins chers que le même produit frais, et ils ont les mêmes qualités nutritionnelles (vitamines, etc). Bon, je les achète au kilo parce que j’ai une famille nombreuse, mais ça peut se portionner.

  • #229 Hélène le 18 février 2009 à 21 h 00 min

    Je plussoie, les légumes surgelés sont moins chers que les légumes frais, et en plus il n’y a pas de pertes vu qu’il sont déjà découpés et/ou épluchés.
    Perso jadore les asperges vertes et les courgettes en rondelles Picard ;-)

  • #230 Lorelaï le 18 février 2009 à 21 h 06 min

    Aaaaaaaaaaaah les asperges vertes oui oui oui !!! Les courgettes aussi. Et les poivrons grillés aussi. Ce sont mes favoris. Sinon, les framboises et/ou les cerises surgelées au blender avec un yaourt ou du fromage blanc, ça le fait pas mal. Et en cas de fringale, ça me cale bien et c’est vraiment bon, un mix entre un smoothie et un milk shake.

  • #231 Hélène le 18 février 2009 à 21 h 11 min

    Les framboises !!!!!!!!!! Les framboises !!!!!!!!!! Les framboises !!!!!!!!!! Les framboises !!!!!!!!!!
    (sauf que moi je les fous dans le blender avec de la vodka ;-))))

  • #232 Creamy le 18 février 2009 à 21 h 13 min

    Bonsoir,
    moi j’ai toujours été la boulotte de la famille ; etre l’ainée et voir sa soeur mince comme un fil recevoir les compliments ca fait mal, plus à l’école et au college des copines plus jolies et qui plaisaient plus ca n’aide pas.
    Aujourd’hui j’ai 27 ans et je pense 7 kilos en trop, j’ai un cheri qui m’aime mais inconciement je suis toujours sous la hantise de mon poids. Je doit faire une echographie de la thyroide car ma mère a ce probleme ce qui l’a fait gonfler à vue d’oeil en quelque années donc j’ai peur que cela se declare aussi chez moi. Enfin je pense avoir des enfants mais la prise de poid et le fait de ne peut etre pas pouvoir perdre le poid accumulé m’angoisse.

    Bonne soirée

  • #233 Lorelaï le 18 février 2009 à 21 h 14 min

    ça marche aussi avec de la vodka, faut pas déconner, personne a décrété que les framboises devaient faire alliance avec le fromage blanc ou le yaourt exclusivement. Ou alors on m’aurait menti. Et je serai toute triste. Mais je me rebellerai. Non mais.

  • #234 Hélène le 18 février 2009 à 21 h 15 min

    Lorelaï ;-)))

    Creamy je compatis, j’ai eu une amie assez grosse, qui avait très peur de la grossesse et de la prise de poids… bon au final elle a eu deux petits garçons adorables, pris un peu de poids mais pas tant que ça, et je crois qu’elle est bien plus heureuse de ses bébés que triste des quelque kilos en plus ;-)

  • #235 MissOChoco le 18 février 2009 à 21 h 16 min

    J’ai toujours été « grassouillette » comme dit ma mère… 15kg de trop par rapport à la courbe de croissance de notre cher carnet de santé, mais bon, rien d’extraordinaire non plus… mais bon, complexes de maillot de bain, complexe de sport, où on est obligé de se tenir la poitrine pour courir, dès 14ans…
    A 16ans, j’en ai perdu 20, de ces kilos…Puis l’amour, puis la reprise… Et meme si plus joliment, reprise quand meme.. Et refonte en 2007…
    Tu poses la bonne question de la morphologie: je pense qu’on n’est pas totues faites pour rentrer dans du 36, meme si on a presque tous le meme squelette! Alors je tente de me dire que je suis comme ca… Et tant que ce n’est pas l’époque « tout petite bikini », ca va ^^
    Le mieux est d’assumer et de faire avec ses qualités et ses défauts, et je pense sincèrement que se sentir bien dans son corps et s’aimer permet de devenir « lumineux » ^^
    Alors vive la différence (je sais ca fait démago lol) ^^
    Bises

  • #236 Lorelaï le 18 février 2009 à 21 h 16 min

    D’ailleurs j’ai pas encore diné. C’est donc encore l’heure de l’apéro. En voilà une bonne idée de cocktail pré-dinatoire. Yihaa (file dans sa cuisine et farfouille dans le congélateur)

  • #237 Marika le 18 février 2009 à 21 h 20 min

    Bonsoir à toutes,

    Quel sujet que celui du poids ! Et je me joins à vous… J’ai lu en diagonale tous les commentaires : on y parle de régime, de rapport à la nourriture, d’obsession parentale, de yoyos…

    J’aimerai y ajouter autre chose. Je suis encore très jeune (5 ans de moi que le gang des « 24 ans »), et la chose qui m’influence ou m’affecte le plus n’est autre que le rapport à l’image. Les pubs immenses balancées dans le métro ; le reflet du miroir dans des fringues si mal coupés que ton corps en devient bouffi ; ces pubs de lingerie dans les rues ; ce magazine S*NTE qui nous balance de la fille de l’est EN STRING pour un dossier MINCEUR ; ces crèmes miracles à l’orée des parapharmacies ; ces fesses aussi grosses que deux pommes partout, partout, partout…

    … et qui font dire à mon chéri « Oh, tu as pris un petit peu de ventre ». En effet, je suis passée de 54 à 56kg. Pour 1m69.

    Merci mec. Merci société d’images.

    J’en suis venue à coller une pub Eres sur mon frigo. Comme ça craint. Genre je bois un jus de citron à jeun le matin. Comme ça craint ! Je pense que c’est l’environnement qu’il faut modifier peu à peu, et pas seulement son propre rapport à la nourriture.

    Allez, plein de bises à vous ! C’était pas très constructif comme commentaire, mais j’avais envie de le partager avec vous. (Et j’aime toujours mon mec !)

  • #238 Hélène le 18 février 2009 à 21 h 23 min

    Uhhhh MissOChoco, je suis pas du tout d’accord, on n’a pas du tout toutes le même squelette : le poids peut varier énormément (mais vraiment énormément) en fonction de le densité et la lourdeur des os.
    C’est pour ça que le poids, ça ne veux pas dire grand chose. La taille de vêtement et l’allure générale, la corpulence, sont de meilleurs indicateurs.

    Sinon, sois la bienvenue !

    Lorelaï, bien dit ;-)

    Marika à ton âge je souffrais exactement pour les mêmes raisons, exactement de la même façon. Aussi je compatis.
    (mais par pitié, vire cette pub Eres de ton frigo, et dis à ton mec « et toi tu perds tes cheveux, mon pote » ;-))

  • #239 Lul’oups le 18 février 2009 à 21 h 25 min

    Miam j’adore les framboises!!!! ;-)
    MissOChoco, il est certain que même sans ces kilos « pesants », je ne serais pas mince. J’ai un magnifique bagage familial synonyme de très bonne ossature (jamais rien de cassé, c’est du solide), de belle hauteur (1,74m et j’en suis ravie même si j’ai du mal à trouver un amoureux à la bonne taille ;-)). Au mieux je pense que je pourrais faire un 40/42, pas moins et ça m’irait très bien!
    Et côté bikini, je l’ai déjà osé, après avoir perdu mes 13kgs et tu ne peux pas imaginer comme j’ai aimé ça! Quel plaisir de se sentir aussi bien!
    Je voudrais redevenir aussi à l’aise avec mon corps!

  • #240 garancette le 18 février 2009 à 21 h 28 min

    oh oui les asperges de picard!
    même mon copain qui déteste tout ce qui est légume (on est pas aidé) aime ça…

  • #241 Hélène le 18 février 2009 à 21 h 29 min

    Et alors avec de l’huile à la truffe dessus, garancette, je te raconte pas l’orgasme gustatif ;-)

  • #242 Lul’oups le 18 février 2009 à 21 h 30 min

    Marika, je les vois aussi ces pubs, les rares fois où je vais à Paris et moi aussi elles me dégoûtent mais je préfère ne pas y prêter attention, je préfère les affiches de ciné ou de théâtre!
    On sait bien toi et moi que ce n’est pas de la réalité, que c’est un autre genre de « fiction », j’essaye de le prendre comme tel…

  • #243 garancette le 18 février 2009 à 21 h 33 min

    Sandrine de la R. (211) ton message me parle beaucoup. Ce que tu dis sur les limites qu’on se pose dans la tête c’est tellement vrai « ça je ne peux pas le faire, il faut que je maigrisse avant ».
    J’ai une copine qui est comme ça. Elle se pose elle même des barrières, je l’ai encore revu ce soir et ça m’a rendu triste.
    Je me souviens que quand j’étais petite, genre en 6ème, je me disais ça  » pendant les vacances d’été, je vais maigrir, et à la rentrée, tout le monde me trouvera trop belle et m’aimera, et je serai déléguée, et je serai choisie comme soliste pour le spectacle de mon cours de danse ». Et à l’époque j’étais toute mince :(

  • #244 Stéphanie (mais une autre) le 18 février 2009 à 21 h 33 min

    Moi je mets des bikinis même en étant grosse. Je le vis bien et je me moque complètement des gens que ça pourrait dégoûter. Je ne leur mets pas mes fesses sous le nez donc pouet.
    Je ne vous juge pas de ne pas oser le faire, ça m’a pris un peu de temps aussi, mais comme le disait Hélène je ne sais plus à quel sujet, vous savez en fait, dans nos pays, personne ne vous jettera de cailloux.

    Et maintenant j’veux des framboises et j’ai que des épinards, caramba (ne vous méprenez pas, j’aime les épinards avec passion, mais dans le yahourt… j’sais pas ça me dit rien).

  • #245 Hélène le 18 février 2009 à 21 h 37 min

    Moi aussi je ne porte que des bikinis, je suis contre le maillot une pièce, ça fait un ventre blanc de poisson.
    Déjà que mon ventre est gros, si en plus il est blanc, c’est pas possible.
    Mais je comprends qu’on n’ose pas le faire, moi je suis aidée par le fait que je suis bien plus vieille que la plupart d’entre vous, et donc pas au même stade question regard des autres et tout le toutim.
    (bien entendu ça dépend aussi des endroits, j’irai pas me foutre en bikini sur une plage blindée de top models, je suis pas maso).

    PS : tu es grosse, Stéphanie ?? Roh, on n’a pas les mêmes unités de msure, je t’ai trouvée hyper normale !

  • #246 Lul’oups le 18 février 2009 à 21 h 40 min

    Stéphanie, ce n’est pas le regard des autres qui m’embêtent en bikini, c’est surtout le mien! ;-)
    Et puis comme ça fait au moins deux ans que je ne suis pas allée à la plage et que j’habite une chouette région mais peu encline météorologiquement au bikini, l’occasion de le mettre est assez rare!

  • #247 Stéphanie (mais une autre) le 18 février 2009 à 21 h 42 min

    Non j’exagère oeuf corse, mais je stocke vraiment tout dans le bidon donc à une époque j’avais un bide de femme enceinte de 6 mois et je mettais quand même des bikinis, et j’ai pas pris de pierres. Maintenant que j’ai maigri je continue évidemment ;-)

  • #248 Lullaby Septante-Sept le 18 février 2009 à 21 h 42 min

    Ouaip Stéphanie franchement, grosse est pas le qualificatif qui me vient à l’esprit en te voyant!!

    Et toi non plus d’ailleurs Hélène, ronde oui (si je peux me permettre) mais grosse non, et le mot « vieille » dans ton com m’a fait hurler de rire (sauf si on considère que tout le monde ici avait apparemment 24 ans aujourd’hui hi hi, alors évidemment c’est plus relatif et je suis vieille aussi)

    :-))

  • #249 Lul’oups le 18 février 2009 à 21 h 42 min

    Et les épinards je préfère avec la crème plutôt que le yaourt! ;-)

  • #250 Marika le 18 février 2009 à 21 h 43 min

    Je vous envoie des bises, et vous remercie de vos réponses ! Ce n’était qu’un passage furtif de ma part ! A bientôt les belles !

  • #251 Marika le 18 février 2009 à 21 h 44 min

    Et vive le magret !!!!!!! :)

  • #252 Lul’oups le 18 février 2009 à 21 h 44 min

    Meuh non les filles, vous êtes pas vieilles, au contraire on est contentes de partager vos lumières de femmes « expérimentées »!

  • #253 Hélène le 18 février 2009 à 21 h 50 min

    Oui oui, aujourd’hui c’est un jour « spécial 24 ans » ;-))

    Z’inquiétez pas, je me sens pas vieille, j’aime bien en rajouter un peu ;-)

    A bientôt Marika ;-)

  • #254 sagattine le 18 février 2009 à 21 h 53 min

    @ Marika : tu viens de décrire comment j’étais il y a quelques années (moi j’étais quand même plus grosse,plus petite et pas capable de regarder une image ou un clip ou toute autre représentation de fille bien fichue sans pleurer longuement). Et puis, sans trop savoir comment, les choses ont changées. Je vais pas te dire que youpee ça y est je me prends pour une bombasse mais j’y attache moins d’importance. Je peux regarder une pub sans pleurer et (presque) pas me déprécier. Pour moi c’est un pas énorme (bien sûr le chéri qui te trouve toujours belle et quitter papa-maman ça m’a bien aidé!).
    Ce qui est marrant c’est que je me suis toujours trouvée grosse et du coup je n’ai pas remarqué que je prenais 10kg! Alors je relativise un peu en me disant que la silhouette que j’avais avant et qui me semblait monstrueusement (j’exagère à peine) grosse m’apparaît aujourd’hui comme pas trop mal, voire carrément bien.
    Je suis pas pressée de perdre mes kg en trop. Je ne sais même pas s’ils sont en trop. C’est moi, c’est mon corps. Si la vie me fait perdre du poids parce que j’essaye d’être à l’écoute de mes sensations alimentaires (héhé moi aussi je suis fan de Zermati et l’autre au nom imprononçable!) tant mieux. Sinon j’ai trouvé des pantalons 42 chez Promod qui me vont trop bien! (évidemment tout ça c’est quand je vais bien, quand je déprime ou que je suis sur la plage je fais un peu moins la nana bien dans sa peau, que voulez-vous on ne peut pas être parfaite ;-))

  • #255 cec jeune mariée le 18 février 2009 à 21 h 56 min

    Pfff, que de souffrance quand même sur le sujet… C’est quand même le point comment à toutes, quelles que soient les raisons, la situation de famille, toujours cette souffrance devant notre incapacité à faire de notre corps ce que l’on veut !

    Je plussoie Hélène, ca n’a l’air de rien, mais on vit ca vraiment différemment avec l’age, quand on s’est prouvés plein de choses sur soi sur d’autres sujets :)

    Contrairement à Hélène moi c’est depuis petite (genre 6ans), donc j’ai bien senti le passage de ces années ! En plus je vivais en Afrique noire (vous voyez le cadre des Bronzés ? Ben ca c’est la cote d’ivoire, et je passais tous les week end dans ce coin… le paradis est vite devenu un cauchemar !)

    Je sais que ce n’est l’objectif de personne :) mais bon, avec l’age en fait, on arrive à se sentir + apaisée sur le sujet, on accepte un peu mieux, ce qui n’empêche pas de continuer la bagarre hein, mais cela devient moins obsessionnel !

    J’ai souri en lisant vos commentaires, pour beaucoup ce sont les passages difficiles qui vous font grossir… moi quand je suis malheureuse je ne mange plus – il y a 4 ans, 24kg de moins qu’aujourd’hui… voui, je suis SUPER heureuse ;)

    Bon courage à toutes en tous cas, bonne route…

  • #256 sagattine le 18 février 2009 à 21 h 58 min

    ha ben mince j’ai 23 ans, j’suis privée de post? ;-))))

  • #257 Lylou le 18 février 2009 à 22 h 01 min

    @Marika (237):
    Moi aussi j’ai collé plein de jolies filles sur mon frigo et avant d’ouvrir la porte, je leur tire la langue ;-)

    @Lorelaï (214,219,222,230) :
    Je suis d’accord avec toi, manger sain ça coûte des sous. J’ai eu quelques désagréables surprises en allant au rayon poissonnerie;j’avais quelques grammes de poisson dans les mains pour je ne sais combien d’euros. J’ai compris qu’on s’en sortait mieux avec le poisson surgelé, pour les légumes pareils.Pour les potages, je pense qu’un navet, une ou deux carottes,une branche de céleri, un poireau, c’est dans mes prix; ces légumes ne sont pas trop chers
    Chez Picard, j’aime leurs fruits surgelés, je les passe au mixer avec du yaourt et parfois j’avoue que j’en fais une tarte;-P

    Dans le livre du Dr Alain Perroud « Faire face à la boulimie », il écrit que lorsqu’on désire ardemment d’un aliment il faut le manger sans culpabiliser. Il a tout a fait raison. Même si je ne suis pas boulimique, j’ai beaucoup apprécié ce bouquin car il donne de judicieux conseils. Si je désire réellement d’un aliment je le mange, je me rattraperai sur autre chose.

    Je pense qu’il est très important de ne pas se faire souffrir en se brimant.
    Son corps, il faut avant tout le traiter avec douceur. Le préparer à une alimentation plus saine petit à petit, l’habituer au sport par de la gym douce.J’ai connu les salles de sport où je souffrais à faire des abdos, parfois je me disais que je suis complètement bargeot à payer pour me faire souffrir. Je ne veux plus souffrir.Il faut aussi se maquiller, se pouponner.On se sent mieux dans sa tête avec a une belle coiffure, un beau maquillage, les ongles bien entretenues.La coquetterie, c’est important pour avoir un bon moral et manger moins.

  • #258 Lul’oups le 18 février 2009 à 22 h 25 min

    Bon les filles j’ai été ravie de passer cette journée avec vous (heureusement que j’étais en repos!), merci d’avoir participé, je vous embrasse bien fort et vous souhaite une très belle nuit!
    Merci à toi Hélène pour ton accueil et ta bienveillance!
    Vous inquiétez pas, je reviendrais demain voir ce qui se passe sur MBDF, comme tous les jours!
    Bonne soirée!

  • #259 schtroumpfette le 18 février 2009 à 23 h 17 min

    Lul oups si tu veux qu’on discute par mail y’a pas de souci

    et je me disais (si l(idée de vous séduit pas merci de ne pas me jetter vos fdt périmés à la figure) que si tu veux pour t’aider à capter ce déclic et les situations qui peuvent être grossissantes , on peut t’ennvoyer nos histoires de kilos pris avec tel ou tel cause par mail….. ca te permettra peut etre de recoller le puzzle, et d’analyser ce qui a été déclencheur chez toi, et peut etre pourras tu travailler sur la source !

    par ailleurs, quand j’ai commencé à « manger équilibré » j’ai ouvert un blog pour y noter ce que je mange, (il est en pause depuis qq jours, mais je reprends demain), afin de voir sur une semaine, les exces dans le trop ou le pas assez…… peut etre de noter ce que tu manges (sans te dire en notant rho je culpabilise deja de ce dessert) ca te permettrai sur la semaine ou la dizaine de mesurer les quantités et de voir ce que tu peux améliorer ou ce que tu veux faire

    t’en pense ??

  • #260 Catherine_6248 le 19 février 2009 à 9 h 22 min

    Cela me fait penser à la goutteuse des chocolats Godiva au US
    Elle est mince… Et pourquoi?
    Tout simplement parce qu’elle fait de la gym
    Elle doit surement brûler les calories qu’elle mange au boulot

    Facile à dire de faire de la gym… Mais pas si facile à mettre en action
    Apres il faut savoir ce qu’on veut….

  • #261 Hélène le 19 février 2009 à 11 h 02 min

    sagattine l’autre c’est Apfeldorfer, et effectivement il a l’air d’un mec bien ;-)

    Catherine ce que tu dis est complètement simpliste : si ça se trouve la fille en question est mince aprce qu’elle a une natuer de mince, ou parce que goûter du chocolat, ça ne veut pas dire en manger 2 kilos par jour. Ou qu’elle ne mange ien d’autre, enfin il y a plein de possibilités.
    Et ton « il faut savoir ce qu’on veut… » insidieux, me semble particulièrement odieux et culpabilisateur.

  • #262 dola le 19 février 2009 à 11 h 23 min

    Moi qui suis aussi gouteuse ( mais non spécialisée), je confirme que quand on déguste on prenddes petites quantités.
    je pense honnêtement que ça n’ajoute pas vraiment énormément de calories dans la journée , en revanche je pense que ça joue (plus ou moins selon les individus et leurs sensibilité) sur les sensations de faim, de satiété etc.
    Tout simplement parce que d’un point de vue physiologique la saveur sucrée déclenche différents mécanismes ( sécrétion de sucs gastrique, pics d’insuline, je ne rentre pas dans le détail car je ne suis pas assez calée..).

    Je crois que les métiers de la restaurations sont plus générateurs de problème de poids que ceux de goûteurs notamment à cause des horaires décalés, des repas pris vite , mais je me trompe peut-être.

    Un cousin tient une auberge de campagne et au fil des ans , 40 jg de trop sur sa balance ( selon lui hein, j’ai pas vérifié), il ne supportait plus son poids et il s’est finalement fait posé un anneau gastrique pour s’éviter d’ingérer plus que nécessaire. J’ai trouvé le résultat spectaculaire mais j’avoue que je ne connais pas bien les détails de cette opération ( le garde -t-on à vie etc..), il est content , après j’avoue que je trouve cette solution un peu drastique et je ne sais pas ce qu’en pensent Zermatti et autres.

  • #263 Suffragettes le 19 février 2009 à 11 h 31 min

    Un jour une femme très âgée m’a dit qu’elle avait passé sa vie à être obsédée par son poids et qu’en regardant en arrière cela lui paraissait dommage.

  • #264 Kila le 19 février 2009 à 11 h 43 min

    Noter TOUT ce qu’on mange c’est justement une des première chose à faire selon un bouquin de Apfeldorfer.
    Et ben ça donne déjà une sacré surprise. HA! bon tout ça? Moi qui croyait manger super équilibré, j’me suis rendue compte que pas tant que ça. Et surtout, mais ça je le savais, qu’est-ce que j’ingurgite pour quelqu’un qui n’a aucune activité physique!
    Et pourtant pas ou si peu de grignotage (que je croyais), 3 repas par jour avec tout dedans (que je croyais)… Noter, vraiment ça m’a éclairé.
    Pas fait maigrir mais éclairé ;-)

    Et surtout ça demande d’être super honnête avec soi-même. « Oui, oui, ma fille c’est bien 4 poignées de cacahuètes que tu as prise » Je faisais ça le soir dans mon lit, un bilan quotidien de mes prises alimentaires avant de dormir. Alors surtout il ne faut pas changer ses habitudes au moment de noter. C’est ça qui est dur en fait, c’est continuer comme avant, pas de triche. C’est une photo sur 4 semaines des ses habitudes alimentaires.
    Donc, non, ça m’a pas calmé pour autant hein, mais disons que c’était une première étape de prise de conscience que les quantité absorbées ne sont pas en accord avec mon activités physique quotidienne (je parle pas de sport là, mais disons que si j’étais jardinière ou femme de ménage je pourrais me permettre de manger tout ça, en tant qu’étudiante déjà moins)
    Mais d’alleurs j’y pense elle est là la solution, changer de métier!!! Je plaisante bien sûr!

    Du coup cette discussion me donne envie de le reprendre, ce bouquin, et recommencer encore une fois la technique qu’il donne. Le livre c’est « maigrir, c’est dans la tête ».

    Haaa! Catherine s’il suffisait de savoir ce qu’on veut, TOUTE la vie serait tellement plus simple.
    Hier soir j’étais avec une amie qui peut manger quasiment tout ce qu’elle veut. Elle ne prends jamais un gramme. de un elle a probablement le métabolisme qui est fait comme ça, et de deux ben je pense qu’elle ne mange jamais quand elle n’a pas faim. Et de trois quand moi, au resto, j’ai eu envie de manger une patisserie elle a eu envie d’un ananas frais ;-)
    Alors dire « c’est simplement parce que… »
    Donc, non, c’est pas simple justement, rien ne l’est.

    Holàlà, que je suis bavarde ce matin!

  • #265 Poulettedesîles le 19 février 2009 à 12 h 01 min

    Je plussoie le fait de noter ce qu’on mange Kila. Ca aide vachement parce que bizarrement on oublie ses écarts (enfin j’appelle écarts tout ce qui va des caouète à la tablette de chocolat, etc…). On oublie moins facilement qu’on a mangé des choux de bruxelle a midi (j’aime pas ça d’où l’exemple mais c’est pas tjs moi qui cuisine!). C’est marrant comme le cerveau fait ses petites sélections. Mais je suis d’accord ce n’est pas simple tout ça, c’est même très dur surtout quand on aime le goût, le plaisir de manger, vouloir ne suffit pas tjs.

  • #266 Lylou le 19 février 2009 à 12 h 02 min

    @kila (264):Le livre c’est “maigrir, c’est dans la tête”.
    J’ai aussi acheté ce bouquin sous les conseils de Diet avenue. Je l’ai trouvé
    intéressant.Je te conseille aussi de lire « Faire face à la boulimie » du Dr Alain
    PERROUD.Je ne suis pas boulimique, je l’ai lu et j’y ai trouvé plein de conseils
    judicieux.

  • #267 Hotnspicy le 19 février 2009 à 12 h 06 min

    Je mesure 1m68 et pèse autour de 80 kg, j’ai une ossature de déménageur… Et je le vis bien !

    Enfin, mieux… J’ai toujours été grosse.

    Je me suis laissée torturée parfois contre mon gré par des régimes sans queue ni tête depuis l’adolescence. Avec le seul succès du rebond à l’arrêt…

    L’année dernière, j’ai été hospitalisée 2 mois en psychiatrie à la suite d’une TS, apogée dramatique d’une terrible dépression. Je voyais des psy en tout genre tout au long de la journée. L’une d’entre eux, à l’écoute de mon histoire, m’a aidé à comprendre que mon surpoids était une carapace, que par ma discrétion et ma réserve, c’était ma façon d’occuper l’espace, de me faire voir en quelque sorte. C’est sans doute pour cela que la minceur ou la taille idéale ne me font pas rêver.

    Ma grand-mère qui cuisine à la crème au beurre par kilo, m’a dit un jour en voyant Paris Hilton à la télé : « J’aurais tellement aimé que tu sois mince comme elle… ». La même s’est écriée : » Waouh, tu es très belle, tu as perdu combien ? », j’étais en HP, je ne mangeais plus rien depuis un mois, j’avais en effet perdu 15 kg et j’étais mal. Très mal. Ce n’est qu’un aperçu du contexte familial…

    Depuis cet épisode, je perds 1 kg par mois sans rien faire. J’enlève ma carapace petit à petit mais sans aucun autre objectif que d’être bien dans ma tête car dorénavant, je suis bien dans mon corps.

    Je me renforce et après un long travail personnel, aujourd’hui, je peux affirmer que je suis une belle plante aux proportions généreuses. Mes complexes sont la cellulite, et un peu trop de peau sur le ventre due à mes grossesses.

    Je suis gourmande et le revendique. Je ne mange pas trop. Je ne fais pas de sport mais je marche beaucoup et j’habite au 6e sans ascenseur.

    Ce qui a été une souffrance durant des années se retourne enfin à mon avantage et je souhaite à toutes et tous de pouvoir aussi se libérer d’une carapace plus ou moins voyante.

  • #268 Hélène le 19 février 2009 à 12 h 09 min

    Hotnspicy merci, vraiment, pour ce beau commentaire profond.

  • #269 Poulettedesîles le 19 février 2009 à 12 h 20 min

    Hotnspicy ton commentaire est très touchant. Beaucoup ont témoigné de leur contexte familial pas très valorisant. J’avais l’impression que tous les parents trouvaient leurs enfants beaux tout simplement qu’ils soient enveloppé ou maigrichon. Les réflexions de certains parents ou autres membres de la famille voire des amis que j’ai pu lire dans les commentaires sont vraiment cruels et uniquement destiné à blesser. J’ai du mal à comprendre ça et je félicite chacune d’avoir eu le courage de ressasser ça ici.

  • #270 Titburette le 19 février 2009 à 12 h 22 min

    Ton commentaire est super chouette effectivement hotnspicy

  • #271 nana le 19 février 2009 à 12 h 33 min

    salut! sans même avoir lu le post d’hier j’ai moi aussi décidé de me reprendre en main et de perdre quelques 6 kg, localisés sur les cuisses et les fesses bien sûr :) J’en ai parlé à ma mère hier, je lui ia dit que je commençais un régime, et au lieu de me dire ‘mais ma chérie tu n’es pas grosse, tu n’as rien à perdre’, elle m’a dit ok, et m’a donné qq conseils. Et là, je me suis dit que si même ma mère ne me disait pas que je n’en avais pas besoin, c’est que vraiment, j’en avais franchement besoin (je ne sais pas si vous arrivez à me suivre,c’est difficile à expliquer!)
    Et moi aussi j’ai eu droit au ‘tu as vraiment un visage de poupée’. Oui le visage seulement.
    Grrrr!

  • #272 Zaliénor le 19 février 2009 à 16 h 28 min

    J’ai lu quelques autres commentaires depuis hier (pas tous hein! y en a quand même presque 300, j’ai mes limites!) et je me suis attardée sur les qualificatifs attribués aux kilos superflus. Ma mère (décidément la pauvre elle en prend pour son grade) qualifie cela de:  » Tu es bien en chaire ». C’est absolument atroce comme expression. Non?

  • #273 Mirabelle le 19 février 2009 à 21 h 48 min

    ‘lut!
    pose toi une question qui peut être te décidera à aimer ta silhouette: est ce que je me trouverai belle en soulevant ma couette pour m’apercevoir que j’ai perdu 2 tailles de relief mammaire???
    j’ai 23 ans et j’ai perdu 12 kilos en 1 an et demi, sans rien faire, sans le regretter non plus, à cause du travail et du stress je pense et en bossant à temps partiel en plus du reste chez un traiteur et en vivant avec un chocolatier. et je me retrouve à acheter des rembourés parce que j’ai l’impression d’avoir perdu ma féminité en perdant mes rondeurs! je ne me plains pas, mais j’aimais mes seins et ma peau sans vergetures… mes rondeurs apparues à l’adolescence m’allaient au caractère, elles étaient la manifestation physique de mon caractère: le rond c’est bon!

  • #274 schtroumpfette le 19 février 2009 à 22 h 39 min

    Mirabelle pour les vergetures tu peux appliquer de l’huile d’avocat ;-)

  • #275 Louloutte le 19 février 2009 à 22 h 54 min

    Lul’oups comme je te comprends, je ne suis pas dans la même tranche d’âge que toi (48 ans) mais je vis la même chose depuis de longues années.
    Comme Poulettedesîles j’étais très mince enfant et jeune adulte (ma mère avait peur que je sois anorexique) et c’est en arrivant en France à 26 ans pour continuer mes études supérieurs que j’ai commencé à grossir. Année après année insidieusement les kilos se sont installés.Car contrairement à elle je ne suis jamais repartie dans mon pays d’origine, et au bout de 10 ans j’avais pris plus 25 kgs.
    Un jour je me suis dit c’est trop, il faut vraiment que je réagisse et je suis allé voir le Dr Fricker. Au bout de 6 mois j’avais perdu autour de 15kgs avec un régime adapté à mon cas.
    Malheureusement tout s’est mal passé au moment de la stabilisation, j’ai recommencé à manger comme avant et j’ai regrossi de nouveau petit à petit et après j’ai fait une grosse dépression ce qui n’a rien arrangé. Maintenant je suis à +40 kgs par rapport à mon poids de forme et donc obèse.
    Quand j’analyse maintenant, je pense lorsque je suis arrivée en France je suis passé d’une cuisine riche mais très équilibrée (repas bien structurée, riche en légumes et fruits et pas trop de grignotage) à n’importe quoi (chocolat, charcuterie, aliments industriels, chips et cie).

    D’ailleurs quand je retourne passer quelques jours chez mes parents, je trouve que leur alimentation est beaucoup plus équilibrée que chez moi. Ils n’achètent quasiment pas de plats tout prêts, il y a des légumes à chaque repas (en entrée et/ou plat) et des fruits et surtout pas ils n’ont pas la mauvaise habitude du grignotage.
    Je vois la différence, ma mère a quasiment le même poids que lorsqu’elle était jeune.

    En tout cas Lul’oups , car quelque soit le régime que tu entameras il ne faudra jamais arrêter complètement et toujours rester un peu sous contrôle, penses-y avant de te lancer. Il vaut peut-être mieux essayer d’équilibrer son alimentation par exemple la semaine et se lacher un peu le week end. En plus quand on se focalise trop sur quelque chose ça peu devenir une obsession. En tout cas quelque soit ta décision je te souhaite bon courage! car moi c’est ça qui me manque le plus …

  • #276 Louloutte le 19 février 2009 à 22 h 58 min

    oups désolée il est hyper long mon commentaire.
    Coucou à Hotnspicy qui me donne de l’espoir!

  • #277 schtroumpfette le 19 février 2009 à 23 h 16 min

    Louloutte je ne te promets pas des miracles, mais quelques feuilles de salade à chaque repas aident beaucoup ! En plus c’est bon pour la digestion !

  • #278 unefan le 19 février 2009 à 23 h 22 min

    Il est tard .. pour moi lol mais arundhati change de copines … elles n’en sont pas !
    J’ai lu jusqu’au com 100 …

    Je hais les regimes .

    1er regime : 18 ans , carottes jambon midi et soir oeufs salade bref une heresie , je perds 3 kg dans la semaine , je suis heureuse !!! Et 3 semaines apres j’ai tout repris . arf .

    2eme regime : un peu avant 30 ans .
    CRicrise de la trentaine qui pointe, grande reflexion , mais au fait depuis quand je fais 62 kg ! ?
    Je regarde mon carnet de santé , et horreur , ado je faisais deja 62 kg … enfer et damnations , belle soeur a raison de me regarder de travers , je suis VRAIMENT grosse .
    Bah oui belle soeur enceinte de 9 mois pesait 62 kg et me disait :  » si je ne reperds pas mes kg, je ferai une depression …  » Moi je regardais mes talons, et j’etais pas fiere .

    Donc au lycée , j’avais un corps de « femme » avant les autres , je me trouvais donc un peu enrobée.
    A l’age adulte , je faisais plus que mes copines et belle soeur , j’etais donc un peu enrobée .
    Alors , apres avoir pleurer avec le carnet de santé sur les genoux , j’ai dis : je m’y mets .

    J’ai lu sur le net, acheté le libre du Dr Fricker, lu celui de Cohen ….
    J’ai perdu et assez vite : 60 kg : super je ne me souviens pas quand j’ai fais 60 .
    Mais ma silhouette ne me plaisait pas : je continue ! 58 ! ouais ! trop bien !

    Je continue : 56 , alors la , je mets des petits shorts et tout et tout ..
    53 … et jusque 51 et taille 36 .
    Sur les photos j’ai l’air anorexique mes proches me disent .
    En fait je me trouve meme trop maigre a 51 moi aussi ….

    Stress , deuil , mauvaise image de moi , aucune confiance en moi , solitude , et je reprends doucement …

    D’abord : 2 kg … pas grave je vais faire 1 semaine tres attention et ca va repartir … + 4 …. etc … aujourd’hui : 77 kg : ouais j’ai jamais fait autant !!! Presque mon poids grossesse number 2 .

    Je vous raconte pas la tete de belle soeur …. ou je vous raconte que lorsqu ‘elle m’a revue a 53 kg elle a dit apres sa mere qui lui disait , tu as vu elle a maigrit !!!  » non j’ai pas vu  » mdrrrrr …..

    Le regime , j’ai repris plus que j’avais perdu , avant je mangeais tout ce que je voulais je restais tjrs a 62 kg .
    J’ai perdu mes cheveux , il y a un lien ou pas …
    JE stress deux fois plus, et le stress ca fait grossir ( cf une etude sur les rats , c’est scientifiquement prouvé )
    Je compulse , avant jamais !

    Alors , faites attention avec vos regimes . Pas trop de restrictions !
    Vous prenez pas trop la tete , mais surtout prenez soin de vous .
    Avec 10 kg de plus ou de moins ca change quoi ? Juste la taille de votre pantalon pas votre personnalité ?!

    Je suis partante pour la plate forme aussi :)
    Depuis 3 jours , je limite et j’essaie de ne pas compulser .
    Un demenagement bientot, un nvo travail bientot , un mariage bientot (je suis temoin :) )
    Je veux repartir du bon pied , voila mon declic , pourvu qu’il dur …
    Apprendre a prendre du plaisir en mangeant , et a compenser .
    Midi riche avec une patisserie , soir leger avec soupe jambon yaourt fruit …. ….

    Faites vous plaisir , hammam , 2 heures de discu avec super copine , ciné, make up party etc a gogoooooo et plaisir dans la bouche de tps en tps .
    Trouvez des derivés d’anti depresseurs, apprendre a s’aimer et a aimer la vie .

    Biz a toutes , souriez et soyez bien dans vos pompes .

  • #279 unefan le 19 février 2009 à 23 h 31 min

    Zalienor , dis lui que tu es pulpeuse ? ou que tu es pleine de feminité ? on va trouver une expression flatteuse , car avoir des formes c’est beau !
    Enfin je trouve .
    Est ce que Maryline Monroe pesait 45 kg ? Je crois pas …

  • #280 Shazz le 20 février 2009 à 8 h 58 min

    Je suis d’accord avec unefan, il faut bien faire attention à garder le plaisir de manger et de cuisiner. Pour tous les régimes que j’ai fait, seule ou avec une nutritionniste, je me suis toujours sentie très mal, déprimée, plus envie de me faire à manger, alors que j’adore cuisiner.
    Mais depuis que j’ai changé ma façon de voir les choses, je sais que je vais mincir et que pendant la période de perte de poids je serai heureuse et pas frustrée. Lul’oups, je comprends que tu ne veuilles pas renoncer à certaines choses, et tu as raison. Moi aussi, quand les nutritionnistes me faisaient la liste de ce que je ne pouvais plus manger, je me sentais perdue.
    Mais justement, ce que tu dois apprendre à faire, c’est ne plus manger des aliments que si tu es sûre d’en profiter à 100%. J’en remets une couche avec le docteur Zermati, mais ce livre m’a vraiment ouvert les yeux sur ma façon de manger et sur les années que j’ai passé à essayer de maigrir :)

  • #281 Lylou le 20 février 2009 à 9 h 32 min

    Je le répète, pour s’aimer il est très important de prendre soin de son corps.Il est important de se maquiller, de prendre soin de ses ongles, de porter de jolies sandales en été avec petits petons bien entretenues etc. Enfin, il est important de se faire belle.Ca dope le morale et on pense moins à ses kilos en trop car on se sent vraiment femme.

  • #282 Hélène le 20 février 2009 à 10 h 22 min

    schtroumpfette tu sais très bien qu’une fois les vergetures installées, il n’y a RIEN à faire (à part un peeling au phénol, bon courage), l’huile c’est pour prévenir uniquement. Ne donne pas de faux espoirs à Mirabelle please.

    Louloutte ne sois pas désolée, ton commentaire est très chouette et plein de bon sens !

  • #283 schtroumpfette le 20 février 2009 à 13 h 20 min

    Je parlais de prévenir les vergetures, scusez moi de mon mal-expliquage :-)

  • #284 louloutte le 20 février 2009 à 14 h 38 min

    Des chercheurs suédois en endocrinologie ont mis en évidence que les adipocytes (les cellules qui stockent les lipides) se renouvellent 2 fois plus vite chez les obèses et surtout que les adipocytes nés pendant et après un régime se remplissent de graisse beaucoup plus facilement et rapidement… d’où l’effet rebond après un régime!!! (article lu dans science et vie). et bien moi, ça me donne encore moins envie de me replonger dans un régime stricte !

  • #285 Hélène le 20 février 2009 à 14 h 57 min

    Ah oui pour prévenir l’huile c’est bien, nous sommes d’accord, schtroumpfette ;-)

    louloutte merci pour ces infos !

  • #286 Zaliénor le 20 février 2009 à 15 h 13 min

    Et mince! Je suis PLEINE de vergetures et c’est vraiment un complexe depuis l’adolescence. Bon cela dit j’y ai cru qu’à moitié on sait bien que les vergetures y a rien à faire. Hum un peeling? Ça marche? Apparemment ça à l’air douloureux…

  • #287 Zaliénor le 21 février 2009 à 15 h 26 min

    Alors? Non? Aucune solution miracle? Ben ouais je m’en doutais un peu mais on a bien le droit de croire encore au Père-Noël…

  • #288 Hélène le 21 février 2009 à 17 h 19 min

    Le peeling a phénol est un truc abominable (la peau fond comme de la cire) mais ultra efficace contre les vergetures.
    On fait ça à l’hosto, sous anesthésie générale etc, c’est une vrai truc lourd.
    Mais ça marche (heureusement, en même temps ;-))

  • #289 Zaliénor le 21 février 2009 à 17 h 26 min

    Ah oui quand même… Ben la, dit comme ça ça fout la trouille et finalement mon complexe ne m’empêche pas de me lever le matin, hein!

  • #290 Hélène le 21 février 2009 à 17 h 28 min

    Voilà, c’est à réserver aux cas où le complexe enmpêche de vivre, parce que c’est vraiment un truc lourd : on le fait aussi sur le visage, ça fait perdre 20 ans d’un coup, le résultat est méga spectaculaire.
    Mais l’opération est à la hauteur : mon Dr Botox, quand une patiente lui demande un peeling au phénol, lui montre une vidéo de l’opération. Pas UNE SEULE n’a maintenau sa demande après avoir vu la vidéo…

  • #291 Lul’oups le 22 février 2009 à 10 h 26 min

    Je suis désolée de vous avoir abandonné les filles, malheureusement j’ai travaillé ces trois derniers jours et je suis tombée malade en même temps donc autant vous dire que le truc au phénol là… Burp…
    ;-)

  • #292 Lylou le 23 février 2009 à 0 h 00 min

    Hélène, c’est qui ton dermato ? J’ai bien envie de me renseigner voir si je peux faire fondre mes vergetures comme de la cire :-)

  • #293 schtroumpfette le 23 février 2009 à 0 h 10 min

    lylou y’avait une emission d’une dame qui l’a fait ! ca peut se trouver sur le ternet

  • #294 Hélène le 23 février 2009 à 9 h 59 min

    Lylou si tu y tiens, je t’envoie un mail (et note qu’il n’est pas dermato mais médecin pour de verai, ce qui est rassurant).

  • #295 V. le 26 février 2009 à 15 h 55 min

    Je me reconnais dans certains passages (j’ai pris 20 kg). Mais je commence à apprendre à m’apprécier comme je suis devenue et ton article a contribué à m’en inspirer un sur la mode pour ronde, ce graal des temps modernes : http://www.cupcake.fr/trendy/mode/mode-pour-ronde/

  • #296 clo de la Réunion le 7 mai 2009 à 10 h 42 min

    Je n’ai pas pris le temps de lire tous les commentaires, alors ce que je vais dire aura peut-être été dit alors je m’en excuse… ^^
    Je pense que le meilleur moyen pour ne pas perdre du poids c’est d’arrêter de manger. Enfin, certes vous allez en perdre sur le moment, mais quand vous allez vous y remettre, votre corps aura tellement besoin des nutriments que vous lui avez empêché d’avoir qu’il va stocker bien plus que si vous mangez régulièrement!

    Donc concernant l’alimentation, si vous avez faim, alors mangez! mais au lieu de prendre deux parts de gateau au chocolat, finissez votre repas par un ou deux fruits (la banane par exemple bourre bien le ventre et ne fait pas grossir) puis accordez vous un carré de chocolat… Ma maman m’a toujours enseigné ça, manger un vrai repas, aux heures appropriées en se faisant plaisir:
    Mon p’tit dej: deux tartines de nutella (ou pâte à speculoos) – café – un grand verre d’eau pour s’hydrater dès le matin (la peau transpire énormément la nuit)
    je précise que mes tartines me sont utiles pour commencer ma journée avec un plein d’énergie (donc de calories, ce n’est pas péjoratif, les calories sont des JOULES donc de l’ENERGIE) je dépenserai mon repas au cours de la matinée (descendre les escaliers, aller prendre le tram, marcher jusqu’à la fac, travailler pendant plusieurs heures même assise, et rentrer manger mon déjeuner)

    Le plus important selon moi, est de DEPENSER les calories tout le long de la journée

    Mon déjeuner: ba il varie évidemment, légumes en entrée, plat (peu importe ça peut être un poulet à la crème!), et un dessert donc en général un fruit me suffit et si j’en ai besoin (parce que j’ai passé une sale matinée ou je vais passer une sale aprèm) un gateau ou une glace…
    je trouve hyper important de ne pas être frustrée, si vous avez envie de chocolat prenez-en mais UN PEU et pas toute la tablette! le chocolat a d’énormes vertus destressantes, et il m’est indispensable pour tenir le coup!

    Et depuis toute petite je n’ai jamais manqué un goûter (primordial moment de bonheur dans la journée) où là aussi je me fais plaisir avec un fondant au chocolat…^^ mais il est important que mon corps en ai besoin, si je me sens fatiguée, si j’ai faim alors OUI au fondant…par contre, si mon repas du midi vient à peine d’être digéré, alors une orange ou quelques fraises me suffisent.

    Et tout cela je vais l’éliminer tout le long de la journée!
    BUVEZ c’est très important (bon je ne dis pas de vous boire 1L d’eau d’une traite ça ne sert strictement à rien! la même chose sera éliminée que si vous buvez deux verres)
    -au réveil
    -dans la matinée et l’après-midi, si vous êtes dans un espace confiné avec beaucoup de gens autour (du genre un amphithéâtre)
    -le midi, avec votre repas, boire un grand verre d’EAU avant de commencer à manger, ça calle un peu on a moins faim(mais il FAUT manger)
    -le soir évidemment un grand verre avant le dodo, ou une tisane au choix :)
    Et vous allez éliminez tout ça en allant faire pipi, qui, si vous ne le saviez pas contient les déchets de vos aliments et élimine donc des calories (mais attention, faire pipi ne fait PAS maigrir, il empêche juste de grossir UN PEU plus)
    Je précise aussi qu’il faut EVITER les boissons sucrées, et gazeuses( enfin à la rigueur un perrier mais moi ça me fait gonfler le bidon)

    Bon tout ça, faut pas vous leurrer, ne vas pas faire disparaitre votre tissu adipeux ! Mais ça va vous éviter d’en avoir encore plus que ce que vous avez déjà. Si vous voulez perdre du poids, y a pas de secret, c’est le SPORT! Transpirer fait perdre la graisse, et là il ne suffit pas de prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur (qui je le rappelle aide à dépenser ce qui a été mangé), mais d’aller courir une heure intensive (ce que je déteste) ou aller nager une ou deux heures(ce que j’adore). Il faut laisser le temps au corps d’éliminer tout ça donc à moins que vous ne courriez tous les jours une demi heure, une heure voire deux par semaine de jogging intensif de chez intensif sont nécessaires! (en plus ça défoule donc bon pour le moral)

    Je vais finir là-dessus, n’oubliez surtout pas que le MORAL (votre état psychologique) influe sur votre ORGANISME (votre état physique) et non le contraire ! !

  • #297 Hélène le 7 mai 2009 à 10 h 49 min

    clo de la Réunion: je suis navrée, mais je crains que ton message ne comporte de vraies erreurs : faire pipi ne fait pas éliminer de calories, ni n’empêche de grossir ; transpirer ne fait évidemment pas perdre de la graisse, mais de l’eau.

    C’est dangereux, de dire ce genre de choses…

  • #298 Nathalie de Lausanne le 7 mai 2009 à 11 h 08 min

    Oui oui!! Il faut faire très attention avec cette histoire de transpirer en faisant du sport. Il ne faut pas se focaliser la dessus! Mon chéri m’a dit que courir en plein soleil avec un imperméable (genre transpirer plus=éliminer plus), qui empêche en fait d’éliminer vraiment; ça s’accumule, était extrememt mauvais.Tu meurs très rapidement. Enfin c’est peut-être un peu HS, mais il faut faire vraiment gaffe parce que certaines personnes peuvent mal comprendre…

  • #299 Hélène le 7 mai 2009 à 11 h 48 min

    « tu meurs très rapidement » : ;-))))) j’adore les explications définitives de ce style, je serais tout à fait capable de dire ce genre de chose ;-)))

  • #300 clo de la Réunion le 7 mai 2009 à 12 h 04 min

    oui oui c’est vrai! je suis désolée je me suis très très mal exprimée! toujours est-il que pour moi boire de l’eau et faire du sport c’est bon pour la santé, ça rend belle et bien dans sa tête ^^

  • #301 Nathalie de Lausanne le 7 mai 2009 à 12 h 05 min

    Hélène: :-))) Ben oui faut dire les choses telles qu’elles sont hein!

  • #302 Wazaka le 15 juin 2009 à 15 h 51 min

    Bonjour à toutes,
    j’arrive un peu aprés la bagarre mais même si mon histoire est différente, je comprends oh! combien ce mal être dus aux kilos en trop qui nous empechent de vivre.
    J’ai 46 ans et il y a 2 ans on m’a diagnostiqué une leucémie aigue : chimio lourde + corticothérapie… de 58 kgs pour 168 cm, j’arrive à 70 kgs, en soi pour moi ce ne serait pas un drame puisque je suis toujours là et en rémission : JE VIS mais la chimio m’a bousillé le coeur et je suis à la limite de l’insuffisance cardiaque, je prends les médicaments qu’il faut mais mon cardio veut absolument que je perde du poids pour diminuer le travail cardiaque et là tout se complique : impossible.
    Je suis suivie par une nutritioniste et je perds en me privant comme une folle 100g par ci, 100g par là ; j’en ai un peu marre, je me laisse aller et puis je découvre MBDF et je recommence à prendre soin de moi, maquillage, soins de peau, vernis….grace à ce blog j’ai trouvé un espace de bonheur et d’amour, un espace de compréhension et de tolérance et tous les jours grâce à vous et grâce à Hélène je revis.
    Alors MERCI à toutes et un grand merci à toi Hélène qui a su génèrer/fédérer autour de toi autant de personnes formidables.
    Parfois je me demande comment te dire vraiment merci, tu es la fille la plus formidable que j’ai jamais rencontré, alors encore une fois MERCI Hélène.

  • #303 Insane le 1 avril 2010 à 18 h 40 min

    Stecha: Pour cela, les japonais(es) sont fort(e)s ! Manger chaque produit pour sa saveur, ne rien ajouter (huile/beurre) ou alors ajouter peu toujours pour le goût (un filet d’huile de sésame par-exemple). Je suis passionnée de cuisine. Surtout asiatique, japonaise, taiwannaise et coréenne.

    Nous – européens – cessons de manger pour maigrir. Eux – asiatiques – mangent pour maigrir. Et je ne dis pas de bêtise ! J’ai de nombreux proches à Taiwan et en Chine et ce que je dis je l’ai vérifié auprés d’eux ou en visitant ces pays.

    Par-exemple : deux mois de vacances, de bouffe à gogo (les taiwannais mangent tout le temps !!!!!!!! Je me suis vue manger à 3h du matin et grignoter sans répit – des fruits ce qui change tout), de saveurs et de bonheur SANS PRENDRE UN GRAMME.

    Et la qualité de mon alimentation m’a donné une plus belle peau, une meilleure mine et une meilleure humeur !

    Le secret ? Ils détestent le sucré !

    J’ai un IMC tout à fait normal mais cela ne m’empêche pas d’être molle avec des cuisses de dindonneau. Mon problème ? Je suis fainéante ! (et j’aime le sucre pire je grignote du sucré)Le sport … Oui Oui … je peux courir deux heures une semaine puis oublier pendant un mois de mettre mes baskets …
    Mais tintintin tin ! (musique de Persépolis quand l’héroine reprend courage) cette fois c’est décidé : je vais me muscler ^^

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.